Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Mariy-Lys, humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mariy-Lys, humaine   Empty
MessageSujet: Mariy-Lys, humaine Mariy-Lys, humaine   Icon_minitimeSam 17 Aoû 2013 - 21:01


Beauchemin Marie-Lys


Les blessures du passé font de nous ce que nous sommes.



© Cris Ortega
Identité

Spoiler:
 

  • Race : Humain

  • Nom : Beauchemin

  • Prénom : Marie-Lys

  • Surnom(s) : Sa famille l'apelle Lys.  Son ex-meilleur ami d'enfance, Michaël, la surnommait Marie.  

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : l'an 1729 d'argent

  • Age réel : 24 ans

  • Age vampirique : //

  • Lieu de naissance : Aldaria

  • Lieu de vie : Elle vit avec sa soeur et son fiancé dans une petite maison dans la ville d'Aldaria.

  • Rang social : Petit peuple

  • Poste/emploi : Boulangère

  • Guilde : Aucune






Compétences

Spoiler:
 

  • Alignement : Neutre

  • Arme principale : Marie-Lys a toujours sur elle a trois dagues. Une dans chaque botte et une à sa ceinture, pour pouvoir se battre en cas de problème. Il lui arrive aussi d'avoir un couteau dans ses poches qu'elle a oublié d'enlever en sortant de la boulangerie.

  • Autres objets : Comme Marie-Lys vit dans une maison, elle a plusieurs objets à elle. Elle n’accorde que peu d’importance aux objets, sauf à son violon qui lui permet de calmer ses émotions.  C'est un violon tout simple qu'elle apporte souvent avec elle durant ses marches en ville.

  • Caractéristiques : : ici informations pour remplir cette partie

      Physique :
    • Force physique : Moyen
    • Agilité : Faible
    • Réflexes : Catastrophique
    • Endurance : Moyen
    • Résistance : Moyen
    • Beauté : Bon

      Mental :
    • Force mentale : Moyen
    • Patience/self contrôle : Faible
    • Intelligence : Moyen
    • Arrogance : Moyen
    • Gentillesse : Bon
    • Prestance/charisme : Moyen
    • Mémoire : Bon

      Combat :
    • Epée : Faible
    • Dague doubles ou simple : Très bon
    • Poignard : Aucun niveau
    • Lance : Aucun niveau
    • Bâton : Catastrophique
    • Hache : Faible
    • Faux : Faible
    • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Faible
    • Art de la parade (bouclier ou arme) : Aucun niveau
    • Arc : Catastrophique
    • Arbalète  : Aucun niveau
    • Mains nues/pugilat : Moyen
    • Equitation : Faible




  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Humaine

  • Puissance magique innée : Faible

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.







Physique et caractère

Spoiler:
 

  • Physique : Marie-Lys déteste son corps depuis ses 14 ans, elle se trouve laide alors qu'elle est d'une beauté naturelle légèrement plus que la normale .Sa douce peau est claire et un peu plus pâle que la moyenne, car elle vit la moitié du temps de nuit et l'autre moitié elle est dans sa boutique. Il n'y a que peu de taches de rousseur qui couvrent sa peau : elle a deux points sur sa tête derrière son oreille gauche, un à un centimètre en haut de son nombril, ainsi que trois sur sa cheville gauche. À la base de son cou du côté droit, il y a une cicatrice en ligne droite qui mesure quatre centimètres de long dans le sens vertical. Son corps est tout délicat, même si on peut y avoir des petits muscles sur ses bras. Pour ce qui est de ses attributs féminins, ils sont proportionnés avec son corps (poitrine normale et une taille fine). Ses mains sont généralement gantées (sauf quand elle travaille), car elle les trouve légèrement rugueuses dû à son métier et à ses passe-temps. Ses lobes d'oreilles sont percés et sont souvent ornés par des boucles d'oreilles: une petite fleur en fer. Il y a toujours des ecchymoses sur ses jambes et ses bras, car la fleur est d'une grande maladresse. D'ailleurs, elle se coupe souvent avec ses couteaux, mais jamais rien de grave. Pour le reste de son corps, il n'y a pas grand-chose à dire autre que tout est à sa place et bien équilibré.

    Ses cheveux blond blé lui arrivent à la moitié du dos et ondulent légèrement de façon naturelle. Elle attache ses cheveux seulement lorsqu'elle fait de la cuisine ou qu'elle s'entraîne. Le reste du temps, elle les laisse libres, car elle veut qu'au moins une partie de son corps soit libre de ses mouvements. Elle a des yeux pers qui passent d'un bleu céleste sous les rayons du soleil à un bleu égyptien lors des jours de pluie et durant les orages, on peut y voir un peu d'indigo proche de ses pupilles. La jeune humaine à une jolie bouche aux lèvres rebondies qui ont naturellement une teinte rosée. Ses dernières ont souvent un goût de sang, car Marie se les piquent souvent avec des aiguilles, par accident.

    De jour, elle est vêtue de robes pâles, qui lui donnent l'air d'une gentille fille.
    Le soir, elle porte des vêtements noirs, soit dans le style gothique lolita, soit provocateur. Corsets, jupes et chandails font partis de sa garde-robe.


  • Caractère :Marie-Lys de jour est une gentille fille docile. Elle a souvent le sourire aux lèvres et il n’est pas rare de l’entendre chantonner. Elle part dans la lune facilement. Si l’on observe attentivement ses yeux, on peut y avoir une pointe de mélancolie. Elle fait passer les autres avant elle et elle est toujours prête à aider. Marie-Lys parle avec politesse et ne réplique jamais lors qu’on la critique. L’humaine à une très faible estime d’elle-même, car elle a passé sa vie à se faire comparer à ses deux sœurs.

    Le soir, c’est une tout autre personne. Son côté poli reste présent quand elle est en présence de clients, mais lors qu’ils ne sont pas là, elle montre à quel point elle n’aime pas les hommes (Pierre et Jonathan sont des exceptions et cela prit du temps avant qu’elle aime Jonathan) elle laisse sortir toute sa mélancolie et sa haine le soir.

    Elle a peur de la solitude, quoiqu’elle n’est jamais vraiment seule. Elle recherche quand même un contact physique qui LUI ne peut pas lui donner, c’est pour cela qu’elle sort souvent avec Moka. Elle a une peur bleue du froid. Elle préfère avoir chaud au point de faire des coups de chaleur que d’avoir froid. Les comparaisons et les reproches la blessent à chaque fois, même si c’est un inconnu qui lui dit. Elle hait sa maladresse tout en ne voulant pas changer (ses rencontres avec la mort lui permettent de toucher à LUI et de le garder)

    L’humaine adore les animaux et le sucre. Elle n’a pas de couleur préférée ou qu’elle aime moins. Elle aime le romantique, le chant et les poèmes. La boulangère est heureuse de faire son métier, car c’est une de ses passions dans la vie. Elle aime avoir ses cours de combat, même si elle déteste la violence, car cela lui permet de sortir le soir sans avoir peur.

    Lorsque les émotions se font trop forte, Marie-Lys va prendre une marche et se met à jouer du violon pour son Moka adoré. Elle n'aime pas en jouer en public de peur de se faire critiquer.




Mes liens

Spoiler:
 
Pierre est le père de Marie-Lys. Il aime ses filles, mais Marie-Lys est celle avec lequel il a le moins de points en commun. Marie-Lys à toujours eu l’impression que son père l’aimait moins, car elle n’était pas le plus belle, ni la plus brillante. La seule chose qu'elle savait que son père remarquait, c’était son côté lunatique. Elle fut très heureuse que son père lui donne plus de responsabilités à la boulangerie que ses sœurs, car cela voulait dire qu’il voyait enfin son talent à elle.

Marguerite est la mère de Marie-Lys. Elle adore sa petite dernière. Les deux filles partagent la même passion pour la cuisine. Marguerite à montrer à Lys toutes les choses qu’une fille doit savoir faire : ménage, cuisine, couture, chant et poésie.

Jeanne-Iris est la plus vieille des sœurs. Elle s’occupe de sa petite sœur depuis les huit dernières années. Les deux filles sont très complices et se partagent tout. Elles ont plusieurs secrets entre eux comme l’origine de la citatrice de Lys ainsi que LUI.

Jonathan est l’époux de Jeanne-Iris, ainsi qu’un soldat. Il considère Lys comme sa petite sœur et il est très heureux d’elle vive avec eux. Il lui apprend à se battre avec une dague et en le moment il lui montre à se battre avec une épée.

Amaryllis sœur de Marie-Lys. Elle vit avec Michaël et voit peu ses sœurs à cause de se dernier. Marie aime sa sœur, mais elle la déteste un peu, car elle s’est toujours fait comparer à la belle Amaryllis. Son complet de beau est dû à cela.

Michaël ex-meilleur ami d’enfance de Marie-Lys. Il a préféré Amaryllis à Marie et elle lui en veut pour cela, mais surtout pour la façon qu’il lui a dit.

Moka est l’adorable chat de Lys (il est noir et blanc). Elle prend souvent des marches avec lui. Il est un petit monstre à attention.

LUI est l’être que Marie voit tout le temps. Elle pense que c’est l’esprit de la mort, car il la touche seulement quand elle passe proche de mourir. LUI a quitté qu’une seule fois Marie et c’était pour lui permettre de sortir avec Michaël (ce qui n’a jamais eu lieu)



Derrière l'écran

Spoiler:
 

  • Petite présentation :  Je suis une Canadienne québécoise, j’étudie en usinage pour devenir machiniste et avant cela j’étudiais en éducation à l’enfance pour devenir éducatrice en CPE. J’ai un grand frère que j’adore, mes parents sont encore ensemble et j’ai un copain super sympathique (rien à voir avec Michaël de l’histoire de mon personnage) J’adore faire la cuisine, ainsi que masser le monde. Je vais au même GN (grandeur nature) que Callie-Anne. J’adore les chats et j’ai malheureusement dû me départir de mon chat (suite à une attaque très violente de sa part)








  • Rythme rp :  Oui je sais que c’est un forum à rythme rapide. En général cela me prend 3-4 jours à répondre à mes topics, sauf si l’autre personne me donne peu de contenu. Par contre si l’autre me donne une réponse inspirante, cela peut me prendre seulement une journée à répondre (ou plus si j’en ai vraiment gros à écrire)

  • Particularités rp :   J’ai commencé les forums de RPG il y a 8 ans. Au début mes textes étaient catastrophiques (et je suis gentille) mais mon style à évoluer. Je suis encore loin de la qualité des messages qu’il y a ici, mais Callie-Anne m’a tellement parlé en bien des gens ici, que je ne peux que m’améliorer grâce aux gens d’ici. Je fais généralement des réponses de 8 lignes, mais si l’autre personne me donne du contenu, je devrais être capable de faire mes 15 lignes sans trop avoir de difficulté ou au pire je ferais plusieurs action dans mon texte sans toutefois exagéré. Pour ce qui est de l’orthographe…. Vive les programmes de correction des fautes… mais je suis, encore une fois, beaucoup moins pire qu’à mes débuts.

  • Comment avez vous découvert le forum : C'est Callie-Anne Viel qui m'a parlé du Forum


  • Le code du règlement :













(L’histoire est en trois parties. La première parle du début de sa vie. La deuxième, parle du mur qu’elle a vécu et la dernière parle du après le mur)

---------------------------------Partie 1-----------------------------

Il était une fois, une jeune fille de boulanger, Marguerite, qui rencontra un jeune homme de la ville, Pierre. Tous les deux avaient le même tempérament et seulement un an de différence, donc ils se sont mis à passer du temps ensemble, à jouer comme tous les enfants le font. Un jour, après plusieurs années à se fréquenter, ils sont tombés amoureux d'un de l'autre. Quand Marguerite se maria avec son "Roméo", le père de cette dernière donna son entreprise à son nouveau gendre, car il voulait profiter du reste de sa vie. Marguerite fut très heureuse de la décision de son père, mais Pierre qui ne savait pas grand-chose sur le métier de boulanger prit peur. Marguerite le rassura en lui disant qu'elle allait l'aider tout comme elle aidait ses parents. Ses parents lui avaient tout montré en lui disant que c'était une histoire de famille et que depuis des générations leur famille travaillait dans ce métier, donc il était normal qu'elle le pratique elle aussi. Marguerite tomba enceinte durant leur première année de mariage et mit au monde une jolie petite fille nommée Jeanne-Iris. Pierre était fier de sa fille, car elle semblait avoir un esprit vif et curieux... quoiqu'il fût un peu déçu de ne pas avoir un garçon comme premier-né. Deux ans plus tard, ce fut le tour d'Amaryllis de naître. Elle était d'une beauté incroyable et tout le monde tombait sous son charme...Surtout son père. Et un an plus tard ce fut le tour de Marie-Lys...


Marie-Lys est née pendant une nuit où le calme était seulement dérangé par les cris de douleur de sa mère. Même si elle est la troisième enfant de sa mère, mettre au monde un enfant reste difficile et dangereux. Marie-Lys est venue au monde après deux heures de travail, mais contrairement à ses sœurs, cela prit du temps avant qu'elle ne pleure, à un tel point que ses parents pensaient qu'elle était morte. Son père fut terriblement déçu d'avoir eu encore une fille, lui qui voulait tant avoir un petit fils pour prendre sa place un jour à la boulangerie. La première semaine de vie de Marie-Lys fut très difficile pour ses parents, car la petite perdait souvent sa chaleur ou oubliait de respirer, cela obligeait ses parents à la garder toujours proche d'eux. L'étrange mal-être qui planait sur le bébé disparu au début de la deuxième semaine. Suite à cela tout le reste se déroula bien. Ses deux grandes sœurs, Jeanne-Iris et Amaryllis aimaient leur nouvelle petite sœur, même si elle leur avait donné des cheveux blancs. Le reste de sa première année de vie se passa bien... Elle se développait à une vitesse normale.


Durant la seconde année de sa courte vie, Marie-Lys se blessa plusieurs fois en voulant apprendre à marcher et même après… La petite chose semblait ne pas avoir conscience de ce qui l'entourait. Elle n'avait aucune difficulté à partager ses jouets et ses parents avaient parfois l'impression qu'elle les partageait avec des êtres qui n'étaient pas là. Son premier mot fut: Chat!


Marie-Lys parlait souvent toute seule et quand elle fut capable de dire des phrases, elle disait souvent à ses parents qu'elle allait jouer avec son ami, alors qu'elle jouait seule. Pierre et Marguerite se disent que c'était normal à cet âge d'avoir des amis imaginaires...enfin, ils l'espéraient. Mais dans les faits, Marie-Lys avait toujours vu cette personne proche d'elle... elle était peut-être folle ou peut-être cet être était vraiment là... toujours en était-il qu’elle ignorait la réponse.


À ses trois ans et demi, Marie-Lys se perdit en forêt... du moins, c'est ce qu'elle pensait. Dans les faits, elle était seulement entre les dix arbres qui sont dans la cour arrière de chez son grand-père. Depuis cette journée semi-traumatisante pour la jeune fille, elle se promit d'être une fille à papa ou maman qui allait écouter tout ce qu'ils disaient. Pendant cette année, Jeanne-Iris se découvrit un talent pour la magie. Son père en était fort heureux, car il aurait aimé être un magicien, mais n'avait que peu de talent pour cela. Il fit donc comme le font parfois les parents, il donna son rêve à sa fille et la poussa dans cette voie.


À ses cinq ans, la blonde surprit ses parents en leur demandant de lui montrer à faire du pain. Sa mère en fut heureuse, car elle était la première démontrée de l'intérêt pour le métier. Pour son père, il ne savait pas trop quoi en penser, Marie était encore jeune et elle était si lunatique, il avait toujours peur qu'elle ne se perde et qu'elle tombe, alors l'imaginer cuisiner… Cela risquait de tourner à la catastrophe. Pierre fut fort surpris de découvrir que le talent de sa fille déboussolée était la cuisine. Marie-Lys s'amusa vraiment à cuisiner, elle chantait même durant les séances de cuisine entre mère et fille. Suite à ses cours de cuisine avec sa maman, la jeune fille ne parla plus de son ami imaginaire, cela rassura énormément ses parents, mais Marie-Lys continuait de le voir, elle avait appris à ne plus parler avec LUI en présence d'autres personnes.


À ses six ans, Marie-Lys trouva un chat perdu dans la grande ville qu'est Aldaria. Elle le prit avec elle et l'apporta à sa maison où elle demande la permission à ses parents d'amour si elle pouvait le garder, elle prit de s'en occuper. Ses parents qui étaient très inquiets, par le fait que leur dernière fille n’ait pas d'amis, lui dirent oui. Quelques mois plus tard, son adorable Moka se sauva lors d’une journée de pluie. Mari-Lys fit la seule chose qu'elle trouvait logique, c'est à dire, lui courir après. La course poursuite dura une vingtaine de minutes, mais lorsqu’elle voulut prendre son chat, elle glissa sur une flaque de boue et tomba à terre. Lorsqu’elle ouvrit ses yeux qu'elle avait fermés durant sa chute, elle vit une main tendue vers elle. C'était la main d'un jeune garçon de deux ans plus vieux qu'elle. Il l'aida à se relever et puis proposa son aide pour attraper Moka. Après 20 autres minutes, Marie-Lys rentra chez elle, toute mouillée avec Moka dans les bras et un gentil garçon à ses côtés pour la raccompagner. Le lendemain, la jeune fleur était malade et elle dut garder le lit pendant trois jours... lors de la première journée, elle perdit toute sa chaleur et avait de la difficulté à respirer, mais une fois encore tout rentra dans l'ordre. Une semaine après les événements, elle revit le jeune homme nommé Michaël et ils devenaient amis proches depuis ce jour.


Durent les quatre années qui suivirent, la jeune humaine aida sa mère à préparer les pains pour la boulangerie. Le comportement de sa dernière fille donna une idée à Pierre, c'est donc ainsi que le premier jour du printemps il convoqua tous les membres de sa famille. Il leur expliqua qu'il voulait ouvrir un comptoir de viande et charcuterie. Les filles trouvèrent que c'était une bonne idée, mais Marguerite lui demanda comme elle allait faire pour s'occuper du reste seul. Pierre leur expliqua son plan: lui s'occuperait du comptoir viande, Amaryllis s'occuperait des clients, Jeanne-Iris l'aiderait durant ses jours de congé, elle étudie la magie, Marie-Lys ferait le pain et Marguerite aiderait ses filles quand elles en auraient de besoins. Les filles étaient toutes heureuses de pouvoir aider leur mère et Marguerite accepta le plan de son époux, car elle savait qu'il n'aimait pas le métier de boulanger.


Pendant les années de ses six à treize ans, les hallucinations de Lys se firent de moins en moins présentes et elle passait de plus en plus de temps avec Michaël. Et le jour où elle réalisa qu'elle était amoureuse du jeune humain, LUI lui fait ses adieux. Marie-Lys fut terriblement troublée par cette déclaration, elle qui l'avait toujours vu, qu'allait-elle faire sans lui pour l'écouter, pour la conseiller. Elle se mit à pleurer seule dans sa chambre et après plusieurs minutes de pleurs l'image de son Michaël lui apparut. Oui c'est vrai, elle n'était pas seule, il y avait Michaël et sans LUI toujours à ses côtés, elle n'aurait pas l'impression de tromper qui que ce soit. Elle remercie silencieusement LUI de lui laisser le champ libre pour dire ses sentiments à Michaël. Le lendemain elle voulut dire au jeune garçon, mais ce qu'il lui dit l'empêcha de le dire fut une simple phrase: "Je suis heureux qu'on soit des amis!" Elle ne voulait pas le perdre lui aussi, alors elle accepta de rester simplement amie avec lui, du moins pour le moment.

---------------------------------Partie 2-----------------------------

À trois semaines de ses 15 ans, Marie-Lys prit son courage à deux mains et dit à Michaël qu'elle l'aimait:

Comme toujours les jours, Marie-Lys alla rejoindre Michaël après avoir dormi quelque heure. Ils étaient sur le banc en face de la boutique des Beauchemin.

Marie-Lys: " Michaël, j'aurais quelque chose d'important à te dire... "

Michaël: "Tu as l'air très sérieuse! Va y, je t'écoute Marie."

Marie-Lys: Elle prit une profonde inspiration, puis dit trop vite ce qu'elle avait à dire "je t'aime"

Michaël: Marie-Lys avait parlé trop vite pour qu'il puisse comprendre. "Marie, moins vite, je n’ai rien compris moi."

Marie-Lys: Elle se mit à entortiller une de ses mèches blondes avec son doigt. Elle tourna la tête sur le côté opposer à Michaël pour ne pas le voir. "Depuis plus d'un an, je suis amoureuse de toi."

Michaël: Il eut un rire nerveux "Je suis désolé Marie, mais c'est impossible nous deux... j'en aime une autre.

"Marie-Lys: Ses yeux s'ouvrirent grand de surprise et elle se tourna vers Michaël "Qui?" Elle passait tout son temps avec lui et il n'y avait pas d'autre fille, alors de qui pouvait-il être amoureux? Il regarda vers l'intérieur du bâtiment vers sa sœur, Amaryllis.

Michaël : Ne savait pas quoi dire, alors il tourna son regard vers l’intérieur de la boutique.

Marie-Lys: Elle suit le regard de son ami et vit sa sœur. Ses yeux s'agrandirent encore plus, mais d'horreur. Il aimait sa sœur! Son regard retourna sur lui. Ils se regardaient dans les yeux. Les yeux de Marie-Lys étaient remplis de tristesse et ceux de Michaël étaient neutres. Elle dit d'une petite voie "Comment? Pourquoi?"

Michaël: Il soupira et lui dit d'une voix neutre "Marie tu es trop jeune pour moi, tu agis comme un enfant et puis Amaryllis est tellement belle." Il prit une grande inspiration et rajouta "nous nous aimons." Marie-Lys se leva et voulut partir, mais Michaël lui attrapa le poignet pour ne pas qu'elle parte. Il lui dit d'une voix douce "Marie..."

Marie-Lys: Elle l'interrompit et dégagea son poignet en le retirant d'un mouvement brusque "Ne me touche." Elle lui cracha ses mots avec colère. Puis elle partit à courir dans la ville pour s'éloigner de l'homme qu'elle aimait, s'éloigné de sa famille, d'Amaryllis. Amaryllis qui vit toute la scène se sentit triste pour sa sœur, mais elle ne fit rien, elle savait qu'elle avait besoin d'être seule.

Elle était rendue dans la cour arrière de chez son grand-père. Marie qui pleurait ne vit pas la bûche de bois à terre ni la hache qui était proche. Elle s'accrocha dans la bûche et tomba, face première, proche de la hache sans y toucher, ses bras sous son ventre.. Mais Marie-Lys est d'une telle maladresse que lors qu'elle se tourna vers la gauche pour regarder le ciel, elle se coupa avec la hache la basse du cou. La douleur la surprise et lui fit pousser un petit cri de douleur. Elle sentait son sang couler doucement hors de son cou. Mais elle était étrangement calme pour une personne qui perdait la vie. Ce calme était dû à son retour, LUI était là devant ses yeux. Il avait l'air tellement inquiet... elle crut même le voir verser une larme. Elle ferma doucement ses yeux lors qu'elle sentit la main fraîche de LUI se poser sur sa joue. Puis elle perdit conscience.

Quand elle ouvrit de nouveau les yeux, elle vit le visage de LUI en premier, il semblait heureux et soulager. Elle pensait qu’elle l’avait enfin rejoint, mais une douleur au cou lui fit comprendre qu’elle était toujours de ce monde. Elle tourna un peu la tête et vit sa sœur Jeanne-Iris et enfin ses grands-parents. Sa sœur lui expliqua qu'elle était partie rendre visite à ses grands-parents et qu'ils l'avaient tous vu tomber. Jeanne était sortie l'aider à se relever et elle vit sa jeune sœur se tourner et se couper. Lors qu'Iris vu le sang, elle se mit à courir pour aller l'aider. Comme la mage était du totem de la loutre, elle a été en mesure de soigner sa sœur adorée. L'aîné demanda des explications à la benjamine pour son comportement mélodramatique. Lys lui expliqua toute l’histoire et Iris l’écouta avec surprise. À la fin, la jeune maladroite promit à sa grande sœur de ne pas faire d’histoire avec cette histoire et d’être heureuse (autant que possible) pour leur autre sœur. Jeanne en fut soulagée, car elle ne voulait pas de zizanie au sein de sa famille, mais elle s’inquiétait pour Marie, après tout elle venait de perde son premier ami et amour.

Une fois rentrées chez elles, les deux sœurs allèrent rejoindre le reste de la famille autour de la table. Aucune des deux n’évoqua l’accident, en fait, cette information reste connue juste des deux filles et de leurs grands-parents encore aujourd’hui.

Les mois qui suivirent, Marie-Lys évita le plus possible de croiser le nouveau couple de tourtereaux. Les voir ensemble la faisait pleurer durant plusieurs minutes, mais jamais quand il y avait du monde. Les rares fois où elle était en leur présence, elle évitait de parler et souriait. Michaël semblait avoir oublié qu’il avait été ami avec Lys… jusqu’au jour où il se disputa avec sa douce pour la première fois. Cette fois-là, il alla voir Lys pour avoir des conseils.
Michaël : Il rentra dans la boulangerie et salua tout le monde. Après il alla dans la cuisine où se trouvait Marie (elle mélange les ingrédients pour faire du pain) "Bonjour Marie, je voudrais te demander quelque chose. "

Marie-Lys : Elle fit le saut lorsqu’elle entendit une fois masculine dans la cuisine. Elle leva les yeux pour y découvrir Michaël. Quand il finit sa phrase, les yeux de Lys n’exprimaient que de la colère. "Tien, j’existe de nouveau pour toi! " Elle se força à rester calme, mais la colère pouvait s’entendre dans sa voix. Elle n’avait rien demandé à personne, elle était bien toute seule, pourquoi cet idiot était venu la voir….

Michaël : "Marie, pourquoi tu es en colère? Nous sommes amis, tu devrais donc comprendre que je passe du temps avec mon amoureuse. " Elle avait réussi à l’énerver. C’est vrai qu’il ne lui avait pas parlé ces derniers temps, mais elle devrait comprendre et puis c’était de sa faute à elle… depuis qu’elle lui avait dit qu’elle l’aimait, il ne savait plus comment agir avec elle. "Et les amis sont là pour s’aider et là j’ai besoin d’aide. "

Marie-Lys : Elle voulait tenir sa promesse qu’elle avait faite à sa sœur, alors elle prit une grande inspiration et dit avec un peu plus de douceur "que puis-je faire pour t’aider? "


Michaël : Il était heureux qu’elle ait enfin retrouvé la raison "C’est Amaryllis, elle monte sur ses grands chevaux pour un rien. Je me disais que vu que tu es sa sœur, tu dois savoir ce qu'elle a."

Marie-Lys: Elle était vraiment découragée. Il était vraiment stupide pour lui demande ça. "Elle doit avoir ses raisons. Tu devrais lui demander ou lui faire un cadeau les filles aiment les cadeaux."

Michaël: Il soupire de découragement "Ça ne m'aide pas, je devrais peut-être demander à une fille."

Marie-Lys: Elle n’en croyait pas ses oreilles. En plus de la déranger, il insinuait qu'elle n'était pas une fille. "SORS D'ICI TOUT DE SUITE!!!"

Michaël: Il était en colère, décidément, il ne comprenait pas les filles. "Tu vois, tu es vraiment une gamine" dit-il en sortant de la cuisine.

Le reste de la journée, ainsi que la semaine se passèrent calmement et sans la présence de Michaël.

Deux semaines plus tard, Amaryllis convoqua toute la famille pour leur annoncer son mariage avec Michaël. Lys en fut bouleversé et alla dans sa chambre. Elle se mit à pleurer entre les bras de LUI. Elle lui décrivait sa douleur. Jeanna-Iris entra dans sa chambre à ce moment-là.
Jeanna-Iris: "Tu parles à qui petite sœur?" demanda-t-elle surprise.

Marie-Lys: regarde sa sœur avec les yeux pleins d'eau "... à personne..."

Jeanne-Iris: "Tu sais que tu peux tout me dire" elle enlaça sa sœur dans ses bras pour lui montrer qu'elle l'aimait et qu'elle était là pour elle.

Marie-Lys: "Je parle à LUI.... " Elle savait parfaitement que sa sœur ne pouvait le voir et qu'elle risquait de la croire folle, mais elle avait si mal et elle en avait assez de mentir. Lys avait l'impression que sa vie n'était que mensonges depuis son accident, elle avait besoin de parler. "Je suis peut-être folle, car je suis la seule à le voir, mais j'en suis heureuse, car LUI ne m'a jamais laissé seule ou fait mal, il ne me juge pas. Il m'aime comme je suis."

Jeanne-Iris: Elle réalisa qu'elle avait été que peu présente pour sa soeur depuis leur enfant... si elle avait été plus là, elle aurait vu que sa petite soeur souffrait. Et même aujourd'hui, alors qu'elle savait que Lys était amoureuse du fiancé de sa soeur Amaryllis, elle n'avait pas pris soin d'elle. "Je suis vraiment désolée Lys, je ne t’abandonnerais plus, je te le promets. Et je t'aime comme tu es. Et si voir un être que toi seul peux voir te fait du bien, alors j'en suis heureuse."

C'était une promesse que les filles se firent, toujours être là l'une pour l'autre. Les deux jeunes filles retournaient voir le reste de la famille après 15 minutes de pleurs. Elles arrivèrent juste à temps pour entendre Pierre dire à Michaël qu'il allait pouvoir avoir la boulangerie s'il le voulait. Jeanne-Iris fut en colère contre son père et dit qu'elle la voulait et que Lys allait l'aider, qu'il était hors de question qu'un inconnu touche à la boutique de sa famille. Le reste de la famille était trop en état de choc du comportement de la douce Jeanne-Iris qui s'énerva pour la première fois de sa vie et ils acceptèrent ce qu'elle avait décidé.


Durant l'année qui suivit, les choses prirent leur place. Les amoureux partirent de la maison pour se trouver une maison à eux. Jeanne-Iris se trouva un fiancé qui adorait Marie-Lys comme une petite soeur et proposa aux deux filles de venir vive avec lui. Et naturellement, les deux filles prirent la boulangerie en charge.


---------------------------------Partie 3-----------------------------

Durant l'année de ses 16 ans, Lys appris à jouer du violon pour canaliser ses émotions. L'apprentissage fut fort difficile au début, mais elle arrive à maitriser l'instrument en deux ans.

Le fiancé de Jeanne-Iris, Jonathan, était un soldat de l'Empire des humains. Lors que Marie-Lys lui demande de lui montrer à se battre, il en était heureux. Mais sa joie dura un court instant, car Lys avait deux pieds gauches et les mains pleines de pouces, elle était d'une tellement maladroit qu'elle arrivait à se frapper derrière la tête avec son bâton. L'épée c'était encore pire, elle se coupait les mains juste en voulant prendre l'épée alors se battre avec, c'était hors de question. Étrangement, la fleur était bonne avec une dague. Lys lui expliqua que depuis qu'elle était petite, elle s'amusait à faire des dessins dans les fruits avec un couteau. Jonathan en fut très heureux et lui montra comment se battre avec une dague simple et double.

À cause de ce qui s'était passé à ses 14-15 ans, Marie-Lys se fit une deuxième identité pour pouvoir évacuer sa douleur. Une elle plus sombre, triste et arrogante. Lorsqu’elle porte ses robes noires le soir, elle se permet d'être une petite fille brisée par l'abandon de son père qui la trouvait trop lunatique pour avoir un quelqu'un intérêt, par le comportement blessant de Michaël qui la trouvait gamine et insipide et par tous les autres qui la critiquait sans la connaître. Et quelques fois, Lys porte une jupe fendue sur les côtés avec un corset noir pour se prouver qu'elle n'est plus une gamine et qu'elle est capable d'attiré les hommes, même si elle les trouve stupides. Le fait de savoir utiliser une dague la rassure beaucoup... après tout, les rues ne sont jamais sécuritaires à 100 %

Son père apprenait à ses filles à travailler au comptoir de viande et charcuterie, mais les deux jeunes filles préféraient le pain, c'était moins saignant. Mais Lys acceptait de faire les deux avec sa soeur, si elles étaient ensemble elle pouvait tout faire et puis, Pierre en avait encore pour plusieurs année à travailler à son comptoir de viande et charcuterie, il adorait son métier.

LUI était toujours au côté de Marie-Lys. Les rares fois où il touchait la fleur, s'était durant ses arrêts respiratoires qui lui arrivait encore une fois de temps en temps, surtout lorsqu’elle avait froid.

Suite à l'arrivée des Alayiens, Jonathan a décidé d'apprendre à Marie-Lys à utiliser une épée. Vu qu'elle était capable de se battre avec une dague, rien ne pouvait l'empêcher de se battre, sans se tuer, avec une épée. Elle y arrivait mieux que la première fois, mais elle avait encore du chemin à faire.



Dernière édition par Marie-Lys Beauchemin le Mer 21 Aoû 2013 - 15:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mariy-Lys, humaine   Empty
MessageSujet: Re: Mariy-Lys, humaine Mariy-Lys, humaine   Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 1:59

Présentation fini!

Merci Callie-Anne Viel pour ton aide!!!
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Mariy-Lys, humaine   Left_bar_bleue0/10Mariy-Lys, humaine   Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Mariy-Lys, humaine   Empty
MessageSujet: Re: Mariy-Lys, humaine Mariy-Lys, humaine   Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 11:48

Bon à nous deux ! j'ai retiré les nombreux espaces en trop qui rendaient ta fiche illisible déjà (rassures toi ce n'est pas de ta faute c'est l'éditeur de texte de forumactif qui est bugué de chez bugué...) c'est plus agréable ! On peut passer aux choses sérieuses.

Identité : ok

Compétences : ok pour l'arme. Par contre tes niveaux de caractéristiques sont très bas ! Et en plus tu me demandes un niveau faible en magie (en général je rééquilibre des caractéristiques trop basses en donnant un meilleur niveau de magie et /ou un bon totem) tu es sure de toi ? Bon tu relèves un peu avec le niveau aux dagues mais tu dois quand même être consciente que tu vas souvent te retrouver en position de faiblesse en rp, après c'est un choix. A toi de voir ^^

Physique/caractère/Liens : je n'ai pas vu trop de soucis, je suis juste étonné d'apprendre ici qu'elle suit des cours de combat alors que tu lui as mis un niveau si faible en "mains nues/pugilat" ? Je vais peut-être mieux comprendre en lisant l'histoire mais là ça me semble bizarre...

Histoire donc : pourquoi perdait-elle sa chaleur ou oubliait de respirer ? Ce n'est pas très commun ou naturel chez un bébé... Et je vois que ça continue après, si j'ai bien compris c'est une maladie qu'elle a ?
Pour le reste je n'ai pas vu de soucis, c'est une belle histoire soignée Smile









Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Mariy-Lys, humaine   Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Mariy-Lys, humaine   Empty
MessageSujet: Re: Mariy-Lys, humaine Mariy-Lys, humaine   Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 15:23

Elle prend des cours de combat à la dague et l'épée, mais c'est vrai qu'il serait préférable qu'elle soit à moyen à "mains nues/pugilat"

Elle fait de l'asme faible. Donc ses crises se déclenchent quand elle a froid. Pour la perte de chaleur, je ne peux pas t'expliquer de façon médicale, mais c'est possible vu que c'est ce qui m'est arrivé. Mais en gros, lors de ses crises d'amse, son corps se concentre sur sa crise et ne produit plus de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Mariy-Lys, humaine   Left_bar_bleue0/10Mariy-Lys, humaine   Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Mariy-Lys, humaine   Empty
MessageSujet: Re: Mariy-Lys, humaine Mariy-Lys, humaine   Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 17:04

Ok pour moi, je valide donc ainsi. Tu auras la possibilité de monter ses niveaux au fil du jeu de toutes façons ^^

Citation :
Puissance magique innée : faible
Niveau magique actuel : correct
Alignement : 500/1000
Totem : saumon
Bon jeu !


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Mariy-Lys, humaine   Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Mariy-Lys, humaine   Empty
MessageSujet: Re: Mariy-Lys, humaine Mariy-Lys, humaine   Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Mariy-Lys, humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Hobbit, une espèce humaine différente de l'homme moderne.
» La connerie humaine est sans limite !!!...
» Magie humaine, cautérisation VALIDE
» Homme loup et louve humaine. [Terminé]
» Troisième cours : La métamorphose humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-