Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sous le chêne, au fond du jardin [PV Aramis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Sous le chêne, au fond du jardin [PV Aramis] Mar 7 Juin 2016 - 22:03

21 juin de l’an 7 d’Obsidienne


Il faisait un temps magnifique en ce début d’été et Willian en profitait allègrement. Pour l’occasion, le jeune homme avait délocalisé son lieu d’étude au pied d’un chêne déjà plusieurs fois centenaire, à l’ombre duquel soufflait une brise légère et pas désagréable le moins du monde au vu de la chaleur étouffante de cette fin de matinée. Il lisait un ouvrage sur l’histoire armandéenne. Ce sujet le passionnait beaucoup, comme la plupart de ce qu’il découvrait depuis son arrivée au Domaine. Ce jour-là lui paraissait si loin déjà quand il y repensait. Il faut dire que c’était l’un de ses rares points de repères chronologiques dans ce qui lui restaient de souvenirs.

Assis en tailleur, l’ouvrage relié de cuir en équilibre sur ses genoux, le jeune Enwr tournait les pages jaunies par le temps avec délicatesse et lenteur même. Il avait bien failli en arracher une la première fois qu’il avait visité la bibliothèque du domaine. Heureusement, Findwë était intervenu juste à temps pour le reprendre et éviter une catastrophe. Depuis, il avait appris, sur ça et sur bien d’autres choses. Il aimait sa nouvelle vie et il n’avait pas besoin de s’en rappeler pour savoir que celle-ci était bien plus à son image que la précédente, son arc posé à l’entrée du Domaine baptistral en était une preuve. Parfois, il se demandait comment il avait pu accepter d’apprendre à s’en servir. Aujourd’hui, Willian doutait de pouvoir faire du mal à un être. Rien qu’à l’idée des vibrations qu’il ressentirait à la douleur de l’autre et puis parce que ce serait détruire un peu de l’harmonie qui l’entourait.

Le jeune homme releva la tête en entendant le gazouillis d’un oiseau tout près de lui. Il le chercha un instant du regard et finit par le trouver posé sur une branche juste au-dessus de lui. Un sourire naquit sur son visage. Avec des gestes lents et doux pour ne pas effrayer le tout petit animal, il sortit de son sac de toile sa flûte d’alouette et l’apprenti musicien porta l’instrument à sa bouche avant de commencer à en jouer. Le petit être plumeux joignit son chant aux notes qui s’élevaient doucement dans l’air. C’était agréable de pouvoir partager de tels moments. Cela lui permettait d’oublier ses nuits agitées et ces longues journées de voyages angoissants jusqu’ici.

Willian ignorait combien de temps il avait passé à jouer de la flûte avant que le rouge-gorge ne finisse par s’envoler. L’Enwr releva la tête et découvrit Aramis s’avançant vers lui. Il était un peu surpris de la voir là, lui qui la pensait à Estellin. Il la salua d’un signe de tête et rangea son instrument.

-Bonjour, Impératrice. Que puis-je faire pour toi ? lui demanda-t-il en se relevant.

L’Elfe aux cheveux blonds avait peut-être une leçon pour lui. Alrick se souvenait encore de ce jour où il était allé la voir pour rejoindre les Baptistrels. La première chose qu’il avait remarqué était sa beauté, la deuxième sa gentillesse. Il n’aurait pu espérer meilleur guide pour le chemin qu’il avait choisi.
Revenir en haut Aller en bas
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Sous le chêne, au fond du jardin [PV Aramis] Sam 11 Juin 2016 - 21:22

Cette matinée était douce, éclairée par un soleil indulgent, et par le vent frais des montagnes soufflait non loin du domaine, les bois semblaient paisibles en cette matinée… Pour sa part Thredë appréciait cela, son statut d'impératrie elfique faisait qu'elle passait moins de temps qu'auparavant par ici, mais elle n'oubliait guère le domaine pour autant, rien au contraire. Après tout la rhapsodie était sa famille, et elle le resterait. De plus le calme du domaine, et son petit côté un peu à l'égard des grandes villes, mais très proche de la nature changeait un peu d'Estellïn. Et le domaine qui avait été rebâtit il n'y pas si longtemps se tenait au moins aussi fier, et resplendissant que celui qui se tenait dans les vieux bois lorsque ces derniers existaient encore. Mais ses pensées se concentraient aussi sur un autre chose, un certaine élève qu'elle était venue voir, et qui semblait fort serein alors qu'elle l'apercevait après l'avoir cherché à son retour au domaine, et visiblement il ne tarda guère à la remarquer.

Elle le regarda avec calme, et une légère bienveillance émanant de son regard son élève penchait sur ses études, et aussi au pied du chêne plusieurs fois centenaires. Ce cher William car il s'appelait ainsi maintenant était comme toujours enthousiaste dans son apprentissage d'enwr. Ce dernier était assit en tailleur, et profitait en quelque sorte du calme alentour, il ferait un bon cawr pensa Thredë avait une pointe de satisfaction s'il était choisit pour cela à l'avenir. Dans tout les cas il était chez lui au domaine, et aurait sa famille baptistrelle pour le soutenir si nécessaire, elle savait ce qu'il avait endurer, et n'était pas la seule à ne pas lui souhaiter ici de revivre cela. Mais en ce royaume il n'avait rien à craindre de toute manière. Et si nécessaire elle ferait en sorte que cela reste le cas...

« Bonjour William. Je suis heureuse de voir que tu te porte bien, quand à ce que je veux de toi, je ne suis pas là en tant qu'impératrice, mais en tant que cawr et amie. »
Dit-elle en s'arrêtant non loin de lui avant de rajouter de sa voix douce comme la brise de printemps. « Je pense que tu ne serai pas contre de faire un tour au dolmen des vents mon jeune élève ? Qui sait si un jour tu deviens cawr cela pourrait être le sanctuaire sur lequel tu devra veiller. Mais il reste selon moi qu'il serait bon que tu le visite, qu'en pense tu ? » Dit-elle douce, après tout cela ne faisait pas si longtemps qu'il était ici, et il pourrait d'une certaine manière ainsi approfondir sa connaissance sur l'harmonie du monde par la visite de ces lieux où elle était centrale. Et elle reprit ensuite en regardant calmement l'ouvrage que tenait Alrick en main.

« Qu'as tu appris d'intéressant par ta lecture d'ailleurs ? » Demanda t-elle curieuse, après tout elle avait remarquer que son élève appréciait l'apprentissage de l'histoire, et pour sa part elle comprenait aussi son fort intérêt pour les livres, elle même appréciait beaucoup lire, et trouvait qu'il était bon de prendre un peu de temps pour se poser, contempler, ou lire. Au passage elle s'assit non de loin de lui, et lui parla comme une grande sœur.

« Et sinon aurait tu besoin de quelque chose, ou quoi ce soit à me demander ? » Après tout elle se souciait aussi de son bien être, et savait que les choses pouvait des fois être difficiles pour lui… Dans tout les cas elle ferait en sorte qu'ils passent une bonne journée, et que cette dernière soit instructive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sous le chêne, au fond du jardin [PV Aramis] Mer 31 Aoû 2016 - 23:36

Il y avait cette harmonie douce et sereine qui entourait la Cawr et qu’Alrick trouvait toujours aussi agréable. Le jeune homme était soulagé qu’elle ne soit pas venue avec son titre et tout le protocole qui l’accompagnait. Il n’était pas vraiment emballé par toutes ces convenances et règles de politesse. Sans plus de cérémonie, il s’approcha donc d’elle en lui offrant un sourire. Elle voulait lui faire visiter le Dolmen des vents. Il est vrai que depuis son arrivée chez les Baptistrels, il n’avait encore visité aucun des sanctuaires dédiés aux quatre éléments. C’est là une occasion qui ne se représenterait peut-être pas de sitôt. Oh, bien sûr, il aurait pu s’y rendre par lui-même mais il avait toujours eu peur de déranger leurs gardiens ou de faire une bêtise. Avec l’Elfe à ses côtés, il savait ne rien risquer.

-Ce sera avec plaisir que je t’accompagnerais. Il me tardait de les visiter sans jamais n’en avoir pris le temps. Il y a tellement de choses à apprendre, sur soi mais surtout sur le monde qui nous entoure. Je regrette parfois de ne pouvoir prétendre à une vie aussi longue que la tienne pour avoir devant moi plus de temps pour comprendre le monde qu’ont façonné les Esprits.

Comme Aramis s’asseyait, il reprit place dans l’herbe verte. Son livre soigneusement posé sur ses genoux, il prit une profonde inspiration avant de se lancer dans l’explication de ce qu’il avait appris de sa lecture.

-J’étudiais un passage concernant le départ des Dragons d’Armanda. Nous avons eu de la chance que certains de ces êtres se soient séparés de leurs œufs pour les laisser ici et ainsi nous donner une chance de recommencer. Même s’il me semble que ce ne soit pas vraiment une réussite pour l’instant… Je réalise que nous n’arrivons pas vraiment à apprendre des erreurs passées et je trouve cela très triste. Comment pouvons-nous espérer la paix alors que nous nous confondons dans des erreurs sans cesse répétées ?

Il marqua une courte pause, le temps que la Baptistrelle pose sa question et il y répondit avec un sourire lumineux éclairant son visage.

-Que pourrais-je souhaiter que je n’aie pas trouvé en venant ici ? De quoi pourrais-je avoir besoin que les Baptistrels ne m’ont pas déjà offert ? Non, je n’ai besoin ni ne désire quoique ce soit Aramis. C’est gentil de t’en inquiéter. Mais peut-être voudrais-tu que nous allions jusqu’au Dolmen des Vents ?

L’Enwr se releva et tendit une main à son maître pour l’aider à se remettre debout. Puis il attendit qu’elle ouvre la marche pour calquer son rythme sur le sien. Parmi les Baptistrels, il avait appris à apprécier de prendre son temps et de profiter de chaque seconde pour ressentir les vibrations du monde autour de lui. C’était un exercice auquel il aimait se plier jour après jour. Et l’aura bienveillante de l’Impératrice elfique ne faisait qu’augmenter cette harmonie qui régnait en ces lieux que la violence n’avait su souiller.
Revenir en haut Aller en bas
Aramis Thredë
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
7/10  (7/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Impératrice des Elfes
Baptistrelle Chantebrise

MessageSujet: Re: Sous le chêne, au fond du jardin [PV Aramis] Sam 3 Sep 2016 - 20:47

Aramis n’affectionnait pas tant que cela le fait d'être impératrice, et en dehors de la cour impériale elle trouvait le protocole trop pesant à suivre. Surtout qu'elle ne désirait point l'imposer à un de ses élèves qu'elle considérait comme un de ses petits frères d'une certaine manière. Un petit frère humain de plus, donc qui n'était pas forcément à l'aise avec toutes les fioritures protocolaires elfiques...

Sans oublier qu'elle désirait passer un peu de temps loin de son devoir d'impératrice, après tout n'était-elle pas une chantebrise ? Elle avait besoin de liberté, et de respirer de temps en temps une certaine liberté de ce fait, et la position d'impératrice n'offrait pas toujours une telle liberté. De ce fait prendre du recul avec de temps en temps ne pouvait que lui faire du bien, surtout si c'était pour passer la journée en assez bonne compagnie.

« Ne t'inquiète pas de cela mon frère. Ce n'est pas parce que tu ne bénéficie pas d'une aussi longue vie que la mienne que tu ne peux pas accomplir pendant cette dernière. Il faut après tout savoir avancer, et vivre l'instant présent sans craindre le lendemain pour être heureux, que tu vive milles ans, ou quatre-vingts ne changera rien à cette vérité. » Dit-elle bienveillante, et sur ce elle s'intéressa donc calmement aux lectures d'Alrick qui se fit un plaisir d'expliquer ces dernières. En parlant notamment au sujet de son ressenti à propos du départ des dragons, et des erreurs passées dont celui les armandéens n'avaient pas encore réellement appris…

« Je pense qu'au contraire les temps actuels sont un bon début mon ami. La paix n'a jamais existé auparavant entre les trois peuples armandéens, et aujourd'hui elle est réalité. Ce n'est certes pas parfait, mais c'est un premiers pas. Les autres pas dépendront quand à eux des peuples Armandéens, des dirigeants, et de nôtre ordre. Et maintenant que la première pierre de la paix a été posée il reste à bâtir le reste de l'édifice de façon à faire en sorte que cette paix soit durable, si ce n'est éternelle. » Dit-elle bienveillante, et remplie d'espoir. Non pas d'un espoir naïf, mais de celui de quelqu'un ayant une volonté de fer, et qui comptait se battre de toutes ses forces pour son idéal. Cet idéal de paix, et d'harmonie pour Armanda.

« Oui rendons nous au Dolmen, il est temps que tu le découvre enfin . » Se contenta t-elle ensuite dire après avoir aquiescé aux paroles précédentes d'Alrick qui disait n'avoir besoin de rien en cet instant. Elle espérait que ce brave garçon s’accomplisse en tout cas, et lui souhaitait un avenir serein que ce soit au sein de l'ordre, et en cette vie et toutes les autres que son âme pourrait vivre aux fur, et à mesures des réincarnations que fait toutes âmes.

Et ainsi ils partirent en direction du dolmen des vents après qu'elle ait accepté aisément de prendre la main de son apprenti. Comme elle aurait accepté celle d'un petit frère, ou d'un fils, et ils ne mirent guère longtemps à arriver aux abords du sanctuaire du vent. Sanctuaire dont elle avait la garde en tant que chef des baptistrels liés au vents. Une pierre primordiale autour de laquelle les vents d'Armanda venaient graviter pour repartir en charriant avec eux des conversations, et souvenirs du monde entier. Pierre entouré d'arches de pierres gravés de scènes représentant des animaux ailés, et décorés de centaines de petits carillons émettant une douce mélodie alors qu'ils étaient bercés par la brise qui souffle en permanence en ces lieux. Tout cela Alrick pu le contempler alors que sa cawr lui dit avec douceur.

« Ce sanctuaire est associé à la liberté et au changement cher élève. Il permet à ceux se trouvant près lui de sentir un sentiment de légèreté, et d’allégresse les envahir. T'y recueillir permettra de chasser les soucis de ton cœur, et sache... » Dit-elle en lui prenant la main droite de sa main gauche avant de poursuivre. « Que ce dolmen est souvent associé à ton peuple, celui des hommes. Désire tu d'ailleurs t'y recueillir un temps pour entrer en harmonie avec la brise qui le parcoure en permanence ? » Finit-elle par demander avec bienveillance, après tout c'était une expérience unique qui permettait d'une certaine façon de se sentir une affinité avec l'élément des vents. Une expérience qu'elle connaissait très bien en tant que gardienne de ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Sous le chêne, au fond du jardin [PV Aramis]

Revenir en haut Aller en bas

Sous le chêne, au fond du jardin [PV Aramis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (28/08 - 16:30) La cabane au fond du jardin (Caroline&Sacha)
» Dans la chaumière au fond du jardin ♪ [Uriko]
» Tout est sous contrôle
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-