Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Inséparables amants (PV Norwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Inséparables amants (PV Norwen] Sam 23 Jan 2016 - 14:41

An 5 d'Obsidienne : 21 octobre

Deux vampires dont un mal en point, un humaine, et un gamin... C'était tout ce qui restait de son règne, tout ce qu'il avait désormais entre les mains pour espérer reconstruire quelque chose. Mais il n'était pas certain d'en avoir envie, il peinait à combattre la petite voix dans sa tête qui ne cessait de lui murmurer des "à quoi bon ?" répétitifs, à croire qu'il avait lui aussi hérité d'un gémisseur sinistre s'attachant à chacun de ses pas pour mieux le décourager à chaque instant. Sa colère jusque là l'avait toujours porté vers l'avant, son désir de vengeance lui permettant de se relever de chaque échec et de finalement les transformer en éclatantes victoires sauf que tout ceci n'avait servit à rien... Après tant d'efforts et de sacrifices il n'avait pourtant pas réussi à remplir ses objectifs, les elfes existaient encore même si ils étaient beaucoup moins nombreux, leur royaume n'avait pas brûlé et par dessus le marché son peuple servait désormais une tendre créature qui n'aurait sans doute rien de plus pressé à faire que de le ramollir au point de finalement provoquer sa perte. Alors oui il se le répétait à de nombreuses reprises ; à quoi bon ? Il était épuisé, usé par ces années de haine et de complots. De plus la blessure qu'il avait reçu tardait à se refermer malgré les soins d'Ambre et les tentatives de haute magie qu'il avait lui-même faites pour accélérer la guérison. Il en souffrait beaucoup tant physiquement que psychiquement, les effets du diamant de pureté se faisant encore souvent sentir dans sa chair et dans son esprit. C'était la deuxième fois ces dernières années qu'il frôlait la mort à cause de ces choses.

Ses poings se serrèrent avec force à l'évocation de ce terrible instrument qui, comble d'ironie, avait été chanté par Merithyn à l'époque où il estimait qu'il lui faudrait un jour affronter celui qui deviendrait peu de temps après son frère. Comment le diamant était-il finalement arrivé entre les mains de Wallam ? L'ancien gardien des Baptistrels le lui avait-il confié ou celui-ci s'en était-il emparé d'une autre manière ? Le moyen le plus simple de le savoir aurait bien sur était de tout simplement interroger l'un des concernés mais c'était impossible puisque l'un des deux avait disparu tandis que le second devenait le nouveau prince vampirique et se mettait en devoir de bâtir un royaume bien différent de ce que Lorenz aurait pu imaginer pour son peuple. Il devait le croire mort à présent, et c'était plus sur ainsi. Jamais il n'aurait pu imaginer qu'il se retrouverait un jour forcé de fuir son éternelle proie mais les faits étaient là, il n'avait actuellement pas la force de l'affronter ni d'affronter quiconque d'ailleurs. C'était pour cette raison qu'il s'était tant déplacé, traversant furtivement les différents royaumes en refusant même de se laisser retrouver par les vampires loyaux qui, il le savait, cherchaient à le retrouver. Aucun d'entre eux n'était sans doute conscient de son état et il était clair que si ça avait dû être le cas alors il ne l'aurait pas recherché ainsi, ou bien uniquement pour le tuer. Ainsi fonctionnaient les vampires, il acceptait cette réalité mais n'avait pas l'intention de leur faciliter la tâche.

Lentement et comme avec effort, il desserra les poings, contemplant ses mains vides comme si elles avaient pu lui apporter la solution et les explications à sa situation actuelle. Tout avait été bien trop rapide, bien trop brutal. Lui qui aimait contrôler jusqu'au plus petit détail de son existence s'était retrouvé entraîné dans une cascade d'événements incontrôlables qui avaient bien failli lui coûter la vie. Lui et Ambre avaient dû déployer des trésors d'ingéniosité pour passer inaperçus et entretenir la rumeur salvatrice de sa propre mort, rumeur qui lui avait certainement évité la capture malgré la frayeur qu'elle et lui avaient pu ressentir lorsqu'ils s'étaient finalement fait coincer aux alentours de Caladon. Derek... Il aurait dû se douter que l'austère commandant de sa garde ne se laisserait pas semer ainsi. Loyal jusqu'au boutiste, le cougar avait fuit la caverne du désert juste après lui et s'était aussitôt mis à sa recherche. Nul autre sans doute n'aurait pu retrouver le Prince Noir alors que celui-ci s'y opposait. C'est lui d'ailleurs qui se trouvait à ses côtés encore à cet instant, Ambre se trouvant un peu plus loin à la recherche de plantes médicinales, et qui gronda :

"Attention prince, quelqu'un vient."

L'ancestral se figea aussitôt, sa concentration magique mobilisée toute entière pour faire face à un éventuel assaillant. Ils n'étaient arrivé dans cette forêt que depuis deux jours mais le caractère dangereux de celle-ci leur était déjà largement apparu. Qu'il vienne de ce lieu ou d'ailleurs, le nouvel arrivant ne serait sans doute pas un ami...

"Encore un pas, et ta tête roulera sur le sol."

L'avertissement de Derek claqua entre eux et... Norwen ? Une lueur de surprise passa dans ses prunelles lorsque Lorenz reconnu son ancienne compagne mais ni lui ni son garde du corps ne se détendirent, la belle vampiresse pouvait tout aussi bien se présenter en allié qu'en ennemie mortelle. C'est finalement Lorenz qui interrogea avec méfiance :

"Qu'est-ce que tu fais ici ?"

La question semblait légitime tant était étrange cette rencontre au milieu des arbres silencieux. Sourcils froncés, le prince en fuite jaugea sa potentielle adversaire du regard, prêt à la détruire instantanément si elle devait constituer la moindre menace..


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


Dernière édition par Lorenz Wintel le Mer 27 Jan 2016 - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Inséparables amants (PV Norwen] Dim 24 Jan 2016 - 11:51

Vraorg était mort. Les esprits aussi. Qu'allait-il advenir d'Armanda sans eux ? Bien que Norwen ne fut jamais très pieuse et reconnaissante envers ceux qui étaient le fondement même de la vie et de tout ce qui se trouvait autour d'elle, sauf peut être l'Esprit de la Vie, il y avait une différence entre savoir qu'ils existaient et qu'ils furent visibles, puis morts. Etait-ce pour un mieux. Norwen en doutait fortement et pour cause, Vraorg mort, le monde qu'il avait crée et qui convenait à la vampire malgré tout s’effondrait. Et pas dans un bon sens. Car, on aurait pu croire qu'ainsi les vampires reprendraient leur place au sommet de la chaîne guerrière à mettre à mal le royaume elfique inexistant et ce peuple quasi mort, réduire en esclavage des humains désunis et affaiblis. Mais non, Wallam, cet avorton, ce moucheron, avait réduit à mal leur Prince pour le devenir. De quoi dociliser les vampires et en faire les marionnettes de cet idéaliste. Jamais, du moins pas pour elle. Vivante jamais elle n'accepterait le règne de Wallam. Et il le savait, donc la fuite était sa meilleure option. Sa seule à vrai dire.

Elle en voulait à Lorenz, de ne pas l'avoir écouté, d'avoir minimisé ses paroles, ses conseils, n'y voyant qu'une amante blessée dans son orgueil. Oui, il y avait de cela, mais aussi une vérité absolue, il allait droit dans le mur, obstrué par ses sentiments pour cette garce d'humaine qui le menait sur la voie de la perte du peuple vampirique. Maintenant, plus de prince pour renverser Wallam. On disait Wintel, mort, fini de toute façon, errant attendant la Mort qui viendrait bien vite l'embrasser. Mais Mort était mort, douce ironie.
Il fallait regrouper les opposants de Wallam, et il y en aurait. Des jeunes vampires, encore trop assoiffés de sang, des fidèles à Wintel. Et il fallait surtout trouver et vite un dirigeant capable de les mener vers la voie de la puissance d'autrefois. Pas elle. L'envie n'y était pas. Ce n'était pas son rôle, Norwen le savait. Elle préférait œuvrer dans l'ombre. Elle n'avait ni la puissance et encore moins la folie de vouloir se positionner sur ce trône éjectable. L'ancienne générale préférait lutter pour parvenir au sommet. Bien loin de la vie de cette humaine catin, couturière, insignifiante et sans visage. Encore plus de cette petite éclaireuse qui opinait du chef à chaque mission et qu'elle faisait avec application pour ne pas se faire remarquer. Norwen avait peu à peu prit goût à la violence, au sang, au jeu de la mort en s'offrant à elle. Elle ne la craignait pas et n'avait rien à perdre, voilà pourquoi elle pouvait la côtoyer sans en avoir peur. Au contraire. Telle une rose, elle avait éclos pour se parer d'épines tranchantes.

Galopant depuis plusieurs jours, accompagnée de sa petite protégée, Norwen fuyait vers l'ouest. Les terres désolées seraient un refuge ou personne ne chercherait à venir pour l'heure. Il fallait reconstruire, les villes fortes, les empires, les terres isolées pour quoi faire.
Lors de leur périples, elles avaient croisé une poignée de vampires en déroute, eux aussi, un peu perdus dans ce nouvel ordre. Certains les suivirent, d'autres voulant rejoindre Wallam, serviraient aujourd'hui d'engrais à la terre meurtrie.
Avançant toujours plus vite vers un espoir de repos salvateur, l'ancienne pisteuse reconnu une odeur, une piste. Etait-ce possible ? Non, les rumeurs n'avait cessé de gronder et de parvenir à ses oreilles comme une évidence. Et pourtant.

Norwen fit installé un camp. La petite avait besoin de pause. Les montures aussi. Elle irait vérifier seule, par précaution.
Quelques instants de marche et ses sens ne pouvait plus la troubler. Surtout au vue des murmures puis de la menace claquante.

« -La tienne tombera bien avant la mienne Dereck. Ton empressement à jouer les chien de garde embrouille ton esprit logique, si tenter que tu puisses en avoir un. »

Norwen continua de s'avancer, ne cherchant nullement à se cacher depuis le départ. Elle devait mettre fin à se doute qui s'offrit à elle dans un spectacle des plus pitoyables.

« -La même chose que toi Wintel. »

Fini le vouvoiement et le respect qui pouvait être dû à son prince, il ne l'était plus, du moins pas encore. Droite devant lui, elle se stoppa à quelques mètres.

« -Je fuis une bien triste réalité. Celle-là dans laquelle, tu as plongé ton peuple. Rien ne se fait sans hasard. C'était inévitable. Et tu n'as pas voulu voir les signes. Je suis là pour t'aider à changer cela. Je n'aime pas plus ce nouveau monde que l'ancien. Il est temps de bâtir ce qui nous est dû. »

Oui, c'était sa faute. Il avait perdu son droit, son titre en se plongeant dans les querelles des peuples, en s'acoquinant à une humaine et prenant pour ami un elfe. Comment le terrible et craint prince vampirique pouvait avoir la confiance de son peuple en fraternisant ainsi avec l'ennemi? Il l'avait perdu, puis perdu face à la force d'un ennemi puissant, trop puissant. Mais aujourd'hui, il n'y avait rien de tout cela. Sauf eux, tapis dans l'ombre, pouvant de nouveaux ressortir des grottes et avancer comme une ombre sur les terres humaines. Les réduisant au silence.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Inséparables amants (PV Norwen] Jeu 28 Jan 2016 - 14:35

L'irrespect du ton et des mots allumèrent une lueur dangereuse dans les yeux de l'ancestral, l'acier de ses prunelles se faisant plus tranchant tandis qu'il fronçait les sourcils légèrement tout en écoutant ce qu'elle avait à lui dire. Elle ne manquait pas de toupet... Mais d'un autre côté ça n'avait jamais été le cas non plus, il commençait à la connaître suffisamment pour ne pas s'étonner tout à fait de la voir face à lui à cet instant. Non sans colère, il rétorqua séchement :

"Et qui te dit que je puisse souhaiter rebâtir quoi que ce soit, à plus forte raison avec toi ?"

Il s'avança d'un pas sans se préoccuper des probables inquiétudes de Derek et pendant un bref instant il sembla sur le point de l'écraser comme une punaise que ce soit par la force de sa magie ou simplement par sa conviction profonde de sa propre supériorité. Nul n'aurait pu deviner sa blessure à cet instant. Un observateur aussi attentif qu'il soit n'aurait vu que la droiture de ses épaules et la fierté de son port de tête et l'aurait relié à la noirceur de l'aura qui l'entourait pour alors fuir à toute jambes devant l'aplomb inquiétant de celui qui ne renoncerait sans doute pas si facilement à son titre de Prince Noir. Sa voix se fit dure lorsqu'il continua :

"Tu crois me connaître parce que nous avons partagé la même couche Norwen, mais tu te trompe et si tu t'acharne encore à risquer ta vie en te basant sur ce que tu crois savoir de moi tu t'expose à une douloureuse déception."

Cette fois la lueur se fit sauvage et le sortilège rapide lancé sans geste clé ne lui laissa aucune marge de défense. Un simple brise-os* mais qui, puisqu'il visait les vertèbres, dû donner à la vampiresse la désagréable impression d'être sur le point de se faire rompre l'échine. Ce ne fut toutefois pas le cas, l'ancestral se contentant de laisser la douleur monter rapidement avant de relâcher son sort aussi brutalement qu'il l'avait activé. Ce n'était qu'un avertissement qu'il ponctua d'un nouveau pas en avant, il ne se tenait alors plus qu'à quelques centimètres à peine de son interlocutrice à qui il confia dans le creux de l'oreille :

"Je n'ai que faire des vampires. Je ne suis pas un outil Norwen, si tu es venu à moi dans l'idée de m'utiliser pour tes propres objectifs alors tu peux d'or et déjà repartir. Je suis mon propre maître, je sers mes propres projets et je n'ai que faire du jugement de ceux qui n'en sont pas satisfaits. J'ai suffisamment de force pour cela et puisque jusqu'à preuve du contraire tu ne peux pas en dire autant je ne peux que te conseiller de faire profil bas et de t'estimer heureuse dès lors que mes projets entrent en concordance avec les tiens. Ce qui par chance pour toi, est souvent le cas."

Les derniers mots avaient été articulés soigneusement et la mâchoire du vampire se serra quelques secondes dans une esquisse d'agacement avant qu'il ne daigne enfin reprendre ses distances :

"J'ai besoin du pouvoir pour faire ce que je souhaite, ainsi que d'un peuple vampirique fort. Tu peux m'aider à cela c'est vrai, mais tu n'es pas indispensable, pas plus que ne l'est pour moi ce pouvoir sur lequel je ne veux que m'appuyer. Il faudra t'en contenter et te rappeler à l'avenir que cela ne me tient pas suffisamment à coeur pour t'épargner dans le cas où tu jouerai de nouveau avec mes nerfs."

Point positif de cette affaire, elle était parvenue à réveiller en lui la hargne qui lui avait fait défaut depuis sa défaite. Le point négatif étant qu'il ne savait pas très bien jusqu'à quel point elle le savait diminué et si du coup elle allait plier ou non. Conscient de tout ceci, il ne laissa pourtant pas le moindre doute s'insinuer dans le regard brûlant qu'il posa sur elle en attendant sa réponse.


*Brise les os de la victime. Selon la puissance du mage incantant le sort, cela peut aller de un à plusieurs os, de fractures simples à fractures multiples.


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Inséparables amants (PV Norwen]

Revenir en haut Aller en bas

Inséparables amants (PV Norwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La nature et les braconniers, inséparables | Rang C
» A présent nous serons inséparables !
» (m) absolem (jude law) ❥ les terribles inséparables.
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» évaluation comparée des facteurs de l’insécurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-