Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Empty
MessageSujet: Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Icon_minitimeLun 24 Mar 2014 - 11:21

Elle l'attendait. Patiente et douce, silencieuse alors qu'elle regardait vaguement les flammes de la cheminée, toute son attention centrée sur son système auditif. Des jours, des semaines, des mois ! Depuis son couronnement et l'emprisonnement puis la fuite de son ex-époux, Fabius ne prenait plus soin d'elle : il prenait tout son temps, annulant le peu de rendez-vous qu'ils avaient eu la possibilité de s'octroyer. Elle se sentait comme un instrument à l'abandon, utilisé et aimé avant d'être jeté dans un coin et oublié une fois obtenu ce que l'on recherchait tant... Ses enfants dormaient profondément dans leur chambre, bien loin des tourments de leur mère qui désespérait peu à peu en voyant que le temps passait et qu'une chance, au début minime mais de plus en plus imposante, semblait poindre à l'horizon que son ancien amant l'ait dédaignée au profit d'une plus jeune.

Valentine ne se leurrait pas, avec les Alayens toujours en place sur le continent, avec leur dominance sur le royaume humain, la magie semblait se ternir peu à peu... Oh elle n'y connaissait pas grand chose en sort et conjuration, ou elle ne savait quoi, mais le visage soucieux des mages en place au palais de Gloria parlait de lui-même : quelque chose n'allait plus avec cette histoire de Dracos et Néant, et une rumeur sourde commençait à circuler dans les ombres des couloirs. Une rumeur qui l'angoissait plus que tout au monde et dont elle priait avec ferveur sa non-existence... Les totems perdraient de leurs pouvoirs, dépossédant leurs âmes sœurs les humains de leur présence pour aller on ne savait où... Si pour les autres, la blonde n'en avait rien à faire, pour elle-même c'était une autre histoire : depuis sa naissance, tout le monde avait misé sur sa beauté quasiment supérieur à celle des elfes ! Si elle la perdait, si elle se retrouver absente de cette atout alors que lui restait-il ? La vieillesse, le terne d'un temps qui lui échappait, l'oxydation de la belle parure qu'elle était ! La duchesse ne serait plus qu'une femme banale, un simple pot de fleur que Fabius avait promis de mettre sur le trône de l'Impératrice pour la calmer et ne pas mourir dans son sommeil sous la rancœur de son amante.

La détresse la submergea et ce fut en faisant une crise d'angoisse qu'elle ralluma les bougies de sa chambre avant de se précipiter sur sa console, examinant les plis de ses mains et de son visage avec inquiétude avant de se badigeonner de nouveau avec une crème hydratante à la rose dont les vertus étaient réputées pour éloigner le spectre de la déchéance physique. Elle y croyait, elle voulait y croire... Une fois recouverte, Valentine retira avec précipitation sa lingerie et examina scrupuleusement le moindre millimètre carré de sa plastique, à l’affût de la moindre tâche de vieillesse ou de rides, d'un embonpoint commençant à éclore ou de seins tombant, tout signe qui pourrait indiquer qu'elle n'avait plus cette beauté époustouflante et auquel rien ne résistait ! Fort heureusement, tout semblait aller pour le mieux ce soir et qu'elle s'était fait peur pour rien...

Même l'assurance d'avoir enfin le statut d'impératrice n'apportait plus autant de bonheur qu'auparavant : à quoi cela servait d'être la compagne de l'empereur si elle en perdait sa beauté ? Une femme sans cet atout physique non négligeable était vite écarté et oublié, tel un bibelot prenant la poussière sur une étagère, oublié de tous et même des gens sur qui l'on comptait... Non cela ne pouvait être ! Furieuse, elle enfila sa chemise de nuit qui laissait beaucoup de latitude à l'imagination, Valentine rajouta quelques touches de maquillage pour mettre Fabius à ses pieds, gonflant sa crinière de boucles blondes avant de chausser ses petits chaussons de soie. Prête, elle quitta ses appartements et se dirigea d'un pas déterminé vers la porte qui menait à ceux de son ancien amant, son regard lançant des éclaires tant elle était remontée contre lui.

Cependant, les choses se corsèrent légèrement une fois devant : l'Ombre du Roi, son chef des Lames noires, faisait le pied de grue devant et semblait ne pas vouloir que quiconque entre. Cela ne pouvait signifier qu'une chose : Fabius était occupé avec une de ces putains de la cour, ces espèces de poules écervelées et minaudantes qui rêvaient de prendre la place de Valentine ou au moins de porter le fils et l'héritier de la couronne pour éjecter la blonde. Mais avant que pareille chose ne se passe, elle les aurait toutes empoisonnées ! Elles et leurs bâtards et leurs espoirs ! C'était elle qui était l'Impératrice et personne d'autre ! C'était elle qui était la plus belle, encore plus magnifique qu'une elfe !

« Garde, ouvrez cette porte ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Empty
MessageSujet: Re: Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Icon_minitimeLun 24 Mar 2014 - 22:59

Le temps s'écoulait avec lenteur, cela faisait déjà quelques heures qu'il avait prit son tour de garde auprès de Sa majesté. Il l'avait accompagnée de réunion en réunion et de rendez vous en rendez vous sans perdre à aucun moment de sa concentration vigilante. Puis l'heure était venue pour le roi de prendre un peu de bon temps, et Aaron s'était retrouvé à faire le pied de grue devant sa porte en tentant de faire abstration des gémissements qui en sortaient. Non pas que cela le perturbait véritablement, mais il était d'un naturel trop discret pour ne pas se forcer à oublier immédiatement tout ce qu'il avait pu entendre, et ceci au même titre que toutes les discussions sensibles que ses oreilles de garde royal captaient à longueur de journée.

Aussi sourd qu'il pouvait l'être donc, et plus immobile qu'il pierre, il patientait devant la porte, le regard dans le vide. Il ne rêvassait pas pour autant, habitué depuis des années à ce genre d'activité ennuyeuse, il avait apprit à demeurer vigilant tout en laissant le temps couler sur lui sans vraiment en prendre conscience. Le roi ne ressortirait sans doute pas de sitôt de ses appartements, sa garde allait donc très certainement se terminer là dans quelques heures et il laisserait une autre Lame Noire prendre le relais pour aller prendre un peu de repos. Jusqu'au lendemain où il recommencerait... Sa vie était réglée comme la course du soleil, mais ce n'était pas pour lui déplaire. Il aimait les choses ordonnées.

Quelques rires étouffés éclatèrent derrière la porte et il rectifia machinalement sa position. Il était trop consciencieux pour se laisser aller à s'avachir même en sachant que personne ne pouvait le voir. La suite lui démontra d'ailleurs qu'il avait bien raison de rester toujours sur le qui-vive ! Le bruit de pas était des plus légers, mais pas assez pour qu'il ne le repère pas immédiatement. Il posa aussitôt une main légère sur la poignée de son épée, conscient que le risque de croiser un ennemi à un tel endroit était presque insignifiant mais pas décidé à le prendre pour autant. La personne s'approcha, une femme dont il reconnu la démarche altière avant même d'avoir pu détailler les traits. Ennuis à l'horizon... L'ordre claqua avant même qu'il ne puisse la saluer :

« Garde, ouvrez cette porte ! »

Il ne cilla même pas, pas vraiment étonné par le ton impérieux ni vexé par le fait qu'elle ne l'ai pas traité autrement que comme une simple lame noire sans insigne. Garde il l'était, ça on ne pouvait pas dire le contraire, et il avait reçu des ordres clairs. Il s'inclina avec respect sans la quitter des yeux, comme tout soldat en service se doit de faire, et répondit avec un calme poli mais sans appel :

"Je suis navré Ma Dame. Le roi ne reçoit aucune visite."

Figé dans sa posture attentive, il la regardait sans vraiment sembler la voir, fixant un point derrière elle. Bien sur, il ne pouvait pas ne pas remarquer à quel point elle était belle, mais ce genre de considération futile n'avait jamais été suffisante pour le déconcentrer de sa tâche. Et au fil de ses années de service il avait déjà connu des situations tout aussi complexe et désagréable. Celle-ci serait une de plus à son palmarès...

Explosera ? Explosera pas ? Il retenait son souffle, à peu près certain qu'elle n'allait pas accepter d'en rester là et de retourner gentiment dans ses appartements comme toute autre femme bien élevée l'aurait fait. Allait-elle se mettre à hurler ? A trépigner ? A le menacer de toute les catastrophes possibles et imaginables pour sa carrière ? Il n'y croyait pas trop. Valentine Kohan passait pour une femme intelligente, elle n'allait pas perdre son temps avec ce genre de sottise. D'autant plus qu'il ne faisait qu'obéir aux ordres royaux et que sa carrière tirait plus sur sa fin que sur son lancement... Il n'avait plus rien à prouver ni à obtenir, elle ne pouvait rien contre lui. Mais Dracos, ce qu'il aurait aimé que les tourtereaux derrière la porte se montrent un peu plus discret...

Il réprima une furieuse envie de tousser pour couvrir les bruits incongrus qui montaient de la chambre et quitta pour la première fois sa posture de statue pour la regarder furtivement dans les yeux. Vraiment gênant comme situation... Mal à l'aise, il humecta ses lèvres sèches et osa conseiller :

"Si je puis me permettre Ma Dame, peut-être devriez vous repasser.. Et bien... Disons plus tard..."

Lamentable... Il aurait mieux fait de se taire si c'était pour lui sortir un truc pareil ! Mais il n'avait pas réussi à supporter l'inconfortable silence qui rendait les performances royales encore moins discrètes. Ne sachant trop quoi ajouter et craignant d'empirer encore la situation, il se mordit la langue en tentant de reprendre son impassibilité coutumière...
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Left_bar_bleue0/10Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Empty
MessageSujet: Re: Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Icon_minitimeDim 6 Avr 2014 - 12:53

RP bloqué depuis près de 15 jours, j'archive.



Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Empty
MessageSujet: Re: Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay} Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cessez de regarder ma lingerie et ouvrez cette satanée porte! {PV Aaron Dessay}
» Ouvrez moi cette porte où je frappe en pleurant [Pv Spy]
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Le facteur accro à la lingerie féminine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-