Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Un invité remuant [Pv Achroma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeMar 3 Sep 2013 - 13:59

Des vampires chez les baptistrels... Sindar ne s'était pas trompé des années auparavant lorsqu'il avait classé Merithyn parmi les êtres particulièrement intéressants qu'il convenait de suivre avec attention. Ce garçon était formidable ! Qui d'autre que lui aurait pu avoir une idée pareille ? Cela faisait des siècles entiers, voir même des millénaires que le peuple elfique n'avait pas été si secoué, si outré par la décision d'un baptistrel. Sindar de son côté était tout bonnement ravi, enchanté de voir que tant de choses amusantes allaient se dérouler juste sous son nez et qu'il n'aurait qu'à ouvrir tout grand ses oreilles et ses yeux pour recueillir des tonnes et des tonnes d'informations plus ou moins importantes mais ô combien intéressantes ! Si seulement il en avait eu le temps et si il y avait pensé plus de deux minutes avant d'oublier instantanément son projet il aurait été sauter au cou de Merithyn pour le remercier de l'amuser autant. Bon encore aurait-il fallu qu'il parvienne à l'attraper aussi le Merithyn... Notre elfe aurait presque juré que le baptistrel cherchait à l'éviter depuis quelque temps, ce qui était tout à fait plausible quand on savait qu'il avait sans doute des milliards de soucis en tête et pas trop le temps de gérer un chat facétieux. Sindar ne s'en formalisait pas, trop content de toute cette agitation qui le ravissait au plus haut point.

Il avait dormi tard ce jour là, confortablement lové dans un lit qui ne lui appartenait absolument pas et dont le véritable propriétaire n'avait pas eu le cœur de le déloger il avait laissé la matinée se dérouler doucement sans prendre ne serais-ce que le temps d'ouvrir une paupière. Ce n'était que sur l'heure du midi qu'il avait enfin levé le nez afin de mieux humer les odeurs alléchantes qui s'échappaient de la cuisine de son hôte. Amusé, l'elfe lui avait servi une généreuse portion, Sindar était connu au sein du royaume Elfique et il avait ses entrées dans la plupart des demeures sylvestres. L'estomac bien rempli il s'était décidé à vider les lieux, sa décision étant d'autant plus facile à prendre que son compagnon de repas l'avait gentiment renseigné sur le fait que les vampires étaient arrivés dans le domaine baptistral pendant la nuit. Aucun elfe ne pouvait ignorer cette nouvelle, en courait de bouche en bouche depuis l'instant même où le prince vampirique et ses sbires avait pénétré dans l'antique forêt.

Apparemment l'agitation des elfes ne s'était pas calmée, elle avait même redoublé de vigueur ! Bien entendu un observateur d'un autre peuple n'aurait sans doute rien remarqué, les elfes n'étaient pas des créatures très expressives et sans doute un humain aurait-il jugé que tout était très calme à l'heure actuelle mais Sindar était né ici et il ne s'y trompait pas, les murmures et les gestes saccadés des représentants de son peuple ne leur ressemblaient pas, ils étaient inquiets et encore pour le moins outrés par cette situation. Par le Dracos, quand il voyait la tension qui régnait ici Sindar n'osait imaginer ce qu'il devait en être du côté du sanctuaire ! Il en frétillait d'avance et son pas silencieux s'accéléra peu à peu à mesure qu'il approchait de l'entrée du sanctuaire.

Comme tout un chacun il avait bien entendu parler du règlement en vigueur pendant les négociations et même si cela lui déplaisait un peu de ne pouvoir entrer et sortir sans cérémonie comme il l'avait toujours fait il en comprenait assez bien la nécessité. C'est donc sans se faire prier qu'il se laissa entraîner par un Baptistrel dont il ignorait le nom et qui lui fit répéter les termes d'un serment plutôt ennuyeux. Ceci étant fait il dû en passer par un point encore plus ennuyeux mais qui ne l'étonna pas plus, celui qui fut étonné par contre ce fut le chanteur qui se retrouva à ouvrir de grands yeux en le voyant sortir une quantité impressionnantes de couteaux et autres poignards dissimulés à des endroits pour le moins inattendus. L'elfe dû même s'y reprendre à deux fois car il en avait oublié quelques-uns. Il termina ensuite en confiant sa dague et son arc puis ses nombreux poisons. Alors qu'il pensait en avoir terminé et qu'il s'apprêtait à se mettre en route le baptistrel secoua la tête :

" Je dois aussi récupérer votre instrument messire Celeborn "

Là pour le coup Sindar ne pu que froncer les sourcils, peu motivé à l'idée de se séparer ainsi de Taränon.

" C'est vraiment nécessaire ? "

Ce n'était pas là une question de pure forme, l'éclat amusé qui luisait en permanence dans ses yeux n'était pas là pour une fois, il ne jouait pas. Le chanteur se montra néanmoins intraitable et il ne pu que grogner :

" Prenez bien soin de lui, je tiens à le récupérer intact "

Calme, sa voix s'était faite plus basse et sérieuse et pour une fois il faisait son âge. Le baptistrel hocha la tête avec douceur et l'assura que nul autre que lui ne serait autorisé à toucher l'ocarina. Ainsi rassuré sur ce point Sindar pu enfin faire son entrée dans le sanctuaire.



**************
Quelques heures plus tard

Lassé. Il était lassé. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'il observait l'entrée du sanctuaire du feu et il n'avait vu personne. Pas le moindre petit vampire à part un messager pressé qui n'avait pas semblé s'intéresser vraiment à lui, et qui n'avait même pas dû le voir en réalité... Il fallait dire qu'on ne songeait pas toujours à lever le nez lorsqu'on se trouvait au sol et qu'il était donc difficile de découvrir un elfe perché dans un arbre. Fatigué de cette longue attente il hésita un moment. Devait-il aller voir un peu ce qu'il se passait du côté des elfes ? Mais des elfes il en voyait tout les jours et ce n'était pas ce qu'il l'intéressait à l'heure actuelle, il avait fureté un long moment dans tout le domaine et ce qu'il voulait à présent c'était profiter de la rare occasion qui lui était offerte de pouvoir observer des vampires sans risquer de se faire trancher la tête.

C'est donc d'un air décidé qu'il quitta enfin sa branche, atterrissant souplement au sol pour ensuite se glisser à l'intérieur du sanctuaire du feu. Il était déjà entré ici plus d'une fois, il y  faisait une chaleur pour le moins désagréable et il n'y attardait donc jamais mais trop de choses intéressantes se passaient ici pour qu'il ne fasse pas en sorte de supporter cet inconvénient. D'un pas léger, il commença à fureter un peu partout et tomba au final sur une porte fermée et particulièrement bien gardée. Oh oh... Quoi de mieux qu'un endroit interdit pour intéresser un chat ? Une voix impérieuse résonna de dernière la porte et il senti un frisson d'excitation parcourir son échine : diantre ! Il avait trouvé la chambre du prince vampirique !

N'importe quel autre elfe aurait fait demi tour dans la seconde suivante mais lui se contenta de rester figé et le regard fixé sur la porte, fasciné par ce qui devait se trouver derrière et crevant presque d'envie d'aller simplement y toquer pour assouvir sa curiosité. Après tout que risquait-il ? Wintel était comme lui soumis aux règles de non agression en vigueur sur le domaine... Bon peut-être que Merithyn se fâcherait un chouïa en apprenant qu'il avait été rendre visite au grand méchant loup mais Sindar était Sindar non ? Il ne serait sans doute pas particulièrement pas étonné de son exploit... Le cœur battant, il fit un pas en avant, puis un deuxième mais sursauta lorsque la porte s'ouvrit tout à coup avec violence et ne pu réprimer le réflexe qui le fit sauter sur le côté. L'ombre du coin sombre dans lequel il venait de se réfugier le cacha et c'est avec un air effaré qu'il observa la haute silhouette du prince vampirique qui venait de lui passer devant sans le voir ou du moins sans lui prêter attention. Ben ça alors... Il ne l'avait pas imaginé comme cela mais du coup la voie pour aller visiter sa chambre était libre, pourrait-il aller s'installer dans le fauteuil du dirigeant noir juste pour le plaisir de voir ce que cela faisait ? L'idée l'amusa au plus au point et sans plus de réflexion il se jeta en avant et sorti de l'obscurité qui le dissimulait.

" Eh ! Qu'est-ce que vous faites là vous ? "

L'elfe sursauta à nouveau, c'est qu'il allait finir par avoir des problèmes de cœur si il continuait sur cette voie... Quelque peu agacé il observa le garde vampire qui se précipitait vers lui sans doute pour l'interroger plus avant. Bon il avait eu envie de rencontrer des vampires mais celui là ne lui semblait pas très engageant. Le front bas et les yeux sans expression, il n'était pas difficile de deviner qu'il ne devait pas avoir beaucoup de conversation. Pas question de perdre de temps avec lui donc..

Vif comme l'animal dont il portait le totem il pivota donc sur lui-même ce qui eu pour effet de déstabiliser grandement le vampire qui, emporté par son poids, manqua s'étaler.

" Navré messire, je suis pressé. "

Et sans plus de cérémonie, il détala poursuivi par un vampire de fort mauvais poil. Rapide et agile comme il l'était il aurait sans doute dû s'en tirer sans aucun problème mais un imprévu vint compliquer le tout : il se trompa de couloir ! Une lueur déçue s'afficha dans son regard lorsqu'il s'aperçu de sa méprise, loin de s'être rapproché de la sortie du sanctuaire du feu comme il le croyait il s'en était éloigné... Et l'autre andouille braillait désormais dans son dos en attirant au passage l'attention de tous les vampires qui logeaient dans le coin... Bon là il allait peut-être avoir des ennuis, ces gens ne pouvaient pas lui faire grand mal mais ils risquaient fort d'aller se plaindre aux baptistrels et il ne tenait pas à être entre leurs griffes lorsque cela arriverait. Il y avait une porte sur sa droite et le fait qu'elle soit dans un renfoncement la rendait presque invisible. Avec de la chance ses poursuivants ne le verraient pas entrer dans cette pièce et continuerait tout droit... N'ayant pas vraiment d'autre choix il s'y engouffra.

Un bruit de galopade lui apprit que son premier et plus farouche poursuivant n'avait pas vu sa manœuvre et avait continué sa route en croyant pouvoir le rattraper. Grand bien lui en fasse ! L'elfe souriait déjà derrière son foulard, très amusé par cette petite aventure et il recula de quelques pas, toujours tourné vers la porte. Cela ne fut pas suffisant toutefois, ses poursuivants suivant étant moins bêtes que le premier ne s'étaient pas laissés prendre à son piège et c'est avec un bel enthousiasme qu'ils défoncèrent la porte dans un épouvantable fracas. Surprit, l'elfe ne pu que recevoir en pleine poitrine celui qui venait de défoncer l'obstacle et dans un bel ensemble ils s'effondrèrent tous les deux sur le plancher. Parfaitement conscients qu'ils n'étaient pas autorisés à se battre sous peine de graves sanctions les deux adversaires roulèrent au sol avec la ferme intention de se relever le premier tandis que le troisième vampire qui était resté sur le seuil se figeait en bégayant :

" Mess... Messire Seithvelj je... Nous... Sommes... Etions... Pardon ! " 

Les yeux ronds, il observait la forme qui était couchée sur le lit et se maudissait de sa malchance. De toutes les pièces disponibles dans le sanctuaire il avait fallu que ce satané elfe ouvre justement celle où logeait l'ancien ! Sindar de son côté avait fini par réussir à se débarrasser du vampire qui lui écrasait involontairement le sternum et tâchait à présent de se relever en crachotant comme un chat en colère. Un peu étourdi, il secoua la tête en dardant son regard curieux sur le vampire qui semblait tant faire peur aux deux autres. Plus pâle encore que la mort, il semblait souffrir atrocement ce qui amena une lueur d'étonnement dans les yeux émeraude. Curieux et peu gêné par ce qui venait de se passer il interrogea avec candeur ;

" Vous êtes malade ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeJeu 5 Sep 2013 - 11:57


Gisant, le teint cadavérique se voilant déjà de la grisaille d'un ailleurs encore impalpable, porté par les ailes du corbeau, messager de la mort, il lui semblait qu'il foulait déjà du pied le parvis de l'après-vie définitive, avec plus de clarté qu'en toute autre occasion. Une expérience à la fois unique et terrifiante. Une expérience.... qu'il n'avait vécu qu'une seule fois, d'une clarté proprement ahurissante. Réel... oui, tout cela était atrocement réel, comme la douleur qui le mettait au supplice. Oui... il n'était en cet instant plus qu'un supplicié, esclave cloué sur la roue tournante d'une agonie semblant sans fin, interminable. Dracos... n'y avait-il donc pas de fin à cette horreur ? Esprits ! Que quelqu'un lui vienne en aide ! Il n'en pouvait plus, il était à bout. Intérieurement ? Il aurait crié grâce si il n'avait sut que Lorenz pourrait entendre. Alors il se taisait, scellé sur lui-même, abandonné à son sort, à cette sanction qu'il s'était volontairement infligée... Une cangue si lourde, affreusement lourde... de douleur incommensurable. Aucun mot ne pouvait réellement la décrire ce qu'il vivait, et il ne s'essayait pas à cet exercice abstrait au possible... il n'en avait en réalité pas les moyens. La fin du voyage, porter la malédiction, tout cela l'avait éreinté, le poussant dans ses dernières limites, le poussant à bout... tirant de lui tout ce qu'il était et oblitérant ses pensées, le laissant faible et sans défense.

Il avait à peine eut le temps de prêter serment, lors de l'arrivée de la délégation, prononçant les mots comme dans un gigantesque brouillard, l'esprit voguant déjà sur les rives du déclin. Tout ce qui avait gravité autour n'était qu'un fouillis obscure et sans le moindre sens à son esprit abrutis par la douleur... Il s'était écroulé par la suite sans cérémonie, une fois hors de vue des jeunes et de ses détracteurs. S’affalant sur le sol sans la moindre force, rompu jusqu'à la corde tant il avait prit sur lui. C'était Cyrène qui avait dû l'aider à s'allonger dans la pièce qu'on lui avait alloué et sans doute aurait-il eut honte de son impuissance si il n'avait été aussi souffrant... En l'état, même la prise douce de sa mère n'avait été qu'un brouillard infâme. Il avait sombré dans l'inconscience, du moins le pensait-il, n'ayant aucune certitude sur son sort. Son esprit, plongé dans un océan intérieur sombre, lui avait épargné bien des souffrances supplémentaires, alors même que son rêve le reprenait.... Ce rêve qu'il avait déjà fait une fois auparavant, lors Lorenz avait manqué l'achever durant leurs duel. Oui, une fois de plus, il avait vogué sur la mer étoilée qu'il contemplait, la voyant soudain s'ouvrir sur une noirceur absolue tandis qu'aux cieux inversés siégeait la balance, énorme, titanesque, portant vide et vie à égale distance, le plateau portant le vide penchant toujours.

C'était sur cette constatation qu'alors, éveillé à nouveau, il avait ouvert les yeux, revenant à lui dans ce lit inconnu, une atroce migraine enfermant ses tempes et la douleur exsudant toujours de lui. Elle n'avait qu'à peine diminuée, hélas, et pourtant à en juger par la luminosité il gisait certainement là depuis le début de la nuit. De timides rayons dorés venaient caresser l'intérieur de la pièce de bois rouge, dévoilant un décor sobre mais agréable qu'il se prit à détailler d'un œil morne. En meilleur état il aurait certainement eut plus de goût pour ce genre de choses également, mais pas maintenant. Il se sentait profondément épuisé, et la faim commençait à se faire sentir. Il ne parvenait guère à bouger pourtant, le moindre geste lui arrachait de nouveaux tourments, aussi se contentait-il d'observer le mur face à lui, fermant parfois les yeux pour retrouver quelques obscurités intérieurs. Si il bénéficiait de la clarté du jour naissant c'était sans doute que sa blanche mère avait prit soin de lui, et qu'elle reviendrait bien assez tôt pour l'aider à supporter et surmonter sa condition actuelle. Car en définitive, il doutait même d'y parvenir seul. Patient ou non, il n'avait guère le choix, il lui fallait attendre, attendre et endurer....

En lui-même, dans l'intime creux de son esprit, la présence chaleureuse de Silarae se fit sentir, comme un baume contre sa conscience à vif. Elle ne parlait pas, mais sa force et son attention, toutes entières tournées vers lui, son amour, qu'il ressentait confusément malgré leurs éloignement mutuel, lui faisait du bien. A défaut de le soulager, elle le réconfortait, partageait sa douleur terrible, lui permettant de respirer davantage. Point qu'il respira réellement, mais au moins la sensation écrasante était moins insupportable. Il put même esquisser l'ombre d'un sourire avant de se laisser bercer par les images et les sensations qu'elle lui faisait partagé, très haut dans les cieux, et cette promesse ô combien lourde de sens, cette belle promesse oui... de finalement voler tout les deux. Libres, dans le ciel infini, loin des soucis, loin de tout... il avait déjà hâte, en espérant qu'il soit alors capable de tenir en selle dignement et non attaché comme un vulgaire morceau de viande sur sa selle. Il tenait à faire honneur à sa compagne à écailles, pas la couvrir de honte devant les autres liés. Mais en attendant elle avait bien raison, il aurait été stupide de ne pas profiter du lieu... il ne pouvait guère bouger, mais était en parfaite sécurité, elle n'avait pas à s'inquiéter pour lui.

Pourtant ce fut à peine quelques minutes plus tard qu'il se vit, peu ou prou, détrompé, lorsque la porte s'ouvrit avec fracas. Lui qui avait de nouveau fermé les yeux dans l'espoir de se reposer un peu, il sursauta au sinistre fracas de la porte défoncée, le mouvement brusque lui arrachant une nouvelle vague de souffrance renouvelée. Il essaya de se relever, étouffa une plainte et se laissa retomber sur le coté, dardant un regard polaire et meurtrier sur les importuns. Sacré bande de crétins heureux ! Ils n'avaient pas autre chose à faire que de venir le déranger alors qu'il gisait sur son lit de mort ? Il n'avait pas pour réputation d'être un tyran violent, mais il avait la singulière envie de les abattre à grands coups de bâton pour leurs stupidité crasse. Pardon ?! Alors là non ! Il avait bien assez à faire à survivre, il n'avait pas la patience nécessaire pour pardonner. Son crâne semblait prêt d'exploser soudain, et la chaleur parcourant ses veines était tout sauf agréable... il ne faisait décidément pas bon s'énerver en un moment pareil. Heureusement, il fut détourné des vampires par la naïve demande de.... un elfe ? Un elfe vraiment ? Ainsi c'était la raison de leurs venue là ? Tout ça pour un elfe ?

Plus que la colère, c'était un sentiment d'abattement qui le prenait. Franchement... les elfes étaient quasiment chez eux en ces lieux, inutile d'essayer de les chasser. Et puis quelle idée de quitter leurs postes alors qu'une menace plus sérieuse pouvait apparaître pendant qu'ils avaient le dos tourné ? Reposant ses prunelles aussi glaciale qu'un pôle sur les gardes qui n'avaient rien à faire là. Pinçant les lèvres, il parvint à articuler difficilement. « Sortez.....tout de suite  » Quitte à s'achever, il était tout prêt à les mettre lui même dehors à grand coup de boules d'énergie. Il ne chercha même pas à savoir si l'ordre allait porter, ils n'avaient plus de place ici et ainsi, il les ignoreraient royalement. Se recouchant complètement, il gardait la tête tournée sur le coté, observant l'elfe alors que la position à nouveau droite atténuait légèrement son mal être.

« Non....  » Dracos, c'était vraiment sa voix ? Il avait bien besoin de boire quelque chose alors.... on aurait qu'il avait trop crié. Avait-il crié ? Il faudrait qu'il demande à Cyrène de lui dire, ou bien Merveille ? Où était-elle d'ailleurs ? Elle ne l'avait guère quitté de tout le voyage, il doutait après tout qu'elle ai manqué subitement à l'appel. « Non pas malade.... » Les vampires ne tombaient pas malades. « Maudit... par la stupidité... d'une majorité de mon... entourage semble il  » Si Kedrildan avait eut deux sous de jugeotes il n'en serait pas là. Si Silarae avait été à son coté depuis le départ comme elle l'aurait dû il aurait peut-être eut la chance de trouver une autre échappatoire, si Lorenz n'avait pas décidé de faire un rail de sang de dragon il n'aurait pas eut tout ces problèmes.... Mais Kedrildan était celui à qui il en voulait réellement, bien qu'il soit d'un naturel magnanime. Il inspira à fond, frémit de la tête aux pieds, puis se décida à reprendre. « Et toi... qu'est-ce que tu fais...là ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeSam 7 Sep 2013 - 16:58

Amusant comme ses poursuivants avaient perdu de leur superbe tout à coup... Ce vampire là devait être un haut gradé ou quelque chose dans ce goût là pour leur inspirer un tel respect alors même qu'il était cloué au lit. D'après ce qu'il savait de ces créatures ils n'obéissaient qu'à la loi du plus fort et il était difficile de croire que ce grand malade semblait au bord même de la véritable mort pouvait être le plus fort à l'instant présent. A moins qu'il ne soit vraiment vraiment très très fort ? Dracos, tout cela était fascinant !

Peu conscient du fait que le niveau de danger qu'il courrait était directement proportionnel au niveau de puissance du vampire en question (et puis d'ailleurs il était protégé par Merithyn non ? Ce cher Merithyn... Sans lui il n'aurait pas pu s'amuser autant c'était certain!) il laissa un sourire mutin s'afficher sur son visage de toutes façons dissimulé par son foulard. Son amusement dû se refléter dans ses yeux émeraude car les vampires ne purent s'empêcher de lui montrer les dents en sortant comme on venait de le leur ordonner ce qui bien évidemment le fit jubiler encore plus. Pas une seule seconde il ne se demanda comment il allait bien pouvoir sortir sans leur tomber dans les bras, après tout le futur ne le concernait pas encore non ?

La voix du vampire résonna dans la pièce, rauque et blanche de souffrance retenue. L'amusement de l'elfe s'envola tout à coup et il fronça les sourcils, peu heureux de voir son amusement du moment dans un tel état. Comment avait-il pu s'y mettre d'ailleurs ? Il ne semblait pas blessé comme l'humain rencontré quelques temps auparavant et son instinct lui soufflait qu'aucune maladie ne sévissait ici. D'ailleurs un vampire pouvait difficilement être malade même si cela était déjà arrivé, difficile d'oublier le fléau qu'avait été l'épidémie partie de Gloria et qui avait ravagé tout le continent des années auparavant. Une malédiction donc... C'était ce que l'autre venait de lui souffler d'un ton quelque peu sarcastique. Des milliards et des milliards de questions se formèrent aussitôt dans la tête de l'elfe et ses yeux brillèrent quelques secondes tandis qu'il cherchait le moyen de toutes les formuler le plus vite possible mais le vampire le prit de vitesse et l'interrogea à son tour.

Décontenancé il pencha la tête comme si la légitimité de la question lui échappait, et bien quoi ce qu'il faisait là ? Il était là c'était tout... Où était le problème ? Décidé néanmoins à en apprendre le plus possible sur ce vampire si intéressant il se décida à lui répondre dans l'espoir de pouvoir l'interroger ensuite à son tour.

"On me poursuivait... "

Avait-il fait exprès de ne pas vraiment répondre à la question ? Pas vraiment, on lui demandait ce qu'il faisait ici et il répondait qu'il était entré dans cette chambre contraint et forcé mais à aucun moment il ne songea que l'autre voulait en  réalité savoir ce qu'il faisait dans le sanctuaire. Déjà il passait à autre chose, trop impatient d'en savoir plus sur cet étrange personnage :

" Je suis Sindar, je ne connais pas votre nom... Vous aussi avez tué un dragon ? "

Et bu son sang sous-entendait-il. La candeur avec laquelle il mettait le sujet sans doute tabou de la malédiction princière sur le tapis étonnerait sans doute son interlocuteur, peut-être même se mettrait-il en colère mais il n'en avait cure. De toutes façons il voyait très mal ce qu'il pourrait avoir à craindre d'un être ainsi coincé au fin fond de son lit et sans plus de réflexion il s'approcha de l'autre de son pas félin et presque aussi silencieux que celui des vampires et... S'installa sur le lit ! Tranquillement assit au pied du matelas il décocha ensuite un nouveau sourire confiant à l'objet de sa curiosité et reprit :

" Vous n'avez pourtant pas la tête d'une grand guerrier. Ni d'un tueur de dragon d'ailleurs. Bien que je ne sais pas à quoi peut ressembler un tueur de dragon... Enfin si, j'ai vu passer votre prince il y a quelques minutes et il est vrai que je le vois plus se faire maudire de cette façon que vous... Qu'est-ce qu'il vous est arrivé exactement ? "

Il voulait tout savoir, et il ne quitterait certainement pas cet endroit avant d'avoir satisfait sa curiosité ou avant qu'on le jette dehors peut-être, mais cela arrivait rarement, son totem le protégeait contre l'agacement de ses hôtes involontaires et sans doute agirait-il là aussi, d'ailleurs celui là n'avait pas l'air si terrible, à moins qu'il ne soit totalement inconscient... Si c'était le cas et bien... Il n'en était pas conscient justement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeMar 10 Sep 2013 - 16:50


Maintenant qu'il avait un buffet garni sous le nez, il devait avouer qu'il était impossible de rater la faim qu'il sentait moindre dans le creux de l'estomac. Depuis combien de temps n'avait-il pas mangé exactement ? La collation de la soirée précédente n'avait pas été partagée avec lui qui était déjà parti sucrer les fraises, et avant cela... oui il lui semblait bien qu'il avait mangé peu avant la réunion au sujet de la missive. Deux semaines auparavant donc. Pas assez longtemps à son goût et trop pourtant pour son organisme affaiblit. Si il avait été un brin plus fort il aurait très certainement prit son quatre heure sur l'elfe... mais c'était impossible. Dommage. Et quelle tentation... les elfes avaient un goût absolument répugnant lorsqu'ils étaient immunisés, et il y avait des chances pour qu'il le soit, mais en l'état même ce sang répugnant lui aurait été un salut tellement il souffrait de cette faim. En plus du reste d'ailleurs. Tout son corps semblait de plomb tant il lui était difficile de bouger correctement, aussi, il continuait de sommeiller sur son lit dans l'espoir qu'un peu de repos se montre salutaire à sa condition. Et puis de toute façon il ne risquait pas grand chose de cet elfe... Il avait simplement l'air complètement hors de propos dans sa chambre d'agonie, pas de quoi en faire tout un plat non ? Et en même temps il comprenait qu'on l'ai poursuivit, après tout le sanctuaire était adjugé aux vampires et ils n'aimaient pas vraiment qu'un elfe vienne traîner dans leurs basques, et encore moins dans la bâtisse qui abritait Lorenz. Lui s'en fichait pas mal, il fallait bien le dire, mais puisqu'il gisait là plutôt que dans une chambre à part il se pliait aux décisions de celui qu'il était bien forcé d'appelé maître.

Drôle de personnage que cet elfe. Il ne savait pas bien si il devait se féliciter d'avoir de la compagnie ou regretter d'être ainsi assaillit de questions aussi ahurissantes que malvenues. Et bien donc, on avait pas idée de demander ce genre de chose à qui que ce soit. Un autre aurait put mal le prendre. Lui aussi d'ailleurs, hypothétiquement, parce que de toute façon il se sentait bien trop mal pour en vouloir à qui que ce soit de quoi que ce soit même si on l'accusait des pires maux de ce continent. Il le regarda, haussant vaguement un sourcil en le voyant s'installer sur son lit. Et bien, sans gène jusqu'au bout il fallait le croire. La suite lui tira vaguement un rire, qui fit remonter une énorme migraine à ses tempes, manquant le faire pleurer de douleur, et l'amusement se transforma en grimace... Ah non, rire non plus n'était pas bon pour la santé dans son état, il avait l'impression qu'un dragon s'amusait à lui marcher dessus à répétition... A croire qu'il s'agissait d'un avant goût de ce que le Dragon d'or avait voulut leurs faire subir à Gloria quand il leurs avait foncé dessus. Il imaginait vaguement ce Sindar, puisqu'il s'agissait de son nom, face à Lorenz, et toussa sur un nouveau rire mêlé de souffrance...

«  Je me nomme... Achroma. Et non je n'ai pas tué de dragon...   » Il souriait tout de même, malgré l'horrible mal de crâne que ça lui causait « Alors comme ça vous avez vu Lorenz... je suppose que lui ne vous a pas vu, autrement vous ne seriez pas là. Il n'y a pas que les dragons qui le maudissent je suppose, depuis le temps...   » A nouveau, il essaya de se redresser, et ne parvint qu'à gagner quelques centimètres, s'arrêtant de longues minutes, tremblants sous la douleur et inspirant par spasme pour essayer de s'aider. Un vieux truc dont il avait l'habitude. Serrant les dents à s'en fendre les canines il attrapa le montant de bois rouge du lit et se redressa totalement, bien décidé à ne pas se laisser conter. Et bientôt, il fut enfin assit sur le lit, la tête tournant horriblement et la vision trouble, l'envie de sang au bord des lèvres... «   Je n'ai rien d'un guerrier ! Je suis un mage... et il... n'est pas... mon prince.... » Une autre douleur le prit, mais il serra de nouveau les dents «  Je crains qu'il ne soit mon maître.... » La cangue sur ses épaules diminua, le double royal se calmait...

«  J'ai voulut sauver un dragonnier de la mort, et pour cela j'ai accepté de devenir l'ombre de Lorenz. Voilà ma malédiction, si cela peut être du moins amusement pour vous, Sindar.... » 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeMer 18 Sep 2013 - 19:17

Apparemment ce qu'il lui disait le faisait rire... Sindar n'était pas du genre à se formaliser d'une telle chose et il accompagna donc le vampire de son propre sourire courtois. Il ne comprenait pas très bien ce qui le faisait rire en réalité, mais il était heureux de le sortir un peu de sa souffrance même si techniquement n'importe quel elfe vous dirait qu'une telle souffrance était méritée dès lors qu'on avait tué un dragon... Sauf que Sindar n'aimait pas la souffrance, qu'elle soit méritée ou non. Et puis d'ailleurs l'autre était justement en train de nier calmement ce dont on l'accusait. Achroma donc ? Un nom comme un autre, il ne disait absolument rien à notre elfe qui n'avait qu'une connaissance toute relative des différents dignitaires vampiriques. Le reste de la phrase l'intéressait beaucoup plus, comment pouvait-on en arriver à une telle souffrance sans être forcément maudit ? A moins que ce ne soit un autre type de malédiction ? Les vampires étaient très robustes et résistants, ils connaissaient la souffrance mais la supportaient différemment qu'un humain ou un elfe... Qu'est-ce qui pouvait bien clouer celui là au lit de la sorte ? Et pourquoi d'ailleurs le principal intéressé de la malédiction des dragons n'était-il pas dans la même position lui ? Il n'avait pas eu l'air de souffrir au moment où il était passé devant Sindar... Il cachait peut-être bien son jeu mais de là à cacher ainsi une souffrance aussi pure... Non décidément il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond chez les hauts dignitaires vampiriques. Notre elfe sentait l'entourloupe, et cela le ravissait au plus haut point. Quoi de mieux qu'un mystère pour le passionner pendant des jours ?

Le nom du prince tombant justement à point nommé lui fit dresser l'oreille et il accompagna sa réponse d'un nouveau sourire blasé, observant avec curiosité les efforts du vampire qui semblait décidé à s'asseoir dans son lit :

"Je doute qu'aucun représentant des différents peuples Armandéen ai pu être maudit par mon peuple aussi férocement que ce Wintel. Et ce d'aussi loin que je puisse me souvenir...

Ce qui n'était déjà pas peu dire mais il se garda de révéler son âge, aimant profiter du masque que lui conférait son apparence juvénile pour inspirer confiance à ses interlocuteurs. Les gens avaient tendance à se laisser tromper par ses manières presque enfantines et à ne pas lui prêter une véritable attention, ce qui lui convenait parfaitement bien par ailleurs. Amusé, il cligna des yeux lorsque l'autre réfuta ce qu'il venait de lui dire et se retint de les lever au ciel. Prince, maître... Le résultat était le même non ? Au final il était sous sa coupe, un fait que Sindar ne pouvait comprendre par ailleurs car malgré tout le respect qu'il pouvait ressentir pour l'impératrice il ne se considérait sous la coupe de personne et d'ailleurs elle était bien trop intelligente pour prétendre le contraire. Sindar était connu pour être formidablement ingérable aussi lui laissait-on toujours une totale liberté afin de ne pas perdre de l'énergie pour rien. A quoi bon chercher un contrôler l'incontrôlable ? Il apparaissait quand ça lui plaisait où ça lui plaisait et si il lui prenait fantaisie de disparaître pendant des siècles il ne se gênait pas pour le faire. Quand à lui confier la moindre mission ou le moindre projet un tant soit peu important c'était une bêtise monumentale étant donné qu'il était tout aussi capable de l'accomplir parfaitement que de l'oublier en cours de route ou de le terminer de travers. Rien au final n'avait d'impact sur Sindar, il était libre comme l'air et avait souvent bien du mal à comprendre pourquoi tout le monde ne faisait pas comme lui...

" Certes non, ce n'est pas amusant... "

Pas du tout même, autant dire que c'était carrément triste même et il lui en voulait presque de lui briser sa joie comme ça. On avait pas idée d'être si désespéré... Lui qui venait justement ici pour passer du bon temps ! Néanmoins c'était tout de même un tantinet intéressant et il n'hésita donc pas à interroger plus avant :

" Sauver un autre dragonnier, voilà un but louable. Je suppose qu'il s'agit du second dragonnier vampirique ? Je ne l'ai pas encore rencontré... Quel danger courrait-il ? Si il vous a fallu vous soumettre à Wintel pour le sauver j'en conclue que c'était lui le danger... Mais pourquoi l'aurait-il donc détruit alors qu'il peut lui être utile ? Ne vous a-t-il pas fait croire qu'il allait le faire afin de mieux vous soumettre ? "

Il avait du mal à croire que cet être là se serait laissé tromper si facilement mais d'un autre côté sa question était légitime... La souffrance semblait se calmer un peu dans le regard du vampire même si une autre flamme s'y était allumée. Une flamme que le sixième sens de Sindar ne manqua pas de comprendre.

" Vous avez soif. "

Ce n'était pas une question, à peine une constatation polie. Immobile, il ne chercha même pas à s'éloigner du vampire affamé comme inconscient du danger qu'il pouvait constituer. Il n'ignorait pas ce que Merithyn avait fait à plusieurs reprises pour son vampire et il se doutait assez bien qu'il avait dû aussi le faire pour le nouveau-né rencontré peu de temps auparavant dans sa demeure mais Sindar n'était pas Merithyn, l'idée de donner son sang pour nourrir un vampire ne lui effleurait même pas l'esprit et c'est donc calmement qu'il interrogea :

" Dois-je m'absenter pour vous apporter de quoi vous sustenter ? Les baptistrels ont prévu des réserves pour votre peuple. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeLun 23 Sep 2013 - 10:29


Pas amusant ? Ah mais si ça l'était ! Mortellement amusant même...Cela suintait l'ironie à la voir s'écoulait des murs comme un enduit visqueux.Il s'en amusait à défaut d'hurler de rage... ou de douleur. C'était en grande partie sa faute si Lorenz avait bu ce satané sang de dragon, quoi qu'il aurait sans doute finit par le faire d'une façon ou d'une autre bien entendu.. il n'avait fait qu'accélérer l'échéance. Cela ne le dédouanait pas pour autant, il était toujours aussi coupable, non seulement d'avoir provoqué cet intolérable sacrilège mais également tout ce qui en avait découlé... et sans doute qu'on ne le pardonnerait jamais pour avoir montré si peu de raison en un instant aussi critique. Il s'était laissé guidé par sa peine et sa rage et voilà le résultat... c'était un échec, et il n'y avait rien de glorieux à s'en souvenir. Et à présent lui-même subissait une large part de la malédiction qu'il avait provoqué... oui c'était mortellement amusant. D'un bout à l'autre, en apparence, il semblait avoir creusé sa tombe avec enthousiasme, prit dans les rets d'une magie sur laquelle il n'avait guère de contrôle. Devenu le Double Royal, l'on pouvait sans trop se tromper penser qu'il subissait le simple mais juste retour des choses après ses écarts... et pourtant, il s'amusait affreusement de ceux qui pensaient ainsi, aveugles dans leur certitude qu'il n'était plus qu'une simple marionnette dont on tirait les fils. C'était amusant de savoir qu'il se trouvait soudain bien plus libre tout en étant privé de libre arbitre... un paradoxe intéressant, sans plaisanterie aucune. Et qui pourtant représentait la plus immense blague jamais inventé, sans aucun doute, à cette heure.

Et ce, même si il avait réellement envie, à l'instant, de se lever de son lit de mort et d'aller botter fermement le train de Kedrildan pour s'être montré aussi stupide et impulsif. L'excuse de la jeunesse ne se portait pas à son aide cette fois, il aurait dû utiliser sa tête au lieu de se fier à... à quoi d'ailleurs ? A l'abysse béante qui semblait avoir prit la place du peu d'intelligence qu'il avait en temps normal ? En réalité il ne savait pas, et il ne lui avait pas même posé la question, s'inquiétant sans doute de pouvoir se mettre très en colère selon la réponse que lui servirait le jeune dragonnier... Déçu ? Il l'était, énormément même. Il avait espéré que l'éclosion de Trissi pour lui et son apprentissage, son intellectualisation, lui ouvrirait un horizon plus large que les réactions de bête traquée qu'il pouvait avoir à tout moment Ce n'était apparemment pas du tout le cas et il fallait bien avouer qu'il ne pourrait pas toujours être là pour leurs sauver la mise... Que se passerait-il le jour où il ne serait pas là ? Où il ne pourrait nullement leurs venir en aide à tout deux ? Et bien ils se feraient tuer très certainement. Et il mettait autant Trissi en cause que le gamin, elle n'était nullement exempte de fautes. C'était son absence tout autant que le comportement de son dragonnier qui avait bien faillit leurs coûter leurs existences. Et hélas, il ne semblait pas que l'un ou l'autre se décide à prendre conscience de la dangerosité de leurs positions. Un comportement qui risquait, à terme, de les condamner... et lui n'y pouvait plus rien, il en avait bien assez fait comme cela.

« Oui. Kedrildan. Je doute que vous le trouviez particulièrement prompte à la discussion. Enfin tant que nous n'essayez pas de lui promener du feu sous le nez je suppose.... que tout ira bien » Sans doute l'elfe n'était-il pas sans défense, et Kedrildan pas particulièrement efficace pour combattre. Il grimaça « Quant au reste... Il s'agit simplement d'un défi au prince. Dragonnier ou non, la règle est la règle il aurait dû mourir.... lui n'était que quantité négligeable, le dragon en revanche... » Il ferma un instant les yeux, secouant vaguement la tête « … je ne pouvais le laisser périr par la faute d'un imbécile. Je suppose qu'on aurait put me berner, mais Lorenz est exactement le genre d'individu qui exécute ses menaces, au final cela revenait au même, il me fallait le sortir d'affaire. C'est aussi simple, et malheureux, que cela.... »

Il avait réellement faim. Très faim même, et juguler sa faim lui ponctionnait d'autant plus d'énergie qu'il n'en possédait pas des masses à cet instant, alors quand subitement l'elfe vint pointer du doigt l'affirmation, il grimaça. En règle générale il se contrôlait parfaitement et sans problème, pouvait même s'affamer sans devenir violent. Mais pas en cet instant et qu'on affirme à voix haute ses problèmes ne l'aidait pas à les résoudre au contraire, un bref instant ils semblaient totalement insurmontable... Il aurait put lui sauter dessus et le croquer, mais il y avait les protections du domaine, et dans son état il n'avait nullement la force de les tester. Alors il se laissa reposer une fois de plus et hocha vaguement la tête. « Piètres réserves.... mais oui, je doute de pouvoir tenir sans cela... et je n'ai guère envie de causer de problèmes » Il ne manquerait plus que cela, tient, qu'il se mette à jouer les troubles fêtes... Mais pouvait-il réellement faire confiance à ce Sindar ? Qu'est-ce qui lui disait qu'il n'allait pas l'abandonner là, pour qu'il meure à petit feu sans une goutte à se mettre sous le croc ? Rien en vérité, mais il n'avait pas non plus les moyens de refuser son aide. Pas plus que de le poursuivre en cas de traîtrises en fait.  Ne restait qu'à espérer qu'il ne se mette pas de nouveau les gardes à dos. « Si d'autres gardes vous cause des problèmes, n'hésitez pas à....leur promettre que j'aurais une petite discussion avec eux, une fois sur pied » Il avait déjà noté l'identité des deux autres, et comptait effectivement leurs apprendre leurs manières. Défoncer des portes et déranger des mourants.... on avait pas idée.

Il l'attendit, ne pouvant guère faire autre chose, et n'ayant pas de conscience réelle du temps qui passait à l'heure actuelle, il ne pouvait que se fier à la rapidité de l'elfe. Quand enfin il le vit revenir, il se redressa de nouveau, observant ce qu'il tenait d'un œil morne et éteint....  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeSam 28 Sep 2013 - 23:14

L'elfe pencha la tête en entendant la réponse de son interlocuteur, pourquoi donc devrait-il lui venir à l'idée de promener du feu sous le nez de quelqu'un ? Sindar n'était pas dépourvu d'armes et de compétences tout à fait suffisantes pour garantir sa sécurité et corriger les mécréants il n'était en réalité pas violent pour un sous et il lui fallait de très solides raisons pour le décider à utiliser ses atouts. D'ailleurs le plus souvent il privilégiait la fuite et l'acrobate qu'il était n'avait en général pas le moindre mal à semer ses poursuivants, à leur plus profonde rage d'ailleurs !

Dans tous les cas il avait eu la réponse à sa question. Kedrildan était donc la raison de la douleur de cet Achroma, la vie avait l'air très amusante chez les vampires ! Ou plutôt la non vie devrait-il dire mais bref, au moins ça bougeait plus que chez les elfes ! Bon ce n'était pas une raison pour se faire transformer, d'autant plus qu'il en était incapable puisqu'il avait la chance d'être immunisé malgré son âge avancé. Peu au fait des lois en vigueur chez les vampires il ne cacha pas sa curiosité en entendant parler de défi du prince. Certes il en avait déjà entendu parler quelque peu, mais ne s'y était jamais suffisamment intéressé pour savoir exactement de quoi il retournait bien qu'il soit facile de le deviner. D'ailleurs la tête que faisait le dragonnier était révélétrice, un duel à mort hein ? D'une voix beaucoup plus sérieuse il assena :

"Une existence n'est jamais quantité négligeable."

Mais il comprenait tout de même que le vampire ai pu considérer que la vie du dragon passait avant tout. Néanmoins il avait payé trop chèrement de sa propre personne pour accepter l'idée qu'on puisse gaspiller une vie ou même une non-vie. Une étincelle réprobatrice s'était allumée dans ses yeux verts à cette idée mais l'autre avait fermé les siens et ne pouvait donc pas la voir

« … je ne pouvais le laisser périr par la faute d'un imbécile. Je suppose qu'on aurait put me berner, mais Lorenz est exactement le genre d'individu qui exécute ses menaces, au final cela revenait au même, il me fallait le sortir d'affaire. C'est aussi simple, et malheureux, que cela.... »

Il ne pu que hocher la tête à cette réponse, assez physionomiste il ne pouvait nier que ce qu'il avait vu du prince des vampires collait parfaitement avec cette affirmation. Il n'était pas du genre à plaisanter apparemment et sa réputation à elle seule suffisait à démontrer qu'il valait mieux prendre ses menaces au sérieux.

"C'était un choix courageux" commenta-t-il

Nulle ironie dans son ton, il ne s'agissait là que d'un commentaire parfaitement neutre. Peu d'êtres auraient pu faire preuve du même sens de l'abnégation et il le saluait pour cela. Risquer sa vie était une chose, mais se condamner à une telle souffrance en était une autre ! Il haussa les épaules à la réponse suivante, totalement confiant quand à la puissance des baptistrels :

"Merithyn ne vous laisserait pas causer de problèmes, que ce soit volontaire ou non."

Il s'éloignait déjà, décidé à rapporter de quoi se nourrir à son nouveau camarade lorsque la dernière phrase de celui-ci l'atteignit, lui tirant un rire cristallin typiquement elfique :

"J'y penserai si un jour ils m'attrapent..."

************
Quelques minutes plus tard

Maintenant qu'il était un peu mieux orienté il n'avait eu aucun mal à éviter les gardes et à sortir du sanctuaire du feu. Il avait repéré depuis bien longtemps l'endroit où les baptistrels gardaient des réserves pour leurs hôtes les plus spéciaux et c'est sans rien demander à personne qu'il s'empara d'une poche pleine de sang. Bon il était à peu près certain qu'un ou deux baptistrels l'avait parfaitement repéré mais apparemment cela ne les dérangeait pas qu'un elfe vienne se servir en sang frais. En tout cas personne ne chercha à l'en empêcher et il pu faire le chemin en sens inverse sans anicroche.

Furtivement, il s'approcha de la porte en piteux état depuis son dernier passage et profita que personne ne la gardait pour s'engouffrer à nouveau dans la chambre. Le vampire devait être encore plus assoiffé à présent... Il y pensa une seconde avant d'oublier ce détail et de lui décocher un grand sourire :

"Je n'ai croisé personne ! Enfin si... Mais personne ne m'a croisé dirons nous."

Cette fois il décida de changer de perchoir et c'est un magnifique meuble bas qui eut sa préférence. Il s'installa dessus sans plus de façon, la poche de sang oubliée sur les genoux et interrogea :

"Alors vous ne m'avez pas dit, en quoi cela consiste exactement d'être son ombre ? Qu'est-ce qui attise votre souffrance ? Il existe un moyen de vous délivrer ?"

Non pas qu'il n'ai vraiment l'intention d'aller risquer sa vie pour sauver un vampire qu'il ne connaissait quasiment pas, ce n'était pas spécialement son genre d'ailleurs. Mais sa curiosité prenait le dessus encore une fois sur tout le reste...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitimeVen 4 Oct 2013 - 22:07


Il avait fait relativement vite si l’on était franc, mais lorsqu’on était sur son lit de mort, les choses demeuraient affreusement longues. Une seconde devenait des heures entières, il lui était difficile d’attendre même pour un soulagement comme celui d’une simple gorgée de sang. Et pourtant Dracos seul savait qu’il en avait envie, de ce sang… mais qu’est-ce qu’un peu de faim supplémentaire alors qu’il avait si mal ? Mais tout de même, il était content, si seulement ce mot pouvait être utilisé, que l’elfe soit revenu pour lui. Enfin pour lui… pour lui donner de quoi survivre surtout, il doutait de l’intéresser au-delà de la curiosité qu’il semblait entretenir à son égard pour une raison qui lui restait terriblement obscure. Il n’allait cependant pas cracher sur le coup de main, n’étant pas exactement en position de faire la fine bouche d’une quelconque façon. Il tenta de sourire, tout de même, à sa remarque. Ainsi il était vraiment assez discret pour échapper aux maîtres dans ce domaine ? Voilà qui était remarquable… et qui n’aurait pas plu à tout le monde, loin s’en fallait. Lui-même n’était guère doté du sens de la discrétion, mais il fallait avouer que son physique ne le prédisposait pas à ce genre d’exercice périlleux… il ne passait pas inaperçu au naturel, au contraire, une figure entièrement dorée chez les sombres vampires, ce n’était pas commun, et même avec un sort de dissimulation, il restait le problème de sa puissance magique… ou même de Silarae à présent. Cacher un dragon était outrageusement difficile et il n’avait pas envie de tenter le sort. Certes, il n’avait pas de raison de le faire, il ne comptait pas s’en aller courir à travers champ en abandonnant les siens et si il lui en prenait l’envie, Lorenz aurait tôt fait de le ramener à grand coup de souffrance. Non il n’avait aucune raison d’aller où que ce soit, quand bien même il aurait eu l’envie de le faire, il n’y avait pas grand lieu qui convint à sa situation ou son état de santé et la dragonne ne tenait pas à le voir s’approcher des humains, à son grand regret. Il devrait tenter de contourner cela à un moment ou un autre, quand sa protectrice attitrée serait occupée à chasser sans aucun doute. Il soupira, puis prit la parole d’un air las, lorgnant le sang qu’il sentait confusément, tout proche et pourtant hors de son atteinte….

« Je supporte ses souffrances, ses blessures. Je ne peux le trahir physiquement ou verbalement…. Voilà un bon résumé. Je suis une marionnette hélas, dont il pourrait casser les fils aisément, et pourtant j’ai plus de valeur en restant en vie. Pour combien de temps je me le demande… Mais je n’ai pas le choix, je dois endurer jusqu’à pouvoir m’en délivrer. Oui il existe un remède… si l’on peut dire cela. Je pourrais me délivrer… ou plutôt, on pourrait me délivrer. Parfois je ne rêve plus que de cela… cessé cette souffrance. La malédiction du dragon me draine mes forces d’autant plus en ces lieux…. Mais je ne peux… il m’a interdit… je pense, oui je pense qu’il sait…Les maîtres des lieux… peuvent très certainement … »

Il sentit la faiblesse le gagner de nouveau, se sentant vaguement sombrer. Il était épuisé, forcer sur sa résistance pour parler avec Sindar l’avait achevé. Affamé ou non, il allait probablement tomber inconscient de nouveau. D’une seconde à l’autre… Il essaya d’achever sa phrase mais il en était soudain incapable. Une vague de souffrance supplémentaire vint s’écraser sur lui. Où que soit Lorenz, il devait être près d’un dragon… Se laissant retomber sur les coussins, il ferma les yeux avec un soubresaut et sentit son esprit tomber dans l’abysse… Son seul regret fut certainement de ne pas avoir pu correctement remercier l’elfe de sa compagnie, aussi singulière soit-elle.
 




HRP : petite rep pour conclure comme on disait si ça te va bah je ferais la demande d'xp et le reste ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Un invité remuant [Pv Achroma] Empty
MessageSujet: Re: Un invité remuant [Pv Achroma] Un invité remuant [Pv Achroma] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Un invité remuant [Pv Achroma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Invités de mon père [DVDRiP]Comédie dramatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-