Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

L'histoire des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Orfraie Ataliel
Orfraie Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
L'histoire des Hommes Left_bar_bleue6/10L'histoire des Hommes Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

L'histoire des Hommes Empty
MessageSujet: L'histoire des Hommes L'histoire des Hommes Icon_minitimeLun 13 Fév 2017 - 20:07

L'histoire des Hommes

Le peuple humain est le plus jeune des peuples d'Armanda, le dernier arrivé sur le continent.

L'humain de base n'est pas une créature très effrayante, il peut même paraître bien faible à côté des autres races, mais sa fécondité est bien plus importante. Pour cette raison, les humains sont les créatures les plus nombreuses du continent. Les armées impériales sont les plus puissantes de toutes.

Un peuple venu de l'océan


La terre d'origine des humains se nommait Angelhan, la plupart des humains ne l'ignorent pas même si aucun ne se souvient de ce à quoi elle pouvait bien ressembler. On en parle souvent avec regret comme d'une terre généreuse malheureusement perdue. Tous les humains semblent s'accorder à croire qu'il faisait bon vivre en Angelhan. Pourtant les Armandéens sont en réalité les descendants de hors la loi d'Angelhan, cela non plus ils ne l'ignorent pas mais il semble qu'ils aient préféré l'oublier !

Corsaires, pirates, contrebandiers peut-être ? Voici ce qu'étaient les premiers humains à avoir posé le pied sur Armanda. Leur flotte était étonnamment nombreuse et organisée et bien qu'il n'existe quasiment aucun écrits de cette époque, on peut facilement imaginer que les talents de commandement de Judovik Kohan devait y être pour quelque chose. Terreur des mers, notre homme et futur premier empereur du royaume humain Armandéen, était certainement très craint des marchands Angelhanais. Les avis divergèrent au sujet des raisons qui poussèrent Judovik à mener ses bateaux si loin de la terre originelle des hommes. Certains prétendent qu'il cherchait là un endroit pour qu'ils puissent tous refaire leur vie en échappant à la justice, d'autres parlent d'une tempête terrible qui fit dériver les bâteaux et qui les perdit tant et si bien qu'ils ne retrouvèrent jamais leur chemin. Mais qui croire ?

La création de l'empire ne s'est pas faite en un jour, des années et des années de guerre et de diplomatie l'ont fait naître. Il serait difficile de tenir un compte ici de toutes les batailles et de tous les pactes qui ont permis d'aboutir à l'ère impériale, mais on peut noter le fait que le nom de la famille Kohan revient à tous les instants clés de l'histoire humaine.

De génération en génération, les Kohan et leurs alliés ont fini par construire une parfaite société féodale s'étendant sur une part importante du continent, l'humain est en passe de devenir le maître incontesté de Armanda. Mais en est-il digne ?

voir l'histoire complète des humains ici

Un peuple mit à l'épreuve...


Et il semblerait tout d'abord que les vampires ne comptaient pas laisser les humains se faire ainsi les maître absolus du continent. Ce car la guerre entre les vampires, et les hommes finit par reprendre des siècles plus tard, dans les années 1750 de l'Âge d'Argent... Les vampires sortant à nouveau des galeries dans lesquelles ils avaient été repoussés bien au-delà de la mémoire de tout homme pour réduire ces derniers en esclavage. La race humaine ne pouvant compter sur les elfes pendant une grande partie de la guerre dû faire face toute seule aux vampires de toutes ses forces, et même si elle arriva à tenir malgré tout. Elle fut néanmoins mise plusieurs fois en difficulté par les tactiques de guérilla de son adversaire, ou pendant la bataille de Feusacré où l'empire ressortit néanmoins victorieux en récupérant le grimoire d'Alderick.

Et en ces sombres temps où la menace de la famine se faisait de plus en plus sérieuse, et où la peur de la menace vampirique prenait à nouveau intensément place dans le cœur des hommes. Et alors que la guerre battait son plein personne ne savait qui allait vaincre, mais cela prit fin lorsqu'un nouvel ennemi apparut… Ennemi ? Peut-être n'était-ce pas si simple… Mais l'arrivée de cet ennemi inaugura une nouvelle ère, celle de l'Âge d'Obsidienne lorsqu'ils débarquèrent au Nord du continent Armandéen, qui étaient-ils ?

Ils étaient des hommes venus d'un autre continent, désirant anéantir le magie et faire d'Armanda leurs nouvelle terre. Ils se nommaient les Alayiens, et étaient guidés par un nouvel esprit jusque là inconnu des Armandéens, le Néant. Et ainsi aidés par le Néant, et leur puissante armée les Alayiens arrivèrent à conquérir une bonne partie d'Armanda. Les vampires, et les elfes ne purent faire face, et les armées humaines pour leurs part allèrent de défaite en défaite pour être rapidement contraint à cantonner à la protection des grandes villes face au nouvel ennemi. Ennemi semblant séduisant pour certains car une grande partie de la population se convertissait au passage de gré ou de force au culte du Néant qu'apportait l'envahisseur. Et devant une telle menace, et la certitude d'une défaite le peuple humain dû envisager une alliance avec son ancien ennemi les vampires, et convaincre les elfes de ne plus se terrer dans leurs ancienne forêt.

Ces négociations réussirent d'une certaine manière même si la bataille "des bois sombres" qui se déroula pendant ces dernières manqua de marquer la fin de la résistance à l'Alayia, mais malgré la naissance de cette alliance l'empire humain se divisa peu de temps après. L'empereur Gregorist Kohan mourut. On accusa Korentin Kohan, ancien Duc d'Aldaria, du meurtre de l'empereur. Celui qu'on nommait "Le Régicide" monta une rébellion contre son cousin, Fabius Kohan, en s'alliant avec les Elfes et les Vampires. Le but de ce soulèvement tait de contrer la menace Alayienne, là où le reste de l'empire gouverné par Fabius Kohan prit le partit des Alayiens en s'alliant avec eux, ceci dans le but d’asseoir sa position d'Empereur légitime. Cette alliance avec l'envahisseur, si elle permit pendant un temps de consolider la place d'Empereur de Fabius, se retourna contre ce dernier lorsque Dévoreuse, l’artefact du Néant, fut détruit par Lorenz Wintel et Merithyn Shadowsong.

En réaction à cela les Alayiens prirent officieusement le pouvoir dans l'empire humain loyaliste, alors que Fabius Kohan ne servait que de faire valoir à ces derniers pour instaurer leurs lois antis-magie. Ainsi des mesures furent prises alors que le continent était victime des problèmes magiques graves causés par la destruction de dévoreuse… L'Alayia par l'intermédiaire de l'armée de Fabius Kohan, et de sa grande armée décida ensuite de mettre fin à la rébellion de Korentin Kohan, et de massacrer les peuples magiques rassemblés dans la cité D'Aigue Royale. Dont l'emplacement fut dévoilée par Alford Gorder, traître malgré lui. Sachant en plus que les elfes avaient perdu leurs forêts par l'intermédiaire des perles du Néant qui avaient dévorés cette dernière, les dirigeants ennemis étaient tous rassemblés dans cette cité souterrain, il était donc temps pour l'Alayia de mettre fin une bonne fois pour toute à la résistance Armandéenne... Pendant la bataille qui aura décidé du destin d'Aigue Royale, nommée "La bataille de l'Aube Rouge".

Et ce qui aurait dû donc être une victoire totale de l'Alayia fut un nouveau vent d'espoir pour la rébellion, mais aussi une opportunité pour Fabius Kohan car ce dernier trahit ses alliés alayien lors de la bataille de l'Aube Rouge. L'envahisseur désorganisé par ceci, et par la perte soudaine des dons de Néant au cours de la bataille fut vaincu, et mit en déroute. Mais malgré cette perte des dons du Néant qui fut définitive, l'Alayia finit par se remettre peu à peu de cela malgré la chasse que leurs firent les vampires de Lorenz Wintel, ce pendant que la rébellion de Korentin Kohan, et l'empire de Fabius Kohan se regardaient en chien de faïence, ainsi un statut-quo semblait s'être installer.

Mais cela ne dura pas car un mal ancien sortit des profondeurs de la terre, réveillé par les marcheurs. Cela mêmes élus par une prophétie, et qui sauvèrent le monde de Néant, alors que les perles semées par cette dernière à travers tout le continent le dévoraient peut à peu, mais qui le laissèrent par la même entre les griffes de l'infâme Vraorg le Blanc… Ce dragon Albinos ayant il y a des millénaires de cela plongé l'esprit du Néant dans la folie en lui volant son cœur, et ses pouvoirs désirait devenir le maître suprême d'Armanda, et au début personne ne put s’opposer à lui, et ainsi l'empire humain s'effondra.

Face à cela les Esprits finirent par intervenir pour lutter contre Vraorg le Blanc, et les vieilles inimités d'hier disparurent devant cette nouvelle menace qui surclassait toutes celles d'auparavant. Le protectorat, une alliance composée d'Elfes, de Vampires, d'Alayiens et d'Humains loyaux à Fabius et Korentin Kohan, se constitue sous l'autorité des Esprits. En face, l'ennemi prend le nom de Theocratie sous la férule de Vraorg le Blanc. Un Protectorat qui paraissait bien faible et désespéré. Ses frontières, protégées par la magie des Esprits, se limitaient au désert d'Esfalia et une partie des plaines sauvages. La Theocratie, pour sa part, voyait son territoire englober tout le reste du continent. Pour autant, les Protégés étaient décidés à se battre jusqu'au bout. Et donc même les alayiens, et les empereurs rivaux participèrent conjointement à cette alliance contre le tyran...

Et cette ère sombre qui mit plus que jamais Armanda en péril prit fin avec la bataille de Sandur, où le tyran Vraorg le Blanc fut transpercer avec la lame astrale par Fabius Kohan. Armanda ne ressortit pas indemne de cette époque loin de là, certaines cités n'étaient plus que des ruines, d'innombrables humains étaient morts, et une grande partie de la population avait été plongée dans la pauvreté pendant le règne du tyran Vraorg. L'avenir s'annonçait donc lui aussi remplit d'épreuves, un avenir de paix peut-être? Mais un avenir de paix qui avait vu la mort des Esprits lors de la bataille de Sandur, ces derniers ayant décidés de se donner la mort suite à celle de Vraorg le Blanc pour laisser leurs créations au mains des armandéens. Laissant ces derniers seuls face à leurs destins...

Ainsi un traité visant à instaurer la paix et à assurer son avenir fut conclut entre les différents peuples vainqueurs. Les hommes pour leurs parts virent leurs empire divisé en trois. L'empire Glorien dirigé par Fabius Kohan comprenant Gloria sa capitale et une bonne partie de centre du continent sous sa férule. L'empire Aldarien dont la capitale était Aldaria qui englobait une bonne partie du Sud du continent, ainsi qu'une cité état indépendante de ces deux empires, Caladon l'harmonieuse. Quand aux Alayiens les anciens ennemis, ceux ci ayant perdu leurs esprit unique finirent par se fondre dans les deux empires humains renaissant. Ce sans pour autant abandonner l'héritage de leurs peuples, mais devant cohabiter avec leurs anciennes ennemis. Ainsi débuta l'ère de paix, et s'acheva l'ère de Vraorg le blanc en l'An 5 de l'Âge d'Obsidienne.

Et qui finit par triompher.


Les Humains ressortirent donc affaiblis de ces guerres, mais le peuple Humain n'est-il pas doué plus que tout autre d'une capacité de reconstruction, et d’adaptation innée ? Rapidement les royaumes des hommes se reconstruisirent, et le commerce se remit vite en place ainsi que les gouvernements. Et aujourd'hui si l'Humanité est encore en train de retrouver ses forces elle reste un peuple fort, et cherchant avec une volonté immense non plus qu'à survivre mais aussi à prospérer dans cette Armanda en paix, mais qui connaît depuis peu de nouvelles épreuves...







Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'histoire des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Le forumhaiti face à l'histoire d'Haiti de 1986 à 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Le monde :: Les peuples :: Les Humains-