Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

La voie du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La voie du sang Empty
MessageSujet: La voie du sang La voie du sang Icon_minitimeMar 4 Aoû 2015 - 23:23

----------Plus d'une semaine s'était écoulée depuis la dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés et qu'ils avaient pris le temps de s'arrêter pour discuter. Et pourtant, aucune nouvelles sur l'avancement de ce projet qu'elle lui avait demandé de réaliser. Il faut dire aussi que l'inquisitrice n'était pas des plus présentes dans La Dépravée, passant la plupart de son temps à sillonner ville et chemins pour traquer les éventuels hors-là loi qui essayaient vainement de survivre dans ce monde cruel. Elle aurait bien aimé pouvoir ignorer ce qu'elle faisait et agir en automate, mais cela aurait été une solution bien simple pour éviter de se torturer. Non, elle devait voir le mal qu'elle causait en ayant décidé d'obéir à Vraorg, elle devait voir à quel point ce monde était devenu sombre pour les autres. Oh bien sur, dans son cas, elle n'était pas vraiment à plaindre ! Après tout, ses appartements étaient dignes d'une dame de haute naissance, elle pouvait agir à sa guise, écarter les nuisibles de son chemin d'un seul ordre. Non vraiment, d'un point de vue extérieur, l'inquisitrice Vanaël avait tout pour elle en cette ville souillé par la cupidité et l'arrogance des puissants. Mais ce n'était pas vraiment dans les principes de l'ancestrale que de se reposer sur ces lauriers et d'accepter son sort aussi bon puisse-t'il être.
----------Après tout, elle avait du abandonner tout ce qu'elle possédait pour obtenir ceci. Ou plutôt, à défaut d'obtenir, pour se voir offrir ce rôle et cette vie que nombre vampire devait envier. Que ce soit ses fils et filles de l'ombre, ou bien ses amis, ses amours, tous étaient désormais soit trop loin d'elle pour qu'elle puisse être avec eux, soit avaient une vision d'elle changée par le choix qu'elle avait fait. Imaginer un retour des choses à la normal était une belle utopie. Traitresse elle était devenue, traitresse elle demeurerait à jamais.

----------Pour cette nuit, l'inquisitrice Aerin allait devoir se mettre une fois de plus à l'ouvrage. Le sang coulerait surement, et la basse ville pleurerait encore une fois la venue de la porteuse de loi. Quant à la vampire, elle allait de nouveau devoir torturer inutilement de potentielles proies, entendre leurs cris déchirant, subir les réactions violentes des autres humains présents et devant y réagir, elle aussi, par la force. Beaucoup de sang serait gâché, qui pour les vampires aurait pu se compter en un beau nombre de repas. À cette triste pensée sanguine, l'inquisitrice repensa une fois encore à ce grimoire étrange qu'elle s'était dégoté, et qui devait certainement être entre les mains d'Eliowir.
----------Elle avait consentie après une ou deux visites à le laisser l'emprunter, convaincue par l'ancestral que ce serait là un moyen bien plus simple et rapide. Il était l'un des seuls à qui elle parvenait désormais à faire confiance, mais le doute la rongeait tout de même. Qu'est-ce qui l'aurait empêché de se servir du grimoire pour son usage personnel ? Après tout, il aurait pu faire croire à un incident magique, il aurait même pu le causer intentionnellement. Certes, il aurait la mauvaise surprise d'avoir la réaction violente de Vanaël au vu de son mensonge, mais en tant que sombregarde, surement ne serait-ce pas une inquisitrice qui allait lui faire peur. C'était de la part de Vanaël peut reluisant de penser ainsi de ce qu'elle considérait après tout comme un ami, mais malheureusement, la confiance se construit sur le temps, et jusqu'à ce qu'elle soit totale, il faut faire un long chemin. Et jusqu'à ce qu'il soit traversé, l'ancestrale aurait toujours quelques doutes sur les agissements de ses alliés.

----------S'équipant de sa fidèle Calamité et d'un chaine de prisonnier, ainsi que de son armure si reluisante, Vanaël s'apprêta à partir. Ah son armure ! Si pratique pour faire défaillir quelqu'un ! Ces magnifiques petites vermines qui s'envolaient par la seule pensée pour foncer sur une cible et l'harceler, c'était chaque fois un spectacle des plus plaisants ! Et finalement, c'est en ouvrant la porte de sa chambre pour la quitter qu'elle tomba nez à nez avec Eliowir Seriliel, lequel semblait sur le point de s'inquiéter de sa présence. Tout deux étaient fixés, ils ne s'étaient pas oubliés.
----------S'inclinant donc poliment, Vanaël le salua, épée et chaine de prisonnier sur chaque côté de la ceinture.

"Tôr rendúath..."
----------Une manière de saluer qui devenait un rituel pour la millénaire, considérant le terme autant comment une marque de respect que de sincère affection.


@Eliowir Serillëiel
Revenir en haut Aller en bas

La voie du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Don de sang
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.
» Prérequis pour la voie de la Médecine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-