Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Empty
MessageSujet: Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Icon_minitimeLun 20 Sep 2010 - 13:15

A peine quelques heures de routes. Il était arrivé au village d’Elabresa qui, selon les rapports des messagers avait grandement besoin d’aide, au niveau de la nourriture, des soins et de la défense. Et s’était exactement pour cela qu’il était la car ce village rentrait dans le contexte de la nouvelle lois qu’il avait fait ils y a de cela une semaine. Il avait commencé dans la ville basse de Gloria et se lançait maintenant dans les plaines de l’empire pour trouver les gens qui avaient vraiment besoin de lui. Car la Magnifique était belle et bien Gloria, mais il voulait que le Sublime soit le nouveau surnom de son territoire et ainsi remonter l’honneur des hommes qui avait été bafoués par eux même. Effectivement ce village était misérable à la vue comme à l’odeur. Il ne pensait pas que la pauvreté puisse tant descendre mais la preuve était devant ses yeux à présent. Des gens dormaient dehors, sur la grand place et entre les étales vides du petit marché dans un petit coin de la place. Mais il changerait cela et il devrait le faire vite car d’autres villages avaient besoin du même traitement qu’il ferait subir à celui la. A ses coté, ses belles gardes regardaient également la masse de travail qu’ils auraient chacun à fournir. Elles avaient toutes une mission spéciale et une équipe. La Perle serait charger de soigner les malades et les blessé, ainsi que de dispenser des leçons de premiers soins utiles pour ses paysans qui n’avaient pas accès à la connaissance des grandes villes. Ruby était la pour entrainer les hommes valides au maniement de l’épée car ils étaient également ici pour renforcer l’effectif de l’armée impériale. Les jumelles quant à elles étaient la pour dispenser des cours de magie et des leçons de tir à l’arc a qui le voudrait car ils ne pouvaient se permettre de laisser des habitants à l’écart.

-Nous y voila, vous savez ce que vous avez à faire j’espère, car je compte bien aller me faire une sieste moi et donc éviter de devoir tout réexpliquer.

Il les regarda avec son large sourire habituel avant de s’élancer au galop vers le village. Le cheval noir qu’il avait trouvé à l’écurie du palais était vraiment bien, mais n’étant pas à lui, il ne fallait pas qu’il s’attache trop au sublime étalon. C’était quand même un comble que l’empereur ne puisse pas posséder sa propre monture mais il en était ainsi par soucie d’équité entre tous, et c’était son bon vouloir. Leur arrivé fut accueillit de cris de joies car les paysans n’avaient surement pas l’habitude de voir une caravane si importante traverser leur village, et encore moins si arrêter.

-Bienvenue à vous majesté, c’est un grand honneur de vous recevoir dans notre humble bourgade dont je suis le maire, Jenai Endor . Que nous vaux le plaisir de votre royale visite ?

L’homme était bien d’apparence, pas vraiment le genre de maire bedonnant que tout le monde pensait des hommes occupant cette fonction. Il ne devait pas être que le maire ici.

-Nous somme la pour vous aider a améliorer la vie dans votre village et également édifier des défenses en cas d’attaques extérieurs. Nous cherchons également des hommes et femmes pour combattre. Les jeunes demoiselles avec moi sont chargées des entrainements et des soins. Bien sur nous n’emportons personne, mais nous voulons que vous puissiez combattre en cas d’attaque en attendant l’arrivé de renforts.

Il regardait le maire en face tout en écoutant les Jewels mettre en place leurs équipe et équipements. Il put enfin finaliser l’ordre quand le maire lui en donna l’autorisation, comme si il en avait besoin. Il devrait surement donner un discours plus tard quand tous serait en place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Icon_minitimeDim 26 Sep 2010 - 9:58

Perle se tenait bien droite sur sa selle. Cela faisait des heures que le groupe avait quitté Gloria la Magnifique avec à sa tête, un Grégorist Kohan toujours aussi débordant d'optimisme et de prestance. La jeune femme glissa un coup d'oeil dans sa direction et esquissa un sourire avant de retourner à sa contemplation du paysage environnant qui paraissait plus blanc qu'à l'ordinaire. Les yeux d'azur s'élevèrent en direction de la voûte céleste.. Au-dessus d'eux, le ciel ne savait pas trop quelle tenue revêtir. Le bleu profond? C'était un peu déplacé, la saison avançait et déjà l'automne s'apprêtait à frapper à sa porte. Un manteau pluvieux donc? Non, pas aujourd'hui, il n'était pas d'humeur. Une simple couverture nuageuse? Pourquoi pas. Les nuages, c'est passe-partout. De toute façon, personne ne viendrait lui poser la question quand à ce choix, qu'il soit judicieux ou non. Alors va pour la veste en coton! Et avec ceci? Pourquoi pas une petite fraîcheur avec un soupçon d'humidité? Parfait. La jeune humaine resserra sa cape aussi blanche que la mer de nuage sur ses épaules. Elle aurait dû s'habiller plus chaudement, surtout pour passer plusieurs heures sans vraiment bouger sur le dos d'un cheval. Mais le froid n'était qu'à peine perceptible en comparaison à la joie qu'elle avait à partir pour sa première mission hors de la capitale. Elle avait vérifier une bonne dizaine de fois de n'avoir rien oublié dans sa sacoche, y rajoutant quelque chose à chaque fois qu'elle l'ouvrait. Au final, elle avait pris un second sac pour être sûre de ne manquer de rien et elle avait demandé au trois autres guérisseurs qui faisaient parti de son équipe de faire de même. Les trois hommes l'avaient regardée avec des yeux de lémurien mais n'avaient pas osé protester. Il fallait dire que la jeune femme était impressionnante et dégageait une autorité qu'elle ne se connaissait pas elle-même quand elle donnait ses directives. En y réfléchissant elle fit la grimace. Elle n'aimait pas avoir se rôle de « chef d'équipe ». Bien sûr qu'elle prenait sa mission très au sérieux, mais elle répugnait à donner des ordres à qui que se fut. Mais c'était ainsi qu'en avait décidé Grégorist et elle ne le décevrait pas.

Ils arrivèrent enfin à destination. Felicya s'en serait rendu compte les yeux fermés. Elle avait face à elle une reproduction très fidèle -un peu trop?- des quartier pauvres de Gloria la Magnifique avant le passage de Grégorist. De pauvres bougres dormaient à même le sol, affalés entre des cageots sales. Derrière son regard froid qui ne trahissait aucune émotion, la jeune femme prit mentalement note de tout ce qu'elle voyait. Dès que l'empereur leur aurait donné le feu vert, elle ratisserait le village de fond en comble pour s'occuper de tous ces pauvres gens. Puis il faudrait qu'elle initie quelques villageois à son art de la guérison. *Art de la guérison...* Perle éclata de rire par-devers elle. Plus le temps passait et plus elle se trouvait un petit côté poétique. Mais il fallait bien avouer qu'elle voyait plus son métier comme un art que comme une véritable profession. C'était également un héritage. Le don que sa mère lui avait enseigné un peu malgré elle au début, alors que sa petite fille observait d'un air absent ses moindres faits et gestes. Mais il ne fallait pas se fier aux apparences. Même enfant, Felicya était très observatrice et quand son regard semblait perdu dans le vague d'une quelconque réflexion, elle était en vérité parfaitement consciente et attentive. Sa mère l'avait découvert tout à fait par hasard. La jeune femme ferma un instant les yeux pour revoir clairement la scène dans son esprit. Sa génitrice était au chevet d'un de ses patients et ce dernier était victime d'une violente montée de fièvre. Il délirait, parlait d'un bateau qui n'existait que dans ses sombres tourments et gesticulait dans ses draps trempés de sueur. La guérisseuse s'était tournée vers sa fille et lui avait demandé sans réfléchir de lui rapporter différentes herbes aux noms complexes. Se rendant compte de ses paroles qui seraient certainement parfaitement incompréhensible pour sa fille, elle s'apprêtait à les décrire mais la petite Perle était déjà de retour avec ce quelle avait demandé entre les doigts. Échange d'un regard, puis d'un sourire, une main maternelle sur une petite tête d'ange aux cheveux blonds argentés... Felicya ouvrit les yeux. Tous ces souvenirs heureux lui faisaient chaud au cœur mais ravivaient engagement l'amertume de ne pas avoir revu sa mère depuis bien longtemps...

L'empereur fit soudain ralentir sa monture et se tourna vers les Jewels en souriant. Il annonça:


-Nous y voila, vous savez ce que vous avez à faire j’espère, car je compte bien aller me faire une sieste moi et donc éviter de devoir tout ré-expliquer.

Perle acquiesça tout en répondant à son sourire et dû prendre sur elle-même pour ne pas hausser un sourcil sceptique. Alors comme ça elles allaient travailler pendant que môssieur Grégorist Kohan, l'empereur de l'empire humain, allait faire un petit somme! Et ben y en avait qui ne manquait pas d'air... *c'est normal c'est l'empereur * Felicya secoua ses mèches blondes argentées en souriant. Elle ne connaissait Grégorist que depuis quelques jours mais elle avait l'impression de l'avoir toujours connu. Il était impossible de le classer dans une catégorie de caractère ou de personnalité. Il était un genre à lui tout seul, un cas à part. Mais pouvait-on réellement dire qu'il était « différent »? Non. Chacun était différent. Certains comportements se ressemblaient mais n'étaient jamais identiques. *Comment parler de différence dans un monde où tout est unique? C'est ridicule...* se réprimanda la jeune guérisseuse. Elle donna un léger coup de talon à sa jument pour lui indiquer de suivre l'étalon noir de jais de l'empereur. A leur passage, des visages se fendirent d'un grand sourire et des regards s'illuminèrent. Une foule de villageois, enfants et adultes confondus, se précipitèrent autour d'eux pour les saluer par des cris de joie et des dizaine de questions incompréhensible dans tout ce brouhaha. Un homme sortit du lot pour s'avancer vers Gregorist. *le maire* songea la jeune fille en repensant au petit port où elle était née. Il y avait aussi un maire là d'où elle venait mais il ne ressemblait en rien à cet homme. Felicya se souvint qu'il avait une allure fière avec une peau tannée par le soleil, une barbe grise et rêche et le regard toujours tourné vers l'océan. C'était un ancien marin évidemment et il n'hésitait pas à le rappeler à qui voulait l'entendre...

L'empeur et le maire discutèrent un moment, moment pendant lequel les jewels descendirent de leur monture pour commencer à s'organiser avec leur équipe respective, sous les regards emplis de curiosité des villageois. Felicya décida que son équipe irait s'installer dans un hall d'auberge plutôt qu'à l'extérieur où la température ne lui convenait pas. Ils avaient besoin d'un endroit chaleureux et de préférence, abrité du vent et de la pluie, si pluie il y avait. De plus, les auberges possédaient en général une écurie pour les chevaux des voyageurs. Felicya s'avança vers un homme d'age mûr qui n'avait pas l'air mal nourri à première vu... Elle lui demanda s'il pouvait avoir la gentillesse de la mener avec les trois guérisseur à l'auberge du village. L'homme acquiesça avec un grand sourire en anoncant qu'il était l'aubergiste et que se serait une joie pour lui de les aider à s'installer dans le hall. L'équipe des guérisseurs se mît donc en route pour leur futur lieu de travail, suivit par un groupe de villageois qui avaient besoin de soins ou qui étaient volontaires pour les aider dans leur installation. Le hall fut bien vite prêt. On écarta les tables et les bancs, puis on descendit quelques matelas et couvertures pour les disperser dans la grande salle. Perle fit s'installer les trois guérisseurs de don équipe de façon stratégique, un serait en cuisine pour pouvoir s'occuper des infusions, un autre s'occuperait des maladies sans trop de gravité et blessures légères pendant que le troisième et elle ferait le tour du village pour rameuter à l'auberge les gens qui avaient besoin de soin. Dès qu'ils auraient fini leur tâche, ils s'occuperaient tous les deux des maladies et blessures graves. Quelle que soit la mission qui leur était confiée, ils devaient tous faire en sorte d'apprendre aux villageois à se soigner eux-mêmes, quitte à choisir un ou une volontaire pour lui offrir une formation de base en un peu accélérée. Perle avait également décider de payer l'aubergiste une somme très confortable pour qu'il veillent à ce que les patients soient nourris comme il convient. *une bonne santé passe par une bonne alimentation. *
Tout ayant été mis en place, Felicya et Mirar -elle arrivait enfin à retenir le nom de chacun des guérisseurs- se mirent en quête de gens ayant besoin de soin en parcourant les habitations de long en large.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Icon_minitimeMer 29 Sep 2010 - 16:01


Christophe, et le bataillon auquel il appartenait, suivait inlassablement le chemin qu’ils espéraient les mènerait aux vampires, enfin, ils n’étaient pas pressé de ce frotter à la mort. Christophe le savait, la plupart des soldats et des magiciens de ce bataillon étaient jeunes, pratiquement tous entre 20 et 30 ans. Christophe savait que beaucoup des soldats ici, soit disant volontaires, n’était pas si volontaire que cela, la plupart étaient volontaires par la forces, c’était ainsi, les vieux soldats désignaient les volontaires parmi les plus jeunes lorsqu’il s’agissait de les envoyer défendre les petits villages, et pour les officiers il en était de même, c’étaient les officiers les plus jeunes de tout l’empire qui commandaient ce bataillon, Christophe ne pouvait d’ailleurs pas s’empêcher de penser qu’il était dix fois supérieur à ses Hommes là. Cette armée dont Christophe faisait partit était donc une armée jeune, une armée sans expérience, tous, ou presque n’avait même jamais quitté leur régions.

Christophe lui, avait déjà voyagé, avait déjà quitté sa région, avait quitté sa maison, était partit à travers l’empire, il avait même faillit ce rendre un jour dans le royaume des Elfes, mais cela ne put ce réaliser, des problèmes diplomatique avait éclaté entre les Elfes et les Hommes, Christophe avait préféré laisser passer un peu de temps avant d’aller à la rencontre du peuple des bois. Christophe regardait les officiers, ils étaient tous aussi incompétent les un que els autres, ne savaient ils donc pas que c’était la nuit qu’il fallait ce déplacer pour surprendre les vampires, ne savaient ils pas que le soleil les affaiblissait, que la Lumière diminué leur pouvoirs. Christophe regardait donc ses officiers incompétent, et là, commença à naitre en lui l’envie de monter en grade, c’était même une nécessité, il devait ce retrouver à la tête de tout ses Hommes, derrière lui, il avait appris à les connaitre, chose que les officiers n’avaient pas fait. Il savait qu’une augmentation de grade ne pourrait être que bénéfique, même si les Lames rouges et lui avait décidé de ne plus contre carrer l’empire pour le moment, et concentraient plutôt leur efforts sur la destruction des vampires et tentaient de pactiser avec les Elfes, d’ailleurs, la personne envoyait allait bientôt être désigné, peut être Christophe serait il choisit, Christophe l’espérait en tout cas, il avait toujours voulut connaitre le peuple Elfe.

Pour Christophe, cette guerre contre les vampires était le début d’une aire nouvelle, aire nouvelle qui serait peut être bénéfique au Lames rouge, enfin, on en était pas là, et pour le moment, l’important été de sauver la race humaine de la destruction Christophe regardait le paysage qu’ils traversaient, il savait, et les officiers aussi sans doutes, que ce qu’ils faisaient été inutile, tous simplement et tout bonnement inutile, les vampires ne les attaqueraient pas, pas de jour en tout cas. Christophe avait proposé plusieurs fois des plans pour prendre les vampires en embuscade, mais les officiers lui riaient au nez, Christophe en avait un petit peu marre de ses maudit officiers trouillard qui n’y comprenait rien et qui ne savait rien. Christophe surveillait donc les officiers de près, et il sut bientôt qu’ils allaient faire escale dans un village où l’empereur allait ce rendre, une occasion de le rencontrer. De le rencontrer, de loin, de près, peu importait, il devait absolument lui parler de ses officiers incompétent. Ils firent donc marche vers cette ville, enfin, village plutôt. Christophe et les Soldats ce séparèrent, ils avaient quartier libre tout le reste de la journée, Christophe s’avança donc dans le village et demanda où été l’empereur, personne ne le savait, par contre, on savait qu’une des personne l’accompagnant, une femme, qui soignait les blessait et qui entrainerait les Hommes pour ce battre, traversait le village à la recherche de blessé, blessait qu’ils emmené à l’auberge. Christophe remercia l’homme et ce partit à la recherche de cette femme qui sans doute savait où ce trouvait l’empereur. Christophe finit par trouver une femme, qui sillonnait les rues, elle était blonde, Christophe s’avança vers elle et demanda :

Êtes-vous cette femme qui est venue avec l’Empereur aujourd’hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 17:46

Felicya s'approcha d'un homme âgé qui était assis entre des cageots vides et qui fixait le mur d'en face sans le voir. Elle s'agenouilla devant lui et attendit une réaction de sa part. Il sembla se produire un déclic dans l'esprit de l'homme car il ouvrit soudain la bouche en tendant sa main devant lui. Il voulait de l'argent... La jeune femme se mordit la lèvre. Ce n'était pas un humain qu'elle avait devant elle, ce n'était qu'une épave, un automate qui reproduisait et reproduisait encore les mêmes gestes en prononçant les même paroles que l'espoir avait déserté, le tout à longueur de journée. Pouvait-on parler d'une vie? Non. C'était un enfer. Sentant un sentiment de révolte monter en elle, Perle posa une main rassurante sur l'épaule osseuse du vieillard et lui dit d'une voix douce mais ferme que ce n'était pas quelques pièces qu'il recevrait aujourd'hui mais quelque chose de bien plus précieux. Des soins, de la nourriture, du réconfort et de la chaleur. Dans les pupilles ternes de l'homme, la jeune guérisseuse eut le plaisir de voir s'allumer une lueur d'intérêt. Leurs regards se croisèrent et elle lut un petit « pourquoi pas » dans les yeux du misérable. Satisfaite, elle hocha la tête et l'aida à se redresser avant de le soutenir pour le conduire jusqu'à l'auberge. L'homme se laissa traîné, comme s'il avait oublié comment se servir de ses jambes. Mais peut-être ces dernières étaient-elles trop maigre pour soutenir son corps décharné... Quoi qu'il en soit, Perle trouvait qu'il était effroyablement léger pour un adulte. Arrivée à destination, elle laissa l'homme aux mains des deux guérisseurs qui s'appliquaient à leur tâche de leur mieux. Une file de gens de tous âges souffrants de quelques maux s'était formé devant Lohan -celui qui était chargé des blessures et maladies sans trop de gravité-, et une femme d'âge mûre installée à ses côtés regardait avec attention le moindre de ses faits et gestes. Felicya l'identifia comme étant celle qui était considérée avant leur passage comme la guérisseuse du village, bien qu'elle n'ait que peu d'expérience en la matière. Parfait! Le sourire aux lèvres, la jeune femme fit demi-tour pour retourner chercher d'autres personnes ayant besoin de soins. En chemin elle croisa Mirar qui revenait avec à ses côtés une femme et ses trois enfants, et un nourrisson dans les bras qui tremblait de fièvre. Perle salua le petit groupe et s'avança vers la porte d'une maison en contre-bas. Elle et son coéquipier avait normalement fait le tour de toutes les rues du bourg, il ne leur restait plus qu'à s'occuper des habitations.

Une gamine âgée de huit printemps tout au plus vint ouvrir à l'étrangère et la regarda avec une admiration mêlée d'espoir. Sans un mot, elle saisit la main de Felicya et la tira à l'intérieur. La jeune guérisseuse se laissa guider jusqu'au salon où un couple regardait avec désespoir une forme immobile sur le divan. La femme avait le visage salit par les larmes et les yeux cernés du noir caractéristique de l'insomnie. A son arrivée, deux paires de pupilles éteintes se levèrent vers elle, la traversant comme si elle n'avait pas été là. Se raclant la gorge, Perle retira doucement ses doigts de l'étreinte de la petite fille pour s'avancer vers ses parents en leur offrant un sourire rassurant. Les deux êtres ne répondirent pas à son sourire et prononcèrent un salut avec difficulté, comme si chaque syllabe les meurtrissait de l'intérieur. La jeune guérisseuse se présenta et demanda avec douceur quel était le problème. Se renfermant dans leur mutisme, la femme et son mari lui laissèrent le champ libre pour qu'elle s'approche du canapé où gisait un enfant du même âge que la gamine dont le corps était recouvert de sueur. La ressemblance entre les deux était frappante. * des jumeaux* devina Perle en s'agenouillant au côté du malade. Méthodique, elle déposa sa sacoche à côté d'elle et appliqua sa main sur le front du petit garçon. Il était brûlant. A son contact, l'enfant réagit en tressaillant légèrement. Pour le moment il tenait bon... Mais pour combien de temps? Les yeux de Felicya s'attardèrent sur l'attelle grossière qui maintenait désespérément la jambe du petit garçon. Elle retira doucement les bandage pour tâter le membre qui se colorait d'une étrange teinte sombre. Elle grimaça. Le fémur était fracturé et les chairs devaient être déchirées... Cela expliquait la fièvre. L'organisme réagissait et se mettait en état d'alerte face à la douleur. Un gémissement franchit les lèvres blêmes de l'enfant. Relevant la tête vers le couple dont le regard s'accrochait au moindre de ses gestes comme à une bouée de sauvetage, Perle leur demanda depuis quand leur enfant était dans cet état et comment il s'était cassé la jambe. Il y avait trois jours de cela, Il était tombé de l'arbre qui se dressait sur la place de marché. Mauvais. Non seulement le corps déjà meurtrie avait été déplacé, aggravant ses blessures et sa souffrance, mais en plus cela faisait trois jours qu'il devait vivre un enfer... Elle demanda ensuite si ils lui avaient donné quelque chose contre la douleur. Non. Encore pire... La douleur devait le fatiguer affreusement et son organisme devait en pâtir sévèrement. Puis s'il s'était alimenté depuis l'accident. Oui, ils avaient réussi à lui faire boire de la soupe. Bon, au moins un point positif... Hochant la tête, Felicya sortit de quoi écrire et griffonna quelque chose sur un bout de papier qu'elle tendit à la petite fille qui la regardait avec de grands yeux. D'une voix douce, elle lui demanda de porter ce message à l'auberge pour le donner à l'un des hommes qui avaient une cape blanche sur les épaules puis de revenir ici avec ce que lui aurait donné le guérisseur. La petite fille acquiesça d'un air sûr et parti en courant pour s'acquitter de sa mission. De son côté, Perle ôta entièrement les bandages qui maintenait la jambe du blessé avant d'appliquer ses mains sur la zone fracturée. Elle ne pouvait pas ressouder les os mais au moins refermer les chairs qui les entouraient. Faisant le vide en elle, elle visualisa le flux de magie qui parcourait ses veines, puis les organes déchirés de l'enfant. Procédant lentement pour contrôler son énergie qui s'échappait de son corps, la jeune guérisseuse remit les choses en place de son mieux et quand elle eut fini, la tâche sombre avait disparu. Bien. C'est à cet instant que sa petite messagère refit son apparition avec une tasse à la main et le matériel nécessaire pour faire une attelle correcte sous le bras. Felicya la remercia gentiment en passant une main dans ses cheveux emmêlés avant de se remettre au travail. Elle refit le bandage à la jambe de son patient avant de le soutenir pour lui faire redresser la tête. Une fois là, elle le fit boire à petite gorgée l'infusion qui l'aiderait à trouver un sommeil réparateur en apaisant la douleur.

Bien, le plus urgent était fait mais le plus important restait à faire... La jeune femme devait à présent apprendre aux parents, qui la remerciaient largement trop tôt à son goût, à poursuivre les soins de leur fils pour que son rétablissement soit assuré. Ainsi donc, elle passa encore un bon quart d'heure chez ces braves gens, leur offrant conseils et différents sachets pour la préparation des infusions, ainsi qu'une réserve de bandages propres. Dès qu'elle eut fait le tour du sujet, elle leur promit de faire apporter de la nourriture à leur domicile pour qu'ils n'aient pas à se déplacer.

C'est donc la tête encore bourdonnante que Felicya ressortit dans la rue, savourant l'air frais qui caressa son visage. Elle avait encore beaucoup de travail devant elle mais qui lui en voudrait de faire une pause de quelques minutes pour se remettre les idées en place. S'adossant à un mur, elle s'organisa un petit programme pour la suite. Il restait encore quelques maisons à inspecter avant qu'elle ne puisse retourner à l'auberge pour s'occuper des maladies et blessures les plus importantes s'ils y en avaient, ou au moins venir en aide à Lohan... Jugeant avoir perdu suffisamment de temps, Perle se dirigea vers l'auberge pour demander à ce que l'on apporte un repas chaud au couple et leurs jumeaux. Elle fut soudain interpelée par un jeune homme aux grands yeux bleus qui venait dans sa direction:

- Êtes-vous cette femme qui est venue avec l’Empereur aujourd’hui ?

Felicya haussa un sourcil et détailla l'inconnu des pieds à la tête. Il ne faisait pas parti de ce village, elle en était convaincu, tout son être le clamait. De plus, sa question en cachait certainement une autre vu la façon dont le mot Empereur avait été prononcé. C'était donc un étranger qui était à la recherche de Grégorist. Satisfaite de son petit raisonnement, Perle réfléchit à la réponse qu'elle allait donner. La façon dont elle avait été apostrophée ne lui convenait pas plus que cela. Elle était fatiguée et n'avait pas assez d'énergie pour prendre sur elle, aussi répondit-elle sur un ton glacial:

- non je ne suis pas "cette femme", je suis la guérisseuse au service de Grégorist Kohan. Et avez-vous seulement posé la bonne question? Vous êtes à la recherche de l'Empereur, je doute que mon identité vous importe... Suivez-moi je vais vous conduire jusqu'à lui!

La jeune femme avait prononcé cette dernière phrase sur un ton plus doux, consciente d'y être tout de même allée un peu fort... Néanmoins, elle ne laissa même pas le temps à son interlocuteur de réagir avant de se diriger vers la place public où Grégorist était sûrement encore en compagnie du maire... Veillant bien à ce que le jeune homme la suive, Perle le guida jusqu'à l'Empereur qui discutait toujours avec le chef du village. Elle avait voulu faire vite pour pouvoir retourner au plus vite à la tâche que lui avait confié Grégorist mais elle savait qu'il serait impoli de sa part de planter là l'inconnu sans donner d'explication à lui ni à l'Empereur. Elle resta donc légèrement en retrait pour ne pas déranger la conversation, faisant un discret signe au jeune homme pour qu'il fasse de même... Dès que la conversation entre les deux hommes pris fin, Felicya s'avança timidement vers Grégorist avant de lui indiquer l'étranger qui l'avait suivi. Elle dit:


- Cet homme vous cherchait...

[c'est un peu rapide sur la fin, s'il y a un soucis je change ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 20:19

Le travail commençais a peine que déjà le maire l'assaillait de question. Pourquoi, quand, comment? Grégorist n'aimait pas vraiment répondre à ce genre de question non ciblé mais il n'avait que cela à faire au final.

-Monsieur le Maire, cela vous dérangerait il de discuter à un endroit plus confortable que au beau milieu de la voie principal? Il va y avoir de l'agitation d'ici peu quand tout ce beau monde va se mettre à travailler. J'ai vu qu'il y avait un petit bosquet non loin qui avait l'air agréable.

Le maire le regarda d'un air étrange, comme si il s'étonnait que l'Empereur en personne vienne pour taper la discutions avec une gens du peuple. Mais le voyage avait été épuisant, surtout pour les chevaux et il voulait profiter de l'arrivé pour se reposer un peu en parlant de la loi qu'il avait instaurée. Il se dirigèrent donc vers le petit bosquet un peu en aval du chemin au trônait un banc de pierre grise sous un cerisier qui offrait une plaisante ombre rafraichissante.

-Voila la situation, depuis peu, une semaine à vrai dire, nous avons décidés de renforcer la défense des villes et villages de l'empire, d'entrainer des soldats et des guérisseurs ainsi qu'amélioré le niveau de vie pour chaque habitant en offrant un soutient alimentaire, matériel et humain. Et vous êtes le premier village à avoir le droit à ce traitement de faveur, bien que nous aillons déjà refait entièrement la ville basse de Gloria, qui ne peu plus vraiment être appelé quartier pauvre. Le bonheur est revenue dans la ville entière et donc nous faisont partager cela avec les autres habitants de l'Empire. Tout ce que nous demandons c'est que tout habitant reçoivent un enseignement militaire ou en médecine pour combler toutes failles possibles en cas de guerre contre les elfes, ou tout autres dangers potentiels. Nous ne prenons personne avec nous, mais nous bâtirons des infrastructures complètes dans une aile du village pour les entrainements et les consultations. Nous ne prenons aucunes mesures restrictives pour ceux qui ne participes pas, mais c'est donnant donnant, rien n'est gratuit et je m'en excuse mais nous sommes en temps de crises et nous devons combler ce manque.

Le maire n'avait pas lâché l'Empereur des yeux de tous le discours, bien qu'il n'avait pas particulièrement l'air emballé par l'histoire de voir ses concitoyens devenir des soldats. Mais il n'avait pas vraiment le choix. C'est à ce moment la que Felicia se présenta devant lui suivit d'un jeune homme.

-Cet homme vous cherchait...

-Tu va bien Perle?

Il regarda l'homme avec un regard profond, comme si il reconnaissait en lui un ennemis potentiel, ou du moins un gêneur, surtout avec l'arrivé morne de sa guérisseuse. Qui pouvait il bien être? Il avait une idée pour le savoir.

-Qui es tu?

Effectivement, quel meilleur moyen de le savoir que de le demander?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle loi et première mission (Fey, Chris et Grég)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première mission
» La première mission de Maethor
» Première mission pour Pyro et fourberie de ma part. [Terminé]
» Petit imprévu pour une première mission [PV Halibel & Byakuya]
» Une première mission déroutante [PV Bryan Blake] [RP de départ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-