Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Trois ans mais rien à raconter (PV Veren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Empty
MessageSujet: Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Icon_minitimeVen 23 Oct 2015 - 7:18

-10 juillet de l’an 5 de l’ère d’obsidienne

Autone savait depuis quelques temps la présence de Sylira dans la ville, on lui avait dit qu’elle était là, mais Autone ne s’était pas précipité à la retrouver. Cette femme qu’elle avait connu dans son ancienne vie gardait cette part de mystère qui effrayait la jeune femme…Elle ne savait pas ce qu’elle était devenue et cela pouvait pertinemment être plus négatif que positif, bien qu’elle soit au protectorat, aux côtés de Korentin Kohan d’ailleurs? Le rossignol savait qu’elle cachait plus qu’elle n’en disait, mais pas à ce point. Peut-importe, elle n’était pas sortie pour juger quelqu’un qu’elle n’était pas certaine de connaître, ni pour s’informer de sa vie privée. Certaines choses nous appartiennent plus personnellement, Autone pouvait le comprendre mieux que personne. Elle avait des souvenirs un peu flous de jeux de séduction, d’affection afin de la réconforter, d’ententes pour un travail ou un autre. Elle ne s’en serait peut-être pas souvenue plus qu’une autre employée si ce n’était du chemin qu’elles avaient parcourues ensemble jusqu’au lac noir. Cette journée où elle avait tourné un chapitre dramatique sur sa vie et perdu 3 ans dans une prison. Le principal, elle était libre, du moins relativement, et sortie de cet endroit.

La petite femme hésita à cogner à la porte, la reconnaitrait-t-elle? Il y avait trop de temps depuis la dernière fois où elle avait vu son visage, elle n’arrivait pas à s’en faire une image, mais si elle la revoyait, elle la reconnaitrait certainement…Elle ne parla pas tout de suite lorsqu’on lui ouvra la porte, comme légèrement brusquée de la revoir, si simplement. Elle faisait peine à voir, l’ancienne vampire avait perdu quelque chose, ce quelque chose qui faisait en sorte qu’on savait qu’elle avait confiance en elle, qu’elle était plus forte que les apparences. Certainement, ses vêtements avaient changés, mais la jeune femme avait déjà vu Sylira habillé simplement.

-Bonjour…

J’ai eu vent de ton arrivée au protectorat, je me suis dit que…je pourrais venir te saluer…


C’était la moindre des choses non? Et pourtant, la scène dégageait un malaise important chez la petite femme.

-C’est un peu étrange de te revoir après… ces années… tellement de temps et si peu de souvenirs.

Comment vas-tu?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Empty
MessageSujet: Re: Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Icon_minitimeVen 23 Oct 2015 - 18:57


Ils avaient finit par la relâcher, ils avaient eut les preuves suffisantes pour arrêter de l'accuser d'espionne à la botte de Vraorg... Enfin, on ne pouvait pas dire qu'au final ca changeait grand chose pour elle, c'était échanger une prison pour une autre et au final sa situation n'avait pas évolué d'un iota, car sa prison était toute autre...

Ce qu'elle faisait depuis ? Rien, ou presque. Elle était retournée parmi les ombres, dans l'ombre de celui qu'elle suivait de jour comme de nuit au milieu de ce rythme humain qui ne lui convenait pas. Cela faisait trois années que cela durait et qu'elle ne s'y était toujours pas faite, elle n'était au final qu'une enfant qui apprenait à vivre, à devoir tempérer des émotions qui étaient redevenues beaucoup trop fortes pour son esprit qui n'avait jamais fonctionné ainsi, ou tout du moins pas depuis plusieurs dizaines d'années. Même ses instincts avaient changé, car après tout un morceau de pain ne va pas se défendre pour sa vie avant de se laisser dévorer par une créature affamée, même si celle-ci n'a aucune force ni conviction dans sa "chasse" lui laissant donc toutes les opportunités nécessaires pour prendre la fuite sans le risque d'être poursuivis. Après tout, pourquoi était-elle encore en vie alors que sa volonté ne dépassait certainement pas celle d'une betterave ? A en douter qu'un légume puisse en avoir une un jour autre que celle de chercher un peu de lumière pour survivre ?

Une banalité affligeante donc, alors que pourtant la guerre était encore plus aux portes du protectorat, grattant à cette dernière comme le ferait un monstre affamé cherchant à dévorer les derniers êtres qui avaient cherché à le fuir, car oui, fuir était tout ce dont elle était à peu près capable à ce moment là, et encore en y mettant beaucoup de volonté. Après tout pourquoi se battre pour ceux qui la considéraient comme une traitresse ? Pour ceux qui n'hésiteraient certainement pas à finir le travail de Vraorg pour une vengeance qui n'avait pas lieu d'être ? Elle l'avait déjà fait une fois et en avait payé le prix et plus encore ! Il n'y avait plus de confiance, ou plutôt il n'y en aurait jamais ! Enfin, ce n'était pas comme si elle tenait réellement à sa "vie" même si une certaine personne regretterai qu'elle y mette une fin.

On venait la chercher, enfin... Pour quelque raison que ce soit les visites n'avaient jamais été de courtoisies... Mais pour une fois qu'elle se trompait ! Elle n'en croyait pas ses yeux ! Sa petite humaine était venue la chercher ! Finalement elle était bel et bien vivante ! Pourquoi ne l'avait-elle pas sentit plus... Elle chassa cette pensée aussi vite, elle ne pouvait plus sentir, ni même. Ni plus rien en fait... Elle resta figée quelques instants à entendre la voix de l'humaine en face d'elle. Finalement elle n'avait pas changé tant que ça, cette humaine... Enfin, pas qu'elle puisse le remarquer puisqu'elle percevait les choses d'une manière bien différente.

En guise de réponse ? La pauvre humaine eut droit de se faire attraper puis serrer dans les bras de l'ancienne vampire, qui elle même ne savait pas vraiment pourquoi elle agissait ainsi. Après tout c'était SON humaine non ? Elle avait bien le droit de faire ce qu'elle voulait ! Donc si elle voulait la serrer dans ses bras comme pour une marque d'affection et bien elle le ferait !
Au final c'était elle qui avait le plus changé, son odeur, sa manière d'être et même ses mouvements étaient complètement différents, ils n'étaient plus feints ou fabriqués de manière à ressembler le plus possible à une humaine pour tromper les faibles sens de ces êtres, ils étaient réels, malheureusement... Après tout elle était humaine maintenant. A voir si cela ne ferait pas fuir sa petite humaine...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Empty
MessageSujet: Re: Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Icon_minitimeDim 1 Nov 2015 - 22:40

La jeune femme sentait Sylira tellement plus petite, elle avait quelque chose de plus authentique, de plus fragile. Tout comme Autone, Veren n’était plus la même femme qui était venue quémander une chambre dans une maison de joie…Et elles avaient grandies toutes deux d’une manière bien différente. Le rossignol sursauta presque au contact soudain de la femme qui la prit dans ses bras. Malgré sa tête qui arrivait bien plus haut que celle de la petite femme, elle sentait que c’était elle qui devait la prendre dans ses bras, la réconforter, comme si elle n’était pas au bon endroit. Tout ce qu’elle put faire fût partager son étreinte en entourant sa taille de ses bras, un regard teinté à la fois d’inquiétude et de compassion au visage. Difficile de sourire, malgré une marque d’affection, étreinte qui n’était pas teinté de couleurs joyeuses…On le sentait, rien que de ce silence qui pesait presque, comme s’il était encore trop tôt pour parler et qu’elle aurait dû attendre avant de lui adresser la parole. Autone garda ses mains sur Sylira, comme si cela pouvait la soutenir d’une façon ou d’une autre, s’éloignant légèrement d’elle.

Elle replaça quelques mèches de cheveux sans la regarder dans les yeux, puis observa un peu ses vêtements. Bien, elle était assez décente selon l’opinion générale afin de sortir. La petite souris, ayant quitté la taille de celle qui pourrait se rapprocher le plus de ce qu’on dit une amie, attrapa son poignet en l’attirant en dehors de ses appartements. Elle arriva à sourire, sans perdre ce regard qui n’était pas tout à fait rassurant et qui donnait à son sourire son authenticité. À quoi bon tenter de rassurer quelqu’un si c’est pour être faux? Elle marcha sans presse dans la ville, cherchant un endroit calme où elle pourrait s’asseoir. En soirée, il était plus facile de sortir dehors, même si il y avait plus de passants dans la ville de Sandur, ce qui rendait la tâche difficile. La petite femme connaissait un ou deux endroits, mais préférait ne pas emmener la nouvelle humaine dans une ruelle, un endroit fermé n’en valait pas un autre. Elle savait qu’il était tentant de se refermer sur soi-même, de rester chez soi et de ne rien faire, ou bien tout simplement de se laisser mourir. Mais malgré cette rage de ne pas savoir pourquoi vivre, il y avait celle de savoir pourquoi refuser de mourir.

La jeune femme trouva enfin un endroit adéquat, elle aurait pu aussi sortir de la ville et s’étendre sur une dune mais elle n’avait pas envie de rentrer trop tard. En s’asseyant, Autone ouvrit son sac afin d’y sortir un peu de pain, ce qu’on pouvait à peine appeler une réserve, juste de quoi se garder quelque chose pour les petits creux. Elle déchira la nourriture avant d’en offrir un morceau à Veren, attendant qu’elle l’attrape, ou pas.

-Tu as faim?

Revenir en haut Aller en bas
Luna Duruisseau
Luna Duruisseau
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Left_bar_bleue0/10Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Empty
MessageSujet: Re: Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Icon_minitimeVen 4 Déc 2015 - 19:57

RP inachevé



Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) 1475269852-grammarluna

Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) 110872819_o


Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) 1469375723-doublesignalujna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Empty
MessageSujet: Re: Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Trois ans mais rien à raconter (PV Veren) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Trois ans mais rien à raconter (PV Veren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Osez, Osez Joséphine. [Hayden]
» En famille, tout se sait mais rien ne se dit. [pv Urien :3]
» La mort n'est que la mort ; on ne signifie rien par sa mort mais on la subit. [PV Graham]
» Je veux marcher sur la lune, mais l'avouer c'est m'humilier
» Arrêter de raconter la même histoire et en écrire une nouvelle (Hayden)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-