Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeLun 16 Aoû 2010 - 15:32

Gloria la magnifique, une ville qui portait bien son nom...
Ainsi pensait le jeune Gaëlik en passant les grandes portes. Les gardes saluèrent la troupe à son passage, respectant ainsi rigoureusement le protocole malgré l'apparence étrange du groupe en question.
Ils étaient partis en grande pompe il y avait de cela presque un mois. Gaëlik se souvenait de sa fierté lorsqu'ils avaient traversés la cité sur leurs destriers, avec leurs armures brillantes, leurs armes hors de prix et l'étendard des Kohan battant fièrement au vent.
L'étendard... Il était en piètre état maintenant. Sale, déchiré et couvert de sang. Toutefois les hommes le brandissaient toujours avec fierté, il était leur emblème.
Les armures étaient déformées, les chevaux épuisés, il y avait de nombreux blessés dans leur rangs et même des absents. Pourtant les cavaliers avaient toujours fière allure, ils chevauchaient tête haute et au milieu d'eux chevauchait une créature si belle que certains humains s'inclinaient sur son passage. L'impératrice elfique était arrivée sur les lieux, à la grande fierté de Gaëlik qui avait été plus qu'outré de l'attaque que son groupe avait essuyé. Ceci se payerait, il y veillerait personnellement.

« Laissez passer la maison impériale ! »

La foule curieuse les fixaient sur leur passage, quelques cris de bienvenue fusaient. Le cousin du roi était assez aimé par la population de par sa jeunesse et la bienveillance naturelle qui s'émanait de sa personne. Un sourire s'attarda sur son visage fatigué et il salua le peuple, heureux d'être chez lui même si la capitale n'était pas vraiment son foyer.

«Prenez soin des chevaux, et faites soigner les blessés. »

Les garçons d'écurie hochèrent la tête en se précipitant sur les brides tandis que les voyageurs quittaient enfin leurs selles. Le jeune homme s'approcha pour aider l'impératrice à descendre, non pas qu'elle en avait besoin mais telle était la coutume de son peuple. Il lui sourit :

« Nous voici enfin sur place, l'empereur va certainement nous recevoir très rapidement »

Comme il disait ses mots un page se précipita vers eux pour leur annoncer qu'ils étaient attendus en salle d'audience. Les nouvelles allaient vite dans la cité et Gregorist était certainement déjà ne train de les attendre. Il fallait dire qu'ils n'avaient pas donné de nouvelles depuis pas mal de temps. C'était-il inquiété ? Il y avait de grandes chances... D'autant que la nouvelle de l'attaque était peut-être arrivé jusqu'à lui...

Le page les guida jusqu'à la grande et superbe pièce où l'empereur recevait ses sujets. Gaëlik n'avait pas vraiment besoin d'être guidé pour tout dire, il avait arpenté tout le palais en compagnie de son cousin lorsqu'ils étaient encore des enfants. Mais tel était le protocole encore une fois. Un protocole que Gaëlik détestait, tout autant que Gregorist certainement...
La porte s'ouvrit pour eux et les gardes s'écartèrent, livrant à leur yeux la magnificence de cette salle faite pour impressionner le visiteur. De très grande taille, elle se rétrécissait au fur et à mesure que l'on avançait jusqu'au trône, une façon comme une autre de s'assurer de ne pas écraser l'empereur dans les proportions de la pièce. De cette façon il semblait plus grand et imposant, d'autant que le trône était relevé par une estrade. Les étendards Kohan étaient accrochés derrière lui, un chemin était tracé sur le sol par un épais tapis, un chemin si long que l'on avait tout le temps de se sentir bête et diminué à marcher ainsi sous les yeux du roi et de sa cours. Décidément tout avait été pensé dans les moindres détails ici, jusqu'aux colonnes judicieusement plantées sur les cotés et permettant aux serviteurs de se tenir aussi invisibles que le voulait leur rang.

« Gaëlik Kohan présente ses respects à son royal cousin, la mission s'est avéré plus difficile que prévu mais nous sommes revenus... Avec une invitée... »

Il pivota pour laisser passer l'impératrice, heureux d'être enfin arrivé à l'objectif fixé. En espérons que son cousin se montrerait meilleur diplomate que lui ! Mais il avait l'expérience nécessaire. Silencieux à présent, le jeune homme se rapprocha de Symius. Il était presque intimidé de se retrouver tout à coup au milieu de deux monarques. Bien sur l'un des deux étaient son cousin mais tout de même... L'instant était solennel.



HJ : Voilà : comme ordre de postage je propose moi, Gala, Symius et Gregorist. Si soucis contactez moi Smile bon jeu à vous trois !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeJeu 19 Aoû 2010 - 23:54

Si ses cheveux n'étaient pas sales, mais bel et bien brillants de toujours ce même éclat argenté irréel, si son visage n'était pas plein de terre mais sa peau toujours laiteuse et onctueuse à souhait, si la blessure de sa cuisse n'était plus visible... Il était indéniable que l'Impératrice elfique n'était pas au sommet de sa superbe. Ses vêtements étaient entachés de poussière, déchirés par endroit et on notait même la présence d'une auréole rougeâtre au niveau de la cuisse de la femelle elfe. Certes, elle avait d'autres vêtements que ceux qu'elle avait portés durant la bataille, mais ils n'étaient pas plus reluisants. Elle avait tenté de les laver sommairement dans une rivière, mais rien à faire. De plus, elle estimait que si ses compagnons de voyages passaient les portes de leur cité en portant les marques des affrontements, elle devait les arborer également. Certes, elle n'avait pas fait grand chose ni croisé le fer, mais elle se voulait solidaire de ceux qui avaient eu le courage de la sortir des bois et de la conduire jusqu'à Gloria, en relative sécurité. C'était une question de principe.

Alors, pour sa présentation à l'Empereur humain, pas de belle robe. Pas de voiles de soie ou de tulle, pas de joli diadème argenté... Rien qu'elle et ce qu'elle avait sous la main, à savoir une tunique tâchée bien que sentant le frais, des cheveux nattés plutôt que laissés libres au gré des courants d'air et sans le moindre signe ostentatoire de son appartenance à une famille royale elfique.

Ca ne sembla pas choquer les humains, puisque certains s'inclinaient encore devant elle. Les connaissait-elle? Etaient-ils instruits de sa condition? Toujours est-il qu'elle apprécia le geste et inclina légèrement la tête dans leur direction, en remerciement pour cet accueil. Gloria. La capitale humaine. Elle avait beaucoup changé depuis sa dernière visite dans les jeunes années de l'elfe, pris en ampleur surtout, quoique certaines rues lui disaient vaguement quelque chose, comme les réminiscences de souvenirs lointain presque effacés. Elle suivit Gaëlik et la petite troupe jusqu'aux pieds du château de l'Empereur et laissa ses doigts s'emparer avec douceur de ceux tendu du jeune émissaire, un petit sourire reconnaissant aux lèvres, alors qu'elle glissait avec légèreté de sa selle pour mettre le pied à terre. Elle n'avait certes pas besoin de son secours, d'ailleurs le manque de pression qu'il pu noter en était un bel indicateur, mais encore une fois Galadrielle apprécia l'intention. Elle laissa les rennes de son cheval au palefrenier et lui demanda, gentiment, de bien vouloir parler avec douceur à sa monture, lui spécifiant que c'était une créature timide et craintive et qu'elle avait besoin d'attention. Espérant pouvoir se fier à ces serfs, elle en revint à Gaëlik qui venait de lui assurer qu'ils verraient l'Empereur dans peu de temps. Et en effet...

Elle n'eut même pas le temps de lui répondre qu'un autre homme arriva en courant dans leur direction. Apparemment, l'émissaire avait visé juste. Emboîtant le pas du délégué Kohan et de son page, Galadrielle gagna la cours de l'Empereur Kohan. Si les proportions de la salle pouvaient impressionner un visiteur lambda, l'Impératrice elfique n'était pas ce visiteur. Elle trouvait tout cela un peu trop ostentatoire à son goût, et se demandait si le fossé qui séparait Kohan Gregorist de son peuple était aussi large que sa salle du trône ou pas, mais quoiqu'il en soit, elle se garda de se montrer désobligeante en livrant le fond de sa pensée. Cependant, elle marchait avec un port altier, la tête haute et le dos droit, fière et digne représentante de son peuple, aérienne et mystique malgré son allure de souillon dans de tels vêtements. On dit que l'habit ne fait pas le moine, c'était précisément le cas. L'elfe n'avait peut-être pas de beaux atours à l'heure actuelle mais ça n'enlevait rien à ce qu'elle était au fond de son coeur. L'Impératrice et représentante du peuple elfique, partie à la rencontre des humains afin de dissiper le malentendu qui les fâchait. Aussi, c'est avec un visage résolu qu'elle fit face la première fois à l'Empereur Kohan.

Les yeux bleus de l'elfe presque octa-centenaire se dardèrent sur lui pour le jauger avec intensité, et puisqu'elle était en terrain conquis, elle estima que c'était à son tour de saluer son homologue humain en premier. Comme il ignorait leurs coutumes, assurément, mais qu'elle n'ignorait pas les leurs, elle s'inclina avec grâce et respect, en une révérence que même la plus zélée et la plus appliquée des dames de la cours n'aurait pu égaler.


"Empereur Kohan... C'est un honneur et un plaisir que de me retrouver face à vous en ce jour."

Sa voix, claire mais ténue, comme un choeur de petites clochettes tintinnabulantes se fit entendre dans la salle immense, résonnant presque. C'était assez désagréable pour l'elfe d'avoir en échos le son de sa propre voix, mais il en était ainsi et pas autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeMer 25 Aoû 2010 - 17:01

Symius connaissait assez bien Gloria, puisqu'il avait grandi et avait fait une bonne partie de son service en tant dans la Garde Impériale dans cette belle et magnifique ville. Il s'y sentait donc à l'aise. En terrain conquis. Presque chez lui. Lui qui n'avait pas vraiment, plus vraiment, de chez lui, si ce n'est le chez lui du jeune Gaelik. Et il avait beau entrer cette fois dans cette ville avec un uniforme presque en lambeaux, des égratignures sur tout le corps et les mains et quelques balafres supplémentaires, il n'en rentra pas moins la tête haute, fier de sa garde, fier de son seigneur, qui, malgré son apparence défaite gardait lui aussi la tête haute. Leur escorte ne payait pas de mine de prime abord, mais étrangement, tous s'inclinaient sur leur passage. Comme quoi, même en piètre état, un Kohan en imposait toujours.

Mais même malgré tout le respect qui suintait à travers la foule, les lames noires veillaient. Rester sur leur garde, avoir l'oeil à l'affut, la lame prête et aiguisée, le fourreau à portée de mains. Symius était juste derrière Gaelik et ne le lâchait plus d'une semelle. Il se rappelait encore les minutes qui avaient précédé leur départ du petit campement, suite à l'attaque qu'ils avaient essuyée. Symius, honteux d'avoir ainsi si lamentablement échoué dans sa mission, s'était soudain agenouillé devant Gaelik et lui avait dit ne pas s'être senti à la hauteur de le servir, qu'il avait failli et qu'il serait chatié en conséquences. Il était allé jusqu'à ajouter qu'il comprendrait que le jeune Kohan ne veuille plus de lui comme protecteur, mais qu'il préférait être tué ou exécuté, ou qu'il se tuerait lui-même si on le lui ordonnait, plutôt que de vivre ainsi dans le déshonneur de l'échec. Et c'est avec surprise qu'il avait vu Gaelik le relever après sa petite tirade et lui assurer qu'il ne voyait personne d'autre que Symius pour assurer au mieux sa protection.

Sous le choc de tels mots, le lame noire en était resté comme statufié. Gaelik et ses hommes étaient déjà monté en selles quand le jeune homme l'avait alors rappelé à la réalité, et l'avait enjoint à monter à son tour sur son destrier qui semblait piaffer d'impatience et à chevaucher à ses côtés. Comme avant.

Ce moment resterait gravé dans la mémoire de Symius. Cette... cette... Il n'y avait pas de mot. Cette grandeur d'âme. Il ne pouvait le qualifier autrement. Mais il s'en rappelerait jusqu'à sa mort. Et s'était fait la muette promesse de ne jamais faillir à nouveau dans sa tache. Comme un serment fait à lui-même, qui ne venait que renforcer le serment déjà fait à son entrée dans les lames noires.

Pas un mot ne fut prononcé par Symius. Il n'en eut pas besoin. Gaelik venait de donner les ordres pour lui. Il se contenta d'ajouter les siens par geste à son second, lui confiant alors le reste de ses hommes, le temps qu'il accompagne le jeune seigneur dans le palais. Un pas en arrière. Dans l'ombre. L'esprit en veille. Comme l'exigeait la tradition. Il n'était que ombre, qui veillerait à vie sur la lumière des Kohan. S'il s'était toutefois attendu, que, une fois l'impératrice elfe, dans sa majesté éthérée, se soit adressée à l'empereur Kohan en personne, le jeune Gaelik vienne se poster à ses côtés... C'est avec un regard circonspect et plus que gêné qu'il tourna son attention sur le jeune homme, le questionnant silencieusement sur sa présence près d elui. Un soldat n'avait pas à avoir cette place. Surtout pas après le tel fiasco dont il avait été le maitre lors de leur mission...

[HJ : Désolé un peu court, mais le pauvre Symuis n'a rien à dire ainsi parmi les maitres du monde Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeJeu 26 Aoû 2010 - 18:27

Cela faisait déjà trois jours que Grégorist avait reçut la visite d'un messager taché de sang et légèrement mal en point. Il lui avait apprit que la caravane de son cousin qui transportait la reine elfe avait été attaqué par des bandits d'on ne sait quelle guilde et on ne sait pour quelle raison. Mais il savait qu'il devrait envoyer des hommes enquêter sur ce problème, car le problème des vampires était suffisant pour l'instant pour que en plus les bandits commence à s'attaquer à n'importe qui. Il se chargerait de cela rapidement, il envoya donc chercher Rubis, la chef de sa garde pour qu'elle s'occupe de cela mais l'homme qui entra dans la salle du trône et à qui il voulait demander d'aller la quérir n'était décidément pas là pour cela.

-Votre Majesté, votre cousin, le seigneur Gaëlik Kohan est arrivé en ville. Voulez vous le recevoir? Il voudra surement vous faire son rapport sur la situation. Et les informations nous rapportent que Dame Galadrielle est avec lui.

-Bien sur que je veux le voir immédiatement, envoyez une escorte et un page lui dire de venir, lui et Dame Galadrielle.

Il alla à la fenêtre de la salle qui menait sur la cour et les vit arriver de loin, en fait grâce à la foule qui s'amassait sur le chemin pour voir la beautés légendaire de la reine des elfes et également le cousin de leur seigneur, non moins connu. Il s'impatientait de voir si ces hôtes de marque allaient bien, car cela pourrait valoir un incident diplomatique si l'impératrice des elfes en retournait à son peuple blessé, voir mutilé. Mais le page revint vite avec ses invités à sa suite et disparu dans l'ombre en s'inclinant. Grégorist s'avança vers la dame des elfes et, croisant les points sur sa poitrine, s'inclina avec le plus de respect qu'il pouvait montrer devant la grande beauté de la personne qui se tenait fièrement devant lui, malgré les moments qu'elle avait passé, et ses vêtements en étaient la preuve.

-Galadrielle Evanealle, dame des elfes, c'est un immense honneur que de vous recevoir dans mon humble palais et de vous voir en bonne santé. Je me suis inquiété de votre état mais personne ne pu m'informer précisément. Je vous jure sur l'honneur du peuple humain que les responsables seront traqués. En attendant, si vous avez besoin de quoi que ce soit, demandez le moi personnellement, que se soit des vêtement, de la nourriture ou des soins, vos moindres désires seront sous se toit des ordres.

Il attendit sa réponse et le moment ou elle lui permit de se relever. Il espérait n'avoir pas parut impolis devant elle, se n'était surement pas le moment. Un fois qu'elle avait fini de lui répondre, il se tourna vers son cher cousin, qui lui aussi avait connut de meilleurs jours. Il lui serra froidement la mains et attendit une dizaine de seconde la mains, avant de l'enlacer chaleureusement.

-Alors Gaëlik, qu'est ce qui t'est arrivé? Ne me dis pas qu'une simple bande de bandits peuvent te tenir tête, à toi. Tu te fait vieux un peu trop tôt, bientôt il te faudra sortir en balade avec toute ton armée derrière toi. En attendant, compte pas sur moi pour que je te prête la mienne.

Il rigola avec son cousin un petit moment avant de se tourner vers la Lame Noir, Symius qui était la également, suivant son maître bien sagement.

-Je ne vous félicite vraiment pas, dit-il d'un ton grave et sérieux. Je devrait vous mettre à mort pour votre incompétence et inutilité sur le champ d'honneur.

Un petit moment de flottement et de silence plana dans la salle. Puis tous virent apparaître un large sourire sur le visage de Grégorist.

-Mais ne vous inquiétez pas, on en est pas encore là, vous avez fait du bon boulot selon les messager. Prenez du repos et soignez vous ici le temps qu'il faudra.

Puis il recula de quelques pas avant de continuer

-Mais je pense que vous n'êtes pas la pour vous détendre, nous avons à parler, suivez moi, à part si vous préferez prendre un peu de repos et vous faire une toilette avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeSam 28 Aoû 2010 - 12:07

Pas trop à l'aise, il devait bien l'avouer. Et Symius ne semblait pas l'être beaucoup plus puisqu'il lui lançait un regard interrogatif : se demandant sans doute ce qu'il venait faire ici au beau milieu de trois représentants de sang royal. Si il avait osé, le jeune homme aurait haussé les épaules pour lui démontrer qu'il n'était là que par sa volonté et qu'il y resterait de toute façon. Gaëlik n'avait pas aimé du tout l'auto flagellation de son protecteur qui selon lui s'était adapté avec brio à une situation plus que difficile, il avait réagit exactement de la façon dont il le devait. Après tout ils étaient en vie non ? Jamais il ne pourrait avoir un garde du corps plus fanatique et efficace que celui-ci, la simple idée qu'il puisse se mettre lui-même à mort par honte lui était détestable. Il avait fini par s'y attacher mine de rien à cette drôle de nounou qu'il avait tant essayé de repousser dans les premiers jours. Une nounou, c'est comme cela qu'il l'avait vu au tout début et il se souvenait du rouge qui lui était monté au front lorsque son père le lui avait imposé. Il était capable de se défendre lui-même non ? N'avait-on pas confiance en lui ? Par les esprits que ce temps là était loin... Et comme sa vision sur lui-même avait changé depuis !

Les salutations entre les deux monarques lui passèrent au dessus de la tête, perdu comme il l'était dans ses souvenirs mais il dû bien redescendre sur terre lorsque son cousin s'approcha de lui pour lui serrer froidement la main. Il l'observa, décontenancé... Les deux jeunes nobles avaient bien souvent joués ensembles lorsqu'ils étaient enfants et Gaëlik se souvenait d'un compagnon de jeu tout ce qu'il y a de plus normal et bien loin de cet homme là si intimidant parfois et qui était son roi. Il lui arrivait d'y retrouver le petit garçon de temps en temps mais cela devenait rare, la couronne était sans doute parfois bien lourde...
Et soudain, il l'enlaça. Laissant Gaël rose de surprise et de plaisir, sacré Gregorist... Aucun roi n'avait sans doute jamais été aussi loin des usages que lui, c'est peut-être ça qui en faisait un bon empereur.

-Alors Gaëlik, qu'est ce qui t'est arrivé? Ne me dis pas qu'une simple bande de bandits peuvent te tenir tête, à toi. Tu te fait vieux un peu trop tôt, bientôt il te faudra sortir en balade avec toute ton armée derrière toi. En attendant, compte pas sur moi pour que je te prête la mienne.

Rattrapé par le bon vieux temps, il failli rétorquer à son interlocuteur que jusqu'à preuve du contraire, il était plus jeune que lui mais se retint juste à temps. A la place il répondit :

« Je n'ai nul besoin d'une armée lorsque j'ai Symius et ses hommes. »

Petite remarque déclarée d'une voix douce, mais ferme. Il savait à quel point le Lame Noire était blessé moralement par l'agression que le groupe avait subit et même si Gregorist ne pouvait pas le deviner, ses mots ne pouvait que raviver le feu qui brulait dans les entrailles du guerrier. En reconnaissant ainsi ses mérites devant l'empereur en personne, il lui faisait un honneur extraordinaire pour un membre des Lames Noires et il ne comptait pas s'arrêter là.

« Mon escorte s'est comportée avec honneur lors de l'attaque. Des hommes ont été blessés, nous avons eu un mort mais ils ont accompli leur mission sans faillir une seule seconde. Je me permet donc de demander à mon empereur de bien vouloir accepter de faire une apparition pour eux. Le simple plaisir de vous voir sera une récompense ultime pour ces hommes, quelques mots à eux seuls pourraient guérir bien des blessures... »

Et voilà qui était dit. Il savait qu'il s'avançait un peu en demandant ainsi carrément un service à son seigneur mais son rang de membre de la famille impériale l'y autorisait. Il aurait aussi pu décider de les couvrir d'or mais il commençait à connaître les lames noires et il était à présent capable de savoir ce qui leur ferait plaisir. Un mot de l'empereur les laisseraient certainement sur un nuage jusqu'à la fin de leur jours... Ce fanatisme rendait parfois Gaëlik perplexe.

« Quand à Symius, je tenais à ce qu'il soit présent ici et partout où je serais. En ces temps de troubles je ne saurais me défaire d'un tel appui. Mon père sera informé de ses faits d'armes, mon père qui vous envoie ses respects par mon intermédiaire d'ailleurs. »

Gaëlik eut une tendre pensée pour ce père si aimant qui l'attendait à Aldaria, il serait bien sur déçu de quitter la route des aventures mais il commençait à ressentir une certaine hâte de le revoir ce vieil homme. L'oncle de l'empereur prenait de l'âge mais il avait toujours une santé d'acier, à la grande joie de son fils.
Tout ceci étant dit, ils se décidèrent tous à suivre l'empereur sans savoir très bien où il allait pouvoir les mener. A un endroit où ils pourraient s'asseoir peut-être... Gaëlik l'espérait tant le voyage éprouvant lui avait procuré de courbatures...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeSam 28 Aoû 2010 - 21:55

En l'espace d'un très court moment, Galadrielle fut la pauvre victime de ce que certains appellent un "ascenseur émotif". D'abord, elle fut très surprise mais également on ne peut plus flattée de voir l'Empereur humain respecter l'usage des salutations elfiques. Les bonnes manières étaient quelque chose d'excessivement important pour son peuple, et voir un humain faire l'effort d'assimiler ces pratiques était à la fois surprenant mais aussi admirable. Aussi, une fois sa première stupeur passée, la Dame Blanche se permit un sourire appréciateur tout en conviant le monarque à se redresser. Ses paroles, fort généreuses, ne firent pas se sauver le sourire de l'Impératrice, d'humeur complaisante, néanmoins lorsqu'il aborda le sujet de ses comparses les ayant attaqués, elle ne pu qu'objecter.

"Seigneur Kohan, loin de moi l'idée de vous conseiller sans votre demande comment diriger votre peuple, mais ne jugez pas nécessaire de traiter ces hommes autrement, plus sévèrement, tout cela parce qu'ils ont eu la malchance de s'attaquer au convoi où votre cousin et moi-même étions. Auraient-ils attaqué un simple convoi de fermier, vous ne vous seriez pas montré si intransigeant... Or, j'entends à être traitée avec le même respect et les mêmes traitements que n'importe qui de votre peuple. On ne juge pas un homme à la façon dont il traite ses égaux mais bel et bien ses inférieurs."

Elle s'inclina légèrement avec respect, estimant avoir parlé avec sagesse, puis s'écarta pour laisser l'Empereur saluer son cousin. Tout en les regardant, elle ne put que se dire que leurs rituels étaient particuliers. Les expressions qu'arborait Gaëlik Kohan trahissaient son incompréhension et l'espace d'un instant, Galadrielle s'interrogea. Auraient-ils pu être dupés? Peut-être cet homme n'était pas Gregorist Kohan? Mais elle se dit que c'était trop rechercher la perfidie et laissa-t-elle les deux jeunes hommes à leur accolade familiale, se penchant plutôt sur des réflexions d'un autre sujet. Ses yeux firent discrètement le tour de la large pièce, apportant avec eux plus de questions que de réponses. Des courtisans aux proportions énormes de cette salle, Alatarielle ne savait plus où donner de la tête. Qu'en aurait-il eu été si elle-même avait cherché à assoir sa domination comme l'avait fait l'Empereur humain? Peut-être les Baptistrels n'auraient-ils jamais pris autant d'ampleur? Mais ça n'était pas une solution. Loin de là. Galadrielle voulait conserver un certain respect des siens, même si elle n'y parvenait pas vraiment, et désirait surtout qu'ils prennent en compte sa tempérance et non pas ses désirs de domination. Ils étaient indigne d'une Impératrice elfique.

Elle fut tirée de ses pensées par le ton et les remarques de l'Empereur au pauvre Symius. Deuxième phase de l'ascenseur émotif après la surprise et le plaisir, l'incompréhension la plus totale. Ces remontrances avaient beau être des plaisanteries, Galadrielle les trouvait honteusement cruelles! Pour qui connaissait un tant soit peu le garde du corps du jeune Kohan, il était évident que sa tâche était la chose la plus importante de sa vie! Et le voir ainsi fustigé alors que son travail a été exemplaire... Non vraiment, l'Impératrice avait du mal à admettre cela, et c'en fut visible de par son expression choquée, voire indignée. Elle se tut cependant, tâchant plutôt d'arborer un visage doux qu'elle voulait rassurant lorsqu'elle regarda Symius, et préféra se dire que c'était un humour humain qu'elle ne serait jamais à même de comprendre.

Lorsque Gregorist se tourna à nouveau vers elle, il eut en face de lui une Impératrice au visage fermé, pas vraiment hostile mais qui n'irradiait pas la joie non plus. En un mot comme en cent, elle semblait passive. Elle était surtout lasse du voyage et n'aspirait qu'à une infusion d'herbes, assise sur un banc à l'extérieur de cet immense bloc de pierre dans lequel elle se sentait comme étouffer. Sa forêt lui manquait horriblement, mais elle savait que c'était un mal nécessaire. Aussi, après avoir pris tout cela en considération, elle put répondre à l'Empereur humain.


"Votre hospitalité vous honore. Je serai heureuse de prendre un peu de repos, et effectivement que vous me permettiez de pratiquer à des ablutions afin de me rendre plus présentable. Ma tenue n'a rien de conventionnelle et vous me voyez désolée d'être parue ainsi devant vous Seigneur Kohan."


Un bain chaud ainsi qu'un massage l'aurait également détendue. Dans sa forêt, c'est l'une de son peuple qui acceptait de s'occuper de cela. Elle ignorait si les humains possédaient des masseurs, mais surtout des masseuses. Car l'Impératrice préfèrerait se priver d'un moment de détente plutôt que de laisser un homme poser la main sur elle dans une situation aussi équivoque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeDim 5 Sep 2010 - 20:23

Voir l'empereur en personne si proche de lui ne lui était certes guère inhabituel, ayant eu affaire à sa majesté bien des fois déjà, et ce même dès le début de sa carrière puisqu'il avait sacrément aidé la soeur de ce dernier et était ainsi entré dans les lames noires suite à cette intervention. Mais cela lui faisait toujours le même effet. A savoir une bouffée de fierté comme rarement il en connaissait, lui souvent si modeste sur le terrain.

Pourtant cette fois-là, la bouffée qu'il ressentit n'avait rien à voir avec la fierté. Non, cette fois honte et remort teintaient tout ce qu'il pouvait bien ressentir, tous les battements que son coeur effrénés pouvaient bien pulser, quand il voyait l'empereur approcher. Et que dire quand celui-ci se tourna vers lui et assena les premiers mots.

- Je ne vous félicite vraiment pas. Je devrais vous mettre à mort pour votre incompétence et inutilité sur le champ d'honneur.

S'il savait déjà tout cela, l'entendre dire à haute et intelligible voix était tout autre chose. Il entendait bien un petit accent d'ironie, qui était censé donner à ces mots une teinte d'humour noir. Mais.... Mais dans l'esprit de Symius déjà bien torturé par ce qu'il considérait cmme un déplorable échec, cela sonnait comme une réelle sentence. L'espace d'un instant, si la décence ne lui imposait pas le silence tant que son empereur n'aurait pas fini de parler, il fut tenter de se jeter à genou, lame tournée vers son coeur et poignée vers l'empereur, lui proposant de se mettre à mort sur le champs. Réaction certes fort excessive, mais à cet instant précis, c'était l'exact reflet de ce que son coeur pouvait bien ressentir. Heureusement, dans son fanatisme, Symius n'avait pas complètement abandonné sa raison. Raison qui lui dictait qu l'empereur tentait de plaisanter, que tout ceci n'était que boutade, même si de fort mauvais goût, et qu'il se devait de rester impassible.

Même s'il préféra, pour l'heure, baisser les yeux en toute humilité, pour que l'empereur ne voit pas le désarroi que de tels mots avaient soudain jeter en lui. Mal. Il avait mal. Il avait failli... lamentablement failli. Même le large sourire et les mots que lui servit ensuite l'empereur ne parvinrent pas à calmer ses remords. Pas même les tentatives de Gaelik pour assurer tout le monde de la valeur du lame noire. Il était toutefois d'accord avec le gamin : une apparition auprès de ses hommes leur mettrait du baume au coeur. A défaut de parvenir à en mettre dans le sien...

Symius garda donc le silence. Garda sa place de l'ombre suivant les pas du jeune Kohan. Et le suivit effectivement jusqu'à la salle de repos qu'on avait préparé pour le gamin. Si au début il se contenta de rester sur le pas de la porte, gardant l'entrée de celle-ci comme un bon chien de garde, les remontrances du jeune homme eurent raison de lui et le convainquirent de se joindre à lui pour un peu de repos et une colation bien méritée. Enfin méritée... C'était vite dit. Mais il ne pouvait refuser un ordre donné par son jeune maître, n'est-ce pas ? Il ne répondait toutefois que par monosyllabe, tout en restant le plus poli et le plus décent possible, mais incapable de se sortir de sa morosité qui ne semblait plus vouloir lâcher son âme torturée.

Symius ne sut combien de temps dura cet intermède. Toujours est-il que quand un serviteur du palais vinrent les chercher, ils étaient plus reposés, même si pas totalement remis encore de leurs possibles blessures, propres et habillés de façon plus décente pour se présenter face à l'empereur. Et de nouveau marchant dans l'ombre du gamin, Symius le suivit dans un silence morne et sombre.

[HJ : un peu court, surtout pour l'attente, désolé Sad]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeMar 7 Sep 2010 - 23:55

Grégorist venait de finir ses salutations, qu'il avait espérées les plus sincères et respectueuses possibles. Il regardait le visage de Symius qui avait l'air dépité et cela le fit sourire.

-Il faudrait vraiment qu'il profite de la vie un jour celui la, pensa t-il

Mais il n'était pas l'heure de la rigolade car il faillait qu'ils parlent de choses sérieuses, comme cette attaque sur le mage royale Faudar perpétrée par un elfe. Mais il reçus un choc en entendant l'impératrice Elfe lui demander un temps pour se reposer. Mais il prit cela avec respect car il n'était pas possible que cette personne veuille se défiler de ses responsabilités. Il la regarda avant de dire:

-Je compte instauré une force armée pour protéger les voyageurs de tels voleurs, je ne fait pas cela parce que c'est vous qui avez été attaqué. Toute la population à le droit de traverser l'Empire en sécurité sans craindre l'attaque de bandits de grands chemins ou qui que ce soit d'autre. Et je vous tiens pour témoin de mes dires. Maintenant effectivement, si tel est votre souhait, je vais vous accompagner personnellement jusqu'aux quartiers des invités. Si vous voulez bien me suivre.

Il les précéda sur le chemin même si il savait que son cousin aurait très bien pu se passer de lui pour s'y conduire lui même. Mais par respect pour le protocole il suivit le mouvement. Ils arrivèrent rapidement dans l'aile des invités, après avoir salués les gardes et les serviteurs sur le chemin. Il aimait que ses citoyens se sentent bien à son service car cela assurait un travail bien fait et une paix prospère. Quand ils arrivèrent devant la première porte il se tourna vers Gaëlik.

-Voila vos quartiers, deux chambres jumelles avec tout le confort, comme ça tu pourra garder ton gentil garde avec toi. Pour ce qu'il en est de la visite de tes hommes nous la ferons après la réunion, je vais envoyer un page leur assigner de bonnes chambres pour qu'ils s'y repose. Profitez en, vous aurez un repas dans peux de temps ainsi que la visite d'un médecin pour s'assurer de votre état de santé. Je passerait personnellement vous prendre.

Après une dernière empoignade avec son cousin, il les regarda s'engouffrer dans la porte et disparaître dans tout ce luxe. Il se retourna vers la magnifique impératrice tout en lui proposant de continuer.

-J'ai omis de vous souhaiter la bienvenue sur les terres de l'Empire et dans l'enceinte de Gloria, le joyaux de mes terres. Même si elles appartiennent à ces hommes et femmes qui sont en train de travailler dehors. Il suent sang et eau pour améliorer cette contrée et lui permettre de rester si belle. Je ne peux faire de grandes choses à part leur donné espoir d'un lendemain lumineux hors de danger. J'espère que notre entente mutuelle permettra de mener nos deux peuples vers une amitié plus forte et durable face à l'adversité et aux rumeurs.

Il la regarda dans les yeux avant de baisser la tête en se rendant compte qu'il dévisageait on invitée. Ils arrivèrent finalement devant la chambre réservée aux invités de marque et qui devait être encore plus luxueuse que ça propre chambre. Il l'enjoignit à entrer en lui précisant qu'il attendait à l'extérieur qu'elle ai fini de se reposer, ainsi que lui rappeler ce qu'il avait déjà dit à son cousin et la Lame Noire.

Il s'assit sur une chaise sur le coté de la porte, place qui était logiquement destiné à un garde et commença a s'assoupir, son épée sur les genoux, garde en mains, au cas ou comme on dit. Son esprit divagua de ci de là entre un bon repas et le rêve d'un bataille prochaine. Il se retrouva même à se demander à quoi ressemblait la reine des elfes dans son intimité. Après tout, il était un homme comme les autres, en quête de quelqu'un à aimer. Seul son nom le différenciait du commun peuple. Il finit par s'assoupir totalement, comme un garde pitoyable qu'il aurait lui même renvoyé sur les bancs de l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeDim 12 Sep 2010 - 16:48

Un peu de repos, voilà qui allait certainement leur fait du bien. Car en effet, dès leur retour de leur long voyage ils avaient été aussi alpagués par un page et s'était retrouvé en audience avec l'empereur en personne sans même avoir eu le temps de se changer. C'était compréhensible vu l'importance de leur mission mais Gaëlik devait avouer qu'il était plutôt heureux de pouvoir aller se changer et se rafraichir avant de reprendre la conversation. Il suivit donc le groupe vers le quartier des invités et s'installa rapidement dans la pièce qui lui été allouée après avoir remercié son cousin. Un repas, un médecin, du repos. Cela faisait bien longtemps que la troupe n'avait pas eu le droit à tout ce luxe ! C'était reposant et rassurant, mais à côté de la magnificence des forêts elfique cela lui semblait presque... Fade, oui c'était cela. Dorénavant tout risquait de lui paraître fade, ce voyage avait peut-être été une erreur finalement, une fatale erreur.

« Cesses de faire la tête Symius par pitié, à te voir en croirait que je suis mort. Je t'assure que je serais le premier à être au courant si j'avais dû être tué ou blessé, et toi tu serais le deuxième. Nous sommes de retour, nous avons accompli notre mission et aux dernières nouvelles, nous sommes entiers. Bientôt nous serons chez nous. »

Chez eux... L'idée ne lui déplaisait pas mais sans pour autant lui faire entièrement plaisir non plus. Son père lui manquait et il s'inquiétait pour lui, il avait toujours eu une santé de fer mais tout de même... Il était très âgé et devait s'ennuyer de son fils. D'un autre côté retrouver sa petite vie sans histoire lui semblait... Fade. Encore...
Il secoua la tête sans s'inquiéter de ce que pourrait bien penser Symius de son étrange comportement. Il était perturbé, cela pouvait se voir comme le nez au milieu de la figure et il ne prenait pas la peine de le cacher. Il savait que le but de sa vie était de gouverner le fief de sa famille, il était l'héritier de la ville blanche. Il n'avait jamais été sur d'en être capable, à présent il n'était même plus sur d'en avoir envie, décidément ce voyage avait eu des effets néfastes. L'aurait-il fait si il avait su à l'avance les doutes que cela lui occasionnerait ? Bien sur que oui, mille fois oui. Il avait grandit pendant ce voyage, il avait apprit. Et c'était une chose qui n'avait pas de prix il le savait, dorénavant il se sentait plus homme qu'enfant.

« Mon père sera heureux de nous voir, j'espère juste que les tensions au sein du continent vont se calmer. J'ai un mauvais pressentiment... »

Il parlait tout bas, presque pour lui-même. Il savait que les choses allaient mal, il l'avait vu dans les yeux de son cousin. La première rencontre entre l'impératrice et le roi n'avait pas été catastrophique mais rien n'était encore fait et il savait que le ressentiment des elfes vis à vis des humains était loin d'être éteint. Les vampires en profiteraient-ils ? En étaient-ils capables seulement ? Il en doutait, mais comment savoir avec de telles créatures ? Une inquiétude sourde semblait peser sur tout le peuple humain et Gaëlik ne pouvait s'empêcher de le ressentir aussi, le monde ne tournait pas rond... Sans cesser d'y penser, il se décida à se préparer pour un nouvel entretien avec l'empereur...



************


Quelques heures plus tard, Gregorist est revenu chercher ses invités et les mènes dans un salon confortable derrière la salle d'audience...

« Merci de ce temps de repos, je crois que nous en avions tous bien besoin... »


Il attendit qu'on lui donne l'autorisation de s'asseoir, notant que Symius restait encore et toujours dans l'ombre et s'installa. L'impératrice resplendissante dans sa nouvelle tenue semblait prête à reprendre les négociations. Il eu une soudaine envie de croiser les doigts dans l'espoir que tout se passe pour le mieux mais n'osa pas de peur de se faire remarquer. Une inspiration profonde lui permit toutefois de garder son calme. C'était maintenant que tout allait se jouer...



HJ : je me permet de faire un peu bouger Greg et Symius (en essayant de respecter leurs caractères) car j'en ai besoin pour faire avancer le rp, si soucis j'édite Smile


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeMar 21 Sep 2010 - 16:52

Remercier l'Empereur avec obligeance. Voilà tout ce que se sentait capable l'Impératrice qui n'aspirait qu'à la tranquillité et à la sérénité que la solitude pouvait prodiguer. Voilà des semaines qu'ils avaient quitté son propre pays, qu'ils avaient voyagé, et plus jamais depuis cette instant Galadrielle n'avait pu avoir un instant à elle, un instant pour se poser, écouter le silence, penser... Et entrer en communion avec la nature. Hélas, elle allait devoir reporter ces instants de pur bonheur à plus tard. En effet, son confort personnel importait moins que la sauvegarde d'une paix précaire, paix dont elle devait négocier les termes avec l'Empereur Humain. Ce qui l'avait étonnée, c'était qu'il ne s'était pas montré méfiant envers elle. Point de gardes pour assurer sa sécurité en sa présence alors qu'elle se savait reconnue comme étant une bonne magicienne. Point de défiance non plus au niveau de la proximité physique. Il aurait été si aisé pour elle d'enfoncer une dague dans le cou tendre de l'Empereur...
Bien évidemment, elle n'était pas tentée de le faire, elle réfléchissait seulement aux possibilités, et dû conclure que l'Empereur n'avait pas plus envie qu'elle de voir leurs deux nations se livrer dans une guerre sanglante... Voilà qui était pour le mieux.

Galadrielle inclina légèrement la tête avec respect et gratitude lorsque Gregorist lui montra la porte de sa chambre et y entra, fermant doucement la porte derrière elle, avant de pousser un profond soupir de soulagement. Les appartements qui lui étaient attribués étaient luxueux... Peut-être un peu trop pour elle d'ailleurs, qui avait pour habitude de se contenter du strict minimum, de biens fonctionnels. Elle apprécia cependant le geste, sans doute pour les humains était-ce un signe de respect que d'allouer à leurs invités des locaux honteusement extravagants en objets superflus et coûteux. Quoiqu'il en soit, elle posa le maigre sac qui lui servait de bagage sur la couche recouverte d'étoffes plus belles et douces les unes que les autres et défit la longue natte qui ceignait ses cheveux en gagnant la petite salle attenante à la chambre, servant aux ablutions et à la toilette.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Quelques heures plus tard, quand on frappa à la porte, sa porte pour quelques temps, l'Impératrice était méconnaissable. Sa peau avait retrouvé son teint de lait, fraîche et belle à regarder, ses cheveux étaient démêlés et laissés libres de flatter ses chevilles alors que son pied aerien n'opposait point de résistance et se mouvait à la suite de l'Empereur. Quant à sa tenue, beaucoup plus flatteuse que la précédente, elle la mettait un peu trop en avant à son goût, mais l'Impératrice avait cru bon de se servir dans la penderie qui avait été mise à sa disposition. Elle avait prit la seule tenue blanche qu'elle avait trouvée, à savoir une robe ajustée, dont elle avait trouvé seule la façon de nouer le corset, mais dont elle avait délaissé les jupons, bien trop nombreux à son goût. De ce fait, au lieu d'arborer une cloche, la robe était droite à partir de la taille, et laissait plus d'aisance aux mouvements de la femme elfe. Néanmoins, elle tenait à ce que Gregorist n'aie pas l'impression de converser avec n'importe quelle elfe, alors elle coiffa sa tête du fin diadème argenté qui marquait son appartenance à la famille royale elfique. Ses oreilles, aux bouts pointus, dépassaient légèrement de sa chevelure raide et diaphane, comme le voulait la mode des siens. C'était une question de confort.

Docile, reposée et apaisée, elle s'assit à son tour sur l'un des sièges du salon dans lequel le monarque les avait conduits. Elle laissa le roi s'installer, ainsi que Symius et Gaëlik, et posa ses mains sur ses genoux avec calme. Les débats allaient s'ouvrir, elle espérait simplement que les Humains sauraient faire preuve de modestie... Qu'ils sauraient converser avec elle sans se mettre toujours en avant et sans lui donner l'impression qu'ils ne considéraient son peuple que comme un mythe révolu... Leur espèce était peut-être sur le déclin, mais les survivants n'avaient rien perdu ni de leur orgueil, ni de leur courage... Elle espérait, sincèrement, que les humains sauraient s'en souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitimeSam 2 Oct 2010 - 0:34

Grégorist regarda ses invités s'installer dans le calme. Le repos avait été utile à tous. Il avait pu raccompagner dans le silence l'impératrice des Elfes avant de rejoindre son cousin Gaëlik et Symius, la lame noire au service de son cousin. La salle de réunion ou ils se trouvaient avaient été spécialement conçut pour mettre a l'aise les invités et ainsi mener les discutions dans les meilleurs conditions, ce qui menait en général à des résultats concluants. Mais la panique entra dans cette calme salle sous la forme d'un messager qui s'écrit après avoir saluer les occupants de l'endroit:

-Sir Gaëlik Kohan, je suis en charge d'un message pour vous. Votre père est au plus mal, vous être rappelé au plus vite à Aldaria à son chevet. Des chevaux sont près à vous ramener avec votre escorte.

Grégorist sentait la tension dans la salle montée, cette sensation était palpable. Mais ce n'était pas fini. Un autre messager débarqua dans la salle. Ils se regardèrent d'un air étrange avec l'autre déjà la avant de parler:

-Votre Majesté, des activités vampiriques ont été observées près de l'Océane.

En voilà encore une bonne. Il s'attendait à voir un troisième messager débarquer mais apparemment c'était fini. Les nouvelles étaient loin d'êtres bonnes. Entre son oncle qui tombait malade et les vampires qui passaient à l'attaque, il fallait qu'il fasse quelque chose.

-Gaelik, rejoins mon oncle au plus vite, prend avec toi quelques guérisseurs même Perle de ma garde personnelle si tu le désire. Et envoie moi immédiatement un messager pour me porter les nouvelles de se santé. J'espère qu'ils t'auront fournit les meilleurs chevaux de l'écurie.

Il regarda son cousin partir à grandes enjambées, suivit du messager. Le bruit de ses pas se faisait entendre mais Grégorist se tourna immédiatement vers Symius qu'il avait arrêté car il voulait surement suivre son cousin.

-Symius, prend des lames noires avec toi, je te charge de l'équipe d'éclaireur. Occupe toi du déplacement des habitants de la région et des défenses en attendant l'armée, si elle peux venir à votre secours. C'est une mission suicide mais j'ai confiance en toi, tu vaincra.

Il regarda l'homme partir à une vitesse incroyable, tel une ombre. Puis il fini par se lever également et appela le page.

-Réunion des généraux, tout de suite, quoi qu'ils fassent et ou qu'ils soient, je les veux tous et pour y a une heure. Nous devons gérer nos défenses avant qu'il ne soit trop tard. Et surtout éviter de laisser les lames noires de Symius seules trop longtemps.

Et se tournant vers la reine des elfes :

-Si vous voulez me suivre votre majesté, j'en serais fort grès, sinon une servante vous mènera à votre chambre. Si vous choisissez cette options, demandez les services que vous voulez. Pardonnez moi de devoir retarder notre réunion encore mais mon peuple à besoin de moi.

Il se dirigea vers la port à son tour pour se diriger vers la salle de réunion tactique ou devaient l'attendre les généraux de son armée, enfin il l'espérait.


[HRP: je me permet de faire se déplacer Gael et Sym mais dans la logique et pour permettre d'avancer, si il y a un problème j'édit]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Empty
MessageSujet: Re: Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Mission accomplie et diplomatie [PV Greg, Symius et Gala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» Haiti : Repenser la diplomatie [Alterpress]
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Quantico: Mission FBI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-