Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une histoire de famille (Pv Orfraie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Jeu 9 Fév 2017 - 7:57

30 Septembre

Trois jours étaient passés depuis les événements du domaine baptistrel. Cela faisait aussi trois jours que l'empereur elfique avait décidé de faire surgir la lisière magique aux frontières de son royaume et avait réunit des conseillers et gens d'importances se trouvant dans son empire pour discuter de sujets graves. Lewyn en faisant partie à cause de son rang de dragonnier, il avait donc pu assister à quelques réunions pour définir la manière dont serait traitée la menace sévissant à l'Ouest. En somme rien de bien joyeux, mais Viladric était comme beaucoup de mondes déterminé à mettre fin à cette menace…

Néanmoins, en dehors de ces considérations d'un grave sérieux, il avait profité de la fin d'une réunion pour proposer un rendez-vous à Orfraie vu que cette dernière avait un peu de temps libre. Après tout ces derniers temps ils avaient tout deux été très occupés et cela faisait donc un certains temps qu'ils n'avaient pu converser longuement. Et pourtant... Il ne doutait pas qu'ils auraient bien des choses à se dire tout les deux. Du coup, un rendez-vous serait le moyen idéal de se retrouver et de discuter de tout ce qui s'était passé pendant les deux mois où ils ne s'étaient pas vu. Lewyn ne doutant pas au final qu'Orfraie avait été très active pendant tout ce temps, comme lui d'ailleurs… Il aurait bien du mal d'ailleurs à savoir par quoi commencer.

Mais bon, cela lui viendrait bien le moment venu ! En attendant il s'était rendu dans l'un des jardins du second étage d'Estellin, le jardin où ils devaient se retrouver. Le soleil venait d'ailleurs de se coucher et les lieux étaient bien entendu paisibles à cette heure… Comme il s'était rendu sur place un peu en avance il avait décidé de s'occuper un peu en profitant du silence environnant pour jouer un peu de musique… Il prit donc en mains sa flûte de paix et d'une gestuelle témoignant l'habitude d'en jouer fréquemment il commença à doucement faire fredonner la mélodie magique de cette dernière. Une mélodie apaisante que ne manquerait certainement pas d'entendre sa fille lorsque cette dernière arriverait. Une mélodie qui faisait du bien à Lewyn dans les faits, car il ne cachait pas que ces derniers jours avaient été stressants pour lui… Ainsi en apaisant cette inquiétude qui le prenait un cœur quand aux derniers événements, cette même inquiétude n'irait pas encombrer les retrouvailles prochaine avec sa fille d'une angoisse fort gênante.





Objet utilisé :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Jeu 16 Fév 2017 - 4:01

Le domaine attaqué ... Cette pensée avait laissé un goût très amer dans la bouche de l’Ataliel et celui-ci n’était certainement pas dû à un sang de mauvaise qualité. Ces Chimères étaient venues aux portes du Royaume Elfique et avaient prit d’assaut cet Ordre qu'Orfraie tenait tant à cœur … et elle n’avait rien fait. Elle n’avait pas pu leur apporter son aide … Et la pensée que ce qui l’avait tué une fois soit si proche avait le don de faire naître une profonde colère, mais aussi une peur intense.

Ainsi, en tant que Dragonnière mais aussi pour avoir déjà eu à faire à ces créatures par trois fois, Orfraie avait été conviée – n’en déplaise aux Elfes – aux réunions dirigées par Aegnor. Aux côtés de sa douce Luna mais aussi – pour son plus grand plaisir – de Lewyn, ils avaient discuté de la marche à suivre concernant cette menace qui pesait sur le monde entier. Et c’est à la fin de l’une de ses rencontres que le Sans Crocs avait proposé un rendez-vous à la Princesse déchue, qui s’était empressée d’accepter ! Revoir celui qu’elle considérait comme un frère et un mentor lui faisait particulièrement plaisir. Ces retrouvailles seraient l’occasion de discuter de beaucoup de chose, comme par exemple le statut de Dragonnier de Lewyn, qui n’avait pas manqué de ravir et surprendre Orfraie.

D’un pas tranquille, la Liée de Feu quitta donc la Tour du Dracos. La nuit venait de tomber et les lumières d’Estellin conféraient quelque chose de magique au paysage et, contrairement à son habitude, Orfraie avait délaissé son manteau des ombres pour une tenue plus légère et moins sombre. Ainsi, elle portait un pantalon en fibre naturel très près du corps et de couleur terre ainsi qu’une chemise blanche maintenue à sa taille par son corset en os de baleine. L’épée d’Elrond, Laurelin, se trouvait à sa ceinture et, enfin, elle avait simplement lâché ses longs cheveux lie-de-vin. La température plus que fraiche en altitude ne la dérangeait pas du tout et c’est en quelques minutes qu’Orfraie fut au second étage de la cité. Les jardins qui se trouvaient là avaient déjà accueilli des retrouvailles entre les deux amis, même si à l’époque l’Ataliel était encore une mortelle… Pouvait-on dire que la boucle était bouclée ? Probablement.

La musique fut le fil d’Ariane entre les buissons, l’ouïe fine de la Vampiresse lui permettant de se diriger sans problèmes. Elle savait qu’il s’agissait de Lewyn, elle l’avait déjà entendu jouer à plusieurs reprises depuis sa transformation… Ce fut donc avec un plaisir non dissimulé, et particulièrement sereine, qu’Orfraie s’approcha de son père vampirique. Elle lui adressa un éblouissant sourire en se tenant face à lui, les mains jointes devant elle, avant de s’approcher pour une franche étreinte, s’il arrêtait de jouer bien sûr !

« Tu m’as manqué ! »

Tenue:
 





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Lun 20 Fév 2017 - 19:21

Lewyn remarqua sa fille approchée et il sortit donc de sa calme concentration alors qu'elle se tenait face à lui tout en attendant qu'il finisse de jouer probablement. Ainsi, le vampire mit un terme de manière fluide à la mélodie de sa flûte avant de déposer calmement celle-ci sur le côté. Ceci fait, il se leva calmement, s'approcha et sauta légèrement sur Orfraie pour la dite étreinte que cette dernière désirait probablement. Habitué qu'il était à fréquenté des femmes plus grandes que lui le vampire n'eut aucune gêne ce qu'elle le prenne dans ses bras pour qu'ils soient à peu près à la même hauteur au niveau de la tête. Ceci fait, il lui dit tout aussi jovial que son sourire.

« A ce que je vois, tu te portes très bien depuis la dernière fois que nous nous sommes vus ! C'est toujours un plaisir de te voir Orfraie. » Il était tout à fait sincère quand il disait cela, par contre il sut immédiatement qu'il serait de bon ton de ne pas trop parler à Orfraie de l'entrevue qu'il avait pu avoir avec la cousine de cette dernière il y a peu. Parce qu'il n'avait pas franchement envie de l'embêter avec ce genre de détails et qu'il ne tenait pas spécialement à rajouter possiblement de l'huile sur un feu qu'il n'avait même pas voulu allumer et qu'il espérait bien éteindre.

« Je me dirais que tu apprécierais sans doute un peu de musique et que les lieux ne te seraient point désagréables pour des retrouvailles. » Ajouta-t-il ensuite d'un air léger au sujet de l'endroit où ils se trouvaient, en effet, il n'y avait pas grande monde à cette heure et ce n'était pas franchement pour lui déplaire.

« Comment vas-tu depuis le temps ? » Acheva-t-il ensuite calmement alors qu'ils cessaient cette étreinte qui avaient dû leur faire du bien à tout deux. Laissant ainsi le soin à Orfraie de débuter et mener la conversation comme elle le désirait, après tout, elle devait avoir beaucoup de choses à lui dire. Lui-même aurait beaucoup à raconter d'ailleurs, ces derniers mois avaient tout saufs étaient ennuyeux après tout… À croire que l'on ne s'ennuyait vraiment que quand il ne se passait rien et que l'on n'avait pas véritablement à s'inquiéter pour les lendemains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Ven 24 Mar 2017 - 2:29

Une joie communicative s’était emparée de l’Ataliel, qui n’hésita pas à sauter dans les bras de son ami et père Vampirique pour une franche étreinte. D’un point de vue extérieur, elle devait sembler étrange, Orfraie dépassant allégrement l’ancien Humain, mais cette dernière n’hésitait pas à se courber un peu tandis que lui se mettait sur la pointe des pieds, rendant ainsi le tout agréable. Et puis, depuis combien de temps ne s’étaient-ils pas vues ? Ils avaient tant de choses à se dire !

« Le plaisir est totalement partagé. » Répondit-elle, tout sourire, tandis qu’elle le libérait.

Elle était tout aussi sincère que lui, c’était une évidence, mais elle était également soulagée de le voir comme pouvait en témoigner l’éclat dans son regard. La présence de Lewyn la rassurait vis-à-vis de son instinct, bien qu’elle parvenait à le contrôler de façon générale. Il y avait bien eu des débordements, mais rien d’aussi courant que lors des premières semaines de sa nouvelle existence…

« Tu as raison. C’est ici que nous nous étions retrouvé, pendant le mariage de mon neveu. » Fit-elle avec un sourire, sans regard balayant la végétation. « J’ai retrouvé mes souvenirs grâce à Aramis. » Déclara-t-elle ensuite. « Mais tu le savais déjà, n’est-ce-pas ? »

Les glaciers se posèrent sur Lewyn. Elle avait dit cela sur le ton de la conversation, mais avec un léger sourire en coin. Le fait qu’elle ait retrouvé ses souvenirs par l’intervention de l’Impératrice n’était pas un secret et rendait son cas d’autant plus difficile pour le Conseil, sans le moindre doute, qui ne pouvait plus dire qu’elle n’était plus « Orfraie », puisqu’elle se souvenait de tout. L’idée de causer des soucis aux politiciens semblait l’amuser, d’ailleurs.

« Je vais bien. » Commença-t-elle en se dirigeant vers le banc qu’il avait précédemment occupé. Elle s’y assit, croisant les jambes avec grâce et y joignit ses mains. « Retrouver mes souvenirs fut un vrai bouleversement, mais je ne regrette pas d’avoir écouté mon chant-nom. Sans ça, je n’aurais probablement pas retrouvé l’amour. » Fit-elle avec un sourire énigmatique. « Mais être revenue à Estëllin n’est pas la meilleure idée que j’ai eue dernièrement. C’est un passage nécessaire dans ma nouvelle vie, cela est certain, mais c’est… douloureux. Me rendre compte que tout ce que j’ai fait pour eux a était balayé d’un revers de la main… »

Elle ne termina pas sa phrase, cela n’étant pas nécessaire. Ses poings s’étaient serrés, mais elle se força à respirer longuement pour se calmer.

« Je me contrôle bien mieux et je n’ai eu qu’une seule vraie crise depuis que nous nous sommes séparés. » Cru t-elle bon de l’informer avec un petit air désolé. « Mais je n’ai tué personne… » Précisa-t-elle. « Et toi, raconte-moi. J’ai eu vent que tu étais Lié ! Mais je veux entendre les détails de ta bouche ! » Fit-elle, retrouvant son sourire.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Ven 31 Mar 2017 - 20:29

Lewyn pour sa part avait sans doute beaucoup à raconter, que ce soit des petites anecdotes amusantes comme on en vit aisément en compagnie des humains ou des événements d'une plus grande importance disons. Dans tous les cas, le vampire s'étonnait encore de l'intensité singulière des changements qui pouvaient survenir dans sa vie en seulement quelques mois. Des changements qui n'étaient franchement pas désagréables pour là plupart d'ailleurs.

« Oui, tu sais bien que les rumeurs voyagent plus vite que le vent. » Répondit-il sinon avec amusement quand Orfraie lui avoua ensuite qu'elle avait retrouvée ses souvenirs, il semblait d'ailleurs sincèrement satisfait à cette idée, cela facilitait les choses après tout, aussi bien pour lui que pour elle. « Je suppose d'ailleurs que tu es au courant des quelques ragots concernant ma personne ? » Ajouta-t-il sinon d'un air amusé, car au fond, il connaissait déjà la réponse à cette question.

« Ah ça, je te comprends, disons que ce n'est pas vraiment la bienveillance qui habite les pensées d'une grande partie des habitants de cette magnifique cité quand ils pensent à moi. Au fond, je m'en fiche royalement, mais je suppose que ce n'est pas aussi simple pour toi... » Mentionna t-il ensuite avec une certaine compréhension à l'égard de sa fille quand elle parla des difficultés auxquelles elle avait dû faire face ici. Par contre, il allait éviter de lui parler de l'entrevue qu'il avait eut avec Elenya si possible, pas qu'il voulait lui cacher quoi que ce soit ou que ça s'était passé mal. Mais disons qu'il ne voulait pas attiser possiblement quelques tensions dans la famille Ataliel...

« En effet, je suis lié, avec une adorable petite boule d'écailles rosées pas très à l'aise avec les bipède en dehors de moi, même si elle tâche de ne pas trop montrer la grande affection qu'elle ressent pour ma personne bien entendu. » Avoua t-il ensuite avec amusement quand elle lui parla du fait qu'il était lié, avant de reprendre ensuite d'un air pensif. « Je m'étais rendu au domaine qui se trouvait sur le chemin alors que je cheminais vers Estellïn. Parce que j'avais eu vent du fait qu'un œuf de dragon s'y trouvait et du coup j'ai demandé à pouvoir le toucher pour vérifier si j'étais son élu, par pure curiosité. Tu dois deviner l'étonnement qui m'a saisit quand celui-ci a éclot devant moi. » Il paraissait toujours aussi amusé et reprit.

« Elle a un caractère doux et est un peu paresseuse au fond, mais je sens bien qu'elle a du mal avec notre lien… Je pense qu'elle ressent même une certaine méfiance à mon égard, mais selon moi ce n'est que temporaire et avec le temps et le développement de notre lien, ce sera plus facile pour nous deux. De plus, nul doute que j'arriverais à faire fondre son cœur avec mon caractère adorable, n'est-ce pas ? Un peu de défi ne me fait pas peur en tout cas et puis c'est cela qui fait la beauté d'une belle relation. »
Ajouta-t-il ensuite avec légèreté avant d'ajouter d'un air complice à l'égard d'Orfraie. « Alors ? Ainsi tu as retrouvé l'amour ? Je suis heureux pour toi ! pour ma part, on peut dire que je n'ai pas chômé moi non plus à ce sujet, même si j'ai eu récemment à faire face à une déception douloureuse… Mais disons que je le vis bien, même si je ne comprends pas comment les choses ont pu finir ainsi. » Il haussa légèrement les épaules et conclut avec philosophie. « Mais ainsi va à la vie, je suppose… Bon du coup est-ce que tu désires me raconter tes péripéties amoureuses ? » Il ne doutait pas que cela concernait un membre de la gente féminine, après tout, il savait que sa fille n'avait pas spécialement goût pour les hommes, contrairement à Lewyn qui était autant intéressé par eux que par les dames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Sam 8 Avr 2017 - 2:04

Ainsi, comme Orfraie s’en était fortement doutée, Lewyn était au courant de sa mémoire retrouvée. Ce dernier ne fit aucun commentaire sur ce fait pourtant très inhabituel pour un Vampire, chose qui surprit quelque peu la guerrière, mais celle-ci ne fit aucune remarque. L’air que son père vampirique arborait laissait deviner une certaine joie, ou peut-être du soulagement.

« Comment ne pas être au courant. » Répondit-elle au tac-au-tac, elle aussi arborant un léger sourire car, si Lewyn ne se formalisait pas d’être « l’Assassin Royal », Orfraie n’allait pas en faire toute une histoire.

Par la suite, le jeune vampire assura sa protégée qu’il comprenait le ressentit de cette dernière. En effet, lui aussi était – d’une certaine façon – victime de la nouvelle condition d’Orfraie, de ce qu’il avait fait. Toutefois, contrairement à elle, il parvenait à passer par-dessus. Quoi de plus facile, lui qui avait été humain, autrefois, et qui – surtout – n’avait pas vécu plus de six cent ans d’existence mortelle avant d’être transformée. Lui qui n’avait pas - contrairement à l’Ataliel – le moindre souvenir de sa vie d’avant.

« Tu penses bien. La plupart m’en tourné le dos et cela me désole et me blesse franchement. D’autres se tiennent encore à mes côtés, comme Harthea, les Rôdeurs, mon meilleur ami ou ma famille. Même ma cousine, pour le moins raciste, a accepté de m’aider. » Fit-elle avec un sourire triste en évoquant Elenya. « Mais si Elenya fait cela, c’est bien parce que nous partageons un lien de sang et non parce qu’il s’agit de la chose à faire. »

Le ton était triste, mais les glaciers retrouvèrent de leur éclat lorsque Lewyn se lança, à la demande d’Orfraie, sur ses propres aventures. Le fait qu’il soit lui aussi, à quelques mois d’intervalle, devenu Lié était incroyable et l’ancienne princesse avait grand hâte de rencontrer cette jeune et jolie dragonne rosée.

« Il faudrait qu’elle rencontre Firindal, ils s’entendraient peut-être, qui sait ? Mais tout ceci est vraiment merveilleux, Lewyn. Tous les dragons de la cinquième génération sont sortis de leur œuf ! » Fit-elle avec un plaisir et une joie non dissimulés. « Je suis certaine que vous parviendrez à consolider votre lien et former un magnifique duo. Personne ne peut te résister. » Rajouta la Flamboyante en riant doucement.

« Mes péripéties amoureuses… Tu me connais, j’aime les choses un peu compliquées. » Dit-elle avec un sourire. « Il a fallu que mon instinct, que mon cœur me pousse vers la personne la plus inaccessible qui soit... Mais il s’est avéré que mes sentiments étaient partagés. Tu connais déjà l’heureuse élue. » Elle se pencha vers lui et poursuivit plus bas. « C’est Luna. Garde cela pour toi, je ne tiens pas à ce qu’il lui arrive quoi que ce soit par ma faute. Les Humains voient très mal toutes formes de relations avec un Vampire, alors une femme en prime… » Une grimace lui échappa, puis elle se redressa. « Et toi, mon cher père, raconte-moi si tu le veux bien. Ai-je un beau-papa ? »








Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Ven 14 Avr 2017 - 17:08

Viladric en vérité n'avait pas davantage posé de questions au sujet de la mémoire retrouvée d'Orfraie, car il avait pensé que sa fille aurait tout bêtement désirée en parler d'elle-même. Mais comme elle ne le fit pas il se rendit compte qu'il aurait mieux fait d'insister… Oups, Lewyn aborderait sans doute ce sujet un peu plus tard dans la conversation, ça lui apprendra à essayer de déduire la manière dont les gens face à lui se comporteraient.

Mais oui, il ne se formalisait pas du mépris que ressentait pas mal d'elfes envers sa personne ou du mépris de pas mal de vampires d'ailleurs. Ce genre de choses lui passait au-dessus dans les faits. Tout ce qui lui suffisait au final, c'était d'avoir de vrais amis et de savoir que ce qu'il faisait été juste.

Et en vérité, il comprenait la douleur d'Orfraie et il souffrait pour elle à ce sujet, car il était très empathique par nature, mais la nuance était qu'il était triste pour elle, pas pour lui-même. Et c'était probablement beaucoup dû à son caractère unique. Viladric n'avait par exemple pas eu de mal à prendre ses distances avec son peuple lors de la guerre humano-vampirique et à ne pas trop prendre en compte le mépris de pas mal de vampire envers lui. Mais surtout et malgré ses quelques souvenirs lacunaires de sa vie d'avant qui lui donnaient à penser qu'il avait été un peu différent au niveau du caractère de son vivant, il avait finit avec du temps et des efforts par devenir quelqu'un qui avait tendance à se détacher aisément des critiques injustes à son égard...

Ainsi, il était capable de s'attrister aisément pour autrui ou pour de bonnes raisons par rapport à des événements tragiques, car c'était certainement l'un des très rares spécimens de vampire sensible. Mais il était aussi aisément capable de ne pas se préoccuper des opinions infondées envers sa propre personne. Il ne fallait pas prendre cela pour de l'insensibilité, bien au contraire, car il devait sans doute être l'un des vampires les plus altruistes et sensible sur la surface de ce continent, mais plutôt comme une grosse capacité de détachement personnelle. Cela était sans doute dû à tout les efforts qu'il avait fait lors de son existence pour se contrôler en tant que vampirique et adopter un point de vue apaisé et bienveillant sur le monde. Son comportement et son caractère étaient au final le fruit d'un long travail et ce dont il pouvait être le plus fier. Selon lui en tout cas.

« Elenya… Je ne peux pas vraiment te contredire à son sujet. Mais ne t'inquiète pas, ma petite conversation avec elle s'est plutôt bien passée. J'ai même le sentiment d'avoir fait une plutôt bonne impression par rapport à ce qui aurait pu arriver... » Répondit-il sinon avec un léger sourire à ce sujet à Orfraie avant de tapoter doucement l'épaule de cette dernière et d'ajouter d'un air attristé. « J'aurais envie de te dire qu'il faut donner le temps aux choses de se tasser, mais ce n'est pas vraiment moi le principal concerné. Néanmoins, sache que pour ma part je ne t'abandonnerais pas. Je souffre de te voir ainsi peinée et je n'aime pas voir ce que j’aime êtres malheureux. » Cela était dit avec sincérité, Lewyn n'était ni un hypocrite, ni du genre à faire les choses, car c'était purement une membre de la famille. Au contraire d'Elenya d'après ce que disait Orfraie.

Oui, c'était sa fille vampirique et il l'aimait beaucoup pour cela, mais même si elle n'avait pas été sa fille, il l'aurait soutenue. Et cela était sans doute plus rassurant à savoir pour elle que de se dire qu'il ne l'aurait aidé que parce qu'il l'avait transformée. Pour sa part en tout cas, cela lui semblait plus juste. L'altruisme était après tout plus beau quand non intéressé.

« Oui, je suis sûr qu'ils s'entendront bien ! Elle est adorable et douce après tout, c'est juste qu'elle a son petit caractère... Mais je suppose que ça ne peut qu'ajouter du piquant à une relation dragon-dragonnier. »
 Ajouta-t-il ensuite avec enthousiasme, avant de reprendre avec sa jovialité habituelle par rapport au fait que Löthilith ne lui résisterait pas et qu'ils finiraient par former un magnifique duo. « Nous verrons bien, si tu veux on peut déjà commencer à prendre des paris. »

Puis ensuite Lewyn sembla tout à fait heureux pour Orfraie que cette dernière ait trouvée l'élue, même si en effet, encore une fois elle n'avait pas choisit la simplicité... Mais est-ce que l'amour était vraiment une question de choix logique et froid ? Pour Viladric c'était plutôt un élan du cœur qui se fichait bien des fois de la raison. C'était peut-être d'ailleurs cela la beauté de l'amour… « Je garderais cela pour moi ne t'inquiète pas. » Répondit donc le dragonnier du crépuscule avec complicité quand elle lui dit de ne pas l'ébruiter, ce avant d'ajouter avec un humour un peu ironique. « Et encore, je crois que cela serait encore plus mal vu si vous aviez été des hommes. Va savoir pourquoi, mais la romance entre hommes a tendance à moins passer que celle entre femme de ce que j'ai vu. » Puis il reprit amusé au sujet du beau-père.

« Si seulement ! Par le Dracos, j'ai bien fait des avances à Kedrildan et celui-ci m'a semblé intéressé, mais… Va savoir pourquoi ce dernier est du genre timide quand ça me concerne moi, ce qui est assez mignon et drôle d'ailleurs. » Visiblement, il avait du mal à ne pas rire en pensant à cela, il reprit d'ailleurs en arrivant à garder un peu son sérieux. « Tu penses que je devrais me montrer plus audacieux avec lui ? Quoique, je t’avouerais que j'en ai déjà pas mal fait en ce sens-là… Peut-être qu'une approche plus timide serait meilleure ? Histoire de lui donner confiance ? » De quoi bien débattre en somme, certes Lewyn devait connaître Kedrildan comme personne, mais ce dernier était vraiment quelqu'un de spécial… Disons juste qu'au moins la vie n'était pas ennuyeuse avec le roux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
6/10  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Ven 28 Avr 2017 - 4:32

Douces retrouvailles ! Orfraie était vraiment heureuse de retrouver Lewyn, pour qui elle éprouvait un amour sincère, d’une sœur à un frère. Leur lien pouvait paraitre compliqué, puisque le vampire était aussi son créateur, mais Orfraie s’était toujours sentit libre et heureuse en sa compagnie et le lieu de cette rencontre ne changeait rien à ce fait.
Toutefois, les sujets abordés n’étaient pas tous très joyeux et plusieurs émotions passèrent dans le regard d’Orfraie, allant de la joie à la colère tout en passant par la tristesse. Ses glaciers semblaient habités tant elle ressentait de chose, pareille à un maelström, et elle ne faisait pas l’effet de cacher tout cela, elle n’en ressentait pas le besoin en compagnie du dragonnier.

« C’est une bonne chose. Ses idées sont très arrêtées, surtout sur les Vampires comme tu as dû le constater. Par curiosité, de quoi avez-vous parlé ? » Demanda Orfraie. « Merci pour ton soutien. Il compte beaucoup. » Rajouta l’ancienne princesse quelques instants plus tard.

Un sujet plus joyeux vint ensuite, à savoir la jeune dragonne qui accompagnait désormais Lewyn. Lothilith était la dernière à éclore et Orfraie était curieuse de rencontrer cette dernière.

« Je te parie dix pièces d’or que vous formerez un excellent duo d’ici quelques semaines à peine. » Proposa Orfraie avec un sourire, haussant un sourcil en plus afin de pousser son ami à suivre son pari.

Luna était tout un sujet aux yeux de l’Ataliel, la blonde accaparant très souvent les pensées d’Orfraie. Sa relation était importante à ses yeux, elle lui permettait de s’épanouir en tant que vampire au même titre que son lien avec Firindal, même si cela n’avait rien de comparable. Toutefois, pour ne rien arranger, le Jade était quelque peu jaloux, possessif, et la jeune vampire avait parfois quelques remords. Elle s’en voulait de faire ressentir cela à son Lié, mais elle ne se voyait pas quitter Luna, elle tenait à concilier les deux… et Firindal tenait tellement au bien être de sa moitié qu’il s’opposerait à toute forme de séparation, de toute façon…

« Les Humains sont les plus nombreux sur notre continent et leur société patriarcale à tendance à penser qu’un homme se doit d’être viril… et donc n’être qu’avec des femmes, voir plusieurs. Je trouve cette pensée particulièrement stupide et totalement injuste, au même titre que dénigrer une relation interraciale ou entre deux femmes. S’il y a de l’amour, cela devrait suffire… »

L’ancienne princesse secoua la tête, dépitée par la bêtise humaine. Les Elfes avaient bien des défauts, mais certainement pas celui de condamner une forme d’amour parce qu’il ne représente pas la majorité… Du moins en ce qui concerne deux Elfes. Les relations interraciales, elles, étaient tout aussi mal vues que chez les humains…

« Je l’ai croisé à Aldaria, d’ailleurs, mais il ne m’a pas parlé de toi. Il faut dire que nous avons surtout parlé des Terres Désolées. Mais si Kedrildan semble intéressé, je pense que tu devrais lancer clairement et lui dire ce que tu ressens. Ce serait une grande marque de confiance de ta part de te livrer ainsi à lui. En tout cas, il m’a paru être quelqu’un sympathique et particulièrement impliqué dans le bien-être d’Armanda. Il fera un excellent beau-père. » Conclu Orfraie avec un léger rire.

« Quand quittes-tu Estëllin ? Il va y avoir des réunions concernant l’attaque du Domaine, vas-tu y participer ? En tant que Dragonniers, nos avis seront les bienvenues. Il est déjà prévu que nous y allions, Luna et moi. »







Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewyn Viladric
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie) Sam 6 Mai 2017 - 6:51

« De quoi ais-je parlé avec elle ? De tout, de rien, de son opinion sur certains sujets concernant tout Armanda et de la situation actuelle avec les chimères notamment. Elle m'a aussi demandée comment s'est passée ta transformation entre autres. Rassure-toi, elle n'a pas été vraiment désagréable, je sentais qu'elle avait une certaine rancœur envers moi, mais ça s'est bien passé. »

En même temps connaissant Lewyn, il aurait sans doute usé de la stratégie du roc tranquille qui se tient paisible face aux assauts de l'océan dans une telle situation. Et certes, le vampire était capable de s'énerver et pas trop difficilement quand il avait l'impression que c'était justifié, mais pas vraiment quand il s'agissait uniquement de lui. Par contre, par le Dracos, rien ne l'agaçait plus que l'hypocrisie.

« Dans tous les cas, pour ma part je ne la déteste pas, je trouve juste que c'est dommage pour elle d'avoir un point de vue aussi arrêté, mais bon elle doit avoir ses raisons. Il faut espérer qu'à l'avenir néanmoins son opinion saura changer. » Ajouta-t-il calmement, mais en même temps Viladric était du genre optimiste.

« 10 pièces d'or ? Eh bien, à croire que tu as peur de perdre ton pari pour parier aussi peu, mais soit. Je vais tâcher de te faire gagner, je n'aimerai pas après tout te dépouiller de tes 10 pièces. » Ajouta-t-il sinon taquin au petit trait d'humour d'Orfraie.

Et dans les faits, 10 pièces d'or ce n'était pas si peu que ça pour lui, mais bon comme Lewyn était un parfait exemple de vampire qui n'a pas beaucoup d'intérêt pour la chose monétaire, disons que l'argent n'avait jamais été son centre d'intérêt. Il préférait se concentrer sur d'autres choses et de se dire au final que la véritable richesse, c'était les rencontres et les amitiés que l'on se forgeait… Sapristi ! Il se demandait décidément ce que ça donnerait quand il présenterait Löthilith à ses amis, par le Dracos il ne préférait même pas l'imaginer… Pas que cela allait se passer mal, mais elle avait un sale caractère souvent à l'égard des bipèdes… Sinon Lewyn ne manqua pas d'ajouter au sujet des humains.

« En effet cela n'est pas vraiment le mieux, après les humains sont loin de tous penser ainsi, il y en a qui n'en ont tout simplement rien à faire ou qui approuves avec plus ou moins de réserve, mais bien entendu ce sont ceux qui récrimines ou sont agressifs qui se font le plus remarquer. On trouve des gens butés partout de toute manière. » Il parlait en fin connaisseur de cette espèce, après tout, c'était celle qui l'avait toujours le plus intéressé, ainsi il connaissait un peu leur psychologie, même si franchement avec le genre humain il y avait toujours davantage à découvrir.

Lewyn pour sa part préférait donc relativiser sur la bêtise humaine, après tous les humains ne pensaient pas tous ainsi, ils étaient le peuple faisant le preuve de plus de diversité après tout et leur manière de penser dépendait aussi des ethnies, par exemple les lyssiens étaient très ouverts d'esprit. En somme, il ne préférait pas trop s'avancer en disant que la bêtise humaine était une généralité, ce serait comme dire que les elfes étaient tous des conservateurs raide, il est vrai qu'il y en avait pas mal dans ce cas, mais quand même… Surtout que les humains étaient plus avancés que les autres races à certains sujets.

Après, il est vrai que Lewyn était assez individualiste dans sa manière de pensée, toujours à préférer jauger les individus que faire des généralités sur un peuple. Selon lui après tout chacun devrait avoir son libre-arbitre et pouvoir se forger lui-même sa destinée et ses propres jugements sur le monde.

« Oh… Crois-moi, je lui en ai parlé. » Ne manqua pas sinon d'ajouter Lewyn un peu hilare au sujet de Kedrildan, ce avant de se reprendre et d'ajouter pensif. « Désolé de mon excès d'hilarité, mais sur le coup le fait de penser que ce cher roux pourtant si fier en temps normal ait été si timide lors de mes confessions… Cela a quelque chose de presque saugrenu… Dans tous les cas oui, il est très sympathique, notamment parce qu'il a mûri au cours des dernières années disons. » Et cela importait beaucoup quant à l'amour qu'il lui portait.

« Quand est-ce que je quitte Estellïn ? J'avoue ne pas en avoir une idée précise sur l'instant, sans doute dans quelques jours quand les elfes auront lever la barrière. Quant au réunion, oui, disons que j'y irais. Je suis peut-être encore un jeune dragonnier, mais je suppose pouvoir me débrouiller. » Il sembla pensif quelques instants, puis il ajouta assez amusé.

« Bon, pour parler sinon de quelque chose d'un peu moins grave… J'ai eu une excellente idée ces derniers temps, quoique le terme étrange serait meilleur pour la décrire je suppose. Je comptais apprendre à cuisiner... » Il se rendait compte d'à quel point cela semblait bizarre comme idée pour un vampire, il ne manqua donc pas de préciser. « Disons que je me dis que ce serait une bonne manière de mieux appréhender la complexité des peuples au sang chaud, puis une fois il m'est arrivé de devoir préparer à manger à une gamine des rues et disons qu'elle a failli s'étouffer avec une arête… Et j'aimerais éviter que cela arrive à nouveau disons. » Il sembla légèrement gêner par rapport à ce souvenir, en même temps l'idée que quelqu'un puisse mourir ainsi était vraiment dérangeante pour lui… Surtout quand il avait l'impression que dans ce cas ça aurait été en partie sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Une histoire de famille (Pv Orfraie)

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire de famille (Pv Orfraie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Thème 5] Une histoire de famille [mis]
» Les pires histoires sont des histoires de famille. [ft Tennessee Williams]
» Haunui Shuraba
» Histoire de Famille [Solo]
» Les frères Staal / Une histoire de famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Estëllin, espoir secret :: Deuxième étage-