Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Cymbor (dragon) VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Cymbor (dragon)  VALIDE Empty
MessageSujet: Cymbor (dragon) VALIDE Cymbor (dragon)  VALIDE Icon_minitimeDim 21 Mar 2010 - 23:17

Cymbor (dragon)  VALIDE 77844186 Les Dragons, c'est comme les fées.
Ils sortent d'un rêve inconnu. Ils impresionnent.
Il terrifient aussi. Mais au final, ils sont tous les mêmes:
Fantastiques et mythiques.


Cymbor (dragon)  VALIDE Fiche111

  • Nom : //

  • Prénom : Cymbor

  • Surnom : //

  • Date de naissance : 1750, printemps.

  • Age : 0

  • Race : Dragon

  • Caste : Dragon

  • Métier : //

  • Lieu de résidence : Aucune idée Laughing faudra voir avec celui qui lui mettra la main dessus le premier Razz

  • Arme principale : Griffes, crocs, ailles, queue... Tout ce qui est du physique.

  • Style de magie préféré : Ancestral, je suppose Rolling Eyes

  • Alignement : Neutre à tendance bénéfique.


Cymbor (dragon)  VALIDE Fiche210

  • Physique : L’œuf : À proprement parlé, il ne diffère en rien des autres. Il contient un être vivant. Beaucoup plus gros qu’un œuf de poule, toute fois. Il fait envie la grosseur d’une grosse miche de pain. Peut-être un peu plus gros, même… De forme ovale, on n’y distingue aucune difformité quelconque. Parfaitement lisse, on y perçoit même la luisance de sa surface dans laquelle l’on peut presque y voir son reflet. D’un jaune très clair, strié de fines veines bleutées, on aurait l’impression qu’on y aurait déposé une quantité agaçante de blanc dans la peinture de manière à complètement la décolorer. Toutefois, ce qui s’en dégage demeure mystique. L’œuf en soit ne donne pas l’impression d’être maléfique ou dangereux. En rien de tout cela, bien au contraire, il semble reposant. Tout de même assez lourd, le prendre à une seule main devient rapidement fatiguant pour un bras plus ou moins musclé. Plus solide que le diamant, rien ne semble pouvoir le cassé ou le fissuré. On peut cogner dessus comme bon nous semble, il ne se brise pas.

    La bête : Cymbor est… Et bien, à quoi vous attendez-vous, exactement? Issu de ce physique n’appartenant qu’à ses ancêtres, d’une créature mythique. Finement taillé, délicat mais si solide à la fois, il ne donne surtout pas l’impression de la moindre faiblesse ou fragilité. Fait plus particulièrement sur le long, il est un peu plus mince que la majorité de son espèce. Ses écailles, à premières vues, ne semble ni rugueuses ni pointues. Pas tout à fait faux, mais pas tout à fait vrai. Effectivement, elles ne sont pas aussi pointues et ne constitues, en soit, vraiment et uniquement que d’une défense pour le dragon. Ses écailles, très solides toutefois, demeure tout de même chose à se méfier lorsqu’on se frotte à lui de trop près (dans tous les sens du terme.) Toujours sur ce qui le recouvre entièrement, elles sont d’un blanc parfait, reflétait le soleil, comme neige. Un air particulièrement gracieux, tout son être respire le calme et la quiétude. Tête droite, il se tien fier et indomptable, à sa manière. Une paire de grands yeux d’un bleu envoutant vient couronner cette sensation de paix intérieure, comblant le reste de son physique animalier.

    Le géant de feu : Plus vieux, lorsque, du moins, il aura atteint son âge adulte, Cymbor gardera son allure longiligne, mais semblera beaucoup plus robuste. Ses pattes antérieure notamment, seront plus puissantes, des griffes d’ivoires, bien acérées à chaque pattes, une série de pique moyennement impressionnant suivant tout au long de sa colonne vertébrale, jusqu’au bout de sa queue; queue se terminant d’ailleurs à première vue, non pas par un piquant, mais plutôt quelque chose qui semble presque doux au touché, comme un peu de plume ou de poil… Bien que, lorsqu’on observe de plus près, on voit vraiment qu’il s’agit juste de quelques pics qui ne se sont pas tout à fait développé. Toujours aussi blanc, il semble même beaucoup plus étincelant ainsi. Son regard bleu ne démord pas, il semble s’être pris en sagesse depuis le temps, mais n’en demeure pas moins de ce cœur jeune. Un regard plein de confiance. Ce corps tout en puissance et délicatesse à la fois se complètement finalement par une paires d’ailes solides, le supportant facilement dans les airs, musclées qui arrivent à le propulsé à grande vitesse. Bref, tout en son physique le dit : libre comme l’air, il suit les nuage jusqu’à en toucher les étoiles de son né allongé.

  • Caractère : Les toutes premières caractéristiques chez Cymbor sont sans doute son attention portée sur toutes choses, sa patience quasi légendaire, et tout particulièrement sa grande diplomatie. En effet, il ne semble en aucun cas se montrer impulsif, dans aucune situation quel qu’elle soit. Réfléchit, même tout jeu, le dragonnet sera vu comme une être à part entière, autant dans sa sagesse que ce qu’il représente : un animal majestueux, digne des comptes mythiques et des rêves en beauté à leur sujet. Il est porté à prendre le temps de voir toutes les solutions possibles, dans la moindre petite situation, pour en choisir une toujours meilleure qui lui permettrait de sans sortir sans avoir à passer obligatoirement pas la confrontation face à un adversaire, par exemple. En bref, il s’avèrera stratège et évitera toujours, autant que possible, les conflits.

    Ah… Ahah, avez-vous cru que Cymbor n’était que ça? Un grand sage dans l’âme? Vraiment? Très amusant… Lorsque le besoin demeure et que le combat ou la confrontation ne peut pas être évité, il se transforme en monstre, près à tout pour ne pas y laisser la peau. (Parlons ici quand tant que dragonnet, il ne pourra pas se défendre dans l’immédiat.) Malgré cet air réservé et peu enclin à la bataille, il ne se cachera pas de montrer les crocs, de sortir les griffes, de forcer sur la défens ou l’offensive. Il se montrera plus particulièrement protecteur, en vérité, envers celui ou celle pour lequel il aura décidé de lier sa vie et son esprit. Il n’hésitera pas non plus à tuer, et ce, sans montrer le moindre remords à ce sujet.

    Pour continuer : Cymbor est et restera toujours un dragon. On ne peut en aucun cas espérer obtenir la moindre sympathie de sa part si on l’a dérangé d’une manière ou d’une autre, ou encore s’il n’a pas bonne estime de l’être en question. Et malgré qu’il ne soit pas le moindrement rancunier, il est fier. Et qui dit fier dit aussi très souvent susceptible. Tout dépendamment donc de son humeur du matin, il peut aussi bien être à prendre avec des pincettes et des gants blancs, comme il peut tout à fait laisser passer, sans s’en inquiéter ou déranger outre mesure que ce soit. Mieux vaut toutefois éviter de cherche à le contredire ou à le provoquer. Malgré sa grande patience et sa douceur, le pousser à bout n’est absolument pas conseillé. Bien que cela soit long, il a tout autant ses limites que n’importe quel être vivant, bien que les siennes soient probablement plus larges.

    Si l’on continu sur les défauts, montrons-nous plus explicite. Cymbor est très protecteur (et le sera particulièrement envers son Dragonnier, pour qui il ressentira une responsabilité), et de ce fait, peut être un peu gênant, peut-être. Il aime surtout garder un œil, et si c’est possible, les eux yeux, sur ce qu’il convoite ou adore. Il n’est pas obsessif, mais s’inquiétera constamment, bien qu’il ne le démontrera pas et gardera un calme et un contrôle complet sur son être. Toutefois, il ne trahira pas. Si, comme exemple rapide, son Dragonnier lui demande simplement de rester là, en retrait, il n’hésitera pas à porter en lui une confiance aveugle et laissera aller.

    La bête de feu n’est toutefois pas méchante et encore moins cruel comme certain de ses comparses. Il est surtout très compréhensif, ce qui est un autre de ses grands points forts sur lequel on peut miser en sa compagnie. Et qui dit compréhensif dit aussi d’une excellente écoute. De confiance, il garde pour lui ce qu’on lui dit et tentera, s’il lui ait demandé, de conseiller avec les moyens du bord. Courageux et passionner, il a tout aussi son petit côté enfantin qui ressort par moment, se montrant parfois très gaga, joueur et amusé. Gourmant, il n’a toutefois aucun problème à se contenir et à se privé. Son regard, toutefois, dans ces situation, sera très porté à dévié sur un animal qui lui semble… appétissant.

  • Aime/déteste : Cymbor aime tout particulièrement cette sensation de liberté que lui procure le vol, tout à fait inégalé par quoi que ce soit d’autre. Rien ne semblera pourvoir remplacer ce don qu’il a de simplement ouvrir les ailes, s’élever dans les airs, côtoyer les oiseaux, avoir l’impression de toucher ces formes blanches, dans le ciel ou de briller avec ces astres lumineux, la nuit.

    Curieux de nature, il aime bien aussi s’approcher de ce qu’il ne connait pas encore pour en apprendr davantage sur ce qu’il ne sait pas encore au sujet de telle ou telle chose ou être vivant. Il semble aussi fasciné par la manière des vivres des différentes créatures de ce monde qu’il apprécie tant, dans lequel il se sent en équilibre parfait.

    Il n’apprécie pas qu’on lui manque de respect, ni à lui, et encore moins à son Dragonnier, par réaction qu’il fera avec violence et agressivité, sans avertissement. (À noter qu’il n’agira ainsi que dans la plus extrême des situations.)


  • Particularité : Physique: il est taillé pour voler.

  • Histoire : Ce vide. Trop grand. Un peu d’inquiétude, peut-être. Une vibration, une respiration. Puis, plus rien, le silence qui envahissait de nouveau cet espace dan lequel il avait toujours vécu, ce seul endroit qu’il avait connu, d’ailleurs. Cette chose qu’il avait côtoyée et qu’il trouvait réconfortant. Il ne tenait pas vraiment à s’en déloger au fond. Et il avait bien raison de ne pas le souhaiter…

    Un battement d’ailes. Deux. Un rugissement assourdissant dans le ciel. Elle lève les yeux et gronde pour effrayer les intrus sur son territoire. Une ombre passe au dessus de sa tête. Elle rugit plus fort. Elle bouge, ses puissantes pattes antérieures grattes le sol, sa queue fend l’air jusqu’à déraciner un arbre au passage de sa colère. Une masse, bien plus grosse et impressionnante qu’elle atterrie. Elle est furieuse et ne se montre pas docile. Leur regard se croise une seconde, puis une étincelles. Un brin d’amusement, leur esprit se frôle un très court instant. Elle ouvre la gueule et un immense jet de flammes en sortit. La masse énorme en fait de même. Les deux feux se croisent, s’enlacent et s’embrasse à travers la chaleur insupportable. Le corps tout en muscle et en puissance s’élève. Elle l’imite. Elle déplie ses ailes pour s’envoler au dessus de la cime des arbres, à sa poursuite. Sur le dos de la bête, une créature, épée d’argent en main, la jauge avec une attention curieuse. Elle ne cherche pas à le rencontrer. Elle se fiche éperdument de cette misérable créature. Ce qui l’intéresse, plutôt, c’était lui. Les deux esprits ne se touchent plus, mais on sent quelque chose se dérouler sur cette scène étrange, peinte dans l’histoire et l’avenir d’Armanda.

    Le mâle s’éloigne quelque instant. Elle, elle demeure suspendue dans le vide, fière et libre. Il atterrit et son fardeau descend alors qu’il redécolle aussitôt. Deux jet de flammes de nouveau, en parfaite synchronisation. Ils foncent l’un vers l’autre et c’est la collision. Une attaque frontale. Aussitôt, elle s’agrippe à lui, griffant ce qu’elle pouvait, refermant sa gueule sur son épaule gauche alors qu’il referait la sienne sur son cou. Un instant d’hésitation : il ne lui fit pas mal. Elle recula, un battement, et pris fuite, dans une peur qu’elle ne comprenait pas. Cette bataille se transforma très vite en poursuite du chat et de la sourie. Les deux cracheurs de feux dans le ciel ne se lâchèrent plus et, bientôt, elle comprit. Elle ralentit la cadence et le laissa s’approcher d’elle. Leurs regards se croisèrent de nouveau alors qu’il volait ensemble, dans un battement d’aile simultané. Les esprits voulurent goûter l’un à l’autre. Il perçu chez elle un amusement fébrile lorsqu’il la toucha tellement. Elle, elle sentit sa gêne et sa timidité et cela l’amusa davantage.

    Cela est-il chose réellement utile à décrire? Laissons l’intimité là où elle doit être et passons à l’étape suivante, voulez-vous?

    Il ne savait pas si c’était une bonne chose, que cette rencontre. Il ne savait pas non plus ce qui allait advenir de lui. Mais les temps étaient sombres. Il le sentait, en lui. Il avait peur et ne comprenait pas pourquoi, simplement parce que tout ceci ne le concernait pas. Ou pas encore…

    *Je t’en pris, parle lui.*

    La douceur dans ce son. La peur y régnait. Il en semblait attrister et approcha le bout de son nez vers elle. Elle se cabra, elle se buta de ce lien et lui ferma son esprit, grondant contre lui. Il n’eut autre solution que de la laissait là et de retourner au près de son ami, de son Dragonnier. Il ne semblait pas savoir que penser et réagit de même face à lui. Ho, il en avait l’habitude de ces sautes d’humeur, depuis quelques temps, mais commençait sérieusement à s’en inquiéter.

    En fait, il s’inquiétait parce qu’il avait surtout l’impression d’avoir un choix particulièrement difficile à faire, en cet instant. Sacrifierait-il le bonheur de son ami? Il se sentait si mal dans cette décision, sans compte qu’il savait que le Dragon s’y refuserait catégoriquement. Il le suivrait, même à la mort, s’il lui demandait. Oui… Oui… Il le laisserait partir. Il le laisserait partir parce que c’était ce qu’il y avait de mieux. Il y croyait… Mais accepterait-il?

    Il refusa…

    Il refusa et elle sembla plus peinée que jamais. Aussi, elle lui montra… Elle lui montra cette pierre… cet œuf. Ce fut le choque… mais… mais jamais il n’eut le temps de s’arrêter pour le contempler, pour l’admirer, pour ronronner près d’elle. Un son. Un boum. Il na savait pas d’où cela provenait, mais il sentait le danger. Un immense dragon rouge traversa le ciel. Il le vit. Tous les deux. Le dragonnier se précipita vers son ami alors que tous deux s’élevaient, haut dans les cieux. La bête rouge aussi en avait un, à leur plus grand étonnement. Et se fut la confrontation…

    Si seul. Il se sentait si seul, soudainement… Il faisait toujours chaud, mais il n’entendait plus battre le cœur de sa mère, ou le souffle de la respiration de son père. Où étaient-ils passés? Pourquoi était-il toujours là et pas eux? Il ne comprenait pas… Il ne comprenait pas pourquoi on l’avait délaissé de la sorte… Que s’était-il passé, ce soir là…?

    Avez-vous devinez? Le combat entre les deux dragons se termina dans un bain de sang, les deux créatures étant de force absolument égale. Ils s’épuisèrent et se tuèrent mutuellement. De même de leur Dragonniers en colère de la perte de leur ami, camarade de toujours. On n’appris pas ce qui arriva à la dragonne aux yeux d’azure. Mais elle souffra. Elle eut souffert de cette perte et, solution la plus probable, s’en alla, dans l’intérêt de mourir, sans doute… Elle le délaissa, cet enfant… Elle délaissa le dragonnet, toujours dans son œuf, en sachant que, un jour, peut-être oui… Peut-être referait-il se monde perdu… Peut-être participerait-il à la renaissance d’Armanda…

  • Liens familiaux : Mère : Dragonne sauvage aux écailles blanches. De physique fragile et délicat, elle semblait particulièrement féminine pour un dragon. Il est difficile de dire ce qui pu lui arriver, très exactement. Tout ce qu’il est probable de savoir est qu’il y a fort à parier que la mère (comme le père) furent forcé, d’une manière ou d’une autre, de laisser l’œuf derrière, pour des raisons obscures. Lorsque ce dernier fut trouvé, évidemment elle n’y était pas.

    Père : Dragon puissant : Il eut un Dragonnier elfe. Décédé dans une bataille. Nous n’en connaissons pas plus à son sujet.

    (Prendre note que le personnage n’en sait rien.)


  • Autres liens : Son Dragonnier, évidemment (Il ou elle est encore a déterminer, cett epartie devra donc attendre)


  • Code du règlement : Ok by Shaynar


Cymbor (dragon)  VALIDE Fiche311

  • Petite présentation : Bien, bien, très rigolo Laughing je suis âgé de 99 ans, 100 cette année, n'est-ce pas incroyable? Demeure au québec and so proud of it, aucune études, déjà fait littérature, sans grand succès, un fervant fan de tout ce qui touche au fantastique et tout ça (j'en passe? oui, oui, tout le monde me connais déjà Rolling Eyes) bref ^^'

  • Nombre de connexions par semaine : Ho euh... Quand c'est possible? (dois-je préciser que c'est au minimum une fois pas jour?)

  • Particularité RP : Possibilité d'aide si le besoin se fait ressentir en rp, principalement Wink

  • Comment avez-vous découvert le forum ? : C'est la faute à Dracos et compagnie.


Dernière édition par Cymbor le Mer 24 Mar 2010 - 2:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Cymbor (dragon)  VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Cymbor (dragon) VALIDE Cymbor (dragon)  VALIDE Icon_minitimeMer 24 Mar 2010 - 2:36

En prenant en compte que ces caractéristiques sont pour les dragons et non plus les hommes, les elfes, ou les vampires Laughing Dans leur cas, ne serait-ce donc pas automatiquement supérieur à eux? XD

  • Physique :

    • Force physique : Dans la moyenne
    • Agilité : Supérieur à la moyenne
    • Réflexes : Suprieur à la moyenne
    • Résistance : Dans la moyenne
    • Endurance : Dans la moyenne
    • Vol : Supérieur a la moyenne (voir excellent en tant que beaucoup plus vieux.)

  • Mental :

    • Force mentale: Supérieur à la moyenne
    • Patience / Self contrôle : Excellent
    • Intelligence: Moyenne (évidemment, dans la moyenne de celles de dragons Laughing)
    • Arrogance : Inférieur à la moyenne
    • Gentillesse : Supérieur à la moyenne
    • Prestance/Charisme : Dans la moyenne
    • Mémoire : Dans la moyenne


  • Combat :

    • Stratégie: Supérieur à la moyenne
    • Expérience: Dans la moyenne?
    • Vivacité: Supérieur à la moyenne
    • Technique: Dans la moyenne

Revenir en haut Aller en bas
Dracos Honoris
Dracos Honoris
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Vénérable dragon
Expérience:
Cymbor (dragon)  VALIDE Left_bar_bleue0/0Cymbor (dragon)  VALIDE Empty_bar_bleue  (0/0)
Xp disponibles: 0

Maître du Jeu

Cymbor (dragon)  VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Cymbor (dragon) VALIDE Cymbor (dragon)  VALIDE Icon_minitimeJeu 25 Mar 2010 - 18:54

Après lecture attentive, nous n'avons rien trouvé à redire sur ta fiche ^^

Tu es donc validé, tu ne pourras pas contre pas commencer le rp avant l'arrivée de ton dragonnier. Nous discuterons à ce moment là des circonstances de votre rencontre Wink

Je te souhaite bon jeu, avec un peu d'avance !


Grand executeur de la Draco Genesis

Honore ta parole et tes pairs,
Ou tu devras prendre garde à ma colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Cymbor (dragon)  VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Cymbor (dragon) VALIDE Cymbor (dragon)  VALIDE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Cymbor (dragon) VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dragon vs Aigles
» DRAGON vs GGHH
» DRAGON VS VB
» L'Auberge du Dragon Vert [Lieu Public]
» Poney ou Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-