Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez

Toryné Dalis [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Toryné Dalis
Toryné Dalis
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue8/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeJeu 2 Mar 2017 - 1:35




Identité

  • Race : Vampire
  • Nom : Dalis
  • Prénom : Toryné
  • Surnom : Tory pour les intimes, parvenus pour ceux qui ne l'appréciant que peu...
  • Date de naissance : 13 juin en l’an 1459 de l’ère d’argent
  • Age réel : 301 ans
  • Age vampirique : 280 ans
  • Lieu de naissance : Lyssa
  • Lieu de vie : Dureroc
  • Rang social : Noblesse
  • Poste/emploi : conseiller du royaume vampirique
Caractéristiques (Clic!)


Physique :

  • Force physique : moyen
  • Agilité : moyen
  • Furtivité : faible
  • Réflexes : bon
  • Endurance : moyen
  • Résistance : moyen
  • Beauté : maître

Mental :

  • Force mentale : bon
  • Patience/self contrôle : bon
  • Perception : moyen
  • Intelligence : bon
  • Prestance/charisme : très bon
  • Mémoire : bon

Combat :

  • Epée : moyen
  • Dague et poignards : moyen
  • Armes d'hast : aucun niveau
  • Armes contondantes : aucun niveau
  • Hache : aucun niveau
  • Faux : aucun niveau
  • Fouet : aucun niveau
  • Art du lancer : aucun niveau
  • Art de la parade : faible
  • Arc : bon
  • Arbalète : aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : catastrophique
  • Equitation : catastrophique
  • Dressage : catastrophique



Equipement et magie

  • Arme principale : Une simple dague de fer facilement dissimulable dans une manche.

  • Autres objets : Quelques accessoires de beauté, trois petites fioles de sang avec une valeur symbolique, un petit couteau de jardinage utile pour couper des plantes ou des fleurs.

    -Une belle et longue robe noire, la tenue principale de Toryné qu’il porte dans presque toutes les occasions et ce n’est pas pour rien...

    -> Éloge à la tentation : Dégage, sur volonté du porteur, une aura qui encouragera ceux interagissant avec le porteur du vêtement à céder à sa beauté (cet enchantement ne sert que si l'on est beau), en inhibant plus ou moins les pensées de la victime qui ne concernent pas l’apparence physique ou la beauté du possesseur du vêtement. (l'efficacité dépend de la force mentale de la victime et de la beauté du porteur du vêtement. Si la force mentale de la victime est supérieure à celle du porteur, ça ne marche plus. L'aura est limité à trois mètres pour 3 victimes.)

  • Alignement : neutre à tendance bénéfique (Clic!)

  • Style de magie principal : Vampirique

  • Arrogance : moyen
  • Gentillesse : bon





Description physique


La physionomie de Toryné de sa condition humaine à son état de créature de la nuit n’a pas vraiment connu un bouleversement important, cependant il reste intéressant d’évoquer les deux séparément, car une évolution reste tout de même observable.

Lorsqu’il était humain Toryné avait déjà ce côté très féminin assez caractéristique de sa personne, une taille fine, des courbes avantageuses, enfin... s’il avait été une femme, des bras fins et de longue jambe eux aussi très fine, cette morphologie longiligne pourrait tromper et à déjà tromper plus d’une personne, créant généralement un malaise qu’on pourrait qualifier d’important. Son visage suit également cette étrange féminité, un faciès très fin composé d’un nez quelque peu arrondi de taille moyenne, des lèvres ni trop épaisses ni trop filiformes, des yeux en forme d’amandes d’un marron sombre tirant sur le noir et une pilosité faciale quasiment inexistante. Sa chevelure, qui à l’époque était mi-long, était coiffé d’un simple chignon, était blonde, mais était déjà quelque peu décoloré, sa texture a toujours été lisse, légère et assez agréable au toucher. Sa peau également n’était pas la même à cette époque, une peau blanc foncé par le travail en plein air sous le soleil.

Une fois être devenu un vampire, son teint devint blafard et perdit ses couleurs orangées, il laissa pousser ses cheveux jusqu’à qu’il tombe au milieu de son dos et commença à les teindre pour qu’il soit encore plus blanc dans son souci de « beauté nocturne immortelle ». Son visage, désormais maquillé avec le plus grand soin, présente tous les attraits d’une belle femme, des lèvres allant du rouge le plus éclatant au rose le plus discret, un léger fard aux paupières faisait ressortir ses yeux au regard le plus souvent contemplatif, de quoi tromper n’importe qui même après plusieurs heures à son contact. Car oui, la voix du vampire est également sujette à confusion, suave et douce, elle se place parfaitement à la frontière des deux sexes, mais associés à son attirail l’illusion est presque totale.

Son attirail quel est-il ? Le plus souvent une longue robe noire, parfois blanche pour les événements qu’il estime important, le tout parsemés de rose qu’il accroche selon son bon vouloir sur différents partis de sa tenue, le plus souvent au niveau de ses épaules. Il est très rare de le voir sans l’une de ses fleurs préférées, l’installation de ces fleurs est devenue un rituel pour Toryné depuis un certain événement et je vous laisse imaginer le temps de préparation nécessaire avant qu’il estime l’agencement comme parfait, sans oublier tous les autres facettes prenant également un temps considérable. Mais revenons aux robes qu’il porte, souvent de soie assez chic, parfois accompagné de peau d’animaux, sous ce vêtement se trouve une armure de cuir, de quoi le protéger, cette armure est quelque peu bombée au niveau du torse, de quoi poussé le vice de la tromperie encore plus loin. Toryné porte également des bottes à talon noir, peu visible dû à la longueur des robes qu’il porte, elles lui font gagner en taille, l’amenant à un peu moins d’un mètre quatre-vingts et contribue à sa démarche gracieuse et parfois exubérante.

C’est un adjectif qu’on peut facilement attribuer à sa gestuelle en général, de grands mouvements lents et fastes, mais très précis et très expressifs sûrement dus à son affinité avec la magie de sa race, il s’agit également d’une part intégrante de sa communication si… particulière, mais ce n’est pas le sujet ! Soyez patient, vous le connaîtrez bientôt plus en profondeur.


Description mentale


Nous y voilà ! Plus en profondeur dans l’esprit de Toryné, vous serez peut-être surpris d’y découvrir un être joviale et très courtois. En effet derrière cet air mélancolique et absent se trouve être un vampire des plus amicaux, d’une oreille toujours attentive aux paroles de ses interlocuteurs, Toryné peut rester des heures à vous écouter et ça peut importe ce que vous dites, son regard se baladant sur tout votre être, savourant aussi bien votre voix que votre aspect physique, s’il y a quoique ce soit à déguster bien sûr. Oui c’est un vampire qui aime beaucoup la compagnie, la solitude ne lui convient guère et il peut facilement devenir envahissant et cela avec n’importe qui, peut-lui importe votre genre, vos idéologies ou encore votre race, humain, elfe ou congénère seront tous traités aussi amicalement et avec un profond respect.

Le terme respect est peut-être mal choisi, élogieux serait bien plus approprié. Ho que oui Toryné ne tarit pas sur les compliments envers ses interlocuteurs, passant du simple compliment à la véritable ovation oratoire, le vampire aime partir dans de grandes démonstrations de son éloquence afin de flatter l’Ego de son auditoire. Certains diront de lui qu’il n’est qu’une vile langue de serpent ne cherchant qu’à endormir la vigilance de ses cibles pour mieux leur soutirer ce qu’il désire, ce n’est pas totalement faux, mais ce n’est pas totalement vrai non plus.

L’hypocrisie est bien entendue un outil dont Toryné sait parfaitement faire usage, cela fait partie de son arsenal aussi bien défensif qu’offensif, il faut savoir se battre sur les terrains où on peut faire peser la balance à son avantage n’est-ce pas ? Car oui Toryné n’est pas un grand amateur de la violence physique ou même de la violence tout simplement même s’il a été soldat fut une époque, loin d’avoir un esprit belliqueux, il n’a que très peu d’agressivité en lui, il préfère régler les conflits par la langue comme dit précédemment ou bien par la ruse, esquive, utilisation de son environnement, un coup de dague en traître, rien de très valeureux, mais notre ami n’est pas régi par des valeurs guerrières. Il a une âme avec une sensibilité, vous l’aurez compris, plus artistique, il aime les choses délicates, la beauté et la grâce, ce qui fera vibrer son âme et non ce qui ébranlera son corps. Cependant, il défendra ce temple sacré avec acharnement, peut être montrera-t-il même les crocs qui sait ? Peut-être même que si vous le poussez à bout, il se montrerait grossier si vous osez altérer sa beauté immortelle.

Beauté immortelle ? Oui, je l’ai déjà évoqué, il s’agit tout simplement d’une véritable passion pour Toryné, l’immortalité est à ses yeux la plus belle possession qui puisse exister en ce monde il voue donc parallèlement un dégoût profond pour la vieillesse destructrice. Il ne se passe pas un jour durant lequel il ne remercie pas le destin de l’avoir libéré des chaînes de la mortalité humaine, c’est toujours avec une grande peine qu’il se sépare de ses roses ayant fané et si ça ne tenait qu’à lui, il transformerait tous les humains à l’apparence majestueuse en congénère avide de sang. Bien entendu, il sait les conséquences qu’entraînerait un tel acte et Toryné reste respectueux des lois en rigueur de son peuple et cela malgré son rang, mais l’idée de former son sérail d’immortel louant la beauté, être entouré d’un sublime cortège dont il serait le créateur, cela est et restera certainement à jamais son plus grand fantasme et l’un des rares choses qu’il gardera pour lui seule, malgré son extraversion naturelle.

En effet, il vous a été dit qu’il était un grand écouteur, l’inverse est également vrai, accordé lui la parole un instant et il pourra amplement tenir la conversation tout seul, commérage et anecdotes seront au programme et il n’hésitera pas à parler de détail intime de sa vie sans aucune gêne. Mais attention ne vous méprenez pas, si Toryné semble pouvoir dire n’importe quoi à n’importe qui il reste digne de confiance, il place une grande estime dans les confidences qu’on peut lui faire et peut s’avère être un gardien des secrets des plus fiables.

Il y a bien sûr des exceptions à cela, plusieurs choses viennent prendre le pas sur la fidélité qu’il accorde, le royaume vampirique et ceux qui le représentent en font partie, il aime son peuple et fera toujours en sorte d’agir dans l’intérêt de ce dernier, c’est dans ce genre de contexte que sa sympathie peut laisser place à une sournoiserie que ses proches ne soupçonneraient même pas en lui, mais Toryné a bel et bien des facettes plus « sombres » à sa personnalité.
Attenter à sa vie est, vous l’aurez deviné, un bon moyen de faire ressortir cet aspect, mais ce n’est pas le seul. On peut en décompter deux autres, insulter son physique est sûrement le moyen le plus simple, même s'il s’agira plus de le faire sortir de ses gonds qu’autre chose (et pas la même occasion de vous froisser avec lui pour un bon moment). Les animaux sont tout aussi efficaces, cela peut paraître étrange voir même ridicule, mais le vampire haï toute créature animale d’Armanda sans aucune exception, il ne voit pas en elles un quelconque attrait en ces créatures, elles sont immondes, sales et stupides à ses yeux… De ce fait Toryné à une très mauvaise estime des dragons, les voyants que comme des animaux certes intelligent (et puissant), mais avec un physique repoussant, lui-même ne sait pas d’où lui vient cette haine et il ne cherche pas à la comprendre par ailleurs, peut être un retour latent de son ancienne vie humaine.




Histoire


Toryné n’a pas toujours été cette sublime créature au physique trompeur et délicat, bien au contraire, ce fut dans la peau d’un humain que le dénommé Toryné Folgen naquit en l’an 1459 de l’ère d’argent. Née Lyssien, il naquit dans une famille dans laquelle il n’avait pas sa place, son père Olaf était d’origine Glaçernoise c’était un fier guerrier dont une blessure dans le genou interrompit sa carrière, ce fut après ce là qu’il se maria et fonda une famille et même s’il avait épousé une lyssienne ce dernier avait gardé nombreuse tradition de son peuple. Et si une chose n’a pas changé de sa condition d’humain à celle de vampire c’est bien que Toryné n’est pas un guerrier, il n’a jamais eu cette affinité avec la violence ou quelconque barbarie du même genre, une grande déception pour son père. Son paternel se rabattu donc sur son frère Torgore, de deux ans son cadet, il semblait avoir hérité de toutes les gênes glaçernoises contrairement à Toryné, étant habile au maniement des armes notamment de la hache, d’une importante musculature et d’un esprit combatif à toute épreuve… son aîné lui était frêle, il savait certes convenablement tirer à l’arc, mais son père avait déjà porté tout son dévolu sur son frère. En contrepartie Toryné était très proche de sa mère, une femme du nom de Sonia, très belle et également très douce avec une belle chevelure rousse et de petites tâches de rousseur sur le visage, elle était très protectrice envers lui et invectivait à nombreuse reprise son époux lorsque celui le rabaissait ou le comparait à son petit frère prodige. Malgré cela, les deux frères avaient tout de même de très bonne relation entre eux, Torgore agissait comme si était le grand frère et était aussi très protecteur envers son aîné, le futur vampire vivait cela comme une sorte d’humiliation, incapable de faire quelconque figure d’autorité envers son petit frère, inconsciemment ce dernier ne le faisait que d’avantage souffrir.

Vous l’aurez compris Toryné ne sentait pas à sa place dans cette famille, et cela, malgré l’affection de sa mère et de son frère, par ailleurs ils vivaient dans une ferme et très vite Toryné développa une profonde aversion pour les animaux, les trouvant répugnants, stupides et sales, des créatures ingrates dont l’odeur l’insupportait et son père ne manquait pas une occasion de le faire travailler à leur contact… Il n’y avait qu’une chose à cette époque qui arrivait à faire oublier à Toryné tous ses ennuis, ou plutôt une personne, son oncle. Aman, frère de sa mère, un homme grand aux cheveux noirs et portant le bouc, ses yeux verts éclatant avait pour don de captiver le jeune garçon. Cet homme se prétendait aventurier et mercenaire à ces heures perdues, il passa au moins une fois tous les trois mois à la ferme familiale, revenant toujours avec des histoires plus folles les unes que les autres, tantôt, il avait occis une dizaine de vampires à lui tout seul, ou alors il avait séduit des princesses elfiques, toutes ces histoires Toryné les savaient fausses, mais elle le faisait rêver, d’une autre vie, de nouvelles contrées, d’aventure palpitante… il parvenait à brièvement oublié sa vie. Son père lui n’apprécia pas du tout son beau-frère, n’étant à ses yeux qu’un affabulateur et un pique-assiette occasionnel, un bon rien qui ne méritait pas d’être considéré comme un guerrier, Torgore partageant les mêmes valeurs guerrières de son père suivait son raisonnement. Peut-être était-ce également pour cela que Toryné aimait tant son oncle, une sorte d’opposition à son paternel…

Quoiqu’il en soit tout continua ainsi jusqu’à ses 15 ans, cette année-là son oncle cessa de leur rendre visite, au grand désespoir de Toryné qui perdit sa fenêtre de rêverie, sa seule échappatoire à son monde qu’il n’aimait pas. Très vite la famille considéra l’homme comme mort et Toryné du lui aussi se faire à cette cruelle évidence. Suite à cela le garçon devint très vite monotone, quand il fut en âge son frère parti, désormais un jeune guerrier dans la fleur de l’âge il pouvait rendre son paternel fière en accomplissant moult fait d’armes ! Désormais Torgore ne revenait que rarement voir sa famille, lui aussi à l’image de leur oncle disparu, revenait avec de nombreuses histoires à raconter, si celle-ci plaisait au père, l’aîné lui n’avait que faire des faits d’armes et autre acte violent dont son frère pouvait tirer de la gloire. L’avenir de Toryné était bien moins « glorieux », lui était resté à la ferme familiale afin d’aider sa famille. Entre-temps le couple Dolgen eut un dernier enfant, une fille très tardive, elle n’avait que deux ans alors que son grand frère en avait 21, eux deux ne vieillir jamais par ailleurs.

Funeste jour, ou plutôt ultime libération pour Toryné ! C’était tard dans l’après-midi, Torgore était revenu la veille et encore ce soir, il allait raconter une de ces nouvelles épopées, celle fois-ci Toryné avait décidé de se passer de ces récits glorificateurs de la violence pour une fois, il était donc parti prétextant aller s’occuper des bêtes. En vérité, il était parti au bord de la mer, c’était à environ deux heures de la ferme, en temps normal il n’y allait que lorsqu’il devait faire paître les bêtes profitant de l’occasion pour se détendre. Car oui l’eau le détendait, sa clarté, le mouvement des vagues, ce rituel était d’ailleurs à l’origine du début de la décoloration de ses cheveux. Mais ce n’est pas l’événement qui marqua cette journée, loin de là… durant le trajet il ne remarqua l’être qui le suivait, l’être qui l’épiait. Il resta bien une bonne heure dans l’eau, la nuit commençait à tomber, ce n’est qu’en sortant de l’eau et en se rhabillant qu’il sentit finalement une présence dans dos, se retournant en sursaut, ses yeux crurent rêver. Son oncle ! Il était devant lui, il n’était pas mort ! Enfin… si Toryné ne s’était pas jeté dans ses bras par pure euphorie, peut être aurait-il remarqué l’air livide de son oncle.

-Mon oncle ! C’est si bon de vous revoir ! Où étiez-vous passé ! On vous croyait mort…

Il enfonça sa tête dans la veste de son oncle, pleurant des larmes de joie. Son oncle l’enlaça doucement, les bras tremblant.

-Hé… ça fait… longtemps hein ? Dit-il d’une voix tout aussi tremblante.

Remarquant finalement l’attitude étrange de son oncle, Toryné releva sa tête, il vit tout de suite que quelque chose n’allait pas.

-Mon oncle ? Vous êtes tout pâle, vous êtes malades…

Aman ne le laissa pas continué, il posa ses mains sur les épaules de son neveu et le regarda un moment, il lui accorda un dernier sourire.

« Désolé »

Quel mot pitoyable, si faible en comparaison de ce qu’il allait, de la confiance qu’il allait trahir, pour le neveu qu’il l’admirait tant...
Ses mains se posèrent sur cou de Toryné et le serrèrent, très la vite la pression l’empêcha de respirer. Toute tentative pour se libérer était vaine, la surprise, l’incompréhension, sa condition physique bien moins imposante que celle de son agresseur, il était totalement impuissant face à cette trahison.

Très vite, Toryné sombra, Aman relâcha le corps inerte de son neveu, il ne l’avait pas tué, ou du moins pas directement. De la pénombre une autre personne arriva.
Elle était grande, elle était fine, ses cheveux blonds semblaient brillés dans l’obscurité, ses yeux verts en amendes et sa fine bouche était comme hypnotisant, son sourire était séducteur et ses canines étaient longues.

Aman la regardait avec terreur, il fit quelques pas en arrière et présenta le corps de son neveu comme on présentait une offrande à un seigneur.

-Tu m’avais parlé d’un neveu… pas d’une nièce Aman… dit-elle lentement en s’approchant du corps de Toryné.

-Ce… Il s’agit bien de mon neveu madame… il fit deux nouveaux quelques pas en arrière. Vous pouvez y aller…

Le sourire de cette dame s’agrandit laissant à paraître d’avantage ses deux canines d’un blanc immaculé. Elle souleva la tête de Toryné en agrippant ses cheveux et contempla son visage, elle ricana un moment, lâchant nonchalamment sa tête, elle prit ensuite son bras et le mordit, mais elle ne but pas son sang, non elle faisait quelque chose de bien plus terrible. Aman réalise bien trop tard ce qui était en train de se produire et de toute manière qu’aurait-il pu faire ? Rien...

-Nous avions un accord, dit-il d’une petite voix pathétique.

-Hum ? Elle leva la tête et s’essuya délicatement les lèvres de son index. Ho ! Oui je t’avais dit que celui-là mourrait sans souffrance inutile ? Elle porta son regard sur Toryné, souriant de nouveau. Oui… on peut dire en quelque sorte que… j’ai menti.

Elle se leva et éclata de rire, pendant que les premiers signes du poison se faisaient ressentir chez Toryné, malgré le fait qu’il soit inconscient, on pouvait voir sur son visage toute la douleur qu’il éprouvait. Sa fièvre monta, sa respiration devint saccadée, par moment il vomissait d’importantes quantités de sang, le nectar mortel ce diffusait dans son organisme... La vampire força Aman à rester et à être l’observateur du long avènement de ce nouveau être et tout ça était entièrement de sa faute. Aman avait toujours été un charlatan et un beau parleur, il avait toujours obtenu ce qu’il désirait par le mensonge et la manipulation, malheureusement il était un jour tombé sur la mauvaise personne, une vampire du nom de Théodora Dalis, elle était rentrée dans son jeu, mais très vite elle en avait fait son esclave. S’il voulait rester en vie, il devait lui trouver de nouvelles victimes pour la nourrir, mais ces derniers temps il éprouvait de nombreuses difficultés à trouvé du sang frais pour sa maîtresse, ce lâche avait donc décidé de sacrifier sa propre famille pour sa propre survie... Mais la perversion de Théodora n’avait pas de limite, en Toryné, elle avait vu un nouveau divertissement, quelque chose de bien plus palpitant que ce moins-que-rien d’Aman… Entre-temps, ils durent déplacer le futur vampire, son frère inquiet était parti à sa recherche, il passa toute la nuit à le chercher, sans succès évidemment. En rentrant, il se fit attaquer par la vampire, exténuer pour avoir cherché toute la nuit le tout couplé à l’effet de surprise, il ne fit pas long feu, avant cela Théodora c’était occupé de toute la famille, le cadeau de bienvenue pour son nouveau-née était prêt...

À son réveil Toryné était dans un lit, il n’avait aucune idée d'où il était ou même de qui il était, il se leva et regarda autour de lui, il était dans une salle avec peu de mobilier, il n’y avait rien en dehors du lit qu’une armoire, un coffre en bois et… un landau ? Ce dernier était vide, il fouilla un peu partout sans rien trouvé d’intéressant, il n’y avait que des vêtements ou des morceaux de chiffons. Il sortit donc, un couloir avec d’autre porte, il aurait pu aller voir ce qu’il s’y trouvait s’il n’avait été attirer par les bruits de l’étage d’en dessous. Il y vit plusieurs personnes, elles étaient ballonnées et à genoux, sauf deux d’entre elles, l’une était allongée sur le sol et ne bougeait pas et l’autre… c’était la vampire, tous deux se fixèrent, la relation de dominance commençait déjà à s’installer entre les deux créatures, une relation qui allait façonner le jeune vampire.

La suite ? Vous l’aurez facilement deviné, Théodora fit Toryné tuer toute sa famille, sans aucune exception, le premier repas du nouveau-née fut un sombre festin, rien ne pouvait arrêter cette faim inexorable, pas même les pleurs, les suppliques étouffées ou les cris de désespoir, en désert il eut même le droit à un petit être tout tendre. Ce jour-là, toute la famille Folgen perdit la vie, mais de ce carnage naquit Toryné Dalis.

Théodora s’occupa de lui durant cette période où la faim était presque maladive, son « fils » apprit cependant très vite à la contrôler, s’éloignant ainsi de cet état de véritables bêtes sauvages. C’est ensuite que la vampire façonna en grande partie l’être que vous connaissez aujourd’hui, jamais elle ne lui parla de sa vie passée, ce côté féminin ? Elle le poussa à outrance, développant sa coquetterie à des extrêmes absurdes, le faisait revêtir des robes, lui transmettant une gestuelle séductrice, des manières certes nobles, mais qui ne convenait pour le sexe opposé. Pourquoi ? Le pur plaisir égoïste de pouvoir jouer avec la vie d’une personne, ce sentiment de supériorité, de domination subtile qu’elle exerçait sur Toryné, il n’était qu’une occupation à ses yeux et il prit du temps à finalement le découvrir. Lui la voyait comme une mère, il la vénérait, l’adulait, il buvait avec la même frénésie ses paroles que lorsqu’il ne contrôlait pas son besoin de sang. Il ne remarquait à quel point son amour n’était qu’à sens unique, jamais elle ne lui apprit à se servir d’une arme alors qu’elle était une habile épéiste et avait certaines capacités de duelliste, quand il commença à manier les arcanes vampiriques, elle ne fit que le minimum pour qu’il se perfectionne dans ce domaine, elle qui avait une puissante magie pourtant.

Elle l’avait réduit en esclavage psychique, il n’avait aucun autre modèle qu’elle après tout, jamais elle ne l’emmena dans les souterrains, territoires des vampires, elle se refusait de prendre le risque de perdre son influence sur Toryné, il lui appartenait et elle n’était pas très partageuse… il allait en payer les frais.

Pour survivre le duo avait pour habitude d’user de leur charme pour appâter les voyageurs, quelque mot doux susurré à l’oreille pour ensuite planter les crocs dans leur cou, parfois tous les deux se permettaient même d’attaquer des mercenaires en petit nombre à de rare occasion. Il ne restait jamais au même endroit très longtemps, pas plus de deux semaines en général. Cependant Toryné avait tendance à mettre sous de mauvaise grâce le fait de tuer leur victime, pour lui du fait de leur importante mobilité et de leur appétit à tout deux maîtrisé, rien ne les empêchait d’assommer ou d’immobiliser leur cible et de ne pas les vider de leur sang. Cela ne plaisait pas du tout à Théodora, mais alors pas du tout, sa poupée de chiffon qui osait remettre en question son autorité ? Bon… pour l’instant Toryné ne s’était jamais interposé pour sauver la vie d’un mortel et il buvait bel et bien le sang qu’on lui donnait, elle ne le réprimanda donc pas, se contentant d’ignorer ces jérémiades. Elle aurait peut-être montré une quelconque sévérité, peut-être alors ne ce serait-il pas « rebellé » ce jour-là.

Ils s’étaient arrêtés dans une auberge de campagne quelque part dans le territoire de ce qu’était aujourd’hui le royaume Aldarien, les vampires n’avaient pas besoin de dormir ou des nourritures humaines, mais leur tactique était très astucieuse, ils charmaient les autres clients profitant pour se renseigner sur le moment de leur départ, ils n’avaient ensuite qu’à attendre plus loin sur la route pour leur tendre une embuscade, boire leur sang et les dépouillés et enfin se débarrasser des cadavres. Généralement, il mettait en place ce stratagème pour deux semaines avant de partir, mais cette fois-ci ce fut différent. Théodora ne le remarqua pas immédiatement, mais lorsqu’ils réservèrent leur chambre, le regard Toryné s’arrêta longuement sur la tenancière, une très belle jeune femme, elle avait une belle peau claire parsemée de tache de rousseur, de grands yeux verts, sa voix était douce et son sourire magnifique. Durant leur séjour, alors que Théodora usait de ses charmes comme à son habitude auprès des clients de l’auberge, elle ne remarquait pas que son « fils » passait le plus clair de son temps à parler de la tenancière, en vérité il la courtisait, se moquant bien qu’on le prenne pour une femme, il n’hésitait pas une seule seconde à faire l’éloge de la beauté de sa nouvelle dulcinée et à se montrer entreprenant avec elle. Oui il était tombé amoureux, dès le premier regard, lui-même ne comprenait pas, c’était un véritable coup de foudre. La vampire ne soupçonna rien, après tout il lui avait toujours été fidèle à elle, le choc fut immense lorsque les deux semaines convenues arrivèrent.

-Ho.. Théodora, je ne peux pas partir… au plus profond de mon être je… ma place est ici, avec elle… Veronica et moi somme fait l’un pour l’autre… Avait-il dit avec son sourire si naïf et son regard plein d’espoir, il avait continué de parler comme un rêveur, il souhaitait à sa mère vampire d’être heureuse comme il l’était, lui demandait de venir lui rendre visite et n’arrêtait pas de chanter les louanges de sa princesse, tenant dans ses mains une rose, cadeau de sa belle. S’il savait ce qui allait arriver… Théodora joua le jeu, elle lui sourit, l’embrassa sur le front et parti le lendemain, lui souhaitant d’être heureux. Elle lui laissa même un ultime cadeau avant de partir, trois petits flacons de sang, de quoi le nourrir sans prendre de risque inutile avait-elle dit.

C’est vrai ce nourrir allait devenir plus difficile, elle ne pouvait se permettre d’agresser des personnes près de l’auberge au risque de ruiner sa réputation et d’y faire fuir les potentiels clients ou d’attirer une quelque menace armée… mais il était confiant, il avait l’impression de pouvoir surmonter n’importe quelle épreuve. Veronica était partie peu de temps avant Théodora chercher du bois, Toryné s’occupait de l’auberge en attendant son retour, mais les heures passèrent et sa dulcinée ne rentrait toujours pas… Inquiet il partit à sa recherche sans se soucier des clients, il n’eut pas à chercher bien longtemps, son cadavre était juste derrière le bâtiment avec Théodora.

« Tu en as mis du temps… Toryné »

Toryné resta figé sur place, il n’arrivait pas à comprendre ce qu’il était en train de se passer, il ne pouvait pas assimiler celle avec qui il avait passé toute sa vie, celle en qui il aurait sans hésiter placé sa vie entre ses mains, celle qui considérait comme mère… Il ne pouvait pas l’associer à ce crime odieux avec Théodora, des larmes de sang coulèrent sur ses joues.

-Si ça peut te consoler… son sang était juteux. Ho ! Elle plaça sa main de sa bouche de manière très théâtralisée. J’oubliais tu dois sûrement le savoir.

À ces mots il comprit immédiatement qu’elle faisait référence aux trois petites fioles, les cadeaux d’adieu… quelle ironie. Toryné perdit toute forme de self-contrôle et se rua contre Théodora, dague en avant, elle n’eut aucun mal à le désarmer et à l’assommer. Il se réveilla quelque heure plus tard, il était attaché contre poutre dans ce qui semblait être la cave à vin de l’auberge, il y avait une bonne dizaine de cadavre autour de lui, tout en trempant dans une gigantesque flaque de sang et au milieu de ce carnage, Théodora assise sur une chaise le fixant l’air très en colère.

-Comment oses-tu lever une arme contre moi ? Pour une humaine ? As-tu oublié qui je suis ? Elle se leva et s’approcha de lui. Tu me dois tout ! Sans moi tu n’es rien ! Ça aussi tu l’as oublié ?

Toryné baissa la tête, abattu, des sentiments contradictoires s’entrechoquaient en lui, l’amour qu’il avait toujours porté pour sa mère vampirique et la haine qu’il éprouvait désormais.

-Pourquoi… Pourquoi me l’avoir prise ? Je.. je n’aurais jamais cessé de vous aimer pour autant…

Théodora éclata de rire avant de brusquement agripper la tête de Toryné par les cheveux le forçant à la regarder dans les yeux.

-Ton amour ? Ha ! Tu ne comprends décidément rien.

Ce fut la fin de la discussion, Théodora n’adressa plus un traître mot à son captif, elle se contentait de le regarder essayer en vain de communiquer ou de se défaire de ses entraves. Elle s’était lassée de lui, s’en était fini… elle regarderait mourir de soif, entourée de sang qu’il ne pouvait pas boire, elle voulait le voir supplier, devenir fou… elle voulait un ultime divertissement avec lui.

Au bout du cinquième jour, Toryné avait l’air d’un démon, il se débattait dans tous les sens, assiégés de l’odeur du sang omniprésente il commençait à perdre l’esprit, les suppliques restaient sans réponse, ses gémissements également. Il ne pouvait pas se battre, sa magie ne rivaliserait jamais contre celle de Théodora… aucune ruse n’était possible, il allait mourir de la pire mort dont puisse craindre un vampire, mourir de faim. Cependant la chance lui souri, au cours de ce 5ème jour des bruits de pas se firent entendre, plusieurs hommes étaient rentrés dans l’auberge, les bruits des lames sortant de leur fourreau alarma immédiatement Théodora, des mercenaires, des soldats ? Elle se leva et dégaina sa lame à son tour et se posta devant la trappe menant à l’auberge, lorsqu’elle celle-ci s’ouvrit elle se rua sur l’impudent le tuant sur-le-champ et parti directement affronté les autres sans chercher à comprendre qu’ils étaient. C’était la première fois qu’il se retrouvait seul depuis le début de son supplice, il ne pouvait laisser échapper cette chance, c’est en se débattant qui remarqua alors la faiblesse de la poutre à laquelle il était enchaîné. Un pari risqué, s’il brisait la poutre qu’allait-il se passer ? Il y avait certes d’autre poutre dans le sous-sol, mais il y avait tout de même un risque… mais en même il n’avait pas d’autre choix. Tirant comme un damné sur les chaînes dans le but de briser son poteau d’exécution, ce fut par la force du désespoir qu’il lui permit d’accomplir cette tâche, les bruits des combats masquant le bruit, seul un nuage de poussière tomba du plafond… Libérer, il se rua sur les cadavres buvant tout le sang qu’il pouvait, il se cacha ensuite dans la pénombre le temps que Théodora ne revienne, cette dernière épuisée, quelque peu blessé et ne pensant pas du tout être encore en danger fut celle qui se retrouva assommer cette fois, d’un violent coup de chaîne sur le crâne.

Toryné l’attacha à une autre poutre et attendit qu’elle se réveille, il voulait se confronter à elle en posture de force, mais c’était surtout car il ne savait pas quoi faire d’elle… malgré tout ce qui venait de se produire, il n’arrivait pas se faire à l’idée de la tuer. À son réveil elle ne fut évidemment pas de bonne humeur.

-Alors, on veut sa petite vengeance ? Cracha-t-elle amèrement.

-…à quoi bon ? Vous tuez ne me rendra pas ce que vous m’avez prit… et vous n’avez rien que je puisse prendre en compensation… mais même si c’était le cas, je me refuse de vous faire souffrir comme vous l’avez fait pour moi…

Il tourna les talons et commença à partir.

-C’est tout ?! Elle éclata de rire. Et où vas-tu aller ? Tu crois pouvoir survivre sans moi ? Tu n’es rien ! Tu es juste ma création ! Que vas-tu faire hein ? T’amouracher avec une autre humaine ? Et elle dira quoi quand elle verra que tu es un vampire ? Que tu es de sexe masculin ? Son rire devint bien plus fort, cela en devenait insupportable pour Toryné. Ho mais j’oubliais, tu es un gentil vampire qui ne veut pas tuer les humains donc tout va bien, ingrat ! Hypocrite ! Tu t’es bien délecté du sang de ceux que je tuais ! Que NOUS tuions ! Tu es comme moi au fond Tory… Tu es comme mon f…

-Tu n’es qu’une bête… les bêtes ne parlent pas...

Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase que Toryné se rua vers elle, ramassant une dague il la força à ouvrir sa bouche avant d’enfoncer sa dague l’intérieur, il lui coupa la langue pour la faire taire une fois pour toute. Elle hurla tenta de l’invectiver, mais en vain seul des bruits inaudibles sortirent. Il la regarda avec un regard qui n’avait jamais été aussi haineux, avant de réaliser la violence de l’acte qu’il venait d’accomplir. Il s’éloigna à reculons, le regard effrayé, pas d’elle mais de ce qu’il venait de faire.

-Tu… tu n’es que corruptions, tu m’as… il prit un moment avant de reprendre ses esprits, ce jour son regard prit cet air mélancolique qui ne le quitta plus. N’essaye pas de me retrouver… je t’arracherais les oreilles, je te crèverais les yeux… mais jamais je ne te tuerais… Je ne tuerais plus jamais sans raison.

Ce fut leur dernier échange, jamais Toryné de la revit depuis ce jour-là et jamais il ne l’a pardonna. Il brûla le corps de Veronica, ne pouvant supporter le simple fait qu’elle se fasse dévorer par les insectes ou les charognards. Il garda précieusement les trois fioles du sang de celle qui avait aimé, les seules choses qui lui restaient...
Il se retrouva par la suite seule confronté au monde vaste qu’était Armanda… Il ne savait pas quoi faire et il se demanda même s’il allait pouvoir survivre. Il décida alors d’aller au seul endroit où il pourrait, le pensait-il, se sentir en sécurité, au royaume vampirique, dans les souterrains, là où il trouverait d’autre représentant sa race.

Comment se retrouva-t-il dans l’armée ? Bonne question… il n’était pas un guerrier, certes il s’était découvert une certaine affinité à l’arc et arrivait quelque peu à manier une épée sans se blesser, mais il n’avait tout de même pas l’âme d’un guerrier. Essaye-t-il de se prouver quelque chose ? De prouver qu’il n’était pas faible, de lui prouver qu’elle avait tort… Il abandonna ses robes au profit des uniformes vampires et s’il restait très féminin, il avait désormais plus l’air d’un homme, il n’était plus cette belle créature charmeuse… mais un soldat de l’armée vampirique.
Il ne savait que penser du prince Lorenz Wintel, il avait unifié les vampires sous une même bannière et en cela Toryné avait beaucoup d’admirations pour le vampire, mais les guerres qu’ils menaient… c’était une tout autre histoire. Cependant il resta un fidèle soldat, il aimait son peuple, c’était sa famille désormais et il était prêt à tuer pour son bien, c'est dans la bataille qu’il performa sa magie, la rendant bien plus redoutable qu’elle l’était à l’époque. Ce fut durant ces années-là qu’il rencontra Keziah Soen le prince vampire actuel, il fit sa connaissance lorsqu’il fut qu’un simple soldat et dès leur première rencontre Toryné éprouva un profond respect envers lui, Keziah semblait ne jamais douter, il incarnait une force qui lui faisait défaut et ce fut sans étonnement qu’il gravit les échelons jusqu’à devenir général des armés de Wintel. Ils combattirent ensemble de nombreuses fois et même s’il resta simple soldat, une certaine amitié se noua entre les deux hommes, l’un sauvant la mise de l’autre à plusieurs reprises, Toryné n’hésitant pas à rapporter le moindre comportement inadéquat dans les rangs à son général, sa dévotion envers cet homme était sans faille. Il fallait croire qu’il ne pouvait vivre qu’ainsi, dans l’admiration d’un être qu’il estimait au-dessus de lui.

La guerre contre les Alayiens resta cependant d'avantage encré dans son esprit. Au départ, il éprouvait une profonde haine contre ce peuple, des envahisseurs venus de loin pour semer la destruction et le chaos, ils mettaient en péril tous son peuple... Et pourtant, leur arrivée parmi une chose incroyable, l'alliance des trois peuples, Toryné fut comme émerveillé de voir une Armanda unie, les peuples se battant côte à côte contre un ennemi commun. Il était très optimiste à cette période, il voyait déjà la victoire d'Armanda et la paix sublime qui s'en suivrait. Mais les choses ne se passèrent pas aussi bien et Toryné fut très vite rattrapé par la réalité, la guerre n'était pas si simple. Beaucoup de choses se déroulèrent sans qu'il n'ait une quelconque influence véritablement notable, la rébellion humaine, la trahison des vampires et tant d'autres choses... il suivait les ordres, mais n'aimait pas tout ce qu'il se passait...


Ce fut finalement lors de l'avènement de Vraorg qu'il quitta l'armée, s'il avait su faire taire sa conscience avec la Lorenz, avec cette énergumène c'était tout bonnement impossible, il partit donc dans le protectorat, refusant tout bonnement de se soumettre à Vraorg. Il ne reprit pas les armes pour autant, il avait l'intime conviction que ce n'était plus sa place, il laisserait les guerriers faire parler leurs armes, lui aiderait par d'autre moyen. Mais ces années en tant que soldat ne furent pas en vain, il avait obtenu quelque chose d'essentielle grâce à cela, l'expérience. Il avait connu le quotidien d'un soldat, les champs, la mort et la peur, le vampire naïf et aveugle au monde qui l'entourait n'existait plus. Mêlé à sa bonté et à sa douceur, c'est sans surprise qu'il devint un partisan acharné de la paix, il savait son importance désormais.
Il reprit par ailleurs ses anciennes habitudes, les belles robes furent de retour, son comportement était plus distingué que jamais et sa beauté d'autant plus séductrice, s'en était à jamais finie les armures et les armes, la violence ne serait plus qu'en dernier recours. Il pouvait désormais affirmer qui était Toryné Dalis.

Il était certes la création de Théodora, mais il était totalement affranchi désormais, il était finalement libéré de son influence, il n'avait plus à se prouver quoique ce soit. Il pouvait être entièrement ce qu’il était sans sentir sa présence. Un vampire au charme féminin qui n’en restait pas moins de l’autre sexe, un être foncièrement bon ne souhaitant que le bien pour son peuple.

Ce n'ai que lorsque Keziah prit le pouvoir et devint le nouveau prince vampirique au côté de Kyne que Toryné revint dans sa patrie. S’il fut choqué lorsque son vieil ami brûla tout le conseil, son admiration n’en fut pas pour autant ébranler, il savait que le titre de prince s’accompagnait de responsabilités importantes et il avait une totale confiance dans les décisions de son prince. Alors lorsque ce dernier vint le trouver et le voulut en tant que conseiller du royaume, il ne put qu’accepter, ce jour-là, il se promit d’utiliser toute l’expérience qu’il avait accumulée en ces 3 siècles d’existence, au cours de ses voyages et de son expérience militaire afin de servir au mieux le peuple vampirique et ses deux princes, à qui il vaut une dévotion sans égale.





Liens



Torgore Folgen : petit frère de Toryné et fut victime de sa soif de sang, il était très proche auparavant et Torgore était très protecteur envers lui.

Olaf Folgen : Père de Toryné d’origine Glacernoise, il fut sauvagement massacré par son fils lorsque ce dernier devint un vampire.

Erica Folgen : jeune sœur âgé de tout juste 2 ans, elle fut également tué par Toryné.

Sonia Folgen : mère de Toryné, il l’a tua lors de sa transformation vampirique.

Aman : il fut son oncle du côté de sa mère, Toryné avait une profonde affection pour cet homme, mais il s’avéra n’être qu’un lâche prêt à vendre sa propre famille pour sa survie, il fut finalement tué par Théodora.

Théodora Dalis : génitrice vampirique de Toryné, ce dernier lui arracha la langue avant de se séparer d’elle à tout jamais.

Veronica : premier et actuellement unique grand amour de Toryné, elle fut tué par Théodora et était tenancière d’une auberge de campagne, elle est l’origine de la profonde affection des roses de Toryné.

Keziah Soen : Ami proche de Toryné, il est actuellement le prince et là placé au rang de conseiller. Il éprouve une forte admiration envers lui et un profond respect.

Kyne Marchevent : Il ne l’a connaît que par son poste et par Keziah , mais il l’a considère tout de même comme une ami au même rang que ce dernier. En tant que princesse vampirique il a un profond respect envers elle.






Derrière l'écran

Petite présentation : j'ai 19 ans, je suis de sexe masculin (contrairement à ce que certain diront...) et... voilà !

Rythme rp : Avez vous bien comprit le rythme rapide d'Armanda ? (Clic!) oui !
Particularités rp : /

Comment avez vous découvert le forum ? : Aphaïa m'a forcé gentiment parlé de ce forum !

Avez vous signé le règlement ? : (Clic!) yep !





Dernière édition par Toryné Dalis le Ven 3 Mar 2017 - 11:55, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
Toryné Dalis
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue8/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeJeu 2 Mar 2017 - 1:36

Fiche finalement terminée et prête à votre jugement ~


Toryné Dalis [terminé] Signa10

Toryné Dalis [terminé] 69771110
Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue5/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeJeu 2 Mar 2017 - 12:42

Bonjour Toryne, c'est moi qui vais m'occuper de ta fiche^^.

Attention aux fautes dans ta fiche, il faudrait que tu les corrige^^.

Identité :

Surnom : Aucun surnom ? Même pas donné par des amis ou connaissances ?

Équipement et magie :

Es-tu sûr de ne pas vouloir d'enchantement dans ton équipement ? Tu as le droit à deux enchantements type élémentaire/asbteth/maléfique ou un seul draconique^^.

http://www.armanda.net/t4480-boutique-des-enchantements-et-ameliorations

Caractéristiques :

Force mentale : Baisse à bon pour équilibrer. Ton personnage au vu de son histoire n'est pas encore taillé pour un très bon.

Arc ou dague : Baisse l'un des deux à moyen pour équilibrer avec le fait que ton personnage est surtout orienté magie et a déjà de bonnes compétences pour un vampire mage.

Sinon, je n'ai rien d'autre à redire^^. Tu auras mage innée puissant avec tout ceci.

Description physique :

Je n'ai rien à y redire, j'aime bien^^.

Description mentale :

Il faudrait que tu aères le texte en sautant des lignes entre les paragraphes.

C'est un vampire bien particulier sinon que nous avons-là^^. Je n'ai rien à y redire, mais sache que c'est sans doute le genre de caractère que les vampires n'apprécient pas tous.

Histoire :

Citation :
Elle se leva et éclata de rire, pendant que les premiers signes du poison se faisait ressentir chez Toryné, malgré le fait qu’il soit inconscient on pouvait voir sur son visage toutes la douleur qu’il éprouvait. Sa fièvre monta, sa respiration devint saccadés, par moment il vomissait d’importantes quantités de sang, cela dura bien une bonne heure, le temps que le nectar mortel ce diffuse dans tout l’organisme. La vampire força Aman à rester et à être l’observateur de l’avènement de ce nouvelle être et tout ça était entièrement de sa faute. Aman avait toujours été un charlatan et un beau parleur, il avait toujours obtenus ce qu’il désirait par le mensonge et la manipulation, malheureusement il était un jour tombé sur la mauvaise personne, une vampire du nom de Théodora Dalis, elle était rentrée dans son jeu, mais très vite elle en avait fait son esclave. S’il voulait rester en vie, il devait lui trouver de nouvelles victimes pour la nourrir, mais ces derniers temps il éprouvait de nombreuse difficultés à trouvé du sang frais pour sa maîtresse, ce lâche avait donc décidé de sacrifier sa propre famille pour sa propre survie... Mais la perversion de Théodora n’avait pas de limite, en Toryné elle avait vu un nouveau divertissement, quelque chose de bien plus palpitant que ce moins-que-rien d’Aman… 

La transformation en vampire dure une journée entière, pas une heure^^. Il faudra prendre en compte cela et le fait que Toryne disparaissant un jour entier, ce sera probablement très supect.

+ Sinon tu n'évoque pas l'invasion alayienne dans l'histoire de ton personnage. Il faudrait que tu remédie à cela^^.

Des liens pour t'aider :

http://www.armanda.net/t8401-les-grandes-dates-d-armanda

http://www.armanda.net/t3108-histoire-presque-complete-d-armanda-maj-23-02-14

Liens :

Je n'ai rien à y redire^^.

Derrière l'écran :

Bienvenu à toi congénère masculin o/.



Tu as 4 jours pour apporter les corrections demandées à ta fiche^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
Toryné Dalis
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue8/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeJeu 2 Mar 2017 - 22:28

Voilà j'ai corrigé les fautes et modifié ce qui devait l'être, en espérant que ce soit satisfaisant ^^


Toryné Dalis [terminé] Signa10

Toryné Dalis [terminé] 69771110
Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue5/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeVen 3 Mar 2017 - 6:33

Plus que deux détails à corriger que j'ai remarquer lors d'une dernière relecture et tout est bon^^.

Citation :
Ce fut finalement lors de l'avènement de Vraorg qu'il quitta l'armée, s'il avait su faire taire sa conscience avec la Lorenz, avec cette énergumène c'était tout bonnement impossible, il quitta même le royaume vampire, refusant tout bonnement de se soumettre à Vraorg. Cependant ces années en tant que soldat lui donnèrent finalement quelque chose qui lui manquait, la connaissance de la guerre, le véritable contact avec la mort, il n’était plus ce vampire naïf et aveugle à ce qui l’entourait.
Mais au fond de lui quelque chose n’avait pas changé, sa bonté et la guerre lui avaient appris l’importance de la paix. En fuyant les terres de son peuple, il reprit ses vieilles habitudes, les armures laissèrent à nouveau place aux belles robes et à tous ce qui allait avec, son aspect de femme était de retour et à tout jamais cette fois.

Le royaume vampirique n'existait plus pendant l'avènement de Vraorg, il y avait l'empire théocrate et le protectorat. Le seul moyen de fuir la théocratie c'était de rejoindre le protectorat qui rassemblait la majorité des elfes, les humains loyaux aux rois humains ou réfugiés, des vampires et la majorité des alayien dans le but d'anéantir Vraorg. Ils étaient rassemblés sous la bannière des esprits supérieurs (les créateurs du monde dans la mythologie Armandéenne).

Citation :
Ce n'ai que lorsque Keziah prit le pouvoir et devint le nouveau prince vampirique au côté de Kyne que Toryné revint à Dureroc.

Dureroc n'existe que depuis quelques années^^. Il serait plus juste de dire qu'il revint dans le nouveau royaume vampirique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
Toryné Dalis
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue8/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeVen 3 Mar 2017 - 11:57

J'ai apporté les modifications qui étaient demandées.


Toryné Dalis [terminé] Signa10

Toryné Dalis [terminé] 69771110
Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
Orfraie Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue6/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeVen 3 Mar 2017 - 14:00

A noter que ton avatar n'est pas à la bonne taille (200px*400px). Il va falloir régler ce détail pour être validé.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryné Dalis
Toryné Dalis
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue8/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 0

Conseiller

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeVen 3 Mar 2017 - 14:17

L'avatar a été redimensionné.


Toryné Dalis [terminé] Signa10

Toryné Dalis [terminé] 69771110
Je m'adresse à vous en #c62bc9 n'est-ce pas somptueux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Toryné Dalis [terminé] Left_bar_bleue5/10Toryné Dalis [terminé] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitimeVen 3 Mar 2017 - 16:29

Bienvenue sur tes terres, enfant d'Armanda.

Tu es né(e) avec une puissance magique innée de Puissant et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau Correct

Tu as d'ailleurs été choisi(e) par le totem pie dont tu as atteint le niveau 1.

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu peux aussi adresser tes questions ici. Enfin, tu dois fournir un avatar de ton personnage d'un dimension de 100px*100px ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Toryné Dalis [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Toryné Dalis [terminé] Toryné Dalis [terminé] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Toryné Dalis [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Logan Alias Wolverine [Terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» Alkar Sen'tetsu( Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-