Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alauwyr Iskuvar
Alauwyr Iskuvar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Left_bar_bleue1/10Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty_bar_bleue  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitimeMer 18 Mar 2015 - 13:15


Alauwyr Iskuvar






Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Très bon
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Faible
  • Réflexes : Bon
  • Endurance : Très bon
  • Résistance : Très bon
  • Beauté : Faible

    Mental :
  • Force mentale : Moyen
  • Patience/self contrôle : Bon
  • Perception : Moyen
  • Intelligence : Bon
  • Arrogance : Bon
  • Gentillesse : Faible
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Moyen

    Combat :
  • Épée : Très bon
  • Dague doubles ou simple : Faible
  • Poignard : Moyen
  • Lance : Catastrophique
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Très faible
  • Hache : Faible
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Bon
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Très bon
  • Arc : Très faible
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Bon
  • Equitation : Moyen

Identité


  • Race : Humain

  • Nom : Iskuvar

  • Prénom : Alauwyr

  • Surnom(s) : Cheveux Blancs

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : 1719

  • Age réel : 36

  • Age vampirique : Néant

  • Lieu de naissance : Alayia

  • Lieu de vie : Nomade

  • Rang social : Petit peuple.

  • Poste/emploi : Soldat

  • Guilde : Aucune


Équipement et magie
  • Arme principale : Une solide épée simple en verre noire, tout ce qu'il y a de plus classique et dont il apprécie le maniement. C'est le style d'arme qu'il lui a toujours convenu. La hache ou encore la lance ne lui ont jamais été à sa portée pour leur maîtrise. Pour cette épée, qu'il a toujours possédée, il a eu l'idée saugrenue de faire rajouter à la tête du pommeau un morceau d'obsidienne taillée en forme ovoïde, à peine plus gros que l’œuf d'un pigeon. Pour un simple plaisir décoratif. Elle a subi une ''méthode de trempage avancé''. Ainsi, elle ne risque pas de se briser ou de s'émousser.


  • Autres objets :
    Armure en cuir cloutée : Elle est renforcée de plaques en verre noire rivetées pour renforcer la protection de la poitrine. Des spallières, des protections d'avant-bras et des cuissardes en verre noire constituent le reste de sa composition. Bien que ce genre d'armure n'assure pas la protection d'une armure complète et bien plus lourde, Alauwyr l'apprécie pour sa légèreté bien plus conséquente que les armures précitées auparavant. Ainsi, il estime être plus efficace dans l'emploi de ses armes durant un combat et surtout moins entravé dans ses mouvements.

    Poignard simple : Poignard en verre noire, sans ornement, qu'il porte souvent à la ceinture pour l'avoir à portée de main. Cela peut s'avérer utile quand il n'a pas le temps de sortir son épée du fourreau ou quand il ne l'a pas avec lui. Il sait s'en servir en même temps que son épée pour se battre

    Bouclier simple : Bien que cet objet soit très utile face à des tirs de flèches, il se sentira plus à son aise dans un combat en ne l'ayant pas, préférant garder le maximum de mobilité qu'un bouclier réduit en étant porté.

    Pantalon basique : de couloir noire

    Chemise basique

    Bottes résistantes : faites dans un bon vieux cuir. Elles sont également de couleur noire

    Cape basique : Avec capuche, et aussi sombre que la couleur de son armure. Les pans de sa cape sont un peu laminés.

    Gants de protection en cuir : de couleur noire.

    Quelques maigres rations de viande séchées




  • Alignement : Maléfique

  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Humaine

  • Puissance magique innée : Impuissante

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.




Physique et caractère

  • Physique : D'une hauteur qui avoisine les un mètre quatre-vingts neuf Alauwyr possède une bonne carrure, proportionnée avec une certaine élégance sordide à sa grande taille. Une longue chevelure grisée lui tombe sur ses épaules quand il n'a pas sa capuche de revêtue, ou alors seules quelques mèches visibles précisent la couleur de ses longs cheveux et ces derniers tombent sur le milieu des omoplates, contrastant étrangement à son regard obscur. Bien qu'il paraisse bien plus âgé qu'il en a l'air à cause des nombreux combats qui lui ont marqué le visage et le corps, ses yeux pétillent d'une certaine force.
    Une vilaine et ancienne cicatrice lui court le côté droit de son visage et il ne fait rien pour la cacher (sauf une capuche). D'autres plus petites qui lui parsèment le visage et le corps, lui donnant un air de dangerosité. Les cicatrices visibles marquent le nombre de combats et leurs violences... En général déjà cela donne une certaine appréhension à l'approcher, en plus de sa manière de fixer les gens de façon arrogante et glaciale. A cela, on peut rajouter que ses yeux d'un marron très foncés qui les rendent sombres.
    Même s'il n'est plus tout aussi fringuant qu'à ses premières années de combattant, il est encore agile et assez vigoureux pour s'imposer contre un jeune adulte un peu trop impétueux....
    Quand il n'est pas en armure, il porte en général des vêtements classiques, bien plus discrets, même s'il n'est plus aussi bien protégé : pantalon de cuir noir, tunique de lin assez sombre, un baudrier en cuir sur laquelle est accrochée son épée. Il ne la quitte jamais. Et toujours sa cape sombre, qui possède une capuche. 


  • Caractère : Alauwyr est un être assez particulier et d'un caractère instable. Même les personnes qui l'ont côtoyé n'ont jamais réussi à le cerner complètement. 
    De nature belliqueuse, un rien peut le rendre de mauvaise humeur. Il peut se montrer impitoyable et perfide avec ses ennemis. Il adore le combat et si une bataille se présente, il se peut qu'il s'y jette. Il aime les défis et si une personne le titille trop, il saura le lui rendre de façon claire et radicale : par une longue et douloureuse mort, sauf si on le cherche trop, ce sera encore plus radical.... 
    Même si ce trait de caractère là est l'aspect global, la plupart du temps, il sait être calme, au point de paraître froid et distant. Aucune expression n’apparaît sur son visage, même dans une conversation, sauf quand il commence à sourire ou à ricaner. Il affiche un sourire carnassier quand un combat risque d'éclater ou dans un dialogue, c'est signe de danger avec lui. Au cours de certaines conversations, pour se mettre à l'aise ou pour montrer qu'il n'est pas impressionné, il croisera les bras sur sa poitrine. 
    Il peut mettre à partie la moindre provocation pour pénétrer dans une faille et se sentir bafoué. Imbu de lui-même, sûr de lui, il ne se laissera pas marcher sur les pieds. Il entend bien avoir le respect qui lui est dû et n'acceptera pas d'être considéré comme un inférieur... Bien entendu, de par son statut actuel de combattant au sein de l'armée Alayienne, il ne pourra pas se dérober aux ordres qu'on lui donnera. Certains ordres qu'il ne pourrait admettre provoqua un serrage de dents, qu'il tentera bien de dissimuler bien entendu. Car malgré son côté chaotique, il a une étrange ligne de conduite. Il l'applique quand cela l'arrange en fait...Certains qui le connaissent pourraient soupçonner une forme d'honneur. Bien entendu, Alauwyr ne s'en vante pas, car toute faiblesse de ce genre est à cacher ; car au plus profond de lui-même, c'est justement ce qui pourrait le faire fléchir, si jamais une situation des plus délicates se présentait à lui avec un choix impossible à trancher.
    Il est un peu sur l'idée que seuls les forts survivent. En somme les faibles n'ont pas leur place dans ce monde, ainsi que ceux qui sont contre-nature. Cela explique pourquoi il s'en prend plus facilement aux elfes et aux vampires que les humains, pour la cause que lui et les siens servent au nom du Néant. Néanmoins, malgré le tatouage qu'il porte sur le dos de sa main gauche censée marqué sa dévotion à Néant -qui viendra à disparaître le jour de la disparition de Néant-, il se fie plus à ses propres opinions et à sa lame qu'à cet être que tous vénèrent, car ce n'était pas Néant qui déciderait selon lui du chemin de sa vie. Il se bat d'une certaine façon, parce que cela répond à ses convictions et au plaisir qu'il ressent quand il engage un duel ou quand il est dans le feu d'une bataille. Là aussi, sur le plan religieux, il préfère garder tout cela sous silence. Et quelque chose aux tréfonds de son esprit cherche depuis quelques temps à émerger...là aussi, il y a des choses qu'il faut repousser en luttant contre soi-même pour éviter de flancher....
    Il saura apprécier la vaillance et le courage de ses adversaires, mais par contre, si le combattant opposé se montre navrant, ce sera tout autre chose. Même si c'est un guerrier, il possède une certaine intelligente, renforcée par ses expériences vécues.
    Homme assez solitaire depuis sa jeunesse, il ne court pas après la compagnie de ses semblables. Certains de ses congénères penseront que c'est à cause de la couleur de sa longue chevelure malgré son âge mâture. Les plus naïfs des pieux pensaient même à une malédiction imposée par Néant elle-même. Durant sa jeunesse, elle fut source de moqueries et de railleries, mais un regard acéré ou alors une provocation pour venir se confronter à lui en duel calmait vite les rires dans les gorges...dans les rangs malgré on murmurait un surnom : Cheveux Blancs. Alauwyr était très loin d'en pâtir. Il ignorait complètement les sarcasmes qui circulèrent longtemps quand aux quelques petites hypothèses sur la couleur de sa chevelure.
    Alauwyr est aussi un être bien plus porté sur l'hygiène que ses frères d'armes. Étonnant pour un soldat. Il tenait cela de son père. La crasse apportait souvent des maladies et affaiblissait un corps, même puissant. D'où l'importance de rester en bonne santé. En même temps, vu son milieu d'origine.... et son sourire aux dents blancs accompagnant un sourire carnassier avait toujours un petit effet au moment d'une offensive à l'épe.





Mes liens

- Aldakin du Néant : Il est le prêcheur, le guide du peuple d'Alayia, celui qui porte la Foi dans le cœur des Alayiens... Mais pas dans celui d'Alauwyr. Bien qu'il porte le tatouage tout comme les gens de son peuple, ce n'est pas pour autant qu'il est un fanatique avéré comme le Prêcheur...Aldakin à ses yeux use de sa foi pour pousser les hommes à la bataille. La religion est un bon support pour haranguer les troupes... Et comme tout Alayien qui quitta sa terre natale dévastée, il est obligé de le connaître du moins de vue... vu le nombre de discours qu'a tenu le Prêcheur.



Derrière l'écran

  • Petite présentation : Je suis aussi Cynoë:p

  • Rythme rp : Cf la fiche de Cynoë

  • Particularités rp : Cf la fiche de Cynoë

  • Comment avez vous découvert le forum : Cf la fiche de Cynoë

  • Le code du règlement :










[justify]L'appel était fort. Fort et intense. Malgré toute la volonté du monde, même Alauwyr ne pouvait y échapper, que ce soit éveillé ou endormi. Il devait s'y rendre. Pourquoi il n'en savait pas et malgré la hargne de refuser à obéir à cet ordre, il ne pouvait pas y échapper... Certains Armadéens, Elfes, Vampires et Alayiens avaient entendu cet appel. Et même lui. Mais il s'y refusait.

Il faisait nuit depuis plusieurs heures quand il se cacha dans un petit bosquet. Il se trouvait dans les environs de Gloria et avait eu pour projet de remonter au Nord, pour retrouver les troupes restantes des Forces Alayiennes. Après la débâcle toute récente des Alayiens, nul doute que le reste des grandes armées de son peuple se regrouperait reconsituer des troupes soudées et préparer la vengeance. A condition de réussir à échapper aux patrouilles des rebelles et de leurs alliés....Au début, Alauwyr avait été dans l'idée de profiter de l'opportunité de se libérer de ses obligations militaires et mener son existence comme il l'entendait. Une telle occasion était très alléchante à saisir. Refaire sa vie n'était pas donnée à tout le monde. Mais en ces temps devenus difficiles pour les siens, par la disparaition mystérieuse de Néant...Alauwyr ne doutait pas un seul instant de ses capacités à survivre à tous les êtres qui haïssaient les Alayiens. Après tout, il n'avait plus de tatouage qui le marquait et confirmait son appartenance ethnique. En somme, on pourrait dire qu'il frôlait presque le désir de déserter. Mais cette idée n'était pas dans le sens songé pour le soldat éprouvé.

Car bon nombre des membres de son peuple, Alauwyr avait été éduqué dès la prime enfance au culte de Néant et à ses concepts, pour Sa Vision du monde. Et ce qui aide dans le ''formatage'' de l'esprit est un enfant imitera l'exemple des parents dès qu'il sait marcher. Au début, Alauwyr ne comprenait rien, puis avec l'âge arrivait la compréhension. Une compréhension lucide et éclairée. Rien ne valait le Néant et tout ce qu'Elle primait. Mais il ne faut pas oublier qu'un enfant, même si on commençait déjà à le 'conditionner'' restait un enfant. Même si Alauwyr ne cherche pas à s'en rappeler, il a eu de forts moments au sein de sa famille en plus d'avoir vécu dans une des plus belles cités d'Alayia. De cette jeunesse, il se rappelle encore la beauté époustouflante de cette cité où il vivait avec ses parents. Le nom de cette cité lui avait échappé depuis bien des années, mais on n'oublie pas l'architecture colossale et radieuse des habitations et des diverses ouvrages utiles à son fonctionnement. Toute cette gloire de construction pour vénérer un seul Être : Néant.

Que dire de sa jeunesse presque insouciante au regard d'un Alayien moyen ? Qu'elle avait donc commencé normalement dans cette société fanatique de Néant, et qui s'estimait la plus normale dans ce monde. Alauwyr n'avait pas oublié ces parents. Son père, aussi loin qu'il s'en rappelle, était un capitaine dans la grande et puissante armée Alayienne. Ophrar Vittéric était son nom et tenait la dignité de la famille d'une poigne de fer. Au loin que remontait les souvenirs d'Alauwyr, il chérissait la forte discipline que son père avant lui lui avait appris et avait fait honneur dans les rangs qu'il occupait. Quoi de plus logique le fils, descendant de son sang, suive la même voie. Que de mieux alors pour le jeune garçon qu'était Alauwyr de commencer à être formé dans cette même voie : celle des armes et de l'armée.
Bien entendu, le paternel imposa ce qu'on lui avait appris, à savoir que tout ce qui n'est pas Alayien, le reste n'est alors que vermine. Une formule un peu détournée de l'Alayien Pieu qui applique la Loi et le païen périt. Et d'un autre côté, les Alayiens sont des hommes qui ont réussi à se montrer forts sur la nature et sur toute vie présente sur leur terre natal... En somme, d'une vision tout à fait personnel , pour Alauwyr les forts imposent leur loi et les faibles incapables de survivre périssent. Cette idée s'incrustera petit à petit dans l'esprit du jeune garçon, et se renforcer avec le temps. Il finira par perfectionner cela : dans ce monde où les faibles finissent par périr de la main des plus forts, il n'y a pas de place à des émotions comme l'amour d'un proche ou d'un ami. Ce genre de sentiments provoque des attachements qui vous affaiblissent dès qu'on les vise et qu'on les utilise contre vous. Alors point d'attache. Point d'ancrage familial. Rien que soi-même et cela suffit amplement.

Mais revenons à son paternel et de la manière dont il le forma...Ophrar était, en plus d'être un rude officier, était un serviteur zélé de Néant et pour le servir, le mieux à ses yeux pour lui plaire était de se tenir prêt à se battre pour Elle, quand le moment viendrait. Quand Néant les appellera un jour prochain.
Se battre et servir Néant, voilà les choses que commençaient donc à être inculquées au jeune garçon, qui n'était pas encore adolescent à ce moment là. Et pour se battre, il fallait être sans pitié, être fort et impitoyable. Vous comprendrez alors aisément que le père n'ira pas de mains mortes avec son unique rejeton. Du moins pour lui donner des bases solides avant d'être mis à l'engagement. Ce fut alors un adolescent âgé de 15 ans qui entra au sein des rangs de la grande armée Alayienne, avec une forte détermination de faire ses preuves et de montrer comme tout bon Alayien sa foi inébranlable envers Néant, pétri des mains même de son père...Ophrar avait imposé un rude entraînement et sans vergogne, l'obligea à toujours faire de son mieux, lui ressassant que les Alayiens ne connaissaient pas la faiblesse. La faiblesse était pour les ennemis et tous ces êtres incapables de survivre ! Une loi que même la nature connaissait et respectait. Le plus fort s'imposait et survivait. Combien de fois Ophrar avait battu Alauwyr dans ses échecs d'apprentissage, dans ses faiblesses, quand il était près à abandonner... C'était donc un adolescent de 15 ans qui entrait dans les rangs, avec une haine intérieure qui brûlait dans son esprit... autant pour ses futurs ennemis que pour son père...

Malgré tout, il ne peut échapper à d'autres souvenirs, même s'il les cantonnait au plus profond de son esprit. On ne peut pas tout fuir...Ne se rappelait-il dont plus ou pas qu'il avait eu une jeune enfance presque innocente ? Oui innocente, comme n'importe quel enfant avant qu'on ne décide pour eux quel sera leur destin....qu'on leur impose serait mieux adapté dans le cas des Alayiens... Dans les souvenirs qu'il foulait refouler à jamais, comprenaient ceux qui lui renvoyait l'image de sa tendre mère. Malgré lui, ou dans ses rêves, il la reverrait avec son amour maternelle timide à son égard en l'absence d'Ophrar. Clébée était son nom. Elle aussi avait été éduquée dans la plus parfaite des dévotions envers Néant. Elle était dans les ordres créés pour se tenir prêt à entendre sa Voix. Il revoyait son visage doux et tendre, encadrée d'une chevelure brune et bouclée, marquée entièrement de tatouage. Néant était presque tout pour elle Presque tout. Car son fils restait le plus beau des trésors à ses yeux avant Néant. Mais elle n’omettait pas ses devoirs. L'amour presque secret qu'elle accordait à son fils comme n'importe quelle mère offrira plus tard à Alauwyr un bien simple mais précieux : son intégrité et la prise de conscience de prendre ses propres décisions. Bien entendu, elle lui servira que bien plus tard ; même si cela pourrait se retourner contre lui. Grâce à elle, il reçut une assez bonne instruction. Pour suivre les traces d'Ophrar, un officier, les connaissances dans bon nombre de domaines et l'intelligence étaient importantes... Malheureusement, Ophrar manqua de briser totalement les longs efforts de son épouse, de par l'éducation sévère et par moment brutale qu'il imposait à son propre fils. Et bien entendu, en s'appliquant dans le sens des Lois de Néant. Heureusement qu'Alauwyr était loin d'être stupide et avait vite compris qu'il devait entrer dans les lignes imposées par son père pour être un Alayien digne de ce nom. Mais les moqueries, les coups reçus en punition de ses faiblesses, les perpétuels humiliations et rabaissements durant son entraînement termina d'achever son choix de conduite.... Ophrar crut alors qu'il avait réussi à modeler son fils à ses désirs. Qu'il se trompait...

Entrer dans l'armée était une chose, mais y faire sa place était tout autre. Dans une armée qui se tenait prête à guerre, les spécialités martiales ne manquaient pas. Alauwyr avait opté pour une épée simple. Une arme bien fine et bien désuète face à des gens bien mieux armés aux yeux de bon nombre de jeunes en mal de se défouler. L'une des rares choses utiles qu'Alauwyr sut apprécier de son père était l'importance de l'arme qu'on avait en main. Et si un homme trouvait l'arme qui se liait à lui comme l'extension de lui-même, alors il n'en deviendrait que plus redoutable. Pour Alauwyr, l'épée était l'extension de ses propres capacités. Vif dans ses enchaînements, il savait être rapide et agile avec une lame. Une hache l'entravait, l'alourdissait. Une lance ne servait presque à rien au corps à corps... Hors aux yeux du soldat en devenir, c'était tuer ou être tué. Et donc, il fallait être libre de ses gestes et de ses mouvements. Cela avait son poids dans la balance dans un rude combat.

Alauwyr sut se démarquer de ses congénères par ses capacités martiales. Durant le rude entraînement qu'on donnait aux soldats de la grande armée vouée à Néant, Alauwyr s'était perfectionné, devenant un homme aux émotions froides et implacables...il avait récolté d'ailleurs ses toutes premières cicatrices, se battant contre certains de ses propres compagnons d'armes qui avaient cru être capable de le discréditer.... Son père aurait pu être fier de ce qu'il était devenu. Alauwyr n'avait jamais cherché à le revoir ou à recevoir de ses nouvelles d'ailleurs. Qu'est ce que celui lui importait d'ailleurs ? Ophrar pensait toujours avoir modelé son fils à ses attentes de toute manière... Presque, malheureusement pour ce capitaine. Car à la différence d'Ophrar, Alauwyr commençait à tracer sa voie d'opinions... Un homme était redoutable par sa force et ses capacités martiales et non grâce aux dévotions qu'on vouait à Néant. Certes, Néant avait offert de précieux présents comme les armures et les armes en verre noire... mais sans ces dons, qu'est ce qu'un soldat valait ? Ça manqua de lui coûter cher d'ailleurs.

Il était destiné à montrer rapidement dans les rangs des officiers, mais son ego arrogant avait fini par le pousser à braver un jeune lieutenant. Le jeune officier s'était cru capable de lui tenir tête sur un différent à la base stupide : celui-ci préconisait que la meilleure protection était les armures lourdes durant une guerre. Un point de vue qui n'appartenait qu'à cet officier dans la mesure où dans leur Glorieuse Armée, on trouvait diverses classes d'armures, adaptés pour chaque type de combattant. Face à cette idée très généralisé de son lieutenant, Alauwyr avait eu l'audace de le braver en le mettant au défi de se battre avec une simple lame d'acier et sans aucune protection aucune. L'officier avait bien ri, jusqu'à ce que le jeune homme se mette torse nu, attendant avec un sourire carnassier la venue de son pompeux adversaire. Voyant là une insulte à son rang et à son autorité, le lieutenant s'était cru apte à le remettre à sa place, avec épée en main. Bien entendu, le résultat ne s'était fait attendre. L'échange avait été impressionnant et farouche. L'adversaire d'Alauwyr se battait avec une bonne expérience malgré son âge. Mais il finit par goûter à la défaite. Et pour bien faire comprendre à son adversaire le défaut de sa propre cuirasse, il le frappe à l'aine avec le manche de sa dague, une des nombreuses zones non protégées par une lourde armure . Ce geste suffisait à démontrer les dires du jeune homme, que le monde n'était pas fait pour les faibles, peu importait la protection ou la dévotion apportée à Néant...Des pensées qu'il se gardait bien entendu de dévoiler à voix haute bien entendu.

Malheureusement pour lui, cette défaite cuisante et humiliante qu'il avait offert à son officier ne pouvait pas rester impunie. L'armée Alayienne était très disciplinée et pour rester forte, elle devait rester unie et maintenue dans l'ordre. Chaque homme devait savoir rester à sa place et obéir à la moindre injonction de son supérieur. Elle ne pouvait tolérer un comportement comme celui d'Alauwyr. Un homme tel que lui ne devait pas remettre en question son chef. Aucun Alayien !
Alauwyr subit cinquante coups de bâtons pour cet acte. Et bien entendu, tout espoir de monter en grade lui fut interdit. Pour l'Alayien, cela n'avait aucune importance, car après tout, il était là pour se battre, et pas pour jouer sur l'ambition du prestige. Et il avait eu, on peut dire de la chance. Le lieutenant qu'il avait bafoué avait exigé mille coup de bâtons, ce qui aurait pu l'achever.... Il apprendra que sa punition avait été amoindrie par un dernier vœu de sa mère, qui sut plaider la cause de son fils. Néant avait besoin d'hommes comme lui dans l'extension de son Bras qu'était la puissante armée Alayienne. Il avait juste besoin d'être recadré avec quelques bons coups.... Alauwyr ne sut jamais les vraies paroles, pieuse comme elle était et prête à s'offrir entièrement à Néant, sa position avait du aider à lui épargner sa vie. Jamais à partir de ce jour là il ne la revit. Elle s'était totalement retirée de la vie citoyenne alayienne pour totalement se vouer au culte de Néant, et à rien d'autres. Son rôle de mère était accomplie d'une certaine façon... Néant pouvait avoir sa totale ferveur désormais... Même si Alauwyr se refuse encore aujourd'hui à éprouver quelque chose pour l'intervention de Clébée, au plus profond de son être, des émotions contradictoires le perturbaient. Une vie pour une vie....cinq mots qui avaient un étrange poids dans les profondeurs de son cœur noir, même si sa mère était encore de ce monde quand elle disparut de sa vie

Cette douloureuse punition -car bien entendu, cet officier se sera arrangé pour que l'exécuteur soit sans pitié- poussa le soldat à prendre sur lui les ordres qui lui déplaisaient, même quand l'outrage appelait à demander réparation. S'il mourait la tête tranchée parce qu'il était incapable de se contrôler, ce serait comme être un homme faible, incapable de repousser les mauvaises émotions qui le pousseraient à perdre face à ses adversaires. Il ne pouvait alors que serrer les dents et obéir. Malgré ce qu'il était, il devint un bon élément dans son unité de combat et quand vint le fatidique jour de la déchéance d'Alayia, quand une partie des Alayiens perdirent la foi, il était prêt à lever son épée pour servir Néant. Et comme tant d'autres, il fit couler le sang des indécis et des êtres qui renièrent Néant. Mais au plus profond de son être, il servait sa propre épée, et pour survivre, il avait parfaitement compris qu'il devait concéder que la foi envers Néant était celle qui la remporterait la victoire... surtout quand la plupart des officiers et des généraux suivaient le Prêcheur Aldakin. Donc raison de suivre le mouvement, pour mieux avancer et rester sur ses gardes pour ce qui allait suivre. Et ce qui suivit fut plus que terrible... Alayia se mourait. Alayia se rongeait elle-même... Alayia allait connaître sa fin, sa destruction.

L'exode fut une épreuve de foi et de détermination pour le peuple qui vénérait Néant la Disparue. Elle le devenait à chaque année qui passait et à chaque épreuve qui arrivait pour entamer la ferveur religieuse des Alayiens en Néant. Ils croyaient toujours à son retour et il fallait rester pieux envers elle.... Ceux qui faiblissaient ou se laissaient dévorer par le doute et l'incertitude ne restaient guère dans le chemin de l'existence Alayienne. Alauwyr faisait partie des plus déterminés, à guetter le jour qui leur donnerait le signal, celui pour lequel il s'était voué -où qu'on avait poussé à se vouer. Il mit à profit ses longues années pour maintenir son niveau de bretteur, voir améliorant encore ce qu'il avait appris. Pas un seul instant, il ne devait faiblir et malgré sa hargne à toujours chercher quelques duels pour remettre à leur place les quelques faiblards qui composaient certains de ses frères d'armes, il eut la sagesse de modérer son entêtement, pour ne pas finir en exemple d'insubordination. Une fois lui avait amplement suffi. Et ces longues années démontraient chez certains combattants que l'âge finissait par doucement les rattraper. Alauwyr ne pouvait échapper à cette usure physique que le temps imposait doucement à un corps humain. Mais il s'interdisait d'accepter l'inéluctable. Tant qu'il aurait encore la force de lever une épée et de combattre, jamais il ne se rendrait. Après tout, la mort n'était pas comme une dure maîtresse qu'on devait satisfaire de cadeaux réguliers ? La guerre tant espérée serait comme ce genre d'offrande...Bien entendu, il était loin d'être un vieillard. Et il était encore loin de le devenir quand enfin l'aube de l'invasion d'Armantha s'annonça à eux. Enfin ! Armanda s'offrait à eux par la volonté de Néant. Aldakin, un de ses Serviteurs les plus dévoués fut celui qui prêcha le départ de leur île d'exils.

La conquête d'Armanda fut fulgurante et sans pitié. A croire que jamais les Armandéens ne s'était pas attendue à ce qu'un ennemi extérieur à Armanda puisse débarquer un jour sur leur terre... En même temps, comment affronter une armée entraînée, déterminée et parfaitement disciplinée ? Comment les habitants d'Armanda pouvait espérer lutter contre cet ennemi qui venait en masse, alors que les diverses espèces qui vivaient sur Armanda se livraient déjà dans des luttes intestines ? Une telle occasion ne pouvait pas se rater et sans doute que Néant avait prévu cela. Et au fur et à mesures que les Forces de Néant progressaient, les êtres qui tentaient de résistaient périssaient sous le tranchant de leurs armes en verre noire. Ceux qui tentaient de survivre n'avaient pas d'autres choix que d'embrasser le Culte de Néant. Et bien entendu, les êtres proches de la magie comme les Elfes et les Vampires sont éradiqués sans pitié.

Leur progression allait de victoire en victoire, imposant à l'ennemi de reculer toujours de plus en plus loin, jusqu'à cerner Gloria, cette ville qui était au coeur même de l'Empire Humaine. Même si elle appartenait aux Armandéens, Alauwyr ne put s'empêcher de contempler au loin la splendeur de cette cité. Elle ne rivaliserait jamais avec ce qu'il se rappelait des grandes cités alayiennes, mais comment en détourner le regard ? Bien entendu ce genre de pensées fut vite chassé de son esprit. Une perte de temps et un danger de faiblir.

Mais malheureusement les événements étaient venus à se précipiter et cette fois contre les Alayiens. Alauwyr ne s'intéressait guère aux ragots de la politique humaine de Gloria qui animait quelques discussions parmi les soldats. Ses oreilles ne purent échapper aux affaires de prise de pouvoir impérial qui ébranla la ville et qu'à la suite de tout ce chamboulement, une proposition de pais serait faite avec la Grande Armée Alayienne en contrepartie d'une instauration d'un culte pour Néant à Armanda. Était-ce alors la victoire ? La fin de la guerre contre les Hommes d'Armanda ? Pour des hommes en armes comme Alauwyr, il restait à espérer que des chasses aux vampires et aux elfes seraient alors rapidement organisé pour totalement pacifier leur nouvelle conquête... Et là, c'est là que les armées du Nord frappèrent les forces Alayiennes, aux portes de Gloria, pour permettre à des personnes aux rôles importants de prendre la fuite ; une aubaine pour eux, car au même instant, dans les Bois Sombre, loin de Gloria, les forces elfiques profitèrent de la disparition de Néant pour lancer une offensive décisive. Les armes de verre noire n'étant plus ''soutenues'' par la force de Néant, les Alayiens, privés de cet avantage, ne purent que paniquer et perdre leur moyen. Cela se ressentit à Gloria et malgré l'attaque de l'armée du nord, les Alayiens tinrent bons, Alauwyr prenait presque plaisir à se battre contre les Armandéens qui tenaient à se battre encore, malgré les nombreuses défaites récurrentes depuis le début de l'invasion. Au moins les envahisseurs purent garder un point fort avec Gloria, qui finira par ouvrir ses portes plus tard, quand l'Empereur Fabius Kohan s'accorda de la paix avec cet ennemi redoutable qu'était le peuple de Néant... une traîtrise aux yeux des autres factions qui avaient lutter contre l'envahisseur.

Gloria... une bien belle ville, même si la souillure de la magie imprégnait encore fortement ses murs... La ville était pacifiée, L'empereur s'était, on peut dire plié devant l'Ordre d'Obsidienne pour cette prétendue paix.... Alauwyr ne pouvait guère digérer que tout était fini... Mais les forces rebelles et Armandéennes se réunissaient plus dans le sud de l'Empire. Et comme il était hors de question de les laisser reformer un noyau combatif, la décision des hauts commandements fut de partir avec le plus gros des troupes vers Althaia. Quelques petits groupes resteraient en arrière et le hasard voulut qu'Alauwyr n'eut pas besoin de justifier sa place dans les forces expéditionnaires pour en être. Ainsi, il se retrouvait dans les forces vouées à se débarrasser de l'une des dernières poches de résistance des êtres de magie, et porter un coup à la rébellion qui serait incapable de se relever après la glorieuse victoire des Alayiens. Oui les Alayiens se voyaient déjà victorieux avant même de combattre, avant même d'arriver à Althaia.

Mais l'Aube Rouge sera une défaite des plus cuisantes pour les envahisseurs.... La disparition soudaine de leur tatouage de dévotion en même temps que Néant fut le facteur perturbateur, la vague de perturbation. Sans les marques... Néant les avait abandonnés ! Les armes de verre noire, leur armures faites de cette même matière, redevenus un simple métal ne leur offrait plus ce qui les avaient toujours rendus plus fort face aux Elfes, vampires et autres monstruosité de magie. L'Aube Rouge provoqua l'écoulement du sang des Alayiens sur la terre d'Althaia...Et les survivants durent s'enfuir, perdus et vaincus. Qui aurait cru qu'ils perdraient ? Défaite n'était pas Alayien dans leurs esprits... Maintenant, il résonnait en écho...

Alauwyr s'était battu au maximum du possible, même si ses armes perdirent leur pouvoir quand Néant disparut sans raison. Il ne fut pas dérouté par la perte de son tatouage à la main mais malgré ses appels pour haranguer les soldats qui l'entouraient, malgré toute sa volonté de se battre et de montrer que même la perte du soutien inexpliquée de Néant en pleine bataille n'empêchait pas de rester vaillant au combat, l'Alayien dut se replier au même titre que de ce qui restait de la Glorieuse Armée...

Reculer. Défaite. Fuir. Un goût amer avait envahi la gorge d'Alauwyr quand il s'était résignée à suivre les autres, fuyant les forces rebelles. Il aurait pu continuer à se battre, jusqu'à en mourir. Mais il n'était pas prêt à perdre la vie aussi vainement. En restant en vie, il pourrait continuer à se battre, à faire payer ce goût atroce qu'il découvrait pour l'une des premières fois de sa vie. Rien à voir avec ce qu'il avait connu sur Alayia. Là l'échec était d'une saveur écoeurante...

Plongé dans l'ombre des arbres du bosquet où il se trouvait maintenant, en se rappelant de la bataille de l'Aube Rouge, il serra les dents. Perdre.... Ce terme ne devrait même pas exister dans le langage des Hommes. Déglutissant pour chasser un goût d'amertume fantôme, il se concentra pour guetter les environs. Depuis qu'il avait fui Althaia, comme bien d'autres soldats qui s'étaient dispersé, il s'était isolé pour être moins repéré qu'un groupe, plus facile à rattraper. En solitaire, il estimait qu'il avait largement plus de chances de remonter au Nord, là où il restait encore des Forces Alayiennes. Se rendre était comme de mourir bêtement. C'était hors de question. Et qui sait, il pourrait tuer quelques elfes ou des vampires au passage, ces infectes êtres de magie. Mais pour ce soir, il devrait trouver un nouveau chemin pour ne pas tomber sur de possibles adversaires, comme des patrouilles de rebelles. Le retour était périlleux et la blessure qu'il avait reçue à l'épaule gauche par une flèche le gênait quelque peu. Elle n'était pas grave, heureusement, mais elle était encore douloureuse. Heureusement que le retrait de la flèche avait été assez facile....

Pour chasser cet appel persistant qui le poussait à aller vers l'Est tout en chassant les souvenirs récents désagréables, il songea soudain aux Dragons qui avaient participé à l'Aube Rouge... Bien qu'ils étaient de magie, l'incarnation même de cette immondice que tout Alayien haïssait, Alauwyr avait vu autre chose en ces créatures aériennes. Puissantes, intelligentes, imposant le respect dès qu'on les contemplaient. Les Dragons étaient magnifiques, presque une création des plus parfaite. Une pensée brève pour Alauwyr, qui l'avait vite chassée car blasphématoire. Mais qui s'était profondément ancrée.

Il secoua sa tête et s'adossa au tronc pour se laisser doucement glisser à terre. Une fois assis, il enroula sa cape noire autour de lui. Quelques heures de repos ne lui ferait pas de mal, il n'aurait pas l'esprit qui se perdait dans des idées folles comme de tenter une autre existence ou d'admirer des créatures magiques qui avaient apporter la destruction par le feu et la défaite sur les siens. La fatigue de son corps et de son esprit devait être plus importante qu'il ne le pensait. Sinon pourquoi dériverait-il dans ces idées aussi stupides et saugrenues ? Avant de s'endormir, il veilla à avoir son poignard à portée de main et essaya d'oublier cet appel envahissant. Sans doute un artifice de la magie de ses ennemis pour le manipuler...



Dernière édition par Alauwyr Iskuvar le Jeu 19 Mar 2015 - 21:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
Alauwyr Iskuvar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Left_bar_bleue1/10Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty_bar_bleue  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitimeMer 18 Mar 2015 - 14:02

Fiche terminée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitimeMer 18 Mar 2015 - 20:44

Et bien allons-y pour la correction alors, c'est moi qui prendrais en charge ta fiche ^^


Identité : ok


Compétences :

→ ok pour le physique.

→ trop généreux pour le mental. Par rapport à ton caractère, un moyen en mémoire suffit, je laisse le bon en intelligence puisque tu y fais mention dans la description, mais la force mentale peut redescendre à moyen.

→ les armes sont un poil trop diversifiées. Vu ton équipement, je vais te demander de diminuer les dagues à faible et l'arc à très faible, ça n'impactera pas fondamentalement ton personnage et limitera un peu le côté "multifonction"


Equipement :

Arme principale : valide avec le trempage avancé, mais on est d'accord que le morceau d'obsidienne est purement décoratif, juste ? (je préfère m'en assurer vu qu'une amélioration alayienne porte justement le nom "esthétisme")

Autres objets : retirer les compresses imbibées, le reste correspond à un équipement de base pour un soldat, mais les compresses sont plus dans la panoplie d'un guérisseur (tous les soldats ne se promènent pas avec un kit de premiers soins dans la poche) donc il faudra te les procurer via la boutique.


Physique :

Tu dis :

Citation :
Les apparences sont trompeuses et il pourrait en surprendre plus d'un.

Et juste en dessous :

Citation :
D'autres plus petites qui lui parsèment le visage et le corps, lui donnant un air de dangerosité. Les cicatrices visibles marquent le nombre de combats et leurs violences... En général déjà cela donne une certaine appréhension à l'approcher, en plus de sa manière de fixer les gens de façon arrogante et glaciale.

Donc à priori, non, les apparences ne sont pas trompeuses, on voit qu'il est un combattant aguerri. ^^

Deuxième chose :

Citation :
A cela, on peut rajouter que ses yeux noirs sont d'une profondeur abyssale à faire frémir.

Impossible, ce que tu décris là, c'est le regard d'un Serviteur du Néant. Ton personnage peut avoir le regard sombre, mais ce sera plutôt un "marron très foncé" qu'un noir aussi pur.

Et enfin :

Citation :
Sur sa main gauche est tatouée la marque de dévotion au Néant. Elle parcourt uniquement le dos de cette main

Ce n'est plus le cas (Néant s'est détournée de ses fidèles) donc passage à retirer.


Caractère :

Citation :
Néanmoins, malgré le tatouage qu'il porte sur le dos de sa main gauche attestant de sa dévotion pleine à Néant, il se fie plus à ses propres opinions et à sa lame qu'à cet être que tous vénèrent, car ce n'était pas Néant qui déciderait selon lui du chemin de sa vie.

Là, il y a un contre-sens : tu décris un personnage relativement peu concerné par la religion, donc sa dévotion à Néant est loin d'être "pleine"

Citation :
Et quelque chose aux tréfonds de son esprit cherche depuis quelques temps à émerger...là aussi, il y a des choses qu'il faut repousser en luttant contre soi-même pour éviter de flancher....

Mais encore ? N'oublie pas que la fiche doit fournir une image fidèle du personnage pour les joueurs, non pour leur personnage (en gros, un vice secret pour les personnages ne doit pas l'être pour les joueurs).
Pour que je puisse valider, je dois donc savoir ce qu'est ce "quelque chose" même si je crois deviner ^^

Citation :
Alauwyr est aussi un être bien plus porté sur l'hygiène que ses frères d'armes. Étonnant pour un soldat. Il tenait cela de son père. La crasse apportait souvent des maladies et affaiblissait un corps, même puissant. D'où l'importance de rester en bonne santé.

Passage à supprimer, les alayiens ne sont pas les barbares crasseux que pour une raison que j'ignore tout le monde se plaît à décrire. A la base, ils sont une armée de métier, disciplinée, organisée, et remarquablement formée, ils ont donc une hygiène de vie parfaitement adéquate dans l'ensemble (Christan est une exception plus qu'une règle XD ) justement pour ne pas favoriser la maladie. Pour rappel, ils n'utilisent pas la magie pour enrayer les épidémies donc ils préfèrent prévenir que guérir (et c'est d'autant plus vrai à présent qu'ils sont en fuite, pourchassés et pour certains, blessés) et possèdent une "technologie" supérieure à celle des Armandéens (bon, ils n'ont pas encore l'électricité et l'eau courante, mais on peut facilement imaginer que leurs campements sont d'une manière générale plus confortables que ceux d'une armée Armandéenne).


Attention par contre au côté "imbu de lui-même et violent" que tu décris au début de la fiche, tu as un peu nuancé par la suite donc je n'ai pas réclamé de modification, mais garde bien à l'esprit que dans la hiérarchie alayienne, la ferveur religieuse est bien plus importante que la seule force physique et même que les capacités guerrières (par moment, j'avais un peu l'impression que tu décrivais le caractère d'un vampire). Donc ton personnage, vu son manque de foi, sera forcément assez peu considéré par une majorité de ses pairs (et autant dire que s'il essaie de lever la main sur un adepte plus fervent, il s'attirera de gros ennuis).


Liens :

Ok.


Histoire:

Alors pour commencer juste une faute de frappe mais qui pour le coup frappe l'attention : première ligne du 4e paragraphe : "insou cianteau" → "insouciante au"

Dans ce même 4e paragraphe, on est bien d'accord que l'image "les forts imposent leur loi et les faibles incapables de survivre périssent" est purement un ressenti personnel ? Parce que comme je le disais au-dessus, dans la société alayienne, la règle c'est plutôt "le pieu applique la loi (de Néant ^^) et le païen péri" (de la main du pieu :bobo: ).

Citation :
Car pour lui, on ne montait dans les rangs que par des preuves de force et de bravoure.

Faux, et pour être lui-même officier, le père de ton personnage devait forcément le savoir : pour monter en grade chez les alayiens, être fort et brave, c'est certainement un pré-requis, mais avant toute chose, il faut être fanatisé et pieu.

Citation :
Là où bon nombre de soldats privilégiaient des armes puissantes et destructives au corps à corps comme la hache ou le fléau d'arme

Pas spécialement, on trouve de tout dans les armées alayiennes.

Citation :
sur l'importance des lourdes armures.

Ce n'est pas une incohérence (on peut très bien imaginer un officier qui privilégie effectivement les armures lourdes) mais j'insiste encore une fois sur le fait que ce n'est pas une généralisation.

Citation :
Jamais à partir de ce jour là il ne la revit...

Pourquoi ? Ce n'est pas le genre des Alayiens de sacrifier quelqu'un selon le "une vie pour une vie" scratch


Dans le 16e paragraphe : "Armandiennes" → "Armandéennes"


Et voila, dans l'ensemble, c'est une jolie fiche, la plupart de mes commentaires sont surtout des précisions et des confirmations dont je préfère m'assurer vu le caractère un peu "hors-norme" de ton personnage. ^^

N'hésitent pas à re-poster pour me faire savoir quand je peux terminer la validation. Smile


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
Alauwyr Iskuvar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Left_bar_bleue1/10Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty_bar_bleue  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitimeJeu 19 Mar 2015 - 9:17

Fiche corrigée

En spoiler en dessous, ce que j'ai modifié, j'espère ne rien avoir oublié. Frappe moi les doigts si c'est le cas

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitimeJeu 19 Mar 2015 - 21:03

C'est presque bon, juste une petite chose encore : c'est moi qui ne les avait pas vues la première fois, ou bien tu as remplacé les compresses que je t'ai demandé de retirer par des sutures ? scratch

Dans les deux cas de toute façon, les sutures sont à retirer aussi, si tu veux équiper ton personnage d'un équipement médical, il faudra passer par les boutiques.


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alauwyr Iskuvar
Alauwyr Iskuvar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Left_bar_bleue1/10Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty_bar_bleue  (1/10)
Xp disponibles: 4

Modératrice
Vagabond

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitimeJeu 19 Mar 2015 - 21:52

Fait :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitimeJeu 19 Mar 2015 - 21:55

dragon

Sois le bienvenu sur tes terres !
Tu es né avec une puissance magique innée de impuissant et ton entraînement dans le domaine magique t'a permis d'atteindre un niveau impuissant.. Tu ne possède pas de totem mais tu peux compter sur l'appui du Néant.

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure. Tu as aussi un profil maléfique qui pourra évoluer en jeu sur demande.

Pour tenir l'état de tes aventures à jour, tu possèdes une fiche de suivi de personnage qui se trouve en ce lieu. Tu peux y ajouter tes liens, ton inventaire, ton histoire personnelle et ce que tu souhaiteras. Tu peux aussi adresser tes questions ici.


image


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Alauwyr Iskuvar [terminé] VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Sarash [terminée] VALIDE
» Logan Alias Wolverine [Terminé]
» Leohana SYWEL [Terminée]VALIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-