Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Left_bar_bleue5/10Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeMar 7 Jan 2014 - 19:03

Le soleil de midi commençait à peine à déclîner dans le ciel quand Alford décida que l'entraînement reprend pour les hommes qu'il avait en charge. Ce jour il avait décidé de s'occuper de son escouade en priorité. Il avait commencer un entraînement habituel des échauffements, une course effréné à travers la cité. Puis ensuite Alford trouva que ce serait une excellente idée d'apprendre à ses soldats à courir très vite en restant en armure. Il prit un chien a qui il accrocha 9 collier assez fin, et léger mais résistant pour ne pas se décrocher tout seul. Puis il expliqua à ses hommes.

Voilà vôtre mission. Vous êtes dix! Ce chien a sur son cou neuf colliers! Je vais le faire partir, pour que vous le poursuiviez puis lui arracher chacun un collier. Bien sûr vu qu'il n'y a que 9 colliers, celui qui ne m'en ramènera pas sera priver de repas ce soir, et de temps de repos pour la suite... Sur ceux je vous attend à la taverne habituelle!

Juste après avoir dit-cela il vit ses hommes assez inquiets de ce qu'il venait de leurs annoncé, puis il fit décamper le chien, et leurs ordonna de le rattraper. Ceux-ci partirent à sa poursuite à une vitesse surprenante pour des soldats en armure. Peut-être parce que Alford les avait déjà priver de repas ce midi pour une raisonpresque bidon, et qu'ils n'avaient pas envie de louper celui du soir...

Quelques dizaines de secondes après ses hommes s'étaient déjà bien éloignés, et Alford en profita pour aller prendre un peu de repos à la taverne "du dragon d'ébène", curieux nom comme il se disait toujours, mais il n'était pas là pour se plaindre d'un si petit détail... Il entra, et fut accueillit par une ambiance plutôt calme, les clients se faisaient rare, sans doute depuis le début du siège donc le mercenaire pourrait sans doute boire en toute tranquillité autour d'un verre de vin, et n'aurait pas à supporte le chahut habituel.

Il fut vite servit, et prit un repas bien garnie. Du porc, des saucisses, des pommes de terre, et des haricots le genre de nourriture qu'on pouvait trouver partout presque. Il commença vite à manger ses plat, et repensa à la situation actuelle.

Il était coincé à Gloria depuis déjà plusieurs semaines déjà, et il s'était fait engagé il y a peu par le capitaine Matis Falkire pour former une unité spéciale de reconnaissance, de sabotage, et d’assassinat. Le genre d'unité qui doit donc se montrer agile, et surtout débrouillarde, et autonome. De préférence Alford avait choisit de jeune recrue car il serait dur de former des soldats déjà confirmés aux méthodes de combats normal, à un style de combat nouveau.

Néanmoins même si il avait pris un vétéran pour l'aider à s'entraîner il ne s'attendait pas a ce que l'entraînement fonctionne aussi bien. Ses hommes commençaient déjà à bien se débrouiller, et comme le mercenaire avait appris au reste des soldats quelques truc à l'épée, et a la parade. Le niveau générale à l'épée des soldats posté dans ce quartier avait un peu augmenté, même si pour l'instant l'inquiétude première du mercenaire était de finir la formation de ses 10 recrues. D'ailleurs il allait s'en doute attendre plusieurs heures avant que ceux-ci revienne. Il était près à parier que ses hommes en profiteront pour aller boire un coup quand ils auront attrapé le chien avant de revenir le voir à la taverne.

Mais cela ne le dérange pas au contraire. Au moins ils savaient se montrer un minimum malin, et cela était une qualité pour leurs futurs tâches qui se montrerait au combien utile...

Il pensait à cela, et ça devait faire une demi-heure que les soldats étaient partis à la poursuite du chien. Il restait sans doute encore un bout de temps! Sauf si ceux-ci ont trouvés le moyen de courir aussi vite qu'un vampire ce qui l'étonnerait. En tout cas il avait déjà but un verre, et savourait le calme ambiant de la salle, et ce début d'après-midi qui s'annonçait être agréable pour lui en tout cas!


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Ulodap7ed3f

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeMar 7 Jan 2014 - 20:29

C'était la relève, Hanz avait laisser le commandement à son suppléant. Il n'avait pas dormi depuis bientôt trois jours, tout du moins pas réellement, certes les nuits de garde il avait somnoler près de sa Dame, debout dans son armure, mais pas vraiment dormi car au moindre bruit, il ouvrait grand les yeux en quête d'un danger quelconque. Ses hommes eux se faisait relever assez souvent, un roulement nécessaire pour ses débutants et s'assurer qu'ils restaient tous éveiller durant leur tour de garde. Lui était habitué et dormir debout n'était plus une gêne depuis le temps, il dormait aisément debout et son armure lui servait autant de lit que de soutient.
Il avait finalement décider de prendre un peu de repos pour se ressourcer car avec ce siège et les dangers que celà impliquait, Hanz n'avais pas un instant de répit et quoi qu'il pouvait en penser, le repos du corps et de l'esprit était une nécessité afin de rester efficace dans son travail.


C'était donc tout naturellement qu'il s'éloignait du Palais pour ce "repos", en apparence tout du moins. A dire vrai, il se rendait au Quartiers Pauvre afin d'observer l'état des Murs d'enceinte de la cité et ainsi, se faire une idée du temps restant avant que l'ennemi pénètre la ville. Le constant était assez affligeant, les murs tenaient mais les bâtisse proche elle, c'était bel et bien une autre histoire où l'on constater nombre de maison, magasin, taverne, auberge qui étaient détruite suite à la réception d'un énorme projectile rocheux sur leur toiture et qui écraser littéralement les fondations. Elles étaient bien peu, ses bâtisses résistant miraculeusement, comme si elles esquivaient ou déviaient les projectiles destiner à mettre fin à leur existence et de ce fait aux souvenirs y étant liées.

Ainsi se dérouler le siège de Gloria, un peuple aux aboie, la pertes graduelle des bâtiment et de leur histoire et par la même occasion une partie de l'histoire de la grande Cité. Parmi les décombres, des soldats en patrouille, des mercenaires, de pauvres gens tentant de trouver de quoi survivre. La gigantesque armure noire vivante que semblait être Hanz avancer alors vers une Taverne du nom de "Dragon d’Ébène", lui n'était certes pas un dragon mais le nom l'inspirait. Il entrait alors dans la Taverne, s’embringuant au travers de l’encablure et se mouvant tel un roc... Quand Finalement il passait et entré dans la taverne, les contours accueillant la porte avait subit quelque dégât dût à un agrandissement soudain. A ce moment précis, alors qu'il avait finit par faire entrer son grand pavois qu'il tenait près de lui côté gauche et qu'il ranger son hallebarde dans son dos lames et pique ves le sol un homme tentait alors de le délester de sa bourse séance tenante tout en sortant dans une tentative de bousculade, une armure intermédiaire que portait le voleur d'environ 1m80 se heurta alors à une armure de plates complètes porter par un homme de 2m20. Avec ses 220kg du moment de part la totalité de son équipement, Hanz ne bougeait pas d'un millimètre tendit que l'importun se retrouver au sol... En réalité en voyant la tentative peu discrète, Hanz avait flanquer un puissant coup de tout son bras droit sur toute la partie haute de l'homme dans un mouvement très faible.

Attrapant alors sa masse d'armes à pointes, Broyeuse, qui était fixer à son ceinturon, Hanz armer son coup, son heaume se baisser, vue de l'extérieur il était tout comme une armure incarné, en mouvement par par un sortilèges puissant. Plus effrayant encore sa voix lorsqu'il s'adressait à l'homme au sol. Un son métallique, qui ne sonnait pas humain.

" La Justice ne peut tolérer de tel acte et encore moins en des temps si troubles! Tu sera donc livré à la Garde! " disait-il d'un ton ferme et froid.

De sa main gauche il soulevait l'homme par le col, celui-ci avait désormais le dos plaqué contre l'intérieur du grand-pavois et se retrouva alors assommer net dans un geste qui l'écrasait entre le bouclier et l'armure, une fois au pays des songes, Hanz le jetait dehors. Voyant une patrouille passer au loin, il fit un signe vif pour la faire venir, après s'être assurer que son "voleur" finirait au main de la justice, la Forteresse raccrocher "Broyeuse" à son ceinturon. S'adressant alors au tenancier de la Taverne. Il passait sa commande tout en indiquant où il prendrait place. Une fois assis, il retirait son heaume intégrale. Sa grande cicatrice tout du long de sa face gauche qui défigurer une visage qui aurait put être attrayant, des traits sévère tel un nordique et une peau au bronzage digne d'un homme du sud. Sa longue chevelure grise aux mèche blanche s'étalant alors le long de son armure. Il posait son heaume sur la table, son grand-pavois et son hallebarde contre le mur. Il c'était placé près d'une fenêtre afin de pouvoir observer et l'intérieur de la taverne et l'extérieur. Ses yeux jonglant entre intérieur et extérieur. Il remarquait un homme qui semblait de par son équipement et sa posture bien plus expérimenté et bien plus rompu au combats que la majorité des personnes présente. Ne sachant pour l'heure si c'était un danger ou non, il baissa significativement la tête afin de saluer le guerrier à deux table de la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Left_bar_bleue5/10Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeMer 8 Jan 2014 - 15:11

Peu de temps passa avant que Alford remarque un géant de 2 mètre 20 débarquer dans la taverne. Celui-ci avait l'air fort, et de savoir se battre à son allure. C'était une lame noir a ce qu'il voyait. En tout cas le colosse qu'était Alford était moins impressionnant que le géant en armure, mais bon ce serait agréable pour une fois de constater qu'il y avait des gens bien plus grand que lui finalement, car c'était des fois cela se montrait assez agaçant de devoir baisser la tête à chaque fois qu'il parlait à quelqu'un... Le mercenaire eu très vite une démonstration des talents de cette forteresse ambulante quand il vit un voleur bien grand sur une terre ou les gens avoisinés autour des 1 mètres 50, tenté de voler discrètement le gaillard, et de le sortir en le bousculant comme si il croyait qu'il pouvait ébranler un gaillard comme cela...

Le pauvre gusse a récolté pour cela de se retrouvé à terre, puis de se faire incendié par un type qui avait une voix bien aggravé par son armure. Cela rappelait au mercenaire là fois où il avait attrapé un voleur qui l'avait supplié de ne pas le jeter au cachot. En temps normal il se serait montré miséricordieux si le larcin avait était minime, mais on ne dévalise pas un mendiant au yeux de l'homme de fer sinon le voleur finissait au cachot après un molestage bien entend. Juste après cette petite pensée il continua à regarder la scène dehors, et raccrocha lorsque cela finit comme sa devait se terminer, pour se concentrer à nouveau sur son repas.

Néanmoins il regarda à nouveau le guerrier qui avait fort l'air d'une armure vivante, même si lui néanmoins avait aussi l'air bien protégé. Il ne savait toujours pas par contre quand s'active le pouvoir de son armure de maillebrume en dessous de la couche de plaque de fer. Du coup il espérait que cela soit automatique en plein combat, même si ce n'était pas le moment d'y penser, il se posait la question car elle lui avait coûté cher...

Il vit bien vite que le lame noire le saluer, et Alford réfléchit quelques secondes avant d'aller le rejoindre à sa table, son repas étant déjà finit il emporta sa bouteille de vin. Avant de s'asseoir il dévisagea le farouche combattant qui semblait être un nordique au vu de ses traits. Lui portait encore son masque qu'il avait à peine relevait quand il mangeait pour le remettre complètement, et du coup sa voix résonnait particulièrement grave en cet instant.

Puis je m'asseoir à vôtre table, si vous me le permetter?

Il n'attendit que quelques instant pour avoir confirmation de l'homme quelle quel soit, et s'assit juste à côté de celui-ci. Il resta silencieux un instant avant de commencer à prendre la parole d'un ton très sincère.

Eh bien dis-donc messire c'est une jolie performance que vous nous avez fait-là. En plus vous n'avez pas exagérer la sentence plus que nécessaire, mes respects en tout cas!

Il se rendit soudain compte qu'il ne s'était pas présenter au soldats cuirasser.

J'en oublie les règles de politesse veuillez m'en excuser. Je me présente Alford Gorder mercenaire de profession, et sous contrat avec l'Armée Impériale. Plus connu chez mes connaissances comme le Brave, ou l'homme de fer.

Il attendit la réponse s'il y a réponse de son interlocuteur, puis demanda en désignant sa bouteille de son regard.

Vous en voulez un verre, où vous préférez de la bière?

Selon la réponse de la forteresse vivante. Il lui servira ou pas un verre de vin, puis à lui aussi. Il se rappelait à l'instant de toute la quincaillerie qu'il avait sur le dos quand il voulut s'asseoir de manière plus stricte sur la chaise. Que ce soit son espadon de 1m50, et de 5kg qui était à la fois bien plus long, et lourd que la majorité des épées longues qui oscille autour des 2kg, et encore certain auraient du mal à les manier...

Ou de son arbalète longue, et lourde qui traînait dans son dos, d'ailleurs il se demande pourquoi le patron de l'auberge autorise ses clients à garder leurs armes dans son établissement... Mais bon ce n'était pas ses affaires, et au pire les patrouilles étaient fréquentes en ce moments donc si quelqu'un posait un problème la garde s'occuperait vite de lui. Si Alford ne le faisait pas avant, il détestait les bagarres de bar, même si il s'en était toujours sortit victorieux pour l'instant...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Ulodap7ed3f

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 22:09

Hanz attendait avec patience d'être servi, on lui amenait déjà sa boisson. De l'eau, car certes il était pour l'heure de repos mais il n'en restait pas moins en service et ne pouvais se permettre de boire quoi que ce soit d'autre. Soudainement, alors qu'il se perdait dans ses pensées en même temps qu'il devenait à demi-conscient dans un état de somnolence que sont corps lui imposer pour le guider droit vers le sommeil, l'homme qu'il avait saluer plus tôt était face à lui et lui demander permission de s'asseoir à sa table. Malgré la fatigue pesante, Hanz analysait rapidement pour finalement comprendre que l'homme ne semblait pas hostile contre sa personne, du coup il l'autorisait à prendre place en acquiesçant d'un mouvement de la tête.

Hanz observait donc l'homme prendre place, celui-ci complimenta son efficacité avec le voleur malchanceux. Hanz ne voyait pas l'intérêt de cet flatterie et comme à son habitude son visage n'exprimer alors nul expression. Tel un visage sculpter dans la pierre. Puis l'homme se présentait, un mercenaire. Cela réveillait alors la méfiance de Hanz, trop aléatoire que la fidélité d'un mercenaire... Il n'en montrait cependant rien. De par les convenances, Hanz répondait notamment pour se présenter à son tour.

" Je me présente à mon tour, Hanz Swëtsein, Capitaine Lames Noires, aussi plus communément appeler La Forteresse ou encore L'Armure Vivante. Je vous remercie du compliment, La Justice doit s'appliquer à tous, elle est implacable et obtiens toujours satisfaction! "

Alford, le mercenaire, lui proposait alors de boire du vin... ou de la bière! Quel affront! Enfin c'était un mercenaire et donc le sens du devoir et les responsabilités attraits à cela devait être loin de la conception de l'homme, après tout un mercenaire restait un mercenaire...

" Non, seulement de l'eau! Je suis ici pour me restaurer, je reprends mon service dans quelques heures j'aime autant rester sobre, mais merci de cette proposition sans nul doute généreuse! "

Enfin son repas arrivait, la serveuse lui posait devant lui, il lui laissait alors cinq pièces d'or comme pourboire. Il observait son plat, du cerf avec sauce aux amandes. Du gibier très savoureux lorsqu'il était bien préparer. Il entamait donc son repas, savourant sa viande, la laissant délivrer ses saveurs. Une fois qu'il avait eu la joie de savourer quelque peu la viande de cerf, il bue de l'eau. Enfin il observait l'homme.

" Alors vous êtes sous contrats avec nos forces armées? Si je puis me permettre... Vous êtes aux ordres de qui? Et quel sont vos directives? Que l'armée engage des mercenaires me surprend... N'y voyez aucune offense, méfiance instinctive de par ma profession. "

Attendant la réponse, il repris sereinement son repas. Son visage restait tel qu'au début de la conversation, sans la moindre once d'expression, son ton de voix était posé et ferme afin de ne transmettre nul émotion. C'était là une maîtrise, plus que cela c'était devenue naturel après toutes ses années chez les Lames Noirs, ne pas exprimer quoi que se soit, rester neutre, apparaître tel une statue d'acier, c'était aussi à cette attitude qu'il devait ses surnoms.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Left_bar_bleue5/10Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeVen 10 Jan 2014 - 20:38

Alford appréciait l'air solennel, et surtout inflexible de son interlocuteur, celui-ci au moins avait l'air fort, professionnel, et surtout très sérieux. En même temps ce n'était pas ce a quoi l'on s'attendait des lames noires après tout? Bon par contre il ne savait pas de coup s'il faisait bonne ou mauvaise impression, mais il ne se laissa pas déranger par ce sentiment d'ignorance gênant. Il préfère savoir quand quelqu'un se méfie de lui, ou l'apprécie plutôt, mais bon au pire, cela importait peu...

Cette homme s'appelait Hanz Sweïten un nom qui lui allait à ravir sans aucun doute possible... Il se faisait aussi appeler la forteresse, et l'armure vivante. Il ne faisait aucun doute encore que cela était un titre qui lui allait à merveille, Alford jugea bon de répondre quand son interlocuteur eu finit de lui répondre avec calme.

Eh bien ces surnoms vous vont à merveille. Mes connaissances me nomme le Brave, et L'homme de fer. Enfin bon, cela n'est pas aussi prestigieux que vos surnom, mais en même temps je ne prêtant pas égaler une lame noire. Il prit un instant pour faire une courte réflexion, puis poursuivit. Cela est vrai que la justice se doit d'être intransigeante là plupart du temps, mais personnellement je la trouve encore plus magnifique quand on sait la vêtir au bon moment, des atours de la miséricorde, ou de la sévérité. Après ce n'est que mon avis, pour ce qu'il vaut...

Puis ensuite il acquiesça au refus polit de son interlocuteur, et se servit un verre de vin à lui-même avant de le boire, puis répondit calmement au nordique.

Si vous voulez, c'est vôtre choix après tout! C'est sûr qu'il est de meilleur idée de faire sa tâche ensuite, et d'aller se soûler après... Enfin bon cela n'est pas important, vous voulez que je vous offre une boisson sans alcool? Après tout ce n'est pas ce qui manque, et vous me semblez fort honorable. Je n'ai jamais vu une lame noire de près sauf il y a peu, mais les circonstances étaient moins idéal pour une conversation... Bon j'ai reçu une belle compensation pour fausse accusation, mais bon je m'égare pardonnez-moi...

Il dit cela avec une certaine franchise, et un calme serein. Il avait presque envie d'en rire, surtout que sa bourse était repartie bien garnie ce jour-là! Même si cela prêtait plus à l'ironie de cette ancienne situation qui était plutôt bien tourner en sa faveur quand il y pensait, alors que normalement il aurait finit au cachot si il avait eu moins de chance, et injustement!

Puis ensuite lorsque l'armure vivante lui demande ce qu'il pouvait bien faire sous contrat avec l'armée. Le mercenaire ne put que répondre après une courte réflexion, et avoir bu un autre verre de vin bien entendu.

Bah je suis sous les ordres du capitaine Matis Falkire, qui est sous l'autorité de la commandante Meyle Hele. Je considère le capitaine comme un ami, et je pense que c'est réciproque, et je suis certain que la commandante m'a a la bonne. Et je suis un ami très proche de la capitaine elfique qui vient d'arriver il y a peu Médolie Ann Ludvig. Je suis sous contrat avec l'armée, enfin sous contrat... Je suis payer le même salaire que les soldats normaux. Je suis charger d'entraîner une unité de soldats, et ma fois ceux-ci se débrouillent bien. Je les attend-ici, je les envoyés faire une petite course... Enfin bon je vais vous épargner les détails. Après tout une lame noire a sans doute mieux à faire qu'écoutait un mercenaire parler de sa vie.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Ulodap7ed3f

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeSam 11 Jan 2014 - 22:24

L'homme parlait alors du prestige des surnoms, c'était une vision erroné que de pensée un surnom plus prestigieux qu'un autre. Un surnom n'était pas un titre, bien souvent le surnom donner représenter l'image que les autres avait de la personne. Puis Alford argumentait son point de vue sur la justice, il était tellement loin du compte, il était comme nombre de personne, quelqu'un ayant un désir de percevoir la justice comme un simple humain. Hanz lui la voyait tout autrement, la Justice, la véritable, n'avais nul prétention et ne pouvait être autrement que Juste, ainsi elle était, nul ne pouvait brimé la vraie Justice, nul ne pouvait la soumettre à sa volonté malgré que les hommes l'avait asservit pour leur propre profit.

" Vous savez, nos surnoms n'ont aucun prestige, il sont la représentation littéral de l'image que se font ceux qui les donne ou les utilises. Le prestige n'est en concordance qu'avec un titre ou des actes méritant un prestige et n'a de ce fait aucun rapport avec les surnoms. En revanche ils peuvent offrir une idée de la perception général de tel ou tel personne. L'on pourrait par exemple voir en votre surnom du Brave, que vous êtes un homme courageux qui tranche le danger de sa lame afin d'aider autrui, quand à celui de l'Homme de Fer on pourrait voir en cela que vous êtes un homme dur, ne s'épanchant pas en sentimentalisme pour accomplir son devoir ou dans votre cas, son travail. Mais c'est relatif, ceci n'étant que ma traduction personnel, je ne prétend pas pouvoir définir qui vous êtes en m'appuyant uniquement sur vos surnoms. Ce ne serait pas Juste, loin de mes précepte et il y aurait de forte chance que je me méprenne sur votre personne en prétendant vous connaître grâce à vos surnoms... "

Son ton de voix était calme, posé, presque distant. Son visage, s'il n'avait dût bouger pour exprimer ses paroles, aurait était aussi figer que la pierre. Avant de reprendre l'homme concernant la Justice, Hanz reprenait quelque bouché de sa viande de cerf, puis s'humidifier la bouche et la gorge en buvant de l'eau. Enfin il reprenait la parole, son regard analysant les moindres mouvements de l'homme.

" La véritable Justice est par définition Juste et donc sa sentence et toujours celle qui convient. Seulement, les peuples ont leur propres notions de la justice, les personnes également et bien trop souvent elle est pervertie afin de servir ceux qui sont censé la représenter. Si j'en avais le pouvoir, croyez-moi il y aurais du nettoyage par les abîmes, trop nombreux sont les corrompues salissant la Justice avec un J majuscule. Car même les esprits ont dans un sens une Justice. Je penses sans prétention pouvoir affirmé que c'est l’interprétation des mortels qui est erroné! La vrai Justice, est impassible, incorruptible, juste, avisé, aveugle et ne fait nul différence entre les races et les classes social. Malheureusement, ses représentants ne voie pas l'intérêt de l'appliquer comme il se doit! "

Cette fois il avait parler avec une ferveur débordante, du fanatisme pure et une fermeté digne d'un chef, d'un orateur. Il reprenait donc son repas écoutant son interlocuteur parler à son tour. C'était bien là des propos d'un homme que l'on payait pour ses services, Hanz n'aurait tolérer qu'un de ses hommes boivent si celui-ci n'était pas officiellement en repos, donc non tenue de porter son équipement et sa tenue de Lame Noir, d'ailleurs il était persuadé que le commandant Dessay ne l'aurait pas non plus autorisé. Le sens du Devoir était malheureusement très différent selon les gens. Il préférait donc ne pas répliquer. Cet homme se voyait payé par les soldats, il n'avait pas à le guider sur le chemin de la dévotion et du devoir.
Alors qu'il arrivait à la fin de son plat, Hanz écoutait avec attention la réponse du mercenaire quand à savoir qui l'engageait. Les noms énumérait était eux, des noms qu'il connaissait. Mes les phrase qui suivaient les noms était prétentieuse aux yeux de Hanz. Il décidait donc de concentrer le sujet sur les recrues, l'entraînement.


" Tiens donc? Vraiment, c'est intéressant. J'ai eu de bref entrevue avec le Capitaine Falkire et la Commandante Hele... Enfin, pour ce qui est de l'entraînement de vos hommes, je suis plutôt curieux, comment procédez-vous? Cela m'intéresse. De plus si parler de votre vie vous fait plaisir, faites! Si je vous est acceptez à ma table, ce n'est certainement pas pour vous brimez ou vous muselez. Parlez donc librement, je ne suis pas fermer aux conversations quel qu’elle'elle puisse être! Même si habituellement je dois plutôt me contenter découter, un échange verbale n'est pas fait pour me déplaire au contraire sa m'occupe et je n'ai pas vraiment fini de me restaurer. Alors, continuons! " finissait-il avec un bref sourire.

Il levait donc le bras droit, agitant sa main puis pointant de son doigt son assiette pour signifier qu'il avait finit, la serveuse vint prendre l'assiette et il lui demandait de resservir le même plat. Une fois chose faites, il écoutait alors l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Left_bar_bleue5/10Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeLun 13 Jan 2014 - 18:20

Il semblerait que le lame noire ce soit légèrement mépris quand Alford lui parlait des titres. Il voulait juste dire que ses titres lui semblaient moins élogieux, ou juste complimenter ce Hanz Sweïten comme il doit le mériter. Alford ne se préoccupait pas du prestige de ses surnom après tout il n'est qu'un mercenaire solitaire comme tant d'autres... Ceux-ci étaient bien une façon de le définir bien sûr, et les surnoms donner à quelqu'un sont effectivement emprunt d'une certaine vérité qu'ils soit flatteurs, ou non. Surtout que ceux donnés par des ivrognes généralement ne veulent pas dire grand chose, tandis que les titres utilisaient par des amis proches, ou des rivaux ont tout de site plus de signification à ses yeux. Néanmoins ce Hanz avait raison sur sa façon de penser, même s'il s'était bien trompé sur les intentions du mercenaire lorsque celui-ci avait parlé des titres prudemment...

En fait l'on m’appelle l'homme de fer a cause de mon armure, juste parce que je la porte presque en permanence sur moi... Ce qui était la cas d'ailleurs au moment où il parlait. Pas vraiment pour un manque de sentimentalisme donc, car au contraire je suis un peu trop regardant sur l'origine de mes boulots. Sinon je suis de vôtre avis les surnoms sont une sorte de préavis sur une certaine personnes, cela n'est pas forcément fiable comme vous le dîtes, mais comme les rumeurs populaires, et les légendes, ils détiennent toujours une part de vérité au fond... Dit-il en levant la main pour qu'on lui serve à lui aussi un plat de cerf, voir son interlocuteur manger avait raviver son appétit, et puis ce qu'il a manger précédemment était plus un casse-croûte qu'autre chose... Si vous me permettez j'aimerais à mon tour me penchez sur vos surnoms pour savoir si la définition que je m'en fais est exacte à vos yeux... Il réfléchit un court instant puis il continua.

Pour L'armure vivante cela doit être du au fait que vous semblez réellement être une sorte d'armure imposante, et invincible lorsque vous marchez, et que vous combattez dans vôtre tenue complète? Et pour le colosse, disons que vous êtes un peu un géant pour les gens du coin, et pas de peu si vous me le permettez...

Dit-il avec calme, puis il se concentra sur le plat chaud qui lui avait été servit, il décida d’enlever son casque pour manger avec plus de facilité, mais surtout parce que c'était sans doute impoli de rester couvert. Néanmoins il n'aimait jamais enlever son casque, il savait qu'il n'était pas très beau, et n'aimait pas qu'on le dévisage, ou lui fasse des remarques là-dessus. Peut-être était-ce sa susceptibilité naturelle? Ou seulement le fait qu'il considère vexant que quelqu'un se moque de lui pour son physique? Mais bon ce Hanz n'était sans doute pas le genre à se moquer de quelqu'un pour un si petit détail. Donc Alford débuta son plat pendant que la lame noire lui parlait, et il écouta avec attention avant de répondre une fois qu'il eu finit.

Eh bien vous avez des convictions bien affirmés c'est le moins qu'on puisse dire... Néanmoins dite moi une chose. En tant que simple être humain comme vous le dîtes, comment penseriez vous qu'il faut exercer la justice? Il y a forcément des erreurs dans les jugements d'un homme, comment feriez-vous pour ne pas condamner un innocent par mégarde, ou ne pas détruire des vies en pensant en sauver d'autres? Je ne conteste pas du tout vôtre façon de voir les choses, mais vous semblez être très convaincues de vos convictions, donc je présume que vous êtes un expert dans la matière, néanmoins ce que vous venez de dire m'intéresse, car je vois rarement des gens avec des idéaux aussi ancrés...

Il avait parler avec calme, et sérénité ce qui contrastait beaucoup avec la résolution qu'avait mit Hanz dans sa voix. Ensuite il prit encore quelques bouchées de son plat pendant que Hanz lui répondit, et réfléchit à ses propos quelques instants, avant de répondre à son tour quand il eu finit le cerf; et qu'il ne lui restait que les légumes.

Pour l'entraînement disons que j'emploie des méthodes plutôt peu conventionnelles... A vrai dire j'ai pour but de former une unité d'intervention rapide, et capable d'être autonome. Je les entraîne tous les jours à faire des parcours d'obstacles, la course, et quelques petites épreuves originales qui me passent par la tête. Bon le capitaine Falkire a des fois l'air assez surpris de leurs entraînements, mais il ne s'est pas encore plaint de ce que je leur faits subir pour les rendre efficaces...

Il eu une pensée assez drôle à ce moment là a propos des calvaires qu'il faisait subir à sa petite unité. Que ce soit poursuivre le chien comme aujourd'hui juste pour ne pas louper un repas. Ou la fois très amusantes, ou il avait dissimuler l'un des objets précieux de l'un d'entre-eux quelques part dans la caserne, ils ont mis toute la journée à le retrouver, mais ça valait le coup. On pourrait aussi parler de la fois ou le mercenaire les a obliger à nager en armure, par contre ça a été assez compliqué de trouver une surface d'eau pour les faire nager, mais sa c'est une autre histoire...

Je ne sais pas après, vous voulez vraiment que je parle de moi? Eh bien comment dire, je ne sais pas de quoi parler, je suis juste un mercenaire comme il y en a tant dans ce vaste empire, et je ne pense pas que je suis vraiment plus important qu'un autre... Je suis juste fils d'un paysan comme en regorge les campagnes, et j'ai décidé à partir de mes 22 ans d'aller sur les routes par goût de l'aventure, et de découvrir ce vaste monde. Ce ne sont ni l'argent, et le goût du sang qui m'ont poussé à faire cela, mais bon j'ai des talents qu'il vaut mieux exploitait pour survivre. Sinon vous? Je suis sûr qu'une lame noire a beaucoup à raconter...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Ulodap7ed3f

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeLun 13 Jan 2014 - 19:38

Il laissait alors le Mercenaire donner son point de vue quand à la signification des surnoms et notamment quand à la significations des surnoms dont on affublé Hanz. En tout cas le fait que le mercenaire avançait qu'il choisissait ses contrats était une surprise pour Hanz. Celui-ci sortait du lot, certes il vendait ses services mais pas à tout le monde, donc il avait certainement une préférence pour un type de travail. En tout cas concernant les surnoms les deux hommes était d'un avis proche et leur transcription de leur surnom respectif était proche de ce qu'il représentait. Comme quoi, il n'était jamais trop tard pour se faire surprendre même par un mercenaire.

Ensuite de quoi Alford commandait le même plat que Hanz et la Lame Noir voyait arriver son second plat tandis que le mercenaire recevait son plat. Alford retirait finalement son heaume. Fait appréciable pour Hanz qui voyait enfin à quoi ressemblait son interlocuteur. Il constatait sans grande surprise que l'homme était assurément plus jeune que lui. Avec cette guerre, il devait même faire office d'ancien car plus la confrontation s'étaler dans le temps et plus l'empire perdait ses vétérans et les novices d'hier devenait les expérimentés d'aujourd'hui. C'était un fait bien réel et fort regrettable. Hanz ne se faisait pas d'illusion, il ne s'imaginait pas vivre vieux, être lame noire c'était accepté de perdre la vie à tout moment pour sauvé celle des Kohans et dans sa vision des choses ce n'était pas même une fatalité, non c'était l'accomplissement du devoir des protecteurs de la famille impériale. C'était un honneur immense que de périr en prenant un coup mortel à la place d'un Kohan, malgré que pour Hanz, il était hors de question de périr pour sauvé Logan le faux Kohan.

Toujours était-il qu'ainsi à tablé les deux hommes avait l'air de deux compagnons d'armes de longue date, discutant autour d'un bon repas chaud et savoureux, alors qu'il se rencontrait pour la première fois. Puis venait sur la table la Justice, comment Hanz la concevait.

" La Justice est par principe Juste, pour bien exercer la justice il faut prendre en considération tout les faits, tout les témoignages, toutes les preuves établi, ne pas prendre en compte ses considérations personnel. Autrement il y aura forcément une bavure, une erreur et de plus il ne faut pas faire de sentimentalisme car la Justice n'en a aucun, elle est neutre et son jugement en est d'autant plus Juste. Bien trop d'homme sont corruptible et salisse le sens même de la Justice, ceux-là devrait être purement et simplement décapiter sur la place publique! Car la Justice ne saurait tolérer d'être ainsi traîner dans la boue, mais je n'ai nul doute là-dessus, un jour tous ses cafards regretterons d'avoir utiliser leur statue de "Représentant de la Justice" à des fin personnel ou pour s'enrichir et ce jour là je serait celui qui exécutera la sentence, je serais leur bourreau! Si jamais je suis mort d'ici là, je serais leur bourreau après! Je leur bloquerai l'accès aux terres du repos que les Esprits garde et gouverne! Nul ne saurez se défilez! Soyez-en certain! " affirmait-il avec ferveur.

Reprenant paisiblement son repas, il écoutait attentivement les méthodes d'entrainement qu'utiliser Alford. C'était très intéressant, pas d'entrainement près établie, c'était une excellente façon de préparer des recrues à un vrai combat car dans la réalité, rien ne se passe comme prévue, on peut avoir le meilleur plan de bataille mais il suffit d'un détail pour tout foutre en l'air et après tout le monde doit improviser tout en tentant de respectez les ordres basique donner avant le combat. Après ses brèves explications, les deux hommes mangeaient. Pourtant Alford semblait dans ses pensés. Après que Hanz lui proposait de parler d'un peu tout et rien à la fois, Alford se prêtait à l'expérience. C'était un très bièvre présentation de sa personne et un sacré résumer. Hanz avait quasiment terminer sa deuxième assiette, buvant ce qu'il restait d'eau dans sa carafe, il se lançait à son tour.

" Dès que j'ai eu l'âge je me suis enrôler dans l'ordre des Lames Noires, ce n'est pas trépidant, mais c'est un point de vue! Moi je trouve cela passionnant, certes l'on ne peut pas vraiment parler de notre travail car l'on entend des choses qui ne doivent pas sortir des palais ou qui doivent restait entre leur interlocuteur, mais c'est un honneur que de veiller sur la vie de la famille Impérial et un honneur encore plus grand que de prendre les coups à leur place, mieux encore c'est de mourir en prenant un coup destiné à un membre de la famille impérial et qui aurait dût le tué. Les Kohans sont des exemples! Les pures... "

Oui car les Kohans qui avait obtenu ce nom par le biais d'un mariage n'était pas tous digne, notamment Logan, sournois, perfide et tâche au milieu de la vrai famille Kohan, cet homme entaché en mal l'image de la famille Impérial, mais Hanz ne pouvait se permettre d'exprimer pareil pensé.

" Enfin, pour faire simple on est des gardes du corps et on doit se faire oublier de ceux que l'on protège afin de mieux les servir faites votre propre opinion, nous autres Lames Noires sommes extrêmement fière de ce que nous faisons! "
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Left_bar_bleue5/10Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitimeMer 15 Jan 2014 - 20:22

Le lame noire expliqua de façon plus approfondie sa façon de faire, et de concevoir la justice confirmant d'autant plus le fait qu'il était totalement loyal, et dévoué à ses principes. Pour Alford cela avait pour avantage de permettre d'avoir un but clair fixé dans la vie certainement, mais le défaut c'est que cela cause souvent une certaine fermeture d'esprit. Bon ce n'était pas important au final Hanz semblait plutôt bien s'en tirer sur ce point de vue là... Il avait une façon de la voir la justice qu'Alford pourrait bien accepter comme système judiciaire qui serait mis en place dans tout L'empire. Une justice objective, qui ferait cas de toute les preuves, et les éléments à sa disposition pour offrir une sentence équitable aux condamnés sans prendre en compte leurs classes sociales. Cela ressemblerait d'une certaine façon à une utopie si on y réfléchit bien... Un idéal qui n'est sans doute pas irréalisable, mais qui nécessitera du temps, et des efforts pour être mis en place, donc ce n'est pas pour demain, et non plus pour bientôt... Mais qui sait peut-être que les choses peuvent changer un jour, après tout rien n'est jamais figé?

Il réfléchit à la réponse qu'il allait donner, car il tenait à donner un avis assez constructif là-dessus, et quand il eu décidé ce qu'il dirait après avoir fini son premier plat, et en avoir commandé un autre bien sûr. (Décidément l'addition ce soir serait salée...) Il reprit avec un ton assez calme dans sa voix, et détendue.

He bien c'est une façon de voir les choses droite, et bien établie. Que dire... C'est dur de ne pas être complètement d'accord avec vous. Un monde ou il y aurait une justice qui ne vous jugerait pas sur vôtre classe sociale, et vôtre race. Et où la justice serait infaillible. Un empire ou paysan, et noble serait égaux devant la loi. C'est sans doute une utopie pour certain, mais qui sait rien n'est impossible... En tout cas je vous soutiendrai si vous essayez de changer les choses... Après tout n'est-ce pas le minimum se battre pour bâtir un monde meilleur? En tout cas c'est ce que j'ai toujours fait, et c'est ce que je ferai toujours... Et puis il faut bien qu'il y en ai qui le fasse!

Son plat arriva quelques instant après qu'il ai finit de parler. Il remercia la serveuse, et commença à manger tout en prêtant attention à la réponse de son interlocuteur... Après il réfléchit quelques instant... Il avait été bien léger sur sa présentation à lui, et il continua donc sur ce chemin là.

Ah bien vous semblez bien loyal envers la famille régnante,et fidèle à vôtre devoir cela est hautement respectable... Je ne vais pas vous demander des détails sur les secrets du palais, mais bon vu que vous avez été moins vague que moi je vais continuer plus en profondeur sur ce que j'avais dit.

Il réfléchit encore un petit moment après avoir bu un peu d'eau lui aussi, et enchaîna ensuite sereinement.

J'ai commencer ma carrière militaire à 18 ans précisément, 4 ans avant de devenir mercenaire. J'avais envie de m'engager dans le milice de mon hameau natale pour le protéger lui, et ses habitants bien sûr. J'y ai appris l'art du combat, et me suis découvert un talent pour les grandes lames. Je m'y suis perfectionné pendant mes 4 années de services. 2 belles années dans la milice à chasser les bandits, et bêtes errantes en plus de chopper un ou deux voleurs au passage bien sûr... Les 2 ans d'après j'ai été intégrer dans les patrouilleurs ruraux, c'était un peu plus intense et on avait une meilleur paye. Le défaut c'est que je n'ai jamais apprécier l'odeur du crottin de cheval, ironique pour quelqu'un lui est né paysan, mais bon. Ensuite après cette longue période comme je l'avais dit avant je suis devenu mercenaire. J'ai parcouru l'empire de long en large. J'ai fait divers contrat honnêtes de préférence, car j'ai le défaut d'avoir un peu plus de conscience professionnel que les autres personnes de la profession habituelle, même si je n'ai jamais eu de mal à trouver du travail... Et j'ai offert mes services a ceux qui en avaient le plus besoin gratuitement.

Il s'arrêta quelques instant puis rebut un verre d'eau avant de continuer après un bref soupir. Il commençait à être un peu éméchée avec l'alcool, mais pas assez pour lui brouiller l'esprit néanmoins...

J'ai fait beaucoup de choses pendant ma carrière... J'ai fait des escortes, des traques de criminels, j'ai foutu des voleurs aux cachots. J'ai empêché 3 jeune noble de violer une jeune fille dans la rue il y a quelques semaine, et est subit un procès de la part du duc Korentin pour un malentendu là-dessus que j'ai gagner... J'ai même était dans la première ville qui a été attaquer par ces enfoirés d'Alayens, mais bon ce n'est cette taverne n'est pas vraiment le genre d'endroit ou je peux parler de ça... Donc il y a eu beaucoup de choses dans mes 4 ans carrière, et je n'en ai survolé qu'une partie, mais bon je ne sais pas si c'est ma mauvaise habitude de me trouver au mauvaise endroit au mauvais moment, ou mon charme naturel... Il ne put s'empêcher de pousser un petit rire à sa remarque d'auto-dérision. Mais en tout cas pour l'instant ma carrière a été bien mouvementée, et je ne sais pas si je dois en rire, ou en pleurer... Finit-il avec un peu de joie dans la voix, puis il s'appliqua à finir son deuxième plat de cerf, et écouta avec attention ce que eu à dire Hanz.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Ulodap7ed3f

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Empty
MessageSujet: Re: Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Une journée d'entraînement comme les autres. (pv Hanz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime
» || Entraînement au combat || PV. Trèfle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-