Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Callie-Anne VIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Callie-Anne VIEL Left_bar_bleue4/10Callie-Anne VIEL Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Callie-Anne VIEL Empty
MessageSujet: Callie-Anne VIEL Callie-Anne VIEL Icon_minitimeJeu 8 Aoû 2013 - 11:15




VIEL, Callie-Anne



 « Solitude : douce absence de regards. »

[ de Milan Kundera ]





© Chris Ortega
Identité

Spoiler:
 


  • Race : Humaine

  • Nom : Viel [ Pronnoncé Vie-Aile ]

  • Prénom : Callie-Anne

  • Surnom(s) : Callie [ Simple raccourci à son prénom ], Iris delaForêt [ Il s'agit de son nom de marchande (voir histoire) ]

  • Titre : Aucun

  • Date de naissance : En période de moisson, lors de l'an 1736 d'argent.

  • Age réel : Dix-sept années

  • Lieu de naissance : Dans une modeste habitation du quartier marchand en Aldaria.

  • Lieu de vie : Dans une chaumière si délabrée qu'on y croirait pas que des gens y habitent, aux orées des vieux bois, à l’ouest de Gloria et un peu au nord du Wylorel. Elle va bientôt retourner en Aldaria.

  • Rang social : Vu l'exclusion qu'on subit ses parents, elle n'a aucun rang social.

  • Poste/emploi : Elle ne vit pas au sein de son peuple, un peu tel l'ermite. Néanmoins, une fois par mois elle se rend en ville [ Gloria pour être précise ] pour y vendre des herbes et autres afin d'acheter les quelques biens qu'ils ne peuvent se procurer. Donc en somme, on pourrait dire qu’elle est une "Marchande".

  • Guilde :Aucune guilde, elle en ignore même l'existence.



Compétences

Spoiler:
 

  • Alignement : Neutre à tendance bénéfique

  • Arme principale : Un arc court

  • Autres objets : Outre ses vêtements et accessoires, elle ne possède qu'un vieux cheval brun et une petite charrette délabrée. Cette dernière est assez petite, pouvant contenir au plus de malles de grandeur standard et n’a pas de place désignée pour le conducteur, qui doit enfourcher l’animal. De plus, bien que ne les possèdent pas, elle a pratiquement tout le temps sur elle des gants de cuir beige, une dague dont la lame ne coupe plus vraiment et un assortiment de fioles et pots. Le tout lui vient de son père adoptif.

  • Caractéristiques : :


      Physique :
    • Force physique : Faible
    • Agilité : Bonne
    • Réflexes : Bons
    • Endurance : Moyenne
    • Résistance : Faible
    • Beauté : Bonne

      Mental :
    • Force mentale : Moyenne
    • Patience/self contrôle : Très bonne
    • Intelligence : Bonne
    • Arrogance : Très faible
    • Gentillesse : Bonne
    • Prestance/charisme : Faible
    • Mémoire : bon

      Combat :
    • Epée : Aucune
    • Dague doubles ou simple : Très faible [ Simple ] et Aucune [ Double ]
    • Poignard : Très faible
    • Lance : Aucune
    • Bâton : Aucune
    • Hache :  Aucune
    • Faux :  Aucune
    • Art du lancé (poignard, petite hache...) :  Aucune
    • Art de la parade (bouclier ou arme) : Aucune
    • Arc : Très bonne
    • Arbalète  : Aucune
    • Mains nues/pugilat : Aucune
    • Équitation : Bonne































  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Humaine

  • Puissance magique innée : il s'agit du niveau de magie que votre personnage possède dès la naissance (liée parfois à l'hérédité mais surtout au hasard). Le staff seul décide de votre niveau mais vous pouvez donner votre avis ici si vous le souhaitez (rien ne dit qu'il sera suivi attention !)
    Les différents niveaux : impuissant, très faible, faible, moyen, bon, très bon, maître, grand maître, exceptionnel


  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.







Physique et caractère

Spoiler:
 

  • Physique : Sans l'ombre d'un doute, dès le premier regard posé sur la demoiselle, le trait physique qui attire l'attention est ses iris. Les yeux de Callie sont d'un ambré-doré très vif. À la naissance ils étaient si pâles que les gens ont crû qu'elle serait aveugle. Néanmoins ils se sont colorés avec le temps et la vision de Callie-Anne est dans la normale. Au niveau de la forme, ses yeux sont un peu en amande, mais très léger. Ses cils, comme ses sourcils par ailleurs, sont délicats et d'un brun-roux. Son nez est fin et le bout est rond, non pas orienté vers le sol mais un peu retroussé vers le haut. Continuons de descendre, et donc parlons de ses lèvres. Ses dernières sont rose-rouge, une couleur vive mais sans plus. Elles ne sont pas très charnues, mais pas non plus fines. Moyennes je dirai. La lèvre supérieure est un peu moins épaisse que l'inférieure. En général son visage est fin et délicat. Ce sont vraiment les deux meilleurs adjectifs pour décrire ce dernier. Son menton est un peu pointu et la forme de son visage rappelle un triangle inversé (pointant vers le bas).

    La chevelure de la jeune femme est un autre point focal chez l'humaine. Telle sa maternelle, elle est rousse. Mais bon, il existe plus d'une teinte de roux n’est-ce pas? Dans le cas de Callie, il s'agit d'un roux subtil mais parsemé de quelques mèches flamboyantes et d’autres dont les reflets sont parfois blond-doré. Ses cheveux ne sont pas frisés, mais un peu ondulés. Ils sont très fins et cascadent jusqu'au bas de ses omoplates. Plus souvent qu'autrement, sa tignasse est libre, soit non attachée. Et j'oubliais, elle n'a pas de frange, les mèches qui tomberaient sur son visage sont assez longues pour être bien placées à l'arrière de ses oreilles. En général, on pourrait dire que sa chevelure est belle et luxuriante, mais malheureusement, Callie-Anne n'est pas réellement équipée pour bien l'entretenir. Sauf lorsqu'elle va en ville, elle ne se lave pas réellement la tête. Elle la rince au moins, mais c'est tout de même évident que ces derniers sont sales.

    Son teint est de porcelaine et donc blême, dû en partie à sa génétique mais aussi car elle est plus souvent à l'ombre qu'au soleil. Contrairement à bien des  roux, la demoiselle ne présente pas de tâches de rousseurs. Pour ce qui est de sa silhouette, l'humaine n'est pas tant grande. Elle est dans la tranche petite de la moyenne. On parle d'environ 162 centimètres. Sa taille est assez mince [ 27cm ] car son ossature l'est aussi. Elle a donc des doigts minces, comme ses bras et ses jambes. Pour cette même raison, elle est un peu maigre. Elle pèse aux alentours de 57kg. Si sa taille ne serait pas aussi prononcée, on pourrait dire qu'elle a une silhouette rectangulaire. Sa poitrine n'est pas très forte, mais pas non plus inexistante, et elle n'a pas réellement de hanches. Callie souffre aussi d’un peu de malnutrition, ce qui explique son poids léger.

    Je crois bien qu'il est maintenant temps de parler de son style vestimentaire. La majeure partie de sa garde-robe est constituée de vieux vêtements délabrés, raboutés comme possible. Le reste est fait de cuir ou de fourrure, généralement de serpent, panthère ou suidé. Lorsqu'ils sont faits de cuir/fourrure, il s'agit normalement de vestes. Pour les "vieux" habits, il s'agit de jupes ou blouses, tachées et trouées. Ses bas sont généralement brunâtres et les hauts plutôt beige.  Elle possède aussi une vielle cape de laine grisâtre, tout aussi trouée que le reste mais au moins assez chaude. Tout à l'exception d'une tenue, gardée soigneusement par sa maternelle. C'est d'ailleurs sa tenue de ville. Il s'agit d'un corset rouge-orangé dont les accents sont dorés. Le tissu est un lin tissé épais, le rendant durable. Elle le porterait avec une blouse en dessus, mais malheureusement elle n'en a plus aucune de "présentable".  Elle l'agence avec un pantalon brun chocolat dont le bas, après s'être troué, a été coupé pour en faire un capri. Il est aussi fait d'un lin épais, le rendant très chaud lors de l'été. La dernière pièce de son attirail est une cape décorative réalisée dans un voilage léger. Elle est d'un rouge rappelant un bon vin, elle aussi décorée de bordures dorée.

    Finalement nous voilà rendu aux accessoires de Callie-Anne. Elle possède un sac de style messager fait de cuir de serpents. Elle s'en sert lors de la chasse/cueillette. Par ailleurs, ses "souliers" sont aussi faits du même matériel. Soulier est par contre un bien grand terme. Il s'agit de trois bandes de cuir, assez longues, qu'elle enroule soigneusement autour de ses pieds pour les protégés du sol et des intempéries. Le tout est tenu en place avec un lacet au niveau de la cheville. Un autre article qu’elle s’est fabriqué est son carquois qui n’est ni très beau, ni concrètement pratique mais il lui permet de garder ses quelques flèches sans les perdre. Parlons bijoux. Elle n'en porte pas réellement. Elle n'a pas les moyens de se payer de telles choses. Si ce n'est, évidemment, de son collier. Ce dernier a été forgé par son père et sa mère lui a gardé. C'est une fine chaîne d'or sur laquelle sont montés ce qui ressemble à des glaçons, mais en or. Au centre, en accent, se trouve un rubis, délicat mais clair. Bien qu'il s'agisse d'un collier, elle le porte en tiare. De plus, elle ne le porte pas souvent, ayant peur de le perdre dans la forêt ou encore de se le faire voler dans la ville.


  • Caractère : [ La Callie de surface ] Comme bien des gens en ce bas monde, Callie-Anne se cache souvent derrière une façade. Surtout en présence de sa mère et de son nouveau père. Elle ne veut ni les blesser, ni les inquiéter il faut croire. Ce n’est certes pas la meilleure des méthodes, mais bon, c’est la sienne. La personne que semble être la demoiselle va donc comme suit; c’est quelqu’un de très énergique, souriante et active. J’irai même jusqu’à dire volage et enfantine. Elle est tout de même honnête et est digne de confiance. Parlant confiance, elle est peut-être difficile à gagner mais si vous avez la confiance de Callie, elle sera aveugle. Bien qu’elle fasse souvent preuve de patience ( à la chasse entre autre ), elle ne semble pas sage ou posée. La jeune femme a un bon cœur. Elle ne fera jamais de mal non justifié ou encore intentionnel. S’il faut qu’elle tue un animal pour se nourrir, elle le fera. Mais seulement pour se nourrir, jamais pour tout autre raison. Elle est aussi très tolérante des gens, ne croyant pas que les différences entre les races devraient créer des querelles comme elles tendent à le faire. Voyons voir, quoi d’autre… Ah, oui. Bien qu’elle ne soit pas un chat, la curiosité pourrait bien finir par la tuer. On dit souvent que la curiosité et l’intelligence sont liées, et bien si tel est le cas, ça expliquerait la facilité qu’a la demoiselle à apprendre.  En somme, on peut dire qu’elle semble heureuse et joyeuse.
    [ La “vraie” Callie ] Nous ne le cacherons pas, l’humaine a eu son lot de souffrance dans le passé. Non seulement a-t-elle dû quitter sa vie, mais il y a perdu son paternel. Et si au moins sa nouvelle vie était pour le mieux…  Étant optimiste de nature, je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle déprime sur le sujet, mais elle se sent souvent très seule. Pour cette raison, il n’est pas étonnant que même si elle sourit à tous, elle refuse de s’attacher aux gens. Après tout, même dans le meilleur des mondes, ils pourraient lui être enlevés et elle ne veut plus avoir souffrir pour de telles choses. De plus, elle ne comprend pas pourquoi  les gens les ont bannis. Elle n’est pas réellement rancunière envers ses parents, mais n’empêche que certains matins, elle se fâche intérieurement contre ceux-ci. Après tout, c’est de leur faute si elle doit subir tout ça. Mais une chose que Callie ne fera jamais est de leur montrer son malheur. Elle n’est peut-être pas la plus heureuse dans leur nouvelle demeure, mais elle tente de faire de son mieux pour améliorer la situation et enfin pouvoir vivre un peu plus confortablement. Ce fardeau qu’elle porte seule sur ses épaules, sans pouvoir en parler à qui que se soit, finira peut-être par atteindre son optimiste, sa dernière source de joie.
    [ Et Iris dans tout ça? ] Les gens qui ont rencontrés Iris dans ses débuts, il y a maintenant deux bonnes années, vous diront sûrement qu’il s’agissait d’une adolescente anxieuse. Après tout, elle ignorait au début si quelqu’un allait la reconnaître et mettre fin à son stratagème. Puis, avec les semaines, la personnalité d’Iris se développa peu à peu. Elle ne diffère pas énormément de Callie en général si ce n’est que d’une chose; Iris est distante et froide. Elle ne semble jamais heureuse, ni malheureuse. Elle est toujours calme et jamais énervée. Elle semble très sérieuse et à son affaire donc.
    [ Ses peurs ] Il va de soi que Callie craint que les gens découvrent son histoire. Après tout, on lui a dit que si tel était le cas, elle serait jetée en prison ou encore exécutée.  Ce n’est malheureusement pas sa seule peur. Elle n’aime pas les étendues d’eau profondes et elle n’est pas à l’aise avec les hauteurs en général. Elle n’a aucun problème avec les insectes et araignées par contre. Comme plusieurs, elle a peur de la souffrance. Elle fait un peu d’agoraphobie et de pédiophobie (peur des enfants). Sa peur plus irrationnelle est sa peur des papillons de nuit.
    [ Ses hobbies ] Callie, n’ayant pas énormément de temps libre, n’a pas beaucoup de loisirs. Néanmoins, elle aime lire et dessiner. Elle a récemment fait l’acquisition d’une plume mais n’a pas encore les moyens se payer de l’encre. Donc, en général elle gribouille dans la terre avec des branches de bois. Ou encore sur les murs avec des teintures végétales. Elle aime aussi beaucoup créer / modifier / réparer les vêtements, bref la couture. Malheureusement elle est très limitée dans le domaine, n’ayant pas réellement de tissus sous la main mais plutôt des lambeaux d’anciens habits. Finalement, surtout lorsqu’il y a une bonne brise, elle aime « danser » avec le vent. C’est ce qui la calme le plus : virevolter avec le vent. Finalement, bien qu’elle ne saches pas en jouer, les instruments de musique l’attire. Elle aimerait bien pouvoir jouer d’une de ses boîtes à son, particulièrement ceux à cordes (violon, harpe, etc).
    [ Ses rêves et ambitions ] La demoiselle aimerait beaucoup pouvoir retourner vivre dans une ville humaine, mais elle croit que ça lui impossible. Elle souhaite donc simplement rapporter à la maison assez d’agent pour pouvoir acheter ce qui leur manque et obtenir un certain confort. Elle ne rêve que d’être heureuse avec sa famille.





Mes liens

Spoiler:
 

[ Jonathan Viel, son père biologique ] Il est âgé de 52 ans et avait donc 34 ans lorsque sa femme tomba enceinte de sa Callie. Bien qu’il aurait voulu un héritier, il fut très content même s’il eut une fille. Il est quelqu’un de calme et posé, mais aussi très inexpressif et un peu distant. Joaillier de métier, on peut dire qu’il s’agit d’une passion. Il a perdu espoir de retrouvé sa progéniture et il ne s’est pas remarié après l’incident. Il vit donc seul et de ce fait, il vit confortablement avec son revenu. Physiquement parlant, pour un humain, Jonathan est assez grand mais svelte. Il a les cheveux blond pâle et les yeux vert émeraude.  Il a recourt a des lentilles pour corriger sa vue tombante lors de son travail.

[ Annaë Dartann, sa mère ] Elle est âgée de 32 ans et donc avait 15 ans seulement lorsqu’elle fut mariée à Jonathan. Malgré tout, elle tenta de resté optimiste, trait qu’elle a transmis à sa fille. La curiosité et naïveté de Callie lui viennent aussi de sa maternelle. Néanmoins, elle est aussi égoïste et malgré l’amour qu’elle porte à son enfant, elle n’hésite pas réellement à se mettre de l’avant. Elle regrette parfois d’avoir mentis à Callie-Anne mais elle croit que c’était pour le mieux. Annaë n’est pas très grande, voir même petite et a un peu de chaire sur les os. Ses cheveux sont flamboyant et beaucoup plus vagués que ceux de sa fille, mais ne pourrait pas pour autant être considérés frisés. Elle a le teint très pâle et de nombreuses tâches de rousseurs. Ses yeux sont d’un bleu léger, tel le ciel lors d’une journée bien ensoleillée.  

[ Fion Celeldor, son père adoptif ] Il a déjà 220 ans, bien que ce ne soit pas tant pour un elfe. Enfant, il était déjà très curieux. Son père étant herboriste, il était souvent dans les bois et lorsqu’il pouvait observer les autres peuples, il en profitait. Il s’agit pour lui d’une fascination. Lorsqu’il rencontra Annaë, il était heureux d’apprendre le commun. Évidemment, je ne dirai pas qu’il regrette sa rencontre avec l’humaine, mais il s’ennui de sa famille. Comme beaucoup de son peuple, vous aurez deviné qu’il est patient et calme. Il ne s’énerve que rarement. Il a une passion pour l’apprentissage et il aime l’enthousiasme dont fait preuve Callie. C’est pourquoi il lui enseigne diverses choses, comme l’elfique, l’herboresterie. Côté physique, il est plus grand que sa femme mais dans la moyenne petite pour sa race. Il est, évidemment, svelte et élancé. Ses cheveux sont argenté et ses yeux sont brun noisette.

[Ai (prononcé Aïe), son cheval ] Il s’agit d’un cheval brun chocolat à la crinière noire. Il a aussi une petite tâche blanche, ressemblant à un diamant, sur son front. Il a maintenant 11 ans et ça commence à paraitre. N’ayant personne à qui parlé, Callie s’adresse parfois à Ai même s’il ne peut lui répondre. Elle est assez attachée au cheval. Il est de nature nerveuse et n’aime ni l’obscurité, ni l’eau.



Derrière l'écran

«
Spoiler:
 



  • Petite présentation : Humm, voyons voir... Alors, j'ai *compte sur ses doigts* 23 ans, bientôt 24. Je suis une demoiselle, et on me surnomme Riri ou encore Marie. J'aime la lecture et l'écriture (duh) mais aussi beaucoup l'ordinateur et les jeux vidéos ^^". Je fais des Grandeurs Natures et j'en suis même organisatrice pour un. Je viens du Québec et eum, quoi d'autre... J'adore la cuisine, surtout les desserts *.* Et le vernis à ongles! Et les souliers, gawd on a jamais assez de souliers...! Oh et, j'suis énergique, surtout lorsque j'ai pris un café (et je prend toujours un café). Bah voilà

  • Rythme rp : Si si, j'ai bien compris. Et pour être honnête avec vous, je vais tenter de le respecter. En bref, tout ceci est un essai pour moi, honnêtement j'suis sur le côté lent d'habitude vu ma vie chargée. Mais là j'suis en vacances pour un bon trois semaines alors c'est le meilleur moment de tenter l'expérience. J'espère être capable.
    Vous pouvez vous attendre à des messages de 15 à 20 lignes en général de ma part à une fréquence plus près de 2x semaine que de 3. Généralement pas lors de la fin de semaine (vendredi soir, samedi et dimanche en journée).


  • Particularités rp : Je fais parfois des fautes d'inattentions, ou encore relié au fait que j'écris trop vite. Sinon je me fais souvent dire que mon style est particulier, mais rien d'alarmant, vous verrez :p . Quand à mon expérience "RP-iste", je dirai que j'ai une bonne dizaine d'année de RP derrière moi. Par contre, c'est pas 10 ans constant, en fait, c'est très intermitant :/

  • Comment avez vous découvert le forum : J'ai écris sur FB que je cherchais un site de RP pour m'occuper et quelqu'un m'a suggéré celui-ci. Connaissant ses habitudes de RP, je dirai que le coupable est Jasper Torn [ maintenant Anaviel Idrisyl ].

  • Le code du règlement : *Dracos Honoris* | *Esprit du néant*











Mon histoire

La famille Dartann n'avait jamais été la plus riche, mais ils avaient un peu d'argent. Couturiers de professions, ils eurent une bonne famille de huit enfants, dont Annaë. Quand vint le temps, alors qu'elle était encore jeune, ils offrirent une dote à un joaillier pour marier leur petite dernière à leur fils unique. C'est ainsi que le mariage de Jonathan et Annaë fut planifié. Ce n'était pas l'amour, mais c'était tout de même l'amitié et la jeune femme, de quinze ans, décida de faire du mieux qu'elle pouvait. Évidement, elle dû faire son devoir de femme et dès les premiers mois de leur union, elle tomba enceinte. Comme bien des hommes, Jonathan espérait un héritier à qui il pourrait enseigner l'art des bijoux mais il eut une petite fille, Callie-Anne. Par ailleurs, son nom lui vient de sa grand-mère paternelle (Callie) et sa grand-mère maternelle (Annabelle). Il aurait pu être déçu, mais l'homme était satisfait d'avoir un enfant en bonne santé, du moins, pas si pire disons. Après tout, à sa naissance, vu la pâleur de ses iris on crut que Callie était aveugle.

Les affaires n'allaient pas comme ils l'auraient voulu, mais ils eurent les moyens de s'offrir une bâtisse avec un local au rez de chaussé et un petit appartement à l'étage. Lorsque Callie-Anne eut environ un an et demi, les choses s'améliorèrent. Les ventes étaient à la hausse et Jonathan voulu un second enfant, dans l'espoir d'un fils. Malheureusement, quelques semaines après les essais, ils furent informés par un médecin que, selon ce qu'il avait remarqué, la naissance de Callie avait rendu Annaë infertile. Malgré une certaine déception, ils se firent à l'idée assez rapidement. Jonathan prit la décision de faire de sa fille son héritière et que dès qu'elle serait assez vielle, de lui enseigner les secrets de son art.

Pour les deux ans de Callie-Anne, son paternel lui offrit un collier qu'il avait fait pour elle. Il lui offrit dans un petit coffret de bois et il lui dit que le rubis était pour rappeler ses cheveux. À cet âge, bien que ne parlait pas réellement, Callie marchait depuis un bon moment. Malgré son manque de vocabulaire, sa coordination motrice était plus avancée que les bambins de son âge et de plus, au grand soulagement de ses géniteurs, ses pupilles prient de la couleur un peu, écartant la possibilité qu'elle soit aveugle. Lorsqu'elle commença à réellement parler, donc faire des phrases, Callie-Anne avait trois ans et quelques mois. Elle n'arrêta pas et sa curiosité déjà immense l'aide à apprendre. Callie aimait apprendre. C'est pourquoi Jonathan décida qu'avait le peu d'argent qu'il avait amassé de payer un tuteur à sa fillette. Comme tout parent, il voulait voir son enfant heureux et apprendre la rendait heureuse.

À quatre ans, Callie savait lire et écrire quelques mots (Encore à ce jour, elle n'en connaît que des bases. Sa lecture est lente et saccadée quant à son écriture, elle comporte bien des fautes.). À cinq ans, on lui enseigna les bases en mathématiques. Ce qu'elle connait des mathématiques, c'est principalement compter (jusqu'à 100 je dirai) et les additions/soustractions. Bien qu'elle les connait, ça ne l'empêche pas de devoir les griffonnés pour compter, elle n'est pas rapide. L'enseignant ne manqua pas de dire aux parents que la petite, en plus d'avoir une bonne mémoire, avait une facilité d'apprentissage, bref, elle était intelligente. Ils furent heureux de l'entendre. Malheureusement, pour des raisons personnelles, son tuteur dû cessé d'enseigner à la petite environ six mois après ses cinq ans et ils décidèrent de ne pas le remplacer, les autres tuteurs potentiels étant trop cherrant.

Avec l'argent qu'ils purent sauver en ne payant pas des cours à Callie, un an plus tard Jonathan acheta un cheval pour sa fille. Il va de soi que ce dernier utilisait aussi la bête pour aller, quelques fois, dans les autres villes humaines afin d'acheter des matériaux mais néanmoins, Ai était principalement propriété de Callie-Anne. C'est grâce au cheval qu'Annaë décida d'explorer un peu le monde avec Callie. Un à deux jours par semaine, la mère et la fille  enfourchaient le cheval et elles quittaient la ville. Elles n'allaient jamais bien loin, mais elles visitèrent des rivières et des champs, tout au plaisir de Callie qui aimait découvrir, comme sa mère. Avant l'automne, elles visitèrent les orées du vieux bois et c'est là qu'elles rencontrèrent Fion.

Fion avait toujours été intrigué par l'extérieur. Il était la risée de sa famille qui n'appréciait pas que l'elfe avait tendance à s'approcher des humains. Lors de cette fameuse journée, Fion s'était installé dans un arbre aux orées du vieux bois pour observer les humains tranquillement. La présence de Callie-Anne et Annaë n'était pas anormale, et bien qu'il aimait les regarder, Fion ne prévoyait pas interagir en personne avec les deux humaines. C'était le plan du moins, mais il dû bien le changer. Les deux femmes entrèrent un peu dans la forêt, mais elles semblèrent naïves. Il sembla clair pour l'elfe que les inconnues ignoraient les dangers imminents. Malgré tout, il ne prévoyait pas les confronter, il allait simplement leur porter un oeil plus attentif. Jusqu'à ce qu'il se sentit forcer d'agir.

Dans sa curiosité infantile, Callie approchait une bestiole main première, avec l'intention indéniable de toucher la chose. La voix de l'homme s'éleva des arbres, sommant la fillette de s'éloigner de l'insecte, qui était particulièrement venimeux. Il descendit de l'arbre dans l'intention de demander aux intruses de quitter le boisé, mais Callie-Anne s'approcha de lui en courant, les yeux pleins d'étoiles.
- Maman! Maman! C'est un elfe!!!!, c'était-elle exclamée, enthousiaste.
Hésitant mais curieux lui aussi, Fion décida de rester et le trio eut une longue discussion. L'homme leur parla surtout de son peuple, intrigué par la passion dont faisait  preuve l'enfant en sa présence. Et lorsque Callie lui demanda d'être là semaine suivante, il se décida d'accepter. Après tout, il avait toujours voulu rencontrer les humains et autres.

Le petit jeu continua pour quelques mois, le trio se rencontrant toujours au même endroit. Ils parlaient de leurs coutumes et croyances, ils s'enseignaient bref. Plus les semaines passaient, bien qu'ils ne l'eurent pas prévu, Annaë et Fion ne purent s'empêcher de se rapprocher. Après tout, l'humaine n'était pas dans une relation heureuse et l'elfe avait toujours été mis de coté par société. Un bon jour, ils finirent par s'embrasser et tout déboula rapidement à partir de ce point. Leur attirance ne fit que grandir plus intense et ils se rencontraient, en cachette il va de soi, sans Callie.

Ce jour fatidique de printemps, la fillette avait huit ans. Elle était restée à la maison dû à une bonne fièvre mais Annaë quitta tout de même avec Ai. Je vais sauter les détails relevant du priver du couple clandestin, mais un elfe vint à découvrir ce que les deux tourtereaux tentaient de cacher. Il alla de soi que Fion savait le traitement qui lui serrait réservé et honteux, il ne rentra même pas chez lui. Quand à Annaë, elle savait que les informations voyagent vite et donc, après s'être donné rendez-vous plus tard avec Fion, elle s'empressa de retourner à la maison. Elle devait faire vite avant que son mari soit mis au courant de son infidélité. Elle prit une malle et y mit tout ce qu'elle pouvait comme biens utiles. Des vêtements, des outils, un peu de nourriture, etc. Elle prit aussi des choses pour Callie, qui dormait. Elle n'oublia pas le collier de sa petite, elle voulait qu'elle ait un souvenir de son géniteur. Malheureusement, dans tout le bruit qu'elle fit, la demoiselle fut réveillée.

Sous le questionnement qu'elle dû subir, Annaë mentit à son enfant. Elle lui expliqua que, parce qu'elles avaient parlé avec un elfe, elles devaient quitter la ville pour toujours. Confuse, incapable de comprendre pourquoi ce simple acte valait bannissement, la fillette suivit sa mère et les deux s'enfuirent sur Ai, apportant leurs biens avec la charrette que Jonathan avait acquis pour son travail. Elles allèrent retrouver Fion, sur son cheval lui aussi, et les trois exclus tentèrent de trouver un refuge.

Il va de soi que lorsque Jonathan retourna à la maison, il ne comprit pas immédiatement ce qui se passait. Il crut simplement qu'elles n'étaient pas de retour de leur escapade usuelle. Mais le lendemain, lorsque les deux femmes n'étaient pas revenues, il commença à s'inquiéter. Peut-être leur était-il arrivé quelque chose? Il fallut quelques jours pour qu'il découvre la vérité sur sa femme. Pour découvrir que sa fille lui avait été enlevée. Il garda espoir un bon moment, mais il cessa les recherches après un moment, soit deux longues années. Mais retournons à notre trio, la nuit du délit, qui cherchait un toit pour y dormir.

Après avoir errer à cheval pendant un bon moment, en direction du nord, Annaë, Fion et Callie trouvèrent finalement un toit pour la nuit. Il s’agissait d’une vielle maison, dont seule la structure semblait encore en place, mais c’était mieux que la belle étoile, surtout avec la fillette qui était malade. Ils attachèrent les deux bêtes à l’extérieur puis entrèrent dans la bâtisse. Le plancher comme les murs était non seulement troué mais pourri. Ils observèrent les pièces, quatre pour être exacte, et choisirent celle qui semblait le plus intact. Les insectes pourraient entrer lors de leur sommeil, mais les animaux devraient en être incapables. Avec l’aide de Fion, Annaë porta leurs biens à l’intérieur et ils se firent un lit de fortune avec les couvertures. Callie s’endormit immédiatement, épuisée de sa journée. Après tout, la lune était bien haute dans le ciel obscur. Quant aux adultes, Fion indiqua à Annaë qu’elle pouvait s’assoupir, il mènerait la garde pour la nuit et il dormirait le matin venu.

Cette nuit ils perdirent Loù, le cheval blanc de l’elfe. Près de trois heures du matin, les deux animaux s’énervèrent et bien que Fion s’empressa d’aller voir ce qui ce passait, il arriva trop tard. Une panthère avait blessé trop gravement le cheval mais Ai n’était qu’atteint en surface. Il escorta la bête à l’intérieur, dans la même chambre que les humaines puis mena tant bien que mal son vieil ami plus loin avant de le laisser reposer en paix. Il retourna à la maison, sachant très bien que le lendemain serait tout aussi mouvementé.

À l’aube, alors que la petite dormait encore profondément, le couple discuta et ils décidèrent qu’ils allaient faire de leur campement de fortune leur nouveau chez soi. Les semaines qui suivirent furent principalement user pour sécuriser l’endroit. Usant de bois, de feuilles et de terre glaiseuse, ils firent de leur mieux. Une pièce à la fois, ils rénovèrent l’endroit. Ils mirent même au point un système de « fenêtres » n’usant pas de vitre. Il s’agissait d’un « bouchon » en quelque sorte qu’ils posaient dans les trous des fenêtres pour la nuit ou lorsqu’ils quittaient. Ainsi, ils étaient en sécurité la nuit. Quant à Ai, ils lui firent un box dans la pièce qui devint la chambre de Callie. Fion enseigna aux humaines à cueillir des baies non toxiques pour se nourrir, et aussi à reconnaître les bestioles toxiques. Ils firent un « toit » à l’extérieur pour protéger leur feu de la pluie fréquente. Il fallut une bonne année pour que les lieux soit habitables et ils durent y consacrer bien des efforts. Malgré tout, le confort était que peu présent, leurs lits étant des feuilles et verdures tant qu’à leur salle de bain, un sceau pour les besoins et un autre pour se laver avec des guenilles. Mais c’était déjà une nette amélioration. Callie célébra ses dix ans en ce lieu, s’y habituant graduellement.

Les années qui suivirent devinrent plus facile pour le trio, coupé de tout lien avec l’extérieur. Fion et Callie passèrent beaucoup de temps ensemble dans la forêt alors qu’Annaë restait à la maison et préparait les repas. L’elfe enseigna à l’enfant l’herboresterie et la pêche. Il lui montra non pas seulement à cueillir les plantes, mais aussi les apprêter. Les deux s'enseignèrent la chasse. Ils firent quelques expérimentations afin d'apprendre à retirer la peau des animaux, tués pour la viande, afin d’en garder le cuir ou la fourrure. Ils leur fallut une bonne quantité d'essais, et d'erreurs, avant d'arriver à avoir un résultat tolérable. Il lui enseigna aussi des coutures de base afin d’user les dites peaux. La jeune adolescente devint très débrouillarde et indépendante.

Lorsqu’elle eut quinze ans, il devint malheureusement évident pour la petite famille qu’ils devraient interagir avec les autres humains. Les outils volés par Annaë commençaient tous à rendre l’âme et ils n’avaient pas les ressources d’en faire de nouveaux. Alors que les deux tourtereaux ne pouvaient pas retourner en civilisation, Callie-Anne avait assez changé en grandissant qu’ils se dirent qu’elle serait parfaite pour la tâche. La mère ne voulant pas revenir sur son mensonge ne lui expliqua jamais que Callie n’était pas bannie, mais elle lui dit que personne ne saurait qui elle est si elle usait d’un nom d’emprunt. Iris lui vint de sa particularité (ses yeux) et delaForêt de son habitation. Ainsi, une fois par mois, la jeune femme enfourchait Ai et se rendait à Gloria. Elle apportait des potions, des herbes fraîchement cueillies, des cuirs et fourrures et parfois même des poissons. Bref, tout ce qu’ils pouvaient vendre pour un faible revenu. Par après, n’ayant pas besoin de l’argent, Callie rapportait des biens à la maison.

Ils purent ainsi avoir des lits de pailles, des nouvelles couvertures et des outils à jour. Leur confort s’améliorant, le niveau de bonheur de la famille fit de même, en apparence du moins. En fait, ce n’est pas tout à fait vrai. Pour Fion et Annaë, la joie qu’il ressentait dans leur nouvelle vie était réelle. Par contre, après chaque voyage en Gloria, Callie s’ennuyait de plus en plus de son ancienne vie. De voir la ville lui donnait envie d’y retourner, bien qu’elle ne pouvait pas. Dans les deux années qui suivirent, elle s’isola plus. Elle qui allait à la pêche qu’occasionnellement y alla plus souvent. Elle qui était toujours avec Fion sortait maintenant par elle-même. Mais son sourire ne quitta jamais ses lèvres, alors ses nouveaux parents ne s’en inquiétèrent pas, après tout la jeune demoiselle étant maintenant dans le vieux bois comme dans son habitat naturel. Elle pouvait bien s’y défendre et s’y cacher, elle savait survivre.

Mais sa vie, qui revennait lentement sur le bon chemin, n'était pas pour en rester ainsi. La présence des vampires devint plus notable, mais puisqu'elle se déplaçait surtout de jour, arrivant et quittant dans la même journée. Callie tenta donc de ne pas y penser, faisant comme si rien n'était. Puis ce fut la guerre qui commença, et Callie-Anne tenta, tant bien que mal, d'ignorer cette dernière. Elle continua de se rendre en Gloria, espérant que tout serait bientôt terminé mais la situation alla de mal en pis. Dans le temps de le dire, les Alayiens avancèrent en direction de Gloria, et donc un peu du trio. Et bien qu'ils voulaient simplement continuer leurs vies, la réaction drastique des Alayiens envers les elfes força la famille à penser.

Fion ne pouvait pas se rendre en ville et survivre, et rester aux orées du vieux bois, ils n'étaient pas non plus en sécurité. L'elfe devait se rendre plus profondément dans la forêt. Il espèrait pouvoir s'y cacher, assez près du royaume. Il ne pouvait pas y retourner, mais en étant assez près, il pourrait indirectement user de leurs défenses. Annaë refusa de laisser son amoureux être séparé d'elle, surtout dans ces conditions. Elle voulait rester à ses côtés. Alors Callie, mécontente, compris qu'elle devrait suivre le couple, jusqu'à ce qu'ils lui disent le contraire. Ils n'ignoraient pas que s'enfuire près du royaume elfique était dangeureux, et l'adolescente avait encore bien du temps devant elle. Elle devrait aller se réfugier en Aldaria, c'est ce qu'ils décidèrent. Il va de soi qu'elle n'était pas en accord avec leur décision, d'autant plus qu'elle craignait retourner dans sa ville natale, mais elle n'avait guère le choix et le savait. Le soir venu, les parents quittèrent la chaumière, avec quelques bien, dans l'espoir de trouver sécurité. Ils partirent à pieds afin de laisser Ai à Callie-Anne.

La demoiselle, pour sa part, devait quitté dès l'aube. Encore une fois, sa maternelle l'avait calmée en lui expliquant qu'elle avait trop changé pour être reconnue. Elle mit donc tout ce qu'elle peut dans son sac, se vêtis du mieux qu'elle pouvait puis aggrippa son arc. Elle enfourcha Ai et commença à se diriger vers Aldaria. Elle était pauvre, épuisée et seule. Coté monétaire, elle n'avait qu'un faible restant. Elle se fiait sur ce qu'elle avait de surplus pour faire un peu d'argent. Peut-être même vendre la charette. Ou encore le coffre. Et si elle n'avait aucun autre choix, elle avait toujours sa tiare bien qu'elle n'avait guère envie de s'en défaire. Allait-elle devoir dormir à la rue? Allait-elle même pouvoir entrer en Aldaria vu les conditions politiques? Seulement lors de son arrivée aux portes de la ville pourra-t-elle le découvrir...

( À suivre dès mon premier topic. )



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Callie-Anne VIEL Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


Dernière édition par Merithyn Shadowsong le Jeu 29 Aoû 2013 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Callie-Anne VIEL Empty
MessageSujet: Re: Callie-Anne VIEL Callie-Anne VIEL Icon_minitimeMer 14 Aoû 2013 - 4:03


Callie-Anne VIEL Comman16









IDRISYL, Anaviel Callie a rencontré l'elfe alors que cette dernière était dans la forêt, mais loin de la barrière elfique. Elles ont passées ensemble une bonne demie journée et Anaviel est donc une connaissance de l'humaine. Malgré tout, elle est curieuse quant à l'elfe qui semble très téméraire en général.   


METHUS, Jeonyr Callie trouve le loup sympathique et généreux. Néanmoins, elle est un peu perplexe et confuse au sujet de ses "occupations". Elle ne détesterait pas le revoir et passer du temps avec lui.


NOM ET PRENOM ICI PETITE DESCRIPTION DU PERSONNAGE EN QUESTION  


NOM ET PRENOM ICI PETITE DESCRIPTION DU PERSONNAGE EN QUESTION


NOM ET PRENOM ICI PETITE DESCRIPTION DU PERSONNAGE EN QUESTION



Dernière édition par Callie-Anne Viel le Jeu 19 Sep 2013 - 22:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Callie-Anne VIEL Empty
MessageSujet: Re: Callie-Anne VIEL Callie-Anne VIEL Icon_minitimeMer 14 Aoû 2013 - 4:04


Callie-Anne VIEL Comman21




→ Un arc court
→ Un carquois et quelques flèches
→ Une dague émoussée
→ Quelques pièces d'or

Callie-Anne VIEL 1_swor12



→ Un collier/Tiare en or, orné d'un rubis
→ Une malle emplie de vêtements (haillons)
→ Des fioles aux contenus divers
→ Un cheval brun, vieux
→ Une charette en piteux état

Callie-Anne VIEL 2_swor11



Dernière édition par Callie-Anne Viel le Mer 14 Aoû 2013 - 8:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Callie-Anne VIEL Empty
MessageSujet: Re: Callie-Anne VIEL Callie-Anne VIEL Icon_minitimeMer 14 Aoû 2013 - 4:11


Callie-Anne VIEL Comman27



Les années d'Argent

1953


    Des herbes pour Gloria

  • Qui : Anaviel Idrisyl
  • Quand : Première semaine, dernier mois (décembre) de l'âge d'argent
  • Résumé : Les jeunes femmes se sont rencontrées dans le vieux bois, près du lieu de résidence de Callie. Après une aventure fâcheuse avec la faune, elles allèrent à la rivière. L'humaine enseigna un peu de commun à l'elfe, mais par après, elle dû retourner au travail et les deux demoiselles se séparèrent.
  • Commentaire : Les loups, c'est agressifs.





    Les années d'Obsidienne


    01


    Tout un périple

  • Qui : Monologue
  • Quand : Deuxième semaine, premier mois (Février) de l'âge d'obsidienne
  • Résumé : RP en cours
  • Commentaire : Continuation de l'histoire personnelle de Callie, voyage qui la mènera en Aldaria.



    Souvenirs souvenirs

  • Qui : Jeönyr Methus
  • Quand : Troisième semaine, premier mois (Février) de l'âge d'obsidienne
  • Résumé : Jeönyr a fait visiter la ville à Callie, en compagnie d'Hedras. Une journée très mouvementée mais plaisante, si on oublie l'altercation avec l'homme à la masse. En somme, elle en retiens quelques endroits clés qui lui serviront, après tout, elle doit maintenant s'établir en Aldaria. Elle a apprit au sujet de la horde, du moins que Jeö en faisait parti. Elle ignore ce que ça implique réellement. ( Continuation de l'histoire personnelle de Callie, arrivée en Aldaria. )
  • Commentaire : Au moins ces deux loups n'étaient pas agressifs Smile





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Callie-Anne VIEL Empty
MessageSujet: Re: Callie-Anne VIEL Callie-Anne VIEL Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Callie-Anne VIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lucilla R. Matthews {F} ft. Anne-Marie Van Dijk
» Quartiers d'Anne Teldy
» (F) Emma Watson ♣ Anne Seymour (LIBRE)
» Anne Stafford - 100%
» (F/Libre) Leigh-Anne Pinnock ♥ Always be together

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-