Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amyelenor Farkstein
Amyelenor Farkstein
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Left_bar_bleue8/10La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 4


La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 15:19

10ème Jour du Mois de Mars de l'An II de l’Ère d'Obsidienne, quelques heures après l'Instant Zéro




C’était leur premier vol ensemble depuis plusieurs semaines, maintenant. Même s’ils s’étaient parfois retrouvés seuls au gré des temps libres que leur permettait leur implication dans la Rébellion, c’était la première fois où les deux Liés pouvaient véritablement être seuls, en communion. Amyelenor avait profité qu’un renseignement qui lui était parvenu fasse mention de l’installation d’un camp militaire Alayiens dans les frontières Est de l’Empire, pour aller y réaliser des observations à dos de Dragon. Aussi Atalos avait-il volé haut, et de nuit, pour qu’ils puissent observer sans craindre d’être repéré. La forte lueur des feux de camp et des torches éclairait de manière extrêmement suffisante ledit camp, mais pour plus de sûreté, Atalos et lui avait attendu de faire quelques derniers passages juste au lever du jour, afin d’affiner les renseignements collectés durant la nuit. Ils avaient néanmoins dû quitter la zone en vitesse, un tremblement de terre ayant fait vibrer le sol en contrebas, et provoqué le branle-bas de combat chez les envahisseurs. Fichu Esprit de la Terre, qui aurait gentiment pu attendre un peu avant de faire vibrer sa création. Heureusement que celui-ci n’était intervenu que vers la fin de leurs relevés car, foi d’Amyelenor, s’il s’était manifesté plus tôt, le Général aurait trouvé le moyen de retourner dans le Plan Astral et de tirer les clochettes de l’Esprit susmentionné.


*Il fait chaud, pour un matin de Mars, observa Amy à l’intention de son Lié.*


Une chaleur inhabituelle pour cette période de l’année se faisait sentir, même à l’altitude où le Dragon d’Or volait. Au sol, la température devait être plus élevée, mais Amy enleva l’agrafe de sa cape, qui la maintenait fermée sur le devant de son corps, et celle-ci, accrochée aux épaulières de son armure d’écailles Draconiques, claquait désormais dans son dos, lui rappelant le doux son d’un étendard battant au vent, flottant au-dessus d’une armée en marche.


*Et sinon… Comment cela se passe-t-il, avec ta fiancée, Silarae ? demanda-t-il en adoptant un ton taquin.*


Amyelenor avait déjà rencontré la Dragonne Immaculée, même si brièvement, avant qu’elle ne fasse la connaissance d’Atalos. C’était l’Âme-Liée du Vampire Achroma, avec qui il avait eu une longue discussion quelques temps avant les Négociations. Les deux Dragonniers avaient un certain lien entre eux, le Conseiller de Lorenz ayant en effet été celui qui l’avait mordu dans la Salle du Trésor Impérial. Contrairement au Salvateur, Amy ne lui en tenait aucune rigueur, et s’était surpris à éprouver une certaine amitié, si l’on pouvait la qualifier ainsi, à l’égard du dentu. Seulement, connaissant le protectionnisme exacerbé dont Atalos faisait preuve lorsqu’il s’agissait d’Amyelenor, ce dernier ne lui en avait jamais parlé. Surtout que la situation avait longtemps été explosive entre eux après leur retour du Plan Astral.

L’esquive d’un volatile qui lui fonçait droit dessus fit sortir le Général de ses pensées. Parbleu, c’était bien la première fois qu’il voyait passer un oiseau… Non… Deux… Trois… Quatre… M’enfin, combien étaient-ils ? Un nuage noir d’ailes mouvantes se dirigeait vers eux à toute vitesse ; Qu’est-ce qui prenait à ses oiseaux ? On aurait dit qu’ils fuyaient quelque chose. Lorsqu’ils furent sortis de ces perturbations, Amy regarda au loin, et vit un autre nuage, noir également, mais un vrai, cette fois-ci. Des éclairs en surgissaient à intervalles réguliers, et l’on pouvait commencer à entendre le lent et sourd roulement du tonnerre, tandis que le vent forcissait énormément. En quelques instants, la tempête fut sur eux. La pluie était glacée, et la foudre passait toujours à proximité d’eux. Et soudain, il la vit.


*Une tornade, Atalos ! Vire, vire !*


Thème musical d'Amy

Invité, souviens-toi de ceux qui ont payés de leur sang le prix de ta vie et de ta liberté...

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeMer 13 Aoû 2014 - 19:22

Ils avaient décollé la veille, en début de soirée, à bonne distance des remparts d'Althaïa pour ne pas risquer de donner l'éveil à quelque guetteur qui aurait eu l'idée de regarder dans la mauvaise direction au mauvais moment. Les difficultés des mois précédents n'étaient désormais plus que de lointains souvenirs, et à l'image de chacune des épreuves que le couple dragon-dragonnier avait affronté jusqu'à présent, ils en étaient ressortis avec un lien plus fort encore qu'il ne l'avait jamais été.

Les préparatifs de cette nouvelle escapade avaient été rapides, il ne s'agissait pour cette fois que d'aller recueillir des renseignements et selon toute vraisemblance, ils seraient de retour le lendemain. Une mission de routine en somme, pas vraiment de quoi en faire palpiter le quotidien mais une occasion bienvenue de quitter l'atmosphère moite de la cité souterraine et surtout, de profiter de la présence d'un dragonnier tout entier à sa disposition. De fait, si l'on exceptait un tremblement de terre venu inopportunément secouer la fourmilière alayienne qu'ils avaient été chargé de surveiller, la mission avait été rondement menée : de son point de vue aérien, Amyelenor avait récolté plus de renseignements qu'il n'aurait pu en espérer et l'obscurité, complice du vol silencieux du colosse doré, leur avait même permis de demeurer inaperçus. Ainsi, lorsque le jeune homme lui avait confirmé qu'ils en avaient terminé pour cette fois, le dragon d'or inclina son vol vers le sud-ouest et se laissa porter par les courants ascendant matinaux vers une cité souterraine où, à n'en pas douter, l'attendait un copieux petit-déjeuner. Il salivait déjà à cette idée lorsque la voix de son lié s'invita dans son esprit pour lui faire la conversation sur le plus indémodable sujet qui fut : la pluie et le beau temps. Toutefois, la perception des températures que pouvait avoir un dragon différait considérablement de celle d'un être humain, tant l'isolation thermique que leur offrait l'armure d'écailles qui protégeait leur corps était efficace, et Atalos ne ressentait pas la chaleur de la même façon que son lié. Il cligna de ses grands yeux d'or avant de répondre sans plus de conviction, entre deux battements d'ailes :

* Je suppose qu'il faut s'attendre à ce que le printemps soit un peu en avance cette année. *

Il ne soupçonnait alors pas à quel point il avait vu juste, à ceci près que l'avenir leur apprendrait qu'en fait de printemps, c'était l'été le plus caniculaire qu'eut jamais connu Armanda qui se profilait dans ces quelques degrés supplémentaires. Il apparut cependant bien vite que la météorologie n'avait été qu'un prétexte pour lancer la discussion, et le sujet qu'abordait maintenant le dragonnier ressemblait déjà plus à ce que l'écailleux était en droit d'attendre de la part du jeune homme.

* Ma ... fiancée ? *

Atalos avait déjà entendu ce terme à plusieurs reprises, souvent dans la bouche de soldats qui ressentaient le besoin d'écrire à leur bien-aimée pour évacuer le stress d'une campagne militaire, mais le mariage et donc les fiançailles demeuraient un concept totalement étranger aux dragons. Amyelenor avait d'ailleurs éprouvé de sérieuses difficultés pour en expliquer les tenants et les aboutissants à son lié lorsque celui-ci avait entendu ces mots pour la première fois, bien des mois auparavant. C'était pourtant un comportement typique des bipèdes que ce constant besoin de prononcer des voeux, des serments, et autres contrats en tout genre, alors qu'il leur soit nécessaire de le faire même pour manifester leur amour n'avait finalement rien de surprenant.

Quoiqu'il en soit, d'entendre son dragonnier qualifier la dragonne blanche de la sorte n'avait pas manqué désarçonner brièvement le lié d'or. Gêné, lui ? A peine, pourquoi devrait-il l'être avec la seule personne au monde qui put se vanter de partager son esprit ? Pourtant, la dragonne blanche demeurait un sujet sensible au coeur du dragon doré qui répondit toujours sur le même ton hésitant :

* Je ... Je ne sais pas s'il convient vraiment d'en parler comme tu le fais, c'est peut-être encore ... un peu précipité. Mais cela se passe... bien... je suppose. *

Avec les activités de la rébellion, les deux écailleux n'avaient guère eu de temps pour véritablement faire plus ample connaissance, tout au plus avaient-ils pu échanger quelques mots à l'une ou l'autre occasion mais rien de véritablement transcendant. D'ailleurs, s'il le savait vampire, Atalos ignorait toujours l'identité véritable du lié de la belle blanche.

* Tu ... *

Le suite de sa phrase fut perdue dans un grognement sourd. Tout à ses pensées, et fallait-il bien l'avouer, à imaginer dans les nuages la forme d'une dragonne aux blanches écailles, Atalos n'avait pas remarqué que son vol et celui d'une nuée d'oiseaux suivaient des trajectoires conjointes. Fallait-il que ces volatiles soient stupides que pour ne pas avoir remarqué l'éblouissant dragon vers lequel ils se dirigeaient, l'un d'eux en particulier réussit même l'exploit de venir s'écraser contre le front du massif écailleux. Atalos secoua la tête pour dégager le gêneur et se concentrer sur son vol, le vent soufflait soudain plus violemment sous ses ailes et il ne faudrait guère plus d'une petite faute d'inattention pour lui faire perdre le contrôle de la situation. Le regard du doré trouva l'explication à la panique dont étaient chargés les petits coeurs à plumes en même temps que celui de son dragonnier : une tempête particulièrement violente se précipitait vers eux.

* On va être en retard pour le déjeuner, j'espère qu'ils nous attendront... *

L'instant suivant, dragon et dragonnier fendaient l'air sous une pluie battante, la visibilité était exécrable, le moindre battement de ses ailes alourdies par l'eau se faisait douloureux et le vent semblait constamment devoir tourner de sorte à s'opposer à la volonté du seigneur doré. Il ne s'agissait pourtant là que d'un bien modeste amuse-gueule et Atalos ne put retenir un grondement de mauvaise augure lorsqu'il entendit la voix effrayée de son dragonnier lui annoncer l'approche du plat de résistance. En dépit de ses efforts pour éviter la tornade qui se dirigeait vers eux, la violence des vents les rattrapa bien trop vite pour les ailes dorées, aussi musclées pouvaient-elle être.

* Elle est trop rapide, je ne peux pas l'éviter. Accroche toi !*

Désemparé dans l'obscurité de la tempête, Atalos avait totalement perdu la notion d'altitude et n'avait alors pas la moindre idée de la distance qui le séparait encore du sol. En fait, il avait totalement perdu jusqu'à la notion même de son vol, le vent qui lui fouettait les écailles était tel qu'il n'était pas même persuadé de continuer à voler vers l'avant : il était fort possible qu'il fut le premier dragon à parvenir à voler à reculons, dommage que cela fut contre son gré.

Une vive douleur dans l'aile vint ensuite cisailler l'esprit du dragon, puis une autre, une troisième, une quatrième et ainsi de suite. Des centaines de flèches venues lui transpercer les membranes des ailes ne lui auraient pas laissé une impression différente, et de fait, à l'occasion d'un regard en direction de ses membres meurtris, le dragon ne put que constater, impuissant, les multiples filets sanguinolents qui les émaillaient de couleurs incandescentes. C'était presque beau à voir, dès lors bien sûr que l'on oubliait les funestes conséquences qui ne manqueraient pas découler de cette périlleuse situation : déchirées de part en part, littéralement réduites en lambeaux par la violence avec laquelle les débris charriés par la tornade venaient les lacérer, les ailes ensanglantées portaient de plus en plus péniblement le dragon et son passager. Une dernière bourrasque, un dernier grognement douloureux, et celui qu'on appelait le Salvateur Céleste vit tomber ses dernières forces, en même temps qu'il se sentit tomber lui-même dans l'abîme venteux qui venait de les engloutir, son dragonnier et lui.
Revenir en haut Aller en bas
Amyelenor Farkstein
Amyelenor Farkstein
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Left_bar_bleue8/10La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 4


La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeDim 17 Aoû 2014 - 13:09

Amyelenor sourit en entendant la réponse de son Lié. Dire que le Printemps serait en avance était certainement un bel euphémisme, car dans ses souvenirs, jamais matin de Mars n’avait connu pareilles températures, sinon dans le Désert – où elle serait considérée comme assez fraîche pour un début de matinée. Cela dit, il était encore jeune, et n’avait pas de grande expérience quant à la météorologie du continent. Il était donc possible qu’il se trompât. Il ne répondit toutefois pas ; ce genre de sujet était d’une banalité affligeante. Aussi préféra-t-il taquiner Atalos à propos de Silarae. Il n’avait pas manqué de remarquer le trouble du premier lorsqu’il lui parlait de la seconde, de temps à autre. Et sa réaction actuelle ne manqua pas de l’amuser beaucoup. Il ressemblait tellement à ces adolescents amoureux qui, sans avoir honte de leur relation, n’osaient jamais trop s’avancer, et poser un pied – une patte, dans ce cas-là – après l’autre. L’amour rendait souvent les gens extrêmement humbles, et visiblement, cela se vérifiait avec le Dragon d’Or.


*Toujours est-il que tu as de bons goût, mon Doux Lié, lui répondit-il, mi-amusé, mi-sérieux. Elle a de belles écailles immaculées et brillantes, de grandes griffes, et les courbes de son corps sont très attirantes… Enfin, pour un Dragon, du moins. Et je parie que son rugissement a dû te faire fondre, non ? Dracos, je n’imaginais pas qu’un jour mon tendre Atalos serait amoureux, poursuivit le Dragonnier en caressant le cou du doré.
D’ailleurs, en parlant d’amour, lorsque nous serons de retour à Aigue, il faudra que je te présente quelqu’un,
conclut-il, ses pensées tournées vers Ninna.*



Leur discussion idyllique tourna cependant court assez rapidement. Non pas qu’ils n’avaient plus rien à se dire, mais plutôt parce que la situation venait d’évoluer, et semblait devenir défavorable. Après avoir échappé à un nuage d’oiseaux leur fonçant dessus, les deux Liés virent au loin une tempête qui avait visiblement l’intention de venir à leur rencontre. Et à en juger par les éclairs qui jaillissaient des nuages noirs comme le charbon, celle-ci semblait particulièrement dangereuse.


*Penses-tu, ils n’en laisseront pas une miette, mais nous irons grogner dans les cuisines pour avoir droit à un gros repas, lança-t-il d’un air enjoué, même si joyeux, il ne l’était pas en cet instant.*


Du reste, comment aurait-il pu être joyeux ? D’autant plus que, lorsque la tornade s’était maintenant jetée sur eux, avec la pluie et tout les débris qui voltigeaient autour d’eux. Il faisait si sombre que l’on aurait pu se croire lors d’une nuit noire, sans aucune étoile brillant dans le ciel. Et les déchirures qu’il entendait lui serraient à chaque fois le corps, car cela signifiait que son Dragon souffrait que ses ailes soient abîmées. Il ressentait également la douleur de celui-ci car, trop occupés à lutter contre la tempête, ni l’un ni l’autre ne prenait garde aux cloisonnements de leurs émotions et de leurs ressentis. Ne pouvant rien faire d’autre que de rester assis sur sa selle, Amyelenor envoyait des ondes d’encouragement à son Lié, et tentait de lui transmettre de sa force pour l’aider dans ce combat. Il se concentrait tellement à cela qu’il ne vit pas arriver l’espèce de buche épaisse, et fut percuté par celle-ci au niveau de l’épaule droite. Le choc le déstabilisa, et les vents aidant, le Général glissa de son siège, et chuta dans le vide… Non, son pied fut retenu par chance par l’étrier, dans un emberlificotement de ceintures de cuir et d’acier. Suspendu la tête en bas, et tirant sur les tresses, Amy avait malheureusement changé le centre de gravité du Dragon d’Or, et celui-ci ne put plus maintenir le peu de contrôle qu’il avait encore sur son vol.


*Damnée tempête ! jura-t-il très impoliment. Je suis coincé, Atalos, je n’arrive pas à remonter. Cette fichue sangle… L’artisan a vraiment fait un truc solide… Trop solide.*


Cela aurait pu être drôle, en d’autres circonstances, que de s’amuser ainsi à éviter les projectiles qui lui arrivaient dessus, mais ici et maintenant, leur vie à tous deux se jouait. Atalos tournoyait au même rythme que la tornade, ballotant de plus en plus Amyelenor, mais sa trajectoire suivait une pente descendante, sa masse jouant contre lui dans cet enfer de vent, d’eau, et de poussière. Et les paroles de son Lié n’étaient pas rassurantes : malgré ses efforts, il n’arrivait pas à redresser.


*Laisse-nous tomber, il nous faut nous… Dracos, ce n’est pas passé loin ! … Il nous faut nous poser à tout prix, les airs sont trop dangereux.*


Le seul problème, mais de taille, à cette suggestion, c’était qu’ils ignoraient où se trouvait le sol, et également, comment allaient-ils réussir à se poser sans trop de casse, surtout avec lui pendu qui gênait le vol chaotique du Salvateur.


*Je crois que je vois le sol, il n’est plus très loin !*


Mais on arrive bien trop vite, se dit-il. La rage d’être impuissant l’envahit, et il sentit monter en lui une profonde envie de taper sur tout ce qui bougeait, surtout cette maudite sangle qui l’empêchait de se remettre bien droit. Redoublant d’efforts, Amy essaya de s’en libérer ou, à défaut, de se redresser, mais rien n’y faisait, et la terra approchait impitoyablement. C’est alors qu’il vit une sorte de mare, qu’ils avaient quelques chances de survoler. Le tout pour le tout, et se disant que cela permettrait à Atalos de se redresser au dernier moment et d’atterrir plus ou moins en sûreté, Amyelenor sortit une de ses dagues de son fourreau, et trancha de trois coups vifs le cuir qui le retenait prisonnier. Il se décrocha et tomba alors comme une pierre, voyant au-dessous de lui, la surface de l’eau qui se rapprochait. Oh, il n’était pas haut, mais si la chance ne lui souriait pas, il risquait bien de s’en tirer avec quelques bosses… Au mieux.

Au dernier moment, toutefois, une ultime rafale de vent le déporta, et la terre herbeuse vint remplacer l’eau sombre. Jurant dans son for intérieur, Amy se roula en bol, espérant que les écailles Draconiques de son armure feraient leur travail, adressa une étreinte mentale à son Lié, et tomba alors à terre. La terre, mouillée et boueuse, amortit le plus gros du choc, mais sa tête heurta quelque chose, et le Général sombra dans l’inconscience.


Thème musical d'Amy

Invité, souviens-toi de ceux qui ont payés de leur sang le prix de ta vie et de ta liberté...

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninna Galliang
Ninna Galliang
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Left_bar_bleue0/10La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 21:23

Voilà plusieurs jours maintenant que Ninna tournait en rond dans les cavernes de la cité rebelle, arpentant les dédales de tunnels comme une âme en peine à la recherche d'une occupation... Tout le monde semblait avoir quelque chose d'important à faire par ici, sauf elle... Esmelda avait ses responsabilités de princesse, et si Ninna l'accompagnait parfois dans ses obligations, elle le regrettait bien vite et finit par choisir de ne plus la suivre comme son ombre partout. De toute façon, elle avait su survivre tout ce temps sans elle, et la guerrière avait tendance à plus souvent embarrassé son amie qu'à l'aider réellement dans ses taches politiques...

La petite Luna lui permettait parfois de s'évader mais elle ne pouvait pas non plus passer toutes leurs journées ensemble... Quant à Amy.... Et bien lui aussi il avait ses propres projets et obligations... D'ailleurs, voilà quelques jours maintenant qu'il était partit en mission de reconnaissance avec Atalos, à la recherche d'un camps d'Alayiens planqués vers l'Est...
Et si elle calculait bien, ils auraient du rentrer aujourd'hui ! Elle n'aurait pas du s'inquiéter autant , elle savait qu'il était en sécurité avec son lié , mais c'était plus fort qu'elle...N'ayant rien de prévu aujourd'hui, elle prit congé d'Esmelda et se prépara, décidée à les retrouver sur le chemin du retour.

Et puis chevaucher un peu ne lui ferait que du bien, à défaut de se dégourdir les jambes...! Mais la chaleur accablante du dehors la saisit dés sa sortie des tunnels de la cité avec violence. Depuis quand avaient-ils subit une telle canicule? Elle regretterait presque d'avoir revêtue son armure... Mais autant sortir nue à ce compte là!
Fronçant les sourcils, elle talonna son cheval pour le lancer au galop, direction plein Est, savourant le vent chaud mais bienvenu que la chevauchée lui procurait dans les cheveux.

Sur la route, elle avait tout le temps de réfléchir ... Ce qui n'était pas forcément pour lui plaire car elle se posait beaucoup de questions et ne parvenait pas à trouver beaucoup de réponses.... Comment envisageait-elle son avenir? Elle ne se sentait presque d'aucune utilité réelle au cœur de la cité, et s'il n'y avait la présence des personnes qui comptaient le plus pour elle, elle serait peut-être déjà repartie ailleurs depuis longtemps! Elle n'osait pas cependant embêter Esmelda avec ses préoccupations futiles alors que la demoiselle avait des problèmes bien plus grave, tant professionnellement que personnellement!

Mais heureusement, si l'on puis dire, ses sombres pensées furent ininterrompue par un sentiment étrange, une intuition que quelque chose n'allait pas : une brusque variation de la température, un silence de mort suivit presque instantanément par un défilé massif d'animaux fuyant qui lui fonçaient dessus comme s'ils avaient le feu à leurs trousses! Mais aucune odeur de brulé ou de fumée ne lui parvint!
Très étrange ce comportement... Curieuse, elle changea de cap pour s'éloigner de la route de la débandade animale et fit grimper son cheval jusqu'en haut d'une petite colline qui surplombé la plaine afin d'avoir une petite vue d'ensemble sur ce qu'il pouvait bien se passer!

C'est là qu'elle la vit, gigantesque siphon avalant tout sur son passage, la tornade qui se dressait sous ses yeux était proprement énorme! Après une seconde d'immobilité totale, admirant la beauté du phénomène dévastateur, elle tira sur les rennes de son cheval pour le faire détaler le plus vite possible lorsqu'une lueur doré attira son attention et suspendis son geste ...
Étrange, au cœur de la tornade, il lui avait semblé voir.... Non, impossible, Atalos n'aurait pas pu se retrouver bêtement coincé dans une tornade!! Elle choisit de s'en assuré tout de même , et scruta attentivement la tornade qui se rapprochait dangereusement...
Oui, le doute ne fut plus permit lorsqu'une aile d'or s'échappa brièvement des vents violents, chariants des débris peut-être plus meurtriers que la tornade elle-même!
"Amy...." laissa-t-elle s’échapper dans un souffle, incapable de réaliser ce qu'il était en train de se passer, et encore moins de bouger!
Il lui fallut plusieurs secondes pour se reprendre, et accepter le fait qu'il serait inutile de se jeter à corps perdu dans la tornade pour les secourir, elle ne ferait qu'y perdre la vie elle aussi!

Elle se contenta alors de rester spectatrice muette du désastre qui était en train de ravagé les terres et son cœur, impuissante, priant le Dracos, jusqu'à ce qu'enfin elle put discerner une masse dorée qui descendait de plus en plus, tentant de gagner le sol avec difficulté.
C'est en s'approchant, voulant suivre la tornade qui s'éloignée peu à peu d'elle, qu'elle vit une forme s'en échapper, ou plutôt tomber, une forme humaine.

Sans plus réfléchir, elle fonça, forçant sa monture à se diriger droit vers le point d'impact près d'une petite mare. Arrivée à destination, le doute ne lui fut plus permis : c'était bien Amy qui gisait là , allongé dans la boue, apparemment inconscient...
Son sang ne fit qu'un tour, son cœur s’arrêta, et elle se rua sur lui, tomba à genou dans la boue en saisissant le visage du jeune homme entre ses mains en hurlant son nom.
Pas de réponse, elle tata son corps en cherchant des blessures autres que celle qu'il avait à la tête, mais hormis quelques blessures superficielles, il semblait s'en être miraculeusement sortit! Elle laissa s’échapper un soupir de soulagement en voyant son thorax se soulever lentement pour respirer.

Lui prenant à nouveau son visage entre ses mains, repoussant les cheveux blond du jeune homme englué par la boue, elle fut tenté de lui asséner une paire de baffe pour le ramener parmi les vivants, mais se ravisa et colla son front contre le sien, protégeant son corps de la tempête en faisant barrage avec le sien, elle adressa toutes ses prières au Dracos et à tous les esprits qui pouvaient exister . A ce stade, elle aurait même supplier Néant ...!

"Je vous en supplie..." murmura-t-elle en réprimant un sanglot, "Rendez-le moi, il est tout pour moi... Je... Je l'aime... Rendez-le moi..."



La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] 284600Ninnakitsigna

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeDim 24 Aoû 2014 - 15:45

Son vol n'avait désormais plus de vol que le nom : porté ou plutôt secoué par les vents violents, le dragon d'or avait entraîné son dragonnier dans une chute qui n'avait absolument rien de contrôlée. Ses ailes lacérées par les débris volants ne lui offraient plus la portance nécessaire pour se maintenir dans les airs, et le poids de son lié acrobate ne faisait qu'ajouter encore à la difficulté qu'éprouvait Atalos pour maintenir un semblant d'équilibre aérien. Le tout sans oublier bien sûr les hurlements du vent qui ne cessaient de lui martyriser les tympans. Fort heureusement, la télépathie ne s'encombrait pas des interférences liées aux bruits ambiants et le dragon d'or put nettement percevoir les mots de son lié, y répondant tout aussi clairement :

* On va se poser Amy, ça ne fait aucun doute. Le tout reste de savoir où, quand, comment et dans quel état... *

Il n'abandonnait pas encore la lutte, et ne l'abandonnerait pas avant d'avoir atteint le sol, mais toute mentale qu'elle fut, sa voix ne laissait guère entrevoir qu'un espoir des plus minces. Il ne savait pas à quelle hauteur ils se trouvaient ni à quelle vitesse ils évoluaient alors, ne disposait d'aucun repère qui put lui permettre de se situer et en vérité, il n'était à cet instant pas capable d'affirmer avec certitude si le sol se trouvait sous ses pattes ou au contraire, au dessus de son crâne. La réponse à cette importante question lui fut donnée par la voix de son lié venue l'informer que le jeune homme pensait apercevoir le sol. On pouvait effectivement deviner au devant de la trajectoire chaotique du dragon doré, une vaste étendue plus sombre perçant difficilement à travers l'obscurité de la pluie battue par les vents.

* Je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne nouvelle, je ... AMY ! *

Il avait compris ce qui venait de se produire avant même que son regard d'or ne se fut porté sur la silhouette de son dragonnier disparaissant derrière lui. Le poids que faisait jusqu'alors peser le jeune homme sur son flanc droit avait brutalement disparu, tandis que le claquement des sangles de cuir dans l'air était venu résonner sinistrement aux oreilles du dragon, surclassant même les bruits du vent et du tonnerre grondant de l'orage dans lequel ils étaient plongés. Ces sangles tranchées représentaient la vie de son dragonnier, fauchée par la tempête, et le rugissement que lâcha le doré à cet instant eut pu faire trembler jusqu'à la tornade elle-même. Une larme scintillante, perle d'or liquide, vint briller au coin de l'oeil de l'écailleux avant de se laisser emporter par le vent alors qu'Atalos venait enserrer l'esprit de son lié plus fermement qu'il ne l'avait jamais fait jusqu'alors. Le dragon baigna son lié d'un amour sans fin tandis qu'il faisait surgir une dernière fois les plus heureux souvenirs que lui avait apporté le jeune homme depuis son éclosion, chez les elfes, il y avait de cela presque trois ans maintenant. L'instant suivant, le rideau de pluie qui l'encadrait se déchirait brusquement pour laisser apparaître les contours d'une colline que le dragon vint percuter de plein fouet. A l'impact, il y eut un choc sourd qui se répercuta dans chacune des écailles du dragon tandis que ses muscles étaient transpercé par une douleur telle que son esprit ne put la supporter et préféra le plonger tout entier dans la noirceur de l'inconscience.

C'était à la douleur qu'il devait d'avoir perdu connaissance, ce fut à la douleur qu'il dut de retrouver le monde des vivants. Une souffrance oppressante qui lui enserrait les poumons, lui donnant l'impression qu'ils allaient lui éclater à l'intérieur de la cage thoracique. Le dragon s'efforça d'ouvrir la gueule pour happer une goulée d'air mais n'y parvint pas, son crâne semblait prit dans un étau froid et humide. Ses naseaux eux-même semblaient obstrués et en dépit de ses efforts, il ne parvenait pas à les dégager, il était en train d'étouffer. Littéralement enterré vivant par la violence de ses retrouvailles avec le plancher des vaches, son crâne, son cou, ses pattes avant et une bonne partie de son poitrail s'étaient enfoncé profondément dans la boue et la terre meuble. Ses muscles et ses os endoloris lui arrachaient des grognements au moindre geste, ou plutôt à la moindre tentative de geste, à tel point que le dragon d'or caressa un temps l'idée d'abandonner ce combat et de laisser à l'Esprit de la Mort le soin de venir le délivrer de sa tombe de terre et de roche. Toutefois, une lueur vacillante vint intriguer son esprit alors même que celui-ci se laissait peu à peu glisser vers les ténèbres de son dernier sommeil. Une timide lueur de vie, faible mais bien réelle, qui venait éclairer le lien qui l'unissait à son dragonnier. Amyelenor avait survécu à sa chute, par un miracle ou un autre. Le jeune homme était encore en vie, pour l'instant du moins, et nécessitait peut-être, certainement même, des soins. Dans sa prison souterraine, Atalos grogna, gronda, souffla même, avant de secouer son corps avec l'énergie du désespoir. La souffrance qui venait vriller jusqu'à ses os était la plus abominable qu'il eut jamais éprouvé, mais ses efforts furent finalement récompensé. Au prix d'un dernier effort, le dragon put dégager l'une de ses pattes avant, dont il usa pour prendre appui et extirper violemment le reste de son corps enfuis dans la boue, projetant aux alentours des mottes de terre de plusieurs kilos tandis que sa gueule enfin libérée laissait échapper un douloureux rugissement tonitruant. Il secoua ensuite violemment la tête pour en dégager autant de terre que possible, mais ses écailles ne retrouveraient toute leur brillance qu'après un bon bain. Ses paupières d'or s'ouvrirent péniblement pour caresser du regard les alentours dans l'espoir d'apercevoir une silhouette familière, mais rien ne vint retenir son attention. Quelle distance avait-il pu parcourir entre le moment où le dragonnier s'était laissé tomber et celui de son propre crash ? Difficile à dire, des kilomètres peut-être.

Heureusement, à défaut de le voir de ses yeux, Atalos pouvait encore voir son lié par l'esprit, et c'est en se concentrant sur le lien, terriblement faible mais encore présent, qu'il put déterminer la direction dans laquelle diriger ses pas. Le premier lui arracha toutefois un nouveau geignement douloureux, alors seulement son regard vint contempler le désolant spectacle de ses ailes mutilées. Autrefois resplendissantes, les ailes d'or pendaient maintenant misérablement le long des flancs du colosse d'écailles : non seulement les membranes qui faisaient d'elles ce qu'elles étaient étaient-elles affreusement déchirées, mais en plus de cela, l'angle que formait la structure osseuse de son aile gauche n'avait assurément plus rien de naturel. Le dragon à l'aile brisée pointa le museau dans la direction où était tombé son dragonnier et fit entendre un gémissement plaintif, semblable au son que laisserait entendre un dragonnet qui chercherait à appeler sa mère, avant de poser un second pas, puis un troisième, chacun le rapprochant un peu plus de celui qu'il voulait à tout prix retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Amyelenor Farkstein
Amyelenor Farkstein
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Left_bar_bleue8/10La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty_bar_bleue  (8/10)
Xp disponibles: 4


La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeSam 6 Sep 2014 - 15:52

Son dernier ressenti conscient, dont hélas il ne se souviendrait guère à son réveil, fut tout l’amour que lui envoya son Lié, comme si celui-ci tenait, avant qu’il ne soit séparé, à lui faire comprendre à quel point il tenait à lui. Amyelenor aurait tant voulu dire à Atalos tout ce qu’il ressentait pour lui également, ne sachant si cette chute serait sa dernière, même s’il espérait le contraire. Malheureusement, les lois de la gravité qui régissaient ce monde décidèrent du contraire, et le temps manqua au Dragonnier avant qu’il ne touche le sol.

Son esprit se réveilla, mais pas là où il aurait pu s’y attendre. Tout était blanc, autour de lui. Tout était si uniforme, qu’il n’arrivait pas à déterminer le haut du bas, si même il y avait un sol sous lui. C’était comme s’il flottait, bien qu’il ait la sensation d’avoir les pieds posés sur une surface solide, quoiqu’invisible. Où était-il ? Telle fut sa première pensée consciente en ce lieu. Mais cette question resterait sans réponse. Il y était, il s’y trouvait, mais il n’avait pas besoin de savoir où il était. Ce n’était pas le Plan Astral, c’était par trop différent. Il n’avait pas non plus la sensation d’être mort, car ce lieu jurait avec les croyances de son peuple sur la Vie et la Mort. Une ouverture sembla se dessiner sur ce qui devait être sa droite. C’était… Comme une fenêtre sur le monde extérieur, et il revoyait la scène de la tornade… Non, il la voyait… Ce n’était pas un souvenir, cela était en train de se passer. Comment le savait-il, Amy n’en avait aucune idée. Le jeune Général s’en approcha, et passa la tête par cette ouverture. Puis il comprit !

Fuyant la douleur de son propre corps, sa conscience s’était réfugiée dans la partie mêlée entre l’âme de son lié et la sienne. Et ce qu’il voyait, ce qu’il ressentait depuis qu’il avait atteint cette "fenêtre", tout cela était à travers les yeux du Dragon d’Or. Malgré ses tentatives de prêter main-forte à Atalos, tout cela était dérisoire, et l’esprit de son Lié était tellement concentré sur son vol chaotique qu’il ne lui prêtait guère attention. Si seulement lui aussi avait eu des ailes, il aurait pu l’aider, mais il était obligé de se tenir là, en spectateur impotent, incapable de faire quoi que ce soit pour éviter ce qui allait arriver. Et qui arriva. La violence du choc, la douleur de son Lié. Tout cela l’atteignit avec autant d’intensité que s’il avait été Atalos lui-même. Et ce fut la raison pour laquelle, une nouvelle fois, il perdit le contrôle de sa conscience, et que celle-ci partit enfin dans un abysse de ténèbres. Amyelenor espérait toutefois avoir pu absorber ne serait-ce qu’une partie de la souffrance physique du Salvateur.

Sa descente dans les profondeurs de l’inconscience, d’abord effrayante de rapidité, ralentit enfin, puis finit par s’arrêter, et s’inverser. Lentement, son esprit sembla remonter, si tant est qu’ici les termes de descendre et remonter avaient un sens. Il n’allait toutefois plus dans la même "direction". Plus il avançait, plus il avait l’impression de ressentir de choses. Cela ne provenait pas d’Ata, non, mais de lui-même, enfin, de son corps. Il lui semblait que quelque chose s’était enfoncé dans le creux de son dos, et que quelque chose de chaud coulait de cet endroit-là. Et aussi… Il avait comme une sensation de… Comme s’il était recouvert par… Par une personne. Il pouvait sentir un souffle chaud sur son visage, bien plus agréable que la pluie qui n’avait de cesse de marteler le sol. Son front. Il y sentait quelque chose appuyé contre, il pouvait en sentir la douceur malgré la boue qui le recouvrait en partie. Mais Dracos, sa tête lui faisait mal, comme si quelqu’un s’amusait à taper à l’arrière de son crâne avec un marteau de guerre. Où était-il, pourquoi n’était-il pas dans l’eau, comme il l’avait prévu en se détachant d’Atalos ?

Ses paupières étaient lourdes, mais la pensée de savoir Atalos souffrant lui tiraillait le cœur. Pouvait-il essayer de le contacter ? Il ne s’en sentait pas la force, et pourtant, il devait tout faire pour essayer. Même ne serait-ce que passer un simple sentiment, une simple impulsion, à travers leur Lien. Atalos n’était pas mort, il le savait, mais il ne devait pas être en train de gambader joyeusement comme un agneau après un lapin. Rassemblant la moindre de ses forces, Amy envoya un bref signal à son Lié, comme un phare brillant dans la nuit noire afin de guider les bateaux perdus.

Puisant dans ce simple envoi un regain d’énergie, Amyelenor se mit à tousser violemment, afin d’évacuer la boue et l’eau qu’il avait avalé pendant son atterrissage. Les soubresauts de son corps lui firent ouvrir les yeux, et se dessina devant lui un visage qu’il n’aurait jamais pensé voir en ces lieux et surtout, en ces circonstances.



« Ni… Ninna ? demanda-t-il d’un ton rauque et surpris. »


Non, ce ne pouvait être elle, elle était à Aigue-Royale lorsqu’Atalos et lui étaient partis pour cette mission. Les aurait-elle suivis ? Oh, et puis au diable toutes ces questions. Elle était peut-être blessée elle aussi, cette fichue tempête n’était pas finie, et sa violence n’avait d’égale que celle des Armées Alayiennes.


« Ninna, tu… Tu vas bien ? Tu n’es pas… Blessée ? »




[HRP : Bon, petit post, mais je ne sais pas quoi dire/faire au sortir de l'inconscience ^^" Au besoin, j'éditerai si vous le voulez Smile ]


Thème musical d'Amy

Invité, souviens-toi de ceux qui ont payés de leur sang le prix de ta vie et de ta liberté...

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninna Galliang
Ninna Galliang
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Faible mage
Expérience:
La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Left_bar_bleue0/10La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeSam 20 Sep 2014 - 17:29

La tempête faisait toujours rage autour d'eux mais semblait doucement continuer son chemin dévastateur et tentait à s'éloigner progressivement , ne laissant derrière elle qu'un paysage ravagé et une pluie froide charriée par le vent.
Mais au milieu de ce décors apocalyptique, une petite lueur d'espoir vint se frayer un chemin jusqu'à Ninna : sous elle, elle sentit la vie regagner à nouveau le corps inanimé du dragonnier .
Tandis qu'il se mettait à tousser violemment, un immense sourire vint barrer le visage de la jeune femme, qui cru qu'elle allait se mettre à pleurer de joie en le voyant ouvrir les yeux. Jamais elle n'avait été aussi contente que quelqu'un lui tousse ainsi dessus !
Ses prières avaient étés emportés par le vent, jusqu'au Dracos , et il semblait les avoir entendues !
Un vrai miracle vu les circonstances, mais après tant d'épreuves, de souffrances, d'attente pour s'être enfin retrouvés, il était hors de question de le laisser partir à nouveau, dans un monde où elle ne pouvait pas le suivre ! Elle ne l'aurait pas accepté...

Quand il lui demanda si elle était blessée, elle se mit à rire , d'abord nerveusement, puis plus franchement, laissant libre court à ses émotions et ainsi laisser évacuer le trop plein d'angoisses et de peur accumulé jusque là. Voilà qui lui ressemblait bien : il venait de frôler la mort en dégringolant d'un dragon au milieu d'une tornade et c'était à elle qu'il demandait si elle allait bien ! Sa façon de se préoccuper toujours des autres avant lui avait toujours eut le don de faire fondre le cœur de la guerrière. Ou peut-être n'avait-il pas encore conscience de ses blessures, …
A nouveau elle lui tata le visage et la tête pour s'assurer qu'elle ne rêvait pas et lui répondit avec entrain :
« Bien sûr que je vais bien ! C'est à toi qu'il faudrait poser la question ! Tu viens de faire une sacrée chute !! Qu'est-ce qu'il s'est passé ?»

Et puis soudain, un petit détail vint lui titiller l'esprit : il était bien tombé d'un dragon, mais alors, où était-il celui-là? Elle l'avait complétement oublié dans sa folle course vers Amy, et ne pouvait même pas dire s'il se trouvait encore dans la tornade où s'il s'était lui aussi écrasé quelque part dans les alentours !
Elle se redressa vivement pour regarder autour d'elle et tenter de localiser une grosse masse qui se distinguerait du décors, mais avec la pluie battante et le vent qui faisait voler tout ce qui n'était pas solidement attaché au sol, elle n'y voyait pas plus loin qu'à quelques mètres... Voilà bien la première fois qu'elle ne pouvait pas distinguer Atalos alors qu'il pouvait aussi bien se trouver à côté d'elle ! Et avec ce bruit de vent qui venait lui battre les oreilles, elle pouvait tout aussi bien crier dans l'eau, il ne l'entendrait jamais, et elle non plus...
Mais peut-être qu'Amy lui, pouvait le localiser ! Ce lien qui unissait un dragon et un dragonnier devait être assez puissant pour cela non ?

« Amy, où est Atalos ? » lui demanda-t-elle avec inquiétude « Je ne l'ai pas vu tomber ! Dis moi où il est ! »
Une fois qu'elle se serrait assurée qu'Amy ne risquait plus rien, elle se depécherait de se lancer à sa recherche, bien que l'idée de le laisser ainsi ne l'enchanté guerre, mais elle doutait qu'il soit en état de marcher bien loin... Sa seule chance était de retrouver son dragon , en meilleur état espérerait-elle, où encore de remettre la main sur son cheval... Chose encore moins probable quand elle repensait à la façon dont se froussard avait détalé comme un lapin dés que Ninna avait sauté de son dos... Et puis de toute manière, si Atalos était mal en point, elle aurait bien du mal à le hisser sur son cheval pour le rapatrier jusqu'à la cité rebelle... ! Et connaissant le caractère du dragon, il aurait été certainement encore plus difficile de le convaincre de monter sur un cheval, aussi grand et robuste soit-il !



La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] 284600Ninnakitsigna

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Images?q=tbn:ANd9GcQNOISFHn7oB95lgOxH3C0yLri2dwFF6Hc5fEEcCpwYUBbJ3-BsfQ
¤ Attention, rpgiste lente ¤
Je fais partie du groupe des légendes, mon rythme de rpg est un peu particulier, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitimeSam 27 Sep 2014 - 14:31

Il approchait, Amyelenor n'était plus très loin. Il n'était pas encore assez proche que pour pouvoir communiquer avec lui, mais il approchait. Il le sentait, il le savait. Conjugué à la puissance du lien qui unissait le dragon à son dragonnier, son instinct ne pouvait le tromper. Sous ses larges pattes, la terre meuble de la plaine avait progressivement laissé la place au sol spongieux d'un marécage parsemé de multiples étangs, si le souvenir qu'il avait du moment où son lié était tombé ne lui faisait pas défaut, le jeune devait avoir atterri dans l'une de ces mares. L'eau et la boue auraient au moins eu le bénéfice d'amortir sa chute, mais encore fallait-il espérer qu'il ne s'y noierait pas. Lentement, péniblement, le dragon se hissa au sommet d'un monticule duquel il espérait pouvoir apercevoir l'éclat brillant de l'armure de son dragonnier. Peine perdue cependant, au travers des rideaux de la pluie battante, son regard ne percevait qu'une alternance de marais, de roseaux, de boue, de grenouilles et autres oiseaux échassiers qui s'en délectaient. Toutefois, au milieu de la brume, les prunelles d'or interceptèrent bientôt les contours de la silhouette d'une bipède en armure penchée sur celle d'un corps, lui aussi en armure. Un corps que le dragon eut reconnu entre mille, même avec la distance qui les séparait, même avec la boue qui le maculait : Amyelenor ! Mais qui donc était avec lui ? A l'exception de celle qu'avaient rempli l'écailleux et son lié, les rebelles n'avaient prévus aucune mission dans cette région, les patrouilles alayiennes y étaient trop fréquentes pour cela. Restait donc une possibilité autrement plus angoissante...

Fou d'inquiétude, Atalos eut l'impulsivité d'essayer de s'envoler pour approcher au plus vite de son lié, mais la vive douleur qui cingla au travers de ses ailes meurtries lui rappela rapidement qu'il n'en était alors pas capable. Qu'importe, il le rejoindrait à pattes puisqu'il le fallait, et s'il trébucha sur son premier pas, il ne s'en releva pas moins pour continuer d'avancer. Il n'accordait pas la moindre attention à la terre humide dans laquelle ses pattes s'enfonçaient profondément, pas plus qu'il ne perdit de temps à contourner les mares qu'il traversait comme s'il ne s'était agis que de simples flaques. Seule comptait la distance qui le séparait encore de son lié et qu'il s'efforçait de combler aussi rapidement qu'il lui était draconiquement possible.
Sitôt qu'il eut la sensation d'être suffisamment proche pour se faire entendre, il plongea son esprit vers celui de son lié et l'enroba tendrement :

* Amy ? Amy, je suis là, tout va bien, ne t'inquiète pas ! *

De son côté, l'inconnue venait de se tourner dans sa direction et ne semblait pas particulièrement surprise ou effrayée par l'arrivée du dragon. Cependant, amie ou ennemie, la question demeurait et Atalos n'était pas précisément d'humeur à attendre qu'il soit trop tard pour découvrir qu'elle était ou non alayienne. Ainsi, sa gueule s'ouvrit largement, dévoilant ses crocs acérés tandis qu'il rugissait son avertissement à l'encontre de la guerrière :

* Ecarte toi immédiatement de cet homme, humaine. Il est mon dragonnier, alors sache qu'il te faudra me passer sur les écailles avant d'espérer t'en prendre à lui ! *

Et s'il n'était pas vraiment aussi reluisant qu'à l'accoutumée, le dragon d'or n'en demeurait pas moins massivement plus imposant que la frêle jeune femme qui se tenait devant lui.


HRP : bon bah petit post pour moi aussi mais je vois difficilement quoi faire de plus là XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Empty
MessageSujet: Re: La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

La Chute du Dragon d'Or [Pv Atalos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» lourde chute pour allan jlr
» DRAGON vs GGHH
» DRAGON VS VB
» L'Auberge du Dragon Vert [Lieu Public]
» Poney ou Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-