Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Aphaïa Makhaïra - Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aphaïa Makhaïra
Aphaïa Makhaïra
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Aphaïa Makhaïra - Terminé. Left_bar_bleue6/10Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 2

Capitaine dans l'armée

Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty
MessageSujet: Aphaïa Makhaïra - Terminé. Aphaïa Makhaïra - Terminé. Icon_minitimeJeu 17 Nov 2016 - 21:47




Identité

  • Race : Vampire
  • Nom : Makhaira
  • Prénom : Aphaïa
  • Surnom : Le Fléau Rouge, ou juste Rouge, on l'appelle bien plus par ce surnom que par son nom. On la surnomme aussi parfois affectueusement Renarde ou Chapardeuse.
  • Date de naissance : 07/12/1548
  • Age réel : 212 ans
  • Age vampirique : 200
  • Lieu de naissance : Aldaria
  • Lieu de vie : DureRoc
  • Rang social : Bourgeoisie
  • Poste/emploi : Capitaine
Caractéristiques (Clic!)


Physique :

  • Force physique : Moyen
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Moyen
  • Réflexes : Moyen
  • Endurance : Moyen
  • Résistance : Moyen
  • Beauté : Moyen

Mental :

  • Force mentale : Bon
  • Patience/self contrôle : Faible
  • Perception : Bon
  • Intelligence : Bon
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Moyen

Combat :

  • Epée : Maître
  • Dague et poignards : Moyen
  • Armes d'hast : Aucun Niveau
  • Armes contondantes : Aucun Niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancer : Aucun niveau
  • Art de la parade : Moyen
  • Arc : Aucun niveau
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Très faible
  • Equitation : Bon
  • Dressage : Faible de part sa nature.



Equipement et magie

  • Arme principale : Stratia – Epée batarde, très fine, presque semblable à une rapière de par sa garde et son profil fin et sa longueur, mais elle est plutôt lourde, conçue pour que sa propriétaire puisse frapper vite et précisément au niveau des failles des armures plutôt que pour le combat épée contre épée. D’un acier uniforme, la fusée est recouverte d’une très fine couche de cuir noir et son pommeau est quasiment inexistant. L’arme ne possède pas de fourreau. Possède un enchantement :
    - Lame sanglante (Maléfique) : une lame qui se nourrit du sang de ses proies, elle gagne en puissance à chaque fois qu'elle est plongée dans le sang (devient ainsi plus tranchante et peu abîmer les armes non magiques, la puissance emmagasinée commence à péricliter au bout d'une heure sans absorption et disparaît totalement en moins de 2 heures)

  • Autres objets : Destrier vampirique : Chevaux ayant souvent une robe sombre, souvent noire. Ils sont très intelligents et très endurants. Extrêmement rapides et silencieux, ils passent souvent inaperçus. Efficaces au combat, mais ils sont très chers.

    Répondant au nom de Louve, vous comprendrez pourquoi plus tard, plus toute jeune mais encore utile.. Et avec un sérieux mauvais caractère. Portant sans aucun mal une armure de sombre-acier dans les batailles.

    Et bien entendu l'uniforme des vampires dont elle prend le plus grand soin, parfaitement ajusté à sa taille, qu'elle ressortira bien un jour ou l'autre, ah ah.

    Une perce-maille.

  • Alignement : Neutre tendance maléfique

  • Style de magie principal : Vampirique

  • Arrogance : Bon

  • Gentillesse : Faible






Description physique


Avant sa transformation, il faudrait imaginer une petite fille rousse, semblable à cent mille autres, le regard pétillant et toujours un sourire aux lèvres, des yeux gris-bleu, le visage rond encore dans l’enfance. Une peau brillante et un corps tout en rondeur.

Fermez les yeux et imaginer cette demoiselle de tout juste douze ans dans son plus simple appareil, une peau pâle, un teint blême, pas vraiment naturel, presque translucide et surtout.. Froide, et en effet, cela pourrait presque artificiel, puisque la demoiselle est une vampire, bloquée éternellement dans un corps d’enfant. D’ailleurs, c’est bien cela qui fait son charme, en réalité la plupart des personnes ne se méfient pas de cet air enfantin, et à leur grand malheur..

D’un petit mètre quarante-cinq, trente-cinq kilos, plutôt fine et osseuse à présent, mais pas maigre semblant aussi légère qu’une plume, possédant une démarche plutôt gracieuse et légère, dégageant une certaine impression de fierté. Quelques formes naissantes, mais qui ne font pas vraiment envie de par son jeune âge..

On pourrait être étonné au premier regard de voir une jeune fille manier aussi bien l’épée, pour la simple et bonne raison qu’elle ne compte pas sur sa force, mais sur sa rapidité à frapper, et ce, au bon endroit, l’œil très aiguisé, visant par préférence les failles des armures ou les tendons de ses ennemis pour mieux les achevés ensuite, elle se déplace plutôt rapidement et est particulièrement souple.

Une chose qui pourrait vous marquer est certainement ses cheveux d’un roux plus au moins flamboyant selon l’éclairage, et encore plus à la lueur des flammes. Plutôt lisses, tombant jusqu’au bas de ses épaules, mais souvent coiffés en bataille et laisser lâchés accentuent un peu plus son côté sauvage.

Quant à son visage, il est toujours autant enfantin, mais plus innocent comme autrefois, elle a un air dur et froid, parfois même inaccessible. Elle n’a pas un air de jeune fille en détresse bien au contraire, plutôt celui d’une personne supérieure qui rêve de vengeance. Impression encore plus augmentée par ses yeux, à l’éclat de l’acier, un peu terni par rapport à quand elle était humaine, flamboyant d’émotions, surmontées de sourcils fins.

Une bouche finement dessinée ne souriant que très rarement, s’ouvrant parfois pour dévoiler une dentition parfaite, ainsi que les canines développées, propres aux vampires, toujours promptes à se loger dans la chair d'un repas. Affichant une palette plutôt impressionnante de moues.

Quant à sa voix, encore enfantine, est franche, elle n’hésite à aucun moment à dire ce qu’elle pense, compliment ou menace, tranchant cruellement avec cette apparence enfantine qui lui est propre, elle va à l’essentiel et ne prend pas la peine d’enrober son verbe de ronds de jambe.

Si vous vous penchiez plus en détail sur son bras droit, vous remarquerez qu'il est curieusement ceint de multiples anneaux et plaques métalliques partant de son épaule attachés à cet endroit par une courroie de cuir noir à son buste et descendant jusqu'à son poignet, le tout maintenus en place par des courroies, à la manière d'une attelle métallique, vestiges d'une vieille blessure qu'elle cherche à dissimuler, même si c'est assez inesthétique cela à pour vocation de lui permettre d'user de son bras normalement en plus de lui permettre de repousser une lame traître, harcelant son ennemi des deux côtés, ne lui laissant aucun répit.

Au cœur d'un combat, c'est d'ailleurs tout son côté droit qui est sa faiblesse, retirant les pièces métalliques quand elle part chasser ou qu'elle se mêle aux autres peuples.

Elle est d’ailleurs incapable de se servir de sa main droite au combat à l’épée, cette dernière est constamment dissimulée derrière un gant de cuir noir.

Pour parler de la tenue plus en détail, imaginez une robe bustier, d’un blanc pur, un tissu très léger, frémissant au moindre coup de vent, courte devant, s’arrêtant à mi-cuisse et longue derrière avec une traîne asymétrique, plutôt pratique quand elle doit monter à cheval et partir rapidement. C’est sa tenue de tous les jours. Une ceinture haute métallique mais plutôt fine est sertie de pierres de lune cintrant sa robe. Son épée est parfois glissée dans sa ceinture, pour pouvoir la tirer plus aisément, sans fourreau.

On pourrait bien entendu se poser la question sur le choix de la couleur de sa tenue de tous les jours, pour la simple et bonne raison que le blanc.. Fait très bien ressortir le rouge..

Sur le haut, sa cuisse gauche se trouve une large courroie de cuir noir sur lequel est attaché le fourreau de sa dague, si l'espace ne lui permet pas d'utiliser son épée. Pratiquement caché aux yeux de tous. Au cas où..

Et en dernier lieu pour clore sa tenue, elle porte de simples bottes de cuir toujours noir, renforcées de plaques métalliques, s’arrêtant en dessous du genou pour ne pas gêner son articulation.

Quand elle erre en plein jour, elle porte une cape grise à capuche, pour ne pas être aveuglée par les rayons du soleil, soleil qui ne lui pose plus vraiment de problème avec le temps, juste une gêne.

Quand elle essaye de se mêler à la foule des vivants, elle porte une large veste en cuir noir, entièrement fourrée d'une épaisse fourrure blanche, et quand je dis large, il faut imaginer que cette dernière s'arrête au niveau du creux de ses genoux, pour la simple et bonne raison que cette veste appartient à son géniteur ! Il est aussi important de noter qu'elle voue une certaine passion aux renoncules, couronnes, bracelets, colliers, les poches parfois pleines de ces fleurs jaunes. Il est d'ailleurs plutôt courant quand elle n'est pas dans le royaume de la retrouver en train de faire mine de dormir dans une prairie remplie des fameux boutons d'or, pour peu elle en mangerait !

Elle ignore dont lui vient cette habitude, sans doute de lorsqu'elle était encore humaine. Si elle vous offre une de ses œuvres, félicitation, vous n'allez probablement pas mourir tout de suite, un conseil, ne refusez pas.

Vous aurez facilement deviné, l’attirail tantôt-jeune fille, tantôt-ferraille de la vampire est plutôt surprenant aux premiers abords, la surprise, c’est bien le premier sentiment dont sont frappés les gens qui l’aperçoivent, ce n'est pas le genre de personne que l'on oublie aisément.



Description mentale


Maintenant, vous avez une idée sur l’apparence du personnage, parlons à présent de ce qui la rend vivante, son essence même, ce qui la rend vivante, ses valeurs morales, ses qualités, ses défauts, etc. !

Avant sa propre mort, elle était une enfant joyeuse et innocente, toujours prompt à sourire et à jouer, peut-être même plutôt timide et fleur bleue autant vous dire que le changement est plutôt radical à présent.

La première chose qui pourrait vous frapper chez elle est probablement la fierté qui se dégage d’elle, en effet, elle est très fière de son identité entière, qu’elle a fabriquée de ses propres mains, elle n’a pas non plus honte d’être un vampire, elle le revendique même. Elle ne tolère les ordres que de ses supérieurs et de personne d’autre, tentez de lui en donner un et elle vous ignorera !

Cependant, cette fierté n’est pas abusive, jamais elle ne se vantera de son grade ou de sa force, à ce niveau-là, on pourrait même dire qu’elle est plutôt modeste, aussi étonnant que cela puisse paraître. Plutôt lucide sur le fait que son ascension ne durera probablement pas.

Pour ce qui est de se faire obéir, elle est franche et va droit au but, elle n’hésite pas à punir les désobéissants, mais elle n’est jamais injuste, préférant régler les problèmes dans le calme plutôt que dans le sang, les vampires étant bien assez peu pour avoir besoin de s'entre-tuer. Mais bien entendu, cela n’est valable que pour les siens..

Elle voue une fidélité sans borne à ses supérieurs, jamais elle n’oserait leur mentir ou leur désobéir, quand elle doit exécuter une mission, elle n’hésitera à aucun moment. Elle n’a aucune pitié pour ses ennemis, elle ne se posera aucune question puisque réfléchir est désobéir ! Même si cela devait tuer des innocents, mais jamais elle ne ferait souffrir une de ses victimes préférant leur accorder une mort digne. Et jamais elle ne cherchera à détrôner ses supérieurs, elle ne veut pas du pouvoir des princes et princesses vampiriques..

Quant aux autres races tout cela est bien plus compliqué, pour la simple et bonne raison qu’Aphaïa est raciste, profondément, ce n’est même plus du mépris, mais une haine franche, non dissimulée. Elle pense que les vampires sont une race supérieure et ne s’en cache pas vraiment, les humains, c’est le garde-manger et les elfes l’ennemi à abattre, sa vision est aussi simple que ça, quant aux reptiles volants, elle préfère les laisser vivre leurs vies. Mais s'ils gardent leurs distances, elle se contentera de leur jeter des regards assassins de loin, ce racisme est exacerbé si il y a d'autres vampires avec elle.

Néanmoins, un étranger à la race vampirique peu attirer sa sympathie, elle fait clairement la différence entre le "travail" et le "repos", et dans ce dernier cas elle sera bien plus sympathique que si vous venez vous mêler d'une de ses missions ! Elle peut même parfois se lier d'amitié à un non-mort, même si elle a beaucoup de mal avec les elfes.

Elle est d’un naturel combatif, généralement la première à monter au créneau quand il est question d’aller chasser ou de partir en mission, parfois allant jusqu’à l’excès de zèle, même si elle se contente de faire ce qu’on lui demande, elle ne va pas massacrer un village entier sans qu’on lui demande, par contre si c’est le cas, elle peut se montrer très fourbe et fomenter des pièges plutôt surprenants.. Autant vous dire qu’elle supporte assez difficilement le retour à la paix, même si cette dernière est plutôt fragile, quoi de mieux qu’une guerre pour se maintenir en forme après tout ?

Cependant si une situation tourne mal elle sera totalement à même de se tempérer, et ne conduira pas les personnes qui lui font confiance au suicide. Elle est très réfléchie, ne devenant pas une bête assoiffée de sang dès que les épées sont tirées ! Elle est totalement capable de faire preuve de prudence selon la situation autant que de rentrer dans le tas sans réfléchir si on le lui demande.

Aphaïa ne regrette absolument pas son existence humaine, elle ne sait même plus ce qu’elle était autrefois et cela ne la gênait pas, vu qu’elle n’en a aucun souvenir, son propre nom a été oublié, elle a dû entièrement se reconstruire, totalement opposée de ce qu’elle était autrefois. Elle n'est pas non plus dérangée par être bloquée dans une apparence d'enfant, au contraire, elle s'en amuse même beaucoup.

La vampire n’en reste pas moins crainte par les siens, malgré son apparence juvénile, beaucoup moquée au début, plus du tout à présent, quand il est question de se battre, elle force sans mal une certaine admiration, s’étant totalement adaptée au principe vampire : la loi du plus fort. Elle n’hésite pas à remettre en place ceux qui défient son autorité, montrant les crocs s’il le faut.

Si vous êtes un ami, tout cela est bien différent, mais en premier, lui, il faut noter que son respect est très difficile à obtenir, il y a quelques manières de l’obtenir : par les actes ou par les armes de manière générale, aucun moyen de la flatter pour obtenir quoi que ce soit d’elle.

Mais si vous gagnez sont cœur, elle sera la plus fidèle des alliés devenant bien plus expressives, peut-être même.. Trop, manquant cruellement d’expressions positives, elle exagère chacune de ses réactions, pour être sûre que le message passe.

Elle a hérité de deux surnoms de par ses amis vampires, Chapardeuse pour la manie qu'elle a de cacher leurs armes avant les entraînements et La Renarde, pour sa démarche prudente, ses cheveux roux et cette habitude à faire des farces. Ce qu'on n'attend pas vraiment d'une gradée.

Parfois même s’autorisant à se comporter comme une petite princesse capricieuse, face à ses servants et ses amis, qu’elle traite toujours le mieux possible en restant juste, veillant à ne jamais aller trop loin dans ses plaisanteries.

Elle a parfaitement conscience que les non-initiés peuvent se tromper sur sa nature, elle s’en amuse très souvent, s’amusant un peu avec eux avant de les jeter ou de se servir d’eux comme de repas..

Mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin, la gourmandise est quelque chose qui pourrait bien la caractériser, plus elle boit et plus elle a faim en quelque sorte.. D'autant plus que l'odeur du sang à tendance à la rendre nerveuse.




Histoire


Naissance
.. au cœur de l'hiver.


... est née en 1548, un 7 Décembre pour être précis, au sein d'une humble famille d'artisans, elle n'était la première, ni la deuxième, ni même la troisième de sa fratrie, mais bien la septième, j'aurais pu vous dire qu'elle avait vécu heureuse pendant de longues années, mais ça n'avait pas vraiment été le cas.

En réalité, il fallut faire des choix, elle fut abandonnée, livrée à elle-même à seulement quelques années de vie, elle se souvenait assez difficilement de cette période.. Mais par chance, elle fut rapidement trouvée par un homme, un vampire vagabond, bagarreur, Soran. C'est à partir de ce moment-là que son histoire commençait réellement.

...

... Était assise sur le chemin, observant le champ de renoncules qui s'étendait devant ses yeux, légèrement agité par le vent, elle ne disait rien, mais elle était portée par un désagréable sentiment de solitude. Elle ne faisait pas vraiment attention à se tenue, qui n'était en fait que des haillons, ni même à ses bras parcourus de fines cicatrices..

Hé, gamine,
.. Je t'avais déjà dit que c'était dangereux de traîner dehors toute seule.


Elle se tournait et fut plutôt surprise de voir son presque frère, presque son père, elle ne fut pas non plus surprise de voir qu'il était couvert de sang, il avait toujours été plutôt violent, après tout. Elle se contentait de lui demander ce qu'il s'était passé.

J'ai juste fait un peu de ménage en chemin, ne t'inquiète pas.
Il se baissait pour se mettre à la hauteur de sa "gamine" qui tendait les bras vers lui.
Ce sang n'est pas le mien.


Et la voilà qui du bas de ses six ans, s'approchait, déterminée pour nettoyer les joues de l'homme avec les haillons qui lui servait de vêtements, frottant comme elle pouvait le sang et il y avait de quoi faire. Finissant par reculer une fois son œuvre accomplie, lâchant un grand sourire, puis elle se tournait, ramassant le bouquet qu'elle avait confectionné plutôt et lui tendait.

Tu n'écoutes jamais rien.
Il lâchait un soupir et se relevant, rabattant sa capuche fourée sur sa tête.
Regarde y a des papillons là-bas. Ne t'éloignes pas trop.


L'enfant ne se faisait pas attendre plus longtemps, et filait en direction de la prairie, toute contente. L'homme lui, soupirait, jetant le bouquet avant de l'écraser, sous sa botte. Il détestait les gosses.

...

C'était loin d'être une vie facile, à se cacher sans cesse la journée et sortir en faveur de la nuit, ce genre de souvenir en plein jour la faisait sourire, même si ce n'était rien, le genre de petit plaisir simple. Même si cette relation entre les deux êtres était singulière, ce n'était que la vie en échange de sang. Un marché, tout ce qui avait de plus honorable.

Les années s'écoulaient lentement, elle changeait grandissait, mais restait une brindille face à l'homme qui était bien grand, lui ne changeait pas par contre, et à l'aube de ses douze ans, leur relation devenait chaque jour plus ambigu. Elle n'avait pas conscience de n'être qu'un chien aux mains de son maître, il usait d'elle quand et comme il l'entendait..

Mais elle était dévouée, alors ça ne semblait pas vraiment la déranger ou peut-être qu'elle n'avait pas conscience d'être seulement utilisée, qu'en réalité, ce qu'elle prenait pour de la complicité n'était rien..

L'homme était d'un naturel combatif, pas forcément dans le bon sens, même si elle ne l'avait jamais vu se battre, quand ils croisaient sur les routes quelqu'un, il n'était pas vraiment accueillant.. Mais le pire était ce jour tragique en fin d'hiver..

Son compagnon de voyage était rentré sévèrement blessé, curieusement nerveux, elle sentait un trouble parcourir ses iris ambrés, elle ne portait que la veste de l'homme, ouverte, dévoilant de fines cicatrices..

Inconsciemment, elle allait au-devant du danger, il l'attirait à lui, elle se sentait bien dans ses bras, elle voulait faire durer longtemps ce moment qui n'appartenait qu'à eux deux, elle aurait pu s'y endormir comme autrefois, frémissant quand il frôlait sa joue d'un doigt.

Elle n'était nullement gênée par la peau froide de son compagnon, pour elle tout cela avait fait partie de son quotidien depuis de longues années, elle ne l'aurait changé pour rien au monde..

Sauf pour ça.. Elle étouffait un cri de douleur autant que de peur quand il plongeait ses crocs dans la peau de son cou. Et dans la douleur, elle se sentait rassurée qu'il l'oblige à se taire et à rester contre lui, elle était perturbée par ce contact lui semblant plutôt intime...

Bien entendu, elle ignorait toutes les conséquences que ce geste égoïste engendrerait, comment aurait-elle pu le savoir ? Tous ses souvenirs dataient de quand elle l'avait rencontré, et forcément, le sujet des vampires n'avait pas vraiment été discuté, même s'il ne s'était jamais dérangé pour lui imposer sa soif de sang.

Puis quelques heures après la morsure, elle commençait à en ressentir les douleurs, tout son corps était en feu, elle se tordait de douleur, essayant de se retenir de hurler de douleur, elle avait hurlé jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus, ses yeux étaient rapidement secs d'avoir trop pleuré. Elle pensait juste avoir attrapé un genre de grippe, quelque chose de foudroyant. Mais ce n'était que le début, encore quelques heures plus tard, elle crachait du sang, elle était de plus en plus faible.

...

Ils étaient en haut d'une falaise de quinze vingt mètres, elle surplombait une rivière, étrangement à force de souffrir, elle avait l'impression d'être mieux, elle observait d'un œil terne son compagnon faire des couronnes de fleurs, elle avait déjà les poches pleines de ces fleurs jaunes.

Elle ne levait même pas les yeux vers l'homme quand il s'approchait pour lui glisser les trois couronnes de fleurs sur la tête, lui masquant ainsi les yeux, si elle les ouvrait, elle ne voyait rien. Elle n'était plus tellement fiévreuse, elle se sentait presque bien.

Puis il la dirigeait de telles sortes à ce qu'elle sente le vent battre son visage, elle se sentait bien.


On est suivi, gamine.
Elle le sentait, s'éloigner puis s’avancer, il faisait les cent pas ? Mais elle entendit du bruit se rapprocher.
Tu ferais, n'importe quoi pour moi, non ? ~

Bien sûr.


Elle ne pouvait pas voir le sourire carnassier qui se dessinait sur son visage, mais elle l'entendait s’avancer, il se baissait pour déposer un baiser chaste sur ses lèvres. Avant de.. La pousser de la falaise au moment où ses adversaires s'avançaient. Voilà exactement la diversion dont il avait besoin pour s'enfuir, il jetait un dernier regard de biais à l'eau, un sourire froid aux lèvres.

Je ne supporte pas cette dévotion,

ça fait chien.


Et il en profitait pour s'enfuir, sa gamine avait totalement fait son travail, ils perdraient le temps à la chercher et quand ils la trouveront, elle sera déjà froide. Décidément, il adorait les gamins.

...

Renaissance
.. Dans le sang.


Réveilles-toi.. réveilles-toi.. RÉVEILLES-TOI !

Quand elle s'éveillait dans cette non-vie, elle peinait à se tirer hors de l'eau, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait dans l'eau, mais elle était trempée à présent, elle tâchait de se hisser rapidement sur la berge, curieusement, elle n'était pas gelée malgré que le printemps n'était pas encore là, juste la sensation d'être trempée était assez désagréable.

Elle n'arrivait pas à se souvenir de ce qu'elle faisait là, en réalité, c'était même le néant dans son esprit, tout s'était envolé, elle ignorait aussi combien de temps elle avait passé dans l'eau. Peut-être quelques minutes, peut-être quelques heures, peut-être le temps d'une éternité.. Elle entendait du bruit non loin, le court d'eau étant en réalité une large rivière qui était surplombée par des petites falaises. La source du bruit qu'elle avait entendu était probablement une scierie.

Mais très vite, elle entendit des pas se précipiter, vers elle, elle se redressait lentement, cherchant à comprendre ce qu'elle ressentait comme une envie irrésistible et souveraine. Elle avait faim, pas une faim comme lorsqu'on a une envie de sucré, un besoin vital comme celui qu'elle avait eu quand elle s'était tirée hors de l'eau.

L'homme d'un âge certain était accompagné d'une jument alezane aux crins blonds comme les blés, attelée pour tracter les troncs, elle se contentait de s'approcher, malgré les questions de l'homme qui lui demandait ce qu'elle faisait dans cet état et qui elle était.. La vérité était qu'elle ne s'en souvenait plus.. Elle entendait du bruit non loin, le court d'eau étant en réalité une large rivière qui était surplombée par des petites falaises.

Aphaïa.. Instinctivement, elle se dirigeait vers la tête du cheval, qui se trouvait étrangement nerveux en sa présence, elle jetait rapidement un coup d’œil au licol gravé.

Mais plus les secondes rallongeaient, plus sa faim se faisait grandissante, et elle n'eut pas d'autres choix de d'assouvir sa faim sur le malheureux, un bain de sang comme rite de renaissance. C'était l'heure pour elle de clore définitivement la page de son humanité.

Et à partir de ce moment une vie rude se dessinait devant elle, pavée de morts et de sang, mais comment aurait-elle pu faire autrement ? C'en était presque drôle quand on y repensait, un mot synonyme de lumière pour une vampire nouveau-né.

...

Il n'y avait rien d'étonnant à ce que son ancien 'sauveur' revienne la chercher, une fois qu'il en avait fini avec ses poursuivants, bien entendu lorsqu'il se présenta à elle, elle ne se souvenait plus de rien.. À aucun moment, elle se posait cette question, elle n'avait même pas conscience que ce qu'elle faisait était mauvais, elle ne se souvenait même pas d'avoir été humaine à un moment, juste qu'elle se sentait étrangement vide, et qu'elle avait une envie de sang incontrôlable, appréciant le goût du liquide qui s'écoulait dans sa gorge.

L'homme en face d'elle semblait plutôt satisfait, il semblait la connaître, mais comment aurait-elle pu en être sûre ? Sa mémoire était vide.. Mais elle préférait lui faire confiance.


Quel est le nom que tu t'es choisi ?
...
Aphaïa, c'est un choix intéressant.. Viens on rentre à la maison.


Et ainsi elle aurait pu le suivre, il avait prononcé le mot maison, elle mettait un certain temps à répondre, attendant qu'ils se mettent en marche, elle peinait à tenir en plus, elle avait beau vidé une vieil homme de son sang, la faim semblait encore présente. Elle sentait quelque chose vaciller en elle, puis se briser, peut-être était-ce son âme ?

Elle n'avait eu aucune pitié, elle n'avait même pas hésité après tout, elle ne se posait aucune question, ça avait juste été naturel, comme de respirer..


...

La suite des événements avait été un enchaînement de meurtres, du sang, toujours du sang, elle y avait pris véritablement goût, il n'y avait définitivement plus rien de l'enfant qu'elle était autrefois. Maintenant, elle devrait apprendre à se contrôler, elle se battait assez souvent avec celui qu'elle considérait comme son mentor, parfois, il ne leur en fallait pas beaucoup pour en venir aux mains, c'était un entraînement en quelque sorte, chaque conflit était régler par les mains, les deux ne lâchant jamais rien.

C'était l'âge de la belle vie, mais aussi la période où leur relation semblait plus ambiguë que jamais, on pouvait dire qu'ils s'appréciaient autant qu'ils se détestaient, en venant au mains pour le moindre prétexte, Aphaïa testait sans relâche l'autorité de son géniteur, et lui ne se laissait pas vraiment faire. D'autant plus qu'il devenait dangereux d'errer à l'extérieur, ils manquaient cruellement de discrétion pour des vampires.

Elle n'avait déjà plus vraiment le compte des années, mais une chose était sûre, c'était qu'ils ne tardèrent pas à se rendre au royaume vampirique, un voyage qui se passait sans trop d'encombres.

Aphaïa appréciait tout particulièrement les sous-terrains, malgré qu'ils soit sous terre, c'était en quelque sorte un terrain de jeux pour la jeune fille, même si elle était plutôt moquée par ses compatriotes, elle eut tout le loisir de s'amuser d'eux au cours des entraînements, elle voulait se perfectionner à l'épée et elle avait au moins l’œil et un certain talent pour déceler les faiblesses de ses ennemis. Certes même si elle n'avait pas la force, elle pouvait compter sur sa vitesse de frappe et son agilité, compensant largement ce qui lui faisait défaut.

Elle avait déjà plus d'un siècle d’existence dans le monde des ombres, et elle n'avait rien perdu si ce n'était qu'elle avait pris du plomb dans la cervelle, s'adaptant son aucun mal à la fameuse loi du plus fort, mais elle avait su garder son esprit plutôt enfantin.

...

Où est-ce que sont passées nos armes ?


Elle observait les deux hommes s'agiter dans tous les sens, alors qu'elle était pourtant très visible, accrochée à la rambarde la tête en bas, à quelques mètres du sol, les deux épées bien au frai dans sa main, ne tenant que part ses jambes, et quand enfin, ils la remarquaient, elle lâchait un éclat de rire amusé.

On commence quand ?
Le terrain d'entrainement n'est pas un endroit pour les mioches, espèce de renarde.
Je me débrouille à l'épée vous savez. Et puis s'il y a un combat à mener je veux me battre.


Bien entendu, elle-même avait déjà sa propre arme, quelques leçons, en réalité son géniteur prenait bien soin à ce que chaque journée soit un entraînement, il avait besoin d'une arme et il l'avait trouvé en la personne d'Aphaïa, elle devait apprendre à se faire respecter si elle voulait faire quelque chose de sa vie. L'éternité, c'est long vous comprenez.

C'est donc tout naturellement qu'elle descendit de son promontoire et lançait leurs armes aux deux hommes. Tirant sa propre épée et se mettant en garde, un sourire amusé aux lèvres. Les deux, eux, ne savaient pas très bien quoi faire, mais dans le doute, ils se battraient aussi.

Et elle s'autorisait même à les corriger sur leur position, juste pour voir leurs réactions, elle avait beaucoup de mal à contrôler sa langue acérée, repérant facilement les défauts de ses adversaires, elle avait l’œil. Pour elle, ce n'était rien de plus qu'un jeu malgré l'épée qu'elle avait en main, on pouvait presque la considérer comme une gamine malgré son esprit affuté, et comme tous les enfants, elle aimait gagner.

Les deux, eux, ne savaient pas très bien quoi faire, mais dans le doute, ils se battraient aussi. Quant à l'autre, individualiste, en voyant son confrère en difficulté préférait laisser tomber.


...

Les faucons qui ne chassent que pour eux


Elle s'était longuement entraînée, pendant de longues années, elle avait lentement gagné la confiance et le respect des siens, bon, elle avait encore droit à quelques remarques à cause de son air enfantin, mais son regard lui avait changé du tout au tout, elle avait acquis un regard aussi dur que l'acier, et une fidélité sans bornes à son royaume.

Il était donc tout naturel qu'elle fasse partie des vampires suivants Lorenz, non pas parce qu'elle l'admirait, mais uniquement pour servir son royaume, les années passées dans les sous-terrains l'avaient rendue amère.

Aphaïa avait fait couler le sang à de nombreuses reprises, comment les humains auraient-ils pu résister aux multiples assauts des vampires ? Cela aurait été surprenant, l'ère de la peur et de la nuit.

Elle savait que son géniteur avait tendance à assez peu s’intéresser au conflit, mais il n'eut guère le choix, pendant que sa gamine se faisait un petit nom. Ce qu'elle appréciait en lui autrefois était-ce qu'elle détestait aujourd'hui, leur relation était plus tumultueuse que jamais, la lâcheté de l'homme lui était insupportable.

...

Et il arriva ce qu'il devait arriver, elle provoqua elle-même le duel et ils se retrouvaient l'un en face de l'autre comme au premier jour, devant un certain nombre de spectateurs, elle les ignorait.

Elle se surprenait à ressentir un intense plaisir à cette confrontation, elle peinait même à tenir en place, faisant les cent pas, épée à la main. Le regard aussi noir que le sang qui coulait dans ses veines, c'était un adversaire de taille qu'elle avait en face d'elle, le premier à faire une erreur en paierait le prix.

Aphaïa avait pris longuement le temps d'observer l'homme se battre, il était plutôt lent pour un vampire, mais il frappait fort et portait une armure complète, mais sans casque et il ne se laisserait pas berner par sa danse. Elle devait donc rester prudemment à distance, il n'y aurait qu'une seule chance.

Mais l'homme n'était pas stupide pendant une bonne partie de leur affrontement, il la tenait à distance avec son épée. Elle était plus rapide et plus agile mais elle manquait de force et elle ne saurait parer son arme.

Elle l'obligeait à attaquer, à bouger, elle comptait bien l'épuiser, s'approchant de plus en plus, elle comptait l'épuiser tout simplement, plus il frappait dans le vide, plus elle approchait de son but, l'homme avait toujours manquer de sang-froid, elle pouvait donc aisément profiter de ce manque de patience à son avantage.

Aphaïa frappait deux fois, glissant sa lame entre deux plaques, visant le genou et une autre fois l’aisselle pour bloquer son bras et venant même lui infliger la cruelle humiliation en venant lui ordre le cou, plutôt sauvagement, la pire insulte qui soit.


Sang noir.
Elle crachait le sang qu'elle avait en bouche.
Et je gagne Louve, j'en aurais plus besoin que toi.


La jument noire en armure de fer noir qui était attachée à la lice relevait brusquement la tête, comme si elle comprenait ce qu'il se passait, essayant même de mordre la petite rousse quand elle la détachait, la bête était énorme par rapport à la jeune fille, une montagne ombrageuse de muscle et avec un caractère des plus mauvais.

La vampire grimpait sur sa monture sans demander son reste, l'animal n'appréciait pas, mais n'avait pas vraiment le choix, elle faisait un peu crevette sur le dos de la jument, mais qu'importe, elle s'éloignait au grand trot, ainsi, elle tournait définitivement la page de son géniteur.


...

Elle participait à de nombreuses rixes et se voyait confier des missions plus importantes, et finalement, elle s'entendait assez avec sa monture. Elles formaient un couple qu'on ne pouvait pas rater au milieu de la bataille, augmentant considérablement leurs victimes.

Puis il y eut le meurtre de Cymbor, qu'elle trouva un peu exagéré, et puis on ne demandait pas l'avis d'Aphaïa donc elle s'en moquait, il avait agi comme un ennemi et était mort en tant que tel.

Mais il y eut pire, il eut les Alayiens qui poussèrent les régiments vampiriques dans leurs derniers retranchements, pour la première fois, elle goûtait à une véritable défaite, mais ils pouvaient compter sur le prince pour tenir encore debout dans les plaines, elle en restait amère d'avoir été obligée de reculer face à de simples humains fanatiques..

Et enfin, il y eut la trêve, qu'elle n'approuvait pas, mais ils ne pouvaient pas continuer à se faire massacrer, et encore une fois, elle n'avait pas à discuter les ordres, alors elle se pliait à arrêter d'en vouloir à tout prix aux races inférieures. Mais le pire n'était pas là..

Puis il y eut les Bois Sombres, qui étaient bien plus proches du massacre que de l'idée que l'on se faisait d'une bataille, c'était bien la seule fois de sa vie où elle regrettait de se battre.. Elle n'eut même pas le temps de s'équiper convenablement, ni même de seller sa monture, grimpant à même l'armure de la jument noire qui piaffait d'impatience. Elle partait déjà avec un certain nombre d'erreurs..

Supérieurs en nombres, les alayiens auraient écrasés les maigres défenses, mais par chance du côté des défenseurs, il y avait un sacré morceau, un dragon. Elle commençait presque à apprécier ces bêtes là ! Même si le champ de bataille était à feu et à sang..

Elle fut bien rapidement descendue de sa monture, par un homme en armure lourde, équipé d'un marteau de guerre, déjà, elle n'était pas dans son avantage, elle fut obligée de sacrifier son bras pour porter le coup qui serait fatal à son adversaire. Jamais elle ne se souvenait d'avoir souffert à ce point, elle avait hurlé, elle s'en rappelait le reste son instinct l'avait gérer. Humiliée, elle fut obligée de se retirer, incapable de se battre.

Mais par chance cette boucherie finissait sur une victoire pour les Armandéens, mais elle n'avait pas le temps de s'en réjouir, elle devait se résoudre à guérir, étonnamment, elle eut toutes les difficultés du monde à pouvoir se servir de son bras, probablement à cause d'un enchantement ou d'un poison inconnu qui ralentissait grandement le venin. Elle ne trouvait son salut que dans un ensemble de plaques et anneaux métalliques surmontés de courroie en cuir pour pouvoir mouvoir son bras correctement.

Le fait de tolérer les alayiens qui avaient causés de multiples massacres sur leurs terres ? Une hérésie, une trahison même, la rébellion de Korentin se mettant lentement en marche, les vampires le rejoignant et ce jusqu'à la bataille de l'Aube Rouge.

La libération de Vraorg fut un brillant coup de poker, et pour la première fois de sa vie, elle s'inclinait pour un autre que son cher royaume, obligée de plier l'échine face à un adversaire contre lequel elle ne pouvait rien faire, comme la plupart de ses confrères vampires.. Certaine qu'il régnerait longtemps sur le monde.

Elle fut obligée d'accomplir certaines choses sans noms pour la voleur de cœur, comme tous ceux qui s'étaient inclinés. Mais la mort du dragon sonnait bien plus rapidement que ce qu'elle avait imaginé.

Lorenz fuyait, son ancien ennemi prenait les rênes des vampires, bien entendu, elle ne poursuivait pas le fuyard, elle n'était pas fidèle à sa personne, mais bien au royaume. Les dirigeants pouvaient bien se succéder ça ne changerait rien.

...

La paix lui permettait de s'enrichir un peu, même riche et en vie, il lui manquait quelque chose de très important, les batailles lui manquaient, elle se retrouvait comme une vieux vétéran de guerre reclus chez lui, mais elle n'arrêtait pas pour autant de s’entraîner.

Elle ne s'était jamais sentie aussi seule que lorsque la paix est tombée, elle avait l'impression qu'il lui manquait une partie d'elle-même, elle n'était pas devenue capitaine pour moisir chez-elle en compagnie de ses servants. Mais elle avait au moins appris à tolérer les autres races, même si la colère et la haine restaient de mise.

Et la voilà qui se retrouvait allongée dans une grotte à penser à des choses pareilles. À penser à ce qu'elle deviendrait maintenant que la paix était enfin atteignable.

Tout va bien Aph.
Elle écoutait l'écho se reproduire presque à l'infini.





Liens


Soran Makhaïra - Son géniteur vampirique et longtemps amant, la seule personne qu'elle considère comme étant de sa famille, elle ne supporte pas qu'il ne respecte pas son autorité, elle l'a battu en combat singulier et l'a humilié publiquement.

Keziah Soen - Nouveau prince, elle ne se statue pas encore dessus mais nul doute qu'elle le suivra comme ses pairs, comme elle l'a toujours fait.

Kyne Marchevent - Formant un véritable duo avec le prince, elle demeure plutôt curieuse sur ce couple, ayant hâte de voir ce qu'ils pourront faire pour leur peuple.




Derrière l'écran

Petite présentation : CF Sinestra Azura

Rythme rp : J'ai compris le principe du rythme rapide.
Particularités rp : Réponses rapides.

Comment avez vous découvert le forum ? : J'y étais déjà.

Avez vous signé le règlement ? : (Clic!)





Dernière édition par Aphaïa Makhaïra le Mar 29 Nov 2016 - 9:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphaïa Makhaïra
Aphaïa Makhaïra
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Aphaïa Makhaïra - Terminé. Left_bar_bleue6/10Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 2

Capitaine dans l'armée

Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty
MessageSujet: Re: Aphaïa Makhaïra - Terminé. Aphaïa Makhaïra - Terminé. Icon_minitimeLun 28 Nov 2016 - 21:37

Fiche enfin terminée. o/


Aphaïa Makhaïra - Terminé. Bunny_09

Pacifique :Narration : #A2B5BF | Dialogues : #375D81 / P.Dial : #183152 | Pensées : #ABC8E2
Belliqueuse :Narration : #9E8479 | Dialogues : #B9121B / P.Dial : #895959 | Pensées : #E70739
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
Orfraie Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Aphaïa Makhaïra - Terminé. Left_bar_bleue6/10Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty
MessageSujet: Re: Aphaïa Makhaïra - Terminé. Aphaïa Makhaïra - Terminé. Icon_minitimeMar 29 Nov 2016 - 3:41

Re-bienvenue ! C'est moi qui vais m'occuper de ta fiche ! Sans plus attendre, allons y !

Identité : Rien à redire.

Équipement et magie : Rien à redire.

Description physique :

Citation :
Elle est d’ailleurs incapable de se servir de sa main droite au combat à l’épée, cette dernière est constamment dissimulée derrière un gant de cuir noir.

Citation :
Sur le haut, sa cuisse gauche se trouve une large courroie de cuir noir sur lequel est attaché le fourreau de sa dague, qu’elle peut sans problème manier en même temps que son épée avec sa main droite. Pratiquement caché aux yeux de tous. Au cas où..

→ L'arme n'est pas la même, mais pour un vampire le poid ne signifie pas grand chose du fait de leur force extraordinaire. Si elle ne peut pas manier son épée de la main droite à cause d'une blessure, ce sera la même chose pour la dague.


Description mentale : Rien à redire.

Histoire :

Citation :
Aphaïa appréciait tout particulièrement la cité vampirique, malgré qu'elle soit sous terre

→ Il n'y a pas de cité à l'époque, juste des souterrains.

Citation :
Le fait de tolérer les alayiens qui avaient causés de multiples massacres sur leurs terres ? Une hérésie, une trahison même, mais encore une fois les affaires des grands de ce monde n'avaient pas à être discutées. Elle restait fidèle à son royaume et ne participait donc pas à la rébellion.

→ Lorenz et les Vampires ont été alliés de la Rebellion de Korentin jusqu'à la bataille de l'Aube Rouge. Ils ont trahi les Rebelles au cours de celle-ci.

Caractéristiques :

Agilité : Passe le à "Bon"
Armes d'hast : Tu n'en fais pas mention dans ton histoire, il faudra passer cela à "aucun niveau".
Reflexe: Moyen, du fait de son handicape.


Tu as 4 jours pour effectuer les modifications. N'hésites pas à me MP si tu as des questions. Smile





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphaïa Makhaïra
Aphaïa Makhaïra
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Aphaïa Makhaïra - Terminé. Left_bar_bleue6/10Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 2

Capitaine dans l'armée

Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty
MessageSujet: Re: Aphaïa Makhaïra - Terminé. Aphaïa Makhaïra - Terminé. Icon_minitimeMar 29 Nov 2016 - 9:25

Bonjour, ambre

J'ai tout corriger.


Aphaïa Makhaïra - Terminé. Bunny_09

Pacifique :Narration : #A2B5BF | Dialogues : #375D81 / P.Dial : #183152 | Pensées : #ABC8E2
Belliqueuse :Narration : #9E8479 | Dialogues : #B9121B / P.Dial : #895959 | Pensées : #E70739
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
Orfraie Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Aphaïa Makhaïra - Terminé. Left_bar_bleue6/10Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty
MessageSujet: Re: Aphaïa Makhaïra - Terminé. Aphaïa Makhaïra - Terminé. Icon_minitimeMar 29 Nov 2016 - 20:37

dragon

Sois la bienvenue sur tes terres, fille d'Armanda.
Tu es née avec une puissance magique innée de correct et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau correct Tu as d'ailleurs été choisi(e) par le totem du chat dont tu as atteint le niveau 1.

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu as aussi un profil Neutre tendance maléfique qui pourra évoluer en jeu sur demande.

Pour tenir l'état de tes aventures à jour, tu possèdes une fiche de suivi de personnage qui se trouve en ce lieu. Tu peux y ajouter tes liens, ton inventaire, ton histoire personnelle et ce que tu souhaiteras. Tu peux aussi adresser tes questions ici.


image





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Aphaïa Makhaïra - Terminé. Empty
MessageSujet: Re: Aphaïa Makhaïra - Terminé. Aphaïa Makhaïra - Terminé. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Aphaïa Makhaïra - Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Astoria Greengrass (terminé)
» Logan Alias Wolverine [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-