Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Aldakin du Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aldakin le Zélé
Aldakin le Zélé
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Impuissant
Expérience:
Aldakin du Néant Left_bar_bleue0/10Aldakin du Néant Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 0

Assassin

Aldakin du Néant Empty
MessageSujet: Aldakin du Néant Aldakin du Néant Icon_minitimeDim 19 Mar 2017 - 14:48




Identité

  • Race : Humain
  • Nom : du Néant
  • Prénom : Aldakin (anciennement du Néant)
  • Surnom : Le Zélé
  • Date de naissance : inconnue
  • Age réel : inconnu
  • Age vampirique : -
  • Lieu de naissance : Alayia
  • Lieu de vie : Nomade
  • Rang social : Petit peuple
  • Poste/emploi : Il se définirait comme un inquisiteur ou un purificateur, mais on peut le considérer comme un assassin
Caractéristiques (Clic!)


Physique :

  • Force physique : Moyen
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Très bon
  • Réflexes : Moyen
  • Endurance : Très bon
  • Résistance : Bon
  • Beauté : Très faible

Mental :

  • Force mentale : Maître
  • Patience/self contrôle : Très bon
  • Perception : Bon
  • Intelligence : Maître
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Très bon

Combat :

  • Epée : Faible
  • Dague et poignards : Très faible
  • Armes d'hast : Très bon
  • Armes contondantes : Aucun niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancer : Bon
  • Art de la parade : Très bon
  • Arc : Aucun niveau
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Moyen
  • Equitation : Bon
  • Dressage : Faible



Equipement et magie

  • Arme principale : Un bâton, parfois taillé en pointe pour en faire un épieu.

  • Autres objets :
    • Une épée, anciennement de verre noir.
    • Son éternelle chasuble grise de Prêcheur.
    • Son pendentif de Bonne Parole, ancien artéfact qu'il porte constamment autour du cou et qui possédait le pouvoir de répandre sa parole. Le Prêcheur pouvait ainsi s'adresser posément et clairement à des milliers de personnes rassemblées devant lui sans qu'il lui soit nécessaire de hurler.



  • Style de magie principal : magie ? Hérétique ! è_é

  • Arrogance : Très bon.
  • Gentillesse : Moyen.





Description physique


Previously on Armanda:
 

La guerre contre Vraorg et plus particulièrement les traitements auxquels il a été soumis pendant son incarcération dans les geôles du Voleur de Coeur ont profondément marqué le corps du Prêcheur déchu. Deux ans seulement se sont écoulés, mais son visage buriné, aux traits marqués par la souffrance, semblerait plutôt avoir vieilli de deux décennies. Par le passé impeccable en toutes circonstances, son visage laisse d'ailleurs désormais régulièrement transparaître les restes d'une barbe mal taillée. Jadis maître des postures assurées autant qu'affirmées, Aldakin a depuis longtemps appris à mettre son orgueil de côté et à faire profil bas pour survivre dans un monde qui ne lui est pas à proprement parler bienveillant. Recroquevillé sur lui même, il tente tant bien que mal de faire oublier sa grande taille et s'efface modestement du chemin de ceux qu'il croise, s'écartant en se voûtant comme s'il saluait poliment le moindre gueux, le plus insignifiant clochard, s'excusant presque de l'odeur nauséabonde qu'il traîne dans son sillage, l'hygiène n'étant plus vraiment l'une de ses principales préoccupations.

Ce ne sont pourtant là que de bien trompeuses apparences et en de rares occasions, à l'abri des regards et pour quelques éphémères instants seulement, le Prêcheur se redresse. Lorsqu'il relève le regard pour le poser sur l'un de ceux qu'il traque désormais sans relâche, il semble soudain instantanément retrouver toute la force et le panache qui l'auréolaient jadis. Car ce regard autrefois aussi noir que le Néant est désormais clair, froid et tranchant, semblable à l'acier d'une lame effilée, les années écoulées n'étant pas parvenues à effacer ou même amoindrir l'implacable détermination qu'on peut y lire. Ainsi, lorsque ces prunelles argentées daignent consentir à faire l'effort de se poser sur quelqu'un, elles semblent transpercer sans difficulté armures, vêtements et chairs pour atteindre jusqu'aux plus sombres recoins de l'âme de l'infortuné, soupesant, jugeant, délibérant et condamnant ceux qui doivent l'être, quelques instants avant que ne s'abattent sur eux les foudres de l'inquisition Aldakienne. Mais de ces résurgences du passé, il n'est jusqu'à présent jamais resté le moindre témoin et aux yeux de tous, Aldakin n'est plus désormais qu'un clochard pouilleux comme on en croise par centaine dans les villes et villages.



Description mentale


Previously on Armanda:
 

Peu apprécié des peuples Armandéens pour les raisons que l'on sait, l'ancien général a aujourd'hui fait son deuil de ses anciens desseins religieux. Plus modéré désormais, il tolère bien malgré lui les différences de culte -à l'exception du culte de Vraorg- et ne considère plus les Armandéens comme des païens destinés à se convertir ou à mourir. Avec le temps, il aurait même plutôt appris à véritablement les apprécier et ne leur tient nullement rigueur de l'hostilité qui lui est témoignée lorsqu'il est reconnu, s'effaçant modestement pour regagner l'anonymat dont il a appris à se faire un précieux allié. Il n'a cependant rien perdu de sa foi inébranlable : c'est à ses croyances qu'il doit d'avoir survécu et il ne les reniera sous aucun prétexte, quand bien même les Esprits tels qu'ils existaient ne sont-ils plus que de lointains souvenirs, prémices de légendes à venir.

Néanmoins, si son corps décrépit n'a plus que l'apparence d'une épave, son esprit est demeuré aussi vif et acéré qu'il l'était par le passé. Plus encore que lorsqu'il commandait ses légions innombrables, sa ruse et son esprit froidement calculateur sont ses meilleures armes dans le combat qu'il s'est offert de mener. A vrai dire, les difficultés du monde physique et les remises en question spirituelles que l'ancien Alayien a été amené à surmonter au cours de ces dernières années ont démultiplié une force de conviction qui ne connaissait déjà à l'époque que peu d'équivalent. Vengeur zélé, Aldakin est sorti de la torpeur qui s'était emparée de lui à la disparition des Esprits lorsqu'il a pour la première fois eu connaissance de l'existence de cultistes dédiés à Vraorg, voleur du coeur de Néant et pire hérésie que la foi Alayienne put considérer. Ce nouvel ennemi a offert au Prêcheur en quête de rédemption un parfait exutoire à son besoin de piété et c'est avec une méthode presque mécanique qu'il mène ses enquêtes, réunissant les faits et rassemblant les preuves à même de le convaincre de la culpabilité ou de l'innocence de ses proies avant de porter de sa propre main la seule sentence applicable.





Histoire


Previously on Armanda:
 

A l'horizon, le jour déclinait lentement. Les quelques derniers et timides rayons de soleil illuminaient encore les toits des maisons Aldariennes d'une lueur orangée, offrant à quiconque prendrait le temps de s'attarder le spectacle d'un paysage particulièrement agréable à l'oeil. Nul doute que tout autour de la Lumineuse, les artistes devaient être nombreux à coucher sur toile ces instants hors du temps. Quand bien même il n'avait rien d'un artiste, Aldakin avait lui aussi pris le temps de contempler la beauté simple de la soirée qui s'annonçait. Tranquillement assis sur un vieux banc de bois branlant, les deux mains appuyées sur le bâton qui lui tenait lieu de support, il avait passé la journée sur la grand'place, observant sans bouger les allées et venues des citoyens, commerçant, clients, gardes. Sans vraiment qu'il en ait eu pleine conscience, son esprit acéré avait noté chaque détail de chacun des nombreux événements qui animaient la vie des villes les plus importantes. Depuis les agissements des pickpockets aux simples jeux de gamins turbulents, en passant par les baisers volés d'un couple d'amoureux goûtant les plaisirs de la vie. Le vieillard, si tant est qu'on put le qualifier ainsi, n'avait pas attiré l'attention, se contentant d'esquisser un signe de tête reconnaissant à ceux qui avaient eu la bonté d'âme de jeter quelques misérables piécettes dans le petit bol de bois qui trônait à côté de lui. Cela faisait presque trois semaines entières que l'ancien Prêcheur passait ses journées et la majeure partie de ses nuits à cet endroit, disparaissant dans quelque recoin sombre lorsque la faiblesse de son corps exigeait quelques heures de sommeil. Au début, à la demande des commerçants du coin qui ne voyaient pas d'un bon oeil une telle misère s'affichant devant leurs boutiques, les gardes avaient bien essayé de l'envoyer mendier ailleurs mais Aldakin avait encore de bons restes et l'orateur qui l'était n'avait pas eu beaucoup de difficultés à les convaincre de le laisser en paix. Le général déchu tenait en effet beaucoup à l'endroit qu'il occupait, on y voyait beaucoup de choses, dont certaines des plus intéressantes. Il avait notamment une vue imprenable sur une modeste boulangerie, commerce sans histoire en apparence mais dont le tenancier avait pourtant retenu l'attention du vieil homme. Le boulanger était un homme simple, marié et père de deux enfants, artisan travailleur, honnête citoyen et habile commerçant. En homme routinier, il fermait chaque jour sa boutique à la même heure, répétant inlassablement les mêmes gestes : rentrer l'écriteau vantant ses produits, fermer les volets de bois, verrouiller la porte à double à tour. Ensuite, plus rien ne bougeait pendant deux heures. En revanche, passé ce délai et sous le couvert de l'obscurité, le boulanger recevait régulièrement, tous les trois ou quatre jours environ, la visite d'un petit groupe de personnes, hommes et femmes mélangés. La petite troupe s'engageait discrètement par la petite porte menant à la cave dont le boulanger se servait pour entreposer ses sacs de farine et autres ingrédients. Ils y demeuraient prudemment enfermés pendant quelques heures, avant de ressortir pour rapidement s'éparpiller dans les ruelles de la ville. Un soir, Aldakin avait suivi l'un des participants de l'une de ces mystérieuses soirées. Un homme qui habitait de l'autre côté de la ville et qui, avant de rentrer chez lui, appréciait déambuler dans certains quartiers proposant aux hommes en mal de compagnie un peu de chaleur féminine contre monnaie sonnante et trébuchante. C'est au détour d'une ruelle de ce quartier que le Prêcheur avait planifié d'obtenir les réponses aux questions qu'il se posait alors. L'homme n'avait plus reparu depuis et ne reparaîtrait plus désormais, parole de Néant, mais Aldakin avait eu ses réponses : le boulanger et sa clique étaient bien les membres d'un culte secret voué à Vraorg. Cette pensée traça une moue de haine et de dégoût mêlés sur les lèvres du Prêcheur alayien, mais il chassa bien vite ces sentiments parasites. Pour accomplir sa rédemption, il se devait de garder la tête froide et de ne pas se laisser emporter.

Ce fut justement à cet instant que son regard perçut les silhouettes venues se réunir face à la boulangerie, comme elles en avaient l'habitude. Cinq personnes, trois hommes et deux femmes, en plus du boulanger. A en juger par leurs accoutrements, il y avait aussi bien de pauvres paysans que de riches nobles dans la petite assemblée. Lançant de suspicieux regards alentours, le groupe disparut dans la cave sans prêter la moindre attention à la silhouette du vieux clochard dont ils étaient désormais coutumiers. Ce soir pourtant, le-dit clochard attendit patiemment que la porte de la cave fut refermée pour quitter son banc et se diriger sans hâte vers la boulangerie. Du bout de son bâton, il y frappa sans hésitation une série de trois coups successifs mais n'obtint aucune réponse. Nouvelle série de trois coups, nouveau silence. Il allait recommencer une troisième fois lorsqu'il entendit finalement du bruit derrière la porte. Il perçut distinctement le son métallique du verrou qui se levait et put bientôt se réjouir de voir apparaître la face contrariée du boulanger. Visiblement de fort méchante humeur, l'homme ouvrit la bouche dans l'intention évidente de chasser l'importun mais le bâton d'Aldakin venu se fracasser contre sa mâchoire pour en déloger deux incisives et une canine ne lui en laissa guère le temps. L'homme s'effondra en arrière avec un grognement douloureux et le Prêcheur put se glisser vers l'intérieur de la cave, enjambant souplement le corps du boulanger pour s'attaquer au reste de la meute. Exploitant au mieux l'effet de surprise, un vif mouvement de son bâton vint poliment mais fermement cueillir la femme qui se tenait à sa droite sous la mâchoire, déboîtant et brisant celle-ci avant de filer vers la gauche pour écraser son extrémité opposée sur les bourses de l'homme à sa gauche, lui arrachant un cri guttural tandis que tout espoir d'engendrer une descendance lui était définitivement enlevé.

Depuis l'instant où la porte avait été déverrouillée, moins d'une poignée de secondes s'était écoulée et les cultistes encore valides réagissaient prestement à présent, poussant des cris stupéfaits tandis qu'ils dégainaient les armes qu'ils portaient à la ceinture. Sans un mot, Aldakin attendit patiemment le premier assaut, lequel ne tarda puisque son prochain adversaire plongeait déjà vers lui, avide de l'embrocher sur son épée. Esquive et parade ne furent qu'une formalité tant il était évidemment que l'homme maîtrisait les aléas du commerce bien mieux que ceux de la guerre. Rapide et précis, le bâton du Prêcheur frappa la base de la nuque et gratifia le cultiste de son dernier sommeil. La démonstration sembla faire son petit effet sur les disciples de Vraorg restant puisque ceux-ci jetèrent les armes et implorèrent misérablement la pitié de leur agresseur...

Le lendemain matin, Aldakin se tenait toujours sur son banc, regardant sans les voir les soldats qui tentaient tant bien que mal de délimiter un périmètre de sécurité autour de la boulangerie. La foule s'agitait face à cet événement venu bousculer le quotidien et les rumeurs allaient bon train. Les uns parlaient de carnage aveugle, les autres d'un règlement de compte entre brigands, les troisièmes d'un vol qui avait mal tourné. Les mieux renseignés évoquaient pour leur part la découverte de six cadavres membres d'une sombre secte, visiblement interrompue lors d'une séance de prière à Vraorg.

Avec un haussement d'épaules fatigué, l'inquisiteur auto-proclamé poussa un soupir de lassitude. Deux ans. Cela faisait deux ans que les scènes de ce genre avaient ponctué son quotidien. Deux ans que l'ancien général menait sa guerre personnelle sous le couvert de l'anonymat. Aujourd'hui, le culte du Seigneur Blanc n'est plus que l'ombre de lui-même, on le prétend même définitivement vaincu depuis quelques semaines et les proies du prédicateur se font de plus en plus rares. Serait-ce le prélude d'une vie moins sanglante ? Sur Armanda, rien n'est jamais moins sûr et ce nouveau danger auquel on a donné le nom de chimères promet de bien sombres perspectives : l'histoire semble continuellement se répéter et les troupes parties combattre dans l'ouest pourraient bien ne jamais en revenir. A moins que ?




Liens


Christan Weren : un ancien soldat des troupes Alayiennes, particulièrement pieux et de bonne volonté.

Alford Gorder : l'un des premiers Armandéens croisés par le Prêcheur, il a refusé de se soumettre à la véritable foi mais Aldakin s'est montré généreux en l'épargnant. S'il avait su à l'époque ce que le destin réservait alors à cet insignifiant mercenaire, il n'aurait certainement pas fait preuve d'une telle clémence.

Verith : un gros tas d'écailles écarlates qui, entre autres réjouissances et marques d'affection, tient Aldakin pour responsable de la mort de sa soeur. C'est d'ailleurs partiellement faux, il ne s'agissait que de sa soeur adoptive !




Derrière l'écran

Petite présentation : Bon bah les vieux me connaissent surtout sous le nom de Kyky. Pour les plus jeunes (joueurs), je suis un ancien admin, certifié 100% mousse, un fossile armandéen qui croupissait tranquillement dans l'ombre jusqu'à ce qu'une ancienne fonda tyrannique ne vienne réveiller mes plus sombres pulsions et me revoila. X_X

Rythme rp : Avez vous bien comprit le rythme rapide d'Armanda ? (Clic!) d'mon temps, j'en ai vu d'autre è_é
Particularités rp : Si l'on excepte de fortes tendances au masochisme, aucune.

Comment avez vous découvert le forum ? : C'est la faute à Lolo !

Avez vous signé le règlement ? : (Clic!) Aye aye sir !





Dernière édition par Aldakin le Zélé le Mar 21 Mar 2017 - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldakin le Zélé
Aldakin le Zélé
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Impuissant
Expérience:
Aldakin du Néant Left_bar_bleue0/10Aldakin du Néant Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 0

Assassin

Aldakin du Néant Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant Aldakin du Néant Icon_minitimeLun 20 Mar 2017 - 16:48

Bon bah voila, paré pour une première re-validation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Aldakin du Néant Left_bar_bleue5/10Aldakin du Néant Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Aldakin du Néant Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant Aldakin du Néant Icon_minitimeLun 20 Mar 2017 - 19:38

Ô grand prêcheur, c'est moi Christan qui vais m'occuper de ta fiche :3 . Bon retour à toi d'ailleurs o/ .

Identité :

Nom : Il faudra mettre "du Néant" o/ .

Rang : Met petit peuple dans ce cas^^.

Equipement et magie :

Me faudrait des niveaux précis pour la gentillesse et l'arrogance Razz .

+ Y a un petit [/list] qui dépasse^^. Faudra rectifier cette petite erreur.

Caractéristiques :

Le staff s'est mis d'accord pour dire qu'il faudrait équilibrer le tout^^. Nous partons donc du principe qu'Aldakkin compte comme un nouveau personnage.

Tu devras d'abord te limiter à deux maître. Un en mental et un en martial (je te laisse choisir lesquels.)

Physique : Rien à y redire^^.

Mental : Passe les maîtres que tu ne garderas pas à très bon.

Martial :

-Passe deux des armes Faibles/Très faibles à aucun niveau.

-Passe "armes de jets" à bon^^.

-Dressage : Aucun niveau voudrait dire que tu n'as pas du tout la moindre affinité avec les animaux (dans le sens que ces derniers ne supportent même pas ta présence), un faible serait plus approprié.

Tu auras un potentiel magique très faible innée avec tout ceci^^ (qu'on va supposer inactif, sauf si ton perso fait l'effort de s'y intéresser, je te donnerais aussi un totem qui sera considéré comme inactif jusqu'à ce que ton perso s'y intéresse un jour.)

Description physique :

Je n'ai rien à y redire o/.

Description mentale :

Rien à y redire^^.

Histoire :

Il faudrait que tu évoques ce qui s'est passé depuis ton dernier rp actif avec Aldakkin jusqu'à cette reprise^^. Qu'on sache ainsi ce qu'a pu vivre le prêcheur pendant la fin du conflit avec Vraorg et les années de paix actuelles. Ainsi, que des troubles très récents concernant les chimères entres autres (surtout ceux datant de fin Septembre de l'an 7 qui ont causés une mobilisation générale des troupes qui sont parties aller à combattre à l'Ouest en Octobre).

Liens :

Il faudrait tout de même évoquer quelques-uns des liens du passé^^. Même si ce sont des personnages morts ou disparus.

Derrière l'écran :

Bon retour à toi Kyky o/ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldakin le Zélé
Aldakin le Zélé
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Impuissant
Expérience:
Aldakin du Néant Left_bar_bleue0/10Aldakin du Néant Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 0

Assassin

Aldakin du Néant Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant Aldakin du Néant Icon_minitimeMar 21 Mar 2017 - 14:35

Huhu, c'est bien, la maison a gardé son habitude de faire des validations rapides Razz


Mis à jour l'identité.


Corrigé équipement et magie (j'ai supposé que les "niveaux précis" , c'étaient comme pour les caracs mais vu que c'est un peu à l'écart, je me trompe peut-être)


Corrigé les caractéristiques.


Pour l'histoire, j'ai ajouté une mention aux événements plus récents (troubles attribués aux chimères) mais pour le reste, j'ai du mal à comprendre ce que tu attends exactement ? scratch
Car je dis dans mon dernier paragraphe que la scène qui est décrite dans le rp a ponctué le quotidien d'Aldakin (sous-entendu, c'est un exemple de ce qu'a été sa vie) depuis la fin de Vraorg. Bref, ce que tu me demandes de préciser, c'est déjà implicitement exprimé : depuis sa disparition, Aldakin se planque et fait profil bas tandis qu'il donne discrètement la chasse aux cultistes de Vraorg (qui existaient forcément déjà à cette époque même si dans l'ombre). Du moins c'est l'idée que je voulais faire passer, rentrer dans plus de détails ça alourdirait et ça finirait par être vraiment redondant je pense Aldakin du Néant 2152040347


Et enfin, j'ai ajouté ses liens encore vivants / actifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Aldakin du Néant Left_bar_bleue5/10Aldakin du Néant Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Aldakin du Néant Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant Aldakin du Néant Icon_minitimeMar 21 Mar 2017 - 15:05

Bienvenue sur tes terres, enfant d'Armanda.

Tu es né(e) avec une puissance magique innée de Très faible et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau Impuissant

Tu as d'ailleurs été choisi(e) par le totem oie dont tu as atteint le niveau 0.

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu peux aussi adresser tes questions ici. Enfin, tu dois fournir un avatar de ton personnage d'un dimension de 100px*100px ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Aldakin du Néant Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant Aldakin du Néant Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Aldakin du Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Archives Atalos / Kylian / Aldakin / Artaher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-