Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mini Intrigue : Vorace TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Dim 28 Juin 2015 - 17:03

Soir du 30 mai de l'an 5 d'Obsidienne


Contexte de base : Suite à leur capture par les troupes impériales, Luna et Matis sont emmenés au fort d'Althaïa et jetés dans un cachot pour ce qu'ils apprennent être une peine de perpétuité.
Peu désireux de vieillir et de mourir ici, ils tentent le tout pour le tout et attaquent le sol de leur cellule commune avec les ongles ! Leurs espoirs s'envolent au fil des jours, c'est qu'ils n'avancent pas beaucoup... Le sol est tout simplement trop dur. Finalement au bout de quelques jours, ils tombent sur une plaque de roche et abandonnent.

Jusqu'à cette soirée du 30 mai où tout bascule...



Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


Dernière édition par Lorenz Wintel le Ven 24 Juil 2015 - 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Lun 29 Juin 2015 - 17:32

Directives :
 

Choix du joueur :
 

Luna et Matis avaient été fait prisonnier alors qu’ils tentaient de fuir et de se rendre dans le désert, tombé dans une embuscade d’une troupe impériale en maraude depuis des jours. Il n’avait pas été assez fort pour protéger son amie et avait dû se battre avec l’énergie du désespoir. Même à bout, physiquement parlant, ils s’étaient tous deux battu jusqu’au bout, tentant d’emmener le plus grand nombre de théocrate avec eux. Mais, contrairement à ce à quoi il s’attendait, ça n’avait pas été la fin, cela n’était que le commencement de quelque chose de plus affreux que la mort. Quelque chose que le capitaine ne connaissait que trop bien et que la jeune femme allait apprendre à connaitre, dans son esprit comme, et malheureusement, dans sa chair.

Le voyage jusqu’à Althaïa avait long, même s’il avait réalisé une partie de celui-ci dans un état second du fait de sa fatigue et des blessures récoltés durant le combat de la dernière chance. Néanmoins, un tel voyage avait eu le bon goût de lui laisser le temps de réfléchir à la suite des évènements, il cherchait déjà un moyen de s’enfuir avec la jeune femme. Tout ce qu’il espérait c’était de ne pas se trouver dans une prison trop dure dans laquelle ils seraient maltraités à longueur de journée. Il eut peur que cette espérance ne reste lettre morte quand il approcha de la cité d’Altaïa. Il en avait entendu parler par les prisonniers de MorneFlamme, mais la voir en vrai était tout autre chose. Il eu un peu la même réaction qu’au moment où il redécouvrit sa cité d’Elenna… Une réaction de peine, de dégoût et de colère. La colère de l’impuissance, la haine de sa propre faiblesse face à tout ce qu’il se passait sur Armanda. Une haine qui le dévorait toujours un peu plus à chaque jour qui passait….

De nouveau il retournait en prison. Une fois de plus il allait gouter à la captivité mais, cette fois, ce n’était à MorneFlamme qu’il allait, pour son bonheur mais aussi son malheur il avait été conduit à Althaïa. La ville, qu’il avait jadis connue, n’existait plus que dans ses souvenirs. Elle avait été remodelée par le nouveau propriétaire des lieux, elle était devenue une sorte de grande forteresse faite de magie et de cruauté, un lieu du quel on ne pouvait s’enfuir. Un lieu qui, à l’instar de MorneFlamme, avait été construit et modelé avec un objectif très clair en tête. Le dragon voulait montrer sa puissance et sa présence sur place, il voulait que tout un chacun comprenne où ils mettaient les pieds. Et, même s’il n’avait pas eu besoin de cela, Matis savait très bien où il était et pourquoi il s’y trouvait encore.

Dans cette prison, après avoir été « condamné » à perpétuité dans les galeries de la prison, ils restèrent comme stupéfait. La jeune femme et lui ne pouvait se permettre d’attendre tranquillement qu’on les fasse s’évader ou qu’on vienne les exécuter un jour de pluie devant une foule en délire. Alors ils se mirent à creuser pour s’évader, cherchant à fabriquer un tunnel avec leurs propres mains. Mais, alors que la terre laissa place à des blocs de pierre, ils durent se rendre à l’évidence. Leurs efforts n’avaient rien donnés, tiraillé par le désespoir, il n’avait aucune autre idée pour s’échapper. Mais tout bascula cette nuit du 30 Mai.

Ce 30 Mai, fatigué, déprimé par l’enfermement, il se déplaça dans la cellule commune pour espérer se coucher et essayer de dormir un peu. Mais, mettant les pieds en plein dans la zone où ils avaient tous deux creusés leur « tunnel », il entendit un petit craquement. Il resta silencieux l’espace d’un court instant, regardant interloqué Luna, il ne s’attendit pas à la suite.

La plaque de pierre craqua et se brisa sous son poids et il tomba dans un trou aussi profond qu’obscur durant une chute qui sembla durer une éternité. Il espérait ne rien se casser durant cette chute et, pour un fois, la chance était avec eux puisque rien n’arriva. Du moins, il ne se brisa rien à l’arriver, rien de plus que quelques bleus ou quelques contusions.

Reprenant son esprit maintenant qu’il était toujours en vie et en un seul morceau, il appela Luna en essayant de ne pas faire de bruit, tout en sachant que sa jute avant sans doute faite un vacarme incroyable.

Luna ! Rejoins moi tout de suite, on va essayer d’aller par là… Dit il en sachant qu’il n’avait pas vraiment d’autre possibilité de toute manière.

Ils n’avaient pas d’arme, la magie n’avait aucun effet ici, ils n’avaient donc pas beaucoup de choix qui s’offraient à eux et Matis espérait qu’ils ne rencontreraient rien de dangereux dans ce lieu humide et extrêmement rien à la fois. Alors ils se mirent tout deux en branle, et commencèrent à explorer le plus discrètement possible. Matis essayait d’aller vite pour ne pas qu’ils se fassent avoir par d’éventuels poursuivants en sachant pertinemment qu’ils ne tarderaient pas à se rendre compte de ce qu’il s’était passé.

En avançant il se rendit compte qu’ils arrivaient dans ce qui semblait avoir été un palais ou quelque chose s’en approchant. Un palais d’une richesse incroyable pour le lieu, mais aussi un endroit dont il ne reconnaissait rien, ni l’architecture ni les portraits qui semblaient trôner non loin de lui contre un mur. Comprenant qu’ils pourraient trouver des choses intéressantes ici, Matis observa la jeune femme en lui proposant quelque chose.

Je pense qu’on pourra trouver des choses intéressantes ici. Aussi je te propose que l’on cherche à savoir à qui l’on a affaire avant d’aller plus loin. Peut-être trouveront-nous des armes ou quelques choses s’en approchant en fouillant ici. En parallèle on va chercher un moyen de nous faire la malle bien sûr…

Après avoir prononcé ces quelques mots, Matis essaya de s’approcher des portraits sur les murs, espérant voir et comprendre à qui avaient pu appartenir ce lieu si mystérieux. Ce n’était sans doute pas le moment pour faire cela mais il se sentait comme attiré par ce lieu. Comme s’il devait le connaitre et savoir qui avait vécu ici lors des temps anciens.


Revenir en haut Aller en bas
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Ven 3 Juil 2015 - 17:26

Creuser, continuer de creuser et encore creuser. Pour avoir creusé, Luna l’avait fait à s’en défaire les mains et ses espoirs commençaient à s’effriter tandis que ses efforts et celui de Matis ne semblaient mener à rien. Elle n’abandonna pas pour autant malgré le sol dur et la roche qui n’en finissait plus. Elle ne comptait pas croupir dans cette cellule indéfiniment et être enfermée ainsi ne lui rappelait que de mauvais souvenirs. La présence de son ami l’avait rassurée et il avait su calmer la panique grandissant en elle. Le bon côté cette fois-ci, c’était qu’elle n’était pas seule. Le mauvais côté, c’était justement qu’elle était prisonnière avec son ami et que ça impliquait qu’il était enfermé lui aussi. Elle aurait souhaité lui éviter cette épreuve après celle qu’il avait vécue à Morneflamme. Malheureusement, elle avait échoué et elle n’avait rien pu faire pour éviter qu’ils soient tous les deux capturés par l’ennemi.

Fatiguée et déprimée, Luna s’était arrêtée afin de se reposer un peu. Fermant les yeux, elle allait doucement sombrer lorsqu’un bruit de craquement la ramena à la réalité. Elle vit alors Matis se faire aspirer par le sol de leur cellule. Effarée, elle se précipita vers le trou. Son cœur battant la chamade et désormais complètement alerte, elle appela plusieurs fois le nom de son ami. Elle poussa un soupir de soulagement lorsqu’elle entendit sa voix. Par miracle, il était en vie et n’avait rien de cassé!

Matis n’eut pas besoin de le dire deux fois que la jeune soldate se glissait déjà à travers l’ouverture. C’est avec précaution qu’elle le rejoignit et ils se déplacèrent dans la galerie, en espérant qu’une sortie se dresserait pour eux. Mais où étaient-ils tombés? Elle balaya l’endroit de son regard empli de questionnements. Par Dracos, quel était cet endroit? On aurait dit un palais très riche et malgré le temps qui semblait avoir passé depuis sa construction, tout était en bonne condition, si on en oubliait la poussière et l’humidité qui s’y étaient accumulées.

- Bonne idée! Lui répondit-elle.

L’empressement de vouloir s’éloigner d’Althaïa la Terrible fut remplacée par le désir de connaître l’histoire derrière cet endroit. Un palais, et aussi grand que celui-ci, n’apparaissait certainement pas en une journée! Qui avait été les maîtres des lieux? Et pourquoi le palais était-il enfoui sous la cité? Qui savait que cet endroit existait?

La princesse des lumières sursauta lorsque son regard se posa sur le même tableau que regardait Matis et qui répondait à sa première question. Un homme y était représenté dans toute sa splendeur et avait été peint avec le plus grand soin. Elle le fixa longuement, fronçant les sourcils face à cette personne qu’elle n’avait jamais vue auparavant, mais dont elle avait l’impression de connaître. L’humain était de large stature et il se dressait bien droit, le regard fier. Aucun doute, il avait été de noble famille. Mais pourquoi son visage, ses traits et sa stature lui semblaient si familiers? Luna pouvait jurer le connaître, mais aussi jurer qu’elle ne l’avait jamais vu avant. Était-ce ses cheveux mi-longs ondulés et bruns qui lui rappelaient quelqu’un?

Elle avait beau réfléchir, Luna n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Abandonnant finalement, elle poursuivit toutefois ses recherches dans la pièce en regardant ici et là ce qui s’y trouvait. Un objet rond attira son attention et soufflant la poussière qui le recouvrait, elle mit la main sur un lourd et riche médaillon. Elle connaissait le symbole qui y était gravé! Elle se retourna aussitôt pour croiser le regard de l’homme de la peinture. Ces prunelles sombres avec cette pointe d’arrogance, mais surtout les reflets dorés qui s’y cachaient. Elle connaissait une seule autre personne avec un tel regard : Korentin Kohan! Pourquoi n’avait-elle pas fait le lien plus tôt?!

- Matis? L’appela-t-elle. Regarde ce que j’ai trouvé. Poursuivit-elle en montrant le médaillon qu’elle avait trouvé. C’est un palais Kohan! s'exclama-t-elle.

Luna ne connaissait pas les détails, mais c’était déjà une première pièce du casse-tête de trouvé. Maintenant qu’ils savaient à quelle famille avait appartenu ce palais, trouveraient-ils plus précisément à qui? Peut-être pourraient-ils trouver une façon de dater l’endroit? Pour une fois, elle fut reconnaissante qu’on ait tenté de lui enseigner l’histoire et la lignée de Kohan.

Que s’était-il passé ici? Poussée à obtenir des réponses, la jeune femme se donna pour mission d’explorer les autres pièces. Accompagnée par Matis, ils s’engouffrèrent dans un long couloir finement décoré. Deux pièces identiques y étaient rattachées où un large lit bleu et poussiéreux trônait ainsi qu’une armoire remplie de vêtements démodés. Poursuivant rapidement leur chemin, le couloir les mena à une vaste salle dont le lustre au centre avait dû être placé dans le but d’impressionner les gens et ce fut le cas pour Luna. Il devait s’agir d’une grande salle de réception à l’époque.

Prenant un chemin au hasard, Matis et Luna s’engouffrèrent dans un autre couloir qui les mena à une autre pièce. Celle-ci était plutôt sombre et au fond se trouvait un escalier qui descendait. Elle jeta un coup d’œil à Matis pour lui poser une question silencieuse: faire demi-tour ou continuer? Mais trop tard pour la réponse qu’elle descendait déjà les marches. La curiosité l’avait piquée et elle avait gagné sur sa crainte de ce qu’elle pouvait retrouver en bas.

Une crypte se révéla au bout de ses pas et la protégée de Korentin pencha la tête de côté, perplexe, en voyant un cercueil se dresser au centre de la pièce.

- Mais...? Qu’est-ce que c’est que cet endroit? Demanda-t-elle à Matis lorsqu’il l’eut rejoint.

C’était la première fois que la gamine voyait un tel objet.


Spoiler:
 

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Lun 6 Juil 2015 - 17:52

Dans cette pièce inconnue contenant tout un ensemble de choses sombres et inconnues il avança pour retrouver son amie et compagne d’évasion. Si l’ensemble des murs semblaient réalisés avec le plus grand soin, il se rendit compte qu’il y avait une étrange et immense boite qui se trouvait au centre de la pièce. Comme si elle avait été posée là dans un but bien précis mais qui échappait totalement au jeune homme et à la jeune femme. Il ne comprenait pas bien l’importance et l’intérêt de la boite, il ne saisit pas tout de suite ce qu’elle renfermait puisqu’il n’avait pas la vision sur son intérieur. Que pouvait-elle bien contenir ? Cela ne pouvait être des trésors pour la simple et bonne raison que celui-ci n’aurait rien eu à faire ici, et que la boite contenant le dit trésors n’était pas particulièrement belle, au contraire. Dans le doute, et parce que la jeune femme lui demanda son avis, il s’approcha un peu plus, tentant de voir ce que la dite boite pouvait contenir.

Quelle ne fut pas sa surprise quand il se rendit compte de ce que contenait la boite. Loin de cacher un trésor, c’est une armure non vide qu’il trouvait en lieu et place d’une quelconque once d’or. L’armure était d’un blanc qu’il avait rarement connu, ce n’était de ces blancs que l’on met pour parader. C’est un blanc cassant, presque osseux. Un blanc qui semblait avoir vieillit depuis plusieurs générations. Mais ce n’était pas cela le plus inquiétant.

Ce qui l’inquiétait était la présence d’un corps, enfin de ses restes, dans l’armure. S’il s’agissait du propriétaire des lieux, comment ce faisait-il qu’il était encore là ? Il aurait dû être brulé avec les honneurs et non pas trainer dans une crypte abandonnée de tous tel un vulgaire criminel. Qu’avait-il donc fait pour subir pareil traitement ? Qui lui avait fait subir une chose pareille ? Il n’avait aucune réponse aux trop nombreuses questions qui le torturaient toujours un peu plus tandis qu’il tentait de trouver des réponses.

Je ne sais pas ce que cela peut être, mais s’il s’agit là du propriétaire des lieux il a dut faire quelque chose d’abominable pour rester tel quel. On dirait qu’il est mort ici, et que personne n’est occupé de lui. Comme si on lui avait refusé la moindre cérémonie, allant jusqu’à refuser sa crémation.

Cela ne me dit rien qui vaille, reste sur tes gardes, on ne sait jamais.


Il prit le temps d’étudier l’armure du corps qui se trouvait là, elle était magnifique à sa manière, tout comme son arme qui, elle, était magnifique et devait valoir une petite fortune. Mais, loin de lui l’idée de piller une crypte, il se demandait d’autant plus qu’est ce qu’il s’était passé ici pour que cet homme ne soit pas bruler. Qu’avait-il donc pu faire ? Qu’avait-il donc pu se passer ? Il n’avait aucune idée, et la suite ne lui en apporta guère plus.

Dans son esprit résonnait une voix, et cette voix il la reconnu immédiatement tellement elle l’avait marquée depuis la première fois qu’il l’avait entendu il a tant d’année déjà.

Ami, entends-tu le vol sourd de ma voix qui plane au-dessus de vous ? Ami entends-tu le cri de cet appel venu d’ailleurs ? Si oui, ami réponds à ma prière, réponds à la prière de celle qui fut la princesse des Hommes. Ce palais est celui de mes ancêtres, il regorge de trésors, mais surtout d’un trésor qui parviendra à nous sauver, nous sauver tous des ténèbres dans lesquels nous vivons. Le palais dans lequel vous êtes est le palais perdu de Hendrick Kohan, tout premier dirigeant d’Althaïa. Homme de la mer à ce qu’on dit. Je vous en prie, trouvez des plans de navires, de ces bateaux, de ces machines qui peuvent aller sur l’eau. Ceci est notre héritage, humains armandéens, mais surtout notre seule chance de survivre et de retrouver le fragment de l’épée astrale qui peut nous rendre notre liberté face à la cruauté du voleur de cœur. Il nous faut retourner sur les traces de notre passé lointain. Retrouvez les plans et apportez-les à la princesse des Hommes ou au Prince Noir. Il en va de notre survie.

Il resta sans voix devant ce qu’il venait d’entendre, il venait d’entendre la voix d’Esmelda. La princesse Kohan, la princesse des hommes, venait de s’adresser à lui par il ne savait quelle magie antique. Il doutait que cela puisse être un jeu de son esprit puisqu’il se rendit compte que la jeune femme avait elle aussi entendu clairement ce qu’il avait lui-même entendu. Se tournant vers elle, il tourna de fait le dos au cadavre.

Qu’est ce que cela veut dire ? Tu as entendu clairement ce que je viens d’entendre ? Pourquoi la princesse nous contacterait elle ? Et comment, surtout….

Il n’eut le temps de finir sa phrase car il sentit que quelque chose prenait possession de son corps. Un bras osseux s’empara de son corps et le maintint fortement contre le squelette. Ce dernier venait de capturer le jeune homme en le bloquant avec son bras équipé d’un bouclier. Passant sur la stupeur et le fait qu’il ait affaire à un mort vivant, il essaya de se débattre. D’autre qu’il vit arriver vers lui la majestueuse lame du squelette. Il ne pouvais lui donner un coup dans les côtes pour lui faire reprendre son souffle puisqu’il était déjà mort. Mais essaya de se débattre quand même en frappant de toutes ses forces, essayant d’écarter le bras mort de son corps pour se faufiler vers la jeune femme. Tandis qu’il tentait de repousser le bras du mort, il essaya de faire tomber celui-ci en tentant de frapper avec ses pieds dans les jambes du mort. A dire vrai il se débattait plus qu’il ne se batait, mais il n’avait pas vraiment le choix. Il devait tout faire pour se libérer, et il redoublait d’intensité en voyant s’approcher de lui la lame qui pouvait lui apporter la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Lun 6 Juil 2015 - 19:39

Jet de dés : tentative de Matis de se libérer de l'étreinte d'Hendrick Kohan

Résultat supérieur à 5 = victoire
Résultat inférieur à 5 = échec



Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Lun 6 Juil 2015 - 19:39

Le membre 'Lorenz Wintel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Hasard' :

Résultat :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Mar 7 Juil 2015 - 18:20

Mais qu’était cette étrange boîte en plein centre de la pièce? Matis semblait ne pas savoir plus que Luna et perplexe, elle le regarda s’avancer pour mettre fin à leurs questions. Le couvercle du cercueil tomba et révéla son contenu : un corps vêtue d’une armure qui aurait été des plus splendides si le temps n’avait pas fait son œuvre. Elle posa une main sur sa bouche, étouffant une exclamation de stupeur, et n’arrivait plus à quitter l’ancien homme des yeux. Mais qu’est-ce qu’il faisait là dans une boîte? Pourquoi ne l’avait-on pas brûlé pour qu’il puisse rejoindre aisément Mort? Avait-il commis un acte tellement atroce qu’il n’avait pas eu droit à cette cérémonie? Pourtant, il avait été paré de ses beaux vêtements et on l’avait enfermé dans une pièce du palais dédié pour lui. Ça ne faisait pas de sens pour la gamine.

Ce qui faisait encore moins de sens fut la voix qu’elle entendit subitement. Luna jeta des regards tout autour d’elle pour localiser d’où elle pouvait provenir avant de réaliser que les paroles résonnaient dans sa tête! C’était une femme qui parlait et contrairement à ce qu’elle s’était attendu, la voix était douce et ne leur souhaitait pas une fin terrible. Au contraire, la dame expliqua la situation et leur demanda de lui venir en aide. La gamine ne comprit pas tout ce qu’elle lui disait, mais elle saisit l’essentiel : ils devaient mettre la main sur ces fameux plans de navire s’ils voulaient qu’Armanda ait une chance de survivre. Le silence revint dans sa tête et la jeune soldate acquiesça d’un signe de tête pour signifier à Matis qu’elle avait entendu le message elle aussi.

- C’était la princesse… Esmelda Kohan? Demanda-t-elle, incertaine.

Avec tous les indices recueillis, ça ne pouvait être qu’elle et c’était la seule princesse dont elle connaissait l’existence et qui pouvait se surnommer la princesse des Hommes. Pourtant, n’ayant jamais entendu sa voix auparavant, elle ne pouvait être complètement certaine de ce qu’elle avançait.

Qui était vraiment cette princesse devint le moindre de ses soucis lorsque l'armure complète se redressa dans son cercueil et tendit son bras pour attraper Matis. Horrifiée par cette vision, Luna se figea d’abord sur place. Par tous les esprits, comment cela se pouvait-il? Si les cadavres pouvaient reprendre ainsi vie, raison de plus pour les brûler et s’assurer qu’ils ne se relèvent jamais! Par chance, la résistance de son camarade fut suffisante pour le faire lâcher sa prise et il put s’éloigner sans blessure.

Celui qu'elle croyait être Hendrick Kohan bondit hors de son lit, posa lourdement ses pieds sur le sol. D’une main, il tenait fermement son épée et de l’autre son bouclier, sans oublier l’armure qui le recouvrait. Il se tint fièrement, regardant à tour de rôle les deux intrus de son palais.

- Qui est venu pour troubler mon repos ? Misérables, savez-vous seulement qui je suis ?

Sa voix masculine et sûre d’elle résonna dans la crypte. Levant son arme, il passa ensuite à l’attaque. Grand et puissant, il était un adversaire de taille et les deux humains risquaient simplement de finir découpés en petits morceaux s’ils ne réagissaient pas. Hors de question que de l’attaquer et d’essayer de parer ses attaques. Avec quoi le ferait-elle de toute façon : avec ses mains nues?! Certainement pas! Évitant ses coups, elle fit la seule chose qui lui parut logique, c’est-à-dire de reculer en direction de l’escalier.

- Que faites-vous dans mon palais ? Vous êtes venus le piller comme tant d'autres l'ont tenté? Tremblez vermine car je suis votre fin ! Gronda-t-il de rage.

Comment pourraient-ils le terrasser? Il était bien difficile de mettre fin à la vie d’un être déjà mort. Peut-être pouvaient-ils parlementer et réussir à apaiser sa colère? Difficile à dire puisque cela pourrait faire tout le contraire.

- Noble Seigneur Hendrick Kohan! Prononça-t-elle sur un ton des plus respectueux.

La protégée de Korentin profita du fait qu’il se soit arrêté d’avancer pour parler afin de s’incliner rapidement face à lui. Sur ses gardes, elle le fixa de son regard bleuté afin de connaître sa réaction et évaluer si elle devait décamper au plus vite.

- Je me présente, je m’appelle Luna… Et voici Matis. Dit-elle en désignant son ami. Nous ne sommes pas des pilleurs. Nous cherchons à sauver les humains armandéens et nous avons besoin de votre aide, Monseigneur, pour cela. Poursuivit-elle doucement.

Ce que Luna disait n’était pas faux. Qui était plus désigné pour savoir où était les plans d’Hendrick Kohan que ce dernier? Elle ignorait comment réagirait l’ancêtre Kohan à ses paroles et elle ignorait également s’il était conscient qu’il était mort depuis bien des siècles. Elle avait préféré éviter ce sujet pour ne pas le mettre en colère inutilement.









[ HJ: J'ai choisi "gold" pour la couleur de notre cher Hendrick. Si vous voulez réutiliser la même ^^ ]

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Jeu 9 Juil 2015 - 17:36

Si la jeune femme avait raison concernant la princesse, et il savait pertinemment qu’elle avait raison, comment la princesse avait pu les contacter de la sorte ? La magie n’était pas opérante dans ces lieux, comment avait-elle donc fait pour fait passer son message ? Aux mots de la jeune fille, il avait hoché simplement la tête, ne sachant que dire. Maintenant que le cadavre s’était levé et qu’il se tenait devant eux deux, il avait bien d’autres problèmes en tête que de savoir comment elle avait pu faire pour les contacter.

Et là, Matis fit face à une question un tantinet existentielle. Comment se faisait-il qu’un mort puisse se lever, les attaquer et, comble de la démence, leur parler. En théorie, et jusqu’à preuve du contraire, quand on est mort, on est mort. Il n’y a pas de seconde chance, pas de second souffle. Du moins dans cette vie-là. Alors comment cela était-il possible par les Esprits et tout ce qui pouvait être sacré sur cette terre ? Comment un être mort depuis des générations pouvait se tenir « tranquillement » devant eux et leur tenir ces propos ? Le jeune homme était totalement perdu, fatigué de ses longs mois de fuite et épuisé par leur récente détention. Maintenant qu’il était devant un mort vivant, il ne se ferait décidément jamais à cette idée, il devait faire un choix. Devait-il partir ? Devait-il rester. En attendant, Luna quémandait l’aide du mort qui se faisait un malin plaisir à lui répondre. Il avait quand même l’air surpris du ton et des propos employés par la jeune femme, pour une fois que la formation de bonnes manières qu’elle apprit lui rendait service…

Mon aide… Mon aide! Ah mais j’en ai assez de donner mon aide à tous les quémandeurs ! Et moi, qui est venu m’aider lorsque l’on a tenté de m’ensevelir dans mon palais ? A qui d’autre que moi-même ai-je dû ma survie ? Certainement pas à Judovik ça non… Pas même à Alexian… Mes chers cousin avaient autre chose à faire, gouverner par exemple ! Comme si nous étions faits pour nous enterrer sur cette terre maudite, nous les héros des mers !

L’homme, ou plutôt ce qu’il en restait, ne semblait pas du tout avoir conscience de sa propre mort. Etait-ce cela qui arrivait quand on ne brulait pas un corps ? L’être restait bloqué dans la chair de manière indéfinie ? Matis eu beaucoup de peine pour la créature qui ne pouvait plus vraiment être appelé un homme. Mais que pouvaient-ils faire ? Concrètement ils étaient sans défense face à un mort armé jusqu’aux dents.

A la phrase de Luna, l’être sembla étrange, il eut comme un moment de doute. Mais cela ne dura pas longtemps et déjà il reprenait du poil de la bête en n’hésitant pas un seul instant à les menacer.

De quels Humains Armandééns parlez vous exactement ? Il n’y a pas d’Humains Armandéns vous m’entendez ? Nous sommes Angelhanais, tous autant que nous sommes et n’en déplaise à Judovick et à ses projets fous ! S’il croyait que me donner une ville comme on jette un os à un chier suffirait à me faire oublier d’où je viens… Il n’est pas né celui que me fera aider les miens à s’implanter en un lieu où ils n’ont rien à faire. Vous n’avez ni armes, ni technologie, ni soutien. Déguerpissez !

Matis vivait en direct ce qu’il s’était passé voilà des générations quand les premiers hommes ont posés le pied sur cette terre qui était maintenant sienne. S’était donc un de ses cousins qui avait poussé son peuple à s’installer ici, et lui, ce Hendrick, ne semblait pas être de cet avis là, comme s’il n’avait souhaité qu’une seule chose, repartir sur le bateau qui l’avait conduit ici. Il comprenait cela, le capitaine aimerait aussi pouvoir quitter ces terres qu’il ne reconnaissait plus pour pouvoir refaire sa vie ailleurs. Mais n’était-ce pas fuir devant l’ennemi ?

Il était face à un cruel dilemme. Devait il mentir à l’homme en lui faisant croire ce qu’il voulait pour obtenir les plans ? Ou devait il lui dire la vérité et sans doute risquer sa vie ? Il n’en savait rien, mais il n’avait pas vraiment le temps de réfléchir. Alors, et comme dans bien d’autre situation, il fit ce qu’il pensait être le plus juste pour tous. Inclinant délicatement la tête avant de parler, il n’hésita pas un seul instant. Il avait le vide en lui et s’était placé entre la jeune femme et le mort, ainsi, si son épée devait voler, elle le toucherait lui et pas la jeune femme. Lui laissant ainsi du temps pour fuir.
Seigneur Kohan, je ne vais pas vous flatter, je ne vais pas vous mentir. Nous sommes tombé purement par hasard dans ce lieu avec bien loin de nous l’idée de vous déranger. Néanmoins, nous avons saisi cette chance car nous sommes à la recherche de quelque chose de bien plus précieux que les ors de cette pièce.

Nous sommes à la recherche de plan pour construire des bateaux capables de sauver notre peuple. Je ne suis pas bien au fait de toutes les subtilités du plan que mon seigneur a mis au point mais c’est bien de cela que nous avons besoin.

Je sais bien que vous n’êtes pas pour l’idée que les nôtres s’installent ici mais aujourd’hui c’est le cas. Nous ne vous avons pas menti, nous sommes bien nés ici, nous y avons grandi et avons servi vos descendants, les Kohan. Aujourd’hui, vos descendants ont besoin de vous et vos plans pour bâtir les merveilleux bateaux qui ont conduit les vôtres sur les rivages alors inconnus d’Armanda.

Je ne sais pas pourquoi l’on vous enterré ici, et ceux qui l’ont fait sont, au mieux des imbéciles, au pire des traitres. Mais si nous vous avons trouvé aujourd’hui ce n’est pas le fruit du hasard.


Il laissa sa phrase en suspends l’espace d’un instant avant de conclure.

Je ne suis pas un grand orateur, je ne suis qu’un soldat. Pour tout vous avouer je n’ai même jamais été en mer comme ce fut le cas pour mes ancêtres. J’ai toujours servi votre famille avec dévotion, mon père et son père ainsi que son propre père avant lui avait fait de même. L’ensemble de ma famille ne vivait que pour la votre, aujourd’hui, si je suis ici c’est pour servir encore votre famille.

Je vais être honnête avec vous car vous êtes un homme Honorable, un homme intelligent et un Kohan, je vous dois donc l’honnêteté et le respect. Voila plusieurs générations que nous vivons ici, votre famille à bâtit un Empire qui fut florissant et juste. Aujourd’hui, celui-ci est sous la domination d’un esprit malveillant et terriblement puissant. C’est pour nous débarrasser de lui que nous avons besoin de vos plans. C’est pour sauver votre famille que nous avons besoin de votre aide.


Matis ouvrit les bras de manière un peu trop théâtrale, même à son goût et termina son discours.

Je ne souhaite pas vous mentir, c’est pour cela que vous ai dit la vérité. Si elle ne vous convient pas, ou si vous pensez que nous ne sommes que de vulgaire voleur alors nous partirons. Mais si vous pensez à votre famille, à vos descendants, alors aidez nous. Nous n’avons besoin que de vos plans et de rien d’autre.

Si vous faite ça pour nous, je m’engage solennellement à vous aider à faire ce que vous souhaitez.



Les dès étaient maintenant jeté… Il ne pouvait rien faire de plus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Mar 14 Juil 2015 - 5:10

Judovik et Alexian, voilà deux noms que connaissaient Luna! Ce Hendrick Kohan était donc cousin au premier empereur des Hommes?! Mais c’était il y a si longtemps de cela, c’était impossible qu’il se trouve devant les deux anciens rebelles. Mais la jeune femme devait savoir qu’en Armanda, rien n’était jamais impossible. La bonne nouvelle, c’était que ses paroles semblaient avoir arrêté l’attaque du mort durant un court instant : celui d’y répondre. Elle jeta un regard vers Matis tandis que celui-ci prenait à son tour la parole afin d’expliquer la situation au seigneur Kohan. Il avait décidé de lui dire la vérité sur ce qui se passait et Luna approuvait sa décision. Est-ce que cela réussirait à le calmer suffisamment pour qu’il cesse de vouloir les attaquer et les faire rejoindre l’Esprit de la Mort?

Hendrick écouta attentivement les paroles de Matis et abaissa son épée avant d’élever la voix. Sa posture n’était pas aussi menaçante que celle qu’il avait eue auparavant. Il donnait l’impression qu’il n’avait plus le projet de vouloir tuer les deux intrus pour le moment.

- Plusieurs géné... Attendez ? Si vous êtes les descendants de ma famille alors... Allons bon, vous n'allez pas me prétendre que je suis mort tout de même ? Prononça-t-il d’une voix méfiante.

Difficile de faire croire à un mort qu’il est mort, si ce dernier apparait vivant. Luna ne répondit pas à la question et laissa le silence s’installer momentanément. C’était une réalité difficile à accepter, mais elle savait qu’il savait. Il suffisait simplement de laisser le temps agir.

- Eh bien voilà ! Après tout ce que j'ai fait pour eux. Alexian et Judovick m'ont fait l'affront d'arriver trop tard. J'aurai dû m'en douter tiens... Pesta-t-il de sa grosse voix.

Étrangement, il semblait plus contrarié qu’étonné d’être dans cette situation. La jeune soldate parut perplexe quant à ses paroles qui réussirent à piquer sa curiosité. Elle voulait savoir ce qui s’était passé. Selon ses dires, Alexian et Judovick était arrivé trop tard, mais trop tard pour quoi précisément? Elle espérait qu’il poursuivrait pour leur donner des détails. Avoir été un autre moment et en d’autres circonstances, elle aurait aimé prendre le temps de lui demander toutes sortes de questions. Qui peut-il se vanter d’avoir été en la présence d’un humain aussi ancien? Malheureusement, le temps était compté et il y avait des choses plus urgentes à régler que celles de comparer les différentes époques. Le seigneur était probablement de cet avis également puisqu’il ne chercha pas à expliquer ce qui avait pu lui arriver ni même à étaler les raisons de sa présence ici tandis qu’il n’appartenait plus à ce monde. Il haussa finalement les épaules, faisant tinter son armure étrangement.

- Ainsi donc vous cherchez à construire des bateaux ? Rien n'est plus facile que de bâtir une coquille de noix, d'y flanquer une toile en guise de voile et de le nommer navire... Vous ne trouverez pas ces horreurs chez moi... Je suis Hendrick Kohan, et ne vous en déplaise, je n'ai jamais consenti à poser le pied sur un autre bateau que mes fiers Vol-Au-Vent. Je ne suis pas étonné que le savoir se soit perdu... Je l'ai toujours gardé jalousement... Prononça-t-il fièrement.

Les accents passionnés de sa voix se percevaient facilement. Il aimait ses bateaux et en était fier. Le Kohan semblait presque fiévreux tout à coup en parlant de ses Vol-Au-Vent comme un amant parlerait de ses conquêtes. Mais son regard se durcit lorsqu’il le posa sur les deux Armandéens et il se renfrogna.

- Mais au fait, pourquoi est-ce que je devrais confier les plans de mes merveilles à des continentaux de votre genre ? Vous n'êtes pas des Kohan même si la petite a l'air bien élevée, et vous ne sentez ni le sel, ni les embruns... Qu'est-ce qui me dis que vous prendrez soin d'eux hein ?

Une lueur de fierté brilla dans le regard de la gamine lorsque le Kohan mentionna son air bien élevé. Elle resta calme tandis qu’elle se disait que les bonnes manières qu’elle avait apprises lui avaient enfin été réellement utiles.

- Monseigneur, il est vrai que nous ne sommes pas des Kohan. Mais si cela peut vous rassurer, nous sommes proches de l’un d’entre eux, voire plus d’un. Je ne sais pas exactement quel est le bon terme pour le désigner, mais il doit votre petit-petit-petit-petit-petit cousin… Et j’en oublie probablement plusieurs. Celui dont je vous parle s’appelle Korentin Kohan. Il est l’empereur légitime des Hommes, un homme que je considère comme mon père et très important pour moi. Il l’est autant pour Matis dont sa lame est à son service. Elle fit une petite pause. Où allait-elle avec tout cela? Bref, tout cela pour dire que votre famille est importante pour nous et que nous ne sommes pas de vulgaires brigands. Je sais que nous n’avons rien pour vous le prouvez, mais nous prendrons soin de vos plans. Je vous le promets. Dit-elle d’une voix assurée.

Luna n’était pas allée dans les détails, ne croyant pas que c’était nécessaire, mais elle était sincère quant à ses paroles. Elle espérait que ses paroles et celles de Matis allaient avoir un effet positif sur sa décision. Hendrick garda un long silence et sembla réfléchir.

- Un mort n'a pas grand-chose à souhaiter, si ce n'est de partir dignement vers une autre vie... J'ai été trompé par un de mes conseillers, un très haut mage à qui j'ai donné l'autorisation de procéder à des expériences qui n'auraient jamais dû être tentées... Par sa faute, j'ai été possédé par une créature que l'on nomme chimère, et qui n'avait rien à faire dans cette réalité. Alexian et Judovick devaient m'aider, mais ils ont apparemment trop tardé. Je ne sais pas qui m'a tué, je me soupçonne de m'être fait ça moi-même pour être honnête. Mais je sais qui a emprisonné mon âme dans mon corps par contre... Et je sais ce que j'ai perdu à cause de cela. Articula-t-il soigneusement.

Voilà donc ce qui s’était passé pour que les deux Protégés le retrouvent dans cet état. Le mort semblait furieux cette fois-ci!

- Il est trop tard pour me venger, la chimère n'a pas pu survivre sans corps dans ce monde, et le haut mage est mort de mes mains. Mais j'ai droit au repos, cette époque n'est pas la mienne et j'entends déjà Mort qui me murmure qu'il est temps... Seulement je ne veux pas mourir ainsi, entouré d'inconnus et dans un temps éloigné du mien... Retrouvez mon amour, je vais vous montrer le chemin. Ils mènent aussi à ce que vous cherchez alors si vous avez un minimum d'honneur une fois que vous aurez trouvé ces plans, vous reviendrez à moi. Vous me ramènerez celle que j'aime, afin que je puisse enfin mourir en paix. Le marché vous convient-il ? Poursuivit-il.

Il terminait sa phrase que Luna acquiesçait déjà d’un signe de tête. Même s’il n’y avait pas eu de plans au bout du chemin, elle aurait certainement accepté la requête du défunt. Il avait droit de mourir dans la dignité en compagnie de celle qu’il aime.

- Marché conclu! Je vous donne notre parole, il serait fait ainsi. Promit-elle.

Rassuré, le seigneur Kohan désigna un passage secret et les trois s’engouffrèrent dans ce qui menait à un long couloir obscur. Matis et Luna apprirent rapidement que le passage traversait toute la ville en allant vers le Sud et qu’il passait même sous les anciennes murailles. La poussière se levait à chacun de leurs pas et le tout était plutôt rudimentaire. Il n’y avait pas de décorations, les murs n’étaient pas parfaitement droits et on comprenait rapidement que le but n’était pas d’être magnifique, mais de se rendre efficacement d’un endroit à l’autre. Ils marchèrent donc pendant de longues minutes tout en suivant leur guide dans le souterrain. Bientôt, ils entendirent le bruit de l’eau, l’air devint plus salé et le chemin se fit plus lumineux plus loin. Mais au lieu de poursuivre, Hendrick s’arrêta, expliqua que la lumière le tuerait et les incita à continuer seuls.

Les deux évadés débouchèrent finalement sur une immense grotte dans laquelle l’océan s’engouffrait et ils réalisèrent qu’il s’agissait d’un port naturel bien caché. C’est là qu’ils trouveraient les véritables richesses d’Hendrick, y compris ses plans et son aimée.







Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Jeu 16 Juil 2015 - 17:14

L’homme écouta avec attention l’échange de propos tenu entre la jeune femme et le Kohan mort depuis des générations déjà. Ce dernier semblait passablement énervé et incrédule d’apprendre tout ceci mais c’était normal en même temps, qui n’aurait pas réagit de la sorte ? Matis le premier n’aurait pu en faire autrement, apprendre que l’on est mort et ce, plusieurs générations plus tard, était toujours quelque chose de dur à avaler. Même s’il ne l’avait pas vécu personnellement, il comprenait fort bien la réaction de ce Kohan là. Dans ce monde de folie s’était peut être encore une façon d’être crédible et réaliste. Dans tous les cas, il avait bien du mal à s’imaginer à sa place.

En écoutant les propos du noble, mais surtout ceux de la jeune Luna, il se rendit compte à quel point elle avait grandi. A quel point elle était devenu une femme, et ce n’était pas qu’une question de physique. Son esprit semblait bien plus mature, elle semblait avoir vécu des choses dures et les avoirs surmontés. Bien loin était le temps de la jeune fille tremblotante qu’il récupérait à l’entrée d’Aigue. Bien loin était le temps où ses principales préoccupations étaient d’éviter les cours de bien séance ou de couture. Remarquez qu’aujourd’hui, ces cours de bien séance étaient d’une grande utilité pour discuter avec un Kohan. Matis n’avait jamais vraiment été un beau parleur, certes sa défunte mère avait essayé de lui inculquer les bases, mais on ne pouvait pas dire qu’il avait été très assidu comme étudiant.

Il regardait la jeune femme avec admiration, il avait su qu’elle irait loin, mais la voir aujourd’hui c’était quelque chose… C’était comme une récompense pour avoir survécu à ces longues années de détention à Morneflamme, la seconde récompense sera de retrouver sa douce qu’il avait quitté voila déjà plusieurs mois. Mais ce n’était pas le moment de penser à cela car Endrick Kohan les conduisait vers ce qui semblait être un port naturel ou tout du moins le chemin permettant d’y accéder.

Les propos du Kohan le touchèrent plus qu’il ne l’avouera jamais. Il comprenait parfaitement ce qu’il demandait et il ne pouvait pas lui refuser de mourir avec sa douce bien qu’il ne comprenait pas vraiment comment cela était possible. Cette femme avait du mourir depuis longtemps, à moins qu’elle aussi avait survécu d’une manière bien étrange.

Aussi, il répondit sincèrement à l’homme avait de poursuivre sa route.

Nous feront tout cela pour vous. Nous avons fait serment de servir les Kohan, vous être un Kohan alors nous vous aidons. Je comprends ce que vous vivez en ce moment, être éloigné de l’être que l’on aime depuis si longtemps est quelque chose que je ne souhaite à personne. Sachez que c’est aussi mon cas, alors vous aider à faire cela sera pour moi un grand honneur.

Sans plus attendre il attira Luna derrière lui et tous deux se mirent en route vers le lieu contenant tout ce dont ils avaient besoin. Dire que toute cette historie dépendait en grande partie d’un message reçu par il ne savait quel moyen… C’était encore une histoire qu’il pourra raconter plus tard à ses enfants, si jamais il arrivait à en avoir. « Je vous ai raconté l’histoire où, avec Tata Luna, nous avons traversé un palais en ruine, reçu un message mental d’une princesse, aidé un mort vivant et, accessoirement, sauvé le monde ? » Une histoire à ne pas mettre entre toutes les mains ni devant tous les âges.

Quoi qu’il en soit, et alors qu’il reprenait son sérieux, il pu profiter d’une vue sans commune mesure sur le port naturel de ce palais enfouie. C’était là un lieu assez extraordinaire à dire vrai, il n’en avait jamais vu d’équivalent, et quelque chose lui disait qu’il n’en verrait jamais plus d’autre de sa vie. Observant chaque recoin de ce lieu magique, il entre-aperçu ce qui semblait être un mat derrière un rocher. Restait il encore un navire ici ? Si oui, il devait être dans un sacré état après tant d’années ici…

Pour être sûr de ce qu’il pensait, il se déplaça rapidement vers le mat et découvrit quelque chose d’unique. C’était un navire, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus extraordinaire, non ce qui l’était c’était l’ensemble du tableau qu’il avait sous les yeux. Il n’avait pas été attaqué, ni par les algues, ni par le sel de l’eau ni par quoi que ce soit d’autre. A dire vrai, l’on pourrait presque croire que le bateau était venu accoster une heure avant et que son équipage s’était évaporé. Ses courbes étaient assez extraordinaires, rien à voir avec ce qui se faisait dans l’Empire ou ailleurs, aucun navire qu’il avait pu voir n’était aussi beau que celui-ci. De sa proue à sa poupe, il n’y avait rien à jeter de ce navire, il semblait juste parfait.

Montant à bord, il se sentit comme absorbé par l’être du bateau, comme si celui-ci eut été une créature vivante et non pas un amoncellement de bois et de cordage. Une présence féminine, douce, chaleureuse et contente de voir de la vie revenir sur ses ponts. Matis n’avait jamais été marin, il n’avait que rarement mit les pieds sur un navire mais à cet instant précis, il avait comme envie de prendre la barre et de partir vers l’horizon sans jamais se retourner. Heureusement que, pour une fois, il ne laissa pas ses émotions prendre le dessus. Observant Luna, il lui dit quelque mot.

S’il s’agit là du bateau d’Endrick… Il est vraiment extraordinaire… Bon, suffit de rêvasser, essayons de trouver la belle de notre Kohan.

Il jeta rapidement un œil aux alentours et se rendit compte que ce navire n’était pas le seul ici, deux autres avaient séjourné dans ce port. Mais le vaisseau sur lequel il se trouvait semblait être le seul à avoir su résister aux affres du temps et des éléments. Ce navire-là, quel que soit son nom, semblait être le seul à pouvoir fendre la mer et les eaux. Les dégâts sur les autres étaient loin d’être récupérable ou réparable.

Alors qu’il avait l’esprit tourné vers le navire, il sentit une présence l’effleurer mentalement, un peu comme on effleure un esprit, un peu comme un dragon ou autre. Il se senti comme attiré, irrésistiblement attiré vers la proue du navire et plus précisément vers la statue de la femme. Là, il découvrit ce qui rendait se navire si extraordinaire, une orbe de conscience. Ce navire avait une consistance, autre que physique, ce navire était conscient, et s’était bien lui qui les avait accueilli ici.

S’approchant toujours plus il comprit à qui il avait affaire. C’était bien là « l’amour » d’Endrick, son être avait été enchâssé dans l’orbe et, il semblerait, qu’ils aient tout deux vécu de grande aventure à travers les océans. Celle-ci l’aimait, comme rarement il avait pu le voir et le ressentir, un amour si pur, si unique qu’il retenait la créature dans ce port alors qu’elle aurait pu prendre le large depuis longtemps. Contrairement à cela, elle attendait ici, qu’elle soit enfin réuni avec son amour de toujours. Endrick Kohan.

N’écoutant que ce qu’elle lui murmurait à l’oreille il se saisit d’une hache qui trainait non loin et s’attaqua à la statue. Son but était de retirer l’orbe et de ramener tout cela à Endrick, comme il lui avait promit et comme la jeune femme s’était engagé à le faire. L’orbe ne résista pas longtemps et, alors qu’il la tenait dans les mains il sentit que le bateau était en train de sombrer. Devant le regard intérrogateur de la jeune Luna il montra l’orbe, l’entraina dans sa course et lui dit quelques mots.

J’espère juste ne pas avoir fait de bétise, on aurait pu aller loin avec un vaisseau pareil.

Sortant du navire, ils purent assister à sa « mort ». Celui-ci vint rejoindre ses deux frères dans un tombeau marin d’où ils ne sortiraient plus jamais. Mais il avait la créature dans les mains, et s’ils pouvaient réaliser le dernier souhait d’un Kohan, alors ils n’auraient pas tout perdu.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luna Duruisseau
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage très puissant
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 8

Administratrice
Régente d'Aldaria
Dragonnière

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Lun 20 Juil 2015 - 5:19

- On aurait pu… Commença doucement Luna. Mais je suis d’avis que tu as pris la bonne décision.

La jeune fille détacha son regard du navire qui sombrait du fond de l’eau pour le poser sur son ami et lui sourit. Dire que le bateau était resté tout ce temps en état grâce à cet orbe et qu’elle était en réalité l’être cher d’Hendrick Kohan. Étrangement, cette constatation ne l’étonnait pas plus qu’il le fallait puisqu’elle avait eu l’impression depuis le premier instant de la requête du mort que ce n’était pas une personne réelle qu’ils devaient lui ramener. C’était probablement mieux ainsi, car un orbe de conscience était bien plus agréable à transporter qu’un paquet d’os en décomposition.

- Je ne vois pas les plans. J’espère qu’ils n’étaient pas sur le bateau…! Poursuivit-elle. En effet, si l’objet de leur recherche avait coulé avec l’incroyable navire, les deux évadés ne seraient pas bien avancés. Mais si c’était le cas, Hendrick leur aurait dit, non? Elle avait confiance que les plans n’étaient pas perdus et qu’ils étaient juste trop bien cachés pour être trouvés d’un simple regard. Retournons voir Seigneur Hendrick Kohan.

Ainsi, ils pourraient lui retourner sa douce et il pourrait leur donner plus d’informations quant aux plans. La gamine avait peut-être tort, mais elle avait confiance que les deux parties du marché seraient respectées. Matis et Luna retournèrent sur leurs pas, rejoignant rapidement le noble qui les attendait. Son air renfrogné se peignit de joie et de surprise lorsqu’il vit ce que tenait le capitaine entre les mains et s’approchant, il tendit les mains afin de prendre délicatement l’orbe. Lui laissant volontiers, les deux Protégés regardèrent une scène émouvante se dérouler sous leurs yeux où les deux amoureux s’échangeaient des mots doux et emplis d’affection. Ils pouvaient entendre ce que disait l’orbe par la pensée et ils se turent pour laisser ce moment intime au couple.

La joie de se retrouver réunis était palpable et la petite lune fut des plus touchées d’avoir pu aider à créer ce moment unique. Matis et Luna pouvaient les envier pour ce qu’ils ne pouvaient obtenir avant un long moment, voire jamais, car eux n’étaient pas près de retrouver leur moitié. Hendrick tint fermement l’orbe contre lui d’une façon qu’elle ne puisse plus bouger à nouveau. Cela se voyait qu'il ne voulait plus jamais en être séparée.

- Je vous suis profondément reconnaissant de m’avoir rapporté ma douce. Ainsi réuni avec Aude, Ombre Lunaire, je suis maintenant prêt à rejoindre Mort. Clama-t-il d’une voix assurée.

Quel joli nom qu’était Aude, Ombre Lunaire. La petite était peut-être biaisée par le fait qu’elle s’appelait Luna, mais tant pis. Dessinant un sourire gêné sur ses lèvres, elle lui fit respectueusement une révérence avant de parler.

- Monseigneur, je suis des plus heureuses que vous soyez réunis. Commença-t-elle. Elle ne savait pas trop comment dire la suite et c’est d’une voix hésitante qu’elle poursuivit. Cependant… Nous n’avons pas trouvé vos plans. Je ne sais pas si c’est parce qu’on a mal regardé ou je ne sais trop… Puis-je vous demander de nous indiquer plus précisément où ils sont? Demanda-t-elle et ces plans, il les leur fallait!

Le rire caverneux du cadavre la surprit et elle leva sur lui un regard où se dénotait toute son incompréhension.

- Cela m’aurait étonné si vous les aviez trouvés. Dit-il d’une voix gênée. Je voulais m’assurer que vous étiez des gens honnêtes. Vous auriez pu me laisser tomber et ne pas tenir votre parole. Or, je tiens maintenant entre mes mains ma chère Aude. C’est donc à mon tour de respecter ma part de notre entente.

Cachée sous le plastron de son armure, le Kohan sortit une liasse de papiers qu’il tendit à la gamine. Étonnée, elle prit délicatement les documents très anciens qu’elle examina momentanément avant de les dissimuler dans son sac. Il les avait donc eus sur lui depuis le tout début! C’est avec un air de triomphe qu’elle regarda son ami : ils avaient réussi!

- Merci! Prononça la soldate à l’égard de Hendrick.

Satisfait, l’ancien noble les invita à le suivre et ils s’engouffrèrent dans une autre galerie qui montait cette fois-ci. Après plusieurs minutes de marche, l’homme armuré s’arrêta lorsqu’ils furent prêts de la sortie. On pouvait voir la lumière du jour pénétrer au fond du tunnel. Quelques pas de plus et les évadés seraient libres! Quelques pas de plus et les amoureux ne pourraient plus jamais être séparés.

Mais avant de s’exposer au soleil, Hendrick désigna les murs de la salle dans laquelle ils étaient. Les Protégés réalisèrent rapidement qu’ils se trouvaient dans une salle d’entraînement et c’est avec un petit sourire que le mort leur confia qu’il ne serait pas contre un dernier petit plaisir avant de partir. Lequel? Celui d’un duel non mortel avec des armes émouchées. Matis et Luna pourraient l’affronter ensemble et ils pouvaient se servir des armes disponibles dans la pièce.

Une récompense les attendait s’ils parvenaient à battre le squelette. Mais ce n’est pas pour ça que Luna accepta. On ne pouvait pas refuser les dernières volontés à un mort et l’idée de le combattre l’amusait beaucoup. Lançant un regard complice à Matis, elle s’empara donc d’une épée.








Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Mar 21 Juil 2015 - 10:42

Jet de dés : Combat de Matis et de Luna contre Hendrick Kohan.

Score 9 ou 10 : victoire éclatante
Score 6, 7 ou 8 : victoire simple
Score 3, 4 ou 5 : défaite simple
Score 1 ou 2 : défaite lourde

S'agissant d'un combat d'entrainement avec des armes non mortelles, aucun participant ne pourra être blessé même en cas de défaite lourde.

En cas de victoire, Matis et Luna gagneront le droit de repartir avec soit l'épée, soit le bouclier (les deux légendaires) d'Hendrick. A eux de choisir ce qu'ils préfèrent garder, attention seule une des deux pièces d'équipement survivra au soleil. L'autre sera détruite dès que les rayons la toucheront, mais laquelle ?


Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Mar 21 Juil 2015 - 10:42

Le membre 'Lorenz Wintel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Hasard' :

Résultat :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Mer 22 Juil 2015 - 18:39

Ainsi donc ce fut de son armure qu’il sortit les plans tant convoité pourquoi est ce que cela ne l’étonnait pas ? Il laissa la jeune femme prendre les plans en mains et les observer quelques instants avant de mettre la main dessus et essayer de les déchiffrer. Certes il n’était pas ingénieur mais il arriva à comprendre ce qu’il voyait et, comprit immédiatement, que le Protectorat saura se servir de ce qu’il avait entre les mains. Aujourd’hui, et même si le bateau avait sombré, était une belle victoire. Une victoire pour le mort et sa douce qui pouvaient enfin s’en aller rejoindre Mort, une victoire pour eux qui s’échappaient de cette prison et enfin, et surtout, une victoire pour le protectorat qui allait mettre la main sur des plans de première importance pour sa survie.

Néanmoins le mort n’allait pas partir tout de suite, avant cela il proposa un combat aux deux anciens prisonniers. Luna, comme il pouvait le voir, accepta sans l’ombre d’une hésitation, elle ne voulait surtout pas laisser passer la possibilité de se battre contre un kohan. Certes il y avait une récompense, mais Matis sentait au fond de lui que ce n’était pas ce qu’elle attendait, que ce n’était pas du tout ce qu’elle visait. Ce qu’elle voulait s’était combattre, montrer à son ami à quel point elle était devenue forte et compétente et, sans doute, se prouver qu’elle pouvait battre un Kohan.

Ainsi, le jeune homme accepta lui aussi la proposition du mort. Certes ils étaient à deux contre un, mais le Kohan avait une armure lourde qui l’aiderait probablement dans son combat même si, d’un certain côté, elle pouvait le desservir. Ce qui marqua le soldat fut quand même de se rendre compte que l’épée du Kohan, comme le reste de son armure d’ailleurs étaient d’un blanc cassant et osseux. Il sut tout de suite qu’il s’agissait d’os, mais d’os de quoi ? Etait ce des os humains ? Non il ne pensait pas… Mais, devant son regard circonspect, Hendrick lui indiqua qu’il s’agissait d’os de baleines, il était rassuré mais aussi impressionné par la beauté de cette arme ainsi que par la qualité intrinsèque de l’artisanat qui l’avait réalisé.

Sans attendre plus, le combat commença. Qui le lança ? Il ne s’en souvenait déjà plus tant il était au prise avec le Kohan qui se révélait être un bon combattant et, il ne sût même pas pourquoi il en eut douté. Certes il n’était pas non plus exceptionnel mais il était assez doué pour le repousser à de nombreuse reprise, heureusement que Luna était là pour participer à son combat car il sût tout de suite que, seul, jamais il n’aurait vaincu sauf gros coup de chance. Il en profita aussi pour observer la technique de la jeune femme, comprendre à quel point elle avait grandit, à quel point elle était devenu forte… Mais il ne put s’en rendre compte plus que cela car déjà l’épée blanche d’Hendrick fendit l’air dans sa direction.

Se décalant d’un pas sur la gauche il profita de l’ouverture pour envoyer sa propre épée d’entrainement dans la main dirigeant l’attaque. Le but était de lui faire perdre son épée, bien qu’il doutait de la réussite de son acte, il se doutait que cela ouvrirait une possibilité pour la jeune femme qui se tenait non loin de lui. Il avait la chance de se battre aux côtés d’une jeune femme efficace et volontaire qui profitait de chaque opportunité pour frapper le Kohan. Certes ce n’était qu’un entrainement, une joute avant la mort du Kohan, mais c’était bien réel et aucun des trois protagonistes ne voulaient fournir une piètre prestation.

L’attaque de Matis vint rencontrer le bouclier d’Hendrick, comme il l’avait prévu bien que non espéré. Quoi qu’il en soit, Luna en profita pour attaquer le flanc dégarni d’Hendrick qui esquiva de justesse son attaque. Profitant de ce déplacement forcé, Matis se jeta sur lui et échangea quelques passes d’armes rapides avant de voir la jeune Luna se jeter littéralement sur son adversaire et entrer de concert dans les passes d’armes qu’ils échangeaient. Le Kohan était assez bon pour tenir le coup durant un temps, mais à deux contre un il ne faisait aucun doute qu’il ne tiendrait pas éternellement. Rapidement il ouvrit des failles dans sa défense de plus en plus visible et c’est après un coup puissant de Matis permettant à l’autre de perdre son bouclier que Luna pu mettre un terme au duel.

Essoufflé de ce combat, Matis mit genoux à terre pour espérer récupérer un peu. Il était loin d’être au mieux de sa forme mais il était relativement satisfait de ce duel. Etait ce le cas pour les deux autres ? Il ne le savait pas, tout ce qu’il vit c’est que le Kohan offrit ses armes aux deux prisonniers. Offrant l’épée à Matis il offrir avec une attention particulière son bouclier à la jeune femme. Ils remercièrent chaleureusement Hendrick et assistèrent à sa « mort ». Traversant la pièce pour se diriger vers la sortie, il laissa le soleil toucher son armure et entrainer son évaporation. A ce qu’il comprenait, Matis déduit que c’était le soleil qui le détruisait mais pourquoi ? Ce n’était pas le moment de poser ces questions.

Puissiez vous enfin trouver la paix et attendre la prochaine… Souffla il comme pour lui-même. C’était un homme d’une grande noblesse et ce, même dans sa mort.

Observant Luna il lui sourit et ébouriffa ses cheveux comme il l’avait fait par le passé…

A notre tour ma belle… Il est temps que tu me ramène à la maison…

Une histoire de plus à raconter… Tout ce qu’il espérait c’était qu’il pourrait enfin rentrer au Protectorat sans rencontrer plus d’aventure de la sorte… Il avait fait sa part du travail, il méritait un peu de repos non ?
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Ven 24 Juil 2015 - 16:02

Fin de la mini-intrigue

Comme prévu par Hendrick, une seule de ses pièces d'équipement a survécu au soleil. Il s'agit du bouclier, l'épée étant liée à l'âme du Kohan elle était depuis le début destinée à se détruire avant la fin. Ceci dit lui et Luna restent porteur d'un trésor absolument prodigieux, le secret des Vol Au Vent. Il n'appartient qu'à eux de décider de ce qu'ils en feront... (choix libre, la trame principale du forum s'adaptera à vos actes à ce sujet).


Merci à vous pour ce RP d'anthologie, j'espère que vous y avez prit plaisir =) les jets récompenses vont être fait à la suite ainsi que la distribution d'XP et le placement du rp en chronologie. Vous êtes libres de rejoindre le protectorat à tout moment si c'est là votre choix.

Bon jeu !

Dés 1 : Matis
Dés 2 : Luna


Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dracos Honoris
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE Ven 24 Juil 2015 - 16:02

Le membre 'Lorenz Wintel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Récompense' :


--------------------------------

#2 'Récompense' :


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Mini Intrigue : Vorace TERMINE

Revenir en haut Aller en bas

Mini Intrigue : Vorace TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mini Intrigue : Vorace TERMINE
» △ MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» Mini Intrigue :: The Calling Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-