Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeMar 2 Déc 2014 - 13:15

Date : Mi-mai de l'An 2 d’obsidienne

Attendre, toujours attendre. Athillë soupira longuement. Qu'est-ce que faisait son espion ? N'était-il pas censé revenir aujourd'hui pour lui donner des informations concernant l'activité de l'empire ? La demoiselle fit les cent pas en essayant de se faire une raison, que oui il allait bien, non il n'y avait pas de raisons qu'il se soit fait capturer par les alayiens. Il ne manquerait plus que cela d'ailleurs : devoir aller le secourir. Malheureusement elle ne savait pas exactement ou il était parti recueillir des informations et physiquement elle ne pourrait pas y parvenir. Elle avait beau avoir une jolie tenue adaptée au combat, seule sa magie pourrait l'aider et encore ... Si elle arrivait à rester debout suffisamment longtemps pour lancer son sort à l'ennemi.

Levant la tête vers le ciel, l'être sylvestre remarqua que midi n'était pas encore passé. Bon ... Athi avait aussi de l'avance certes, mais tout de même ! Elle appréciait l'espion qui était parti, il lui rappelait son père et en plus de cela il était de très bon conseils. Les informations dont il disposait étaient capitales pour le peuple elfique mais lui-même était capital pour la jeune elfe.

Agacée elle finit par s'asseoir non loin d'un fleuve, celui s'y qui passait non loin d'Aigue-Royale. Prenant une pierre en main elle lança en l'air une fois, deux fois, à la troisième réception elle l'envoya dans la surface brillante face à elle. Quelques éclaboussures mais rien d'extra-ordinaire, cela dit les rayons de lumière sur l'eau captivèrent l'attention de la Peldacielillë. C'était beau mais tellement simple à la fois. Cela pourrait être intéressant une mélodie décrivant les vaguelettes du fleuve, ses humeurs et ses couleurs. Soupirante elle leva la tête pour finalement regarder le ciel.

Le temps était net : pas de nuages en vue, juste un ciel bleu. En cette région il pleuvait mais très rarement. De toute façon il n'y avait pas besoin de pluie pour rendre l'endroit humide. Les marécages un peu plus au sud s'en chargeaient, qui disait humidité disait moustiques. Au moins elle savait à quoi s'en tenir si elle osait aller plus loin. De toute manière qu'est-ce qu'elle y ferait puisque son informateur était censé venir ! Énervée elle se remit sur ses pieds, Athi épousseta sa longue tunique verte et remit son bustier en cuir et son pantalon de lin en place. Quelqu'un allait passer un sale quart d'heure en arrivant. Prenant son air le plus froid et provocateur possible elle commença déjà à passer au crible toutes raisons qui lui permettraient de hausser la voix, il avait beau être bien plus âgé il était sous ses ordres !



Dernière édition par Athillë Peldacielillë le Jeu 29 Jan 2015 - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeVen 5 Déc 2014 - 23:29

Mi-mai de l'An 2

Lorsqu'on avait vécu plus de 400 années entre les murs de la Magnifique, il était difficile de se terrer à Aigue-Royale sans correspondre avec certains de ses proches amis restés à la Capitale. Force était de constater qu'il n'avait guère eu la force de s'opposer à pareille affliction. Faiblesse que cela, mais tant qu'il avait fait appel à la prudence, Aldaron pouvait lier plaisir et devoir. Voilà qui n'était pas si incompatible. Pas impossible non plus. Il allait sans dire que si le Marché Noir se fournissait capitalement à Althaïa, il aurait était sot de fermer les yeux sur tout ce qui provenait de la Magnifique, sous les yeux aveuglés-même de leurs ennemis. Le clan adverse, à force de chercher si telle ou telle cité avait basculé de fidélité, aurait mieux à faire à fouiller dans ses propres rangs. Nul doute que cela était le cas. Les condamnations allaient bon train, mais la Triade avait de fines alliances, sélectionnées pour être celles qui perdureraient. L'elfe l'espérait. Sans trop y croire cependant. Les loyalistes et les alayens avaient beau être leurs ennemis, il n'en demeurait pas moins vrai qu'on ne pouvait jamais prétendre être le plus doué au jeu du chat et de la souris, viennent toujours alternativement les instants de gloires et les douleurs de la défaite. Alors, chuchoter avec la Capitale n'était pas tant hasardeux que cela pour lui.

Aussi avait-il donc pu garder une attache avec la fille d'un bon forgeron de Gloria. Il n'était pas le plus réputé de la cité, mais après toutes ses années passées dans les bras de la Magnifique, Aldaron en connaissait même le plus minuscule magasin défraîchi et paumé au fin fond du plus stérile quartier. Son père était loin d'être le plus mauvais néanmoins, bien qu'aujourd'hui, il ne pourrait plus vraiment s'améliorer. Ça avait chauffé pour sa famille et voilà que le paternel s'était retrouvé étêté. Complot avait-on dit. Peut-être, mais il était certain que le forgeron avait pactisé avec l'ennemi : certaines des armes du Marché Noir étaient l’œuvre de son travail. Eu égard des circonstances, la fille s'était cachée. Elle était futée, mais ne le serait jamais assez. Les serviteurs du Néant finiraient par la retrouver. Dans sa dernière correspondance, Aldaron lui avait presque ordonné de le rejoindre, avant que les choses ne se gâtent pour elle. Son envoyé était revenu avec le chargement après avoir donné la lettre à son interlocutrice en partant. Celle-ci devait emmener son frère et se mettre en route.

C'est ici à proximité d'Althaïa que marchant lui avait donné rendez-vous. Il avait deux gardes avec lui. Il allait la faire entrer. Mais il semblerait que le point de rendez-vous soit déjà occupé. Aldaron, visage caché sous capuche, observait la silhouette de la demoiselle en se demandant s'il s'agissait d'une ennemie ou d'une alliée. Elle ne lui disait rien... Et en même temps de si loin. Était-ce son interlocutrice de Gloria ? Impossible de s'interroger plus longtemps, il vint derrière lui et il se retourna pour faire face à celui qui venait de lui tapoter dans le dos. Ainsi se retrouva-t-il poignard sous la gorge. Ça ne dura pas : « L'indigne. » marmonna l'homme face à lui en le reconnaissant. Il n'y avait que les elfes pour le nommer ainsi. Des elfes assez âgés d'ailleurs. Aldaron fit la moue. Il n'aimait pas vraiment ce genre d'entrée en matière. Avait-il seulement le choix ? Il regarda ses deux gardes qui se marraient, fier d'avoir fait une frayeur au dirigeant du Marché Noir en laissant cet elfe l'alpaguer. Il fallut s'expliquer sur sa présence ici alors que la Cité avait été complètement désertée, mais il refusa l'exercice. Il n'eut pas à se justifier. Il était Aldaron Triade, non plus Aldaron Leweïnra. Il n'était plus sous le joug des lois elfiques : son serment le liait à Korentin Kohan et nul autre. Il finit donc par rejoindre, accompagné, la demoiselle plus bas. L'elfe qui l'avait accosté était sans nul doute l'éclaireur de la demoiselle, ou son informateur, ou il ne savait trop quoi.

De plus près, il conclut que la silhouette était celle qu'une elfe. Bref pas son interlocutrice. Il serra les dents et pria pour que la fille du forgeron ait fait bonne route jusqu'ici. Il scruta l'horizon avant de poser son regard sur Athillë : « Enchanté Dame. Je suis... » « L'indigne. » Il avait été coupé par l'informateur. Il grinça des dents. « Aldaron Triade. Auriez-vous vu une humaine en provenance de Gloria depuis que vous êtes ici ? Elle devait me rejoindre... J'espère que votre présence ne l'a pas effrayée. A moins peut-être que vous ne l'attendiez vous aussi... Vous la connaissez ? » Il scrutait encore l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeVen 12 Déc 2014 - 13:15

« Enchanté Dame. Je suis... »

Surprise Athillë se tourna vers la voix. Un elfe ?

« Aldaron Triade. Auriez-vous vu une humaine en provenance de Gloria depuis que vous êtes ici ? Elle devait me rejoindre... J'espère que votre présence ne l'a pas effrayée. A moins peut-être que vous ne l'attendiez vous aussi... Vous la connaissez ? »

Quel nom étrange pour un elfe, Athi ne sentait pas les origines elfiques dans ses syllabes. Elle fixa les yeux émeraude du jeune elfe pour lui répondre, en espérant que celui-ci ne l'ai pas surpris en train de sermonner dans le vide.

- Dame Peldacielillë. Ravis Sir Triade. Et je n'ai malheureusement pas vu d'humaine dans les parages. Et vous ? Apparemment vous avez croisez quelqu'un la-bas. Dit-elle en apercevant la silhouette d'un autre elfe.

De toute évidence il ne s'agissait pas de son informateur, ou alors si c'était le cas, elle allait lui faire payer la monnaie de sa pièce : il allait attendre à son tour.

Reportant son attention sur le jeune homme du beau peuple Athillë ne souriait pas, elle ne le connaissait pas, du moins son nom lui était familier, cela ne signifiait pas qu'il était un allié. Son caractère prudent ne lui en disait pas beaucoup non plus. Encore quelqu'un qu'elle allait devoir apprendre à connaître. Et puis s'il était de bonnes intentions envers ses semblables elle pourrait peut-être lui offrir ses services. Méfiante elle recula d'un ou deux pas, son faible physique l'obligeait à être en permanence sur ses gardes.

- Qui est cette jeune humaine ?

Demanda-t-elle curieuse, de plus en plus de personnes arrivaient à Aigue-Royale s'est dernier temps. Cela n'était pas bon, réellement inquiétant même. Qui sait peut-être qu'en arrivant à en savoir davantage sur cette étrange personne, Athillë pourrait comprendre bien des choses sur les événements récents et peut-être mieux anticiper le futur. Du moins pas le sien, celui des elfes, son peuple qu'elle aimait tant.

- Pardonnez ma curiosité, mais votre nom m'intrigue. J'aimerais apprendre à vous connaître. Dites moi l'essentiel de votre vie sans entrer dans les détails s'il vous plait. Mais avant cela, j'espère pour vous que vous êtes bien du côté de la rébellion.

Termina-t-elle froidement, sa curiosité avait laissé place à de la méfiance, encore plus accentuée qu'il y a quelques instants. Personne n'était jamais assez prudent, il allait très certainement la trouvé cru voir même grossière, mais peu lui importait, s'il se montrait coopératif il n'avait pas de quoi s'inquiéter. En revanche Athillë se ferait une joie de le chasser, ou de l'empêcher de nuire aux siens. Cela pourrait paraître stupide un elfe qui ne prenait pas part aux actions de son peuple, mais par les temps qui courraient, certains étaient tellement déséspérés qu'ils préféraient s'arrêter au premier bosquet venu entre le royaume elfique et Aigue pour s'y installer, à attendre que la mort vienne. La réalité était légèrement différente, mais à peine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeLun 15 Déc 2014 - 20:07

Le dirigeant du Marché Noir paru visiblement déçu. Et inquiet. Il porta son regard couleur émeraude sur l'horizon comme si celle qu'il attendait allait surgir par là à cette seconde précise. Il se mordit la lèvre inférieure. Il inclina la tête, en respect pour la jeune elfe.

« Enchantée, Dame. Peldacielillë... Je connais Valar Peldacielillë. » Mais il ignorait sa mort. Le maître des chuchoti était un prompt serviteur du Royaume Elfique, lorsqu'Aldaron y avait vécu. Il n'avait jamais eu vent de sa mort, à Gloria. Les humains ne s’intéressaient que peu aux longues histoires du peuple elfique. Et si Aldaron avait quitté ce Royaume, ce n'était pas pour en entendre des paroles lointaines. Il n'avait cependant jamais rencontré la dame qu'il avait devant lui. Elle devait avoir moins de 450 ans, sans nul doute. Valar avait-il eu une fille ? Il le saurait bien vite à la réaction de l'elfe devant lui. Il reporta son regard sur la silhouette de l'elfe qui lui avait un peu plus tôt fait une frayeur.

« Oui. » répondit-il enfin. « J'ignore son nom, Dame Peldacielillë, mais il fait des blagues de mauvais goût si cela peut vous épauler pour déterminer son identité. » Un fin sourire amusé se dessina sur les lèvres du marchand. Sans nul doute qu'il en rirait de bon cœur à présent. Il avait bougrement sursauté néanmoins un peu plus tôt, lorsque l'elfe lui avait mis le couteau sous la gorge. On avait pas ici de lui faire voir sa mort. Il y avait de quoi en tomber ivre fou.

« C'est la fille d'un forgeron auprès duquel je me fournis à Gloria pour alimenter le Marché Noir. Son père est tombé, j'essaie de sauver ce qui peut encore être sauvé... Mais, je crains qu'il faille penser de son absence qu'elle a été éliminée avant de pouvoir me rejoindre. » Son sourire avait disparu. Ça le peinait au fond de lui. Néanmoins, sa longévité d'elfe lui avait déjà fait connaître la mort parmi les gens qu'il aimait. Il avait vécu à Gloria plus de 450 années, et les humains ne vivent pas autant de temps. Ses premiers amis n'étaient plus et les actuels n'étaient qu'aussi éphémères. Ils étaient amenés à s'éteindre et à être remplacés, tôt ou tard. Il était triste mais s'en remettrait. C'était une des choses qui différenciait Aldaron des autres membres de sa race natale : il côtoyait la mort là où elle était normalement rare chez les elfes. Ils étaient moins nombreux, vivaient plus longtemps.

« Qui attendez-vous si ce n'est pas elle ? » l’interrogea-t-il alors, perplexe. Si elle attendait quelqu'un, il devait être aussi en retard, de toutes évidences. Il haussa les épaules à la dernières réplique d'Athillë. Il fut étonné de la formulation de sa requête, mais ne s'en formalisa pas, il n'était pas assez elfe pour prendre la mouche pour ce genre de chose.

« J'appartiens à la rébellion depuis bien plus longtemps que vous Dame Peldacielillë, j'étais présent à ses balbutiements. Bien avant l'arrivée des elfes. Quant à savoir qui je suis Dame, je vous avoue hésiter sur la réponse. J'ignore ce que vous êtes prête à entendre. Les elfes m'ont donné une histoire qui convient à leur mœurs. Là où on vous dira que je suis l'Indigne, je ne saurai être certain qu'il vous plaise d'entendre l'histoire, même succincte, de celui qui a préféré tourner le dos à tout votre peuple et rompre avec lui que d'être une suite interminable de déception pour lui. Votre désir est-il vraiment d'entendre cela ? » Il posa sur elle toute l'intensité de ses yeux verts comme si cherchait à jauger son degrés d'ouverture à tout ce qui n'était pas réellement elfe. Aldaron avait beau avoir des oreilles pointues, son sa manière de vivre, il avait tout d'un humain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeDim 21 Déc 2014 - 19:01

Lorsque l'elfe entendit que l'homme du beau peuple face à elle connaissait son père, elle eut l'impression que la terre s'écroulait sous elle. Tout ce temps à repousser chacun des souvenirs concernant sa personne refirent surface. Toutes les fois ou il avait tenté de la tenir loin de la vérité, loin de toutes souffrances ... Athillë culpabilisait énormément et ce serait ainsi aussi longtemps qu'elle serait en vie. Valar, un noble maître espion pour la cause elfique. Elle ferma les yeux pour chasser les larmes qui montaient bien plus vite qu'elle ne l'aurait pensé. Non cet individu n'avait pas à savoir ses chagrins, cela ne le regardait en rien. Elle rouvrit les yeux pour le regarder, ses prunelles étaient peut-être brillantes mais rien de plus, la sylvain se contenta de lui dire.

- Oui ... Un brave elfe, je suis fière d'être son héritière.

Aldaron se tourna vers l'homme de non loin. Une folle envie envahie la demoiselle de lui lancer une sphère magique à la tête. Pour qui se prenait-il pour importuner les autres ? Décidément cette époque était des plus étrange.

- Non je ne le connais pas, les personnes que je côtoie n'oseraient pas faire de telle plaisanterie. Je les remettrait aussitôt à la place qui leur revient.

Cela dit sa remarque ne recelait aucun sentiment, mais cela ne l'empêcha pas de sourire à Aldaron.

Désolée pour lui, elle rangea son sourire. Elle se contenta de le regarder, même si durant tout ce temps elle avait fait en sorte de garder tout ses sentiments pour elle la vie était dur pour tous. Le fait de connaître quelqu'un, de l'apprécier puis de ne plus le revoir ... C'était horrible pour tout le monde. Athi ne pouvait qu'éprouver de la compassion. Elle ne savait pas comment le consoler, un petit " mes condoléances" sorti de sa bouche sans que rien de plus ne vienne. L'elfe n'était pas doué pour ce genre de chose de toute manière. Elle regarda autour d'elle pour tenter de trouver quelque chose à dire, seulement c'est Sir Triade qui reprit la parole en premier.

- Qui j'attends ? Quelqu'un d'important pour moi et le peuple elfique. C'est tout ce que je peux vous dire pour l'instant.

Elle le fixa alors que celui-ci le fixa avec intensité, que cherchait-il à faire ? L'intimidé ? Lui faire peur ? Elle se contenta de répondre à ce petit jeu. Elle plongea ses yeux argenté dans les siens, quelques minutes s'écoulèrent ainsi sans le moindre mot. Puis elle répondit.

- Mes oreilles sont prêtes à tout entendre ne vous en inquiétez pas. Dites moi ce à quoi vous penser.

Après avoir vu son père mourir sous ses yeux elle était à présent prête à tout voir et entendre. Du moins elle l'espérait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeDim 21 Déc 2014 - 22:41

Le maître marchand fixa ses prunelles sur la Sylvaine lorsqu'il lui parla de Valar. Il était heureux d'apprendre que l'elfe avait eut une fille. Les enfants étaient des miracles pour leur race, et comblait chaque père. Sauf Aldaron. Il fallait bien une exception pour confirmer la règle. Il crut déceler un semblant de peine dans son regard, mais l'effet était bien trop discret pour qu'il en soit certain. Il se mordit la lèvre inférieure, priant pour ne pas avoir remué le couteau dans la plaie. Malheureusement, si peine il y avait, il ignorait ce qui, dans ce qu'il avait dit, l'avait causée. Voilà qui ne simplifiait pas le problème. Il ne s'étendit alors pas sur le sujet et passait à être chose.

L'elfe farceur. Voilà qui était mieux. Il haussa les épaules, lui signifiant par là qu'il ne tiendrait pas rigueur à cet elfe. Par les temps de guerre en approche, rares étaient les instants où on pouvait s'octroyer le plaisir de rire. Ça ne durerait pas. Bientôt les combats laisseraient place aux larmes. Il arqua un sourcil lorsqu'elle lui répondit attendre quelqu'un tant important pour elle que pour le peuple elfique. Voilà qui laissait l’énigme entière. Peut-être en saurait-il un peu plus dans les minutes qui suivent lorsque la personne tant attendue montrerait le bout de son nez.

Il lui adressa un fin sourire lorsqu'elle lui répliqua être prête à tout entendre. Voilà qui était intéressant même si être capable de tout entendre ne signifiait pas être capable de tout comprendre. Nul doute qu'après lui avoir dit qui il était très exactement, elle le regarderait comme la pire des bouses du champ.

« Je suis le fils Leweïnra » Nom maudit, oublié, enterré, remplacé. Il était Triade à présent. Son père était un illustre conseiller. Nul doute qu'Athillë le connaisse. A moins d'avoir dormi pendant plusieurs siècles. Nul doute aussi que l'histoire de son fils indigne ne lui ait été raconté si ce n'est cent fois, au moins une.

« J'avais un avenir tout tracé, je n'avais qu'à marcher dignement dans les pas de mon père. Je n'avais ni la volonté, ni la dignité de le faire. J'ai un enfant, un garçon ou une fille, dont je ne connais ni le visage ni le nom. J'avais cent ans et je devenais père. Au risque de vous choquer, il n'y avait dans cet magnifique avenir qu'un monde dans lequel je ne me voyais pas. Je vous ai quitté, tâchant de rompre les derniers espoirs que les elfes avaient placés en moi. Ma vie parmi les humains a été un nouveau souffle de vie et ma punition. »

Les humains n'avaient pas la même longévité que lui. Il était condamné à voir ceux qui lui étaient chers mourir les uns après les autres. C'était le prix à payer pour être parmi la race à laquelle il aurait du appartenir depuis sa naissance.

« De mendiant dans la poussière, je suis devenu noble. Si vous connaissez mon nom Triade, c'est parce que je dirige avec ma famille d'adoption le Marché Noir rebelle. Une place aussi confortable que dangereuse. »

Il fixa à nouveau son regard sur elle, cherchant à y trouver tout le dégoût que les elfes pouvaient à voir à son égard. A vrai dire, il s'en moquait. Avec le temps, ça ne lui faisait plus mal. Ça le rassurait même. Ça le confortait dans l'idée qu'il n'avait plus sa place parmi eux. Il ne cherchait ni pitié ni compassion. Il avait appris à se nourrir de leur haine et à s'en servir comme muraille contre eux. Il était Triade à présent. Les choix de son passé l'avait forgé et endurci.

« Je ne vais pas vous insulter plus longtemps par ma présence Dame Peldacielillë. Je ne voudrais pas que cela vous nuise d'une quelconque manière. J'aimerais, si vous me le permettez, vous poser une question. J'ai entendu parler de la destruction des Vieux Bois qui a forcé votre exil. Même si j'ai tourné le dos à votre peuple, je suis accablé par ce désastre et m'interroge. On dit tout et n'importe quoi à ce sujet. Que s'est-il passé au Royaume Elfique ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeLun 22 Déc 2014 - 13:18

Ce nom ... Elle l'avait déjà entendu quelques parts. Oui elle se souvenait maintenant ! Son père avait évoqué une fois des tensions dans une famille mais rien de plus. À cette époque elle n'avait pas compris, cette petite révélation lui permettait au moins de savoir que son interlocuteur était plus vieux qu'elle. Au moins une centaine d'années voir un peu plus. Athillë observa Aldaron, c'était donc lui. Elle n'osa pas l'interrompre alors que celui-ci allait lui avouer toute sa vie. La version qu'elle avait entendu de son père comportait très certainement des erreurs.

« J'avais un avenir tout tracé, je n'avais qu'à marcher dignement dans les pas de mon père. Je n'avais ni la volonté, ni la dignité de le faire. J'ai un enfant, un garçon ou une fille, dont je ne connais ni le visage ni le nom. J'avais cent ans et je devenais père. Au risque de vous choquer, il n'y avait dans cet magnifique avenir qu'un monde dans lequel je ne me voyais pas. Je vous ai quitté, tâchant de rompre les derniers espoirs que les elfes avaient placés en moi. Ma vie parmi les humains a été un nouveau souffle de vie et ma punition. »

Athillë soupira, elle avait eu de la chance finalement. Comme quoi certains n'avaient pas le bonheur de correspondre aux attentes des autres.

- Je comprends mieux votre surnom à présent. Mais je ne cautionne pas pour autant ce qu'il s'est produit, comme je le pensais à l'instant, j'ai eu le plaisir de correspondre aux attentes de mon père. Mais il est vrai que le royaume elfique est rempli d'exigences et de règles toutes différentes d'une famille à l'autre.

Athillë l'observa longuement pour déceler le moindre mensonge dans ses propos, mais elle n'en trouva pas. C'était beaucoup trop important pour être inventé. Elle se contenta d'observer les alentours pour essayer de faire redescendre la tension accumulée par ces révélations. Lui noble ? Quel prodigieux travail ! Admirative elle regarda Aldaron. Il était parti de rien et le voilà sur une échelon de la société plus que confortable. Lui qui avait cherché à l'effrayer n'avait pas réussi. Un immense sourire se dessina sur les lèvres de la Sylvaine.

- Alors ? Déçu de ne pas avoir réussi à me faire peur ou à me dégoûter ? Car à mon sens vous avez rempli votre part du contrat : vous avez une descendance, peut-être pas de la meilleure manière mais vous en avez une. Ignorez ceux qui se permettent de vous critiquer, car par les temps qui courent ils n'ont certainement pas fait mieux.

Elle rit. Fière d'avoir su se montrer ouverte et sympathique elle ne se savait pas capable d'une telle compassion. N'était-il pas un elfe lui aussi ? Tout ce qu'elle souhaitait c'était qu'ils soient tous heureux grâce à ses services, que d'ailleurs Athi allait très certainement s'en servir.

« Je ne vais pas vous insulter plus longtemps par ma présence Dame Peldacielillë. Je ne voudrais pas que cela vous nuise d'une quelconque manière. J'aimerais, si vous me le permettez, vous poser une question. J'ai entendu parler de la destruction des Vieux Bois qui a forcé votre exil. Même si j'ai tourné le dos à votre peuple, je suis accablé par ce désastre et m'interroge. On dit tout et n'importe quoi à ce sujet. Que s'est-il passé au Royaume Elfique ? »

- Vous ne m'importunez pas, et concernant notre beau royaume ... Athillë se stoppa en baissant la tête, les temps étaient durs tout comme la réalité qu'elle s'apprêtait à lui révéler. Notre si belle forêt est sous l'influence de Néant. Une étrange brume la rend inaccessible : quiconque s'en approche ou y pénètre perd de son énergie jusqu'à ce que la vie appartienne à ce brouillard. Ce qui est à l'origine de cette malédiction est le sanctuaire des Perles, se sont Lahére Gwïngwën et Nomin Terendul qui ont avertis le peuple elfique.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeLun 22 Déc 2014 - 16:43

Aldaron plongea ses yeux émeraudes dans ceux que la jeune elfe. Sa réponse l'ébranla dans ses convictions. Rares étaient les elfes qui ne le regardaient pas avec un haut le cœur en connaissance de son histoire. C'est donc qu'il y en avait pour avoir un peu de recul sur la civilisation elfique et pour reconnaître qu'il fallait entrer dans des cases pour y appartenir et que si on n'avait pas le bon format, on pourrait tout que rien n'y changerait.

Il était abasourdi par la réaction d'Athillëe. Cela sortait du commun et il ne savait s'il devait s'en réjouir ou en pleurer. Un sourire automatique se dessina en retour, mais dans ses yeux on y lisait fort bien le trouble qui le hantait. Il était revenu une fois au Royaume Elfique, las de toutes ces morts humaines qui défilaient devant lui, alors que lui, comme immortel, restait ici. Il n'avait connu que regards noirs et silence. C'était donc cela qu'il était venu chercher dans ce peuple. Il était venu y cueillir la haine à son égard pour être certain qu'il n'était plus le bienvenu c'est eux, qu'il n'était plus des leurs. Il n'avait plus sa place parmi eux et c'était que qui lui avait permis de rebondir chez les hommes. Sa rencontre avec Corine, puis Cercëe, une humaine et un vampire, une sœur et un frère qui seraient les siens pour l'avenir. Un nouveau souffle jusqu'à l'arrivée des alayiens et du danger qu'ils représentent.

« Je ne saurais vous dire si je suis déçu ou enthousiasmé, Dame Peldacielillë. Décontenancé serait plus adéquat pour tout vous avouer. Vous m'êtes aussi sublime qu'assassine. J'ai forgé une muraille avec leur haine pour me protéger de leurs regards. Voilà bien longtemps que je ne les entends plus. Vous entendre tinter un autre son de cloche me force à porter une oreille par delà cette muraille pour vous entendre. Je n'entends pas que vous, hélas. »

La métaphore était assez claire. Il ne doutait pas qu'une elfe comprenne le sens de ses mots. S'il écoutait Athillëe, c'était le contraste avec le discours elfique qui le marquait et en cela il était obligé d'entendre à nouveau les paroles du beau peuple. Cela lui faisait sûrement autant de bien que de mal à ce point tel qu'il ne savait s'il devait s'en réjouir ou s'en accabler. Il lui gratifia néanmoins un sourire plein de reconnaissance. Elle ne cautionnait pas ses actes mais ne serait pas celle qui lui jetterai la pierre. Il avait accordé une descendant à sa famille qui pourrait poursuivre son existence sans lui. Voilà qui était fait. S'il était parti sans rien, il avait laissé au peuple elfique ce qui représentait pour lui une peine et pour eux un miracle, une richesse inestimable. Puisse son enfant donner plus de satisfaction à son peuple, loin des déceptions de son père. Enfant qui était peut-être à Aigue-Royale à l'heure où ils parlaient. Enfant qu'il évitait avec grands soins, même s'il n'en connaissait ni le nom et le visage, il avait demandé à son père de respecter cette volonté. Il ne voulait pas de cet enfant. Pas plus hier qu'aujourd'hui. Il s'était persuadé que sa progéniture serait bien plus heureuse sans lui. Père maudit.

Il fronça les sourcils à ce que lui répondait Athillë.

« Une sorte de... Dévoreuse ? » lui demanda-t-il, perplexe. On lui avait parlé de la disparition du royaume Elfique, mais peu de cet état de fait. Un brouillard, une énergie vitale et magie comme aspirée par une force inconnue. Et des sanctuaires.

« Qu'y a-t-il dans ces sanctuaires ? Personne n'a essayé de détruire cette source qui aspirait tout ? » l'interrogea-t-il perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeLun 22 Déc 2014 - 18:36

La réponse qu'Athi lui avait donné avait apparemment plus, Aldaron afficha un sourire reconnaissant à la Sylvaine, fière d'elle-même. Néanmoins embarrassée, la femme du beau peuple avait beau être aussi inexpressive qu'une pierre elle avait bien entendu qu'elle lui apparaissait comme une belle elfe. Touchée, mais bien trop fière pour le montrer, elle se contenta de sourire intérieurement, là n'était pas la question et puis en temps normal elle se moquait bien de comment elle était perçue, cela ne changerait pas de si tôt.

Au moins ce petit changement entre la doctrine et la sienne lui avait fait du bien, du moins elle l'espérait. Seulement la révélation qu'elle lui avait faite ne l'enchanterait guère.

- Non, pas exactement comme Dévoreuse, il s'agit là de perles, un beau cadeau envoyé par ce très cher Néant. Mais sachez une chose Sir Triade. J'étais là quand Nomin Terendul et Lahére Gwïngwën sont venus annoncer la triste nouvelle. Le brouillard avait déjà été déclenché, une fois ceci fait se tenir non loin de cette abomination n'était pas possible, autrement ils auraient certainement tenter de la détruire. C'est de la que commença l'exil de tous les elfes. Certains se sont arrêtés au premier bosquet venus pour s'y installer, d'autres ont croisé des alayiens et dans mon cas, nous sommes parvenus jusqu'à Aigue-Royale. La ville souterraine est déjà remplie des elfes je pense. Termina-t-elle en soupirant tristement.

Aldaron tenait peut-être encore un peu à son ancien foyer, mais face à Athillë cet amour n'était que fadaise. Elle y avait grandi et avait appris à aimer chacune des personnes y vivant, sa douce forêt lui manquait déjà terriblement. Si seulement le temps pouvait être manipuler pour le remonter et changer cet horrible événement !

La Sylvaine se mit à bouillir comme jamais, presque aussi fort qu'un dragon prêt à embraser une armée entière. Comme elle s'en voulait ! C'était ce genre de mission qui lui était confié ! Se tenir au courant de tout pour assurer la survie de son peuple, comment avait-elle pu ne pas agir. Ce sentiment de culpabilité grandissait à une vitesse folle, tellement qu'il aurait suffit d'un rien pour que sa colère ne se déverse sur le premier venu, en l’occurrence Aldaron.

Sa main droite tremblait, la magie commençait à s'y accumuler, seulement l'homme du beau peuple n'avait rien à voir avec tout cela. Athillë inspira profondément, puis expira en fermant les yeux, elle répéta l'opération deux à trois fois, laissant sa magie s'apaiser tout comme son esprit. Une fois les idées un peu plus claire elle ouvrit les yeux ... Tout était flou mais en un instant sa vue redevînt normale. La Sylvaine leva le regard vers Aldaron pour finalement reprendre la parole.

- Pardonnez moi pour cet écart de comportement Sir Triade. Je ne peux m'empêcher de repenser à mon bien aimé foyer, il s'y ai déroulé tant de choses si importante pour moi que ... Sa disparition reviendrait presque à détruire ces ... Choses.

Pleins de remords elle tourna le dos à Aldaron, il avait déjà assisté à sa colère pas la peine qu'il contemple son chagrin. Oui ces choses, plutôt le lieu de mort de son père et de son seul ami, la vie leur avait été arraché par des imposteurs, des bandits, des moins que rien, mais Néant venait faire la pire chose en ce monde : les morts dans le jardin des souvenirs et ses proches disparus dans les vieux bois sombres. Athillë soupira une nouvelle fois avant de se remettre droite et reprendre un aplomb dans faille, ça n'était pas le moment de flancher !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeLun 22 Déc 2014 - 22:18

Des perles donc. Des perles qui aspiraient toute l'énergie vitale des êtres à proximité. Horrible machination que c'était là. Nul doute qu'il s'agissait de l’œuvre de Néant. Il acquiesça faiblement de la tête à ses propos, prouvant par là qu'il suivait ce qu'elle disait, à mesure qu'il intégrait les informations. Le danger était en expansion et gagnerait tout Armanda. C'était là le souhait de l’aînée. Il poussa un bref soupir face à cette histoire. Il la remerciait du regard de lui avoir répondu, il n'avait guère pu entendre une version aussi précise. Peut-être faudrait-il qu'il discute avec Lahére et Nómin s'il désirait de plus amples informations.

En tout état de cause, Athillë semblait en proie à la peine, il était bien inutile de remuer d'avantage le couteau dans la plaie. Son regard d'émeraude se posa longuement sur son regard triste, puis brusquement sur sa main tremblante. Il avait entamé un pas en arrière, de recul, pour éviter la catastrophe... Mais il doutait qu'il puisse y faire grande chose qui elle décidait de faire sortir toute sa colère. Fort heureusement, l'incident n'eut pas lieu. Il écouta sa peine. Son cœur s'emplit de remord. Quelle idée avait-il eu d'aller lui parler de tout cela.

Lorsqu'elle lui tourna le dos, Aldaron leva les mains et vint les poser sur les épaules d'Athi, tâchant de lui apporter par ce geste toute sa compassion et son soutien.

« Je suis désolé Dame Peldacielillë. C'est de ma faute, je n'aurai pas du vous poser ces questions. Je le regrette. Lorsque j'ai quitté les Vieux Bois, c'était mon plein gré, et la forêt était toujours là si un jour je venait à regretter ma décision. La douleur que j'ai ressenti est à des années lumière de la souffrance qui vous habite. Je suis navré de vous importuner avec de telles questions, c'est... »

Qu'il s’inquiétait ? Qu'il craignait pour l'avenir d'Armanda ? Futile que de terminer sa phrase, elle avait une fin tellement prévisible. Qui ne s'alarmerait pas pour l'avenir de leur île ? La situation semblait précaire, leur lendemain pouvait ne pas exister. Là où les elfes pleurait leur défunt passé, les autres craignaient pour l'avenir.

« Les souvenirs resteront éternellement dans votre esprit. Il n'appartient qu'à vous de les faire vivre et de les faire partager pour que jamais ne soient oublié des Vieux Bois... Tout comme nous n'avons jamais oublié Sylvaniel, la terre de nos ancêtres. Les elfes se relèveront, il convient pour cela de regarder devant soi. »

Elle avait semblé se ressaisir, l'elfe porta sur elle un regard perçant tandis qu'il relâchait ses épaules en l'orientant à nouveau vers lui.

« De nouveaux souvenirs sont à créer. » souffla-t-il avec un sourire.

De nouvelles rencontres, de nouvelles opportunités. Les elfes allaient croiser la route de personnes qu'ils n'auraient jamais pu rencontrer s'ils étaient restés dans la forêt. Athillë et Aldaron ne se seraient peut-être jamais rencontrés. Un mal pour un bien. C'était ainsi qu'Aldaron le voyait, même si cela était plus facile pour lui que pour elle.

Deux silhouettes se dessinaient à l'horizon. Le marchand fronça les sourcils. Ennemis, alliés, ceux qu'ils attendaient ? Difficile à dire pour être honnête. Ils étaient encore loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeVen 26 Déc 2014 - 10:56

La colère s'estompa au fur et à mesure, l'énervement avait le pouvoir de défiguré quiconque se laissait envahir par ce sentiment désagréable, même le plus beau des visages se laissait abusé par cette horrible sensation : celle de perdre le contrôle de nous, de tous ce qu'il se passait autour de nous, de nôtre vie.

Deux mains vinrent se poser sur les épaules d'Athillë, surprise la demoiselle ouvrit grand les yeux. Au moins la colère n'était plus remplacée par presque de la stupeur. Quelqu'un la touchait ? Elle n'en revenait pas, durant toute sa vie jamais personne n'avait osé poser les mains sur elle, hormis ses adversaires pour la frapper. Mais indépendamment de cela non personne, peut-être ses parents mais un étranger. Elle pivota doucement la tête vers Aldaron pour l'écouter, du moins essayé de rester attentive, cela l'avait tellement étonnée que quelques rougeurs s'invitèrent sur les joues pâle de la demoiselle, oui elle rougissait ... Il en serait très certainement surpris, elle en rougit d'autant plus. Athi tenta de se re-concentré mais il lui fallut bien plusieurs secondes pour reprendre le fil de ses paroles. Quant à sa nouvelle teinte de peau elle ne disparu qu'au bout d'une minute.

« Je suis désolé Dame Peldacielillë. C'est de ma faute, je n'aurai pas du vous poser ces questions. Je le regrette. Lorsque j'ai quitté les Vieux Bois, c'était mon plein gré, et la forêt était toujours là si un jour je venait à regretter ma décision. La douleur que j'ai ressenti est à des années lumière de la souffrance qui vous habite. Je suis navré de vous importuner avec de telles questions, c'est... »

- Pas la peine de poursuivre vos excuses, je les accepte. Et puis c'est mon devoir de faire savoir ce qu'il se passe chez les elfes. Je suis maîtresse des chuchotements. Termina-t-elle en se tournant vers lui. Garder cela pour vous s'il vous plait. En attendant si vous avez besoin de davantage de précisions sur les événements récents au Royaume des Elfes n'hésitez pas.

Athillë n'avait qu'à moitié pivoté, il y remédia en l'attrapant aux épaules pour la mettre réellement face à lui. Il était décidément très tactile ! Encore de la même couleur elle baissa la tête. Vraiment ... Quelle belle image d'elle, elle donnait à un étranger : une Sylvaine faible et en plus trop sensible. Athi serra les dents en fronçant les sourcils, non elle ne voulait pas être ainsi ! Enfin cela restait compliqué. Il l'avait bougé avec une telle facilité, vraiment faible ! Voilà ce qu'il était son corps ! Faible et inutile. Agacé elle le repoussa gentiment en perdant ces désagréables rougeurs sur ses joues. Non elle n'était pas faible ! Elle était maîtresse des chuchotements pas une simple elfe et une très bonne magicienne. Au lieu de cela elle se comportait comme une enfant sensible et chétive.

Athi se racla la gorge pour reprendre son sérieux et donner une réponse à Aldaron.

- Oui nôtre glorieuse terre ... Vous avez raison pour les nouveaux souvenirs. Seulement il me faudra du temps, et à l'avenir prévenez moi quand vous avez l'intention de me toucher dit-elle en reprenant un petit sourire. Je suis loin d'être habituée et je ne vous aurais pas apprécier je vous aurais déjà envoyé un sort. Alors s'il vous plait Sir Triade prévenez moi d'accord ?

Athillë finit par sourire sincèrement, il était gentil, du moins il en donnait l'impression.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeSam 3 Jan 2015 - 19:43

L'elfe acceptait ses excuses. Aldaron se tut et laissa naître un fin sourire plein de reconnaissance à son encontre. Il s'en était pourtant voulu de lui poser de telles questions. Il lui arrivait souvent d'avoir une idée en être et d'y foncer sans prendre garde aux dommages collatéraux. Il n'y a qu'ensuite qu'il réalisait les conséquences de ses actes. Il n'était, en ce cas, que bien peu aisé de reprendre un état originel et réparer les pots cassés. Fort heureusement, elle ne lui en tint pas rigueur. Il la trouvait étrange pour elle elfe, ce peuple si rancunier d'ordinaire et à la mémoire infaillible.

Plus étrange encore, il la vit rougir et rougir plus encore en baissant la tête. Elle était toute mignonne, il aurait voulu lui faire un câlin pour la consoler... mais pour être sincère, savoir qu'elle était la maîtresse des chuchotements l'avait refroidi. Non pas qu'il s'agisse là qu'une hystérie ignoble car ce n'était pas le cas, mais parce qu'il lui devait un minimum de respect. Quoiqu'en pense son père et toyt le peuple des elfes, il lui restait un tant soit peu de bienséance. Par déduction, il apprit le décès du père d'Athillë. Celui-ci fut maître des chuchotements, s'il ne l'était plus, il ne pouvait être entre les bras de Mort. Triste nouvelle. Non pas qu'il ait eu la moindre sympathie pour celui-ci car là où Aldaron était égoïste, Valar ne pensait qu'à la grandeur et à la prospérité du peuple elfique, mais avoir parlé de lui devant Athillë avait du faire à la jeune femme plus de mal que de bien. Décidément, il ne faisait que blesser la demoiselle et s'y prenait comme un cheveu dans la coupe de sang de Lorenz Wintel.

« Vous le faîtes fort bien. Je vous en suis gré. N'ayez craintes, je garderai le secret sur vos paroles et vos actes, il n'est ni dans mes intérêts, ni dans mes désirs de vous causer dommages, dame Peldacielillë. »

En cela, il englobait aussi ses rougeurs et sa faiblesse. Il lui promettait de ne chanter cela sur tout les toits. Il avait bien sentit sa gêne et cette tentative de se reprendre. Il avait connaissance de bien des secrets de la part des grands de ce monde, de tous ceux qui venaient se fournir à son marché, sans qu'il n'ait jamais senti le besoin de les divulguer à tout va. Là était sûrement la clé de sa réussite. On venait se fournir chez lui car on savait qu'il garderait le silence.

« Cela risque de ne pas être aisé, Dame Peldacielillë. Je... Si je m'en rendais compte, peut-être me retiendrai-je de poser mes mains sur vous. »

Aldaron était quelqu'un de très tactile, à son grand bonheur et son grand damne. Manque de respect pour certain, profonde sympathie pour d'autres, ses gestes ne plaisaient pas à tous. Il avait beau tâcher de s'en défaire, le naturel revenait au galop sans qu'il ne puisse rien y faire. En cela, il ne pourrait pas la prévenir de son contact, mais il tâcherait de se réprimer. Elle le valait bien. C'était bien la première elfe qu'il croisait et qui ne le méprisait pas. Une phase cependant le titillait : pas habituée au contacts ? N'était-elle donc point mariée ? N'allait-elle pas puiser sa force dans les bras d'un homme dont elle se lierait d'amour si sacré pour les elfes ? Ni l'étreinte d'un enfant ? Certes, les enfants étaient rares, mais... Au moins un mariage ?

Il fut néanmoins coupé dans ses réflexions. Les deux silhouettes s'approchaient. L'une d'elle était un homme, un elfe, qu'Aldaron ne connaissait pas. L'autre, une humaine, une adolescente qui courrait vers eux :

« Aldaron ! »

L'elfe récupéra la très jeune femme dans ses bras et l'y serra avec force, bien heureux de ces retrouvailles. Elle devait avoir quinze ans, tout au plus. La dernière fois qu'il l'avait vue elle devait avoir deux ou trois ans de moins. Elle se mit à sangloter, lâchant toute la pression du voyage depuis Gloria. Elle était enfin en terre promise. Il caressait ses cheveux avec douceur et gardait sur elle une chaleureuse étreinte.

« Elena... C'est fini... » souffla-t-il pour l'humaine avant de redresser son regard sur l'elfe qui arrivait.

« Merci, Messire, d'avoir guidé ses pas jusqu'ici... Je vous suis infiniment reconnaissant... Je... »

Il fut coupé par la dite Elena qui lui raconta qu'un groupe d'alayien l'avait attaquée aux abord d'ici. Elle avait été prise par un paysan sur la route depuis Gloria. Un paysan qui livrait sa production et descendait à Althaïa, et plus précisément à Aigue-Royale. Celui-ci avait été sauvagement assassiné par les alayiens mais l'elfe était venu à son secours et avait rasé ces trois alayiens. Aldaron n'était que plus reconnaissant envers le dit-elle. Peut-être était-ce d'ailleurs celui qu'Athillë attendait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeMer 7 Jan 2015 - 13:10

« Vous le faîtes fort bien. Je vous en suis gré. N'ayez craintes, je garderai le secret sur vos paroles et vos actes, il n'est ni dans mes intérêts, ni dans mes désirs de vous causer dommages, dame Peldacielillë. »

Aucune expression, aucun mouvement de traversa le corps de la demoiselle, elle était simplement heureuse qu'il ne répéterait pas son débordement d'humeur à quiconque. Cela pouvait paraître totalement anodin pour les personnes sans mauvaises intentions, mais quelqu'un de vicieux se ferait une joie de récolter cette information pour faire souffrir la demoiselle. Bien entendu elle était la seule à savoir les réelles circonstances de sa mort, mais le douloureux souvenir qui y était accroché suffisait à lui faire du mal.

Oui il était gentil, Athi pouvait à présent le dire. Après seul l'avenir pourrait le dire s'il resterait dans cette ligne de conduite ou non. Par les temps qui courraient, la demoiselle ne serait pas surprise d'apprendre qu'un jour cela ne soit plus le cas, tout le monde changeait quoi que ces personnes en aient décidé.

« Cela risque de ne pas être aisé, Dame Peldacielillë. Je... Si je m'en rendais compte, peut-être me retiendrai-je de poser mes mains sur vous. »

D'un simple hochement de tête elle approuva ses paroles toujours le sourire sur les lèvres. Ils se connaissaient depuis trop peu pour devenir aussi familier, lui le voulait peut-être mais l'elfe ne pourra l'être sans l'accord de la maîtresse des chuchotis. Autrement comme elle le lui avait bien spécifié il goûterait à sa magie.

Une voix coupa la conversation et par la même occasion les pensées de la Peldacielillë. Apparemment le fait que le jeune soit tactile devait se transmettre. Une jeune femme accourra vers Aldaron pour le serrer dans ses bras, c'était donc elle en provenance de Gloria. Elle pleura dans ses bras, prouvant à quel point le voyage avait été difficile, pour une humaine en plus. Athi n'appréciait pas plus que cela les humains, mais dans ce cas précis elle ne pouvait se montrer désagréable après le périple qu'elle venait d'effectuer, de plus elle ne lui avait fait aucun mal et n'était pas fanatique.

Hors une jeune fille ne pouvait avoir fait cette épreuve sans aide, Athi remarqua la présence d'un homme, ou plutôt d'un elfe. Aldaron s'empressa de le remercier après avoir un minimum consoler sa protégée. Athi quant à elle se contenta de le fixer en silence. Non il ne s'agissait pas de son informateur.

Agacée elle se mit à faire les cent pas en réfléchissant à vive allure. Puisque ces deux voyageurs avaient rencontré des difficultés durant le trajet, il n'était pas impossible que son espion aussi, il avait beau être doué, celui-ci redoutait les Alayiens comme tous en cette terre. Bref ! Il pouvait avoir été dans l'obligation de faire un bon détour d'ou son retard. Décidément ... Ça n'est pas comme si elle ne l'avait pas prévenu d'éventuels dangers ! Elle stoppa sa marche pour se tourner vers Aldaron.

- Non il ne s'agit pas de la personne que j'attends. Il va me falloir aller vers Gloria pour comprendre. Puis une idée lui vînt. Sauf si ta jeune amie peut m'aider. Le peut-elle ?

D'un hochement de tête et une légère inclinaison du buste elle salua la jeune femme prénommé Elena, quant au sauveur de celle-ci Athi le félicita à son tour pour son action. Qui sait ces deux la pourrait peut-être la renseigner.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeSam 10 Jan 2015 - 20:34

La petite s'était remise à pleurer. Elle avait perdu ses parents, fait un terrible voyage de puis Gloria, il ne pouvait que comprendre que ses nerfs lâchent si aisément. Il caressait ses boucles rousses avec douceur, chercher à la réconforter. L'elfe la sentait trembler dans ses bras, comme secouée de spasmes. Il poussa un petit soupir, il était soulagé de la voir arriver jusqu'ici. Eu égard de la guerre en approche ce ne serait pas le lieu le plus sûr... Mais il valait mieux cela que de continuer seule à Gloria. L'orpheline n'était pas encore une adulte et même s'il ne doutait pas qu'elle puisse se débrouiller, sa vie ne serait jamais aussi équilibrée qu'elle le fut avant l'exécution de ses parents.

Aldaron avait levé ses yeux émeraude sur la maîtresse des chuchotements, et arqua un sourcil en constatant qu'elle faisait les cents pas. Qu'avait-elle donc ? Elle attendait quelqu'un, et à en juger par son comportement, l'elfe aux côtés d'Elena n'était toujours pas celui qu'elle attendait. S'il se trouvait soulagé de retrouver Elena, le marchand était assez déçu pour Athillë qui n'avait pas eu gain de cause à son attente. Peut-être se faisait-elle du soucis. En tout état de cause de la verdict tomba. L'elfe n'était effectivement pas celui que la Sylvaine attendait. Pire, elle annonçait qu'elle allait devoir marcher sur Gloria pour comprendre. Était-elle suicidaire ? Le dirigeant du Marché Noir s'apprêtait à l'en dissuader mais elfe sembla trouver un autre remède à son problème.

Le marchand baissa ses yeux sur la chevelure rousse qui se calmait peu à peu. Les larmes lui avait permis de faire retomber la pression qui s'était appuyée pendant plusieurs semaines sur ses frêles épaules. Il l'écarta avec douceur de lui et la petite salua à son tour Athillë. Elle n'était pas sur haut peur, ne savait pas gérer la révérence et n'avait guère connaissance des complexes coutumes de elfes, mais la volonté de bien faire était là. Aldaron ne compatait pas expliquer en détail le grade d'Athillë... Alors il opta pour une description plus simple.

« Dame Peldacielillë est... Soldate de l'armée des elfes réfugiés à Aigue-Royale depuis peu. Elle a besoin de renseignements en provenance de Gloria pour informer son dirigeant de ce qui se passe. Peux-tu... »

La petite acquiesçait de la tête. L'elfe compléterait sûrement.

« Elle vous répondra ce qu'elle sait. Vous pouvez lui poser vos questions. » fit l'elfe calmement.

Derrière Elena, il veillait néanmoins sur elle, une main posée sur son épaule pour lui rappeler sa présence si cela pouvait lui octroyer du réconfort. Parler de Gloria ne serait cependant que peu aisé pour cette petite du peuple, eut égard des douloureux derniers événements. Il prendrait garde que les questions n'aillent pas trop loin pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeMer 14 Jan 2015 - 14:38

« Dame Peldacielillë est... Soldate de l'armée des elfes réfugiés à Aigue-Royale depuis peu. Elle a besoin de renseignements en provenance de Gloria pour informer son dirigeant de ce qui se passe. Peux-tu... »

La jeune femme du beau peuple, sourit doucement à l'humaine. Elle semblait vraiment si fragile ... Athi songea à son passé, son enfance au travers des yeux de l'enfant. Certainement qu'elles se ressemblaient un peu, un regard doux et plein de naïveté, cela expliquerait pourquoi ses parents ont tant cherché à la garder auprès d'eux pour la protéger, afin que jamais cette pureté ne disparaisse. Malheureusement, pour Athi comme pour Elena c'était à présent trop tard ... Mais la jeune elfe espérait bien que ses souffrances n'allaient pas être vain.

« Elle vous répondra ce qu'elle sait. Vous pouvez lui poser vos questions. »

L'être sylvestre acquiesça d'un hochement de tête, puis se pencha pour se mettre au niveau de la petite humaine.

Pour la première fois depuis un moment, Athi se sentit réellement bien, aller savoir pourquoi, son esprit-totem ? Peut-être. La souris lui accordait la faculté de mettre au monde des jumeaux voir des triplés, mais bien au de-là de cela, Athi aimait les enfants, ça n'était pas explicable, juste elle les aimaient et voulait les protéger, peut-être davantage que ces semblables elfes ou même les humains. Aussi, en regardant la petite Elena, Athi essuya de son pouce ses joues avec douceur, puis elle lui murmura.

- Tu es gentille et courageuse, alors qu'est-ce que tu as vu sur le chemin entre Gloria et ici ? Des personnes plus ou moins étranges ? Des soldats ?

Tranquillement Athillë patienta jusqu'à ce qu'Elena lui répond, il était évident qu'elle ne se souviendrait pas de tout, uniquement le plus marquant, en espérant que la peur n'ai pas altérée ses souvenirs ou encore trompée ses sens. Pour avoir déjà vécu un moment aussi tragique et choquant, Athi ne pouvait que comprendre. Tout ce qu'elle retenait du meurtre de son père était la froideur de la nuit, le fait que son sang sur ses mains lui donnaient l'impression qu'elles étaient en feu, que le monde s'était arrêté de tourner ... Des larmes montèrent à ses yeux, mais elle tînt bon en réussissant à rester concentrer sur Elena.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeDim 18 Jan 2015 - 12:15

Le dirigeant du Marché Noir laissa son regard se reposer sur Athillë qui se mettait à hauteur de la petite adolescente. Derrière Elena, Aldaron s'approcha un vint poser ses deux mains sur ses épaules, comme pour tâcher de la rassurer et lui montrer qu'il était là si elle venait à défaillir. Silencieux, il la laissa conter son récit.

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE 111556Elena
Elena

Elena avait tout d'une adolescente du petit peuple, prompte au travail mais sauvagement brisée par le destin qui la laissait orpheline. Y avait-il seulement des mots pour expliquer ce que ses yeux avaient vu le long du chemin ? Avait-elle seulement la force de les retranscrire verbalement ? La présence d'Aldaron la soulageait. Elle avait l'espoir que demain serait un autre jour, qu'elle pourrait enfin dormir à poings fermés, quelques temps, sécher ses larmes et apprendre à se battre à nouveau. Elle poussa un soupir. Elle posa son regard sur l'elfe devant elle. Elle la trouvait magnifiquement belle, le contact de sa main sur sa joue, pour essuyer ses larmes était comme celui d'une mère, rassurante.

« J'ai... Il y avait tellement de choses, Princesse, je ne sais par quel moment débuter. »

Princesse. Sa beauté lui octroyait ce titre aux yeux d'Elena. Elle aurait tellement voulu lui ressembler. Depuis sa rencontre avec Aldaron, elle savait pourquoi on nommait les elfes le beau peuple, mais de la forge de son père, à Gloria, elle n'avait jamais vu de femme elfe. Elle en était émerveillée. Elle, elle avait toujours aidé son père à travailler le fer. Elle n'avait pas la force que frapper au marteau aussi bien que feu son paternel, mais peut-être qu'un jour, elle serait aussi douée que lui. Son avenir ne la destinait pas à être une Princesse comme Athillë.

« Mon père travaillait à la forge de Gloria. Il était très doué et bien qu'il vende beaucoup des armes et armures de son œuvre à l'Empire, une partie, cachée, fuyait vers Aigue-Royale conformément aux accords que mon père avait avec Sire Triade. L'une de ses livraisons a été interceptée, mon père a été arrêté, ma mère a été... Tuée pour faire plier et parler mon père. Il n'a rien dit, mais ses actes l'avait trahi. J'avais peur. Le Prêcheur n'aime pas la magie et j'ignore pourquoi notre empereur Fabius Kohan a décidé d'interdire celle-ci alors que lui-même l'avait souvent pratiquée. J'avais peur. J'ai entendu dire qu'Aigue-Royale avait été découverte et que les loyalistes étaient en marche pour la bataille. Par le même temps, Sire Triade m'invitait à le rejoindre avant le départ des armées pour venir me mettre à l'abri de la cité. Mon sort était chaotique à Gloria, je... Ne parvenais pas à dormir. J'avais peur qu'ils viennent me chercher. Alors je suis partie. »

« Il y a eu des rafles dans l'atelier de mon père. Les alayiens et les loyalistes sont venus se servir des armes. Je les ai entendu parler. Les alayiens semblaient certains de faire tomber Aigue-Royale sans aucun mal. Leur fanatisme débordant leur accordait déjà cette victoire. Ils avaient l'air de dire que Néant les appuierait. Croyez-vous cela ? Croyez-vous que nous allons devoir nous battre contre un Esprit Supérieur ? »


L'idée semblait la traumatisé. Mais comme la Princesse le lui avait demandé, elle poursuivit son récit :

« Ils ont tout piller chez mon père. Ils étaient des milliers à se préparer. J'ai pris le cheval de la forge. J'avais si peur que j'ai filé à toute vitesse. Ils m'ont vue, ils m'ont poursuivie. Ils ont tué mon cheval mais j'ai trouvé à me cacher dans les hameaux qui entourent Gloria. J'ai vu la colonne. Princesse, ils sont si nombreux, armés jusqu'aux dents. L'empereur Fabius Kohan fera le déplacement. On dit aussi qu'Aldakin du Néant combattra. »

Elle tremblait comme une feuille à cette pensée.

« C'est un paysan qui m'a pris dans sa charrette de paille. Je m'y suis cachée alors qu'il faisait route. J'étais si fatiguée... Mon voyage s'est fait d'éveil et de sommeil en même temps. Je n'ai rien vu de particulier, si ce n'est que les habitants semblaient fuir l'arrivée de la colonne. Je n'étais pas la seule à voyager. Beaucoup ont peur de la guerre et s'en éloignent. Et puis nous avons été attaqué. J'ai été sauvée. Nos assaillants ont été tués et nous avons fait route. Les chemins sont vides... les fermes semble désertées. Tout le monde a peur... C'est tout ce que j'ai vu, Princesse... » souffla-t-elle pour terminer son récit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeLun 19 Jan 2015 - 12:18

Athillë regarda Elena lui raconter son histoire avec patience et compassion. Le geste un peu maternel qu'elle avait eu envers la petite humaine avait eu l'air de la rassurer. Mais la jeune femme du beau peuple se doutait bien qu'une simple caresse ne suffirait pas à apaiser toutes ses souffrances et cauchemars. Cela dit Athi tenta de garder le sourire, surtout quand la demoiselle l'appela "Princesse", preuve que la pauvre était vraiment trop jeune pour avoir vu et entendu de telles horreurs. Malheureusement la guerre quel qu’elle soit touchait tout le monde. Que d'ailleurs, la pauvre Elena était déjà orpheline. Alors qu'elle n'avait rien fait, c'était la triste injustice de la vie.

Lorsque l’adolescente laissa échapper sa crainte de voir les rebelles se battre contre un esprit supérieur, Athillë réussit tout de même à cacher sa propre frayeur. Non pas qu'elle doutait de la bravoure des rebelles et dragonniers, mais il s'agissait là d'un sacré adversaire, malheureusement elle ne pouvait pas vraiment rassurer la petite. Patiemment elle la laissa reprendre son histoire.

Aldakin et Fabius seront présent ? Une information qui était des plus intéressantes. Surtout si ces deux la ne survivaient pas à la bataille. Oui, les alayiens et loyalistes auraient bien du mal à s'en remettre si leurs dirigeants respectifs disparaissaient. Ce combat promettait pleins de surprises, bonnes ou mauvaises d'ailleurs.

Elena termina son récit en expliquant qu'elle n'avait pas vu grand chose finalement, quoi de plus normal, les alayiens étaient tellement froid et cruel qu'ils n'auraient pas hésité à lui faire du mal. Un petit soupire s'échappa de sa bouche, néanmoins le détail important était que la plupart des fermes étaient désertes ainsi que les chemins. Ce qui signifiaient que les soldats avaient moins de zones à fouiller pour attraper les rebelles. Comme ils se rassemblaient, ils n'en captureraient pas un mais tout un groupe. C'était dangereux pour la rébellion ... Perdre autant de membres aussi vite et surtout peut-être des informations. En voyant leurs compagnons mourir certains essayeraient de sauver les derniers en parlant ... Perplexe Athillë releva la tête vers la demoiselle, elle posa ses mains sur ses joues en espérant ne pas lui donner froid. D'un regard tendre et bienveillant elle lui répondit.

- Merci ma petite Elena, grâce à toi je vais pouvoir aller prévenir les bonnes personnes. Tes parents seraient fiers de toi, tu es forte et courageuse. Il peuvent également reposer en paix car tu es en sécurité à Aigue-Royale, tu pourras aller dormir bien au chaud et manger, tu ne seras pas seul : il y a pleins de bonnes personnes qui s'auront s'occuper de toi comme Aldaron. Lui dit-elle en souriant. Et puis qui saut tu croiseras peut-être les dragons, il y en a quelques uns qui viennent pour nous protéger, donc toi aussi. D'accord ? Aller reprends courage petite princesse.

Athillë caressa ses cheveux en se redressant. Même si elle n'avait pas obtenu des informations aussi intéressantes qu'elle l'aurait voulu il s'agissait la d'un début. Un regard soutenu vers son semblable lui signifia qu'elle en avait terminé avec l'enfant.

- Si vous le souhaitez je peux vous accompagner à Aigue, même si nous sommes pas très loin, enfin si vous voulez.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitimeSam 24 Jan 2015 - 16:04

Elena arriva au terme de son récit. Elle était certainement passé outre les détails sans importance à ses yeux. Le voyage l'avait épuisée, elle ne rêvait que d'un bon lit confortable pour enfin tomber dans un sommeil réparateur. Ses parents pouvaient être fières d'elle lui avait dit Athillë. Ses yeux se remplirent de larmes dans un digne mélange entre la fierté et la tristesse. Ses parents lui manquaient. Dans sa fuite, elle n'avait pu pendre le temps de se recueillir et de passer le cap du deuil. Elle avait encore en elle l'espoir que ses parents allaient la rejoindre à Aigue-Royale. Le réveil se ferait rude, mais elle se relèverait. Peut-être en ressortirait-elle plus forte.

Elle aimait beaucoup Athillë, elle était avec elle aussi douce qu'une mère, voilà tout ce dont elle avait besoin. Aldaron contemplait cette maîtresse des chuchotements. Elle était tout ce qu'il n'avait pas fait avec son propre enfant. Peut-être que celle qu'il avait jadis engrossé avait agi tel qu'Athillë. Peut-être que sa progéniture n'avait pas eu à souffrir de son absence. Il en voulait mais aux yeux du marchand, il s'agissait du meilleur choix, tant pour lui que pour l'enfant. Il était une décadence aux yeux des elfes, un imparfait qu'on avait tenté de raboter pour le faire entrer dans un schéma bien précis de ce qu'on attendait de lui. Mais il avait été tellement exubérant. Il était préférable que son enfant ne le connaisse pas. Son éducation aurait été entachée et il aurait créé un être pour qu'il se fasse à son tour rejeter par le beau peuple. Non jamais. La décision qu'il prit autrefois de quitter les vieux bois m'était pas qu'une résolution purement égoïste. Il y avait longuement réfléchi.

Il posa un baiser sur le front d'Elena qui semblait émerveillée par l'annonce de la présence de dragons. Des elfes, des vampires, des dragons, la découverte d'Aigue-Royale s'annonçait palpitante. Elle priait pour une renaissance et Aldaron se joignait volonté à ses prières. Il n'avait pas venir ici l'adolescente pour qu'elle sombre petit à petit. Lorsque la Triade avait fuit Dévoreuse, il avait du se cacher. Sa vie s'était obscurcie sans laisser paraître une rédemption. Elle ne vint qu'avec la cité rebelle et l'émergence du marché parallèle. Aigue-Royale avait été son salut, il espérait un égal rétablissement à la petite Elena.

Le reste se passa de mots. Aldaron avait suffisamment de prestance pour que les silences soient fructueux. Il acquiesça d'un signe de tête à Athillë. Il n'aimait que peu s'aventurer hors des profondeurs de la cité, si peu de sécurité, tant d'incertitudes. Il avait à s'occuper d'Elena, ou du moins la mettre sur les rails pour qu'elle puisse avancer ensuite seule. Il accepta la compagnie d'Athillë. Elle était probablement l'une des rares elfes à la tolérer. En cela sa présence était chaleureuse.

[HJ : Je pars du coup sur une conclusion, il me semble que nous avons épuisé le sujet ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» Ronin Yamaguchi(Termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-