Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Alornell Leodan - Vampire [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 15:35


Leodan Alornell


L’immortalité, c’est travailler sur une œuvre éternelle.



Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Bon
  • Agilité : Faible
  • Furtivité : Très faible
  • Réflexes : Bon
  • Endurance : Très bon
  • Résistance : Bon
  • Beauté : Bon

    Mental :
  • Force mentale : Bon
  • Patience/self contrôle : Faible
  • Perception : Moyen
  • Intelligence : Bon
  • Arrogance : Faible
  • Gentillesse : Faible
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Faible

    Combat :
  • Epée : Très bon
  • Dague doubles ou simple : Aucun niveau
  • Poignard : Faible
  • Lance : Aucun niveau
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Aucun niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Aucun niveau
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Bon
  • Arc : Aucun niveau
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Moyen
  • Equitation : Faible

Identité


  • Race : Vampire

  • Nom : Leodan

  • Prénom : Alornell

  • Surnom(s) : L'Egorgeur

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : 03 février 1722

  • Age réel : 38 ans

  • Age vampirique : 9 ans

  • Lieu de naissance : Ocreval, petit village aux abords du Wylorel, au sud-est de Gloria. Sa transformation eut lieu au même endroit.

  • Lieu de vie : DureRoc

  • Rang social : Noble

  • Poste/emploi : Chevalier de sang de l'Ordre du Dragon de sang

  • Guilde : undefined


Equipement et magie
  • Arme principale : Thoër, l’épée des Leodan qu’avait faite forger un des ancêtres d’Alornell pour protéger la famille. Elle fut créée par un noble forgeron de Gloria. Peut-être cet ancêtre a du dépensé la totalité de ses économies pour une telle œuvre. Elle possède une sorte de joyau rouge scintillant sur sa garde, ce qui la rend particulièrement belle et originale. Elle fut reléguée de génération en génération, jusqu’au père d’Alornell qui s’en servit pour défendre son village contre les rapts vampires de l’an 1751 de l’âge d’Argent. Alornell la reçut de son père mourant et jamais il ne la quitta depuis.

  • Autres objets : - Armure lourde de sombre-acier, caractéristique des chevaliers de l’Ordre du Dragon de sang, possédant quelques ajouts utiles à une bonne protection telles que des spalières comportant deux grandes pointes incurvées. Il y a ajouté une cape de couleur noire quelque peu déchiquetée au niveau des jambes en raison de la férocité des combats auxquels il a participé.

    - Aïvoss, poignard de forme singulière ressemblant à une dent de dragon. Il lui fut offert par son mentor, Smayniar Vortilin. On pourrait croire qu’elle servit pour des rituels sacrificiels. En vérité, son usage ne s’éloignait pas tellement de cette hypothèse : Alornell l’utilisa pour égorger des adversaires hauts placés lorsqu’ils étaient vaincus et agenouillés devant lui. Cette dague devint peu à peu une légende sur le champ de bataille, et valut à son possesseur le surnom d’Egorgeur.

    Enchantement : Phobos : Celle-ci inspire une grande peur aux ennemis du porteur.

    - Amulette faite de petits morceaux de bois et de fins cailloux. Résidant dans le village assez miséreux qu’était Ocreval et bien éloigné des richesses des grandes cités, sa mère n’eut pas la capacité de réaliser un collier digne de ce nom. Après sa transformation, Alornell fut prit d’un étrange sentiment de tristesse en l’observant. Il pensa alors qu’une personne qui lui tenait à cœur dans son autre vie la lui avait offerte, et il la conserva autour du cou.


  • Alignement : Neutre tendance maléfique

  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Ténèbres

  • Puissance magique innée : Carte blanche au Staff

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.




Physique et caractère

  • Physique : Alornell est âgé de 38 ans, bien qu’il paraît n’avoir qu’une trentaine d’années. En effet, son corps s’est arrêté de vieillir à l’âge de 29 ans suite à sa transformation en créature de la nuit.

    Durant sa vie humaine, il possédait de beaux traits sans non plus ressembler à un prince. Il avait les yeux couleur ambre et des cheveux lisses, d’un blond rare ressemblant à celui des brochures d’or accrochées aux habits des hauts placés. Ils étaient longs, mais il les attachait souvent en une queue de cheval car bien qu’ils le dérangeaient dans ses tâches quotidiennes au sein du village, il ne tenait pas à les couper : cela lui procurait toujours du plaisir de voir les filles le regarder avec un certain intérêt.

    Il était suffisamment grand et assez bien bâti, comme l’est un homme qui effectue son labeur de l’aube au coucher du soleil. Mais à son physique bien banal venait s’ajouter une tache de naissance. Une grande tache partant du milieu du dos, venant contourner son cou par l’épaule gauche et aboutissant à son pectoral gauche. Une tache quelque peu mystérieuse, mais qui n’était rien d’autre qu’une décoloration de la peau à la naissance.

    Seulement, après la transformation, sa peau devint pâle. D’un blanc cadavérique, son corps semblait dénué de vie. Par cette métamorphose, sa tache disparut, et le venin causa la dépigmentation de ses cheveux. Ses traits se figèrent et devinrent froids, comme s’ils étaient emprisonnés dans de la glace, tout en conservant leur finesse naturelle.

    Concernant l’accoutrement actuel, Alornell revêt une simple tenue de cuir sombre comportant de fins dessins rouge, ainsi qu’une cape couleur sang, bien plus foncée que les traits de son habit. Cette tenue est principalement utilisée lorsqu’il réside à DureRoc en période de paix. En dehors des murs et lors de certains rassemblements, il porte l’armure atypique des chevaliers de sang : une armure lourde de sombre-acier. Il y a fait ajouter quelques éléments de protection, mais aussi quelques améliorations visuelles telles qu’une cape, noire cette fois-ci.


  • Caractère : S’il n’était pas doté d’un physique d’exception, il bénéficiait cependant d’une gentillesse presque sans égale et d’une grande noblesse de cœur. Il était attentionné, patient, et savait régler des conflits entre villageois sans provoquer l’énervement de l’un ou l’autre des partis. Il agissait sans réfléchir, cette capacité à calmer les gens était innée.

    Il aurait pu devenir une sorte de gérant du village, mais un élément perturbateur vint troubler le calme de la région et du royaume tout entier. Les vampires étaient revenus et après la mort de ses parents, seules la colère et l’amertume demeuraient. Devenu l’un des leurs, il ne se souvint de rien malgré l’explication du chevalier de l’Ordre du Dragon de sang qui le transforma. En le prenant sous son aile, ce dernier lui apprit progressivement à se contrôler vis-à-vis de sa nouvelle nourriture, bien que le nouveau-né fit preuve d’une extrême dépendance durant ses premières années, bien plus que les autres vampires.

    Alornell, encore aujourd’hui, peine à résister à l’appel du sang en raison de son jeune âge et fait preuve d’un caractère sanguin et impulsif. Il est cependant devenu un chevalier reconnu et éprouve de l’admiration pour son prince, Konrad Von Drak, envers qui il a juré fidélité et loyauté.

    Il aime par-dessus tout la fraternité présente au sein de l’Ordre et ne se considère pas comme à plaindre. Il se voit avant tout comme un membre à part entière d’une famille, tout en respectant la place qui est la sienne. L’arrogance ne fait en effet pas partie de son caractère, bien qu’il se plaît à vanter sa supériorité face à ses confrères lors d’amusantes bagarres, même si celle-ci n’est pas toujours prouvée. Cette entente au sein de l’Ordre représente pour lui un idéal, un but qui sera atteint lorsque tous les vampires seront unis sous une même bannière, se considérant alors tous comme des frères et sœurs liés.

    Il ne porte cependant que rarement les membres d’autres races dans son cœur. Les Hommes sont pour lui des êtres éphémères, disposant d’une vie trop courte pour être vécue pleinement. Il lui arrive parfois de les plaindre, mais a tout de même apprit à les redouter, notamment lors de l’invasion des Alayiens. Concernant les Elfes, il n’a jamais eu l’occasion de discuter avec l’un d’eux, bien qu’il les ait déjà vus combattre. Malgré la haine toujours ancrée dans les esprits vampiriques envers ce peuple, Alornell espère pouvoir en apprendre un peu plus sur cette race mythique.



Mes liens

- Baahlan Leodan : Avant sa mort, son père était un exemple. Bien qu’il lui reprochait d’être trop protecteur avec lui, Alornell adorait son père et ne le montrait que trop rarement. Un père qui l’éleva convenablement, qui lui apprit beaucoup de choses dont le peu d’histoire qu’il connaissait, qui lui apprit également à se battre lorsqu’ils ne travaillaient pas. Un père qui aimait son enfant, et qui lui apprenait à se protéger des dangers du monde. Un père qui défendit sa famille jusqu’aux portes de la mort. Un père que jamais il ne cessa d’admirer, de sa plus tendre enfance à la fin de sa vie humaine.

- Atalia Leodan : Sa mère était taquine et aimait le ridiculiser gentiment devant les filles du village. Elle avait de l’humour, possédait un tact hors du commun et une attention rare. Peut-être avait-il hérité ce dernier d’elle ? Ses deux parents étaient présents durant son enfance, mais seule sa mère arrivait à le consoler. C’était sa protectrice, jusqu’au jour où elle mourut, assassinée par les vampires sortis des tréfonds. Un lien profond unit encore Alornell à sa génitrice grâce à l’amulette qu’elle lui avait confectionné, même s’il est incapable de s’en souvenir et de le ressentir.

- Smayniar Vortilin : Chevalier de l’Ordre du Dragon de sang, au service de Konrad Von Drak depuis plusieurs centaines d’années. C’est lui qui transforma Alornell et qui devint son mentor. Il lui apprit à se comporter selon les codes de l’Ordre et le perfectionna dans l’art du combat. Faisant d’abord office d’écuyer, puis adoptant plus tard le titre de chevalier, le vampire âgé de neuf ans considère Smayniar comme son ami le plus fidèle, et serait prêt à tout pour le sortir de situations dangereuses.

- Konrad Von Drak : Après sa transformation, le nouveau-né suivit son nouveau mentor alors à la solde de Konrad, au lieu de se ranger aux côtés des armées de Lorenz, puis de celles de Kylian des années plus tard. L’Ancien Von Drak représentait pour lui une icône, une figure de proue, un guide qui allait réunifier les membres de sa race. Bien que de nature impulsive, Alornell appréciait les instants fraternels qu’il partageait avec ses confrères de l’Ordre. Cette entente était rendue possible grâce aux préceptes de celui qui deviendrait le futur prince noir, et il approuvait cette façon de faire. L’idée d’une réunification au sein du peuple vampire et l’abandon de l’individualisme lui tenaient à cœur, et il vit en Konrad le leader qui allait parvenir à ressouder ce puissant Empire.

- Bien plus qu’un simple ordre de chevalerie, l’Ordre du Dragon de sang était avant tout un lien qui unissait les chevaliers entre eux. Alornell eut d’abord du mal à s’intégrer, ne faisant office que d’écuyer, mais il tissa des liens avec les autres membres au fil des années et les considère maintenant comme ses frères.



Derrière l'écran

  • Petite présentation : Je m’appelle Nathan, j’ai 18 ans et je suis passionné par l’univers fantastique. J’ai fini mon année de terminale et m’apprête à rentrer dans la dure vie d’étudiant. Je recherchais justement un forum RP auquel participer (il s’agit de ma première fois !) quand je suis tombé sur Armanda. Je m’étais dit que ça me changerait un peu des livres et des jeux vidéos, et en ayant lu l’histoire et les informations sur cet univers, je peux dire que j’ai hâte de commencer !

  • Rythme rp : Etant actuellement en vacances, je ne mettrai jamais beaucoup de temps à répondre, sauf événements exceptionnels IRL, qui ne m’empêcheront tout de même pas de revenir dans les délais indiqués par les administrateurs. En période « scolaire », mes réponses aux RPs et événements organisés seront peut-être plus espacées, mais je serais parfaitement capable de suivre le rythme. Je préfère justement une interaction rapide et active avec les autres plutôt que de patienter plusieurs mois avant de reprendre une conversation.

  • Particularités rp : Niveau Roleplay, ce sera ma première expérience de ce type ! C’est la première fois que je m’inscris sur un forum pour participer à des événements d’un univers et communiquer avec d’autres rôlistes. Je ne pense pas que les récits et histoires que j’ai pu inventer à mes personnages lors de mes sessions de jeux vidéo ne m’aident grandement, je me considère donc comme un débutant du genre !

  • Comment avez vous découvert le forum : Comme dit précédemment, je cherchais justement un forum auquel participer, et le rythme lent de certains me rebutait un peu. Et c’est sur root-top.com, dans la catégorie « Top best RPG » que j’ai découvert Armanda à la 6ème place du classement ! Lisant les informations sur le fonctionnement du « rythme rapide », j’ai tout de suite su que c’était ce qui me convenait.

  • Le code du règlement :








Alornell est né le 03 février 1722 de l’âge d’Argent, au cours d’une journée ensoleillée qui ne pouvait être qu’un bon présage. Son enfance fut heureuse, il n’était pas à plaindre si ce n’est qu’il vivait dans un pauvre village loin des richesses et des murailles des grandes cités. Il n’en avait pourtant cure, en tant qu’enfant hyperactif, il aimait s’évader et vadrouiller dans les plaines. Il commença à assister son père vers l’âge de 12 ans, l’aidant ainsi à la ferme et laissant sa mère seule à la maison pour s’occuper des tâches ménagères. C’est à cet âge également que son père commença à lui enseigner les rudiments du combat à l’épée. Ce dernier avait fait ses classes militaires étant jeune, mais avait du abandonner l’armée pour revenir aider ses parents. Il avait conservé deux épées en acier de bonne facture et voulait qu’Alornell sache se défendre, même s’il doutait qu’il en aurait besoin un jour. En effet, qui suspectait le retour d’antiques créatures venues des entrailles de la terre ?


C’est ainsi qu’au fil des années, Alornell développa une certaine habileté au combat. Son père avait également fabriqué un mannequin avec de la paille et du bois, mais les leçons qu’il lui donnait en personne étaient bien plus précieuses, car il pouvait être confronté à un adversaire plus.. mobile que le pauvre mannequin entaillé à force d’entraînement.


Il s’agissait d’une période de tranquillité. Le royaume prospérait et les hommes ne rencontraient aucun obstacle à la pérennité de leur société, malgré la disparition de la magie des années plus tôt. Celle-ci réapparut en l’an 1750, en même temps que les dragons. Alornell était alors âgé de 28 ans, mais cela ne l’empêcha en rien d’être émerveillé à l’annonce de leur retour. Il en avait entendu parler dans de vieilles histoires, mais jamais il ne crut pouvoir assister à un tel événement. La magie se faisait ressentir à travers Armanda, et pour la première fois il ressentait une aura bienfaitrice couler dans les ruisseaux, émaner des plaines, et descendre des feuilles d’arbres. De plus, il allait bientôt être doté de légers pouvoirs en recevant la visite de son animal-totem. Cette année fut pour lui la meilleure et de loin : la magie lui apportait sérénité et calme, quand bien même il ne les possédait pas déjà.


Puis vint l’année 1751, année où les antiques créatures de la nuit, réclamant vengeance, vaincues il y a ce qu’il semblait être une éternité, menèrent des assauts contre les humains. Alornell avait entendu parler de cette race millénaire lors de ses voyages en ville, mais ne découvrit leurs capacités surnaturelles qu’en juin de la même année alors qu’un raid avait été organisé de nuit contre leur village.
Aux premiers cris lointains, son père sortit de la maison. Il était éveillé, à l’affût, comme s’il était capable de mobiliser toute son attention alors que la fatigue s’emparait de son corps. Il vit alors une lumière provenant d’une maison proche et s’aperçut qu’il s’agissait d’un incendie. Près de cette même maison, il constata la présence de corps gisant au sol, des marres rougeâtres les encerclant. Il courut chercher Thoër, l’épée des Leodan, et sortit pour prévenir les habitants d’une attaque.


Alornell, lui aussi réveillé par les hurlements, eut un frisson lorsqu’il aperçut une silhouette entrer dans la maison voisine par la fenêtre. Quelques secondes plus tard, il entendit un nouveau cri, strident cette fois-ci, qui ne pouvait provenir de la bouche d’un humain. Il resta quelques secondes figé, puis attrapa une épée et somma sa mère de rester cachée. Il sortit et se décomposa à la vue des cadavres présents un peu partout devant lui. Quelques hommes se battaient encore au loin, mais de plus en plus de vampires arrivaient. Il tourna la tête et vit avec effroi son père. Il était allongé sur le dos, une main à la gorge et une flaque de sang sous lui. Le temps semblait s’être arrêté.


Alornell se précipita vers lui, des larmes coulaient sur ses joues. Il le prit dans ses bras et cria à la mort d’être clémente, de ne pas le laisser quitter cette vie. Dans son dernier souffle, le père aimant qui fut un exemple pour son fils tendit à ce dernier Thoër, qui lui revenait désormais de droit. Alors qu’il était presque rendu aveugle par les larmes qui abondaient dans ses yeux, il entendit un hurlement de femme dont il reconnut la voix. Un vampire était effectivement rentré dans leur maison, profitant de l’inattention d’Alornell pour aller se nourrir. Il fut cependant incapable de se mouvoir pour réagir, la tristesse et le chagrin le clouaient au sol. Il se sentit coupable de ne pas avoir su protéger ses parents. C’est alors qu’une autre créature s’approcha. Le vampire avait des cheveux noirs, un teint blanchâtre et portait une armure lourde de couleur sombre.


A cet instant, Alornell Leodan n’était plus. Tout en lui avait été détruit. Sa vie venait de virer au cauchemar en quelques minutes. La seule chose qu’il lui restait, c’était la colère. Il se précipita sur la créature et abattit son épée. Il avait à peine fini son mouvement qu’il réitéra son attaque, horizontale cette fois-ci. Le monstre, trop rapide pour un humain, esquiva sans difficulté la fameuse épée au joyau rouge. Il ne contre-attaquait pas, attendait que les coups viennent et se contentait d’éviter la lame. Alornell ne comprit pas ce que tentait de faire son adversaire, et bien que démoralisé après avoir remarqué que son ennemi n’avait pas été touché, il replongea sur lui. Le combat (si l’on pouvait appeler ça un combat) dura ainsi de longues minutes. Le vampire à la lourde armure se pencha vers l’humain, alors agenouillé suite à ses efforts inutiles, pour lui parler. Ce dernier brandit son épée et effectua une attaque d’estoc. Il avait réussi à prendre la créature par surprise, et lui avait entaillé le flanc. Amusé, l’être aux dents longues rit sournoisement et dit :

« Cela fait longtemps que je n’avais plus vu la couleur de mon propre sang. Tu pensais peut-être mourir honorablement cette nuit, mais ce ne sera pas le cas. Puisse ce présent faire de toi un être fort. »

Le chevalier vampire prit Alornell par sa dense chevelure, pencha sa tête et le mordit. Ce qui sembla durer indéfiniment ne dépassa pas en réalité les quelques secondes, le vampire ne voulant qu’injecter son venin dans le corps de celui qui allait devenir son nouvel écuyer. L’orphelin s’écroula et fut prit de convulsions. La bête au teint pâle le souleva alors sans peine et l’emmena dans la maison.


Il se réveilla au beau milieu de la nuit suivante. Ne remarquant pas tout de suite la présence du chevalier assis sur une chaise dans la pénombre, il se précipita sur les humains vivants que celui-ci avait attaché dans la maison pour nourrir le nouveau-né. Alors que des gémissements se faisaient entendre, il vida avec empressement les prisonniers pendus comme des gigots. Une fois le repas terminé, la bouche couverte de sang, Alornell s’assit par terre d’un air satisfait. Celui qui était devenu son nouveau mentor lui dit calmement :

« Maintenant que j’ai ton attention, je te prie de m’écouter. J’ai fait de toi un vampire, un être qui peut faire preuve d’une puissance inégalable tant qu’il se nourrit. Comme tu as pu le constater, la substance nutritive de tout vampire est le sang humain. Durant tes premières années, tu vas ressentir un immense besoin de boire de ce sang. C’est pour cela que je vais rester à tes côtés pour t’apprendre à mieux te comporter, et à trouver les bonnes cibles pour que tu ne te retrouves pas en plein milieu d’un contingent de soldats à cause d’une trop grande soif. »

Le nouveau-né fut prit d’un mal de tête alors qu’il écoutait avec attention le chevalier. Des flashs lui revenaient de façon saccadée, des visages, une épée ornée d’un joyau rouge. La tristesse s’empara de lui, et il se tint la tête de ses deux mains.

« Les souvenirs de ton ancienne vie peuvent parfois te rappeler leur existence. Quand tu seras assez âgé, tu pourras alors partir en quête de ton passé, mais pour le moment tu dois apprendre à contrôler ton nouveau métabolisme. »

Le vampire aux cheveux noirs prit l’épée posée sur la table et la tendit à Alornell :

« Voici l’épée que tu portais avant ton décès. Je me nomme Smayniar Vortilin, et je fais partie de l’Ordre du Dragon de sang. Cet Ordre est une organisation chevaleresque qui prône l’unification des vampires et qui bannit l’individualisme et la bestialité. Contrairement à la plupart de nos congénères, nous avons le privilège de servir le Seigneur Von Drak. Tu n’erreras donc pas dans les terres à la solde d’un prince sauvage et égoïste. »

Le chevalier se leva et se dirigea vers la sortie.

« Maintenant, allons-y. »


Ainsi, le nouveau-né et son mentor partirent pour rejoindre les rangs de l’Ordre. Lors de leur voyage, ils ne se mêlaient que rarement aux troupes de Lorenz, qui, par leur désordre, provoquaient des envies de chasse chez Alornell. Smayniar dut, à plusieurs reprises, se battre avec lui pour l’empêcher de provoquer des carnages. Il fallait qu’il se contrôle car il allait intégrer un ordre de chevalerie, et non une meute de bêtes sauvages. Alornell ne pensait en effet qu’à se nourrir et faisait preuve d’une certaine sauvagerie, mais apprit malgré tout à respecter le code et ne voulait pas faire honte à son mentor.


Quand ils arrivèrent au berceau de l’Ordre, de nombreux chevaliers s’entraînaient, tandis que les écuyers regardaient et apprenaient de leurs maîtres. À cette époque, Von Drak préconisait la patience, attendant le moment où les troupes de Lorenz seraient faibles et brisées pour tenter de prendre sa place. Alornell fut donc présenté à Xavius Du Bief, Gardien de l’Ordre et plus proche conseiller de Konrad. Celui-ci tenait à rencontrer les nouveaux arrivants lors de brefs entretiens pour évaluer leurs capacités, et savoir comment ils pourraient se rendre utiles.


Une fois le nouveau-né entré officiellement au sein des Dragons de sang, Smayniar l’entraîna beaucoup plus intensivement que son ancien père il y a des années. Ainsi, Alornell développa ses capacités et découvrit ses nouveaux pouvoirs de vampire. Il s’entraîna jusqu’à la fin de l’âge d’Argent, s’arrêtant parfois pour prendre part aux missions qu’effectuait son maître. En tant qu’écuyer, il se devait de l’assister partout où il allait. Il apprit les forces et les faiblesses des humains, ainsi que celles des vampires sauvages qui risquaient de les attaquer. Le chevalier Vortilin en fit donc un digne combattant qui saurait s’adapter à la vie au sein de l’Ordre tout en conservant sa violence pour les batailles.


Au fil des jours, Alornell adopta de plus en plus la philosophie de Konrad. Appréciant la fraternité dont faisaient preuve les écuyers et les chevaliers entre eux, il savait que cette façon de vivre était ce qu’il manquait aux vampires pour devenir une puissante nation unie, dépourvue de barbarie entre eux et de guerres intestines.


L’arrivée des Alayiens en l’an 1 de l’âge d’Obsidienne provoqua un engouement au sein des troupes. Le maître de l’Ordre décida en effet d’aider les autres races à combattre les envahisseurs, voyant en cette manœuvre une occasion de rallier plus de vampires à sa cause. Smayniar ayant été envoyé avec le reste des combattants dans les Bois Elfiques lors de la bataille des Bois Sombres, Alornell n’eut d’autre choix que de le suivre. Ils sortirent renforcés de ce conflit, s’étant vaillamment battus contre l’armée alayienne, et le jeune vampire put mettre à profit l’enseignement qui lui avait été octroyé par son mentor. Depuis la fin de la guerre, un lien plus profond encore les unissait : le chevalier ne voyait plus en Alornell son écuyer, mais son frère d’arme qui combattit à ses côtés et qui participa glorieusement au combat. Pour le féliciter, il lui offrit AÏvoss, un poignard à lame courbe en forme de dent de dragon.


Le conflit de l’an 2 entre humains ne préoccupa pas l’Ordre jusqu’au moment où la guerre éclata, et que la bataille de l’Aube Rouge débuta. Désapprouvant fortement les agissements de Fabius Kohan, Konrad et ses chevaliers partirent au combat, s’opposant aux forces alayiennes. Alornell ne savait quoi penser de cette guerre, mais comprenait qu’il fallait enrayer la machine ennemie s’ils ne voulaient pas sombrer dans l’oubli. Il participa donc activement à la défaite de l’envahisseur et fit preuve d’une incroyable violence durant la bataille. C’est d’ailleurs au terme de celle-ci qu’il égorgea plusieurs capitaines Alayiens avec Aïvoss, à la vue de nombreux alliés vampires. Ivre de fureur, il prit un malin plaisir à exposer leurs cadavres aux yeux de l’ennemi, alors en pleine fuite suite à l’abandon de Néant et à la traîtrise de Fabius.


Une fois les Alayiens mis en déroute et les troupes de l’Ordre rentrées, Smayniar alla voir son ami :

« Suis-moi. Il faut que je te montre quelque chose, l’Egorgeur. »

En entendant le surnom qu’utilisa le chevalier aux cheveux noirs, Alornell sourit de satisfaction. Il n’avait pas agi pour impressionner ses confrères sur le champ de bataille, il avait tout simplement laissé libre cours à sa folie meurtrière, déferlant ainsi comme une tempête au sein des rangs adverses. Le fait que cet instinct naturel ayant contribué à la victoire ait été apprécié l’amusait.
Ils arrivèrent devant Konrad, chef de l’Ordre, et ses Seigneurs-Dragons. Smayniar resta en retrait et fit signe à Alornell d’avancer. Il était un peu intimidé par la solennité de la cérémonie qui allait faire de lui un chevalier de sang. Le Seigneur Von Drak s’avança.

« À genoux, écuyer. »

Alornell était impressionné. Il allait être adoubé par celui qu’il considérait comme son prince. Une aura impérieuse émanait de lui, et le futur chevalier s’agenouilla avec excitation, tout en gardant son calme, puis baissa la tête. Konrad, qui ne possédait pas d’épée, avait emprunté la lame à un Seigneur-Dragon. Il inspira lentement et, d’un ton imposant, dit :

« Par tes exploits remarqués lors de la Bataille contre les envahisseurs Alayiens, je te proclame chevalier de sang. Puisses-tu être hardi et loyal envers notre cause.. Egorgeur »

L’écuyer suivant son maître à la trace avait laissé place au chevalier indépendant et renommé. Honoré par ce titre, le vampire âgé de 4 ans remercia son seigneur, se leva, et entendit les membres présents dans la salle l’acclamer. Il se précipita vers son ancien maître et le remercia pour tout ce que ce dernier avait pu lui apporter. Ils étaient maintenant des frères liés par l’Ordre du Dragon de sang. Des frères que rien ne pouvait séparer.


Avec l’avènement de Vraorg quelques mois plus tard, Alornell prit part à de nombreuses batailles aux côtés des chevaliers contre les armées du Dragon Blanc, luttant ainsi pour conserver leur libre-arbitre. Désapprouvant cette domination totale, Konrad envoya en effet ses troupes aider les protégés des Esprits à vaincre le Voleur de Cœur. C’est au cours de la Bataille de Sandur, ultime affrontement entre les deux partis, que Fabius Kohan terrassa Vraorg, mettant ainsi fin au conflit qui dura plusieurs années. Ce jour eut un goût particulier pour Alornell, qui remit en cause son jugement à propos des humains. Il découvrit que ceux-ci pouvaient faire preuve d’un grand courage, et pouvaient se montrer assez forts pour détruire une menace aussi imposante. Ils remontèrent ainsi dans l’estime de l’Egorgeur, bien qu’ils restaient malgré tout sa source principale de nourriture.


L’apaisement des tensions entre l’Ordre et les autres vampires se fit ressentir lorsque Konrad Von Drak soutint Kylian Wallam, alors devenu prince noir suite à la victoire sur les armées de Vraorg et la disparition de Lorenz Wintel. Les Dragons de sang pouvaient désormais rentrer à la capitale, et étaient donc priés de ne pas tenir compte des provocations des vampires de Kylian, une partie d’entre eux étant restés sauvages en raison de la négligence de l’ancien prince. Alornell y découvrit des personnes connaissant l’Ordre ou en ayant entendu parler, certainement lorsqu’ils assistèrent à leurs exploits lors des batailles, ou bien en raison de leur âge avancé.


Après la disparition de Wallam dans les forêts de l’Ouest, les Seigneurs-Dragons et chevaliers de sang furent mobilisés pour soutenir Konrad dans ses efforts d’acquisition du statut de prince noir. La cité devint décadente et fut progressivement un lieu de violence et de règlements de comptes. Malgré les tentatives des Dragons de sang pour lui en imposer une, le maître de l’Ordre considéra qu’il n’avait pas besoin de garde rapprochée. Alornell passait donc le plus clair de son temps à entretenir ses compétences et à vadrouiller dans les rues de DureRoc, ouvrant l’oreille en permanence pour s’informer des rumeurs concernant l’Ordre et éviter ainsi des attentats.


Le conseil vampirique ayant eu lieu, le maître Dragon convoqua l’Ordre et l’informa qu’une succession de duels se tiendrait au sein de la ville, entre les prétendants au trône. De nombreux chevaliers, dont Alornell, furent donc témoins des combats acharnés que mena le futur prince noir. Un à un, les vampires tombaient sous ses coups et quelques uns se ravisèrent quand ils durent l’affronter, lui jurant ainsi fidélité. Le jeune chevalier de sang était impressionné par la puissance de Konrad. Il regarda Smayniar qui se situait non loin dans la foule. Ce dernier se tourna et découvrit dans les yeux d’Alornell de la reconnaissance. Il le remerciait de l’avoir choisi, lui, il y a des années. Le pluricentenaire fit alors un signe de tête. Le vampire aux cheveux blancs avait été digne de l’honneur qu’il lui avait fait.


Konrad Von Drak était maintenant à la tête de la nation, et les chevaliers étaient devenus le symbole de l’unification. Agissant toujours pour l’Ordre, Alornell prit part aux recrutements afin d’enrôler les meilleurs éléments du peuple vampire. Il reste aujourd’hui un combattant renommé parmi les siens et loyal envers son prince, qu’il considère comme le sauveur de la race vampirique.


Dernière édition par Alornell Leodan le Sam 6 Aoû 2016 - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 15:44

Fiche terminée ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
Lewyn Viladric
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Left_bar_bleue7/10Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty_bar_bleue  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 19:23

Oky bon du coup ça va être moi qui vais m'occuper de ta fiche Alornell :3 . Je n'ai pas tant de chose à dire que ça donc ça devrait aller assez vite^^.

Identité :

Tout est ok^^.

Equipement, et magie :


Je n'ai rien à redire de spécial à ce sujet, mais si tu veux je te propose de prendre un enchantement plutôt puissant, ou deux de puissances moindres à dispatcher comme tu veux dans ton inventaire de début^^. Sauf si tu préfère ne pas avoir d'enchantement pour le début ce qui peut aussi se comprendre.

Caractéristiques :

Physique :

Rien de spécial à redire vu le style de combat de ton perso. Je te proposerai d'ailleurs de monter la résistance à bon car ton perso est bien bâtit physiquement d'après sa description physique sans oublier que c'est un guerrier exercé, donc il serait normal qu'il soit assez robuste dans les faits.

Et aussi de monter à bon en beauté pour une raison citée plus bas.

Mental :

Pour tout avouer je ne vois pas spécialement pourquoi ton perso aurait un bon charisme vu que c'est un jeune vampire qui a encore du mal à se contrôler, ce qui est assez nuisible au charisme disons comme état (de plus tu le décrit comme sanguin et impulsif). Moyen irait donc mieux.

Martial :

Rien à redire de ce côté-ci.

Magie :

Je t'accorde un niveau correct innée au vu des stats actuelle, et quand elles seront corrigées.

Description physique :

Le seul hic

Citation :
se raidirent et laissèrent des rides marquées à jamais sur son visage.

Le venin peut dépigmenter ton perso, mais il ne fera pas apparaître des rides sur le visage de celui-ci. Au contraire la transformation en vampire figera la forme du visage de ton perso pour l'éternité. Ses traits resteraient donc affinés, et agréables au regard.

Description mentale :

Cela convient parfaitement, après il serait bien que tu détaille un peu plus le caractère de ton perso maintenant qu'il est vampire. Par exemple ses envies, ses goûts, ses idéaux, sa manière de pensée envers les autres peuples.

Derrière l'écran :

Bienvenue sur Armanda, et dans l'univers du rp sur forum Nathan o/. J'ai déjà hâte de te voir rp pour ma part^^.

Histoire :

Citation :
Un vampire était effectivement rentré dans leur maison, profitant de l’inattention d’Alornell pour aller se nourrir. Il se releva alors, prit l’épée et rentra dans la maison pour exécuter le monstre d’une violence dont jamais il ne pensait pouvoir faire preuve, alors que la créature était en train de s’abreuver de sang.

Cela veut donc dire que le vampire savait que ton perso était dans la maison? Je ne comprend pas dans ce cas pourquoi il n'a pas tenté de lui briser la nuque pour sécuriser les lieux avant d'aller boire du sang, car ce vampire s'expose un peu stupidement dans les faits, après même si ce vampire était occupé à boire du sang il aurait remarquer ton perso quand ce dernier ce serait approcher et aurait eu le temps de réagir à sa présence du coup. Il faudrait du coup pour faire les choses simplement que tu retire de ton histoire cette partie "exécution d'un vampire".

Citation :
Le conflit de l’an 2 entre humains ne préoccupa pas l’Ordre jusqu’au moment où la guerre éclata, et que la bataille de l’Aube Rouge débuta. Désapprouvant fortement les agissements de Fabius Kohan, Konrad et ses chevaliers partirent au combat, s’opposant aux forces alayiennes. Alornell ne savait quoi penser de cette guerre, mais comprenait qu’il fallait enrayer la machine ennemie s’ils ne voulaient pas sombrer dans l’oubli. Il participa donc activement à la défaite de l’envahisseur et fit preuve d’une incroyable violence durant la bataille. C’est d’ailleurs au cours de celle-ci qu’il égorgea plusieurs capitaines Alayiens avec Aïvoss, à la vue de nombreux alliés vampires. Ivre de fureur, il prit un malin plaisir à exposer leurs cadavres aux yeux de l’ennemi, qui tentait non sans mal de cacher sa peur.

Le problème avec le fait de tuer plusieurs capitaines alayiens c'est que dans les faits soit tu fait ça quand les alayiens ont perdu tout courage lors de la bataille de l'Aube rouge donc ils n'offraient pas beaucoup de résistance et fuyaient. Soit ton perso a fait cela quand les alayiens étaient en forme et très courageux ce qui pose un souci car ces derniers étaient bien partit pour gagner dans les faits jusqu'à ce que Néant les abandonnent, et si tu pouvait à la limite tuer un capitaine qui se serait présenter en première ligne lors de la mêlée (un téméraire en somme) tu n'aurait guère pu faire plus car tu aurait dû traverser toute une phalange alayienne avec du verre noire pour atteindre les capitaines, chose très dangereuse, et un peu improbable vu que les alayiens enfonçaient peu à peu les lignes des vampires pendant la bataille. (D'ailleurs Lorenz n'avait pas vraiment profité de la trahison de Fabius Kohan pour les en empêcher car il s'est replié avec son armée dans une autre galerie avec les alayiens les suivant derrière pour essayer d'aller capturer le prêcheur alayien et s'est aller très vite)

Il faudrait donc que tu édite pour dire que soit tu as tué 2-3 capitaines alayiens quand ils fuyaient donc quand Néant les as abandonnée, soit un dans la mêlée en prenant des risques, car si cela reste des simples humains et toi un vampire il ne faut pas oublier que les alayiens ont le verre noir à ce moment-là ce qui veut dire qu'une seule coupure aurait suffit à tuer ton perso quasiment. Et pour atteindre un capitaine alayien dans la mêlée il faut prendre pas mal de risques. De plus les alayiens sont des fanatiques prêt à donner leur vie pour Néant à cette époque, ils ne vont donc pas facilement prendre peur, ils seront intimidés mais ne seront pas terrifiés par ta démonstration. Ce qui a vraiment fait perdre les alayiens au final c'est le combo trahison de Fabius Kohan, et perte du soutien que Néant leurs offrait.







Voilà pour ta fiche du coup^^. Au final il n'y a en effet pas grand chose à éditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 19:48

Merci de vous en être occupé messire Darksoulien !

Je vais tout éditer comme tu me l'as dit Smile

Pour l'exécution du vampire : il est entré dans la maison car il ne voyait justement aucun danger, Alornell étant dehors aux côtés de son père. Dès que sa mère, alors attaquée, a poussé un cri, Alornell est entré et a profité de l'inattention du vampire (un nouveau-né qui ne pouvait résister au sang) pour l'abattre. Imaginons le vampire accroupi et de dos, est-ce que mon personnage aurait quand même pu l'exécuter ?

Si non, j'enlèverai ce passage il n'y a aucun soucis Smile

Pour le reste ça roule pour moi, je vais faire les modifications ce soir certainement et dans le pire des cas elles arriveront demain !


Edit : Pour le charisme, j'avais mit bon car Alornell est un chevalier de sang, rang assez reconnu dans l'Ordre du Dragon de Konrad, et comme il revêt la grosse armure pendant les batailles je pensais que ça lui donnait de la prestance. Si tu me dis que ça ne va quand même pas alors je changerai Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
Lewyn Viladric
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Left_bar_bleue7/10Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty_bar_bleue  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 20:03

BOn je te rep avant d'aller manger du coup ^^.

Pour l’exécution : Le souci en admettant disons que tu ait pu profité d'un moment d'inattention pour l'attaquer, c'est qu'un humain bon en force physique avec une épée non enchantée ne peut pas tuer en un coup un vampire^^. Même si tu donnait un coup de toutes tes forces de ton épée en profitant d'un moment d'inattention sur sa gorge tu le blesserait sérieusement certes mais ne le tuerait pas en un coup comme si tu l'avais décapiter. Il serait du coup en état de riposter, et le ferait après cette attaque.

Charisme : Le charisme ne vient pas de la célébrité de ton perso, mais de sa manière d'être, de son attitude, de sa façon de parler, et de sa capacité de leadership. Et si en effet l'armure aide à la prestance il faut un comportement qui exploite cela aussi ce qui est difficilement le cas pour un jeune vampire. (Sinon tout les guerriers en armure lourdes seraient bon en charisme, et il suffirait à un perso d'armanda d'acheter une armure pour être charismatique), moyen correspondrait donc mieux^^.

Et du coup bonne chance à toi pour le reste o/. Collègue Darksoulien Razz .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitimeSam 6 Aoû 2016 - 13:45

Voilà Lewyn, les modifications ont été effectuées !

En revanche, j'ignore si je dois marquer "correcte" à l'emplacement "Puissance magique innée" ou si c'est vous qui le marquerez Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lewyn Viladric
Lewyn Viladric
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Left_bar_bleue7/10Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty_bar_bleue  (7/10)
Xp disponibles: 6

Modérateur
Dragonnier de la Caste

Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitimeSam 6 Aoû 2016 - 13:50

dragon

Sois la bienvenue sur tes terres, fils d'Armanda.
Tu es né avec une puissance magique innée de magie correcte et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau correct. Tu as d'ailleurs été choisie par le totem Crabe dont tu as atteint le niveau 1.

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu as aussi un alignementl neutre tendance maléfique , une gentillesse faible et une arrogance faible qui pourront évoluer en jeu sur demande.

Pour tenir l'état de tes aventures à jour, tu possèdes une fiche de suivi de personnage qui se trouve en ce lieu. Tu peux y ajouter tes liens, ton inventaire, ton histoire personnelle et ce que tu souhaiteras. Tu peux aussi adresser tes questions ici.


image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Alornell Leodan - Vampire [Terminé] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Alornell Leodan - Vampire [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rünya Heren - Vampire [Terminé]
» Ashelia D. Nargan, l'absinthe de l'homme [Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-