Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Eleira Methus (Révision)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitimeMar 5 Jan 2016 - 1:33


Eleira Methus


Tu as posé une valeur sur une pièce de cuivre et tu es devenu tellement aveugle que tu as oublié que les chiffres sont abstraits.



Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Faible
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Bon
  • Réflexes : Moyen
  • Endurance : Faible
  • Résistance : Faible
  • Beauté : Bon

    Mental :
  • Force mentale : Moyen
  • Patience/self contrôle : Très faible
  • Perception : Moyen
  • Intelligence : Moyen
  • Arrogance : Très bon
  • Gentillesse : Faible
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Moyen

    Combat :
  • Epée : Aucun niveau
  • Dague doubles ou simple : Moyen
  • Poignard : Très faible
  • Lance : Aucun niveau
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Très faible
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Moyen
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Moyen
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Aucun niveau
  • Arc : Très faible
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Aucun niveau
  • Equitation : Moyen

Identité


  • Race : Humain

  • Nom : Eleira

  • Prénom : Methus

  • Surnom(s) : Elea

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : 6 octobre 1747 de l'âge d'argent

  • Age réel : 13 ans

  • Age vampirique :

  • Lieu de naissance : village non loin de Gloria

  • Lieu de vie : Gloria

  • Rang social : Petit peuple

  • Poste/emploi : voleuse/ espionne

  • Guilde : L'ordre du silence


Equipement et magie
  • Arme principale : Une serpe longue
    Une dague


  • Autres objets :

  • Alignement : Neutre tendance maléfique

  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Humaine

  • Puissance magique innée : impuissante (si possible?)

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.




Physique et caractère

  • Physique : Elle se croyait plus grande que nature à se tenir droite, la tête haute, ses yeux verts percant les vôtres avec quelque chose qui ne se décrit pas, mais qui semble un brin plus haut que l'arrogance: Quelque part entre la colère et la folie. Mais était est encore trop jeune pour être démente. Sa tignasse noire s'emmêlait sur sa peau pâle, à songer qu'elle n'aurait jamais vu la lumière du jour. Mais sa petite silhouette trahissait cette idée improbable, ses épaules squelettiques et son ventre qui ne semblait pas vouloir cacher les os de sa cage thoracique, ses cernes qui disparaissent doucement au fil du temps, elle avait eu froid et faim, même le pire des imbécile l'aurait remarqué.
    Ses traits juvéniles s'étaient lentement arrondis, ils étaient creusés et cernés depuis des années. Elle était devenue svelte, bien qu'elle n'avait pas eu suffisamment de nourriture pour grandir normalement, elle n'était pas petite et avait pu prendre quelques centimètres dans la dernière année. La jeune femme espérait gagner encore de la longueur, mais sa petite silhouette et sa poitrine plate lui permettaient de se faufiler partout sauf à quelques rares exceptions. Malgré cet avantage, elle grognait toujours un peu lorsqu'on ne la prenait pas au sérieux en la caractérisant de ''petite fille''.
    La jeune fille avait un visage triangulaire, long, on voyait si rapidement cette moue boudeuse sur ses lèvres, si peu souvent souriante. Ses sourcils étaient rarement relâchés, elle ne savait pas avoir l'air sympathique. Ou plutôt elle n'avait pas envie de faire l'effort d'essayer.
    Il n'y avait que ses cheveux beaucoup trop nombreux et épais qu'elle n'arrivait pas à dissimuler dans ses vêtements. Elle avait toujours quelque chose couvrant sa tête, des vêtements sombres qui ressemblaient à des haillons, des bouts de tissus qui dissimulaient ses armes. Elle se noyait dans ses vêtements, beaucoup trop petite pour ces grandes loques, mais si ses vêtements étaient trop larges, il était facile pour elle de porter des pantalons pour garçon, étant de taille moyenne.

  • Caractère :

    Elle était toute petite, immature et n’avait rien d’une adulte, bien qu’elle veuille le faire croire. Cependant, les années lui avaient enlevé ce qui lui restait d’enfance, elle était perdue entre une jeune fille qui ne voulait que récupérer le temps qu’elle avait perdu et une adolescente qui devait continuer à avancer. Alors elle fronçait les sourcils, s’envenimait se montrait froide, parce qu’elle ne savait pas comment faire autrement. Elle enrageait de ne pas avoir appris à soigner les blessures, celles qu’on ne pouvait couvrir d’un bandage et attendre que les saignements cessent. Et elle était en colère, en voulant tant à ses parents d’être une orpheline qu’à ceux qui les avaient achevés et à Vraorg qui dans sa mort n’avait pas ramené ce qu’elle avait perdu.

    Une colère qui camouflait sa tristesse, son orgueil et son vice. Elle ne savait comment retenir ceux qui lui étaient proches, alors elle croyait que ses crises décourageraient les siens d’aller dans au contraire de sa faveur. Les larmes étaient humiliantes et Eleira était trop immature pour rationaliser et admettre qu’elles prouvaient l’affection qu’elle ressentait pour quelqu’un. La colère était devenue une manière de gérer ses sentiments, de remplacer les réactions qui pourraient lui nuire.

    Tant qu’elle pouvait se rebeller, elle tenait tête et elle ne courbait pas l’échine, le regard arrogant lorsqu’on la traitait de petite peste. Cela arrivait souvent, notamment lorsqu’elle s’était fait prendre à voler dans le passé. Elea affirme qu’elle vole pour vivre, mais elle aime la sensation que lui procure la dépossession d’une autre personne. L’adrénaline, la conscience du danger et de l’interdit, elle le goûtait et en était devenu inexplicablement dépendante. Elle avait besoin de ce sentiment fort et pouvait voler n’importe quoi, jusqu’à une brosse à cheveux pour combler l’envie de toucher à l’interdit. Et puisqu’il était dans sa nature de se rebeller, elle détestait tous ceux qui se croyaient en droit de posséder, d’acheter et de vendre. Pour elle, il s’agissait d’une des rares choses gratuites, une impasse qui n’avait pas de faiblesse. Elle aimait penser que ces hommes arrogants qui la traitaient de peste pouvaient être détroussés par une petite fille.

    Elea avait ce désir de liberté et d’affranchissement absolu qu’elle savait impossible. Sans dépendre de qui que ce soit, sans avoir besoin de quoi que ce soit, dans une utopie horrible où l’amour et l’amitié n’existait pas et n’était pas nécessaire.

    Et puis lorsqu'on s’abstenait de tout jugement, l'on pouvait parfois apprivoiser cette bête sauvage et découvrir une petite fille affectueuse, qui certes faisait des bêtises, mais ne demandait qu'à jouer.




Mes liens


Saemon Methus: Il est devenu son père, comblant le vide d'une famille disparue et enterrée. Il était aussi devenu la preuve que l'on pouvait choisir sa famille, puisqu'elle en avait décidé ainsi. Elle se savait dépendante de lui tant financièrement qu'affectueusement, ce qu'elle détestait puisqu'il s'agissait d'une atteinte à sa liberté...qu'elle ne voudrait jamais voir disparaître.

Les membres de l'ordre du silence: Elle tente d'en rester éloigné, bien qu'elle ne pouvait retenir quelques sourires subtils.

Son frère aîné: Elle ne l'as pas revu depuis la prise au pouvoir de Vraorg et est toujours fâchée contre lui d'être parti. Elle ne sait si elle a envie de le revoir, mais elle vous dira qu'elle espère qu'il a pourri dans une prison et a appris sa leçon: On n'abandonne pas les siens.



Derrière l'écran

  • Petite présentation : DC autone/ aléria

  • Rythme rp : bluh bluh

  • Particularités rp : bloooh

  • Comment avez vous découvert le forum : gnemhene

  • Le code du règlement :












À peine arrivée à l’âge de raison, on chuchotait déjà autour d’elle et elle entendait ces mots sans cesse sortir de la bouche de celle qu’elle appelait sa mère. Elle ne comprenait pas, mais elle aurait su répéter cette phrase si on ne lui avait pas déjà dit de se taire lorsqu’elle avait tenté de l’imiter. ''Elle n’aurait pas dû naître.'' Eleira n’avait pas ressenti la cruauté de ces mots, ni son réel sens. Il y avait trop de choses qui ne pouvaient faire de sens, qui nécessitaient trop de temps afin de les comprendre de soi même. Elle avait pris connaissance de la magie lorsqu'elle avait été assez vielle pour prononcer quelques mots, ainsi poser des questions à ses parents qui avaient toujours été plutôt discret. Elle n'avait jamais vu son père user de magie, il prétendait ne pas en avoir besoin lorsque quelques murmures se faisaient blessant dans le village. Elle avait envié les enfants qui arrivaient à faire apparaître quelques lumières pour retrouver leur chemin vers la maison lorsque le soleil était couché, puis elle s'était éloigné, ne trouvant d'autre explication que les mots insuffisants de son père: impuissante. Elle savait, mais quelque chose en elle voyait une injustice qu'elle ne comprenait pas.

Ce n’est que plusieurs années plus tard qu’elle comprit l’ampleur de l'affirmation de sa mère et se trouvait idiote de ne pas avoir su, lorsque les alayens avaient posé le pied sur armanda, quelle vie lui était réservé. Car avant ce sixième printemps qui annonçait l’ère d’obsidienne, elle ne s’était jamais soucié d’autre chose que de manger, jouer et dormir à l’occasion lorsque la lune prenait place dans le ciel et que sa mère commençait à s’inquiéter. Et puis, si elle avait faim en cours de journée, il y avait toujours quelques baies en route, si elle était chanceuse, des fraises ou des framboises. Elle avait un frère, plus vieux, qu’elle adorait embêter et avec qui elle se chamaillait souvent, mais avec qui elle partageait autant de cris et de pleurs que de courses entre les arbres et les semences qu’ils se faisaient reprocher d’abimer. Pourquoi ne pouvait-elle pas manger un peu des fruits et des blés? Le village n’allait certainement pas tout garder de toute manière…Les fruits périssent et deviennent noirs et sentent mauvais, il fallait les cueillir et non attendre qu’il soit convenant de manger.

Elle était une vraie petite peste, n’écoutant rien à rien de ce que ses parents lui demandaient. S’asseoir droit, agir comme une dame, ne pas jouer avec la nourriture, ne pas poser les coudes sur la table…Elle entendait ces instructions à cœur de jour et n’obéissait à aucune, faisant à sa tête et provoquant des crises monumentales tant chez son père que chez sa mère. Mais elle finissait toujours par revenir et s’excuser, sans penser réellement ce qu’elle disait, mais pour soutirer de l’affection aux membres de sa famille.

Eleira était une enfant comme une autre, tout ce qu’elle voulait était un peu d’attention et c’était précisément ce que ses parents n’avaient pas compris, à leur plus grand désespoir de ne pas avoir trouvé la solution si simple pour redresser la jeune fille. Lorsqu’elle réclamait du temps en leur compagnie, ils lui répondaient de nourrir les cochons et les vaches, ce qui lui arrachait un grognement l’envoyait grimper vers un arbre ou un rocher. Elle savait que cela faisait paniquer sa mère et donc que son père devait intervenir. Et si ça ne suffisait pas et qu’ils en avaient assez de réagir, elle pouvait tomber de l’arbre, mais la jeune fille tentait de ne pas faire le coup de la blessure trop souvent, crier au loup n’était pas une bonne idée.

Elle apprit rapidement qu’être une enfant était quelque chose de capricieux, un luxe qu’elle ne pouvait se permettre lorsque les conflits se mirent à déferler. Elle ne comprenait pas bien tout ce qui se passait, entre l’empire humain, les alayens et néant, puis les vampires qui étaient une menace simplement par leur manière de se nourrir. Et encore, tout ce qu’elle savait de ces histoires beaucoup trop grandes pour une petite fille, c’était ce que ses parents disaient et qu’elle entendait, écoutant discrètement. Ils avaient toujours espérés qu’elle ne soit jamais mêlée à cela, qu’elle ne connaisse pas toutes les horreurs qui se racontaient dans les hameaux. Elle avait crié, bavardé, joué et désobéi pendant des années, puis elle s’est tut, certaine d’une obligation qui lui était imposée : Grandir, maintenant, au plus vite, pouvoir faire quelque chose et ne plus être cette petite fille dont on parlait. Elle arrêta de parler et de crier et disparaissait dans les bois pour grimper avec des serpes qu’elle volait à la ferme.

Elle avait vu son frère partir, fier de devenir soldat,
Elle l’avait frappé, refusant qu’il s’enrôle.
Mais le coup d’une petite sœur n’était pas une excuse pour ne pas partir au front
Et elle décida que tant que son frère ne revenait pas, elle ne prononcerait plus un mot.

Son village fut attaqué par des alayens, elle ne saurait décrire exactement ce qui s’était passé, encore jeune. Elle se souvenait des visages des blessés, et des hommes qui se plaignaient que les provisions avaient été pillés, mais elle se souvenait surtout de la blessure de sa mère qui n’avait jamais guéri. Elle ne succomba que plusieurs heures suite à l’attaque, dans une douleur qu’Eleira n’avait pas pu voir, s’étant fait interdire l’accès de la chambre de la blessée. Elle aurait aimé, ce soir-là, tuer les fermiers qui l’empêchaient de rejoindre sa mère et mettre fin aux souffrances de cette dernière, comme il était bien plus simple de faire.

Elle décida alors que tant que sa mère ne revenait pas, elle ne prononcerait plus un mot.

Elle avait revu son frère, une fois, exaspéré, mais pas abattu. Il était triste, il disait sans cesse qu’il aurait voulu dire au revoir à sa mère. Et elle pleurait silencieusement en ne disant pas qu’elle, elle aurait pu, mais qu’on lui en a empêché. La jeune fille cultiva une colère envers son père, jusqu’à ce qu’elle tente de se faire pardonner et que lui, n’était plus qu’un homme brisé, un veuf qui n’avait plus envie de vivre, mais qui ne se laissait pas mourir.

Elle n’avait que 8 ans lorsque le blanc prit le pouvoir, Eleira le détestait, mais s’est soumise, comme son père l’avait fait et lui avait ordonnée. Elle n’aurait pas obéi, normalement, mais elle savait, dans son regard, dans sa manière de lui parler que tout était différent, qu’il ne s’agissait pas de faire des bêtises et que celles-ci lui coûteraient plus qu’une punition parentale si elle continuait à agir de la sorte. Elle put travailler avec son père quelques temps, recommençant lentement à parler malgré l’aura de désespoir qui avait envahi son village. C’est lorsqu’un matin, son père n’était plus là, qu’elle recommença ses ‘’bêtises’’. On lui raconta qu’il n’avait pas été prudent et qu’il s’était fait mordre par un vampire jusqu’à ce qu’il se vide de son sang…

Son frère disparu depuis l’arrivée de Vraorg au trône, elle se retrouva seule avec quelques outils de récolte et quelques couteaux, la jeune fille se retrouva à Gloria, toute petite entre les murs et les silhouettes, elle coupait les bourses des cibles les plus faciles plutôt que de les ouvrir, quittant rapidement avec quelques pièces. Si on lui reprochait de voler, elle répondait que rien ne pouvait réellement appartenir à quelqu’un, d’un air un peu enfantin et nonchalant. Tant qu’elle pouvait manger, elle se fichait des plaintes la concernant. Elle dût apprendre à trouver des abris où dormir, où il ne faisait pas trop froid, mais surtout où la garde ne la trouverait pas. Elle avait fait à Gloria ses premiers vols et ses premières agressions, ripostant sauvagement lorsqu’on tentait de lui voler son pain.

Lorsque Vraorg mourut, elle ne se sentit pas mieux ou soulagée...Bien qu'elle avait attendu cela depuis longtemps et qu'elle avait voulu qu'il meurt, ou qu'il vive pire et voit sa vie détruite. Mais elle réalisa rapidement que cela n'avait rien réparé, rien ramené. Elle avait perdu son père et sa mère et n'était plus qu'une oprheline dans les rues de Gloria, que cette ville soit sous le règne d'un humain ou d'un tyran, rien n'avait changé.

Elle continua à voler pour subvenir à ses besoins, jusqu’à ce qu’elle vit cet homme qu’elle avait aperçu dans les rues de Gloria. Elle l’avait d’abord pris pour son père, par sa silhouette et probablement plus par psychose. Elle s’était avancée, presque à découvert, les yeux grands et le cœur battant, convaincue de retrouver celui qui l’avait élevée. Mais lorsqu’il se retourna, elle vit le masque du loup et la mâchoire qui ne ressemblait en rien au visage qui appartenait à son père. La réalité la frappa, elle n’avait pas vu son cadavre, mais il était décédée, les habitants du village ne lui auraient pas mentis. La jeune fille se cacha avant de suivre l’homme, habitée par quelque chose comme la curiosité, ou plutôt de déni. La jeune femme s’était retrouvé devant une voilière, elle fit rapidement demi-tour pour se trouver un endroit où dormir.

C’est une fois la nuit tombée qu’elle se rendit au même endroit, se convainquant qu’elle recherchait la chaleur qu’elle ne trouvait pas où elle avait trouvé refuge. Mais réellement, elle avait reconnu son père dans les manières de l’inconnu et avait envie de se souvenir, parce que plus elle tentait de voir le visage de son patriarche, plus elle l’oubliait.

Elle avait réussi à s’introduire à l’intérieur et à se glisser dans le sous-sol, en l’absence de personnel pendant la nuit. Elle se cacha, trouvant ce qu’elle pouvait à manger dans l’entrepôt et vola une dague qu’elle trouva à travers quelques armes. Elle ne savait pas pourquoi elle était restée aussi longtemps, mais elle appréhendais le froid de janvier et ne savait comment elle en découvrirait plus sur l’homme au masque de loup si elle partait.

Elle était assise lorsqu’on glissa une gamelle vers elle. Elle leva les yeux, nerveuse, puis se leva brusquement avant d’attaquer celui qui l’avait grillée. Elle n’avait pas l’intention de se faire arrêter…Et pourtant lorsqu’il la rattrapa, il ne lui offrit pas la prison, mais un travail, comme voleuse et espionne. Un métier honnête, un salaire convenable, un toit au dessus de sa tête et de la nourriture: C'est ce qu'elle y gagnait, à court terme, elle ne pouvait pas refuser une telle proposition après avoir pillé les bourses pendant plusieurs années pour un repas ou un peu de chaleur. Le corbeau commença par lui apprendre, l'emmenant avec elle dans des missions sans les autres membres de l'ordre. Elle s'était d'abord montré distante, ne comprenant pas toujours l'homme derrière le masque, sa manière de parler. Elle savait qu'il essayait seulement de lui parler, mais elle n'arrivait pas à réagir correctement. Saemon restait le seul qui lui donnait un peu d'attention et de temps et qui , depuis qu'elle avait détroussé bien des gens à Gloria, la traitait comme une humaine et non comme une voleuse. Elle tenait fermement à défendre sa liberté et son indépendance, mais s'était attachée et ne pouvait que mentir pour protéger son orgueil: elle était dépendante du corbeau. C'est lui qui lui proposa de l'adopter, la reconnaissant comme sa fille, ce qui après tout n'était pas mauvais pour une jeune fille de 13 ans qui avait encore besoin d'un père. Une partie d'elle aimerait s'approcher des membres de l'ordre du silence, dont elle faisait officiellement partie depuis peu, mais une autre partie d'elle lui disait de s'éloigner afin de rester professionnelle, sachant que sa colère pouvait détruire des relations trop rapidement. On lui avait appris quelque chose qu'elle voulait vraiment faire, bien qu'elle doute fortement que certaines bêtises devraient rester secrètes et non connu par l'ordre, spécialement par le corbeau. Elle tentait de ne pas accumuler sa collection d'objets hétéroclites dans le loyer qui lui était fourni, redistribuant ce qu'elle volait dans des endroits au hasard.

Et voilà qu'une Orpheline avait une famille
qu'une voleuse avait un foyer
Un oiseau blessé qui tentait de voler
Elle sentait ses ailes lui déchirer douloureusement la chair pour se déployer
Ainsi sa liberté ne pouvait être que souffrance


Dernière édition par Eleira Methus le Dim 10 Jan 2016 - 6:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Re: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitimeVen 8 Jan 2016 - 8:22

coucou J'ai finni
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Eleira Methus (Révision) Left_bar_bleue0/10Eleira Methus (Révision) Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Re: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitimeSam 9 Jan 2016 - 10:00

Coucou, c'est donc moi qui m'occupe de ta présentation Smile

Identité : Rien à redire. Tu te sens de jouer une enfant si jeune ????

Equipement : Tes armes sont simples sans enchantements ?? Enfin tu sais que tu peux par le suite les reforger et en ajouter avec les enchantements gagnés.

Magie : là aussi tu te sens de la jouer impuissante ? Sinon, il n' y a pas de soucis. C'est plus rare mais pas inexistant. D’ailleurs tu n'en reparle pas par la suite. Comment le vit-elle ? Armanda est quand même baigné de magie et c'est suffisamment rare pour le souligner.

Physique : ok

Caractère :ok

Liens : rien à redire

Histoire : Pas grand chose à redire. Peut être la fin. Je trouve dommage que ta rencontre et la vie ensuite avec Saemon soit si peut décrite. Je me doute que vous la jouerez peut être. Mais quelques mots alors que ce pan de ta vie est ce qu'est ta perso maintenant manque un peu. Comment perçoit-elle cette attachement et cette nouvelle vie ? Devenir espionne cela lui apporte quoi, elle qui aime se faufiler, voler, fureter ? Du coup avec les autres membres comment cela se passe ? Que pense-t-elle de la guilde, vu que quelque part c'est eux qui l'emploie et avec qui elle travaille. La guilde tente un commerce honnête, loin des exactions de Vraorg et sa façon de faire, alors avec ta perso qui aime voler comment ça se passe ? Tu vois des petits détails de ce genre mais qui guident ta perso sur ce qu'elle est aujourd'hui.

Compétences :
Force physique : Moyen : je pense que c'est un peu trop pour une jeune fille. N'oublie pas qu'elle a 13ans, moyen c'est déjà beaucoup.
Combat :Au vu de son âge, je la mettrai quand même moyen à la faux surtout qu'elle est déjà moyen en dague, ça fait quand même pas mal pour une jeune fille deux armes plus la parade et l'équitation. Tu pourras toujours augmenter tout cela en jeu.

Avatar: très joli, c'est toi qui l'a fait?

tu vois pas grand chose, plus quelques détails.

Postes après moi quand tu as finis ou si tu as des questions.


Eleira Methus (Révision) 1450384496-esme

Eleira Methus (Révision) Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Re: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitimeDim 10 Jan 2016 - 6:18

Revoilou

Eleira est dans l'ordre depuis peu, elle a été très pauvre alors ses armes ne sont pas tellement de qualité. De l'équipement sera donc à acheter en jeu, avec le temps.

L'équitation va avec la logique qu'elle a été élevée sur une ferme ^^ Mais j'ai baissé la force et la faux à faible et à moyen.
Dans mes souvenirs le niveau magique inné était donné par les admins, alors je n'en avais pas parlé dans l'histoire, mais voilà j'ai ajouté là dessus en début d'histoire. J'ai aussi développé la fin ^^

Et oui, c'est moi qui a fait mon avatar Very Happy

c'est donc edité ^^
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Eleira Methus (Révision) Left_bar_bleue0/10Eleira Methus (Révision) Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Re: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitimeDim 10 Jan 2016 - 12:08

Juste un point à voir avec toi. Ton totem. Le rite de passage se fait à l'adolescence. Donc veux-tu l'avoir déjà passé? Ou bien le feras-tu en jeu??


Eleira Methus (Révision) 1450384496-esme

Eleira Methus (Révision) Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Re: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitimeDim 10 Jan 2016 - 15:42

Déjà passé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Eleira Methus (Révision) Left_bar_bleue0/10Eleira Methus (Révision) Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Re: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitimeDim 10 Jan 2016 - 15:55

dragon

Sois le/la bienvenu(e) sur tes terres, fille d'Armanda.
   Tu es née avec une puissance magique innée d' Impuissante et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau impuissant. Tu as d'ailleurs été choisie par le totem lombric dont tu as atteint le niveau 1.

   Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu as aussi un profil ICI qui pourra évoluer en jeu sur demande.

  Pour tenir l'état de tes aventures à jour, tu possèdes une fiche de suivi de personnage qui se trouve en ce lieu. Tu peux y ajouter tes liens, ton inventaire, ton histoire personnelle et ce que tu souhaiteras. Tu peux aussi adresser tes questions ici.


   image


Eleira Methus (Révision) 1450384496-esme

Eleira Methus (Révision) Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Eleira Methus (Révision) Empty
MessageSujet: Re: Eleira Methus (Révision) Eleira Methus (Révision) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Eleira Methus (Révision)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» [THEME] En prévision du bal [PV]
» Petite ou grande révision?
» La télévision, outil éducatif ?
» Une vision sans action n'est qu'une hallucination [PV Iqhwa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-