Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeJeu 31 Juil 2014 - 21:44


Les choses étaient allées très vite. Beaucoup trop vite et elle n'avait même pas eut le temps de poser la moindre question que le groupe s'était séparé presque aussi vite qu'il s'était créé, le "Tarenth" avait pris la poudre d'escampette sous un motif qui n'était pas vraiment très clair allant jusqu'à refuser la moindre aide qu'elle avait bien voulu lui proposer. Le dragon rouge maudit par l'esprit de la "Vie" des armandéens en personne avait également repris sa route mais dans une autre direction, la laissant de nouveau seule et isolée, comme avant. Tout cela n'avait-il été qu'un rêve qu'une quelconque fièvre lui avait emmené lors d'une de ses nuits passé, roulée en boule sous des couvertures pas assez épaisses pour lui éviter de grelotter toute la nuit ?

Il commençait à faire chaud. Très chaud, beaucoup trop chaud au fur et à mesure que le soleil pointait à l'horizon apportant une chaleur qui n'était pas normale pour un début du mois de mars ou les nuits et les matinées étaient encore très fraiches avec parfois du givre ou un brouillard épais qui restait accroché aux herbes hautes avant que le soleil déjà haut ne finisse par le chasser en fin de matinée. Une chaleur qui devint vite intenable si l'on restait avec des vêtements chauds, faisant évaporer la douce rosée qui peuplait encore les herbes. Forçant l'humaine qu'elle était à quitter une partie de ses vêtements d'hiver pour rester vêtue comme elle le serait en été.

Mais cette température excessive n'était pas la seule chose qui perturbait le paysage, les oiseaux furent les premiers à se manifester, fuyant comme s'ils avaient un dragon aux fesses, volant parfois de manière désordonnées au sein de leur nuée piaillante, s'entrechoquant parfois avec force pour une raison inconnue, comme si ses derniers étaient complètements désorientés... Était-ce cette fameuse fin du monde dont le Tarenth avait parlé ? Pourtant n'avait-il pas eut sa gemme pour éviter que tout ceci ne se produise ? Dévoreuse pouvait-elle faire tout ça entre de mauvaises mains ? Elle ne le savait pas... Tout ce qui se passait autour d'elle n'avait aucun sens comme si la nature elle même était complètement déréglée. Qu'avaient-ils faits avec Dévoreuse ? Est-ce que ça avait un rapport avec cette histoire de couronne enterrée ? Dans tous les cas elle devait quitter cet endroit, personne ne savait quel animal rendu complètement fou allait lui tomber dessus.

Le moment le plus chaud de la journée était présent, le soleil assommant toute créature non préparée par sa lumière puissante et, à ce stade, complètement destructrice. Seules quelques rafales de vents apportaient un peeu d'air dans cette plaine étouffante, ne faisant qu'emmener avec elle un air presque aussi chaud et sec que le précédent. Une odeur vint cependant s'ajouter à ce dernier : une odeur de brulé et de crépitements accompagnés de cris d'animaux divers et variés en provenance de cette direction.

Elle se retourna, cherchant aux contours des faibles reliefs l'origine de cette odeur qui se matérialisa par une fumée grise et une lueur rougeoyante supplémentaire caractéristique d'un feu de broussailles. Ce n'était pas bon signe, si le vent était dans sa direction alors les flammes le suivraient, et l'ampleur du brasier risquait de la piéger pour la faire mourir soit brulée vive soit par suffocation. Un abris ? Mais quel genre ? Mis à part une étendue d'eau pour la protéger il n'y avait pas beaucoup d'autres choses pour le faire. Alors elle n'avait pas trop le choix : prendre la même direction que celle de tout ces animaux effrayés par les flammes et qui fuyaient parfois dans le mauvais sens avant de se reprendre. et qui poussaient des cris de frayeurs tous aussi désagréables les uns que les autres allant majoritairement dans un aigu à déchirer les tympans quand ils vous passaient à côté.

Dans sa tentative de fuite elle finit par trouver un autre chemin, une route près de laquelle une ombre humaine semblait également voyager seule, peut-être même que cette dernière n'était pas encore consciente du danger à cause de ce vent tournant qui avait renvoyé temporairement les flammes vers une autre direction. Aussi, ne fallait-il pas la prévenir ?

"Il ne faut pas que vous restiez ici ! Un incendie d'approche !"

Lui hurla-t-elle presque à bout de souffle avec le peu de voix qu'il pouvait lui rester après cette course qui avait duré bien trop longtemps, asséchant encore plus sa gorge que les reste de fumée ou que l'air chaud et étouffant avait déjà bien entammé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 13:51

C’était heureux que Ian avait marché sur les routes pendant quelques semaines. Il avait rencontré un dragon et s’était même lié d’amitié avec lui. Son rêve accompli, il avait décidé de chercher aux alentours des personnes à aider ou des lieus à découvrir. Cependant, durant la nuit, il avait entendu des cris qui semblaient à la fois lointain et proche sans aucune explication. Il en était même venu a sursauté pour la première fois alors qu’un cerf criait dans l’agonie. Il soupira alors, se rappelant que le feu de camp devant lui permettait d’être protégé contre un certain nombre d’animaux avant de tenter de se rendormir sans trop de succès. En effet les bruits semblait tous fort et le réveillait à tout moment.

Se fut donc après une nuit sans sommeil réel que Ian affronta une journée extrêmement chaude. Bien plus que d’habitude. Le feu de camp était pourtant éteint et aucun signe d’incendie pour le moment alors, pourquoi faisait-il déjà si chaud à cette période de l’année ? Puis il entendit des cris d’animaux qui courait et qui lui passait juste à coté des oreilles. Cela devint tellement insoutenable, qu’il se retrouva à se les boucher. Il leva alors les yeux pour voir de la fumée au loin et commença donc à suivre le mouvement en marchant. Courir avec un équilibre altéré par tout ce bruit n’étant pas vraiment une solution en soi.

Les animaux étaient déjà loin devant lui et il pouvait sentir la fumée et entendre le crépitement des flammes. Il se dépêcha alors pensant que le feu était proche de lui. Lorsqu’il se retourna cependant, le feu était relativement loin. Il s’arrêta et mis ses mains devant ses oreilles lorsque quelqu’un l’interpella. Il se tourna alors pour voir son interlocutrice qui semblait se préoccupé pour lui.

Je l’ai vu, mais merci de me prévenir. Seulement évitez de hurler désormais s’il vous plait. Vous savez où aller?

Il était choqué de s’entendre aussi fortement, il n’avait pas crié pourtant. Peut-être qu’elle en sait plus sur ce qu’il se passe pensa-t-il alors. Mais pour le moment, il fallait trouver un endroit sûr.

(hrp: j'espère que ça ira, je n'ai pas encore un bon niveau de rp... désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeLun 4 Aoû 2014 - 21:56


Les courtes rafales attisaient les flammes qui étaient encore loin, mais avec cette chaleur brutale digne d'un été difficile l'humidité du printemps avait finit par disparaitre emportée au loin par le vent chaud et sec certainement en provenance du désert à des kilomètres de là. Autant dire que dans ce genre de situation il ne vaut mieux pas être sur la trajectoire des flammes et les pauvres qui auraient à affronter un tel incendie risquaient d'y laisser leur vie, encerclés par les flammes qui étaient capables de faire des bonds d'un endroit à l'autre, poussées par les rafales.
Elle n'avait jamais réellement vu d'incendie, sur les îles refuges les choses étaient bien différentes de la plaine, mais certaines stratégies impliquaient parfois une politique de la terre brûlée. Incendier un champs de bataille derrière les lignes ennemies pour les acculer et les forcer à attaquer à défaut de se replier pour les forcer à s'écraser sur les murs de lances et de bouclier des premières lignes. Évidemment, l'inconvénient de cette méthode avait été enseigné afin de maitriser au mieux le risque car les flammes pouvaient également se retourner contre ceux qui les utilisent. Pour les piégés la seule chance de survie était de se rendre ou de tenter leur chance dans une étendue d'eau.

L'humain qu'elle avait alerté semblait... Étrange, comme perdu. Elle le regarda avec une certaine incrédulité quand il prit la parole d'une voix excessivement basse la forçant à tendre l'oreille pour le comprendre de manière intelligible. Néanmoins il semblait suffisamment alerte pour comprendre ce qu'il se passait autour de lui mais peut-être pas assez pour comprendre l'ampleur du risque de ce genre de situation qui pouvait être un piège mortel.

"Il faut trouver un point d'eau ou un abris rocheux, le vent risque de le conduire droit sur nous." répondit-elle calmement à l'inconnu en reprenant son souffle.

S'il ne s'inquiétait pas, elle allait lui en donner des raisons de s'inquiéter, rien dans tout ce qui se passait maintenant n'était normal, les animaux devenaient complètement fous, le temps était déréglé avec une chaleur anormale pour une telle saison digne d'une des pires canicules pouvant exister même en plein été, un départ d'incendie pile à ce moment là et pour couronner le tout le vent venait se joindre à la petite sauterie. Comme si les esprits quels qu'ils soient s'acharnaient à vouloir faire un barbecue géant dans la plaine. A moins que ce ne soit cette maudite créature rouge qui en soit la responsable...
Les marais n'étaient pas très loin, et avec un peu de chance ils pourraient atteindre une de ces zones presque aussi dangereuses que le reste avec une faune particulièrement vindicative mais également ses sables mouvants et autres trous tous aussi dangereux les uns que les autres. L'autre danger, complètement invisible et peu connu porte également le nom de "tourbière" les anciennes tourbières bien sèches étant de vrais brasiers impossibles à éteindre et brulant d'une chaleur digne d'un volcan. Mais ça, les deux présents ne le savaient certainement pas...

Une rafale de vent vint leur siffler aux oreilles, emmenant avec elle l'odeur de brulé et la chaleur de l'incendie qui avant de prendre faisait disparaitre les dernières traces d'humidité. Il trainait avec lui les cris des bêtes effrayées qui fuyaient encore et toujours de manière désordonnée comme des poulets sans tête et le comportement de l'homme était plus qu'étrange avec ces cris stridents qui parsemaient la plaine.

"Tout va bien ?"

Ce n'était pas vraiment le moment de tomber sur un psychopathe. Après tout elle semblait les attirer dernièrement alors autant se méfier !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeJeu 7 Aoû 2014 - 13:43

Lorsque la bourrasque de vent apporta les cris des animaux, Ian serra les dents. Déjà que cela était quasiment insupportable, mais en plus, l'odeur de brûlé lui rappela qu’il fallait vite trouver une solution. Il n’avait jamais « affronté » un incendie avant et donc ne savait pas grand-chose de plus que ce que lui disait son instinct, et ce dernier lui ordonnait de courir loin des flammes qui aurait vite fait de carboniser sa chair. Peut-être que cette personne connaissait mieux le terrain, et surtout pouvait les emmener dans un endroit où les flammes ne pourrait pas les atteindre.

Est-ce que, pas hasard vous sauriez où trouver un point d'eau suffisamment grand ? Je ne peux pas me concentrer avec tout ce bruit.

Il avait parlé un peu plus fort, commençant à prendre conscience de son problème auditif. Il se disait qu’il devait très certainement entendre les sons bien plus forts que ce qu’il n’était dans la réalité. Pour lui il venait simplement de parler assez fort alors que sa voix était tout à fait normale pour la personne en face de lui. Elle devait le prendre pour un fou ayant complètement perdu la raison. Le fait est qu’il s’était arrêté à cause du bruit. Parlant de ce bruit, elle ne devait sûrement pas l’entendre, il fallait certainement lui expliqué un peu plus de la situation… mais le temps était quelque-chose qu’il ne posséderait bientôt plus. Il faisait tout pour ne pas céder à la panique et chaque seconde que mettait son interlocutrice pour répondre semblait une éternité tant au niveau sonore qu’au niveau visuel. Elle semblait réfléchir même avant qu’il ne lui pose une question, serait-elle réellement entrain de penser qu’il était fou ? Ou était-ce simplement pour se sortir de cette situation délicate. Évidemment il divaguait encore au lieu de ce concentré sur un problème.

Et que tout soit clair, je ne suis pas fou...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeJeu 14 Aoû 2014 - 20:56


Cet humain était étrange. Plus qu'étrange même, comme s'il était perturbé par quelque chose qu'elle était bien loin de percevoir se comportant comme une personne complètement égarée dans une foule extrêmement bruyante et turbulente. Mais ce n'était pas tout... Il ne semblait pas connaitre la région ou alors il avait un problème avec son sens de l'orientation qui était certainement plus qu'inexistant en prétextant quelques cris lointains d'animaux ou d'autres plus légers que l'humaine peinait à entendre et même si, que son ouïe mettait de côté involontairement pour s'épargner des bruits inutiles.

"Quel bruit ?"

En réponse elle secoua la tête en signe de négation avec une expression qui signifiait clairement une incompréhension sur ce que pouvait raconter l'individu qui parlait en plus à voix basse, le rendant quasiment inaudible dans cette situation de stress. Aussi face à ceci, ce dernier précisa-t-il qu'il n'était pas fou... Oui, il n'était pas fou ! Si cette idée ne lui avait pas traversé l'esprit dès le début, ce dernier venait de lui mettre dans la tête sans autre forme de procès car après tout il n'y avait que ceux que l'on pensait souvent fou pour affirmer qu'ils ne l'étaient pas ! Le plus fou est souvent celui qui l'ignore volontairement ! S'il était assourdit par du bruit, c'était certainement dans sa tête ! Peut-être avait-il une foule de petits bonhommes qui vivaient dans cette dernière et qui étaient en train d'essayer de voter et débattre pour décider que faire ! Et peut-être qu'ils avaient décidé à l'unanimité qu'ils n'étaient pas fous.

"Je n'ai jamais prétendu le contraire." affirma-t-elle du tac au tac comme pour se protéger.

On ne contredit jamais un fou, peu importe le stade ou le type de folie. Les Alayiens extrémistes étaient des sortes de fous furieux, qui dès qu'on les contredisait sur leur foi en Néant ils n'hésitaient pas à vous faire subir tous les sévices possibles et inimaginables comme lui avait montré l'expérience. En dehors de ce risque là, qui était plutôt maitrisé au final, restait de trouver une solution de comment se tirer de là dans cette zone qui était tout sauf surpeuplée même s'il y avait eut un peu trop de rencontres... "douteuses" à son gout. Et celle-ci pouvait facilement rentrer dans cette catégorie. Mais c'était le cadet de ses soucis.
Elle observait le mouvement des plantes autour d'elle, le bruit du vent pour déterminer sa direction et les changements de direction de ce dernier qui se produisaient régulièrement, il fallait lire ces mouvements pour s'en sortir et en l'absence de points d'eau sécurisés il y avait toujours la possibilité de se réfugier dans un endroit ou les flammes avaient déjà tout consumé.

"Il faut voir le sens du vent pour le contourner, sinon nous serons piégés."

Elle avait haussé le ton pour couvrir une rafale de vent qui rendait l'audition beaucoup plus compliquée pour des personnes normalement constituées et qui n'y étaient pas habituées. Elle désigna d'ailleurs la direction dans laquelle venait le vent, comme pour montrer celle qui était à prendre. Avoir le vent de face c'était s'assurer de ne pas être poursuivis par les flammes. Le problème était que ces dernières venaient de cette direction...
Ils pouvaient également essayer de créer un autre départ de feu, afin de bruler la zone dans laquelle ils pourraient avancer et se protéger du suivant, mais ce n'était certainement pas dans sa mentalité de faire ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeJeu 14 Aoû 2014 - 21:51

Ian soupira et serra les dents pour résister à tout ce bruit. Il fallait trouver une solution au problème. Il regarda cette personne avant de demander quelques informations.

Laissez tomber, je le sais déjà, j'ai déjà vu un incendie. Par hazard, sauriez-vous si nous aurions le temps d'atteindre les limites de la forêt ou s'il y à un amas rocheux? Je ne peux pas me concentrer avec ce bruit mais je peux vous dire que je n'ai pas vu de zone sûre en arrivant.

Il soupira encore et regarda aux alentours, à cause de ce bruit, sa survie dépendait entièrement des décisions de cette personne. Elle ne pouvait pas le comprendre et cela se ressentait dans sa façon de parler. Il devrait lui expliquer le phénomène une fois sortit de ce danger. Il tenta de trouver un moyen de s'enfuir facilement.

Si jamais vous n'avez pas d'idée, le mieux serait encore de courir dans la direction opposé aux flammes... si ce n'est pas trop tard.

Il ne fallait surtout pas qu'ils soient encerclés par cet incendie. Tentant de ce concentrer sur les sons qu'il entendait, il tenta de discerner celui de l'eau s'il y en avait. Après tout, pourquoi ne pas utiliser ce problème pour trouver une solution. Il entendait le vent qui l'assourdissait et les cris des animaux qui le dérangeait mais aucun bruit d'eau. Bon sang, il avait toujours trouvé de l'eau pour se réapprovisionner mais pas ici alors qu'il en avait réellement besoin. Il avait alors une idée, c'était risqué mai ça pouvait marcher. Cependant il n'osa rien dire et préféra attendre les réponses à ses questions. Il ajouta tout de même.

Je vous expliquerait pourquoi j'entend du bruit après que l'on soit sortie d'affaire... vraiment désolé que cous ne puissiez pas comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 22:56


Il lui laissait le soin de trouver une solution pour s'enfuir et se sortir de cet enfer sans finir complètement grillé par un incendie qui n'était pas considéré comme normal pour cette période de l'année qui ne souffrait généralement pas de telles températures. Il lui laissait cette responsabilité alors qu'elle n'était même pas de la région, ni même de ce continent. Courir dans la direction opposée au flammes avait été sa première idée également, mais le vent ne se fatiguerait jamais contrairement à eux, et les flammes finiraient quoi qu'il arrive par les rattraper, c'était juste repousser l'inévitable...

"Les flammes finiraient par nous rattraper quoi qu'il arrive. il faut juste trouver le moyen de couper leur progression."

Couper toute progression, combattre un incendie un jour sans vent était simple, il suffisait de retirer tout le combustible à l'aide de pelles et de pioches ou de le recouvrir d'une épaisse couche de terre pour le rendre complètement innaccessible, mais dans leur situation ce n'était pas vraiment possible et il fallait généralement mobiliser des centaines de volontaires pour se protéger efficacement surtout face à quelque chose d'aussi étendu. Sans autre solution, l'Alayienne en fuite devrait se contenter d'aider le même incendie à bruler ce qui pouvait l'être pour créer une sorte de barrière de cendre entre lui et eux. Elle avait assez analysé le vent pour savoir qu'il ne ferait pas brutalement demi-tour pour lui renvoyer son idée en plein visage et faire en sorte que celle-ci soit la dernière mauvaise idée qu'elle puisse avoir.

Elle soupira avant de s'agenouiller devant son sac qu'elle venait de poser au sol pour y sortir un briquet à amadou qui avait certainement connu des jours bien meilleurs que ces derniers pour commencer à préparer ce qui serait un nouveau départ de feu. Avait-elle des pulsions pyromanes ?

"Ce qui a déjà brulé ne peut pas le faire une seconde fois. Avec un peu de chance le second feu que je vais créer va nous permettre de trouver une issue à notre problème et de rejoindre un endroit plus accueillant derrière le front des flammes."

Mais il était clair que créer un feu suffisemment important pour faire fonctionner ce plan n'était pas à la portée du premier venu, surtout simplement aidé d'un petit briquet, la magie serait déjà d'une aide plus que précieuse pour une personne seule, mais des bras supplémentaires étaient certainement mieux que rien afin de faire la fameuse ligne qui viendrait bruler ce qui se trouver devant eux et les protègerait de ce qu'il y avait derrière dans le cas ou les herbes déjà bien séchée par ce vent chaud se consumeraient très vite, et même si les deux humains n'étaient pas à l'abris de brulures ou de légères intoxications par les fumées au moins ils avaient une chance de s'en sortir !

"A moins que vous n'ayiez une idée moins mauvaise." finit-elle par ajouter avec une pointe d'inquiétude dans la voix.

Son plan ne lui plaisait absolument pas mais il était bien moins aléatoire que de trouver un point d'eau certainement infesté par les pires cochonneries que la nature était capable d'inventer en dehors des parasites et autres maladies qui raccourciraient leur vie de manière significative car dans cette position ils feraient des proies parfaites pour tout type de prédateurs !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeDim 24 Aoû 2014 - 20:16

Le ton de la voix de cette personne, ressemblait plus à la panique pour Ian désormais, cela étant sûrement due à la panique qu'il commençait à ressentir. Le feu se rapprochait de plus en plus de cette endroit. Elle avait évoqué l'idée qu'il avait eu sans vraiment oser y penser. L'idée n'était pas tellement bonne car elle était leur dernier recoure mais comme dit, il n'y avait peut-être pas d'autre solution que celle-ci. Il soupira alors abandonnant l'idée de courir et s'abstenant de faire à nouveau une remarque sur le bruit qui s'accentuait chaque seconde.

Je ne trouve pas d'autre solution pour le moment, je m'excuse. Mais je ne vois pas comment vous aidez alors. Auriez-vous un autre briquet pour moi? Je ne connais aucun sort qui puisse démarrer un feu.

Il regarda en direction du bruit de crépitement venant du feu se demandant combien de temps il resterait avant son arrivé et se demandant s'il n'était pas déjà encerclé par l’incendie. Aucun bruit d'eau au alentour et aucune chance de trouver un amas rocheux à temps. Non vraiment, il n'y avait pas d'autre solution, en tout cas, pas dans l'état présent des choses. En plus de cela, il ne pouvait pas aider n'ayant pas appris d'autre magie que celle de soin qui certes est très utile dans la vie de tous les jours mais qui est inutile face au flammes qu'ils devaient affronter. Si seulement il en savait plus sur les alentours, mais il venait d'arriver dans cette régions qu'il avait évité depuis longtemps.

Je suis navré de vous être inutile. Dire que je ne peux même pas vous aider à nous sortir de là alors que nos vie sont en jeu.

Il soupira alors, attendan que cette personne commence à faire brûler quelques-une des feuilles sèches de manière à ouvrir un chemin ou au moins un endroit sécurisé..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeLun 1 Sep 2014 - 23:43


Pas de magie pour allumer l'incendie qui irait leur ouvrir la voie vers leur salut, ce n'était franchement pas un mal ! Déjà que d'allumer elle même ce feu n'avait rien pour la rassurer autant alors ne pas rajouter des flammes d'origines magique encore plus vicieuses et dangereuses que les précédentes rappelant non sans mal celles qui avaient déjà faillit la carboniser et fait brulé vif plusieurs de ses anciens camarades... La question de son compagnon d'infortune la tira de ses noires pensées et simplement un signe négatif de la tête vint répondre à la première question... Elle n'avait que ses propres affaires, elle ne transportait que ce qu'elle pouvait et chaque objet avait sa place donc en avoir deux identiques n'était pas des plus logiques dans l'optique de la survie et là, il en était question ! Donc autant ne pas perdre plus de temps.

Vigoureusement non sans quelques ratés, les premières étincelles commencèrent à faire chauffer les premières brindilles et il fallut d'interminables secondes avant qu'une faible fumée vienne parsemer ce qu'elle était en train d'allumer, ces dernières furent accompagnées par des premières flammèches sur lesquelles elle souffla délicatement pour les aider à grandir. Le vent présent fut d'une aide considérable et en quelques secondes ce fut littéralement un mur de flamme qui se dressa devant eux, s'embrasant à une vitesse effroyable et manquant de lui roussir le poil si elle ne s'était pas immédiatement retirée. Une fumée noire et brulante s’échappa de ce nouveau foyer, rendant l'air encore plus lourd et irrespirable entre deux crépitements des flammes juste devant eux. Lentement et avec prudence elle déversa un peu du contenu de sa gourde sur un tissus qui ressemblait à une écharpe avant de se l'enrouler autour du visage, recouvrant ainsi sa bouche et son nez.Il ne fallait pas se bruler les poumons à cause de ces fumées qui rendait l'air quasi-irrespirables. Elle invita d'ailleurs d'un geste de la main son compagnon d'infortune à faire de même, avec ceci sur le nez les gestes prédomineraient dans la communication...

Ils n'avaient qu'à suivre les flammes alors que les pré-existantes leur collait au talon, marchant dans les cendres encore chaudes et chauffant les pieds mal protégés. Par chance, ses épaisses bottes de cuir la protégeait des brulures directes mais elle ne s'en sortirait pas indemne alors que déjà elle ressentait la douleur de brulure au niveau de ses jambes. La douleur serait supportable, de toute manière elle se devait d'être supportable, c'était ça ou périr brulée dans d'atroces souffrances ! Elle tenta de rassurer tant bien que mal son compagnon par des regards qui voulait lui dire de garder la foi et de continuer d'avancer jusqu'à ce qu'ils trouvent un refuge, mais ils étaient certainement inutiles, déjà qu'elle peinait à se convaincre elle même que ce genre de chose était possible face à une de ses principales peur qu'était de finir brulée vive...

Il leur fallut presque plusieurs heures de marche silencieuse dans cette chaleur insoutenable avant que la terre brulée tout autour d'eux ne finisse par les conduire vers un point d'eau, une eau qui n'avait rien ne bien accueillant mais qui apportait à l'air un peu plus de fraicheur et d'humidité alors que les flammes essayaient d'en lécher avidement la surface tel un animal affamé qui essaye de se nourrir de quelque chose qu'il ne pouvait atteindre et qui devait se rabattre sur les quelques insectes qui y vivaient à la surface pour ceux qui n'avaient pas été emportés par les vents chauds. Dans l'eau avaient certainement essayé de se ce qui semblait être un cerfs dont la dépouille mortelle ornait maintenant cet endroit à moitié carbonisé. Rester à cet endroit ? Ce n'était certainement pas une bonne idée, il fallait continuer vers une route ou quelque chose qui y était assimilé et joindre les premières habitations qui seraient épargnées par les flammes. Mais pour le moment ils étaient condamné à suivre les flammes pour éviter tout endroit qui pouvait encore bruler, enfin... Néanmoins ils pouvaient s'accorder une petite pause et tenter tant bien que mal de rafraichir et d'humidifier leurs guenilles qui avaient souffert du voyage dans cette fournaise tout autour d'eux.
La déserteuse profita d'ailleurs de ces quelques instants de pause pour directement mettre les pieds dans l'eau en bordure de cette sorte d'étang alimenté par un petit cours d'eau qui sous l'effet de la chaleur semblait quelque peu asséché.

Ces quelques instants de répit permettraient peut-être à cet humain bizarre de s'essayer à quelques explications fumeuses ou fumantes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeMer 3 Sep 2014 - 12:24

Les secondes que prirent le feu à s'allumer et à s'éloigner suffisamment pour avancer, Ian, les passa à regarder derrière tentant de voire si l'incendie principale s'approchait dangereusement. Lorsqu'il fut temps de marcher, le haut des flammes pouvait être aperçut.

Toujours se sentant inutile, Ian avança avec cette personne derrière le nouveau foyer. Heureusement que cette femme lui avait rappelé de mettre un tissu humide sur le visage pour éviter de s'intoxiquer. Marcher sur les braise encore fumantes du nouvel incendie c'est alors révélé atroce vu qu'il ne portait que des chaussure. Il serra les dents cependant, préférant logiquement cette douleur à la mort. Toute fois, cette expérience lui aura, au moins, rappelé que le danger peut arriver à n'importe quel instant et qu'il fallait être prêt pour le contrer comme l'a était la personne marchant avec lui. Il lui devrait la vie s'il s"en sortait. Il se demandait comment il pourrait la remercier et surtout si elle avait besoin d'aide pour un quelconque voyage. Ces pensées lui permirent un certains temps de décrocher un peu de la situation dans laquelle il était. Pour dire vraie, il n'en sortit que pour voire le point d'eau, certes petit, mais qui venait à point nommé pour les aider à continuer à marcher.

Alors que les corps se reposer et se préparer à continuer, Ian en profita pour se présenter et expliquer son "léger" problème auditif.

Je m’appelle Ian Rolnir. Désolé de vous demander de parler plus faiblement que d'habitude, mais depuis ce matin, j’entends tous les son bien plus fort qu'il ne sont en réalité. Je sais que c'est dur à croire, je ne vous le demande pas d'ailleurs, mais au moins, pourriez-vous comprendre pourquoi je vous demande un volume sonore plus faible?

Il soupira, pas tellement sûr d'avoir choisi les bon mots pour s'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitimeSam 6 Sep 2014 - 15:36


L'eau était encore utilisable, bien que chaude en surface, le fond avait encore la fraicheur liée à l'hiver qui venait à peine de se terminer avant que cette chaleur anormale ne vienne le remplacer, de plus elle n'était pas encore souillée par le cadavre qui ne tarderait à se décomposé, dévoré par des hordes de micro-organismes qui peuplaient ces eaux et rendraient ces dernières impropres à la consommation humaine le temps que ces derniers aient finit leur triste labeur qui était de décomposer les chairs.

Avec soin elle entreprit de mouiller ses vêtements et de recouvrir d'une bonne couche de boue, ou plutôt de ce mélange de terre et de vase qui couvrait le fond, ses chausses et le bas de son vêtement pour éviter que ce dernier e finisse par s'enflammer sous la chaleur du foyer couvant sous leur pied. C'est pendant qu'elle s'attelait à cette tâche que l'humain étrange finit par se présenter à elle...

Un dénommé Ian Rolnir qui avait visiblement des problèmes avec ses oreilles, entendant les bruits autour de lui d'une manière amplifiée. Combien de temps avait-elle pu disparaitre dans ce royaume des esprits pour que les gens ne puissent plus supporter le son d'une voix humaine normale ? Elle cessa son activité pour le dévisager, avant de reprendre quelques instants plus tard comme si de rien n'était, de nouveau happée par ses pensées qui étaient tournée vers ce qu'il s'était produit quelques jours plus tôt... Aller là ou repose la couronne... Mais de quelle couronne s'agissait-il ? Elle n'y connaissait que trop peu dans ce monde pour en comprendre toutes les subtilités, et en voici une, car la seule couronne dont elle connaissait plus ou moins l’existence était celle de l'empire humain qui dirigeait ces terres et qui était lui même tenu en laisse par les fanatiques du Néant car pour obtenir la paix, il ne pouvait en être autrement.

"Maude" dit-elle sans détourner le regard de sa tâche... Boueuse. "Depuis combien de temps tu as ce problème d'oreille ?"

Depuis quand... Des mois ? Des années ? Quelques heures ? Était-ce une conséquence de sa rencontre ou bien de la catastrophe qui les avait éjectés du plan astral ou reposaient les esprits armandéens, qu'ils soient bons ou mauvais ? Il fallait bien trouver une explication à tout ces évènements inhabituels. Peut-être même qu'elle en était la cause indirecte en s'étant approchée de ce dernier, une conséquence de ce voyage qui avait emmené plus de questions que répondu à ces dernières.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Empty
MessageSujet: Re: Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Tout feu, tout flamme (10 mars - Ian Rolnir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» E04 - Tout feu, tout flamme
» Tout feu Tout flamme
» Tout Feu Tout Flamme pour Natsu Dragneel (le retour)
» Tout feu tout flamme [Terminé]
» Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-