Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Eliow Wriendel (vampire) VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Empty
MessageSujet: Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Icon_minitimeMar 23 Mar 2010 - 23:52

Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Fiche111

  • Nom : Wriendel

  • Prénom : Eliow

  • Surnom : Eli, un surnom qui peut, au choix, l'agacer, l'amuser ou lui faire plaisir. Tout dépend en fait de la personne qui le prononce

  • Date de naissance : naissance en l’an 1515 de l’âge d’argent et transformation en l’an 1538 de l'âge d'argent.

  • Age : 212 ans d’âge vampirique

  • Race : vampire

  • Caste : dragonnier en devenir, acutellement magicien

  • Métier : protecteur des archives vampiriques, en fin d'apprentissage

  • Lieu de résidence : les royaumes souterrains, dans le royaume vampirique

  • Arme principale : Une grande épée qu'il trouvera bientôt au fin fond du lac noir. Elle aurait en fait appartenu à un ancien dragonnier décédé dans le lac (vous savez, celui de la légende, qui s'y serait noyé !), dragonnier de Dredoc, le papa de Shaynar, qui n'est autre que le futur dragon d'Eliow... Ca va vous suivez ? lol
    De grande taille, elle possède un pommeau de couleur noire, travaillé et bien équilibré, une garde en V dirigé vers le pommeau et une lame en acier renforcé gravée d'un symbole en forme de dragon d'un côté et de son nom, Freya, de l'autre. C'est une épée de dragonnier, donc incassable.
    Autant dire qu'en tant que magicien, il ne sait pas encore la manipuler comme ilse doit.

  • Style de magie préféré : magie des ténèbres, maîtrisant particulièrement les sorts de dissimulation et d'attaque

  • Alignement : maléfique


Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Fiche210

  • Physique :

    Eliow a le physique d’un jeune homme dans la vingtaine, sorte de reflet embelli de l’humain qu’il a été. Sa silhouette est fine et élancée, ce qui lui donne alors une allure presque efféminée. Allure peut-être quelque peu renforcée par ses longs cheveux d'un noir de jais, lui tombant jusqu'à mi dos, cheveux qu'il laisse le plus souvent lâchés ou qu'il attache plus rarement en catogan, et qui encadrent un visage aux traits finement dessinés et faussement angéliques.

    Sans conteste, on peut qualifier Eliow de beau. Tout son être transpire le mystère, et pour qui ne connaît pas sa nature il peut paraître attirant. Son teint blafard lui donne ce caractère noble que la gente féminine lui aime tant. Impression angélique sans doute renforcée par un visage doux, qui ne reflète en rien sa véritable personnalité. Un visage dont les traits semblent parfois figés dans une expression indifférente, calme, sereine, même si parfois ses fines lèvres pâles s'étirent en un léger sourire ironique quand quelque chose a su percer son apparence de nonchalance. Non pas qu’Eliow soit totalement impassible à ce qui l’entoure, mais disons que le plus souvent seuls d’infimes détails, seuls de petits tics de-ci de-là peuvent trahir les sentiments qui l’agitent, mis à part quand la colère le ravage et emporte le peu de raison qu’il lui reste.

    L'atout de cette beauté presque sauvage est toutefois indéniablement son regard. Un regard perçant, profond, très sombre, même si parfois un éclat d'un rouge sang éclatant se met soudain à briller dans ce noir abyssal, en particulier lors de ses colères ombrageuses. Un regard qui semble vouloir vous transpercer l'âme et lire en vous. Sa voix est une voix grave qui peut être aussi glaciale et cassante qu'un iceberg ou aussi douce et velouté que de la soie. Il n’aime toutefois pas parler pour ne rien dire, et peut paraître quelqu’un d'hautain de par les longs silences qu'il offre parfois à ses proches. Il a adopté une attitude générale nonchalante et quelque peu hautaine, usant de sa haute taille pour mieux toiser les inconnus qui osent l'importuner. Mais tout ceci n’est peut-être qu’un air qu’il tente de se donner pour montrer une fausse assurance…


  • Caractère :

    Eliow a toujours eu des idées assez arrêtées sur le monde et les créatures qui l'entourent, notamment les elfes qu'on lui a si bien appris à détester. Du moins à dénigrer. Il n’en a toutefois jamais rencontrés, et ne sait d’eux que ce qu’on lui a inculqués. Ou ce qu’en dit un certain Kylian, dires qui l’intriguent au plus haut point et attisent plus encore sa curiosité. Donc jamais rencontré d’elfe, disions nous, et pourtant de farouches préjugés à leur égard. Comment juger sans voir, vous demanderez-vous ? Ce à quoi il vous répondrait… que c’est son affaire !

    Autant dire que l'ouverture d'esprit n'est pas son fort et il vous faudra moult arguments pour pouvoir le faire changer d'avis sur une idée que vous jugez erronée. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il ne changera jamais d'avis sur la question, mais il vous faudra faire preuve de persuasion, car, il faut l'avouer, Eliow a cette fâcheuse tendance de toujours vouloir avoir raison. Même quand il a tort. Il pense aussi toujours être dans son bon droit... Même si ses actions ne respectent pas toujours les lois. S'il les enfreint, c'est qu'il juge avoir une bonne raison de le faire et pour lui, cette raison lui donne tous les droits. Peu respectueux des règles des autres, il ne peut concevoir par contre qu'on ne suive pas ses règles à lui. Ne croyant en rien, ni en personne, sauf exception notable, il n'accepte que les lois et les limites qu'il s'est lui-même fixé. Ou que certains qui ont gagné son respect lui ont fixé.

    Ceux-ci sont peu nombreux en fait : son mentor, qui l’a transformé alors qu’il n’était qu’un humain, Lorenz pour son caractère farouche et ténébreux, mais aussi et surtout Kylian qui attise sa curiosité et par les propos qu’il profère au sujet de la tempérance entre peuples et par le courage dont il fait preuve en tenant de tels propos au royaume des ombres.

    De caractère orgueilleux, impatient et buté, Eliow est quelqu'un de difficile à vivre. Bien campé sur ses positions, il est des plus exigeants et intransigeants, aussi bien avec les autres qu'avec lui-même. Pour lui, l'erreur est des plus humaines donc intolérable. De même qu'aucune contradiction avec ses décisions. Car oui, il déteste être contredit et s'il vous arrivait de le faire, autant dire que vous avez tout intérêt à avoir une bonne raison et de sérieux arguments.

    Ce qui le caractérise le plus toutefois est sans doute son côté à la fois calme et emporté. Eliow paraît effectivement être de prime abord quelqu'un de calme, nonchalant, de bonne composition, son visage angélique charmant tout un chacun, mais sa voix veloutée et profondément grave aux accents presque caressants peut cacher en fait une sourde colère bouillonnante. Prêtez donc attention aux menus détails, et vous pourrez alors remarquer une veine qui bat un peu trop violemment à sa tempe droite, ou des lèvres légèrement frémissantes quand il s'apprête à répliquer de son ton acide. Sa langue sait alors se montrer aussi acérée que celle d’un serpent et son esprit vif et caustique s’exprime sans gêne au fil de ses répliques sarcastiques et ironiques. Il semble avoir d'ailleurs un instinct pour trouver les points faibles de chacun, et ne peut s’empêcher de les exploiter au mieux, pour toucher là où ça fait mal.

    Les apparences sont donc trompeuses et gare à vous s'il laisse exploser sa colère. Car oui, il est plus que coléreux et un rien suffit à l'énerver. Sans compter qu’Eliow est aussi extrêmement rancunier et facilement vexable. Rancunier et à l'esprit vengeur, même si sa vengeance peut être parfois purement puérile. Enfin, si vous ne répliquez pas vous-même outre mesure. Il sait aussi se montrer bagarreur s'il juge que vous outrepassez sa patience (et sachant que sa patience est infime...).

    Vous allez alors vous exclamez au caractère impossible. Et oui, vous n'auriez pas tort. Si ce n'est qu'en fait, tout ceci cache surtout une grande sensibilité. Fidèle et loyal en amitié, si tant est que ce mot est un sens défini pour lui, il est très attentif aux regards que les autres peuvent porter sur lui. Autant il veut paraître froid et assuré envers ceux qu'il pourra considérer comme des sous-fifres ou des inférieurs, autant il souhaite obtenir un regard approbateur, voire encourageant et aimant, de ceux pour qui il éprouve un quelconque sentiment, comme son mentor maintenant défunt... La critique de l'un d'eux, aussi infime soit-elle, le touche souvent plus qu'elle ne le devrait. En privé, il pourrait révéler son caractère doux et attentionné.

    C'est également un personnage assoiffé de connaissances. Pour lui, loisirs riment avec apprentissage, savoir et grimoires. Il est aussi très observateur : il est parfois capable de capter le moindre détail, qui pourrait vous paraître anodin mais qui lui permet rapidement d’en savoir beaucoup sur son interlocuteur. Il est ainsi capable de passer des heures à observer quelque chose, si cette chose a réussi à l'intriguer. Car oui, Eliow est aussi curieux. Une curiosité qui peut parfois l'entraîner dans les pires situations….

    En quelques mots : un caractère exécrable à la sensibilité exacerbée. Un jeune homme solitaire à la curiosité maladive et outrancière, au caractère fort, et au physique charmeur.

  • Aime/déteste :

    Inutile de dire que l'odeur du sang et son goût lui sont plus que savoureux... Mais s'il aime le sang, son goût et son odeur, il n'aime pas particulièrement le voir couler. Du moins pas couler pour rien.

    Ensuite, avant toute autre chose, il aime la perfection. Car oui, c'est un perfectionniste dans l'âme. Il aime la magie, c’est son monde, son domaine. Surtout la magie des ténèbres qui le fascine.

    Il est un assoiffé de connaissances aussi. Il aime les grimoires, les vieux parchemins, le savoir qu’ils vous apportent surtout. Ce qu'il aime par dessus tout : le savoir, symbole selon lui de pouvoir. L'un ne va pas sans l'autre, dans son esprit. En fait, étudier, lire, s'instruire sans cesse est pour lui un passe-temps passionnant. Il est curieux de tout, il aime observer, et est capable de rester des heures durant à regarder quelque chose qui vous semblerait anodin mais qui a su attirer son attention.

    Enfin il aime le luxe également. Il aime aussi la solitude. Certainement comme tout vampire qui se respecte.


    Il déteste le mensonge. Il a beau savoir le pratiquer avec talent quand il le faut, il n’aime pas qu’on lui mente. Il déteste perdre le contrôle de lui-même, surtout lors de ses colères dévastatrices. Il déteste l'ignorance, ainsi que L’hypocrisie. Même s'il sait qu’il faut parfois, non, souvent, savoir se montrer hypocrite pour arriver au but fixé, et même si lui-même maîtrise à la perfection cet art subtil, il hait profondément l’hypocrisie de ce monde.

    Il déteste être critiqué, et il a besoin d'être reconnu... et accepté par ses paires.

    Il n'aime pas forcément la souffrance, que ce soit pour lui ou pour les autres.


  • Particularité : aucune

  • Histoire :

    Eliow est né en l’an 1515 de l’âge d’argent dans une famille tout ce qu'il y a de plus banal de la petite noblesse de Aldaria. Premier et dernier né de cette famille qui avait tant peiné à avoir un enfant, après tant d'essais et d'échecs, de déception. Inutile de dire que la joie habitait alors le petit foyer quand le bambin poussa ses premiers cris et ses premiers pleurs dans la petite maisonnée. Inutile de dire aussi qu'il fut des plus choyés et gâtés par ses parents, qui étaient si fiers de leur rejeton.

    Eliow grandit ainsi dans le cocon qui avait été fait sien, peut-être grandit-il un peu trop vite aux yeux de ses parents qui auraient voulu goûter plus longuement encore à ce long bonheur qui était le sien. Certes, son père était souvent absent pour des durées indéterminées, et il devait rester seule avec sa mère. Beaucoup de questions trottaient alors dans sa tête, sur ce que faisait papa, quel était son métier pour qu'il soit si souvent absent. Les seules réponses qu'il obtenait de maman étaient toutefois "tu comprendras plus tard" ou "on t'expliquera quand tu seras grand". Le "quand tu seras grand" se fit toutefois attendre, attendre et encore attendre. Ce ne fut que le jour de ses douze ans que ses parents daignèrent enfin lui expliquer clairement le rôle que tenait son père.

    Gardien, disait-il. Gardiens d’Aldaria. Et Eliow était appelé à en devenir un aussi, lui disait-on. Sans même lui demander son avis au passage. Mais tel était le destin de leur famille : de père en fils, ils étaient gardien de la ville impériale, et rien n’y changerait. Et c'est ainsi que débuta, peu à peu, son apprentissage de gardien. Eliow se passionna très vite dans ce nouvel apprentissage, au grand plaisir de son père.

    Tout aurait pu être parfait dans le meilleur des mondes... si le destin n'en avait pas décidé autrement. Rien ne peut être parfait en ce monde. Un bonheur ne peut durer éternellement, voulut-il alors rappeler à la petite famille. En effet, Eliow avait suivi son père lors d’une mission en dehors d’Aldaria, visant à renforcer les protections des provinces alentour. La mission fut toutefois plus longue et plus éprouvante que prévu, et la petite troupe, composée uniquement d’une poignée de magiciens et de quelques gardes, se fit surprendre par la nuit. Une nuit particulièrement bien sombre, au cours de laquelle le petit campement subit une attaque de vampires qui fit des ravages.

    L’attaque était menée par un certain Alden. Alden Minwen, vampire ancestral qui avait une vengeance à assouvir contre la ville d’Aldaria et qui, malgré la faiblesse qui frappait son peuple, ne pouvait s’empêcher de prendre tant de risques pour assouvir sa soif de sang et de vengeance intransigeante. Et la troupe de gardiens allait alors payer le crime commis par leurs ancêtres. C'est ainsi, alors que la petite famille aurait bientôt fêté les vingt-trois ans de leur jeune fils qui allait bientôt prendre la relève de son père, qu'Alden frappa.

    Le vampire se fit une joie de rompre les festivités du petit campement. Les cris remplacèrent alors les chants autour du feu, tandis que le sang gicla de part en part. Eliow se retrouva, malgré sa maigre formation, bien impuissant contre un tel adversaire si redoutable. Sa mère fut tuée sous ses yeux, et son père gravement blessé. Ce fut, agonisant, qu'il vit son fils se faire durement empoigner par le vampire, sans l’ombre d’une chance pour échapper à cette poigne de fer. Si seulement celui-ci avait décidé de s'arrêter là... mais non, il avait finalement décidé d'autres projets pour le jeune gardien. Il avait envie d'autres choses. Il avait le goût de l'ironie, dirons-nous. Et quoi de mieux que de transformer le fils d'un gardien en ce contre quoi il était censé garder Aldaria ? Aussitôt penser, aussitôt fait.

    Et c'est ainsi qu'Eliow fut transformé, et devint vampire. Alden ne le laissa toutefois pas lâchement naître vampire sans guide aucun. Il joua son rôle de mentor à la perfection, étrange relation qui se noua alors. Tantôt altercation, affrontement et rivalité amère, tantôt tacite coopération et douce complicité. Eloew hésitait entre fort désir de vengeance envers celui qui lui avait enlevé sa famille, son bonheur et son humanité, et étrange reconnaissance envers celui qui lui permettait d'assouvir sa soif de connaissance et de savoir, tout en lui accordant une immortalité soudain bienvenue pour espérer déchiffrer tous ces grimoires... Et comme pour apaiser la tempête intérieure qui sévissait en Eliow, Alden ne s’en prit plus jamais à Aldaria. Comme si avoir un ancien hôte de cette digne ville à ses côtés avait suffit à calmer sa colère.

    Peu à peu ne resta plus que complicité et affection profonde même, si tant est que ce fut possible dans ces cœurs morts. Cela faisait alors près de 200 ans qu’Alden lui apprenait son savoir, tentait de lui inculquer maîtrise et civilisation. Il fit d’Eliow un magicien assez habile, même s’il lui restait encore beaucoup à apprendre, et l’un des protecteurs des archives vampiriques, dont eux seuls connaissent et l’emplacement et les secrets.

    Malheureusement, encore une fois, tout a une fin. Lors d’un conflit avec un autre vampire au sujet du devenir de leur peuple, Alden fut grièvement blessé. Et tué. Il eut tout juste le temps de léguer ses dernières volontés à son jeune disciple, à savoir protéger le peuple vampire du mieux qu'il pouvait. Eliow tente encore de se montrer à la hauteur de cette promesse, mais est encore bien loin d’égaler son mentor…

    Comme tous les peuples d’Armanda, les vampires ont senti leur magie s’amenuiser peu à peu, dangereusement même. Les dragons ont disparu, abandonnant Armanda à son triste sort. Mais récemment une rumeur circule. Le Draco Honoris accepterait de leur donner une seconde chance. Trois œufs de dragons leur ont été offerts. Trois œufs de dragons alors très convoités. Aussitôt que la nouvelle arriva au royaume des ténèbres, aussitôt les anciens se concertèrent pour choisir quelques élus pour quérir ces œufs si précieux. Ils choisirent alors, après maintes et maintes concertations, une poignée de vampires, jeunes ou moins jeunes, de tout horizon et de tout acabit, pour partir dans cette quête dangereuse.

    C’est alors avec stupeur et une certaine colère, qu’Eliow se vit nommer parmi ses « Elus ». Lui, élu… Quelle ironie ! Mais il ne pouvait non plus décemment se rebeller contre les anciens, n’est-ce pas ? La décision semblait être prise et irrévocable. C’est donc, bougonnant, maudissant les anciens et tous les vampires par la même occasion, qu’Eliow partit du royaume des ténèbres, en quête d’un œuf. Un œuf ! Par tous les dragons sanglants, comment dont un oeuf pouvait être si important ?!


  • Liens familiaux :
    Je ne parlerais pas de son mentor décédé
    Eliow n’a donc plus de liens réels.

  • Autres liens :
    Il admire deux vampires en particulier, deux vampires qui l’intriguent et qui sont pourtant rivaux : Lorenz et Kylian. Kylian l’intéresse au plus haut point, il doit bien l’avouer.

    Concernant les autres peuples : on lui a inculqué haine et méfiance les concernant. Our les vampires, ce sont avant tout des proies et des ennemis. Mais… Mais à entendre parler Kylian… Eliow se trouve soudain curieux envers les humains et les elfes, il doit bien l’avouer.


  • Code du règlement : non trouvé


Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Fiche311

  • Petite présentation : Je dirais, pour que la plupart me resituent plus facilement, Severus de PLR.

  • Nombre de connexions par semaine : quasiment tous les jous, RP plus variable, selon temps libre réel

  • Particularité RP : Ca devrait aller. Donner des conseils je veux bien, pour le reste à voir Wink

  • Comment avez-vous découvert le forum ? : par l’admin^^


Dernière édition par Eliow Wriendel le Jeu 25 Mar 2010 - 23:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Eliow Wriendel (vampire) VALIDE Icon_minitimeMer 24 Mar 2010 - 23:53

  • Physique :

    • Force physique : Moyen
    • Agilité : Supérieure à la moyenne
    • Réflexes : Supérieure à la moyenne
    • Endurance : Inférieure à la moyenne
    • Résistance : Inférieure à la moyenne
    • Beauté : Supérieure à la moyenne


  • Mental :

    • Force mentale: Supérieure à la moyenne
    • Patience / Self contrôle : Inférieure à la moyenne
    • Intelligence : Supérieure à la moyenne
    • Arrogance : Excellent
    • Gentillesse : Catastrophique
    • Prestance/Charisme : Supérieure à la moyenne
    • Mémoire : Supérieure à la moyenne




  • Niveau guerrier :

    • Epée : Inférieure à la moyenne
    • Lance : Catastrophique
    • Arc : Catastrophique
    • Poignard : Inférieure à la moyenne
    • Combat à mains nues : Inférieure à la moyenne
    • Equitation : Supérieure à la moyenne


  • Niveau magique :
    • Magicien accompli
Revenir en haut Aller en bas

Eliow Wriendel (vampire) VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fouet à épines [Arme magique: Vampire] VALIDE
» Gabriela Elaryn - Vampire - VALIDE
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Chronique Vampire Masquerade : "City of Black Miracles" (2)
» Caïn Abel, 1er Vampire ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-