Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Empty
MessageSujet: Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Icon_minitimeDim 11 Juil 2010 - 17:00

Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Fiche111

  • Nom : Evanealle

  • Prénom : Galadrielle

  • Surnom : Alatāriellë / Dame Blanche

  • Date de naissance : Au printemps du cours de l'année 970 de l'âge d'argent

  • Age : 780 ans

  • Race : Elfe

  • Caste : Grand Maître Magicien

  • Métier : Impératrice

  • Lieu de résidence : Royaume Elfique

  • Arme principale : Sa magie

  • Style de magie préféré : Elfique

  • Alignement : Bénéfique


Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Fiche210

  • Physique :

La moindre des choses que nous pourrions dire, physiquement parlant de Galadrielle, c'est que c'est une elfe magnifique, aisément reconnaissable et visible de loin. Il faut cependant se méfier de ce que peut signifier le mot "belle". Car oui, Galadrielle peut bien entrer dans la catégorie des beautés, sous maints aspects, mais elle peut également être qualifiée d'effrayante.
Elle est de ces créatures éthérées, qui lorsqu'on les aperçoit ne peuvent que nous laisser en émoi. Est elle bien réelle? Est-ce bien une femme? Est-elle cruelle, dois-je craindre pour ma vie? Autant de questions qui pourront heurter votre esprit, si celui-ci est simple, car même si elle peut paraître évanescente, Galadrielle est une créature extrêmement lumineuse.
La première chose frappante chez l'Impératrice, c'est la longueur de ses cheveux. Longs jusqu'aux chevilles, ils ont cet air irréel si particulier qui suscite la curiosité: comment peut-elle se mouvoir sans marcher dessus? Sans en être encombrée? Admettons que c'est juste une question d'habitude. Enfin, il faut tout de même admettre que leur légèreté y est pour beaucoup. Ses cheveux sont en réalité tels un voile de tulle, ou quelque tissu vaporeux, d'une couleur très intense puisque blancs tirant sur l'argenté avec quelques reflets bleutés. Généralement, elle y coince un diadème très simple, en argent, un très simple maillage avec un petit bijou qui vient gouter entre ses sourcils, une petite pierre d'opale, afin de retenir les mèches gênantes qui pourraient lui boucher la vue en arrière de la tête, mais elle peut aussi zapper ce détail, tout dépend en réalité de son état d'esprit. Galadrielle ne les supporte ni sales ni emmêlés. Quoi qu'il puisse arriver, sommeil ou simple déambulation, conseil ou vie de tous les jours, ils seront toujours parfaitement lisses et soyeux. C'est sans doute la partie de son anatomie qu'elle choie le plus, et tient à ce que cela se voit. Et ça se voit. Certains éclairés ont déjà émis l'hypothèse qu'elle les aurait trempés dans des nuages.
Sa tenue vestimentaire est quelque chose de tout à fait particulier, comme le reste de sa personne cela dit. En effet, l'elfe ne se démarque pas de ses congénères en la matière et c'est sans doute en cela qu'elle est particulière. Si ses tenues sont peut-être plus soignées que celles des autres elfes, la plupart du temps, il s'agit de vêtements simples particulièrement légers, Galadrielle n'étant ni pudique ni maniérée et aimant le confort de vêtements peu présents. En temps normal, elle arbore des robes de voiles transparents, qui préservent cependant ce que la décence des elfes impose avec beaucoup d'élégance. Une fine ceinture argentée, dont on ne peut en apprécier la matière qu'en la touchant (A vos risques et périls cependant), ceint ses hanches en permanence, de petits bijoux pendant contre sa cuisse. Ses hanches d'ailleurs surplombent des jambes à la longueur interminable. Galadrielle fait environ 1m80, dont plus d'un mètre vingt de jambes. Ça fait beaucoup, même pour une elfe. Elle est donc ce que l'on peut qualifier de "grande" femme. Malaisée dans des chaussures, elle ne se meut qu'exclusivement pieds nus, bien que des ébauches de bijoux et de lacets lui remontent le long de la cheville et du mollet, d'une façon sensuelle, même si globalement parlant, "Sensualité" serait le mot le plus adéquat pour qualifier Galadrielle. Sa silhouette ultra-féminine est toute en muscles, nerveuse et souple. Une grâce féline, un petit quelque chose dans sa démarche, la rend irrésistible. Effet dû bien entendu, à sa nature elfique, puisque ce genre d'effet est tout à fait commun pour les membres de ce peuple. N'aurait-elle été qu'humaine, elle aurait été gauche et maladroite. Mais bien entendu, sa filiation la préservait de si peu de chance.
Pour ce qui est de ses signes distinctifs, ceux attenant à son visage, ses yeux à eux seuls valent leur pesant d'or, il faut donc s'y attarder en premier. Pourquoi? Et bien pour tout dire, à première vue ils n'ont pourtant rien d'extraordinaire. Légèrement allongés en amande, surplombés de fins sourcils de la même couleur que ses cheveux et gardés par deux longs rideaux de cils, ils sont très féminins. Si pour certains les yeux sont un théâtre où se jouent toutes les émotions qui les assaillent, et dont les paupières constituent les rideaux, pour Galadrielle il n'en est rien. Seuls signes extérieur de son âge avancé, la sagesse qui en découle semble être infinie. Au bleu d'une pureté sans pareille, ils sont incisifs, avec des reflets glacés voire métalliques qui la laissent supposer frigide. Alors qu'en réalité, son coeur bon et généreux fond comme neige au soleil à la moindre occasion. Les apparences sont parfois trompeuses... De ce fait, il est extrêmement difficile de prétendre connaître les méandres des pensées de l'Impératrice. Elle est trop douée pour les dissimuler.
Sous ses yeux, une fois que vous aurez pu en détacher les vôtres avant d'avoir mal à la tête, vous pourrez constater que son nez est droit et fin, ses traits délicats, ses pommettes hautes et saillantes, sa bouche agréablement charnue, ses lèvres d'un beau rouge lit de vin, renfermant trente deux petites perles blanches parfaitement alignées, tout cela au cœur d'un visage de forme ovale et au teint comparable à du lait tant il est pâle.
Sa beauté, aussi mystique et étrange que pourrait l'être celle d'une araignée, la rend effrayante, même pour ceux de sa propre race, avec ses longs doigts fins terminés par des ongles impeccables en tous temps. Toujours vêtue de blanc, de ses vêtements presque trop légers en passant par ses ongles et ses bijoux, elle pourrait très bien passer pour un esprit, ayant le même charisme qu'une entité éthérée. Lumineuse, avec cet air mystérieux qui la laisse supposer intouchable, elle incarne le mystère au féminin, auquel elle allie la grâce elfique d'une femme sachant parfaitement ce qu'elle désire et ce qui est bon pour elle.
Parée de multiples bijoux qui subliment sa beauté bien avant de la masquer, ils ne sont là que pour servir de broches à ses vêtements et les empêcher de glisser à chacun de ses mouvements, et laisser malencontreusement à la vue de tous ses proportions idéales, sa poitrine généreuse sans être ostentatoire et son corps à la peau lisse, douce et surtout imberbe. Sans aucune marque ni cicatrice, d'aucune sorte, pas même le moindre grain de beauté sur ce corps sculptural...

  • Caractère :

    Délicate ou sensible
    Délicieuse ou tenace

    On a tous un délice
    Et une faille que l'on cache

    Arrogante et fragile
    Élégante ou vorace

    Il y a toujours, quoi qu'on dise
    Deux reflets dans la glace

    Lunatique
    Pacifique et volcanique
    Lunatique
    Amoureuse mais dangereuse

    Oui mon fruit cache un pépin
    Je suis mi figue mi raisin

    Pour un oui, pour un non
    Je suis mi ange mi démon

    J'ai le sens emmêlés
    Le coeur sucré, salé

    Je vis la démesure
    Entre clair et obscur

    Lunatique
    Pacifique et volcanique
    Lunatique
    Amoureuse mais dangereuse

  • Hum... Moralement parlant, Galadrielle est un sujet épineux. C'est une boule de paradoxes, une énigme de la nature, elle aime à penser qu'il y a toujours deux reflets à son image lorsqu'elle se regarde dans un une étendue d'eau. Réellement mi-ange mi-démon, elle peut être délicate et sensible, aussi bien que laisser éclater sa colère, volcanique et tenace. Aussi lunatique que le sont les marées, elle oscille, mi-figue mi-raisin, entre l'élégance et la voracité.
    Une femme dans sa représentation la plus commune, partageant sensualité avec mesquinerie. Ce caractère, aussi difficile à percer que le diamant renferme en vérité une faille béante qu'elle cache aussi bien qu'elle sait être délicieuse en société.
    On peut facilement dire qu'elle vit la démesure, entre clair et obscur, les sens emmêlés aussi bien capable du meilleur que du pire. Farouche et soumise à la fois, si elle n'a pas sa langue dans sa poche, elle s'exprime toujours d'une façon élégante et agréable, bien que parfois ses paroles soient plus dures que la pierre.
    Le cœur sucré/salé, capable d'être dangereuse tout en étant attendrie, Galadrielle est une femme au caractère particulier et précis, une mécanique complexe, mais bien huilée, aux rouages particulièrement sensibles et fragiles. Fragilité qui ne s'exprime pour l'elfe qu'en espaces clos de toute intrusion indiscrète.
    Particulièrement réservée, elle exècre parler d'elle et se gardera bien au cours d'une discussion de se citer en exemple, de ne laisser filtrer quoique ce soit à son sujet... Autant vous dire que celui qui viendra lui faire cracher ses secrets n'est pas né. Dans l'optique de garder ces informations confidentielles, uniquement par protection, L'impératrice est devenue une excellente menteuse. Elle ne ment pas au sens direct du terme, plutôt par omission.
    Douée d'une intelligence qui lui a maintes fois sauvé la mise, elle ne se laisse pas bêtement piéger. Dépourvue de naïveté, elle sait pourtant bien feindre l'écervelée, pour mieux tromper son monde. N'y voyez pas là une quelconque mesquinerie, il s'agit tout simplement d'un mécanisme de défense, devenu automatique. Pas vraiment prude ni pudique, elle ne se donne pourtant que rarement en spectacle, et jamais lorsqu'elle peut l'éviter.
    Cela dit, contrairement aux apparences, Galadrielle n'est pas insensible, loin s'en faut. Elle est juste timide et renfermée, ce qui peut la laisser croire frigide et indifférente, alors qu'au fond elle se sent juste très seule. N'ayant pas vraiment le caractère bien trempé la plupart du temps, sa prudence et les réflexions qu'elle prend le temps de se faire avant toute décision importante ont fait grossir son nom d'une renommée conséquente et sa sagesse louée à plusieurs repises.
    D'un naturel plutôt doux, elle se moque complètement qu'on la prenne pour une bille, se disant finalement que tout se paie un jour. Sans préjugés d'aucune sorte, elle paraît lisse et sans avis de prime abord, pour mieux s'affirmer par la suite. Comme tout son peuple, elle est particulièrement rancunière et son intelligence dessert ses ennemis aux moments les plus inopportuns. Galadrielle est du genre à attendre son heure, avant de frapper très fort.
    Cultivée, elle parle maints dialectes, toujours avec un léger accent, qui lui donne un charme quelque peu exotique. Du genre prudente, si de mauvaises expériences s'offrent à elle sur le plan personnel, elle les laisse évoluer, atteindre leur apogée, et décliner tranquillement. Après tout, elle a atteint un âge où les préoccupations matérielle des uns et des autres ne peut plus lui faire grand chose... N'ayant pas l'âme d'une fière combattante mais plutôt celle d'une femme de salon, elle manie cependant quelques armes avec une grande habileté. Rechignant à en venir aux mains, peu à l'aise avec le combat qu'elle répugne, elle est plus volontiers friande de courbettes et d'esquives suffisantes pour lui permettre de filer à l'anglaise, favorisant sa magie et de longs discours plutôt que de longs combats jusqu'à ce que mort s'en suive...
    Galadrielle est passionnée, calme, discrète et sereine.

  • Aime/déteste : La liste exhaustive de ce quelle aime serait bien trop longue à dresser, aussi seules ses préférences parmi toutes seront listées. Galadrielle aime les lys blancs et les roses. Elle aime le lierre et l'odeur que dégagent les arbres et la végétation lorsqu'il pleut. D'une façon générale, elle aime l'eau et la pluie et il n'est pas rare qu'elle choisisse les occasions où le déluge s'abat sur le peuple elfique pour méditer sous l'orage. Elle aime le calme et, aussi surprenant que cela puisse paraître, les vapeurs d'opium. Sans en abuser, elle aime à s'en faire tourner la tête de temps en temps. Seule, bien évidemment.
    Quant à ce qu'elle n'aime pas, des choses plutôt... Basiques pour une elfe. Elle exècre les vampires évidemment, quoique son tempérament plutôt doux la fait éprouver une certaine tristesse pour ces créatures maudites, et une grande culpabilité à devoir leur ôter la vie plutôt que de les curer du mal qui les ronge. Elle déteste également qu'on la presse, ce qui la rend plutôt taciturne quand des humains viennent la voir. Ils ne s'embarrassent jamais de visites de courtoisie, ne viennent que quand ils ont besoin de quelque chose et comme de par hasard, il le leur faut tout de suite, ce qui a le don de profondément agacer Galadrielle, qui pourtant ne leur en tient pas rigueur. Après tout, leur longévité est loin d'être aussi importante que la leur, elle comprend alors leur urgence ce qui l'empêche de se montrer ouvertement désagréable.

  • Particularité : /

  • Histoire : Pour cette partie ô combien délicate, je crois qu'il est préférable de laisser la parole à l'intéressée, à savoir Galadrielle, et la laisser vous narrer sa longue vie elle-même.

    Mon nom est Galadrielle Evanealle. Les miens me surnomment Alatāriellë, ce qui signifie dans la langue commune "Jeune fille couronnée d'une guirlande radieuse". Quant aux autres peuples, notre langage leur étant trop compliqué, ils préfèrent user du pseudonyme de "Dame Blanche".
    Qui suis-je? Je suis l'Impératrice des Elfes...

    Mieux que toutes les autres créatures de ce monde, exception faite des dragons, je crois que nous, les Elfes, sommes les plus à même d'apprécier la relativité du temps et des choses. Nous ne leur apportons pas la même valeur que les humains, nous en sommes plus détachés. Si c'est un mal ou un bien, je l'ignore. Ce que je sais en revanche, c'est que je suis née il y a de cela un peu moins de 800 années. Une éternité pour beaucoup d'êtres, un battement de cils pour les dragons, et un certain temps pour les miens. En ces temps troublés où notre magie s'amenuise, je crois que je peux me flatter d'être parvenue à ce stade... D'autant plus que je ne suis pas aussi faible que l'on pourrait le croire. Je ne PEUX pas trop m'affaiblir... Pour mon peuple, notre survie, je ne peux me le permettre...

    Ce jour, malgré ma mémoire performante, je ne m'en souviens pas. Dans un sens, ce n'est pas forcément plus mal. Pour avoir vu toutes les femmes de mon royaume enfanter lorsque cette chance leur a été offerte, j'estime que ce n'est une expérience agréable ni pour la mère qui souffre des heures, ni pour l'enfant quoiqu'aussi pénibles que puissent être ces instants, ils perdent leur sens et leur valeur dès lors que le bébé se retrouve dans les bras de sa mère... Quelle ironie du sort... Moi qui n'ai jamais eu comme ambition personnelle que d'avoir un enfant, les esprits ne m'ont jamais accordé cette faveur... Pas plus que celle de trouver un compagnon. Mais je ne m'en suis jamais plainte, au contraire j'ai préféré m'en accommoder. Les voies des esprits sont impénétrables, et je les respecte beaucoup trop pour remettre leur jugement en question. Peut-être d'ici quelques années...? Seul l'avenir me le dira, et tant que j'aurai un peu de vigueur, je ne perds pas espoir. Ni pour mon peuple, ni pour moi-même. Nous avons survécu aux vampires, j'espère qu'il en ira de même pour toutes les épreuves qui viendront à paver notre route.

    Ma naissance eut lieu un peu moins de trois siècles après les derniers départs des dragons sauvages pour l'océan. Notre peuple avait déjà entamé sa décadence, il était déjà grandement affaibli par les départs successifs et avec eux, par la désertion de la magie. Ma mère avait beaucoup de qualités, on l'appelait Arwen Ninië, mais était une constitution fragile. Elle ne put survivre à ma venue au monde, et personne, faute de pouvoir suffisant, ne pu l'aider dans cette voie. A peine entrais-je dans ce monde que je brisais déjà le moule de ma fabrication. Les fêtes célébrant ma naissance furent donc entachées du deuil que fit mon peuple de ma mère. Ils perdaient une Impératrice et gagnaient une princesse nouvelle-née. Mon père perdait une femme et gagnait une fille. J'eus une chance inestimable de l'avoir. Ce fut lui, assisté par d'autres précepteurs, qui me fit mon éducation et je lui dois une grande partie de mes connaissances et de mon état d'esprit. Tout l'amour qu'il avait pour ma défunte mère, il le reporta sur moi et me combla d'attentions, bien plus que je n'aurai dû en recevoir en vérité. Il en oubliait ses plaisirs personnels pour se focaliser sur le mien, délaissant la pratique du dessin par exemple pour m'enseigner la botanique. Grâce à lui, j'ai pu m'intéresser à une quantité impressionnante de choses, que ce soit en magie, en astronomie, en sciences... Il me semblait, à l'écouter, que rien ne m'était inaccessible. C'était sans compter mon manque de goût pour les choses de la guerre... Certains diront que petite, j'ai été trop couvée. Et de ce fait, que je n'ai pas su assez tôt me défendre. Que je suis frêle et peu combattive. C'est la stricte vérité. Je n'ai pas l'âme d'une guerrière et n'ai jamais prétendu pareille chose... La vérité est que rien qu'à l'idée de tenir une arme, je me sens défaillir... Les armes sont pour moi un synonyme de mort, de risques... Choses que je ne peux souffrir. Je sais prendre certains risques quand il le faut, mais je ne saurai jamais brandir une épée et combattre afin d'ôter la vie. Et heureusement, ça n'est pas mon rôle. Néanmoins, malgré mon aversion pour les combats, mon père était plus intelligent que cela et su la contourner. Aussi prit-il le temps, entre deux cours de régence, de me dispenser des leçons de danse. Comme chaque personne de mon peuple, je possède une grâce naturelle, une prédisposition pour ces choses. Mon père me fit exacerber ces qualités innées et fit de moi une excellente danseuse. C'est ensuite qu'il se montra particulièrement fin. Il m'apprit à me battre avec des saïs, des poignards aux trois pointes à l'instar des tridents. Et effectivement, le maniement de ces armes me convenait à merveilles. Parce qu'elles ne sont pas destinées à des œuvres de forces brutes, au contraire, mais à des mouvements fluides et rapides. Comme la danse. Aussi, peut-être ne pourrai-je jamais gagner de combat singulier à mains nues, à l'épée ou autres armes, mais je saurais être redoutable pour défendre ma vie le cas échéant. Ce n'est cependant un recours que je n'utiliserai que par respect pour les si nombreuses années que passa mon père à m'enseigner et me faire me perfectionner, et ce même une fois que j'eus été intronisée.

    Mon père estima aussi qu'en tant qu'Impératrice, j'avais le devoir de connaître parfaitement la forêt où nous vivions mais aussi le continent où nous évoluions, notre place au sein de cet écosystème afin que mes conseils soient judicieux, avisés et censés. Aussi, tous deux nous primes la route, avant mon couronnement, pour quelques années. Nous avons visité les capitales humaines, longé les littoraux et sommes même allés jusqu'au territoire des anciens dragons. Mon cœur est lourd à ce souvenir, car rien que le fait que nous ayons pu nous en approcher était synonyme de l'absence de ces magnifiques créatures. Nous poussâmes notre voyage jusqu'à ces contrées reculées où la neige ne fond jamais. Curieux endroit... Le seul territoire qui me soit resté inconnu fut celui des vampires où nous ne mîmes pas les pieds bien que nous nous aventurâmes suffisamment près de leurs frontières pour que ma vue puisse les balayer sans que nous en soyons inquiétés. Après cela, nous rentrâmes et ce n'est qu'après que fut estimée prête à remplir mes obligations envers mon peuple. J'étais encore jeune, mais ils avaient confiance en moi, je ne pouvais les décevoir. La même année, les derniers dragons nous laissaient, et avec leur envol nous quittaient un peu plus de nos maigres forces... Depuis, je n'ai de cesse que d'espérer, prier pour leur retour et le retour de la magie. Puisque notre flux vital dépend d'elle autant qu'il dépend de notre sang. Les deux sont intimement liés, et sans l'un ou l'autre, notre peuple ne peut être.

    Vous ne pouvez imaginer à quel point c'est difficile d'assister à la décadence de mon peuple... Et chaque jour que font les esprits est plus dur à supporter que le précédent. Les miens n'en sont pas conscients, pourtant la culpabilité étreint mon cœur, comme un étau, elle se ressert jour après jour... Je ne peux rien faire pour empêcher ça, malgré mes recherches je n'ai rien trouvé pour sauver les miens de l'extermination. Je suis pourtant leur Impératrice, ce devrait être mon rôle... Je ne le remplis pas, malgré toute ma bonne volonté, et le sentiment d'impuissance qui m'habite et me hante punit mon incapacité à trouver quelque chose à faire.

    Il y a de cela environ trois années, une nuit, alors que je méditais en retrait, dans un endroit reculé de la forêt, une bête vint à moi. Une magnifique créature, sans doute guidée par la fin et ses instincts de prédateurs. Malgré toute ma bonne volonté, je ne pu me contraindre à laisser ce tigre me dévorer. Aussi affamé soit-il et aussi inutile puisse-je être pour les miens, je savais que je n'avais pas terminé ma vie. Pas encore. Alors j'utilisais mes connaissances en magie et passait un pacte avec cet animal. Je lui promettais de toujours prendre soin de lui et de pourvoir à ses besoins s'il consentait à épargner ma vie. Aujourd'hui, il répond au nom de Celdan et m'accompagne partout où je vais. C'est un de mes grands amis et sa présence a le don de me rassurer. Je prends particulièrement soin de lui, moi-même, et est très attentive à ces besoins. Je crains de rompre le pacte, aussi suis-je très empressée auprès de lui. Je crois avoir gagné son amitié, au-delà du sortilège, mais je ne peux que supposer malheureusement.

    Cependant, tout cela est bien secondaire. Puisqu'en cette année 1750 de l'âge d'argent, des oeufs de dragons ont été découverts. Et l'espoir renaît...

  • Liens familiaux : / Dernière des Evanealle

  • Autres liens : /


  • Code du règlement : Ok by Lorenz


  • Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Fiche311

    • Petite présentation : Coucoucinet, je ne mettrai pas mon prénom parce que j'estime que c'est un peu tôt, ne vous en déplaise, mais je vais vous parler du reste ^^ Je suis une femelle de 20 ans, encore étudiante, qui vit dans la région centre. Mes centres d'intérêts sont divers et variés, je suis ouverte à beaucoup de choses et pas particulièrement prise de tête sur les forums en matière de temps de réponses et tout ça. Je ne vois pas quoi vous dire de plus en vérité, mais si vous avez des questions j'y répondrai avec plaisir et précision.

    • Nombre de connexions par semaine : Je suis très active en semaine, au moins une fois par jour (une fois... Pendant des heures ^^'), un peu moins en week-end généralement.

    • Particularité RP : Euh... Je ne sais pas trop, mais j'imagine que si mon jeu ne convient pas, je peux compter sur vous pour me remettre dans le droit chemin?

    • Comment avez-vous découvert le forum ? : Une suite de clics, dont je ne me souviens plus. Navrée.


    Dernière édition par Galadrielle Evanealle le Lun 12 Juil 2010 - 9:08, édité 3 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Empty
    MessageSujet: Re: Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Icon_minitimeDim 11 Juil 2010 - 17:18

    • Physique :

      • Force physique : Inférieure à la moyenne
      • Agilité : Supérieur à la moyenne
      • Réflexes : Moyen
      • Endurance : Moyen
      • Résistance : Inférieure à la moyenne
      • Beauté : Excellent


    • Mental :

      • Force mentale: Supérieur à la moyenne
      • Patience / Self contrôle : Supérieur à la moyenne
      • Intelligence: Supérieur à la moyenne
      • Arrogance : Inférieur à la moyenne
      • Gentillesse : Supérieur à la Moyenne
      • Prestance/Charisme : Supérieur à la moyenne
      • Mémoire : Supérieur à la moyenne


    • Niveau guerrier :

      • Epée : Inférieur à la moyenne
      • Lance : Catastrophique
      • Arc : Moyen
      • Poignard : Supérieur à la moyenne
      • Combat à mains nues : Catastrophique
      • Equitation : Moyen


    • Niveau magique :
    • Grand Maître Magicien


    Dernière édition par Galadrielle Evanealle le Lun 12 Juil 2010 - 13:02, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Empty
    MessageSujet: Re: Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Icon_minitimeLun 12 Juil 2010 - 12:03

    Alors alors, cette fiche :

    Présentation rapide : rien à redire.

    Physique, caractère : excellent, je n'ai rien trouvé à y redire non plus. Tu as très bien cerné le personnage, bravo.

    Histoire : pas d'incohérence notoire, je vois que tu as cherché à lire les topics explicatifs du forum, c'est un très bon point et ça fait toujours plaisir Wink
    J'ai juste hésité quelques peu sur le tigre, ce n'est pas incohérent car les elfes peuvent en effet passer un pacte avec un animal mais je ne voudrais pas que ça devienne une mode non plus et surtout je ne souhaite pas que ça te donne trop de puissance. Je te l'accorde mais il ne faudra pas en abuser, pas question de le faire attaquer un autre personnage par exemple (même si je ne pense pas que ce soit le style de Galadrielle ^^)
    A part ça c'est bon.

    Caractéristiques : Je te laisse le "excellent" à la beauté car ce prédéfini est censé être magnifique. Par contre je vais te demander de redescendre le charisme à supérieur moyenne (à moins que tu ne préfère faire le contraire et garder le excellent à charisme pour descendre la beauté, c'est comme tu veux.)
    Un supérieur moyenne suffira aussi en force mentale. Après hésitation je te laisse le supérieur moyenne au poignard, ainsi ta fiche est équilibré. (la puissance magique de ta perso compense son manque de puissance physique)

    Voilà, je te laisse éditer le peu qu'il y a à éditer en te souhaitant bon courage ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Empty
    MessageSujet: Re: Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Icon_minitimeLun 12 Juil 2010 - 13:05

    Voilà, j'ai édité ce qui était demandé =)

    Pour le tigre, pas d'inquiétude à ce sujet, bien moins qu'une arme offensive ça sera plus dissuasif, je voyais plus ça comme un accessoire de prestance pour Galadrielle et un moyen de montrer qu'elle est proche de la nature et des animaux, mais il sera bien évident qu'elle ne lui demandera jamais de prendre sa défense et en choix de joueur, je ne le ferai pas non plus attaquer ça fausserait complètement le jeu ^^'

    Donc vraiment, pour le tigre c'est juste parce que ça fait bien ^^'

    Voili voilou n_n
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Empty
    MessageSujet: Re: Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Icon_minitimeLun 12 Juil 2010 - 13:18

    Dans ce cas c'est parfait, je valide rapidement avant de partir ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Mon identité
    Mes compétences


    Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Empty
    MessageSujet: Re: Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE Icon_minitime

    Revenir en haut Aller en bas

    Galadrielle Evanealle - Elfe - VALIDE

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Sujets similaires

    -
    » Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .
    » Couleur de la cape de haut elfe
    » Galadrielle
    » On attaque à l'Est. [ Haut elfe Vs. Harad-Orientaux]
    » Cybèle, l'elfe perdue

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-