Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'envol silencieux (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: L'envol silencieux (PV) Jeu 14 Jan 2016 - 19:09

Premier Jour de Janvier de l'an de Grâce 7 de l'ère d'Obsidienne


Le commencement d'une nouvelle année... Encore une autre. Une autre que l'homme n'aurait pas cru voir arrivé. En silence, assit sur le haut d'un petit muret de brique, il contemplait la foule au loin. À côté de lui, un grand corbeau au bec d'acier sombre fouillait dynamiquement le sol entourant les plantes qui avaient été planté là comme décoration. Depuis la grande Reconstruction, Gloria avait perdu cette forme sphérique et stratifié qu'elle aimait tant. À sa place, une espèce de croix chaotique avait poussé pareil au bras d'une plante grimpante, s'accrochant illogiquement à gauche et à droite, continuant de s'éloigner du centre. L’homme attendait quelqu’un de très particulier… Pour une rencontre tout aussi particulière. La nouvelle année se devait d’être encore plus grandiose que la précédente, et le Corbeau avait prévu faire en sorte que cette date marque l’esprit d’une jeune fille. Et encore une fois, il ne s’agissait pas de n’importe quelle jeune fille, mais un cristal au milieu de la crasse, une perle que milieu de la poussière urbaine.

Comme a chaque fois que l’homme sortait en « civil », il avait vêtu un habit terne et générique. Il s’agissait cette fois d’une chemise pâle sale, un pantalon doublé un cuir et une cape simple couleur terre. Loin d’être son style vestimentaire préféré, il n’en restait pas moins que cela était plus subtile dans la situation que s’il avait vêtu ses habits habituels. Ils portaient toujours ces derniers habituellement, mais aujourd’hui, puisqu’il se déplacerait en publique avec quelqu’un ne possédant pas de masque, il préférait conserver une apparence banale et neutre. Seul son loup d’Acier trahissait sa véritable identité, ça et ses deux alliés à plume qu’il trainait toujours avec lui. Le Corbeau n’avait pas Murmure avec lui, mais son épée pendait à sa taille et des lames étaient dissimulées sur son corps. Il était vêtu en civil, certes, mais il n’était pas stupide comme un civil pour autant. Il regardait à l’occasion le ciel, se demandant lorsque son Corbeau Blanc messager reviendrait à lui… Ou si la jeune l’avait gardé en sa possession…

En silence, il regardait la foule passer devant lui. Chacun regardait où il voulait aller, chacun s’affairait à ses affaires, personnes ne remarquait l’homme encapuchonné qui contemplait le vide, accompagné de deux charognard opportuniste. Oh! Mais cet homme était aussi un charognard opportuniste! Il n’y avait aucun mal à cela! Se servir à neuf de ce que les autres considèrent comme des déchets… C’est ainsi qu’il avait fondé l’Ordre : grâce à ce que les autre avaient rejeté : objet, information, et même des gens. Chaque chose servait, il fallait simplement trouver son utilité. Et c’était pareil avec les humains. Les voleurs, les parias, les assassins, les fou et les informes… Chacune des personnes existant étaient précieuses à sa façon. La rédemption était le mot d’Ordre de son organisation : un groupe de personne ayant vécu la plus noire des vies, amassé ensemble afin de s’aider mutuellement à survivre un peu plus facilement. Depuis un an déjà, ou environ, l’ancien assassin avait commencé à recruter des personnes, les couvrir sous ses ailes… Jamais par la force, jamais sous contrainte. Il ne désirait pas des sous fifres, il désirait avoir à ses côtés des amis, des gens sur qui il pouvait compter et avoir confiance… Une famille, en quelque sorte…

Le regard doré de l’homme parcourait la foule à la recherche de la gamine. La connaissant, elle ne devait pas être là où ses yeux se trouvaient… Comme toujours. En réalité, il s’attendait à tout moment de la voir bondir dans son dos, tentant de s’Approcher de lui le plus discrètement possible… Ou simplement tomber du ciel d’il-ne-saurait-dire-où. Grimper derrière lui par l’Autre côté du mur, s’approcher dans la foule, à visage couvert, se balader sur les toits jusqu’à être à la portée du Corbeau. Elle pouvait réellement arriver de toute part… Mais le Corbeau gardait son regard vers la rue, attendant, un sourire en coin, d’être surpris par l’arrivé d’Eleira..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: L'envol silencieux (PV) Dim 17 Jan 2016 - 5:40

Il n’était pas nécessaire d’être maîtresse en furtivité pour que la jeune fille devienne invisible dans les rues grouillantes de Gloria. On la savait orpheline, mais elle n’était pas mendiante et ne demandait jamais de pain aux Glorien… Eleira prenait des poches ce dont elle avait besoin sans avoir de permission. Dans ses grandes loques de lin, elle s’effaçait. Le capuchon brun passait bien plus inaperçu qu’être tout en noir au milieu des civils, mais le sombre habit était approprié la nuit, lorsqu’il n’était pas possible de se glisser entre les promeneurs.
La jeune fille grimpa les pierres de la paroi du petit commerce, attrapant la toiture avant de se projeter à l’aide de ses jambes au haut du bâtiment. Perchée sur le toit, ses yeux parcouraient les alentours à la recherche du masque noir qui lui était familier. Son regard s’arrêta sur une marchande qui avait installé un plateau où reposait du pain frais. La boulangère était retournée, semblant chercher activement quelque chose dans un sac qu’elle avait déposé sur le sol. La gamine esquissa une grimace, voyant l’opportunité d’un vol disparaître. Elle n’avait pas le temps de penser à cela, elle était probablement déjà en retard et Saemon lui poserait certainement des questions sur la provenance de la nourriture.
Un sourire en coin, presqu’imperceptible, se dessina sur ses lèvres lorsqu’elle aperçut L’Ombre vêtu de blanc, qu’elle n’avait pas reconnu ainsi habillé. Qu’avait-il de si important à lui dire pour qu’elle doive le rejoindre dans les rues de Gloria et non dans la voilière, simplement. Résister à voler alors qu’elle voyait les occasions de le faire défiler devant ses yeux, il savait pourtant qu’elle avait été voleuse dans cette ville et avait le réflexe de saisir ce qu’elle pouvait prendre. Son presque sourire se transforma en une moue boudeuse lorsqu’elle songea qu’elle avait peut-être des problèmes. L’avait-il surprise à voler à nouveau? Elle n’avait jamais arrêté et avait tenté de faire en sorte qu’il ne le sache pas…Mais ne l’encourageait-il pas à déposséder les plus riches de biens utiles à l’ordre? Il ne pouvait pas réellement lui reprocher de détrousser des citoyens, ou alors ce ne serait que pur égoïsme.

La jeune fille se déplaça, restant perchée sur les toits et devant grimper de temps à autres pour remonter les pierres qu’elle manquait. Lorsqu’elle fut enfin derrière le corbeau, elle sauta du haut de la bâtisse pour atterrir sur le dos de l’homme, qui, s’il avait été absent, aurait probablement laissé Eleira s’écraser sur le sol ridiculement. Elle ricana, fière d’avoir réussi à atterrir derrière lui sans qu’il ne la voit, ou au moins sans qu’il ne se retourne. Ses pieds retrouvèrent enfin la terre lorsqu’elle descendit du dos de Saemon, retrouvant des manières plus sérieuses.

-Tu m’as demandé, corbeau?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: L'envol silencieux (PV) Lun 25 Jan 2016 - 1:33

De tous les endroits où elle aurait pu surgir, c'est bien évidement sur son dos qu'elle bondit. L'homme étouffa un juron sous le coup plus que sur la surprise. Le froid de Janvier rendait le sol bruyant, mais le bruit que faisait Nox avec les plantes aux branches vidé de leur feuille rendait l'ouïe de l'homme capricieuse. C'est du moins ce que son esprit composa comme excuse afin de rassurer son égo devant la raillerie qu'il venait de subir. Se faire surprendre par une gamine... Il devait vraiment s'être relâché récemment pour se faire prendre de la sorte, quoi que... Il avisa sa main droite, fermement agrippée à la garde de l'un de ses lames. Ah bien non, il n'avait pas perdu la main, il était simplement moins paranoïaque il fallait croire. Il était vrai qu'avec Eleira dans les environs, il n'avait pas vraiment le choix de se calmer quelque peu, autrement, il serait mort d'angoisse ou d'une crise de cœur depuis un bon moment déjà. Il se reprit, laissa subtilement son poignard retourner dans son fourreau. Il soupira bruyamment, avant de se laisser tomber du rebord d’où il se trouvait.

-Ne fait plus ça, gamine. J’aimerais éviter d’avoir un mauvais réflexe…


Ce n’était ni une menace ou un avertissement, simplement un conseil lâché à la manière d’un soupire.

-Oui bon… Prochaine fois, contente-toi de te présenter devant lui s’il te plait.


Il savait pertinemment que ce qu’il venait de dire était tombé dans l’oreille d’une sourde. Elle n’avait jamais écouté ces conseils dans ce genre de circonstance. Elle avait saisi la nécessité du silence en ce qui concernait l’ordre, mais il savait aussi qu’elle volait toujours de son propre chef, et qu’elle désobéissait fréquemment lorsqu’il partait en mission avec elle. Néanmoins, elle était douée. Terriblement douée…

-Suis le Corbeau petite, il a à te parler.


Il entama une marche lente en direction de la grande place. Les grands marchés s’y trouvait, ainsi que plusieurs surprises pour la petite. Il avait bien évidement prévu ce qu’il allait dire, ainsi que ce qu’il ferait une fois rendu sur les lieux. Il espérait simplement une réaction positive de la part de la fille. Elle était après tout assez difficile à vivre parfois, surtout dans une situation moindrement affective ou encore personnelle.

-Comme tu le sais, tu as déjà remplit bon nombre de mission avec le Corbeau, et il doit avouer que tu es assez épatante lorsqu’il s’Agit de vol et d’intrusion.


Cette fois, cela avait bel et bien été un compliment. Il le disait en toute sincérité. Étant lui-même voleur à ses heures, bien que beaucoup moins que dans le début de sa carrière, il savait reconnaitre le potentiel d’une personne lorsqu’il était en présence de cette dernière. C’est donc d’une voix claire et chaude qu’il en avait fait la remarque, regardant toujours devant, devinant les expressions sur le visage d’Eleira.

-Tu as rendu bon nombre de service au groupe lorsque tu as aidé le Corbeau dans les missions. Bien que tu ne sois pas membre en soit du Silence, tu as su te démarquer à ta façon… Et Non, il n’est pas sur le point de te réprimander, si cela était cela que tu t’imaginais.


Il stoppa et se tourna vers la jeune. Il était à a peine une minute à pied du centre de la ville à présent. Les gens étaient nombreux et la masse bougeait constamment. Le Corbeau tenait à énoncer son idée avant de parcourir les lieux. En un sens, il serait plus simple de faire les choses ainsi. L’homme avait longuement songé à ce qu’il avait finalement planifié aujourd’hui. Il ne voulait pas encore commettre une erreur comme ce fut le cas au Nid auparavant. Ainsi, il avait tenté de ne rien laissé au hasard cette fois avec son organisation. Chaque chose allait se mettre en place en temps voulu. Chaque question serait poser au moment souhaité.

-Tu as tout ce qu’il désir chez un agent du groupe. Tu es intelligente et débrouillarde et il est certain que tu ferais une agente d’exception… Eleira, le Corbeau aimerait que tu joignes officiellement les rangs de l’Ordre du Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: L'envol silencieux (PV) Sam 30 Jan 2016 - 4:05

La jeune fille se raidit à l’avertissement du corbeau, sa moue boudeuse prenant la place de son maigre sourire et ses sourcils se levant, insolents. Elle comprenait ce que voulait dire Saemon, aussi que ce n’était pas une réprimande. Eleira avait elle-même ses réflexes, la seule prévention possible était chez les autres, elle n’arrivait pas à déclencher ces mécanismes ancrés dans ses mouvements depuis qu’elle s’était retrouvée dans la rue, loin de son village et sans parents. Elle se contenta de rouler les yeux à sa demande, ''s’il te plait’’ n’était-elle pas une autre formule qui signifiait en fait ''si tu veux. '' ? Et Eleira ne voulait pas, c’était beaucoup moins amusant de rester formel et il était plus difficile de trouver des occasions de grimper en ville. Elle ne voulait pas se mettre à monter sur les toits quotidiennement, peur de se faire prendre, ou de se faire remarquer. Si l’on reconnaissait une habitude chez elle, on pourrait plus facilement trouver la petite peste qui vole toujours le pain de la boulangère.
Silencieuse, elle suivit le corbeau qui marchait trop lentement à son goût. Ses pas s’accéléraient, ne demandant qu’à pousser Saemon à marcher plus vite mais il n’en fit rien, l’obligeant à s’arrêter souvent pour se montrer plus patiente. Elle voulait savoir où il l’emmenait, mais aussi ce qu’il avait à lui dire. Il calma son inquiétude de recevoir des représailles…Les compliments la rendirent un peu stoïque, presque distante, ce n’était pas le moment de placer un ''Merci’’. Elle dû s’arrêter complètement alors que le corbeau ne marchait plus, mais son hyperactivité ne s’éteignait pas pour autant. Dans ses bottes, ses orteils gigotaient et ses mains trituraient dans ses manches qui les cachaient. On pouvait voir les grandes loques de tissus s’agiter et la journée n’était pas venteuse.

Elle n’était pas membre de l’ordre? Non, pas officiellement, elle savait qu’elle devait encore apprendre, qu’elle avait des restrictions mais elle ne savait pas combien de temps ces contraintes devaient durer…N’étais-ce pas à cause de son jeune âge? Ou bien son manque d’ancienneté…Et quand était la fin de cette probation, le corbeau ne lui en avait jamais parlé. La jeune fille ne sut comment réagir et sur le coup…ne réagit pas. Les yeux grands, elle observait l’homme sans répondre, jusqu’à ce qu’elle lance dans le silence :

-Ce n’était pas ce qui était prévu au départ?


Elle trouvait néanmoins que l’homme était très généreux à son égard concernant : débrouillarde, certes, elle n’en avait pas eu le choix. Mais intelligente et…épatante, c’était hyperbolique. Elle n’était qu’une adolescente, non elle n’avait pas l’âge d’être épatante, elle devait encore profiter de son enfance, avoir le droit ne pas être douée.

''Tu exagère…’’ dit-elle, l’air boudeuse en détournant le visage

''Oh, ce n’est pas comme si j’avais vraiment le choix…Enfin oui, mais mon autre choix est de retourner dans la rue…’’

Son petit air d’insolente imprimé au visage, elle se renferma sur elle-même avant de grommeler en espérant ne pas avoir à répéter cela ''Et…J’ai aimé les missions que j’ai faites avec toi. ''

Elle croisa les bras avant de lever les yeux vers l’homme, elle n’aimait pas l’avouer, mais elle devait accepter d’une manière ou d’une autre et c’était celle qui blessait le moins son orgueil. Puis elle repensa à l’endroit inconnu où le corbeau lui conduisait et ses pieds se remirent à s’activer.

‘’Où est ce que nous allions? ‘’
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: L'envol silencieux (PV) Sam 6 Fév 2016 - 2:49

Un petit sourire éclaira son visage. Elle ne prenait pas ses compliments, comme il s’y attendait. Ou plutôt, elle les prenait mal comme toujours. Oui, il avait depuis longtemps prévu de faire d’elle une agent de l’Ordre, mais il avait pesé le pour et le contre depuis un bon moment. Elle était impulsive, jeune… Il ne voulait pas risquer inutilement sa vie, bien qu’il ne souhaitait pas pour autant risquer la vie de n’importe quel autre de ses agents. Eleira avait cependant quelque chose de plus que les autres membres du Silence, à savoir un lien avec le maitre qui veillait sur le Nid. Et bien… Elle et Sighild disons… Sa famille rapprochée en quelque sorte... Il se plaisait à croire cela. L’Ordre était aussi sa famille, mais il se connaissait trop bien pour se mentir ainsi. Les gens n’avaient pas la même importance à ses yeux. Il accordait néanmoins une importance égale à chacun de ses membres en tant que chef. Sur un aspect personnel, son opinion et ses intérêts variait davantage. Certain membres étaient très jeunes et donc moins responsable. D’autre ne partageaient pas toutes ses pensées politiques et sociales, ce qui compliquait légèrement leur rapport personnel. Autrement, au niveau professionnel, il n’avait rien à reproché à qui que ce soit.

Son sourire flétri instantanément lorsqu’elle commenta sur ses choix. Il n’aimait pas l’entendre dire ce genre de chose, pour ne pas dire qu’il haïssait cela. Qu’elle le pense sincèrement ou non importait peu, car le fait qu’elle le mentionne suffisait à le blesser. Oh! Mais l’opinion de la petite lui importait grandement. Il avait cependant une très bonne idée de la façon qu’elle voyait les choses, et il avait confiance en sa réaction pour ses demandes de la journée… Enfin, la majorité.

-Tu as toujours le choix, Eleira. Il ne te jettera pas dans la rue si tu refuses sa proposition. Même si tu n’es pas un Membre de l’Ordre, tu auras toujours ta place aux coté du Corbeau, il te le promet.

Son visage s’éclaira d’un nouveau sourire lorsque la petite lui « avoua » qu’elle appréciait le temps qu’il passait avec elle. Car il s’agissait bien d’un aveu. Il sentait la difficulté que la petite avait juste à stipuler ce genre de fait, mais il appréciait le geste et l’intention. Ces deux derniers étaient rares venant d’Eleira, et depuis leur rencontre, l’homme était passé maitre dans l’art de remarquer les petits aveux de sa pupille. LA jeune hyperactive repartie prestement et l’homme lui emboita le pas dans un sursaut faible. Il comprenait indirectement que la jeune fille venait d’accepter sa proposition, ce qui lui faisait déjà chaud au cœur. Ses prévisions pour la journée allaient donc de bon train. Il arriva avec difficulté au niveau d’Eleira et l’incita tacitement à le suivre, même si la jeune préférait toujours se tenir devant lui.

-Il t’amène chez un associé de l’Ordre… En un sens. Un homme avec qui il fait souvent affaire.

Il stoppa net devant une boutique semblable à mille autres. Il n’y avait que peu d’indice extérieur qui expliquaient ce que contenait la boutique, mais les cages présenté à l’avant du magasin et les bruits provenant de ce dernier aidait bien le futur acheteur à se faire une idée. Le Corbeau entra sans hésiter dans le bâtiment. Une cloche retentit à son entré, laissant un brouhaha cacophonique se lever dans les lieux. L’endroit était entièrement parsemé de cage de toute taille et de tout genre, contenant autant d’animaux étrange que le client pouvait en reconnaitre. L’homme fit quelque pas dans la pièce disposé de façon circulaire. Il n’aimait pas voir les animaux en cage, mais il savait pertinemment que ces bêtes étaient ou bien loin de leur habitat naturel, ou bien trop domestiqué pour être remis en liberté.

-Chaque membre de l’Ordre doit avoir à ses côtés un compagnon. L’Épervier à un Épervier et un cheval, Le Corbeau à Nox et Souffle, tout comme chaque membre ont leurs alliés. Il t’invite donc à choisir ce qui te plaira.

L’homme fit le tour de la pièce, cherchant le propriétaire des yeux. Les pas à l’étage supérieur laissaient deviner qu’il s’y trouvait. L’homme remit donc son attention en direction de la jeune, après avoir balayé l’endroit des yeux.

-Personnellement, il te conseillerait un oiseau, pour une question d’utilité messagère. Ils sont au deuxième étage. Autrement, si tu choisis une autre bête, il te laissera le Corbeau Blanc que tu as toujours en ta possession.

Il lui décrocha un regard entendu, avant de retourner son attention sur les animaux en cage.

-La majorité des créatures ici sont dressées… Généralement. Les chiens et les oiseaux particulièrement. Il y a aussi les singes qui le sont, bien qu’ils soient plus capricieux à leurs heures… Mais comme il te dit, peu importe l’allier que tu choisiras aujourd’hui, il sera tiens. À tes côtés, et sous ta responsabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: L'envol silencieux (PV) Sam 13 Fév 2016 - 4:23

Elle ne sut que répondre à la promesse, se demandant, probablement pour la première fois, est ce qu’on peut croire les promesses? Elle avait appris à ne pas faire confiance, mais n’avais jamais vu un serment comme celui-là sous le règne de Vraorg. On ne promettait pas, pas dans les rues de Gloria lorsqu’on avait faim. Elle fronça les sourcils, cherchant à comprendre et pourtant saisissant qu’il n’y avait pas de sens, rien à chercher. Pourquoi, un homme la recueillerait, s’il n’y avait pas de raison de la garder, si elle n’était qu’une bouche à nourrir. Ses interrogations n’eurent pas le temps de trouver réponse, elle fût attirée vers des réponses plus intéressantes pour le moment…L’endroit où le corbeau menait la jeune fille. Elle faillit faire un pas de trop et dépasser la boutique quand le corbeau s’arrêta.
La voleuse ouvra grand les yeux lorsqu’elle comprit qu’Ombre lui faisait un cadeau, oh pour une surprise, c’était une surprise…Une bonne, certainement, mais Eleira était trop obstinée pour abdiquer maintenant et sourire. Elle se laissa néanmoins impressionner et, alors que le corbeau était encore à parler d’animaux et d’oiseaux, elle était partie à parcourir les cages et à croiser les regards des bêtes. Eleira laissa un doigt entrer entre l’un des barreaux d’une cage afin de caresser la patte d’un chien, celui-ci lui répondit en sautillant un peu sur son doigt, joyeusement. L’animal lui arracha un haussement de sourcils puis, ignorant la remarque sur le corbeau blanc qu’elle n’avait pas rendu, elle croisa le regard de l’homme avant de monter à l’étage. La jeune fille faisait beaucoup trop de bruit dans les escaliers qu’elle dévalait en courant.

Son attention fut attirée par un bruit qui suivit sa montée à l’étage, un oiseau qui imitait le bruit saccadé des pas dans sa cage, bien qu’il ne puisse atteindre l’intensité du son. Elle s’approcha lentement, interloquée, puis poussa un ''Mh? '' Qui fût aussitôt imité par l’oiseau. Elea se pencha légèrement pour approcher son visage de la cage, un sourire discret daignant trouver ses lèvres. Elle ne demanda pas la permission avant d’ouvrir le petit loquet qui tenait l’oiseau enfermé. La bête chanta joyeusement et s’approcha de quelques sauts, toujours à l’intérieur de la cage. La jeune fille fronça les sourcils : il n’osait pas en sortir. Elle tendit sa main, cette dernière restant hors de la cage, à sa porte mais daigna entrer un doigt, tout près des petites pattes. Pourquoi ne voulait-il pas sortir? Puis le deuxième doigt fût le bon, les fines pattes avançant enfin pour, l’une après l’autre, retrouver la main de la jeune fille. Elle ne voulut pas brusquer l’animal, l’attirant lentement hors de la cage, elle remarqua qu’il ne tentait pas de s’enfuir et le recueilli entre ses mains où il semblait se trouver confortable. Baissant la tête, Eleira caressa l’oiseau d’un doigt en le gardant contre elle. Nul besoin de le mentionner, elle avait fait son choix.
Elle détourna la tête avant de retrouver sa moue boudeuse et de marmonner sans regarder le corbeau dans les yeux un ''Merci…’’ Ça commençait à faire beaucoup de reconnaissance pour une si petite période de temps. Puis elle sacrifia l’une des mains qui tenaient la bête afin de chercher dans ses grandes poches l’objet qu’elle avait gardé jusqu’à présent. Elle s’approcha afin de le remettre à Saemon avant de voir son nouvel animal se relever dans sa main.

''Il lui faudra un nom…’’ Le regard penseur, elle baissa la tête avant de répéter ''Un nom…’’ en murmurant. Puis elle grimaça un peu, non elle n’avait vraiment pas d’idée pour l’instant. Ses yeux se levèrent sur Saemon, semblant demander une idée, mais elle pouvait aussi trouver à un autre moment.

''C’est…ce pourquoi tu m’avais convoquée? ''

Elle ne s’en plaignait pas, s’informant réellement. S’il y avait autre chose dont il voulait lui parler, sa curiosité était piquée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: L'envol silencieux (PV)

Revenir en haut Aller en bas

L'envol silencieux (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» premier envol [PV : Alyss]
» Envol du Faucon | Rivière | Guerrier {PRÊT}
» Envol du Corbeau, un chat qu'il ne vaut mieux pas fréquenter
» Grady Tyler, l'Oiseau qui ne pouvait pas prendre son envol.
» Il faut savoir prendre son envol avant que le temps nous emporte. [Sunggyu Kim/Raphaël Kolliam]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-