Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Left_bar_bleue0/10Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeSam 12 Oct 2013 - 14:43

Esmelda venait de se réveiller, les yeux à peine ouvert par le matin qui peinait à entrer dans sa chambre et ses dames de compagnie frappaient à sa porte de chambre. Léane entra avec Lissandre, son ancienne nourrice, ainsi que deux femmes de chambres. L'un d'entre elle apporta un petit déjeuner des plus simples : quelques fruits, une boisson aux herbes qu'Esmelda adorait et des pains propres aux elfes. La princesse s'en approcha pour picorer les fruits, tout en écoutant les nouvelles du matin. Lissandre était bien plus bavarde que Léane et lui racontait bien souvent soit des histoires ou légendes, comme quand elle était petite, ou bien sur la politique et faits d'actualité du moment. Ce qu'elle fit durant le bain de la jeune Kohan.

Et elle continua tandis qu'elle lui choisissait une robe élégante en narrant une légende elfique apprise auprès d'une des dames de l'impératrice, près du corps dans un mélange de blanc vaporeux et aérien et de tissu bordeaux composant la robe en elle même, Lissandre posa une étole bordeaux qui ornerait les épaules de la princesse tout comme un diadème elfique offert par l'impératrice elle-même quelques jours après leur arrivée au pays elfique. Tandis que comme à son habitude Léane et sa femme de chambre s'amusaient avec ses cheveux autant à les démêler qu'à les coiffer en un entremêlât de boucles remontées en chignon.

A peine finit, une des femme de chambre frappa à la porte en annonçant l'arrivée de son invité du matin. Elrond devait la rejoindre dans ses appartement avant de prendre audience auprès de la Dame elfique.
La princesse se leva et se rendit dans son petit salon d'apparat pour recevoir son allié dans cette quête de liberté perdue. Personne mieux que lui ne pouvait la comprendre. Une chance au finale. Qu'est-ce que cela aurait été s'il avait voulu et tant désiré ce mariage ? Comment aurait-elle pu s'en échapper sinon en s'échappant justement réellement en quittant le royaume elfique telle une voleuse. En renonçant à sa condition de femme de l'empire. Le pourrait-elle ? Par amour pour la liberté, pour l'amour de Kylian, et celui de son peuple renonçant au carcan de lois établie par de vieux hommes frustrés de la place des femmes et de leur intelligence bien plus subtile que ces rustres peuvent le penser. Puissent-ils être de sa famille.

Grogner ne servant à rien, Esmelda ouvra la porte et accueillit Elrond par un large sourire.

« - Bonjour Elrond, je vous en prie entrer, prenez place. »
Lui proposa-t-elle en lui indiquant de rentrer et de prendre place sur un des canapés du vaste salon. Elle prit place en face tandis qui ses dames de compagnie et femmes de chambre sortaient.

« -Et je vous remercie d'avoir accepter de venir ici avant de nous rendre chez l'impératrice. Je pense que d'arriver ensemble montre la détermination de notre acte. Je voulais aussi vous remercier de votre noble attitude face à moi. Peu de personnes aurait pris tant à cœur mon sort, qu'il fut humain ou elfe. »

La princesse voulait lui dire avant de se rendre auprès le l'impératrice. Cela ne la concernait pas après tout, pour Esmelda s'était important de lui dire, il se devait de le savoir. Dans cette situation pas évidente, il n'avait en rien profiter de la situation de la princesse et de la jeune femme. Peut l'aurait fait. Dès que le pouvoir entrait en jeu, les notions de morale restaient aux placards.

« - Je ne sais pas si notre voix sera entendu, mais à deux la force est double. Le silence du cœur de l'âme d'un des enfants des forets ne pourra rester inentendue pour votre mère impératrice. Vu que le cri des femmes est tut chez les humains. »


Lourde vérité qui brisa un peu plus le cœur de la princesse et renforçait le sentiment qu'elle avait de n'être qu'objet aux yeux de sa famille. Elle qui autrefois en était le rayon de soleil était maintenant éteinte et bien sombre, quand à son devenir de femme, de princesse et tout court.
Mais chaque chose en son temps. Il fallait savoir ramper, se redresser avant de savoir marcher.

Quelques instants plus tard, le dragonnier et la princesse se trouvaient devant la porte de la reine des elfes. Esmelda frappa d'un geste doux avant de lancer un regard plein de courage à Elrond, cet elfe qu'elle voyait comme un ennemi autrefois, un mari imposé, il était aujourd'hui son allié, un homme bon, droit, qui comme elle refusait qu'on impose des lois dont ils n'avaient que faire.

"-Et si finalement je disais que je veux vous épouser."


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER 1450384496-esme

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


Dernière édition par Esmelda Kohan le Sam 21 Déc 2013 - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeDim 13 Oct 2013 - 16:06

¤ Demande d’abrogation ¤


Il en avait enfin obtenu, une audience avec l’impératrice des elfes. Ce n’avait été une chose aisée. La condition actuelle de cette dernière due fait de sa grossesse et la réunion des trois peuples compliquait bien la tâche, monopolisant cette dernière entre préparations avec le conseil, la délégation et repos. Elle n’était pas ailleurs plus qu’une demie dirigeante sous pouvoir s’en trouvant une fois de plus affaibli. Monopoliser par ce conseil rempli de politicien, dont la vision du temps était erronée, avant qu’une décision ne soit prise, des lunes passaient. Mais maintenant, l’un d’entre eux allait devenir le père des elfes et empruntait par intermittence ce pouvoir. Tout ce ci allait mal finir pensait Elrond. Déjà que l’utilisation du pouvoir par cette femme elfique, qui avait décidé de le marier, était catastrophique à ses yeux, à présent l’engrenage du pouvoir allait se stopper. Oui, l’Amarië avait une sombre vue du pouvoir elfique, il y préférait largement celui des hommes bien que celui-ci aussi possède de très nombreux défauts. Se préparant dans son bosquet, l’elfe se demandait toujours quels vêtements lui iraient le mieux pour l’occasion, ou du moins, celui qui siérait le mieux à l’évènement. Soupirant il prit une tunique elfique plus longue que la normal, à la couleur de ses yeux, un bas dans les tons et aux finales une paire de bottes. Restons dans la simplicité. Saisissant une ceinture, il la passa autour de sa taille avant de venir la serrer, celle-ci venant tendre sa tunique, ainsi il n’y aurait aucun pli.

Il était tôt, levant les yeux, le dragonnier voyait à travers la cime des arbres passer quelques rayons du soleil. La fraicheur et l’humidité du bois lui firent du bien alors qu’il se rendait au domaine de la Rhapsodie. L’odeur de la forêt emplissant ses poumons, il avait toujours apprécié cette dernière, elle lui avait par ailleurs cruellement manqué durant son voyage chez les hommes, alors à présent l’elfe tâchait d’en profiter un maximum, ayant appris à l’apprécier. Sans doute que nombre de ses congénères ne la remarquaient même plus. Arrivant au château de Tomingorllo, le blond monta jusqu’à la chambre d’Esmelda. Il avait été convenu que tous deux iraient à cette audience. Le rouge aurait préféré s’y rendre seul dans un premier temps, mais ce privilège ne lui serait pas accordé. Tant pis, il ferait avec, la tournure que risquait de prendre cette conversation serait des plus amusante et pourtant aux combien sérieuses.

Se faisant annoncer, l’humaine qu’on lui avait promise et à laquelle il était promis vint lui ouvrir. Un léger sourire flottant sur ses lèvres elfique, le dragonnier salua la princesse comme il se devait. Entrant par la suite cette dernière lui intimant. Alors qu’il venait s’assoir, cette dernière le remerciait pour ses agissements. Le blond fut pris un peu et dépourvu.

« Mais… mes agissements étaient tout à fait normaux. Je n’ai aucune prétention qui m’aurait poussé à profiter de la situation et quand bien même j’en aurai eu, je n’aurais pu me pardonner d’avoir ainsi agi. Je suis né près du pouvoir elfique, mais je n’y ai pas vécu à mon grand bonheur, alors qu’une partie de ma vie fut vécue ici même, l’autre le fut au sien de votre royaume, ou j’ai appris énormément de chose de votre peuple, y compris d’un homme, dont la noblesse du cœur était des plus admirable, ainsi que d’une femme dont celle de l’esprit était tout aussi louable. Agir tel un rustre dans la situation actuelle n’aurait fait que salir leur mémoire et cela je n’aurais pu me le pardonner. »

Souriant et inclinant respectueusement la tête, l’elfe voulait dissiper toute crainte qui pouvait encore exister dans l’esprit de la jeune femme. Alors qu’ils se préparèrent, Elrond rassura la jeune princesse quant au fait que sa voix serait entendue. Quittant la chambre, l’Amarië en compagnie de la dame des hommes se rendirent vers le lieu où aurait lieu l’audience. Alors que l’elfe s’apprêtait à ouvrir ayant reçu l’approbation, la Kohan vint jeter le trouble dans l’esprit du dragonnier. Il ria légèrement.

« Il est de toute façon déjà trop tard princesse, même si vous le souhaitiez réellement, toute marche arrière est impossible. »

Sur ces mots, le blond poussa la porte avant d’y entrer en compagnie de la dame des hommes. Remarqua bien rapidement l’impératrice elfique, le sylvain vint la saluer respectueusement. Attendant qu’elle leur adresse la parole, par pur respect afin de ne pas avoir l’impression de l’agresser dès l’entrée en jeu, Elrond prit la parole.

« Dame Galadrielle, si nous sommes ici, la princesse Esmelda Kohan et moi-même c’est pour vous demander de reconsidérer le mariage auquel vous avez donné votre concours. Bien que la volonté Sa Majesté le roi Grégorist Kohan et ainsi que la votre soit que se mariage est lieu j’aimerais que vous entendiez notre objection à celui-ci, ni dame Esmelda ni moi-même ne souhaitions nous lier dans un mariage politique ou la notion d’amour serait inexistante. En tant que dragonnier je vous demande son abrogation. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeLun 21 Oct 2013 - 1:14

Galadrielle avait beau faire beaucoup de temps de repos pour se remettre de cette tension diplomatique et la fatigue de la grossesse, elle avait toujours l'impression d'être épuisée en ouvrant les yeux, comme si elle n'avait pas dormit ce qui était complètement faux. Un soupire lourd se mourant sur ses lèvres, elle tourna la tête vers son époux qui était toujours autant figé qu'une statue de marbre, seul le léger frémissement de sa poitrine se soulevant sous la respiration prouvait qu'il était encore des leurs. Pour combien de temps encore... Au vu de la lumière, elle s'était réveillé tardivement et c'était étonnant que les dames de compagnie qu'on lui avait attribué n'étaient pas déjà venue la réveiller, curieux. Soupirant, elle roula dans son lit et réussit à se lever seule, se mirant un bref instant devant son miroir pour remettre en place les plis de sa tunique de nuit avant de se diriger vers la salle d'eau pour prendre un bain, laissant tomber la soie blanche pour se glisser dans le baquet bien chaude, soufflant doucement de délice en regardant ses suivantes entrer dans la pièce pour l'aider à se savonner, s'occuper de sa crinière et de sa tenue du jour. A vrai dire, l'impératrice se sentait bien loin des considérations de ces femmes, comme décalée et hors de son temps, son esprit battant la campagne vers un paysage blanc et vide, tiède et réconfortant. Les préoccupations de tous semblaient si loin d'elle... Elle pouvait sentir son corps se détendre et ses petits s'agiter tranquillement dans son ventre. Le moment était parfait, vraiment parfait...

« Madame ? Madame, l'audience ne va pas tarder à commencer... Madame ? »

- Je suis là... Aidez-moi à descendre voulez-vous ? Dit-elle à contrecœur en gigotant pour sortir du liquide bienfaiteur, laissant ses dames la sécher et lui enfiler une longue tunique simple et écrue au col montant sur laquelle on l'aida à enfiler une seconde robe plus épaisse d'un vert émeraude aux broderies dorées au col carré.

Elle laissa les femmes jouer avec ses cheveux qu'elles démêlèrent et coiffèrent en une lourde tresse qui se balada tranquillement dans son dos, fouettant ses mollets comme un serpent endormit. Elle glissa une simple tresse en or pour ceindre son front, diadème des plus délicats et simples, alors que son cou habillée s'orna de son collier qu'elle ne quittait jamais, dernier souvenir de sa sœur de lait et meilleure amie. Aujourd'hui plus que jamais son Isy lui manquait... Pleine de bon sens et aussi sereine qu'un lac, elle avait toujours su résoudre un dilemme que l'impératrice n'arrivait pas à résoudre. Et elle aurait su comment préparer la venue de ses petits et leur éducation... Oui, elle lui manquait atrocement.

Un bruit à sa porte l'alerta et elle se leva pour se diriger vers le petit salon de ses appartements, s'appuyant sur le dossier d'un sofa en demandant à ce qu'on ouvre la porte, souriant en invitant les deux jeunes pousses à entrer.

- Venez, je suis contente de vous voir les enfants, prenez place... Leur dit-elle en leur souriant avec bienveillance en leur indiquant les fauteuils en face d'elle alors qu'elle faisait lentement le tour du sofa pour s'y asseoir le plus élégamment possible, remerciant d'un doux sourire l'une de ses suivantes qui venaient de poser un large plateau de fruit frais et juteux accompagné d'une bonne théière bien parfumée. Alors, vous avez demandé audience donc je vous écoute, que me voulez-vous ? Demanda-t-elle avec curiosité en se servant du thé à tous.

Attrapant sa tasse, elle rajouta un peu de sucre avant de la touiller et de prendre une gorgée, écoutant avec attention le dragonnier qui ouvrit la bouche, son regard s'assombrissant légèrement en comprenant la raison d'être de cette audience.

- Je vois... Pour tout vous avouer je m'attendais à ce que vous veniez me solliciter pour protester beaucoup plus tôt... Et beaucoup de chose se sont produites que j'ai quelque peu oublié ce projet, soupira-t-elle en les regardant pensivement, secouant doucement la tête. Des événements et des situations qui totalement imprévu ont changé la donne sur beaucoup de chose et votre mariage en fait partit mes enfant, leur sourit-elle tendrement avant de gober délicatement un morceau de melon puis de caresser avec tendresse ce ventre qui était la cause de ce qu'elle était sur le point de leur dire. Servez-vous, buvez et mangez voulez-vous ? Cela vous fera du bien, vous êtes tendu comme la corde d'un arc, se permit-elle de rire un bref instant avant de baisser les yeux : oui, les choses avaient beaucoup changé à présent. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais, bientôt, c'est une autre personne qui régnera sur les elfes, à ma place, quelqu'un de plus... De plus compétent dirons-nous, alors, par décret du conseil et de nos lois, toutes mes décisions qui sont en attentes ou qui n'ont pas encore été exécuté sont nulles et non avenues... Le mariage est annulé et il n'y aura point besoin d'une abrogation mon fils, dit-elle sereinement, espérant que cela ferait plaisir à ces deux cœurs qui ne souhaitaient que la liberté.


Dernière édition par Galadrielle Evanealle le Mar 12 Nov 2013 - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Left_bar_bleue0/10Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 12:20

La permission de rentrer dans la demeure impériale elfique, Esmelda ne put qu’acquiescer un sourire complice à Elrond. Bien sûr qu'il était trop tard, si par hasard se désire se révélait être vrai. Mais il ne l'était pas. La princesse voulait dans un premier temps détendre un peu cette atmosphère tendue dans lequel elle se trouvait. Nerveuse, anxieuse et surtout perdue, car si l'impératrice réfutait leur demande, ils devraient trouver une autre solution. Sûrement moins protocolaire et moins acceptable pour son rang de princesse. Elrond en tant qu'homme, que dragonnier avait un rempart de sécurité. Elle, femme, princesse n'était que titre et profit. Mais son fiancé elfique semblait sûr. Sa façon de lui dire qu'il était trop tard pour faire marche arrière aida la jeune femme à reprendre confiance et contenance.
Elle rentra donc en passant devant le dragonnier en lui envoyant un sourire complice avant de saluer comme il se devait l'impératrice elfique, avant de s'installer sur un des confortables canapés de la suite. Esmelda ne savait pas trop comment aborder le sujet du mariage, mais elle n'eut guère plus le temps d'y penser, car Elrond parla le premier. Il n'y d'ailleurs que peu les formes, allant droit au but. Pas de temps à faire perdre à l'impératrice et le dragonnier semblait vouloir en finir au plus vite. La jeune femme ne sut d'un coup pas si cela était flatteur ou pas. Certes, ils ne s'aimaient pas et elle comme lui ne désiraient pas cette union. Sur cela pas de doute. Mais bon de là à y aller de but en blanc devant l'impératrice sans prendre plus de gants, la jeune princesse eut un instant l'impression d'être un poids plus qu'autre chose. Et pour le dragonnier qui mit en avant ce statut comme pièce sur l'échiquier politique. Était-ce cela la diplomatie elfique ?? Peut être Esmelda n'en avait pas eu l'impression mais pourquoi après tout. Puis cela semblait réussir, car l'impératrice allait en leur sens. La nouvelle génération elfique semblait bien plus empresser que leurs pères et mères.

Quoique l'impératrice fut surprise que les deux fiancés mirent du temps à venir demander une annulation de cette union imposée. Esmelda l'avait fait auprès de frère dès son annonce, en vain et malgré de bonnes argumentations. Puis le départ de la princesse, l'arrivée alayenne, les négociations, les deux jeunes gens n'ont guère eut le loisirs de se voir et de comploter ensemble contre cet avenir dont ils n'en voulaient pas.

Esmelda prit la tasse qu'on lui proposa et but une petite gorgée pour occuper ses mains et son esprit. Oui, les choses changeaient, l'impératrice déjà. Future maman. Esmelda regarda son ventre avec envie. Est-ce que elle aussi un jour elle aurait le droit à ce bonheur sans nom ? Par le Dracos, elle l'espérait. Merithyn lui avait promis son aide et elle se tenait aux paroles du chanteur comme une bernique à son rocher. Elle rebut une gorgée.

Mais il n'y avait pas que cela. L'arrivée alayenne et les négociations chamboulaient tout aussi. Comment penser mariage, fête, union quand tout s'écroulait et que personne ne savait de quoi était fait demain. Que les négociations apporteraient de nouvelles alliances. Et pourtant Esmelda croyait et espérait aux lendemains qui chantent. Et c'est Kylian qui lui avait apporté cet espoir, avec un anneau et la promesse de sa présence à ses côtés.

Et en effet, la princesse avait entendu ces bruits de couloirs, mais elle n'en avait pas prêté plus attention. Le jeune femme était bien placée pour connaître les rumeurs lancées à la va vite pour discréditer. Elle en avait fait les frais et bien plus d'une fois. Il y avait toujours quelqu'un pour chercher à vous nuire. Et ce mariage fut aussi sujet à de nombreuses discussions. Donc la princesse n'avait guère pris en considérations ces mots qui furent cependant vrai. La princesse eut de la peine. Galadrielle était une bonne souveraine. Mais il était légitime de vouloir s'occuper de ses enfants, à l’abri de la politique et de ses détracteurs. En espérant que son successeur soit une personne d'aussi grande force morale et sagesse. Enfin hormis sur ce mariage...

Mais la bonne nouvelle était que ce mariage serait annulé. Sans plus ni moins. Rien que « mes décisions qui sont en attentes ou qui n'ont pas encore été exécuté sont nulles et non avenues. » Une simple phrase mais qui soulageait la princesse d'un poids immense. Elle ne put d'ailleurs réprimer un sourire ravi, malgré qu'il fut contenu. Elle regarda en coin Elrond pour voir sa réaction. En tout cas, Esmelda avait juste envie de courir et sauter au cou de Kylian pour lui annoncer la bonne nouvelle. Qu'ils étaient libres, enfin un peu plus libre de s'aimer.

« - Je vous remercie Altesse. Oh non pas que nous ne nous estimons pas. Mais nos avenirs respectifs sont ailleurs. »


Elle eut cependant un instant l'impression de mentir et trahir son frère et ses choix politiques.

« -Mais, si je puis me permettre, que dire à l'empereur humain ? »



Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER 1450384496-esme

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeMer 6 Nov 2013 - 15:33

¤ Futur Baptistrel ¤


Lentement la porte s’ouvrit, grinçant légèrement, forçant un peu sur ses bras pour l’ouvrir celle-ci sembla lui résister. Mais au final elle s’ouvrit, quelque chose avait dû se coincer et en forçant il avait été éjecté. À moins que cela ne soit le bois qui travaille. Quand il rentra, il la vit, avec son ventre bombé abritant la vie. La mère, la reine des elfes. Elrond n’appréciait guère le terme mère des elfes, sans doute lié à sa propre histoire avec sa véritable mère. Il soupira intérieurement à cette pensée avant de s’avancer dans la pièce, lentement, laissant même la princesse le dépasser. Galadrielle leur indiqua les fauteuils pour prendre place et parler paisiblement. Gentiment l’Amarië refusa, préférant rester debout. Il se plaça donc derrière son fauteuil, posant ses mains sur la tête de l’objet. Ses yeux azurés se posèrent sur le visage de l’impératrice, pendant de ses lèvres se mouvaient pour annoncer la raison de leur présence. Il remarqua le changement de regard de la blonde. Le rouge ne savait comment l’interpréter. Bien, mal ? Présage d’un ouragan qui pourrait sortir de la bouche de l’impératrice. Quoi qu’il en soit, Elrond était prêt, prêt à lever sous bouclier pour se protéger et contre attaquer sur le champ si cela était nécessaire.

Mais ce ne fut pas cela qui se produisit, bien au contraire. Si bien que le dragonnier elfique fut troublé, assommer par la douce brise qui sortit des lèvres de la mère des elfes. « Par décret du conseil et de nos lois, toutes mes décisions qui sont en attentes ou qui n'ont pas encore été exécutées sont nulles et non avenues... Le mariage est annulé et il n'y aura point besoin d'une abrogation mon fils. » C’était si simple que cela ? Ce mariage qu’il avait tant redouté balayer en un simple revers de la main ? Un léger souffle, trahison d’un soupire de soulagement s’échappa de ses lèvres entrouvertes alors qu’au même moment il reprenait ses esprits. C’était tout bonnement trop facile. Pas de combat, pas de gueulante, rien, absolument rien. C’était presque du bonjour au revoir. Son regard s’affermit légèrement. Sentant le regard de la princesse, ex-fiancé de l’elfe, pesé sur lui, il exprima un léger sourire en coin.

« - Je vous remercie Altesse. Oh non pas que nous ne nous estimons pas. Mais nos avenirs respectifs sont ailleurs. Mais, si je puis me permettre, que dire à l'empereur humain ? »


En tout cas, la princesse elle, laissait libre cours à son bonheur. Pauvre petite colombe enfermée dans une cage dorée. Au fond, il la plaignait légèrement. Dans son passé, lorsqu’il avait vécu auprès des hommes, certains d’entre eux auraient aimé vivre à la place des rois, des reines et des empereurs. Certes, leurs vies étaient plus facile, mais si certains mots disparaissaient ou leur étaient inconnus, d’autres venaient pour combler se trou de malheur. Posant son regard sur Esmelda, il se baissa légèrement.

« Je pense que les pensées de votre frère seront bien loin de cette histoire avec les sombres nuages qui arrivent sur nous. La réunion des peuples, si elle aboutit à une alliance, renforcera sans aucun doute celle des humains et des elfes, et un autre mariage politique comme le notre n’aura pas de raison de voir le jour. Ne vous tracassez donc plus l’esprit avec cette histoire. »

Soupirant légèrement, et pourtant son soupire de soulagement fut audible, relâchant toute cette pression qu’il avait accumulée dans un coin de sa personne, l’Amarië fit le tour du fauteuil que lui avait proposé la dame elfique pour s’assoir dessus. Sans dire pour le moment un seul mot sur son propre ressenti, il attrapa la tasse de thé qu’on lui avait servi, le portant à ses lèvres. Qu’avaient-ils tous avec le thé sérieusement ? Merithyn, Alioren et maintenant Galadrielle, tous lui avaient servi du thé. Le rouge ne se rappelait pourtant pas de ça comme tradition elfique. Buvant deux gorgées du liquide, il remarqua que celui-ci était nettement moins bon que ceux préparer par les Baptistrels. Posant la tasse il prit la parole.

« Je suis tout aussi heureux que la princesse Esmelda de voir cette décision derrière nous à présent. D’autant plus que cette annulation rend la chose dont je voulais vous informez Dame Galadrielle moins… mh… insultant vue la manière dont elle aurait été apportée si le mariage était toujours en prévision. Malgré mon amour pour ma race et l’envie de la défendre, je ne puis plus le faire en tant que dragonnier à votre service et celui du futur suzerain elfique. Je tiens à vous informez qu’après la guerre contre les Alayiens si nous en sortons victorieux, que je rejoindrais le domaine de la Rhapsodie en tant que Enwr de Merithyn Shadowsong dans l’espoir d’entrer dans l’ordre Baptistral et entrer au service des esprits. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeMar 12 Nov 2013 - 15:48

Elle s'était bien doutée que, tôt ou tard, ils viendraient frapper à sa porte pour lui demander d'arrêter cette histoire de mariage arrangé au plus vite. Mais elle était surprise qu'ils aient mis autant de temps pour venir la trouver à ce sujet, peut-être qu'à cause de tous ce qu'il s'était passé jusqu'à présent cela leur était sortit de la tête. Quoiqu'il en soit, elle les accueillit avec politesse et sourire, et elle les invita à prendre place autour de la table pendant que ses dames de compagnie leur servait le thé pour eux et une tisane pour elle, ainsi qu'une assiette de fruit frais et savoureux. Galadrielle les écouta parler, soupirant doucement en comprenant la douleur et l'injustice qu'ils avaient ressentit face à une décision pareille ; elle ne put d'ailleurs s'empêcher de sourire légèrement en entendant le soupire de soulagement de la jeune petite princesse.

- Ce que vos avenirs vous réservent, je doute qu'ils se trouvent effectivement au royaume elfique, ma chère petite, et je suis heureuse que cela semble vous faire à ce point plaisir, dit-elle doucement. Quand à l'empereur humain, je doute qu'il ne vous en tienne rigueur avec ce qu'il se passe actuellement sur notre belle Armanda : il y a des choses bien plus importantes et préoccupantes qu'un mariage arrangé qui n'aurait jamais dû être établi en tant que projet, la rassura-t-elle comme elle pouvait avant de lui offrir un sourire chaleureux. Je pense qu'Elrond a raison mais si jamais vous vous retrouvez dans l'obligation de fuir le royaume humain, les baptistrels seront, je pense, très heureux de vous offrir un refuge, de même qu'au royaume elfique mais ça il faudra le demander au nouveau futur empereur, rajouta-t-elle, le regard un peu fuyant quand elle prononça les derniers mots.

Galadrielle ne savait pas jusqu'à quel point les gens avait connaissance de l'histoire de sa grossesse et de l'avènement du futur règne d'Eliwir... Et cela la tourmentait quelque peu d'y penser. Puis Elrond prit à son tour la parole en prenant ses aises, ce qu'il n'avait pas fait depuis le début : se méfiait-il à ce point d'elle ? La mère de tous les elfes ? Pourtant elle ne risquait de ne rien leur faire à eux deux, encore moins à l'un des siens, son fils, et encore moins à présent qu'elle était court-circuitée du pouvoir et enceinte jusqu'au cou.

- Tiens donc ? Vous souhaitez devenir baptistrel ? Dit-elle avec surprise avant de sourire tendrement en le fixant, sereine. Et bien j'espère pouvoir vivre au-delà de cette guerre pour voir votre projet s'accomplir alors, mon fils, surtout si vous vous sentez épanouis et heureux dans cette voie, continua-t-elle tranquillement. Mais, si cela peut vous rassurez ou même vous éclairez, Elrond, je n'ai jamais considéré les dragonniers elfiques ou même humains et vampirique, comme appartenant au pouvoir en place de leur race : vous êtes des électrons libres vous et vos pairs, jeune pousse, des cadeaux de Dracos et les âmes sœurs de ses enfants. Je ne vous ai jamais considéré comme étant à mon service mon petit et je ne le ferais jamais, conclut-elle posément en le regardant avec une sérénité sans faille, toujours douce et chaleureuse, posée. En attendant, il n'y a plus qu'à espérer que tout se finira vite et efficacement par rapport à cette guerre, que nous ne perdrons pas davantage les êtres que nous aimons et que notre peuple ne souffrira pas encore plus de tout ce désastre... La paix et l'avenir sont bien précaire depuis leur arrivée à Armanda... Souffla-t-elle, son beau regard se voilant légèrement alors qu'elle baissa les yeux vers son ventre qu'elle cajola doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Left_bar_bleue0/10Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeSam 16 Nov 2013 - 10:41

Cela avait été aussi simple. En effet, si elle avait su, elle l'aurait demandé bien plus vite au lieu de se tracasser et se torturer pour rien au final. Une demande et pouf plus de mariage. Grâce à la conjoncture, le changement d'empereur elfique ou bien l'avenir d'Elrond le laissant libre de responsabilité politique.

La jeune femme fut étonnée en tout cas de la réaction de l'impératrice. Un dragonnier, un poids de taille, un avis, une force à prendre en considération, et même si les dragonniers avaient un statut un peu à part, les races chouchoutaient et aimaient à garder près d'eux ce duo de force. Alors entendre le seul dragonniers elfique renoncer presque à ce statut, Esmelda pensait qu'elle n'accepterait pas, surtout à l'aube d'une guerre.
La petite humaine fut admirative de voir que l'impératrice préférait voir le jeune homme devenir ce qu'il souhaite, faire ses choix que de lui en imposer. Alors pourquoi le mariage ? Est-ce que la naissance future de ses enfants y était pour quelque chose. Un tel bonheur devait changer totalement la façon de voir, de penser. Esmelda espérait pouvoir un jour connaître une telle chose. Voir l'avenir autrement au travers les yeux d'un enfant, son enfant.

« - Je vous remercie votre Altesse. Comme le dit Elrond, cela n'a rien à voir avec le grand respect et la considération que nous éprouvons l'un envers l'autre, ni même envers nos races respectives. Mais vous voyez nos projets d'avenir sont tournés vers des horizons si lointains. »

La tension qu'avait éprouvé la princesse depuis ses derniers mois s'envolait peu à peu. Un sourire radieux d'ailleurs s'affichait maintenant en continue, lui si rare ou forcé auparavant. La jeune femme redevenait plus radieuse, détendue, naturelle, soulagée d'un poids et la présence de Kylian n'en était pas l'unique raison. Elle était de nouveau libre de ses actions, de son cœur, de sa vie. La seule question était pour combien de temps encore ? Mais soucieuse des conventions, de l'avis de son frère et ne cherchant pas à le froisser elle demanda.

« - Je préférerai pouvoir écrire à mon frère avant, pour lui annoncer. Avant qu'il ne soit prévenu. Il est des choses qu'une sœur se doit de dire par elle même par avance. Malgré l'étrangeté de la situation. »

Esmelda parlait là de la façon dont l'empereur avait fermé les yeux sur ce mariage. Sur ce qu'il pouvait coûter à la jeune femme, son déracinement, la perte de son univers, la vie dans un autre monde, auprès d'une autre race, un mode de vie à des lieux du siens. Voir une humaine s’effriter et se ternir auprès d'un elfe qui resterait jeune et beau encore de bien nombreuses années. Et pourtant, malgré la tristesse de la princesse à son arrivée, l'arrachement aux siens, à Kylian, la politique, la guerre...malgré tout cela, Esmelda s'en sortirait plus forte. Riche de connaissances, de rencontres, mais aussi de la douleur sourde de n'avoir plus fait ni partie des humains ni des elfes. Une force encore grandissante et dont elle n'avait pas conscience, qui plus tard lui permettrait de faire preuve d'une grande abnégation et un courage qu'elle n'aurait pas eu en étant rester à l'abri au cœur du palais, choyée et adulée.
En voulait-elle à son frère ? Non, depuis toute petite sa mère lui avait appris que toutes expériences étaient bonnes à prendre. Même de celles qui nous paraissent injustes et injustifiées. Il y avait toujours un point positif dans toute situation, même la plus critique.
Mais, elle en voulait à l'empereur. D'avoir agit sans réfléchir, sans recul, dans la précipitation. Lui d'habitude si prompt aux nombreux conseils dont ceux de sa sœur.

« -Mais puis-je vous poser une question votre Altesse, avant de vous laisser vous reposez et vous rendre votre liberté. Pourquoi avoir organisé une telle union pour la dissoudre aussi vite ? »

Curieuse, oui et a juste titre. Après tout, elle était la première concernée.


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER 1450384496-esme

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeMar 26 Nov 2013 - 18:31

[hrpg : désoler de cette longue attente !]
¤ Au terme ¤


Elrond se détendait, lentement, ses traits un peu fermes au début de cette entrevue s’assouplissaient. Dans son regard, le sérieux s’évanouissait, petit à petit alors que la discussion progressait, l’éclat habituel du jeune elfe prenant le dessus. Il se serait presque même risqué à sourire. Oui presque, quelque chose le taraudait encore. C’était léger, mais néanmoins suffisamment présent pour empêcher l’Amarië de sourire. Cette histoire l’avait tellement travaillé qu’il n’était pas encore prêt à se dégager du poids qu’elle avait rajouté sur son esprit. Bien qu’une grande partie de celui-ci se soit envolée aux paroles de l’impératrice, il en survivait un, rempli de doute d’interrogation. Assis sur le fauteuil, une tasse dans la main, l’elfe rouge trempait ses lèvres dans le breuvage qu’on lui avait proposé, lentement il l’avalait, faisant disparaitre celui-ci. Il entendait la réponse de Dame Galadrielle, appuyant ses dires qui avaient pour but d’apaiser les interrogations naissantes de l’esprit d’Esmelda quant à la réaction de son frère, l’empereur des hommes.

Alors qu’il allait pour poser sa tasse, dans laquelle un fond de thé subsistait, ses yeux azurés purent lire, très clairement, la surprise sur le visage de la femme du beau peuple, quant aux choix d’avenir du dragonnier. Il hocha finalement la tête par politesse à la fin de sa réponse. L’Amarië avait en réalité, bien peu faire de l’approbation de qui que ce soit quant à son projet, hormis celle de Möebius. Cependant entendre d’autre l’encourager dans cette voie faisait naître en lui un certain contentement. C’est ce qui aurait dû se produire face ceux de l’impératrice. En effet aurait. Au contraire, le doute et de nouvelles interrogations naissaient en Elrond.

Celle-ci considérait les dragonniers comme libres, soumis à aucune autorité provenant d’un quelconque royaume. Le blond aurait pu y aller de son commentaire, comme quoi cela était bien dangereux de raisonner de cette manière, que tous éléments ainsi libre et indépendant de qui que ce soit pouvait venir un jour à représenter une menace pour la stabilité d’un royaume. Néanmoins, la seule chose demeurant dans l’esprit du dragonnier était un pourquoi. Pourquoi, si elle le considérait comme un électron libre, avoir décidé en vertu de sa souveraineté de le désigner lui comme marié dans cette union politisée. Est-ce par ce qu’elle se considérait comme mère des elfes qu’elle se permettait de telles choses ? Ou alors était-ce dans l’unique but de flatter l’empereur Grégorist et par la suite croiser les doigts pour que ce mariage n’ait jamais lieu ?

L’Amarië ne savait plus quoi penser de cette femme aux oreilles pointue et habitant la vie face à lui. Il ne pouvait tout de même pas lui poser la question pour avoir des éclaircissements. D’autant plus, qu’avec sa manie de ne pas prendre des gants, il ferait doublement preuve d’irrespect. Finalement, l’elfe se ravisa, il ne dit rien, se contentant simplement de tendre sa main pour se saisir d’une datte. Portant le fruit à sa bouche, la jeune humaine prit la parole. Goba le fruit, il se retint de tousser et de s’étouffer à la question d’Esmelda.

Certes, il s’agissait à peu de choses près de la même question, mais elle laissait pour Galadrielle habitué à la politique, bon nombre de failles pour répondre à la question sans y faire part de ses véritables intentions. Avalant le fruit, le regard d’Elrond se posa à nouveau sur Galadrielle. Avait-il une si mauvaise opinion de cette femme pour penser ainsi ? Une telle méfiance ne lui ressemblait pourtant pas. Du moins pas autant. Était-ce le fait qu’il se retrouve s’y proche de noblesse qui le mettait dans cet état ? Certes, un jour alors qu’il était dans le royaume humain, on lui avait dit que les nobles étaient tous des êtres aux dents pointues, crachant du venin aussi habillement qu’ils trompaient, mais ce n’était que les dires d’un humain qui avait un peu trop levé le coude.

Autre chose était sans doute présent et Elrond ne saurait dire quoi. Gardant le silence, ne trouvant rien à ajouter il attendit que l’impératrice réponde à la question de la princesse des hommes avant de se préparer à prendre congé et laisser la mère des elfes retrouver sa tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeSam 7 Déc 2013 - 14:30

Il est vrai qu'annoncer publiquement et de façon aussi franche qu'elle renonçait à la gérance des dragonniers, ainsi que ce mariage arrangé n'avait aucune valeur à ses yeux, devait quelque peu perturber les deux jeunes gens qui étaient en face d'elle. En même temps, à l'heure où la guerre tourmentait le monde d'Armanda et où la magie se faisait instable et précieuse, où les couples dragons-dragonniers devaient être protéger et contrôler pour s'assurer une certaine puissance et une certaine survie, entendre dire qu'Elrond était libre de faire ce qu'il voulait de sa vie, ne pas continuer à côtoyer les forces militaires après la guerre par exemple, que ce soit maintenant ou non n'était pas forcément évident. Quant au mariage, après avoir discuté avec les deux jeunes gens, négocier avec Grégorist, l'annoncer si publiquement et de manière si concrète, aller jusqu'à commencer les préparatifs de la cérémonie !, pour abandonner aussi facilement comme ça, parce qu'elle avait été destituée de son trône, avait largement de quoi déstabiliser les jeunes pousses qui s'étaient sentit si mal et tourmentés, désespérés !, devant une telle situation.

Pris dans les tourbillons du pouvoir, on ne leur avait laissé d'autres choix que de subir sans discuter...

Mais Galadrielle était mine de rien vraiment et sincèrement soulagée, heureuse et souriante de voir à quel point ils semblaient revivre de ne plus avoir ce poids si pesant sur leurs épaules. Les couleurs semblaient leur revenir aux visages et leurs yeux étincelaient de milles feux ! Même leur aura semblait beaucoup plus pétillante et vive tout à coup. C'était une telle joie, un tel délice de voir l'essence même de la vie leur redonner une force plus rigoureuse, un battement de cœur soulagé comme un rossignol s'envolant haut dans le ciel une fois libéré de ses chaînes.

Et la question que l'impératrice redoutait mais savait inévitable tomba enfin : « Pourquoi avoir organisé une telle union pour la dissoudre aussi vite ? ». Oui, là était la question...

- Il est vrai que c'est une question très pertinente, une question dont vous méritez amplement de connaître la réponse tous les deux... Commença-t-elle prudemment, essayant de trouver les bons mots pour ne pas les choquer. Avec du recul, je dois vous avouer que je ne suis pas très fière de toute cette histoire... Mais cela n'a pas abouti comme c'était escompté alors j'imagine que cela est mieux de cette manière... Ma chère enfant, vous devez comprendre, bien que j'espère que vous vous en doutez un peu déjà, que votre frère est chaque jour plus étrange qu'auparavant : depuis l'accident du poison, il ne cesse d'accumuler les décisions invraisemblables, voire choquantes... Comme cela a été le cas pour l'annonce de votre mariage très chère... Soupira-t-elle en la regardant, sincèrement peinée mais déterminée à lui dire la vérité : il était finit où l'impératrice arrangeait la vérité pour la politique, à présent elle n'était qu'une elfe de très haut lignage et enceinte. Je n'y ai pas cru au début, pensant que ce n'était qu'une preuve d'un humour douteux propre à votre espèce... Mais, les seconde passant, l'empereur n'en démordait pas et j'ai finit par lui donner mon accord : il fallait que son peuple soit témoin d'un tel... D'un tel manquement aux traditions séculaires... Votre frère est fatigué, princesse Esmelda, et tout était bon pour qu'il puisse libérer le trône pour aller se reposer dans une de vos résidences à l'écart des jeux de jambes de la cour et de la politique. Vous auriez été sur le trône vu que vous étiez fiancé à un elfe de haut lignage puisqu'il est dragonnier et je vous aurais apprit à développer le potentiel qui se cache dans votre cœur : vous êtes fait pour gouverner ma chère enfant, vous avez un mordant qui permet que personne ne puisse vous manipuler et vous avez l'amour pour votre peuple et de votre peuple, tout ce qui permet à une jeune femme en plein épanouissement tel que vous de devenir une grande impératrice... Raconta-t-elle en souriant légèrement.

Mais la culpabilité ne s'évanouissait pas pour autant de son cœur... Et c'est en caressant son ventre distendu qu'elle soupira doucement...

- Je suis navrée de vous avoir impliqué tous les deux dans les affres de la politique et de la diplomatie alors que vous êtes si jeunes et que vous avez encore toute la vie devant vous... Mais à présent que je ne suis plus impératrice, je me permets d'enfin vous avouer la vérité et vous demander pardon, et surtout de vous offrir la liberté que vous méritez... Je pense, malgré la situation actuelle, vous ne risquez plus rien de la politique bien que je n'ose vraiment m'avancer... Tout sombre dans les ténèbres avec les Alayens sur Armanda... Murmura-t-elle en baissant ses yeux sur son ventre, nerveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Left_bar_bleue0/10Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeDim 8 Déc 2013 - 12:38

Alors c'était cela. Pour l'impératrice son frère avait changé depuis son empoissonnement. Cela était fort possible. La princesse, elle, optait pour un conseiller mal avisé, la guerre aux portes de l'empire, son jeune âge, les troubles de la vie d'empereur. Mais Esmelda n'avait pas pensé à ce poison qui avait rendu son frère malade, l'avait amené loin de son trône expulsant Esmelda sur le devant de la scène. Son voyage de repos auprès des elfes l'avait-il tant changé aussi ?? Être auprès d'êtres qui vivaient bien au delà des humains. Gregorist avait-il espéré que sa sœur état auprès d'eux suive leur chemin de vie ? Le poison avait-il réellement autant occulté sa façon de voir, de faire, de gouverner ?
Trop de questions tournaient dans la tête de la jeune Kohan suite à l'explication frappante de l'impératrice elfique. Elle n'avait été qu'un pion pour elle, pour son frère. Elrond aussi. Était-ce cela être jeune ? Ne pas pouvoir agir selon ses envies, avancer pas à pas par sa propre volonté ? Alors quand pourraient-ils, Elrond, elle, avancer de leur propre chef. Le dragonnier choisissait-il de devenir baptisrel pour ça ?? Mais elle, princesse, comment pouvait-elle avancer seule ? De par son statut, elle n'était que pion.

Et ce malgré les espoirs que l'impératrice elfique semblait avoir mis en eux. Douce utopie ou mal connaissance du peuple humain et plus particulièrement de la noblesse et cour humaine.
Elle, impératrice ??? Avec un époux elfique ?? Déjà elle impératrice, avec un mari humain, Esmelda n'y croyait pas, déjà car son frère était là, mais même sans lui, car... Car son frère, malgré ses défaut, est un roc, un pilier, un homme d'honneur, de valeur.

« -Votre altesse, votre confiance m'honore et je vous remercie de m'accorder, de nous accorder autant de confiance et de force pour diriger l'empire humain. Et même si, je m'accorde à penser que mon frère a fait des ratés avec ce mariage, il est néanmoins l'empereur légitime et mon frère. S'il voulait quitter sa fonction, je ne serai pas celle choisis par l'empire. En épousant un elfe, je me vois refuser ce droit... »

Et la Esmelda sentit son cœur se serrer, car au fur et à mesure qu'elle parlait, que ses idées se mettaient en place, la jeune femme prit conscience de nombreuses choses.

« - … car notre union stérile n'apportera aucun héritier et mon époux ne peut être autrement qu'un homme pour diriger le pays humain. Notre race n'est pas comme la votre à honorer son empereur, même quand celui-ci est une femme. Les humains, enfin la noblesse, l'arcane du pouvoir est très masculine. Quand j'ai pris la régence de mon frère, je l'ai bien senti. Une femme donnant des ordres, il y avait de quoi grincer des dents. Et pourtant, ce ne fut que temporel et je m'en suis sortie, du moins, je le pense. »

Alors pourquoi Greg l'avait écarté ainsi du pouvoir. De peur qu'il ronge la princesse comme il l'avait fait avec lui.

« - Alors même si pour vous je suis en grande impératrice en devenir à vos yeux, je ne le suis que dans votre regard. Mais pas pour mon peuple... »

conclu Esmelda dans un timbre de voix plus terne. Quand à sa liberté, elle n'était que fictive. La princesse savait bien que de nouveau libre, son statut de sœur de l'empereur, de princesse impériale allait susciter la convoitise. Et maintenant qu'elle avait accepté une fois des fiançailles... d'autres ne tarderait pas. Même si elle n'en voulait pas. Hormis celles promises à son amant vampirique. Le seul qui ne se jouait pas d'elle, de son avenir. Qui cherchait juste de le construire avec elle.
Mais si Elrond avait trouvé sa voie, la princesse le pourrait aussi. Elle n'était pas du genre empotée.

La princesse regarda en coin le dragonnier et lui sourit avec confiance. Une chance qu'elle eut comme complice dans cet umbruglio un homme aussi compréhensif et surtout sur la même longueur d'onde.

« -Je ne suis pas libre pour autant... »

Murmura-t-elle en baissant la tête. La relavant, la princesse plongea son regard dans ceux de la future mère.

« - Mais je vous remercie de votre honnêté majesté. Car c'est de ce genre de manigance que l'on apprend. »

Et foi de Esme, la prochaine fois, il faudrait y revenir à deux fois, frère ou pas.


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER 1450384496-esme

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeMer 18 Déc 2013 - 13:10

¤ Vilénie ¤


Aux mots de la Dame elfique, le regard d’Elrond s’assombrit. L’éclat de ses yeux n’avait jamais autant viré de bords dans une discussion, colère, dégout et mépris s’y lisaient à présent. Le ressenti d’Elrond était clair comme de l’eau de roche. Son doigt de risquait à tapoter contre le repose coude du siège sur lequel il se trouvait. Cette discussion l’agaçait, toute cette vilénie l’agaçait. Manipulation, irrespect, arrogance, il ne fallait pas s’étonne que l’on ait une mauvaise image des elfes après cela. Oui les propos de Galadrielle avaient eu le don de le braquer, et c’est bien par respect pour la femme enceinte qu’elle était que le dragonnier ne lui disait pas le fond de sa pensée.

Elrond comme tout a chacun n'appréciait guère le fait d'être un simple pion sur un échiquier. Finalement sa décision de devenir Baptistrel s'avérait être un meilleur choix qu'il ne l'aurait cru. Son regard azuré et tempétueux glissait sur l'impératrice. Le rouge était mû d'un profond respect pour les hommes, ayant vécu avec eux un long moment. Bien qu'il ne voue aucune allégeance à l'empereur des hommes, cela ne l'empêchait de pouvoir le respecter. Entendre l'Evanealle afficher ses intentions, ses plans, vouloir éjecter Grégorist pour mettre quelqu'un d'autre à sa place pour ensuite peser sur lui, apprendre à ce dernier la politique elfique. C'était une manière détournée et au combien plus fourbe de vouloir prendre la tête du royaume des hommes, mais le tout étant habillement transformer en un simulacre de bonne intention révoltante.

L’elfe soupira presque à la réponse d’Esmelda, elle s’était laissé leurrer et berner par des flatteries. Humpf, l’honnêteté de la reine des elfes, ou moins il aurait pu y goûter, amer et vicier, il en donnerait des nouvelles.

« Mais je vous remercie de votre honnêteté majesté. Car c'est de ce genre de manigance que l'on apprend. »


L’Amarië fut tiré de ses réflexions, il rendit même compte qu’il n’avait pas rendu son sourire à la princesse des hommes, étant resté figé, le faciès froid et les yeux colériques. Prenant sur lui, l’elfe afficha un sourire faux et se redressa lentement.

« Je pense qu’il est à présent temps pour nous de nous retirer et vous laissez vous reposer. La grossesse doit être une épreuve éprouvante. Si vous voulez bien nous excuser.»

Lever de son fauteuil, il passa derrière avant d’attendre la Dame Kohan pour sortir, refermant derrière lui, laissant ainsi seul l’impératrice des elfes. Invitant Esmelda à le suivre, ils firent quelques pas dans les couloirs.

« Il est bon que cette histoire soit à présent terminée, princesse. Elle nous ôte un poids à chacun et nous permet de continuer d’avancer. Vous me voyez désoler de viles manipulations de notre impératrice. J’espère, que celles-ci n’entachera en rien votre opinion des elfes… mais vous auront juste appris, que… notre beauté n’est bien que physique. »

Soupirant légèrement l’elfe semblait peiné est déçu. Il cacha néanmoins rapidement cette déception derrière un nouveau sourire.

« J’espère survivre à cette guerre pour vous voir trouver votre voie comme j’ai trouvé la mienne. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitimeSam 21 Déc 2013 - 0:55

Galadrielle ne savait pas vraiment si dire que sa confiance l'honorait soit vraiment une bonne réponse au vu de la situation... Cependant, elle devait bien avouer qu'elle était contente qu'ils ne soient apparemment pas plus fâchés que cela envers elle et cette diplomatie politique qui avait tellement exigé d'eux ! Alors qu'il rêvait simplement de vivre leur vie qui était la leur... Il n'était jamais bon, elle le craignait, pour un enfant de vivre dans les sphères de la noblesse et du pouvoir, on finissait toujours par se servir d'eux pour renforcer des alliances ou en guise d'otage de traité de paix entre différents clans. C'était navrant... Réaliste, certes, mais navrant...

Compréhensive et toujours la culpabilité à la gorge, la vieille impératrice les regarda tranquillement en les laissant absorber ses paroles, regardant les fluctuations de leurs auras et le chant de leurs cœurs alors qu'ils s'exprimaient sur ce qu'ils venaient enfin, et hélas, de comprendre. Et peinée de sentir à quel point elle désespérait... Soupirant doucement, la blonde se leva en vacillant légèrement avant de les raccompagner à sa porte, prenant les mains de la princesse dans les siennes pour les presser doucement.

« Ne perdez pas espoir mon enfant... Même s'il est lent chez les hommes, ils verront qu'il n'est pas si horrible ou stupide que ça que de laisser le pouvoir aux femmes : parce qu'elles sont toutes autant capables de forces et de décisions pour le bonheur de ce peuple qu'elles aiment tant... Une femme est un homme comme un autre et un jour, les vôtres comprendront... Alors ne perdez surtout pas cet éclat si farouche et sauvage, si doux et maternel, en votre sein, Dame Esmelda : car la force qui anime votre cœur vous permettra de vous élever et de vous épanouir comme il est écrit, que les mâles en soient enchantés ou non... »

Elle lui sourit tendrement, lui offrant un peu de sa force et de sa chaleur au travers des leurs mains avant d'embrasser son front et de la laisser s'esquiver, la regardant pensivement avant de fixer Elrond : elle était loin de l'avoir oubliée.

« Bien que votre déception et votre amertume à mon égard est palpable et tout à fait compréhensive, mon fils, je ne perds pas espoir qu'avec le temps et l'âge, qu'après avoir vécu une vie aussi longue et remplie que la mienne vous comprendrez le pourquoi d'une telle décision. J'entends bien comprendre et non forcément accepter... Mais je ne vous retiens pas, passez vous deux une bonne journée... »

Un sourire doux et énigmatique aux lèvres, elle ferma la porte derrière eux et soupira profondément en se rasseyant sur son sofa, caressant son ventre en promettant silencieusement à ses petits qu'elle ne leur infligerait jamais une telle souffrance comme celle qu'elle avait dû peser sur les épaules de ces deux enfants...

---

{hrp: je vous laisse définitivement conclure? ^^}
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-