Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue0/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeLun 2 Mar 2015 - 10:21

Mi Aout de l'an II de l'ère Obsidienne.

Suite du rp quand on capture un dragonnier


Il n'y avait pas plus beau trio dans le tunnel qui remontait de l'extérieur de la ville au palais du dragon. Étrange paradoxe quand on sait que cette sortie, Esmelda en devait la connaissance à Wintel et ses sbires, lors de leur intrusion au palais, dans le seul but de voler le grimoire de son ancêtre. Sans eux jamais elle ne l'aurait connu. Encore plus paradoxale quand on sait que c'est ce même tunnel qui va permettre à l'ennemi du prince vampirique d'avoir la vie sauve. La vie est parfois une belle ironie. Et cela faisait plutôt sourire la princesse. Cette fois-ci le trajet se faisait de façon bien plus agréable et bien moins douloureuse. Même si la peur pouvait comme autrefois se lire en elle. Fut-elle simplement différente. De celle de finir en repas ou en otage pour des vampires, Esmelda passait à celle de ne parvenir à sauver celui qui faisait battre son cœur, même si bien accompagnée. Elle portait fièrement sur ses épaules, son lié qu'elle allait présenter officiellement à son empereur de cousin, avec tout ce que cela pouvait impliquer pour elle aujourd'hui. A côté trônait une dragonne millénaire, même si l'allure plus chétif pouvait laisser le doute, mais la détermination dans ses yeux et la puissance qui dégageait de cette petite écaillée ne permettait aucune erreur. Tout comme elle, la dragonne des tempêtes désirait voir le vampire renégat sortir de sa prison et retrouver sa liberté. Peut être que la prochaine fois, il prendra en compte les conseils et les inquiétudes qu'elle, ou elles, avaient pu nourrir face à une telle folie que celle de se faire passer pour humain au milieu du palais royal.

La princesse nourrissait aussi une toute autre inquiétude. Celle du lien encore naissant avec Cynoë. La dragonnière, tout fraîchement promus à ce poste, craignait ne pas voir ce lien se développer et que leur communication reste à l'état larvaire. Même si parfois, elle avait l'impression de sentir des sentiment ou des pensées qui n'étaient pas forcément les siennes. Était-ce cela ? Il fallait dire qu'il y avait de quoi être déstabilisée. Et de plus le manuel du parfait dragonnier n'existait pas. Alors comment savoir. Même si Skade la rassura en lui confiant que l'amour qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre parviendra à développer ce lien et à le renforcer, Esmelda ne pouvait que craindre pour cette frêle créature à l'heure actuelle. Surtout au beau milieu d'une guerre. Et encore plus au palais, avec un cousin qui rêve de la voir soit morte soit marier à lui pour glorifier le nom des Kohan. Mais dans les deux cas, privé de toute forme de vie et de bonheur. Une vie pas des plus réjouissantes pour se sentir épanouit et la même occasion que son lié le soit. Et même la promesse de la dragonne millénaire, que Fabius ne lui fera aucun mal ne parvint à la rassurer. Si ce n'était pas lui directement, il trouverait quelqu'un pour le faire à sa place et pleurer à chaudes larmes par la suite la disparition tragique de sa cousine adorée.

La fin du tunnel déboucha dans le palais dans une des salles de celui-ci, non loin de la salle du trésors. La pièce d'allure simple qui avait allure d'anti-chambre était richement décorée et laissait penser à ce qui pouvait se trouver dans l'une des pièces derrière un large mur de pierres.

« -Il va falloir sortir et en vitesse, je vais devoir de nouveau mobiliser les gardes qui sont derrière la porte d'entrée. Pas très princier, mais ça m'évitera à avoir expliquer ma présence ici. »

Une justification certes un peu bancal, mais dans la voix de la princesse régnait l'envie de ne pas avoir à se justifier une fois de plus.

Quelques instants plus tard, le trio se trouva devant une des salles d'audience du palais. Bien plus petite que la principale, occupée par ailleurs, mais tout aussi richement décorée. La princesse y entra accompagnée de lames noires et l'attente envers l'empereur commençait. Cette fois-ci, il ne pouvait plus y couper. Et Esmelda savait qu'il devait pester de savoir que sa cousine exigeait sa présence immédiatement. Même pour une doléance draconnique.

Posant au sol les dragons, Esmelda marmonna pour son lié :

« -Maintenant tu vas apprendre très vite ce que les humains appellent la langue de bois et l'art de discourir en enjolivant les choses. Si tu as autant envie que moi de le croquer, fait comme moi mordiller toi la langue. »

Se mordillant les lèvres de nervosité dans cette attente, Esmelda tint à se rassurer auprès de Skade.

« -Je sais que vous aviez dit promettre qu'il ne m'arrive rien face à mon cousin, mais ne dites pas comment nous nous connaissons. Du moins, le véritable lien. Il est habile pour trouver un responsable qui n'en n'est pas. »

Le cliquetis des armes et le bruit de porte fit comprendre que l'empereur arrivait. La princesse dans une révérence de cérémonie accueillit son cousin.


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] 1450384496-esme

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeVen 6 Mar 2015 - 23:08


En ressortant du tunnel, elle tendit le cou, méfiante plus qu'intriguée par les lieux. Ce palais, elle ne l'aimait pas du tout. C'était-là qu'un jour, on avait dissimulé Cymbor, c'était là qu'un jour, on avait torturée la vampiresse qu'elle considérait comme une proche, pour lui arracher des informations qu'elle n'avait pas. Et puis même, tout était trop étrange ici… rien ne lui plaisait, c'était… faux, factice, un joli drapé construit par les mortels pour faire face aux rigueurs de la nature et dominer honteusement les autres par des faux semblants et des mensonges. Elle aurait largement préféré ne jamais mettre une patte ici, mais n'ayant pas le choix il était hors de question qu'elle se plaigne. Mais il était clair qu'elle ne souhaitait à aucun dragonnet de vivre là-dedans. Cela ne pouvait qu'émousser les sens et transformer en animal de compagnie, hors ils n'étaient pas des animaux de compagnie ! Elle espérait vivement qu'Esmelda ne laisse pas Cynoê s'empâter et être dorloté par une nuée de bipèdes serviles. Ça ne lui apporterait rien de bien. Pour un dragon il fallait les grands espaces et la sauvage compagnie de la nature. Ce n'était pas naturel pour elle d'avoir besoin de tout cela. Mais ils n'étaient certes pas là pour ça…

Elle gronda à l'idée de voir Esmelda se justifier. Elle était dragonnière, elle n'avait pas à se justifier ! Tout de même c'était un monde, les bipèdes étaient devenus encore plus stupides pour oser demander des comptes à leurs liés ? Qui étaient-ils pour se le permettre ? Elle faisait strictement ce qu'elle voulait après tout ! Le monde ne tournait décidément plus rond… Elle n'en dit rien d'autre que ce son de gorge. C'était déjà suffisamment éclairant sur son avis. Ils se faufilèrent donc, et furent bientôt dans une autre salle, plus grande et tout aussi insupportablement 'riche' selon les critères bipèdes. La dragonne resta paisiblement sur l'épaule de la princesse humaine, couvant les deux nouveaux liés de son esprit sans sembler se vexer de l'attente. De la patience, elle pouvait en avoir quand il le fallait après tout. La demande d'Esmelda resta un moment sans réponse alors que l'humain qu'elle attendait arrivait. Elle le suivit, ses yeux luminescents posé sur sa silhouette, et ne consentit à répondre qu'ensuite. < Ne t'en fait pas, je ne lui dirais rien > Elle se redressa uniquement quand la procession se fut arrêtée et, dépliant ses ailes, elle prit son essor.

Ignorant superbement les humains en coquilles et carapaces, elle voleta jusqu'à n'a qu'un œil et se mit nez à museau avec lui avant d'effleurer son esprit, juste assez pour qu'il l'entende. < Toi et moi devons discuter humain Fabius. Mais avant ça, ta cousine doit te présenter quelqu'un. Fait-lui bon accueil > C'était un ordre, ni plus ni moins. Mais elle avait après tout les moyens de ses ambitions, et ne s’embarrassait pas des codes de bipèdes, sauf quand on le lui demandait expressément. Pas gênée pour un sous, elle vint se poser sur l'épaule du mâle à un œil et s'installa confortablement, l'observant toujours avec attention en attendant que Esmelda s'avance. Elle l'invita d'ailleurs à le faire, en lui assurant qu'elle serait là au moindre soucis. Même si elle devait transformé Fabius Kohan en n'a qu'une oreille aussi. Mais elle doutait d'en arriver là s'il était aussi malin qu'on le disait.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
Cynoë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue6/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeDim 15 Mar 2015 - 19:39

Les choses allaient vite, très vite pour un jeune saurien à peine éclos d'il y a quelques jours. Après le passage dans le sombre tunnel, Cynoë sentait la tension de sa liée, mais comme s'il se l'était juré, il veilla à ne pas être nerveux suite à la tension qu'il percevait de sa belle liée. Puis quand ils furent en lieu et place, quand ses griffes cliquetèrent sur le dallage de l'immense salle, Cynoë regarda intensément sa liée, hochant perceptiblement de la tête, comme s'il avait saisi l'importance de ses mots. Heureusement que les émotions et les pensées aidaient, car il aurait eu du mal à comprendre l'importance de bien se tenir. Bien se tenir, déjà avec les nerfs qui montaient à fleur de peau chez sa liée, le dragonnet allait devoir faire un sérieux effort pour lutter contre ses propres instincts. Puis il regarda Skade étendre ses ailes et prendre son essor. Malgré sa taille, elle avait une beauté d'envol qui fit palpiter d'envie le petit coeur du dragon. Peut-être que sa liée sentirait ce désir de s'envoler aussi dans les airs et de sentir ce même air glisser en toute fraîcheur sur sa peau...

Le bruit des armures étaient presque assourdissantes pour le saurien, qui en avait déjà entendu de bien loin. Mais là, à proximité, il comprenait pourquoi il ne voyait d'humains à l'état ''naturel''. A faire autant de potin, ils faisaient fuir tout gibier possible... Ces carapaces de métal paraissaient en plus bien lourdes et encombrantes pour être utile. Même une torture savait être encore assez mobile pour ne pas être entravée, sauf si elle se retournait. Malgré tout, la nature réussissait des prouesses quand en matière de protection et de mobilité. Les dragons n'étaient pas le plus parfait des exemples ?

Cynoë ne put s'empêcher de froncer des narines, en sentant la forte odeur qui émanaient des soldats. Comment les bipèdes ne pouvaient pas sentir ce qu'ils émettaient ? Il oublia vite ces odeurs quand Skade se posa sur l'épaule de l'empereur. Ainsi, c'était ce bipède qui mettait mal à l'aise sa belle liée ? Il ressemblait en tout cas à ce que lui avait transmis Esmelda. Il paraissait pas bien impressionnant malgré son oeil unique. Et pourtant, il y avait une telle ferveur auprès des bipèdes qui l'entouraient, et même sa liée semblait être obligée de se plier à son autorité. Il aurait presque montrer les crocs à cette idée. Mais pour la princesse, il se contenta seulement de gronder très sommairement, même si cela ressemblera à un petit feulement sourd d'un chat qui se sentait menacé.

Il resta à côté de sa liée quand il fut temps pour elle d'avancer et de prendre la parole. Une lueur intense et déterminée brillant dans les petites opales ambrées du petit dragonnet. Oui, il n'aurait pas peur d'un bipède qui inspirait une forme de crainte et de stress à sa liée. Il n'était qu'un homme et sa princesse une liée, sa liée. Il essaya de la convaincre par des pensées encourageantes de pas être effrayée par cet homme, même si elle le connaissait. Après tout, elle aussi savait se faire obéir des hommes et elle avait sa petite présence d'Améthyste à ses côtés. Esmelda n'était pas n'importe qui et en plus, l'homme à l'oeil unique avait Skade sur les épaules, donc il n'était pas si impressionnant que cela pour que la vénérable dragonne le défit presque malgré sa petite taille....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeJeu 19 Mar 2015 - 17:57

Fabius Kohan était revenu d'Aldaria la Superbe, capitale magique de l'Empire. Là-bas, il avait participé à des célébrations pour renouer un dialogue serein avec ses sujets les plus récalcitrants. Certes, c'était de sa faute. Mais reconnaître ses torts n'étaient pas digne d'un souverain. Il avait donc tout mis sur le dos du Prêcheur et sans faire dans la demi-mesure. En parlant de mesures, il avait aussi promulgué des lois en faveur des magiciens. Le fait qu'il soit accompagné d'un dragon sauvage avait par ailleurs été un point très positif. la magie venait des dragons après tout.

Seule ombre au tableau, les réfugiés de Lyssa et les récits de la tragédie qui s'était passée là-bas. D'après ses renseignements, le Roi savait qu'il s'agissait d'un nid de rebelles, c'était donc une bonne chose. Sauf qu'il s'agissait tout de même d'une ville du Royaume des hommes, officiellement sous son autorité et de ses sujets morts. Il avait donc prit un air grave, fait plusieurs discours de circonstance et promit à plusieurs reprises qu'il ferait le maximum pour les réfugiés et pour qu'Aldaria ne supporte pas seule le poids de cette charge. Une grande partie était donc venue avec lui à Gloria.

Autre fait marquant de ces derniers jours, sa correspondance avec Achroma Seithvelj, le chef de la nouvelle caste des dragonniers. Visiblement le vampire qui croupissait dans ses geôles avait le malheur (ou le bonheur selon les points de vue) d'en faire partie. Dommage, parce que le monarque n'appréciait guère qu'on vienne le prendre pour un imbécile dans son propre palais. Mais il était parfaitement inutile de se faire des ennemis quand ce n'était pas nécessaire. Et en l'occurrence, un prisonnier contre un pacte avec une nouvelle puissance naissante (et appelée à devenir prépondérante sur le continent), ce n'était pas cher payé.


Majesté, la princesse est de retour, en compagnie de deux dragons. Elle... hum... euh... exige votre présence.

Le Borgne leva un sourcil d'un air perplexe.

Serait-elle devenue Impératrice durant mon absence ?

Pas que... euh... Non... je ne crois pas Majesté...


Le souverain balaya la remarque d'un geste de la main. Le pauvre messager n'était pour rien dans les manières déplorables d'Esmelda. Néanmoins il parut particulièrement content de pouvoir quitter les lieux. Des dragons ? Voilà qui était intéressant et qui titillait la curiosité du Borgne. Seulement il ne pouvait pas accourir quand sa cousine le sifflait. Il allait donc devoir user du premier privilège d'un Roi : faire attendre les autres.

Il prit donc un bain, se fit masser, tout en jouant un peu avec ladite masseuse. Puis il s'habilla pour la circonstance. Ceci fait, c'est toute une procession en grande pompe qui pénétra dans la salle d'audience. Les lames noires avaient mit le paquet. Pas tant pour impressionner que par réel désir de protéger le souverain, leur récente confrontation avec un dragon ayant été pratiquement catastrophique. Néanmoins le résultat était le même, ils restaient les meilleurs guerriers de l'Empire après tout.


"Verith ? Êtes-vous là ? Je crois que mes invités du jour piqueront votre intérêt..."

Il laissa sa pensée flotter et se concentra sur le réel. Le dragon rouge interviendrait ou non, selon ce qui lui chantait. Il fut content de voir que sa cousine n'était pas devenue orgueilleuse au point de ne plus le saluer comme il convenait. Mais lorsqu'il se dirigea vers son trône, il se passa quelque chose de franchement inattendu. L'un des dragons (ou plutôt des dragonnets vu leur taille) voleta dans sa direction. Ce qui aurait provoqué un esclandre si un geste du souverain ne calma pas les gardes.

Le message était un ordre, il ne s'y trompa pas. Et le fait qu'elle s'installe sur son épaule comme s'il était sa propriété... Était-ce vraiment qu'un dragonnet ? Mieux valait rester prudent devant tant d'assurance. Le Roi prit la peine de s'asseoir (en veillant bien à ne pas bousculer le dragon sur son épaule), puis il répondit d'un air vaguement amusé.


Eh bien cousine, je commence à croire que cette famille fait collection des dragons. Quoique les connaissant un peu, ce soit plutôt eux qui nous collectionne. J'ai fais la connaissance d'un dragon rouge, Verith de l'ire sur le chemin du retour. Et toi ? Qui sont tes... amis ?
Revenir en haut Aller en bas
Verith
Verith
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue2/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeJeu 19 Mar 2015 - 19:42

¤ Désagréables invités ¤


Cette ville puait. Elle puait le bipède et la merde de bipède. Une immondice en plein milieu d’Armanda. Un dépotoir, une décharge. Une horreur venant défigurer cette belle terre appartenant au dragon. Sous le regard… ou plutôt l’esprit de Verith se tenait Gloria. Gloria la Magnifique ! Le rouge ne voyait décidément pas ce que cette ville avait, lui permettant de se dire magnifique. En même temps, il était un dragon avec un point de vue particulièrement mauvais sur les bipèdes et tout ce qui y était lié. Mais il ne voyait pas ce qui dans cette cité permettait de l‘enorgueillir de magnifique. C’était tout comme cette autre ville qu’il avait visitée avec Fabius. Aldaria la Superbe. Qu’avait-elle de superbe elle aussi ? Verith ne comprenait pas. Les bipèdes étaient-ils ainsi éblouis de si peu ? Sans doute. Ils étaient n’étaient que des bipèdes après tout. Être nuisible et diminuer. Le rouge pesta lâchant un grondement alors qu’il raffermissait sa prise sur un des pans de l’enceinte extérieure sur laquelle le dragon s’était posé. Ses ailes déployées, il battait légèrement de celles-ci pour ne pas laisser reposer tout son poids sur la construction humaine. S’il se moquait bien de la détruire, l’« hôte » de la cité lui ne risquait que moyennement d’apprécier.

Son ombre s'étendant sur une partie de cette grande ville, le rouge avait ses sourcils draconiques froncés. Ses crocs eux étaient serrés. Il y avait tant de consciences dans ce lieu que cela, en plus d'être révoltant, en devenait franchement désagréable. Sa malédiction l'assaillant des multitudes d'émotions qui grouillaient. Écoeurant. Son esprit se dressait, tâchant de faire bloc du mieux qu'il pouvait. Le colérique tournait son museau de gauche à droite, synchronisant la vision que pouvait lui offrir son esprit avec les mouvements de sa tête. Verith observait toute cette fourmilière avait dégout. Une mine renfrognée sur son faciès. Il ignorait superbement les gardes sur les murailles qui semblaient mal à l'aise à ne pas savoir quoi faire. Tant qu'il ne s'approchait pas, le rouge n'avait pas à s'en soucier.

La queue du dragon se balançait dans le vide, faisant siffler le vent sous les frottements de l’air. Verith ressemblait à un matou en colère qui agitait son appendice pour signifier son mécontentement.

« Verith ? Êtes-vous là ? Je crois que mes invités du jour piqueront votre intérêt... »


L'enfant de l'orage avait tâché de laisser une partie de son esprit autour de l'empereur des hommes, du moins l'un des deux, pour s'assurer de pouvoir l'entendre si celui-ci venait lui parler. Ou alors, ressentir d'éventuels dangers si jamais il y était exposé. Malheureusement, en raison du pullulement de ces cafards de bipèdes, l'avatar de l'ire était déconcentré. Suite aux paroles, il braqua son attention sur le palais. Grande bâtisse pour un bipède. Mais pas suffisamment pour l'accueillir. C'était stupide. S'il voulait y entrer simplement la tête, il était obligé de casser une partie des murs. Encore une fois il s'en moquait, mais il se doutait que voir son habitation éventrer ne plairait pas au Kohan. Il n'était pas encore ici pour tout détruire.

Le rouge ouvrit la gueule et poussa un puissant rugissement qui retentit au travers de toute la cité avant qu'il n'inonde une partie du ciel avec ses flammes sous la colère montant en lui. Que faisait-elle ici ? Celle qui était sa génitrice ! Celle qui l'avait trahi et avait trahi sa propre colère en se liant avec un bipède ! Verith envoya son esprit autour de celui du souverain l'entourant pour le protéger.

Skade =>
« Que fais-tu ici ? »


L’esprit du dragon se tourna par la suite vers Esmelda, cette petite sotte, et … et un jeune dragonnet. Qu’est-ce que c’était que… non… il reconnaissait cette conscience. Il l’avait déjà senti. Faible et fragile. Ainsi Isyndar avait donné naissance ? Ça ne pouvait être que le sien, il n’avait pas entendu parler d’autre dragonne enceinte. Horreur, celui-ci était lié également. Et à cette princesse malapprise en prime. Pauvre créature. Révoltante découverte.

Esmelda =>
« Immonde lien que je sens. Ainsi les bipèdes ont une fois de plus arraché un nouveau-né à la bienveillance de ses parents ? N’apprendrez-vous donc jamais rien ? »


Fabius =>
« Elle hérisse ma colère surtout ! Prends garde à ne pas froisser l’ancestrale dragonne. »


[HRPG: Esme et Fab, l'esprit de Verith reste accrocher à vous]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue0/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeDim 22 Mar 2015 - 22:02

La princesse se redressa de sa révérence et laissa Skade quitter son épaule pour aller voler près de de son empereur de cousin. La princesse était nerveuse et cherchait à ne pas le montrer et surtout pas à son cousin. Elle ne voulait pas lui donner cette satisfaction. Mais il y avait de quoi. Avec Fabius, il fallait se méfier. Même si son futur statut de dragonnière aux yeux de son cousin serait un poids de plus pour le borgne, un lien avec les dragonniers et la présence de l'un d'elle à ses côtés. Cela ne pouvait pas lui desservir et Fabius fonctionnait ainsi. Esmelda le savait. La princesse avançât d'un pas et prit parole.

« -Altesse, je tiens à vous présenter tout d'abord Skade, dragonne des tempêtes. Sa présence quand à vos côtés, je lui laisse le soin de vous l'expliquer par elle même, elle sera bien plus à même d'expliquer sa situation. Car c'est là la raison de ma présence. Entre autre votre majesté.»

Car la seconde raison était le petit dragon d'améthyste qui se tenait sur son son épaule. Esmelda le prit dans ses bras et avec sourire le regarda avec un amour infini. Elle passa le bout de ses doigts sur les écailles chaudes de son lié, afin de le rassurer. Elle lui envoya les douce images de sa venue au monde, du moins de sa venue à elle.

« -Quand à ce petit dragon améthyste, il s'agit de Cynoë. Il est devenu mon lié depuis quelques jours. J'ai été attaquée lors de mon départ pour Aldaria. Nous avons trouvé refuge auprès de villageois. L’œuf était avec eux. Cynoë est né quand ma main a touché sa coquille. »

Pour son plus grand bonheur. Une partie d'elle venait de s'éveiller enfin pour former un tout. Un tout qui lui manquait sans le savoir ou bien inconsciemment. La fierté se lisait dans ses yeux et transpirait dans sa voix, quoiqu'en pense au fond son cousin.
Puis son esprit vibra sous l'influence d'une autre force mentale connue. Pas celle de Skade plus douce ou celle de Cynoë encore plus fragile, mais celle tonnante et en colère de Verith, dragon de feu et toujours aussi habile dans sa façon de s'adresser aux autres. Avait-il comprit que des choses ne dépendaient que du hasard, de la vie, des Esprits ou d'un petit lié avec des grands yeux ouverts sur le monde.

Esmelda s'adressa à son cousin avant de répondre au dragon.

« -Je connais Verith. Pour l'avoir rencontré mais aussi car il est le fils de Skade qui se trouve près de vous majesté. Donc je ne peux que suivre votre raisonnement, les dragons collectionnent les Kohan. »

S'appliquant à parler à haute voix et avec politesse, Esmelda s'excusa non sans ajouter une explication qui pourtant est d'une logique imparable à ses yeux. Mais il était clair que les dragons n'avaient pas la même logique qu'elle et celui-ci se bornait à ne pas vouloir le comprendre.

« -Il faut croire que je ne vis que pour vous desservir cher dragon de l'Ire. Je n'ai nullement à m'excuser, car je n'y suis pour rien dans ce choix. Cynoë est doté de sa propre raison et fait ses propres choix. Il semble que j'en suis un. Quand à ses parents, il l'avait confié justement pour trouver une personne digne de son intérêt. Peut être devriez-vous dans ce cas parler avec eux éducation draconique. »

Et Cynoë était à même de lui faire comprendre qu'il était assez mûr pour son choix et Esmelda lui envoya son soutien. Son choix était le bon, non pas parce que c'était elle, mais parce que c'était son choix, on ne revient pas sur le choix d'un dragon. Elle lui glissa sa pensée en espérant qu'il la reçoive et comprenne. Mais ce lien encore faible devenait de plus en plus fort à chaque instant.

* -Et je ne regrette pas ton choix mon lié, j'espère l’honorer chaque jour. Ne doute jamais de cela. Même quand je doute de moi. Car cela arrivera. *


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] 1450384496-esme

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeJeu 26 Mar 2015 - 14:20


Les inquiétudes des bipèdes la laissait de marbre, quant bien même se comparer à un vulgaire rocher était terriblement vexant. L'image était cela dit parfaite pour les mortels et représentait relativement bien son état d'esprit. Qu'ils tentent seulement de la décrocher de leur souverain et elle se ferait un plaisir de lui croquer l'oreille. Lui-même cependant semblait beaucoup plus intéressant. Ses réactions étaient intéressante. Il se méfiait, elle le sentait en effleurant son esprit mais il avait assez de présence d'esprit pour ne pas la froisser, ou se froisser de lui servir de perchoir.. Et puis pourquoi d'ailleurs s'en sentirait-il froissé ? Humain royal ou non, il n'y avait pas plus grand honneur pour lui que de la porter, elle était Skade après tout, matriarche des tempêtes et dernière dragonne de l'orage ! Qu'importait les couronnes, quand elle lui faisait pareil honneur ? Elle était bien plus intéressante et puissante que toutes les couronnes du monde !

Loin de faire partager ses pensées, cependant, elle se contenta de suivre l'échange. Du moins jusqu'à ce qu'on vienne la contrarier. Une sombre bouffée de fumée s'échappa de son long museau lorsque l'esprit la contacta. Elle le reconnaissait sans mal, c'était Verith, il n'y avait que lui pour agir ainsi, sans la moindre délicatesse et en se croyant tout permit. Son fils, en somme. Elle aurait pu douter, de prime abord. Il n'était pas le seul dragon en Armanda, mais après elle, il était le plus fort, quand bien même la différence entre leurs forces étaient énorme. Dans un premier temps, elle le laissa faire, tout simplement, l'ignorant royalement, laissant également à Esmelda, sa Mellyn, l'occasion de se défendre elle-même et de prouver une fois encore qu'elle n'était pas une pauvre princesse à sauver. En revanche, elle resta au aguets, prête à protéger Cynoë si celui-ci le nécessitait. Le jeune éclot avait le droit de rencontrer Verith, mais que celui-ci s'imagine même pouvoir le blesser et elle lui prouverait pourquoi ELLE était la matriarche.

Laissant donc Esmelda parler, que ce soit à Verith ou à Fabius-à-un-oeil, elle se contenta d'observer, patiente pour le moment. Lorsque vint son tour, elle effleura à nouveau l'esprit du souverain des humains, et en chassa simplement Verith, mettant de côté, d'une chiquenaude, la protection qu'il voulait offrir à l'humain. Elle n'avait pas même cherché à le débordé, elle l'avait simplement mit de côté, comme elle l'aurait attrapé par le cou et mis de côté physiquement si elle l'avait voulu. Puis, elle s'adressa à Fabius. < Tu détiens mon dragonnier, dans tes cages, empereur humain. Je suis certaine que tu comprendra parfaitement que cela ne peut pas me plaire. Par instinct j'aurais creusé dans ta ville jusqu'à le retrouver mais il m'a demandé de vous épargner. Je conçois la raison de cette demande. Il souhaite attendre ton jugement, comme il se doit selon les règles des bipèdes. Je n'ai aucun doute quand au fait que tu te montrera également raisonnable et acceptera de le gracier >

Tout crime qu'on lui reproche, Kylian ne valait probablement pas de voir toute cette ville rasée. Il pouvait être beaucoup de choses, ce bipède roi, mais de ce qu'on lui en avait dit et malgré sa potentielle vilenie selon ses détracteurs, il était néanmoins intelligent. Elle n'avait donc naturellement pas envie d'en arriver aux menaces ouvertes, ni à rappeler ce qu'il savait déjà plus que ce que nécessitait sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
Cynoë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue6/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeJeu 26 Mar 2015 - 19:03

Le petit Améthyste avait eu comme la sensation du passage intrusif d'une autre conscience dans l'esprit de sa liée. Mais n'étant pas certain de ce qu'il avait ressenti, il se concentra sur le passage doux de la main de sa liée qui essayait de le rassurer et qui lui transmettait les images qui mettaient en avant sa venue au monde et leur rencontre dès qu'il était sorti hors de sa coquille. Un moment intense et unique, qui restera gravé dans leur mémoire à tous les deux. A ce passage, il lui transmis sa fierté de l'avoir comme liée.

Puis doucement ses yeux ambrés se posaient sur chacun des protagonistes présents.... Avec Oeil-Unique qui ne semblait guère perturbé par la présence de la Grande Skade sur son épaule, s'était assis comme si elle n'était qu'un simple ornement sur son épaule... Sa liée lui parla à l'instant. Sa belle princesse, bien qu'en position inférieure à celle de Fabius, ne semblait pas s'enfoncer dans sa coquille, se montrant presque à son égale et en toute politesse. Que sa liée savait user de ses gazouillis pour montrer sa force de caractère ! Puis l'attention du dragonnet se porta sur le dragon de l'Ire, pour le peu qu'il arrivait à le discerner par les grandes fenêtres de la salle d'audience, ces drôles de remparts fins et translucides . Verith était le second dragon qu'il croisait de sa toute jeune existence et déjà cet immense dragon rouge lui laissait une impression complètement contraire à celle de Skade. Et à nouveau sa liée usa de ses pensées pour parler à ce dragon. Cynoë ne le quitta pas des yeux, essayant de comprendre ce qu'Esmelda lui envoya comme ''paroles''.

Pendant que sa liée conversait dans la direction de l'Incarnate, Cynoë l'observait. Oui, il était différent de Skade. Il ne saurait le définir, mais ses instincts eux savaient de quoi il en retournait. Doucement, malgré le réconfort que lui apportait sa liée, il se retenait de montrer les crocs. Puis Il perçut les fortes pensées de sa liée. Il percevait presque le sens basique des paroles de sa liée via ses pensées. Elle semblait lui accorder l'importance de son indépendance. Sa tête se tourna vers son visage, la regardant intensément, puis braqua vivement ses yeux ambrés vers le reptile rougeâtre, de qu'il arrivait encore à en distinguer à travers ces ''fenêtres'', qui avait une position agressive ; comment ne pas le voir. Même Cynoë, aidé un peu par son instinct, traduisait sans grande mal les postures de Verith. D'ailleurs, ce dragon s'était peut-être adressé à sa liée, ce qui expliquerait pourquoi sa belle liée cherchait à le rassurer quand à sa décision de la prendre elle et personne d'autres. Ce dragon, bien que plus vieux que lui, contesterait-il ses choix ? Et s'il s'était adressé à elle, pourquoi n'avait-il pas demandé la permission comme l'avait fait Skade, avec bienveillance et politesse ?

Doucement, il se redressa dans les bras de sa liée pour ne pas la griffer et quitta la protection de ses bras chaleureux pour atterrir assez souplement sur le sol marbrée. Ses petites griffes y cliquetèrent et une oreille attentive pourrait même entendre un petit crissement pour chacun de ses antérieurs qui se tendirent pour qu'il se redresse. Petit peut-être, mais il restait un dragon. Et tentant de fixer Verith droit dans les yeux, car il n'était pas sûr que le gros rouge le regardait vraiment, il poussa un petit rugissement à son encontre. Il n'était guère puissant, mais peu important à l'Améthyste. Il n'était qu'un dragonnet, mais ses choix ne regardaient que lui.

Il ouvrit ses petites ailes qui se mirent à battre frénétiquement pendant qu'il se dressa sur ses postérieurs, poussant à nouveau un autre petit rugissement. Sa liée était à lui, il l'avait choisi, et personne ne remettrait en question ses décisions, même si ce choix s'est fait à son éclosion ! Pour qui se prenait ce dragon rouge !

Il était certain qu'une petite chose écailleuse comme lui dans une salle d'audience ne risquait que d'être un point remuant dans le champ de vision du dragon de l'Ire, mais ses pensées qui accompagnaient sa minuscule démonstration de force étaient tellement fortes que Verith ne pourrait pas passer à côté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeJeu 26 Mar 2015 - 20:58

L'intervention de Verith n'eut rien de très agréable. Visiblement, le dragon rouge s'était fait des copains aux quatre coins du continent y compris chez sa propre espèce. Son titre, l'ire, ne lui correspondait que trop bien. Enfin, une fois qu'on avait compris comment il fonctionnait, il était plus aisé de discuter avec lui. Quoique le terme ne convienne pas vraiment. Toute discussion ressemblant plus à des négociations où l'on misait sa vie.

L'ancestrale ? Voilà qui était inquiétant. Certes, Fabius avait vite compris qu'il s'agissait de plus d'un dragonnet posé sur son épaule. Mais il était loin d'imaginer que si la bestiole en question choisissait de reprendre sa taille normale, elle l'écrabouillerait lui et son palais. Cependant il ne servait jamais à rien de paniquer. Surtout sur des choses dont il n'avait de toute façon aucun contrôle. Arrivera ce qui doit arriver comme disait l'autre.

Esmelda répondit à haute voix au dragon rouge qui surplombait Gloria. C'est ainsi que le Borgne sut qu'il lui avait adressé une pensée. C'était particulièrement délicat de la part de la princesse que de ne pas mener des conversations par devers-lui dans sa propre salle d'audience. Trop peut-être, probablement qu'elle n'avait que peu d'estime pour Verith. C'était plus crédible qu'une possible marque de respect à son égard.

Mais l'heure n'était pas à la réflexion. La Généreuse comme on la surnommait lui présenta les deux dragons. Celle posée sur son épaules n'était autre que Skade, dont la réputation n'était plus à faire. Seul un contrôle parfait de son propre corps empêcha le souverain de secouer son épaule pour qu'elle en parte. Juste un automatisme de défense stupide. Un réflexe nerveux. Cependant le Roi avait d'abord été courtisan, et pendant suffisamment longtemps pour pouvoir garder le contrôle même dans les circonstances les plus étranges.

Il devina qui était l'autre dragon, celui d'améthyste, avant même que la jeune femme n'ouvre le bouche. Il suffisait de voir l'expression de son visage : emplie d'un amour si profond qu'il en devenait écœurant pour autrui. Spectateurs indésirables d'une union inaccessible et incompréhensible pour eux. Le poison de l'envie et de la jalousie dévorant son hôte pour se muer en haine pure. Fabius était coutumier du fait, même si personnellement, il s'était fait une raison. Il était passé à autre chose comme on dit. Avoir concrétisé son ambition l'y avait grandement aidé. Sans compter qu'être dragonnier c'était être immortel... tout comme Korentin. Rien qu'à l'idée de passer l'éternité en compagnie de son cousin... Il en avait la nausée. Mieux valait la mort et l'oubli.


Enchanté Cynoë, sois le bienvenu parmi nous.

Pour Esmelda il ajouta :

Tout cela ne sera pas sans conséquence. Cela change beaucoup de chose et peut-être plus que tu ne l'imagines.

Il n'y avait aucune intention mauvaise dans ses paroles mais un simple constat. Ceci dit, il eut une pensée pour Verith :

"Ainsi, même vous, êtes le fils de quelqu'un ? Voilà qui est surprenant. Non pas la filiation, mais la possibilité qu'une créature se situe au-dessus de vous. "

Nul doute que l'orgueil du rouge devait avoir encore du mal à s'en remettre. Enfin ça n'avait pas grande importance, ce qui en avait en revanche, c'était la raison de la venue de Skade. Le terreur d'être impitoyablement écrasé mise de côté, il aimait bien l'avoir sur son épaule. Le monarque avait presque envie de lui gratter le cou, mais il préféra ne pas s'y risquer. Il tenait trop à sa main.

Je comprends tout à fait ancestrale. A vrai dire, des négociations ont été menés avec votre caste depuis que j'ai appris sa nature de dragonnier. Je n'ai moi-même aucun intérêt à me mettre à dos la Souveraine des Nuées. Le verdict devait donc être rendu dès mon retour.

Dû moins était-ce dans sa liste de chose à faire. Bon d'accord, à la toute fin de liste, entre se faire couper les ongles de pied et sortir plus souvent le chien. Mais Skade était en elle-même un argument suffisamment persuasif pour que la séance ait lieu sur le champ. Et de toute façon, il n'avait jamais aimé les listes.

Qu'on fasse venir Kylian Wallam... Ainsi que mon greffier. La sentence va être rendue. Ah... et apportez donc quelque chose à grignoter, pour les dragons aussi évidemment.

Et pour le vampire, Majesté ?
(Les domestiques essayaient de regarder leur Empereur tout en évitant de croiser le regard de la dragonne perchée sur son épaule, c'était franchement comique pensait Fabius.)

Eh bien quoi le vampire ? Amenez-le j'ai dis ! Ah oui, c'est vrai... Ça fait un moment qu'il est dans son cachot... Hum, prenez un bol et versez-y du sang frais. Hein ? Oui, humain évidemment ! Et non sombres idiots pas la peine de tuer quelqu'un ! J'ai dis un bol, pas un tonneau ! Vous m'épuisez, dépêchez-vous !

Les serviteurs filèrent sous le regard de l'assemblée.
Revenir en haut Aller en bas
Verith
Verith
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue2/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeMer 1 Avr 2015 - 20:55

¤ Effronterie ¤


Les sourcils draconiques froncés, le rouge avait le museau pointé en direction du palais. Ce qui se passait là-bas lui déplaisait fortement. Déjà la présence de sa traitresse de mère qui avait choisi les bipèdes à sa propre espèce. Et pour couronner le tout, Esmelda Kohan qui était lié. Verith ne saurait dire s'il devait en rire ou en pleurer. En pleurer parce que l'ironie des esprits s'acharnait sur lui, allant même jusqu'à soupçonner Vie d'y être pur quelque chose, après tout cet esprit et lui avait une profonde divergence d'opinions quant au lien et celui-ci lui avait fait clairement comprendre. Ou alors s'il devait en rire de voir une idiote de son espèce être lier et confirmer pas la suite les propres sentiments du dragon. Si les évènements passés allaient à nouveau se répéter ou non. Ou possible encore, s'il devait se réjouir de pareille abomination. Après tout n'avait-il pas offert l'origine de sa colère à l'humaine ? Peut-être arriverait-elle à en faire bon usage pour que ce qui enrage le rouge ne se reproduise pas ou du moins ne le fasse pas elle-même.

Le fils de l’orage déploya plus largement ses ailes avant d’en donner un coup, décollant de son perchoir qu’il fit trembler lorsqu’il poussa sur ses pattes arrière pour se donner de l’élan. Le colérique plana au-dessus de Gloria avant de rejoindre le palais du maître des lieux, atterrissant tout proche. Il tourna ensuite autour du bâtiment jusqu’à arriver face à la pièce où le groupe se trouvait. Sa tête massive apparaissant derrière les vitraux.

« Je ne reconnaitrais jamais le lien comme un choix valable. Je le reconnaitrais encore moins dans le cadre d’un dragonnet qui a pour obligation de naitre de la main d’un bipède. Rester dans sa coquille enfermer à jamais. Ou se lier pour connaitre un soupçon de liberté. Où y vois-tu un choix ? »


Le rouge cracha ses flammes par ses naseaux sous sa colère grandissante.

« Abandonner son petit aux bipèdes. C’est abandonner celui-ci à une mort certaine. L’histoire l’a déjà démontré. Quelle créature ayant toute sa raison ferait cela aujourd’hui ? »


Oui, il s'agissait clairement d'un reproche fait à sa mère. Jamais il n'aurait osé le faire auparavant, mais elle était liée désormais. Elle avait laissé Cymbor en pâture aux bipèdes et au lien et elle faisait pareil avec elle même. Lui qui avait été tué par ces mêmes bipèdes à qui elle avait voulu donner une chance. Les faits étaient là. Et c'est bien à cause de ceux-ci que Verith était en colère et qu'il haïssait. Sans ceux-ci, il n'y aurait point de raison d'être en colère ou de haïr. Seulement ils sont là et personne ne pouvait les nier. Sans que le rouge ne puisse lutter, il sentit l'esprit de Skade chasser ou plutôt déplacer le sien, alors qu'il entourait Fabius pour le protéger, comme elle l'aurait déplacé des années plus tôt lorsqu'il était turbulent et ne voulait pas écouter. Le colérique gronda, restant à l'affut. Elle n'avait pas intérêt à lui faire du mal. Autant pour lui que pour elle-même.

Rapidement, Verith fut au fait de la présence de sa mère. Kylian. Elle devait chercher Kylian. Ce misérable avorton, ce... Parasite ! Avec lequel elle s'était liée. Ce cadavre articulé par la magie ! Le rouge tourna le museau en direction de l'empereur, les sourcils draconiques toujours froncer. S'il pouvait voir, il lancerait un regard lourd de reproches à l'empereur. Il l'avait ? Et il était encore en vie ? Pourquoi ne l'avait-il pas tué sur le champ ? Certes le Kohan n'en savait rien. Et le fait que celui-ci décide de le nourrir semblait être la cerise sur le gâteau. Non, mais pourquoi ne pas lui construire, une statue en son honneur pendant qu'on y est ? Le rouge préféra ignorer la remarque du borgne à son égard. Oui il y avait plus puissant que lui, Verith en avait bien conscience pour avoir rencontré un Tarenth et un esprit.

Non, la cerise sur le gâteau vint quelques instants plus tard. Le rouge ne lui avait pas prêté d’attention jusque-là, préférant l’ignorer que se montrer excessivement désagréable avec lui. Préférant s’en prendre à sa liée, plutôt qu’à lui. Après tout, Cynoë était un dragon, plus particulièrement un bébé. Et Verith ne s’en prenait pas aux bébés. Le tout petit dragon rachitique sembla s’approcher de la fenêtre avant de déployer ses ailes, les battants pour se grandir et lâcher un rugissement qui ressemblait plus à un miaulement de chat. L’esprit du nouveau-né venant ensuite toucher le sien, souhaitant défendre sa liée et son choix. Le sang du colérique ne fit qu’un tour. Il prit une puissante inspiration qui vint faire siffler l’air, faisant trembler les vitres, avant que l’enfant de l’ire ne rugisse avec une rare violence.

Les vitraux volèrent en éclats à la première seconde, d’autres du bâtiment venant faire de même. L’air trembla dans la pièce, de même que les murs dont les armoiries et diverses décorations suspendues ne tardèrent à tomber de leurs accroches venant s’écraser contre le sol de la salle d’audience. Le rugissement dura et dura, rempli des sentiments virulents du plus vieux des mâles avant que le silence de tombe. Le rouge se moquant bien des dégâts et des sifflements d’oreilles provoqués.

Finalement le colosse de flammes dressa son esprit contre Cynoë, faisant résonner ses paroles et sentiments au sein du petit dragon pour être certain qu’il le comprenne.

« Tu es des siècles trop jeunes pour me provoquer dragonnet. Ne sois pas stupide et tais-toi. Quand tu seras plus vieux, je te donnerais la chance de défendre ton point de vue. »


Maintenant que le rouge venait de s’occuper du dragonnet, il allait falloir s’occuper de Kylian. Cet effronté. Il ne le laisserait pas lui parler comme il avait fait la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeLun 6 Avr 2015 - 10:56

Lorsque les gardes se présentèrent aux portes de sa cellule, Kylian était prêt. Debout face au mur opposé, les mains posées bien en évidence contre les pierres humides qui le privaient de sa liberté, le vampire attendait patiemment que ses geôliers se décident à déverrouiller la porte, n'accordant qu'une attention toute relative au déclic caractéristique du mécanisme de l'arbalète qu'on pointait sur lui. Une simple mesure de précaution de la part d'humains décidément peu à l'aise avec l'idée d'escorter un vampire, pas vraiment de quoi offusquer le concerné donc, et ce d'autant moins qu'il savait parfaitement ce que ces hommes étaient venus faire. Il avait en effet pressenti leur arrivée bien avant même que son ouïe ne lui eut permis d'entendre le bruit de leurs pas dans le couloir, et pour cause, cela faisait plusieurs minutes déjà qu'il avait pu percevoir la rassurante et familière présence de sa liée non loin de son esprit. Au delà des murs qui le retenaient prisonnier, le jeune dragonnier avait pu suivre mentalement l'approche de sa dragonne venue plaider sa cause auprès de Fabius et s'était donc préparé à ce qu'on vienne le sortir de sa cellule. Docile, le vampire obtempéra aux consignes qui lui étaient données et se laissa passer les chaînes avant d'emboîter le pas de ses geôliers. La petite troupe traversa silencieusement les couloirs de la prison puis du palais impérial sous le regard méfiant des gardes disposés en faction tout au long de l'itinéraire qui les mènerait jusqu'à la salle d'audience.

Ils y pénétrèrent à l'instant précis où retentissait dans l'air le vibrant rugissement d'un dragon visiblement particulièrement contrarié, brisant tous les vitraux et secouant l'atmosphère de la grande salle avec une violence typiquement draconique. Les soldats qui entouraient le vampire réagirent instinctivement, dressant leurs boucliers dans l'espoir d'en tirer une illusoire protection ou portant la main aux gardes de leurs épées sans pour autant savoir l'usage qu'ils pourraient en faire. Verith. Kylian avait reconnu le rugissement du dragon écarlate bien avant même d'apercevoir le rouge des écailles du colosse, mais que venait donc faire ici le fils de sa liée ? Etait-ce la dragonne ancestrale qui lui avait demandé de l'accompagner ? Dans quel but ? Pour autant qu'il put en juger, la dernière rencontre entre le dragonnier et le colérique écailleux n'avait pas particulièrement laissé entrevoir les plus cordiales relations entre eux, il semblait donc difficile d'imaginer qu'il ait pu lui aussi venir plaider la cause du vampire. Et ce n'était là qu'un bien mince échantillon des questions qui traversèrent bientôt l'esprit du renégat, lesquelles ne firent que se multiplier à mesure que son regard parcourait l'assistance. En premier lieu, Kylian considéra la silhouette impériale qui trônait au centre de l'assemblée, mais accorda une attention plus particulière encore à la petite masse d'écailles aux couleurs de l'orage qui se tenait sur l'épaule du monarque et vers laquelle vint immédiatement se blottir son esprit. Savoir que sa dragonne était parvenue à retrouver sa taille de dragonnet était une chose, mais constater de ses propres yeux que la colossale créature qui partageait son âme tenait à présent sur l'épaule d'un homme en était une autre. Ce d'autant plus quand l'homme en question n'était autre que le borgne souverain qui devait, du moins l'espérait-il, prononcer sa libération et l'abandon des charges qui pesaient contre lui. Le regard clair du vampire glissa ensuite vers la délicate et féminine silhouette d'une princesse apparemment très concernée par ... une seconde boule d'écailles miniature. Oui, c'était bien d'un autre dragon dont il s'agissait, ou plus exactement d'un dragonnet, lequel se tenait fièrement dressé face à son furieux aîné. Qui était-il et que venait-il faire là ? Mystère.

Ramenant son attention sur les gardes qui l'escortaient, Kylian leur présenta ses poignets dans l'intention évidente de se voir ôter ses chaînes. L'officier en charge sembla hésiter et guetta nerveusement l'approbation de son souverain, mais le vampire ne lui laissa guère de temps pour l'obtenir et préféra insister d'une voix emprunte d'un mélange de fermeté et d'indulgence :

« Vous n'aimeriez pas que ma liée ait à vous demander de m'ôter ces chaînes, croyez moi. »

L'argument sembla un encouragement suffisant pour convaincre le garde d'obtempérer sans plus attendre et les entraves qui retenaient le vampire tombèrent bientôt à ses pieds, non sans laisser entendre un bruit métallique qui résonna lugubrement dans la salle toujours silencieuse. A présent débarrassé de ses chaînes, Kylian s'avança de quelques pas pour se diriger vers le monarque qui présidait l'assemblée, adressant au passage un regard et un signe de la tête en guise de salut à la princesse avant de se concentrer sur le borgne couronné qui servait de perchoir à sa liée :

« Vous m'excuserez de ne pas m'agenouiller devant vous, majesté, mais cela ne lui plairait pas beaucoup. »

Il avait déjà eu suffisamment de mal à la convaincre de ne pas tout réduire en cendres pour ne pas en plus risquer attiser sa colère en faisant preuve d'un quelconque excès d'humilité.


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue0/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeJeu 9 Avr 2015 - 16:19

La princesse écouta avec attention son cousin d'empereur parlé avec calme et sérénité à la dragonne. Elle se doutait qu'intérieurement il devait bouillir de se voir ordonner le moindre fait et encore moins celui de libérer un prisonnier rebelle. Et en plus vampirique. Fabius n'avait jamais aimé recevoir le moindre ordre et encore moins maintenant qu'il avait pris la place de celui de chef suprême des humains. Mais voilà, Skade n'était en rien humaine et Fabius était aussi un homme intelligent et qui savait autant trouver comment et où étaient ses intérêts. Et ne pas froisser une dragonne en faisait partie. Qu'il sente sa puissance ou pas, le borgne ne pouvait en cet instant passé outre un conseil et une demande draconique. Et la façon dont il détourné cela en sa faveur fut habile et encore une preuve de son intelligence. Le traître ! Car pour Esmelda ce n'était rien d'autre que du vent. Kylian croupissait depuis bien longtemps en prison, Fabius cherchait juste comment exploiter au mieux la présence d'un dragonnier, d'un rebelle dans son palais. Elle ne doutait pas de cela. Comme les paroles à son encontre. Oui cela allait changer tout. Et il devait déjà se frotter les mains quand à ce changement qui lui serait profitable. Mais il allait devoir se montrer ruser, car Esmelda n'était pas une de ces personnes se laissant berner par ses mots. Bien loin de là. Elle y voyait les mensonges machiavéliques cachés derrière.
La princesse lui proposa alors d'en parler plus tard, après tout cela ne regardait pas Skade qui ne venait que pour voir Kylian et en parler devant lui ne serait peut être pas la meilleure des choses à faire.

« -Majesté, nous pourrons en reparler lors d'une prochaine audience ? Je ne pense pas que nos invités soient enclin à écoutez les affaires des bipèdes. »

Mais il fallait s'en douter que les quelques mots échanges juste avant avec le fils de Skade ne passeraient pas sans un orage grondant et le ciel se voilant de sa présence. Qu'essayait-il ? De l’impressionner ? De lui faire peur ? Elle avait eu bien plus peur lors de sa rencontre avec sa mère bien plus impressionnante même si pour le moment cela ne paraissait pas, que lui en colère lui malmenant son esprit. Dragon ou pas, elle en était habituée depuis toujours. La princesse s'inquiétait bien plus pour son peuple si ce borné décidait de s'en prendre à tout bipède vivant en ces lieux. Mais il en faudrait plus pour la faire taire et si le dragon voulait continuer à faire trembler le palais, Esmelda ne le ferait pas sans lui avoir dit le fond de sa pensée.

« -C'est votre choix, votre destinée dragon rouge. Et le mien, celui de Cynoë ou de votre mère reste de notre propre fait, et vous pouvez être en colère, l'exprimer. Cous pouvez même tenter de nuire à ce lien, mais rien ne changera. Nous avons entendu votre colère. Maintenant, passer à autre chose, comment cessez de voir le négatif et voir ce qu'il y a de bons pour de vrai. Pas en effleurant à peine de votre esprit, mais en cherchant réellement à comprendre. Ou bien cessez de le comprendre. Vous nous changerez pas. Je ne renoncerai pas à Cynoë et il vient de vous prouver malgré son jeune âge que lui non plus. »

La princesse se baissa pour faire venir à elle son lié améthyste qui courageusement prenait sa défense. Oui, ils étaient liés et pour rien au monde elle laisserait quiconque brisé cette part d'elle qui la regardait avec de grands yeux.

« -Nous continuerons à être déraisonnable avec ou sans votre accord. Quand à l'histoire, elle n'est faite que pour être modifiée. »

Mais l'échange fut stoppé par l'entrée du prisonnier. Esmelda en cet instant était heureuse que son cousin ne soit ni vampire ni lié à elle. Son cœur se mit à battre plus fort et elle dû faire preuve de toute sa retenue naturelle pour ne pas aller lui courir dans les bras. Même si elle lui en voulait encore. Et ses premiers mots ne furent pas pour la calmer davantage. Fallait-il qu'il soit aussi arrogant en cet instant face à Fabius ? Qui le méritait certes, mais ce n'était pas le lieux ni le moment . D'ailleurs, elle ne put retenir ces quelques mots.

« -La politesse pourtant prévaut sur la bienséance, quel qu’en soit les circonstances. Mais cette notion se perd ces derniers temps. »


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] 1450384496-esme

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeLun 13 Avr 2015 - 12:03


La dragonne étudia les réactions du monarque humain avec un mélange de curiosité et d'affection sensiblement compatissante. Ou autant qu'il était possible de le faire pour un dragon, sauvage de surcroît. Car elle se voulait toujours sauvage quant bien même elle avait un lié. Elle était l'icône même des dragons sauvages d'ailleurs et tirait fierté de cela. Pour autant, elle savait que les bipèdes aspiraient à être dragonnier et cet ambitieux là avait effleuré la pensée auparavant. Si elle n'avait pas de goût pour les futiles machinations bipèdes, elle suivait néanmoins aisément la logique. Et puis qui ne rêverait pas de partager son âme avec une membre de sa race ? La suite l'amusa beaucoup et elle ne s'en cacha pas. Certes, il faisait bien d'y tenir à sa main. Quoi qu'elle lui accorderait peut-être l'honneur de lui laisser toucher ses écailles s'il se montrait raisonnable. Les révélations la surprirent un peu, mais si effectivement Achroma avait également négocié sa sortie, alors c'était très bien. Elle avait totalement oublié la caste depuis qu'elle savait Kylian en prison.

< Bien > fit-elle simplement, se gardant de tout commentaire. En vérité ça n'avait pas d'importance tant qu'il le faisait libérer. En le voyant donner ses ordres, elle ne manqua pas de faire bruisser ses écailles et gonfler son poitrail, le faisant vibrer sous un rire profond. L'effet de toute la situation sur ces pauvres serviteurs humains était d'un comique ! Bon certes ils ne devaient pas être très à l'aise mais tant pis c'était drôle tout de même. Alors qu'ils attendaient que son dragonnier arrive, Cynoë attira son attention, et probablement celle de tout le monde. Voir le dragonnet s'imposer lui plût énormément, la rendant aussi fière que si elle avait été sa mère d'écailles. En voilà un qui serait fort, plus tard. Elle laissa à Verith le loisir de répondre mais, protégeant toujours Cynoë par l'esprit, ne lui laissa absolument pas l'occasion de secouer le petit. A la place, elle répondit calmement et presque avec détachement, mais de façon à ce que tous entende.

< Tu as le droit à tes points de vue Verith. Mais tu n'es pas chef de nuée, tu n'as donc aucunement le droit d'interdire à Cynoë de s'exprimer, et ce d'autant plus que tu n'appartiens même pas au moindre groupe puisque tu rejettes les dragons liés. Par essence, tu n'as de droit que sur toi même, ce qui devrais déjà t'occuper plus qu'à loisir il me semble > Elle n'alla pas plus loin, c'était tout ce qu'elle avait à en dire. Il avait le droit de répondre au défi du petit, d'autant plus parce qu'elle le lui accordait, mais c'était tout. Elle avait de toute façon mieux à faire, puisque son lié ne tarda pas. Elle accueillit son esprit contre le sien, l'enroula dans une couverture d'affection et de soulagement, heureuse de le retrouver. Ah il lui avait manqué son turbulent vampire ! Elle le couva de son regard en ronronnant doucement, ayant déjà hâte de venir lui grimper sur l'épaule. Mais elle appréciait aussi son perchoir du moment.

< Je suis contente de te revoir, Kylian > souffla-t-elle dans son esprit, avant d'y trouver ses questionnements < Non je ne lui ai rien demandé. Apparemment il a simplement décidé de s'allier avec le Kohan à un œil. Fabius. Je le plains, cet humain, mais je suppose que ce peut aussi être une chance pour tous deux. Même si je me serais passé du désagrément de son ire aveugle en l'instant on ne peut rien y faire. L'humain a dit qu'il allait te libérer, comme je le voulais. Pour faire les choses dans les règles j'ai dis que je le laisserais te juger officiellement, mais ça ne sera pas long >
Revenir en haut Aller en bas
Cynoë
Cynoë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue6/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 2

Modératrice
Dragon affranchi

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeMar 14 Avr 2015 - 18:25

Qui n'avait jamais entendu crier de rage un dragon de la taille et du tempérament de Verith savait quelles étaient les conséquences de son imposant rugissement. Cynoë ne put s'empêcher de sursauter à la puissance qu'exhala l'Incarnate mécontent, et regarda avec effarement les éclats de vitraux terminer d'éclater sur le sol dallé de marbres. Au moins, il aura tôt fait de comprendre que ces choses transparentes étaient bien fragiles à un cri de rage d'un grand saurien au caractère irascible. Il avait bondi d'instinct de quelques pas sur le côté quand les bris de verre se brisaient avec un son cristallin.

Aucun morceau ne tomba vraiment à proximité de lui ou de sa liée. Par contre, il ne put s'empêcher de tressaillir en sentant la forte présence de Verith dans son esprit, qui s'imposait à lui et qui tentait de l'intimider. Peut-être qu'il le fut quelques secondes, se rappelant que Verith était un dragon plus ancien que lui et qu'il devait avoir le respect dû à son rang. Mais à voir comment il réagissait envers sa liée et qu'il était tout le contraire de Skade, il n'eut guère d'envie de se ployer devant l'autorité effrayante de l'Incarnate et il tendit sa petite tête vers le reptile colérique qui s'était rapproché avant de pousser sa rage à grand coup de rugissement. Comme s'il allait se laisser faire. Même petit, il restait un dragon et il n'était pas Skade, qui méritait largement un véritable respect de dragon à dragon. Pas Verith ! Il poussa un petit rugissement de protestation, qui appelait à une nouvelle provocation. Mais ce fut tout.

Sa belle liée avait fini par se baisser pour le prendre délicatement dans ses bras. Cela l'apaisa, mais il ne se retint pas de tendre un dernier regard vers Verith : n regard ambré bouillonnant de tension envers ce gros dragon. De toute façon, il savait très bien qu'il ne pourrait rien faire de plus. Au moins avait-il démontré qu'il n'était pas un faible et qu'on ne s'attaquait pas à sa liée de la sorte ! Il souffla si vivement par les narines de son museau qu'ils vrombirent. Puis il leva sa tête vers le visage de sa liée, pour croiser son regard brillant de son admiration silencieuse pour lui. Ses yeux reflétaient la même chose pour elle. Esmelda n'était pas n'importe quelle femelle de bipède. Elle était unique et il lui fit savoir dans une pensée joyeuse.

L'arrivée d'une escorte armée et d'un inconnu détourna son attention. L'observant, suivant le moindre de ses gestes, il sut le reconnaître. L'image du visage de ce bipède à l'apparence juvénile était la moitié de coeur de sa liée. Elle aimait cet homme et il sentit une étrange crispation dans les muscles de sa liée, en plus de percevoir le rythme de son coeur qui s'emballait. Au moins, cet inconnu ; car bien qu'il connaissait son existence grâce à sa liée, il avait encore besoin de se faire son propre jugement, n'en démordait pas devant l'homme borgne. Il paraissait reprendre du poil de la bête quand les chaînes tombèrent lourdement sur le sol. S'il avait le tempérament de sa liée, ça promettait bien des choses. Pourtant, il sentit son coeur s'affoler juste un peu. Sa liée était sienne. Comment cet être pouvait être aussi dans l'esprit de sa liée avec presque autant d'intensité que le lien qui l'unissait à sa belle princesse ? Il entreprit d'étudier la question plus tard, car les différents parties présents avaient les nerfs... un peu tendus. Peut-être quand les choses se tasseront, il pourra faire la connaissance de cet être qui bouleversait d'une forme de joie le coeur de sa liée.

Cynoë comprenait qu'il était très important pour Skade et Esmelda que Kylian soit libéré... Il regarda chaque être humain présent, terminant de regarder Kylian. Lui n'était pas vraiment humain. Il était encore bien plus. Son esprit lui souffla l'espèce à laquelle il appartenait. Il fut un peu étonné, car il était en présence de son premier vampire. Pour un tout jeune dragon, il lui restait encore bien des choses à comprendre et à découvrir. Son attention se reporta sur le bipède borgne, car tout se jouait avec lui et Skade très certainement. Restait à savoir comment cela se déroulerait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeSam 18 Avr 2015 - 20:05

L'œil unique de l'Empereur resta fixé sur sa cousine un bref instant. Cette nouvelle donne changeait considérablement la situation, en avait-elle seulement conscience ? Oui, probablement. Esmelda n'était pas naïve, ce qui rendait son idéalisme plus dangereux encore. Les naïfs et les sots avaient l'excuse de l'ignorance. Elle, en revanche, avait choisit en toute connaissance de cause. Enfin, vu le taux de mortalité chez les dragonniers, ce ne serait bientôt plus un problème.

A ta guise, princesse.

De toute manière, ils furent interrompus par Verith et ses caprices de dragon tout-puissant et orgueilleux. La seule manière d'éviter qu'il soit constamment en colère contre tout et tout le monde pour la moindre peccadille ; c'était de lui faire des courbettes. Evidemment, le nouveau-né dragon était bien trop jeune pour l'avoir compris. A moins qu'il ne le sache bien sûr et qu'il cherchât donc volontairement les ennuis avec une créature faisant mille fois sa taille et son poids. Il avait bien trouvé sa liée celui-là. Ce serait miracle que ces deux-là passent l'hiver.

Skade intervint, mettant fin à la dispute. Quoique par soucis de précaution le Kohan envoya quelques pensées au dragon rouge.


"Vous avez besoin de moi vivant, Verith, et je ne pense pas survivre à un affrontement entre vous et votre mère... "

Une évidence, mais on n'y était souvent aveugle (c'est le cas de le dire) lorsque la colère nous prenait. Alors il préférait que les choses soient bien claires.

Enfin bref. Passons. Voilà que le prisonnier s'amenait. L'officier en charge de la troupe chercha du regard l'approbation de son souverain quant à lui retirer ou non ses chaînes. Fabius ne voyait aucune raison censée de dire non. D'autant plus qu'à partir du moment où il allait être nourri, sans compter l'ancestrale perchée sur son épaule... il n'avait pas vraiment le choix.

Mais, (comment s'appelait-il déjà ?) Kylian (quelque chose... ) plutôt que d'attendre l'aval du Roi préférât mettre l'officier au pied du mur. De cette manière, il montrait qu'il était en position de force, et qu'étant lié à la Souveraine des Nuées, il disposait d'une carte maîtresse dans son jeu. Comme si quelqu'un l'ignorait encore ! Elle était sur son épaule par tous les maudits Esprits ! Enfin. C'était très bien joué, le vampire devait sans nul doute être un habile politicien. Mais c'était aussi parfaitement inutile en la circonstance. Tout avait déjà été décidé.

Devant l'insolence du suceur de sang, il se contenta de hausser les épaules, d'un air cette fois franchement amusé. La remarque d'Esmelda lui attira carrément un sourire.


Toujours à piquer juste, cousine. Il n'est jamais rien de plus redoutable qu'une remarque bien sentie, placée au moment propice.

Les collations arrivèrent : le sang pour le vampire, de la viande pour les dragons, Fabius prit un verre de vin et on proposa diverses boissons à la princesse. Le greffier était lui aussi revenu et il prit place devant un petit bureau. Sans accorder un regard à qui que ce soit, il se mit à écrire. Sur les côtés des gens commençaient à s'entasser, des nobles, des bourgeois, des petites gens du palais. Tout ceux qui, la peur passée, souhaitaient contempler les dragons et assister à la suite des événements.

Comme vous pouvez le constater vampire. Il ne s'agit pas de moi, ou pas que de moi. Il s'agit de l'Empire. Il s'agit de l'humanité. C'est-ce que je représente. Voilà à qui vous manquez de respect. Cette rencontre, ce qui se dira, ce qui va se passer ici, va faire le tour du royaume.

Que les choses soient bien claires. Les dragons ne sont soumis à aucune de nos règles, précisément parce qu'ils sont des dragons. A vous de choisir maintenant, Kylian Wallam, ce que vous êtes et ce que vous n'êtes pas. Si vous considérez que vous n'avez plus à vous soucier des lois des mortels alors ne faites pas les choses à moitié. Partez et sans attendre, pourquoi vous soucier de mon jugement ?

Mais si vous pensez que les dragonniers sont là pour faire le lien entre nous... La moindre des choses après nous avoir espionné -une activité peu honorable je pense que tous en conviendront- c'est de vous conformer à nos usages. Certes vous n'êtes pas mon sujet, mais vous êtes ici sur mes terres, au cœur de mon Empire, dans mon palais. Et vous y êtes en infraction complète de toutes nos lois.

Kylian Wallam, êtes-vous venu ici pour vous soumettre à votre jugement et montrer ainsi au monde que les dragonniers souhaitent en faire partie ? Ou simplement pour faire étalage de notre impuissance face à ce que vous êtes, nous faire comprendre que toute manière et quoique nous fassions, vous aurez toujours le dernier mot ?


Le monarque pensait avoir convenablement ferré le poisson. Certes Kylian et Skade étaient beaucoup plus puissants qu'il ne le serait jamais. Mais la force n'était qu'une arme parmi tant d'autres, et le monde un endroit suffisamment complexe pour que tout y soit possible. De plus, il se moquait bien que le vampire s'agenouille ou non devant lui. Tout ce qui l'intéressait c'était les spectateurs et les gens qui prenaient note de tout ce qui se disait ici. C'était pour eux qu'il jouait son rôle sur cette scène. Ce que les dragons et les dragonniers puissent penser de lui l'indifférait totalement. Seul comptait l'opinion de son peuple, et il voulait lui montrer que tout en faisant preuve de respect, ils ne soumettraient pas.

Bref, il leur offrait une histoire ; et dans celle-ci, ils étaient les gentils. Ce n'était qu'une illusion bien sûr, et pourtant ils le vénéreraient pour ça.
Car les gens n'aimaient rien tant qu'une bonne histoire, dans laquelle ils avaient le bon rôle. Les temps n'étaient guère propices mais à ce rythme là, il pourrait bientôt se faire construire une statue en plein cœur de la ville. Une statue borgne, nul doute qu'il allait lancer une nouvelle mode.
Revenir en haut Aller en bas
Verith
Verith
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Dragon adulte
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue2/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (2/10)
Xp disponibles: 5

Modérateur
Dragon Libre

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeMer 22 Avr 2015 - 22:36

¤ Effronterie II ¤


Le petit dragon d'améthyste avait de l'audace et du caractère pour son jeune âge. Il n'avait pas l'intention de se laisser faire, de se laisser soumettre. Verith était comme ça également, s'il avait été à la place du petit il aurait sans aucun doute réagi de la même manière. Après tout, le rouge se moquait bien de la force de son adversaire ou même de son importance, il n'hésiterait pas à s'en prendre à lui s'il avait le malheur de le contrarier. Et pourtant, le colosse n'appréciait pas que l'on fasse cela à son encontre. Faites ce que je dis et non ce que je fais en quelque sorte. Mais le colérique avait une opinion très tranché au sujet du lien et des bipèdes en général. Et ce n'était pas les évènements passés ou même présents qui allaient lui donner tort. Ou du moins, essayer de le faire changer d'avis, le rendre moins inflexible. La princesse s'obstinait à lui répondre, le défiant. La folie de celle-ci n'avait pas de bornes. Et dire qu'elle pouvait se permettre pareille démence qu'en raison de la présence de Skade et l'amitié d'Ashy. Sans cela, voilà bien longtemps qu'elle ne serait plus de ce monde. La queue du dragon fouette l'air alors qu'un grondement agacer s'échappait de lui. Un jour elle paierait pour cette insolence. Il n'en doutait pas le moins du monde. Ce fut au tour de sa mère de parler à son encontre.

« Le lien ... j'ai vu suffisamment de sa noirceur, magie infâme pour parler en toute connaissance de cause. Mais, par respect pour celle qui a entretenu la colère qui est la mienne, j'accepterais de montrer à Cynoë cette noirceur. Ce que votre magnifique lien a fait ... »


L'ironie était palpable dans ses dernières paroles, si bien que le rouge aurait pu en vomir de joindre les mots magnifique et lien tant celui-ci le révoltait. Le colérique fit un pas en arrière, un pas brusque qui fit trembler le sol alors qu'il venait s'asseoir, éloignant sa tête massive du palais. De peur que sur un coup de sang il ne lui donne un coup de corne pour l'éventrer.

* Vous avez besoin de moi vivant, Verith, et je ne pense pas survivre à un affrontement entre vous et votre mère... *


¤ Silence ! Infâme traitre à ton sang ! Ou je m’amuserais également à éclaircir les choses à ton sujet à l’ensemble de la population de Gloria. Ta mort dans un conflit entre ma mère et moi te paraitra douce en comparaison. ¤


La rage de Verith bouillit alors qu'il entoura son esprit autour de celui du souverain humain, lui faisant ressentir, l'espace d'une seconde, l'ensemble de la population de Gloria. Usant de son esprit comme pont il lui fit ressentir ce que sa malédiction faisait ressentir au dragon rouge. Il lui glissa cette pensée qu'il lui suffisait de faire l'inverse de ce qu'il venait de faire pour que la population de Gloria ressente les émotions de leurs souverains. Qu'ils voient l'abject être qu'il était. Bien sûr, c'était du bluff. Son esprit n'était pas assez puissant pour se connecter à l'ensemble de la population ... du moins d'un seul coup. Par la suite, le dragon retira son esprit de celui de Fabius, rappelant à lui la colère qu'il avait laissée échapper. Expulsant de petites flammèches par ses naseaux, il reporta son intention sur les autres. Lui aussi espérait avoir transmis un message clair à l'humain. Lorsqu'à l'extérieur la tempête gronde, on se tait et on attend qu'elle passe au risque se de faire emporter par elle également.

L'intervention de Fabius avait au moins eu un effet positif. Il ne s'était pas soucié, pendant un temps, de la présence de Kylian. Trop concentrer à calmer la colère qui était en lui vis-à-vis de toutes ces insolentes créatures qui n'avaient de cesse de la mettre hors de lui. Finalement il porta attention aux dernières paroles de l'infecte parricide à l'intention de la sangsue avec laquelle sa mère avait choisi de se lier.

« Kylian Wallam, êtes-vous venu ici pour vous soumettre à votre jugement et montrer ainsi au monde que les dragonniers souhaitent en faire partie ? Ou simplement pour faire étalage de notre impuissance face à ce que vous êtes, nous faire comprendre que toute manière et quoique nous fassions, vous aurez toujours le dernier mot ? »


Le rouge aussi aimerait connaitre la réponse. Voir l’étendue de l’arrogance de ce bipède.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeDim 26 Avr 2015 - 15:40

Lorsque la princesse s'adressa à lui pour lui reprocher l'impertinente désinvolture avec laquelle il avait refusé de s'agenouiller devant le borgne souverain, Kylian éprouva les plus vives difficultés à ne pas se tourner vers elle. Il parvint cependant à domestiquer son impulsion première et lui répondit d'une voix neutre, le regard toujours braqué en direction de l'impériale silhouette qui se tenait devant lui :

« Navré de vous décevoir, princesse, mais ce que vous qualifiez de politesse, j'appelle cela hypocrisie et fourberie. Votre cousin ne mérite pas que quiconque s'agenouille devant lui, je n'ai rien de plus à ajouter. »

Il avait toujours été suffisamment stupide pour refuser de plier l'échine devant Lorenz, ce n'était certainement pas pour le faire devant un borgne régicide et usurpateur. Arrogance ? Peut-être bien, mais lui préférait y voir de l'honnêteté et du respect vis à vis des valeurs qu'il défendait, ce quand bien même cela ne plairait certainement pas aux deux Kohan habitués aux intrigues d'une politique basée sur la duplicité, le mensonge et la langue de bois. Plaire aux puissants pour être puissant soi-même, en somme, mais Kylian ne mangeait pas de ce pain là, ou plutôt de ce sang là. Le renégat se détourna cependant rapidement de ces considérations politiques pour se concentrer sur l'esprit de sa liée venue effleurer le sien. Après s'être rassasié de la rassurante présence de l'écailleuse, il lui répondit en empruntant son langage mental, discret et intime privilège du dragonnier face à son dragon :

* Moi aussi je suis content de te revoir, même si j'ai bien faillis ne pas te reconnaître. Tu sais que tu ne fais pas du tout ton âge ? *

C'était le moins qu'on put dire en la circonstance, mais ce bref instant de légèreté s'estompa rapidement tandis que la dragonne évoquait l'alliance entre sa colérique progéniture et l'empereur sournois qui avait trahis jusqu'à sa propre famille pour la gloire, la richesse et bien évidemment, le pouvoir.

* Une chance pour eux ? Peut-être, même si je dois avouer ne pas entrevoir quoi que ce soit de bon à cette idée, je te fais confiance. Et ... merci. *

De le libérer ? Non, ou plutôt pas seulement. Kylian connaissait suffisamment bien la colossale créature dont il partageait l'âme que pour savoir qu'elle serait venue à son secours quelles qu'aient pu être les circonstances, ses remerciements visaient plutôt la dernière partie du discours que lui avait tenu la Mère des Tempêtes : merci de ne pas avoir éventré la capitale impériale et massacré la moitié de sa population pour récupérer son dragonnier, comme elle avait pu en avoir l'intention lorsqu'elle avait appris qu'il avait été capturé. Des serviteurs apportèrent bientôt différents mets et breuvages, répondant à l'ordre que leur avait donné leur souverain. Un hôte attentionné en apparence, sous laquelle se dissimulait une prudente manoeuvre destinée à apaiser les tensions naissantes. Il y avait même une coupe remplie de sang frais à l'attention du vampire, lequel accepta ne serait-ce que par respect envers la personne qui avait accepté de – ou avait été désignée volontaire pour – se saigner et le nourrir. L'empereur reprit ensuite la parole, en habile manipulateur et comédien qu'il était, pour distiller aux oreilles complaisantes un discours digne du politicien qu'il était et une main en apparence généreusement tendue, mais dont les doigts crochus étaient autant de griffes acérées.

« Si ce qui se dira ici doit faire le tour du royaume, voila une chance que je ne voudrais manquer pour dire ce qui doit être dis, Majesté... »

L'insistance lancinante avec laquelle il avait prononcé le dernier mot transpirait d'ironie, signe si besoin était de le préciser que le titre ne lui était arraché que de mauvaise grâce.

« Je suis Kylian Wallam, dragonnier des Tempêtes et rebelle partisan de la cause de l'empereur légitime Korentin Kohan, voila ce que je suis. Quant à ce que je ne suis pas, la liste serait bien trop longue que pour être tenue ici mais je puis déjà vous affirmer que je ne suis pas de ceux qui vous brosseront dans le sens du poil.

Enfin, la raison pour laquelle je me tiens devant vous en cet instant repose précisément sur votre épaule, altesse. Je ne vous reconnais aucune souveraineté sur ces terres, cet empire ou ce palais et à ce titre, je ne reconnais aucune des lois que vous y édictez et n'accorde aucune valeur à votre jugement. Mais je ne m'en soucie pas moins de la vie des citoyens de Gloria et je préfère leur éviter de voir leur cité réduite pour moitié en gravats pendant que l'autre moitié achève de se consumer dans les flammes du courroux de ma liée.
»

Probablement pas le genre de réponse auquel avait pu s'attendre l'assemblée réunie autour d'eux, mais faire taire le tempérament de révolte propre au jeune dragonnier n'apparaissait pas vraiment au chapitre des possibilités. Son regard clair parcourut rapidement l'assemblée, interpellant silencieusement les consciences au milieu desquelles il s'efforçait d'instiller le doute ou à défaut d'y parvenir, de leur rappeler que la victoire de l'Aube rouge n'était pas aussi complète qu'aurait pu le prétendre le souverain. La rébellion n'était pas morte.

« Ne vous en déplaise, les dragonniers et leurs dragons n'ont aucun besoin de souhaiter faire partie du monde : ils en sont déjà des membres à part entière, au même titre que le sont les humains, les elfes et les vampires. Le rôle des dragonniers est de protéger Armanda dans ce qu'il a de meilleur, là s'arrêtent les pouvoirs et devoirs qui sont les leurs, mais c'est bien la seule raison pour laquelle vous siégerez encore sur le trône que vous avez usurpé lorsque je quitterais cette cité. Car de toute manière et quoi que vous fassiez, la justice aura toujours le dernier mot. »

Et aussi confiant pouvait-il être dans la supériorité que lui conférait sa couronne, le borgne n'en aurait pas moins à répondre de ses actes lorsque le temps serait venu pour lui de le faire. Mais pour l'heure, un ennemi plus dangereux requérait leur attention à tous et peut-être valait-il mieux ne pas l'oublier :

« A présent, si vous pouviez avoir la bonté de prononcer ma libération officielle, peut-être pourrions nous concentrer nos effort dans la lutte qui nous oppose au glaive que Néant dresse au dessus de nos têtes à tous, paysans, dragons, renégats... ou empereurs. »


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Left_bar_bleue0/10Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeMer 29 Avr 2015 - 21:44

Et encore une fois, le dragon rouge mettait sa patte à côté de la plaque. Esmelda était désolée pour lui, de ne pouvoir comprendre, même pas chercher à tendre vers, mais juste à toucher du bout des doigts le lien qui l'unissait à son lié.

« -Si cela peut vous soulagez dragon de l'Ire, montrez lui. Cela ne changera rien. Cynoë a choisit. Et je n'ai en rien poussé à ce que se soit moi. Il y a des choses qui vont bien au delà de la compréhension, de l'entendement, et même en toute connaissance de cause on y plonge avec la même intensité. »

Mais pour lui tout semblait n'être que noir et solitude, rejet et colère. Alors oui, il ne pouvait comprendre un lien tel que celui là, ou bien tout autre.
Ni celui qui pouvait se jouer entre la princesse et le dragonnier vampirique. Le regard noir, elle laissa échapper du bout des lèvres.

« -S'il en va ainsi de la pensée du dragonnier des tempêtes. »

La princesse lui fit un petit sourire en coin, à peine forcé. Elle irait presque jusqu'à faire une petite révérence pour la forme, mais Esmelda se retint et fut couper de tout nouvel élan avec l'entrée de l'huissier royal. Ses pas résonnèrent sur le sol de pierre de la salle de trône, s'avançant d'un pas fière mais étonné auprès de son souverain. Il fallait dire que deux dragons, un vampire dans une pièce donnait toujours un petit effet.

« -Messire vous m'avez fait demander ? »

Ayant la confirmation de sa présence et le pourquoi du comment, l'homme avança vers son souverain et lui lut la déclaration d'emprisonnement puis de libération.

«-Voilà altesse, il ne manque plus que votre signature. »

L'homme tendit le document à son roi et sortit de la pièce accompagné de ses deux gardes, sûrement pour le ranger dans les archives du palais.
La princesse en profita pour prendre la parole en s'adressant à son cousin.

« -Je pense votre Altesse que vous n'avez plus besoin de ma présence ni celle de mon lié. Je reste à votre disposition. Skade, j'ai été ravie d'avoir pu vous aider. Et c'était un honneur de vous revoir, j'espère que ce séjour à Gloria comblera vos attentes. »

Oui c'était un blabla des plus polis et courtois, sincère mais ce n'était pas ce qu'elle ressentait au fond du cœur en cet instant pour la dragonne qui venait aussi bien de sauver la vie de son lié mais aussi celle de son amant. D'un regard vers Cynoë, elle lui demanda s'il voulait la suivre ou rester encore un peu avec la dragonne millénaire. Quoiqu'en dise le dragon rouge, Cynoë était libre de choisir suivant ses envies, pas celle de sa liée.
La princesse sortit dans un dernier salut avant de quitter la pièce et de s'en retourner à ses occupations, soulagée et agacée.


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] 1450384496-esme

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitimeSam 16 Mai 2015 - 19:03

Ah ! Ce cher Verith... Fabius commençait à croire qu'il aurait mieux valu rester cloué au lit le jour où il avait eu le malheur de rencontrer le dragon rouge. N'importe quoi aurait fait l'affaire, même un furoncle aux parties intimes. Les caprices incessants de la diva outragée étaient... fatigants. Même quand on essayait d'être de son côté, cela ne lui convenait pas. A toujours vouloirs que tout le monde s'agenouille devant lui, le Maudit allait finir seul et haï du monde entier. Le Borgne en savait quelque chose.

Quoiqu'il en soit, il endura cette "punition" en silence. Ce n'était pas le moment de s'aliéner l'énorme dragon. Pas quand il était juste au-dessus de sa cité. Probablement jamais. Quant aux menaces... elles ne l'inquiétaient pas. Les humains auraient autant confiance en un énorme dragon rouge sauvage et colérique qu'en leur chère et tendre belle-mère. Alors le croire sur parole ? Aucune chance. Qui plus est quand on remettait en cause leur souverain bien-aimé, Fabius le Sage.

Vint ensuite Kylian Wallam. Un autre empêcheur de tourner en rond. Mais celui-ci, à l'inverse du rouge, était extrêmement prévisible. Sa réaction fut à la hauteur des attentes du monarque, et peut-être même plus encore. Il l'avait provoqué devant témoins précisément dans ce but. Serviteur du Régicide, traître et rebelle, s'arrogeant la justice pour lui seul tout en se cachant derrière sa dragonne pour éviter les conséquences de ses paroles. Un concentré d'hypocrisie, du grand art.

Il allait répondre quand Esmelda réagit d'une manière tout à fait inattendue. Passant outre cette provocation, son sourire témoignant même d'une certain complicité avec le vampire. Intéressant. Enfin, il la laissa partir. Cette affaire commençait à traîner en longueur et il avait mieux à faire de sa journée.


Merci pour votre franchise dragonnier. N'ayez aucune crainte, celle-ci fera le tour du royaume.

De fait, une telle déclaration allait alimenter la machine à propagande impériale. Pourquoi se fatiguer à mentir, à fabriquer l'information, quand la vérité était tout aussi dévastatrice ? Pas un homme n'accepterait pareille arrogance venant d'un dragonnier, vampire de surcroît. Fabius devait s'allier aux dragonniers, c'était nécessaire. Mais il devait aussi prendre des mesures pour que son peuple ne commence pas à croire davantage en eux qu'en lui. Kylian venait de lui donner tout ce dont il avait besoin pour le faire.

"Les idéalistes... décidément ce n'est pas demain la veille qu'ils dirigeront quoique ce soit."

L'empereur signa le document et énonça les conditions.

Selon nos accords avec Achroma Seithvelj, la Caste des dragonniers et ses affiliés sont autorisés à circuler librement sur les terres de l'Empire en échange de leur collaboration contre les perles de Néant. Dont acte.

Vous êtes libre, Kylian Wallam, dragonnier de la Caste.


Le greffier rangea les documents, et toujours sans un regard pour personne, quitta la pièce. Drôle de bonhomme, mais efficace.

La séance est levée.

Et lui, il allait prendre un bain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Empty
MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]
» Présentation Stx0
» [Artidax] Il faut sauver le Soldat Vurak !
» Ixy [Libre]
» Il faut sauver Peach ! » Wu Toad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-