Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue6/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeJeu 20 Avr 2017 - 7:35

10 Novembre

Ce matin, le régent n'avait pas manqué d'adresser un grand discours aux soldats revenus du front, il les avait félicités pour leur courage et leur abnégation et ce discours n'avait pas manqué de déclencher une grande vague de fierté patriote, ensuite s'en était suivit un banquet offert aux peuples et des festivités en l'honneur des héros de l'empire. Cette matinée s'était donc passée de manière assez traditionnelle et Crissolorio avait tenu à rendre hommage aussi bien à l'armée qu'au peuple en faisant ainsi. Quant à cette après-midi, il devait recevoir la conseillère aux affaires étrangères elfiques Elenya Ataliel, une dame du beau peuple qui n'était pas vraiment une inconnue pour lui étant donné qu'il était bien informé au sujet du beau peuple. Comment se passerait cette réception ? Assez traditionnellement sans doute, ce serait une cérémonie publique regroupant une bonne partie de la noblesse et dédiée à honorer l'amitié entre Gloria et Estellïn. En tout cas, l'amitié qui naissait depuis que le régent avait adoptée à une nouvelle approche diplomatique suite à la mort du roi Fabius, Ostiz avait après tout un grand talent pour la diplomatie et avait de plus l'avantage d'être bien mieux considéré que son ancien roi. Et aussi moins connu pour aimer avoir de multiples maîtresses au passage, même si concernant ce dernier point cela n'était au final qu'un détail pour un dirigeant.

Ainsi, Crissolorio avait fait organiser efficacement la cérémonie et il avait pu s'apercevoir au passage non sans ironie qu'une grande partie des nobles semblaient désireux comme toujours de gagner ses faveurs ou bien le soutenaient vraiment en tant que régent, peut-être qu'ils appréciaient davantage sa politique que celle de l'ancien roi ? Peut-être aussi car l'ancien grand trésorier savait comment les caresser dans le sens du poil pour mieux tirer parti d'eux ensuite, surtout qu'il était de bon ton souvent de lécher les bottes du dirigeant pour les courtisans. La politique était après tout un calcul savant qu'il maniait à merveille. Comment expliquer sinon que l'ancien bourgeois inspecteur des finances soit maintenant le dirigeant de l'empire le plus grand d'Armanda ? Si Ostiz devait sa place à quelque chose, c'était purement à son mérite et à sa compétence, non à son sang ou à de quelconques privilèges. Il était un vrai politicien et avait en cet instant l'étoffe d'un vrai dirigeant, il semblait né pour faire de la politique comme certains hommes semblaient être taillés pour les travaux manuels. Et il comptait bien profiter de cette cérémonie aussi bien pour entretenir de bonnes relations avec le royaume elfique, que pour faire la connaissance de la conseillère Elenya et contenter la bourgeoisie glorienne. Bourgeoisie qui appréciait cette paix qui n'était pas pour rien dans sa prospérité après tout.

Ainsi cette après-midi promettait d'être intéressante et cette impression ne se dissipa point lorsque la cérémonie alla débuter. Celle-ci avait lieu dans la salle du trône qui avait été embellie de fleurs et de décorations sylvestres pour l’occasion, trône sur lequel le régent était assis en tant que gardien de celui-ci. Et lorsque dame Elenya arriva avec sa garde d'honneur la haie militaire placée ici pour l’accueillir se mit en position pour créer un chemin d'honneur jusqu'au-devant du trône. Le régent pour sa part se leva du trône avec toute la présence de l'être qui dirigeait un empire et s'avança de quelques mètres. Il s'inclina ensuite de manière elfique et parfaite, un geste diplomatique fort, ce avant de prononcer d'une voix forte et maîtrisée alors que la dame s'arrêta à une dizaine de mètres de lui.

« En ce jour, je suis heureux d’accueillir Elenya Ataliel, conseillère du beau peuple et ambassadrice du royaume elfique. En ma qualité de régent et du gardien du trône de notre nation. »
Il laissa un instant de silence planer, puis reprit en s'adressant à toute la salle. « Ce jour est symbolique, il est la marque d'une amitié déjà naissante, mais surtout croissante entre nos peuples, mais aussi un témoignage de la paix qui règne actuellement en Armanda. Une paix et une unité qui perdurent, et ce, malgré la nouvelle menace à laquelle nous Armandéens devons faire face. » Nouvel instant de silence, puis il ajouta avec conviction et une voix si chargée de volonté qu'il semblait aussi solide que le roc en parlant ainsi. Ce en accompagnant ses paroles de gestes appropriés à celles-ci. « Une nouvelle menace que nous vaincrons, car nous ne laisserons pas les chimères nous déposséder de tous nos acquis et menacer nos vies et nos familles. Mais ce n'est pas moi, ni aucun des dirigeants d'aucune nation de ce continent qui vaincra lui-même les chimères, c'est vous ! Fils et filles d'Armanda, c'est vous les véritables héros et protecteurs d'Armanda. À nouveau, nous ferons front commun et à nouveau, nous triompherons. Et ce sera grâce à vous tous ! » Et ce qui importait dans ce qu'il venait de dire ce n'était pas tant les paroles, que son ton et la manière dont il le disait. Et il le fit avec une telle conviction et force de volonté que l'on ne trouvait que chez très peu d'êtres en Armanda que des acclamations ne tardèrent pas à suivre ce discours. Que ce soit de la part des nobles d'épées, des militaires ou de certains nobles de cours qui se laissèrent prendre au jeu. Et alors que ces acclamations se calmèrent suite à ce discours, le régent donna le signal pour que la réception commence vraiment et il s'avança ensuite devant la conseillère alors que tout le monde se dispersait en dehors des lames noires et des gardes du palais et il s'adressa à elle dans un elfique très honorable et avec le bon accent de plus.

« Mes hommages dame Elenya, j'espère que cette cérémonie aura su être à votre goût. Dans tous les cas, je ne doute point que vous saurez faire honneur à la réputation de raffinement qui est la vôtre, mais surtout que je vous aurais prouvé être un bon hôte. » Cela dit avec une grande diplomatie, en même temps c'était déjà un signe fort que quelqu'un comme lui se mette à parler ainsi l'elfique. Et sinon, il ajouta avec politesse à l'égard de ce qui semblait être le garde d'Elenya. « Et vous messire ? À qui ais-je l'honneur ? » Oh bien entendu, il n'ignorait pas vraiment qui c'était, Ostiz était le genre d'homme très bien informé après tout, mais c'était une manière polie de faire un peu connaissance. Crissolorio était après tout quelqu'un parfaitement civilisé et courtois, de plus il supposait que si cet elfe là restait aux côté de dame Elenya ce n'était pas parfaitement sans raison. Ostiz avait assez eut affaire à des elfes après tout pour savoir comment ces derniers fonctionnent.


Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
Elenya Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue3/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeVen 21 Avr 2017 - 17:36


La conseillère aux affaires étrangères elfique avait décidé de commencer la tournée des grands ducs de ce monde. Ce n'était pas qu'elle était en manque d'honneur et de gratification, mais c'était surtout son métier. Cela faisait longtemps qu'elle désirait faire ce genre de visite, et cela l'arrangeait bien que l'ancien propriétaire et allié des Allaliyens était parti. Voilà bien l'avantage avec les humains, même si certains peuvent s'avérer être irritant, cela passe rapidement. Elle avait entendu parlé du nouveau dirigeant actuel de cette partie du monde, elle avait bien plusieurs sujets à discuter avec lui. Cela pourrait bien être un tournant pour plusieurs de ses idées déjà exposées au couple impériale des elfes. Si elle était parfaitement au fait des traditions elfique quant aux réceptions de toute ordre, ses connaissances à propos des rites humains étaient limités. Elle s'était parée d'une de ses plus belles robes d'une couleur blanche en soie d'une très bonne facture typiquement elfique bien entendu, dont les manches remontaient jusqu'à ses mains. Il y avait quelques perles de nacre, ce qui rendait brillant l'aspect, mais le plus déroutant était sans doutes de petites feuilles certes bien en vie apparemment, comme si on venait de les prendre d'un arbre. Elle avait de petites bottines en cuir fines, ainsi que quelques bijoux comme des bagues, une simple cordelette de mailles en or sur le front dont pendait une goutte d'émeraude. Elle avait ses cheveux détachés dans le dos avec des tresses afin de décorer sa coiffure parfaitement mise en ordre et avec un soin particulier. Elle n'était évidemment pas armée, mais pour une magicienne de son rang, était-ce réellement utile de l'être pour se montrer dangereuse ? 

Elenya était arrivée avec une délégation d'elfes, qui allait de membres politiques influents, de jeunes découvrant le monde des humains, quelques aides pour elle-même, un serviteur personnel de sa maison, mais surtout le capitaine de la Garde impériale à ses côtés, qui avait été assigné à la protection de tout ce beau monde. La conseillère avait évidemment exigé que tout le monde soit sous son meilleur jour, et de ne pas faire de vagues, ce genre de rencontres était très important. Elle remarqua qu'il y avait certainement la cour humaine à cette réception, ce serait sans doute intéressant de se confronter à de simples humains. Elle était assez bonne femme politique pour savoir sourire et donner les bons mots à chaque instant. Elle était consciente qu'elle représentait me peuple elfique, il ne fallait pas d'impair pour l'amitié entre les peuples plus primordial que jamais pour les Elfes vu la situation d'Armanda. Elle se savait en territoire plutôt ami après la disparition de Fabius, c'était le parfait moment pour forger une relation avec le régent, car quoi que l'on en dise, c'était bien lui qui dirigeait pour le moment. Elle savait d'où venait donc Ostiz, un ancien ministre des finances, qui avait su grimper jusqu'à l'ultime marche, c'était assez impressionnant de ce côté là. Elle devait tout de même se méfier, elle connaissait bien ce genre de personnage pour les côtoyer assez souvent. 

En pénétrant dans la salle du trône, l'elfe si proche de la nature ne pouvait qu'apprécier de voir des fleurs et autres décorations sylvestres, c'était une douce attention. Elle n'était pas très dupe sur les intentions, mais c'était bien plus agréable ainsi, que quand elle devra rencontrer le prince mort vivant. Le régent était assis sur le trône, s'en était le garant après tout, elle se demanda s'il allait un jour être nommé roi, car elle ne savait pas si l'ancien dirigeant avait de la famille vivante. Si les relations se passaient bien, elle ferait tout pour le soutenir au nom du peuple elfique. Elle fut la première évidemment devant la délégation elfique en se tenant droite dans une posture noble avec une facilité déconcertante. Elle était d'une noble famille, et elle était habituée à ce genre de choses depuis l'enfance et pour un elfe, cela pouvait remonter à loin ! Chaque geste était délicat, calculé et posé avec un doux sourire sur les lèvres en signe d'amitié et de bienveillance. Elle fut honorée de voir la suite de militaires en armures rutilantes en guise du chemin jusqu'au trône, et sans doute également afin de tenir la foule ainsi rassemblée. Elle fit un passage d'un regard en affichant un sourire aux personnes présentes, mais l'étiquette la força bien entendu rapidement à n'avoir yeux que pour le régent. Elle attendit évidemment que le régent se lève de son siège, avant de commencer à parcourir le chemin prévu pour le rejoindre avec une parfaite tenue, pose et visage de circonstances. Elle fut tout de même surprise de le voir faire le salut elfique en s’inclinant, elle croisa alors ses deux bras contre sa poitrine et elle s’inclina noblement. Pour ceux qui connaissaient la dame elfique, cela pouvait être étonnant face à un humain, mais il était tout de même un dirigeant d’un pays, et par politesse, elle se devait d’être tant respectueuse. En voyant le geste du régent, c’était bien une preuve de sa connaissance du peuple elfique, une information importante à n’en pas douter. Il ne manquait plus qu’il parle l’elfe !  

« C’est un honneur d’être reçu ainsi en votre royaume, surtout par une personne de si fine culture. J’aspire que cette rencontre soit aussi constructive que possible et la consolidation des relations entre nos deux peuples seigneur Ostiz, règent de Goria.  »  

Echangea alors de parfaites amabilités la conseillère elfique, avant de suivre le mouvement du régent, à se tourner vers le peuple humain ainsi réuni. Elle montrait ainsi le désir du peuple elfe de parfaire la paix entre les humains et les elfes, mais ce n'était guère une surprise en connaissant le beau peuple. Elle laissa alors parler le seigneur à ses ouailles, puis, enchaîna à la suite comme pour montrer un certain accord. Elle n'applaudit pas à la fin du discours plein de fougue de l'humain, noblesse elfique obligée. De plus, il parlait davantage aux humains qu'aux elfes de toute façon.

 « La paix en Armanda en ces temps troublés est très important pour toutes les populations. La guerre n'a jamais rien apporté de bon, et nous devons tous se montrer fort et unis face à l'adversité. Je sais, et je parle au nom de mon peuple, que tous ensemble nous saurons rester fort tels les ramures d'un seule arbre. »

Ajouta alors l'elfe d'une voix bien plus posée et douce presque chantant sortant de ses fines lèvres rosés. Les discours officiels finis, la réception plus informelle pouvait maintenant commencer. Tout le monde commençait à vaquer à ses envies, elle fit signe d'un mouvement de tête en direction de la délégation elfique de pouvoir faire de même. Tandis que le régent vint lui parler avec plus d'attention. Elle fut tout de même moins surprise à entendre l'humain parler l'elfe, après l'avoir vu connaître les rites elfiques. Elle parla dans un humain plutôt bon, même si on pouvait sentir sa langue agile et chantante de la voix pure et douce comme le cristal.

 « C'était vraiment un ravissement sir Ostiz, vraiment, et vous maniez ma langue avec un intérêt qui le sciez. Je ne doutais point de vos qualités, je vous rassure, je suis certaine que votre maison sait recevoir des invités tels que nous. Vous me faites honneur de me recevoir ainsi, surtout que j'aurai bien quelques sujets à évoquer avec vous. »

Elenya ne savait pas tellement si c'était de réels compliments ou uniquement pour la forme, alors elle les prenait pour ce qu'ils étaient, non sans en répondre. La conseillère vit le regard du régent vers l'homme fort de sa délégation, elle l'invita à se rapprocher des personnes de marque d'un léger signe de main delicat.

 « Permettez moi de vous présenter le noble capitaine de la Garde impériale du peuple elfique, mais il saura se présenter mieux lui-même. »

Elenya avait vérité chaque personne de son groupe, certains avaient eu le droit à un topo de la situation avant le départ des nouvelles montagnes elfiques. Elle avait précisé habilement que l'elfe devant le régent était noble également. Ce n'était certainement pas un simple garde du corps, et il avait voie au chapitre en terme de discussions et sujets sensibles.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eintaris Fachft
Eintaris Fachft
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue0/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 0

Capitaine de la Garde Royale

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeDim 23 Avr 2017 - 20:23

Le périple commençait, et j'avais pour mission de maintenir la sécurité de la belle Elenya durant ses rencontres diplomatiques, ainsi que de la suite qui l'accompagnait. Ma présence n'équivalait qu'à celle du porte sabre, qui n'avait pas le moindre pouvoir en réalité, hormis celui de dégainer si la situation l'exigeait. Cela ne semblait pas être le cas ce jour-là, tant l'effort des humains était manifeste. Et particulièrement celle du régent qui serait le principal interlocuteur de la belle. Ils nous recevaient, nous, la délégation Elfique, avec toute la courtoisie et la dignité que les égocentriques Elfes dont j'étais membre sauraient se gonfler d'ego. Toutefois, je ne restais pas dupe devant la mise en scène, même devant les mots elfiques que le régent était capable de prononcer pour nous satisfaire. Tout ceci n'était que de la politique, une politique à laquelle je ne souhaitais pas me mêler pour le moment tant j'avais d'autres projets en tête. Toutefois, ma mission devait être assurée, et c'était tout près d'Elenya que je me tenais, le casque sous le bras, l'armure étincelante et les cheveux nuageux, tandis que chacun des dignitaires en venaient aux présentations et aux divers formules de courtoisies ; un usage indispensable dans ce genre de réception au quel je ne savais qu'aucun de nous ne couperait.

Compte-tenu de l'événement et de ma mission, je me devais de me présenter dans l'armure complète, et sous le signe de la jovialité la plus apparente. Ainsi, c'était le visage serein et aimable que je présentais à notre hôte, tandis que je me tenais aussi droit que silencieux à côté de notre ambassadrice du jour. Je voyais déjà les regards de quelques humains portés sur nous, et sur moi, interrogateur parfois, sans doute à cause de mon apparence androgyne qui prêtait à la confusion. Encore une fois, je sentais parfois le malaise de ces hommes qui se sentaient séduit par une féminité anormale même pour un elfe. Une chose dont je ne cessais jamais de m'amuser intérieurement décidément. Je savais que je ne devais pas faire de faux pas, car la paix et l'entente étant à l'ordre du jour, je devais faire l'échos de la volonté impériale Elfique, que cela me plaise ou non.

C'était donc avec patience, que j'attendais que chacun termine. Mon importance ici encore une fois était subjective, et je ne comptais pas me mêler réellement des discussions. Je ne pouvais cependant m'empêcher de porter des regards séducteurs aux humains qui nous observaient. Ces petites créatures éphémères où je savais pouvoir trouver de l'intérêt, pour peu que je me laissais aller à la curiosité. Élevé par un Vampire, on me les avait dépeints que comme du bétail et des esclaves pendant longtemps, mais aujourd'hui devant la noblesse de cette race, je ne pouvais que remarquer un raffinement que beaucoup des miens n'admettaient que difficilement, voire niait simplement. Si la beauté Elfique ne faisait aucune contradiction, les humains avaient assez évolués pour que l'on puisse en dire autant d'eux, quoi qu'ils me paraissaient encore très inférieur malgré eux. Ainsi la compassion miséricordieuse transpirait à mon regard comme autant de bienveillance qu'il fallait avoir à l'égare des êtres inférieurs.

En effet, aujourd'hui nos alliés en devenir, les elfes devaient composer avec eux et savoir ravaler leur ego un minimum. Moi qui était de lignée noble, de par mon passif je savais porter un jugement décentré sur les événements, et ces humains que nous devions rencontrer aujourd'hui faisait bonne impression. Il nous revenait donc à nous, les elfes, de ne pas camper sur nos positions archaïques et de trouver les qualités qui sommeillaient en eux.
Je paraissais alors délicat, pourvu, en fait, d'une certaine innocence qu'on ne saurait qualifier distinctement. Il allait être de même lorsque mon tour venait de parler. Je devais en effet me présenter, quoi qu'Elenya avait déjà bien entamé l'entreprise. Je fis le salut Elfique adéquat, ou pas... Puisque le casque au bras, je me contentais de m'incliner légèrement devant notre hôte, en pourvoyant à mon visage le sourire énigmatique et séducteur dont j'avais le secret. Le timbre de ma voix, que je ne pouvais défaire restait toujours celui de androgynisme, mais j'y ajoutais cette fois toute la douceur que je me connaissais, au point qu'il transparaissait rien de moins qu'une certaine forme de volupté comme on pouvait rarement en faire la démonstration.

-Eintaris Haladän Fachft.

Répondais-je très simplement. Mon statu ayant déjà été notifié par Elenya, il n'y avait aucun intérêt à le répéter. Je savais cependant qu'il me fallait en ajouter "un peu" pour faire la démonstration de la courtoisie de mise aujourd'hui.

-Je suis heureux de pouvoir rencontrer un humain aussi fin et distingué que vous messire. J'espère que cette entrevue laissera à nos deux peuples le plus agréable des souvenirs.





-Le bon, le vrai, le beau-
Eintaris Jelaïyllde Haladän Fachft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue6/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeMer 26 Avr 2017 - 7:10

Le savoir était le pouvoir, c'était un fait qu'Ostiz connaissait parfaitement et qui expliquait probablement en partie son désir de s'informer le mieux possible au sujet du peuple elfique et vampirique. Au point qu'il était entré en possession il y a quelques années de cela de conscientia, l'un de ces légendaires ouvrages qui était détenteur de la mémoire et de l'histoire du continent et des peuples y vivant du point de vue elfique. Ce qui avait permit à Ostiz d'en apprendre énormément à certains sujets. Il se demandait d'ailleurs où se trouvaient les deux autres exemplaires de cet ouvrage inestimable, mais il supposait que cela n'avait pas tant d'importances...

« Je suis certain que notre conversation lorsque nous aborderons ces différents sujets d'intérêts saura être très fertile dame Elenya. » Se contenta sinon de répondre Ostiz avec aménité à ce sujet, avant d'ajouter à l'égard de l'elfe de noble naissance qu'avait présenté Elenya et qui faisait lui aussi part d'une certaine politesse.

« Et sachez que le plaisir est réciproque sieur Eintaris. » Répondit toujours Ostiz avec cordialité à ce dernier qui faisait visiblement de son mieux pour faire bonne impression, un elfe qui avait l'air fort charmant d'ailleurs au niveau du caractère. Même si bien entendu Crissolorio allait attendre de mieux le percer à jour avant de fixer un constat à ce sujet. Ce même s'il commençait déjà à avoir une idée de plus en plus nette des deux elfes lui faisant face. De elfes qui faisaient d'ailleurs honneur à la si célèbre beauté de leur peuple.

Même si en vérité Ostiz n'était pas vraiment sensible à la beauté elfique, bien entendu, il afficha un sourire cordial devant le côté charmant que voulait se donner les elfes et apprécia leur volonté d'êtres agréables, mais il n'était pas homme à s'intéresser tant à la forme qu'au fond. Et lors de cet échange ce qui compterait, ce serait bien plus ce qu'ils diraient ou sous-entendraient que les apparences. Ce qui avait d'ailleurs déjà jouer des tours à quelques elfes qui avaient cru pouvoir jouer de la beauté singulière de leur peuple pour l'influencer un peu… C'est souvent ce qui arriverait d'ailleurs à ceux qui se fier trop à un seul atout.

Sans oublier que ce n'est pas en ne savant pas décrypter assez rapidement ses interlocuteurs comme tout bon grand-père hérisson qu'Ostiz avait survécu à la théocratie contrairement à nombre d'humains, d'elfes et de vampires qui eux n'avaient pas eut la talent ou la chance pour. Il fallait dire d'ailleurs qu'il avait une certaine expérience de tous ces peuples et pouvait se vanter de connaître leurs tendances générales, ce qui bien entendu était une qualité pour un politicien digne de ce nom. On pouvait même dire qu'il s'était rendu assez vite compte que les elfes avaient des fois tendance à êtres plus prévisibles par nature que les humains, notamment par le fait que la tendance à la bonté, à la fierté, au conformisme et à certains traits de caractère était très fréquente chez-eux.

Il savait donc parfaitement à quoi s'attendre et était parfaitement à l'aise, ce n'était pas la première fois qu'il discutait avec des elfes, pas la dernière et comme toujours, il savait parfaitement à quoi s'en tenir. L'ironie, c'est qu'il pouvait considérer bien entendu que par rapport au fait de parlementer avec des vampires, c'était bien plus agréable. Pour sa part d'ailleurs Ostiz était bien loin d'ailleurs de se soucier au niveau affectif des rapports de supériorité ou d'infériorité entre les races, que ce soit les elfes se pensant meilleures pour certaines raisons, notamment leur statut d'ancienne race ou les humains qui pensaient valoir mieux, car eux prospéraient contrairement aux elfes. Au fond, ce n'était là de toute manière que de sujets qui le concernaient politiquement, mais dans lesquels il tâchait d'éviter de s'impliquer au niveau personnel. Il était un homme pragmatique et il n'avait pas envie de se figer dans ce genre de débat stériles après tout, au risque sinon d'adopter une vision simpliste ou trop subjective ou égocentriques comme certaines personnes pourraient le faire. La réalité n'était pas, après tout, aussi simple que nombres d'êtres le pensaient. La question vampirique en étant sans doute une bonne preuve d'ailleurs cette race ancienne ennemi qui était plus ou moins temporairement en paix avec le reste d'Armanda.

Dans tous les cas, cette entrevue diplomatique aurait l'avantage d'être sereine et ce ne serait pas plus mal, car sa dernière vraie expérience avec plusieurs elfes ça avait été en tant que témoin d'un mariage en compagnie d'Aegnor Evanealle et disons que sur le coup le régent avait eu l'air d'un temple de patience et de tempérance par rapport à tout ce beau monde lorsque certains événements étaient venus gâcher cette cérémonie. C'était dommage d'ailleurs pour le marié et la mariée, mais malheureusement, il s'avère que tout ne se passe pas forcément comme on le désire dans la vie. Ostiz aurait tendance à dire dans ce cas qu'il fallait faire en sorte que ça se passe comme on le désire, mais ça ne pouvait malheureusement pas vraiment s'appliquer au cas d'un mariage gâché par un soit disant « imprévu ».

Ostiz ajouta sinon en elfique, toujours aussi cordial et avec le calme d'une statue millénaire aux deux elfes.

« Comment se porte sa majesté Aegnor d'ailleurs ? Je gage que le résultat de la dernière bataille lui a laissé dans un sentiment aussi mitigé que le mien lorsque j'en fus informé. » Cela était surtout demandé par politesse, car dans les faits Ostiz se doutait assez de la réponse à cette question, mais il était bon d'échanger ce genre de civilités en diplomatie, il ajouta d'ailleurs avec pragmatisme.

« Que pensez-vous pour votre part sinon tout les deux dame Elenya et sieur Eintaris de la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement ? Que ce soit le fait que nous n'ayons pas encore vaincu les chimères, que le Dracos ce soit manifesté, mais aussi des récentes manifestations d'activités théocrates ? » Autant commencer à aborder peu à peu des sujets sérieux, bien entendu ce n'était pas encore les vrais sujets de discussion dont ils devraient faire preuve plus tard, mais Ostiz considérait toujours comme bon de demander son avis aux autres à ce sujet. Cela pouvait toujours être intéressant après tout, Ostiz considérait après tout que le pouvait toujours apprendre de tout et de tout le monde lorsque l'on faisait preuve d'ouverture d'esprit et non d'un excès de fierté mal placée.

« Quand j'y pense d'ailleurs noble dame, aimeriez-vous pouvoir aborder certains sujets de conversation avec moi dans un cadre plus privé ? » Ne manqua-t-il pas sinon de conclure avec civilité, c'était bien entendu une invitation directe à s'absenter un peu de la cérémonie pour aller discuter de certaines choses en privé, il supposait après tout que dame Elenya ne voulait pas que tout le monde ici puisse entendre ce qu'ils avaient à dire, surtout que certaines nobles étaient probablement dotés d'un bijou enchanté de manière à pouvoir comprendre l'elfique à défaut de le parler. Il ne doutait pas en tout cas que la conversation diplomatique qui s'ensuivrait saurait être intéressante. Il se demandait d'ailleurs comment feu Fabius Kohan aurait considérer la chose, sans doute qu'il aurait négocié les choses à sa manière lui aussi, tout en se disant qu'il était dommage que ce soit impossible de pouvoir finir au lit avec cette dame. 

Pour sa part Ostiz s'en fichait royalement, sa réputation d'homme austère, droit et maître de lui-même lui allait parfaitement bien, de plus le désir d'avoir des maîtresses était plus une manifestation du corps que de l'esprit et il n'était pas bon selon lui pour quelqu'un voulant fait les meilleurs choix d'obéir à cela plutôt qu'à sa raison. Il était au final un homme ayant fait de la maîtrise de soi un art, cela et la prise de recul par rapport à la situation et le désir à la réflexion empirique et la plus objective possible en toutes circonstances. Les émotions et les sentiments n'étaient pas un mal, mais il ne fallait pas les laisser prendre le pas sur le bon sens à ses yeux. La haine justifiée ou non ne devait pas obscurcir le jugement, de même que les sentiments personnels. Trop de haines et de malheurs étaient dû après tout à ce genre de débordement et ça semblait être des torts partagés malheureusement par tous les peuples, même si de manière différente pour chacun, mais pas forcément moindre, ce même si le cas particulier des vampires à ce sujet était intéressant sans nul doute. Était-ce le propre des êtres pensants et ayant une sensibilité émotionnelle ? Probablement… Ce serait en tout cas un bon sujet pour une thèse philosophique.


Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
Elenya Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue3/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeVen 28 Avr 2017 - 17:13



La conseillère elfique et le régent étaient en train de jouer une sorte de jeu de dupe, deux personnes courtoises qui étaient là pour savoir ce que l'autre avait dans ses manches sans se dévoiler, car il y avait bien des intérêts contraires. Heureusement, certains sujets étaient communs, mais l'on parlait bien d'aider son propre peuple en premier. L'entente entre les peuples était toujours gage de développement et de prospérité. C'était bien ce pourquoi l'elfe était ici présente. Elenya désirait bien amener le capitaine de la Garde royale à davantage importance qu'un simple garde du corps. Il était de noble lignage, et ce par conséquent avait dû être éduqué dans cet objectif. Elle offrait une possibilité au combattant illustre de briller d'une autre manière, mais elle restait sans conteste la voix des elfes. Si elle avait présenté de cette manière Eintaris et personne d'autre de la délégation elfique, ce n'était pas par hasard. Il était certain aux regards des humains de l'assemblée qu'ils n'avaient guère l'habitude de voir des membres du beau peuple, surtout qu'ils en avaient une représentation des plus nobles aujourd'hui. Si elle restait clairement raciste, la conseillère avait la sagesse de la garder pour elle en ces moments importants. Elle était consciente de l'influence déclinante à mesure que les elfes sombraient, et au contraire, les humains se développaient prenant la place des elfes comme peuple majeur. Le temps des elfes était peut-être révolu, le destin devait dire qu'il était temps de laisser la main après des millénaires. Cependant, ce n'était pas pour cela qu'Elenya ne se battrait pas de toutes ses forces pour que cela n'arrive. 

« Vous n'êtes pas sans savoir de l'importance et du choix drastique que nous faisons à la formation du corps impérial, aussi, je pense que la vision des choses de mon ami ici présent pourrait bien être intéressant. »

Elenya fit signe alors à quelqu'un de sa délégation, une femme approcha alors avec un pot remplie d'une terre très riche. Le pot semblait être ciselé d'une noble manière elfique bien entendu, un certain soin avait été apporté à l'œuvre, qui se devait être un exemple de l'art elfique. La femme elfe lui tendit alors une graine, une simple graine. La politicienne assez fière de son petit effet prenait la mesure des regards intrigués de l'assistance à son égard. Après avoir prit un petit temps de suspens et être certaine que tous n'avaient yeux que pour elle, Elenya reprit d'une voix habituée à porter et se faire entendre. 

« Cette graine est le symbole actuel de nos relations, elles ne sont que balbutiantes, et je suis ici pour y remédier. »

L’elfe tendit sa main afin de poser celle du régent et la sienne au-dessus du pot. De petits bruits de craquement se firent entendre, puis très vite une petite plante sortie du pot de terre riche. Elle se baissa lentement en gardant sa main au-dessus afin de le poser à terre, et magiquement sans qu’aucune logique ne puisse expliquer, un arbre jeune de plusieurs années fit son apparition. C’était clairement un cerisier, qui commençait même à être en fleure. Elenya avait évidemment utilisé son sortilège personnel conjugué à son esprit totem afin de faire se prodige. Cependant, c’était davantage pour le geste que pour la démonstration de magie, qui n’était pas grand-chose pour une magicienne de ses capacités.

« Sir régent, je vous offre ce présent, qui sera j’en suis certaine, capable de murir et de se développer à vivre des siècles et des siècles. »   

Conclut alors la magicienne avec un sourire apaisé.

« L’empereur des elfes Aegnor se porte à merveille, je partagerais vos salutations à sa majesté lorsque je le verrais à mon retour. La bataille contre les chimères malgré l’absence de victoire totale à amener le tout à chacun à réaliser le danger et en apprendre plus. Je pourrais vous compter leur attaque au domaine batistrelle en terre elfique, c’est assez édifiant.   »   

Répondit alors Elenya avec un doux sourire de politesse. 

« Je pense qu’il est nécessaire de prendre très au sérieux cette menace, qui n’est qu’un héritage du problème venant de Néant. Il faut rester plus uni que jamais, et écouter avec soin les directives de Dracos pour le sauvetage du monde que nous connaissons tel qu’il est actuellement. Quant aux théocrates, je ne saurais dire jusqu’où vont leurs implications. En sauriez-vous d’avantage ? »  

Demanda alors l’elfe assez curieuse, même si elle était restée assez évasive. 

« Je pense qu’il sera plus que nécessaire de parler en privé de certains sujets importants. J’ose évidemment espérer votre pleine coopération, mais je vous expliquerais. »   

Elenya se doutait qu’il devait avoir des éléments bloquants dans l’assemblée, la politique était un vrai panier de crabe, et un sage disait toujours qu’il valait mieux avoir ses ennemis sous ses yeux. Il était en tout cas assez clair qu'un humain serait bien incapable de la toucher d'aucune manière, et ce peu importait les circonstances. Cependant, ce n'était qu'un détail. Les elfes si détachés de ce type de considérations, que son corps n'avait guère de poids dans le choix de ses décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eintaris Fachft
Eintaris Fachft
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue0/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 0

Capitaine de la Garde Royale

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeDim 30 Avr 2017 - 23:14

Eintaris était si immobile que cela en aurait été troublant. Il se trouvait comme une statue plantée à côté d'Elenya, la main reposée sur le pommeau de son épée. Il se montrait ainsi, subtilement, mais visiblement, instruit de sa fonction de protecteur de celle dont les mots, parmi les elfes, avait le plus d'importance.
Le Garde avait accepté cette mission comme toute autre sans savoir qu'on le prendrait à parti dans cette conversation. S'il savait aisément présenter, prendre parti dans une débat politique ou religieux ne le séduisait guère. Alors après avoir attentivement écouter la conversation qui lui paraissait déjà bien trop "mesurée" pour être vraie, lorsqu'il entendit et vit qu'on lui demanda de s'y mêler il en fut légèrement désappointé. Rester à sa place était pour lui une qualité, une place dont on tentait là de le déloger. Il n'avait cependant pas d'autres choix que de consentir à cet appel, sous peine de faire la démonstration d'une insubordination qui ne lui était pas permise en pareille occasion.

Une logorrhée de plus ne mènerait à rien de son point de vue. Et bien que son visage transpirait d'innocence et de quiétude, dès qu'on lui intimait l'ordre (car s'en était bien un pour lui) d'intervenir, il se savait déjà prêt à en dire le plus possible dans le moins de mots possible.
Il ne bougeait pas pour répondre et le timbre de sa voix fut si doux qu'il y avait grande peine à y entendre la voix d'un homme, ou d'une femme. Ce n'était pas seulement que le garde se mesurait, il était de ce tempérament. Lorsqu'il répondait, c'était aussi regardant l'humain, haut dignitaire parmi les siens et qui de fait, lui était supérieur en rang aujourd'hui. La luminescence de son regard séducteur laissait entendre derrière ses mots que Ostiz pouvait d'ailleurs comprendre de bien des façons la réponse qu'offrait le capitaine de la garde Impériale.

-Je sais que le changement doit être plutôt prit par la main qu'il ne nous prenne par la gorge. Je suis de ma condition soldat avant tout. J'ai pour habitude de regarder mes ennemis dans les yeux ; de très près. Je sais aussi que rien ne rassemble mieux qu'un ennemi commun. Pourvu, que l'entende perdure une fois l'ennemi vaincu. Mon épée, comme celle de tous les elfes, est au service de mon Empereur. Je laisse les délégations diplomatiques juger au plus juste des modalités de cette entente. Il m'importe peu, de là où je suis toutes les velléités d'un peuple ou un autre. Je sais que seul, aucun de nous ne peut perdurer dans le temps aujourd'hui aux vus des ennemis que nous avons à affronter. Il me semble que ce fait prévaut comme argument sur tout autre.

Un avis qui n'était pas aussi humble que son auteur aurait voulu le paraître, mais qui fut énoncé avec toute la délicatesse qu'une jeune femme aurait prodiguée, alors qu'il était bien un homme. Quand il terminait, son visage se fixait de nouveau, le regard porté vers un horizon qui dépassait de loin la vision d'autrui, puisque celui-ci était immatériel. Ce faciès avait au moins le mérite d'illustrer le regard perçant dont était capable le garde. Il laissait Elenya continuer la conversation, tout paisible qu'il était toujours, jusqu'à ce que la démonstration de la pousse intervint. Son regard se plissait innocemment sur cette plante naissante qui devait certainement illustrer l'espoir d'une alliance traversant les âges. C'est alors que le garde se permit cette fois une remarque sans y avoir été invité. Une faute peut-être, mais celle-ci, tandis qu'il fixait la plante, venait manifestement du cœur. La vie est si simple pour les soldats dit-on, mais celui qui exprime une telle facilité n'a sans doute jamais eut à voir les traits du visage de la gloire guerrière. Cette gloire, qui laisse un gout âpre sur le palais, et dont les traits du visage, laissent plus de cauchemars durant la nuit que des fêtes de victoires.

-Dans le Néant, rien ne pousse.



-Le bon, le vrai, le beau-
Eintaris Jelaïyllde Haladän Fachft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue6/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeMer 3 Mai 2017 - 7:38

La vision des choses d'un guerrier intéressante ? Sans doute pensa Ostiz, pour sa part il n'avait pas forcément une grande estime de la chose militaire, mais il comprenait pleinement son utilité, c'est pour cela d'ailleurs qu'il n'avait pas le moins du monde baisser le budget alloué à l'armée glorienne qui restait la plus puissante du continent quand il avait été nommé régent, après tout cette dernière par sa simple existence était une excellente garantie.

« Il est certain qu'un garde impérial de sa majesté Evanealle saura faire preuve d'une fidélité absolue à son souverain. Et peut donc en certaines occasions se targuer de pouvoir parler en son nom. » Confirma sinon Ostiz avec un ton conciliant quand la conseillère ne manqua pas de parler de cela.

Et le régent ensuite regarda la dame Elenya qui fit venir une femme qui portait un pot rempli de terre, Ostiz qui devina à l'instant même que c'était à dessein, après tout, on ne fait jamais rien par hasard en ce genre d’occasions, se contenta de regarder les choses avec calme et politesse. Et d'écouter la politicienne qui voulait sans doute faire son petit effet et Crissolorio sut immédiatement ce qu'elle allait faire quand elle dit que cette graine était le symbole de leur relation. Comme une arbre qui pousse et naît en somme. C'était très bien trouvé en effet, certes ce n'était pas forcément l'idée la plus originale qui soit, mais la nouveauté n'était pas forcément une qualité en diplomatie.

Le régent posa donc sereinement sa main avec celle d'Elenya au-dessus du pot et bien entendu, une petite plante finit par sortir du pot. Un symbole appréciable, surtout quand la conseillère finit par déposer le pot au sol et que la pousse qu'il contenait finit par devenir un jeune arbre qui ne tardera guère de fleurir. Décidément, Ostiz se disait sinon que sa vie en tant que politicien depuis qu'il ne vivait plus sous la théocratie était d'une certaine facilitée, en même temps quand vous aviez dû composer dans une cour de vipères gravitant autour d'un tyran capricieux, sadique et pervers qui adorait les vampires particulièrement vicieux et que ces derniers composaient l'écrasante majorité de la dite cour, vous deveniez d'office l'équivalent politicien d'un guerrier qui a survécu aux pires batailles.

« Et j'accepte ce présent et vous en remercie dame Elenya, je ne manquerais point de planter celui-ci dans le jardin du palais pour qu'il ait l'espace nécessaire pour s'épanouir pleinement. » Répondit donc le régent cordialement en commun à l'elfe lorsqu'elle lui offrit ce pot. Ce avant de reprendre en elfique.

« Je n'en doute point, je suis certain qu'une dame comme vous a beaucoup à me dire à ce sujet. » Se contenta-t-il sinon de répondre avec cordialité à l'elfe concernant l'attaque du domaine baptistrel, même si dans les faits, il savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur ce qui s'était passé au domaine, il avait après tout eut quelques espions qui avaient été présent dans les environs lorsque cela était arrivé, dont un elfique qui avait été très efficace et qui venait même récemment de se marier à une dragonnière elfique qui avait ainsi ralliée Gloria. Mais cela personne ne le savait que cet elfe était un espion du régent, quant au mariage ça n'avait pas été une initiative d'Ostiz, disons qu'un autre souverain aurait appeler cela une surprise très agréable.

« De sages paroles. » Ajouta-t-il sinon quant au fait qu'il fallait prendre au sérieux la menace des chimères, même si dans les faits on pourrait penser qu'elle venait surtout de lui asséner des évidences de manière diplomatique, mais il est toujours appréciable de constater que quelqu'un avait le sens des priorités. « Oui, je savais même quel était leur but dans le désert d'Estfalia, mais de cela je vous parlerai plus avant en privé si vous le désirez. » Conclut-il sinon avec calme, en même temps Ostiz était un dirigeant et donc d'un niveau d'importance assez élevé pour avoir été informé précisement de ce que l'expédition avait été découvert.

« Nous verrons bien dame Elenya. » Conclut-il sinon cordialement à l'égard de l'elfe lorsque celle-ci accepta qu'ils poursuivent leur discussion en privé, dans les faits la coopération d'Ostiz dépendrait surtout du bon vouloir de ce dernier. Certes, il n'était pas un chef totalitaire qui pouvait faire ce qu'il voulait comme décapiter tous les nobles de la cour quand il le voulait, mais le régent avait l'équivalent des pouvoirs d'un empereur humain et les empereurs humains étaient des chefs autoritaires, plus que l'empereur elfique, de ce fait cela dépendrait surtout de lui et de l'avis de son conseil, car Ostiz prenait tout de même la peine de demander leurs avis à des conseillers.

« En effet. » S'était contenté sinon de répondre le régent au capitaine de la garde impériale elfique, qui avait énoncé au passage des paroles remplie d'un bon sens qui ne faisait à la base aucun doute pour Crissolorio. Quant au fait que rien ne pousse dans le Néant, ce n'était en effet guère faux et Ostiz se contenta d'y répondre d'un léger acquiescement, certes ce n'était pas la plus diplomatique des interventions de la part de l'elfe, mais le régent pour sa part n'était pas un noble chipoteur ou même snob. Non chipoteur car il serait sot de s'offusquer pour de petits détails et non snob car il considérait que pour sa part, il valait mieux traiter avec un certain respect tout le monde, même ceux de simples origines ne serait-ce que par principe ou pour ne pas se faire des inimitiés inutiles.

Mais sur ce, comme l'avait proposé le régent ils se rendirent peu après dans un salon de réception non loin où ils purent s'installer confortablement. « Désirez-vous quelque chose à boire dame Elenya et sieur Eintaris ? Rien d'alcoolisé bien entendu. » Demanda au passage le dirigeant avec calme, ce avant d'ajouter avec son habituelle cordialité « Je vous propose maintenant que nous sommes en privés ambassadrice de me parler plus avant de ce dont vous désiriez discuter. » Quant au capitaine de la garde, il pouvait intervenir s'il le voulait ou elle pouvait le faire intervenir, mais Ostiz ne lui demanda pas de le faire pour sa part pour une bonne raison. Il se disait que si cet elfe avait quelque chose à dire, il le dirait et que sinon il se porterait sans doute mieux si on pouvait ne pas le solliciter pour tout et rien dans cet échange.


Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenya Ataliel
Elenya Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Left_bar_bleue3/10Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty_bar_bleue  (3/10)
Xp disponibles: 1

Conseillère

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitimeMar 9 Mai 2017 - 17:38

Elenya souhaitait davantage pour son noble protecteur, mais visiblement pas lui-même. C'était à chacun de trouver sa voie dans la vie après tout. La présentation au publique était nécessairement légèrement différente qu'une discussion privée. C'était ce genre de choses, qui faisait bien et pour envoyer le bon message aux autres peuples ou mouvements. Elle remarqua la gêne d'Eintaris lorsque la conseillère l'invita implicitement à participer. Il était certain que le régent avait sans doute remarqué cela, alors ce n'était sans doute pas très bon pour la suite même s'ils étaient plutôt entre amis.

« Que voilà de nobles paroles, en effet oui, nous sommes ici pour chacun puisse se sentir à son avantage. C'est une version martial de la vision du tout à chacun, mais brillant de vérité sans tervigestation. »

Tenta alors Elenya d'appuyer un message brouillon de la part d'un soldat. Elle avait tendu la main dans une direction et e message était plutôt clair après tout. La vision d'une entente sur le long terme pour les humains, d'un accord normal pour les Elfes était évidemment son désir. Elle craignait tout de même que cela ne tienne pas si loin, mais l'important était de tout tenter. Elle écouta les mots du capitaine de la Garde sans bien comprendre où il voulait en venir, mais sans doute que cela venait plus du cœur que de la raison. Une armée puissante dans les mains du bon homme lui allait parfaitement, le souci était alors lorsque cela tombait dans de mauvaises. Le commentaire du régent au capitaine de la Garde était bien une leçon ou au moins une indication de sa position. Comme aux yeux de la politicienne, il n'était plus une simple garde avec un tel grade dans l'armée de l'empereur. Tout à chacun des elfes représentaient leur peuple et leur empereur présentement. Le régent confirma d'une certaine manière également qu'il acceptait les interventions du guerrier dans leurs discussions. Le geste de l'arbre en utilisant sa magie sans geste ou parole rituel était chargé de symboles. Elenya cherchait à démontrer certes le désir d'amitié d'un peuple à l'autre, mais également une certaine force. On pouvait penser que le peuple elfe était faible vu son nombre restreint, mais elle désirait procéder à une démonstration des talents qu'un mage du beau peuple était capable. La magie était une des forces des elfes, tout le monde le savait, mais c'était l'occasion de mettre à égalité les deux intervenants. Il n'y avait pas un peuple supérieur à l'autre ici, pas tant qu'elle serait vivante en tout cas. Ce n'était pas une première comme démonstration sans doute, mais le message était bien présent. Que pouvait-on de toute façon attendre d'une elfe que d'inviter la nature à s'exprimer ici-même. Elle fut en tout cas satisfaite lorsqu'elle e régent se prêta au jeu de cette démonstration en glissant sa main avec celle de la douce elfe. Lorsque le régent remercia pour le geste l'arbre magnifique de surcroît, Elenya posa sa main contre son cœur en s'inclinant légèrement par politesse.

« C'est un honneur pour le peuple elfe, qui saura ainsi voir se développer les qualités entre nos peuples. »

Argumenta alors l'Altaliel avec un doux sourire en commun également. C'était surtout un message pour tout le monde, alors elle ne pouvait parler l'elfe. Il y avait des mots qu'il fallait prononcer, même s'ils étaient attendus, car c'était une façon de sceller une amitié, d'amener dans le sens du régent.

« Avec plaisir sir, hé pense que nous en avons terminé. »

Parla alors doucement la voix des elfes en elfique en direction du régent. Elle ne doutait pas de l'importance de l'empereur humain, de son pouvoir sur son peuple et quelque part, cela l'arrangeait bien ce changement. La manière dont Ostiz dirigeait son peuple ne la regardait pas tellement, car elle se battait pour un seul peuple, les elfes. Un dictateur n'était pas une bonne chose, mais le régent semblait être une personne honorable vu les signaux envoyés par ce dernier.

« faites comme vous l'entendez, et profitez de cette soirée. »

Dit alors Elenya avec un sourire à une personne se la délégation elfique. C'était un message assez clair comme quoi elle allait se rendre à un discussion privée avec le régent. Les mots d'ordre avaient été clairement mis au point précédemment afin qu'il soit courtois et positif lorsque la horde d'obligeants viendraient faire connaissance avec les elfes. Elle invita du regard le capitaine de la Garde impériale à la suivre plus avant pour la discussion privée. C'était un signe qu'elle lui faisait assez confiance pour entendre des sujets qui ne devaient pas sortir de la pièce. Elle ne craignait pas pour sa sécurité, elle se trouvait en terres amies, c'était simplement de circonstances. Elenya s'installa alors tranquillement dans une noble posture dont elle avait le secret sur un siège face au régent avec un doux sourire. Elle nota la qualité de l'endroit, qui marquait également le respect et l'importance de cette entrevue. Si la politicienne voulait montrer le dénigrement de quelqu'un, elle le recevrait dans un piètre endroit après tout.

« Avec plaisir, je vous en prie surprenez moi. »

Répondit alors l'elfe d'une manière polie et pour inciter le régent à proposer les boissons locales, qu'elle ne connaissait guère. Elle espérait rien de vraiment alcoolisée, sinon elle resterait prudente, les elfes n'étaient pas connus pour leur résistance à l'alcool à part peut-être certaines impératrices de sa connaissance, mais ce n'était pas le propos ici.

 « Pour commencer avec des sujets plus légers, je pense qu'il faudrait pour le développement de nos deux sociétés, se mettre d'accord sur une avancée commerciale mutuelle. La guerre va coûter chère, et aider les échanges, les favoriser, y contribuer même avec une plate-forme d'échange commerciale serait une bonne chose. »
  
Commença alors par dire la jeune femme elfe avec un léger sourire.

 « Nous avons remarqué une recrudescence des actes illicites à nos frontières avec votre royaume. Je pense que l'arrivée des elfes dans les montagnes ont dérangés quelques mauvaises habitudes de certains groupes dissidents. Nous avons bien déployés ses forces de sécurités, mais je pense qu'un meilleur échange mutuel d'informations à ce niveau là serait une grande avancée pour la sécurité de nos deux royaumes. Nous pourrions partager nos informations, procéder à des opérations communes, et d'autres choses dans ce goût là. Qu'en pensez vous ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Empty
MessageSujet: Re: Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Diplomatie (Pv Elenya et Eintaris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti : Repenser la diplomatie [Alterpress]
» [Diplomatie] Les Ambassadeurs, les Traités, les petits fours
» Tourisme en Haiti ?
» La diplomatie des Epices [PV Kahina d'Ys]
» Diplomatie sous pression.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Gloria la Rescapée :: Palais impérial :: Premier étage-