Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Aldaron TRIADE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Aldaron TRIADE Left_bar_bleue0/10Aldaron TRIADE Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Aldaron TRIADE Empty
MessageSujet: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeDim 14 Sep 2014 - 15:02


Triade (ex Leweïnra) Aldaron


"Mais qu'est ce que c'est que cette camelote ?" ... "Hey ! monsieur ! Venez voir cette arme légendaire !"



© by anotherwanderer
Compétences
Caractéristiques (clic) :

    Physique :
  • Force physique : Moyen
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Moyen
  • Réflexes : Moyen
  • Endurance : Moyen
  • Résistance : Bon
  • Beauté : Très bon

    Mental :
  • Force mentale : Bon
  • Patience/self contrôle : Faible
  • Perception : Très bon
  • Intelligence : Très bon
  • Arrogance : Faible
  • Gentillesse : Moyen
  • Prestance/charisme : Maître
  • Mémoire : Moyen

    Combat :
  • Epée : Faible
  • Dague doubles ou simple : Faible
  • Poignard : Faible
  • Lance : Très faible
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Faible
  • Hache : Très faible
  • Faux : Très faible
  • Fouet : Très faible
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Faible
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Bon
  • Arc : maître
  • Arbalète : Bon
  • Mains nues/pugilat : Moyen
  • Équitation : Bon
Identité


  • Race : Elfe

  • Nom : Triade (ex Leweïnra)

  • Prénom : Aldaron

  • Surnom(s) : Alda'

  • Titre : L'Indigne, Le Fugueur

  • Date de naissance : Automne 1213 d' l'Âge d'argent

  • Age réel : 542 ans

  • Age vampirique : /

  • Lieu de naissance : Royaume Elfique

  • Lieu de vie : Aigue-Royale

  • Rang social : Noble

  • Poste/emploi : Membre de la Triade / Marché Noir

  • Guilde : Aucune


Equipement et Magie


  • Alignement : Bénéfique

  • Arme principale : Un arc Elfique avec lequel il a quitté la première patrie et un poignard sagement dissimulé.

  • Autres objets : L'anneau de la rébellion si tant est qu'il soit pour lui nécessaire de le montrer.

  • Caractéristiques : : ici informations pour remplir cette partie

  • Totem : Saumon Niveau 2

  • Style de magie principal : Elfique

  • Puissance magique innée : Correct

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.





  • Physique et caractère


    • Physique : Aldaron est un jeune elfe et a hérité de traits plus gracieux encore que ceux de son espèce. Il n'a jamais eu de mal à séduire une femme, ce fut son atout et sa déchéance. Quand trop aisé est le chemin de leur chambre, la récurrence de l'acte lui donna mauvaise réputation bien qu'il n'en eut cure. Autrefois, il eut les cheveux longs comme masse d'elfes mais depuis sa vie parmi les hommes, ils sont plus courts, toujours bruns, en bataille. Ainsi il se détacha de son espèce initiale, cherchant à ressembler de plus en plus aux hommes : ses oreilles pointues sont bien camouflées sous cette épaisse tignasse qui donnerait à plus d'un l'envie d'y passer un bon coup de ciseaux.

      Sa mâchoire est anguleuse et marquée, son nez droit casse la finesse de son visage. Certains disent qu'il est le portrait craché de son père : ils n'ont pas tord. Ce visage carré semble être la marque de fabrique des Leweïnra depuis d'honorables générations. Ses yeux d'un vert sombre rappellent la brillance et la froideur d'un émeraude. Lorsqu'il sourit, ils semblent s'éclaircir d'une certain douceur. Le reste du temps, ce regard obscure lui donne l'air non pas d'un tueur, mais d'un adolescent en pleine crise existentielle, sans compter que ses lèvres épaisses lui donne le vilain air de celui qui fait la moue. Ce qui n'est pas loin d'être la vérité.

      Pour ce qui de la taille et la carrure, on retrouve en lui ce qui existe dans le commun des mortels. N'étant pas un acharné du combat, ses muscles ne sont pas beaucoup développés, juste ce qui est nécessaire pour l'esthétisme de l'animal : c'est qu'il faut séduire. Bien souvent, il porte une armure légère et des vêtements coûteux. Sa nature elfique lui donne une gracieuse fluidité dans ses mouvements et une droiture dont pouvait être fier son père (l'unique chose dont il pouvait être fier à vrai dire). On le verra souvent armé de son arc et de ses flèches ainsi que d'un poignard dissimulé dont il ne sait pas spécialement s'en servir mais en cas d'urgence : cela trouvera toujours son utilité.


    • Caractère : Aldaron n'était pas fait pour être un elfe. Si dans sa petite enfance il avait étouffé sa véritable nature dans la crainte du mauvais jugement de son père, il ne put lutter éternellement. Fantasque, il ne tient pas en place. Il laisse libre cours à son imagination, à ses envies et ses plaisirs. Dans l’insouciance, il aime profiter de la vie, à chaque instant. Se brider dans les normes elfiques le dépassait.

      Pourtant il avait bien essayé. Il avait tenté de se concentrer en cours, d'être calme, sage et patient comme chaque membre de sa race. Combien un enfant ne donnerait-il pas pour obtenir les faveurs de son père et son regard approbateur ? Il s'y était efforcé, mais dans sa stupide quête aux applaudissements paternels, il se rendit bien compte que tout ce qui rendait fier son père, c'était ce qui lui était contre nature. Un comble.

      Aldaron aurait du être un homme. Au lieu de cela, les Esprits supérieurs lui donnèrent un corps d'elfe. Était-ce une moquerie de leur part ? Y avait-il un signe ? Une raison ? Il les interrogea et n'eut jamais de réponse. Il était énergique, avait l’œil partout, ne se figeait sur rien. Il était insouciant et immature. Il ne changea pas malgré les 450 années vécues auprès des humains, malgré la rudesse des premiers jours et les difficultés du milieu. Ça ne l'avait pas empêché d'apprendre de ses erreurs et d'éviter bien souvent de ne pas les reproduire, mais lorsqu'il avait une idée en tête, il fonçait sans prendre garde ni aux dommages collatéraux ni aux contre coups.

      Ainsi Aldaron est un humain trans-race elfe qui aime tout et ne s'attache à rien. Il passe d'une chose à l'autre, sans transition ni retour. Y compris avec les femmes. Ce n'est pas qu'il veuille les blesser, car il a bon cœur, c'est tout simplement qu'il n'arrive pas à se fixer. Il en fit d'ailleurs les frais et... Malheureusement, ça ne l'empêcha pas de continuer. Ça ne lui avait pas suffisamment servi de douche froide. Il faut dire qu'entre un elfe et une humaine, il n'y avait pas de risque de reproduction alors pourquoi se priver ?

      S'il s'était suffisamment bien fait accepter par les humains (chose qui n'était pas facile compte tenu des guerres qui opposaient les trois races), c'est parce qu'il avait l'art du langage. Il ne se laissait jamais démonter, avait toujours la formulation adéquate à la personne et à la situation. Il est bien capable de faire passer un mensonge pour une vérité et une vérité pour un mensonge. Cette aisance lui permis de se sortir de bien des mauvaises situations. Et de le fourrer dans bien d'autres.

      Malgré ses apparences d’adolescent en pleine puberté, Aldaron a un bon fond et a l'esprit plus ouvert que bien des gens en ce monde. N'est-il pas le frère d'une humain et d'un vampire ? Sa plus grande valeur réside dans la tolérance, les querelles des peuples le rongent et l'affligent. Au fond, la rébellion n'est pour lui qu'une solution de survie.





    Mes liens



    Famille Leweïnra : Son père est un éminent conseiller au Royaume Elfique : rôle qu'aurait du reprendre Aldaron s'il avait suivi ce chemin. Ce qui ne fut pas le cas et cela rend les relations entre lui et son père pour le moins tendues. Néanmoins, Aldaron conserve pour lui et pour sa famille un certain respect. La seule effusion de voix fut lors de son départ lorsque le nouveau majeur explosa tout ce qu'il avait intériorisé pendant son enfance. Son père, malgré l'affront, serait prêt à lui accorder la clémence si Aldaron purgeait sa peine et redorait son blason, ce qui risque malheureusement de ne jamais se produire. Aldaron est fils unique. Sa relation avec sa mère fut relativement limitée : elle mourut peu après sa naissance pour il ne sut jamais quelle raison et se calait, le plus souvent, dans l'ombre de son époux.

    Enriel : Jeune elfe pure et innocente qui croisa les griffes d'un adolescent en pleine crise. Elle en tomba amoureuse mais le sentiment ne fut pas partagé. Leur relation pris fin comme beaucoup d'autres mais Enriel tomba enceinte. Elle crut trouver là le moyen de le retenir, mais elle le fit complètement fuir et ce, bien au delà des frontières du Royaume Elfique. Elle éleva son enfant avec dignité même si dans son regard on voyait clairement la sombre mélancolie qui la rongeait depuis bien des siècles. Les elfes, dit-on, n'aiment qu'une fois. Eu égard de son statut de victime de l'Indigne, elle fut bien entourée et soutenue et pourtant inconsolable.

    Son enfant : Aldaron ignore tout de lui jusqu'à son nom, si ce n'est qu'il a de ce fait 100 ans de moins que lui. Il a refusé de le voir et ne l'acceptera certainement jamais.

    Corinne et Cercëe : Tous forme la Triade et il s'agit là de sa nouvelle famille. Ils sont inséparables. Leur union représente l'ouverture d'esprit dont sont capables les Armandéens s'ils s'en donnaient seulement l'occasion. Ils fondèrent ensemble le marché noir et il est rare de trouver l'un des membres du trio sans au moins l'un de ses compères. Ils sont frères et sœurs de cœur et il serait capable des pires folies pour eux.

    Les Kohan et autres personnalités de Gloria : Ayant vécu à la Magnifique, Aldaron eut le temps d'en côtoyer beaucoup et sur plusieurs générations. Il est assez informé de chacune de leur histoire bien qu'il n'ait jamais poussé la curiosité plus loin que ce que cette noble famille lui octroyait de savoir. Il n'est pas voyeur : il s'est simplement fait du blé avec eux et comme avec chacun de ses clients, il faut entretenir une bonne relation.

    Korentin Kohan : Son unique et véritable empereur à qui il a juré ses services : le marché noir est sûrement sa plus belle offrande.

    Les rebelles : Ils sont devenu son souffle de vie et sa raison (ainsi que l'unique moyen) d'exister. L'alliance avec eux relève peut-être de la survie, néanmoins il trouve leur courage et leur capacité à savoir dire « non ! » très puissante et admirable.

    Les autres hommes et les enfants du Néant : Autrefois ses amis pour les premiers, mais depuis l'invasion du Néant, il est devenu l'être magique à exterminer. Quant aux seconds qui exigent le génocide de son espèce, est-ce vraiment utile de préciser que dans ce genre de situation il est difficile de faire naître une amitié ?

    Les elfes : Indigne à leur yeux, ils n'en demeurent pas moins sa fratrie première. Quoiqu'il fasse, où qu'il vivre, il ne pourra jamais se défaire de ses oreilles pointues. Il a beau blâmer ce peuple lent, il en est partie intégrante et tout ce qui les touche (comme la disparition des Vieux Bois dans le Néant) l'affecte aussi. Il se pourrait bien qu'il tente des folies pour les aider.

    Les vampires : Craints autrefois, il a conservé pour eux une certaine méfiance dans la mesure où il est pour ces créatures de la nuit un bon steak à croquer. Néanmoins, en présence d'un vampire qui ne montre aucun signe d'agressivité envers lui, il engage volontiers une bonne discussion.



    Derrière l'écran


    • Petite présentation : J'ai 23 ans, 10 ans de Rp derrière moi. J'ai joué principalement sur PLR (Bill) et Nescio Vos (Shane).
      Je travaille à la Maaf où je gère les sinistres autos complexes, spécialité "Fraude". J'étudie sur mon temps libre à l'IED Paris 8 : j'entre en troisième année de psychologie.

    • Rythme rp : Je respecte le rythme de ce forum

    • Particularités rp : J'aime les intrigues et sous-intrigues !

    • Comment avez vous découvert le forum : Par des connaissances <3

    • Le code du règlement :








    Comment sa naissance aurait-elle pu ne pas être fêtée ? Eu égard des coutumes elfiques et leur faible fécondité, lorsqu'Aldaron vint au monde, il ne lui fallut pas plus d'une seconde pour faire naître le sourire sur les lèvres de ses parents, ses grands parents, et même les voisins alentours. Étrange comme dans une petite histoire débutant dans un hiver glacial, on peut un jour chaleureusement vous désirer et le lendemain vous répudier.

    Il n'était pas bon élève, pas un très bon fils, pas un très bon elfe en fait. C'était comme si les Esprits l'avait fait naître au sein de la mauvaise race. Si dans ses premières années Aldaron avait eu un comportement bien elfique, sa vraie nature ne tarda pas à se révéler dès l'adolescence. Enfant, il avait cherché à refouler son caractère fantasque. Il avait suivi sérieusement ses études, tenté d'admirer sa famille elfique et même honoré leurs préceptes. Il se donnait pleinement à l'exercice de la magie, respectait les anciens et contemplait sur le lendemain l'avenir que son père, honorable conseiller, lui avait tracé. Rien n'en fit. Si trop souvent il avait retenu son envie de fuir, si trop longtemps il avait tu ses plaisirs personnels, sa crise d'adolescence fut une pénible épreuve pour son père.

    Le jour suivant fut mis à mal. Les lourdes empreintes de son père seraient là où il devrait poser les pieds. Il piétina à côté, et plus loin encore de ce droit chemin qu'on voulait lui imposer. Il ne voulait pas être conseiller. Il aimait les filles. Il batifolait souvent. Si tous les elfes étaient beaux par nature, Aldaron avait cette beauté plus grande encore qui n'avait nul besoin de jouer les charmes pour les faire tomber devant lui. Que leur lèvres étaient tendres, que leur peau était douce, mais elles étaient d'autant plus appréciables qu'elles étaient éphémères. Aldaron ne restait pas en place et aimait ces femmes lorsqu'elles ne l'enfermait pas. Elles étaient ses amies. Tendres amies de jeu et de fruit défendu.

    On dit que les elfes n'aiment qu'une seule fois, lui ne l'a jamais fait. Lorsque les griffes d'une hypothétique future famille se refermaient sur lui, il prenait la fuite. Ainsi il était lâche. Plus lâche encore qu'on aurait pu l'imaginer. Vint Enriel. La beauté de cette femme l'avait sûrement séduit. Elle avait des cheveux d'un blond si clair qu'il était hypnotisant. Mais il ne l'aima pas plus que les autres. Elle était une amie, douce amie à qui il caressait la fleur de son visage jusqu'à la voir éclore. Il savait qu'elle ne serait que de passage. Le temps allant en dizaines d'années, en son for intérieur, il sentait peu à peu la peine l'envahir. Il lui semblait qu'Enriel l'aimait et qu'elle le désirait. Si fragile créature. Quelle sombre idée eut elle de confier son cœur à Aldaron ! Il allait trop loin, jusqu'au point de non-retour mais au bord de la falaise ce ne fut pas lui qui sauta, mais elle qu'il précipita sans le réaliser. A peine majeur, il se délecta de sa chair et en récolta les fruits.

    Il devait être damné. Les elfes, de part leur faible fécondité, avait le temps de aspirer ardemment à devenir parent. Aldaron ne l'avait pas désiré et il était là. Il n'était pas plus heureux de devenir père que de devenir conseiller. Il avait abandonné Enriel mais lorsqu'elle vint lui annoncer ce qu'elle croyait être le moyen si heureux de le garder près d'elle, il eut le sentiment qu'on le poignardait. Jamais il n'avait élevé la voix contre son père jusqu'à ce jour. On entendit aux maisons alentours ses cris, comme une furie. Non décidément, il n'avait rien d'un elfe. Ni le calme, ni la sagesse. Dans la nuit il partit.

    L'indigne, fut-il nommé. Qu'ils l'appellent comme ils le veulent et qu'ils soient maudits. Bien sot il fut de ne partir sans rien. Il avait vécu un peu plus de 100 ans dans ces bois. On lui avait bien appris l'histoire de ce monde mais il n'avait jamais quitté cette forêt protégée. Les elfes n'aiment pas le voyage. Lui pourtant avait au cœur l'envie brûlante de parcourir ces terres. Il avait pris sa jument, quelques vivres et peu d'argent et partait droit vers l'aventure. L'indigne l'avaient-ils nommé. Ils avaient raison : il n'était pas un elfe. Il était un homme.

    Né en 1213 de l'âge d'argent, Aldaron avait connu ce temps des illustres dragons. Enfant, il les avait vu survoler les terres d'Armanda. Lorsqu'il fermerait les yeux, bien des années plus tard, il verrait encore ces créatures ancestrales dans les cieux. Il les avait vues pendant 11 années, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une seule. Dracos Honoris, un pur esprit. Puis des centaines d'années durant, il dut vivre avec ce doux souvenir et l'espoir qu'un jour la magie revienne plus puissante sur Armanda. C'est à ce moment là qu'il délaissa le monde des Elfes.

    La vie de voyageur de fortune n'était pas aisée. Fils de noble il n'avait guère par le passé connu des conditions de vie aussi abominables. Fini la cuillère en argent, il était d'usage de manger avec les mains, si toutefois il dégotait de quoi manger. Néanmoins, quand bien même cette vie était amère, il était encore trop elfe et donc trop fier pour refluer penaud chez son père. Alors il encaissa le coup. Les premiers jours il se fit voler sa jument adorée par des coupe-jarrets de bas étage. Il ne comptait plus les fois où il se fit tabasser, piller, humilier. Au fond, Aldaron n'est pas le genre de personnage à qui on apprendra que la vie est féroce. Il a connu, il l'écarte avec le temps, il perd de vue là d'où il vient. Il en est ainsi lorsqu'on croit toujours avoir raison.

    L'elfe vagabond avait beau avoir la vie dure, avec sa jolie bouille, il parvenait souvent à se faire consoler par une femme. Des humaines. Son père aurait hurler à en sortir ses poumons s'il avait su ça. Aldaron le vivait bien. C'était d'ailleurs son seul réconfort dans ce monde de brutes. Alors il ne se privait de rien. Blonde, rousse ou brune, mère ou vierge, rien ne lui faisait peur. Il prit conscience de ses capacités de négociation. Il devint un grand menteur et un incroyable commerçant. Mais par dessus tout, les humains le fascinaient. Là où les elfes passaient des années et des siècles à faire la cours à leur dulcinée, avec les humain, il pouvait conclure en une soirée. Les humains étaient plus faciles, plus spontanés, plus directs. Leur vie était courte, ils n'avaient pas le loisir de ruminer la vengeance, ils l'accomplissaient avec une brutale absence de délai. Il avait le sentiment que les hommes expérimentait en peu de temps le condensée d'une immense vie d'elfe. Aldaron voulait vivre à leur rythme. Mais lui sur des centaines d'années. En 440 ans de vie parmi les hommes, il en avait appris plus que bien des elfes en toute une vie. Chaque seconde était importante et le temps allant, le jeune elfe se détacha de plus en plus profondément de ce qui faisait de lui cette race des bois.

    De sagesse il n'en avait plus et de patiente non plus. Quant à l'esprit figé, aboli ! La haine des hommes et des vampires, foutaise ! Il était libre comme le vent, changeant brusquement de direction quand bon lui semblait, même si ça devait décoiffer tout le monde. De pauvre mendiant, il devint un riche revendeur. Il se faisait un nom, il se faisait des amis, il se faisait un réseau. Il devenait riche, il était convoité, mais plus que tout, il se donnait une revanche sur son paternel. Indigne qu'il disait ! Qu'il observe d'un peu plus près ce qu'il était devenu !

    Il s'établit à Gloria la Magnifique ! Berceau des Hommes, de la richesse et du pouvoir ! Maudits soient ceux qui disent que l'argent ne fait pas le bonheur ! Il avait tout ce qu'il voulait ! Il avait la demeure qu'il désirait, il avait ses services, les biens, les femmes qu'il désirait ! Il était un prince s'il y croyait ! Seulement s'il y croyait à vrai dire. Il était encore loin de sa richesses actuelle, mais lorsqu'on sort de la rue, rien n'est plus beaucoup qu'une nuit d'auberge. Il apprit dignement à monter à cheval. Si durant son enfance chez les elfes, on lui enseigna comment manier la bête, ce fut chez les hommes qu'il se perfectionna auprès d'un maître qu'il payait pour ce savoir. Il était curieux. Il s’intéressait à tout, passait du coq à l'âne, comme si le temps lui manquait comme un elfe qui croyait avoir la vie aussi courte que celle d'un humaine. Il n'y eut que les épées et autres tranchants qui ne l’intéressèrent pas. Il restait attaché à son arc.

    Il vit mourir des hommes, des femmes. Il perdit beaucoup d'amis à cause de sa longévité, s'en fit d'autres et ne s'attacha à personne véritablement. Cela dura 430 années. Il put ainsi connaître les familles humaines sur plusieurs générations ! Il partagea successivement le lit de la mère, puis la fille, la petite fille, et l'arrière petite fille d'une même famille ! Elles étaient toutes belles lorsqu'elles atteignaient leur 20e année. Il n'avait certainement pas que des amis. Quand bien même il avait adopté le mode de vie des hommes, ses oreilles pointues étaient vite repérables et ne faisaient pas l'unanimité. On apprenait premièrement à se méfier de lui, ensuite venait le temps où soit on comprenait qu'il était un homme dans un corps d'elfe, soit on le haïssait.

    1749 de l'âge d'argent fut un tournant dans sa vie. Sa vie près des hommes le nourrit abondamment de découverte. Les humaines allaient et venaient. Par la mort ils se réincarnaient. Ce n'était jamais les mêmes visages, pas les mêmes forces. Les humaines étaient éphémères. La seule chose qui perdurait loin de lui, c'étaient les elfe. Allez savoir qu'elle acharnée mélancolie le saisit mais il fit route vers le royaume elfe. Ça lui avait pris comme ça, on lui connaissait bien ce caractère changeant, volatile. Il n'était ni ici ni là bas. Il voyait toujours entre deux mondes. Celui des elfes dont il avait le corps, celui des hommes où il avait l'âme. Son esprit vagabondait. Vous auriez ressenti certainement la même chose : celui d'être mal nul part. Trop humain pour être elfe et trop elfe pour être humain. On avait du le maudire mille fois lorsqu'il partit du royaume elfique. Les Esprits les avaient entendu. Qu'ils soient maudit eux aussi ! Dans ces cauchemars il n'avait de cesse de jurer leur mort et pourtant... Il revint sur les terres de son enfance. On le pointa du doigt, on le regard étrangement. Non vraiment, il n'était plus à sa place ici. Il était l'Indigne en ce lieu, le Fugueur. Il haïssait leur regard ! Il leur aurait arraché leurs infâmes yeux avec ses propres mains ! Il n'était cependant pas là pour ça. Il avait mal en son for intérieur. Ces elfes, tous, avaient vu avec estime autrefois en lui le digne conseiller impérial, tel son illustre père. Infâme qu'il était.

    Son père accepta de le recevoir, sous couvert de regards noirs, mais aucun d'eux ne parvint à échanger un mot avec l'autre. Ils se comprenaient, malgré leur divergences. Ils savaient qu'au fond, ils n'avaient rien à se dire. Dans son lit, il regarda longuement le plafond. Il se sentait vide. Il se sentait vivre parmi les hommes et mourir en même temps à chaque fois que la vieillesse emportait un de ses amis. C'était comme si une partie de lui s'enfuyait sauvagement avec eux, le laissant de plus en plus dépouillé. Quant à ici, Royaume des Elfes, il n'y avait plus sa place. Son père attendait de lui un comportement exemplaire, pour racheter amplement ses fautes et redorer le blason de son ancestrale famille qu'il avait souillé. Il avait eu le courage de revenir mais jamais il ne serait à la hauteur des attentes de son père. Son séjour ici fut bref, juste le temps que sa monture et lui se reposent. Il se fustigea lui-même. A quoi s'était-il attendu en revenant parmi les « siens » ? Qu'on oublie tout et qu'on recommence ? Il était chez les elfes bon sang ! Les elfes et leur maudite mémoire ! Les elfes et leur méprisable rancœur éternelle ! Qu'ils soient maudits ! Tous !

    Tous sauf elle. Enriel. Elle était là, aux écuries, comme si elle avait su qu'il fuirait à nouveau. Elle se jeta à genoux et le supplia de rester. Elle n'avait pas pu le retenir la dernière fois, elle était prête ce jour-ci pour serrer ses poings sur ses vêtements. Les elfes n'aiment qu'une fois, et celle-ci était rongée par la douleur. Elle n'avait jamais trouvé la paix depuis plus de 400 longues années. Les larmes dessinaient sur ces joues rouges les diamants d'une souffrance dévorante. Elle aurait pu le haïr. Elle aurait pu lui en vouloir éternellement. Pourquoi avait-il fallu qu'elle l'aime ? Il se maudissait. Aldaron, même s'il était un peu stupide comme un adolescent, n'était en rien méchant. Il n'avait jamais voulu lui faire du mal, il aurait voulu qu'elle le haïsse, qu'elle lui en veuille. Ç’aurait été plus facile. Au fond, c'était peut-être pour ça qu'il était revenu chez les elfes : pour s'assurait qu'on l'exécrait encore pour savourer son existence parmi les hommes. Mais il fallut qu'il y eut Enriel. Pauvre femme. Il aurait aimé qu'elle découvre la force de surmonter ça. Il l'avait anéantie, elle, tout son avenir. Mais même les remords ne feraient pas de lui un meilleur mari, un meilleur père.

    « Je suis incapable de t'offrir ce que tu attends de moi Enriel. Je suis incapable d'être ce que vous attendez tous de moi. Je suis désolé. » Il refusa de voir son fils. Il refusa de connaître jusqu'à son nom. Il le niait. Il n'existait pas. Il s'en fut et son père ne lui adressa pas même un regard.

    Sur sa route du retour, il passa par Aldaria où il devait se rendre pour acheter un bel objet qu'on lui avait promis et il espérait débourser le moins. Le cœur serré par son voyage dans sa famille, il avait cette fougue d'adolescent qui le propulsait vers une reprise immédiate des affaires. Nul n'aurait remarqué son absence car beaucoup savait combien il voyageait dans tout l'Empire à la quête d'objet plus fabuleux les uns que les autres : il les achetait à bas prix, les revendait hors et empochait la différence. Ainsi son commerce tenait à de la spéculation avant même l'invention de la bourse. Mais ce jour là, sa vendeuse, ce fut Corinne. LA Corinne qui deviendrait sa sœur et bon sang ! Elle ne lâchait pas un centime ! Pas plus qu'Aldaron d'ailleurs et la scène en devint comique. L'elfe n'avait jamais eu qui que ce soit pour résister aussi bien à ses atroces baisses de prix. Ne parvenant pas un accord, ils se finirent pas s'admettre leurs aisances réciproques. Leur conversation dévia. Ils se trouvèrent beaucoup de point en commun, notamment un enfant qui tombait au moment où ils ne l'attendaient pas, leur goût incroyable pour le commerce ainsi que leur insurmontable désir d'aller toujours plus haut. Ils firent route ensemble vers la Magnifique et commencèrent à faire des affaires ensemble. Si Aldaron fut un bon charlatan, à deux, ils étaient bien plus puissants. Ils s'enrichirent mutuellement et devinrent rapidement comme frère et sœur.

    Puis il y eut les premiers œufs. Et tous ceux qui coururent vaillamment après. Pas lui. Il trouva que c'était une folie, il peinait même à croire à ce magique retour. Il avait vu les dragons ancestraux, il avait vécu sans eux pendant plus de 400 ans et voilà qu'ils revenaient. Ce monde prenait un bien étrange tournant. Force est de constater que ce n'était pas des foutaises car en plus d'une première fournée il y en eu un second service. L'idée lui était passée par l'esprit que l'un de ces œufs devrait valoir une fortune. Mais, heureusement pour lui, cette folie fut étouffée par... Cercee. Allez savoir comment il avait rencontré ce charismatique vampire. Aldaron lui-même ne s'en souvient plus, mais il se rappelle très bien Ô combien Cercee lui avait semblé magnifique. Aldaron avait grandi dans la peur des vampires : que ce soit par la guerre ancestrale qui opposait vampires et elfes ou par la crainte d'être croqué des humains. Cercee l'avait-il hypnotisé pour que le duo que formait les deux étranges amis tombe sous le charme ? Qu'importe. Cercee le saurait peut-être. Le fait est qu'ils furent inséparables dès lors et que Cercee fut celui qui le retint de courir après ces œufs de dragons. Ils étaient tant convoités qu'il craignait que rien que faire route vers eux était un tant soit peu suicidaire. Qu'importe la valeur d'un de ces œufs, jamais cela n'apporterait suffisamment d'or pour le ramener à la vie. Et puis d'or, il en eut brusquement plus.

    Un soir de fin d'année 1751, il fit un étonnant rêve. Un rêve dont il se souviendrait toute sa vie et qu'il lui arrive de revoir mais en beaucoup plus flou, beaucoup plus lointain. Dans le premier rêve, il avait eu véritablement l'impression d'y être : il avait sentit l'eau fraîche et pourtant douce sur ses pied nus. Il en avait jusqu'aux chevilles et l'eau était très claire, très pure, tellement qu'elle semblait luire. Il devait s'y méprendre mais de toute son existence il n'avait jamais vu une pareille densité. Le ciel était blanc et l'eau s'étendait à perte de vue. Pas un arbre, pas une terre. Il semblait être au milieu de nul part. Son rocher disparut et il sombra sous l'eau. Il crut se noyer, il étouffait, il avait beau se débattre et nager vers le haut : plus il faisait d'efforts et plus la lumière s'éteignait. A bout de force et de souffle, il se laissa sombrer et tout devint obscur comme si les ténèbres l'avait englouti. Il réalisa qu'il n'était que peu de chose : un vulgaire elfe qui se prenait pour un humain. De quoi avait-il l'air ? Que pensaient les Esprits en voyant ce trans-espèce se promener comme un grain de poussière avec cette nouvelle famille ? Un elfe, une femme, un vampire. Trio sans avenir. Il rouvrit ses yeux, mais il n'était pas dans son lit à Gloria. Non, il était toujours sous l'eau mais ça ne semblait pas lui poser de problème. Le décor changea brusquement et il se retrouva sur le pont d'un navire. De l'air pénétra à nouveau dans ses poumons. Il était enfermé dans un filet de pèche qui l'avait sortit hors de l'eau. Il se débattit tant qu'il put et on le libéra. Il se releva. Autour de lui, des hommes qui le regardaient bien singulièrement et qui finirent pas l'appeler « Capitaine » sans qu'il ne comprenne. Il était un pirate. Ils firent halte sur une île qu'il connaissait bien. Armanda. Mais une Armanda bien différente. Elle était couverte d'or et des dragons ancestraux la survolait comme qu'ils étaient les gardiens de ce trésor qu'ils venaient piller. Un rêve à double sens quand on y pensait. Un passé ? Un futur ? Il se sentait à la fois ravi de partir à la conquête de tout cet or, mais en mettant les pieds ici avec ses hommes ils dépouillaient Armanda de son âme et les Dragons partirent au loin sans opposer de résistance. Les hommes investirent les lieux et dominèrent Armanda jusqu'à ce que le néant les engloutisse. Aldaron sursauta et se réveilla à nouveau. Il n'était toujours pas dans son lit à Gloria. Il était cette fois encore dans cette étendue infinie d'eau pure. Là lui apparut son totem. Aldaron seul sait ce qu'il dit ce jour là à ce saumon, mais ce rêve, ses paroles restèrent gravés dans sa mémoire, le troublant parfois quelques soirs de songes. Il avait essayé de donner un sens ce rêve. Il en trouva des centaines et n'en trouva aucun.

    Poussé par son totem, Aldaron se découvrit une puissance bien plus grande à obtenir ce qu'il voulait à des prix plus qu'appréciables et à vendre avec une facilité déconcertante. Il mentait avec aisance. Le trio, plus que jamais, décrocha son épingle du jeu et fit fortune pour de bon.

    Un dragon fut tué, la Dévoreuse sembla être prononcée sur toutes les lèvres. Le trio quitta la capitale pour aller vers le Sud. De toutes évidences, on voulait enfermer la dévoreuse ici, de sombres événements se préparaient, encore une fois ce fut le sage Cercee qui le pressentit et il n'eut pas tord. De ce qu'Aldaron en sut, cet objet maléfique se retrouva bien à Gloria. L'elfe préférait en être bien loin. Elle l'effrayait. Lui qui était un être magique, cette chevalière était sa destruction pure et simple. Étonnant comme ils furent tant de monde à courir après cette abjecte objet. Voyez comme elle attirait le malheur ! Voilà qu'une nouvelle race, adoratrice du Néant entamait une invasion par le Nord ! Béni soit Cercee de les avoir mis dès le début dans la bonne direction. Elfes et vampires étaient ennemis de l'Empire. Aldaron et Cersee se cachèrent, Corinne seule humaine devint leur rempart contre la désolation qui descendait progressivement dans tout l'Empire. Ils prirent refuge dans Althaïa, craignant de plus en plus que cela ne suffise pas. Ils vivaient cachés, leurs journées étaient longues, il tournait en rond et se sentait pris au piège. Il ne dormit que peu durant cette période. Ce qu'il en sut de ce qui se passa pendant ce temps, il ne l'apprit que bien plus tard lorsque l'information fut transmise. Il demeura dans le néant de l'information. Avec le temps, il sut que les baptistrels convièrent les hauts dirigeants de chaque race pour une alliance contre l'invasion. Les dragonniers combattirent le néant et revinrent vainqueurs. L'empereur mourut et Lucius fut couronné, celant une alliance trop dangereuse pour lui.

    La Triade en cella une autre. La rébellion prenait forme dans les abysses d'Althaïa. Leur présence fut réduite au silence et la triade disparut de la circulation. Et ce, jusqu'à ce que Korentin Kohan refasse surface. La triade jura allégeance à Korentin, seul véritable empereur. Elle s'évertua à rendre le combat contre l'Empire plus concret : des armes. Le marché noir vit le jour à la fin de l'automne de l'an 1 d'obsidienne. Pour Aldaron, ce fut une monumentale renaissance. Lui qui avait passé ces derniers mois dans l'obscurité d'un dévastateur avenir incertain, il avait de nouveau de l'espoir et la foi. Les réjouissantes et l'enthousiasme ne furent que de courte de durée. Mars de l'an 2 vint et avec lui la destruction de la Dévoreuse. Si l'anéantissement de cet objet maudit, fruit de sa crainte, aurait pu être une bonne nouvelle, ses conséquences inattendues firent bien plus de mal que prévu. Le royaume elfique se perdit et de nouvelles lois du Prêcheur rendit l'empire loyaliste impropre à l'existence de la magie. Une véritable chasse au sorcière s'engageait alors que les elfes, forcés de quitter leur foyer ancestral, se retrouvait face à une terre hostile à leur essence même. De nouvelles heures sombres se profilaient sournoisement.


    Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



    Aldaron TRIADE Paresseux
    ! Personnage appartenant au Groupe Légende !
    Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


    Dernière édition par Lorenz Wintel le Mer 10 Juin 2015 - 16:18, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeJeu 27 Nov 2014 - 22:41



    Aldaron Triade

    Dirigeant du Marché Noir


    Résumé du Personnage


    Aldaron forme avec Cercëe (vampire) et Corinne (humaine) une union qui regorge de tolérance : la Triade. Il dirige avec son frère et sa sœur la Marché Noir, organisation au soutien primordial pour la Rébellion.


    A l'âge de 100 ans, l'elfe a quitté sa terre natale et tourné le dos à un peuple qui ne lui convenait pas. Il a vécu parmi les hommes, à leur manière, et s'est établi à Gloria pendant plus de 400 ans avant de fuir la Dévoreuse et se ranger sous les ordres de Korentin Kohan.


    Aldaron s’intéresse à tout, ne s'attache à rien. Gardien des générations, sa longévité d'elfe l'oblige à laisser partir ses amis quand le temps les ronge. Trop homme pour être un elfe, trop elfe pour être un homme, le marchand navigue entre deux mondes sans y trouver sa place.


    Caractéristiques


    Magie:
    Magie innée : Correcte
    Magie elfique : Très puissant
    Magie humaine : Puissant

    Totem :
    Saumon niveau 2

    Physique :
    Force physique : Moyen
    Agilité : Bon
    Furtivité : Moyen
    Réflexes : Moyen
    Endurance : Moyen
    Résistance : Bon
    Beauté : Très bon

    Mental :
    Force mentale : Bon
    Patience/self contrôle : Faible
    Perception : Très bon
    Intelligence : Très bon
    Arrogance : Faible
    Gentillesse : Moyen
    Prestance/charisme : Maître
    Mémoire : Moyen

    Combat :
    Epée : Faible
    Dague doubles ou simple : Faible
    Poignard : Faible
    Lance : Très faible
    Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Faible
    Hache : Très faible
    Faux : Très faible
    Fouet : Très faible
    Art du lancé (poignard, petite hache...) : Faible
    Art de la parade (bouclier ou arme) : Bon
    Arc : Maître
    Arbalète : Bon
    Mains nues/pugilat : Moyen
    Équitation : Bon



    Faits et exploits


    - Loyal envers Korentin Kohan
    - A la tête du la plus puissance organisation marchande d'Armanda : le Marché noir.
    - A participé à la bataille de l'Aube Rouge et à détruit une perle de Néant cachée dans ses entrailles.
    - A détruit la perle du Lac Noir et celle du Palais à Gloria
    - A offert son âme à Vanaël ET Achroma.
    - A répondu à l'appel d'Edwyn
    - A été emprisonné trois ans à Morneflamme et s'en est échappe.






    Dernière édition par Aldaron Triade le Jeu 11 Juin 2015 - 18:58, édité 9 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeDim 30 Nov 2014 - 18:34



    Les liens d'Aldaron Triade

    Dirigeant du Marché Noir


    Liens Généraux


    Famille Leweïnra : Son père est un éminent conseiller au Royaume Elfique : rôle qu'aurait du reprendre Aldaron s'il avait suivi ce chemin. Ce qui ne fut pas le cas et cela rend les relations entre lui et son père pour le moins tendues. Néanmoins, Aldaron conserve pour lui et pour sa famille un certain respect. La seule effusion de voix fut lors de son départ lorsque le nouveau majeur explosa tout ce qu'il avait intériorisé pendant son enfance. Son père, malgré l'affront, serait prêt à lui accorder la clémence si Aldaron purgeait sa peine et redorait son blason, ce qui risque malheureusement de ne jamais se produire. Aldaron est fils unique. Sa relation avec sa mère fut relativement limitée : elle mourut peu après sa naissance pour il ne sut jamais quelle raison et se calait, le plus souvent, dans l'ombre de son époux.


    Enriel : Jeune elfe pure et innocente qui croisa les griffes d'un adolescent en pleine crise. Elle en tomba amoureuse mais le sentiment ne fut pas partagé. Leur relation pris fin comme beaucoup d'autres mais Enriel tomba enceinte. Elle crut trouver là le moyen de le retenir, mais elle le fit complètement fuir et ce, bien au delà des frontières du Royaume Elfique. Elle éleva son enfant avec dignité même si dans son regard on voyait clairement la sombre mélancolie qui la rongeait depuis bien des siècles. Les elfes, dit-on, n'aiment qu'une fois. Eu égard de son statut de victime de l'Indigne, elle fut bien entourée et soutenue et pourtant inconsolable.


    Son enfant : Aldaron ignore tout de lui jusqu'à son nom, si ce n'est qu'il a de ce fait 100 ans de moins que lui. Il a refusé de le voir et ne l'acceptera certainement jamais.


    Corinne et Cercëe : Tous forme la Triade et il s'agit là de sa nouvelle famille. Ils sont inséparables. Leur union représente l'ouverture d'esprit dont sont capables les Armandéens s'ils s'en donnaient seulement l'occasion. Ils fondèrent ensemble le marché noir et il est rare de trouver l'un des membres du trio sans au moins l'un de ses compères. Ils sont frères et sœurs de cœur et il serait capable des pires folies pour eux.


    Les Kohan et autres personnalités de Gloria : Ayant vécu à la Magnifique, Aldaron eut le temps d'en côtoyer beaucoup et sur plusieurs générations. Il est assez informé de chacune de leur histoire bien qu'il n'ait jamais poussé la curiosité plus loin que ce que cette noble famille lui octroyait de savoir. Il n'est pas voyeur : il s'est simplement fait du blé avec eux et comme avec chacun de ses clients, il faut entretenir une bonne relation.


    Korentin Kohan : Son unique et véritable empereur à qui il a juré ses services : le marché noir est sûrement sa plus belle offrande.


    Les rebelles : Ils sont devenu son souffle de vie et sa raison (ainsi que l'unique moyen) d'exister. L'alliance avec eux relève peut-être de la survie, néanmoins il trouve leur courage et leur capacité à savoir dire « non ! » très puissante et admirable.


    Les autres hommes : Autrefois ses amis, mais depuis l'invasion du Néant, il était devenu l'être magique à exterminer. Néanmoins, depuis le retour de Fabius Kokan au trône de l'empire, même s'il reste un ennemi, il lui est d'avantage possible de sortir d'Aigue-Royale sans se faire tuer.


    Les alayiens : Ils exigent le génocide de son espèce, est-ce vraiment utile de préciser que dans ce genre de situation il est difficile de faire naître une amitié ?


    Les elfes : Indigne à leur yeux, ils n'en demeurent pas moins sa fratrie première. Quoiqu'il fasse, où qu'il vivre, il ne pourra jamais se défaire de ses oreilles pointues. Il a beau blâmer ce peuple lent, il en est partie intégrante et tout ce qui les touche (comme la disparition des Vieux Bois dans le Néant) l'affecte aussi. Il se pourrait bien qu'il tente des folies pour les aider. Depuis qu'ils vivent à Aigue-Royale, il semblerait qu'un étrange rapproche soit possible entre ses deux mondes.


    Les vampires : Craints autrefois, il a conservé pour eux une certaine méfiance dans la mesure où il est pour ces créatures de la nuit un bon steak à croquer. Néanmoins, en présence d'un vampire qui ne montre aucun signe d'agressivité envers lui, il engage volontiers une bonne discussion.




    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeDim 30 Nov 2014 - 18:53



    Liens d'Aldaron Triade

    Liens RP



    Information


    Ces liens ci-dessous ne comportent que ceux acquis au cours d'au moins un RP.






    Les Dragons

    Aux petites ou grandes écailles


    ISYNDAR - Neutre
    Rencontrée lors du casting "Qui veut devenir un rebelle?", Aldaron la fit entrer à Aigue-Royale. En gestation, la dragonne est aussi impétueuse qu'importante aux yeux du marchand. Il la protégera tant qu'il le pourra.
    SILARAE - Neutre
    Aperçue dans la réserve de la perle, Aldaron ne sait si elle a sauvé tous les occupants par altruisme ou uniquement parce qu'il y avait dans le lot son dragonnier, mais cela s'est fait au sacrifice de ses ailes et pour cela, il lui doit beaucoup. Il la retrouve au retour de Gloria et va avec elle (entre autres) répondre à l'appel d'Edwyn.
    TRISSI - Neutre
    Rencontrée lors de la destruction des perles du Lac Noire, la dragonne fut une alliée redoutable. Pour le bien d'Armanda, elle accepta de transporter l'elfe à Gloria. Elle est de la partie lorsque leur groupe répond à l'appel d'Ewdyn. Si Aldaron l'appréciait dans sous la majesté de son présence, sa soumission à Vraorg l'afflige.





    Les Vampires

    Qui croquent... Ou pas


    LORENZ WINTEL - Neutre
    Prince vampire à l'aura plus sombre encore que ne peint les rumeurs, Aldaron ne l'aura pas trouvé si désagréable pour autant, était-il dans un bon jour ? Il est venu chercher un étrange collier au marché noir pour... Une certaine protégée. Depuis qu'il a trahi la rébellion, Aldaron ne saurait poser en lui la moindre confiance... Sans être certain qu'agir avec justesse. D'autant plus qu'il est devenu le Général de Vraorg. Toutefois, un point dérange le marchand : Lorenz ne voulait-il pas conquérir Armanda en son nom ?
    NORWEN ULLYLAN - Neutre
    Etrange vampiresse sérieusement atteinte de paranoïa. Sa beauté n'a d'égal que ses vociférations macabres sur les Ô combien puissants vampires. De toutes évidences, Aldaron ne lui a trouvé aucun talent de marchandage. Mais elle est très douée au lancé de pièces.
    YLAN CENDREMONT - Neutre tendance Négatif (Personnage non joué à présent)
    Une vermine sans pareil. Maître d'une esclave avec qui Aldaron avait partagé sa couche, le vampire ne tarda pas à se montrer extrêmement sadique. A travers les yeux d'un adorable chien (le préféré d'Ylan), Aldaron a pu voir combien ce vampire n'avait rien d'un altruiste. Aldaron lui fera payer tôt ou tard cet égoïsme poussé à son paroxysme. Cela tombe rudement bien... Car leur rencontre est plus proche que prévue. En effet, l'évadé se trouvera embarqué dans la destruction des perles du Lac Noir. La vie sauvée par ce vampire, Aldaron décide de tracer un train sur les erreur du passé et de repartir sur des bases saines.... Mais pour combien de temps ?


    ROERIC ALOKOR - Neutre
    Dans le casting "Qui veut gagner une baston contre les alayens ?", Maître-Lame a gagné sa place en finale. Il faut dire qu'Aldaron l'a trouvé plus tempéré que sa dragonne.
    ELIOWIR SERILLËIEL - Neutre
    Fils d'Achroma, donc à respecter. dans sa fuite, il rencontre son serval, allié de valeur aux portes de Caladon.
    MERITHYN SHADOWSONG - Neutre
    Il aurait pu l'adorer par le simple fait qu'il s'agisse d'un baptistrel. Ça c'était avant qu'il n'expose à Aldakin du Néant son envie de... Sauver Néant ?! A première vue, cela semble être complétement fou, mais Aldaron apprend pus tard que sauver Néant va devenir une nécessité fondamentale pour l'avenir d'Armanda. Il désire le retrouver mais s'approcher du camp vampirique est bien trop risqué pour lui. Il n'en a pas l'occasion. Il retrouve l'ancien Gardien à Morneflamme, convoqué par le nouveau vampire. Les deux n'ont besoin que de peu de mots pour comprendre la pensée profonde de l'autre, le tout autour d'une salade providentielle. L'elfe a une dette envers lui qu'il soldera à la première occasion.


    ACHROMA SEITHVELJ - Positif
    Si Aldaron est un bon marchand, il pourra sans conteste vanter à présent les mérites du coussin Achroma. Moelleux, confortable... Il est si irrésistible qu'une certaine Livilith lui court après ! Il le retrouve à Gloria, pour détruire la perle se trouvant au Palais. De retour à Aigue-Royale, ils se découvrent une amie commune. L'elfe s'offre à cet illustre personnage ainsi qu'à Vanaël, scella une alliance mise à mal avec le règne de Vraorg. Il a entendu parlé du devenir du dragonnier : nul doute pour lui, il est manipulé.
    KEDRILDRAN MARALAWË - Neutre
    Dragonnier rencontré lors de la destruction des perles du Lac Noir. Il est très attaché à sa dragonne et à Dawan. L'elfe lui vend même ses connaissances en matière de séduction.
    VANAEL AERIN - Négatif
    Sublime vampiresse, conseillère de Lorenz, Aldaron la retrouve lors de la destruction des perles du lac noir. Il la sauva des griffes des tentacules en utilisant les algues pour l’agripper... Très près du corps. Un acte qu'il doit assumer et pour lequel il se laissera envouter. Son admiration pour elle le conduira jusqu'au delà des bonnes mœurs avec Achroma. Il est ravi de la retrouver à Aigue-Royale et d'accomplir la prophétie à ses côtés. Sa trahison est toutefois impardonnable. Leur lien est détruit. Aldaron la poignarde lors de leurs retrouvailles imprévues. Sachant qu'elle risquait de survivre de ses blessures, le marchand lui donne un ordre pour une seconde chance : traquer le Marché Noir.





    Les Elfes

    Au pays des salades


    DAWAN SYWEL - Positif
    Un apprenti baptistrel aussi bizarre qu'attachant. Le marchand a de très nombreuses fois croisé route de ce mangeur de tomates et l'a même protégé lors de l'Aube Rouge. Le chanteur s'est révélé être des plus altruistes, ce qui, pour Aldaron, est un trait de caractère qu'il aime à retrouver chez les gens qui l'entourent. Il compte donc bien le garder auprès de lui... Mais le destin en veut autrement. Aldaron quitte Aigue-Royale pour détruire des perle de Néant. Avant de partir, il croise Dawan et lui offre un cheval pour douce compagnie. Il le retrouvera enseveli sous des gravas puis enlevé par une folle. Aldaron le croit perdu.
    ATHILLË PELDACIELILLË - Positif
    Rencontrée à proximité d'Althaïa, il s'agit bien d'une des rares elfes qui l'accepte avec un passé aussi sordide que le sien aux yeux du beau peuple. une amitié naissante ?
    ELROND AMARIE - Neutre
    Il a peiné à lui trouvé l'armure de dragon qu'Elrond lui avait commandée. Il le retrouve pour un entrainement à l'arc peu avant son départ pour l'Est. Le dragonnier l'exaspère au même titre que de nombreux elfes et leur caractère figé.


    ARAMIS THREDË - Neutre
    Elle lui avait mis un râteau, jadis. Il la retrouve aujourd'hui à Morneflamme et trouve qu'elle a perdu la tête.





    Les Humains

    Aussi spontanés qu'éphémères


    AMBRE ORETOILE - Positif
    Dès le premier regard posé sur elle, et notamment son collier, Aldaron sut immédiatement reconnaître en elle la protégée du Prince Noir. Ou l'ex-protégée. Il découvre une femme digne d'une Triade, au cœur brisé. Son histoire avec Lorenz lui semble bien étrangement nouée. Il est prêt à l'aider dans sa fuite : il a beaucoup de connaissances à Gloria qui seraient en mesure d'héberger et de couvrir cet oiseau aux ailes blessées. Il n'en a pas l'occasion. Il la sait à nouveau aux côtés de Lorenz, même si sous le joug de Vraorg.
    LUNA DURUISSEAU - Neutre
    Leur premier contact fut celui d'un étranglement : Luna, possédée par Néant, s'est jetée sur lui lors de l'Aube Rouge. Sans lui jeter ni le blâme ni le blanchiment, il assista à la sentence que son roi dressa.
    TOBOLD DES MANGROVES - Neutre
    Rapidement croisé lors de l'Aube Rouge, ce vieil homme semble avoir un lien avec Luna. Il le retrouve dans sa fuite : le vieillard lui vient en aide contre les impériaux.


    CRISSOLORIO OSTIZ - Neutre tendance Négatif
    C'est un garçon de 12 ans qu'un ami marchand lui a présenté. Cet enfant à l'avenir prometteur devint son élève à Gloria. Bien des années plus tard, Crissolorio est toujours resté cet ami prudent, devenu grand argentier, en qui il peut placer sa confiance sans crainte, et ce, malgré leurs clans opposés. Aldaron vient même lui demander de le protéger lorsqu'il se rend à Gloria pour détruire la perle du palais. A deux, ils réfléchissent sur le projet de monter une banque neurtre en Armanda, sous la main de la caste de Dragonniers. Sa soumission à Vraorg le scandalise.
    ALFORD GORDER - Négatif
    Il a tenté de tué Korentin, c'est un traître à la solde de Fabius, soumis à Vraorg : pour Aldaron, cet humain est corrompu jusqu'à l'âme.
    LIVILITH VEIHG - Positif - N'est plus jouée
    Trouvée dans une galerie prochainement condamnée, Aldaron fait la rencontre de cette femme en quête de l'Ainé. Fille d'Amilia, Livilith semble vouloir enfouir un douloureux passer. Entre "père" et "fille", l'incompréhension règne, les disputes éclatent. Il l'adore et la déteste dans un même temps. Loin de le laisser insensible, il ne sait pourtant pas sur quel pied danser avec cette jeune femme. Il l'a soudain perdue de vue.


    KORENTIN KOHAN - Positif
    Son roi, tout simplement. Il lui est fidèle. Aldaron le protége à Morneflamme et refuse qu'on manque envers lui de loyauté. Il le suis lors de l'évasion de Morneflamme et le perd de vue dans sa fuite solitaire.
    VEREN SARJAA - Neutre
    Aperçue lors de la bataille à Aigue-Royale, elle a été envoyée pour chercher des renforts. auprès de Korentin. Auprès de Korentin encore elle interviendra lorsqu'il s'agira de dénouer le faux du vrai au sujet de Luna. Étrange comportement pour une vampiresse... Ou pas tant que cela.
    AUTONE SUMMER - Neutre
    Elle l'agace et elle semble liée à Matis. Mais il a pitié d'elle : Morneflamme a corrompu son esprit. Il lui laisse même un indice pour diriger sa fuite une fois hors de Morneflamme : Caladon. c'est là qu'il espère la retrouver.


    MATIS FALKIRE - Neutre
    Il l'agace et lui fait pitié à la fois. Aldaron lui reproche son infidélité à Korentin.





    Les Alayiens

    Fanatisme irraisonné


    CHRISTAN WEREN - Neutre tendance négatif
    Sans le connaître personnellement, il sait que c'est lui qui a mené la fourbe attaque contre les civils restés à l'arrière de la bataille lors de l'Aube Rouge. Il voit en lui ni plus ni moins qu'un ramassis abject sans lois ni honneur.... Mais cette pensée fut tempéré par une seconde rencontre avec lui. L'elfe, grâce à lui, en apprend beaucoup sur le peuple alayien mais aussi et surtout sur la duperie dont ils ont été victime. Vraorg, le Dragon Blanc, est leur ennemi commun. C'est alors tout naturellement que l'alayien lui vient en aide lors de sa fuite... Quitte à faire passer un Aldaron sous cape pour son épouse.





    Les PNJ's

    Cas particuliers


    EDWYN RUDDY - Neutre
    Rencontré brièvement après la destruction de la perle d'Aigue-Royale, il méconnait celui qu'on appelle le Marcheur. Néanmoins, il a sauvé la dragonne blanche ainsi que tous les occupant de la funeste réserve, il ne doit pas être mauvais, si ? Aldaron a répondu à son appel pour l'avenir d'Armanda et reste persuadé qu'il a œuvré pour le bien.




    Dernière édition par Aldaron Triade le Jeu 2 Juil 2015 - 20:50, édité 11 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeDim 30 Nov 2014 - 21:48



    Aldaron Triade

    Les RP's



    Statut RP


    Open






    RP Flash Back

    C'est à dire, pour moi, avant de 10 Mars de l'An 2 d'Obsidienne


    1714 : Les lois de l'ofre et de la demande - avec Crissolorio
    Un ami présente à Aldaron le petit Crissolorio de 12 ans. Enfant sage et bien éduqué, il est surtout le fils d'anciens amis de l'elfe qu'il apprend défunts. Il propose à Crissolorio de devenir son élève, à Gloria, pour lui enseigner toutes les techniques de vente accumulées en près de 400 ans de travail.
    9 mars : La noirceur s’installe au marché - avec Lorenz
    Alors qu'Aldaron vient à peine d'ouvrir sa boutique, il reçoit un client très particulier, avec une demande très particulière. Un collier d'ambre pour... Une protégée. Une information qu'il ne tardera pas à recouper avec une autre pour compléter le puzzle, car le Prince Noir n'est pas des plus loquace sur sa vie personnelle.





    An 2 d'Obsidienne

    Avant la bataille de l'Aube Rouge



    11 mars : On croirait comme l'ombre d'une malédiction - avec Norwen
    Norwen, venue au marché noir, tente de négocier avec Aldaron qui l'embarque dans une pseudo séance d'hypnotisme... Dont ils ressortent chacun bredouille. Ou presque.
    13 mars : Floraison Nocturne - avec Ambre
    Venu livrer des plantes oubliée à l'herboriste, Aldaron fera vite le lien entre les achats de Lorenz et le bijou porté autour du cou d'Ambre. Entre larmes et douceur, leur rencontre restera dans la mémoire de l'elfe. Il a promis de l'aide : l'elfe connait du beau monde à Gloria qui pourrait héberger Ambre si le besoin s'en faisait sentir.


    15 mars : L'entrée par la grande porte - avec Roëric, Isyndar et Dawan
    Alors qu'ils cherchent à rejoindre les rebelles, Roëric et Isyndar tombe sur un étrange inconnu. Après avoir fait connaissance avec Dawan, l'apprenti baptistrel et gagné la confiance d'Aldaron, ils se voient accorder le droit d'entrer à Aigue-Royale.
    Fin Mars, le Maître, l'Elève, et le Curieux - avec Crissolorio et Dawan
    Venu à Althaïa pour mettre au clair les comptes extravagants de la cité, Crissolorio retrouvera son maître venu ravitailler le marché noir, ainsi qu'un certain mangeur de tomates. Si ni l'un ni l'autre n'est près à sacrifier son ami d'antan, il n'en reste pas moins vrai que Crissolorio pourra tirer de brillantes conclusions à la présence du dirigeant du marché rebelle dans les environs.


    Mi-mai : Oui qui est là ? - avec Athillë
    Athillë et Aldaron attendent tout deux une personne en provenance de Gloria. La maitresse des chuchotis ne verra pas revenir son espion, en revanche, la protégée d'Aldaron se montre et octroie à Athillë son quota d'information. La guerre est proche. En dépit de cela, Aldaron n'oubliera pas sa rencontre avec une elfe qui, pour une fois, accepte de passer outre sa condition d'Indigne.
    Fin mai : Ce petite chemin... N'a ni queue ni tête - avec Livilith
    Aldaron avait trouvé Livilith comme un chiot perdu dans les galeries en proie à la fatigue. Il la guida jusqu'à Aigue-Royale et ne tarda pas à lui trouver un certain air de ressemblance entre elle et une catin de Gloria morte dans des circonstances inconnues. Creusant le sujet, il n'ira que bien trop loin, au point d'en venir au main. Voilà une jeune femme avec de drôles de talent dans l'art du meurtre. Il découvre une femme blessée par les imperfections de sa mère et ne manquera pas de le blesser dans ses imperfections de père. Si tout semble les opposer, Aldaron ne peut se montrer indifférent à son égard. Une relation pleine de bienveillance et de haine se profile.


    Début Juin : Le Maître, l'Esclave... Et l'Emprunteur - avec Ylan
    Aldaron s'est lié d'une amitié plus que forte avec l'une des esclaves d'Ylan. Sa compagne du moment a, pour la première fois, désobéi aux ordres de son maître et fuit son châtiment en se réfugiant chez le marchand. S'en suit une altercation avec Ylan qui fort heureusement, n'aura pas été jusqu'aux mains.




    An 2 d'Obsidienne

    Après la Bataille de l'Aube rouge


    Les larmes de la perfidie - RP D'INTRIGUE
    Tant attendue, voilà venue l'Aube Rouge. Aldaron n'était censé que s'occuper de la logistique dans les ligne arrière, c'était sans compter la perfidie de Néant qui, ayant pris possession de Luna, fit entrer dans la Caverne des Songes, l'équipe d'alayiens de Christan Veren. Une course s'engage pour la survie de chacun, mais pire encore se dessine : une perle du Néant loge dans les tréfonds d'Aigue-Royale et puise sa force dans les morts de la bataille. Ils finirent par venir à bout de cette monstruosité. Aldaron assena la perle de nombreux coups de poignard jusqu'à la faire mourir. Le sacrifice des ailes de Silarae et le soutien moelleux d'Achroma ne furent pas de trop pour le sortir des limbes de la mort.
    1er Juillet : C'était pas moi, je le jure - avec Luna, Korentin et Veren
    Curieux de savoir ce qui s'est exactement produit pour Luna lors de l'Aube Rouge, l'elfe est convient à assister à la sentence de la jeune femme. Innocente, manipulée, blessée, Luna devra à présent s'occuper des orphelin de l'Aube Rouge : une condamnation pour tâcher de laver ses mains souillées.


    4 Juillet : Le dernier grand voyage d'Eliwyr Meraennon - RP de groupe
    Il avait décidé d'être présent parmi son ancien peuple à la mort de leur souverain. Prier pour les morts, honorer leur souvenir et prendre des décisions pour l'avenir : détruire la perle du lac noir.
    8 juillet : Vivre auprès des humains - avec Elrond
    Voilà bien longtemps qu'Aldaron recherchait une manière de perfectionner son tir à l'arc et n'aura à l'avenir qu'à appliquer les enseignements d'Elrond. Leur discussion s'oriente vers les humains : leurs visions opposées ne peuvent cohabiter. Aldaron met fin à leur conversation, jugeant le dragonnier trop fidèle à sa race : figé.


    9 juillet : Comme seuls - avec Dawan
    Sur le point de quitter Aigue-Royale pour prendre la route du Lac Noir, une livraison de chevaux requiert son attention. d'autant plus qu'il en manque un. Dawan étant le voleur, Aldaron finit pas le lui céder comme compagnon en ces heures sombres. Le baptistrel lui conte la légende de Lyssa la Vagabonde et de la Boussole des Désirs qu'on lui a vendue. Objet légendaire, offert jadis par Océan à une fille Kohan.
    10 juillet : du pain, et du sang - avec Christan
    Au cours de son voyage jusque la perle du lac, Aldaron croise les alayiens réfugiés dans une ferme et dirigés par Christan. Par lui, il apprendra la perfidie de Vraorg le Blanc, seul véritable ennemi d'Armanda.


    Courant Juillet- Hors RP
    Sur sa route vers le Lac Noir, Aldaron fait halte dans de nombreux hameaux où il négocie, pour le Marché Noir, des contrats pour sa reconstruction après guerre.
    18 Août : La perle du lac noir - RP lié à l'intrigue
    3 vampires, un dragon, un elfe, un Esprit Supérieur pour venir un bout de non pas une mais deux perles de Néant. Aldaron, fusionnant avec les algues, vient libérer Vanael des tentacules, s'octroyant une proximité délicate. Manipulé magiquement par Ylan Cendremont, Aldaron se sentira des élans victorieux... Et risqués. A la fin de cette destruction de perle, Aldaron demande à Trissi d'accepter de le transporter jusque Gloria pour une nouvelle aventure. Il promet également à Vanaël de la retrouver un peu plus tard.


    18 Août, soir : Fascination et Crépuscule- avec Vanael
    Leurs retrouvailles après le combat ont la douceur d'un baiser, au sein d'une fascination étrange entre un elfe et une vampiresse. Aussi étrange qu'impossible. Ils se quittent sans promesse de retrouvailles lorsqu'Ylan vient les interrompre.
    20 Août : Tombés du ciel - avec Kedrildan
    RP en cours


    23 Août : Rien a changé- avec Crissolorio
    De retour à Gloria pour y détruire la perle du Palais, l'elfe prend refuge auprès de Crissolorio, son ancien élève. Il lui voue une grande confiance et échange avec lui ses prouesses face à la perle du lac. Il parle également de Luna, son histoire et ses catastrophes. Par ailleurs, l'ébauche d'un banque voit le jour. leur projet ambitieux pourrait bien se concrétiser.
    24 Août : Intrigue perle de Néant - Palais de Gloria - RP intrigue
    Un combat épique dans les méandres de Néant. Aldaron fut le premier elfe gris de son espèce ! Il retrouve Alford, la belle mais dangereuse Livilith, le dragonnier Achroma et son fils. Une charmante performance !

    24 Août - Nuit : Souvenirs amères - avec Livilith
    RP annulé - Après la destruction de la perle, Aldaron retrouve l'humaine une dernière fois avant de la perdre définitivement de vue.
    24 Août - Nuit : Comment briser les bonnes mœurs ? - avec Vanaël et Achroma / Rated -16
    De retour à Aigue-Royale, Aldaron apprend que Vanaël a quitté Lorenz et croupit en prison. Il la retrouve chez Achroma et la tension monte sous couverts de secrets. Une situation pénible qui se calmera pas baisers hors des bonnes mœurs. Deux vampires, un elfe, un lit. What did you expect ?


    18-30 septembre : Les Marcheurs Partie 1 & Partie 2 - RP d'intrigue
    Répondant à l'appel d'Edwyn, leur groupe se rend au Lac Noir. Ils croisent des vampires soumis par Vraorg, des loups-vampires, des amis marcheurs, une Tarenth folle et... Un pont. Qu'ils ne franchissent pas. Ils sont assomés. A leur réveil, ils sont accueillir par Vraorg. Aldaron refuse de se soumettre et est envoyé en prison, ravalant sa rage à l'encontre de Vanaël.



    Kit de la période :

    Aldaron TRIADE 331201ava1





    Dernière édition par Aldaron Triade le Sam 13 Juin 2015 - 22:20, édité 14 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeDim 21 Déc 2014 - 17:59



    Aldaron Triade

    Les RP's





    Morneflamme, fuite et traque

    RP post-bond dans le temps - An 5 d'Obsidienne


    5 janvier : Précieux - avec Mérithyn
    Convoqué par le vampire, Aldaron se voit offrir une salade et une pomme, scellant une dette envers l'ancien Gardien. Aldaron n'a pas perdu espoir de quitter cette prison, poussé psychologiquement par le travail caché du marché noir. La lueur de la vie brille encore au fond de son âme dévorée.
    30 janvier : La Grande Chasse - RP d'intrigue
    L'évasion a lieu, les évadés montent un plan. Aldaron se voit lié à Autone et lui dévoile un large pan du Marché Noir. Il considère Matis comme un infidèle, Aramis pour une folle. Il n'y a bien que son roi pour garder bonne allure. Horreur après horreur, les prisonniers s'évadent, mais Aldaron le sait : une part de lui-même restera à jamais à Morneflamme. Ils emportent avec eux un Aldakin du néant en relique et se séparent. La chasse commence.


    1 mars : Ô frère ! Rejoins-nous ! - avec Corinne triade
    En quittant la prison, Aldaron appelle son destrier elfique gardé au Protectorat pas les deux Triade. L'animal est relâché avant l'évasion par Corinne, sa sœur de cœur, sachant qu'Aldaron ferait appel à son ami équin. Une façon à elle de prendre contact avec lui malgrés le long chemin qu'il lui reste parcourir.
    3 avril : Rencontre improbable dans les plaines de la Théocratie - avec Tobold
    Brève rencontre en territoire ennemie. Pour aider le fuyard, Tobold crée un fausse piste.


    8 avril : Quand le temps ne vous réussi pas - avec Christan
    Pourchassé par des loups, Aldaron obtient l'aide de Christan. Mais égarés, ils doivent faire halte pour demander leur chemin auprès d'un fromager. L'elfe se fait passer pour... La femme de Weren. Une histoire qu'il fera taire. Vraiment.
    15 avril : Débris - avec Vanaël
    Traquant les protégés, Vanaël se retrouve prise au piège et assassinée par l'elfe en fuite, sous le joug d'une vengeance. Même si l'inquisitrice se trouve sauvée par ses hommes, Aldaron lui a donné un ordre avant son départ : traquer le Marché Noir.


    20 avril : Singulier Serval- avec Eliowir et Dawan
    RP en cours
    25 avril : Loin des ténébres - avec Corinne
    RP en cours


    29 avril : RP Avec Autone - avec Autone
    RP à venir
    1 mai : Morbide destin - avec Achroma et Silarae
    RP en cours




    Résurrection

    Intégration aux Protégés - Mai l'an 5 à --


    Mi-mai : Rp terres protégées - avec Achroma
    RP à venir


    Mi-août : L'ombre des flots - Quête du Batelier
    RP en cours
    /// - avec xxx
    Résumé



    Kit de la période :

    Aldaron TRIADE 150613081010412941

    Aldaron TRIADE 150613081010115976


    Dernière édition par Aldaron Triade le Jeu 6 Aoû 2015 - 22:00, édité 12 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeJeu 30 Avr 2015 - 23:36



    Aldaron Triade

    Inventaire






    Inventaire actif

    Ce qu'il porte


    Arc composite et flèches
    C'est un arc fait en bois vraiment très dur, souvent renforcé par des cornes de buffle ou de taureau. Cela donne une puissance impressionnante à la flèche, mais nécessite une force physique exemplaire de la part de l'archer, et rares sont ceux qui peuvent l'utiliser.

    Reforgé vernis bleu
    Fait avec de la poudre d'aigue-marine et une laque de mithril. La technique nécessaire pour ce vernis est particulièrement délicate, et il faut doser le plus justement possible les ingrédients car chaque surplus peut valoir cher. Ce vernis est utilisé pour les arcs ou les lances, ainsi que les armes contondantes.
    + Résistance augmentée (supérieur)
    + Dureté augmentée
    + Légèreté augmentée
    + Résistance à la magie augmentée
    + Bel esthétisme
    + Fidélité
    - Bienfaisance (Ne peut être manié par des alignements neutres ou maléfiques)
    - Niveau très bon minimum dans la caractéristique arme pour la manier
    Destrier Elfique, Selle Nordique et Sacoches magiques
    Chevaux ayant souvent une robe claire. Ils sont très intelligents et obéissent à la voix à condition d'avoir confiance en leur cavalier. Extrêmement rapides et agiles, leur course ressemble à une danse du vent. Efficaces au combat, mais ils sont très chers.
    Isilëel de la maison Lorrë est un bel étalon au poil soyeux, les attaches fines, l'encolure arquée, la tête particulièrement expressive et un profil concave. Sa poitrine était profonde et ouverte, son dos court et large et sa croupe haute. Sa robe était dite grise : le poil était donc blanc, sa peau sombre, ce qui rendait son nez gris sombre et ses yeux noirs. Son élégance semblait venir tout droit du royaume elfique. Sa superbe était aussi exaspérante qu'un elfe trop hautain, mais il avait bon caractère.

    Selle spéciale dont les habitants de Glacern se servent, elle est extrêmement confortable et adaptée pour les longs voyages et les randonnées en montagne autant qu'en combat.

    Des sacoches qui permettent de ranger n'importe quoi sans limite de place !


    Arc et flèches
    Arc reforgé.

    Koria
    Un travail de bois d'if et d'iridium, le bois n'a aucune propriété de catalyseur mais il est résistant et imputrescible. Il ne nécessite pas de force particulière pour le tendre, il permet d'améliorer la portée de l'arc. D'excellente facture, il résiste bien aux sortilèges.
    + Résistance augmentées
    + Imputrescible
    + Portée augmentée
    + Résistance à la magie augmenté


    Enchantement 1 : Efficacité (draconique) (en attente de réouverture boutique enchantements et validation)
    Ne peut être enchâssée que dans une arme, augmente le niveau dans le domaine en relation avec elle d'un niveau
    Poignard
    Poignard simple, sans enchantement


    Flèches empoisonnées
    Enduites d'un poison fulgurant, la victime meure presque sur le coup.
    La Boussole des désirs
    Portée au titre célèbre royaume humain; C'est un objet unique et magique capable de percevoir le souhait le plus profond de son possesseur et de lui en indiquer la direction, quand bien même ignore-t-il quel est ce vœu.


    Armure en mithril enchanté
    Très légère, c'est la seule armure à ne pas faire le moindre bruit lorsqu'on se déplace avec. Elle est d'un brun sombre.

    Enchantement 1 : Gardevie
    Apposé sur une armure permet de renvoyer un sort (jusqu'aux sorts de niveau puissant inclus) lorsque le porteur est en danger
    Cape écarlate
    Une cape très fine d'un beau rouge vif, pas de quoi se protéger contre le froid ou espérer passer inaperçu donc... Leur pouvoir est tout autre. Celui qui en porte une devient totalement insensible au feu, qu'il soit magique ou non


    Couverture des 4 saisons
    Une couverture de laine aux couleurs qui diffèrent suivant l'objet. Fine de 200cm/200cm. Elle ne prend pas de place quand on la plie. Elle résiste aux vents, à la pluie, à la neige. Imperméable et très solide. Chaude et résistante.
    Potion de cicatrisation forte
    Guérison des grosses blessures magiques et non magiques (sauf certaines qui nécessitent des soins spéciaux).






    Inventaire en réserve

    En coffre dans le desert



    2 Fleurs de Larme
    Acquises : Loterie 03/2015 et 04/2015
    La fleur de larme a très mauvaise réputation. Son apparence y est sans doute pour quelque chose... Elle est noire comme la nuit et est presque toujours fermée sous forme d'un bouton qu'il ne faut surtout pas ouvrir sous peine de respirer le pollen qui s'en échapperait et plongerait l'imprudent dans un coma dont il ne pourrait sortir sans des soins magiques.
    Vestige draconique
    Acquis : Intrigue évasion de Morneflamme
    Les vestiges draconiques sont des restes d'anciens dragons décédés depuis plus ou moins longtemps. Même dans la mort, l'organisme de ces nobles créatures garde une puissance magique phénoménale, ce qui explique que l'on prépare les plus puissants enchantements grace à ces vestiges. Il peut s'agir de plusieurs parties du corps d'un ancestral. Les écailles étant les plus répandues mais cela peut aussi être une griffe, un croc, de la poussière d'os ou de flamme.. Le tout étant que l'artefact puisse se conserver indéfiniment (pas d'organes vivants donc)


    Pierre d'Asbeth
    Acquise : Loterie 07/2015
    La pierre d'Asbelt est facilement reconnaissable par sa texture douce et lisse et par sa couleur. Elle est grise parsemée de millier de points noirs, une apparence que l'on ne retrouve sur aucune autre pierre. Il faut tout de même se méfier d'elle, ce n'est pas un banal caillou mais bien un ingrédient magique qui a la mauvaise habitude de se glacer si jamais elle est tenue directement contre la peau plus de quelques minutes. Au cas où vous ne l'auriez pas compris, la peau en question se glacera aussi...
    ///////






    Dernière édition par Aldaron Triade le Jeu 6 Aoû 2015 - 21:43, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Anonymous
    Mon identité
    Mes compétences

    Invité

    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitimeSam 13 Juin 2015 - 22:54



    Aldaron Triade

    Dirigeant du Marché Noir





    Sort Unique

    Le Passeur des Insurgés




    Il s'agit d'une déviation du sort de Magie Humaine de Projection Astrale – Niveau Mage Puissant avec, en résumé, deux modifications majeures :
    • Le sort n'est plus en lien avec un lieu mais avec une personne pour des raisons d'utilité
    • La projection est matérielle et non plus astrale.


    Le sort a trois phases :

    1. La méditation : Comme pour la projection astrale, ce sort permet à l'utilisateur d'entrer dans une profonde méditation afin de réaliser une projection matérielle de lui-même.
      A la différence de la projection astrale, ce n'est pas un lieu que le lanceur doit connaître mais le nom d'une personne cible.
    2. La projection : La projection est matérielle : on peut le voir, on peut le toucher. C'est un 2nd soi doté des sens, forces et faiblesses dérobées au corps en méditation. Il peut également transporter jusqu'à deux objets (hors vêtements qui font partie de la projection).
    3. Le rappel : Il s'agit de la phase la plus compliquée du sort car il s'agit là d'arracher à la projection les sens dérobés pour les réintégrer au corps méditant. Il faut compter pour le moment une minute complète. Avec de l’entraînement et du temps, ce délai pourra être divisé par quatre.


    Conséquences et restrictions :
    • Ce sort consomme beaucoup d'énergie en plus de nécessiter une profonde méditation dans un endroit calme pour être utilisé. Après usage, le lanceur doit se reposer une journée. Le délai de récupération varie en fonction de la taille du/des objet(s) transporté(s). Quelques pièces d'or ne sera que peu fatiguant, en revanche, une armure de plates clouera au lit le lanceur.
    • S'agissant d'une projection matérielle et non plus uniquement de l'esprit, le lanceur perd toute conscience sensorielle de son corps en méditation. Autrement dit : il peut se faire transpercer de part en part pendant sa méditation, se faire capturer (etc...), il ne s'en rendra compte qu'une fois la projection achevée. Ce qui se passe autour du lanceur reste dans son empan mnésique en suspens et ne lui est restitué que lorsque la projection s'achève.
    • Le lanceur doit connaître le nom de la personne cible (nom du fournisseur par exemple). Le fait qu'il soit lié à une personne et non plus un lieu confère l'avantage de pouvoir aller à la rencontre de personnes connues situées dans un lieu inconnu et notamment en Théocratie. En revanche, le lanceur ne sait jamais où il va être projeté : ce peut être un lieu connu ou inconnu, une pièce sécurisée.... Ou au beau milieu d'une foule de Théocrates ennemis.
    • Plus la cible est familière (comme un membre de la Triade...) et plus courte est la méditation (méditation de 15 minutes pour le familier à 2h pour le parfait étranger).
    • Le fait que la projection soit matérielle confère son lot d'avantages et d'inconvénients. Côté avantage, il est possible de transporter des objets (notamment des marchandises et de l'or ce qui est tout l'intérêt de ce sort pour le dirigeant du marché noir). Coté inconvénient, c'est que la projection étant matérielle, le lanceur abandonne son propre corps à sa projection. Le lanceur est donc blessable voire tuable à travers sa projection. Ce point est d'autant plus ennuyeux que le temps de rappel lorsque la situation de la projection dérape est assez conséquent, même lorsqu'il ne fera plus que 15 secondes à terme.
    • Le corps méditant ne subit pas la blessure tant que la projection existe car c'est cette dernière qui est en possession des sens. Une fois la projection terminée, le corps sortant de méditation reçoit de plein fouet toutes les blessures, tous les empoisonnements et venins de sa projection.
    • Ce sort ne permet de transporter que des objets (pas de personne, pas d'animal).


    Explication RP :
    Ce sort permet de faire passer des objets de la Théocratie vers le Protectorat (d'où le nom de passeur des insurgés) et vice versa. Il est limité en nombre d'objets (2 par méditation) et sera utile pour apporter des objets coûteux sans avoir à affronter les impériaux. Mais il n'est pas possible d'aller chercher des cargaisons entières d'armes, ce travail étant réalisé par Mellila.
    Ce sort sera utilisé avec parcimonie pour une simple question de survie : il s'agit tout de même d'envoyer une part de soi-même en territoire ennemi et Aldaron est suffisamment intelligent pour être certain que le jeu en vaille la chandelle.

    Artefact Tarenth :
    L'usage de ce sort n'est rendu possible que grâce à un artefact Tarenth. (Description à venir : en attente de l'intrigue d'acquisition du bien) => Sort non valide dans l'attente.




    Les rumeurs

    d'une Triade


    Nos amis les Marchands
    Pour une mystérieuse raison, une partie des marchands de Caladon verraient leurs affaires grignotés par une seule et même concurrence !
    <
    Le Marché Noir
    Des rumeurs très bien dissimulées voudraient qu'une antenne du marché noir soit en passe de s'ouvrir dans les ruines d'Aldaria. Info ou intox ?


    La batelier
    Quel est son nom ? Sa véritable identité ? Personne ne le sait. Son allégeance ? Elle est bien trouble. Et pourtant, on commence doucement à parler de lui, en particulier dans la ville de Caladon. Certains prétendent qu'il est au service du marché noir, d'autres que c'est un indépendant. Une chose est certaine, cependant, c'est qu'il possède un navire, et qu'il vient en aide aux individus recherchés par la théocratie, parfois au nez et à la barbe de celle-ci.
    <
    Nos amis les marchands 2
    Un regroupement de marchands de province constituerait une petite armée privée pour se défendre


    Lueur rouge
    Dans l'ancien quartier bourgeois de Gloria, côté pauvre de la muraille, une demeure tenant encore debout sans tomber en ruine (du moins pas à première vue), semble attirer du monde. Le soir, une lanterne rouge y brille. Un message caché ?
    Une aide inattendue
    Les murmures soufflent que ce serait la protégée de Korentin qui aurait aidé les Alayiens à entrer par un passage secret dans les sous-terrains d'Aigue-Royale lors de la bataille de l'Aube Rouge.


    Esmelda la bienveillante
    Parmi le peuple, il se chuchote que la princesse a fait installer un auspice dans le bas Gloria, pour y faire soigner ceux qui en aurait besoin. De quoi gonfler le cœur de ceux qui croient encore à celle qui était leur princesse…
    Des fleurs d'or
    Une rumeur un peu folle cours dans l'empire. Sur certaines côtes ouest, près de ce qui fut un jour le chemin vers les bois elfiques, pousse parfois des fleurs dorées dont aucun herboriste n'a entendu parler. Si les femmes soupirent après elles, certains individus moins romantiques et plus avides les recherches afin d'en découvrir le secret. Qui sait ? Peut-être sont-elles vraiment d'or !


    Larme de Néant
    On raconte que Néant elle-même aurait pris possession d'une jeune rebelle afin d'accomplir ses sombres desseins, causant le chaos parmi la rébellion durant le mois de juin de l'année 2 de l'ère d'Obsidienne
    Chanceux comme cocu, c'est bien cela ?
    Lorsqu'un mari jaloux, revenant de la mine de Mornecombe après une dure journée de labeur, a découvert que sa femme lui offrait des cornes, il est entré dans une colère noire et a voulu lyncher l'amant de sa belle. Manque de chance, il a raté son coup. Coup de chance, ce qu'il croyait être un vulgaire caillou sans valeur contenait finalement une gemme de belle taille. Et c'est ainsi que l'on découvrit que la principale mine de cette ville en pleine croissance contenait des diamants…


    Le danger rôde
    Les ruines d'Elena sont devenues dangereuses. Une loi cruelle et sanglante s'est imposée dans le microcosme de ces rues ravagées par la guerre. Prenez garde!
    xxx
    xxx


    xxx
    xxx
    xxx
    xxx


    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Mon identité
    Mes compétences


    Aldaron TRIADE Empty
    MessageSujet: Re: Aldaron TRIADE Aldaron TRIADE Icon_minitime

    Revenir en haut Aller en bas

    Aldaron TRIADE

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Sujets similaires

    -
    » Oui qui est la ? (PV Aldaron Triade) TERMINE
    » Aldaron Triade, Elfe - clan Rebelle VALIDE
    » Règlement Général du Triple Triad
    » [M] Miyavi - Cartel Rouge
    » Parrain de la Triade

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-