Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Empty
MessageSujet: Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Icon_minitimeDim 29 Mar 2015 - 9:45


Skirata Edwin


Parce que la vie ne fait pas tout, mon existence est unique.



Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Bon
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Faible
  • Réflexes : Très bon
  • Endurance : Bon
  • Résistance : Bon
  • Beauté : Faible

    Mental :
  • Force mentale : Bon
  • Patience/self contrôle : Faible
  • Perception : Moyen
  • Intelligence : Moyen
  • Arrogance : Bon
  • Gentillesse : Très bon
  • Prestance/charisme : Faible
  • Mémoire : Moyen

    Combat :
  • Epée : Faible
  • Epée double : Bon
  • Dague doubles ou simple : Catastrophique
  • Poignard : Catastrophique
  • Lance : Moyen
  • Armes contondantes (bâtons, boken) : Très bon
  • Hache : Catastrophique
  • Faux : Bon
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Faible
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Moyen
  • Arc : Très bon
  • Arbalète : Bon
  • Mains nues/pugilat : Très bon
  • Equitation : Moyen
Identité


  • Race : Elfe

  • Nom : Skirata

  • Prénom : Edwin

  • Surnom(s) : L'Unique

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Année de naissance : 1621

  • Age réel : 132 ans

  • Age vampirique :

  • Lieu de naissance : Inconnu

  • Lieu de vie : Nomade

  • Rang social : Bourgeoisie

  • Poste/emploi : Ingénieur/Mercenaire

  • Guilde : Aucune


Equipement et magie
  • Arme principale : Sylnya, une épée double composée de deux lames de 60cm et d'un bâton de 30cm. Les lames sont d'un noir profond avec de légers motifs dorés très fins. Elle est enchanté et peux se changer en un bracelet complexe qui se fixe à son bras droit. Cela n'a été possible qu'après l'apposition de rune sur l'arme et il a fallu qu'Edwin l'empreigne pendant de long mois de sa propre magie avant de réussir à la changer.


    PS: je n'ai rien trouvé la dessus alors je tente ma chance Wink


  • Autres objets : Un arc qu'il a taillé lui même dans un morceau d'ébène qu'il à reçu en récompense pour un de ses contrats. Il est simple puissant et finement taillé.
    Edwin utilise aussi des aiguilles qu'il cache dans ses bottes (10 dans chacune).
    Il possède une ceinture sur laquelle il a son nécessaire de soin et de survie ainsi que sa bourse.
    Dans sa besace, il transporte ses outils, quelques vivres, du papier, de l'encre et de la cire (en petite quantité).


  • Alignement : Neutre tendance bénéfique

  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Elfique

  • Puissance magique innée : Correct

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.




Physique et caractère

  • Physique : Jeune elfe dans la vingtaine, j'ai les cheveux noir, le visage discret mais beau, avec de fines pommettes, des lèvres suaves, un regard doux, légèrement froid, du au vert émeraude de mes yeux. J'ai un air doux et simple mais possède une gamme de sourires très vaste qui m'a valu le surnom chez les humains de " L'homme au cents sourires ", et cela va du plus amicale au plus effrayant.
    Je garde tout de même la grâce elfique dans mes manières peut importe les circonstances et mes oreilles pointus sont la pour le rappeler à qui l'oublierait.
    Faisant 1m85, je suis habillé tout de noir, en partant d'un pantalon fin en cuir, suivi d'un haut fait de tissus elfique et doublé de d'écailles et de deux petites plaque d'obsidienne. Je porte mon épée sous sa forme de bracelet lorsque je ne l'utilise pas. Je porte aussi une cape aux nombreuse poches. Mon arc est dans mon dos et mon carquois pend à ma ceinture.
    Je porte toujours un gant court sur la main droite.
    J'utilise aussi une sacoche en cuir elfique ainsi q'un ceinturon avec plein de poche qui me permet de transporter mes herbes médicinales et mes fioles.


  • Caractère : De nature très curieuse depuis le plus jeune age, je me suis passionné dans les art que pratiquait mon père, mon modèle. J'ai aussi chercher à apprendre les art de Malfurion mais celui refusait catégoriquement ce qui ne faisait que me rendre plus curieux !
    Malfurion était d'ailleurs très stricte et m’entraînait quotidiennement sans me laisser le moindre échappatoire, qu'il pleuve, neige ou vente.
    De cet rigueur, j'en ai tiré ma concentration et, je le reconnais, mon entêtement dans mes tâches, que cela soit bon ou non pour moi.
    Jusqu'à mes 64 ans j'ai vécu dans l'insouciance et le bonheur entouré de tout ce que j'avais besoin. C'est à ce moment là que Père mourut. Ce fut le premier gros choc de ma courte vie. Je devins alors très sombre et fut plutôt instable dans l'année qui suivit. Ce fut finalement la rigueur que j'avais tant détester jusque là de Malfurion qui me sauva et me fit garder la tête hors de l'eau en me forçant à continuer le travail de père et les entraînements qui devinrent alors plus rudes. Il se fit alors sans pitié et fit de moi une vrai machine de guerre qui pouvait tué sans états d'âme. Ce rendant compte qu'il était allé trop loin, il m'appris alors les vertus Elfiques ainsi que la compassion. Revenant peu à peu à mes sens je me suis alors mis en tête que j'aiderais mon prochain. Mais ce n'était pas dans les montagnes que j'allais y arriver.
    Pendant des années je suppliais Malfurion de me laisser partir à l'aventure mais il fit la sourde oreille et continua de m'apprendre avec rigueur les runes et les bottes de combat qu'il connaissait.
    Quand le jour de mon centième anniversaire arriva, je constatais que Malfurion avait disparu avec ses affaires. Ce fut un grand vide pour moi mais sa lettre et ma curiosité me poussèrent à aller vers la civilisation. Je suis maintenant un Ingénieurs/Mercenaire qui essaie d'aider son prochain et qui ne supporte pas l'injustice et qui prendra un malin plaisir à vous filez une rouste si vous essayer de vous en prendre à une femme ou un enfant.
    J'essaie aussi de combler le trou émotionnel dans mon cœur en cherchant une compagne chose qui se révèle bien ardue lorsque l'on existe à peine chez les Elfes....



Mes liens

Anduin Skirata :
Père adoptif d'Edwin celui-ci lui à appris l’ingénierie dont il était si fier ainsi que l'art du combat à l'épée double et du bâton. Il était un sage et une personne très respecté aux yeux d'Edwin. Celui ci fut effondré quand son père mourut. Anduin n'a jamais caché son origine à Edwin mais il lui à transmis ses valeurs et celles du clan Skirata dont il était le dernier représentant et non celles des Elfes.
Il est aujourd'hui mort.

Malfurion des Terres-de-feu:
Mentor d'Edwin, il fut son maître d'arme et son maître de magie. D'origine Elfique et agé de 743 ans l'homme s'était pris d'amitié d'Anduin et l'avait suivit lorsqu'il lui avait appris ses intentions de s'isoler du reste du monde. C'est d'ailleurs lui qui découvrit Edwin, encore enveloppé de lange dans la forêt non loin de la grotte où ils s'étaient installé. Son origine était incompréhensible, surtout vu le déclin de la race et c'est ce qui le poussa à ramener le jeune Edwin chez eux. Il fut le maître de proue pour Edwin mais ne lui apprit la culture et le savoir faire Elfique qu'après ses 50 ans, un peu avant la mort d'Anduin. Après qu'Edwin eu ses 100 ans, il disparut ne laissant qu'un mot et un encouragement derrière lui. Edwin garde d'ailleurs précieusement cette lettre.
Edwin ne connut jamais son nom Elfique.



Derrière l'écran

  • Petite présentation : Jeune étudiant, agréable et joviale, j'adore lire et jouer. Futur ingénieur je suis très ouvert et j'adore les découvertes. Voilà !

  • Rythme rp : Je viens justement pour le rythme rapide. Il m'est plutôt dur de ne pas me jeter sur mes RP dès que j'ai une réponse Very Happy

  • Particularités rp : Je suis assez doué en RP je dirais (6 ans maintenant en tant que MJ sur Scion et Naheulbeuk et je suis sur forum depuis 6 mois.

    Seul problème : quelques petites fautes d'orthographe qui peuvent m'échapper du fait que je n'ai appris le français que assez tard (après l'anglais) mais j'essaye d'éviter au maximum.

  • Comment avez vous découvert le forum : Je viens d'Hypolaïs et votre lien avait l'air sympa et me voilà !

  • Le code du règlement :










Chapitre I : Découverte

---An 1621, Est-Nord-Est de la forêt et des montagnes au nord d'Elena ---

Malfurion sortit de la grotte. Il faisait décidément trop chaud pour lui.
"Vas-y ne t'en fais pas, je m'occupe de finir cette pièce va te reposer un peu." lui dit Anduin
"Ok, merci. Je vais aller nous chercher un peu d'eau à la rivière." dit il
"Ce ne sera pas refus, merci."
Et sur ce il reprit son travail sur la glissière de la dernière arbalète de sa conception.
Malfurion se dirigea vers le petit ruisseau qui coulait en aval, un peu en retrait dans la forêt. Il se désaltéra longuement et profita des rayons de cette magnifique journée d'été. C'est alors qu'il entendit alors un léger son. Il crut d'abord que c'était là le bruit d'un jeune animal mais ses oreilles étaient bien trop sensible pour qu'il confonde....
* Ce ne peut être le cas. Il n'y a pas la moindre raison pour qu'il y en ait un ici, si loin de toute civilisation. *
Et c'est avec cette conviction en tête qui se dirigea vers le bosquet, bien décidé à savoir quelle créature ou chose pouvait lui jouer un tel tour.
Quel ne fut pas sa surprise quand, arrivant dans le bosquet, il vit un petit landau au pied de l'arbre centenaire qui dominait le bosquet.
L'Elfe aiguisa instantanément ses sens afin de savoir si quelqu'un était dans les parages.... Et rien. Il n'y avait absolument rien. Pas le moindre bruit mis à part le ruissellement de l'eau et les gazouillis de la créature qui se trouvait dans le landau.
Se disant que c'était surement un jeune humain, ou il ne savait quoi encore, Malfurion s’apprêtait à faire demi-tour lorsqu'il remarqua la manufacture du landau : Typiquement Elfique. Étonné que quelqu'un ait pu se procurer un tel objet, il décida que l'enfant méritait peut être d'être observé et qui sait, peut être le sauverait il en l'emmenant dans un village humain plus au sud.....
Quel ne fut pas sa surprise en se rendant compte qu'il y avait là un jeune Elfe! Mais quel fou oserait abandonner son enfant ? Et pourquoi aussi loin ? D'ailleurs, comment un/une Elfe aurait pu s'aventurer aussi loin en terre inconnue ?
* Trop de questions. Se concentrer sur les actions possibles *
Il décida de prendre le jeune enfant ( Mais bon sang ! Le pauvre petit devait à peine avoir 6 mois !) et retourna en vitesse à la grotte, en n'oubliant pas de ramener de l'eau.

"Ah te voici ! s'exclama Anduin. Et bien qu'y-a-t-il, pourquoi tu me regardes comme ça? Que ramènes tu avec ce panier ?
Malfurion le regarda comme s'il était sonné : :
"C'est un enfant."dit il avec le plus de sérieux qu'il pouvait
Et Anduin éclatât de rire.
"Ah mon dieux, tu devrais vraiment arrêter de parler dans ta barbe mon pauvre. J'ai entendu que tu me ramenais un enfant ! Tu te rends compte ?"
"C'est ce que j'ai dit." lui confirma-t-il.
Cette simple phrase venait de faire l'effet d'une douche froide à Anduin. Il savait que son ami ne plaisantait pas.
"Où l'as tu trouvé ?"
"Au pied du doyen, dans ce landau."
"De quel race ?"
"C'est un jeune Elfe....."
"Miséricordes......"

Après une longue minute de silence, Anduin reprit la parole:

"Nous avons des chèvres, on peut s'en occuper. Mais que fais t-on ? Es-ce que l'on va réelement élever un jeune Elfe ainsi ? Ici ? Dans cette grotte ?"
"Ce n'est pas plus mal que de le laisser mourir dans la forêt. Et puis comme cela, nous pourrons enseigner nos arts respectifs au petit."
"D'accord. Mais dans ce cas il lui faut un nom....."
"Que dirais tu d'Edwin ? Et on lui donnerait ton nom. Edwin Skirata. En plus tu as déjà élevé deux filles avant de partir...."
"Soit...." répondit finalement Anduin qui voyait déjà sa paisible petite vie s'en aller....
Et c'est ainsi que le jeune Edwin acquit une famille.


Chapitre II : Apprentissage

---An 1671, Est-Nord-Est de la forêt et des montagnes au nord d'Elena ---


"......496, 497,498,499,500 ! C'est bon tu peux t'arrêter. Tu peux te relever." dit alors Malfurion
Voilà maintenant deux heures que Malfurion l'entraînait. Edwin se demanda si cela lui était vraiment utile. Il voulait apprendre l'ingénierie, pas devenir un soldat. Mais il est vrai que cela l'aidait dans sa vie de tous les jours....
"Allez, va, file chenapan, je vois bien que tu as la tête ailleurs ! Aller, vas-y, tu as deux heures. Pas une minute de plus !"
"Yhea!"
Et Edwin fila en direction de la grotte. Là il retrouva Anduin qui était en train de travailler à la forge.
"Bonjour !"
"Ah, salut bonhome! Alors ça y est tu as fini l'entrainement pour ce matin ?"
"Oui !"
"Bien, dans ce cas viens m'aider. J'ai besoin que tu réalimentes ce feu et que tu me finisses la lame de cette faux. Le bout de la lame à besoin de quelques retouches" dit il en lui pointant de son marteau la lame d'une faux qui se trouvait dans le bac de refroidissement.
Edwin remit trois bonnes buches dans la forge et s'y atela. Il mit ses gants et sa tenu et s'emparra dans la lame. Il fit d'abord chauffer le bout puis la lame tout entière. Il la sortit, saisit son marteau et redressa la partie qui s'était allongé, la plia, replia et ainsi de suite pendant près de dix minutes. Une fois qu'il estima le travail satisfaisant il donna un très bref bain de carbonne à la lame puis il la remit dans le bain de refroidissement.
"Bien. Maintenant je veux que tu m'observe attentivement et que tu fasses attention à mes gestes."
Anduin était à présent devant ce qui allait bientôt être le système de chargement des carreaux de l'arbalète qu'il fabriquait depuis maintenant le début de la semaine.
Il commença avec le chargeur: il inséra les deux engrenages, ajouta les ressorts de remonté, fixa le taquet et vérifia à l'aide de trois carreaux qu'il n'y avait pas de jeu. Satisfait il retira les carreaux et assembla le chargeur. Il se mit alors à travailler sur le systèmes d'armement. L'alignement devait être parfait. Après un longues heures de manipulation, de limage, de ponçage et autres manipulations, Anduin s'estima satisfait. Il se tourna vers Edwin dont la concentration n'avait pas diminué une seconde:

"J'espère que tu as bien mémorisé car un jour ce sera à toi de le faire." dit il d'un ton très sérieux.
"Evidemment !" lui répondit Edwin avec la désinvolture de la jeunesse.
"Allez file voir Malfurion, c'est presque l'heure de ton entrainement à l'épée et je ne cautionnerai aucun retard. Tu es prévenu !"
"Je fonce ! "
Il s'agissait de ne pas arriver en retard. Edwin se mit à courir dès qu'il se fut changé. Il n'allait pas être dans les temps s'il prenait le chemin habituel......Tant pis il allait devoir passer par la falaise...Edwin aimait bien grimpé mais il détestait cette partie de la montagne car le moindre rocher pouvait céder sous vos pas.....Il n'y avait cependant pas d'autres moyens d'arriver dans les temps....il fallait tenter le tout pour le tout....Il se mit à courir sur le mur rocheux qui longeait la forêt et fit attention où il mettait les pieds...le moindre faux pas lui couterait chers.....
Il vit bientôt le bosquet et se dit qu'il était dans les temps....se fut l'erreur à ne pas faire...à peine l'eut il penser que le sol se dérobait sous ses pieds et Edwin se retrouva projeter dans le vide avec presque 12 mètres sous ses pieds....il eut l'heureux réflexe de se tourner vers la paroie et commença à enchainer les prises pour se ralentire. Ses mains faisaient des allers et retours à une vitesse folle. A presque deux mètres, il avait quasiment réussit à s'arreter....mais cela ne serait pas suffisant...il décida alors de se propulser sur le mur, ce qu'il fit plus ou moins bien. Se retournant en l'air, il se rattrapa à l'aide d'une longue roulade et finit juste devant un arbre. Il vérifia qu'il n'avait rien et constata malheureusement qu'il s'était blessé à la jambe; un fragment de falaise avait du le couper lors de sa chute. Mais il n'avait pas le temps.
Serrant les dents il se rendit jusqu'au bosquet où il retrouvit Malfurion. Celui-ci était debout, au milieu du large bosquet, les yeux fermé, tel une statut immortelle et intangible. Derrière lui sur la souche qui servait de table se trouvait deux bâtons.
Il ouvrit les yeux et dit:
"Te voilà à l'heure mais dans quel état...Allez, prépare toi, nous commençons de suite. J'espère que tu es prêt à assumer tes actes."
Edwin savait que son mentor ne plésentait pas. Il se mit en garde.
Malfurion commença son assaut. Profitant de la blessure d'Edwin, il l'assaillit d'attaque rapide. Edwin savait qu'il était désaventagé. Il décida donc de laisser sa jambe exposé afin de tenter de résister le mieux possble à l'assaut de son maître. Après de longue minutes, Malfurion interrompie le combat:
"Bien je pense que nous nous sommes suffisament échauffés."
Il prit son bâton et envoyât le second à Edwin. Et ils furent repartis. Les assauts ne cessèrent de pleuvoir. Edwin savait qu'il ne tiendrait pas très longtemps. Il lui fallait tenter le tout pour le tout. Faisant fit de la douleur qui lui lacérait la jambe, il passa à l'assaut, brisant ainsi le rythme de Malfurion et le forçant à passer en défense. Edwin tint bon pendant prêt de dix minutes mais son maître d'arme était plus expérimenter et lorsqu'Edwin tenta un coup un peu haut de la pointe de son bâton, il le désarma.
"Bien petit. Allez, on arrête. Viens par ici que je te soigne. "
Edwin s'assit sans broncher sur une des buches et laissa Malfurion le soigner.
* On aurait quand même pu commencer par ça.... * se dit il.
Et comme s'il avait lui dans ses pensées, Malfurion appuya sur un des ématommes qu'il venait d'infliger à son jeune élève.
"Aie !"
"Oups, désolé." dit il d'un ton désinvolte
"Bien. Voilà qui ira. Passons donc à la révision de tes connaissance, petit casse cou ! Récite moi donc ce que tu sais sur la magie Elfique."
Edwin récita d'un ton monotone:
"Les elfes utilisent une magie basée sur les éléments et sur la nature. C'est une magie en général bénéfique, mais qui peut aussi être dangereuse. Elle est assez puissante, mais requiert un niveau magique important pour être vraiment efficace.
La magie elfique tire sa puissance de la force vitale du lanceur ET de la nature. C'est pourquoi nous sommes plus doués que les humains.
Elle présente la particularité d'être expulsée, soit par geste clé, soit par le chant dans la langue Elfique.
Par exemple, un magicien utilise la magie qui recouvre tout Armanda, il puise dans cette magie, la concentre dans son corps puis l'expulse grâce à un geste clé ou un chant. Un geste clé ou un chant mal effectué peut avoir des effets très graves.
Il faut aussi à bien visualiser l'effet avant l'exécution car certains sorts ont le même geste clé.
Voilà."
"Bien. Qu'elle différence avec la magie humaine, comme celle que pratique ton père ?"
"La magie humaine est surtout neutre et est plus efficace plus il y a de mages. Mais cela n'empêche pas les grands mages d'être très doués tout seul. Et....."
Il chercha ses mots....
"La magie humaine est plus créative !"
"Moui...Elle ne l'est pas en elle-même, c'est surtout l'utilisation peut orthodoxe qu'ils en font qui la rend créative, mais j'accepte cette réponse."
Et ils continuèrent ainsi, passant de théorie à pratique à combat et inversement.
Après trois heures, Malfurion s'arreta et dit alors:
"C'est bien, nous finirons maintenant pour aujourd'hui."
"Mais, il nous reste encore au moins une heure avant le coucher du soleil !"
"Nous avons quelque chose d'autre à faire aujourd'hui. Suis moi."
"Mais...."
"Pas de "Mais" ! Suis moi."
Ramenant le matériel, ils retournèrent à la grotte. Là, Anduin les attendait.
"Ah, vous voilà. Juste à temps. Je viens de finir."
"Finir quoi ?"
"C'est une surprise. Pose ça et suis nous."
Il fit ce que son père lui demanda et le suivit. Il le guida jusqu’à l’entrepôt, cette grande salle que son père avait remplie au fur et à mesure de ses créations et le fit rentrer. Et là, au milieu de la salle, sur la table, se trouvait une magnifique épée à double lame presque aussi grande que lui. Edwin se tourna vers Anduin qui lui dit :
"Va, allez, prends la."
C'était la première fois qu'il agissait ainsi. Edwin était tellement surpris qu'il s'avança et prit l'arme. Elle lui parut très légère. Il la saisit fermement à deux main et la fit tournoyer. Elle était parfaitement équilibrée et lui allait parfaitement.
Il arreta la lame et lança un regard interrogateur à Anduin:
"C'est nôtre cadeau pour tes cinquante ans. Nous en avons longuement parlé avec Malfurion et je pense qu'il est tant que tu possèdes la tienne. Tu es déjà un jeune adulte des mieux formés et tu maîtrises déjà les arts de combats Elfique. Tu tires mieux à l'arc que je n'ai jamais pu le faire et tu rivaliseras bientôt avec Malfurion en combat à main nu et au bâton. Une fois que je t'aurais appris l'art des lames doubles je pense qu'il sera pour toi temps de nous quitter et de te mettre en quête de ton propre but."
"Mais...."
"Attend. Laisse moi finir. Ta lame est composée de tout le mithril et d'adamantine que nous possédions. C'est à dire très très peu. A peine quelques grammes malheureusement. En revanche, à partir de maintenant tu vas pouvoir l'imbiber de ta magie. Tu pourras ainsi la faire changer de forme."
"Je tiens à ajouter que je ne suis pas franchement pour, tu es encore trop jeune d'après moi mais je pense que tu l'as aussi mérité. Il faudra cependant que tu l'imbibe pendant de long mois avant qu'elle soit capable de se transformer."

Chapitre III : Dévastation

---An 1721, Est-Nord-Est de la forêt et des montagnes au nord d'Elena ---


Les années passèrent paisiblement pour Edwin qui partageait toujours son temps entre les entraînements de Malfurion et les enseignements d'Anduin. Néanmoins, ils n'avaient plus grand chose à lui apprendre. Anduin incita plusieurs fois son fils adoptif à partir découvrir le monde par lui-même. Mais à chaque fois, Edwin refusa. Il avait envie de rester dans cette grotte, ce cocon qui l'avait vu grandir, avec ceux qui l'avait élevé. Et puis, il voyait bien que quelque chose n'allait pas. Il entendait la toux de l'homme s'installer et devenir plus forte à chaque saison. Il voyait son corps vieux de 86 ans se vouter de plus en plus. Et même si le jeune elfe n'en comprenait pas vraiment ni les causes, ni les conséquences, un instinct lui dictait de rester aux côtés de son père humain.
Depuis quelques semaines, Anduin était maintenant alité, secoué de toux violentes. Son corps était brûlant de fièvre, secoué de spasme de douleur. Affolé par la situation qu'il ne comprenait pas, Edwin restait au près de son père, lui tenant fermement la main alors que l'homme perdait de peu à peu pieds avec la réalité.
"Edwin, va chercher de l'eau." déclara soudainement Malfurion ce matin là.
"Mais il,..." protesta l'intéressé qui ne voulait pas laisser Anduin agonisant seul.
"Fais ce que je te dit! " répliqua son aîné d'un ton si sombre qu'Edwin n'osa pas discuter d'avantage.
Le jeune elfe sortit donc de la grotte et courut vers la rivière. Malfurion s'approcha alors de son ami de toujours.
"Tu souffre." constata-t-il d'un ton neutre.
"Edwin est parti ?" Demanda faiblement l'humain.
"Oui."
"Alors fait comme on a dit."

Malfurion acquiesça d'un air grave. Il dégaina alors son épée qui luisait d'un éclat froid dans la pénombre de la grotte.
Quand Edwin surgit tout essoufflé d'avoir fait l'aller et retour en courant jusqu'à la rivière. Il comprit tout de suite que quelque chose n'allait pas. Il manquait un son : la respiration difficile d'Anduin qui avait meublé le silence tendu de ces derniers jours. L'angoisse s'empara de son cœur. Edwin vit alors Malfurion agenouillé près de l'humain, une tâche sombre s'entendait peu à peu sur la poitrine d'Anduin alors que l'elfe lui fermait définitivement les paupières en un geste respectueux.
"Tu l'as tué " souffla Edwin alors qu'un éclaire de compréhension amenait une lueur terrorisée dans ses yeux.
"Il souffrait." se justifia Malfurion d'un ton neutre.
"Tu l'as tué !" hurla Edwin, hors de lui, emplit de rage et de tristesse.
"Il soufrait, il agonisait, si tu étais parti quand il te l'avait demandé tu aurais échappé à tout ça !" répliqua son aîné sur le même ton. Contemple Edwin, regarde le ! Vois la faiblesse des humains !
Pour le première et unique fois, Edwin perçut une lueur de tristesse dans les yeux de l'autre elfe, et on pouvait sentir le regret et l'amertume dans sa voix. Cette constatation déstabilisa Edwin et il fuit en courant la grotte.
Le corps d'Anduin fut brûlé avec respect sur un bûché funéraire. Les jours suivant furent tendu entre Malfurion et Edwin. Il faudrait des années au plus jeune pour comprendre le geste de son aîné. Mais il savait dès maintenant que la vie était fragile, la vie humaine encore plus. Il avait perdu son père pour le découvrir, et cela emplissait son cœur de tristesse et d'amertume. Edwin serait bien resté assis sur ce rocher, sans bouger, sans manger, son père était mort et laissait un grand vide dans sa vie et dans son âme.
Mais Malfurion ne le laissa pas tranquille, il lui jeta un bâton et lui ordonna de s’entraîner. La rage emplit les veines d'Edwin alors qu'il se souvenait de l'acte odieux de son aîné. Leurs premières passes furent violentes, chargées de rage et de colère. Malfurion peinait à bloquer les coups d'Edwin et il se retrouva plusieurs fois à terre. Pourtant il se releva encore et encore, encaissant les attaques acharnées de son cadet. Leur combat dura environ deux jours et une nuit. Quand enfin, Edwin se calma et s'effondra, épuisé, Malfurion prit la parole :
"Ça y est ? Tu es calmé ?"
La question était rhétorique.
Cela permit effectivement à Edwin de libérer sa colère. Ils purent alors reprendre une routine assez calme, même si le ressentiment était toujours présent.
Edwin ne perçut aucun changement dans l'attitude de Malfurion. Pourtant, le jour même de ses 100 ans, il se réveilla dans une grotte vide. Intrigué, le jeune elfe chercha son aîné dans les environs, mais ne trouva aucune trace de l'elfe. Malfurion avait du usé de sa discrétion naturelle pour s'éclipser pendant la nuit. Edwin sentit la colère et le rejet s'installer dans son cœur. Alors qu'il revenait dans la grotte pour bien constater que Malfurion n'avait laisser aucune affaire, Edwin remarqua une lettre. Le jeune elfe l'ouvrit pour découvrir quelques lignes écrites avec de belles lettres arrondies. Le discours était succinct, en gros, Malfurion s'excusait simplement pour ce départ précipité sans pour autant donner de raison. Dans la fin de la lettre, il encourageait Edwin à découvrir le monde et lui souhaitait bonne chance.
Edwin ne se le fit pas dire deux fois, plus rien ne le retenait ici. Il rassembla donc ses affaires et partit sans se retourner.


Chapitre IV : Renouveau

--An 1753, Elena ---

Voilà maintenant trente deux ans qu'Edwin travaillait à Elena. Il s'était lié avec les artisants et travaillait des fois à son compte, des fois en tant qu'employé. Il mettait maintenant à profit tout ce qu'Anduin et Malfurion avaient pu lui apprendre. Il vivait de son travail d'artisant pendant quelques mois puis décidait de partir pendants quelques semaines avant de revenir. Des fois, il acceptait des travaux en tant qu'escorte pour de riches bourgeois ou s'engageait pour escorter une caravane
Il allait maintenant essayer de se construire une nouvelle vie...


Dédicace ShiroNoHebi pour son aide pour le troisième chapitre.


Dernière édition par Edwin Skirata le Mar 31 Mar 2015 - 0:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Left_bar_bleue0/10Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Empty
MessageSujet: Re: Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Icon_minitimeLun 30 Mar 2015 - 18:56

Bonjour Edwin, et sois le bienvenu sur Armanda Smile

Après un début d'analyse de la part du staff de cette fiche, je suis hélas au regret de la refuser. Nous avons en effet eu la curiosité d'aller voir un peu ton personnage sur le forum dont tu parles en partie HJ. Et nous avons été assez déçus de voir que de très nombreux éléments postés ici sont un pur copié collé de ce que tu avais déjà rédigé là bas (et peut-être sur d'autres forums, qui sait...)

Nous sommes une communauté de rôlistes passionnés, nous adorons écrire (et lire) et prenons en général énormément de plaisir à créer ou accueillir de nouveaux personnages. Donc forcément les copiés collés (même si ce n'est pas du plagiat) ne nous intéressent pas du tout. Si tu n'as pas la motivation de créer un personnage de toutes pièces ici, comment pourrions nous imaginer que tu sois motivé pour la suite du jeu ? Or nous ne recherchons ici par la quantité en terme de joueurs, mais la qualité. Nous préférons donc fermer nos portes aux arrivants qui nous sembles trop peu motivés ou trop peu concernés par nos exigences de rythme.

Si par hasard tu as encore le désir de tenter une autre fiche ici, ça reste possible. Ton délai ne sera par contre par rallongé pour autant. Et si au contraire tu ne le souhaite pas alors je te souhaite une excellente continuation Smile

Cordialement.

Fiche refusée


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Edwin Skirata, l'Elfe Insolite [REFUSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arinos, elfe
» un outil insolite
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .
» Couleur de la cape de haut elfe
» On attaque à l'Est. [ Haut elfe Vs. Harad-Orientaux]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-