Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Escarmouche 1 [Mini-intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dracos Honoris
Dracos Honoris
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Left_bar_bleue0/0Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty_bar_bleue  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMer 4 Aoû 2010 - 12:25

Cliquez sur ce spoiler pour voir la position géographique du village :

Spoiler:
 

Le village est minuscule (200 habitants pour rappel) et construit tout en bois, les habitations sont sur pilotis. Il s'agit d'un village de pêcheurs peu habitué à avoir de la visite sauf pour le négoce (vente de poisson et achat de tout ce dont ils peuvent avoir besoin). La grande majorité des familles possèdent au moins une embarcation, les maisons étant toutes proches de la grève, elles sont souvent amarrés non loin.

Les océaniens sont des gens de grande taille durs à la tâche et courageux. Ce sont des marins dans l'âme et ils ont rarement froid aux yeux. Mais bien sur ils n'ont jamais été confronté à une menace comme celle là, qui sait comment ils vont réagir en sachant leurs familles en danger ?
Sur les 200 habitants il y a environ 80 à 100 hommes (pêcheurs, gardes, paysans etc...), le reste étant les femmes, les enfants et les vieillards.

Les vampires sont une petite cinquantaine. Femmes et hommes plutôt guerriers, plus ou moins affamés. Ils ne sont pas tous très disciplinés (d'autant qu'ils ont soif) mais ils savent qu'ils doivent se nourrir au stricte minimum et transformer le plus de gens possible. Pour cela ils tenteront de faire des prisonniers (après avoir mordu souvent, ils emmèneront les blessés).

Elrorad Rebryn commande les troupes assisté de Adryne (si besoin ils recevront des mps pour leur expliquer que faire). Lorenz prendra le commandement à son arrivé, pendant le rp donc.


Les instructions et les tours de jeu sont dans ce topic

Bon jeu à tous !


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeJeu 5 Aoû 2010 - 15:46

Elrorad était satisfait, et impatient, la cible était a porté mais il devait encore attendre. Cela faisait deux jours qu'il avait quitté le royaume, avec l'armée de son maitre, et la faim et l'envie de tuer le mettait sur les nerfs. Tout avais commencé quant les espions avait rapporté qu'un elfe avait attaqué le mage privé de la famille impérial, l'argenté avait immédiatement compris que c'était la l'œuvre du prince des vampires, et il avait immédiatement mis l'armée en marche. Apres avoir sélectionné les guerriers les plus loyaux à son maitre, le tuer et Adryne avait guidé leurs troupes jusqu'a la surface. Le voyage jusqu'a L'océane c'était dérouler sans trop de problèmes. Le plus dur, pour le bras droit et son second, avait été de maintenir la discipline dans leurs rangs de vampires assoiffé de sang. Il avait du en réprimander plusieurs de façon assez sévère pour qu'ils finissent par lui obéir sans trop discuté.

Malgré que tout ce fût relativement bien passé jusqu'ici, Elrorad était assez inquiet. Juste avant leurs départ, il avait appris que ce traitre de Kylian avait libérer Héraut, et l'argenté se demandait comment son dieu vivant réagirais face a cette nouvelle. Pour calmez la colère de son prince, le bras droit avait tout intérêt a ce que l'attaque de cette nuit se passe bien, sinon il savait que l'ancestrale se défoulerais sur lui et c'était quelque chose que l'assassin voulait éviter à tout prix

Alors que le soleil se couchais sur le village d'océane, Elrorad et ses troupes se terraient dans des grottes qui se situaient non loin du futur champ de batailles, et attendais avec impatience que l'astre maudit disparaissent pour pouvoir lancer l'assaut dans les meilleurs conditions possible. Les guerriers vampires étaient tous excité comme des puces, il aurait pu faire un discours, mais dans leurs états ils n'entendraient meme plus ce qu'il pourrait dire. De toutes façon ils ce qu'ils devaient faires : attendre la nuit pour lancer un assaut éclaire visant a transformé un maximum d'habitants en vampires. Le tueur leurs avaient expliqué en long et en large qu'il devait éviter de vider leurs proies, sous peine d'être sévèrement punis, et il espérait qu'ils se souviennent de ses consignes pendant l'attaque.

Elrorad jeta un regard lourd de sous-entendus à son second, qui avait l'air encore plus excité et impatiens que les troupes. L'argenté craignait qu'Adryne, qui avais quelques problèmes mentaux, craque et se mettent à ne plus reconnaitre ses alliés de ses ennemis et qu’il se met a leur sauté tous a la gorge. Le tueur espérait que son nouvel ami se sert de son expérience, acquis lors des batailles qu'il avait livrées par le passé, pour résister à la folie. Comme le bras droit de Lorenz ne pouvait rien faire pour l'aidé, il préféra se terre, et attendis silencieusement que la nuit, qui s'annonçait des plus sanglantes, daigne tomber sur les terres des humains...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeJeu 5 Aoû 2010 - 17:06

Tout c'était enchainé plutôt rapidement, il faisait paisiblement le mort dans la caverne qu'il avait acquis dans la nouvelle partie du royaume vampirique, broyant du noir à n'en plus finir sur les différents évènements ayant eu lieu dans le laps de temps qui l'avait conduit à sa présente situation, maudissant Lorenz de son ambition, maudissant Elrorad de son attrait et se maudissant d'être si abrutit d'ennuis qu'il avait rompus son serment de ne plus avoir affaire aux autres sangs froids pour aller servir de soutien au bras droit d'un psedo prince des vampires qu'il aurait volontiers noyé sans le moindre remord si il avait été un peu moins fort, un peu moins intéressant et un peu moins mort, car tout compte fait il était assez difficile d'expédier de vie à trépas un être ayant déjà vu l'autre coté de la ligne, laquelle il ne savait pas mais il voyait très bien tout cela comme une course à qui aller mourir en premier. Il avait horreur de voir les faces d'outre tombe de cette prairie souterraine de vampires, il avait horreur de devoir faire des rond de jambes devant le conseil, conseil qui passerait lui aussi l'arme à gauche pour de bon si ils continuaient de le traiter comme un dangereux psychopathe assoiffé de sang, ce qui soit dit en passant était la plus exacte vérité même si il ne l'admettrait pas de lui même, il avait horreur de l'obscurité terreuse des galeries qui l'imbibait de la nostalgie du noir abyssal des véritables profondeurs, il regrettait ses ruines bien aimé même si il avait quelques compensation à avoir accepter de donner un coup de main à son ancienne connaissance mais la encore il ne l'admettrait pas de son plein grès. Non officiellement il se plaignait du service absolument déplorable de la pension tout frais compris et cela à qui voulait l'entendre, peu de monde bien entendu puisque la plupart s'enfermait dès qu'il passait près d'eux, il n'y avait guère qu'avec Elrorad qu'il s'entendait bien et les raisons étaient très simple, il était un guerrier, il n'aimait pas les elfes, il aimait les batailles et si on faisait abstraction de son fanatisme allant à l'encontre de l'idéale de l'ainé le jeune vampire était tout à faite charmant, celons ses critères bien entendu. Toujours est il que c'était en cette journée vampirique qu'il avait vu arriver un Elrorad ravit qui lui annonça de but en blanc qu'ils, lui et l'armée, partaient en balade sur la cote pour une petite soirée salade entre amis, ou du moins ce fut ainsi qu'il le comprit au travers du babillement enthousiaste de l'argenté parlant de l'attaque d'un conseiller humain, d'un elfe (fait étrange pour l'ainé qui avait pourtant comprit que l'autre avait ce peuple en horreur ) et de son maitre qui aurait déclenché son plan, bref adryne n'avait écouter que d'un quart d'oreille et n'avait montrer de bonne volonté qu'en entendant Elrorad parler de carnage, il avait donc sauté sur ses pieds, empoigné son épée et avait suivit le jeune vampire en refusant catégoriquement de rester à surveiller le royaume et tant pis si messire Kylian aux grands principes humains mais si peu efficaces en action décidait de pointer le bout de son sale petit nez dans les galeries d'où il était désormais aussi, si non plus, exclut que lui même, même si l'ainé ne croyait pas que ce lâche bien trop faible daigne leur faire le plaisir d'une exécution sans chasse après son petit coup d'éclat.

Il avait trépigné pendant des heures alors que l'argenté sélectionnait ceux qui allait les accompagner, beaucoup trop lentement à son goût et lorsque enfin la petite armée fut prête il bondit et détala vers la sortie avec la vélocité d'un lapin de garenne devant un prédateur, fonçant dans les couloirs sans un regard en arrière jusqu'à ce qu'ils débouchent à l'air libre. La plaine n'avait rien d'attrayant en cet instant, en faite rien n'était attrayant à présent que sa soif de bataille était éveiller, il ne voyait plus rien en dehors de son objectif, il ne sentait plus rien en dehors des possibles pulsations de cour autour de lui, il pouvait presque sentir la saveur du sang en avance tandis qu'il s'imaginait plongeant dans une orgie de sang, de peur et de tourment. L'heure de la soupe était enfin arriver et peu importe les autres vampires, il aurait le premier sang que ça leur plaise ou non,il avait trop attendu cette heure fatidique, il avait trop salivé en s'imaginant la scène, il tremblait sous l'effet de l'excitation et d'une faim rugissante. L'ainé ne surprit personne en se lançant vers le village sans la moindre sommation et il aurait continué même de jour si ne l'avait pas retenu, même le soleil n'était rien en comparaison de son envie de sang, il préférait griller que d'attendre encore mais se laissa finalement convaincre en grondant et en sifflant, promettant des morts toutes plus atroces les unes que les autres si il était retardé encore dans sa folie. Et les choses ne s'était pas arranger une fois à destination, il bouillait tellement qu'il ressemblait à s'y méprendre à un chaudron trop plein, il bougeait des heures pour évacuer l'énergie puis restait dans la position du penseur, puis regardait Elrorad et recommençait à faire les cents pas en grognant dans sa barbe... l'un des soldat vampire avait bien approcher mais avait finit par lui servir de repose pieds après qu'il lui ai appliquer une série de coups bien placés ayant eu pour effet de lui faire rendre hommage au sol poussiéreux de la caverne où ils se terraient comme des gerbilles apeurées. Mais même cette petite rixe n'était pas suffisante pour le calmer et il voyait de plus en plus rouge, tremblait comme un arbre sous le vent et jetait des regards de prédateurs sur les silhouettes des autres vampires et montrant les crocs, il avait une furieuse envie de mordre quelque chose même si il s'agissait d'un allié, et même ses exercices de catharsis ne l'aidait pas à contenir son envie de carnage tout juste réussissait il à reconnaître ses compagnons comme autre chose que des proies, tout juste parvenait il à ne pas rugir de frustration devant l'attente à rendre fou... quand à Elrorad il était si calme et silencieux qu'il donnait envie à l'ainé de le secouer comme un prunier dans l'espoir d'en tirer une réaction quelconque, il était silencieux et semblait attendre, une vrais statue, Adryne gronda, mécontent, il n'avait même pas la possibilité d'occuper le temps avec l'argenté... il poussa un gémissement de frustration et d'agacement se planta devant l'entrée de la grotte en observant l'extérieur où le soleil descendait peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeVen 6 Aoû 2010 - 10:26

Anynduil pouvait sentir d’ici l’odeur salée de l’océan. Cela faisait assez longtemps qu’il marchait en direction du petit village de L’Océane, un village de pêcheurs, n’excédant pas les 200 habitants, et quasiment aux limites de la Vampirie, le but de son voyage. Le Rôdeur avait l’intention de s’y aventurer une nouvelle fois, car les rumeurs sur les vampires étaient devenues de plus en plus importantes. L’Océane était sa dernière escale, où il se réapprovisionnerait, avant de partir dans le territoire le plus dangereux de tout Armanda.
Le Soleil se couchait, et était devenu le magnifique globe rouge-orangé, que toute personne aimait à voir et admirer. Non loin, il pouvait voir la fumée sortir des cheminés du village, et quelques chandelles s’allumaient déjà derrière les fenêtres. Il y passerait deux jours, afin de tout bien préparer et de ne rien oublier, car sinon, il devrait s’exposer pour chasser et faire cuire sa viande. Et il préférait éviter cette situation le plus possible.

L’elfe passait au-dessus d’un réseau de grottes, où il crut entendre des voix. Il s’arrêta, et s’allongea silencieusement au sol pour écouter. Les grottes étaient à cinq mètres au-dessous de lui, mais il sentait des vibrations, comme si beaucoup de personnes bougeaient à l’intérieur. Son instinct l’avertit d’un danger proche, mais il devait aller voir. Peut-être s’agissait-il seulement d’une famille d’ours, même s’il avait du mal à concevoir qu’un ours s’installe près de l’océan. Des loups peut-être ? Lentement, il progressa pour descendre, évitant au maximum de se faire voir.

Arrivé en contrebas des grottes, et caché derrière des buissons, il crut apercevoir le mouvement d’une cape. Non, de beaucoup de capes. Et il entendait des murmures. Quels genres de personnes pouvaient attendre, dans une grotte, la nuit ? Non, ce n’était pas possible ! Et pourtant, certains avaient des capes, et l’on était au crépuscule. La nuit allait bientôt tomber.
Impossible voyons. Les vampires n’étaient pas assez nombreux pour attaquer un village de l’Empire… Qui n’avait pas de gardes. Il lui fallait confirmation. Il avait vraiment un horrible pressentiment. Ce pouvait être seulement des brigands. Oui, c’était ça.

Il se rapprocha encore plus, conscient que quelque soit la nature du danger, il était en train de jouer dangereusement sa vie. Il s’arrêta et observa. Any entendit un gémissement, apparemment de colère, et il vit qu’une des personnes s’était plantée devant l’entrée d’une grotte et regardait le soleil descendre. Sans savoir comment ni pourquoi, le Rôdeur reconnut en lui un vampire. Tout dans ses membres et dans son attitude le disait. Il n’y avait pas de vent, mais il n’était pas à l’abri que le vampire le sente.

D’abord lentement, puis rapidement une fois qu’il fut certain que personne ne le verrait, Anynduil partit vers le village en courant. Il n’avait pas une minute à perdre. Il devait trouver le responsable pour le prévenir du danger et de l’horreur qui ne tarderait pas à déferler sur ce hameau côtier. Le Soleil descendait de plus en plus. Il ne lui restait que très peu de temps. A son arrivée, il se dirigea vers la première personne qu’il vit.



« Toi, conduis-moi au responsable du village. Vite ! »


L’agacement devant la façon dont l’elfe lui avait parlé s’effaça lorsqu’il vit l’expression de son visage. L’homme, qui profitait des derniers rayons de lumière pour recoudre un filet de pêche, se leva et l’amena dans la taverne. A l’intérieur, il lui montra une table, où était attablé un homme de carrure très imposante. Anynduil se dirigea presque en courant vers lui. Son guide lui avait appris qu’il s’appelait Merwyn Alavir.


« Vous ! Vous êtes le chef du village ? Bien. Ecoutez-moi sans poser de questions, je vous prie. Le temps nous est compté. Dans les grottes, autour du village, se trouvent des vampires, je ne connais pas leur nombre exact, mais ils m’ont l’air nombreux. Le Soleil ne se couchera complètement que dans quelques minutes. Il faut appeler tout homme, âgé de plus de 15 ans, à prendre une arme et organiser une défense, et préparer l’évacuation des femmes et des enfants. Il faut également envoyer un messager à la garnison la plus proche. »


Il avait parlé sans reprendre son souffle, et donc respira un grand coup à la fin de sa tirade. Il espérait seulement qu’ils auraient le temps de tout faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeVen 6 Aoû 2010 - 13:02

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Therock
Merwyn Alavir

Voilà une exelente journée qui tirait à sa fin! Aprés de longues heures de travail à la forge, quoi de mieux que de pouvoir se prélasser avec ses amis au bar, accoudé à une table devant un verre à rire et à charmer ses demoiselles! Non vraiment, la vie ici vallait tout l'or du monde!
C'est donc avec une surprise non dissimulée qu'il observa l'elfe qui déboula dans l'auberge accompagné du vieux pêcheur Baal! Qu'est-ce que ce phénoméne avait bien pu trouver encore comme bêtises pour amuser la galerie?
Merwin laissa tout de même l'elfe parler, de toute manière il débité son discour à une vitesse tellement hallucinante qu'il n'aurait pas pu l'interrompre! Son intervention jetta un froid dans toute l'auberge et un silence gêné s'installa. Tous avaient le regard braqué sur l'elfe et Merwin, chacun attendant une réaction de la part de l'homme qu'ils considéraient comme leur meneur.
Souhaitant rompre la glace, Merwin commença par éclater de rire, un rire celébre dans le village car tout le quartier en profitait tant il était fort.


"Ha! Des vampires hein? Ca métonnerais! Voilà des centaines d'années que nous vivons non loin de ces bestioles et ils n'ont jamais osé s'approcher de nous!"
Son regard perçant fixait l'elfe, mais ce dernier n'avait vraiment pas l'air de plaisanter! Et alors qu'un rumeur commençait à parcourir toute l'auberge, Merwin comprit qu'il disait la verité.
Il se redressa alors, telle une montagne imposante, son visage ayant retrouver un air grave et serieux qu'il ne prenait que rarement.

"Trés bien... Silence!!!" Il n'eut pas besoin de se répéter, et toutes les oreilles se tendirent vers lui. "Si ces maudits nous cherchent, ils vont nous trouver! COBAAANN!!" hurla-t-il à l'intention de son apprentit qui se trouvait certainement à l'autre bout de la rue.
La voix du forgeron portant loin, un petit jeune avec une épaisse tignasse brune arriva trés vite. Merwin reprit bien vite son discours avant que la panique ne gagne le village. Si cet elfe avait dit vrai, il fallait agir rapidement, et ce avant le coucher du soleil!


"Baal tu rassemble les femmes et les enfants qu'ils se tiennent prêt à partir se cacher dans les grottes des calanques dés que possible! Prend quelques hommes avec toi et dés que nous ferons diversion, il faudra qu'ils aillent se mettre à l'abri dans le village voisin au petit jour! Coban, je veux que tu rassemble toutes les armes qu'on peut avoir à la forge! Que tous ceux qui peuvent se battre se trouve une arme, ou au moins de quoi defendre leur vie! On va les attendre au niveau de la fourche prés de la ferme du vieux Gilian et on va barricader la route avec ses charettes. Baal tu va donner ton cheval à ton fils, c'est le plus rapide du village, qu'il fonce jusqu'à la garnison pour aller chercher des renforts!
On ne va pas se laisser faire comme ça!!"
conclut-il en levant un poing serré, symbole de victoire, pour tenter de donner un maximum de moral à ses troupes d'infortune.

Il n'était pas facile de plannifier une telle defense en si peu de temps. Certe Merwin avait fait ses classes, il avait quelques notions militaires, mais il n'avait jamais voulu s'engager réélement, preférant le calme de son village et sa grande passion: le metal!
Notre homme se retourna vers l'elfe et lui parla à voix plus basse :

"J'espére vraiment que vous vous êtes trompé, mais dans le cas contraire, je vous suis reconnaissant de nous avoir prévenu... Puis-je vous compter parmi nos rangs? " Merwin était un homme bourru, et placé à côté de l'elfe, la difference était frappante! Mais il était tout à fait capable de mettre sa fierté de côté pour demander de l'aide, aussi providentielle soit-elle!

Car en y reflechissant, sur les quelques deux cent habitants, il n'y en avait peut-être que la moitié sur laquelle il pouvait compter! Sans oublier que tous n'étaient pas en état de se battre, ou qu'ils ne possédaient pas d'armes adéquates! Mais qu'importe, le village était rempli de pêcheur endurcis, fier et courageux, quitte à se battre avec des fourches ou des pieux improvisés, ils ne se laisseraient pas attaquer comme ça! Ils tiendraient un siége durant des semaines s'ils le fallaient! Et en cas de coup dur, ils connaissaient assez la région pour pouvoir évacuer un maximum de personne, ou au pire, les cacher dans les multiples grottes formés par l'océan dans lesquels les enfants avaient l'habitudes de jouer et de s'y cacher. L'odeur d'eau salée et le bruit des vagues et du ressac parviendrait peut-être à camoufler leur presence!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeSam 7 Aoû 2010 - 10:49

Musique d'ambiance : Hans Zimmer - thème USS Alabama

___________________



Le silence s’était fait dans la salle. Anynduil ne quittait pas Merwyn des yeux. Pourvu qu’il le croit. Hélas, l’homme éclata d’un rire fort, très fort. L’elfe sentit un profond abattement le gagner. Soudain, en voyant l’expression plus que sérieuse, avec une pointe de désespoir dans les yeux, il comprit que son étrange interlocuteur ne plaisantait pas. Son visage devint brusquement sérieux, et il demanda le silence. Les murmures se turent aussitôt. Il dit une phrase d’encouragement, puis hurla un nom d’une voix comme Anynduil n’en avait jamais entendu. Tout le village avait dû l’entendre. Un jeune adolescent, aux cheveux bruns, rappliqua aussi vite qu’il le put. L’apprenti de l’homme sans doute sui, comme il le découvrirait plus tard, était forgeron. Merwyn donna des ordres à ses hommes. Certains allaient évacuer les femmes et les enfants, d’autres allaient ériger des barricades deveant la ferme du vieux Gilian, le fils de Baal allait partir demander des renforts, et Coban, l’apprenti, retourna à la forge chercher des armes.
L’effervescence gagna le village, qui devint plus agité que le jour. Ceux qui étaient présents dans la taverne se levèrent et commencèrent à sortir. Merwyn se retourna dans sa direction, et lui dit d’une voix basse, qui lui parut incroyable, après l’avoir entendu parler de cette voix forte :



"J'espére vraiment que vous vous êtes trompé, mais dans le cas contraire, je vous suis reconnaissant de nous avoir prévenu... Puis-je vous compter parmi nos rangs? "


Any aussi espérait s’être trompé. Hélas, ce n’était pas le cas. Mais il n’allait pas les laisser seul. Non, il se battrait avec eux. L’elfe regarda cet homme qui, quelques instants auparavant, savourait le repos après une bonne journée de travail. D’un air décidé, il lui répondit :


« Mon arc est vôtre, Merwyn Alavir. Puis, réfléchissant, il rajouta : Je connais votre nom, mais vous ne connaissez pas le mien. Je suis Anynduil, fils de Nenduil Linwëlin. »


L’elfe s’inclina à la manière elfique et, sans un mot de plus, sortit de la taverne. Quelques hommes en arme escortaient une colonne grandissante de femmes et d’enfants. Le jeune Coban, lui, était devant la forge et distribuait des armes à tous ceux en état de se battre. Des épées, des haches, quelques lances… Mais il ne vit pas d’arcs. Dommage, une bonne batterie d’archers aurait été appréciable, mais tant pis. Ce combat serait essentiellement du corps à corps.
Des hommes faisaient leurs adieux à leur famille. Il éprouva un pincement au cœur en pensant que, malheureusement, et malgré leur bravoure, ils ne reviendraient pas tous. Combien de famille y aura-t-il encore de déchirées par les guerres ?

Anynduil suivit les hommes en arme qui se dirigeaient vers la ferme de Gilian. A cet endroit, la toute faisait une fourche, et les Océaniens faisaient un barrage de charrettes. Il y en avait assez pour la bloquer entièrement. Des ordres étaient aboyés, et l’on repositionnait telle ou telle barricade qui n’avait pas la bonne position. Les vampires seraient sans doute surpris en voyant que les villageois qu’ils avaient prévus d’attaquer les attendaient de pied ferme. Intérieurement, l’Ombre Elfique remercia les Esprits de l’avoir fait passer, avant la nuit, près des grottes où ils se terraient. S’il était arrivé plus tard, le village n’existait plus, ou presque.
Le fils de Baal monta sur le cheval de son père, après avoir fait ses adieux à sa famille. Il hurla un « Laissez-nous en pour le retour, les gars. Battez-vous bien. » Ce à quoi ils répondirent par des cris de guerre. Le cavalier éperonna sa monture, et partit en direction de la garnison militaire la plus proche du village côtier.
Mais il sentit qu’un étrange sentiment le gagnait, en voyant ces hommes, qui n’avaient pour certains, jamais tenus d’armes, se battraient jusqu’au bout. Ils avaient peur, comme lui, mais ils ne se laissaient pas submerger par cette même peur. Ils la combattaient et l’enchaînaient à l’intérieur d’eux-mêmes.
Ces hommes étaient fiers, et ils ne laisseraient pas les vampires détruire leur foyer sans réagir. En cette heure, ils étaient plus dangereux que n’importe quelle armée humaine ou elfique entraînée. Beaucoup plus. D’être acculé au mur, en sachant que l’on ne peut, que l’on n’a pas le droit d’échouer, vous donner accès à des ressources insoupçonnés dans les profondeurs de votre esprit. Et les Océaniens y avaient maintenant accès. L’elfe, bien que ne les connaissant pas, fut fier de combattre à leurs côtés. Maintenant, rien ne les arrêterait avant la fin.
Anynduil se dirigea vers les dernières charrettes que l’on mettait en place, et aida à les positionner.
Lorsque tout fut prêt, il alla se mettre en position près des villageois. Il sortit son arc et encocha une flèche, sans encore tendre la corde. Le silence avait envahi le village. Les dernières lueurs du Soleil faiblissaient. Il n’y avait plus que quelques secondes à attendre avant que l’Enfer ne déferle sur eux. Un homme priait à sa gauche, mais des flammes brûlaient dans ses yeux. Une résolution à toute épreuve était gravée sur leur visage.
Le Soleil disparut complètement. Au loin, les vampires se mettaient en route. La nuit allait être longue et sanglante.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeDim 8 Aoû 2010 - 19:59

Il tenait sa position depuis près d'une heure, foudroyant la grosse boule flamboyante du soleil qui descendait à la vitesse... d'un colimaçon, autant dire que chaque seconde supplémentaire décuplées les risques de voir l'ancien vampire se mettre à hurler de rage en partant sus à l'humain sans plus de précaution, il en avait assez, ASSEZ, et peu comportait les ordres, les stratégies et tout le damné discourt pour les troupes, il n'en avait fichtrement rien à faire / tu a toujours été un fanatique de stratégie ne ment pas /... Il retint un gémissement, de désespoir cette fois, et se prit la tête entre les mains, entortillant ses mèches couleurs d'os entre ses doigts et s'affalant sur un morceau de roche, sa crinière tombant devant ses yeux tandis qu'il se courbait en avant comme sous le coup d'une douleur terrible / Pffff arrête le numéro du martyr tu ne sent rien du tout /... il tenta d'inspirer avant de se souvenir qu'il ne respirait plus /dommage l'air est délicieux / il devait se calmer, il devait rester tranquille, sous contrôle, il se contrôlait, il était tout à faite capable de se contrôler, il le faisait depuis des centaines d'années / Mais bien sûr, continu donc de réciter ta litanie, à ce rythme tu va tout faire raté, tant mieux ! / Il ne devait surtout pas faire raté cette opération, c'était le coup d'entrée dans l'aire du sang et de la peur, il devait faire en sorte que tout ce passe bien, rester calme, rester maitre de soit, montrer l'exemple, il était bien plus âgé que la quasi totalité, si il ne tenait pas en place les autres ne ferait pas mieux, et en plus il se voyait mal annoncer à Lorenz que l'attaque avait échouer par sa faute, il avait le sentiment que l'ancestrale n'allait vraiment pas apprécier / au contraire ! Il sera tellement heureux qu'il te donnera exactement ce que tu veut, la mort / rien ne valait de tenter une telle... folie. Et pourtant même la voix de la raison, et accessoirement la voix de son bourreau, ne pouvait tempérer ses ardeurs guerrières, une fois le mécanisme enclenché il n'y avait pas le moindre moyen de l'arrêter, il voulait du sang et il aurait du sang ! /Tu va encore en vomir la moitié idiot / Il allait mordre et tuer autant qu'il lui plairait jusqu'à que le petit village soit emplit d'une mer de corps et de sang, il allait rappeler aux mortels le véritable sens du mot horreur / j'ai déjà entendu ce discourt, tu va encore t'enfuir ? / Mais ce satané soleil n'en finissait pas de trainer et ces satanés jeunes idiots en train de couiner dans son dos qui allait bientôt finir en petit cube tant leurs signes d'impatience excédaient l'ancien, ils pouvaient bien attendre ces petites souries, ils n'étaient rien de plus que des pions dans le jeux d'un Tyran à l'ambition démesurée / parce que toi tu n'est pas comment eux ? Tu ne lui tiendra pas tête et nous le savons bien / Il pouvait très bien apporter la ruine seul et s'en sortirait parfaitement bien, ce n'était pas une bande d'animaux un peu plus intelligent que la moyenne qui allait lui échapper /Tu était l'un des leurs autrefois /...

Il jeta un regard mauvais vers Elrorad et le reste des vampires et croisa les bras contre sa poitrine en souffla comme une forge, il tremblait toujours, pire sa Némésis intérieur venait de refaire surface et à présent il devait jouer à la fois sur son esprit et sur ses pulsions sanguinaire... un véritable bonheur /Oh si peu... / Il retire l'un de ses gants et mord profondément son poignet, par chance il n'avait pas choisit celui qui guidait son arme, et enfonça ses dents au maximum et fermant les yeux pour essayer d'expulser ce qu'il sentait frémir en lui, le dragon de la faim sans fin, le dragon qui se lovait dans son estomac pour remonter tel une plante grimpante le long de sa colonne vertébrale pour se loger dans son esprit et y instiller les prémices d'une fête de la cruauté et du sadisme que son hôte portait au niveau d'art depuis de nombreuses années, comment le moindre d'entre eux pouvait il comprendre... ils n'avaient ni l'expérience, ni l'état d'esprit pour comprendre les subtilités d'une œuvre telle que celle qu'il offrirait à la nuit / Une boucherie sans nom voilà de quoi il s'agit /... et quel ironie ce serait si il abattait assez d'humains pour offrir une petit blague de son crû à Lorenz, il allait bien rire de voir l'expression de l'ancestral lorsqu'il verrait que la prédiction de l'ancien humain venait de devenir réalité / et si il prend ça comme une marque de soumission ? /... Il allait travailler l'idée, un peu d'humour lui ferais le plus grand bien. Mais en attendant le problème de son manque de calme se posait toujours, pire un problème encore plus sérieux venait de s'ajouter dans la liste et il changea de position, inconfortable et nerveux /Ne reste pas là idiot, tu est en train de manquer la mise en bouche /...

Il bondit devant l'affirmation alléchante de la voix, alléchante et inhabituelle... il examina les environs mais ne trouva rien, puis faiblement, lointain, un battement au rythme singulier lui parvint. Il bondit hors de la caverne sans un regard en arrière et glissa le long de la pente rocheuse avant atterrir sur l'herbe avec un cliquètement d'armure., il observa une nouvelle fois les environs, le palpitant se déplaçait, il était rejoint par un cœur animal... les silhouettes noires dans le village n'était pas nombreuse, le hameau ressemblait à une bergerie remplit d'agneaux innocents /que tu va égorger sans le moindre remord /... le vampire ne comprit pas bien ce qui grimpa subitement en lui mais il se mit à courir comme un désespéré le long de la coté surplombant le rivage, contournant le village tandis que le vent fouettait son visage et faisait volé sa crinière et sa cape jusqu'à ce que...

/... Est tu au courant que tu a deux pieds gauches ? /

Il ne put que donner raison à la voix, il fallait quand même le chercher pour tomber d'un si petit balcon naturel et finir sa course dans le sable de la plage. Il avait l'air fin le redoutable vampire ! /je te le confirme, continu comme ça et les humains vont te mettre une couronne de fleures sur la tête / Il eu un léger rire irrité et se redressa en observant l'horizon, remit un peu d'ordre dans son matériels et grimpa de nouveau à l'assaut de la plaine en maudissant les cavités naturelles des lieux dans un langage si ordurier et imager qu'il en était fascinant, au loin une ombre minuscule sortait du village / un émissaire, On pari qu'il va demander de l'aide ?/ Pas besoin de parier, il en était sûr et certain et repartit au grand galop pour intercepter le messager, profitant de la nuit tombante pour se confondre avec les ombres... il nota vite qu'il s'agissait d'un cavalier, et jeune avec ça, et il remonta sa capuche de cuir pour cacher ses mèches bien trop visible dans la nuit en faisant le moins de bruit possible en se rapprochant, l'humain avait cesser de bouger, sa monture semblait réticente... Le vampire s'approcha tel une panthère, sans bruit avant de tirer son épée et de l'abattre dans le vide, créant un souffle d'air suffisamment puissant pour faucher la monture et envoyer le gamin au sol / Coup en traitre, quelle classe... / peut-importait...
Il s'avança à toute vitesse et plaqua l'humain au sol en l'assommant de la garde de son épée avant de planter les crocs dans son cou et d'aspirer en une grand succion, comme une sangsue géante, broyant la carcasse frêle entre ses bras comme un serpent étrangleur, le visage planquer contre la chair tendre du cou couleur de cuivre, griffant le corps disloquer /hey ! Et tes ordres alors ? Arrête ! / il se retira avec surprise et secoua la tête comme un chien en train de s'ébrouer, récupérant ses sens... et remercie sa voix de l'avoir remit sur le bon chemin. Le gamin n'avait pas perdu tout son sang, il allait souffrir... / exactement comme toi/ oui comme lui, une vie pour une vie, un petit vermisseau de vampire pour l'armé de Lorenz, il le traina dans un buisson et l'attacha solidement au cas ou il serait immuniser et ne se transformerait pas / Allons bon, tu voit ! Tu t'abaisse à écouter Lorenz... / La colère monta dans son corps, non, il n'était pas un larbin, Adryne Taranisaii n'était au service de PERSONNE... / ce n'est pas ce que tu montre / il rugit de colère et décapita sa victime encore sonnée, puis il se baissa et imbiba l'un de ses gants de liquide vitale avant de se le passer sur le visage et le cou... il sourit...

/ Le grand spectacle va enfin commencer /
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeDim 8 Aoû 2010 - 21:38

Elrorad patientait, non sans une certaine impatience, quant soudaient, Adryne partit en courant, alors que le maudit soleil n'avais pas encore disparus. L'argenté eu toute les peines du monde à maintenir la discipline chez ses soldat, qui voulaient suivre le second. Le tueur se fis un sang d'encre pour son ami, avait’ il vu quelques chose ? Avait’ il simplement craqué ? Et pourquoi ne lui avait’ il rien dis ? C'est avec la plus grande anxiété qu'il attendit que l'astre du jour disparaisse enfin. Quant le moment arriva enfin, le chef de l'armée de Lorenz dégaina son épée, et s'adressa aux troupes.

-Soldats, le temps est venu ! Souvenez vous, ne tuez quant dernière recours, il faut transformer un maximum d'humain pour notre armée ! Maintenant, chargeons ! Pour Le Royaume Vampirique ! Pour le Seigneur Lorenz !!!

Elrorad, a la tète de cinquante vampires assoiffé, sortirent en masse des cavernes et foncèrent sur L'océane. Le plan était simple : prendre de surprise le villageois dans leurs sommeille et en transformé un maximum pour grossir leurs rangs. Mais rapidement, les premières difficultés arrivèrent, un groupe important d'humains se trouvais a l'entré du village. Auraient’ ils été repérer pendant leur attente ? Retenant un juron, il se lança au combat, en criant pour stimuler les troupes.

La bataille d'océane commença. Elrorad déchainait toutes sa maitrise de l'épée, et achevant ses victimes en les infectant de son venin, tout en s'assurant que les guerriers vampiriques fasse de meme. Le combat s'annonçait long, les vampires était plus puissant, mais les humains plus nombreux. Ils gagneraient, l'argenté en était convaincu, mais cela allait prendre du temps et il y aurait des pertes. Il ordonna à ses hommes d'enfoncer les lignes adverse, tandis qu’une équipe réduite était chargé d'évacuer les humains infecter, afin d'évité que leurs congénères les achèves. Alors que le bras droit menait sa tactique, il vit un de ses soldat abattu par une flèche entre les deux yeux, les océaniens avaient donc des maitres archers dans leurs rangs ? Il mit alors à chercher le, ou les responsables, et vit par hasard, Adryne qui se précipitait pour les rejoindre, voila au moins une nouvelle rassurante. Le combat faisait rage, humains et vampires donnaient le meilleur d'eux mêmes, tandis qu'Elrorad cherchait l'archer qui avais déjà tué un de ses hommes et qui pouvait très bien recommencez si on ne l'arrêtait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMar 10 Aoû 2010 - 13:13

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Therock
Merwin Aldavir

Aprés s'être assuré du soutient de l'elfe et de son arc, Merwin s'effara à organiser les troupes. Répartir les hommes dans le village et leur donner des armes adéquates, ça, c'est fait! Maintenant il s'agissait de faire preuve de ruse, car aussi fort et courageux que pouvait se montrer un Océanien, il connaissait la réputation de ces buveurs de sang, leur force et leur cruauté n'avait parrait-il, pas de limites! Il faudrait donc mettre quelques piéges dans le village et à son entrée. Afin de camoufler l'odeur des villageois partis se cacher dans les calanques, il leur fit emnener deux moutons qu'ils abattirent et dont ils répandirent le sang non loin de leur cachette. Ainsi, si l'écume et l'odeur de la mer ne suffisait pas à masquer leur odeur, peut-être l'odorat des vampires serait troublé par l'odeur du sang des bêtes et qu'ils passeraient leur chemin!
Merwin rejoint ensuite son apprentit à la forge et prit son plus gros marteau en main. 5 kilos de fonte plus solide qu'un roc qu'il maniait avec une précision remarquable. Et oui, ces jolis muscles ne servaient pas qu'à impressionner ces dames! A sa ceinture il glissa tout de même une courte épée, vieux souvenir de sa petite formation militaire. On est jamais trop prudent!
A la forge il récupéra également du metal en fusion qu'il avait chauffé la journée et alla le disposer prêt de leur baricade. Si ils s'amusaient à s'approcher d'un peu trop pret, ils allaient se brûler les ailes! Ils leur jetteraient dessus sans la moindre pitié!

Il rejoint enfin le reste de ses combattants improvisé, fier de les voir tous ainsi réunit prêt à se battre pour défendre chérement leurs familles et leur village! Il posa sa grosse main sur l'épaule de presque tous en leur adressant un signe de tête encourageur. La nuit tomba, et des dizaines de petites torches s'allumérent. Ils arrivaient, sombres siloouhattes sinistres annonciatrices de mort. Il galvanisa une dernière fois ses troupes en annonçant que cette nuit, le seul sang qui allait couler serait celui de ces créatures de l'enfer!
Le combat fut terrifiant, des cris et des hurlement fusaient de tous les côtés! Ils y en avait trop, beaucoup trop! Le marteau de Merwin fendait l'air en écrasant, broyant tout se qui pouvait croiser sa route. Mais ces viles créatures étaient rapides, et elles continuaient d'avancer! Le gorgeron entendit une fléche sifflait en passant prêt de son oreille, pour aller se ficher directement entre les deux yeux d'un vampire. Se retournant pour voir d'où il venait, il aperçut l'elfe et lui adressa un signe de tête reconnaissant, et se lança encore plus ferocement dans la bataille, son ami Baal à ses côtés qui poussait des jurons d'un autre monde pour se donner du courage, un monologue que nous ne pourrons retranscrire ici... Ne sachant plus où donner de la tête tellement il y en avait, Merwin grimpa sur un côté de la barricade de fortune pour s'élancer en se jettant dans la mêlée, son marteau dans la main droite et son épée dans la main gauche, prêt à abattre les inconscients qui avait la prétention de s'attaquer à e
ux!

[Désolé je suis partie plus tôt finalement je répond vite pour que vous puissiez avancer! Pour le prochain tour mettez moi bien à la fin! Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMer 11 Aoû 2010 - 15:55

Il n'avait pas eu conscience de l'étendu qu'il avait dû parcourir pour attraper le messager, trop occupé qu'il était par l'idée de tuer et surtout trop occupé à essayer de se réconcilier avec la voix qui, à l'approche de la bataille, semblait avoir décidé de lui tenir compagnie /c'est que je m'inquiète pour toi !/ elle allait le faire tuer c'était sûr, ou du moins elle le ferait tuer si il arrivait à rejoindre la ligne de combat avant que les soldats d'Elrorad ne détruisent tous sur leur passage / Ils sont si faible, je suis certain que les humains leur donnent du fil à retordre / ils étaient dans leur éléments, la nuit était à présent noire et étant affamés ils seraient d'autant plus redoutables, même si les humains devaient se défendre il restait persuadé que la victoire serait au nom des vampires, et qu'Elrorad se ferait un plaisir de l'offrir à son maitre sur un plateau d'argent / Tu aimerait bien que le plateau te revienne hein / et tout irait pour le mieux jusqu'à la bataille suivante... et puis la suivante, et ainsi de suite jusqu'à la capitale humaine et à la foret elfique, jusqu'à l'accomplissement du rêve destructeur de Lorenz et de la fin d'un monde /la fin de tout Adryne, la fin de tout ce qui existe /. Il se souvenait de ses paroles à la sortie des galeries « Un nouvel ordre qui détruira les fondations du monde » il savait ses paroles justes, l'ordre que l'ancestral allait amener ne pouvait conduire qu'à la cendre et à la mort, et peu importait ce que tous les autres pouvaient bien dire il ne démordrait pas de ses idées, qu'il le pense un allié sûr et sincère mais au moment le plus propice il le détruirait et disloquerait sa conspiration comme un arbre dans une tornade /Tu n'en aura pas la force, tu pliera / Il en avait la force, il ne plierait jamais, il allait s'attirer les bonnes grâces de Lorenz et une fois qu'il aurait baisser sa garde /un coup en traitre, un seul mais un efficace /... Mais pour cela il devait tout d'abord offrir une victoire à son camp et pour cela il allait devoir retourner au village /le plus vite possible !/, il avait perdu bien trop de temps pour intercepter le cavalier, si seulement il n'avait pas eu la mauvaise idée de chuter sur la plage il aurait gagner une bonne distance et la route serait moins longue mais les choses étant ce qu'elles étaient / tait toi et cour /...

Et il couru, aussi rapidement qu'il en était capable, le sol défilant sous lui comme un rêve fou, il couru et couru même lorsqu'il perdit momentanément l'équilibre sur une pierre /décidément... / il se jeta en avant avec la rage et l'urgence d'un être fuyant la mort, mais qui en vérité venait pour en être le héraut et le porte drapeau. Les humains pensaient voir la morts dans les soldats vampires ? Qu'ils étaient bête et niai, il était la mort / tu est son esclave / et bientôt les humains allaient comprendre la véritable terreur que pouvait infliger les sangs froids / c'est toi qui a peur /... Il gouta le vent pour s'éclaircir les pensées, froid il était froid et portait un goût exquis, mélange de sang, de feu et de la peur des hommes, de la sueur de la bataille et de l'acier, une odeur qui lui fouetta la conscience bien mieux qu'une lanière de cuir, il accéléra encore et vit apparaître les bâtisses minables du village, illuminer par des flammes et ses oreilles furent assaillie par les hurlements et le bruit de l'acier / le voile de la mort viens de tomber, à nous de jouer ! / il ne fonça pas dans la mêlée comme il s'attendait lui même à le faire, tel un loup n'ayant pas manger depuis des jours, mais s'arrêta et observa la rixe avec attention, ses yeux bleu gagnant soudain une nuance céladon dans la lueur des flammes et un sourire étonnement ironique et dépareillé s'étendit sur ses lèvres. Dans son esprit la bataille entre la voix et sa conscience avait prit fin, mais malheureusement pour le vampire s'était la voix qui avait gagné et à présent c'était elle qui ordonnait et lui qui commentait intérieurement, il devait cependant avouer que pour une bataille cette solution était sans nul doute la meilleur, il aurait l'avantage du raisonnement au moins / tu n'est qu'un lâche doublé d'un calculateur, tu savait que je ne serait pas en état de te dire non après une course comme celle là / la lâcheté avait du bon parfois... il vit un instant Elrorad dans son champ de vision alors qu'il se trouvait encore à l'abri des ombres sans que quiconque ne l'est remarqué, il lui adressa un petit signe de tête un peu moqueur et détailla le combat, cherchant les failles dans les mouvements des humains, cherchant les proies les plus faibles et bientôt il en repéra une première sur qui il fonça en silence, slalomant entre les combattant sans les alerter avant de s'abattre sur le jeune homme à terre, plongeant ses crocs dans la chair /Tien messire ne retient plus ses beaux principes ? / en avalant une grande lampé de sang avant d'assommer sa victime et de plonger entre deux maisons pour recommencer à chercher des faiblesses / Tu est absolument terrifiant / une, puis deux, puis trois fois il recommença, distillant son venin maudit avant de se mettre à l'abri d'une représailles. Il laissait le combat direct aux soldats et se contentait de grappiller des alliés...

Il fut cependant surprit en voyant un colosse armé d'un marteau qui semblait très bien s'en sortir contre les bêtes au sang froid /Trop bien, arrache lui les tripes et oblige le à les manger, déchire son torse et fait lui voir ses poumons, coupe tout ce qui n'est pas vital et laisse le mourir comme ça, en regardant ses amis se faire tuer ou transformer ! / Il était problématique celui là, très problématique même, il fallait le neutraliser ou mieux en faire l'un de leur... il se rapprocha de l'endroit où la masse humain faisait tournoyé son marteau, rapide et furtif, faisant bien attention de ne pas être vu, puis lorsqu'il fut presque dans le dos de l'homme mais toujours dissimuler dans l'ombre il rassembla son énergie et joignit les mains devant son visage pour lancé le sort des aiguilles de douleur sur celui qu'il avait placé dans la catégorie des forgerons avant de lancé un second sort, paumes en avant, mains ouvertes, une brume des morts pour éviter les représailles / j'espère pour toi que ça va marcher, si non je devrais me battre /. Il ne voulait pas avoir à sortir son épée, il connaissait trop bien son pouvoir pour prétendre à la folie d'une telle solution, la lame noire produirait une énorme bourrasque dès que l'air entrerait en contact avec sa surface et tout ceux présent autour de lui seraient projeter à terre, humains comme vampires, et Elrorad était trop près, il risquait d'être prit dans le souffle magique, si il avait décider de couper la tête de la résistance il n'avait pas envie de voir leur tête à eux être coupée / Je croyais que tu ne l'aimait pas... / il était encore utile, le petit argenté...

Il eu un sourire et attendit la réaction de l'homme qu'il venait d'attaquer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 9:47

Musique d'ambiance : Howard Shore - La bataille des Champs du Pelennor (B.O. Le Seigneur des Anneaux)

___________________________



Les vampires n’étaient qu’une cinquantaine, mais ils étaient bien plus forts que la plupart des défenseurs de l’Océane. Un des leurs, en première ligne, attira son attention, du fait que c’était le seul, du moins de ce qu’il pouvait voir, qui avait des cheveux clairs.
Il choisit un vampire, tendit sa corde, mais ne tira pas immédiatement. Merwyn bloquait sa trajectoire. Profitant d’un moment où il se dégageait, il tira. La flèche passa près de son oreille, et alla se ficher entre les deux yeux du vampire choisi. Il tourna la tête vers lui, et fit bouger sa tête pour le remercier. Au loin, on entendait un homme qui hurlait des insultes à ses ennemis. L’elfe ne put réprimer un sourire, car sa rage suffisait à maintenir ses ennemis à distance. Anynduil vit Merwyn monter sur la barricade et se jeter au milieu de vampires avec son marteau, en en écrasant plusieurs d’un seul coup.
Le Rôdeur ne tirait pas souvent, mais il était d’une précision mortelle : une flèche, un mort. Un vampire passa derrière lui, du sang à la bouche. N’ayant pas le temps de dégainer une épée, il lui donna un coup d’arc au visage, ce qui le fit reculer. Any enchaîna avec un coup de pied dans le ventre, et jeta le vampire au sol. Il sortit une flèche de son carquois et la planta directement dans le cou de ce dernier. Ce vampire ne s’attendait pas à une telle résistance, mais Anyn doutait que ce soit aussi « facile » avec les autres.
Il se releva. La bataille était une véritable mêlée, mais on pouvait distinguer des groupes de combattants. Quatre humains se firent réduire au silence par les vampires. Any dégaina une autre flèche, et tira sur l’un d’eux. Il s’écroula au sol. L’Ombre Elfique rengaina son arc : il était bon tireur, mais il y avait trop de risques qu’il touche l’un de ses alliés au dernier moment. A la place, il prit Hélith et Vyrith. Les Jumelles n’aimaient pas beaucoup tuer, mais elles le feraient, pour protéger leur porteur.

Il avait vu Merwyn être attaqué par un vampire par-derrière, mais il l’avait rapidement perdu de vue. Il espérait que l’Océanien s’en tirerait. Il n’aurait su l’expliquer, mais il éprouvait une amitié naissante envers lui, et cela le peinerait qu’il en vienne à mourir. Mais à le voir combattre ainsi, il doutait que cela dégénère à ce point. De plus, lui et Baal, l’homme qui hurlait des insultes à tous les vampires, insufflaient du courage aux hommes derrière eux.
La bataille faisait rage, et Anyn avait perdu la notion du temps. Mais cela ne devait pas faire bien longtemps, malheureusement. Hélas, comme les choses l’étaient actuellement, les Océaniens tuaient un vampire pour trois des leurs.



*Il faut changer ça*


Ses deux épées en main, l’elfe fit comme son ami Merwyn auparavant : il escalada la barricade, et sauta au milieu des vampires, technique suicidaire, certes, mais comme ces derniers ne s’y attendaient pas, elle prouvait son efficacité.
Il y avait de bons bretteurs parmi eux, et qui se laissaient moins contrôler par leur soif (ou leur faim), et donc gardaient de très bonnes capacités au combat. L’un d’entre eux notamment lui posa un problème, et cette oiseau de malheur touché son bras gauche. Le coup n’était pas important, mais le sang coulait beaucoup. Il leva Hélith, et tenta de trancher le cou de son adversaire, qui évita et se jeta sur le côté, avant de revenir à pleine vitesse vers lui, son épée devant lui. Any para et planta Vyrith dans le poumon gauche de cette chose. Pour plus de précautions, Hélith lui trancha la tête. Cet acte le répugna, mais il ne pouvait faire autrement, qui sait s’il n’allait pas se relever.
A quelques mètres devant lui, il vit un vampire qui mettait à mal les défenses humaines. C’était le vampire aux cheveux argentés, le même qui avait attiré son attention avant qu’il tire sa flèche sur un de leurs adversaires. Ce vampire était un très bon combattant, et semblait être le chef, car il le vit donner des ordres à certains soldats de Vampirie. Il s’agenouilla au sol, posa ses épées, et saisit son arc ainsi qu’une flèche. Il banda son arc, visa, et lâcha la corde. Et mince, l’autre s’était déplacé un millième de secondes avant qu’elle ne le touche. Ce fut un vampire à côté de lui qui reçut la flèche entre les deux yeux. Il rengaina son arc et reprit ses épées. L’attaque à distance ne servait plus à rien désormais, maintenant qu’il savait qu’il était dans le collimateur de l’archer.
Les deux hommes échangèrent un regard, et le Rôdeur s’écarta sur sa droite pour se cacher derrière les combattants, pour arriver le plus discrètement sur le vampire. Cela ne servirait pas à grand-chose, mais c’était mieux que foncer dessus tête baissée.
Il arriva par-derrière, et leva Hélith, avant de l’abattre en direction du cou de sa future victime.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 15:39

Elrorad cherchait toujours l'archer, tout en éliminant les humains qui ava le malheur de croiser sa route. Tout en donnant des ordres a ses congénères, il su qu'il s'approchait, car une odeur qu'il sentit une odeur qu'il connaisait bien : Une odeur d'elfe. Qu'est ce qu’un elfe faisait à L'océane ? Est ce que le plan de Lorenz aurait échoué ? L'impératrice aurait’ elle envoyé des renforts ? Ou bien était se un elfe banni, qui se trouvait la par hasard ? La dernière solution lui semblait la plus probable, si l'impératrice avait envoyé des renforts il y aurait plusieurs elfes, hors il n'en sentait qu’un seul. En tout cas, le tueur voulait tuer cette créature des bois lui-même, après tout ils étaient ses pires ennemis et il voulait, une fois de plus, mérité son surnom de "Fléau des elfes"...

Soudain, sans qu'il l'ait vu, sa proie arriva dans son dos pour lui assenez un coup a la nuque. Elrorad se mit à sourire comme un dément, avant de se retourner pour parer l'attaque sournoise, et de le repousser au loin grâce a sa force physique hors du commun. L'argenté se mis ensuite a tourner autour de son adversaire, formant un cercle que les combattant des deux camps évitait, tout en poussant un rire machiavélique.


-Je t'attendais ! Avant qu'on commence les festivités, laisse moi me présenté. Je suis Elrorad Rebryn, le Fléau des elfes, et le bras droit de sa majesté, le prince Lorenz Wintel ! Tu tombe bien elfe, j'en avais justement assez de me battre contre ses vermines d'humains, je vais enfin avoir un adversaire a ma hauteur...

Ensuite, sans attendre la réponse de son ennemi, il fonça sur son adversaire et commença à marteler les lames courtes de l'elfe. Elrorad poussa un rire d'une joie démente, non seulement il affrontait un de ses pires ennemis, mais en plus l'autre se débrouillait plutôt bien à l'épée. Voila qui promettait un beau duel. Tandis que l'argenté et l'elfe échangèrent des coups d'épées, il vit une faille dans la défense de son adversaire, et il y engouffra sa lame. Si cette attaque marchait, il compterait un elfe de plus a son tableau de chasse, et son dieu vivant le récompenserais surement...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeVen 20 Aoû 2010 - 16:12

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Therock
Merwin Aldavir


Ne s'occupant que de son marteau qui tournoyé en fendant l'air dans tous les sens, sans à peine se préoccuper de ce qu'il touchait, Merwin ne vit pas le vampire arriver derrière lui. Aprés tout, il y en avait de partout, il ne pouvait pas tous les pister! Mais allez savoir pourquoi, ce vampire semblait avoir decidé de s'attaquer à lui personnellement. Sans un bruit et dans son dos, il s'était faufilé tel un lâche pour lui jetter une attaque à distance.
Merwin sentit une foule d'aiguille traverser son corps pendant quelques instants, ne sachant d'où cela pouvait venir, ni comment!
Alors qu'il reprennait le contrôle de ses nerfs sensitifs, il se retourna, son marteau prêt à écraser le premier venu... Mais il ne vit rien! Qu'une épaisse brume qui l'entourait et dissimulait son adversaire...


"De la Magie.... Espéce de lâche! Je ne savais pas que les vampires aimaient à ce point attaquer par derrière à coup de petits sortiléges pour se cacher ensuite! A moins que vous n'ayez peur!! Ha Ha!!" Son rire tonitruant raisonna à travers la brume. Il espérait ainsi pouvoir provoquer son adversaire pour qu'il se montre et l'affronte en face à face, enfin, si il osait se montrer!
Mais Merwin restait plutôt sur ses gardes, malgré le sourire narquois qu'il affichait. Ses deux oreilles tendues qui tentaient de dicerner dans le vacarme de la bataille, le moindre bruit suspect trop proche de lui. Il ne bougea plus, ne parla plus, espérant que son adversaire y voie aussi mal que lui, et attendit....
Il n'eut pas à patienter trés longtemps en verité, car il distingua une sombre forme qui se mouvait dans la brume. Impossible de savoir si c'était un gros nuage de brume qui se deplacé ou le vampire en question, mais il frappa de toute ses forces en decrivant un grand cercle autour de lui avec son marteau, d'une part pour lui donner plus d'élan, d'autre part pour être sur de le faucher sur sa route... Il attendit le choc le long de son bras, son regard parcourant le nuage, tentant d'y percer quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Left_bar_bleue0/10Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeSam 21 Aoû 2010 - 14:46

Au grand galop à travers les marécages en cette fin du jour. Lorenz n'avait pas voulu attendre plus longtemps avant de se mettre en route, sachant à quel point sa présence était cruciale pour cette première offensive. Elrorad était un bon guerrier et un bon meneur, le fou qui l'appuyait était aussi puissant que dangereusement tordu, les humains n'avaient donc aucune chance mais tout de même... L'ancestral préférait être là, ne serais-ce que pour vérifier que les vampires tentaient bien de transformer un maximum de personnes et non plus de massacrer à tort et à travers. Ce genre de choses serait pour les elfes, les hommes devaient rejoindre son armée.
Son armée... Cette idée le mettait en joie, enfin les choses s'accéléraient ! La longue attente était terminée le temps des vampires était venu. Plus jamais ils n'auraient à se terrer dans le royaume souterrain. Désormais c'était aux autres peuples de trembler.

Le galop régulier du cheval ne faiblissait pas, il serait certainement complétement épuisé à l'arrivé mais c'était un risque à prendre. Pas une seule seconde ne devait être perdue... D'autant que Lorenz mourrait littéralement de soif ! Le soleil couchant qui frappait sa nuque le faisait horriblement souffrir mais il ne desserrait pas les dents, bientôt celles-ci mordraient dans la chair.
L'obscurité tomba rapidement et il su que les créatures de la nuit étaient sur le point d'attaquer. Le coucher du soleil signifiait la mort pour les humains, sans doutes que la déferlante était déjà sur eux à l'instant même; les surprenant dans leur sommeil. Il n'était plus très loin...

L'elfe derrière lui était resté silencieux durant tout le voyage mais Lorenz sentait sa tension, cette heure était celle des guerriers. Bientôt le petit village apparu à leurs yeux, ou plutôt aux yeux diurnes du vampire. Peut-être devrait-il rendra la vue à son nouveau serviteur avant le combat ? Il hésita un peu puis pensa que ce n'était pas le moment de perdre son temps ou de gaspiller ses capacités magique. Si l'autre se révélait utile et puissant dans cette bataille alors il serait toujours temps de lui redonner ce sens après tout ça. Une forme comme une autre de récompense... Et puis il fallait dire aussi que l'ancestral était curieux de voir comment il allait s'en tirer cet elfe étrange...

Il tira brusquement sur les rennes, arrêtant le destrier sur une butte surplombant le village. Il savait que Elrorad avait dû mener ses troupes d'abord dans les grottes de la plage afin de les cacher jusqu'au moment critique. Logiquement l'attaque avait dû être lancée carrément à l'opposé de là où ils se trouvaient donc... D'ailleurs les bruits et la fumée venait de là, le reste du village était quasiment désert sauf... Sauf une file de fuyards qui partaient en sens inverse, apparemment l'effet de surprise n'avait pas marché et les villageois avaient pu envoyer les plus faibles d'entre eux se mettre à l'abri. Précaution inutile...

«Accroches toi solidement, et tires ton épée. »

Sa voix était calme mais son regard fiévreux. L'odeur de sang l'attirait comme un aimant et l'excitation de la bataille commençait à monter en lui. La foule qui se déplaçait en bas était en grande partie composée de vieillards, de femmes et d'enfants mais quelques solides gaillards étaient là pour les protéger. Aucun ne devrait survivre, pour eux ce serait la mort où la transformation.

« Les enfants et les vieillards ne font pas de bons vampires, ils doivent êtres tués. Les femmes et les hommes que je parviendrais à mordre ne devront en aucun cas êtres achevés, les autres... Tues les tous.  »

Aucune émotion dans sa voix impérieuse, il n'a devant lui qu'une potentielle nourriture et une potentielle future force de frappe. Rien d'autre n'a d'importance à ses yeux. Il lança le cheval dans la rude descente, si il ne se cassait pas les quatre pattes dans l'aventure alors ils emmèneraient ses deux cavalier au beau milieu de la foule. Un cri de terreur retenti d'ailleurs en bas lorsqu'ils apparurent, tenant les rennes d'une main il projeta une boule de feu droit devant lui. Odeur de chair brulée... La soif...


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 1:48

Cela faisait déjà plusieurs heures, voir plusieurs jours qu'il chevauchait derrière son nouveau maître. Il ne pouvait pas bien le dire à cause de la pression qu'il ressentait pour la première fois, la pression et l'exaltation d'un combat à grande échelle qui le mènerait petit à petit vers sa vengeance. Il tenait le vampire d'un bars pour ne pas chuter, même si le galop de la monture était étrangement calme, même si la caresse de l'air lui prouvait qu'ils allaient à une grande vitesse. De l'autre mains, il caressait le pommeau de son épée comme pour lui demander de patienter. Ils y seraient bientôt et les flammes de l'enfer allaient se déverser sur ces misérables humains. Les fourreau commençait à chauffer mais la chaleur était bonne et limpide, une chaleur qui appelle la mort, qui l'appelle lui.
Au bout d'un moment, il sentit la changement d'atmosphère. L'air était frais et salé, signe qu'ils s'approchaient de la mer. Mais une autre sensation vint lui picoté le nez. Peur. Souffrance. L'ennemi était proche, très proche, il pouvait le sentir. Il était presque heureux de ne pas pouvoir voir, car il se demandait si il aurait pu apercevoir quoi que ce soit à cette distance. A ses oreilles arrivèrent des bruits de bataille lointaine. Son sang commença à bouillir, comme si il rentrait en raisonnable avec l'âme de son arme. Si il le pouvait, il se transformerais lui même en flammes pour consumer ces pitoyables humains.

-Accroches toi solidement, et tires ton épée.

Il n'eut pas à le dire deux fois, son épée en mains il ne craignait plus rien. Arrivé à bonne distance il sauta de selle et entama sa danse macabre, tranchant des membres, des têtes, faisant attention de ne frapper que les vieillards et les enfant. Chaque mouvement de son épée était suffit du bruit de la chut d'un corps, en une ou plusieurs partie. Les flammes sortant de la lames offraient un spectacle magique et mortel, comme un dernier cadeau à ceux qui allaient mourir ici. Il ne faisait qu'un avec son arme et avec la mort, il était la mort.

-Tues! Tues! Tues!

Il entendait comme une voix sortir de sa lame et lui obéissait. Il ne s'appartenait plus, il faisait corps avec le combat, il vivait pour cela, il avait été mit au monde pour cela, et il faisait ce qu'il savait le mieux faire, tuer. Il sentait le vampire transformer les autres non loin mais ne se concentrait que sur ce qu'il avait à faire jusqu'à ce qu'il sentit une menace supplémentaire, quelqu'un de puissant et de dangereux, mais surtout, d'hostile. Il ne pouvait pas voir l'humain mais sentait qu'il pouvait lui mettre des bâtons dans les roue. Un mercenaire? Une Lame Noire peut-être. Qui que ce soit, il ne l'éloignerait pas de sa mission et de son but, il éliminerait quiconque ce tenterait sur son chemin, quelque soit le camp de cette personne, et il vaincrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMer 25 Aoû 2010 - 16:37

Une guerre se préparait. Une guerre contre les hommes. Venant des elfes ? Ou venant du peuple souterrain vampirique censé avoir disparu depuis plusieurs décennies ? Qu'importait. Le peuple des Hommes était en danger. En danger immédiat. Sombre présage alors que celui qu'on lui avait envoyé faire parvenir aux villages bordant leur territoire.

Villages qui seraient la cible préférentielles pour toute attaque, que ce soit d'un côté ou d'un autre. Une attaque mortelle contre un peuple mortel, par des presque immortels qui croyaient les leurs faibles. Faibles. Faibles ils l'étaient peut-être d'endurance et de force, mais pas de nombre. Le nombre serait leur force. Le nombre serait leur arme. Et que Dracos soit avec eux.

Symius et quelques lames noires triées sur le volet chevauchaient alors presque plus vite que le vent, comme si la Faucheuse en personne les pourchassait. Ce qui n'était peut-être pas loin d'être le cas. Le message qu'ils portaient, un message d'alerte, un message pour enjoindre tout village de prendre les armes et de se préparer à défendre âprement leur vie en attendant que les défenses s'organisent réellement, ce message aurait très bine pu être apporté par la mort en personne. Ca se lisait dans les yeux de ces hommes, ca se lisait dans les yeux de ces femmes et de ces enfants. Ils seraient aux premières loges. Mais ils donneraient alors un spectacle digne de leur peuple, promirent-ils. Ainsi était la parole que les lames noires récoltaient en réponse.

Plus qu'un village. Plus qu'un seul. Mais un village déjà en flamme, à feu et à sang, constatèrent-ils avec horreur alors que leurs chevaux s'esbroufaient de terreur à l'état pure. Les bêtes sentaient. Elles sentaient. La Faucheuse les avait finalement rattrapé, la Faucheuse était là et valsait sombrement de sa lame écarlate semant déroute inhumaine sur son sillage. Des vampires. Des vampires attaquaient le village, comprit rapidement Symius.

D'un rapide regard circulaire il tenta d'évaluer la situation. Des villageois tentaient de se défendre bravement pour tenter de permettre à leurs femmes, enfants et vieillards de prendre la fuite. Mais les vampires semblaient arriver de partout. Les fuyards étaient mis eux aussi en déroute. Symius fut l'espace de quelques secondes partagés. Ils n'étaient que une dizaine tout au plus de soladts, certes émérites, mais humains, donc forcément moins résistants que les vampires. Ils ne pourraient venir en aide au village sur tous les fronts. Il fallait choisir.

Et son choix fut vite fait, quand il vit un vampire mordre une des jeunes femmes. Les femmes. L'avenir de l'homme. Les femmes. Ils devaient défendre les fuyards, les femmes et les enfants avant tout. Les hommes pourraient ensuite tenter de les rejoindre pour se battre de front avec eux.

- Albacest, va annoncer l'attaque au Seigneur Kohan. Cours, vole. L'Empire doit être au courant que la guerre a commencé. Et qu'elle sera plus âpre que prévue. Va. Que rien ne t'arrête, et que Dracos soit avec toi ! Ordonna-t-il à l'un des plus jeunes des lames noires.

Le plus rapide des cavaliers aussi. Et le plus agile. S'ils devaient y rester, il ne serait pas dit que l'Empire serait pris une deuxième fois par surprise.

- Vous autres, reprit-il, cette fois sa voix portant haut et fort, tout en brandissant son épée dans le vent furieux qui charriait embruns, tels les échos de sa propre colère. Vous autres, tous avec moi ! Pour l'Empire !

Et sans attendre, il chargea. Frappa. Il entendit un hurlement de rage tandis que son épée s'enfonçait dans une poitrine avec toute la force que l'élan de son fier destrier lui avait donnée. Il frappa encore, un revers, un autre coup direct, et sa monture flancha. Un vampire venait de la mettre à terre et semblait vouloir tout autant la vider de son sang que la femme qu'il venait de laisser au sol. Symius ne dut d'éviter de sombres blessures qu'à son expérience qui lui permit de sauter à terre avant d'être lui aussi emporté par la chute de sa monture. Agonisante alors. Il l'aurait bien achevée, s'il l'avait pu, mais déjà un vampire se ruait sur lui. Et avec toute la vivacité dont il était capable, il envoya un coup d'estoc à son agresseur. Se doutant que cela ne suffirait guère...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeVen 27 Aoû 2010 - 17:02

Anynduil, après avoir raté son tir sur le Vampire aux cheveux d’argent, et en en touchant un autre au passage, avait sorti ses épées, et avait attaqué avec Hélith dans le dos de sa future victime. Hélas, celle-ci dût le sentir venir, car elle para son coup, et le repoussa au loin, d’un coup dans la poitrine, exactement à l’endroit où Remkort lui avait transpercé le corps avec son fichu javelot de glace.
L’Elfe se remit en garde, prêt à toute éventualité. Mais celui-là était, il en était sûr maintenant, le Commandant de l’attaque sur le village. Il tournait autour de lui en riant, et les autres Vampires, et même les humains, s’écartaient, formant ainsi un cercle, où les deux combattaient exécuteraient une danse de fleurs d’acier mortelle.

Le Vampire se présenta. Il s’appelait Elrorad Rebryn, et se surnommé le Fléau des Elfes., et qui était le Bras Droit de Lorenz Wintel, lequel était, comme le lui avait appris son supérieur et Maître, un des Vampires Ancestraux, qui ne devait pas s’entourer de simples Vampires.. En effet, il n’était pas tombé sur n’importe qui. Le combat s’annonçait intéressant en effet. Et l’autre continuait de déblatérer qu’il était content de l’avoir trouvé, car les humains étaient soi-disant faibles.
Elrorad n’attendit pas sa réponse, et commença à marteler ses lames en hurlant un rire dément. Ce type était soit un fou, soit un… Fou. Any parait toutes ses attaques, mais l’une d’entre elle perça sa défense. La lame de son adversaire se dirigea vers son ventre, et il ne dût sa chance qu’à un corps, humain ou vampire, qui le fit trébucher et partir en arrière. Sans perdre un instant, il se releva et mit de la distance entre lui et son ennemi. Il profita de ce moment de répit pour répondre au Bras Droit.



« Eh bien, permettez-moi de me présenter également. Je suis Anynduil, fils de Nenduil Linwëlin, Sergent de l’Armée Impériale Elfique, et éclaireur de Sa Majesté l’Impératrice Galadrielle. Mon titre n’est pas aussi reluisant que le vôtre, Elrorad Rebryn de Vampirie, je le reconnais, mais voyons voir si vos capacités au combat sont aussi bonnes qu’elles le paraissent. Ah, et une dernière chose. On me surnomme l’Ombre Elfique, pour vous servir. »


En réalité, il était moins sûr de lui qu'il n'y paraissait. Au contact de ce vampire, il sentait la terreur poindre en lui, et il avait l'impression que son estomac se nouait.
Il profita d’un interstice entre des combattants pour disparaître dans la foule. S’il réussissait à s’éloigner suffisamment pour tirer une flèche, il doublerait ses chances. Et puis il y avait trop de monde autour de lui, et cela le gênait. Le Rôdeur se cacha derrière un mur, et jeta un coup d’œil. Il ne voyait rien pour le moment. Any rengaina ses épées, et sortit son arc ainsi qu’une flèche. Il banda son arc et attendit. Quelques secondes après, il vit quelque chose d’argenté bouger, et enfin, il l’eût complètement dans son champ de vision. Profitant de cette occasion qui ne se représenterait peut-être pas, il tira. Il entendit avec satisfaction la corde vibrer, beaucoup moins bruyamment que la plupart des arcs.
Et maintenant, qu’allait faire le Fléau des Elfes, avec une flèche se dirigeant très rapidement vers lui ?




[HRP : Avec accord de Lorenz Wintel, et après m'être entendu avec Elrorad Rebryn, nous avons échangé nos place, pour une raison pratique, et me laisser répondre à son attaque. Veuillez nous excuser du dérangement survenu.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeSam 28 Aoû 2010 - 16:39

L'elfe esquiva son attaque par pur chance, en effet, son adversaire trébucha sur un cadavre et put donc esquiver le coup mortel. La créature des bois mis ensuite de la distance avec son futur bourreau et commença à se présenté. Il dit s'appeler Anynduil et il prétendait être un éclaireur de l'impératrice, ce qui expliquait sa présence ici. Ce n'était pas bon du tout, si il faisait son rapport les elfes serait au courant que les vampires sont entré en guerre contre les humains et ils pourraient bien oubliés leurs différent et s'allier a ceux-ci, il était donc impératif que le chef temporaire de l'armée vampirique l'élimine ici et maintenant. L'Ombre Elfique avait beau fanfaronner, il sentait la peur en lui, normale vu qu'il subissait les effets de sa redoutable armure de terreur. Alors que l'argenté se préparait à lancer une nouvelle attaque, le sergent couard s'échappa en se faufilant dans la foule, surement pour trouver un endroit ou tirer des flèches sur lui. Le tueur avait l'habitude de faire face aux elfes et à leurs techniques de lâches, il resta donc sur ses gardes.

Elrorad profitât de ce court répit pour vérifier si ses camarades respectaient bien ses instructions, quant une odeur très familière lui envahit les narines. L'odeur était légère, donc sa source devait être éloigné, mais il l'aurait reconnus entre milles : c'était celle de son maître vénérer ! En effet, quant l'argenté tourna son regard aiguisés vers l'endroit d'où l'odeur semblait provenir, il vit des signes de combat au loin. Lorenz avait surement du voir la bataille et était venu en renfort, il fallait absolument allez l'aidez ! Le vampire se tourna vers ses compagnons et hurla ses nouveaux ordres.


-Enfoncez leurs lignes et ramenez-les vers le centre du village ! Le Seigneur Lorenz est la bas, il faut allez lui prêter main forte !

Alors qu'Elrorad menait le repoussement des humains, un bruit de flèches qu'on décroche lui rappela son adversaire du jour. Bien que ses reflexes étaient ceux d'un vampire moyen, il réussit de justesse à bouger, de sorte a ce que la flèche s'enfonça dans une partie protéger par l'acier. L'argenté avait pris le projectile de plein fouet mais grâce a son armure, et aussi a sa résistance et a son endurance hors du commun, il n'avait subi que peux de dégâts. Le chef de guerre vampirique retira la flèche de la protection et se mis à crier sa rage dans la direction d'où avait été tiré le projectile.

-C'est tout ce que tu as me proposer Anynduil ? Un vulgaire bout de bois ? Je pensais que le soldat de l’impératrice était capable de mieux. Allez viens te battre en face, comme un vrai guerrier ! Viens si tu l’ose !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeDim 29 Aoû 2010 - 21:53

Il venait de se souvenir pourquoi il n'était pas un adepte des combats, il n'avait rien d'un guerrier contrairement à l'autre, il était plus subtile que ça, plus raffiné, mais il n'avait pas eu le choix, c'était ça ou laisser l'autre conduire la danse en oubliant le plan, et le plan était bien plus précieux que l'envie de bataille, oh pas le plan de ce manipulateur de Lorenz mais son plan à lui, le plan qui avait germé plus tôt dans son esprit comme en réponse aux questions laissées en suspend, il était plutôt simple en vérité mais parfois la simplicité avait du bon, et il se devait à présent de tout faire pour que les choses penchent en faveur des vampires même si il avait horreur de se battre. Il grinça des dents en se glissant lestement sous un couple de combattant passant trop près et siffla en voyant que son sort n'avait pas mit la montagne de chair à terre, dommage la situation aurait été meilleur mais il n'avait pas les commandes de la mêlée, l'autre devait être plus résistant qu'il n'avait imaginé et en plus de cela il lui cassait les oreilles avec ses beuglements de bœuf en rut, lui lâche et peureux ? L'autre ne savait vraiment pas de quoi il parlait c'était évident, il n'avait pas peur, il n'avait jamais peur... enfin presque jamais, en tout cas pas devant une gelé de sang comme lui, non si il devait avoir peur c'était devant Wintel, quand il devrait jouer la comédie en priant tous les esprits que l'autre ne se rendent compte de rien, mais ce moment là n'était pas encore venu, il fallait sortir de la bataille avant cela et il y avait du chemin pour en arriver là, un chemin présentement obstrué par la chose beuglante, lui lâche ? Oui sûrement, très certainement même, il plantait une dague dans le dos de ses amis et de ses ennemis, et il allait rester égale à lui même en évitant le coup de marteau d'une simple traction du buste, l'autre été lent et gauche, une vrais taupe, il ne l'atteindrait pas comme ça, et il se glissa une nouvelle fois dans le dos de l'autre, la brume le dissimulant toujours, il saisit le flot magique et s'apprêta à lancer un œil du dragon en souriant ironiquement mais....

Il grondait comme une bête féroce, observant le combat autour de lui avec envie, lui aussi voulait se repaître de sang et de mort, au lieu de quoi il était confiné là par la volonté de l'autre, l'autre qui avait prit l'initiative sans qu'il soit capable de se défendre, toujours opportuniste, toujours mielleux et donneur de conseils, toujours cherchant la manière de prendre l'avantage alors qu'il n'était qu'une langue de serpent couarde et indigne de confiance. Il voulait se battre, au lieux de quoi il se retrouvait là, et plus les minutes passaient et plus il avait envie de faire exploser quelque chose, il avait beau être d'accord avec certaines des idées de l'autre il réfutait tout en bloc lorsqu'il s'agissait de laisser sa place, même pour une durée brève, d'autant que qu'il n'était pas seul comme à son habitude, il y avait les autres vampires, il y avait Elrorad, il devait aller les aider pas rester derrière son écran de brumes en tremblant comme une gerbille. Il vit un duo de combattant passer près d'eux et ne put qu'être jaloux de la rages qu'ils mettaient dans leur duel, une rage qu'il ne connaissait que trop bien et qu'il voyait pour l'instant contenue en lui comme une coulée bouillante sous la surface terrestre, maintenue confinée par la froide maitrise de l'autre, lui encore une fois, ironique, mordant, calculateur et sinueux, son contraire total et si dans certaines situations s'était un bienfait dans d'autre il s'agissait d'une calamité et l'instant présent faisait partie de ceux là, attaquer la bête humaine avec un sort de torture qu'il n'avait même pas sentit au milieu de sa graisse, il fallait vraiment être quelqu'un comme l'autre pour choisir une option aussi lamentable, un bon coup d'épée, voilà ce qu'il fallait, sortir Stormbringer de sa gaine de cuir et de métal et la faire chanter dans l'air pour trancher dans le vif de la chair frétillante et luisante mais alors qu'ils évitaient le coup de marteau trop lent de leur adversaire il songea aux paroles qu'il avait eu, lâche et peureux lui ? C'était lui l'humain qui allait mourir, pas eux, eux avaient vécu au delà de ce que leur petit esprit étriqué de l'humain pouvait saisir, ils étaient veilleurs comment osait il les insultaient, ils s'en moquaient en vérité mais en lui il rugissait pour que l'affront soit réparé dans le sang et la douleur, dans les boyaux et les viscères. Il siffla de consternation devant le choix d'action de l'autre....

Il ressentit un picotement le long de son dos, ses dents furent vrillées d'une étincelle douloureuse et il pivota sur lui même, la glace de ses yeux d'eaux gelées scintillants d'un mélange de sentiment complexe, le flot d'énergie retombant lentement alors qu'il baissait le bras, dardant sa langue pour gouter l'air à l'odeur de mort et de terreur et frissonna en jurant à voix basse, Lorenz, il en était certain, l'ancestral était là. Il se reprit et son regard tomba sur son adversaire tandis qu'un cri d'Elrorad retentissait, son visage se ferma et la brume se dissipa, révélant l'ainé dans sa rage froide et dégoutée, car oui pour une fois il était en colère, contre l'humain, contre Elrorad, contre Lorenz, il était en colère de ne pas avoir prévu que leur soit disant chef serait si rapide et ponctuel. Il sentit son esprit se tordre, l'équilibre silencieux d'eux qu'il avait établi se brisant en éclats terribles et aussi froid que son ire, il leva le bras, prêt à abattre l'humain d'un sort mais se retint aux derniers instants, ses yeux vrillèrent un instant l'argenté à quelques mètres de lui et se décida instantanément, l'heure n'était plus au jeux en équipe, pas plus qu'il l'était à la grâce, il sourit à son adversaire alors que ses yeux passaient au bleu profond...

Ils l'avaient sentit, la sensation les avaient traversé tous les deux comme si leur distensions n'existaient pas, comme un seul être qu'ils étaient mais n'étaient pas, il sentit son attention se focaliser sur l'autre bord du village, il sentit l'autre interrompre son sort pour vérifier qu'ils avaient bien sentit et une expression malsaine se dessina sur ses traits alors que la haine et le dégout de l'autre se déversaient en lui comme une cascade souillée mais le spectacle ne dura pas et l'humain fut de nouveau au centre de ses préoccupations tandis que son ami, second de celui pour qui ils se battaient, donnait l'ordre de faire mouvement vers le centre du village, il était curieux et amusé de voir le tour que prenait les choses mais la surprise de voir que le contrôle de l'autre faiblissait fut plus forte que tout, le mur qui le forçait à rester silencieux venait de se rompre et il resta interdit en sentant l'invitation de l'autre à prendre sa place, ce qu'il fit avec bonheur, remplaçant l'autre, son visage transcendé par une expression d'exaltation et de plaisir infini, sa main saisissant la lourde garde de son arme d'un geste net et rapide, laissant sa soif de combat rugir en même temps que son arme tandis que celle ci délivrait une formidable bourrasque digne d'une tempête marine, faisant voler les esquilles brulantes, la poussière et les corps perdant l'équilibre sous cet assaut venteux si soudain, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire la zone autour de lui fut plongée dans la panique alors que les plus proches de la source étaient expédiés au sol et que ceux à quelques mètres luttaient pour leur équilibre. Il profita que son adversaire humain fusse sous l'effet du vent pour lui assener un coup violent sur le crâne, tentant de l'assommer avant de bondir et de se précipiter vers le centre du village à toute vitesse, provoquant une onde de surprise et de panique dans la foule de combattant, la lame magique qu'il tenait fermement provoquant ce qui ressemblait au départ d'une mini tornade dans sa course, le métal enchanté en contact permanent avec l'air mobilisant la magie de l'arme alors que son propriétaire n'avait plus d'yeux que pour son but...

Il avait bien fait de laisser la place à l'original, il avait beau ne pas aimer l'idée que le fou furieux soit en liberté il devait admettre qu'il fallait des mesures de force majeur pour l'occasion tandis qu'il voyait les vampires refluer vers le centre du village comme une marée. Une marée qui se vit bien vite fendue en deux par le passage plus qu'indiscret de leurs personne, tenant une Stormbringer au meilleur de sa forme, la lame n'avait pas été sollicitée de manière soutenue depuis deux cents ans, elle avait ses réserves et semblait aussi impatiente qu'eux de mener la charge, bien entendu il aurait aimer être plus discret et plus subtile dans ses déplacements mais on ne pouvait décidément pas tout avoir et récupérer l'ancestral à la caboche surdimensionée était priorité numéro un, de même que de ne pas être le seul à rester planter devant le village à tenter de venir à bout d'un humain de souche sans doute plus coriace qu'il ne voulait l'admettre. Une fois le centre du village en vue il reprit les rênes et tint son arme plus fermement, notant le cheval qui venait de sortir de nul part et bifurquant pour s'en approcher en traçant toujours un sillage catastrophique derrière lui comme une trainée d'étoiles filantes, il ne fut pas certain que l'autre ai remarquer son arrivée, bien qu'il faille être très concentrer ou aveugle pour ne pas s'en apercevoir, mais en même temps il semait la panique chez les humains, d'on une odeur de viande rôtie lui parvint, il lui lança cependant un regard peu amène et teintée d'une haine contenue avant de passer son chemin sans plus de cérémonie.

Il avait laisser la place à son double pour l'arrivée au point indiqué, il n'était pas fort pour les entrées en scène gracieuse mais devait avouer que pour cette fois l'autre n'avait pas fait d'effort, à peine avait il diriger le flot de vent de son épée vers son dos et frôlait un ex elfe en plein séance de massacre dans les règles de l'art, la pointe de haine aigre et puissante le traversant une nouvelle fois et il fut étonné que l'autre ne lui plante pas Stormbringer dans le dos, il saliva devant l'odeur de chair qui montait dans l'air et grogna alors que l'autre ne restait pas sur place et s'élançait vers.... vers il ne savait quoi d'ailleurs, de vagues formes devant eux, ses cheveux bouchant un peu sa vue. Il sentit plus qu'il vit le choc avec le premier humain, une jeune femme qu'il vit tranchée en deux d'un coup net de sa lame noire, avant de bondir et d'écraser littéralement un second humain, un jeune garçon, trop jeune de quelques printemps pour tenir une arme contre les sangs froids, et enfin, au milieu du carnage il nota deux éléments qui le firent mettre à l'arrêt. Le premier était l'elfe aux cheveux blanc qui... qui tuait les humains, il ne savait pas pourquoi mais tant pis, le plus important d'abord supposait il puisque l'autre lui ne l'attaquait pas, et un groupe de guerrier qui semblaient mettre une bande de vampires en déroute, des humains portant armures et lames... lames noires... lames noires comme sa propre arme, les runes en moins... il n'en fallait pas plus pour lui mais l'autre semblait perplexe, pourquoi n'attaquait il pas...

Il n'avait pas pour but de se battre avec Lorenz, ou du moins pas exactement au même endroit, et il avait noté un fait intriguant, il y avait un elfe qui semblait aider les soldats aux dents longues, il eu un sourire dubitatif en voyant la lame flamboyante de l'autre mais ne fit rien pendant quelques instants avant de lever bien haut sa propre épée et d'envoyer une bourrasque sur l'elfe, alimentant les flammes de la lame et grillant deux humains trop proches comme de vulgaires pièces de viandes. Mais ce fut les chevalier en armures qui retinrent son attention entière, ils n'étaient pas nombreux mais se battaient bien et celui qui semblait être le chef, ou du moins il le supposa, avait un petit quelque chose qui vrilla son dos, comme la rencontre d'une vielle connaissance sans qu'il se l'explique, il sourit et dégagea le terrain entre lui et l'homme d'un grand coup d'épée, fauchant une fillette comme un épi de blé et laissant sa botte reposer sur le crane désormais mort, sa cape s'imbibant du sang, il appliquant une douloureuse pression sur l'os de sa victime alors que ses yeux couleur de mer, vert bleu, vert d'eaux, brillants et calmes au milieu de son visage découvert et paisible, alors que ses yeux accrochaient ceux du soldat, les vrillant avec intensité, oublieux du monde alentour... l'os craqua et la cavité vola en éclat alors que le visage de chérubin disparaissait dans un claquement immonde en rependant des fluides vitaux en quantité, il sourit avec orgueil et ferma à demi les yeux en pointant sa lame vers son futur adversaire, dans un geste de défi, le métal noir envoyant une énième onde de vent pour déstabiliser les combattant, faisant voler les mèches de neiges de son possesseur avant que celui ci ne se mette à parler.

« Lame noire vient à moi et je te montrerait ce qu'est un véritable cauchemar »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMar 31 Aoû 2010 - 17:35

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Therock
Merwin Aldavir

Pendant le cour instant où son marteau fendit l'air, Merwin cessa de respirer, concentré sur l'impact du choc... Qui ne vint pas. Le vampire avait été plus rapide que lui. Ou peut-être avait il simplement entissipé son attaque. Pas étonnant : il ne devait vraiment pas passer inaperçut à hurler partout et avec sa taille plus qu'imposante. Si il voulait avoir une chance de s'en sortir, il lui faudrait être plus discret plus, prudent! Enfin, plus facile à dire qu'à faire!
Respirant un grand coup, tous ses sens aux aguets, essayant de mettre de côté les cris et les bruits des combats aux alentours pour faire face à son adversaire. Si les vampires n'était déjà pas trés beaux à voir, celui là semblait particulièrement... Malsain! Et son sourire n'arrangeait rien! Et puis d'autres vampires semblaient encore arriver, mais combien y en avait il? Et lui qui pensait cette espéce presque éteinte! Non seulement ils allaient bientôt les dépasser en nombre et les villageois tombés comme des mouches, mais en plus ils semblaient ne vouloir faire aucun quartiers! Ni les femmes, ni les enfants, ni les vieillards n'étaient épargnés! Quelle cruauté...! Alors que son regard suivait la vague de vampires deferler jusqu'au coeur du village, un vent à decorner un boeuf venue de null part faillit deraciner notre pauvre villageois. Tentant de tenir fermement sur sa position, concentrer sur un objet ou quelque chose auquel il pourrait se raccrocher pour ne pas s'envoler, il ressentit un grand coup sur la tête, et vit une quantité inhabituelle de petites étoiles blanches pour finalement s'effondrer par terre.

Ce fut son viel ami Baal qui le reveilla à coup de grandes paires de claques. Quand il reprit enfin connaissance, les vampires avaient traversés leur baricade de fortune pour s'engouffrer dans tout le village. Heureusement, les deux hommes aperçurent des hommes de la garde royale. Cobaan avait donc réussit à les prévenir!

*Un brave petit ce garçon!* pensa merwin, ignorant que le garçon n'était déjà plus de ce monde.
Se secouant et tentant de retrouver rapidement ses esprits, Merwin se remit en route, récupérant son marteau au passage, tout en évitant de regarder les corps morts de leurs amis étendus sur le sol.
Tout en se dirigeant vers l'homme qui semblait mener les soldats pour le tenir au courant de la situation et lui donner toutes les informations dont il pourrait avoir besoin, il abattit un grand coup de marteau sur un vampire agonisant par terre pour l'achever. Non qu'il était altruiste au point d'abréger des souffrances à une telle créature non, mais on ne sait jamais: ces bestioles sont plus que resistantes et ça ne l'étonnerai pas qu'il se reléve et que dans 10 minutes ils le retrouvent sur le champs de bataille!

Ils continuèrent de s'avancer, côte à côté, se protegeant mutuellement. Arrivés au centre de la place du village, ils firent de leur possible pour prêter main forte aux soldats. Merwin degageant la vue à grand coup de marteau, et Baal surgissant de son dos, la lame pointée vers ceux qui seraient encore à portée de main, reculant à nouveau, coup de marteau, épée sifflant l'air. Une veritable machine anti-vampire! Mais pour rester efficace, il fallait proceder comme s'ils se trouvaient suspendu au dessus du vide avec le vertige: ne surtout pas regarder au sol. Et surtout ne pas se demander si le craquement sous leur pieds quand ils se déplaçaient était un craquement d'un os de quelqu'un qu'ils connaissaient. Surviendrait alors la rage qui leur ferait perdre toute raison et le sens de la survie, puis viendrait la peine qui les anéantirait. Il vallait mieux regarder droit devant soi. Et justement, juste en face se trouvait un elfe qui, contrairement à Anynduil, tuait des humains! Si maintenant même les elfes s'y mettaient!!! Ca n'allait pas se passer comme ça!!
Avec l'aide de Baal, ils foncèrent sur lui et l'attaquèrent avec de grand hurlements...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeDim 5 Sep 2010 - 19:13

Alors qu'Elrorad attendait la réponse à sa provocation, tandis que les vampires enfonçaient les lignes humaines vers le centre du village pour rejoindre Lorenz, quelque chose d'imprévu se passa. Une horde d'humain arriva sur le champ de bataille, afin de prêter main forte aux océanien. Voila qui inquiétait l'argenté, certes ca faisait des futur recrues à vampiriser en plus, mais est ce que les vampires tiendraient le coup fasse a ce renfort important ? On estimait qu'en général, un vampire moyen valait a lui seul une dizaine d'humains, mais la ils étaient clairement en grande infériorité numérique. Ces nouveaux arrivants n'étaient pas des soldats entrainés mais, d'après ce qu'il pouvait voir, ils avaient l'air motivées et prêt à mourir pour les repousser. Le bras droit compris que la menace était réelle, il décida donc de laisser l'elfe de coté pour le moment, et de se diriger vers les nouveaux arrivants venus en nombres.

Elrorad aboya des ordres, afin d'évité que les nouvelles "troupes" humaines ne prennent a revers ses camarades, et fonça sur ses nouveaux ennemis. Tandis que l'argenté parait les attaques avec son épée et achevait ses ennemis avec ses crocs, une part de lui restait concentré sur l'elfe, qui allait surement saisir l'occasion pour l'attaqué de nouveaux, restait juste à savoir à quel moment. Les elfes était une race sournoise et sans honneur, du moins du point de vue de celui qu'on surnommait leur fléau, et donc il pensait qu'Anynduil allait lui dégainé une nouvelle flèches en traitre ou lui lancé un sort. Le chef de guerre vampirique espérait que ce soit la deuxième solution qu'il choisirait, car alors son armure de terreur le protégerait, ce qui en faisait une protection très utile. Quoiqu'il en soit, le vampire aux cheveux d'argents n'avait qu’à attendre que le sergent elfique passe à l'action, tout en tuant un maximum d'humains pour passer le temps...


Hrp : Désolé pour le retard, c’est un peu court, mais je pense que tout est dit. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMar 7 Sep 2010 - 10:59

Alors qu’Anynduil s’enfonçait dans la mêlée de la bataille, pour pouvoir tirer à son aise sur Elrorad, ce dernier s’écria qu’il fallait enfoncer les lignes de défense et aller vers le centre du village, pour y retrouver leur chef : Lorenz. Un sombre pressentiment s’empara de lui, si leur chef était venu rejoindre la bataille, alors cette attaque n’était sans doute que le prélude à des attaques encore plus meurtrières à l’avenir. En cet instant, il aurait tant désiré se tromper.

Il engagea une flèche, et attendit que l’autre apparaisse dans son champ de vision. Il n’eut pas à patienter longtemps, et lorsqu’il le vit, il lâcha la corde, et la flèche fila dans les airs, aussi rapide et meurtrière que la foudre. Le Vampire était à la tête de ses hommes, qu’il menait au centre du village pour rallier leur leader, mais la flèche le toucherait. Et c’est ce qu’elle fit. Hélas, elle pénétra dans l’acier de son armure, et à le voir, le coup avait l’air d’être superficiel, malgré la force du projectile. L’air de rien, sauf peut-être enragé, il retira l’objet qui normalement aurait dû lui ôter la vie,et tenta de le provoquer, en lui disant en gros qu’il s’attendait à mieux de sa part qu’un « vulgaire bout de bois ». Il sous-entendit également qu’il n’était pas un véritable guerrier. L’Elfe ne répondit pas, il ne voulait pas lui confirmer sa position, c’était en partie la raison.

L’autre partie était qu’une horde de villageois arrivait par la route. Ils avaient dû être attiré par le bruit de la bataille, et par les flammes des maisons qui brûlaient. De là où il était, il pouvait presque sentir l’onde d’espoir qui s’était emparé des Océaniens, et qui leur avait redonné le courage et la volonté de se battre, bien qu’ils ne l’aient pas perdu. Disons plutôt que cela n’avait fait que renforcer cette détermination, avec une victoire à la clé. Maintenant, les Vampires étaient clairement en infériorité numérique.

Son adversaire dût s’en rendre compte, car il redirigea ses troupes vers la menace qui les auraient pris à revers. Les troupes honnies se jetèrent sur la nouvelle vague de combattants, aidés en cela par les survivants Océaniens. Du coin de l’œil, il vit le jeune Coban, armé d’une épée longue à deux mains, se jeter sur un Vampire. Malgré son jeune âge, l’adolescent semblait avoir un don à l’épée, car malgré la force supérieure du dentu, ce dernier eut du mal à parer toutes les attaques qu’il menait, dont l’une lui fut fatale : la lame ressortait par son cou dans un geyser de sang.

L’Elfe tira une flèche sur un Vampire qui passait trop près de Coban, mais au même moment, un vent violent se leva, qui coucha nombre de combattants à terre. Sa flèche rata bien sûr sa cible, mais le Vampire en question était tombé au sol, et Coban en avait profité pour l'achever d'un coup d'épée. L'Elfe s'était arc-bouté pour résister à cet étrange vent, et chercha du regard celui qu'il devait abattre. Lorsqu'il le vit, il encocha deux flèches, visa et tira. Mais le vent joua encore, et les deux flèches furent détournées de leur cible, avant même d'avoir parcouru la moitié de la distance. Le Rôdeur sortit alors de son abri, et zigzagua entre les combattants pour se diriger vers le bras droit. Il leva la paume dans sa direction, en repliant à moitié les doigts, pour faire apparaître une prison végétale. Les racines sortiraient du sol et attraperaient ses chevilles, avant de continuer à grimper en formant une véritable prison de racines et de lianes. Il encocha alors deux autres flèches, et tira à nouveau. Il rengaina ensuite son arc, et prit ses deux épées, pour finir son adversaire. Il se prépara alors à l’attaque.

Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Left_bar_bleue0/10Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMer 8 Sep 2010 - 18:09

La mort, partout, à chaque seconde. Il la sentait le frôler à l'image d'une lame qu'il évita à la dernière seconde. Elle revint à la charge sous la forme d'une flèche qui se planta à ses pieds. Une boule d'énergie jailli de sa main et alla bruler vif l'archer tandis que l'épéiste malchanceux connaissait la force terrible de la poigne d'un vampire. La main droite de Lorenz avait empoigné le cou fragile, se jouant de l'épée devenue inutile à une distance si courte. La victime tenta tout de même de tordre son poignet suffisamment pour frapper son agresseur avant qu'il ne l'étrangle mais déjà la dague courte était apparu par magie dans la main gauche de son maitre et se plantait dans l'épaule du malheureux. Ou pas d'ailleurs, Lorenz aurait aussi bien pu la lui planter en pleine poitrine. Au lieu de ça, il mordit à pleine canine dans le bras désormais désarmé. Un coup de poing ravageur termina le travail et envoya le blessé rouler dans la cohue, le venin ferait son œuvre et il serait bientôt un nouveau soldat.

Les mains libres après ce combat rapide, il acheva d'activer l'énorme incendie qui ravageait le village par quelques boules de feu bien senties. Plusieurs humains l'attaquèrent alors, refusant sans doute de voir leur foyer incendiés par ce terrible mage. La deuxième lame apparu dans sa main, deux morts s'enchainèrent dans les secondes suivantes. Le troisième eut plus de chance, ou de malchance peut-être puisqu'il alla grossir les rangs déjà important des blessés qui étaient en fait de futurs vampires puisqu'ils souffraient tous d'une voir de plusieurs morsures. Le sang coulait à flot en cette nuit sombre, mais a soif terrible des vampires ne semblait pas s'altérer. Le prochain adversaire de l'ancestral en fit l'amère expérience, celui-ci ne se transformerait jamais. Il ne lui restait pas assez de sang, Lorenz par contre en fut tout revigoré.
Non loin, il pouvait voir le travail terrible accomplit par l'elfe. En voilà un qui se montrait efficace, il ne ferait pas regretter à Lorenz de l'avoir engagé.

Il combattait férocement, provoquant une véritable hécatombe sur ses pas lorsqu'un puissant cri de guerre retenti. Il leva les yeux de son sinistre travail à temps pour voir l'effet de la charge sur ses troupes. Il était difficile de savoir d'où pouvaient bien sortir ces renforts inattendus mais il était clair que ce n'était pas des paysans, ils se battaient comme des guerriers d'élite. Des lames noires ? Il n'était pas assez proche pour le voir, si c'était le cas alors il devrait remercier le dracos de les voir aussi peu nombreux car un seul de ces hommes pouvait causer bien des dégâts dès lors qu'il était bien armé.

*Ils ne sont rien contre des vampires*

Cette sombre pensée lui mit du cœur à l'ouvrage et il profita d'un instant d'hésitation chez son adversaire direct pour poser un doigt sur sa tempe, appelant sa magie et causant la confusion dans les esprits de plusieurs dizaines de soldats présents non loin de lui. Ils se mirent à accomplir des actions étranges et même à se battre les uns contre les autres, permettant à l'ancestral de les abattre en nombre. Il savait qu'il lui serait difficile d'atteindre les présumées lames noires qui se trouvaient à l'opposé du champ de bataille, il préféra donc s'enfoncer un peu plus dans le cœur du village afin d'y retrouver le gros de ses troupes.

Le combat était tout aussi terrible à cet endroit, il pu apercevoir son bras droit au prise avec un... Elfe ? Cette découverte l'agace, que venait faire un elfe à un tel endroit ? Le sien encore, passait, mais celui-là ? Son plan avait-il échoué ? La première phase des attaques étaient la plus critique et il savait qu'il ne pourrait affronter conjointement les elfes et les hommes avant d'avoir agrandit son armée, ce qui pourrait prendre des années. Mais non, il ne pouvait pas y croire, si les elfes avaient décidés d'aider les hommes alors il l'aurait su d'une manière ou d'une autre. Celui-là devait se trouver là par hasard, mais c'était un hasard dangereux... Il ne devait pas survivre où il irait tout droit prévenir son impératrice de l'attaque. Oh bien sur elle finirait par l'apprendre mais le plus tard serait le mieux. Il ne doutait pas des capacités de l'argenté à tuer tout ce qui pouvait bien se trouver sur sa route mais cela ne l'empêcherait pas de lui donner un petit coup de main.
Les lames disparurent brièvement de ses mains, lui permettant d'enchainer de rapides gestes clé. Sa magie se déploya puissamment, formant une tornade de glace prête à tout déchiqueter sur son passage. Il l'avait envoyée vers l'elfe, espérant sinon le déchiqueter, au moins permettre à Elrorad de débarrasser la planète de ce représentant de l'espèce si haït par Lorenz et par tous les vampires.

Il n'eut pas le temps de voir le résultat de son attaque mais les hurlements de frayeur et de douleur qui suivirent lui prouvèrent que sa tornade avait happée plusieurs cibles. Avait-il eu l'elfe ? Excellente question, il n'était pas certain qu'il n'ai pas eu son bras droit au passage mais tant pis. C'était les risques du métier et il lui faisait confiance pour savoir éviter ce genre de sort. Décidé à rester dans le domaine de la glace, qui après tout, lui réussissait plutôt bien ; il enchaina sur un impact de gel et profita de la paralysie qui suivit pour mordre deux nouveaux humains et en tuer d'autres qui ne lui semblait pas assez costauds pour faire de bons vampires. Il lui semblait que la bataille tournait largement en faveur des vampires lorsqu'une nouvelle clameur s'éleva. Il jura bruyamment en langue elfique, provoquant l'étonnement de ses adversaires les plus proches, lorsqu'il en comprit la raison. De nouveaux renforts humains arrivaient !

Il ne pouvait pas dire qu'il était particulièrement surprit, ce village bien qu'assez isolé avait tout de même quelques voisins, il était probable que ceux-ci avaient décidé d'intervenir en voyant la fumée. Il aurait préféré que cela ne soit pas le cas et que lui et ses vampires puissent avoir le temps de tout nettoyer afin que l'attaque passe aussi inaperçu que possible mais le Dracos en avait décidé autrement, cela ne bousculait de toutes façons pas ses plans. Il hurla par dessus la cohue :

«Vampires, rassemblez vous près de moi ! »

Il avait reculé autant que possible, s'extirpant du centre du village qui risquait de devenir un piège mortel une fois qu'il aurait été encerclé par les nouveaux humains. A ses pieds gisaient plusieurs blessés qui finiraient par se transformer, les pertes humaines étaient terrible et l'objectif qu'il s'était fixé était rempli. Il pourrait donc ordonner la retraite rapidement, dès lors que ses troupes se seraient un peu rassemblées. En attendant il combla un peu sa fatigue en aspirant la force physique d'un adversaire à moitié mort, un simple sort de choc lui suffit à faire s'écrouler les ennemis qui se précipitaient sur lui. En ce qui le concernait, la bataille se terminait... Son regard glacé se promena sur la masse sanglante et gesticulante qui bataillait encore, cherchant à repérer ses généraux les plus importants afin de savoir où ils en étaient. Chacun devait à présent se débarrasser rapidement de son adversaire, l'ancestral n'avait aucune intention d'attendre les retardataires.


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeJeu 9 Sep 2010 - 23:03

Ryukah continuait de combattre. Les corps s'entassaient sur son chemin. Il arrivait beaucoup mieux à se battre depuis qu'il avait perdu la vue. Il «lisait» beaucoup plus facilement ce qui l'entourait, commences misérables humains qui croyaient pouvoir le vaincre si facilement. Sa lame tourbillonnait, brulant tout sur son passage comme si il était acteur dans un spectacle pyrotechnique mortel. Il jouissait intérieurement de pouvoir participer à se carnage et en profitait entièrement. Combien en avait-il éliminé? 100? 200? Plus? Il avait arrêter de compter à 10, la flemme de faire plus. Il tentait d'en blesser le plus possible, pour permettre aux vampires de mordre, mais en général il oubliait ce point la et trancher ce qui passait dans sa zone de sensibilité.

Mais d'un coup, un bruit semblable à un troupeau en colère se fit entendre non loin et la terre tremblait sous ses appuis. Le village avait reçus des renforts? Comment? Enfin, il se le demandait plus par amusement. Il se lécha les lèvre d'une mimique sanguinaire à la pensée de ses futures victimes tout en continuant à danser entres les attaques. Mais une odeur forte se fit sentir quand deux énormes humains lui foncèrent dessus. Après avoir esquiver les premières attaques il calcula que le premier avait une masse et l'autre une simple épée. Mais leur force pouvait les rendre dérangeants au final. Il commença à engager le combat contre celui a l'épée grâces aux vampires qui occupaient celui a la masse. L'humain hurlait a chaque attaque, ce qui rendait ses attaques encore plus faciles a contrer. Mais la puissance qu'il déployait dans chaque coups résonnait dans ses bras et aurait fait lâcher son arme à n'importe qui d'autre, mais Ryukah était un professionnel et il en faudrait plus pour lui faire lâcher ce qui était le plus proche d'un cœur pour lui. Quelques vampires tentèrent de le mordre mais ils finissaient irrémédiablement tués ou blessés. Il continuait à se battre contre le monstre humain et finit par trouver une solution simple. Il glissa entre les jambes du géant et l'autre, lourd comme il était ne réussit pas à se tourner assez rapidement pour empêcher l'Elfe de lui trancher les tendons des genoux. Il tomba à terre sur les genoux et tenta de se relever au moment ou Ryukah courut sur son dos pour lui planter sa lame dans le crâne comme si ce n'était qu'un oeuf. Il sauta en arrière dans un élégant salto vrillé avant de se recevoir sur ses appuis et repartir à la charge comme de rien. Mais il entendit un cris au dessus de tout se bruit:

-Vampires, rassemblez vous près de moi !

Il reconnut cette voix, même si il ne l'avait pas entendue souvent. Mais il n'était pas un vampire, il n'était pas vraiment comprit dans cet appel. Cette pensé le fît sourire mais il savait qu'il ferait mieux d'obéir. Il fit marche arrière tout en continuant de faucher des vies comme des grains de blé mures; Puis il remarque quelque chose d'intéressant. Un vampire arrivait à faire des dépressions d'air grâce à se lame et il s'en servait pour alimenter ses flammes de temps à autres. Et il se dit qu'il pourrait s'en servir également et donc il lança une attaque flamboyante dans la direction de la trainer de l'attaque du vampire et les deux, en entrants en collision, formèrent une sorte de mini tornade de feu qui brula quelques humains au passage. Ryukah arrivait à sentir cette chaleur sur sa peau de la ou il était mais il resta concentré sur le fait de rejoindre maître Wintel et la troupe des vampirs, pour ne pas se retrouvé prit dans la contre attaque humaine. Mais il continuait de tuer sur le chemin, sans arrêter son bras; Sa danse morbide ne prendrait fin que lors qu'il n'y aura plus rien de vivant à frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeJeu 16 Sep 2010 - 18:22

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Therock
Merwin Aldavir

Merwin et Baal furent vite coupé dans leur élans car ils se firent vite devancé par d'autres villageois. Heureusement que les vampires ne manquaient pas, et ils en trouvèrent facilement d'autres sur leur chemin! On aurait pu penser qu'avec l'arrivée des soldats ils n'aient plus de vampire à se mettre sous la dents mais non: ils avaient toujours l'air aussi nombreux!
Quand soudain, un grand cri retentit au milieu du champs de bataille, appellant tous les vampires à se regrouper.
C'était à la fois une bonne et une mauvaise chose: d'un côté si ils se regroupaient c'était peut-être parce qu'ils se sentaient menacé, et ce à juste titre d'ailleurs, et à ce moment là il n'y avait plus qu'à les coincer dans un coin du village et à leur tomber dessus!
Ou alors, ils tentaient d'attirer les humains dans un piège? Une fois de plus, il s'agissait de se contrôler et de ne pas foncer bêtement dans le tas! Il fallait rassembler également tous les hommes restant et essayer de les garder coincé dans le village jusqu'au petit matin. La nuit ayant été trés longue, Merwin n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être et du temps que mettrait le soleil pour pointer le bout de son nez et leur venir en aide.

Mais au moment où il se retourna pour appeler les hommes à son tour au rassemblement, il s'arrêta net: il comtemplait enfin l'étendue du desastre...
Il y avait plus de corps gisant par terre que tenant debout, bien deux fois plus! De quoi abattre le moral de notre forgeron! En examinant rapidement un bon nombre de corps agonisant, il pu constater qu'ils n'avaient pas majoritairement été proprement tué. La plupart présentaient des marques de morsures! A peu prés un humain sur deux avait servit de repas, le second sauvagement liquidé...
Ce qui eclairciçait grandement certains points: ce n'était pas une extermination en régle non, les vampires avaient bien trop besoin des humains pour vivre et se nourrir. C'était trés étrange et assez inédit qu'un aussi grand groupe de vampire s'attaque ainsi à tout un village uniquement pour se nourrir!
Autant de questions qu'il faudrait remettre à plus tard, en tout cas si ils survivaient jusque là, car une fois de plus il fallait prendre des decisions rapidement. Merwin, couvert par Baal, tenta de s'approcher au maximum de celui qui semblait être le chef des soldats venu leur prêter main forte et lança de sa voix tonitruante:


"Ils tentent de sortir du village!! Ils faut les encercler tant que nous le pouvons encore!"
Tout en surveillant ses arrières et le mouvement de vague des vampires qui rejoignaient celui qui semblait être leur maître es massacre. Si ils voulaient les encercler, il allait falloir faire vite et couper en deux groupes: l'un qui passerait derrière la boulangerie, et l'autre derrière la vielle grange. Ils pourraient ainsi les prendre à revers avant qu'ils ne s'échappent du village, ou du moins, si on pouvait encore appeller ça un village!
Prêt à en decoudre avec le moindre vampire qui oserait encore s'aventurer sur son chemin, Merwin attendit de savoir si il pouvait compter sur les soldats et sur les derniers hommes qu'il lui restait encore...


[Hj: vraiment désolé pour le retard!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeLun 20 Sep 2010 - 10:38

S'il y avait un tableau à mettre sur le nom capharnaüm, cette bataille en serait une magnifique esquisse. Tout semblait désordonnée, sans aucune cohérence, sans aucune réelle cohésion. Enfin du côté humain du moins. Et pour cause... Les humains avaient été pris en traître, par surprise, comme souvent les légendes de vampire le leur avaient conté (pour une fois que les légendes ne mentaient pas d'ailleurs !), et ces humains même s'il étaient aussi braves que le meilleur des soldats n'étaient pas entrainés pour le combat. Ils n'étaient pas soldats et cela se voyait dans leur débandade. Symius maudissait alors d'être si peu de lames noires pour leur prêter mains fortes.

Un coup d'estoc plus tard, il se permit de laisser son regard errer sur le champ de bataille, tentant d'analyser la situation. Les vampires semblaient avoir un point d'avance. Mais de peu. Ils étaient bien peu eux aussi, ce qui était sans doute la chance des humains. Et si les vampires avaient fait beaucoup de dégâts, avaient causé nombre de morts (de transformation ? se demanda-t-il l'espace d'un instant), les humains aussi avaient réussi à porter quelques coups dans l'armée vampirique. Enfin si tant est qu'on puisse parler d'une armée. un sifflement près de lui le ramena brutalement à la réalité, tandis qu'il sautait en arrière pour éviter la lame traitresse qui s'abattait vers lui. Ripostant sauvagement, Symius parvint à faire reculer à son tour son adversaire de quelques pas, le temps de coordonner toutes ses observations. Observations qui le faisaient converger en un point : les humains pourraient avoir l'avantage s'ils se rassemblaient pour faire front ensemble, en masse, en nombre. leur nombre était leur force, et s'ils ne recevaient pas de renforts, alors il leur faudrait se rassembler ensemble, au même endroit. Si possible en un endroit stratégique.

Voilà toutefois qui était plus facile à dire qu'à faire. Car comment donc faire passer le message aux pauvres villageois pris en tenaille au centre du village ? Et alors qu'il se posait la question, tout en se débarrassant, enfin, de son adversaire, il aperçut du coin de l'oeil une fine silhouette se diriger à grands pas vers eux, hachant menu tout ce qui se trouvait sur son passage. Dont cette magnifique fillette que Symius avait tenté de mettre à l'abri près de ce tonneau. Le lame noire eut un haut le coeur en voyant le crane de la gamine ainsi écrasé, son sang giclant sans autre forme de procès sur la cape du vampire. Car oui la fine silhouette en question n'était autre qu'un vampire. Pourquoi s'écartait-il soudain de ses congénères pour se diriger vers eux ? Symius n'en avait aucune idée. Et n'en avait cure. Son coeur criait va-engeance alors. vengeance pour cette fillette qui n'avait rien demandé.

Symius accrocha alors le regard de l'autre. Un regard vert. Vert poison aurait-il dit. Un regard étonnamment calme par rapport à ce que le vampire venait de commettre. Un regard qui révulsait alors la lame noire. Un regard... Un regard qui lui rappelait vaguement quelque chose sans qu'il parvienne encore à définir quoi. Ou qui. Symius entendit un de ses soldats le mettre en garde, il entendit le choc des lames dans son dos et aperçut par dessus son épaule l'un de ses soldats qui venaient de lui sauver la vie en parant un coup qu'on lui portait dans le dos. Il avait été tellement accaparé par le vampire au regard poison qu'il en avait oublié presque le combat. Lui, un soldat, en oublier le combat ! Un comble ! Mais à sa décharge, ce regard hypnotique semblait le happer, l'appeler, comme les réminiscences de quelque chose qu'il ne parvenait encore à saisir>. Et comme pour confirmer ses dires, ledit vampire le désigna de sa lame. Une lame noire. Comme la sienne.

« Lame noire vient à moi et je te montrerait ce qu'est un véritable cauchemar »

Comment se faisait-il que ce vampire ait une épée des lames noires ? En avai-il été un avant de devenir cette abomination.

- C'est moi qui te ferait voir ce qu'est un véritable cauchemar... vampire, éructa-t-il, aux combles de la rage.

Vengeance criait son coeur. Mais était-ce la fillette au crane brisé qu'il voulait venger ? Ou était-ce... cette réminiscence indéfinissable que faisait vibrer ce regard poison dans sa propre âme ?

Et sans plus attendre, Symius engagea le combat, faisant voleter sa lame vers celle qui avait dû être un jour sa soeur.

- Comment se fait-il que vous ayez une de nos lames ? S'enquit-il après un choc des plus rudes, accrochant la lame de son adversaire, pour les garder croiser un instant, leur permettant d'être si proche qu'ils auraient pu se mordre.

Il était pourtant dangereux d'être à portée de croc d'une telle créature. mais en cet instant, Symius n'écoutait que sa hargne qui vrombissait en lui telle une nuée d'insectes en colère. Puis, repoussant durement son adversaire pour lieux engager un combat s'annonçant des plus âpre, il reprit :

- Je suis sûr de vous avoir déjà vu quelque part. Vous ne m'avez pas choisi par hasard n'est-ce pas ?

Encore lame contre lame, encore un écart, un recul, un pas de côté, une esquive... les coups s'enchainaient rapidement. Si l'autre n'était pas un combattant hors paire, comme le constata rapidement Symius, qui aurait pu alors le battre de ce côté là, l'autre avait la vitesse pour lui et l'agilité. Symius sentait qu'un rien pouvait faire prendre l'avantage à l'un comme l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMar 21 Sep 2010 - 1:05

Accrocher, happer, retenir comme un filet, comme une toile, le regard de l'autre se posa dans le sien, s'y ancrant comme une flèche et il le laissa faire avec un sourire, glace contre vert de mer, haine contre amusement, humain contre vampire, il ressentait le frisson de l'excitation monter en lui, il resta pourtant sur place, caressant de son regard celui de l'autre, dans une bataille muette et immobile, les sentiments de l'un et de l'autre fusant entre eux, il l'attirait irrémédiablement, l'attirait comme seul un véritable adversaire pouvait le faire, tout son corps, tout son esprit se tendait vers l'humain, comme une fleur héliotrope cherchant le soleil il s'agrippait au moindre frémissement du soldat, ressentait au centuple le moindre petit mouvement, une pointe douloureuse au creux de son être le reliait à l'autre tandis que leur regard dansaient l'un dans l'autre, prit dans un étau que rien ne pouvait briser, il se languissait du contact, de la sensation de leurs armes l'une contre l'autre, des corps se percutant, des forces s'opposant l'une à l'autre, il sentait sa peau piqueter à l'idée de la lame noire de l'autre entaillant sa chair, une lame qui ressemblait à la sienne, il tremblait presque du désir malsain de combattre, combattre contre cet être là, oui à présent il s'en souvenait, le village, la famille, le garçon dissimuler par ses géniteurs, il l'avait laissé en vie ce jour là, trop prit par la folie et la faim mais ensuite par pure malice, il avait enclenchée sa propre fin ce jour là, sciemment, en toute conscience il avait laissé le garçon en espérant qu'un jour oui qu'un jour il tenterait de se venger et serait assez fort pour cela... Et de toute évidence il l'était, rien d'étonnant à sa réaction quasi instinctive, il avait sa fin devant les yeux, l'homme, le garçon, tout son être se tendait vers lui comme tiré par un fil invisible, il était prêt même si l'heure n'était pas encore arrivée, prêt et bien plus encore, comment pouvait il le focaliser à ce point, c'était presque dérangeant d'être ainsi attiré par un humain, un simple bétail... mais un beau bétail, autant pour les yeux que les muscles, c'était bien le genre d'être devant lequel il plierait sans rechigner... oui, il était digne de le tuer, ou de faire ce qu'il voudrait d'ailleurs, mais personne d'autre, seulement lui, seulement celui qui soutenait, non qui agrippait son regard. Le combat autour d'eux n'avait plus de consistance, même l'humain n'y faisait plus attention, rien qu'eux, eux deux dans leur cercle fermé de mort et de haine, eux deux comme un couple maléfique qui s'apprêtait à s'étriper avec plus de passion que les plus passionnés des amants, il le regarda se tourner, sortant hors de la transe étrange qui les avaient entourés, il ne aurait presque déchiquetait l'autre vermine humaine, qui était il pour oser lui voler son exécuteur, son arme, son humain, qui par le ventre ténébreux d'Asha ! Mais il se calma, l'autre lui faisait de nouveau face, il n'était pas perdu, tout allait bien oui parfaitement bien il n'y avait pas de doute à avoir...

Ce regard, ce regard ! C'était le regard de la force, de la puissance, le regard du véritable combattant, un regard qui le démangeait, lui donnant envie de se battre, de détruire cette chair friable, humaine, de s'en repaitre comme du plus délicieux des mets, d'en savourer chaque lambeau encore chaud en se baignant dans le sang. Un regard... oui un regard que l'autre avait accroché, qu'il gardait dans une tension terrible, à la fois sensuelle et terrifiante, le regard d'égaux se trouvant, se découvrant l'un l'autre, jouant de leur seuls yeux dans un ballet mortel, les muscles se tendaient, les corps se contractaient à la recherche de l'opposition, il sentait l'autre, son autre comme jamais auparavant, sentait le moindre frémissement de son esprit emplit de malice et d'ombres, il était entièrement, totalement et irrémédiablement tourné vers l'humain, comme si il était subitement devenu le centre de son univers, son tout, son entièreté, et il comprenait pourquoi, il comprenait le besoin irrésistible qu'avait l'autre de vouloir se battre contre celui là, lui qui avait horreur de se battre ne rechignerait jamais pour lui, seulement pour lui, l'adversaire désigné, le grand ennemi, la vrais menace... il se souvenait à présent, il se souvenait clairement, comment aurait il put oublier, une nuit voilà longtemps, une où les deux lui n'avait soudain fait qu'un pour quelques heures, entier et intègre dans son être profond il s'était offert un présent, un repas comme il en avait peu gouté, oui il avait bu plus que son saoul lui qui pourtant se restreignait au maximum... il l'avait laissé, sachant qu'il avait tout vu, il avait espérait qu'il tente de le pourchasser, lui offrant ce qu'il cherchait, leur point final, pourquoi lui, pourquoi pas un autre, il n'en savait rien mais avait décidé et de ce qu'ils voyaient à présent ils avaient bien décidé, il était évident que cet homme là était fait d'un métal robuste, qu'il avait l'âme qu'il cherchait, il avait réussit son pari... juste cet instant si particulier, pourquoi devait il être brisé ? Pourquoi la magie qui habitait le duo, la magie de la haine et de l'envie de meurtre devait elle laisser place à un vulgaire échange, pourquoi l'autre tas de char frémissantes, l'autre humain, pourquoi devait il intervenir, lui voler son humain, son arme, son chef d'œuvre, il était possessif que ce soit avec ses biens, ses amis ou ses ennemis, c'était les siens et à personne d'autre ou il faisait un carnage. Mais heureusement il se tourne vers lui, oui encore une fois il sentit son lui, l'autre, se tendre en avant, prêt à bondir...

Il l'entendit rugir et eu un rictus de contentement, oui c'était exactement ce qu'il voulait, que l'autre se déchaine contre lui, qu'il lui offre le meilleur de lui, le nourrisse de cette haine qu'il sentait bouillir, mieux que du sang, c'était bien mieux que du sang, en cet instant il n'y avait pas de liqueur plus savoureuse que la colère et la haine de l'autre, il aurait voulu la boire jusqu'à la dernière goutte. Les lames s'entrechoquèrent et il sentit l'impact dans tout son bras, dédiant un remerciement à l'autre d'être si musclé qu'il n'ai pas eu le bras projeté en arrière sous la force de l'humain, il eu un nouveau frisson, il était vraiment fort, son esprit dériva un instant, imaginant ce que cette force pouvait faire d'autre, il sourit à la question, il avait remarqué, encore un point pour lui, son épée était bien la seule chose dont il avait des souvenirs antérieurs au vampirisme et ce qui avait été les lames noires avaient en effet compté Stormbringer dans leur rangs, mais c'était une vie plus tôt et elle était alors dévouée à la protection du royaume, alors qu'à présent elle n'était au service que d'Asha la grande, d'Achroma et, temporairement, de Lorenz, elle n'était rien de plus que l'instrument de sa volonté, l'instrument de la mort de ceux qui lui barraient la route sans en connaître les conséquences. Ils étaient proches, si proches, il aurait put mordre ou lécher au choix, un simple petit bond en avant et il transformait le héros humain en héraut vampire mais heureusement pour lui ce n'était pas le but rechercher, il avait bien autre chose en tête pour lui... il sourit tendrement à son adversaire, ses yeux toujours calmes et concentrés mais dotés d'une pointe d'amusement, de pur amusement devant l'ire justicière de l'autre, avait il comprit ou était ce seulement l'enfant ? Il ne répondit pas toutefois, l'information directe était trop sensible et l'humain l'avait déjà repousser sans ménagement avant de l'interpelait de nouveau...

Lorsqu'il se mit à donner de la voix tout son corps subit la vrille de l'attente, voyant le mouvement arriver sur lui avant de sentir le choc, il avait bloqué, vif à l'extrême, plus léger que lui même, plus faible physiquement aussi, il eu u instant d'hésitation, l'autre n'était pas un combattant alors pourquoi ne le laissait il pas tenir tête à l'humain, il y avait quelque chose qu'il ne saisissait pas dans l'échange mais peu importe, il était à l'affut, si l'autre le désirait il serait là pour reprendre la main et mâter leur arme un peu trop sûr d'elle pour un premier essai... les lames s'entrechoquèrent et il eu un nouveau mouvement d'incertitude, l'autre n'avait tenu que par l'endurance de son corps, pour le reste il n'aurait rien put faire, et l'autre qui rêvassait alors qu'il avait une menace plus que réelle à quelques centimètres de lui, avec une superbe veine qu'il aurait bien voulut ouvrir en grand pour se restaurer mais qui lui était interdite, si près... il avait envie de lui sauter à la gorge et d'en finir mais devait se restreindre, et l'autre était un maitre pour rester en mesure, mais tout de même quelle idée de venir aussi près, il aurait put tout finir d'un seul coup de croc. Il était intelligent le petit, mais il fallait dire que la belle épée qu'il tenait attirait le regard surtout lorsque les seules lames noires sont celle dévouées à l'empereur, et elles avaient un jour comptées la faiseuse de tempêtes parmi elles, un jour... mais plus maintenant, il ne répondit rien, ne fit pas de commentaire, il savait la valeur d'une telle réponse, se contenant de regarder ce qu'allait faire l'autre, encourageant la bataille de sa voix silencieuse, huant et rugissant pour savoir la suite même lorsqu'il fut repoussé plus loin... il y avait une interrogation trainant entre eux, le fil des souvenirs clairs pour l'un mais pas encore pour l'autre, un fil tendu qui pouvait se briser à tout instant.

Le combat continuait, il attaquait, paraît, esquivait, ils étaient tout deux à égalité, si il était plus fort en physique brut le vampire avait, quand à lui, l'agilité et la vitesse, ses réflexes hors normes lui sauvaient le vie bien plus que le reste et la magie de l'arme noire commençait à se dissiper, il l'avait trop utilisé, elle devait se reposer très bientôt, il se fatiguait mais n'était pas le seul et il était toujours aussi exaltait bien qu'à présent son calme ai fait place à la malice et au calcul... sans arrêt, sans pause, sans rien d'autre qu'une farouche envie de domination sur l'autre, ils valsaient avec les autres, prit qu'ils étaient dans la transe du combat... alors qu'il feintait à la gauche du soldat il s'arrêta et propulsa de l'énergie dans sa lame pour qu'elle produise une bourrasque plus forte, repoussant son adversaire. Il se redressa et lui lança un regard aussi acéré qu'une flèche de mythril vers l'humain avant de sourire avec fierté, sa voix soudain de velours tandis qu'il plaçait ses mots sur un rythme chantant, moquant une révérence, un salut des soldats à l'empereur.

« Je suis Adryne... Taranisaii... et toi, tu est Symius... mon arme, tu est mon arme, Symius, tu a suivit exactement le chemin que j'avais imaginé, mieux même, qui aurait crut qu'en plantant les graines si tôt les résultats seraient probant à ce point »

Il fonça sur l'autre, obliquant sur la droite, frappant par série de coups rapide et léger, cherchant les points les plus faibles, cherchant à passer la garde adverse, il frappait sans discontinuer, changeant d'angle par tranche de coups, frappant autant de la pointe que du fil

« le hasard n'existe pas en ce monde fou que tu est ! Tout n'est que fatalité ! Tout a une raison d'être, même le sacrifice d'une vie, même la destruction d'un monde ! Dit moi Symius, quelles étaient les pensées de ta mère alors qu'elle se vidait de son sang ? »

Il prit du recule et fonça en avant, rugissant, pillonant à la vitesse la plus haute qu'il pouvait atteindre, cherchant un moyen de faire plier son adversaire, le sable volant autour d'eux, il lui tournait autour sans laisser de pause, délirant.

« Dit moi si ton père pensait à sa progéniture en ayant la gorge arrachée ! Dit moi, dit moi dit moi ! PAR TOUT LES ESPRITS DIT LE MOI ! Est ce que tu pense qu'ils sont morts pour défendre ta famille ou simplement leur vie, est ce qu'ils ont crevés comme es porcs ? Qu'est ce que tu en pense hein Symius, hein ma lame noire, qu'est ce que tu en dit ? Rien ? Rien ! »

Il s'éloigna enfin, une expression entre la tristesse et l'amusement sinistre, ses yeux scintillants follement et ses lèvres entre ouvertes pour dévoiler ses crocs en un rictus qui lui appartenait à lui et à lui seul, il reprit, sa voix bien plus calme, son ton posé et grave « Tu ne sais pas... parce que tu n'est pas sortit de ta cachette... tu pensait ne pas être vu ? Pauvre âme innocente, les vampires sentent les cœurs battre... » Un appel dans le lointain, il tourna la tête et sourit « La bataille se termine... »
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Left_bar_bleue0/10Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeMar 21 Sep 2010 - 16:09

La fatigue malgré le sort d'aspiration d'énergie, logique... Depuis combien de temps la bataille continuait-elle ? La nuit était déjà bien avancée et les étoiles pâlissaient, le jour ne serait pas encore là avant quelques heures mais les renforts humains compromettaient les projets des vampires et avait poussé Lorenz à rassembler son armée dans l'intention de préparer la retraite. La suite prouvait qu'il avait eu raison, les humains étaient à présent bien trop nombreux pour les vampires.
L'elfe s'était rapproché ainsi que la majorité des êtres de la nuit, quelques-uns continuaient à combattre dont ses principaux généraux mais ils n'étaient pas assez éloignés pour risquer vraiment leur peau, tant mieux. Ils pouvaient encore êtres tout à fait utiles.

Les humains reprenaient espoir malgré leurs pertes lourdes, ils ne se rendaient absolument pas compte de la portée de cette attaque. D'ici le soir suivant leurs blessés se transformeraient si ils n'avaient pas le courage de les achever. D'ailleurs, obéissants à ses ordres, de nombreux vampires portaient des amas sanguinolents qui n'avaient parfois plus rien d'humain mais qui feraient des guerriers tout à fait acceptables. La guerre commençait à peine, comment pouvaient-ils faire l'erreur de se croire victorieux alors qu'ils étaient déjà en route vers une défaite sanglante ? Il ne comprendrait jamais les humains... Peut-être parce qu'il n'avait jamais rien eu d'humain...

Plusieurs êtres de chair et de sang accouraient vers lui, vers tous les vampires réunis à ses côtés. Lorenz sentait leur détermination et leur désespoir pour certains, ils voulaient récupérer leurs blessés. Certains avaient de la famille parmi eux, pauvres idiots... Ne savaient-ils pas qu'il était trop tard ? Le venin vampirique avait certes un antidote mais il serait bien difficile de l'administrer dans les temps à tous ce monde, même impossible. De toutes façons cela ne pourrait se faire puisque les vampires n'avaient pas la moindre intention d'abandonner leurs proies, à l'image de Lorenz qui accomplissait un énième geste clé pour appeler un anneau de feu. Un concert de hurlement sinistre s'éleva tandis que les flammes dévoraient les humains qui avaient osé s'approcher, il eu un sourire sardonique. A lui seul, il pouvait retenir toute l'armée adverse même si il sentait au plus profond de lui que sa magie s'épuisait et qu'il lui faudrait du repos sous peu. Cette fois, il était temps de partir.

«Ryukah ! Mène ceux qui portent des prisonniers au point de rendez-vous, les autres formeront l'arrière garde avec moi. »

Pourquoi l'elfe ? Tout simplement parce que les autres vampires les plus importants étaient tous aux prises avec l'ennemi. Et puis si il devait être à présent de leur côté, il devrait apprendre à se faire respecter très vite ou à mourir. L'un ou l'autre ne dérangeait pas Lorenz pourvu que ce soit rapide afin de ne pas lui faire perdre de temps, cet être des bois survivrait si il était assez fort. Sinon et bien, ça ferait un elfe de moins. Ou comment fait connaissance avec la célébrissime loi du plus fort des vampires...

Son plan était très simple, permettre aux vampires chargés d'emmener leurs victimes à l'emplacement dont il avait donné les coordonnés à l'elfe sur la route en faisant protéger leur retraite par ceux qui n'avait rien à porter. Une fois sur place, il éclaterait très rapidement son armée en petits groupes et avant la fin de la nuit, ils seraient tous introuvables. Évaporés dans la nature. Il savait que l'armée impériale se mettrait en route très rapidement et que cette première journée serait critique, tout groupe de vampires découvert serait éliminé aussitôt, mais il était impossible qu'ils les découvrent tous. Et ceux restant seraient renforcés dès le lendemain par les nouvelles recrues... Les attaques suivantes pourraient alors avoir lieu, tactique de guérilla comme il aimait le dire.

Une dernière boule de feu, un dernier regard sur la scène tragique et il lance la manœuvre. Le groupe de l'elfe s'est éloigné suffisamment, le sien s'éparpille tout aussi vite. La mort roderait désormais chaque nuit à la surface...


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeLun 27 Sep 2010 - 12:41

Ryukah avait été désigné pour diriger une petite troupe de vampires qui menaient les prisonniers, ou plutôt les contaminés, jusqu'aux cavernes non loin. Il se demandait pourquoi Maître Wintel l'avait envoyé lui, que tous devaient prendre pour un pauvre elfe inutile. Mais ils avaient vu les dégâts qu'il était capable de faire sur le champs de bataille. Mais il savait que certains n'étaient pas d'accords avec le fait qu'il donne des ordres. Il devait juste s'assurer qu'aucune proie ne puisse s'enfuir et que la troupe ne se fasse pas attaqué, ce qui arriva irrémédiablement. Les attaques éclaires portainet bien leurs nom, les humains sautaient sur le groupe et flambaient en touchant le sol sous la charge de l'elfe.

-Bougez vous bandes de larves de mollusques vampiriques, on à pas toute la nuit et les humains eux ont toute la journée pour nous chasser. Si vous êtes pas d'accord avec moi, rien ne m’empêche de rajouter des têtes de vampires à mon tableau de chasse de la nuit.

Il pensait avoir été clair, même si deux intrépides avaient tenter de se débarrasser de lui en l'insultant de tous les noms avant de voir leurs têtes encore vivantes rouler au sol. Ryukah se demandait quel effet ça pouvait avoir de se voir de l’extérieur. Mais ceux la n'étaient que des soldats, mais l'elfe ne comptait pas entamer des combats à la légère contre certains pontes qu'il avait sentit sur le champ de bataille, un peu plus tôt, surtout celui qui s'amusait à attiser ses flammes, ce qui était marrant quand les humains cramaient en hurlant de douleur. Les sons et les odeurs étaient délectables pendant une bataille comme celle la, les cris, les flammes, le sang, ...

Ryukah se retourna pour sentir une fois encore cette excitation avant de continuer sa route vers les cavernes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeLun 27 Sep 2010 - 17:52

La bataille commençait a tourner mal pour les vampires, les renforts des humains étaient trop importants, il fallait battre en retraite. Elrorad avait du mal à l'admettre, fuir devant des êtres inferieurs ? C'était ridicule, l'armée vampirique était censée les écraser comme de vulgaires insectes ! En vrai guerrier l'argenté décida de ne pas cesser le combat, sauf si Lorenz lui ordonnait le contraire. Il ne pouvait pas désobéir a un ordre direct, mais il n'était pas un lâche qui fuyait devant l'adversité, ainsi il se reconcentra sur son duel. Son maitre avait essayé de l'aidé en lui envoyant un sort, mais ce maudit elfe esquiva et se lança sur lui, provoquant ainsi un duel à l'épée. Le fléau des elfes se réjouit, sur ce terrain il était sur de l'emporter face a Anynduil, le sergent elfique ne savait pas quelle grossière erreur venait de commettre !

Meme si Anynduil était plutôt doué, Elrorad avait l'avantage, ce n'était pas pour rien qu'on le considérait comme un des meilleurs bretteurs du Royaume Vampirique. Quant Lorenz ordonna la retraite, l'argenté su qu'il devait en finir, il utilisa tout son talent pour enfoncer la garde de son adversaire et lui planté sa Ténèbra dans le ventre. Le guerrier vampirique retira son épée et ne se soucia plus de l'elfe ensanglanté, la blessure qu'il venait de lui infligé était surement mortelle et il n'avait pas le temps d'en finir, sinon les humains finiraient par lui couper toute renaitre.

Ainsi, Elrorad abandonna son adversaire et courut pour rejoindre les autres vampires, en tranchant tout les humains qui osaient se mettre sur son chemin. Il n'était plus le temps a la transformation, ainsi il ne se gêna pas pour tuer une dizaine d'ennemis qui le gênait, tout en aidant ceux qui devait évacuer les futurs vampires. Au loin, l'argenté aperçu Adryne, étrangement il était inquiet pour son camarade, il aurait voulu que l'ancien reste a ses coté. Ainsi le fléau des elfes l'appela et rejoignis ensuite Lorenz, pour enfin quitter ce champ de bataille, sur un résultait mitigé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeSam 2 Oct 2010 - 9:35

Musique d'ambiance : Apocalyptica - Epilogue
________________________



L’espoir renaissait dans les rangs humains, malgré les pertes importantes dans leur camp. Les renforts qui arrivaient des villages voisins y jouèrent pour beaucoup. Mais l’Elfe ne pouvait s’y attarder, son combat avec le Bras Droit l’accaparant trop.

Ils nageaient tous dans le bruit des armes qui s’entrechoquaient, les cris de rage et de douleur, les cris d’encouragement pour tenir telle ou telle position. Ils nageaient dans la fumée des bâtiments en flamme, une fumée acre, qui vous brûlait la gorge et les yeux. Le sol était jonché de cadavres, d’Humains, de Vampires, et également de femmes et d’enfants. Ils avaient attaqués la colonne de réfugiés. Son cœur se serra dans sa poitrine sous l’effet de cet immense peine qui l’affligeait, celle de voir tant de sang, tant de haine, tant de souffrances. Comment le monde avait-il pu en arriver là ?

La terre était écarlate, après s’être autant gorgé de sang. Il y avait, en plus de l’odeur de la fumée, une odeur métallique également, une odeur de sang, tellement forte qu’il était impossible de ne pas la sentir. Il y avait de l’hémoglobine en telle quantité, une mer rouge.

Au milieu de son combat avec Elrorad, il entendit soudain un rugissement semblable à celui d’une forte tempête, qui faisait trembler le vent. Et Anynduil vit une tornade foncer sur lui. Une tornade qui, en plus de tout ramasser sur son chemin, était remplie d’éclats de glace. Et elle fonçait sur lui, fauchant au passage Hommes et Vampires sans distinction. Au dernier moment, il s’écarta de son adversaire et partit en arrière. Il l’évita de justesse, un éclat se fichant dans son bras au passage. Douloureux, mais beaucoup moins que le javelot de glace de Remkort. Il fallait croire que l’élément du froid n’aimait pas l’Elfe.

Non loin de lui, mais pas près non plus, leur chef, Lorenz, donna un ordre qui, au vu de ce qui se passait, ressemblait à un ordre de retraite. Mais l’autre combattant, semblant vouloir en finir absolument avant de partir, revint sur lui. Leurs lames s’entrechoquèrent à nouveau, dans un ballet mortel, et où les étincelles pleuvaient. De ses deux épées, Any parait et attaquait. La terreur qu’il éprouvait au fond de son estomac devait être due à l’autre Vampire, car lorsqu’il s’en trouvait loin, elle n’y était pas. Allez savoir ce que dégageait ce chevelu dentu.

Un moment d’inattention, lors d’un combat entre deux épéistes de haut niveau, était très souvent fatal. Le Rôdeur, ayant entendu les pleurs d’un bébé au milieu du vacarme, ne put empêcher sa tête et sa conscience de se tourner vers l’origine du bruit. Il sentit une épée siffler près de lui, et tenta de revenir au combat. Mais c’était trop tard, il en avait perdu le rythme, par ces quelques dixièmes de seconde. Il para les deux premiers coups, du mieux qu’il le pouvait, mais le troisième passa.

Le métal froid de la lame pénétra dans la partie du ventre. Sur le coup, il ne ressentit pas la douleur, plutôt un désagréable picotement, comme une piqûre de moustique. Sur le coup seulement. Car c’est après que la douleur vint, foudroyante. Et ce fut pire lorsqu’il retira son épée, qui s’était enfoncée jusqu’à la garde, perforant le sous-officier de part en part, dans un geyser de sang. Il avait tellement mal, qu’il ne put crier.

Anynduil tomba à genoux, et vit partir celui qui avait obtenu la victoire. Enfin, il le vit, mais sans plus, sa vue se brouilla, et tout lui semblait être au ralenti. Il se sentit basculer en avant. Il se sentit toucher le sol dans un bruit sourd. Il garda toutefois ses épées en main. Il ne désirait pas mourir, mais si cela arrivait, il voulait que cela soit avec les armes à la main, et les yeux vers le ciel.

Dans un ultime effort, sentant que ses muscles n’allaient pas tarder à l’abandonner, il se retourna et se plaça sur le dos. Il fut paralysé un moment par sa blessure, mais elle passa, lentement, et il put rouvrir, difficilement, ses yeux. Qui se perdirent dans l’immensité noire du ciel nocturne. Les étoiles ne se voyaient pas très bien, à cause de la forte lumière ambiante des flammes. Toutefois, une étoile qui brillait plus fort que les autres, tout là-haut, et qui semblait si proche, fut sa dernière image consciente. Il sombra ensuite dans un abîme sombre et profond.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeLun 11 Oct 2010 - 16:33

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Therock
Merwin Aldavir

L'ordre de replis des vampires ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd! Voilà qui redonnait un peu d'espoir à Merwin, et le paysan comptait bien le rendre contagieu!
"Ils se replieeeeennt!! Coupez-leur la retraite! Ne les laissez pas s'en tirer comme ça! Sus à l'ennemi!!"
Crier un bon coup, ça donnait toujours un peu de courage et ça permettait d'évacuer les peurs et les angoisses. Sans compter le fait que les villages voisins, alertés sans doute par les fumèes noires qui s'échappaient du village.
La force des hommes résidait dans leur nombre et la force d'âme dont ils pouvaient faire preuve en temps de crise. Il fallait malheureusement souvent une telle catastrophe pour que les hommes revèlent courage et noblesse. Merwin en était d'ailleurs le premier exemple!

Aussi, il se rua en avant vers les vampires qui deguerpissaient, les voyant avec effroie emporter des corps d'humains agonisants ou mort. Il était hors de question de les laisser filer ainsi. Mais même avec toute la bonne volonté du monde, ils ne purent tous les rattraper. Ils s'enfuyaient dans tous les sens, disparaissaient ou s'évanouissaient dans la nature comme une brume, une brume mortelle laissant une odeur de sang et de mort derrière eux...
Sur sa funeste route, il tomba sur le corps de l'elfe Anyduil, qui avait risqué sa vie pour les prévenir et pour les defendre. Le grand forgeron passa le bras de l'elfe autour de son cou pour le ramener au centre du village afin qu'il soit soigné au plus vite.

Aprés leur départ, il fallut rassembler tout le monde, soigner les bléssés et faire l'inventaire... Tant de morts, tant de souffrance... Et encore, il fallut longtemps avant de pouvoir compter les décédès, le temps de retrouver les gens qui avaient réussis à se cacher, à fuir dans les villages voisins. Ils étaient trop peu nombreux malheureusement, comparés à ceux qui avaient disparuent avec les vampires, enlevés comme de vulgaires sac de viande.
Mais il y eut pire , bien pire! Plus la journée passée, et plus l'horreur grandissait: les craintes des villageois étaient confirmées... Tous les villageois qui avaient été mordus et qui n'avaient pas succombés immédiatement à leur blessures se transformaient douloureusement en vampire....

Merwin du rassembler ce qu'il restait des villageois valide pour former un conseil exeptionnel, formés des villageois les plus sages qu'il restait, des soldats venues leur prêter main forte, et de tous ceux qui s'y connaissaient un tant soit peu en vampire.
La grande question était:
"Que faisons-nous de ceux qui se transforment ou qui ne vont pas tarder?" Devaient-ils les tuer? Ou les laisser en vie? Dans ces petits villages, tout le monde se connaissé, les âmes en sursit étaient au mieux un bon voisin, au pire un membre proche de la famille. Une decision difficile qui fut prise quand le premier à se transformer totalement et qui dés son reveil tua 3 autres villageois dans sa folie meurtrière pour se nourir, avant d'être arrêté et maîtrisé.

Une semaine de deuil fut instauré dans tout le village et ses alentours, une semaine pour pleurer ses morts, reconstruire une partie du village détruit. Des émissaires furent immédiatement depéchés pour prévenir les villages avoisinants et l'Empereur lui-même, afin qu'un autre évènement aussi tragique n'arrive plus jamais. Un grand elan de solidarité monta de toute la valée, pour leur venir en aide, et des batues et des traques furent organisés pour chasser les vampires. Il n'y avait plus trace de la moindre tolérance dans le regard de ceux qui avaient connu l'enfer de cette nuit là. Ils ne feraient preuve d'aucune pitié, à l'instar de l'attitude des vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeJeu 14 Oct 2010 - 11:02

Symius n'aimait pas ce sourire, ce regard. Pourquoi l'autre le regardait-il de cette façon ? Pourquoi lui souriait-il en plein combat ? Comme si... Comme si ce maudit vampire était heureux de le rencontrer. De le rencontrer de nouveau ? Oui, le lame noire avait la sinistre impression que la lueur de folie qui brillait dans le regard de l'autre était teintée de la joie des retrouvailles. A moins que ce ne soit la joie d'avoir trouvé sa nouvelle proie ? Oui, ce devait être ça. Ce ne pouvait être que cela, n'est-ce pas ? Un vampire pouvait-il d'ailleurs ressentir autre joie que celle du sang qui coule versé pour eux et par eux ? Non, sans nul doute, non, lui souffla une petite voix mesquine et rageuse au fond de lui.

Mais il n'était nul temps de penser à tout cela, se morigéna-t-il alors qu'une violente bourrasque, bourrasque magique, sentit-il, le repoussa durement et menaça de lui faire perdre pied. L'autre combattait de façon étrange. Tantôt... tantôt avec une adresse étonnante, tantôt avec un style plus saccadé et presque plus malhabile. Tantôt un attaquant, tantôt un simple défenseur. Ce mode de combat qui semblait sens cesse osciller déstabilisait grandement Symius, sans compter qu'il sentait sa résistance grandement diminuer aussi. Mais que dire de ce qui suivit...

Ce salut... Le salut des soldats de l'empereur ! Reconnut de suite Symius. La lame noire, le salut;.. Se pourrait-il... Ce vampire pouvait-il être.... Que le Dracos le protège et l'empêche de devenir un jour comme cet être, cette... cette... créature ? Chose ? Folie ? Comment donc définir ce qu'était devenu ce probable ancien lame noir ? Car ce vampire était un ancien soldat non ? Ou avait-il tué un ancien soldat et avait-il volé sa lame ? Mais non, ce salut... Ce ne pouvait être...

« Je suis Adryne... Taranisaii... et toi, tu est Symius... mon arme, tu est mon arme, Symius, tu a suivit exactement le chemin que j'avais imaginé, mieux même, qui aurait crut qu'en plantant les graines si tôt les résultats seraient probant à ce point »


Ces mots. Son arme ? mais jamais Symius ne serait l'arme d'un vampire. Jamais ! Se récria-t-il intérieurement son âme protestant alors de toute sa force. Moult questions le torturaient soudain. Suivre le chemin que l'autre avait imaginé ? Mais quel chemin ? Comment l'autre avait-il pu imaginer quoique ce soit pour lui ? Ils ne s'étaient encore jamais rencontrés... n'est-ce pas ? ou... S'étaient-ils déjà vus ? Planter le sgraines si tôt ? Ils se seraient donc rencontrés... tôt ? Le plus tôt qu'il ait rencontré un vampire était le jour funeste où...

Par le dracos, se pourrait-il...

Mais son questionnement et son raisonnement furent stoppés nets et sauvagement par un assaut féroce qui manqua de l'envoyer au loin. Symius, pris alors par surprise, et se maudissant de s'être laissé ainsi avoir par de simples mots, ne pouvait plus que parer comme il le pouvait ou esquiver... se faisant tout de même entailler en deux endroits, l'autre étant trop vif soudain pour lui pour qu'il parvienne à parer tous les coups portés.

« le hasard n'existe pas en ce monde fou que tu est ! Tout n'est que fatalité ! Tout a une raison d'être, même le sacrifice d'une vie, même la destruction d'un monde ! Dit moi Symius, quelles étaient les pensées de ta mère alors qu'elle se vidait de son sang ? »


C'était donc bien lui ! Maudit vampire, qu'il périsse au fil de sa lame noire, rugit alors Symius en son for intérieur, faisant soudain appel à toutes les maigres forces qu'il lui restait pour relancer l'assaut plus sauvagement encore que l'autre. Tant et si bien que sous sa rage l'autre commençait à reculer.

- C'était donc vous, charogne que vous êtes. C'était donc vous...

Un coup, encore un autre, aveuglé par la rage, Symius ne voyait plus que les deux lames noires s'entrechoquant en un ballet sensuel et mortel.

- Je ne suis pas votre lame noire, rugit-il, des larmes de rage comme rarement il en avait pleuré s'écoulant alors traitreusement sur ses joues pâles. Et non mes parents sont morts dignement et non comme des porcs. Vous n'êtes que vautour, charogne, vous n'êtes que mort et folie. Et je ne suis pas votre arme, mais je serai votre mort, immonde créature.

Mais alors que Symius pensait enfin pouvoir porter le coup d'estoc final ou du moins décisif, l'autre venait de s'éloigner sans crier gare, Symius manquant de peu de tomber à bas dans son élan. Mais si l rage l'avait fait si bien combattre dans cette danse macabre, les mots qui suivirent le glacèrent d'effroi.

« Tu ne sais pas... parce que tu n'est pas sorti de ta cachette... tu pensait ne pas être vu ? Pauvre âme innocente, les vampires sentent les cœurs battre... »

Les coeurs battre. Les vampires sentaient les coeurs battre ? Ce qui signifiait... Qu'il était inutile de se cacher ? les humains ne pourraient échapper aux vampires donc. Il était inutile de fuir devant eux, ils ne feraient que traquer les proies humaines. Ce qui signifiait aussi... que ce vampire savait qu'il était là, gamin, sous le lit. Il savait. Et ne l'avait pas tué. Etait-ce cela la graine semée ? Mais semée dans quel but ? Pourquoi lavoir laissé vivre alors et pourquoi être si réjoui de le revoir ? Et comment l'avait-il reconnu ? Il n'y avait aucun doute qu'il s'agissait bien de ce vampire sinistre qui avait massacré sa famille, il savait bien trop de choses, bien trop de détails... mais... comment ? pourquoi ? tant de questions...

« La bataille se termine... »

- Non, elle ne fait que commencer, rugit de nouveau Symius. Tu pourras fuir autant que tu voudras, maintenant je sais qui tu es. ce que tu es. Et je te retrouverai. Je t'en fais le serment, cracha Symius, tout en levant son arme en l'air comme pour prendre à témoin le ciel. Je t'en fais le serment !

Mais l'autre était parti. Sans doute l'avait-il entendu, mais il était parti. hagard par toutes ces révélations, Symius resta un moment ainsi, la lame pendante le long de son bras, regardant ce qui se déroulait sous ses yeux, sans réagir. Les vampires fuyaient emportant avec eux nombre de victimes. Pour un futur festin ? Pour en transformer d'autres encore et renforcer leur rang ? Allez savoir. Non, tout ne faisait que commencer. Si les vampires croyaient gagner si facilement, ils se leurraient grossièrement. Foi de lame noire, l'empire et les hommes ne se laisseraient pas si facilement massacrer. Ils n'étaient pas des porcs qu'on égorgeaient comme bon leur semblait !

Les vampires partis, Symius ordonna à ses hommes d'aider rapidement les villageois aussi sommairement que possible et de préparer leurs effets pour qu'ils reprennent la route rapidement. Quelques mots d'encouragement échangés avec les chefs de village, leur assurant qu'ils étaient là au nom de l'Empereur, et que l'Empereur allait organiser le plus rapidement une défense, leur assurant aussi que les hommes, tous les hommes, feraient leur possible dans cette guerre. Puis un départ précipité, en laissant les quelques trop gravement blessés derrière afin d'aller plus vite. Ils viendraient les chercher plus tard. Là, ils avaient plus urgent. Comme avertir tous les villages côtiers et de la bordure du lac noir. Et comme revenir aussi vite que se pourrait vers l'empereur quand les renforts et les défenses seraient plus opérationnels. S'organiser, ils devaient s'organiser. Et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitimeVen 15 Oct 2010 - 16:13

Le monde n'était plus qu'ombres, fluides carmins et mouvement flou tandis que les deux adversaires, uni dans leur rages et leur volonté de détruire l'autre, continuaient leur ballet incessant. Coup d'estoc et coup de taille, feinte à gauche et saut à droite, impact à la force terrifiante ou arc de cercle d'une vivacité inimaginable, les capacités de chacun, aussi mortelles que le venins d'un serpent, aussi empreinte de leur personnalités respectives qu'auraient put être leur habitats, leur vie, tout autre chose les définissants ou définissant des hommes communs mais qu'avaient ils de commun c'est deux là, rien du tout, ils étaient aussi semblable et dissemblable que la lune et le soleil, attiré et dégouté l'un par l'autre, l'homme, l'humain, lame noire et serviteur de son royaume, combattant pour le future de sa race, l'homme, le vampire, à la lame noire tachée du sang de sa famille et de centaines d'autres, veilleur d'un royaume oublié, serviteur d'un maitre absent, combattant pour le simple plaisir d'oublier pour un temps sa condition terrible, son inhumanité jamais souhaitée, combattant pour un plan à l'échelle monumentale qu'il ne comprenait qu'en partie... plus rien ne comptait, plus rien n'avait d'importance en dehors de l'impulsion d'attaquer, de se battre jusqu'à l'épuisement, de faire couler le sang.

Dans les yeux de l'humain la compréhension s'allumait comme une chandelle, une chandelle qui contenta grandement son architecte tandis qu'il regardait avec amusement et merveille la haine et le désire de détruire qui grandissait dans le cœur du noble chevalier, noble chevalier qui bientôt oublierait ses codes pour n'être plus que ce qu'il tenterait bientôt de cacher comme une marque immonde, un simple enfant blessé cherchant à venger des êtres qu'il avait aimé par dessus tout dans une époque lointaine, était ce une mauvaise chose ? Une phrase unique traversa l'esprit froid du vampire / Si la passion éveille en nous le goût du sang nous nous ravalerons nous même au rang des monstres / Oui même si ça ne venait pas tout de suite il était plus que certain que Symius ne pourrait pas éternellement s'empêcher de lui courir après pour l'abattre, un jour, qu'il le veuille ou non, il faudrait qu'il oubli son devoir, qu'il s'écrase plus bas que terre, qu'il vive les pires ignominies car ce ne serait qu'après avoir vraiment sentit la déchéance qu'il pourrait savourer le cadeau qu'il lui réservait.

Il y avait toutefois suffisamment de zones d'ombres restantes pour que l'autre n'ai pas encore saisit pleinement ce qu'il avait en tête, car oui il espérait, même la preuve tangible que le petit garçon était bien devenu ce qu'il voulait qu'il soit n'était pas un gage suffisant qu'il avait réussit ce qu'il avait entreprit des dizaines d'années plus tôt, que la lame noire le veuille ou non il portait l'espoir du veilleur, un espoir vieux de plus de sept cent ans et qu'il avait enfouit au fond de lui comme un joyaux précieux dans le désert. Oui avait il envie de lui hurler, soit ma mort, détruit moi, détruit cette chose abominable que je suis devenu, mais les mots restaient enfermés dans sa gorge tandis qu'il reculait face aux coups trop puissants du chevalier... il ne se supportait pas, il ne s'était jamais supporté, seule la présence de l'autre avait servit de baume sur ses blessures, sur sa conscience tellement à vif qu'elle devenait insupportable, sur son dégout nauséeux qui le rendait profondément malade chaque fois qu'il se nourrissait et même si il l'avait caché au départ à l'autre il ne pouvait pas faire semblant à tout jamais et si il devait mourir il fallait que les deux soit d'accord ou il aurait volé sa victoire. Son flanc droit fut traversé par une douleur intense et brève et il glapit de surprise en comprenant qu'il avait été blessé, son inattention lui avait fait perdre la notion du lieu où il se trouvait à l'heure actuelle et il en payait subitement le prix, il siffla légèrement et battit en retraite tandis que l'autre... pleurait ? Alors ça !

Les humains étaient vraiment fragile parfois, pourquoi pleurait il, pour ses parents ? Ils étaient morts depuis longtemps déjà, se vider de son eau n'allait pas les ramener à la vie et encore moins les apaiser... pour la bataille ? Les humains gagnaient à présent... Interrogateur il le laissa rugir, il le laissa dans son dénis alors qu'un petit sourire amusé apparaissait sur ses lèvres presque bleu, ironiquement le chevalier ne pourrait que devenir son arme si il voulait le tuer mais cela il ne le lui dirait pas tout de suite, il voulait tout d'abord voir à quel point il pouvait perdre le sens de la réalité, se plonger dans sa haine... ensuite seulement il lui montrerait combien il avait bien tissé sa toile. Étrangement il avait bien envie de happer l'eau salée de ses yeux pour voir quel goût elles avaient mais se retint, dommage, il devrait essayer à un moment plus propice et où le chevalier ne serait pas armé, peut-être le faire temporairement capturé pour le travailler un peu ? Excellente idée...

Au loin il sentit les autres vampires se replier et moulina de sa lame pour expédier la majorité des combattants près de lui par terre, il se tendit comme un félin et bondit en courant le plus vite possible, souriant toujours aux cris qu'il entendait derrière lui * Bien, très bien... la partie peut enfin débutée * et elle serait longue, il allait avoir beaucoup de travail dans les prochains mois et pas seulement au nom de son maitre et psedo maitre, il fallait qu'il travail vraiment à sa solution finale avec l'humain, maintenant que l'autre était de nouveau un pion sur l'échiquier, son cavalier blanc. Il effectua la jonction avec le reste de l'armée un peu plus tard mais ne s'approcha pas outre mesure, il n'avait pas envie de croiser Lorenz et Elrorad, trop de chose lui occupait l'esprit pour qu'il soit efficace dans une interaction quelconque. A la place il récupéra deux de ceux qui le connaissait et se dirigea vers la cote pour souffler un peu en compagnie des autres membre de la veille. Pour une simple escarmouche la nuit avait été plutôt riche....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Empty
MessageSujet: Re: Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Escarmouche 1 [Mini-intrigue] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Escarmouche 1 [Mini-intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» MINI-INTRIGUE N°3 ✤ journée randonnée. (complet)
» Mini Intrigue :: Criminal Minds
» 40k Mini-Tournoi 2 VS 2 :: Samedi 5 février au Grimoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-