Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Idéal [PV Kedrildan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMar 6 Jan 2015 - 8:05

--5 Juillet, tôt le matin

Cette heure était totalement indue. Dans la nuit, elle était de celles qui étaient à la fois trop tardives et trop tôt pour que quiconque concède à s'y éveiller de bon coeur. C'était un de ces moments où le temps n'était plus la bête docile qui s'adaptait aux bipèdes. C'était au sein de la Caverne des Songes. Un moment de silence, celui que le respect des dormeurs imposait. Nul bipède à l'extérieur des bâtiments, ou très peu. Mais cela… Était sans doute également en partie dû à l'Aube Rouge. Il semblait encore à la dragonne que le fond de l'air laissait circuler un fantôme d'odeur de sang, plus présent qu'à son habitude.

Trissi, dont l'argent des écailles se voyait teinté de bleu par la lumière ambiante, imposait sa démarche de princesse dans les allées de la Caverne, son long cou tendu, son regard mobile. Les rares bipèdes ici présents la laissaient passer sans souci, non sans laisser trainer leurs regards sur elle. Plaisant, plaisant… Mais ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Non, elle recherchait un vampire. Un vampire qui ne se pâmait pas d'admiration devant elle. Un vampire qui, depuis la fin de l'Aube Rouge, était inconsolable. Et bon sang, qu'il était pénible de ressentir en écho, sans arrêt, ses émotions, quand elles ne tournaient qu'autour de la mort de cet humain ! Néanmoins, soucieuse de ne pas l'abattre plus qu'il ne l'était déjà, Trissi ne lui avait fait aucune remarque, avait sagement respecté son deuil. Elle avait beaucoup tourné en rond, et avait puisé dans ses réserves de contrôle de soi pour ne pas harceler son Lié de questions, pour ne pas le pousser à sortir de son état. Au final, elle avait pu obtenir des informations sur cet humain si cher à Kedrildan quand ce dernier avait tout raconté à un elfe, à ce petit qu'ils aimaient bien, qui savait les admirer juste comme il le fallait. Quant à sortir Kedrildan de son état… La belle s'était donné un délai, à partir duquel elle s'autorisait à nouveau à le pousser à ne pas être plus mort encore qu'il ne l'était déjà.
Si elle allait respecter ce délai ? Certainement pas.

La cérémonie des bipèdes pour cet humain s'était terminée dans la journée. Enfin, la journée d'hier, pour le coup (bien que la nuit ne soit pas encore terminée). Ç'avait été d'un ennui, mais d'un ennui ! Si bien que, désormais, elle avait décidé que son Lié devait avoir fait son deuil. S'il ne s'y était résolu, elle allait le pousser à s'y résoudre !
Ah, il était là ! Par terre. Mh. Avait-il oublié que les siens dormaient à l'intérieur des bâtiments, et non pas au milieu de la Caverne ? Oh, il avait encore dû abuser de sang alcoolisé, lui. Mais s'il s'était imaginé pouvoir cuver en paix, toute la journée, il allait être vite déçu !

"- Kedrildan…"

Du bout du museau, elle poussa son dragonnier, pour le remuer un peu. Qu'il se lève, allez ! S'il ne le faisait pas, elle allait être obligée de l'attraper par la peau des braies et le poser de force sur son dos ! Et là, qu'il tienne ou non, c'était son problème. Sachant qu'il avait tout intérêt à tenir, sans quoi un réveil provoqué par une telle chute ne serait pas pour lui plaire. Oh, c'était peut-être amusant… Ceci dit, il y avait tant de façons intéressantes de le réveiller ! Il avait de la chance d'avoir une dragonne dotée d'autant de mansuétude.
Mais pour le moment, il l'agaçait. Il était le seul qui pouvait grimper sur son dos, et face à ce privilège il se dérobait ! Elle lui transmit cela. Puis, lui transmit un peu de chaleur, à sa façon. Une flammèche très précise s'écrasa à un décimètre à peine du bout du nez de son cher dragonnier.

"- Keeedrildan !"

Une pensée pour l'interpeler, un peu plus. Mais comme enfin elle eut un écho un peu plus éveillé, elle lui fit savoir sa satisfaction.

"- J'ai envie de voler. Viens avec moi."
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeLun 12 Jan 2015 - 14:54

L'enterrement est passé... Mais il avait toujours ce poids douloureux qui l’étouffait. Et pour quelqu'un incapable de mourir, c'était extrêmement douloureux une telle sensation en soi. Malgré la présence douce et chaleureuse de son pauvre Dawan épuisé, il n'arrivait pas à sortir la tête hors de l'eau de sa souffrance. Noyé dans le sang alcoolisé et l'alcool, avachit dans un coin où il n'y avait pas de neige, le regard vitreux et fixe d'un poisson mort depuis plusieurs saisons, Kedrildan faisait pitié à voir. Où était le guerrier fier et arrogant, bien portant et narcissique ? Sûrement abandonné dans un coin à prendre la poussière, attendant que son porteur daigne s'intéresser de nouveau à lui. Un jour, il le ferait sûrement... Mais pas maintenant.

Comme son vieil ivrogne de père, le roux alternait entre débauche de sang et d'alcool, et profond comatage qui faisait croire que son éternité s'était enfin achevé et qu'il était pour de bon mort. Oui, rejoindre Havard là-haut ne le dérangerait pas... Bien que sa conscience était légèrement titillé par cet salade chaude qui avait débarqué comme un cheveu dans la soupe et qui semblait encore mieux s'accrocher qu'une bernique à son rocher ! Ou une moule. Cela dépendait des goûts de chacun en matière de fruits de mer de toute manière. Et puis, ce n'était pas qu'il était exigeant et que le sang après ingestion des moules, crabes et autres fruits à coque, était particulier, mais il avait quand même une faiblesse pour ceux qui venaient tout juste de déguster des aliments sucrés. Bon, ce n'était pas moment courantes et c'est ce qui faisait que c'était juste purement exquis. Quoique les vierges ne sont pas mauvais aussi... Mais les végétariens, si leurs légumes n'étaient pas assaisonnés, le roux trouvait cela des plus fade. Les épices donnaient un goût frais et les carnivores, hmmm... Le sang était épais et chaud, bien copieux. Mais cela ne valait pas les sang bleu qui se noyaient dans les pâtisseries et autres choses hors de prix bourré de sucre.

Sauf qu'en l'occurrence, son cru actuel était un vieux sexagénaire, à moitié gangrené et tout aussi ivrogne. Non lavé depuis au moins trois semaines d'ailleurs... C'était peut-être ça cette vieille odeur de faisandé humide et moisis après tout non ? Quoiqu'il en était, Kedrildan ressemblait à ce vieux clochard qui se vidait sur le sol glacé, à moitié allongé contre lui, une bouteille de liqueur de cerise à la main. Un spectacle des plus pitoyables... Trissi lui en fit d'ailleurs part. Avec toute la grâce et la douceur d'un éléphant enrhumé dans une cristallerie, ses appels hurlant de « bons » sentiments à son égard fracassa son crâne imbibé de désinfectant humain. Grognant en la snobant, le dragonnier renifla en se retournant, lui offrant son dos en essayant de se noyer de plus belles dans les songes illusoires et empoisonnés que cette bouteille lui donnait sans concession.

« Laiche-moi avech ma meilleuch amieuh... »

Autant dire que ça ne donnait qu'une envie : le frapper contre le granit bien dur de la grotte histoire de faire décuver les deux-trois pauvres neurones qui lui restaient. Et encore, vu son état de décomposition avancé, l'on était tenté de croire que c'était être encore trop généreux à son égard à dire vrai. Mais, s'il y avait bien une chose à éviter de façon catégorique : c'était bien de ne pas succomber au caprice de Trissi... Fronçant le nez en sentant une légère odeur immonde de cochon grillé, le roux papillonna brièvement des yeux, fixant d'un œil vide une de ses précieuses boucles se consumer par le crachat fumant de sa dragonne…

« MERDE !!!!!!!! TRISSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »

Bondissant en couinant, le roux se mit à faire des rebonds d'un air paniqué en tapotant sa mèche avant de mettre carrément la tête dans un seau d'eau, sa mèche s'éteignant dans un « pschitt » pitoyable. Ses cheveux... Éberlué, il plissa le nez en se redressant, sa chevelure tombant pitoyablement sur son visage comme une souple d'algue. Eurk... Dépité, il attrapa ses mèches avant de les essorer, grommelant contre une dragonne empêcheuse de tourner en rond.

« Tu voyais pas que j'étais occupé moi ! Et puis je t'ai déjà dit mille fois d'arrêter de jouer avec mes cheveux ! Regarde-les ! Tu as vu dans quel état ils sont ?! »

Ulcéré, il fusilla sa « délicieuse » moitié d'âme du regard, l'accusant de ses yeux couleur absinthe en lui montrant la pauvre mèche noirci et raccourcit.

« Et si tu t'étais loupé et que je m'étais mis à cramer façon brochette sur un barbecue hein ?! T'aurais fait comment ?! »

Une moue boudeuse aux lèvres, cela le contraria encore plus en voyant ses vêtements devenus inconfortables à cause de l'eau du seau et de ses cheveux. Bon bah il n'avait plus qu'à se changer...

« Tu as envie de voler hein ? Bah grâce à toi moi bah j'ai pas envie ! Non mais regarde ma dégaine ! T'aurais pu me réveiller en douceur tout de même ?! Va voler toute seule ! Na ! »

Oui c'était puéril et ridicule, oui il y avait énormément de chance pour qu'elle s'énerve encore plus et qu'il le sente passer, mais : vous savez quoi ? Il n'en avait strictement rien à faire ! Il se sentait plus mort que mort depuis cette mort et pour le faire réagir, il fallait trouver l'argument inparable parce qu'il était plus que blasé et mou du bulbe pour le coup.



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMer 14 Jan 2015 - 22:39

Les dragons n'avaient pas ces jeux d'expressions faciales dont disposent les bipèdes, qui sont si subtils et complexes à décrypter, si instinctifs pourtant pour eux qu'ils pouvaient déduire bien des choses en une seconde à peine. Trissi ne souriait pas, ne riait pas. Mais par leur Lien Kedrildan put nettement sentir une énorme vague d'amusement lorsqu'il poussa un grand cri. La dragonne s'assit, enfin, s'allongea, enfin… ramena son ventre contre terre, en pliant les pattes. Paisible. Elle comptait bien le regarder cramer, oui. Non, ce genre de spectacle, elle ne s'en lassait pas. Elle poussa même la nonchalance jusqu'à croiser les pattes avant, tandis que sa tête triangulaire remuait doucement, pour suivre des yeux le vampire bondissant. Ah, cette tête qu'il avait ! Et ces émotions, dignes d'un lapereau ! Que craignait-il, la mort ?

"- Ah ! Tu sembles bien plus dynamique ainsi. Tu vois, ce n'était pas compliqué…"

C'était tout de même une chose que d'être aussi facilement inflammable ! Sur un dragon, aucun artifice n'était fait pour présenter telle faiblesse, ç'aurait été ridicule. Leur chair était bien protégée par des écailles qui cramaient fort mal. Alors que son petit vampire… Sa peau était nue de toute protection et ses cheveux… On aurait dit qu'ils n'existaient que pour l'embêter. C'était… Merveilleux. Souffler dedans, les attraper, taper dedans pour les voir remuer, les faire cramer… De toutes façons, ils repoussaient. Bon, sur son vampire, c'était trop lent pour pouvoir se permettre de trop jouer avec le feu, mais elle pouvait bien s'offrir ce petit plaisir une fois de temps en temps… Non ?
Elle observait avec grand plaisir la petite flammèche qui résistait à Kedrildan, comme si elle avait été faite de sa volonté propre, qui refusait de s'éteindre. Ah ! C'était bien là son feu ! Meilleur que les autres feus, elle le savait. Elle ne put s'empêcher d'être un peu déçue. Mais tout de même, il y allait fort, son dragonnier, à plonger sa tête entière dans l'eau. Il devait vraiment avoir laissé une partie de sa cervelle dans l'alcool…
Un nouvel élan d'amusement parvint à Kedrildan, dès qu'il sortit la tête de l'eau. C'était ouvertement moqueur. Pour sa défense, la dernière fois qu'elle avait vu quelque chose de semblable aux cheveux de son dragonnier, en ce moment, c'était n de ces bouts de tissu dont les humains se servaient pour nettoyer les sols. Rien de flatteur. Elle ne répondit pas aux premières remarques de Kedrildan. Oui, elle savait qu'il ne voulait pas que l'on joue avec ses cheveux. Et ? En quoi cela l'empêchait de le faire ? Il n'avait aucunement justifié ses demandes. Enfin, pas de façon valable, qui aurait convaincu la belle. Alors oui, elle avait vu l'état de ses cheveux, et cette vision la ravissait !
Si les dragons avaient pu lever les yeux au ciel, Trissi l'aurait fait en entendant son dragonnier insinuer qu'elle pouvait mal maitriser son feu. Pour qui la prenait-elle ? Fort peu satisfaite de cette remarque elle envoya un souffle chaud au visage de son Lié. Elle savait ce qu'elle faisait, elle n'était plus une dragonnette !

Elle se redressa, toisa son dragonnier de toute sa hauteur, afin de lui rappeler qui était la plus grande, qui était la dragonne, ici. Qui avait choisi l'autre. Il se permettait d'exiger un réveil en douceur ? Mais un réveil en douceur, cela se méritait ! Quel ingrat, tout de même… Elle lui proposait un plaisir unique, celui de voler. Combien de bipèdes pouvaient y prétendre ? Combien connaitraient un jour cela ? Une infime partie et il était de ces élus. Il était même le seul à avoir accès à ses écailles dorsales. Et il se défilait, comme on évite une tâche ingrate…
Non, cela ne lui plaisait pas du tout.

"- Kedrildan !" C'était l'équivalent d'un cri. Elle envoyait avec force ces paroles dans l'esprit de son Lié, sans retenue aucune. Son orgueil blessé et sa colère étaient plus qu'évidents. "Crois-tu seulement pouvoir me reprocher ton allure ? T'es-tu seulement vu avant que je vienne te réveiller ? T'es-tu vu, ivre mort, par terre ?" Elle se rapprocha de lui et, sans plus prévenir, le poussa de sa tête, jusqu'à le mettre par terre. "Si ton apparence t'inquiète tant, il fallait t'en occuper avant ! Avant d'enchainer les humains alcoolisés ! Avant de devenir de l'alcool sur deux pattes ! Alors, oui, tu pourrais m'accuser de porter atteinte à tes atouts de séduction. En attendant, tu devrais me remercier de t'avoir fait te relever. Grâce à moi, tu es passé de loque à vampire brûlé et humide. Un net progrès." Une patte argentée vint se poser près de lui. Elle tordait son encolure pour garder son regard au-dessus de lui. "Je te propose de voler avec moi. C'est un honneur, tu as tendance à l'oublier. Un honneur que je n'accorde qu'à toi. Alors cesse tes jérémiades pour trois poils, redresse-toi enfin, et sois digne de moi, au moins une fois dans ta vie. Monte sur mon dos."
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMer 21 Jan 2015 - 0:38

Cette espèce... Cette... Cette espèce de moussaka à écailles se moquait de lui ! Il pouvait sentir son amusement à ses couinements de désespoir absolu par rapport à ses pauvres cheveux !

« Cesse donc de te gausser comme une baleine obèse ! A cause de toi je vais finir par devenir chauve ! Tu sais à quel point ma chevelure est importante ! Espèce de... Espèce de... Espèce de grosse dondon ! »

Oui, Kedrildan devenait légèrement injurieux sur les bords. M'enfin, il fallait le comprendre aussi ce pauvre petit : se faire réveiller aussi violemment ce n'était jamais agréable. Grognant en continuant de s'essorer de plus belle, la moutarde lui chatouilla de plus belle le nez alors qu'il la sentit rire de plus belle à ses dépends. L'image qui trônait derrière ses écailles n'était guère des plus flatteuses : voilà qu'elle le confondait avec une serpillière ! Une chose immonde et gluante à souhait, encore plus puante qu'un cadavre bouffi par l'humidité, ses vieux filaments de chanvre pendouillant lamentablement au bout d'un morceau de bois miteux.

« Va voler toute seule ! »

Ça lui apprendra à se moquer de lui ! Plissant le nez de contrariété, le roux lui tourna le dos et s'en alla d'un pas rageur dans l'intention d'aller se changer, encore plus colérique par la sensation désagréable de ses vêtements trempés et ses cheveux dégoulinants. Enfin, c'était ce qu'il avait l'intention de faire mais c'était sans compter sous l'ire de la grande dragonne qui se mit à tempêter à lui fendre le crâne. Grimaçant en serrant ses mains sur ses oreilles, comme si ce geste puéril et enfantin pouvait faire cesser ce cri atroce dans ses pensées.

« Tu parles d'un net progrès ! Mais tu as raison, chérie, je vais de ce pas me refaire une beauté avant d'aller de nouveau me vautrer parmi des crus délectable, ceux ayant la trentaine étant les plus savoureux cela va de soi ! »

Hargneux et provoquant, il ironisa en continuant de marcher avant de se figer en voyant la patte et la jambe entraver son passage. Bon et bien de toute évidence la conversation n'était pas terminée... Plissant le nez, Kedrildan croisa les bras en la regarda, le visage toujours froissé par la contrariété.

« … Il est clair et évident que je ne suis pas assez digne pour sa seigneurie vu comment je me soucie de mes trois poils comme tu dis. Puisque tout est clair, je te laisse entre toi, toi et toi-même, sans oublier tes caprices habituels. Moi j'ai à faire et je vais donc rejoindre la fange et ses rampants puisque je ne vaux pas mieux qu'eux selon ton avis. »

Vexé et déçu, l’œillade noire, le dragonnier la fusilla du regard sans paraître intimidé outre mesure de la très très très grande différence de taille entre eux. Il fit le tour de la patte et continua son chemin en serrant les poings, fulminant toujours, montant en pression sans réussir à la faire s'échapper. Mais il ne put attendre d'être dans sa tente pour décompresser comme il fallait et finit par se tourner de nouveau vers elle, explosant sans faire attention aux possibles répercussions.

« Je t'aime Trissi, tu es ma moitié, tu fais partie de moi, tu es tout pour moi ! Tu es ma vie ! J'accepte même sans broncher que tu m'humilies et que tu m'assailles de tes caprices ! Mais là... Là y'en a marre ! Est-ce que tu ne peux pas faire ne serait-ce qu'un effort ou faire semblant de comprendre à quel point ça ne va pas bien en moi ?! Est-ce que tu ne peux pas saisir à quel point il était important pour moi ?! Tu sais l'attachement qu'il y a entre nous, qu'il y a entre moi ou nous et Achroma ! Havard et moi c'était pareil ! Je... Ce gamin... Il était à moi... Et il est mort à présent... Il est partit... Il était ma création la plus parfaite et il est mort... Désolé de ne pas être le dragonnier de tes rêves, l'idéal de ta destinée ! Mais là moi, je vais être égoïste et encore plus lamentable que jamais à tes yeux en choisissant de continuer à cuver ma peine ! Et si t'es pas contente, chérie, tu peux toujours voir pour te trouver un dragonnier mieux que moi ! »

Il hurlait en la fusillant du regard, pas intimidé par ses crocs ou ses griffes, ni la force de son imposante stature. Il avait besoin de cracher ce qui n'allait pas en lui. Tremblant et fulminant, il la contempla encore un instant, le silence paressant encore plus assourdissant entre eux après tant de hurlement. Grognant, il ferma brièvement les yeux avant de lui tourner le dos pour continuer son chemin, la colère laissant place à l'amertume et la tristesse. Se connaissant parfaitement, Kedrildan savait très bien qu'avec du recul, il s'en voudrait beaucoup de lui avoir crier dessus, sur sa bien-aimée.



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeSam 24 Jan 2015 - 17:22

Qu'il l'agaçait, quand il ne cédait pas à ses caprices ! La dragonne expira un souffle brûlant, exaspérée. Elle allait devoir insister. Combien de temps allaient-ils perdre, ainsi ? S'il ne se décidait pas, ils allaient manquer la précieuse heure bleue. Les bêtes des environs se manifestaient plus aisément à l'aube et au crépuscule, voire entre chien et loup. Elles avaient bien raison: les sons portaient mieux à ces moments-là. Cela rendait la chasse plus aisée, peut-être croiseraient-ils un gibier assez consistant pour servir de repas matinal à la dragonne… Si son dragonnier se décidait enfin.
Et il se déciderait ! Pas question pour Trissi de céder à son bipède, quand bien même elle l'appréciait ! C'aurait été une honteuse défaite. D'autant plus que, jusqu'alors, Kedrildan lui avait toujours cédé. Et puis, vous savez, les bipèdes, il suffit de leur dire "oui" une fois, et ils se croient maitres du monde ! À partir de là, les faire obéir devenait un supplice. Déjà, elle se demandait ce qu'elle avait pu louper dans l'éducation du sien.

Le voilà qui se donnait l'air plus bête qu'il l'était. Insupportable avorton. Il l'avait très bien comprise. Au vu de la pauvreté de sa défense, elle concluait même que ce n'était rien de raisonnable qui guidait son dragonnier. Que des envies, sentiments et pulsions. Elle le laissa contourner sa patte, désabusée. De toutes façons, elle n'avait nul besoin de beaucoup d'effort pour rester à sa hauteur. Quand bien même il en eut fallu, le Lien lui aurait permis de lui parler malgré la distance. D'ailleurs, elle ne bougea pas tout de suite, et n'eut pas tort. Son dragonnier se re-tourna vers elle. Elle l'écouta, immobile. Pourtant, elle lui aurait volontiers demandé de parler un ton moins fort. Pas qu'elle se soucia du sommeil des êtres environnants, mais ses petites oreilles invisibles n'appréciaient que peu les cris. Aussi savoura-t-elle le silence qui suivit. Son dragonnier tournait les talons, partait. Elle le suivit, d'un pas tranquille.
Peut-être avait-il juste besoin de s'entendre confirmer ce qu'il savait déjà.

"-Si je ne t'aimais pas, je ne t'infligerais pas ce "caprice". Est-ce que tu crois vraiment que j'ai besoin de comprendre ? Je ressens ce que tu ressens, je sais combien tu y tenais, à cet humain. En tout cas, je sais la peine que son départ a causée chez toi."

Elle cessa de le suivre, pour se porter à sa hauteur. Ses pattes avant marchaient à côté des jambes de son Lié, elle essayait d'avoir le même rythme que lui.

"- Il n'est plus de ce monde. Il reviendra, quand Vie l'aura décidé. Tu ne peux plus créer de souvenirs avec lui, c'est vrai. Cela fait des jours que je te laisse te complaire dans cet état, parce que j'imagine que pour toi, c'est peut-être important. Mais il est temps, Kedrildan. Il est temps que cela cesse. Tu as peut-être beaucoup de défauts, mais tu vaux plus que ça."

"Ça". Un être vivant qui se laissait guider par l'alcool. Trissi avait trop d'honneur et d'amour-propre pour supporter que l'on garde d'elle l'image d'une dragonne Liée à... Ça.

"- Tu es mon Lié. Tu es dragonnier. Nous sommes tous les deux de ce monde, nous pouvons créer des souvenirs. Nous pouvons accomplir de grandes choses."

Elle avait redressé l'encolure. D'une sorte de bond, elle vint devant Kedrildan. Elle s'allongea au sol. Il allait avoir bien du mal à passer, ainsi !

"- Vole avec moi. Aujourd'hui. Je ne te demande pas toute ta matinée."

Elle entoura Kedrildan. Le petit vampire était désormais dans le creux de son encolure. D'un mouvement de tête, elle le plaqua contre son épaule. Là. Câlin. Allez. Et éventuellement, ils étaient bien placés pour qu'il ait très peu de chemin à faire si enfin il daignait bouger son fessier pour se hisser sur elle. Pour le motiver un peu, Trissi glissa subtilement une image vers l'esprit de son Lié. L'image de sa petite salade, quand elle s'était à moitié hissée sur son encolure pour huiler ses écailles. Comment voulait-il paraitre à ses yeux ? Est-ce que cela n'allait pas le motiver un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeJeu 29 Jan 2015 - 23:35

Il se sentait vidé d'avoir craché son ressentiment, presque perdu et démuni à vrai dire. Que cela était étrange un tel ressenti... Passant une main lasse sur son visage, Kedrildan essaya de reprendre son calme pour finalement lui tourner le dos et partir, la plantant là comme un bégonia abandonné. Il ne voulait plus parler, plus se prendre la tête, plus rien... Juste s'alcooliser de nouveau et tout oublier. Mais de toute évidence Trissi n'était pas prête à clore le débat pour le moment... Le roux avait beau vouloir mettre de la distance entre lui et sa moitié, cette dernière le rattrapa aisément, son pas lourd faisant vibrant sous ses bottes. Qu'elle lui fiche la paix... Ne pouvait-elle pas oublier son dragonnier et aller embêter quelqu'un d'autre par Dracos tout puissant ?! Quelle chieuse cette femelle !

« Savoir et compatir, ou faire semblant de compatir, ce n'est pas du tout la même chose Trissi... »

Le dragonnier grogne en continuant de marcher, n'essayant pas de ralentir la cadence. De toute manière, sérieusement, qui essaierait de ralentir pour attendre une dragonne alors que lorsque vous faites un pas, elle elle doit faire l'équivalent de cinq ou six pas ! Complètement stupide ! Et pas question de se servir de la galanterie comme excuse !

« Des jours ?! Bon esprit, Trissi ! On l'a enterré qu'hier ! Et ça fait même pas trois jours qu'il est mort ! »

Elle avait définitivement une notion du temps vraiment pas du tout humaine. C'en était désespérant... Même pas vexant tellement il était en fait là. Décidément, la logique dragonnienne était vraiment d'une autre dimension, d'un autre plan intellectuel.

« Trissi, tu fais comme les vieillards : tu radotes. Je sais que nous accomplirons de grandes choses, je sais que nous sommes un couple hors du commun. Créer des souvenirs... Tu es ma famille Trissi, tu es ma moitié d'âme et de cœur, sans toi je mourrais d'accord ? On fera des souvenirs, forcément, c'est même inévitable mon merveilleux amour. Mais c'est le deuil de ne plus pouvoir en faire que je pleure, qui me fait me noyer dans l'alcool pour oublier cette perte cruelle. »

Mais c'était tout ce qu'il y avait de bipédien, il était clair et évident qu'elle n'arriverait pas à le comprendre à moins qu'elle aussi subisse une perte... Cependant, il ne lui souhaitait pas de sentir son cœur se briser : elle restait encore une jeune dragonne, un bébé... Son bébé à lui. Un léger sourire amusé aux lèvres le prit alors qu'il la vit boucher le passage par sa lourde masse, le mettant au défi de continuer à fuir. Une vraie chieuse... Sa délicieuse moitié était une chieuse compulsive.

« Trissi, me prend pas pour un con... Nous savons très bien tous les deux que si je te cède encore une fois, tu me prendras toutes la matinée et sûrement la journée, prise par l'euphorisme du vol et la gourmandise de la chasse. »

C'était son bébé et Kedrildan n'était plus aussi débile qu'à ses débuts. Sans compter que depuis le temps, il la connaissait de mieux en mieux sa délicieuse capricieuse. Grognant, le roux se laissa faire, l'amusement qu'il ressentit commençant à chasser peu à peu sa peine et sa détresse. C'qu'elle était chiante sa bien-aimée... Mais c'était comme ça qu'il l'aimait : au fond, il ne voudrait pas d'une autre dragonne, celle-ci était parfaite.

« Tu sais que t'es chiante... Mais bon... Faut dire qu'il est amusant notre elfe hein... Notre Dawan... »

Adossé contre elle, caressant doucement ses écailles, Kedrildan pensa au blond, ricana moqueusement en repensant à l'épisode de l'huile sur les écailles.

« Non mais sérieux... Ce type c'est la décadence des elfes... Comment peut-il faire pour être comme lui hein ? Au moins a-t-il le mérite d'avoir attiré notre attention et notre amour... »

Il posa sa joue froide contre les écailles fraîches, écoutant le sang vivifiant qui bouillonnait dans ses veines avant de grimper maladroitement sur son dos, enroulant ses bras autour de son encolure.

« T'as pas la selle... Si on vole comme ça, je risque de chuter de vraiment très haut... On vole pas tant que tu n'as pas ton harnachement d'accord ? »

Et voilà, encore une fois il avait cédé aux caprices de sa précieuse. Cela ne changeait guère de d'habitude de toute manière. Et puis, sait-on jamais, peut-être que cela lui changerait les idées de se noyer dans autre chose que dans l'alcool, comme le vent ou les nuages. Beaucoup plus soft et meilleur pour la santé n'est-ce pas ? Enfin, peut-être qu'elle lui cassera moins les pieds à présent qu'il avait finit par lui dire oui et qu'il était sur son dos.
---

{hrp: navré pour le retard}



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeLun 2 Fév 2015 - 22:41

Bien sûr que si, elle compatissait ! Enfin, c'était ce qu'elle croyait. Ce qu'elle avait cru comprendre du mot "compassion". Elle comprenait ce que ressentait Kedrildan et acceptait que cela justifie certaines de ses actions. Ce n'était pas cela, la compassion ? Il manquait à Trissi quelques notions de "souffrir avec", des notion qui poussaient à soutenir l'autre, lui apporter un peu d'amour, chercher à l'aider… Certes, elle savait que le sortir pouvait lui changer les idées, mais à dire vrai elle faisait surtout cela pour elle.
Son regard se détourna de son vampire lorsqu'il évoqua la durée de temps relative depuis la mort de l'humain. Oui, bon, d'accord, cela ne faisait que trois jours. Mais pour la dragonne, le mot "que" passait à la trappe. Ces trois jours avaient été longs ! Si longs ! Surtout avec un Lié qui les passait le nez dans le sang alcoolisé, surtout avec le ciel bleu qui devait l'attendre dehors, maintenant qu'elle pouvait à nouveau sortir. Pourquoi s'attacher à des notions de temps relativement absolues quand le sujet ne l'était pas ?

Ses lourdes paupières se fermèrent, alors que son Lié la couvrait des mots les plus plaisants. Voui, ils étaient hors du commun, elle le savait, mais pouvait-il le dire encore ? Elle aimait tant se rappeler qu'elle était une être vivant hors du commun ! Même parmi les dragons, elle était hors du commun ! Plus fine, plus agile, et surtout, bien plus jolie ! Harmonieuse, aux couleurs draconiquement merveilleuses, elle avait de quoi faire tomber dragons et bipèdes !
Trissi singeait les câlins bipèdes. Sa mémoire la poussait à imaginer les câlins entre dragons de façon très positive, teintée d'hormones plaisantes. Les câlins entre bipèdes devaient être semblables, de leur point de vue… Mais inter-espèces, il était plus compliqué de ressentir quoi que ce soit, si ce n'était un contact. Elle appréciait ce qu'elle ressentait via leur lien, plus que ce qu'elle ressentait pas son corps. Pourtant, l'instant était précieux. Un instant entre elle et Kedrildan qui témoignait de leur proximité, une proximité qu'elle ne voulait pas perdre. C'était son Lié. L'avoir contre elle était plaisant pour son esprit.

Qu'il caresse encore ses écailles, cela les flattait ! Elle répondit à son petit rire par un amusement qu'elle lui transmit. Elle se souvenait aussi de l'huile sur ses écailles, des douces attentions de cet elfe, de la différence d'univers entre les deux bipèdes. Ç'avait été fascinant à suivre, leur histoire. Ils s'étaient revus la veille, ç'avait été moins drôle. Moins intéressant pour elle également, le petit s'était beaucoup inquiété de son dragonnier. Il avait quelque chose d'intriguant, oui. Et il s'était attiré leur amour. Trissi doutait néanmoins que Kedrildan l'apprécia pour les mêmes raisons qu'elle. Elle ne parvenait pas néanmoins à comprendre tout de suite les sentiments de son dragonnier. Est-ce que lui-même savait pourquoi il tenait tant à un elfe qu'il associait à la décadence ?

Le regard de Trissi commença à pétiller en voyant son dragonnier s'évertuer à se hisser sur elle. Oh ? Il acceptait enfin ? Non pas qu'elle doutât qu'il accepte, mais au vu de ses réticences elle en était doucement arrivée à admettre l'idée qu'à son prochain refus elle devrait se débrouiller pour l'attraper par ses vêtements et le hisser sur son dos. Restait à espérer que les habits soient solides. Ah, il lui épargnait cette peine-là, ainsi que la frustration d'en arriver là ! Brave dragonnier ! Elle lui fit part de sa satisfaction, de la joie qu'elle avait à le voir accepter. Elle fit même l'effort surdraconique de se relever en douceur pour ne point trop le brusquer. Elle commençait à l'emmener vers l'extérieur, quand sa question lui vint.
Si les dragons pouvaient rire, elle aurait ri à gorge déployée.
Peut-être même qu'elle en aurait crachouillé quelques flammèches. En attendant, son lié pouvait très bien sentir son hilarité.

"- Ah mais tu rêves, mon cher ! Aujourd'hui, c'est entrainement spécial ! Nous sommes restés trop longtemps les bras croisés. Il est temps pour nous de devenir plus excellents encore !"

Eventuellement, cela lui servirait de leçon. On ne faisait pas attendre ainsi la belle Trissi ! Il n'avait pas à se faire désirer ainsi !

"- Peut-être arrivera-t-il un jour où nous n'auront pas de selle à notre disposition. Ou un jour où elle se brisera. Tu peux tomber de mon dos, je veux apprendre à te rattraper sans te blesser. Je veux que tu puisses être sur mon dos sans selle. Je veux qu'avec ou sans selle tu coures le moins de risques sur mon dos."

Elle accélérait peu à peu le pas, courait presque. Ainsi Kedrildan devait avoir fort peu envie de descendre. Il allait être obligé de la "suivre", et participer à son petit entrainement spécial. Oh, c'était plein d'affection ! C'était pour raffermir encore plus leur lien, qu'ils ne fassent qu'un ! Ce serait utile un jour, sans doute. La belle brûlait d'impatience, d'envie de revoir l'extérieur, qui, à cette heure-ci, devait être des plus profitables. Elle transmit à Kedrildan l'image du jeu qui les attendait, l'image qu'elle imaginait: elle avait repéré un étang, non-loin. Il devrait pouvoir y tomber sans trop souffrir, non ? Enfin, sans que son corps ne souffre trop. Allez, personne ne verrait ses chutes ! Il fallait bien qu'ils s'entrainent !
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeDim 8 Fév 2015 - 19:35

Effectivement, elle fut nettement satisfaite du changement de son avis, levant les yeux au ciel d'exaspération : c'est fou ce qu'elle devenait docile dès l'instant où l'on allait dans son sens. Cette dragonne était une diva à l'état pur. Cramponné à l'encolure de sa tempétueuse moitié, le roux vacilla légèrement quand elle se releva sur ses jambes, une moue contrariée aux lèvres. Allez, direction leur tente pour pouvoir s'habiller histoire que ça beaucoup plus confortable. Cependant, il semblerait qu'elle n'ait pas le même avis que le sien pour le sujet : elle refusait de se mettre en tenue.

… Quoi ?!

« Trissi ! Je suis peut-être mort mais je tiens à protéger la peau de mes roustons ! Dépêche-toi de rentrer à la tente que je mette ta selle pour défendre la peau de mes cuisses ! »

C'est qu'il y tenait à son corps de rêve ! On était peut-être putréfié depuis des siècles et des siècles, ça n'empêchait pas la coquetterie ! Et à un endroit aussi délicat et sollicité que l'intérieur de ses cuisses et de ses bijoux de famille, la protection était primordiale ! Mais il semblerait qu'il n'eut pas gain de cause... Pire ! Il semblerait qu'elle veuille jongler dans les airs, lui faisant office de balle !

« Non mais t'es dingue ! Il est pas question que tu t'amuses à me lancer dans les airs comme un ballot de riz ! Trouve-toi un autre cobaye ! Moi je refuse ! »

Seulement elle était rusée la bougresse ! Voilà qu'elle se mettait à trotter pour éviter que son Lié prenne la poudre d'escampette une nouvelle fois. Tanguant en se tenant tant bien que mal à son encolure, Kedrildan glapissait à chaque fois qu'une de ses épines dorsales appuyaient douloureusement sur ses côtes, le tout entre deux jurons bien sentie pour cette espèce de bouillabaisse à écailles qui refusait de lui fiche une paix royale !

« TTTTTRRRRRIIIIIISSSSSSIIIIIII !!!!!!!!! »

Tempêtant de rage, le roux couina de plus belle en voyant ce qu'elle lui réservait : sa roue de secours serait un lac à l'abri des regards... Génial, non seulement le heurt de la surface serait douloureux mais en plus, à la fin de la « session », il était bon pour jeter sa tenue aux déchets : à force de faire trempette aujourd'hui, le cuir serait impossible à sécher et il piquera forcément. Il allait encore devoir en acheter une de nouveau... A moins qu'il ne cesse d'investir dans du cuir à cause de sa dame des airs, le lin et le coton seraient une valeur beaucoup plus sûr quand on voyait comment elle prenait soin de son rouquin. Malheureusement pour lui, ses imprécations n'eurent aucun impact et l'entrée secrète d'Aigue se profila à l'horizon, les badauds s'enfuyant comme des poulets sans tête face à la cavalcade pleine d'ardeur de Trissi.

Bon bah trop tard mon petit...

Hurlant en s'accrochant à ses épines dorsales, Kedrildan serra au maximum ses cuisses pour ne pas glisser, gémissant légèrement alors que les écailles frottaient douloureusement le cuir trempé. Éberlué, le roux était complètement paniqué, les yeux clôt : oh il n'avait pas le vertige hein, depuis le temps !, mais il était effrayé de se sentir bouger sur elle, de glisser le long de ses membres. Il n'était pas du tout mais alors pas du tout motivé à se crasher au sol, surtout qu'ils n'étaient toujours pas au lac.

« JE VEUX DESCENDRE !!!!! TTTTRRRIIIIIISSSSIIIIII !!!!!!! »

Il avait beau hurlé mais elle ne voulait rien entendre et il sentait à quel point elle était heureuse de voler de nouveau avec lui, avec cette malice perverse de savoir que son Lié tremblotait comme un vieux flan sur son dos. Sale gosse... C'était peut-être son bébé mais il déplorait parfois qu'elle ait grandit aussi vite : il était si facile de la manipuler quand elle n'était pas plus grande qu'un caniche frisé. Aujourd'hui c'était plutôt le contraire même...

« JE TE PREVIENS ! JE RENTRE A LA NAGE SI ON PASSE TOUTE LA JOURNEE ! LA MATINEE ET C'EST TOUT ! »

Oui il hurlait comme une pucelle, oui il était mal à l'aise et contrarié, oui il était sérieux, et oui ça ne le dérangeait de rentrer à la nage. Une vraie pissouze sa diva ! Accroché comme une moule à son rocher, Kedrildan attendait avec appréhension ce que sa « tendre » moitié lui réservait...



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMer 11 Fév 2015 - 18:49

Elle jubilait, toute de bonheur, toute de joie. Son trot était sautillant, ce qui devait être d'autant plus désagréable pour son cher et tendre. Est-ce que cela allait la calmer ? Certainement pas. Kedrildan apprendrait ainsi plus rapidement à trouver la position idéale, celle qui protègerait sa si fragile peau de vampire, et ses si fragiles attributs stériles. Roh, quand même, était-ce si important, ces machins entre ces jambes ? Ne pouvait-il pas s'en passer ? S'ils gênaient, autant les couper, il n'aurait plus de souci ! Elle lui aurait bien proposé, mais il lui avait déjà fait savoir combien cela lui était précieux, bien que la justification échappa à l'esprit pourtant vif de la dame d'argent.
Trissi s'était moqué comme d'une guigne des protestations de son Lié, n'avait pas ralenti d'un millième de kilomètre-heure. Kedrildan n'avait eu pour écho que le bonheur de sa Liée, sorte de ronronnement d'émotions. Elle lui offrit un bref moment de répit, lorsqu'ils parvinrent enfin à l'extérieur d'Aigue-Royale. Redressant sa fine tête, elle observa l'horizon. Elle l'avait tant rêvé, tant désiré ! Cet horizon infini, prometteur, ce ciel si grand que le regard pouvait s'y noyer ! Les étoiles étaient parsemées en son sein, aguicheuses. Bientôt, elle les rejoindrait. Mais pas tout de suite. Elle voulait s'occuper de Kedrildan en priorité. Oh, l'air était tout juste agréable, ce serait parfait pour le bain de son cher Lié !

Kedrildan avait intérêt à avoir profité de cette très courte pause. Sa Liée eut tôt fait de s'élancer. Craignant pour son doux Lié, elle restait proche du sol. Son vol était un mélange d'impulsion de ses pattes, de battements d'ailes rares mais puissants, et de phases planées où le vampire pouvait avoir l'espoir de tenir sans trop de soucis sur le dos de sa belle. Elle sentait pourtant le petit poids sur elle glisser d'un côté et de l'autre de son encolure comme une véritable savonnette. Ils faisaient bien de s'entrainer, tiens ! La peur du roux, elle la sentait très bien. Elle participait à son jeu, autant que les piailleries de son cher et tendre. C'était assez amusant de voir comme un mouvement d'ailes un peu trop fort pouvait augmenter drastiquement l'angoisse de Kedrildan, comme s'élever un peu plus haut l'amenait à serrer les cuisses plus que raison. Mieux valait le laisser se débrouiller, se remettre en place tout seul. Si elle s'amusait en plus à tanguer à droite ou à gauche pour le remettre droit, elle risquait plus de le surprendre que de lui rendre service.

Il ne serait pas dit en tout cas que Trissi n'avait pas essayé de prendre soin de son Lié ! Elle avait même fait de son mieux ! Tant et si bien qu'elle finit par craquer. Peu à peu, elle accéléra, jusqu'à son rythme de croisière, vola comme elle avait l'habitude de le faire.

"- Mais oui, mais oui, juste la jou- juste la matinée. Ne t'en fais pas."

Répondit-elle machinalement au bipède accroché à elle. Croyait-il vraiment qu'elle changerait d'avis ? L'ingrat ! Elle faisait cela pour lui, pour pouvoir lui sauver la vie d'autres fois, et lui il…! Il se dérobait devant ses privilèges de dragonnier, encore ! Quel manque de sérieux, franchement.
Heureusement qu'elle était là pour être sérieuse pour deux… Et pour profiter de l'air frais, du vol sans limites, sur des distances qu'elle avalait avec autant d'aisance que de délice. Tout ce champ libre ! Libérée de l'étroitesse d'Aigue-Royale ! Comment Kedrildan lui-même pouvait ne pas apprécier ce vent de liberté qui soulevait ses poils de crâne ? Bientôt, l'étang qu'elle avait cru repéré bien avant l'Aube Rouge fut en vue. Elle ne s'était pas trompée.

"- Nous y voilà ! N'est-ce pas l'endroit idéal pour nous entrainer ? N'est-ce pas le moment le plus approprié ? Tu peux le dire, tu sais, que j'ai fait le bon choix !"

Il ne le dirait pas, autant s'auto-congratuler ! La belle d'argent, dans ce décor d'ombres grises, noires, bleues, décrivait quelques cercles au-dessus de l'étang, s'élevant de plus en plus au dessus de cette surface où pétillaient les reflets des étoiles.

"- Ked…?"

Dès les premiers instants elle sentit qu'il n'était plus sur son dos. D'un coup d'ailes aussi violent que vif, elle s'élança, pour le rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeVen 20 Fév 2015 - 0:20

Cette sadique... Il pouvait le sentir derrière son bonheur et son intense satisfaction, elle prenait un malin plaisir à le torturer et faire exprès de tanguer dans tous les sens pour s'amuser de sa détresse. Il allait venir par faire un plongeon avec toutes ses conneries ! Il n'empêchait qu'il avait vraiment hâte de pouvoir être au-dessus du lac parce que son petit doigt lui disait que la chute serait moins douloureuse...

« Si tu crois que je ne t'ai pas entendu fourcher ! Tu as plutôt intérêt à ce que ce soit la matinée ! Je n'hésiterais pas à rentrer seul et à la nage s'il le faut ! »

Ouh qu'elle l'emmerdait ! Il le savait bien que ce n'était pas une si bonne idée que ça et quand elle lui avait parlé de le jeter en l'air, c'était la concrétisation de ses craintes ! Malheureusement il avait été trop tard pour s'enfuir et se cacher dans un trou, loin du besoin dévorant de la dragonne. Aussi, cramponné misérablement à ses épines dorsales, Kedrildan ne pouvait donc que subir les caprices de sa douce moitié et rien que d'imaginer ce qui l'attendait... Brrr !

« Idéal, idéal... Je te signale que c'est pas toi qui te fera jeter à plus de milles mètres d'altitudes ! »

Non mais elle s'entendait ?! Et lui dans tout ça ?! Okay voler aurait pu l'aider à se changer les idées et cette attention lui avait plut. Jusqu'à ce qu'elle lui dise ce qu'elle programmait pour lui... Et de voir le lac sous eux... Dracos mais d'où venait une idée aussi saugrenue ?! Tétanisée par la vue, Kedrildan ne fit pas attention au virage qu'elle fit et il avait beau tendre les mains vers ses épines pour s'accrocher, il ne put que se laisser glisser de sa monture et chuter comme une pierre attirée par la gravité naturelle.

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHH »

Hurlant en battant des bras, le roux tournoya dans les airs et fixait avec panique ce lac qui s'approchait toujours plus de lui. Le contact se fera avec fracas... Alors qu'il ne cessait de crier sa détresse, un point dans le ciel attira son attention et il hurla toujours plus fort pour attirer son attention, tendant les mains vers les serres qui étaient ouvertes pour le chopper en vol. Dracos qu'il la détestait en cet instant... Pitoyable, le dragonnier ne put s'empêcher de couiner de plaisir douloureux alors qu'elle réussit à la première manœuvre, la voix étranglé par la griffe qui l'avait méchamment éraflée la cuisse. Outre la souffrance et la blessure, Kedrildan serrait possessivement les pattes de Trissi, fermant les yeux en priant qu'elle le repose à terre. Il ferait tout pour que ce genre de souci ne se passe pas en situation critique ! C'était vraiment une mauvaise, TRES MAUVAISE, expérience à vivre !

« DESCEND !!!! JE VEUX QU'ON DESCENDE SUR LA TERRE !!!! MAINTENANT !!!!!!!!!!! »

Il fallait qu'il trouve une autre solution pour ce genre d'acrobatie sinon il était bon pour mourir une nouvelle fois, et sûrement de façon définitive vu le choc qu'elle venait de lui faire vivre. Il n'y résisterait pas. A force d'entendre les hurlements et autres injures de son Lié, Trissi finit par se poser de mauvaise grâce sur l'herbe tendre aux abords du lac en faisant très clairement comprendre au roux qu'elle n'était pas du tout satisfaite de son comportement.

« Et bien grand bien te fasse ! »

Rouspétant en s'éloignant, les jambes tremblantes, l'esprit carburant pour trouver une solution, boitant à cause de sa plaie à la cuisse. Il fallait une accroche bien plus efficace que ses serres sinon elle pourrait le tuer plus efficacement que ses ennemis lors des embuscades. Sans oublier que l'accroche okay mais comment il ferait pour grimper de nouveau... Comme une balançoire ? Rien que d'y penser, il sentit un vertige monstre lui chavirer le cœur. Pour le coup il faudra de l'entraînement et il en connaissait une qui en serait profondément ravis... Qu'elle était exaspérante sa bien-aimée... Se frottant le visage, Kedrildan retira son haut en cuir et attrapa l'une de ses dagues pour découper des lanières afin de bander sa jambe. Une fois cela fait, il veilla à découper plusieurs lanières qu'il noua fermement entre elles jusqu'à en faire un énorme anneau qu'il accrocha à la patte de sa moitié.

« T'as pas intérêt à lâcher ce truc c'est comprit ? C'est beaucoup plus pratique pour moi et mon intégrité physique que si tu m'attrapes avec tes serres. A notre retour je te ferais coudre une meilleure pièce d'équipement que celle-ci, de sorte que toi et moi on ne craigne rien lors de ce genre de... De folie dirons-nous... »

Dracos, il n'arrivait pas à croire qu'il se lançait dans le caprice de sa bien-aimée... Grognant en la regardant, elle qui semblait si profondément ravis de la tournure de la situation.

« Allez Trissi... En vol... »

Grommelant, Kedrildan se cramponnant à l'accroche autour de la patte de la dragonne, exaspéré en avance.

« Alors le but c'est d'abord que j'arrive à remonter sur ton dos d'accord ? Après on essaiera... On essaiera le rattrapage en vol après... »

… Beuh.... Vous croyez que les vampires peuvent avoir le mal de l'air ?
---

{hrp: dis moi si cette réponse te convient d'accord?}



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeSam 21 Fév 2015 - 18:53

À pleine allure, sans se soucier d'avantage de sa possible rencontre avec la surface de l'eau. À cette vitesse, le choc aurait été rude. Si en tant que dragonne elle pouvait espérer s'en tirer sans trop de soucis, elle avait un peu plus peur pour son lié. Ses pauvres os se brisaient encore trop facilement à son goût. Oh, il s'en remettrait, d'autant plus qu'il avait d'excellents soigneurs à sa disposition, mais la douleur qu'il en tirerait serait sienne. Bon, il y avait une autre raison, aussi, bien plus pragmatique. Elle craignait qu'une douleur trop handicapante pour Kedrildan lui attire des jours de "je te l'avais dit !" , de "nan, je vole pas avec toi". Pour le moment, elle avait eu l'espoir de le sortir de son apathie, il aurait été dommage de manquer son coup si près du but, et d'une telle façon ! Parce que si ça se passait comme ça, elle pourrait toujours courir pour lui changer à nouveau les idées avec un petit vol !
La perspective de ne plus voler avec lui fut un moteur aussi efficace que la crainte de lui faire mal. Il tombait vite, le bougre ! Elle craignait de ne pouvoir le prendre sur son dos comme elle l'avait imaginé. Surtout qu'avec son épine dorsale, ç'aurait été risqué. Elle se rapprocha, au maximum. Le sol était proche, la manipulation n'avait pas intérêt à manquer !

Trissi attrapa son dragonnier entre ses pattes, tout en battant des ailes pour stopper leur affolant descente et les orienter en douceur vers la rive. Un coup d'oeil vers son ventre. Oui, il était là. Le souci de n'avoir pas le bout des pattes tactile… Elle avait bien ressenti sa douleur, elle s'était mêlée au soulagement de la dragonne.
En revanche, c'était une très mauvaise idée de lui ordonner de descendre. Elle s'apprêtait à le faire. Elle changea de direction.

"- Non. Je ne suis pas un chien !"

Kedrildan dut sans doute sentir le sous-entendu de la chose. Elle était sa Liée. Elle savait ce qu'il fallait faire. Elle n'avait nullement besoin qu'on le lui dise. Elle savait agir en fonction de lui. Et si elle ne le faisait pas, c'était qu'elle avait toujours une bonne raison. Comme, par exemple, lui faire comprendre ceci !
Il n'y aurait sans doute pas moyen, en revanche, de faire comprendre que ce n'était pas parce qu'il le demandait qu'elle le posait à terre, mais parce qu'elle ne voulait plus le faire souffrir physiquement. Tant pis. elle réitérerait la leçon une autre fois.

La dame d'argent observa son dragonnier découper des lanières de cuir. Ce petit être était débrouillard et savait quoi faire de ses dix doigts, lorsque son cerveau daignait se détourner des morts et du sang alcoolisé. Elle lui transmit l'équivalent mental d'un compliment. Elle était fière de lui. Elle reconnaissait enfin son dragonnier. Elle le laissa totalement faire lorsqu'il accrocha cette… Chose… À sa patte. Ah ! Elle avait bien fait d'amener le sujet sur la table. Au moins, désormais, de potentiels accidents étaient évités.

"- Ked. Attends un instant."

Elle tordit son encolure, pour coller ses narines à la cuisse de son Lié, à l'endroit molesté. Elle souffla doucement. Un souffle chaud, souffle de dragon. celui qui guérit les plaies en une journée.

"- Accroche-toi où tu veux. Mais installe-toi confortablement. Nous rentrons à Aigue, aller chercher la selle. J'ai envie de faire un tour avec toi."

Elle, changer d'avis comme de mue ? Jamais. Du bout du museau, elle aida Kedrildan à s'installer sur son dos.


Dernière édition par Trissi le Dim 1 Mar 2015 - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeJeu 26 Fév 2015 - 15:35

C'est clair que s'il s'était brisé les os à la surface du lac, il ne serait pas prêt de remonter de si tôt sur son dos ! Outre des réprimandes sans fin, il l'aurait forcé à faire des exercices au sol le temps de son rétablissement ! Pour l'instant, il se contentait seulement de hurler de frayeur en tombant comme une pierre. Il hurla d'ailleurs de plus belle quand elle réussit à l'attraper in extremis parce qu'en plus elle lui avait fait mal cette espèce de bouillabaisse à écailles ! Et en plus elle ne voulait pas le laisser descendre ! Rah ça le gonflait ! Elle finit pourtant par le faire et il lui en fut vraiment reconnaissant. Chassant sa nausée, il fit un accessoire de fortune avec sa tenue en cuir, pas du tout motivé à refaire ce qu'elle tenait tant à faire. Ça lui collait la chaire de poule rien que d'y penser...

« Hm ? Quoi ? Tu n'es pas prête ? Tu n'as plus envie de me jeter en l'air ? »

Haussant un sourcil de perplexité, Kedrildan poussa un couinement de surprise en reculant prestement quand il sentit son museau contre sa plaie mais ne put s'empêcher de sourire stupidement en voyant que sa cuisse était comme neuve.

« Trop génial... »

Gloussant béatement, il la tapota d'un air éblouis avant de sautiller et de grimper docilement sur son dos. Pour le coup, sa bouderie agressive avait complètement disparu face à ce don qu'il n'avait que vaguement entendu parlé dans les livres. Oh c'était trop cool ! Sa dragonne était la plus belle et la meilleure de tout Armanda ! Frétillant, débordant de satisfaction et de fierté, le dragonnier ne ronchonna même pas quand elle lui dit de s'accrocher parce qu'ils rentraient à Aigue se préparer pour une plus longue sortie. Tout guimauve sur ses épines dorsales, Kedrildan se cramponna fermement à Trissi le temps du vol de retour.

« J'ai toujours su que tu étais un être exceptionnel ma Trissounnette... T'es tellement plus belle et plus rapide, plus agile et magique que tout le reste de ce continent... Ma dragonne à moi elle est trop merveilleuse... »

Roucoulant toujours plus dans la tête de sa moitié, le roux ne vit même pas le voyage se faire, haussant juste le sourcil de surprise quand ils atterrirent un peu brusquement sur le sol.

« Déjà ? Ah oui ! L'équipement ! »

A moitié nu, le vampire fila à toute vitesse vers ses quartiers, fouilla dans ses malles pour se rhabiller un peu plus correctement avant d'attraper toutes ses vieilles pièces en cuir qu'il cousu aussi rapidement et efficacement qu'il pouvait. Il avait oublié son désespoir et sa peine, les vagues relents d'alcool avinées s'en étaient allés, il n'avait plus que l'esprit noyé dans la fierté qu'il avait d'être lié à cet être si exceptionnel.

« Oui oui je me dépêche ! Faut quand même que je sois protégé quand tu me rattraperas au vol hein ? Plus ce sera sécurité et moins je rechignerais à voler avec toi, surtout dans tes atroces magouilles. »

Amusé, il fit les derniers nœuds et usa de sa super force vampirique pour tester la solidité de la chose avant de sortir de ses quartiers pour la mettre autour de la patte de sa demoiselle d'argent.

« Parfait... Et elle est assez haute pour ne pas être tranché par tes griffes par mégarde... Et elle n'a pas l'air d'être placé à te gêner.. Moui, je pense que tu peux être plutôt fier du travail de ton dragonnier mon petit rayon de lune. »

Se jetant des fleurs à lui-même, il alla attraper la selle pour harnacher son délicieux petit sucre avant de nouer solidement ses cheveux, de mettre une armure et un casque de protection avant de grimper sur elle, aussi impatient qu'un enfant lors des jours de fête !

« Allez mon amour ! En vol ! Nous avons des choses à découvrir aujourd'hui ! »

Toujours autant frétillant, il semblerait que d'être mis dans la confidence d'un secret dragonique l'émoustille à ce point : rien que de savoir que son souffle pouvait le soigner l'extasiait ! Espérons qu'elle n'en prenne pas note pour lui faire un chantage des plus efficaces... Cette petite chipie !



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeDim 1 Mar 2015 - 10:48

Voui, elle le savait, elle était la plus belle, la plus rapide, la plus agile, la plus douce et la plus humble des dragonnes du continent. Ceci dit, la concurrence n'était pas rude. Silarae et Isyndar avaient certes du charme, elles n'égalaient en rien sa maitrise des airs. Quant à Ashy, cette crevette verte, nul besoin d'en parler ! De même, nul besoin d'évoquer Skade. Un fessier aussi imposant n'était certainement pas agile. Ouais, au final, elle était bien la meilleure. Mais elle aimait qu'on le lui répète, c'était toujours plaisant à entendre. Enfin, tout cela pouvait amener à une question intéressante, tout de même: pourquoi donc les mâles ne s'arrachaient pas sa personne ? Un instant songeuse, Trissi en avait tiré une simple déduction: ils étaient trop aveugles pour reconnaitre ses multiples qualités. Tant pis pour eux, ils ignoraient la mère fabuleuse que leur progéniture aurait pu avoir.

"- Atroces magouilles ! Tout de suite les grands mots ! J'aurais plutôt parlé de… Manipulations délicates."

Oui, c'était mieux dit. Contrairement à Möebius qui rechignait à utiliser les mots humains pour s'exprimer, Trissi, elle, leur vouait un amour tout particulier, appréciant de jouer avec, d'user de leurs subtilités et des effets qu'ils avaient sur les autres êtres bipèdes de ce monde. Elle avait tôt eu fait de remarquer que les insultes les plus grasses et les plus vulgaires n'étaient pas forcément le meilleur moyen de blesser les gens. c'était assez surprenant, quand on savait en quel but les insultes avaient été créées. De même, un mot suffisait à rendre un humain sûr de lui, euphorique, ce qui pouvait également être très amusant. Elle se souvenait fort bien de ces deux humains qu'elle avait tenté de "rapprocher"… Ah un grand moment de rigolade draconique.
Allongée sur le sol, mais droite, les pattes avant croisées et la tête dressée, elle avait observé autour d'elle le monde qui peu à peu s'animait. La belle d'argent avait attendu son Lié, le questionnant régulièrement. Impatiente ? Plus tant que ça. Surtout curieuse. La débrouillardise et les techniques employées par son Lié aux doigts si fins l'intriguaient. De plus, elle sentait bien qu'il était dans un tout nouvel état d'esprit. Diantre, si elle avait su que son soin lui ferait autant d'effet, elle l'aurait malmené plus tôt ! C'était une chose à prendre en compte, à l'avenir. En tout cas, elle le préférait nettement ainsi: l'esprit à la fierté, le coeur vaillant, et l'envie d'aller dans les cieux, avec elle. Surtout ce dernier point, d'ailleurs. Nan parce que la fierté, le coeur vaillant, tout ça… À la limite, elle aurait très bien pu les envoyer valser pour le plaisir simple de le faire grogner comme seuls les vampires savent grogner.

Mais aujourd'hui, elle n'avait pas envie de le voir grognon. Elle préférait le voir à ses pattes, à s'occuper d'elle. Elle voulait qu'il la chouchoute encore, qu'il lui dise combien elle était la plus belle, que son attention soit toute pour elle ! Marre de ces morts qui lui volaient sa place, c'était quand même un comble ! Pour cela, il allait falloir faire durer cet état d'esprit. Elle encourageait sa fierté, lui transmettait la sienne. Elle lui en transmit en tout cas lorsqu'il revint, avec la chose qu'il mit à sa patte.

"- En effet, c'est du beau travail." Elle se leva, remua la patte pour vérifier que ce n'était pas gênant. "Ai-je encore besoin de te dire combien tu es dextre, Kedrildan ? Tu es le meilleur choix que je fis."

Enfin, on ne pouvait pas vraiment parler de choix, mais il comprendrait fort bien. Elle se laissa seller en essayant de ne pas faire part du désamour qu'elle avait pour cet objet qui, définitivement, la rapprochait d'une banale monture, quand elle n'avait rien de tel. Vivement que Kedrildan sache s'en passer. Elle l'attendit sagement, alors qu'il enfilait son armure, ces écailles amovibles sans lesquelles sont petit corps était encore fragile, même si pour un bipède il ne l'était pas tant que cela. Elle joua un peu sur l'impatience de son Lié, lui transmettant la sienne, celle qui parcourait ses muscles comme un étrange picotement, comme ils attendaient tout juste qu'on les utilise jusqu'au maximum de leurs forces.

Puisque désormais Kedrildan était dans une relative sécurité, à son aise, et bien accroché, le voyage allait durer beaucoup moins longtemps. Ne craignant plus de le faire tomber, Trissi s'élança dans les airs comme un chien vers son maitre. Sans plus compter l'altitude, sans plus compter la vitesse. Ils étaient donc bien plus haut, et l'air qu'elle déplaçait devait griffer la fragile peau de son Lié tant elle allait vite. Nul besoin de papillonner des ailes comme un colibri, quelques mouvements puissants suffisaient à la propulser. Dommage pour Kedrildan, elle s'offrit le luxe de jouer à brusquement aller vers le sol, brusquement remonter. Encore heureux que ce soit elle: un autre dragon aurait sans doute rendu la chose beaucoup moins confortable ! Et puis, sachant qu'elle risquait d'avoir un peu perdu la main, la dragonne "prévenait" Kedrildan une petite seconde à l'avance, d'une sorte de toucher de Lien pour lui dire "fais attention, je vais faire quelque chose". Définitivement, elle aimait que l'intérêt de Kedrildan soit sur elle.

Ils étaient de retour au niveau de ce point d'eau qui avait failli accueillir Kedrildan plus tôt. Trissi s'éleva dans les airs, à nouveau, pour qu'ils aient du temps au cas où la chute se passait mal. Certes, c'était rendre le contact avec l'eau plus douloureux si Kedrildan ne parvenait à s'accrocher, si elle ne parvenait à le récupérer. Mais désormais, Trissi leur faisait suffisamment confiance pour savoir que, d'une façon ou une autre, ils parviendraient à éviter ce tant redouté plongeon. Ils étaient Eux ! Trissi et Kedrildan ! Nul autre couple de Lié ne saurait les égaler.
Elle ralentit le rythme, recommença à tourner en cercles au-dessus de l'eau. S'intéressant à la petite chose bipède sur son dos, Trissi lui fit part de la confiance qu'elle avait en lui, de cette fierté qu'elle voulait avoir en crânant devant les autres Liés, parce que le sien… Ah, le sien ! Il ne craignait plus de tomber de son dos, il lui faisait confiance à ce point !

"- Tu es prêt ? La hauteur te va ? Tombe quand tu veux."

Elle était prête, et attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 20:01

Kedrildan se mit à ricaner devant tant de mauvaise foi.

« Atroces magouilles ou manipulations délicates... Mes fesses oui ! C'est exactement la même chose ! »

Secouant la tête dans un ballet de mèches écarlates, le dragonnier continua de préparer la pièce spéciale avec professionnalisme et dextérité. Qu'il était impatient de la tester ! Bon se balancer dans les airs ne l'enchantait toujours pas mais il était quand même euphorique de savoir tant de choses et de tester ces choses, tout cela devenait excitant ! Une fois cela fait, Kedrildan leva ses émeraudes vers elle et ils se mirent à pétiller en chœur alors qu'il se mit à l'harnacher avec satisfaction : c'était un assez bon boulot dites voir ! Et résistant, c'était le principal et la condition sine qua non si elle tenait tant que ça à se mettre à faire de la voltige avec lui !

Le vampire était tout frétillant de sa réussite et encore plus quand enfin il réussit à lui arracher un compliment. Pour une fois qu'elle ne se moquait pas copieusement de lui mais qu'elle l'encensait ! Oh par Dracos tout puissant ! Miracle ! Magique ! Fantastique ! Bon le second était un compliment déguisé mais ça restait aussi un compliment ! Roh si ce n'est pas formidable mes aïeux ! Applaudissant en roucoulant de plus belle, Kedrildan crapahuta jusqu'à son dos et s'installa confortablement sur sa selle, les pieds dans les étriers avant d'attacher soigneusement ses cheveux pour ne pas être dérangé pendant le vol ou même les essais.

Il se sentait électrisé par l'impatience et son petit doigt lui chuchotait avec efficacité que c'était sa si prévoyante dragonne qui enflammait les feux de la passion qu'il y avait déjà en lui. Mais il ne lui en tiendrait pas rigueur, il était vraiment vivace et réceptif à toute énergie et excitation. Quand elle prit brusquement son envol pour monter toujours plus haut dans les nuages, il n'arrivait pas à s'empêcher de crier, hurlant sa joie et sa folie : il n'avait jamais été aussi vivant que maintenant, en cet instant ! Toujours plus vite, toujours plus haut, toujours plus loin dans le ciel ! Les nuages et le ciel sans fin, le battement des ailes et le bruit du vent ! Rien n'avait plus d'importance à présent que cette énergie qui bouillonnait dans ses veines comme de la lave en fusion, il serait si facile de s'en droguer tellement s'était bon... Dommage que son caractère de chien faisait qu'il était moins enclin à voler parce que dans le fond c'était vraiment le pied intégral... Même ses petites folies de virages à gauche ou à droite, ses chandelles ou ses feintes, le faisait hurler en chœur de joie et d'excitation ! Même pas peur !

Éclatant de rire alors qu'elle se stabilisait au-dessus du lac, le roux se tenait les côtes en se gaussant comme une baleine asthmatique avant de pousser un râle profond de satisfaction.

« Oh putain de merde ! Qu'est-ce que c'est bon ! »

S'étirant à s'en craquer les articulations, le roux admira l'horizon avec envie et émerveillement. Pour un peu, il pourrait presque avoir l'impression que son cœur desséché par le temps était de nouveau vigoureux et vibrant de vie. Le monde paraissait tellement attrayant !

« Oui c'est parfait mon amour ! Tiens toi prête à piquer pour me rattraper et fais gaffe à tes serres d'accord ? Je me raccrocherais à la bascule et j'essaierais de remonter sur la selle sans ton aide, comprit ? A trois ! Un ! Deux ! TROIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! WWWWWWOOOOOUUUUUHHHHHOOOOOUUUUUUHHHHHHHHH !!!!!!!!!! OOOOUUUUUUAAAAAAAAIIIIIIIIIIISSSSSSSS !!!!!!!!!!! »

Hurlant de joie excitée, il se laissa tomber comme une pierre, bras le long du corps et jambes serrées l'une contre l'autre, riant dans sa chute avant de rouler pour être sur le dos, le regard vers le ciel, guettant Trissi et l'instant idéal pour attraper la bascule. Un premier essai concluant ? Ou chuterait-il dans le lac finalement ? Heureusement que sa tenue en cuir renforcé était imperméable, sinon il pourrait aisément investir dans le commerce du cuir avec sa dragonne !



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeLun 9 Mar 2015 - 0:53

Eh bien, le moins que l'on puisse dire était métamorphosé. Voler avec lui était devenu bien plus simple et agréable. On aurait dit que, comme elle, il jouait avec les airs, que comme elle il en appréciait les courants, le mouvement. Que comme elle, il vivait mieux, libéré du contact possessif de la terre. Le monde était désormais à leur portée, ils en étaient les maitres, eux qui étaient au-dessus, et qui avaient accès à tout, sans souci. Trissi laissa sans souci leurs joies se mêler et s'amplifier mutuellement. Là. Ainsi accordés, tout allait mieux.
Elle s'était déjà surprise à s'imaginer à la place de Kedrildan: bipède, sans ailes. Dracos, quelle horrible chose ç'aurait été. Que n'aurait-elle regardé les cieux avec envie ! La fin de ses jours n'aurait eu qu'une cause: une tentative de vol échouée. Son cher Kedrildan avait définitivement une chance inouïe de l'avoir, et pouvoir ainsi accéder à ce royaume interdit aux siens. Dire qu'il avait d'abord essayé de se défiler, de prétendre n'avoir point envie de cela ! Alors que cela lui faisait si tant de bien de prendre un peu de hauteur…

Le compte à rebours eut un effet insoupçonné sur la dragonne d'argent, la faisant doucement redescendre sur terre -pour peu que l'on puisse parler ainsi. Elle réalisa ce qu'ils s'apprêtaient à faire, le potentiel danger qu'ils affrontaient. Oh, elle voulait toujours le faire, toujours s'entrainer. Pour elle comme pour lui, c'était important. Ce seraient sans doute bien des drames évités en cas d'ennuis. Mais bon sang, une telle chute ! S'ils n'avaient pas été eux, si elle n'avait pas eu confiance en ses propres capacités, si elle avait été un peu moins agile… Son Lié aurait été en grand danger. Et si elle n'avait pas perçu ses sentiments, sans doute aurait-elle imaginé une tentative de suicide camouflée.
Cette légère crainte, cette petite réalisation était au final importante. Un moteur qui la poussa à faire de son mieux, sans nonchalance. Sans cela, elle aurait potentiellement été capable de le manquer plusieurs fois avant de s'inquiéter, son Lié à quelques mètres à peine de l'eau. Concentrée, la belle se jea en piqué vers ce point qu'était devenu Kedrildan. Elle ne ménagea pas ses efforts. Elle s'encouragea elle-même, se rappelant les mille prouesses aériennes dont elle avait pu être capable par le passé, comme si cela pouvait aider ses muscles s'en souvenir et à les reproduire. Quelque part, la joie de son Lié l'encourageait également. Sentiment positif, et confiance aveugle. Des avantages plus qu'appréciables. Fallait-il qu'ils soient fous, pour se barder tous les deux de joie, alors que le danger était si proche ! Car plus sa vitesse devenait importante, plus le sol se rapprochait, et plus Trissi quittait la micro-once d'inquiétude qu'elle avait pu avoir, pour partager l'euphorie insensée de Kedrildan. Plus les litres d'air s'écoulaient vite le long de ses ailes, plus elle y croyait.

"- Accroche-toi, acrobate !"

Lança-t-elle, taquine, à Kedrildan, alors qu'elle arrivait à sa hauteur. Elle sentit son bipède favori s'accrocher. Elle en fut soulagée. Soulagée, et particulièrement fière. Ah ! Encore une fois ils démontraient leurs capacités hors du commun. Dommage qu'il n'y eut personne pour voir cela, pour pouvoir ensuite conter ses exploits.
Néanmoins, la surface de l'eau continuait de se rapprocher, à une vitesse vertigineuse. La vitesse qu'il avait fallu atteindre pour dépasser celle de la chute de Kedrildan, une vitesse qui n'avait de cesse d'augmenter. Trissi battit des ailes pour faire cesser ce mouvement, et parvint à le ralentir, sans pour autant le faire cesser. Un arrêt trop soudain aurait pu être dangereux pour Kedrildan, elle le savait. Quelque chose en elle le lui avait soufflé. C'est alors qu'elle eut une idée. Elle continua de se laisser tomber, à cette vitesse ralentie, mais encore importante.

"- Remonte ! Vite, remonte ! Ou tu vas finir à l'eau !"

Elle avait largement les moyens de les faire remonter, et reprendre un vol plus doux. Elle n'en avait pas envie. Autant profiter de la situation. Peut-être que la peur de finir à nouveau tout trempé motiverait son Lié, et lui donnerait des ailes ! Arrivée à quelques mètres de l'eau, elle les ralentit une dernière fois, avant de se laisser tomber dans l'eau, soulevant un grand bruit et créant moult ondes qui s'achevèrent en vagues sur les bords de l'étang. Elle nageait assez bien pour rester à la surface de l'eau. Alors seulement elle s'intéressa à savoir si son Lié était arrivé sur elle ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeJeu 12 Mar 2015 - 20:59

L'excitation et l'impatience le faisait presque sautiller sur la selle. Dire qu'il n'y avait pas encore si longtemps que ça, il était près à l'empailler pour lui apprendre à lui faire une telle suggestion : s'entraîner à faire de la voltige dans les airs ? Non mais et puis quoi encore ! N'importe quoi ! Il préférait nettement cuver et s'empoisonner dans sa détresse, ça lui paraissait moins violent comme fin d'existence. Mais il se sentait mieux et cette sensation d'être vivant de nouveau, cette ivresse du vol... C'était tellement intense ce qu'ils faisaient ensemble, maintenant, c'était complètement différent de leurs sorties précédentes à vrai dire : l'adrénaline, le lien fusionnel, il n'était plus « je » mais « nous » et cela, ajouté à la joie brute et sauvage de sa moitié, c'était comme une drogue, une addiction qui pétillait sur sa langue, lui chatouillant les crocs.

L'extase pure pour un mort qui vivait...

Alors qu'il comptait tranquillement, presque tremblant d'excitation, Kedrildan ne sentit aucunement le léger doute, la légère inquiétude, la petite peur qui s'infiltra telle une termite dans la structure en bois massif du bonheur de sa dragonne. Il ne sentit pas du tout la légère hésitation qu'il lui prenait alors qu'elle voyait son Lié tomber de toute cette hauteur, plongeant dans le vide qui lui tendait les bras et l'attirait en son sein. Dracos c'était si bon ! Si excitant ! Hurlant en faisant quelques figures, le dragonnier finit quand même par se mettre sur le dos pour voir où est-ce qu'elle était, un sourire lui fendant le visage aussi efficacement qu'un coup de hache en pleine figure ! Il pouvait presque sentir la tension secouer ses ailes et ses écailles, ouvrant la bouche pour hurler le nom de sa moitié alors qu'il tendait les mains vers elle pour attraper la bascule. Allez... Plus qu'un tout petit peu... Juste un peu... Aïe attention les griffes... Haletant, il se mit à rire bruyamment en l'entendant l'encourager, le bout de ses doigts frôlant le cuir de la bascule.

« J'Y SUIS PRESQUE ! ENCORE UN PEU MON AMOUR ! »

Grognant, il laissa sa joie éclater dans leur lien alors qu'il s’agrippa solidement, tanguant un peu douloureusement mais cela n'entacha en rien son intense satisfaction. OH COUREUSE DE REMPARTS NECROPHILES ! IL AVAIT REUSSIS ! YOUHOUUU ! Malheureusement, elle n'avait pas été assez rapide et freiner lui aurait enfoncé les côtes dans ses poumons morts et malgré toute la force qu'elle pouvait mettre dans ses battements d'ailes, il était loin d'être con : il allait falloir faire autrement... Plissant le nez, le roux se balança le plus fort possible, profitant des mouvements d'air pour donner plus de force à la bascule jusqu'à presque voler au-dessus de Trissi, tombant et s'accrochant douloureusement à la selle de cuir, les lanières de sécurité mordant presque cruellement la chair de ses bras. Ça faisait un mal de chien mais il était heureux et en sécurité ! Pour l'instant... Il n'y avait plus qu'à croiser les doigts pour que Trissi réussisse à faire de même.

Laborieusement, petit à petit, il l'a sentit redressé son assise, un sourire aux lèvres. Un sourire qu'il perdit rapidement quand il se sentit chuter comme une pierre, couinant sans aucune virilité avant de couler avec elle, crachotant comme une vieille serpillière prise par surprise. Soufflant en s'accrochant à elle, Kedrilda cligna des yeux en la regardant avant de glousser gentiment.

« Sérieux mon amour, va falloir investir dans le commerce du cuir... Pourquoi tu choisis toujours de tomber dans l'eau quand j'ai mes combinaisons hein ? »

Secouant la tête en se triturant les oreilles pour vider l'eau qu'il avait dans les tympans percés par la mort, le dragonnier regarda le ciel avant de se palper pour vérifier qu'il était intact. Bon, un bleu sur le flanc... Et c'est tout. Parfait. Une meilleure réussite que tout à l'heure en tout cas.

« Va falloir qu'on sèche avant de remonter là-haut... Alors, qu'est-ce que t'en penses ? C'était mieux qu'au premier jet hein ? Va falloir trouver un moyen pour que tu te retrouves pas t'échouer sur le champs de bataille parce que tu risques de te blesser méchamment... Faire une vrille ascendante ? Qu'est-ce que t'en penses ? Ça pourrait te donner l'impulsion qui te manque pour reprendre de l'altitude, non ? »

S'allongeant sur son encolure, Kedrildan posa sa joue gelée contre l'encolure humide de sa moitié, la caressant doucement avant de redresser les yeux vers elle, son menton contre ses écailles.



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMer 18 Mar 2015 - 10:28

L'argentée paraissait satisfaite du couinement de son vampire. Qui pouvait lui en vouloir ? Cela voulait dire qu'elle avait réussi avec brio à embêter Kedrildan, encore une fois ! Ah, qu'elle était fière d'elle ! C'est qui son Lié était un jouet-qui-couine un peu particulier, qui demandait une certaine subtilité, qui n'émettait pas de bruits amusants aussi facilem… Bon, si. Il fallait reconnaitre que Kedrildan couinait facilement, pour un oui ou pour un non, d'exaspération ou de colère. Mais ces couinements-là étaient beaucoup moins intéressants. Le faire couiner de frayeur, par contre…
D'autant plus que cela signifiait qu'ils avaient réussi leur coup ! N'étaient-ils pas excellents ? Plus excellents encore que les autres Liés de ce monde ? C'était certain, c'était élémentaire ! Au fond, qu'avaient-ils encore à prouver, désormais ? Peu de choses. C'était pour leur accomplissement personnel, pour se dépasser elle-même que Trissi s'entrainait. Aucun égoïsme, aucun égocentrisme là-dedans. N'offrait-elle pas, chaque fois qu'elle s'exerçait, l'éblouissant spectacle de ses capacités ?

Elle fit part à Kedrildan de son amusement mesquin, et moqueur, lequel parut plus intense lorsque son dragonnier se mit à glousser. Les dragons ne pouvaient pas rire (et heureusement, le résultat aurait sans doute été un peu effrayant), et Trissi ne pouvait s'empêcher de trouver ce son bizarre, et ces espèces de spasmes étranges. Si elle n'avait pas su la bonne humeur de son Lié, la première fois où elle avait assisté à cela, nul doute qu'elle aurait eu un peu peur pour la santé de ce dernier. Glapissements frénétiques et mouvements musculaires involontaires… Qui n'aurait pas pensé à de la douleur ? Désormais, elle savait que c'était juste une bizarrerie des bipèdes, principalement.

"- Pour le plaisir de te voir t'offrir de nouveaux morceaux de cuir !"

Elle lui transmit le souvenir de l'odeur du cuir neuf. Une odeur qu'elle aimait bien, il fallait le reconnaitre. Mais ce n'était pas là la principale raison qui la poussait à agir ainsi. Non, la principale raison, c'était faire râler Kedrildan, son vampire en sucre soluble. Là, en l'occurrence, cela n'avait pas marché aussi bien que prévu ! Roh, quelle tristesse que cela. Il allait falloir y remédier. L'agacement de Trissi était néanmoins assez faible, en comparaison avec l'amusement qu'elle tirait de son petit bipède à la peau pâle, pour n'être qu'à peine perceptible.
Lentement, avec une grâce toute particulière, Trissi remua dans une nage à mi-chemin entre celle d'un quadrupède et celle d'un reptile, ondulant doucement, remuant faiblement ses pattes, ses ailes pliées et rabattues contre ses flancs. Sans se hâter, elle les ramena vers la berge. L'eau lui donnait l'impression d'être un peu alourdie. Ce serait moins agréable pour le vol… Mais avec sa propre chaleur, et avec les mouvements de l'air sur ses lisses écailles, elle avait bon espoir d'être à nouveau sèche assez vite. Elle n'avait pas cette touffe de poil qu'avait son Lié et qui paraissait n'être là que pour retenir diverses choses en son sein. S'il avait été plus vivant, Trissi lui aurait volontiers proposé d'y stocker de la nourriture. Elle avait déjà essayé de lui proposer de le débarrasser de ces futiles ornements, plus tôt dans la matinée, mais son cher et tendre n'y avait pas consenti…

"- Allons bon ! Crois-tu vraiment que je me suis échouée par mégarde dans l'eau ? Tu es sur le dos d'une reine de ces cieux, Kedrildan. J'estimais simplement qu'il était temps pour toi de prendre un bain. Comment espères-tu chasser avec une odeur qui alerte les bêtes, des kilomètres à la ronde ?"

Il était de bon ton que Trissi soit dénuée de mains. Non… Il était de bon ton qu'elle ne soit pas bipède. Sans cela, le pauvre Kedrildan aurait risqué, en effet, de subir un shampooing en bonne et due forme. Mais si elle n'avait pas de shampooing à proposer, la dragonne avait d'autres ressources.

"- Te sécher, donc ? Vrai que tu es sensible au froid…"

Elle tourna sa tête vers lui. Heureusement qu'elle ne pouvait témoigner de ses émotions par quelques mimiques faciales. Sans cela, Kedrildan aurait eu tôt fait de comprendre ce qu'il avait déclenché, ce qui allait lui arriver. La flamme passa à un bon mètre du haut de son Lié, pour ne pas l'abîmer, et ne pas enflammer ses si précieux poils de crâne. Satisfaite d'elle, la dragonne se projeta dans les airs, par quelques battements d'ailes, tout en restant assez proche du sol. Pour le moment.

"- Satisfait ? Pouvons-nous continuer, mon doux Lié ?" lui demanda-t-elle, se parant d'une affection toute innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMer 25 Mar 2015 - 23:14

C'était vrai que l'odeur du cuir sentait bon... Le mieux encore c'était quand on le nourrissait avec de la graisse, ou de la graisse parfumée à la vanille, un régal de l'odorat. Kedrildan adorait s'occuper longuement et lentement du matériel d'Hunleff son destrier ou encore celui de Trissi. C'était fou le temps que cela lui prenait de s'occuper de celui de sa dragonne d'ailleurs, sans compter qu'il prenait tout son temps pour le faire alors au final, de traiter tous les harnachements, le roux pouvait en avoir facilement pour la journée complète. Et le must dans tout ça ? C'était toujours à ce moment-là que Trissi lui foutait une paix magistrale parce qu'elle adorait l'odeur et qu'elle ne supportait pas quand ça grattait, quand ça sentait mauvais ou encore quand ça se transformait en guenille. Ça, avec le temps, ses goûts de luxe ne s'étaient pas tarit : dès sa naissance, cette chieuse avaient toujours eu des goûts de luxe.

Alàlà... Un sourire aux lèvres, Kedrildan frotta doucement sa joue contre ses écailles avant de se redresser pour fixer les rives du lac qui s'approchaient d'eux tranquillement. N'empêche qu'il n'aimait pas trop la sensation du cuir trempé contre sa peau, c'était extrêmement inconfortable comme sensation. Comment avait fait l'amant de son maître déjà ? Quand il l'avait noyé puis repêché, Eliowir lui avait séché les vêtements avec la magie et ça n'avait même pas abîmé le cuir ! C'était quoi déjà le geste... Et puis... Est-ce que ça marchait aussi avec les cheveux ? Parce que bon c'était censé être seulement une chaleur douce donc ça devrait aller... M'enfin il n'avait pas envie de devenir chauve hein, il y tenait sacrément à ses cheveux... Il essaiera sur une mèche, histoire d'être prudent.

« Comment ça je pue ?! Je te signale que je sens très bon d'ailleurs ! Et puis je te signale que j'ai prit un bain la semaine dernière et que le prochain devait avoir lieu à la prochaine lune ! Tant que mes cheveux sont propres et luisants, je m'en fiche de me polir le cadavre. »

Bougonnant, Kedrildan baissa la tête en couinant de terreur, ses bras sur sa tête pour protéger sa crinière des flammes de sa dragonne. Oh qu'elle était chiante avec ses cheveux !

« Trissi ! Je t'ai déjà dit de leur fiche la paix à mes mèches ! Tant qu'elles sont correctement attachés pour ne pas gêner, tu les oublies ! C'que tu m'énerves quand tu fais ça ! »

Le visage froncé par la contrariété, Kedrildan vérifia que tout était intact sur son crâne avant de s'agripper vivement aux lanières de sécurité, couinant de nouveau alors qu'il venait de se faire prendre par surprise.

« Heureusement que je suis déjà mort sinon mon cœur m'aurait déjà lâché depuis longtemps à cause de toutes tes bêtises ! »

Les mains crispés comme des serres sur l'harnachement, le dragonnier finit par se détendre progressivement à mesure qu'il reprenait confiance en lui et assurance. Bon, de toute évidence, il allait falloir se sécher maintenant et pas sur le rivages comme il avait cru. Essayant d'imiter de nouveau le geste de l'elfe d'il y a quelques temps, Kedrildan eut la satisfaction de sentir sa tenue sécher agréablement. Quant à ses cheveux... Mouais, il valait mieux les laisser sécher naturellement, il s'en occuperait quand ils rentreront à Aigue. D'ici là, il ne fera que resserrer son chignon en attendant de mieux faire.

« Maintenant oui espèce de petite impatiente ! On n'est pas dans une bataille ou à la guerre donc j'ai le droit de prendre mon temps pour me sécher : c'est plus confortable pour tout le monde. Tu sais que si j'ai un souci, je te noierais de reproches jusqu'à ce que tu me cèdes et avec le temps, j'ai réussit à apprendre à être aussi casse-pieds que toi ! »

Ricanant moqueusement, Kedrildan se redressa sur ses étriers et regarda en bas.

« Du coup, on recommence encore une fois ? Ou tu veux qu'on change d'exercice ? En général quand on est en bataille, on n'est pas si haut dans le ciel... Peut-être de moitié à la limite... Le truc c'est que j'ai peur de ne pas réussir à te rattraper si c'est comme ça et de me faire embrocher par les lances et autres hallebardes. Hnnn... Il faudrait que j'essaie de ne pas tomber tout loin de toi, tu sais : façon éjection. Tu veux qu'on recommence moins haut cette fois-ci ? »

Caressant l'encolure de sa demoiselle des airs, Kedrildan était en train de calculer ses chances, les hypothèses et autres scénettes dans son imagination le rendaient un peu hésitant. Le lac aurait beau amortir sa chute, ça lui faisait quand même un peu peur... Bon quand il faut y aller, faut y aller !

« Essais d'être plus réactive et puissante d'accord ? J'ai pas envie de me casser un os ma douce. On retente un saut alors ? T'es prête ? »

Tapotant l'encolure, Kedrildan se mit bien droit et se tint prêt au signe de sa dragonne, prêt à se laisser tomber dans le vide.



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeSam 28 Mar 2015 - 22:41

Trissi était très mal placée pour juger de l'hygiène des bipèdes. Elle n'en parlait pas vraiment avec d'autres que son Lié, le sujet ne l'avait jamais fasciné. Tant que ses écailles étaient impeccables… Elle se moquait, de toutes façons, que les bipèdes autour d'elle soient pouilleux ou non. Le tout étant que les plus malodorants n'approchent pas de trop près ses narines. Mais elle prenait note en elle-même de vérifier auprès des autres bipèdes la qualité de l'hygiène du sien. Pas question que la reine de ces cieux soit accompagnée d'un malsoigné !

Pour ses mèches, par contre, elle ne pouvait rien faire. Ce n'était pas de sa faute si elles se mettaient systématiquement sur le chemin de ses flammes ! Quelle idée aussi d'avoir un corps hautement inflammable… Mais allez, elle voulait bien faire un peu plus attention. Au fond, elle aimait bien jouer avec ces machins. Ceci dit, là, elle avait vraiment essayé de viser à côté, c'était son Lié qui ne lui faisait pas confiance ! Alors qu'elle visait juste, et bien. Elle connaissait son métier ! Kedrildan pouvait très bien sentir l'amusement de sa dragonne quant à sa réaction de petit bipède pas content, alors qu'elle jouait les offensées:

"- Je sais exactement où vont mes flammes. M'as-tu prise pour une dragonette ? Ah, essayez de rendre service…"

Elle vola, de plus en plus haut, satisfaite de parvenir encore à surprendre son Lié. Ce n'était pas là une chose facile, en vivant avec lui tout le temps, mais elle y tenait. Si un jour elle ne parvenait plus à le surprendre, les journées seraient sans doute bien plus mornes et bien moins intéressantes pour elle. Plus de gesticulations, plus de petits cris, de vociférations et de trésors d'imagination en insultes. Oh la tristesse que ce serait que de voir son jouet favori devenir une bête poupée bien sage.

La dragonne aux écailles d'argent écouta son roux de poche proposer de recommencer, avec un nouvel exercice… Moui. Elle était heureuse de le voir aussi enthousiasme, et aussi à son aise avec cet exercice. Excellent, vraiment. Il avait repris du poil de la bête (mais pas du poil de cheveu), ce poil qui faisait les vainqueurs, les prédateurs ! Elle le flatta par leur lien. Il était un excellent vampire le meilleur qu'elle connaisse ! Il avait juste une légère tendance à n'entendre que ce qu'il voulait entendre. Elle pouvait sans souci faire tout ce qu'il attendait d'elle, elle n'avait juste pas voulu, voilà tout ! Et pour cause… Pas envie de trop se fatiguer. Pas envie de se faire des courbatures non plus. Elle avait tout juste accès à nouveau aux airs, et refusait de rester enfermée à nouveau pour n'avoir pas su contenir son enthousiasme.

"- J'ai une meilleure idée encore !"

Elle paraissait tout autant enthousiaste.

"On chasse ? Les environs regorgent de gibier ! Il y a un cerf, notamment… Un beau cerf qui me fait de l'oeil. Je te dépose à terre, le premier qui l'attrape a gagné ?"

Elle proposait... Mais concrètement, elle se dirigeait déjà vers le sol. Kedrildan n'allait pas vraiment avoir beaucoup le choix. Eh, elle prenait soin de lui ! Le mental, l'hygiène, et maintenant la course à pieds pour entretenir sa musculature ! N'était-elle pas une dragonne de rêve ? Attentionée ?
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeJeu 2 Avr 2015 - 13:16

Il sentait très bien qu'elle se gaussait lourdement de ses couinements à cause de ses mèches. Il fallait le comprendre aussi : sa crinière c'était sa fierté et il se sentait tellement beau et magnifique, parfait avec cette ornement ! Elle pouvait pas comprendre, elle, elle était complètement chauve ! Pas un poil sur le caillou ! Tsss... Il y mettait tant de soin et de précaution, c'était un vrai trésor qu'il faisait en sorte de bien contrôler pour éviter les désagréments intempestifs comme les flammes de Trissi. C'qu'elle pouvait être une plaie quand elle s'y mettait... Il faudrait peut-être qu'il voit avec un baptistrel ou un magicien pour lui faire une petite blague capillaire, ça pourrait être comique tiens.

Une moue boudeuse aux lèvres, il ne prit même pas la peine de répondre à cette chipie à écailles parce que de toute manière, elle tenait à avoir le dernier mot. Mais aussi... Parce qu'il se trouvait vraiment haut dans le ciel et qu'elle était était capable de tout pour le dresser et lui apprendre à obéir sans discuter. Sauf que lui aussi se rebellait à fond à présent qu'elle était grande, bien que les rôles étaient inversés à présent et que c'était elle qui avait plus de pouvoir sur lui maintenant qu'elle était beaucoup plus grande que lui. La caresse chaude du bonheur et de la fierté le dérida et il se rengorgea pour ne pas faire la roue comme un paon orgueilleux.

« T'es chiante... Tu sais que je suis sensible aux flatteries... »

Boudeusement, Kedrildan était pourtant heureux qu'elle était si fière de lui, de son vampire à elle.

« Hn ? Tu veux plus jouer ? »

Haussant un sourcil, il baissa les yeux vers elle en la regardant avec curiosité, se demandait ce que son enthousiasme cachait bien : un nouveau jeu ? Plus dangereux que de sauter dans le vide ?

« Une chasse ? Pourquoi pas... Mais tu sais bien que le sang des animaux ont très mauvais goût... Tu préfères pas plutôt un bon humain ? Leurs réactions sont tout aussi imprévisibles qu'un cerf bien en chair et moi aussi j'ai faim ! Et puis tu vas plus vite que moi en vol... On va à terre tous les deux pour attraper un cerf et un humain d'accord ? Ouais non si on arrive à attraper un chacun, ce sera pas sport... Le premier qui gagne sa proie doit aller chasser la proie de l'autre okay ? Si j'attrape ton cerf, tu me cueilles un humain ; mais si tu choppes un humain, je chasse ton cerf, ça te va ? Interdis de voler ou de lancer du feu ou d'utiliser la magie, comme ça on sera à égalité. Et si tu triches, pas question qu'on retourne voler tous les deux pendant au moins deux semaines ! »

Plissant les yeux en caressant son encolure, Kedrildan resserra son chignon et descendit de sa dragonne quand elle prit pieds sur terre, défroissant sa combinaison en cuir avant de dégainer ses poignards, prêt à commencer la course.

« Attention Trissi, pas de tricheries je te préviens ! »

Il la fixa avec méfiance avant de plier les genoux, prêt à détaler.

« A trois ! Un ! Deux !... TROIS !!!!!! »

Un sourire carnassier aux lèvres, Kedrildan s'élança vers les arbres, pistant un cerf et priant les caleçons de Dracos pour qu'il réussisse la chasse et la gage histoire que ça fasse les pieds à Trissi de perdre quelque fois. Peut-être que ça lui rabattra même le caquet... Et elle avait pas intérêt à tricher sinon il allait lui souffler dans les bronches ! Non mais dites donc ! Et puis... Peut-être qu'il pourrait tricher ? Après tout, il n'a rien dit pour lui et elle saurait rien...



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMar 14 Avr 2015 - 16:22

Trissi soigna l'atterrissage, ce qui n'empêcha pas les herbes de ployer devant elle. La terre l'accueillit d'un bruit sourd, elle eut à nouveau à utiliser les muscles de ses jambes. Certes, c'était un repos pour ses ailes, qu'elle rangea calmement. Mais c'était là une sensation qui lui déplaisait. Comme si aussitôt on accrochait un poids à son corps, et restreignait ses mouvements. Kedrildan la privait de son petit plaisir personnel, en lui interdisant de voler. Il payerait pour cela ! Ce serait bien plus amusant au final ainsi. Oh, elle pouvait toujours tricher pour justifier de lui faire payer cette règle stupide… Mais la dragonne n'en avait nullement besoin. Ah, c'était dommage… Pauvre dragonnier, il était l'auteur de son propre malheur ! Quelle idée, aussi. Croyait-il vraiment que le vol était le seul atout dont les esprits l'avaient équipée ? Si cette charmante tête rousse voulait le moindre espoir de gagner, ce n'était pas ainsi qu'il fallait s'y prendre. Et surtout, ce n'était pas les arguments dont il fallait user auprès d'elle…

Tout cela, Kedrildan allait l'apprendre à ses dépends ! Il avait l'air des plus enjoués, maintenant qu'il avait quelque chose à y gagner. Le plaisir de la chasse ne lui était donc pas suffisant ? Trissi ne répondit pas à ses appels au franc-jeu, à l'absence de triche, si ce n'était pas une touche d'amusement. Ceci fait, elle écarta le plus possible son esprit de celui de Kedrildan. Chacun pour soi ! Ah, s'il avait su la véritable cause de l'amusement de Trissi ! Enfin, il pouvait toujours courir, elle le rattraperait, et vite. Même si elle était plus grande que lui, et même si un tel gabarit n'était pas des plus adéquats en un tel lieu, elle restait relativement fine et agile, et d'une puissance qui la guiderait sans souci. Son odorat était plus aiguisé encore que celui de son Lié. Cette chasse était un jeu de dragonnet, auquel elle avait voulu faire participer son cher et tendre afin qu'ils partagent la même exaltation. Désormais, il était également question de lui montrer qui, ici, définissait les règles du jeu: le petit vampire, ou la porteuse d'ancestrale mémoire, la fille de l'air et du feu.

Elle le regarda partir. Quand il fut suffisamment loin, elle partit à son tour, dans une direction légèrement éloignée. Pour elle, il était question de décrire un large arc de cercle en courant, afin de rejoindre sa proie sans croiser son Lié. Oui, la même proie. Ce cerf dont l'odeur lui apparaissait si nettement. N'avait-on pas idée de dégager autant de phéromones ! Serpentant entre les arbres, bondissant par-dessus les bosquets. Dracos, elle aurait été mille fois mieux dans les airs ! Elle avait assez souffert l'étroitesse d'Aigue-Royale, la voici désormais à jouer des ailes entre deux arbres ! La piste était proche. Parallèle, sur sa droite. Elle la sentait, veillait à s'éloigner, se rapprocher. Comme une empreinte tenue, mais persistante.
Elle devinait aisément la trajectoire de l'animal, l'endroit où il désirait se rendre. Elle s'éloigna pour ne pas l'effrayer, alla se poser un peu plus loin. La bête ne tarda pas à venir, au galop. Oh ? Kedrildan aurait manqué de discrétion ? Cette idée lui paraissait étrange. Il suffit alors d'un bond à la dragonne pour être sur l'animal, d'un coup de croc pour lui ôter la vie de façon nette et rapide. Un craquement, le sang le long de ses dents et gencives, tâchant légèrement sa langue et le bord de sa gueule. Excellent sang. Il laissait présager d'une viande tout aussi plaisante. Mais là n'était plus la question ! Inquiète, elle s'ouvrit à nouveau à sa moitié d'âme.

"- Kedrildan ?"
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeDim 19 Avr 2015 - 23:14

Elle était lui, il était elle, forcément Kedrildan savait qu'elle tricherait ! C'était son instinct qui lui disait ! Mais bon, rien ne l'empêchait de tricher à son tour lui aussi après tout... Et elle était pas obligé de savoir qu'il tricherait pour gagner. Retenant un ricanement moqueur, le roux se mit en place avant de s'élancer à la chasse, pistant un cerf bien grassouillet qui devrait plaire à sa délicieuse moitié si avide de nouveaux jeux. Pourtant c'était vraiment fou ce qu'elle lui avait demandé tout à l'heure ! Ça ne lui avait pas suffit ? Se balancer dans les airs pour sauter dans le vide, c'était quand même complètement dingue ! C'était presque suspect en fait, qu'elle décide de cesser une activité si folle pour un truc complètement pépère... Méfiance, méfiance.

Repérant les empreintes dans la boue de la rivière, Kedrildan remonta la piste, prenant son temps en restant le plus discret possible, atténuant le lien pour ne pas attirer l'attention de Trissi et qu'elle le double dans sa chasse. Attendez sérieux quoi ! Il voulait se faire servir ! Il voulait donner un coup de pieds dans son arrogance naturelle pour s'imposer à son tour. Et puis bon, se faire servir, une fois tous les tremblements de terre, ça pouvait être vraiment sympa vous savez ? Surtout pour le moral. Et aussi pour l'ego, mais ça, personne n'était obligé de le savoir...

Malheureusement, le pauvre vampire tomba dans une embuscade... Alors qu'il sautait par dessus un fossé pour rattraper sa proie, l'agencement du terrain fit qu'il eut une erreur de calcul dans sa détente des pattes arrière, le faisant tomber dans un vulgaire piège humain. Assez profond d'ailleurs cette cochonnerie ! Et garni de pieux ! Hurlant de douleur alors que sa cuisse se fit perforer de part en part comme un vulgaire cure-dent dans une saucisse, Kedrildan se recroquevilla sur lui-même en attendant que la douleur s'estompe un minimum, son esprit flirtant avec l'inconscience... Finalement il y avait eu beaucoup moins de risque pour lui quand il se jetait dans le vide tout à l'heure, chasser le cerf c'était vraiment dangereux !

Poussant quelques râles de souffrance, ses mains crispées sur sa cuisse, le dragonnier n'osa plus bouger pendant de longues minutes avant de bander les muscles de ses bras pour arracher le pieu de son cadavre, se mordant les lèvres à sang alors que cela se fit sans bien-être. Dracos tout puissant, il ne se sentait vraiment pas bien... L'esprit stressé par la douleur et la peur, se demandant ce qui allait se passer, le roux mit du temps et de la souffrance, du sang partout aussi, quand il réussit à s'extirper dans la plus grande difficulté de ce vulgaire piège à lapin, s'étalant sur l'herbe en inspirant profondément, les yeux clôt. C'était quoi ce cauchemar... Kedrildan se frotta le visage avant de se redresser en entendant un étrange bruit dans le vent, écarquillant les yeux en apercevant une petite clochette tinta en liberté dans la brise : il avait dû casser le système qui l'avait maintenu immobile. Cela ne pouvait signifier qu'une chose à présent et ça ne sentait pas bon pour notre rouquin : les chasseurs étaient dans la place... Paniqué, le dragonnier étendit ses sens le plus loin qu'il pouvait histoire de les repérer avant qu'ils ne lui mettent le grappin dessus et se releva tant bien que mal sur ses guibolles tremblantes avant de prendre la fuite.

Slalomant maladroitement dans les fourrés, n'arrivant pas à dissimuler les traces de sang et de courses, Kedrildan échappait comme il pouvait aux chasseurs qu'ils sentaient le traquer comme un lapin de garenne. Pire que tout : ces immondices avaient des chiens avec eux ! Et il perdait tellement de sang, il se sentait s'affaiblir et seul la panique arrivait encore à peu près à faire tenir son cadavre dans cette course à la survie. Seulement, on avait tendance à perdre ses neurones quand cela arrivait et hélas pour Kedrildan, il se retrouva vite acculé contre les parois d'une falaise : il était du mauvais versant de la colline. Il était fait comme un rat... Apeuré, le regard partout, le roux entendait les chiens se rapprocher de lui et un peu plus loin, les hommes qui les suivaient avec professionnalisme. C'est fou à quel point cela l'aurait arrangé s'ils avaient été débiles !

La parole de sa moitié le fit presque pleurer de soulagement et le dragonnier ouvrit son âme et son lien, le regard aux aguets.

« TRISSI ! JE SUIS DE L'AUTRE CÔTE DE LA COLLINE ! DEPÊCHE-TOI ! »

Seul, se vidant de plus en plus de son sang, le roux s'accrocha à la roche en fixant d'un œil paniqué, les chasseurs s'enflammant de haine en s'approchant de leur proie qu'ils reconnurent comme un vampire. En particulier quand il leur offrit une magnifique vue sur ses canines dans une espère de parodie de provocation et de défense, bête traquée et blessée.



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeJeu 23 Avr 2015 - 21:40

L'appel de son Lié la heurta de plein fouet. Elle aurait dû s'y attendre, elle savait que Kedrildan n'était pas le plus délicat des Liés, mais tout de même, elle l'avait espéré… Plus calme. Mais d'un tel élan d'émotions, plus que des paroles en question, elle déduisait une chose: il venait de faire preuve de ce talent typique des bipèdes pour se mettre dans des situations ennuyeuses. Il n'y avait qu'à voir le continent: quelques années sans dragons, uniquement avec des bipèdes, et rien n'allait plus ! Allons bon. Elle lui renvoya un élan de pseudo-lassitude, avec un "j'arrive" calme et en apparence serein. C'était à la fois une façon de le réconforter et de se moquer de lui. Peut-être que cela l'inciterait à faire plus attention une prochaine fois. La prenait-il pour sa vampi-sitter, une sorte de solution de secours qui lui permettait toutes les imprudences ? Leur passé aurait dû lui apprendre que ce n'était pas le cas… Hélas. En tout cas, elle lui cachait bien qu'elle avait véritablement peur pour lui et peur, justement, de n'être encore pas là au bon moment, d'avoir été absente. C'aurait été pire, à ce moment-là: il n'était plus question d'inconscience, de faiblesse, et d'Hommes de Lorenz pour la paralyser. C'aurait été totalement volontaire de sa part. De quoi la faire souffrir pendant fort longtemps… Et elle ne voulait pas connaitre cela.

La dragonne d'argent prit sa proie entre ses mâchoires (elle l'avait chassée, pas question de l'abandonner à d'autres charognards !), s'élança d'un bond, sans prendre trop de hauteur. Quelques battements d'ailes, puissants, et elle survolait ladite colline, faisant plier sous elle autant l'herbe que la cime des arbres. Il n'était pas compliqué de savoir où se trouvait Kedrildan. Elle se posa à terre avec sa douceur habituelle, et tourna sa tête vers les silhouettes en contrebas. Son Lié, dos à elle, au pied d'une falaise dont la configuration était telle qu'en effet, l'escalader aurait été bien complexe pour son Lié. Mais pourquoi n'avait-il pas couru ? Ah, il était encerclé. Et cette odeur de sang… Elle était reconnaissable entre mille. Il était blessé… Encore. Les saphirs enflammés de Trissi passèrent sur ceux qui se voulaient prédateurs de son tendre Lié. C'était tout de même vachement rigolo de voir le changement dans leurs expressions, maintenant qu'elle projetait son ombre sur eux. De la colère, la haine, mais aussi de leur sérieux, ils étaient passés à des visages ou neutres, ou clairement surpris, voire un peu "inquiets". C'est qu'au vu de l'absence d'expression de la dragonne et du sang qui maculait le poil de sa proie autant que les écailles qui entouraient sa bouche, elle pouvait paraitre de mauvais poil, ou en tout cas un brin sanguinaire. En tout cas, bizarrement, la plupart avaient compris qu'il ne fallait pas approcher plus de Kedrildan. Constatant cela, Trissi se permit un long souffle rauque, sorte de soupir, avant de lâcher:

"- Et ? C'est tout ? Des humains ? Kedrildan, je pensais que tu étais véritablement en danger… N'es-tu pas leur prédateur ?"

L'avaient-ils oublié ? Certes, ils étaient plus nombreux que lui, et armés… Et alors ? Elle avait vu son Lié aligner les morts sans souci. Elle ne se souvenait plus si, à ce moment là, il était blessé, et désarmé… Mais quelle importance ? Quand bien même cela n'aurait pas eu lieu, Trissi croyait son Lié capable de venir à bout de tout ce petit monde, y compris des chiens. Cela la rassurait un peu. Mais elle n'aimait pas sa posture actuelle tout de même. Elle descendit de son perchoir, se mit entre lui et les chasseurs, s'allongeant, comme enroulée affectueusement autour de lui. Qui s'en prendrait à un dragon ? Elle était une créature merveilleuse, elle était nécessaire à leur survie. Si elle protégeait ce bipède, elle avait raison de le faire.

"- Je vous conseille de déguerpir, et vite."

Elle ne se donna pas la peine de prononcer la moindre menace, d'imiter un semblant de négociation ou de chantage. Elle partait du principe que sa seule voix mentale ferait autorité. Sans plus porter attention à eux, elle déposa la carcasse du cerf à terre -et malheur à qui voulait se l'approprier-, et pencha son nez vers la blessure de Kedrildan.

"- C'est vraiment laid. Comment t'es-tu fait cela ? Je n'arriverai pas à te soigner instantanément. Il te faudra attendre que cela fasse effet. Décidément, tu avais envie de te blesser ici, aujourd'hui…" Elle souffla sur sa blessure, doucement. Et surtout, ne pas aborder le sujet de leur jeu où elle avait honteusement triché. Pour le moment, il avait d'autres soucis en tête, et c'était fort bien, de ce point de vue là.
Revenir en haut Aller en bas
Kedrildan Maralawë
Kedrildan Maralawë
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Idéal [PV Kedrildan] Left_bar_bleue5/10Idéal [PV Kedrildan] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 5

Maitre de la Caste

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeMar 28 Avr 2015 - 15:46

En temps normal, il lui aurait fait manger ses canines pour une telle nonchalance. Mais là, il avait autre chose dans le collimateur, quelque chose de vraiment urgent là dans la seconde ! Continuant de les défier de ses crocs, collé contre la roche dans l'espoir stupide de s'y fondre pour disparaître, Kedrildan sourit dans un sanglot désespéré quand il vit l'ombre de Trissi tétaniser ses chasseurs. Elle était là... Elle ne l'avait pas laissé tomber... Fermant les yeux, il se tourna vers les humains qui reculèrent avec précaution, puant de peur. Quand elle descendit pour se mettre entre eux, le roux les oublia pour se cacher sous l'aile de sa moitié, se collant contre son poitrail pour s'imprégner de sa présence, absorbant sa chaleur et son odeur, le murmure doux et rassurant de son cœur et de son feu en elle. Elle était là... Kedrildan ne les entendit pas s'en aller en courant et en hurlant, les aboiements de chien s'estompant dans le lointain, il était en sécurité, accroché à sa douce, caché par son aile, à l'abri dans ce cocon protecteur : qui serait assez cinglé pour défier une dragonne hein ? A part les suicidaires, bien entendu.

Le mouvement attira son attention et il ouvrit les yeux pour la regarder s'approcher de sa cuisse, étendant sa jambe avec précaution alors qu'il grimaça de douleur : c'était clair que dans sa chute, il ne s'était pas loupé.

« Un piège à gros gibier, à loup ou à ours, j'en sais rien... Mais du coup, j'ai perdu la piste du cerf... »

C'était pas grave s'il ne guérissait pas de suite, il voulait juste que la douleur s'atténue un peu mais surtout qu'il arrête de saigner : plus il saignait, plus il se trouverait immobiliser dans sa tente le temps qu'il régénère son capitale sanguin.

« C'était pas de ma faute... Arrête d'être aussi dédaigneuse et mesquine, tu aggraves la situation... »

Il était las de ses râleries et de son caractère. C'était peut-être débile à penser mais, pour une fois, il aurait aimé qu'elle soit compatissante ou au moins qu'elle se taise, qu'elle se contente de rester enrouler comme ça pour bronzer au soleil, mangeant son cerf en attendant que Ked finisse de se rassurer et de se reposer. Il l'aimait, il lui vouait une confiance aveugle, mais ce n'était pas pour autant qu'il appréciait son sale caractère... Et là, il aurait presque envie de supplier pour une simple étreinte pleine de tendresse : était-ce si horrible que ça que de n'avoir pas réussit à se battre alors qu'il saignait à torrent ?! Il n'était pas aussi fort, puissant, rapide que Maître Achroma ou Lorenz le Maudit. Détournant les yeux, il se blottit de nouveau contre elle, son esprit emplit des battements du cœur chaud qui pulsait derrière la barrière d'écailles. C'était apaisant comme bruit...

« Je te devrais un cerf dès que j'irais mieux... On rentre à Aigue ? »

Toujours posé dans ses propos, juste complètement lessivé par ces pics irréguliers d'adrénaline entrecoupé par des périodes sereines, Kedrildan plongerait bien en transe pour se remettre de tout cela.

« Ca suffit pour aujourd'hui Trissi, je veux juste me reposer maintenant... Et boire un peu, je serais sûrement en forme pour jouer avec toi demain si tu veux... Au pire tu n'auras qu'à refaire un caprice... »

Un sourire de dépit aux lèvres, il grogna en bougea sa jambe, un peu plus mobile quand même depuis qu'elle avait soufflé sur sa cuisse, le roux prit appui sur elle pour se relever et clopina en sortant de sa cachette, montant sur la selle en s'harnachant aux lanières de sécurité.

« Allez Trissi... »

Il en avait juste marre maintenant...
---

{hrp: dis moi si tu as assez de matière à répondre d'accord?}



***
♥️ Histoire et Vie de Kedrildan Maralawë ♥️
♫ Thème de Kedrildan ♫ Moment avec Trissi ♫ La folie de Kedrildan ♫
=> Galerie graphique et Galerie littéraire <=
---
☼ Quand Kedrildan parle -> color=#318CE7 ☼
☼ Quand Kedrildan pense -> color=blue et i ☼
---
Idéal [PV Kedrildan] Achro_11

Idéal [PV Kedrildan] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitimeDim 17 Mai 2015 - 20:21

Oh, son petit truc roux n'avait vraiment pas l'air dans son assiette, dites donc. Elle le savait: il n'offrait plus la vive opposition pleine de vie qu'elle aimait tant. À nouveau il paraissait souffrir, et être tout triste. C'était différent, bien sûr, de l'état dans lequel elle l'avait trouvé. Là, les causes étaient bien moins accablantes, il en serait vite remis. Ce n'était qu'une question de temps, avant qu'il n'oublie sa blessure. D'ici deux jours il pourrait à nouveau sautiller comme un lapin dans les galeries d'Aigue-Royale. Il aurait également eu tôt fait d'oublier que sa dragonne venait de tendrement l'embêter. Sur ce dernier point, cependant, Trissi doutait que Kedrildan soit tranquille longtemps. Comment pourrait-elle résister à l'envie de jouer avec lui ?
Elle avait gardé ses ailes autour de lui, sa tête non-loin, et elle le regardait. Il fallait tout de même l'admettre: un fond d'inquiétude habitait ses pensées. Elle ne voulait pas à nouveau avoir à le retrouver ivre mort dans un coin de caverne, apathique... D'autant plus qu'après tous les efforts qu'elle avait déployé pour lui changer les idées, ç'aurait été un comble, et un gaspillage d'énergie qui l'aurait hautement agacée. Elle qui était si patiente...

Elle avait essayé de se cacher cette inquiétude, faisant passer avant elle sa réaction quant à sa soi-disant mesquinerie. Elle, mesquine ? Que ne fallait-il pas entendre ! Elle s'était montrée mi-offusquée, mi-faussement-lasse. Comme si elle avait plus ou moins l'habitude de cette remarque totalement inappropriée à sa personne, tant par le sens que par l'usage.
Ce petit manège cessa néanmoins dès que Kedrildan lui annonça pouvoir jouer avec elle le lendemain. Ses inquiétudes s'effacèrent. Elle avait vu juste, ce qu'elle ressentait de lui était bien différent de ce qui l'avait animé ces derniers jours. En même temps, elle aurait dû s'en douter, qu'elle avait vu juste. C'était elle, et c'était lui... L'esprit aiguisé, et celui qui le partageait. Ce coup-ci, elle aurait dû suivre son intuition, au lieu de véritablement réfléchir.
Elle lui fit part de son soulagement, elle lui fit part, enfin, de la tendresse qu'il avait réclamé, par télépathie tout d'abord, mettant de côté son petit manège de princesse. Du bout du nez, elle vint ensuite le toucher. Elle avait cru comprendre qu'il aimait bien cela, et le comprenait comme une marque d'affection.

"- Oublie le cerf."

La dragonne d'argent s'estimait fière de sa chasse, et ne voyait pas aujourd'hui d'intérêt à tenter de forcer la main à Kedrildan. Quelque chose en elle lui indiquait que ce serait vain, et tout juste bon à user leurs humeurs. Cette fois-ci, elle faisait confiance à cette intuition, cette connaissance qu'elle commençait à avoir de lui. Mais elle n'oubliait pas, néanmoins, qu'elle avait un élément avec lequel elle pourrait le faire courir dans les bois. Elle pourrait revenir vers lui et lui dire "Kedrildan, te souviens-tu du cerf que tu me devais ?". Et nul doute que si lui n'avait pas oublié le cerf, elle auriat sans doute "malencontreusement" oublié l'instant où elle avait annulé cet enjeu.

"- Tu vas pouvoir te reposer."

C'était une fleur qu'elle lui faisait, et elle espérait qu'il en était conscient ! Cela voulait dire qu'elle acceptait de ne pas l'embêter pendant... Pendant... Elle n'allait pas l'embêter. Une concession qu'elle lui faisait pour l'aider à se remettre sur ses jambes et lui faire comprendre que sortir avec sa dragonne était quelque chose de bien, à réitérer.
Avec sa grâce habituelle, Trissi prit son envol. Elle était, décidément, une dragonne pleine de bonnes intentions et d'une mansuétude à nulle autre pareille. "Dédaigneuse et mesquine"... Tss ! Sottises et inepties !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Idéal [PV Kedrildan] Empty
MessageSujet: Re: Idéal [PV Kedrildan] Idéal [PV Kedrildan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Idéal [PV Kedrildan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Someone makes no sound [Kedrildan Maralawë] TERMINER
» Idéal [PV Kedrildan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-