Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Livilith VEIHG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Livilith VEIHG Left_bar_bleue4/10Livilith VEIHG Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Livilith VEIHG Empty
MessageSujet: Livilith VEIHG Livilith VEIHG Icon_minitimeSam 23 Aoû 2014 - 12:47


Veihg Livilith


La mort est une dette, que certains paient deux fois...
William Shakespeare -revisité-



©
Compétences
    Caractéristiques (clic) :

    Physique :
  • Force physique : Bon
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Maître
  • Réflexes : Bon
  • Endurance : Bon
  • Résistance : Faible
  • Beauté : Très bon

    Mental :
  • Force mentale : Bon
  • Patience/self contrôle : Bon
  • Perception : Bon
  • Intelligence : Moyen
  • Arrogance : Bon
  • Gentillesse : Catastrophique
  • Prestance/charisme : Faible
  • Mémoire : Moyen

    Combat :
  • Epée : Aucun niveau
  • Dague doubles ou simple : Bon
  • Poignard : Très bon
  • Lance : Catastrophique
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Aucun niveau
  • Hache : Catastrophique
  • Faux : Catastrophique
  • Fouet : Catastrophique
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Bon
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Bon
  • Arc : Aucun niveau
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Moyen
  • Equitation : Moyen

Identité


  • Race : Humain

  • Nom : Veihg

  • Prénom : Livilith

  • Surnom(s) : Liv

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : Février 1729 âge d'argent

  • Age réel : 25 ans

  • Age vampirique :

  • Lieu de naissance : Gloria

  • Lieu de vie : En vadrouille

  • Rang social : Petit peuple

  • Poste/emploi : Assassin

  • Guilde : Le Souffle


Equipement et Magie


  • Alignement : Maléfique

  • Arme principale : Un poignard en acier tout ce qu'il y a de plus basique... Et pourtant, il s'agit là d'une arme très solide, renforcée par un enchantement. Ce qui la rend incassable et la protège de l'usure en tout genre. Ce poignard est certainement son bien le plus précieux -à ses yeux en tout cas-... Il ne la quitte jamais et reste de loin, son compagnon le plus proche.



  • Autres objets : Elle possède aussi une dague de qualité douteuse et quatre petits couteaux de lancer, souvent camouflés sur elle. Dans une botte, une poche intérieur ou fixés à sa jambe par un petit étui discret. De quoi se défendre en dernier recours.

    Ainsi qu'une Bague d'illusion, achetée à force d'économie. Celle ci à la particularité de produire une image immatérielle de son propriétaire, lorsqu'on passe son index dessus. Image qui disparaît après avoir été touchée. Idéal pour faire une diversion!


  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Humaine

  • Puissance magique innée : Correct

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.





Physique et caractère


  • Physique : Il s'agit d'une jeune femme à l’âge difficilement définissable, la vingtaine, sans doute un peu plus. Mince voir plutôt svelte. Pas bien grande qui plus est... Avoisinant le mètre soixante cinq. Elle affiche une silhouette, tout ce qu'il y a de plus banale, pour une humaine. Mère nature ne semble pas avoir été franchement généreuse. Ses courbes féminines se faisant discrètes. A moins qu'elle ne les cache volontairement...

    Elle possède une peau d'un blanc nacré, lui conférant un aspect fragile... Son visage, fait d'un bel ovale, arbore une paire d'amandes d'un gris/bleu clair limpide, un petit nez mutin et de jolies lèvres pleines. Quelques tâches de rousseur se faisant très discrètes, parsèment ses pommettes.

    Une courte mais dense chevelure encadre le tout, d’un blond si clair qu’on le dirait blanc. Taillée en un sorte de dégradé plongeant sur l’avant, les mèches virevoltent au grès du vent, ondulant par endroit si tenté qu’elle ne les camoufle pas dans le tissu.

    Car il n’est que trop rare de l’apercevoir à visage découvert.

    Elle se déplace de façon légère, plutôt silencieuse et passe généralement inaperçue dans la foule, tant elle se dissimule derrière ses vêtements -de basse qualité qui plus est-... Une tenue de cuir et de lin, noir et marron, recouvre entièrement chaque parcelles de son corps, tandis qu'une pelisse sombre à capuche enveloppe le reste, allant jusqu’a cacher les trois quarts de son visage. Autant dire qu'elle n'essaie pas de se faire remarquer...

    Il n'est donc pas donné à tout le monde d’apercevoir les tatouages qui ornent son corps -d'ailleurs, certainement à personne jusqu'ici-. Sur l'épaule gauche, descendant sur son bras et même dans son dos, elle possèdes tout un sillon d'arabesques complexes et de symboles fait avec une encre noire/ bleutée. Rien qu'on ne viendra déchiffrer de si tôt... Tout comme les nombreuses cicatrices qui ornent son corps, mais qu'on n'aura jamais vraiment loisir d'observer.

    Elle affiche souvent un air assez froid et distant, ou malgré tout transparaît une certaine innocence. Rendant le personnage plus énigmatique qu'inquiétant. En terme globale, c'est une belle jeune femme.

  • Caractère : Colérique, arrogante, narcissique, égoïste, jalouse et finalement haineuse, sont autant d'adjectifs qui lui collent parfaitement à la peau. Elle n'aime qu'elle et reste à l'écart d'à vrai dire presque tout le monde, les vampires faisant exception...

    La mort la terrifie tout autant que la vieillesse, elle ne supporte pas l'idée de se ratatiner pour finalement disparaître. Les vestiges d'une enfance qui l'influence toujours... Il lui arrive donc de passer des jours entiers -en plus de son entretient quotidien- à prendre uniquement soin d'elle, de sa peau, de son corps... Mais aussi de son état physique. Déterminée à rester au meilleur de sa forme, à être toujours "la meilleure", on l'aura donc compris... A se surpasser, mais aussi -et surtout- à surpasser les autres.

    Elle éprouve de la jalousie envers des elfes. Leur beauté et leur longévité n'y étant pas pour rien. A croire qu'elle ne supporte pas de pouvoir s'y comparer. Bref, de la jalousie à l'état pure, de la mauvaise foi, de la bêtise, chacun appellera ça comme il veut...

    De ce fait, elle les méprise, au moins autant que sa propre race. Écœurée de faire seulement partie de celle dont l'espérance de vie est si réduite... Mais rien ne dit qu'elle ne pourra pas se lier d'amitié avec l'un d'eux... Enfin, tout ceci dépendant bien évidemment de ses sautes d'humeur. Parfois elle semble simplement indifférente... Mais reste une éternelle insatisfaite. Constamment à la recherche du meilleur -pour elle-. Son but ultime étant d'atteindre l'immortalité. Il semble qu'elle soit d'ailleurs entièrement dévouée à cette quête.

    Il y a quand même des exceptions dans sa vie. Ceux qu'elle considère comme sa famille on droit à un profond respect, qu'importe leur race, ainsi qu'a une grande loyauté.

    A côté de tout cela, il lui arrive de se faire quelques connaissances extérieurs... Mais la encore, elle reste très maladroite. Elle est si peu habituée aux autres, qu'il lui est difficilement possible de faire un compliment sans plomber l'ambiance, dire une gentillesse sans que ça ne paraisse "étrange" ou carrément "moqueur". Quoi qu'il arrive, elle n'a pas la fibre sociale. Et même en se faisant violence pour essayer de se montrer agréable, ce n'est pas toujours concluant...

    Bien évidemment, rien ni personne n'est à l'abri d'attirer un jour son "attention"... Et elle paraîtra sans doute très gauche lorsqu'elle s’accrochera à quelqu'un, peu être attachante au final.

    C'est aussi pour cela qu'elle semble si innocente par moment, trop seule pour avoir goûtée au plaisir de la vie, trop intransigeante pour se permettre quoi que ce soit, qui n’aurait pas vocation à atteindre son but. Elle qui pense vouloir vivre plus que tout au monde, sacrifie son temps à tout sauf à ça...

    Dotée d'une grande sensibilité, elle possède des mœurs peu communes...



Mes liens


Amilia Drayne -Mère- : Elle a du l'aimer il y a fort longtemps, mais c'est le dégout dont elle se souvient le plus. Cette femme aura tout de même eue une influence certaine concernant cette obsession de la beauté et de la jeunesse, qu'a développée Livilith en grandissant. Amilia est morte. Liv l'a tuée -par accident-.

Rodric Veihg -Assassin du souffle- : Il s'agit de la personne la plus proche de Livilith. Elle le considère comme son père. Il lui a, en quelque sorte, sauvé la vie en s'occupant d'elle à partir de la mort de sa mère. Il à fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. Porté disparut depuis plusieurs années.



Derrière l'écran


  • Petite présentation : Secrétaire la journée, musicienne/chanteuse le soir. J'ai 25 ans, un mari et un bébé... Une vie bien remplie en somme, mais qui ne m'empêche pas d'être disponible pour le rp.

  • Rythme rp : Je suis une accroc... J'embête plus souvent mes "interlocuteurs rp" pour qu'ils répondent, plutôt que le contraire. Cependant j'attends une opération importante pour Octobre, alors je ne m'avancerai pas sur des délais "rapide" pour commencer. Disons que je serais dans tous les cas "régulière". (sauf peu être la semaine d'hospitalisation, ou je serais absente.)

  • Particularités rp : Je fais du rp depuis environs 10 ans, pas mal de forums, de jeux papier/vidéo et même quelques Gns... J'aime énormément écrire et lire.

  • Comment avez vous découvert le forum : J'ai découverts le forum via un site "répertoires" de jeux rpg : http://en.root-top.com/toplist/cherry23/armanda-terre-des-dragons,6794.html

  • Le code du règlement :








*Résumé*

Livilith est née dans une maison de passe. Peu aimée, voir pas désirée du tout par sa mère. Elle a grandit de façon très autonome. Discrète et plutôt solitaire. Dès que se fut possible, elle dut travailler pour l'établissement -ménage et autre service du genre-. Au début de l'adolescence, elle prit conscience de ce qui l'attendait en restant là bas. A savoir, vendre son corps. Ce qui fut le motif de nombreuses disputes entre elle et sa mère. Amilia, qui n'avais jamais eue qu'une totale répulsion pour son enfant, perdait peu à peu l'esprit et n'avait aucunement l'intention d'aider sa fille dans quelques entreprises que ce soit. Puis finalement morte dans des conditions étranges -un vol qui aurai mal tourné- elle lui offrit ainsi la liberté. Ce fut un choc et un soulagement pour la jeune fille... Un tournant dans sa vie. Elle fut alors recueillit par un homme habitué de la maison close et avec lequel elle s'était liée d'amitié. Rodric Veihg, un assassin du Souffle qui s'assura de son futur au sein de la guilde. Elle le considère depuis lors comme son père. Il aura prit soin d'elle jusqu’à son entrée chez les assassins et aura soudainement disparut vers ses vingts ans.

Aujourd'hui elle semble avoir quelques séquelles de ce passé compliqué et se trouve elle même très perturbée par cette histoire de temps qui passe et de mortalité... Faisant partit de ses humains qui cours après l'immortalité. Elle reste un assassin du Souffle, mais il se pourrait qu'elle tente une approche chez les vampires... Qui malgré l'ordre de la chaine alimentaire et la guerre, l'inspirent plus que les humains, Elfes ou Alayens... Concernant les dragons, elle semble plus craintive qu'autre chose. Elle ne se sent pas vraiment digne d'eux. Mais pourrait se trouver fascinée si elle en rencontrait un, d'autant que se lier à un dragon peu apporter un gros avantage de longévité...

Reste à savoir ou la mèneront ses pas prochainement...

*Version longue*

Février 1729 age d'Argent... L'histoire débute ici pour Livilith, alors que chacun œuvrait à sa cause et que la disparition des dragons était depuis longtemps admise par les générations humaines se succédant... Naissait alors un petit être pâle, en la cité de Gloria. Au fin fond d'un bouge sale et à la réputation peu glorieuse...

La petite chose passait son temps à pleurer, souvent enfermée dans un placard ou droguée à quelques produits par sa génitrice pour ne pas qu'elle dérange. Celle-ci, trop occupée pour daigner s'en charger ou même pour pouvoir s'en débarrasser... Ce fut alors un miracle qu'elle puisse passer sa première année, comme ce fut un miracle qu'elle puisse enchaîner les cinq suivantes en bonne santé. Il faut dire que bébé, elle était un peu la "mascotte" de la maison de passe. Et qu'au final, plusieurs filles avaient acceptées de s'en occuper les premières années. Dégourdie dès son plus jeune âge, elle marcha tôt et pu courir avant même d'avoir prononcée le moindre mot. Une enfant devenue très sage, voir carrément discrète par la force des choses, mais ô combien sauvage.

Observer sa mère se préparer était, pour ainsi dire, le seule moment "complice" que partageait Liv avec Amilia. Et encore, puisqu'il consistait à l'observer de loin sans avoir le droit d'approcher ou de toucher à ses affaires... Sa mère était ainsi, passant de nombreux moments à se faire belle, toujours occuper à dénicher une nouvelle ride sur son visage de trentenaire bien entamée... Toujours angoissée par la vieillesse qui semblait la rattraper coute que coute. Et narcissique au point de toujours se comparer au autre, même à son enfant. Combien de fois la pauvre gamine avait-elle entendu comme elle était hideuse et difforme, ou juste laide? Qu'en grandissant, rien ne pourraient aider son faciès disgracieux... Quelles histoires terribles elle racontait sur son prétendu père, qui avait du payer le double pour une passe, tant il était repoussant...

Au début, cela lui importait peu, c'était une enfant, elle n'en comprenait pas forcément le sens. Mais peu à peu, elle en vint à se vexer, se chamailler et au final, se mit à chaparder les produits de beauté pour son usage personnel. Usant dans le dos de sa mère de ses propres effets... C'était pourtant une petite fille adorable. De grand yeux gris clair, une chevelure d'un blond presque blanc aux boucles rebondies, un sourire innocent et un petit nez mutin... Mais sa mère n'y voyait la que le fruit d'une erreur et d'un poids lui ayant aspirée la vie si chère à laquelle elle se cramponnait tant.

Parce qu'elle ne pouvait pas se permette d'être un fardeau, une bouche à nourrir inutile, elle fut forcée de faire le ménage ou d'accompagner les clients jusqu'à leurs chambres... En fuyant certains et se liant d'amitié avec d'autre. Un hommes en particulier, Rodric, qui parfois lui offrait une pièce ou un petit quelque chose à manger lors de ses passages... Cependant, la plupart des hommes l'effrayaient...

Quand vint l'été de ses onze ans, ses premières menstrues, elle comprit alors quel genre d'avenir se proposait à elle, ou plutôt, s'imposait. Sa mère commençait à voir diminuer le nombre de ses clients... Le temps avait enfin finit par la rattraper. Et bien qu'elle demeurait encore une belle femme, c'est vers la nouvelle génération que se tournaient les hommes... Livilith s'inquiéta d'ailleurs d'en voir certains l'observer trop intensément... Leurs regards n'était plus les mêmes, elle n'était plus l'ombre qui nettoyait les chambres... Non. A présent, elle était au buffet, auquel il pensait bientôt pouvoir se servir.

Nombre de conflits éclatèrent entre la mère et la fille, cela devenait quasi quotidien. Elle la menaçait, la battait parfois. Passait par des phases de paranoïa ou Livilith était la proie d'accusations complètement abracadabrantesques. Ou tout simplement par des instants d'automutilation. En bref, elle perdait l'esprit. Devenant complètement insupportable... L'hystérie la gagnant un peu plus chaque jour.

La gamine, perturbée par ce futur qui l'attendait et dont elle ne voulait certainement pas, se mit en vint à chercher du travail au dehors, esquivant le plus possible sa mère en délaissant le bâtiment chaque matin, pour ne rentrer que chaque soir.

Et ce soir là fut le dernier.

Pénétrant dans la chambre, elle découvrit sa mère, baignant dans son propre sang, au pied du lit. Gémissant et pleurant qu'elle avait besoin d'aide, tout en enserrant de ses mains le poignard avec lequel elle s'était entaillée les veines... L'enfant resta figée en premier lieu, puis s'agenouilla et vint tenter de désarmer la pauvre folle pour penser ses plaies... Celle ci avait toujours été faible, cela la répugnait... Mais elle était encore là, à essayer de l'aider...

Le premier geste d'Amilia à l'égard de son enfant, fut de tenter de la blesser. Le mouvement était mou et incertain. Livilith y échappa aisément tout en lui arrachant l'arme des mains, dans un sursaut de frayeur. La lutte allait commencer lorsqu'elle esquissa un large demi cercle avec sa mains armée, tentant de faire reculer son assaillante... La coupure fut nette et sans appel. Le gargouillis sanglant qu'émit la gorge de sa mère lui fit rouvrir les yeux... Sa peau était entaillée et le sang avait giclé, ça et là, recouvrant leurs vêtements. Amilia ne pleurait plus. Elle s'affaissa lentement, glissant de son appui comme tout cadavre l'aurai fait, prenant une pause relativement macabre. Liv resta ainsi à l'observer de longues minutes. D'abord avec effroi. Puis bientôt avec soulagement...

Plus personne ne l'obligerait à rien. C'était finit... Elle n'était pas apeurée. Donner la mort ne l'atteignait pas autant qu'elle aurai pu l'imaginer. C'était une délivrance... La sienne. Et elle n'en avait alors aucuns remords.

La porte s'ouvrit lentement sur Rodric Veihg. Un homme à l'allure dangereuse et qui pourtant, avait toujours été doux avec elle lors de ses visites régulières à l'établissement. Elle ne s'y attendait pas, mais c'était pourtant logique... Il venait souvent voir sa mère le soir... Elle l'observa de ses opales innocente, resserrant le poignard contre elle en rabaissant la tête. Un froncement de sourcil plus tard et déjà il retournait la pièce, après avoir verrouillé la porte derrière lui. Maquillant la scène sans explications. Il prit bijoux, or et tout ce qu'il trouva d'utile, fourrant le tout dans le sac de l'enfant. Puis il l'attrapa, s'enfuyant... Elle du perdre connaissance en route, car c'est dans une toute autre ambiance qu'elle s'éveilla.

Rodric, assassin du Souffle, venait de changer sa vie. Et allait sans aucuns doutes s'occuper de son avenir. Ne pas finir comme sa mère était tout ce qui lui avait toujours importé...

C'est ainsi qu'a force d'entrainement, elle rejoignit à son tour la guilde après de longue années de formation... Considérant Rodric comme son propre père et prenant par la suite son nom.

Tuer était une seconde nature pour Liv. Le sang la fascinait tout autant que la mort. Bien qu'elle craignait cette dernière. Donner la mort lui apportait un certain réconfort, c'était bien évidemment un travail sérieux et minutieux, mais elle le faisait avec une aisance presque malsaine... On la disait invisible tant elle avait apprit depuis son plus jeune age à faire partie du décor... Son arme de prédilection demeurait le poignard. Elle gardait précieusement celui-là même qu'elle avait arrachée des mains de sa mère, lors de "l'incident"...

Malgré cette vie compliqué et ce destin sombre, elle devint une belle jeune femme, marquée par une innocence touchante. Solitaire, mais pas moins joueuse. Il lui arrivait d'être très taquine avec son mentor. C'était d'ailleurs bien la seule personne qu'elle affectionnait. Ceci jusqu’à sa disparition soudaine, en l'an 1750 age d'argent. Année de réapparition des Dragons...

Elle ne s'intéresse pas franchement à la guerre qui oppose les vampires aux restes des "êtres vivants". Bien trop déterminée à faire partie de leur race pour se préoccuper de la sienne... Les Alayens en revanches l'effraient, car ils pourraient clairement l'empêcher d'atteindre son but, en supprimant toute magie. Elle serait alors rendue jusqu’à la fin de ses jours au simple rang de mortelle. Et ça, elle ne le permettrait pas... Les dragons en revanche l'intriguent autant qu'ils l'effraient. Elle ne sait pas réellement quoi en penser, d'autant qu'ils sont une alternative à l'immortalité. Elle serait sans doute fascinée, voir intimidée, si elle se retrouvait à faire face à l'un d'eux. De plus, la disparition de Rodric au moment de leur réapparition lui donne matière à réfléchir. Peu être pourrait elle demander des renseignements à l'un deux, concernant son "père"? Pour l'heure, elle reste concentrée sur son but premier. Et malgré le fait d'avoir un vampire en tête du Souffle, ne parle de son projet à personne...



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Livilith VEIHG Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Livilith VEIHG Empty
MessageSujet: Re: Livilith VEIHG Livilith VEIHG Icon_minitimeSam 23 Aoû 2014 - 14:37


Livilith VEIHG 306461identitcarte



Nom
Veihg

Prénom
Livilith

Race
Humaine

Titre

L'Immaculée - Féline

Date de naissance
Février 1729 âge d'argent

Age réel
25 ans

Lieu de naissance
Gloria

Lieu de vie
En vadrouille

Rang social
Petit peuple

Poste/emploi
Assassin - guilde : Souffle

Alignement
Maléfique

Résumé physique
Yeux gris/bleus, Cheveux blonds/blancs, Peau très clair, 1m65



Dernière édition par Livilith Veihg le Lun 19 Jan 2015 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Livilith VEIHG Empty
MessageSujet: Re: Livilith VEIHG Livilith VEIHG Icon_minitimeSam 23 Aoû 2014 - 18:28





Caractéristiques


    Physique :
    Force physique : Bon
    Agilité : Bon
    Furtivité : Maitre
    Réflexes : Bon
    Endurance : Bon
    Résistance : Faible
    Beauté : Très bon

    Mental :
    Force mentale : Bon
    Patience/self contrôle : Bon
    Perception : Bon
    Intelligence : Moyen
    Arrogance : Bon
    Gentillesse : Catastrophique
    Prestance/charisme : Faible
    Mémoire : Moyen

    Combat :
    Epée : Aucun niveau
    Dague doubles ou simple : Bon
    Poignard : Très bon
    Lance : Catastrophique
    Armes contondantes : Aucun niveau
    Hache : Catastrophique
    Faux : Catastrophique
    Fouet : Catastrophique
    Art du lancé (poignard, petite hache...) : Bon
    Art de la parade (bouclier ou arme) : Bon
    Arc : Aucun niveau
    Arbalète : Aucun niveau
    Mains nues/pugilat : Moyen
    Equitation : Moyen


Magie

    Magie innée : Faible
    Niveau Actuel : Correct

    Style de magie principale : Humaine


Totem

Serval niveau 1
Personne de taille moyenne ou petite. Assassin ou garde du corps né, il est extrêmement agile et peut sauter très haut. Son ronronnement produit des vibrations qui perturbe le système nerveux de la cible.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Livilith VEIHG Empty
MessageSujet: Re: Livilith VEIHG Livilith VEIHG Icon_minitimeLun 15 Sep 2014 - 1:21


Livilith VEIHG Comman16











Rodric Veihg -Assassin du souffle-
Il s'agit de la personne la plus proche de Livilith. Elle le considère comme son père et à d'ailleurs prit son nom. Il lui a, en quelque sorte, sauvé la vie. S'occupant d'elle après la mort de sa mère. Il a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui et elle lui doit beaucoup. Porté disparut depuis plusieurs années.

Sylath (Achroma) -Vampire dragonnier / Coup de foudre-
Un vampire, l'ainé de sa propre race, rencontré tout à fait par hasard. Leur échange n'aura duré qu'une nuit et pourtant, Livilith est complètement obsédée par lui à présent. Il hante ses journées et réconforte ses nuits, muse de ses rêves. Elle n'a d'ailleurs plus qu'un seul but... Le retrouver. Fièvre d'une nuit d'été ? - Je vous attendais

Ombre (le corbeau) -Assassin /du souffle/-
Un Assassin rencontré par hasard au détour de l'ennui... Difficile de savoir quels sentiments elle lui porte, ils ne sont en tout cas pas ennemis. Le rencontrer à nouveau ne serait d'ailleurs pas une mauvaise chose -de son point de vue-. En bref... Un potentiel "ami". Pour l'instant, une connaissance "agréable". Une silhouette dans l'ombre.







Amilia Drayne -Mère-
Elle a du l'aimer il y a fort longtemps, mais c'est le dégout dont elle se souvient le plus. Cette femme aura tout de même eue une influence certaine concernant cette obsession de la beauté et de la jeunesse, qu'a développée Livilith en grandissant. Amilia est morte. Liv l'a tuée -par accident-.

Crissolorio Ostiz -Rencontre-
Il lui a demandé de l'aide et en retour, lui a fait un cadeau. Elle ne l’apprécie pas spécialement, mais n'a aucunes raisons de le détester. Il reste un simple inconnu, riche et "généreux". Prendre soin de ses rencontres

Matis Falkire -Rebelle-
Elle est tombée sur lui par hasard, tandis qu'elle allait vers Althaïa rejoindre Sylath. Et sachant sa tête mise à prix, a tentée une approche, le temps de savoir s'il pouvait lui etre utile ou si elle pouvait se contenter de le tuer. Il s'avère que c'est une tête de mule, mais il accepte... L'un comme l'autre, ils ont du mal à se supporter... Mais au final, il l'amuse...
Un curieux hasard... - Instructeur Vs Recrue










Christan Weren -Alayen-
Elle ne l'aime pas... Il s'est montré plus que grossier lors de leur rencontre et il ne manquait pas grand chose pour qu'elle en vienne aux mains. Leur prochaine rencontre pourrait être bien moins douce... La belle et la bête

Aldaron Triade -Elfe / Rebelle / Marché noir-
Il a d’abord été d'un secours plus qu'indispensable pour Livilith, perdue dans les galeries... Mais s'est très vite métamorphosé en un gros paranoïaque... Il connaissait sa mère et n'aura pas mit longtemps à découvrir son lien de parenté... Elle le déteste.
Ce petit chemin... n'a ni queue ni tête.









Dernière édition par Livilith Veihg le Mar 24 Fév 2015 - 16:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Livilith VEIHG Empty
MessageSujet: Re: Livilith VEIHG Livilith VEIHG Icon_minitimeLun 19 Jan 2015 - 21:38




Inventaire


    Armure du chat : [cadeau Achroma]

    Armure de voleur, très souple, elle est enchantée pour donner une agilité de félin à son porteur. ( + 2 à la caractéristique )

    Orbe d'ombre : [cadeau Achroma]

    Une sphère sombre faite d'obsidienne et remplie de ténèbres, tournoie autour du porteur. Permet un certain contrôle des ombres, les animant et les épaississant pour en draper l'utilisateur. Ne sert cependant pas à l'attaque, il s'agit d'un objet de dissimulation et d'espionnage.

    Foulard des ombres :
    [cadeau Achroma]

    Foulard tissé en soie d'araignée d'un fond gris argenté discret, parsemé de zébrures noires mouvantes selon les mouvements du foulard. Permet de dérober un objet en posant le foulard sur l'objet. Le foulard doit pouvoir recouvrir complètement ledit objet. Le vol ne peut être commis si quelqu'un voit le forfait. Pour récupérer ensuite l'objet, le possesseur du foulard n'aura qu'à le secouer en lieu sûr et l'objet réapparaitra. Enfin... normalement...

    Destrier elfique (et le sifflet qui va avec) : [cadeau Eliowir]

    Ce destrier est un fier, digne, et noble compagnon.
    Un Cheval à robe claire. Il est très intelligents et obéit à la voix, à condition d'avoir confiance en son cavalier. Extrêmement rapides et agiles, sa course ressemble à une danse du vent. Efficaces au combat.

    Armes :

    * Un poignard en acier : Tout ce qu'il y a de plus basique... Et pourtant, il s'agit là d'une arme très solide, renforcée par un enchantement. Ce qui la rend incassable et la protège de l'usure en tout genre.

    * Une dague de qualité douteuse.

    * Quatre petits couteaux de lancer.






[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Livilith VEIHG Empty
MessageSujet: Re: Livilith VEIHG Livilith VEIHG Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Livilith VEIHG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-