Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'histoire des Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: L'histoire des Vampires Mar 14 Fév 2017 - 14:31

L'histoire des Vampires


Les vampire sont arrivés sur Armanda en même temps que les Elfes, ce qui est logique si on considère que leur race est apparue sur le continent Sylvaniel (ancienne terre des elfes) et qu'ils ne connaissaient donc absolument pas les humains.

Une malédiction des Esprits
Le tout premier être à se retrouver transformé en vampire était un jeune elfe au caractère ombrageux, répondant au nom d'Enalfir, et qui vivait en Sylvaniel avec plus d'un milliard d'autres représentants de son puissant peuple.
Le nom de famille d'Enalfir n'est pas connu, les elfes ayant veillé à ce qu'il soit totalement oublié et ont même utilisé la magie afin qu'il devienne imprononçable, et qu'il ne puisse pas non plus être écrit. Pourquoi un tel acharnement ? Simplement parce qu'Enalfir fut à l'origine de l'embrasement de la forêt de son peuple et de la mort d'un nombre incalculable d'elfes, y compris son propre père d'ailleurs.
Tout ceci n'était pas sans raison, mais on ne pouvait en toute justice fermer les yeux sur ses actes. Il fut exilé du royaume Elfique et condamné à l'oubli.
C'était son compter sur le reste de sa famille qui ne pouvait supporter une telle déchéance. Il fut ramené discrètement à l'intérieur des frontières de son peuple, sans doute ses soutiens espéraient-ils convaincre le conseil et la famille royale d'un peu de clémence avec le temps. Mais Enalfir était loin de toutes ces considérations...

La nuit même de son retour, il s'empara d'un poignard et se glissa auprès des trois seuls enfants de ce peuple si peu fécond. Il eut le temps de les éliminer et de tuer l'une des mères avant qu'un sort mortel ne l'arrête et ne le délivre enfin de sa folie. Mais le mal était fait...

Incapables de fermer les yeux devant une telle atrocité, les Esprits s'en mêlèrent et jetèrent une terrible malédiction sur cet être afin qu'il ne puisse plus jamais trouver le repos. Savaient-ils qu'ils venaient de créer une nouvelle race de cette façon ? Sans doute pas... Mais le premier vampire était né. Il mordit plusieurs elfes déstabilisés par sa résurrection, avant de s'enfuir avec quelques unes de ses créations. Le peuple de Sylvaniel ne mesurant pas encore tout à fait le danger que ces êtres représentaient ne réagit que trop tard. L'épidémie vampirique était en marche et causerait leur perte..

Les Elfes durent quitter leur terre bien aimée et ce ne fut pas sans larmes. Néanmoins ils posèrent le pied avec espoir sur Armanda, espérant pouvoir recommencer à zéro. Ils ignoraient encore que leur ennemi assoiffé avait voyagé avec eux dans les cales de leurs bateaux... L'instinct de survie et d'adaptation des vampires était déjà bien développé et il fit merveille sur Armanda puisqu'ils y firent leur trou sans trop de difficulté malgré la résistance acharnée des elfes.

Ils chassèrent et guerroyèrent avec constance pendant des siècles, prenant l'avantage la nuit et se cachant le jour. Ils avaient découvert un monde souterrain très adapté à leur mode de vie et dont l'entrée principale se trouvait proche du lac noir. Toutefois ils aimaient trop la vie en plein air et la douceur de la lune pour y renoncer tout à fait, les souterrains demeuraient simplement un refuge et une zone de repos temporaire où les elfes ne pouvaient les atteindre. Cela aurait pu durer ainsi, sans l'arrivée des hommes qui s'allièrent aux elfes contre eux et qui les forcèrent à se cacher pour de bon dans ces souterrains. Le long exil des vampires commençait...

Cette période, et celle qui la précède, est très sombre pour le peuple vampirique. Vaincus par ceux qui n'étaient à leurs yeux que des proies, ils ne pouvaient que plier sous peine de disparaître tout à fait. C'était difficile à accepter pour leur peuple si fier, et ils n'étaient pas non plus faits pour s'entasser dans des espaces restreints. Les souterrains faillirent signer leur perte, tant ils s'éliminèrent entre eux pour des broutilles plus ou moins importantes. Conscients du danger, ils évitèrent tout de même l'éradication totale et ne laissèrent pas les quelques humains et elfes inconscients leur causer grand mal dans ce labyrinthe obscur qui les protégeaient si bien. Ils patientèrent...

Plusieurs princes s'essayèrent à rassembler leur peuple afin de lui faire regagner la force et la cohésion nécessaire pour regagner la surface. Un seul y parvint, et ce n'est qu'en 1750 que Lorenz Wintel s'assura suffisamment de son contrôle sur son peuple pour s'engager dans une nouvelle guerre contre leurs ennemis séculaires. Les humains et les elfes ne le verraient pas d'un bon oeil, mais les vampires quittaient les souterrains...

Sous le ciel d’Armanda, les vampires prirent d’assaut le Royaume Humain en 1750 de l’Age d’Argent. Des siècles après les derniers combats, la guerre reprit. Les Hommes, pour qui l’existence des Vampires avait été reléguée au rang de conte pour enfants, ne furent pas préparés. Les Hommes, ne pouvant compter que sur eux-mêmes durant une grande partie de la guerre, parvinrent à tenir malgré les pertes dans leurs rangs, les Immortels possédant des capacités physiques bien supérieures aux leurs. Les tactiques de guérilla des vampires, qui combattaient essentiellement de nuit, permirent de mettre à mal le Royaume Humain.

La guerre avait apportée la famine et la peur de la menace vampirique prenait peu à peu le dessus. Si les Elfes vinrent finalement en aide aux Hommes, le cours de la guerre changea brutalement lorsque, venue de la mer, les Alayiens débarquèrent en Armanda. L’arrivée de ce peuple bouleversa le monde et mit fin au conflit entre les Vampires et l’alliance des Hommes et des Elfes. L’Age d’Obsidienne débuta.

Les Alayiens étaient guidés par l’Esprit du Néant et, soutenu par le Verre Noir – un alliage anti-magie – ils parvinrent à conquérir une bonne partie d’Armanda, mettant à genoux les Humains et massacrant les Vampires, poussant ces derniers à se replier jusque dans les plaines sauvages. Devant l’ampleur de la menace, les vielles rivalités furent mises de coté et des négociations eurent lieux entre les trois peuples sous la protection de l’Ordre Baptistral. Toutefois, les Alayiens parvinrent à se frayer un chemin jusqu’au sein du Domaine, aidé par Néant, et les trois peuples furent contraint de combattre ensemble. Cette bataille fut nommée « Des Bois Sombres » et fut heureusement remportée par l’alliance des trois peuples. Peu de temps après, l’Empire Humain se divisa en deux : D’un côté, loyal aux Alayiens, Fabius Kohan, tandis que son cousin, Korentin Kohan, forma la Rébellion, composée de membres des trois peuples.

La « Bataille de l’Aube Rouge » marqua un tournant décisif dans la guerre. En effet, les Alayiens avaient décidé de mettre un terme à la Rébellion en attaquant Aigue Royal, leur fief. Toutefois, Fabius Kohan trahit ses alliés durant la bataille, les Alayiens se retrouvant donc seul. Les vampires finirent, eux aussi, par trahir leurs alliés sous l’impulsion du Prince Noir Lorenz Wintel, qui était parvenu à capturer un Serviteur du Néant, son but. Par la suite, les Vampires, toujours sous l’ordre de leur Prince, firent la chasse aux Alayiens.

Un calme apparent semblait être revenu, mais fut rapidement troublé lorsque les Marcheurs permirent l’avènement de Vraorg, un dragon albinos millénaire ayant en sa possession les pouvoirs de Néant. Capable de prendre forme humaine, il mit Armanda sous sa coupe avec une facilité déconcertante. Les Vampires avaient une place de choix dans la Théocratie du Voleur de Cœur, ils furent donc nombreux à lui être fidèle et s’opposer aux Esprits Créateurs d’Armanda. Cette ère terriblement sombre prit fin avec la Bataille de Sandur, le 1er aout de l’an 5 d’Obsidienne, lorsque Vraorg fut enfin tué, sa tête allant orner le mur de l’Empereur Fabius Kohan.

Le Prince Noir, Lorenz Wintel, fut pourchassé et contraint de s’exiler à l’ouest d’Armanda, dans l’ancienne forêt des Elfes ayant refait surface depuis le Néant. Kylian Wallam, amant de la Princesse Esmelda Kohan, prit le pouvoir chez les Vampires et instaura la paix parmi ce peuple belliqueux. Toutefois, ce calme ne pouvait durer et, le 8 février de l’An 7 d’Obsidienne, Kylian fut victime d’une tentative d’assassina commandité par Wintel. Le Prince partit, peu après, à la recherche de ce dernier mais, malheureusement, il n’en revint jamais…

Les vampires, de nouveau livrés à eux-mêmes, s’embourbèrent dans la guerre civile, les plus forts se disputant le pouvoir. Celui-ci fut finalement récupéré par Konrad Von Drak, un Ancien qui souhaitait faire de son peuple une nation unie. Malheureusement, les machinations du Conseil et d’Irina Faust, princesse des catins, lui furent fatale. Si cette dernière souhaitait le trône, celui-ci fut finalement reprit par non pas un, mais deux vampires : Keziah Soen et Kyne Marchevent.









Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'histoire des Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Le monde :: Les peuples :: Les Vampires-