Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Fiche Nolan Kohan (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nolan Kohan
Nolan Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Fiche Nolan Kohan (Terminé) Left_bar_bleue9/10Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty_bar_bleue  (9/10)
Xp disponibles: 0

Prince héritier du trône d'Aldaria

Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitimeDim 30 Oct 2016 - 0:05




Identité

  • Race : Humain
  • Nom : Kohan
  • Prénom : Nolan
  • Surnom : "le Petit Prince" "Joyau d'Aldaria" "Prince Saphir"
  • Date de naissance : 1745
  • Age réel : 15
  • Age vampirique : /
  • Lieu de naissance : Aldaria
  • Lieu de vie : Aldaria
  • Rang social : Noble
  • Poste/emploi : Prince Héritier
Caractéristiques (Clic!)


Physique :

  • Force physique : Moyen
  • Agilité : Moyen
  • Furtivité : Faible
  • Réflexes : Moyen
  • Endurance : Moyen
  • Résistance : Moyen
  • Beauté : Bon

Mental :

  • Force mentale : Très bon
  • Patience/self contrôle : Faible
  • Perception : Faible
  • Intelligence : Bon
  • Prestance/charisme : Très bon
  • Mémoire : Moyen

Combat :

  • Epée : Maître
  • Dague et poignards : Aucun niveau
  • Armes d'hast : Aucun niveau
  • Armes contondantes : Aucun niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancer : Aucun niveau
  • Art de la parade : Moyen
  • Arc : Aucun niveau
  • Arbalète : Moyen
  • Mains nues/pugilat : Bon
  • Equitation : Bon
  • Dressage : Moyen



Equipement et magie

  • Arme principale :
    Korentin lui a légué Ondine, Eau dormante. Il s'agit d'une magnifique épée, très ancienne, qui se transmet de père en fils depuis de nombreuses générations. L'arme est une épée bâtarde et peut se manier à une ou à deux mains. Elle dispose de deux enchantements différents mais tous deux liés à l'eau. Le premier est un enchantement de propriété et si quelqu'un tente de dérober l'épée, celle-ci se transforme instantanément en eau. Le second est un enchantement d’assèchement simple qui permet de déshydrater son adversaire à chaque coup porté.

  • Autres objets : Nolan possède comme arme secondaire une très belle arbalète "l'arbalète de l'aigle", réalisée dans un bois rare et magnifiquement ouvragée avec des motifs, en argent massif, représentants des aigles.

    Un splendide collier serti de Saphirs et une chevalière ornée de cette même pierre précieuse: ces bijoux sont un héritage familial et le saphir est l'emblème de sa lignée. Ces objets possèdent une grande valeur affective pour Nolan car ceux-ci appartenaient autrefois à son père. Dès lors, l'adolescent ne s'en sépare jamais.

    Un familier nommé Flocon: il s'agit d'un grand chien, au pelage entièrement blanc et qui ressemble à la race canine des chiens des Pyrénées. L'animal adore l'adolescent et le suit partout.

    Un destrier, pur-sang, à la robe couleur Palomino, d'apparence dorée, avec une crinière claire et une tâche en forme d'étoile blanche sur le front. Le fougueux étalon se nomme "étoile du soir".


  • Alignement : Neutre à tendance bénéfique (Clic!)

  • Style de magie principal : Humain

  • Arrogance : Très élevée
  • Gentillesse : Moyenne





Description physique


Le prince héritier d'Aldaria est un beau garçon, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Korentin Kohan, son père. Le seul point qui les différencie est la couleur de leur chevelure, car Nolan est aussi blond que son père est brun ! Le sang des Kohan se retrouve dans la noblesse et la finesse de ses traits aristocratiques. L'adolescent possède le front haut, les pommettes saillantes et la mâchoire un peu saillante, caractéristique des membres de sa lignée. Un nez fin et droit rehausse la sculpturale beauté de son visage princier.

Ses traits sont délicats et son minois conserve encore la douceur juvénile de l'enfance, bien que l'on devine déjà le bel homme qu'il sera dans quelques années. Le jeune garçon a également hérité des magnifiques yeux bruns, pailletés d'or, de son père et de sa fossette au menton, ce qui ajoute au charme de son regard malicieux et lui donne un air mutin.

Ses lèvres rosées, minces et finement ourlées esquissent souvent un sourire, énigmatique ou espiègle. Sa carnation pâle se couvre d'un léger hâle lorsque les rayons du soleil la caressent. Quant à la chevelure d'or pur qui encadre son visage, celle-ci s'étend en longues mèches soyeuses jusqu'à ses épaules.

La voix de Nolan garde les accents juvéniles de l'adolescence, mais son timbre velouté est agréable. L'héritier de la couronne possède le ton autoritaire de ceux qui sont nés pour régner et habitués, d'un seul mot, à se faire obéir. Sa diction est parfaite et il sait s’exprimer de manière posée, bien que sous l'effet de la nervosité, les légers trémolos de sa voix puissent trahir ses émotions.

Grand pour son âge, l'adolescent possède une silhouette élancée, racée et dotée d'une musculature harmonieuse. Les exercices physiques auxquels il est astreint depuis l'enfance ont forgé un corps svelte, à l'allure athlétique. Nolan est mince, mais bien proportionné, avec des épaules larges, un joli torse, de longues jambes et des muscles souples.

Habitué à évoluer parmi la haute société depuis son plus jeune âge, le jeune prince, possède le maintien qui sied à un individu de son rang. Son port de tête est altier et sa démarche royale, pleine d'assurance et de fierté. Sa prestance et son charisme naturels attirent tous les regards; Nolan le sait et n'hésite pas à en jouer. Du reste, il déteste passer inaperçu et cherche souvent à attirer l'attention, car accoutumé à être le centre du monde.

L'héritier d'Aldaria revêt les plus somptueux atours, taillés dans des étoffes rares et précieuses. Mais si Nolan est habitué à porter de la soie, il ne se sent jamais aussi bien que lorsqu'il enfile des tenues simples et confortables pour aller s’entraîner à l'épée ou galoper dans les bois environnants. Au moins, ce dernier peut bouger à son aise et dépenser son trop plein de vitalité, sans crainte de déchirer ou de salir ses habits d'apparat.



Description mentale


Enfant, Nolan était une véritable petite terreur, qui rendait infernale l'existence de son entourage, de par son tempérament turbulent et facétieux. Le garçonnet débordait d'énergie et n'était jamais à court d'idées lorsqu'il s'agissait d'inventer de nouvelles bêtises ! Adorant courir, grimper aux arbres et faire des farces aux domestiques, le petit Kohan ne se préoccupait nullement de son futur rôle d'empereur. Tout ce qui l'intéressait, c'était rire et s'amuser à des jeux de capes et d'épées, voire devenir un héros et un très grand épéiste. Bien que vif et intelligent, le gamin détestait les heures interminables, passées à étudier sous la férule d'un précepteur ainsi que les innombrables règles de politesse et de maintien auxquelles le protocole le soumettait.

Né avec une cuillère en or dans la bouche, Nolan avait tout pour être heureux, hormis une chose: l'amour de sa mère. Le petit garçon souffrit énormément du rejet et du manque d'affection de Valentine Kohan, qui ne semblait s'intéresser qu'à sa petite sœur, Victoria. Fort heureusement, son père se montrait très affectueux avec lui et veillait sur son éducation. Ce dernier donna même ses premières leçons d'escrime à l'enfant.

A l'âge de huit ans, un événement bouleversa radicalement le cours de sa jeune existence. Le petit Kohan devint l'otage d'Aldakin du Néant, le prêcheur, et ce dernier tenta de lui inculquer les principes de l'esprit du vide. Cette période fut très difficile pour le petit garçon qui rejetait en bloc ces préceptes imposés et craignait de ne jamais revoir son père. Depuis ce jour-là, Nolan fait tout s'endurcir et devenir le plus fort et influent possible, afin qu'une telle chose ne se reproduise plus à l'avenir. "Traumatisé" par Aldakin, le jeune prince ne se sent pas très à l'aise en compagnie d'Alayiens...

Pro-magie, il y accorde une très grande importance et s'entraîne régulièrement pour parfaire son niveau !

Joyeux, impétueux et plein de fougue, l'héritier de la couronne est un adolescent dynamique, voire hyperactif, empli de l'ardeur de la jeunesse. Malicieux et volontiers taquin, il fait déjà preuve d'un charisme remarquable et sait se faire écouter ou obéir. Audacieux et téméraire, Nolan est capable de se lancer dans des situations périlleuses, sans crainte du danger, au risque de s'attirer quelques ennuis...

Élevé dans la fierté de son sang, l'adolescent cherche toujours à se surpasser et peut se montrer très arrogant, au risque d'agacer. Particulièrement entêté, celui-ci ne renonce jamais à une idée qui lui tient à cœur et est prêt à tout pour parvenir à ses fins, même à ruser ou à user de son charme. Bien qu'il puisse se montrer parfois puéril et capricieux, celui-ci fait souvent preuve d'une maturité et d'un sérieux étonnant pour son âge.

Le jeune prince admire particulièrement les valeurs d'honneur, de force, de bravoure, de loyauté et de justice, qui lui ont été inculquées très jeune par Korentin Kohan. Et plus que tout au monde, il désire s'en montrer digne et faire sa fierté.

Habitué à être entouré d'une foule de courtisans et de politiciens, Nolan s'est composé un masque parfait, d'assurance et de dignité, désireux de montrer l'exemple et de coller à l'image idéale d'un futur souverain. Il déteste laisser transparaître ses émotions et seules ses prunelles mordorées ou sa voix le trahissent parfois. Toutefois, derrière cette "façade" lisse, l'héritier de la couronne se révèle être un garçon sensible, ayant vécu des événements difficiles et perdu trop tôt l'insouciance de son enfance.

Désormais, Nolan est impatient de monter sur le trône et de mettre en place les projets de son père. Très ambitieux et idéaliste, il rêve de faire d'Aldaria un endroit agréable où chacun vivrait en paix.

Cependant, bien qu'il n'en laisse rien deviner, le prince héritier craint de ne pas être à la hauteur d'un père qu'il idéalisait et qui lui manque terriblement.... Une autre part de lui-même rêve aussi de liberté et d'aventures, sans les responsabilités écrasantes d'un Royaume, et d'être aimé pour sa personnalité et non pour son titre.





Histoire


Années 1745 de l’âge d’argent à 1752


L'héritier d'Aldaria


Valentine Kohan subissait les souffrances de l'enfantement, entourée de sages-femmes et de matrones. Ses gémissements de douleurs furent bientôt suivis du vagissement d'un nouveau-né.

- C'est un garçon ! Un héritier pour le Duché d'Aldaria !
s'écria l'une des sages-femmes d'une voix emplie d'allégresse.

Aussitôt cette annonce fut suivie des cris de joie de toutes les personnes présentes dans la pièce. La naissance d’un héritier mâle représentait un événement faste et terriblement attendu, aussi bien pour les membres de la famille régnante que pour tous les sujets.

Soulagée d'être enfin délivrée de cette pénible besogne, la duchesse poussa un profond soupir et ne daigna même pas gratifier d'un regard cette petite chose rose et vagissante. Son fils ? La chair de sa chair ? Elle ne ressentait qu’un profond sentiment de lassitude et cette « créature » informe, au front ridé par la naissance, ne lui inspirait aucun intérêt. Il aurait tout aussi bien pu être le rejeton d’une parfaite inconnue. Pour un peu, elle en viendrait presque à regretter les efforts fournis pour lui donner la vie. Mais, qu’importe, c’était l’enfant de Korentin, pas le sien, même si son sang coulait dans ses veines.

Prétextant la fatigue, elle refusa de lui donner le sein et demanda à ce qu'il soit immédiatement confié aux soins d'une nourrice. La première dame d'Aldaria estimait avoir accompli son devoir en donnant le jour à un héritier et que son rôle s'achevait là.

Si Valentine n’éprouva aucun bonheur, suite à cette naissance, il n’en alla pas de même pour son époux, Korentin Kohan, qui en devint pratiquement fou de joie.
Dès que ce dernier posa son regard sur ce petit être, à la tête recouverte d’un fin duvet doré, il sentit son cœur déborder d’amour pour lui. Le duc était aux anges et sentait au plus profond de son âme qu’un lien indestructible les unirait, maintenant et à jamais. Ce dernier nomma le nourrisson, Nolan, car c’était un prénom qu’il affectionnait tout particulièrement.

Les premiers mois, Korentin était tellement sous le charme de son fils qu’il ne remarqua pas l’attitude glaciale de son épouse envers celui-ci. Lorsqu'il en prit enfin conscience, l’homme tenta de relativiser en se disant qu’il s’agissait de leur premier né et que Valentine avait sans doute quelques difficultés à s’habituer à son rôle de mère. Quant au fait que Nolan soit confié à une nourrice, cela peina fortement le Duc qui aurait préféré que sa mère l’allaite ; toutefois, il ne s’en offusqua pas outre mesure, car c’était une pratique courante parmi la noblesse.

De plus, amoureux comme il l’était, Korentin ne pouvait rien refuser à la ravissante duchesse.

Durant ses tendres années, Nolan se révéla être un enfant adorable, débordant de vitalité, de joie et d’imagination…surtout quand il s’agissait de faire des bêtises ! Les couloirs du palais résonnaient de ses rires et, farceur, il adorait faire enrager ou taquiner les domestiques. Mais, ces derniers se montraient indulgents envers ce garnement qui savait aussi user de son charme de chérubin et faire les yeux doux lorsqu’il s’agissait d’éviter une punition ou une réprimande.

Plus il grandissait et plus sa ressemblance avec son père devenait troublante. Le petit héritier d’Aldaria était son portrait craché au même âge ! Le seul trait physique qui les différenciait était la chevelure d’or pur que le garçonnet avait hérité de sa mère.

En tant que futur Duc d’Aldaria, Nolan reçut une excellente éducation et apprit dès sa prime enfance, le maniement de l’épée, l’équitation, les règles de maintien en société ainsi que l’histoire, la géographie, les lettres, les mathématiques et les sciences afin d’en faire un dirigeant cultivé et clairvoyant.

Le bambin se révéla vif d’esprit et d’une curiosité insatiable, mais également très dissipé et têtu comme une mule quand il s’agissait d’obéir ou d’apprendre ses leçons. Son précepteur, un homme rigide et austère se plaignait souvent des « frasques » de son jeune élève auprès de son père, espérant que ce dernier recadrerait cet enfant, ô combien turbulent. Hélas, Korentin était incapable de se montrer sévère envers Nolan et souvent il luttait pour rester sérieux et ne pas éclater de rire quand le professeur lui racontait la dernière facétie du petit duc. Il était identique au même âge !

Si les relations père-fils se révélaient chaleureuses et harmonieuses, il en allait tout autrement de celles mère-fils. Valentine continuait à se montrer distante et négligente à l’égard du petit garçon, malgré les tentatives de ce dernier pour l’amadouer.

Elle ne le voyait que rarement et dès qu’il tentait de l’approcher, son attitude guindée et le regard désapprobateur qu’elle lui lançait, suffisaient à figer l’enfant sur place. Pourtant Nolan aurait tant aimé attirer l’attention de sa mère et gagner son amour…Elle était tellement belle avec ses magnifiques boucles dorées, ses traits exquis et ses prunelles azurées qui la faisait ressembler aux elfes des légendes que lui contaient sa gouvernante. Le garçonnet la contemplait d’un air émerveillé, rêvant secrètement de se blottir dans ses bras, de caresser sa peau de nacre et de velours, de jouer avec la soie de ses cheveux d’or et de respirer son parfum suave.

Sa mère lui paraissait tellement inaccessible et il rêvait de pouvoir un jour la conquérir ! Quand, par hasard, il la croisait dans les couloirs du palais, le chérubin lui adressait son plus beau sourire et lui lançait un regard si attendrissant qu’il aurait fait fondre le cœur de n’importe qui. N’importe qui sauf sa mère…Insensible au charme enfantin de ce délicieux minois, elle s’éloignait sans lui accorder la moindre attention tandis que Nolan refrénait difficilement des larmes de déception.

Comme tous les enfants, il désirait être cajolé, aimé et susciter de l’intérêt de la part d’une mère douce et aimante. Bien sûr, celui-ci disposait de plusieurs nourrices, prêtes à lui prodiguer des soins, mais leur dévouement ne remplaçait en rien l’amour maternel qui lui manquait cruellement. Heureusement, son père l’adorait et Nolan le lui rendait bien ; cependant, l’homme était très accaparé par son rôle de dirigeant et souvent absent en raison de nombreux voyages diplomatiques…

Le soir avant de s’endormir pour gagner le pays des songes, le petit Kohan imaginait embrasser et gagner le cœur de la plus belle femme du monde : sa maman.
Les années passèrent et l’enfant grandit en santé et en vivacité, recevant l’éducation qui sied à un futur Duc, mais ne se préoccupant que de jeux et d’espiègleries. A cet âge, il était inconscient des immenses responsabilités qui reposeraient sur ses épaules le moment venu.

Puis, un jour, le ventre de Valentine commença à s’arrondir et quelques mois plus tard, elle mit au monde sa petite sœur Victoria. La fillette possédait de magnifiques boucles dorées, semblables à celle de leur mère et des yeux d’un bleu saphir. Nolan accueillit cette nouvelle avec une joie immense, espérant que sa sœur grandirait très vite afin de l’accompagner dans ses jeux de cape et d’épées. La duchesse elle-même sembla enchantée par la naissance de sa fille et sa beauté plus radieuse que jamais ! Contrairement à Nolan, elle prit soin d’allaiter Victoria et s’en occupa avec la tendresse et l’affection qui caractérisait une mère.

Korentin ne manqua pas de remarquer cette différence de traitement entre leurs deux enfants et son cœur se serra à cette pensée. Dès lors, il continua à se montrer particulièrement attentionné envers son fils, peut-être pour compenser la froideur et l’indifférence de Valentine envers celui-ci. Son épouse alla même jusqu’à lui reprocher de négliger un peu la fillette, mais l’homme se sentait plus attiré par son garçon. Probablement, car ils partageaient une étonnante ressemblance, aussi bien physique que mentale. A contrario, Victoria n’arborait aucun de ses traits…Sans doute, en raison d'un caprice des esprits, songea Kohan.

Un autre événement de taille avait bouleversé l'existence feutrée du petit héritier : à partir de 1750 la magie était revenue sur Armanda, suivie peu de temps plus tard par la renaissance des dragons !

Émerveillé par cette fabuleuse nouvelle, Nolan insista pour qu’on lui lise tous les grimoires qui traitaient de ces créatures mythiques et espérait pouvoir en chevaucher un plus tard !

- Je ne veux plus devenir Duc, car c’est ennuyeux ! Je préfère parcourir le monde et devenir un héros ainsi qu’un tueur de vampires ! Moi Nolan, je serai l’homme le plus fort d’Armanda et chasserai les vampires qui menacent notre belle cité…

Ces paroles firent lever au ciel les yeux de son précepteur qui répondit d’une voix, non dénuée de sarcasme:

- Voyez-vous cela…Je doute fort qu’une fois Duc d’Aldaria vous ayez le temps de courir par monts et par vaux, étant donné les lourdes obligations qui vous incomberont.

En effet, si l’année 1750 avait été celle du renouveau de la magie, elle signifiait également le retour de ses ténébreux prédateurs. Et malgré les efforts de son entourage pour préserver son innocence d’enfant des problèmes des adultes, le garçonnet, en raison de son insatiable curiosité possédait la fâcheuse habitude d’écouter aux portes. C’est ainsi qu’il apprit les sombres nouvelles concernant la politique Armandéenne, notamment l’avènement d’un terrifiant prince des vampires, nommé Lorenz Wintel. Ce leader aussi cruel que charismatique désirait sortir les enfants de la nuit des souterrains et se venger des humains et des Elfes, leurs ennemis jurés.

Un peu effrayé, par ses horrifiantes nouvelles, le bambin décida de dissimuler son épée en bois sous son oreiller et de regarder sous son lit, avant de se coucher, pour vérifier qu’aucun vampire ne s’y cachait.

Son existence aurait pu être parfaitement heureuse sans l'incompréhensible froideur de sa génitrice.

Encouragé par son père, Nolan faisait d’énormes efforts pour se faire apprécier de sa mère. Lorsqu’il se trouvait en sa présence, il tentait de se montrer le plus sage et obéissant possible, tempérant ses ardeurs enfantines, ce qui pour le garçon énergique qu’il était, représentait un véritable défi ! Malheureusement, aucune de ses tentatives ne parvint à attendrir le cœur de la splendide duchesse.

Un matin, Nolan et Victoria se trouvaient dans la chambre de Valentine pendant qu’elle se pomponnait, veillant jalousement sur sa précieuse beauté. De temps en temps, elle cajolait la fillette, assise sur ses genoux et qui la regardait en gazouillant, les yeux emplis d’admiration.

Installé sur une chaise, Nolan observait la scène d’un œil morne, se sentant exclu de cette complicité mère-fille. Une foule de questions lui traversaient l’esprit : Était-ce parce qu'elle était une fille et très jolie que sa mère aimait tant Victoria ? S’il devenait aussi sage, doux et mignon consentirait-elle enfin à lui accorder un regard ?
Le petit garçon ressentait de la jalousie, à la fois pour sa sœur, si belle, si douce et qui parvenait si bien à s’attirer les faveurs de Valentine. Et également pour cette dernière, car Victoria n’avait d’yeux que pour elle…

Amer, il demanda de sa petite voix flûtée :

- Mère, pourquoi vous l’aimez comme ça Victoria et pas moi ?

La duchesse fit mine de n’avoir rien entendu et continua à fixer son magnifique reflet dans le grand miroir qui se trouvait sur sa commode, tout en brossant la rivière d’or de sa chevelure.

Quelques minutes plus tard, Nolan reposa la même question avec insistance. Excédée, la jeune femme poussa un profond soupir avant de répondre :

- Ce n’est pas vrai, je vous aime tous les deux pareil.

Le garçonnet fixait sa mère qui lui tournait le dos, se mirant dans la psyché, fascinée par sa propre image, et avec la fougue et la spontanéité de sa jeunesse, il s’écria :

- Menteuse ! Pourquoi tu mens tout le temps ?

La première dame d'Aldaria sursauta et se retourna lentement en dardant ses prunelles céruléennes, aussi froides que des glaciers, sur son fils. Ses lèvres rosées étaient pincées d’indignation et de dégoût.

- Sale petit garnement…comment oses-tu parler ainsi à ta mère ?

Nolan sentit la colère gronder en lui et d’un geste brusque, il se leva de sa chaise et renversa la table basse sur laquelle étaient disposés les précieux onguents et élixirs de beauté de sa mère. Les fioles se brisèrent dans un bruit cristallin et leur contenu se répandit sur le sol. Effrayée par la scène, Victoria éclata en sanglots.

Aussitôt, la duchesse ordonna à l’une des servantes de ramener le gamin dans sa chambre et qu’il soit grondé et privé de dîner, en guise de punition. Puis, elle massa ses tempes en songeant que l’énervement causé par cet affreux chenapan risquait de ternir l’éclat de son teint et de faire apparaître des fils d’argent dans ses mèches flavescentes.

Au prix de grands efforts, Korentin parvint à apaiser le ressentiment de son épouse envers leur enfant; mais depuis ce jour-là, Nolan ne tenta plus de gagner l’affection de sa mère, désormais, elle ne lui inspirait qu’un sentiment de répulsion. Et pour la première fois, lorsqu’il posait les yeux sur le masque angélique de son visage, il la voyait laide…tellement laide.


Fin de l'an 1 de l'ère d'Obsidienne à la fin de l'an 2


L'arrivée des Alayiens


Nolan continuait à couler des jours paisibles et insouciants à Aldaria, la cité Blanche. Un matin alors qu’il s’entraînait à l’épée avec un maître d'armes, comme à son habitude, il apprit qu'un nouveau peuple venait de faire son apparition sur Armanda: les Alayiens. Nul ne savait d'où ils venaient, hormis qu'il s'agissait d'une terre inconnue, perdue au-delà des océans et nommée Alaya.

Guidés par l'Esprit du Néant, ces farouches guerriers armés de leurs puissantes épées de verre noir, décimaient tout sur leur passage...Cette période fut très sombre pour les Armandéens et les villes humaines tombaient, les unes après les autres, sans que personne ne puisse contrer leur irrésistible avancée...

Bien qu'il ne soit pas en mesure de comprendre les subtilités de la stratégie militaire, le petit garçon, rien qu'en observant les visages aux traits tirés et le regard inquiet des adultes qui l'entouraient, comprit que la situation était grave. D'ordinaire les grandes personnes semblaient ignorer la peur et posséder une solution pour chaque problème.

Qu'allait-il se passer si les Alayiens parvenaient à conquérir le continent ? Seraient-ils tous obligés d'adopter ce nouveau et étrange culte de l'esprit du vide ? Tant de questions qui, malheureusement, demeuraient sans réponses...

Cependant, l'espoir finit par renaître grâce aux Baptistrels qui proposèrent une trêve et une rencontre entre les délégations de chacune des trois races; leur objectif était de conclure une alliance afin de repousser les Alayiens. Il s'agissait d'une idée astucieuse et Nolan était persuadé qu'elle déboucherait sur une inévitable victoire des Armandéens. Hélas, la réalité n'est jamais aussi simple que dans le monde chimérique des rêveries et les hommes du Néant préparait une nouvelle offensive...Un combat décisif était sur le point de débuter et resterait connu dans les mémoires sous le nom de la Bataille des Bois Sombres.

Une nuit, les troupes Alayiennes, dissimulées dans les forêts environnantes, prirent d’assaut le domaine Baptistral, où s'étaient réunies les délégations humaines, Elfiques et Vampiriques, bien décidés à en finir d'un coup avec les importants représentants de ces trois peuples. Surpris par cette attaque inattendue, en nombre plus réduit et désarmés, comme l'imposait les règles des Baptistrels, ceux-ci crurent leur dernière heure arrivée ! La défaite semblait inéluctable et ils ne durent leur salut qu'à l'intervention des dragonniers qui pénétrèrent dans le plan astral afin de combattre Néant. L'effet ne se fit pas attendre et l'armée Alayienne fut mise en déroute par les renforts Elfique. Cette fois-là, les Armandéens l'avaient échappé belle, mais remporter une victoire ne signifie pas gagner la guerre. Et les fiers guerriers d'Alaya ne comptaient pas en rester là, comme le montrerait l'avenir.

Cependant, en parallèle, d'autres événements se préparaient et allaient bouleverser le cours de l'Histoire des Hommes...

Deux empereurs pour une seule couronne


Sur son lit, l'empereur Gregorist rendait son dernier souffle, ignorant que sa mort allait plonger l'Empire dans le plus grand chaos de son Histoire.

Dans le plus grand secret, Fabius Kohan complotait afin de s'emparer du trône et évincer son cousin Korentin de la succession. Cela n'était guère surprenant, car il avait toujours détesté ce dernier depuis l'enfance. Sans compter qu'une mauvaise plaisanterie du Duc d'Aldaria avait coûté un œil à son cousin. Mais, l'heure de la revanche venait de sonner et la vengeance était un plat qui se mangeait glacé.

Non content d'usurper la couronne, ce fourbe de Fabius alla même jusqu'à faire accuser Korentin de traîtrise et d'assassinat sur la personne de Grégorist. Cette terrible machination et l'accusation de régicide valurent à l'infortuné Duc d'Aldaria de croupir dans les geôles Gloriennes pendant que l'intriguant se faisait couronner empereur.

Quant au petit Nolan, il accompagna sa mère et sa sœur à Gloria où il assista au couronnement de Fabius et apprit la trahison de son père. L'enfant n'en croyait pas ses oreilles ! C'était impossible, comment son père si droit et attaché à la royauté aurait-il pu se rendre coupable d'un acte aussi abject ? Il s'agissait forcément d'une erreur et les rumeurs qui disaient le contraire étaient des mensonges éhontés ! Quant à ce borgne de Fabius, le garçon l'avait toujours détesté en raison de son regard torve et de la manière dont il rôdait autour de sa mère...

En effet, la ravissante Valentine semblait n'avoir d'yeux que pour ce barbu à un œil et flirtait avec lui, usant de son charme comme une vile courtisane. L'enfant sentit son cœur se révulser devant un tel spectacle et encore plus lorsque l'homme fut sacré empereur. Quelle injustice, c'était son père qui devait occuper cette place, pas ce vulgaire comte de Laindain.

Pendant qu'il le fixait, le bambin sentit la haine et le dégoût sourdre dans son cœur ! Quel dommage qu'il n'ait pas pensé à emporter sa petite épée avec lui pour terrasser le méchant Fabius et venger l'honneur bafoué de son père !

Toutefois, le perfide nouvel empereur n'eut pas la possibilité de profiter des festivités de son couronnement, car un incendie se déclara, plongeant la salle de réception dans un chaos innommable. Encore aujourd'hui, le souvenir des flammes, de sa peur et des pleurs de sa sœur Victoria hante la mémoire du jeune Nolan.

En sa qualité de souverain, Fabius décida de conclure un accord avec les Alayiens, espérant s'en faire de nouveaux alliés et mettre fin à la guerre. Après d'interminables négociations, ce dernier ratifia un traité autorisant les hommes du Néant à vivre sur ces terres et à répandre leur culte, à condition que cela soit de manière pacifique.
Mais, le borgne n'avait pas prévu que son cousin parviendrait à s'évader et que ses opposants commenceraient à ériger les fondations de la rébellion. Korentin prit la tête des rebelles et s'installa à Aigue-Royale pour mener la reconquête de son trône. Ainsi débutait une longue opposition entre les Rebelles et les Impériaux.

Hélas, en ces temps troublés, les loyautés pouvaient se révéler bien fragiles et Fabius allait l'apprendre à ses dépends.

Dans les griffes de Néant

Aldakin le Prêcheur décida de mettre en application le plan qu'il fomentait en secret depuis des mois. Faisant main basse sur Gloria, l'homme fera promulguer des lois interdisant l'usage de la magie, considérée comme une hérésie, et la possession d'objets magiques.

Le serviteur de Néant prendra également en charge l'éducation de Nolan, désirant faire de l'héritier du trône un pion malléable pour ses futurs projets. Cette période se révéla extrêmement difficile pour l'enfant qui détestait le Prêcheur en raison de sa sévérité et de ses règles éducatives rigides.

Tous les jours, le petit prince devait étudier les préceptes de Néant, pendant plusieurs heures, au point d'en avoir la nausée ! Sans compter qu'Aldakin l'obligeait à dîner en tête à tête avec lui et à prier l'esprit du vide chaque soir avant d'aller se coucher ! L'Alayien se montrait aussi intransigeant avec l'utilisation de la magie et avait durement réprimandé le bambin lors de ses désobéissances.

Nolan souffrait de cette situation et, la nuit, recroquevillé dans son petit lit, il priait secrètement les esprits pour qu'ils le libèrent et qu'il puisse revoir son père adoré.

Plusieurs mois s'écoulèrent, mais un jour son vœu le plus cher fut exaucé.

Aldakin du Néant avait pris la tête de troupes Alayiennes et marchait sur Althaia pour s'emparer de la belle Cité. Celui-ci avait pris soin d'emmener avec lui le fils de Korentin afin de posséder un moyen de pression sur le dirigeant dissident. Pourtant, l'approche d'un dragonnier devait remettre en question les plans qu'il échafaudait.

Peu avant minuit, Achroma et sa dragonne Silarae se posèrent dans le campement des Alayiens. Le prêcheur, informé de la venue de l'ancien, ordonna au garçonnet d'entrer dans une malle. Afin d'obtenir une plus grande soumission, le serviteur de Néant mentit et expliqua qu'un méchant vampire était envoyé pour l'assassiner et qu'il devait se cacher.

Nolan, déjà apeuré par les rugissements du dragon et les cris des soldats s'empressa d'obéir et se faufila dans une grosse malle. Son petit cœur battait à tout rompre dans sa poitrine lorsqu'il entendit des éclats de voix et le bruit d'armes métalliques qui s'entrechoquaient. De longues minutes passèrent avant que le petit garçon n'ose soulever le couvercle de la malle pour observer la scène qui se déroulait à l'extérieur.

Il ouvrit de grands yeux en apercevant un vampire immense, armé d'une faux, en train de combattre le serviteur de l'esprit du vide ! Aussitôt sa peur fit place à une intense curiosité et l'enfant se glissa hors de la malle et se dissimula derrière un râtelier afin de les espionner à sa guise.

Subjugué par la puissance et la rapidité des deux combattants, le petit prince renversa le râtelier, dévoilant ainsi sa présence...

C'est alors qu'Aldakin montra son véritable visage et fondit sur le gamin pour abréger ses jours. Terrifié par cette réaction inattendue de son "tuteur", le fils de Korentin poussa un grand cri et ferma les yeux. Quand il les rouvrit, Nolan s'aperçut qu'Achroma avait contré l'attaque du prêcheur et sauvé sa jeune existence.

Dès après, le prince et le vampire quittèrent les lieux sur le dos de Silarae afin de regagner Aigue-Royal où Korentin les attendait impatiemment.

Cet épisode marqua profondément Nolan qui n'oublia jamais cette énorme frayeur ainsi que le splendide vol de dragon qui s'en suivi.


Mon père, ce héros

Aigue Royal: la cité souterraine et le cœur de la rébellion. Désormais, c'était sa nouvelle demeure. Nolan éprouva un intense bonheur de revoir enfin son père ! Après ces longs mois de séparation, les retrouvailles père-fils furent des plus affectueuses. Le petit garçon ne quittait plus Korentin, espérant récupérer ce précieux temps qui leur avait été volé.

L'empereur rebelle qui s'était toujours montré très protecteur envers son fils redoubla d'attention et consacra une partie de son temps à son éducation, tentant de lui inculquer les principes de courage, d'honneur et de détermination propres à l'illustre lignée des Kohan. En outre, l'homme s'occupa personnellement de l'entrainement à l'épée du gamin qui, depuis son plus jeune âge, montrait de grandes dispositions en la matière !

Nolan débordait d'admiration pour son père qui apparaissait comme un véritable héros à ses yeux ! Le garçonnet ressentit une immense colère pour Fabius quand son père lui révéla sa traîtrise, ce dont l'enfant n'avait jamais douté, ainsi que celle de Valentine.

En entendant ces paroles, Nolan ressentit un étrange mélange de colère et de tristesse...Il venait de découvrir que l'ambition et la soif de pouvoir corrompaient l'esprit des Hommes et les poussaient à commettre les pires ignominies. Mais, aussi que même un être cher pouvait commettre cette chose horrible qui s'appelait la trahison...

Ce jour-là, il eut le sentiment qu'une partie de sa candeur juvénile venait de disparaître à jamais...

Par ailleurs, profondément marqué par sa mésaventure avec Aldakin du Néant, le petit prince était prêt à tout pour s'endurcir et devenir plus fort afin de lutter contre les ennemis de la rébellion.

Une bataille sanglante restera pour toujours gravée dans sa mémoire: celle de l'Aube Rouge. Les impériaux, bien décidés à en finir avec leurs rivaux donneront l'assaut sur Aigue Royal. Les partisans de Fabius parviendront à pénétrer dans les galeries tortueuses et à y semer le trouble parmi leurs ennemis, en nombre plus restreint et moins équipés. Le combat s'annonçait perdu d'avance pour les hommes de Korentin, quand une série de rebondissements leur permit de redresser une situation pour le moins désespérée ! Finalement, les impériaux retourneront bredouilles dans leur capitale tandis que les rebelles pleureront leurs morts et leurs blessés...

Nolan était trop jeune pour participer aux combats, toutefois, il en retiendra l'extrême violence, les douloureuses pertes ainsi que l'idée que rien n'est jamais joué d'avance et qu'un simple grain de sable peut signifier la différence entre victoire et défaite.

Cependant, tandis que les rebelles soignaient leurs plaies et que les impériaux regagnaient la capitale, une nouvelle menace planait sur Armanda. L'esprit du Néant avait libéré une série de perles, semant la mort et la destruction sur le continent. Les Armandéens devront leur salut aux Esprits qui s'opposeront à l'action de leur terrible sœur.

Hélas la paix n'était encore qu'un lointain mirage, car d'autres événements se préparaient dans l'ombre. Un mystérieux voyageur, nommé Edwyn, représentant d'une ancienne race oubliée et porteur de la prophétie des marcheurs, lança un appel désespéré aux peuples d'Armanda pour sauver leur monde d'un ennemi plus terrifiant que Néant !

C'est ainsi que débuta l'épopée des marcheurs dont le but était de se rendre dans les profondeurs d'Armanda pour récupérer le cœur de Néant, dérobé par une créature maléfique, connu sous le nom de Vraorg le blanc. Mais, ils échoueront dans cette aventure, signant l'avènement d'une ère de ténèbres. La domination du dragon Albinos était sur le point de commencer...


Fin de l'an 2 de l'ère d'obsidienne à l'an 5



Exil au milieu des sables du désert


- Nolan, ne discutes pas ! Il faut que tu rejoignes le Protectorat le plus vite possible.

Korentin s'adressait à son fils d'une voix ferme et tentait de garder l'air le plus digne possible, malgré l'inquiétude et l'épuisement qui se lisait sur son visage. La situation sur Armanda était devenue plus que critique et Vraorg avait étendu ses ailes argentées sur la quasi-totalité du continent...Ce tyran désirait prendre la place des Esprits et ériger une Théocratie où il serait le seul maître.

A présent, le seul îlot de paix était Sandur, une cité au milieu du désert d'Esfelia, protégée par une barrière magique érigée par les Esprits. Tous ceux qui désiraient s'opposer à la domination du Blanc et, bénéficier de leur protection, devaient rejoindre ce lieu nommé le Protectorat.

En entendant ces paroles, Nolan dû lutter pour refréner les larmes qui lui montaient aux yeux, le petit garçon s'écria d'un ton plein de fougue.

- Je ne veux pas, je préfère rester ici et combattre avec toi. Je ne suis pas un lâche ! Jamais je ne partirai sans toi !

L'empereur rebelle poussa un soupir, il ne connaissait que trop bien le caractère entêté du garçonnet, avec qui il fallait parfois ruser pour obtenir le résultat escompté. L'homme regarda son fils et sa voix se radoucit.

- Nolan, tu es le prince héritier, ta vie est trop précieuse pour que je laisse quoique ce soit t'arriver. Tu représentes l'avenir de l'empire, est-ce que tu comprends ça ?

L'enfant acquiesça silencieusement et baissa la tête pour dissimuler les larmes qui coulaient sur ses joues.

Korentin s'approcha de lui et caressa doucement ses cheveux d'or, avant de se baisser pour étreindre son gamin.

- Tu pars en premier, mais je te rejoindrai très bientôt. Je t'en fais la promesse mon fils, un jour on se retrouvera, même si pour cela il faut affronter une série d'épreuves...

Soudain, ils furent interrompus par un garde des lames écarlates qui s'approcha d'eux et dit d'un ton embarrassé:

- Excusez-moi majesté, mais nous devons fuir avec le prince héritier, la gravité de la situation ne nous permet pas d'attendre davantage...

C'est ainsi que Korentin vit son fils disparaître, en compagnie d'un de ses hommes de confiance, ignorant que plusieurs années passeraient avant qu'il ne soit en mesure de tenir sa promesse.

Au terme d'un long et périlleux voyage, Nolan rejoignit le Protectorat où de nombreux partisans de son père, politiciens, soldats, hommes du peuple veillèrent sur sa sécurité. L'endroit comptait également de nombreux elfes qui, pour la plupart, soutenaient la cause de Korentin.

Durant cette période incertaine, l'enfant bénéficia d'un tuteur et devint la pupille de Rachèle Kohan, la mère de feu l'empereur Gregorist et de la princesse Esmelda. Cette femme douce et d'une rare intelligence veilla jalousement sur ses intérêts et s'occupa de parfaire son éducation de futur héritier.

Nolan eut également la désagréable surprise de découvrir que Fabius se trouvait lui-aussi au Protectorat. Néanmoins, le borgne ne pouvait rien tenter contre le fils de son ennemi, sans attiser de nouvelles tensions. Sans compter que la lutte contre Vraorg nécessitait de laisser de côté, provisoirement, les vieilles rancunes.

Quant à son père, le petit prince avait appris qu'il était retenu par le Blanc dans une affreuse prison, nommée Mornes-Flammes. La peur et l'indignation emplissaient son cœur à l'idée des mauvais traitements que l'homme devait y subir.

Fort heureusement, après une très longue captivité et une évasion rocambolesque, l'empereur rebelle parvint à fuir ses geôliers et à rejoindre les terres protégées. Après avoir retrouvé son fils et ses partisans, il unit ses forces à celles des esprits afin de défaire le dragon tyran.

Pendant plusieurs années, les protégés et les Théocrates menèrent une lutte acharnée, jusqu'au jour où Vraorg décida d'en finir définitivement avec ses opposants...


La fin des Astres


Le dragon albinos lança une offensive sur la cité protégée. Ce terrible affrontement est célèbre sous le nom de bataille de Sandur.

La chute des barrières magiques et l'invasion des soldats Théocrates mirent la ville à feu et à sang. Des incendies se déclaraient un peu partout et des soudards en profitaient pour piller, voler et violer à leur guise. Tout n'était plus que haine, chaos et destruction...

Protégé par les lames écarlates, chargés de le mettre en sûreté, Nolan observait ces scènes de pillages et les affrontements des soldats avec des yeux horrifiés, déplorant les atrocités de la guerre.

Soudain, un énorme hurlement de dragon retentit dans la cité et tous apprirent que Vraorg avait été terrassé grâce à l'épée Astrale des Esprits. La paix allait enfin pouvoir revenir sur Armanda ! Le petit garçon fut malgré tout déçu que cela soit Fabius qui ait pourfendu le dragon et non son père.


De l'an 6 d'obsidienne à nos jours


La voie Carmin et l'empoisonnement de Korentin

Après la mort de Vraorg, Armanda soigna ses blessures et l'empire des Hommes fut divisé en deux Royaumes, et un traité de paix ratifié entre les trois peuples. Les Esprits disparurent, laissant les Armandéens seuls maîtres de leur destin, libres de suivre la voie Carmin. Toutefois, la liberté a un prix et s'ils s'en montrent indignes, les chimères, terrifiantes créatures du plan Astral déferleront sur le monde...

Korentin, en digne souverain, décida d'entreprendre une série de réformes ambitieuses pour reconstruire Aldaria et en faire une cité plus prospère que jamais. Nolan grandissait et entrait dans l'adolescence, ressemblant un peu plus chaque jour à son père. Le bonheur semblait être revenu ainsi qu'une paix durable, jusqu'à ce qu'un jour le cours de son existence bascule de nouveau...

Un matin, le souverain reçut une missive le conviant à un mariage impérial: celui d'Aegnor Evanealle, empereur des Elfes et d'Aramis Threde, une Baptistrelle.

Nolan insista pour participer à cette fête qui promettait d'être grandiose et emplie de féerie. Korentin qui ne pouvait rien refuser à son fils, accepta de l'emmener avec lui. Par ailleurs, ce dernier estimait qu'étant donné son rang et son futur rôle, le prince héritier devait s'habituer à fréquenter les grands de ce monde.

La journée de mariage se déroula dans le faste et la liesse générale; Nolan fut ébloui par la splendeur d'Estelin, la capitale Elfique dont l'architecture différait profondément de celles des cités humaines. Ici, tout n'est que calme, luxe et volupté, songea-t'il, rêveur.

Hélas, le bonheur de cette magnifique journée fut terni par un horrible événement...
Durant la réception, Korentin fut empoisonné et aucun antidote n'existait pour contrer le venin qui se répandait dans ses veines ! Afin de stopper son effet, le corps du Roi fut gelé magiquement, le temps de trouver un remède au mal qui le rongeait. Juste avant de sombrer dans l'inconscience, il nomma Luna Duruisseau, Régente d'Aldaria jusqu'à la majorité de l'héritier du trône. Et Nolan jura solennellement à son père de toujours rester fidèle aux valeurs transmises depuis l'enfance, et de devenir le meilleur souverain possible, une fois le moment venu.

Quant à l'identité du commanditaire de cette tentative d'assassinat: un nom revenait sur toutes les lèvres, celui de Lorenz Wintel, le terrible prince noir dont nul ne savait ce qu'il était advenu.

Nolan bouillonne de haine et de ressentiment à son égard et espère le retrouver pour lui faire payer son crime ignoble ! L'empoisonnement de son père l'a énormément marqué et il ressent une profonde tristesse et une immense colère suite à ce tragique événement.

A présent, l'adolescent est impatient de monter sur le trône pour poursuivre l'oeuvre débutée par son père. Il espère également qu'un antidote sera trouvé pour le guérir et que les coupables de cet infâme attentat seront sévèrement châtiés !




Liens


- Korentin Kohan: Son père, Nolan l'aime beaucoup et est très malheureux et furieux de son empoisonnement. Par dessus tout, il désire trouver un remède ainsi que faire payer les coupables de ce crime !

- Valentine Kohan: Sa mère. Celle-ci est décédée lors de la bataille de Sandur mais Nolan n'en éprouva aucune peine car il ne l'aimait pas particulièrement. En effet, la jeune femme l'ignorait et le délaissait depuis son enfance.

- Victoria Kohan: Sa petite sœur adorée ! (en réalité, sa demi sœur). Durant son enfance, le jeune prince était un peu jaloux de toute l'attention que Valentine lui accordait. Nolan ignore que Victoria n'est pas la fille de Korentin, mais celle de Fabius en réalité. Il l'aime beaucoup et ferait tout pour la voir sourire.

- Luna Duruisseau: Pupille de Korentin et Régente d'Aldaria: Le jeune prince la considère comme sa grande sœur, malgré qu'ils n'aient aucun lien de parenté, il la connait depuis l'enfance et adore la taquiner et la faire enrager ! Sans compter que c'est une des rares personnes en qui il éprouve une confiance totale.

- Fabius Kohan: "le fourbe", "le traître" "le borgne" ! Les noms d'oiseau ne manquent pas pour désigner cet ancien ennemi de la Rébellion. Nolan le détestait et n'a pas du tout été peiné de sa mort, au contraire. Il estime que le territoire de Fabius devait revenir à Korentin, et donc à lui.

- Rachèle Kohan: La mère d'Esmelda et de Gregorist. Elle fut sa tutrice pendant les années passées au Protectorat. Le prince héritier l'aime et la respecte beaucoup.

- Aegnor Evanealle: l'empereur Elfique. Nolan était présent lors de son mariage et donc de l'empoisonnement de son père. Très choqué par ce qui s'est passé, il en veut beaucoup à Aegnor, estimant que ce dernier est responsable de ce tragique événement.
Le prince d'Aldaria croit que s'il n'avait pas invité Korentin à son mariage, rien ne se serait produit..

- Lorenz Wintel: Dire que Nolan déteste ce vampire serait un euphémisme, c'est son ennemi juré et l'adolescent désire sa mort pour lui faire payer l'empoisonnement de son père ! Il continue à le faire rechercher car persuadé que le prince noir est toujours vivant...






Derrière l'écran

Petite présentation : DC Ilyanth Neolenn^^

Rythme rp : Avez vous bien comprit le rythme rapide d'Armanda ? (Clic!) Oui
Particularités rp : Rien à signaler de ce côté là, sauf que j'ai débuté sur Armanda

Comment avez vous découvert le forum ? : En faisant des recherches sur les dragons...

Avez vous signé le règlement ? : (Clic!) Oui





Dernière édition par Nolan Kohan le Jeu 3 Nov 2016 - 10:28, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Kohan
Nolan Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Fiche Nolan Kohan (Terminé) Left_bar_bleue9/10Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty_bar_bleue  (9/10)
Xp disponibles: 0

Prince héritier du trône d'Aldaria

Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitimeMer 2 Nov 2016 - 17:44

Voilà j'ai fini, prête pour le premier round ! ambre ange
Revenir en haut Aller en bas
Aegnor Evanealle
Aegnor Evanealle
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Fiche Nolan Kohan (Terminé) Left_bar_bleue8/10Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 3

Modérateur
Empereur des Elfes

Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitimeMer 2 Nov 2016 - 19:10

Description physique :

Rien à redire, juste quelques petites fautes : n’oublie pas de mettre une virgule devant les « mais » et les « car » et dans le dernier paragraphe remplacer « lorsque qu’il » par « lorsqu’il ». Attention au passé composé, il n’y a pas d’accord avec le plusieurs ou le féminin lorsqu’il s’agit de l’auxiliaire avoir.

(Bon, il y a très peu de fautes, mais faut bien que je rechigne sur quelque chose 8D)

Description mentale:

Rien à redire ici non plus, juste quelques petites fautes, mais moins que dans la précédente description.

J’ai apprécié de la lire on sent que tu as cerné le personnage tout en te l’accaparant en ajoutant/approfondissant certains éléments.

Histoire :

Rien à redire, les petites fautes les mêmes que pour les descriptions, fait attention aux accords en raison de l’auxiliaire avec le passé composé

.: L'héritier d'Aldaria :.

J’ai beaucoup aimé la manière dont tu as développé sa relation avec sa mère.
Citation :
Un peu effrayé, par ses horrifiantes nouvelles, le bambin décida de dissimuler son épée en bois sous son oreiller et de regarder sous son lit, avant de se coucher, pour vérifier qu’aucun vampire ne s’y cachait.
X’D j’adore se passage

.: La fin des astres :.

Citation :
Le dragon albinos lança une offensive, menée par Merithyn Shadowsong, sur la cité protégée. Ce terrible affrontement est célèbre sous le nom de bataille de Sandur.
Il y a une erreur ici, Merithyn Shadowsong n’a pas mener l’attaque, il s’était déjà libérer de l’emprise du Blanc à ce moment-là. C’est Vraorg qui l’a mené lui-même à la tête de ses troupes.

Liens :

Ok

Caractéristiques :

La furtivité en catastrophique me parait vraiment trop faible. Même s’il ne fait aucun effort et veut être vu, il n’est pas un gros balourd au point de passer totalement inaperçu, monte le à faible.

Idem, pour patience/ self contrôle monte le à faible. Ton personnage doit en avoir un minimum.

Le reste semble bon, je suis tout de même étonner que Nolan maitrise aussi peu d’armes, il a tout de même dû recevoir un entrainement avec un maitre d’armes (en dehors de son père) vu son rang.

De plus, j’aurais imaginé qu’il aurait au moins un certain niveau en pugilat étant donné que son père avait un niveau élever dans ce domaine (s’il a appris à son fils à manier l’épée, il a dû aussi lui apprendre à se servir de ses poings).

Équipement :

Ok
Juste ta monture, elle correspond à quoi ? Un cheval ou un destrier ? (je dis ca vis-à-vis de la course, que ta monture entre dans l’une de ses catégories si un jour tu es amener à y participer avec.)


Tu as 4 jours pour faire les modifications.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Kohan
Nolan Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Fiche Nolan Kohan (Terminé) Left_bar_bleue9/10Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty_bar_bleue  (9/10)
Xp disponibles: 0

Prince héritier du trône d'Aldaria

Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitimeMer 2 Nov 2016 - 20:49

Coucou, fleur

Merci pour la réponse très rapide ! Je vais m’atteler aux modifications. bise
Désolée pour les fautes de virgule et d'accord du participe, je vais essayer de toutes les corriger, c'est parfois dur de voir ses propres erreurs Fiche Nolan Kohan (Terminé) 826594 Embarassed

Pour les armes que pourrait maîtriser Nolan, j'avoue que je sèche un peu, qu'est-ce qui serait cohérent et équilibré pour un garçon de son âge et de son rang ?

Pugilat, il pourrait avoir niveau moyen à bon s'il s'est entraîné avec son père ?

Pour la monture, je pencherai plus pour un destrier, je dois le préciser dans la fiche ?

Revenir en haut Aller en bas
Aegnor Evanealle
Aegnor Evanealle
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Fiche Nolan Kohan (Terminé) Left_bar_bleue8/10Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 3

Modérateur
Empereur des Elfes

Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitimeMer 2 Nov 2016 - 21:05

Oki, dit moi lorsque cela sera fait.

Oui précise pour la monture, se sera plus clair comme ca.

Pour le pugilat je pense qu'un bon serait correct. (Korentin avait exceptionnel, donc il était un super professeur ce qui justifie le niveau)

C'est vrai que Nolan est jeune. Dans ce cas ne met rien de plus (hormis le pugilat). On peut considérer qu'il c'est surtout investit dans l'épée ^^

Revenir en haut Aller en bas
Nolan Kohan
Nolan Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Fiche Nolan Kohan (Terminé) Left_bar_bleue9/10Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty_bar_bleue  (9/10)
Xp disponibles: 0

Prince héritier du trône d'Aldaria

Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitimeJeu 3 Nov 2016 - 9:44

Voilà, modifications faites ! wouf
Revenir en haut Aller en bas
Aegnor Evanealle
Aegnor Evanealle
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Fiche Nolan Kohan (Terminé) Left_bar_bleue8/10Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 3

Modérateur
Empereur des Elfes

Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitimeJeu 3 Nov 2016 - 14:56

dragon

Sois la bienvenu(e) sur tes terres, fille d'Armanda.
Tu es née avec une puissance magique innée de puissant et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau correct. Tu as d'ailleurs été choisi(e) par le totem coq dont tu as atteint le niveau 1.

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu as aussi un profil qui pourra évoluer en jeu sur demande.

Pour tenir l'état de tes aventures à jour, tu possèdes une fiche de suivi de personnage qui se trouve en ce lieu. Tu peux y ajouter tes liens, ton inventaire, ton histoire personnelle et ce que tu souhaiteras. Tu peux aussi adresser tes questions ici.


image
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Fiche Nolan Kohan (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: Fiche Nolan Kohan (Terminé) Fiche Nolan Kohan (Terminé) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Fiche Nolan Kohan (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-