Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Vanaël AERIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeSam 13 Déc 2014 - 14:15


Aerin Vanaël


Vos secrets ne sont pas si bien gardés....



Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Bon
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Moyen
  • Réflexes : Bon
  • Endurance : Bon
  • Résistance : Moyen
  • Beauté : Bon

    Mental :
  • Force mentale : Bon
  • Patience/self contrôle : Très bon
  • Perception : Bon
  • Intelligence : Très bon
  • Arrogance : Très faible
  • Gentillesse : Très faible
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Bon

    Combat :
  • Epée : Très bon
  • Dague doubles ou simple : Bon
  • Poignard : Moyen
  • Lance : Bon
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Très faible
  • Hache : Catastrophique
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Moyen
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Bon
  • Arc : Très bon
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Moyen
  • Equitation : Très bon

Identité


  • Race : Vampire

  • Nom : Aerin

  • Prénom : Vanaël

  • Surnom(s) :

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : début 733

  • Age réel : 1022 ans

  • Age vampirique : 502 ans

  • Lieu de naissance : Royaume elfique

  • Lieu de vie : Royaume vampirique

  • Rang social : Noble

  • Poste/emploi : Conseillère

  • Guilde : Aucune


Equipement et magie
  • Arme principale : Calamité :
    Lame fine et longue, très maniable, forgée dans un métal aux reflets violets et scintillants, la lame est très épurée et sans ornement. La garde est tout aussi simple, composée uniquement d'un corps arrondi pour le confort de la main et d'un maintien afin de garder la lame intacte... La lame peut devenir presque invisible lorsqu'elle est maniée.

    Un arc de bonne facture, d'origine elfique, souvenir de son ancienne vie.


  • Autres objets :

  • Alignement : Maléfique

  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Ténèbres

  • Puissance magique innée : Correct

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.




Physique et caractère

  • Physique : Ancienne elfe, Vanaël en conserve sa silhouette svelte et élégante, ainsi que son allure altière, dues à son ascendance bourgeoise aussi peut-être. De petite taille, elle n'atteint que difficilement le mètre soixante, bien que cela n'atténue en rien sa prestance, ou son autorité. Pas loin de pouvoir être qualifiée de plantureuse, la vampiresse a toutefois d'autres atouts afin de charmer ses proies, comme par exemple son visage fin et délicat. Orné d'une bouche fine à la teinte rosée, d'oreilles dignes de sa race, et de deux yeux de couleur émeraude, impossible de décrocher le regard de ce joli minois. Ses yeux vous envoûteront alors, venin mortel dont vous ne saurez échapper. Sa chevelure rousse tombe en cascade jusqu'à mi-dos, bien qu'elle ait l'habitude des les mettre devant elle, sa tête étant pour la plupart du temps recouverte d'une capuche. En parlant des ses habitudes, celles-ci ont été un peu chamboulées par sa vampirisation, de même que son apparence. Morte vers l'âge de 500 ans, elle a conservée a jamais, ou presque, son physique de jeune femme, mais a cependant perdu le visage lumineux et chatoyant qu'elle avait jusqu'alors. D'une blancheur maladive, Vanaël n'en pas pour autant perdu son charme, et elle l'utilise habillement afin de se mettre en valeur. Ses lèvres rouge sang contrastent ainsi avec son teint, bien qu'on ne sache pas si cette couleur est voulue, ou si c'est seulement ses repas qui les ont ainsi colorées. Elle s'est alors décidée à se teindre les cheveux dans un rouge tout aussi sanglant, ce qui lui va à vermeil merveille ! Ses tenues sombres accentuent la pâleur de sa peau, portant soit une armure souple lorsqu'elle combat, afin de ne pas restreindre ses mouvements, soit une robe dont la forme varie selon ses humeurs, ou ses envies...

  • Caractère : De nature curieuse, Vanaël est aussi avide de connaissances, et prend plaisir à s'instruire sur tout les sujets possibles. Elle se montre pour cela très persévérante, et peut rester de longues heures à lire afin de trouver ce qu'elle désire. Cet acharnement se constate aussi dans son entrainement, physique ou magique, où elle s'exerce sans relâche afin de pouvoir avoir de bons arguments, autres que ceux de la parole. Par rapport à ce dernier point, elle demeure une étonnante pipelette, son plaisir de discuter avec les autres afin d'acquérir des connaissances se manifestant particulièrement souvent. Ce trait lui est d'ailleurs propre, les elfes ou les vampires n'étant pas connus pour être très loquaces ! Son éducation elfique l'a par ailleurs rendue très douée pour cacher ses sentiments et ses secrets, lesquels conserve-t-elle et collectionne-t-elle très jalousement. En revanche, à partir du moment où elle devint une vampiresse, elle s'avéra se montrer plus froide avec les autres, démontrant alors peu de compassion ou même de tolérance, bien que cela ne change pas pour autant sa loquacité. De plus, alors que de son passé elfique elle était diplomate et prônais la paix entre les peuples, son changement en vampire l'a rendu assez égoïste vis à vis des siens, si bien qu'elle se moque de ceux-ci, pourvu que cela puisse être bénéfique aux vampires. Ces derniers ont bien suffisamment souffert depuis leur naissance, il est temps que les choses changent !



Mes liens

Eawyn Aerin : son fils, et son plus grand ennemi. Il la traque depuis sa transformation. Bien qu'elle ne le sache pas, puisqu'elle ne l'a toujours pas revue depuis, ni même lors de la bataille de l'Aube rouge.

Achroma Seithvelj: Son mentor, il est aussi un allié de taille en qui elle peut faire confiance. Elle l'a revu durant la bataille de l'Aube rouge, et trouve qu'il est devenu plus ouvert vis à vis du monde, bien qu'elle ne sache si c'est dans le mauvais ou pas...

Norwen Ullylan: C'est la général de Lorenz Wintel. Elle ne lui a jamais bien parlé, et la considère comme la bonniche du prince.

Lorenz Wintel: Son prince, elle approuvait jusqu'à maintenant ses idées, mais commence à avoir des doutes sur ses ambitions. Lui en veut d'avoir réduit l'influence du conseil, et va donc devoir agir autrement pour devenir une figure influente à son égard.



Derrière l'écran

  • Petite présentation : J'ai 19 ans, je suis étudiant en MMI (>> google est ton ami Razz) J'aime bien programmer pour le web du coup, ainsi que dessiner, et l'infographie aussi c'est sympa ! (toshop, blender, premierepro)

  • Rythme rp : Je dirais qu'en moyenne je met 2 jours par réponse, des fois beaucoup moins, mais jamais plus de 3 jours.

  • Particularités rp : Ça doit faire maintenant 4 ans que j'ai commencé à rp. Je n'ai rien contre aider les débutants, mais je sais pas si j'en ai le talent ^^.

  • Comment avez vous découvert le forum : Grace aux top-sites.

  • Le code du règlement :









Naissance :

Le peuple des elfes était dans une période relative de paix, les vampires s'étaient terrés dans leurs galeries, et leurs alliés humain ne manifestaient aucune animosité envers eux. Ces derniers avaient en revanche construit un immense empire, et se révélèrent être des êtres particulièrement cupides: rien qu'à regarder la taille de leur empire, la taille de leurs cité, et le nombre de richesse exhibées dans celles-ci, on constatait sans peine qu'ils ne s'accordaient aucune limite ! Leur taux élevé de natalité et leur faible espérance de vie permit entre-entre de tourner la page relativement vite sur la guerre dont ils étaient sortis contre les vampires. Chez les elfes en revanche, la répercussion se fit sentir sur une durée bien plus longue, et les esprits de chacun étaient encore marqués par la guerre, si bien que nul elfe ne l'oublia, et son histoire fut transmise aux générations futures.

En parlant de celles-ci, c'est peu après la fin de la guerre que naquirent deux elfes, à un intervalle d'une ou deux décennies, à peine. Chaque événement fut fêté comme il se le devait, et une forte amitié lia les deux elfes.
Le premier se nommait Isadeor Aerin, il était le fils d'une famille bourgeoise, qui avait fait comme choix de servir le royaume de son mieux, à travers l'échange avec les autres peuples. Telle était la façon de penser des Aerin, et presque chaque membre de la famille honorait son nom en devenant diplomate.
Le deuxième des elfes, ou plutôt, la deuxième, se prénommait Numë, de la famille Serieliel. Elle se révéla au fil des année une magicienne hors-pair, et devint d'ailleurs baptistrelle de l'eau. En effet, c'était une elfe au caractère calme, du moins, en apparence: elle pouvait s'énerver particulièrement rapidement, aussi mieux ne valait pas l'y aider. Sa famille n'avait rien de particulier, et aidait de son mieux son peuple depuis plusieurs siècles, ce fut donc elle qui permit à sa famille de gagner en réputation.
Vous l'aurez compris, ces deux elfes étaient éperdument amoureux l'un de l'autre, et finirent par se marier. Le fait que Numë ne soit pas issue d'une famille bourgeoise n'empêcha pas leur union, en partie grâce à la réputation qu'avait gagnée Numë par son rôle de baptistrelle.
Ils étaient ainsi tout deux des voyageurs, l'un entre les dirigeant des royaumes, l'autre de manière plus générale, puisqu'elle arpentait les chemins afin de répandre ses soins et ses douces paroles.

Ils n'avaient pas encore d'enfants, mais cela ne tarda pas tant que ça, puisqu'en début de l'année 733, alors qu'ils étaient dans la petite ville de l'Océane, les premiers signe de grossesse apparurent. Ce fut donc vers le milieu de cette même année que leur fille, qu'ils nommèrent Vanaël, vit le jour. Ils étaient alors encore en train de longer les différents villages côtiers, ainsi la nouvelle petite fut accueillie par le bruit des vagues s'évanouissant sur la plage, d'où elle gardera ses talents d'oratrice. A moins que cela ne lui vienne de sa mère... Enfin dans les deux cas, c'est la [mer] !

Enfance:

La nouvelle de cette naissance fut bien sur accueillie avec une grande joie, et Numë, ainsi que Isadeor, restèrent durant quelques années dans leur royaume, afin de la voir grandir, et de veiller aux prémices de son éducation. Ainsi se déroulèrent pour Vanaël les débuts de sa vie. Jeune elfe curieuse, elle vagabondait partout où elle le pouvait, s'attirant parfois les réprimandes de certains de ses aînés. Ce n'était toutefois jamais bien grave, et elle était pardonnée par tout le monde, les jeunes enfants elfes étant un baume pour tout le peuple, malgré leur énergie débordante, qui les poussait parfois à agir dans l'excès. Ou plutôt, qui les poussait souvent, trop souvent, à agir ainsi !
Vanaël due néanmoins apprendre les marques de politesse elfiques, et une fois assimilées, n'en loupait pas une pour montrer qu'elle les connaissaient, exagérant autant que possible chacun de ses gestes, et amusant par la même occasion nombre d'elfes. En grandissant, elle se vit pousser une belle chevelure rousse, chose peu commune chez les elfes, et dont elle était particulièrement fière ! Ses yeux en revanche correspondent un peu plus aux "normes" elfiques, d'un vert émeraude, tranchant ainsi avec sa tignasse. Lors de cette période, elle était la seule enfant du royaume, ou du moins, la seule à avoir moins de cinquante ans. Il y avait en effet quelques adolescents, mais c'était tout. Ceci tendit à la faire grandir un peu plus vite mentalement, et attisa alors sa curiosité, et son intérêt pour l'histoire. Passionnée de livres, elle les dévorait les un après les autres, expliquant à quiconque voulait l'entendre qu'elle ne pouvait voyager au delà du royaume, et donc le faisait à travers la lecture. Ses parents se promettent ainsi de lui faire voir le monde dès qu'ils estimeraient qu'elle soit en âge de le faire, considérant qu'en effet, c'était toujours mieux de voir les choses de ses propres yeux, et que ce n'était pas en restant enfermé dans sa forêt qu'on allait voir le monde évoluer. En cela, ils étaient tous d'accord dans la famille, et soutenaient d'ailleurs activement les membres du conseil tendant vers le libéralisme. De la même manière qu'Isadeor était diplomate, il y avait dans la famille Aenor des éclaireurs, d'autres diplomates, mais aussi des intendants de membres du conseil, soutenant ainsi du mieux possible leur cause. Ils étaient réputés pour cela, et une certaine animosité existait ainsi avec les familles conservatrices, malheureusement, bien que cela ne se ressente que pour les membres concernés.
Passionnée donc par les livres, Vanaël ne pouvait s'empêcher de s'intéresser aussi aux poèmes, nombres d'entres-eux étant conservés à l'écrit. Elle en vient ainsi à élargir cet horizon, et à s'intéresser à la musique, de manière plus générale. Vint alors l'apprentissage de la flûte traversière, dont le son clair plût tout particulièrement à Vanaël. Elle avait de quoi s'occuper, et les années promettaient de passer à folle allure !

Adolescence, majorité:

Après ses huit ans, on commença à lui apprendre à utiliser la magie, cette étrange capacité à pouvoir agir sur le monde ! Ce don qu'on donnés les esprits supérieur aux armandéens, cette puissance incroyable mais complexe que les elfes, tout comme les humains et les vampires d'ailleurs, peuvent exploiter. La jeune Vanaël était enthousiaste à cette idée, et enchaîna avec motivation les différents exercices qu'on lui demandait de faire, malgré le fait qu'elle ne puisse pas dès le début utiliser la magie, et que son apprentissage consistait en très grande partie à des exercices cardio-vasculaires, de contrôle de soi, ou de coordination. Vint aussi le rituel pour son esprit totem, où elle fit la rencontre avec ce dernier, celui du Hibou. L'expérience fut assez étrange, mais très enrichissante ! Et cela permit à l'elfette de maîtriser ces dons qui lui était donnés. Un peu plus tard, lorsqu'on estima qu'elle était suffisamment mature pour s'y exercer; vers ses trente ans environ; elle fut prise en charge par un maître d'arme, qui lui enseigna différentes manières de se défendre, et donc d'attaquer. Car c'est bien connu, la meilleure défense, c'est l'attaque ! Elle appris d'abord les combats à main nues, mais aussi le tir à l'arc, et l'escrime, compétences de base de tout elfe qui se respecte ! Bien sur, d'autres domaine lui furent enseignés, comme le combat à la lance, ou bien à la dague, mais l'escrime et le tir à l'arc demeuraient ses domaines de prédilection. Elle y appris aussi l'équitation, bien que cela soit encore une discipline différente, qu'elle appris avec un autre maître. Ainsi commença pour la petite Vanaël toute une série d'exercices quotidien, qui lui occupait une grande partie de la journée. En même temps, ce n'est pas si elle avait autre chose à faire de sa jeunesse, et il faut bien dire que tout cela l'amusait énormément ! Racontant alors chaque soir à ses parents ce qu'elle avait fait. Ces derniers l'écoutait avec amusement, ravis de voir que leur fille s'épanouissait ainsi.
Concernant leur travail, ils s'étaient arrangés pour pouvoir rester autant que possible au royaume, et s'ils devaient en sortir, faisaient en sorte de ne pas partir tout les deux en même temps. Mais cela ne pouvait durer si longtemps, et fut un jour, alors que Vanaël devait avoir quatorze ans, ils durent l'informer de leur départ. Elle pris la nouvelle avec calme, et partie ainsi vivre chez des cousins, le temps de l'absence de ses parents. Cela eu pour effet d'accélérer le fait qu'elle fasse plus mature que son âge, étant donné qu'elle faisait de son mieux pour ne pas déranger ses cousins, trouvant l'atmosphère trop oppressante, chacun étant là pour s'occuper d'elle, et ce à tout moment. Elle faisait donc de son mieux pour se trouver des lieux où elle pouvait rester seule, passant le plus clair de son temps à s'entraîner aux arts du combat, à l'équitation, ou encore à se cultiver, et à apprendre la musique. Les années s'écoulaient affreusement vite, et déjà, elle allait sur ses cent ans, et donc vers sa majorité !

Elle avait bien grandi, et était devenue une ravissante jeune elfe. Sa silhouette s'était affermie, et elle s'en était bien rendu compte, faisant des efforts sur son style vestimentaires afin de se mettre en valeur quand cela était nécessaire. Sa chevelure avait toujours la même rousseur que dans sa petite enfance, même si désormais elle étaient bien plus longue, atteignant facilement le bas de son dos. Vanaël commençait à se faire des admirateurs, et bien qu'elle trouva la plupart soit trop âgés, soit pas assez..... un ou deux avaient tout de même réussis à retenir son attention, et elle s'entendait d'ailleurs plutôt bien avec eux ! Que demander de plus ?

Elle n'eu rien besoin de demander non, en effet, cela se fit tout seul. Lothaën Finen avait une vingtaine d'années de plus que lui, soit cent trente quatre, lorsqu'ils finirent par se rendre compte qu'ils ne pouvaient plus se passer l'un de l'autre, et que chaque jour sans devenait comme un verre d'eau sans eau: terriblement lassant. Ils étaient jeunes, pas insouciants, mais pas très loin non plus, et profitaient au mieux de leur vie, qu'ils croquaient à pleine dent. Il était issu lui aussi d'une famille bourgeoise, les Finen donc, et en était le fils aîné, dominant d'un demi-siècle son jeune frère. Nous étions alors en 847, et Vanaël allait donc sur sa 115 année.

Mariage:

Et nous dûmes attendre près de quarante-cinq années avant de les voir se marier, bien que pour un elfe, le temps qui s'était écoulé pouvait ne pas sembler si long que cela...
Vanaël, toujours aussi passionnée de voir le monde extérieur qu'auparavant et désireuse de rencontrer d'autres peuples, tout en aidant le sien, décide de devenir diplomate, tout comme son père, qui devint d'ailleurs son mentor dans le domaine. Elle n'était au début qu'une apprentie, et suivait les pas de son père, lequel lui enseignait les rudiments du métier, et lui présentait les différents commanditaires qu'elle allait être amenée à rencontrer. Au fil des années, elle gagnait en autonomie, et commençait peu à peu à faire des missions à la place de celles de son mentor. Elle avait ainsi de nombreuses opportunités de voyages, et en profitait du mieux possible pour explorer tout le continent, autant que le lui permettait son statut de diplomate.
Son mari, Lothaën, avait quand à lui décidé de s'orienter vers une voie plus... stable, et était ainsi archiviste. Il avait alors accès à toute l'histoire de son peuple, ce qui tombait bien pour le passionnée qu'il était ! Vanaël en profitait d'ailleurs lorsqu'elle revenait, passant une bonne partie de son temps à l'aider dans son travail, et à continuer de s'instruire, principalement dans le domaine musical, où elle s’entraînait encore à la flûte. Sa mère l'encadrait parfois, lui faisant ainsi profiter de son talent de baptistrelle.
Leur vie continuait donc, et chacun poursuivait sa route de son coté, bien que leurs chemins soient souvent entremêlés. La jeune elfe n'avait pas pour autant abandonnée ses activités, et continuait à s'exercer au maniement des armes, se spécialisant dans l'escrime à la rapière, et le tir à l'arc, ainsi que dans celui de la magie, même si elle savait ne pas y exceller dans ce dernier domaine... C'était une raison pour elle d'y consacrer un peu plus de temps, afin de compenser ses lacunes !

Un enfant plein d'avenir !

Après 388 années de vie commune, le beau couple finit par avoir un enfant, ou plutôt, eurent la chance d'avoir un enfant ! Et oui, 388 années, dans la vie d'un elfe, c'est pas grand chose en soi, et tous n'avaient pas la chance non plus de pouvoir se vanter avoir été parent ! Le nouveau-né fut alors nommé Eawyn, en hommage à l'un de ses ancêtres, c'était un garçon en bonne santé, et qui, selon les dires de sa grand-mère maternelle, Numë, promettait d'être doué d'un fort potentiel magique !
Ses propos ne purent qu'être confirmé durant ces premières années, montrant ainsi à ses mentor qu'il avait bien besoin d'être encadré sérieusement, si c'est derniers ne voulaient pas avoir quelques soucis sur les bras. Non pas qu'il était du genre à s'exprimer dans l'excès et la "violence", mais plutôt qu'il était à peu près aussi curieux que sa mère, et ne pouvait ainsi pas s'empêcher de s'entraîner autant que possible à ses facultés surprenantes. Vanaël essayait de partir pendant des durées moins longues durant les premières années, mais n'avait parfois pas le choix, et devait vaquer à ses occupations, périodes durant lesquelles le petit Eawyn était alors contraint de rester avec son père. Enfin, contraint, le mot était peut-être un peu fort....

Néanmoins, il insistait chaque fois un peu plus pour pouvoir partir avec sa mère à la découverte du monde, curieux de savoir ce qu'il se trouvait réellement au delà de cette forêt, plutôt que d'être forcé de croire les livres, contes et chansons qu'il avait connu depuis son enfance. Le choix se fit ainsi, alors qu'il allait sur ses trente cinq ans. Il avait beau n'être encore qu'un adolescent, il était suffisamment mature pour être conscient des risques et agir en cause. L'avis fut donc de partir tout les trois vers l'Empire. Deux forestiers les accompagnaient, afin de s'assurer de leur sécurité, les enfants elfes étant tout de même quelque chose de rare et précieux chez les elfes, et seulement deux d'entres-eux pouvait ne pas suffire à défendre un gamin pour qui le danger était encore quelque chose d'inconnu et de possiblement terrifiant. Et ce même si ces deux elfes se promettaient d'être extrêmement protecteur envers leur progéniture !

Le ciel nous tombe sur la tête !

Leur voyage commença donc, et ils partirent en direction d'Aldaria, citée humaine située dans le sud de l'Empire, non loin des côtes. Vanaël devait s'y rendre pour une mission, aussi étaient-ils attendus dans une semaine. Le voyage se déroulait plutôt tranquillement, et chaque soir était consacré à une petite joute entre Eawyn et l'un de ses parents, ou même entre les deux parents, lorsque le jeune elfe était trop fatigué. Ce dernier les observait alors, observant d'un œil intéressé le duel. Les journées quant à elles se faisaient calmement, la petite troupe voyageant de villages en villages, afin de s'approvisionner. Et parfois d'y trouver refuge pour la nuit. La quatrième cependant se déroula au clair de lune, le prochain village étant bien trop loin pour y parvenir en seulement un jour... Il montèrent donc le camp à l'abri d'un arbre, et prévirent d'y passer la nuit, après avoir fait faire un cours d'escrime à leur fils. Seulement, cette nuit ne fut pas de tout repos !
Un groupe de cinq vampires trouvèrent leur camp, et étaient apparemment bien décidés à se faire un festin durant la nuit ! Il attendirent que leur cousins elfes furent happés par le monde des rêves, et se mirent à table. Leur première cible fut les deux soldats, qui par chance ne dormaient que d'un œil, ils avaient quand même un certain sens du devoir, et furent près au combat. Les vampires, déconcertés par cette réaction si rapide, usèrent de toute leur puissance afin de les faire taire le plus rapidement possible. Malheureusement, l'un d'eux fut gravement touché, et donc mis hors combat. il en restait cependant encore quatre, et les elfes avaient beau être bien entrainement l'ennemi nocturne le semblait tout autant ! Va savoir ce qu'ils faisaient ici... Les deux forestiers réussirent à tenir suffisamment longtemps pour que Vanaël et Lothaën soient aux aguets, et prêt à réagir. Chose qu'ils se hâtèrent de faire, espérant pouvoir sauver les leurs. Le combat fut rude, et deux autres vampires rendirent l'âme, pendant que du coté des elfes, ne restait plus que Vanaël et Lothaën, affublés de quelques estafilades, mais rien de bien plus grave. Deux duels s'engagèrent donc, chacun des deux cotés essayant d'aider son allié, pendant que l'autre tentait de l'empêcher de le faire. Le petit Eawyn était réveillé lui aussi, et regardait le combat, tétanisé par la scène qui se déroulait devant ses yeux... Par chance, ses parents en sortirent victorieux, bien que Lothën soit blessé plutôt gravement, alors qu'il sauvait Vanaël d'un coup d'estoc que celle-ci n'avait point vue. Ils avaient été galvanisés par la présence de leur fils dans leur dos, et avait ainsi réussi à en venir à bout, de ces infâme créatures des ténèbres, malheureusement.... une malédiction les poursuivait !
Incompréhensif, leur fils les regarda hurler pendant une bonne heure, se tordant de douleur, gémissant, et transpirants comme si exposés en plein désert, vers midi. Il essaya de les aider, leur mis de l'eau froide sur le visage, alla chercher des herbes médicinales, ainsi qu'il l'avait appris pour soigner dans les cas de non utilisation de magie, et même essaya cette dernière, sachant qu'il n'y était pas très doué. Désespéré, il ne pouvait malheureusement rien faire contre leur transformation.... Les deux avaient été mordus à peu près en même temps, aussi leur souffrance s'arrêta au même moment. Mais la fièvre, elle, était toujours bien présente, et finie par avoir raison de Lothaën, dont les blessures du combat et la souffrance insufflée par la morsure l'emportèrent sur les soins donnés pas son fils. Ce dernier était dans un état de panique assez importante, et n'écoutait qu'à moitié sa mère sanglotant, en train de le supplier de partir, disant qu'il devait la laisser là et qu'elle souhaitait avant tout sa sécurité. Elle n'en avait plus pour très longtemps, et risquait de se transformer bientôt en une espèce pas vraiment sympathique... L'idée de le mordre à son tour une fois devenu une vampiresse lui traversa bien la tête, mais elle avait trop peur de le tuer plutôt que de seulement le mordre pour tenter la chose. Elle continua donc de le supplier de partir, et d'aller quérir( la magicienne, euh, non, mauvais scénario...) de l'aide au village le plus proche, afin de leur expliquer la situation. Eawyn était cependant encore sous le coup de l'émotion, et ses explications n'allaient pas pour l'aider. Vanaël ne savait comment réagir, elle étaient presque autant terrifiée que son fils face à la situation... Le temps s'écoulait tout de même, bien indifférent aux petits soucis agrémentant la vie de ces êtres vivants.
Inlassablement, l'elfe basculait du coté obscur (de la force)... Elle en était arrivée à la phase stable, et se sentait en forme, bien que consciente de sa situation éphémère. Elle fit donc de son mieux pour mettre en sécurité son fils, il ne lui restait qu'à peine une journée...
Et malheureusement, elle s'écoula trop rapidement... En mauvaise forme, et incapable de monter à cheval, elle du continuer à pieds, ralentissant ainsi leur progression. Le village était encore à plusieurs de marche, mais c'était trop tard... Sa fièvre se mit à chuter rapidement, alors que son fils était à ses coté. Elle le repoussa, et pour une fois, il l'écouta, un peu effrayé par l'angoisse qu'il lisait sur son visage. Elle commençait alors à éprouver une forte envie de sang, et pris la fuite tant qu'elle le pouvait encore, préférant ainsi laisser son fils seul plutôt que de risquer de le tuer. Eawyn fut sauf, mais seulement physiquement, son esprit resterait longtemps perturbé par ce moment de violence, par la fuite de sa mère et surtout par son inadvertance qui causa la mort définitive de Lothaën.

Fuite:

Étant donc devenue une vampiresse, Vanaël avait pris la fuite, évitant ainsi à son fils le même sort. Elle s'était alors mise à errer dans l'empire, vagabondant de nuit afin de chercher de la nourriture. Les villages et hameaux étaient des cibles de choix, car ils n'étaient point protégés. La nouvelle créature de l'ombre se faisait tout de même aussi discrète que possible. Elle était tourmentée par sa mémoire, qui ne lui permettait pas de se souvenir ce qu'elle était, qui elle était. la dernière chose dont elle se souvenais était l'elfe, où le vampire, qu'elle avait mangée, mais avant cela, c'était le vide total. Aucun souvenirs, aucune sensation de proximité ne lui revenait au gré de ses pas, rien, le vide total. Une impression dérangeante de jamais vu, la sensation malsaine de n'être qu'une créature dépourvue de sentiments, de compassion, d'amour ou même de haine. Seul l'appétit comptait.
Au fil des jours, des semaines, et même des mois, Vanaël commençait à se remémorer des bribes de souvenirs. Chaque moment était douloureux, car il lui rappelait ce qu'elle laissait derrière elle, ce qu'elle ne reverrait jamais. Elle passa une longue période à voyager vers les endroits qu'elle avait pu visiter, comme une chasse au trésor. Chaque souvenirs qu'elle récupérait lui permettait d'en apprendre un peu plus sur son passé, et donc sur les endroits qu'elle avait traversé. La fois où elle se souvint de l'abandon de son fils la laissa dans un état d'hébétement assez dérisoire, la réduisant à un simple corps pourvu de mouvements, animé par son instinct. Elle se souvint de son mari aussi bien sûr, pour lequel elle fut foncièrement confuse, et se sentait honteuse de n'avoir pas pu le sauver. Son périple fut ainsi parsemé de moment de nostalgie, de désespoir, et de regrets, rendant cette période particulièrement difficile pour la nouvelle vampire qu'elle était.
Sa quête dura longtemps, toujours incertaine d'avoir récupérée tout les souvenirs d'un événement. Elle se demandais si seulement c'était réalisable.... Heureusement, elle croisait de temps en temps quelques vampires, qui vivaient de la même manière qu'elle, c'est à dire en tant que voyageurs, ermites, à la recherche d'eux même, perdus dans les méandres de leur passé. La plupart depuis plus longtemps, ce qui n'était en soi pas bien difficile. Le fait d'en rencontrer montrait qu'elle n'était pas seule, et que quand elle serais prête, elle pourrait aller les rejoindre. D'autres venaient des galeries, et elle les croisaient lors de leur chasse, ils n'étaient alors pas souvent enclins à la discussion, et préféraient se hâter de chasser pour pouvoir rentrer, n'ayant pas trop l'envie de se faire remarquer par les humains, ils avaient eus suffisamment de problèmes avec eux.
Après 25 longues années, elle entreprit un voyage dans les vieux bois, qui s'avéra plus long et impactant que prévu. Il lui fit par ailleurs perdre cinq années, puisqu'elle se perdit dans ceux-ci, à cause de l'influence de la barrière magique du royaume. Cette errance la fit divaguer dans les bribes de souvenirs qu'elle avait "récoltée" jusqu'à présent, altérant ainsi son avis quand aux elfes et aux vampires, mélangeant alors ce dont elle se souvenait et ce qu'elle avait entendue des vampires qu'elle avait rencontrée ou des conversations qu'elle avait parfois pu surprendre entre humains. Son esprit avait alors exagéré certaines parties, ce qui avait eu pour effet une sorte de "lavage de cerveau", bien que le terme soit quelque peu radical... En effet, des passages de discussions concernant les vampires lui revenaient très clairement à l'esprit, et elle nota la distance et la haine à travers laquelle beaucoup d'elfes en parlait. Non pas comme une espèce à part, mais plutôt comme de la gangrène, une verrue qui avait poussée sournoisement au sein des elfes, et avait empoisonné leur peuple. Certes, les vampires étaient le produit d'un elfe corrompu par la haine et la revanche, mais ils étaient ce qu'ils avaient choisis de devenir, Enalfir n'était pas entièrement responsable de leur expansion, et de leur survie... C'était les elfes qui avaient inventés cette histoire faramineuse pour discréditer le droit de vivre des vampires, et ainsi causer leur perte. Ils avait alors profité du fait que les humains se fassent prendre pour cible par les vampires, désireux de trouver du sang plus à leur goût, afin de les rallier à leur cause. Une croisade raciste s'était alors ensuivit.
Alors qu'elle parvenait enfin à sortir de se dédale sans fin; Enfin si puisqu'elle en était sortie ! elle croisa par chance un groupe de vampires, remarquant grâce à quelques traits que Vanaël ne semblait pas avoir vécu avec beaucoup de vampires. En effet, elle ne maîtrisait plus la magie, et n'avait pas réussie à apprendre celle de son "nouveau peuple". Cet aspect avait fait "tilt" dans l'esprit des vampires, aussi lui proposèrent-ils de les accompagner, et de venir avec eux vivre dans les galeries. Vanaël, qui poursuivait depuis maintenant trente ans ses souvenirs, en avait retrouvé de nombreuses bribes, et bien qu'il lui manqua une partie importante de ceux liés à son royaume, elle parvenait tout de même à se faire une idée assez précise de sa vie d'elfe. Malheureusement erronée, mais ça, elle ne le savait pas, cette période étant relativement floue pour elle et elle n'avait d'ailleurs aucune idée du temps qu'elle y était restée.

Émigration !

Vanaël était donc en route pour le royaume vampirique, en compagnie d'un groupe de vampires bien décidés à se faire bien voir par les leurs en ramenant une nouvelle tête, chose qui était toujours le bienvenue ! Ils lui firent l'éloge de leur royaume, le décrivant comme un lieu où tout les vampires avaient la possibilité de vivre à leurs aises, bien que la manière dont ils en parlaient semblait trop doucereuse aux oreilles de Vanaël, qui sentait l'anguille sous roche... Ils lui parlèrent du conseil, composé d'anciens vampires, ou d'ancestraux et qui prenaient les décisions importantes vis à vis de la gestion du royaume. Le petit groupe lui fit aussi mention du prince des vampires, le chef, et de comment il était choisi: les forts dominent, les faibles écoutent et obéissent...
Le voyage durant plusieurs semaines, elle eue aussi le "loisir" d'écouter la description des galeries, et puis bien sûr de la grande salle, l'Ygg-Chall. Ses compagnons de voyages devenait au fil des jours plus Le royaume vampirique semblait ainsi être un lieu sombre où chacun devait se faire sa place, quitte à marcher sur les autres afin de la trouver. Un monde bien rude donc et pourtant, ces vampires semblait s'en satisfaire. C'était leur mode de vie, cela leur permettait de se forger un caractère, et donc de survivre face aux humains et aux elfes. Les faibles avaient tout de même leur rôle à jouer et pouvaient, avec de la volonté, se hisser plus haut dans les grades. C'était une enclave plus ou moins sûre pour les vampires, qui leur permettait de préparer avec soin leur douce vengeance....

Vanaël arriva ainsi au royaume vampirique sous bonne escorte, et fut conduite au travers des galeries vers son nouveau domicile. Elle vit ainsi le fameux Ygg-Chall, et peu ainsi témoigner de sa grandeur. L'arrivée dans son peuple incluait qu'elle allait devoir s'habituer à leurs mœurs, à leur rythme de vie, mais aussi apprendre leur culture. Ce dernier point l'intéressait tout particulièrement, curieuse de connaître le point de vue des vampires dans cette guerre.
Ce qu'elle appris ne fit que conforter l'idée qu'elle s'en faisait (depuis son voyage dans le bosquet sauvage) et attisa son mépris pour les elfes, et son désir de vengeance envers eux.
Elle avait ainsi un but, et ferait tout pour l'atteindre, quitte à y payer le prix !

Une ascension tumultueuse

La vampiresse avait pour ambition de devenir une figure de proue à la remontée des vampires, et pour cela, il lui fallait s'améliorer. Tout d'abord dans la magie, où elle devait réapprendre depuis les bases, ou presque, mais aussi dans le combat en général. Ces longues années de voyage et de désespoir avaient eus raison de ses capacités guerrières et à part le tir à l'arc, pour lequel elle avait continuée à s’entraîner lorsqu'elle chassait des humains, elle n'était plus la même guerrière qu'auparavant... Son entraînement commença donc, auprès d'un maître d'arme du nom d'Achroma Seithvelj. C'était un ancien vampire, d'origine humaine donc, et qui devait avoir un ou deux siècles de plus que Vanaël. Il désirais éduquer les nouveaux venus, afin de construire un avenir sûr pour les vampires, et prenait donc sous son aile plusieurs élèves. Dans un premier lieu afin de les aider à contrôler leurs pulsions de faim, qui pour les anciens humains étaient très fréquentes, mais aussi pour les entraîner à survivre dans ce monde rustre qu'est celui des vampires. Les plus forts survivent, les plus forts dominent, les plus fort choisissent sur quels chemins leur avenir se construira, ne restait donc plus qu'à faire partie de cette élite. C'était de plus un membre du conseil, ainsi que la vampiresse le découvrit après quelques temps. Il en restait un bon instructeur, y compris dans la magie, et aida Vanaël à récupérer un niveau correct de maîtrise.
Les années s'écoulaient ainsi entre ses entraînements et son apprentissage de la culture de ce peuple, grâce aux archives présentes depuis l'existence des vampires. Elle croisa durant ces moments un vampire du nom de Lorenz, qui semblait gravir les échelons de réputation à une toute autre échelle que la sienne. Vanaël se promit de le garder à l'œil, il pouvait être intéressant de créer des liens avec les personnes susceptibles de l'aider à parvenir à ses fins. Une autre partie de ces journées fut parfois consacrée à des chasses. Elle se fit blesser plusieurs fois de manière assez violente, mais jamais au point de non retour. Et chaque escapade la rendait un peu plus forte et maître d'elle même.
Le temps qu'elle passait avec Achroma était aussi consacré parfois à son éducation, en effet, désireuse de faire de son mieux pour aider son peuple, la meilleure voie était de faire partie du conseil, ou de diriger les vampires, ainsi que le lui avait expliqué son mentor lorsqu'elle lui avait fait part de ses objectifs. Il se dévoilait peu à peu à elle, et elle en faisait autant de son côté, si bien qu'il en savait autant voire plus sur elle qu'elle-même...
Après une centaine d'année passée à s'investir pour son peuple, à surmonter les obstacles que d'autres plaçaient sur son chemin, à endurer de longues journées d'entraînement autant physique que moral, enfin, elle y parvenait ! Vanaël avait en effet atteint la place qu'elle désirait au conseil, aux cotés d'ailleurs de son mentor, Achroma. Depuis lors, une sorte d'alliance lia les deux vampires, lesquels s'accordaient sur le fait que l'union fait la force. Vanaël l'aidait de temps en temps pour éduquer les autres jeunes vampires, et se faisait au fil des années un réseau de connaissances qui l'aidait à gagner en influence. . Achroma était parti, trop de conflits se tramaient quand à la direction du peuple, et il n'avait en aucun cas l'envie de le devenir. Il disparu ainsi durant deux siècles, sans qu'on en entende plus parler. Cette période lui permit donc de gagner en influence et en réputation, et elle continua la tâche qu'Achroma avait commencé. Elle ne s'autorisait pas d'échec, et son entrainement continuait toujours, s'exerçant inlassablement à augmenter ses talents de combattante, de magicienne, mais aussi de conseillère ! Lorenz Wintel était aussi membre du conseil, et montrait sans vergogne son envie de diriger le peuple vampirique, bien que Guerdan Werla était pour l'instant celui le plus en mesure de s'en vanter.

Le 17ème siècle de l'ère d'argent marqua ensuite de nombreux événements majeurs, et ce dès le début de celui-ci, avec la remontée à la surface des vampires, ainsi que plusieurs raid afin de refaire leurs troupes, ce qui incluait donc beaucoup de jeunes à éduquer, au grand dam de l'ancestrale vampiresse. L'année 1752 marqua ensuite l'acquisition de nouveaux pouvoirs, ou plutôt d'ancien pouvoirs. Vanaël retrouvait l'utilisation des pouvoirs liés à son totem, et elle constata que ceux-ci avaient bien augmentés, et donc qu'elle était sûrement devenue grand-mère. La nouvelle l'enchantait, elle avait beau éprouver un certain mépris pour les elfes, elle appréciait tout de même son fils, et espérais qu'il se porte bien. Ensuite, cette année marqua aussi l'arrivé d'Ethan en tant que général, un vampire dont elle avait suivie la progression de loin, et en qui elle plaçait une certaine confiance. Elle profita donc de sa position de général, et de bras droit de Lorenz pour gagner en influence sur ce dernier. Il mourut prématurément en l'an 1 de l'âge d'obsidienne, à cause de son manque de discernement et son caractère trop téméraire, remplacé alors par Norwen, une vampiresse que Lorenz semblait apprécier particulièrement !
Ce fut aussi le retour d'Achroma, devenu alors dragonnier, et donc atout majeur des vampires, Vanaël en fut surprise, et un peu jalouse aussi.... La guerre s’enchaîna ensuite, avec l'arrivé des Alayiens, et donc de Néant. Cela ne se fit pas sans bruit, et nombreuses furent les pertes, soit en termes de morts, mais aussi en termes de nouveaux fidèles à cet esprit obscur qu'était Néant. Les vampires, pourchassés, furent contraints de fuir dans les terres de l'est, ne devant leur cohésion qu'à la poigne de fer de Lorenz. Ils reprirent vite la route suite à la lettre de Merthryn Shadowsong, les mandant de se rendre au sanctuaire des baptistrels afin d'y trouver une entente possible entre tout les peuples d'Armanda dans le but de contrer l'invasion. Malheureusement, l'invasion vint tout de même à eux, et s'ensuivit alors la Bataille des bois sombres, où encore beaucoup de pertes furent déclarées. Le "bon coté" était que l'alliance avait été fondée entre humains, elfes, et vampires... Des perles commencèrent alors à apparaître, en premier lieu au sein même des bois sombres, avec l’apparition du sanctuaire des perles, obligeant alors les elfes à fuir leur royaume, le néant emplissant tout les bois sombres. Ils se réfugièrent à Aigue-Royale, où eu d'ailleurs lieu la bataille de l'Aube-Rouge. La vampiresse espérais pouvoir y rencontrer son fils, désirant lui parler, mais avec le monde présent pour la bataille, et ses obligations à remplir auprès de Lorenz, elle n'en eue pas la possibilité... Vanaël continua après cela à suivre Lorenz, l'aidant de son mieux, et espérant que ses objectifs personnels n'empiéteraient pas trop sur ceux qu'il avait pour son peuple, elle allait devoir s'assurer qu'il ne déraperait pas, et que son rang et ses ambitions ne lui monteraient pas trop à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeDim 21 Déc 2014 - 19:15


Vanaël AERIN Comman21



Objets équipés

Équipement

Armures et tenues
Armure de la Vermine :

Une armure de mailles dont chaque anneau se transforme en une vermine grouillante qui peut attaquer une victime. Aussi résistante que de l'acier. Ils reprennent ensuite leur place et leur apparence habituelles. Matériel : mailles.
Enchantement : se transforme en une masse de vermine qui attaque l'adversaire - maléfique.


Robe des 4 Nuits :

Robe longue en soie raffinée, à l'encolure col montant finement irisé de sequin d'or sur ses bordures, et aux manches longues serrées jusqu'au coudes soulignées d'une petite bande dorée, pour s'évaser largement ensuite très fortement en manche kimono. La robe s'évase légèrement dans le bas, formant une très discrète traîne dans le dos, et est accompagnée d'une ceinture de soie parsemé de poussières de sequin doré, ceignant la taille d'un fin bandeau qui descend ensuite le long des jambes.
Sa couleur varie selon l'intensité de la nuit, allant de la couleur nuit noire pure à une nuit de claire-de-lune étincelante, en passant par une nuit de mille et une étoiles.
Enchantement : Couleur changeante en fonction de la nuit – Asbeth


Cape nocturne :

Belle cape en soie raffinée de couleur noire moirée de reflets de couleur flammes, de longue taille se terminant en très légère traîne, et possédant une capuche souple, fermée sur le devant par une fibule d'or en forme de mains.

Capes écarlates :

Des capes très fines d'un beau rouge vif, pas de quoi se protéger contre le froid ou espérer passer inaperçu donc... Leur pouvoir est tout autre. Celui qui en porte une devient totalement insensible au feu, qu'il soit magique ou non !
Enchantement : insensibilité totale au feu – élémentaire.


Bottes du vent :

Botte de couleur claire qui permettent de planer au dessus du sol, pas très haut mais assez pour se prémunir des pièges ou des terrains dangereux. Flotte légèrement au dessus du sol pendant une à deux minutes.
Enchantement : permet de flotter -élémentaire.



Armes
Calamité :

Lame fine et longue, très maniable, forgée dans un métal aux reflets violets et scintillants, la lame est très épurée et sans ornement. La garde est tout aussi simple, composée uniquement d'un corps arrondi pour le confort de la main et d'un maintien afin de garder la lame intacte... La lame peut devenir presque invisible lorsqu'elle est maniée.
Enchantement : disparition de l'arme – renforcement


Le Pic :

Manche de 2.5mètres en bois de rose ( bruns foncés avec de superbes stries noires et rouges) et lame en alliage de fer et d'acier. La lame est très fine en forme d'un pic de 5 centimètre de diamètre. Revient à son propriétaire.
Enchantement : retour - renforcement


Un arc de bonne facture, d'origine elfique, souvenir de son ancienne vie.

Projectiles
Flèches étourdissantes :

Flèches dont la pointe est une boule de tissu, son impact est fait pour assommer les cibles.

Flèches empoisonnées :

Enduites d'un poison fulgurant, la victime meure presque sur le coup.

Divers
Bijoux
La chaîne de l'esprit :

Pendentif en onyx noir, attaché à une chaîne d'argent fine et résistante. Portée autour du cou, elle est un parfait et beau bijou, serré au creux de la main, la pierre confère un rang de plus en force mentale.
Enchantement : mental d’acier – Asbeth.


Étreinte de l'araignée :

Bracelet en forme d'araignée faite de jade, elle scintille d'une lueur pâle et semble murmurer lorsqu'on la déplace. Toute autre matière organique vivante autre que son porteur ou tout liquide entrant en contact avec elle est empoisonné.
Enchantement : empoisonnement – Asbeth.


Bracelet contrainte :

Se présente sous la forme d'un bracelet noir tout simple en apparence. Toutefois seul celui qui l'a imposé à un être peut le lui retirer. Le personnage ne peut plus utiliser aucune forme de magie et peut être soumis à une douleur atroce à tout instant où qu'il se trouve. Douleur qui peut le tuer, idéal pour châtier un prisonnier évadé.
Enchantement : contrainte – Asbeth.



Accessoires
Capsule fermée :

Une capsule de couleur changeante et de forme arrondie, pendant au bout d'une chaîne. Peut contenir un message que l'on dicte ou que l'on écrit. La capsule est enchantée pour ne s'ouvrir que sous la main de son destinataire, déroulant ainsi le message sous formes d'écriture magique bleutée.
Enchantement : Secret supérieur – Asbeth


Tome de tempêtes :

Un livre à reliure de cuir bleu azure frappé d'un nuage argenté. Lorsqu'il est ouvert il produit un vent léger, qui devient de plus en plus puissant au fur et à mesure qu'on le laisse ouvert, jusqu'à pouvoir créer une petite tempête.
Enchantement : Tempête – élémentaire


Sifflet magique :

Un sifflet magique qui produit des ultrasons pour appeler son cheval, les chevaux vampiriques sont dressés pour accourir au son particulier du sifflet de leur maître.

Chaine de guerre :

Chaine de prisonnier en mithril. Celui qui les porte ne peut plus bouger de lui-même et ne peut s'échapper.
Enchantement: Fuite impossible – Draconique


Calice doré :

Calice de petite taille, tout d'or et d'argent, ciselé de motifs représentant le symbole d'un soleil sur une rose en train d'éclore. Tout sang versé dans ce calice se conservera sans coaguler, permettant au vampire de prendre tout son temps pour le savourer.
Enchantement: Conservation – Asbeth


Consommables
Potions
Potion de cicatrisation forte :(un exemplaire)

Guérison des grosses blessures magiques et non magiques (sauf certaines qui nécessitent des soins spéciaux).

Potion de cicatrisation moyenne :(un exemplaire)

Guérison des écorchures moyennes non magiques.

Autres
Poussière d'ambre :

Un petit pot contenant de la poussière ocre qui est obtenue à partir d'ambre écrasée. Paralyse le membre dès que la poudre touche un corps. Pour plus d'efficacité, il est conseillé de viser les voies nasales afin de mieux diffuser le produit et avoir de meilleurs résultats.
Enchantement: Paralysie – élémentaire


Pilule de sang :

Une substance utilisée afin de stimuler la production d'hémoglobine et donc la restauration du sang d'une personne. Utilisée par les guérisseurs humains, et les vampires pour leurs esclaves immunisés.



Dernière édition par Vanaël Aerin le Mar 19 Mai 2015 - 4:59, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeMar 23 Déc 2014 - 22:20


Vanaël AERIN Comman21



Objets en réserve

Équipement

Armures et tenues


Consommables
Potions
Potion de cicatrisation forte :(un exemplaire)
Guérison des grosses blessures magiques et non magiques (sauf certaines qui nécessitent des soins spéciaux).

Potion de cicatrisation moyenne :(un exemplaire)
Guérison des écorchures moyennes non magiques.

Ingrédients
Pierre d'asbeth :
Obtention -> Récompense mini-intrigue de la perle du lac noir.

Divers
Bijoux
Torque:

Collier épais en alliage d'argent et d'or qui peut se transformer en fine cordelette, si l'on passe son doigt tout le long de celui-ci.
Enchantement : Cordelette – Fleur élémentaire.


Verroterie du sang vénérable :

Collier sur lequel pend une gemme couleur de carmin profond semblant presque liquide et qui est montée sur un socle d'argent vieilli. La gemme contient du sang, si le porteur la remplit, il peut ensuite se servir de ce sang pour d'autres usages, se nourrir
par exemple (repas frugal cependant).





Dernière édition par Vanaël Aerin le Mar 19 Mai 2015 - 5:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 17:00


Vanaël AERIN Comman16








Achroma Seithvelj:
▬ Son mentor, il est aussi un allié de taille en qui elle peut faire confiance. Elle l'a revu durant la bataille de l'Aube rouge, et trouve qu'il est devenu plus ouvert vis à vis du monde, bien qu'elle ne sache si c'est dans le mauvais ou pas...
▬ Leur rencontre après la bataille de l'Aube Rouge leur permet de confirmer leur lien, et Vanaël se montre plus possessive et sentimentale qu'on pourrait le croire venant d'une ancestrale.

Aldaron Triade:
▬ Un elfe qu'elle a rencontrée lors de l'attaque de la perle. Elle ne sais pas trop quoi penser de lui: Il lui a sauvé la vie d'une manière plutôt étrange, mais a tout de même pour cela toute sa gratitude. Toutefois, elle doit encore mettre cela au clair...
▬ Leur conversation le place dans une position avantageuse, Vanaël saura se souvenir de lui. Embrasser un elfe n'est après tout pas chose courante, et les intentions qui en découlaient n'étaient que bienveillantes. La vampire se tarde de pouvoir le revoir, et de voir ce qu'il sera prêt à faire pour elle.
▬ Son soutien lors de la marche contre Vraorg fut la bienvenue, comme toujours, il sait se rendre utile.

Trissi:
▬ Une dragonne fière de sa personne, et qui n'hésite pas à le montrer. Elle semble toutefois un peu trop sur de soi, un peu comme Vanaël au final... Puisque toute deux se sont faites capturée par la perle lors de l'attaque. Une manière curieuse de se rencontrer de nouveau...

Kedrildan Maralawë:
▬ Vanaël le connaissait de réputation, même si celle-ci n'était pas forcément à l'avantage du dragonnier roux. Sa peur du feu peut le prouver. Le rencontrer au Lac Noir a permis de confirmer qu'il continuait de suivre les traces d'Achroma. Une bonne nouvelle, les traîtres se faisaient monnaie courante ces derniers temps.
▬ Il se révèle être imprudent, leur causant bon nombres de blessures à cause d'une décision hâtive. Peut-être un jour récupérera-t-il la flèche que Vanaël a gagné par son erreur...

Luna Duruisseau
▬ Une jeune humaine rencontrée lors de leur vol en direction du Lac Noir. Malgré les apparences, elle se révèle d'un soutien précieux, puisque c'est elle qui s'occupe de l'ancestrale lorsqu'elle est blessée. Malheureusement, Vanaël n'as pas réussi à lui renvoyer la monnaie de sa pièce, Edwyn s'en étant chargé. Peut-être un jour en aura-t-elle la possibilité ?





Nómin Terendul:
▬ Un génie arrogant et imbu de lui même. Ce gosse d'elfe a tout de même réussi à se faire apprécier par la vampire, et a gagner son accord: elle l'aiderait du mieux qu'elle peut dans son projet. Pour la connaissance, les races ne sont qu'une piètre barrière.

Lisaë Terendul:
▬ Mademoiselle la grande archiviste des bibliothèques royales... Difficile de penser à cette personne de manière positive, et pourtant, Vanaël fait de son mieux. L'elfe ne semble pas une mauvaise personne, bien que sa haine pour les vampire est une chose avérée, mais comment ne pas le comprendre ? Les vampires vouent pour une grande partie une haine équivoque envers les elfes...

Norwen Ullylan:
▬ C'est la général de Lorenz Wintel. Elle ne lui a jamais bien parlé, et la considère comme la bonniche du prince.

Ylan Cendremont:
▬ Le maître des esclaves, une personnage atypique, d'une neutralité émotionnelle étonnante. Elle a accepté de faire une alliance avec lui, et espère bien en tirer le maximum de profit. Ses relations et son lien avec les esclaves pourront s'avérer utiles.
▬ Il ne s'avère pas être d'une aide bien importante, et même s'il a apporté son aide lors de l'attaque de la perle, il n'en reste pas moins un chien galeux cherchant à s'attirer les bonnes grâces de son maître. Un pion inutile, donc, incapable même de jouer son rôle à bien puisqu'il laisse Vanaël se faire surprendre par le tigre qu'est Alec Eldan.

Aramis Thredë:
▬ Une jeune elfe qu'elle avait rencontré dans sa vie d'elfe. Elle fut d'une agréable compagnie, sa curiosité impressionnante ne manquant pas d'amuser Vanaël. De bons moments passés ensembles, malheureusement, aucun de ces souvenirs n'a perduré lors de sa vampirisation. Il lui faudrait surement la rencontrer de nouveau pour que cela arrive.






Eawyn Aerin:
▬ Son fils, et son plus grand ennemi. Il la traque depuis sa transformation. Bien qu'elle ne le sache pas, puisqu'elle ne l'a toujours pas revue depuis, ni même lors de la bataille de l'Aube rouge.

Lorenz Wintel:
▬ Son prince, elle approuvait jusqu'à maintenant ses idées, mais commence à avoir des doutes sur ses ambitions. Lui en veut d'avoir réduit l'influence du conseil, et va donc devoir agir autrement pour devenir une figure influente à son égard.
▬ Avec l'histoire de la perle, et l'arrivé d'Alec afin de la tuer, il paraît clairement que leurs intentions l'un vis à vis de l'autre ne sont plus amicales, d'aucunes manières. Il est désormais le prince noir, celui qu'elle se doit de détrôner.





Dernière édition par Vanaël Aerin le Sam 25 Avr 2015 - 2:15, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 20:00


Vanaël AERIN Comman27



Années 1100 - 1200 de l'âge d'Argent:
 


An 2 de l'âge d'Obsidienne:
 


>> An 5 de l'âge d'Obsidienne <<


  • 2 Janvier : Quitte ou triple - pv Crissolorio

    • Petit résumé : Une rencontre que l'on pourrait croire devoir au hasard, mais qui finit par être le fruit d'un contrat entre cet humain de la petite courtoisie et une inquisitrice.
    • Commentaire: [ 16 - Terminé ] Milieu de journée - Ces humains, toujours aussi tordus, et incapables de se débrouiller seuls ! On se demande bien pourquoi on a voulu les parquer dans Gloria..


  • 5 Janvier : Jouet qui couine - pv Trissi et Kedrildan

    • Petit résumé : Lorsqu'une dragonne décide que vous êtes un jouet, vous avez beau être à cheval, sous la pluie, en pleine mission, ça n'y change pas grand chose. De gré ou de force, l'on se plie au désirs de l'Argentée. Et son dragonnier est le premier à montrer l'exemple !
    • Commentaire: [ XX - En cours ] Milieu de journée - --


  • 8 Janvier : Draguisition - pv Cynoë

    • Petit résumé : Un petit temps de repos à bavarder avec un dragon dans un jardin, quoi de mieux pour avoir l'impression de se couper de ce monde sinistre ?
    • Commentaire: [ 21 - Terminé ] Crépuscule - Encore un dragon de rencontré, et encore un d'apprécié !


  • 21 Janvier : Mémoires ancestrales - pv Eliowyr

    • Petit résumé : Les deux millénaires se retrouvent pour se faire part de leur soucis du jour, résolus pour certains, à peine entamé pour d'autres.
    • Commentaire: [ 19 - Terminé ] Nuit - La nuit porte conseil, et les êtres qui vivent durant cette période sont de bon conseil aussi.


  • 30 Mars : Fais le beau, fais la belle - pv Trissi et Matis

    • Petit résumé : Un évadé alpagué par une dragonne et une inquisitrice. Le pauvre Matis ne semble plus savoir ou donner de la tête. Peut-être l'as-t-il perdu en chemin...
    • Commentaire: [ XX - En cours ] Crépuscule - Chacun son tour d'être le jouet de la belle Trissi !


  • 15 Avril: Débris - pv Aldaron

    • Petit résumé : Aldaron profite d'un moment de solitude de la part de l'inquisitrice Aerin pour la kidnapper afin de lui montrer les souffrances qu'il a subit, et aussi chercher des explications dans la conduite traitresse qu'a eue Vanaël en ployant l'échine devant Vraorg.
    • Commentaire: [ 17 - Terminé] Crépuscule - Un rp poignardant et très profond, triste et sanglant à souhait !


  • 20 Juillet : QUÊTE - L'ombre des flots, partie 1 - pv Kedrildan et Alford

    • Petit résumé : Réunion stratégique entre un dragonnier un officier tenu en laisse, le commandant local, et une inquisitrice.
    • Commentaire: [ 20 - Terminé ] Matin - C'est pas de la tarte que de mettre tout ce petit monde d'accord sur une même idée !


>> Prochainement <<
• Rp avec Nómin - Discussion technique ?
• Rp avec Kylian - Rencontre avec la sombre garde
• Rp avec Norwen - Apprendre ce qu'est devenue l'ancienne générale des armées vampirique pourrait être intéressant.

>> À voir <<
• Rp avec Aramis - La re-rencontrer une fois adulte =)
• Rp avec Lindorië - Un jour prochain, pour patouillage de cheveux !! **
• Rp avec Dawan - La salade il paraît que c'est bon pour la santé ! On verra bien !
• Rp avec Luna - ♪ Musiiiique ♫ Entre-autres Very Happy
• Rp avec Eawyn - Parce qu'un jour il faudra bien renouer les lien avec sa famille, ou les briser à jamais.


Dernière édition par Vanaël Aerin le Mar 4 Aoû 2015 - 11:11, édité 43 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeVen 2 Jan 2015 - 19:46



Monture
Destrier vampirique :
Chevaux ayant souvent une robe sombre, souvent noire. Ils sont très intelligents et très endurants. Extrêmement rapides et silencieux, ils passent souvent inaperçus. Efficaces au combat, mais ils sont très chers.

Équipement

Selle s'acrobate :
Selle d'acrobate pour chevaux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeJeu 7 Mai 2015 - 4:13



Sort unique

Contrôle parfait:

Effet n°1 : Vanaël a un contrôle total sur le sang qu'elle a ingéré, qui est passé dans son corps. De ce fait, elle est a même d'influer sur ses saignements, autant pour les inhiber que pour les augmenter. Sur ce dernier point, cela peut se rapporter à une potion "La sanglante". Elle peut aussi décider du taux en poison de ce sang, ce qui peut-être utile pour l'effet suivant.

Effet n°2 : Mélanger du sang ingéré à celui d'un hôte (Autant humain qu'animal) permet d'avoir un certain contrôle sur celui-ci, permettant alors de le faire se mouvoir. (Avec accord du joueur concerné bien sûr !) Le mélange peut se faire en mettant deux coupure l'une sur l'autre, ou par blessure faite par une arme imprégnée de sang.
___
Son corps aura une envie irrésistible d'agir dans un but précis. (Aller dans une certaine direction, ne pas attaquer tel individu, protéger quelqu'un, ...)
___
Plus l'action ira à l'encontre de la manière de vivre, des valeurs que nourrissent la cibles, plus il faudra que la différence de force mentale soit importante. Exemple: faire esquiver une flèche à quelqu'un ne demandera pas beaucoup de force mentale, même inférieur à celle de la cible, cela fonctionnera. Par contre, pour l'inverse, il faudrait avoir autant de force mentale. Et enfin, pour blesser quelqu'un, en avoir une supérieur.
___
L'effet durera plus ou moins longtemps selon la quantité de sang donné (Une pointe de flèche imprégnée >> quelques secondes // une fiole de sang >> 5-10 min), et s'estompera au fil du temps. Au bout de la moitié du temps, les effets commencent à diminuer.

Effets sur le lanceur >> Le corps est marqué d'un tatouage blanc légèrement lumineux, preuve du "contrôle" en cours.
Justification rp: En cours, le sort n'as pas encore été appris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 18:21





Compétences

Caractéristiques

  • Physique :
    Force physique :
    Bon
    Agilité : Bon
    Furtivité : Moyen
    Réflexes : Bon
    Endurance : Bon
    Résistance : Moyen
    Beauté : Bon

  • Mental :
    Force mentale :
    Bon - Très Bon (Chaîne de l'esprit +1)
    Patience/self contrôle : Très bon
    Perception : Bon
    Intelligence : Très bon
    Arrogance : Très faible
    Gentillesse : Très faible
    Prestance/charisme : Moyen
    Mémoire : Bon

  • Combat :
    Epée :
    Très bon
    Dague doubles ou simple : Bon
    Poignard : Moyen
    Lance : Bon
    Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Très faible
    Hache : Catastrophique
    Faux : Aucun niveau
    Fouet : Aucun niveau
    Art du lancé (poignard, petite hache...) : Moyen
    Art de la parade (bouclier ou arme) : Bon
    Arc : Très bon
    Arbalète : Aucun niveau
    Mains nues/pugilat : Moyen
    Equitation : Très bon

Totem

  • Nom du totem: Hibou
  • Rang atteint: Rang 3

  • Effet rang 1: Détection presque certaine des mensonges. Capable de ressentir confusément l'esprit auquel se liera une personne ou celui auquel elle est lié. Autorité surnaturelle.
  • Effet rang 2: Capable de détecter un mensonge direct à coup sûr voire même une omission. Ressent l'esprit des gens et celui qui se liera à un enfant.
  • Effet rang 3: Capable de détecter à coup sûr mensonges directs, indirects, omissions, de forcer quelqu'un à avouer ses fautes, de ressentir l'esprit des gens ou celui qui se liera à un enfant.
Magie

  • Magie principale: Magie Vampirique (Niveau correct)
  • Magies secondaires: Magie Humaine (Niveau faible)
  • Puissance magique innée: Correcte

  • Marque de Vraorg: Flamme inquisitrice (Vérité)
    -Contraintes:
    Besoin intense et obsédant de découvrir la vérité sur les enquêtes dont on est chargé. Le plus souvent par torture des cibles, parfois en enquêtant.
    -Effets positifs:
    Capacité à sentir les mensonges dans le discours et l'attitude des cibles. (Utile seulement si pouvoirs du totem perturbés)
Statut

  • Titres:

    >> Diamantine <<
    >> Rose pourpre <<

  • Statut juridique:
    Théocratie: Non inquiété
    Protectorat: Ennemi public
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Vanaël AERIN Empty
MessageSujet: Re: Vanaël AERIN Vanaël AERIN Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Vanaël AERIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vanaël Aerin, Seigneur et Conseillère VALIDE
» Aerin Caladhiel - Le murmure des songes
» AERIN ▽ Misguided Ghost
» Aerin Cirth, parcours d'une bibliothécaire.
» Un rendez-vous peu romantique [PV Vanaël]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-