Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez

Astrea Ataliel - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Astrea Ataliel
Astrea Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Astrea Ataliel - Terminée Left_bar_bleue6/10Astrea Ataliel - Terminée Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 0


Astrea Ataliel - Terminée Empty
MessageSujet: Astrea Ataliel - Terminée Astrea Ataliel - Terminée Icon_minitimeMar 25 Oct 2016 - 3:19




Identité

  • Race : Elfe
  • Nom : Ataliel
  • Prénom : Astrea
  • Surnom :
  • Date de naissance : 25 Décembre 1200 de l’âge d’argent
  • Age réel : 560 ans
  • Age vampirique :
  • Lieu de naissance : Royaume Elfique
  • Lieu de vie : Aldaria
  • Rang social : Noble
  • Poste/emploi : Conseillère
Caractéristiques (Clic!)


Physique :

  • Force physique : Faible
  • Agilité : Moyenne
  • Furtivité : Moyenne
  • Réflexes : Moyens
  • Endurance : Très Faible
  • Résistance : Moyenne
  • Beauté : Maître

Mental :

  • Force mentale : Moyenne
  • Patience/self contrôle : Moyen
  • Perception : Très Faible
  • Intelligence : Très Bonne
  • Prestance/charisme : Très Bonne
  • Mémoire : Bonne

Combat :

  • Epée : Aucun Niveau
  • Dague et poignards : Aucun Niveau
  • Armes d'hast : Aucun Niveau
  • Armes contondantes : Aucun Niveau
  • Hache : Aucun Niveau
  • Faux : Aucun Niveau
  • Fouet : Moyen (Chaînes)
  • Art du lancer : Aucun Niveau
  • Art de la parade : Aucun Niveau
  • Arc : Aucun Niveau
  • Arbalète : Aucun Niveau
  • Mains nues/pugilat : Aucun Niveau
  • Equitation : Bon
  • Dressage : Moyen



Equipement et magie

  • Arme principale : - Sa magie et sa maîtrise des mots
    - Regalia : Longue chaîne retenue à des bagues et entourée autour de son bras qu'elle utilise pour emprisonner ses adversaires (Enchantement : Résistance : Enchâssée dans un bijou ou une armure, elle lui donne la propriété de monter la résistance du personnage d'un rang. Dans une arme elle la rend totalement incassable (mais pas plus tranchante pour autant)).

  • Autres objets : - Des habits fins de facture elfique


  • Style de magie principal : Elfique

  • Arrogance : Faible
  • Gentillesse : Très Bonne





Description physique


Pour une elfe de son âge, Astrea fait jeune, très jeune, et ses 1m60 – 50 kg n'aident pas vraiment à rattraper le tableau. Déjà bien plus petite que la plupart des elfes, elle a aussi le teint assez pâle, et peu de traits de visage, ce qui lui donne un réel aspect enfantin. Et pourtant elle ne se sent pas inférieure à la moyenne, n'hésitant pas à être maternelle envers des elfes plus jeunes, mais qui font bien 30 centimètres de plus qu'elle.
Concernant sa physionomie, elle est une jeune elfe de faible constitution, ne se souciant que peu du développement de son corps tant qu'il peut lui permettre de se déplacer et d'effectuer les taches du quotidien. Mais cela n’empêche pas son corps d'être bien proportionné, au grand plaisir de ces messieurs, et au grand damne de la pauvre elfe. Si autant elle n'a aucune difficulté à assumer sa petite taille et son corps fragile, elle en a beaucoup plus avec les courbes de son corps qui attirent les regards.
Si nous étudions le petit être plus en détail, nous pouvons être captivé par la finesse de ses traits et la douceur de sa peau. Son nez, petit et fin, est bien placé au milieu de son visage, allant magnifiquement avec ses yeux gris-bleu qui scintillent devant toutes les merveilles de ce monde, et sa bouche fine, ses lèvres douces, qui laissent parfois échapper quelques propos que ne devrait pas tenir une elfe à l'air si docile. Son visage à la disposition harmonieuse est sobrement encadré par sa chevelure blonde, des cheveux si fin et soyeux qui agrémentent un peu plus son aspect doux et adorable, des cheveux dont dépassent deux magnifiques oreilles d'elfe lui donnant un aspect attentif, contrastant fortement avec sa véritable nature.
Et pour mettre en valeur les courbes de ce corps si bien pourvu, la jeune elfe porte toujours du tissu fin sur elle, détestant se sentir restreinte par des vêtements. Ce qui bien sûr ne l'aide pas à passer inaperçue, la poussant dans un petit désespoir, persuadée de ne jamais trouver le bon compromis entre la simplicité et le confort. Elle agrémente bien sûr son apparence par une démarche noble et des manières fortement quintessenciées, tout du moins en public.


Description mentale


Il est difficile de passer à côté du caractère si spécifique d'Astrea. Le personnage en lui même est en effet extrêmement paradoxal. L'elfe est capable d'établir de grandes stratégie militaires, ou de déjouer le flot subtil des mots d'un politicien, mais... encore faut-il qu'elle le veuille. Car au naturel, elle est une personne extrêmement simple, qui refuse de se donner la peine de réfléchir, et qui gâche ses capacités en s'enfermant dans une niaiserie et une légèreté ayant tendance à forcement agacer les personnes connaissant ses véritables capacités. Bien sûr il ne viendrait pas à l'idée d'une personne la côtoyant dans son espace de travail qu'elle puisse se comporter d'une manière infantile, elle tient beaucoup à son image et s'efforce à ne montrer que la bonne partie de sa personnalité aux personnes avec qui elle travaille, ou dont elle veut s'attirer les faveurs. Il est donc très déstabilisant de côtoyer cette elfe, qui peut passer de la sottise de l'enfant au discernement d'un sage et à la douceur d'une mère en un claquement de doigt.
Toute elfe qu'elle est, elle a une profonde affection pour la nature qui l'entoure, le calme d'une plaine verdoyante, la résistance des arbres dans la tempête, la force d'une mer déchaînée, la beauté de ce ciel qui paraît infini, de ses blancs nuages et de ses étoiles scintillantes. Au premier abord nous pouvons donc résumer Astrea en une seule phrase : « Une chose mignonne et ravissante qui aime les choses mignonnes et ravissantes. ». Mais elle n'en reste pas moins une personne susceptible et rancunière, bien qu'elle cache cela derrière des paroles mielleuses et des petits sourires.
Après tout pour Astrea ce qui compte ce ne sont pas les intentions mais les faits, et elle considère qu'aider quelqu'un par égoïsme ou par pure bonté d'âme signifie exactement la même chose. Elle est une personne d'une bonté exacerbée pour son prochain, mais ce n'est pas sans mal, et elle se force souvent à se montrer courtoise ou patience, quand son esprit lui hurle de passer à autre chose. Et bien sûr un personnage aussi controversé attire des sentiments qui sont des plus extrêmes, il est bien difficile de ne rien ressentir pour la petite elfe, elle est proprement idolâtrée par beaucoup mais profondément haïe par d'autres, ce qui ne l'atteint que très peu, en vérité. Les seuls jugements de valeur sur elle même que la petite chose respecte sont le sien et, depuis quelques temps, celui de Christan Weren.
Et concernant Christan, il fait parti des personnes devant lesquelles l'elfette se laisse aller. Elle est capable de fondre en larme à la moindre petite chose, et ne réfléchit pas vraiment avant d'agir. Il n'est pas rare de croiser Astrea au sol, en larme, car elle à trébuché sur une marche alors qu'elle aurait eu milles et unes façon d'empêcher sa chute. La petite est donc plus connue par le peuple comme une enfant sensible que comme une véritable stratège guerrière, mais l'avis du plus grand nombre n'est pas nécessairement toujours le bon.




Histoire


1200 :

Le ciel était clair, la forêt était calme, et une douce brise soufflait sur Armanda. Mais malgré ces conditions pour le moins naturelles le peuple elfique était en liesse, un enfant était né. Une petite elfe, fille de Dimrost Ataliel et Rathlóriel Elwing, dont les parents ne cessaient de remercier les esprits de leur avoir offert cette chance. De grandes festivités suivirent, et un nom se transmettait à travers tout le monde, celui d'Astrea Ataliel.

1200 – 1400 :

Pendant le premier siècle de sa vie, la petite Astrea connu un bonheur absolu. Ses parents étaient aimants et doux, son père se voulait pourtant strict dans son apprentissage, mais la jeune elfette avait tant de facilité à comprendre et à retenir tout ce qu'on lui enseignait que ce dernier se résolu à lui accorder plus de temps en tant que père, et moins de temps en tant qu'instructeur, ce fut sûrement la décision qui toucha le plus la jeune Ataliel.

Elle apprit bien vite à se faire aimer de tout le monde, par son côté innocent et espiègle. En effet, la petite s'intéressait à tout, elle voulait tout apprendre, tout savoir, tout connaître, tout comprendre, l’acharnement dont elle faisait preuve amusait beaucoup la plupart de ses instructeurs autant qu'il les rendait fiers.
Elle apprit assez tôt à maîtriser la magie, toute fier d'arriver à faire se mouvoir son premier maillon de chaîne, elle prit d'ailleurs cette chaîne en affection, et décida de la garder avec elle, en souvenir. Elle était peu intéressée par la maîtrise des armes, et préféra de loin se concentrer sur la magie et la politique. Elle excellait à détruire point par point les arguments de ses adversaires, et se fit vite une petite réputation.
L'on voulu la marier, mais elle s'y refusa fermement, considérant qu'elle choisirait elle même quand, et avec qui se marier. Les grands discours qu'elle fit à ce sujet attisèrent le respects de certains, et le dédain d'autres, mais elle s'en moquait bien. Astrea était bien décider à être et à rester la maîtresse de sa propre vie. Mais la violente tentative de certain de la forcer à ce mariage l'avait profondément déstabilisée. Ainsi germèrent les graines du dédain de la petite elfe envers les us et coutumes de sa propre race.

1400 – 1580 :

C'était une belle journée pour le moins habituelle qui commençait pour le domaine elfique, au détail près qu'une elfe avait prit une résolution importante, elle voulait sortir pour voir le monde. Ainsi Astrea prit la décision de voyager, ce qui ne plut guère à ses parents, mais elle se considérait assez grande pour prendre ce genre de décision elle même, et sorti du domaine sans demander son reste. Ses parents allaient lui en vouloir, mais ce ne serait ni la première, ni la dernière fois se disait-elle.

...Ni la dernière fois, n'est-ce pas ? La jeune elfe se dit qu'elle avait peut être parlé un peu trop vite quand elle tomba sur ce groupe de brigands, ils étaient bien trop nombreux et bien trop entraînés pour une petite elfe qui avait voué sa vie à la parlotte plutôt qu'au combat. Elle n'essaya même pas de résister, laissant seulement ses larmes couler le long de ses joues quand ils l'emmenèrent encore plus loin de chez elle. Elle fut vendue à un homme qui paraissait peu recommandable, mais relativement riche, elle se rassura en se disant qu'au moins avec une telle somme, ils n'auraient plus besoin de continuer leurs activités malsaines. C'était son sacrifice pour la vie de nombreuses autres, se disait-elle. Elle fut enfermée dans une salle pendant longtemps, elle avait même perdu la notion du temps. Une salle relativement confortable, avec de quoi boire, de quoi manger, mais sans la lumière du jour pour la rassurer, quelques hommes qui l'avaient capturée avaient été engagés pour s'assurer qu'elle ne s'échappe pas. Elle passa ce temps à imaginer toutes les horreurs que l'on allait lui faire subir, ah si seulement elle avait docilement écouté ses parents, s'était marié, et avait vécu une vie simple, mais non, il avait fallu qu'elle prenne ses décisions comme une grande, et le monde le lui faisait amèrement regretter.

La porte s'ouvrit enfin, avec violence, une silhouette se dessinant au clair de lune. Alors c'était la nuit hein ? Elle était au moins heureuse de pouvoir se situer dans le temps, un des seuls plaisirs qu'elle avait eu. Résignée, elle écouta seulement les pas de la personne qui s'approchait d'elle inéluctablement, accompagnés d'un cliquetis métallique. Elle releva doucement la tête, se demandant d'où pouvait bien venir ce bruit, et aperçu un homme d'une trentaine d'année, un regard dur sur le visage, et deux sortes de dagues à la main, maculées de sang. Elle n'eut même pas peur, ne se demandant même pas ce que cette personne venait faire ici, si elle devait mourir, c'est que l'on en avait décidé ainsi. Mais sa chair ne ressenti jamais le contact froid des lames, la jeune elfe put seulement percevoir quelques mots. Ces quelques mots qui étaient pourtant prononcés de façon si abrupte, sonnèrent comme des clochettes aux oreilles de l'elfette. « Tu es libre maintenant. ». Libre ? Comment cela libre ? Que se passait-il là dehors ? Poussait par sa grande curiosité qui venait de lui revenir, Astrea suivit l'homme qui était en train de sortir de la salle, ils rejoignirent la grande salle principale qu'elle avait pu apercevoir en arrivant, non sans passer au milieu de plusieurs cadavres.

Elle était là, entourée d'un petit groupe de six personnes qui la regardait sans émotions dans leurs yeux. En face d'elle, la raison de sa captivité, l'homme qui l'avait achetée. Un homme assez vieux, d'une quarantaine d'année, avec quelques kilos en trop et une petite déformation de la mâchoire, ce qui le rendait totalement repoussant aux yeux d'une elfe. Astrea avait toujours eu son petit crédo « Ce ne sont pas les intentions, mais les faits qui comptent, uniquement les faits », mais ses propres paroles sonnaient bien fausses devant l'homme qui aurait pu devenir sa raison de mourir. Elle jeta un regard emplie de dédain à ce petit animal fragile qui jetait des complaintes sans trop y croire, comment un simple humain avait pu imaginer qu'elle lui appartiendrait un jour ? Elle déroula lentement la chaîne qui était enroulée autour de son bras, cette chaîne qu'elle avait tant aimé. Elle fit lentement glisser le métal le long du coup de sa victime, et resserra peu à peu son étreinte, jusqu'à entendre ce petit son significatif qui signifiait que l'humain venait de passer de vie à trépas. Décidément ces créatures étaient bien faible, mais elle ne devait pas faire de généralité, elle jeta un regard vers la personne qui l'avait sorti de cette horrible pièce, lui aussi était un humain.

Suite à cette journée, la jeune femme rejoint un groupe d'une vingtaine de personnes, qui devenait peu à peu de plus en plus influent. Un nom ? Ils n'en avaient pas besoin, ils n'agissaient pour le compte de personne. Certaines personnes méritaient de mourir, et elles mourraient, c'était tout ce qui importait aux yeux de ce petit groupe aux idées bien peu communes. Astrea se rendait peu sur le terrain, elle préférait de loin établir les stratégies, récolter les informations et analyser les cibles. Elle passa une bonne centaine d'année dans ce groupe, et malgré l'absence de hiérarchie, elle parvint à se faire un nom aux yeux des centaines d'adeptes qui formaient maintenant la petite caste. Elle passa les plus belles années de sa vie, elle avait l'impression d'agir pour le bien du monde, elle pouvait enfin suivre ses propres idéaux sans être soumise à des traditions et à des lois, elle pouvait discuter ce qui ne lui plaisait pas, donner son avis. Mais comme toutes les bonnes choses, celle ci eu une fin.

Assassinés, tous. Pas massacrés non, ce ne fut pas une vengeance ou une agression. Mais quand Astrea rentra d'une mission de reconnaissance, elle ne put que contempler les cadavres de ses camarades. L'attaque avait été millimétrée, certainement par un stratège hors norme, ils avaient l'air de s'être à peine défendu. L'on aurait pu dire que cela aurait pu être pire, qu'elle aurait pu être présente et mourir, ou assister au massacre de ses camarades. Mais non, pour elle, ce qu'elle venait de vivre était bien pire, elle n'avait rien pu faire, elle avait était impuissante. Elle était passé du bonheur et de la liesse au vide le plus pur et le plus insensé. Le nom des assassins ? Elle le connaissait assez bien, assez bien pour savoir qu'elle ne pouvait rien pour venger ses camarades. Et de toute manière elle n'avait aucune raison de les venger, les choses en avait voulu ainsi. C'était tout, c'était simple, c'était bête, et c'était atrocement cruel. Ils n'avaient pas été assez prudents, et une quelconque avait du vouloir se venger. Elle avait entendu parler de ces personnes, au service de l'argent et du travail bien fait, « Le Souffle » si elle se souvenait bien de leur nom. Un petit groupe comme le sien n'aurait jamais pu résister à un de leurs assauts, mais si une tierce personne avait été laissée en vie alors qu'elle aurait pu entamer une telle contre mesure, c'était de la faute d'Astrea et uniquement sa faute, c'était elle qui avait organisé tous les meurtres depuis les cents dernières années.

1580 – 1750 :

Astrea n'avait plus aucune raison de vivre par elle même, elle avait tout perdu, ou plutôt, elle n'avait jamais rien eu. Il n'y avait qu'un mot pour décrire sa vie jusqu'à cet instant : « Absurde ». Qu'avait-elle accompli en plus de trois cents ans ? Strictement et absolument rien, elle se sentait vide, elle n'avait goût à rien. Elle décida donc de vivre pour les autres, elle passa ainsi plus d'une centaine d'années de sa vie à traverser le continent, accumulant du savoir et aidant les personnes les plus démunies. Elle se fit donc une petite réputation, une petite elfe qui arrivait dans votre misérable vie, vous aider à retrouver un semblant de sûreté, et disparaissait l'instant d'après.

Peu à peu, Astrea se mit à retrouver un semblant de joie de vivre, mais ce n'était pas le pur bonheur de liberté qu'elle avait connue, au contraire, elle se sentait enchaînée à ce devoir. Quelle ironie, les chaînes avaient vraiment une grande importance dans sa vie, aussi décida d'elle d'apprendre à s'en servir comme d'une arme pour immobiliser un quelconque adversaire trop réticent au pacifisme. Ses pas la guidèrent peu à peu vers Aldaria, où elle choisit de résider quelques temps.

1750 – 1760 :

L'an 1750 et le retour des dragons, ce fut une très bonne surprise pour Astrea qui afficha pour la première fois depuis longtemps un sourire sincère, mais la sortie des vampires fut cependant un poids sur la balance, qui la replongea dans la tristesse. Elle soupira de désespoir, ces conflits ne se termineraient donc jamais ? Et bien elle allait aider à y mettre un terme plus rapidement. Elle privilégia tout de même l'aide aux civils, qui étaient des cibles faciles, et essaya d'apporter son soutien sur le plan tactique et stratégique, sachant qu'elle n'avait aucune chance face à un vampire avec son petit corps frêle. Cela lui paraissait tellement simple, presque inné, des centaines de déroulements de conflits défilés dans son esprit, elle n'avait qu'à choisir le plus approprié.

L'attaque des alayiens fut déjà un choc pour la jeune elfe, s'y ajouta la nouvelle de la disparition de la forêt qui lui tenait tant à cœur par le passé. Mais ce qui la cloua sur place quelques temps plus tard, ce fut la proposition de trêve. Du dégoût ? Oh non loin de là, Astrea était profondément ravie, cette nouvelle allait dans son sens, peu importaient les alliés tant qu'ils faisaient un travail exemplaire. Elle ne changea pas sa manière de faire pour autant, privilégiant les civils et l'aspect stratégique, elle avait passé tant d'années à organiser des combats, mais rien qui aurait pu prendre une telle ampleur, cela en était presque excitant. Mais malgré cette excitation elle ne prit pas part à la rébellion, elle prit ses distances avec la guerre, se cachant comme elle le pouvait.

Cependant elle redoubla d'efforts à l'arrivée de Vraorg, elle s'investit cœur et âme dans le protectorat en tant que stratège, bien décidée à mettre un terme à ce conflit le plus vite possible. Pourtant ce ne fut pas au goût dudit Protectorat, mais lorsqu'elle devina à la perfection plusieurs déroulements de conflits, son avis commença à prendre du poids sur la balance. Elle n'avait cependant aucune allégeance, elle dispensait ses conseils à qui voulait bien les entendre. Mais pour elle les ennuis étaient bien loin d'être terminés.

Le sauvetage des évadés de Morneflammes, elle avait été impatiente d'y participer, arrivait enfin un domaine dans lequel elle se sentait à l'aise. Mais la petite sortie en pleine théocratie ne fut pas encore une très bonne surprise pour la petite elfe, et se faire surprendre à aider des gens à rejoindre le Protectorat ne jouait pas vraiment en sa faveur. Prise à partie par un petit groupe, de mauvais souvenirs lui revinrent à l'esprit, elle fut frappée, battue comme un animal, reculant comme elle le pouvait avant de ne plus le pouvoir. Elle était acculée contre ce mur qui lui semblait si froid, et un homme se rapprochait d'elle dangereusement, elle senti l'une de ses mains se plaquer sur sa gorge pendant que l'autre parcourait ses courbes, décidément elle n'avait aucune chance à ce niveau là. Elle était presque résignée, jetant un simple regard de dégoût aux cinq hommes qui se tenaient devant elle, ses larmes coulant sans qu'elle ne puisse rien y faire.

Un bruit sourd se fit entendre, on frappait quelque chose sur le sol, et une voix bien peu accueillante résonna, celle d'un homme de forte carrure à ne pas en douter, le chef de ce petit groupe ? Ce n'était pas le cas, en tout cas c'est ce qu'elle se dit quand elle entendit un bruit de chair fendue et un hurlement atroce. En quelques temps, le petite elfe fut couverte du sang de ses agresseurs, un homme imposant, portant une armure lourde et brandissant une énorme hache se tenait devant elle, il sembla réfléchir quelques instants. Astrea était à genoux, en larmes, elle ne comprenait plus rien, elle ne voulait pas comprendre. L'homme ordonna qu'on la soigne et lui dit négligemment qu'ils étaient des Protégés, et qu'elle pouvait les suivre pour retourner au Protectorat. Elle se mit à trottiner derrière lui, murmurant un faible « Merci » auquel il répondit un abrupt « Remercie moi quand tu sera vraiment sortit d'affaire. ».

Elle rencontra ensuite Luna Duruisseau audit Protectorat, la petite l'avait croisé par hasard pendant une de ses phases de réflexion. Elle se prit l'envie de discuter un peu du déroulement du conflit avec cette dernière, qui lui paraissait particulièrement sympathique. Luna et elle avaient à peu près le même avis, cette guerre devait cesser, et le plus vite possible. Elle se quittèrent quelques temps plus tard, la jeune femme laissant une impression très positive à l'elfette.

La dernière ligne droite était devant elle, cela serait sûrement la plus difficile. La Bataille de Sandur fut une terrible boucherie, qui se termina sur la défaite de Vraorg. La petite elfe était soulagée, peut être qu'enfin ces conflits allaient cesser, elle allait peut être pouvoir avoir une vie normale ? En tout cas elle allait tout faire pour. Mais les temps lui étaient difficilement favorables, les esprits avaient disparu, et elle se sentait vide et triste. Pourquoi le monde s'acharnait-il dans cette destruction absurde ? Pourquoi devait-elle subir dans de souffrance sans en comprendre les raisons ? Elle avait l'impression que le monde avait décidé de sa douleur. Elle eu vraiment du mal à trouver sa place dans ce nouveau monde en paix. Elle vaquait à quelques occupations, tentant comme à son habitude d'aider certaines personnes qui en avait assurément moins besoin qu'elle. Restant à Aldaria, ville à laquelle elle s'était maintenant attaché.

1760 :


Deux années avaient passé, et quelques information rendirent sa vie un peu moins morne. Elle fut tout d'abord très heureuse d'apprendre la nomination de son amie Luna en tant que régente d'Aldaria, elle savait qu'elle pouvait avoir confiance en elle. Mais elle fut encore plus étonnée quand elle fut mandée par cette dernière. Une certaine elfe qui lui aurait semblé être de bons conseils de par son passif et ses petits exploit pendant la domination de Vraorg. Vu qu'il était une dévouée servante du bien et de la paix, et qui allait bientôt recevoir l'insigne honneur de se voir proposer un poste de conseillère à ses côtés. La petite elfette eu un moment d'absence, abasourdie, puis les larmes commencèrent à lui monter aux yeux. Elle secoua la tête, non, elle ne pouvait pas se permettre de montrer une faiblesse maintenant. Mais alors, elle allait enfin être utile ? Quelqu'un aurait enfin besoin d'elle ? Sa vie aurait enfin un sens ? Elle avait encore du mal à y croire. Bien sûr qu'elle acceptait, la question ne se posait même pas. Une fois de retour chez elle, la petite elfe pleura toutes les larmes de son corps, incapable de se contenir. Avait-elle vraiment le droit au bonheur maintenant ? Avait-elle vraiment le droit à la paix ? Elle ne le savait pas, mais ce qu'elle savait, c'est qu'elle n'avait jamais été aussi heureuse.

Elle recroisa aussi, finalement, l'homme qui l'avait sauvée d'un destin peu enviable. Alors c'était un Alayien ? Cela ne changeait rien après tout, elle avait eu à s'opposer aux décisions des elfes, à théoriser des assassinats d'humains, à planifier des attaques contre des vampires, des alayiens, puis des théocrates. Aucun de ces peuples n'était coupable, et si un seul de leur représentant valait le coup, il aurait été bien dommage de ne pas le côtoyer. Il avait la réputation d'être cassant, mais il avait plutôt l'air de ne pas savoir sur quel pied danser devant cette petite elfe qui était émerveillée à chaque fois qu'elle le voyait. Il resta cependant professionnel, se montrant un camarade de travail d'une efficacité remarquable. Leurs retrouvailles furent cependant assez étranges, Astrea reconnaissant Christan au détour d'un couloir, avait tenté de courir vers lui en l'appelant, fixant son regard sur lui. Le fixant bien trop vu qu'elle ne remarqua pas la marche qui était juste devant elle et s'étala sur le sol à un mètre de l'alayien, se redressant les yeux embués de larmes. Il s'était approchait d'elle après quelques instants de silence, l'aidant à se relever et lui demandant, d'un air visiblement surpris, pourquoi elle pleurait et ce qu'elle fichait ici. Inventant rapidement une excuse pour ses larmes, elle lui répondit qu'elle était heureuse de recroiser l'homme qui l'avait sauvée des théocrates, et lui expliqua qu'elle travaillait maintenant comme conseillère pour Aldaria. Il la regarda un moment, incrédule, avant de demander d'une voix presque solennelle « Sérieusement ? ». Auquel il reçu un « Bien sûr ! » d'une elfette faisant une petite moue vexée, elle n'avait pas l'air d'en avoir les capacités ? Il allait voir ce qu'il allait voir ! Il resta encore silencieux pendant quelques instants « Je vois. Conseillère en quoi ? » demanda-t-il d'un ton visiblement pensif. « Je fais dans la théorie des conflits, je me débrouille aussi en relationnel inter-empires ! » répondit-elle d'un ton fier. « La régente doit avoir ses raisons. Je suppose que nous ferions mieux du coup d'être en terme cordiaux vu que nous serons amenés à travailler ensemble ? » dit-il après quelques secondes. Décidément l'Alayien avait l'air fortement mal à l'aise, il mettait du temps à trouver ses mots. La petite Astrea hocha de la tête, heureuse d'entendre qu'elle pourrait le revoir, et s'excusa ensuite de devoir interrompre les retrouvailles, mais elle était déjà presque en retard, elle reprit donc sa course en direction de son objectif, non sans rechuter encore une fois à la prochaine marche qui se présentait à elle.

Les temps de paix étant revenus, la petite elfe avait pu reprendre une vie tranquille, se dévouant à son travail et aux personnes dans le besoin, il paraîtrait que l'on peut toujours la voir arriver dans notre vie quand tout semble perdu, pour nous aider à remonter la pente. Ayant retrouvé la stabilité qu'elle n'avait plus connue pendant trois siècles, ses yeux commencent doucement à scintiller de joie de vivre, et son visage reprend des couleurs.




Liens


Dimrost Ataliel : Son père, elle ne l'a jamais revu, elle ne sait même pas si il est encore vivant.

Rathlóriel Elwing : Sa mère, elle ne l'a jamais revue, elle ne sait même pas si elle est encore vivante.

Orfraie Ataliel : Sa cousine, elle l'aimait beaucoup quand elle était plus jeune. Elle l'a retrouvée il y a de cela quelques années au Protectorat. Elle a entretenu des relations cordiales avec elle, jusqu'à ce qu'elle retrouve la mémoire. Elles ont ensuite réussi à reformer un lien, elle l'aime beaucoup et lui voue un profond respect.

Christan Weren : Son sauveur, elle lui voue une adoration quasi-aveugle. Elle lui a donné le doux surnom de « Papa »

Luna Duruisseau : Son amie et régente, elle lui voue un respect et une confiance profondes.

Amaury Ataliel : Son cousin

Elenya Ataliel : Sa cousine





Derrière l'écran

Petite présentation : Confer Alteria

Rythme rp : Avez vous bien comprit le rythme rapide d'Armanda ? Confer Alteria(Clic!)

Particularités rp : Confer Alteria

Comment avez vous découvert le forum ? : Confer Alteria

Avez vous signé le règlement ? : (Clic!) Oui !





Dernière édition par Astrea Ataliel le Mer 26 Oct 2016 - 1:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
Orfraie Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Astrea Ataliel - Terminée Left_bar_bleue6/10Astrea Ataliel - Terminée Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

Astrea Ataliel - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Astrea Ataliel - Terminée Astrea Ataliel - Terminée Icon_minitimeMar 25 Oct 2016 - 4:33

Bonsoir coucou C'est moi (et Luna) qui vais m'occuper de ta fiche, n'hésites donc pas à me contacter si tu as des questions. Sans plus tarder, commençons !

Equipement :

Arme principe → Il faut préciser l’enchantement et donner une description. L'arme en elle même n'est pas claire. Il faut expliciter.

Caractéristiques :

Nous avons l'impression que ces caract' ont été établie sans réellement suivre le physique du personnage. Des caract' basses n'assurent pas un bon niveau de magie. Smile

Agilité et Furtivité : Tu peux les monter à moyen. Un Elfe est naturellement agile et furtif.
Force mentale : Dans l’état actuel, passe la à moyenne. L’histoire ne permet pas de suivre clairement l’évolution mentale et les épreuves qu’elle a pu traverser qui justifieraient un bon niveau.

Histoire :

Globalement, nous n’avons pas ressenti le côté « cruche » du personnage, ni même le côté "stratège" au travers de cette histoire qui, au final, aurait pu être une liste à puce tellement elle est résumée. Elle mériterait d’être étoffée, il y a tellement de choses à dire en 560 ans ! Nous attendons également plus de détail à partir de 1750.

En détail, maintenant :

Citation :
...Ni la dernière fois, n'est-ce pas ? La jeune elfe se dit qu'elle avait peut être parlé un peu trop vite quand elle tomba sur ce groupe de brigands mené par un vampire.

→ les vampires ont disparus au fond de leurs tunnels à cette époque, ce n’est donc pas possible. De plus, les brigands auraient tué le vampire plutôt que se laisser guider par lui.

Citation :
Le nom des assassins ? Elle le connaissait assez bien, assez bien pour savoir qu'elle ne pouvait rien pour venger ses camarades. Et de toute manière elle n'avait aucune raison de les venger, les choses en avait voulu ainsi. C'était tout, c'était simple, c'était bête, et c'était atrocement cruel.

→ Nous voudrions en savoir plus sur ces assassins mystérieux.

Citation :
. Elle en avait assez des conflits, aussi que ce soit pour la guerre contre les vampires ou contre les Alayiens, elle fit figure basse, se contentant de d'aider les personnes à se mettre à l'abri, ou sauver celles qui étaient en danger.

→ Figure basse ? Où ? Comment ? Les humains furent à l’époque alliés aux alayiens. Si elle n’était pas dans la résistance, elle aurait plus certainement été vendue à l’envahisseur, et donc tué.

→ Nous souhaitons également que tu nous parle de la disparition de la forêt, comment l’a-t-elle vécu ?

→ Comment fini-t-elle par suivre Christan Weren, qui est un Alayien - responsable de la mort de nombreux elfes, vampires et humains et indirectement de la destruction de la forêt.

Liens :
Il faudra ajouter Luna Duruisseau dans les liens, puisque tu es une conseillère Aldarienne, elle est donc ta supérieure directe, ta Régente à qui tu as juré fidélité. Il faudra voir avec elle comment tu deviens conseillère puisque, comme je te l’ai dit, les hommes apprécient peu que les Elfes viennent mettre leur nez dans leurs affaires.

Comment tu le sais maintenant, tu as 4 jours pour nous présenter tes modifications. Bonne chance et n'hésites pas en cas de questions.





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
Orfraie Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Astrea Ataliel - Terminée Left_bar_bleue6/10Astrea Ataliel - Terminée Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

Astrea Ataliel - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Astrea Ataliel - Terminée Astrea Ataliel - Terminée Icon_minitimeMar 25 Oct 2016 - 19:24

C'est repartie pour un tour !


Citation :
Enchaînement : Abrogation Magique : "Enchaîne la cible et place cette dernière dans une anti-magie forcée. Seule la force de l'enchaîné permet de s'en libérer.")

Nous n'acceptons pas l'anti magie. Quelqu'un d'emprisonné pourra toujours l'utiliser. Tu peux dire qu'elle sera légèrement réduite temps que la personne sera prisonnière, mais pas plus.

Citation :
s'y ajouterai la nouvelle de la disparition de la forêt qui lui tenait tant à cœur par le passé.

La forêt disparait après l'arrivée des Alayiens, pas avant. ^^

Citation :
Pourtant ce ne fut pas au goût du protectorat

Le protectorat vient peu après l'avènement de Vraorg. Durant l'invasion Alayienne, il y avait la Rebellion de Korentin (qui avait pour siège Aigue-Royal, aujourd'hui disparue) à laquelle se joignirent Elfes, Hommes et Vampires lors de la trève.

Citation :
La dernière ligne droite était devant elle, cela serait sûrement la plus difficile. La Bataille de Sandur fut une terrible boucherie, qui se termina sur la défaite de Vraorg. La petite elfe était soulagée, peut être qu'enfin ces conflits allaient cesser, elle allait peut être pouvoir avoir une vie normale ? En tout cas elle allait tout faire pour.

Puisqu'on en parle, comment vit elle la mort des esprits ? Si cela peut t'aider, Orfraie y a assister en direct, si jamais tu as des questions.

Citation :
Et ce fut le cas, elle fut tout d'abord très heureuse d'apprendre la nomination de son amie Luna en tant que régente d'Aldaria, elle savait qu'elle pouvait avoir confiance en elle

Le fait qu'il n'y ait pas de repère temporel laisse penser que Luna devient Régente directement à la fin du conflit, ce qui est faut. Elle le devient après la tentative d'assassina sur Korentin, qui le laissera entre la vie et la mort, en février de l'an 7, soit deux ans après la fin de Vraorg. La nomination d'Astrea en tant que Conseillère aurait donc à peine 6 mois à l'heure actuelle.

Du coup, que fait-elle après le conflit ? Elle préfère aller aider les hommes et se rendre directement à Aldaria où Korentin règnera encore deux ans ? Si oui, que fait-elle exactement là bas ? ou va t-elle à Estëllin aider les siens?









Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfraie Ataliel
Orfraie Ataliel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Astrea Ataliel - Terminée Left_bar_bleue6/10Astrea Ataliel - Terminée Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 3

Administratrice
Capitaine Lame Ecarlate
Garde personnelle de Luna
Dragonnière

Astrea Ataliel - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Astrea Ataliel - Terminée Astrea Ataliel - Terminée Icon_minitimeMer 26 Oct 2016 - 1:31

dragon

Sois la bienvenu(e) sur tes terres, fille d'Armanda.
Tu es née avec une puissance magique innée de puissant et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau correct. Tu as d'ailleurs été choisi(e) par le totem perroquet dont tu as atteint le niveau 1.

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu as aussi un profil qui pourra évoluer en jeu sur demande.

Pour tenir l'état de tes aventures à jour, tu possèdes une fiche de suivi de personnage qui se trouve en ce lieu. Tu peux y ajouter tes liens, ton inventaire, ton histoire personnelle et ce que tu souhaiteras. Tu peux aussi adresser tes questions ici.


image





Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Astrea Ataliel - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Astrea Ataliel - Terminée Astrea Ataliel - Terminée Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Astrea Ataliel - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Astoria Greengrass (terminé)
» Logan Alias Wolverine [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-