Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Left_bar_bleue5/10Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeMar 24 Juin 2014 - 12:17

Les journées ne faisaient que se rallonger pour Weren depuis cette déclaration de paix, et l'inactivité, ou le manque de combat ces temps-ci commençaient à l'énerver fermement. Il avait les nerfs à cran, et c'est de peu qu'il se retenait de frapper tous ceux qui passaient à sa portée, et sur qui ils auraient pu défouler ses nerfs dorénavant à fleur de peau... Il fallait vraiment qu'il trouve un moyen de s'occuper dit-il, et il avait vite conclu que la meilleure façon de se distraire l'esprit serait de se porter volontaire pour le plus de mission possible qu'importe leurs nature. Car en plus de s'occuper il pourrait ainsi se faire grandement remarquer de ses supérieurs pour son dévouement, et c'était toujours cela de pris.

C'est donc comme cela qu'il se retrouva à servir de garde du corps à l'un des officier alayiens qui serait en charge de répandre la parole du véritable esprit aux villages alentours d'une certaine ville nommé Althaïa la Romantique. Il ne put quand même s'abstenir de noter le comique de la situation. Car il n'avait jamais vraiment aidé à la propagation du culte par des moyens pacifiques vu son manque plus qu'évident de diplomatie, et il se retrouvait à participer à une mission où il devrait savoir se tenir tranquille pendant qu'un propagateur du culte du Néant portait la parole sacrée à une foule d'infidèle. Bon il y avait sans doute mieux comme mission pour lui se dit-il, mais ça restait toujours une bonne idée tant qu'il ne céderait pas à la tentation de cogner quelques villageois qui se montrent irrespectueux de la seule, et unique vraie foi...

D'ailleurs il avait peu avant cette mission eu l'idée salvatrice de faire reforger son armure pour la rendre bien plus résistante, et il n'avait pas eu à payer car il semblerait que ce qu'il avait accompli au nom de l'unique en ramenant la pièce de feu a suffit à ce qu'on lui offre ce service qui aurait été sinon hors de prix pour sa personne surtout au vu de son faible salaire de soldat. Il louait intérieurement la grandeur, et la générosité de Néant en cet instant car cette nouvelle protection digne des technologies alayienne les plus fines lui serait sans doute d'une utilité indispensables pour ses futurs combat. S'il y en avait bientôt se dit-il en soupirant...

De toute façon pour le moment ce n'était pas vraiment le meilleure endroit pour penser à ce genre de chose se pensa-il en voyant que le village était en vue de leur petite unité de 9 hommes qui encadrait l'officier... Il ne restait donc plus qu'une petite trotte à faire avant que le travail ne soit fait se dit-il...

[...]

Enfin c'est ce qui aurait du arriver normalement, mais une salve de flèche venant d'il ne savait où s'abattit sur leurs unité, et faucha deux hommes avant que des assaillants possédant une agilité surprenante, et qui avaient clairement l'avantage numérique ne leurs sautent dessus. Des vampire se dit-il en se retournant pour faire face à l'un d'entre-eux, et surtout en souriant derrière son masque à l'idée de ce beau combat qui s'annonçait déjà comme féroce.

Le mort-vivant était armé d'une masse, et son coup rapide fut parer habilement par la hache de l'alayen qui riposta d'un puissant coup de sa hache de guerre, mais qui ne toucha que du vent vu l'agilité du vampire. Néanmoins le fidèle savait comment faire avec ce genre d'adversaire, et au bout de plusieurs échanges de coup qui n'aboutirent à rien il laissa au vampire une légère ouverture dans sa garde basse presque indécelable dont celui-ci essaya de tirer parti bien entendu. Néanmoins Weren avait tout prévu, et il fit un croc en jambe avec sa hache au buveur de sang qui ne devait pas s'y attendre avant d'abattre avec fracas se hache sur le crâne de celui-ci qui ne tarda pas à céder face à la puissante lame de verre noire, et aux trois coup que le fidèle y administra pour s'assurer du succès de son entreprise...

Un de moins se dit-il avant de jeter un regard à la mêlée pour voir que son camp avait un net désavantage face au mort vivant. Il eu à peine le temps de faire son observation qu'une flèche rebondit sur l'une des épaisses plaques de métal de son épaulière, et que le dit archer armé d'une épée tenta de prendre le fidèle par derrière. Ce dernier se contenta de laisser l'archer s'approcher avant de parer le coup d'épée agile, et de donner un coup de crosse sur la tête du vampire avant que celui-ci ne riposte, et que l'alayien se contente de creuser une légère plaie dans la jambe du mort vivant qui voyant qu'il s'est fait blesser par du verre noire reste abasourdi assez longtemps pour que le coup de hache de Christan atteigne le bas du crâne de la créature magique. Un coup qui aurait sans doute fait voler le crâne d'un humain, mais qui là se contentait juste de briser le menton du vampire, et de le tuer sur le coup. Si on pouvait appeler cela tuer sur ce genre de créature...

Il jeta ensuite un dernier regard sur la mêlée pour voir qu'il ne restait plus grand monde de son côté avant de devoir parer en urgence un vampire qui avait essayé d'en profiter pour lui porter un coup à la tête. Quel bande de pleutre se dit-il en voyant qu'il était passé à deux doigt de se faire peut-être crever un œil par le buveur de sang armé d'une lance.

Il se contenta de briser violemment le manche de la lance du vampire avant d'essayer de porter un coup à la tête du buveur de sang, et après avoir échoué dans cette tentative le fidèle se contenta de faire tournoyer la hache comme il savait si bien le faire jusqu'a ce qu'une dizaine de secondes plus tard la tête du vampire soit séparé de son cou avec une violence inouïe...

Le fidèle avait néanmoins récolté une petite cicatrice sur le visage au passage, et commençait à légèrement à se fatiguer à force de sa battre avec autant de férocité donc il entreprit de profiter du court instant de calme qui lui était donné... Il voyait qu'il n'étaient plus que deux, ou trois à sa battre contre les vampires maintenant, et ses frères de l'alayia n'avaient malheureusement pas eu autant de succès que lui dans leurs entreprises...

Mais il sentit vite quelque chose qui lui pénétra légèrement dans l’aisselle. C'était à l'endroit où il y avait l'un des bien rares points faibles de son épaisse cuirasse... Il regarda ce qui avait fait ça, et vit rapidement que c'était une flèche qui avait à peine pénétré la protection. Une blessure bénigne se dit-il en la retirant facilement, mais il se rendit compte quelques secondes plus tard qu'une sensation de faiblesse s'installait progressivement dans son bras gauche... Dy poison paralysant! Se dit-il avec mépris. Pff quelle bande de pleutre se pensa-il avant de hurler d'une voix qui mélangeait à la fois la haine, l'enthousiasme, la ferveur, et la froideur.

Pour l'unique! A mort! Même si peu de monde pouvait être encourager par ces paroles maintenant...

Il se contenta ensuite de faire tournoyer sa hache de guerre dans ses mains en ignorant de son mieux le sensation étrange dans son bras gauche puis de cramponner fermement ses pieds au sol pour accueillir un quatrième vampire armé d'un marteau de guerre qui semblait ne pas être découragé malgré la mort de ses trois ami, et avoir un argument solide dans ses mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeMer 25 Juin 2014 - 19:56

[Je suis partie sur une voie, tu me dis si ça te va?]


Quoi de mieux comme entraînement à une guerre qu'une petite attaque contre ce dit ennemi en patrouille.
En retrait, sur un destrier vampirique de l'armée, la générale et quelques uns de ses capitaines regardaient le spectacle de quelques nouvelles recrues face à l'ennemi de tous les empires. Petite patrouille et les vampires étaient en surnombre, mais a-t-on dit que c'était équitable ?

Non décidément, il fallait revoir et le mode d’entraînement des nouveaux jeunes vampires et leur façon de combattre. Car à ce rythme les alayens allaient gagner victoire. Norwen regarda en coin un de ses capitaines dévoués à ce travail de remplumer l'armée de sa majesté le Prince noir. Oui, ils avaient encore du travail. Mais il avait quand même recruté de bons vampires, bien solides et encore debout la soif au ventre et la rage tenant leur armes. Et pourtant certains n'était pas guerriers de naissances. Un ancien fermier de l'est ne venait-il pas de transpercer cet alayen, juste au niveau de sa presque seule et unique faiblesse d'armure. Un sacré coup d’œil !! Un totem lynx à coup sûr. Bien utile. Ce pauvre bougre était bien mieux en vampire qu'à compter ses moutons dans les plaines, il n'y avait pas de doute. Norwen le désigna de regard à son capitaine, lui, il fallait le mettre à part. Pas en première ligne, pas avec ceux qui tombaient les premiers sous les coups de façon stupides, comme les trois autres vampires qui attaquèrent l'homme comme des vautours sur une proie. Bon au suivant. Qu'allait faire les autres ? Beaucoup hésitaient, même si l'alayen était faible, enfin faible, au vue de sa carrure cela restait à voir, disons plus faible.

« -Eh bien qu'attendez-vous ! N'a-t-il pas dit à mort ! Achevez-le, comme il vous le demande. »

Tonna la voix de Norwen aux soldats qui l'entouraient ne sachant par quel bout le prendre.

« -Je ne vais quand même pas vous apprendre à achever un homme à terre, espèce de lâche. »

Oui, la lâcheté avait chez la vampiresse une autre forme et signification que le commun des mortels. Cela tombait bien, elle était immortelle.
Un quatrième, marteau à la main, tenta une approche en force. Le vampire pouvait se le permettre, il avait la carrure pour. Il assena un coup qui rebondit presque sur l'armure de leur joujou d’entraînement.

« -De dos et sur un armure. Tu veux la lui redresser ou bien l'achever. Au suivant. »

Il leur fallait des hommes de guerres pas des fermiers. Mais voilà soit les soldats de l'empire se cachaient maintenant bien à l'abri dans leur ville pour panser leurs blessures ou bien étaient à Aigue sous le sceau d'une protection. Il restait quoi à la générale, ba des fermiers. Allez faire une armée avec ça. Ce métier n'était vraiment pas évident tous les jours. Puis regardant l'homme à terre subir une énième attaque que même un enfant humain de huit ans stopperait, ou presque, Norwen pensa tout fort.

« -Un alayen est un humain comme un autre ? Sans son attirail de magie impure, ne se croque-t-il pas de la même façon ? »

Une question qui n'amenait aucunement de réponse, car la jeune femme l'avait et le savait pour en avoir déjà vider un ou deux. Mais une nouvelle stratégie, essai, lubie ou jeu, pour pimenter ses longues journées mornes se dessinaient dans son esprit. Puis cela rendrait fou de rage le serviteur qu'elle a planté au pied d'un arbre non loin de chez les elfes.

« -Regardez si les autres sont morts ou sur le point de l'être. Et Adan charge toi de les faire rejoindre notre prince si un respire encore. »

Combattant émérite, soldat de confiance et pas mauvais vampire (enfin tout dépendait pour qui et quoi) ils seraient faire de ses nouveaux bébés de bons soldats.

« -Eh bien, il est toujours en vie ? »

Dit-elle en se retournant vers l'alayen.

« -Il faut croire que votre Unique veut encore que vous serviez de souris à mes chats. Remerciez-le ! »
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Left_bar_bleue5/10Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeJeu 26 Juin 2014 - 11:33

Décidément ce vampire était bien agile se dit-il, ou c'était lui qui faiblissait sous le coup de cette toxine, et de la fatigue car il sentit bien le coup de marteau dans son dos. Ce mort-vivant cognait fort en plus remarqua t-il en pliant du genoux devant ce coup pour arriver in-extremis à ne pas se vautrer par terre comme un sac de patate car il refusait d'être mit à terre aussi facilement par une de ces créatures ignobles. Ce vampire ne perdait rien pour attendre pensa il pendant qu'il sentait sa colonne vertébrale qui lui faisait un mal de chien. Heureusement que son armure, et la protection en cuir en dessous avaient encaissé une bonne partie du choc qu'i* avait lui-même était amoindri par une tentative d'esquive du fidèle au dernier moment. Il n'avait même pas du se faire une fracture d'ailleurs, mais cela n'empêche pas que ce colosse à peine moins grand que lui avait frappé fort de qui l'avait fait suffoqué pendant un court instant. Ce dernier ne payait rien pour attendre se dit-il avec rage.

Oui lui, et se petite garce qui devait lui servir de supérieurs allaient voir de quel bois il se chauffait! Pensa t-il avec fureur tout en encaissant un coup sa hache de guerre d'un léger mouvement, et en regardant avec rage cette vampire. Oh oui il verrait bien la tête de cette abomination sur une pique, ou accroché à sa ceinture dans un rictus de douleur... Si elle croyait pouvoir sans tirer à si bon compte elle était bien mal partie. Il avait déjà vue bien d'autres vampires, et elfe sur ce foutu continent, et ils les avaient tous éviscérer même s'il fallait avouer que c'était dans des combats à un contre un pas dans ce genre de scénario où les vampires sont encore plus d'une dizaine autour de lui, et que lui est seul. S'il se mettaient tous à l'attaquer en même temps il ne risquait pas de faire long feu...

Qu'importe se dit-il rageusement! L'unique était avec lui, et il les massacrerait quand même s'il le fallait. Ou il périrait en essayant de le faire...

Quand il entendit la vampire dire que les alayiens utilisait une sorte de magie impure il commençait déjà à s'énerver doucement, mais quand il la vit se moquer de lui il enragea intérieurement. D'ailleurs il sentait que le sensation de paralysie dans son bras gauche se dissipait peu à peu... Sans doute qu'il avait du seulement s'en faire injecter une petite quantité. Parfait pensa t-il...

Je verrai bien ta tête sur un pique vampire, et le reste de ton corps dévorer par les vautours, et les vers de terre... Dit-il en direction de cette petite impudente...

Après cela l'autre crétin avec son marteau voulu en redemander, et celui-ci leva son arme pour l'envoyer sur la tête du fidèle. ce dernier se contenta de se relever au dernier moment, et de dévier le coup de marteau avec la lame de sa hache de peu, et avec assez de mal. La lourde tête de l'arme vampirique cogna par terre, et Weren en profita pour donner un puissant coup de botte de verre noire dans le genoux gauche du vampire, et le faire ainsi plier les genoux lui aussi avant de le pousser violemment de la hache en profitant du fait qu'il était encore sous le coup de la surprise. Encore une brute qui avait de la force, mais qui palliait cela par une maladresse, et une lenteur affligeante se dit-il en ricanant...

Néanmoins le vampire n'était pas d'accord visiblement, et semblait bien têtu lui aussi, et il ne tomba pas suite au coup, mais se releva, et se retourna assez vite, puis les deux adversaires se fixèrent pendant un court instant... Un dur combats s'était engagé pour le coup, et Weren dut éviter le marteau plusieurs fois, ou détournait les coups de celui-ci pendant qu'il profitait de chaque occasion qui lui était donné pour blesser le vampire même si le fidèle récolta quelques coups au passage même si heureusement moins bien placé que le coup de tout à l'heure... Mais vu que celui-ci savait visiblement se battre, et était très musclé le combat dura deux bonne minutes avant que le fidèle ne puisse grâce à un coup porté trop fort par le vampire profité de la faille qui s'était soudain ouverte dans la garde de celui-ci pour lui faire un croc en jambe bien téméraire au vu du poids de l'autre, mais qui marcha en ajoutant cela avec le fait que le vampire était déséquilibrer suite à son coup de marteau mal porté.

Christan ne laissa bien entendu pas le temps à l'autre vampire de tenter quoi que ce soit avant de lui couper le bras droit de plusieurs violent violent coup de hache, puis de faire pareille avec le bras gauche... Ainsi il n'avait plus de moyens de défense, et ressembler vaguement à un homme tronc avec le sang qui sortait en grande quantité par les membres fraîchement amputés. Voilà qui donnerait à réfléchir aux vampires alentours...

Tu va souffrir. Dit-il avec froideur, et mépris en laissant le vampire agonisait au sol. Le verre noire ferait son office de toute façon, alors pourquoi ce dérangeait plus que cela?

Puis il vit plusieurs vampire qui étaient penché sur un alayen agonisant. Les rats! Ils comptaient les emportaient, mais ce n'est pas comme si le fidèle n'avait pas quelque chose de plus important à faire n'est-ce pas? Comme rester en vie! Alors autant ne pas prendre trop de risque, et ne pas se jeter dans la gueule de loup stupidement. Il valait effectivement mieux pour lui que les vampires s'en prennent à lui un par un, ou l'oublie temporairement... Deux vampires en même temps c'est peut-être faisables, mais très risqué même pour quelqu’un pour lui, alors plus? Impossible... Surtout que là il était fatigué a force de se battre aussi férocement... De plus pendant que ces buveurs de sang était en train de s'occuper des alayiens ils lui laissaient un peu de temps pour reprendre des forces. C'est-ce qu'il fit même s'il n'avait que quelques instants, et qu'il restait sur ses gardes car on ne savait jamais avec ces fourbes...

Il regarda ensuite les alentours pour s'apercevoir qu'il était encore entouré de vampires, et que ses chances de survie étaient égales à celle d'un poulet qu'on aurait jeté dans un nid de vipère, mais au lieu de le mettre de mauvaise humeur cela l'enthousiasma car il savait que au moins la lutte serait belle...

Néanmoins il sentit une douleur sifflante démarrer petit à petit dans son bras gauche. Qu'est-ce? Se demande t-il. Lui qui avait cru que ce poison s'était dissipé était peut-être aller vite en besogne. bon au moins cela ne gênait pas vraiment ses mouvements, mais il avait impression que la douleur s'accentuait petit à petit, et qu'il faudrait qu'il aille se faire soigner avant qu'elle ne soit bien trop grave, mais pour le moment il arrivait facilement à l'ignorer, et puis son mal de dos était bien plus persistant, et au moins il ne ressentait que très peu la fatigue maintenant sous le coup de la douleur, et de la frénésie guerrière...

Mais c'est vrai que pour l'instant il avait d'autres préoccupations se dit-il en levant sa hache ensanglantée au ciel en signe de défi, et en disant d'un ton exultant, et enthousiasmé par l'idée d'un combat à mort.

Allez au prochain! Je n'ai pas toute la journée bande de pleutre!

Puis il finit d'un ton suprêmement moqueur en reprenant sa position de garde.

Mon sang se paye au prix fort vampire, et pour l'instant c'est surtout le vôtre qui est en train de couler. Alors venez le réclamer si vous vous en pensez capable...

Il ne savait pas combien de temps il allait pouvoir endurer cela, mais il espérait au moins encore tenir un certain temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeVen 27 Juin 2014 - 20:39

Le colosse vampirique ne fut que colosse aux pieds d'argile. Dommage, Norwen avait des projets pour un tel futur guerrier. Tant pis, ses projets se dirigeraient vers le futur alayen au sol qui deviendrait bien vite vampire. Ou bien cette montagne qui ne cessait de gesticuler avec sa hache tranchant dans le vif certains de ses vampires les moins coriaces. Il fallait qu'il arrête. L'armée avait quand même besoin de ces minables en armes pour ouvrir le champs de bataille. La viande à se faire embrocher avant la cavalerie fine. En tout cas, pour le moment, la générale avait autre chose à faire. Déjà continuer à remarquer la fine fleur de ses nouveaux joujoux à peine mordu, car autant la viande servait, autant ils avaient besoin de bons éléments. De très bons. Et Norwen en voyait quelques uns. Mais il fallait avant tout faire taire l'alayen, il piaillait et ça irritait ses oreilles de chauve-souris. S'il continuait, elle le ferait taire de cette façon.

Norwen se retourna vers l'alayen après avoir jeté un coup d’œil à son capitaine s'occupant de l'alayen encore en vie. Avec un peu de chance le venin vampirique ferait vite arrêter le sang qui coulait sur le sol.

« -Les insultes dans le vent m'ont toujours dérangées. Tuez le espère de mollassons. »

Mais les vampires ne semblaient plus très enclin à aller se faire couper en deux. Décidément, il fallait tout faire soit même, un comble. La jeunesse pourtant mordante et assoiffante des vampires devraient leur donner rage et envie.
Il n'avait pas toute la journée ? Eh bien elle non plus. Il allait falloir changer de technique. Une qui semblait avoir fait ces preuves tout à l'heure.

« -Nous, non plus. Envoie les archers, qu'ils me terminent ce gros lourdeau !! »

Aboya-t-elle sur les soldats qui s'exécutèrent en cherchant à faire ployer l'homme en armure. Un archer parvint à retoucher le prisonnier. Bien un archer de plus dans les rangs. Peut être un hasard mais ce genre de chance faisait la différence. Et c'est tout ce qui comptait. Puis redonner un brin de force et de courage à ses soldats, il paraît que ça pouvait agir. Alors pourquoi pas !

« -Ton sang ne vaut rien à mes yeux. Juste le plaisir de le voir couler et de voir mes vampires se jouer de toi. Rien de plus. Et sache que je ne réclame rien, je prends et me sers. D'ici ce soir tu seras au mieux des nôtres, et je ferai de toi un vrai soldat ou bien tu nourriras toi même les asticots. »

Et c'est qu'il était prêt à se battre jusqu'au bout. Prêt à attaquer jusqu'à la fin. Eh bien, il en fallait des hommes de ce genre dans son armée. Mais qu'il se taise et qu'il apprenne la discipline. Qu'est-ce qu'ils apprenaient ces soldats auprès de leurs serviteurs. Pas grand chose à part taper comme des marmules. Pour le reste, il y avait du travail.

« -Quand à mes capacités, mon petit oisillon du Néant, se serait te faire taire bien trop vite et le spectacle me délecte encore pour le moment. Te voir souffler comme un bœuf, te défendre comme un tigre, ça à quelque chose de délectable. Et rien de plus distrayant. Et on en manque de distraction en ce moment. »
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Left_bar_bleue5/10Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeSam 28 Juin 2014 - 14:48

Les vampires semblaient hésitaient à s'approcher de lui ce qui ne l'étonnait pas évidement même si autant de lâcheté ne suscitait chez lui qu'un intense mépris que cette lâcheté provienne d'un elfe, d'un vampire, ou d'un humain. Car dans tous les cas les lâches meurent dans la honte, et ne méritent que la mort, ou le mépris selon lui... De plus il avait appris que la lâcheté n'est digne qu'un d'un gamin, ou de quelqu'un de pitoyable, et il se rendit compte que s'était encore plus vrai pour ces vampires quand il entendit la garce qui leur servait de chef intimait l'ordre à ses archers de tirer à nouveaux une salve de flèche sur lui pour l'affaiblir... Quelle bande de fourbes! Ils n'avaient venir l'attaquer jusqu'a ce qu'il s'épuise, et meurt au lieu de faire de cette façon là! Au loin il aurait un combat honorable, et eux feraient preuve d'un minimum de courage même si ce serait étonnant de la part d'une race aussi ignoble que les vampires...

Néanmoins la salve de flèche n'eut heureusement pas de grande efficacité car une seule flèche arriva à pénétrer l'armure à nouveau, mais cette fois-ci dans l'une des quelques jointures de son armure dans le bas de son dos... Car malheureusement il fallait bien qu'il ait un moyen d'enlever son armure s'il le désirait, et pour ça il fallait faire un point faible par là même occasion s'il était arrivé à le rendre minime par le forgeron. Quel poisse! Bon heureusement la flèche cette fois-ci n'était pas enduite de poisson vu qu'il ne sentait pas de douleur, ou de non sensation dans la partie touché, mais elle s'était un peu plus planté, et voyant qu'il aurait un mal de chien à l'enlever sans doute il se contenta de couper une partie de la flèche avec sa hache pour qu'au moins cela ne constitue pas un potentiel point faible en combat... Puis ensuite il se contenta de casser avec sa hache les flèches qui s'étaient plantés dans les plaques de verre noires trempés, et qui n'avaient eu aucun autre effet qu'abîmer sa protection. Il aurait peut-être du prendre son bouclier finalement se dit-il, mais bon au final cela n'aurait sans doute rien changé vu que ces vicieux attaqués aussi par derrière...

Néanmoins il continua à rester debout, et fier même s'il saigner visiblement du dos ce n'était pas une hémorragie même s'il faudrait s'en préoccuper plus tard bien entendu avant que cela ne devienne inquiétant... Les vampires se rapprochèrent de lui après cela, mais personne ne s'avança pour le combattre. Attendant sans doute que leur chef demande une nouvelle salve, ou une éventuelle occasion qui se présenterait à eux pour attaquer... Soit! Il avait au moins le temps de reprendre ses forces, et il le faisait en respirant de manière forte, et sifflante à travers son casque...

Elle projetait éventuellement de faire de lui un vampire? Entendre cela aurait du le faire enrager pour sur, mais sous l'effet de l'adrénaline il se contenta de ricaner avec un mépris sifflant avant de dire d'une froideur absolue.

Je me bats depuis 24 ans dans les rangs de l'alaya au nom de l'unique espèce de garce, et ce n'est sûrement pas toi qui va m'apprendre à manier une hache dans le bon sens compris! Les asticots me font bien plus envie que de devoir te supporter pendant des décennies. Eux au moins savent se taire. Il continua à ricaner après avoir dit cela encore plus fort, et d’une façon sinistre... Elle ne l'emporterait pas en enfer. Il préférait largement la mort au fait devenir un vampire!

Puis il se calma, et leva sa hache dans la direction de la vampire, et reste comme cela pendant plusieurs instants silencieux avant de dire à voix haute sur un ton véhément, et provocateur.

Tu ordonne, et fait ta petite princesse espèce de petite capricieuse, mais pour l'instant je vois surtout devant moi quelqu'un qui n'exerce pas le rôle qu'est celui de commandant. Inspirer, et mener par l'exemple! Si tu veux ordonner à tes soldats de m'attaquer tu devrai aussi être capable de le faire toi-même, alors vient là qu'on voit lequel de nous deux fera taire le plus vite l'autre!

La douleur dans son bras gauche virait vers l'inconfort, et la démangeaison, et commençait à donner l'impression qu'il s'était fait piquer par un millier de moustiques dans cette partie du corps, mais ignorait cette douleur ne demandait qu'un peu d'effort de sa part heureusement même s'il savait sciemment que ça allait empirer.

De toute façon il ricaner, et était enthousiasme à l'idée d'un combat comme cette vampire commandante car il se doutait bien qu'elle devait être d'un autre niveau que ses soldats, et que ce serait donc une bonne lutte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeMar 1 Juil 2014 - 20:13

D'un signe, Norwen renvoya des vampires achever la bête. Un à la hache qui tonna sur l'armure et s'acheva au sol. Le second avec son épée avait l'air plus aguerrit et même s'il ne mit aucun coup permettant de faire taire le soldat de l'Alaya il joua le rôle d'un parfait moucheron, fatiguant et prenant bien la tête à tournoyer près de lui. Une force sèche et élancée. Parfait pour l'attaque, elle lui fit signe de se reculer un instant.

« -Et, il te faut une médaille de reconnaissance pour tes beaux et loyaux services ? Tu veux que je les fasse tous s'incliner devant toi en signe de congratulations ? Ou que je t'apporte de quoi t'élever encore plus au delà de nos misérables carcasses. »

Vraiment, celui-ci ne se prenait pas pour un petit soldat mais pour plus que ce qu'il était. Un joujou pour ses vampires, un petits soldat de l'armée alayenne, bientôt mort et seul entouré de vampires.

« -Il est beau et doux de croire à votre Unique pour voir ses rêves s’exaucer. »

Norwen leva les yeux au ciel. Oui, leur fanatisme sans borne était d'une douce innocence et tellement beau à voir. La chute serait grande quand ils verront que le seul et unique qui perdura est Lorenz et ses vampires.

« -Savent se taire ? Mais qui meugle comme un veau depuis quelques minutes ? Mes vampires qui se battent avec ardeur, ou vous qui ne cesser de jacasser comme une femme. »

Norwen se mit d'un rire glacial, froid et hautain.

« -Bien sûre que j'ordonne, espèce de mollusque gastéropode, je suis leur générale et ils sont en plein entraînement. Nous ne sommes pas sur un champ de bataille face à un ennemi, mais tu leur sers de pantin de bois, qui sont d'ailleurs bien plus utiles, car muet. »

Par tous les Esprits que ces humains étaient pénibles à brailler et beugler comme des bœufs dans leur champ. Était-elle pareille étant humaine ? Par les Dracos, elle remerciait encore plus sa sauveuse.

« -Quand à mes capacités, rassure toi, nul est besoin d'en faire preuve ici et devant toi. Je n'ai rien à prouver à un alayen, quand à mes hommes ils savent à qui s'en tenir. Quand à te faire taire ? »

Norwen ricana en se moquant ouvertement de l'homme face à lui. Faire taire un homme rien de plus simple, un homme en armure même bien ficelée, encore plus facile, même quand celle-ci était alayenne protégée par le sceau de la magie du Néant.
Droite devant lui, avec son regard vide, grands yeux verts presque innocent et un visage juvénile qui ne laissait en rien paraître la violence ou bien une once de méchanceté. Non, aucune. Son physique de charmante petite fille de campagne revenait en cet instant. Observant sa proie qui commençait à s'essouffler, le poids de l'armure, plus les exercices pour lutter contre ses vampires, il serait bientôt à point. C'est là, que se mit à briller au fond des yeux de la jeune femme, la flamme de la folie. Un sourire malsain vint se dessiner peu à peu sur son visage. Presque carnassier. Inspirant en douceur, bien qu'elle n'en n'eut nullement, Norwen joua avec les inspirations et expirations de son corps. Avant de déclarer, avec un naturel déconcertant.

« -Tu es un homme, je suis une femme, j'en ai fait taire bien plus d'un, en un rien de temps. Quoique, j'ai dû faire crier de rage un de tes capitaines il y a quelques mois. Comme quoi, je m'attaque à plus coriace, et pas à la petite besogne. »

Pas au petit soldat. Non, les petits souris ne l'intéressaient plus. Elle voulait le gros gibier. Plus intéressant palpitant. Depuis des années, elle s'occupait des petits oisillons voletant partout et piaillant à qui veut mieux l'entendre. C'était lassant. Une vie immortelle permettait d'apporter de nouveaux challenges, quêtes et envies. Et depuis sa rencontre avec le Serviteurs du Néant, voilà le genre de proie qu'elle voulait chasser. Moins braillard, ils pouvaient parler d'égal à égal. Et le plaisir de lui enfoncer ses griffes dans la chair serait encore plus délectable.

« -C'est bon pour mes jeunes soldats. »
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Left_bar_bleue5/10Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeMer 2 Juil 2014 - 19:16

C'est lui, ou même pour une saleté de vampire celle-ci était excessivement désagréable! Dans tous les cas il ne laisserait pas toute les insultes déguisé que cette buveuse de sang adressée à son égard impunie! Dans tous les cas il se contenta de recevoir l'autre vampire à la hache qui donna un puissant coup qui atterrit sur la jambe gauche de Weren. Celui-ci serra les dents en sentant le choc sur sa jambe qui le fit s’affaisser un peu même si la hache de ne perça pas la protection le coup était très douloureux car c'état en partie une arme contondante... Christan tenta bien ensuite de réparer cela en essayant de décapiter le vampire, mais en voyant que celui-ci allait sauter en arrière évidemment pour se désengager le fidèle détourna l'attaque au dernier moment pour lui trancher impitoyablement la main droite. Au moins même si celui-ci allait de toute évidence lui échapper ce buveur de sang ne pourrait plus jamais faire le malin maintenant. Sauf si leurs satané magie était capable de guérir cela!

Puis arriva un deuxième vampire qui aurait fait un bon moustique visiblement. Aucun des deux ne fut blesser après la courte joute car de toute évidence Weren commençait doucement à être épuisé, et ce vampire ne fit pas preuve d'une grande audace face à l'alayen.

Non absolument pas car je suis déjà bien au dessus d'abomination comme vous vampire! Le Néant veut vôtre mort engeance de la magie, et il l'aura que ce soit de ma main, ou celle d'un autre fidèle. Dans tous les cas ce n'est pas vôtre magie impie, ou quoi que ce soit d'autre qui peut permettre à quelqu'un de s'élever au dessus des simples mortels. Seul l'unique donne ce don à ses plus fidèles serviteurs! Dit-il d'un ton froid, et cassant à cette petite peste à dents pointue...

Sa haine commençait doucement à s'accumuler dans son regard, et n'était égalé que par son épuisement maintenant. Mais il prit néanmoins le peu de temps qui lui était offert pour souffler un peu, et se ressaisir. Il avait de la volonté, et refuser clairement de se laisser faire par ces rebuts des 7 parjures!

Je ne fais que te répondre vampire. Si tu te tais je ferai de même car je préfère largement combattre, et mourir sans entendre de jacasserie de dévergondés.

Il se contenta de rester indifférent au rire de la buveuse de sang avant de répondre de façon cassante aux paroles de cette dernière...

Les pantins de bois ne sont pas censés tuer ceux qui s’entraînent dessus sangsue. D'ailleurs tu ferai bien mieux comme tu le dit de passer par autre chose, et aller faire entraîner tes larbins sur des pantins de bois justement au lieu d'enquiquiner quelqu'un comme moi. Car là c'est surtout moi qui suis en train de m'entraîner, et de tester me limites!

Il n'avait a peu près rien à faire au final des insultes de la vampire car pour lui ce genre de paroles de la bouche d'un mort vivant ne vaut rien. néanmoins il n'avait pas pour autant envie de la laisser avoir le dernier mot ça non! Lui aussi était aussi têtu qu'une mule, et il allait le démontrer!

En matière de guerre je ne crois qu'en ce que je vois espèce de peste, et pour l'instant je n'ai rien vu de toi, alors je ne crois en rien en tes capacités. Surtout que pour l'instant ce sont tes hommes qui font les actes. Toi tu ne dit que des mots parasite sur patte.

Pour l'instant en tout cas il était encore largement en état de parler, et il continuerait à se battre de toute façon. Il n'est pas du tout du genre à renoncer avant d'avoir expirer son dernier souffle, et surtout pas du genre à laisser une petite peste jouer son petit jeu derrière la protection de ses hommes...

Il se contenta lui aussi de fixer silencieusement la vampires. il voyait en face de lui ce qui ressemblerait si elle était humaine à une jeune fleur fragile, et innocente. Pile le genre de personnes dont il se méfiait le plus qu'elles soient vampires, ou humaines. La gentillesse, ou l'innocence de façade cachait souvent quelque chose de sournois derrière selon lui. Dans tous les cas il préférait largement quand tout était plus simple, plus directe, plus franc.
Pas de faux semblants, pas de jeu du chat à la souris. Tu fonce, tu cogne, et tu fait couler le sang point! Pas besoin de philosopher des heures, et c'était à peu près tout ce qu'on attendait de sa part. Qu'il se batte, et qu'il meure au nom de l'unique, et à ses yeux il n'y avait pas d'autres raisons valable de lutter. Tant qu'il lutterait Néant ne pourrait qu'être avec lui au final, et il trouverait ainsi une raison de se battre au nom de son peuple, et de l'unique...

Je suis un homme, et tu es une femmes oui, et j'en ai aussi fait taire bien plus d'une de façon plus, ou moins douce crois moi... Dit-il en serrant la mains droite en mimant le geste d'étrangler comme la fois où il avait attraper cette soldate de l'armée impériale par la gorge lors du début de l'invasion, et qu'il l'avait lentement étouffer de sa poigne de fer en attendant qu'elle expire son dernier souffle dans un long râle d'agonie. Oui tuer des femmes ne le rebutait absolument, et il considérait qu'une guerrière était un adversaire comme un autre à le guerre. Quand c'est une ennemi on se contente de la tuer sans faire cas plus que cela de son sexe...

En faîte cette parodie de bataille, ou de dernier carré plus exactement lui rappelait juste à quel point sa cause était juste, et surtout la nécessité de massacrer ces ignobles buveurs de sang... Après tout l'unique ne peut pas voir faux en réclamant la mort de créature aussi abominable que ces vampires. Et il se foutait bien de savoir que cette jeune fille avait planté soit disant un capitaine. Si elle était encore en vie selon lui c'est qu'elle avait fui, et pas qu'elle avait gagné le combat... Lui-même se doutait qu'elle devait être forte, mais absolument pas à ce point là sinon elle aurait sans doute dit directement qu'elle avait tuer le capitaine, mais elle ne l'a pas fait visiblement...

En pensant cela il se rendit compte de quelques chose, et il porta calmement la main à sa ceinture pour agripper un objet qui lui avait été confier pour cette mission...

Vous savez qu'a vous attarder ici vous risquez surtout d'attirer un contingent de l'Ordre d'Obsidienne qui patrouille dans les alentours?

Il prit dans ses mains l'objet en question... un simple cor de guerre, et il retira rapidement en partie son casque en dévoilant une partie de son visage très disgracieux pour souffler dans le cor pour faire résonner le son au loin avant de rabaisser la visière une fois cela fait... Dire qu'il aurait peut-être du faire cela plus tôt, mais en même temps il avait tendance à oublier tout le reste quand il se battait...

Je vous conseillerai de faire vite maintenant... Dit-il d'une voix pleine d'enthousiasme morbide, et de haine tout en se remettant en position de garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeDim 6 Juil 2014 - 21:59

« -Tu sais quand tu parles, je n'entends que du vent et l'illusion de tes paroles de pauvre fou se plongeant corps et âme vers la mort au profit de quoi ? De rien, du vide, du néant. Soit vous colonisez ces terres, réduisez les elfes, vampires et magie en poussière, les humains en esclaves, et ensuite. Rappelle toi ce que tu fuis avec ton peuple, venez-vous en sauveur, ou bien en fuite de là d'où vous venez car le Néant et ses préceptes ont mené à la perte de votre passé. »

Norwen perdait patience et commençait à montrer des signes d'impatience. Encore un peu et elle donnerait le coup final. Qu'ils s'en aillent recruter un peu plus loin et que le lot de jeunes vampires encore debout retourne au camp finir leur entraînement.

« -Sache qu'ici, la vie est magie, et il faudra composer avec, comme avec le fait que nous sommes, nous, vampire, au sommet de la chaîne alimentaire. Et nous ne comptons pas changer nos plans car vous avez la lubie de croire l'esprit du rien. Alors braille, parle, insulte nous, mais cela ne changera en rien à l'issue finale de cet entretien. Tu seras mort d'ici peu ou au mieux une future recrue. »

Eh là il pourra brailler contre le Néant et apprendra le respect dû à son rang dans l'armée vampirique. Ce que semble ne pas avoir l'armée ennemie. La dévotion ne faisait pas tout. C'était bon à savoir.

« -Eh bien de quoi te plains-tu, nous somme ainsi en harmonie parfaite et en symbiose, je vous entraîne en même temps, entraînement qui vous sera bien utile dans votre vie future. »

Eh bien, l’armée alayenne n'irait pas bien loin avec de pareils soldats. Peut être un beau morceau qui tenait sur ses jambes mais le reste. Indisciplinée, bavard et ayant du mal à comprendre ce que les mots de cette terre signifiait. Avec un peu de chance le venin vampirique le rendrait meilleur.

« -Et une des premières choses que je ferai de toi, c'est te déboucher les oreilles. Car, tu ne sembles par écouter quand les mots parviennent à ton cerveau d'alayen. A moins que le néant règne aussi dans votre esprit et votre compréhension des mots. Tu n'es rien, un vermisseau grouillant au sol. Je ne lèverai pas le petit doigt pour te prouver que je sais manier les armes. Tu apprendras qu'un adversaire à sa taille se mérite. Et tu n'es même pas digne de cirer mes bottes. »

Mais c'est que l'homme semblait avoir enfin sembler bon de faire preuve de jugeote. Et il prit enfin une initiative et se saisit de son corps pour souffler dedans. Norwen entendit le soldat près d'elle armé une flèche pour profiter de l'espace que permettait l'ouverture du casque. Mais d'un geste, la générale lui fit signe de baisser son arme.

« -Je le veux en vie et sous des crocs. »

Le doux son du cor, tintant et s'élevant dans le vent, comme une vache meuglant un appel de désespoir. A ça il avait la joute verbale pour échauffer les esprits, mais ensuite, il fallait la cavalerie. Typiquement masculin ça. Mais qu'importe, Norwen aimait les défis et savait son geste inutile. Il n'y avait pas la moindre once de vie aux alentours et au moindre bruit, elle et ses vampires auraient le temps de fuir bien avant que quiconque n'arrive sur les lieux. Car contrairement à ce que pouvait sûrement penser ce brave soldat, la fuite n'était en rien une honte pour la générale. Bien au contraire, il fallait savoir reculer pour mieux sauter par la suite. Un enseignement appris lors de ses années d'expérience auprès de son prince.
Bref, rien qui pouvait donner une ride à la vampire.

« -Ou bien tu me facilites le recrutement de ma future armée, en appelant encore plus de candidat alayens à devenir vampire. Je t'en remercie. »

La générale lui fit une révérence des plus grossières. Et lui indiqua vue qu'il semblait atrophier du bulbe dans une voix des plus provocantes.

« -Quand à une patrouille, nous venons de la décimer et vous étiez la seule à des environs. Une attaque se prépare en amont et tu t'adresses à une ancienne éclaireuse. Mais resonne plus fort, pour être sûr qu'on t'ait entendu. Avec un peu de chance le vent portera ton cri d'agonie. »
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Left_bar_bleue5/10Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeLun 7 Juil 2014 - 14:08

Ce n'est ni le Néant, et ses préceptes qui ont conduit mon peuple à sa ruine, mais la magie des 7 sept parjures justement. Le seul moyen donc de nous sauver de leurs influence corruptrices est de détruire toute magie, et tout les rebuts, et atrocités qu'elle a engendré comme vôtre peuple. Nous venons sauver le continent du peuple des elfes qui se cachent derrière les hommes, et des vampires, et dragons qui veulent en abuser. Le prêcheur est nôtre berger, et sera bientôt le berger du peuple Armandéens, et la gloire de l'alaya renaîtra quand l'unique aura instaurer son juste règne sur ces terres. Dans tous les cas j'ai envie de dire mieux vaut la mort à devenir un vampire.

Il voyait bien qu'elle commençait à s'énerver. c'était maintenant lui qui ricanait intérieurement. Néanmoins il n'allait sûrement pas se soumettre devant une catin vampirique. Il ne s'agenouille que devant Néant, et ses supérieurs. Le reste est indigne de toute révérence de sa part surtout si c'est un ennemi.

Et moi je prédis que je ne serai ni mort, ni vampire petite. Je suis même prêt à parier mon âme là-dessus. De plus vôtre race a bien trop profité de la faiblesse des hommes de ce continent, et vous êtes bien la preuve que la magie n'a pas sa place en ce monde. De toute façon nous sommes ennemi, et c'est tout ce qui compte au final pour moi. Le reste ne dépend que de la volonté du Néant. Je crois au Néant car avant d'y avoir quoi que ce soit en ce monde il y avait le Néant, et au delà du tout il y le Néant vampire. L'unique ne peut-être pas être détruit petite contraire à toi, ou moi car personne ne peut détruire le Néant vu que l'on ne peut pas détruire quand il n'y a rien!

Il ne savait pas s'il devait s'inquiéter du fait que cette vampire envisageait de plus en plus sérieusement la possibilité d'en faire une recrue de l'armée vampirique, mais dans tout les cas il ne se laisserait pas faire. Les poules auront des dents avant que les siennes soient pointues! De plus l'idée de devoir se soumettre devant cette femme était bien trop humiliante pour lui être supportable.

Cet entraînement me sera effectivement utile une fois que je serai de retour au camp, mais pas à celui auquel tu pense. Et si future vie il y a pour moi un jour ce ne sera pas celle d'un vampire, mais celle d'un élu de l'unique.

Puis elle continuait à faire sa petite peste qui se croit supérieure à tout le monde à déblatérer des insultes derrière ses hommes. mais cela n'aurait de l'impact sur lui que si elle osait lui dire en face à seulement un mètre de distance. Les propos d'une lâche ne lui font rien sinon qu'attiser son mépris. Néant soit béni de ne pas lui avoir mit sur le dos une commandante aussi agaçante!

Me déboucher les oreilles? HAHAHA! Vampire tu semble oublier que je ne suis pas l'un de tes soldats donc je n'ai pas le devoir de me soumettre devant toi, et au contraire l'envie me brûle de te cracher à la figure pour te montrer jusqu’où va mon respect pour ton auguste personne. Il le disait sur un ton qui démontrait bien que c'était là de la suprême moquerie... Je m'agenouille, obéit, et me tait devant mes supérieurs hiérarchiques pas devant une courge de l'armée ennemie. De toute façon ce que tu dit ne sont que des mots pas des actes. Aussi insignifiants que les jérémiades d'une enfant pourri gâté qui a tout ce qu'elle veut. Se contenta t-il de dire froidement en ricanant car là la situation commençait à devenir comique. Lui devoir lui donner du respect à elle? Dans ces rêves oui!

Puis ensuite il fit son petit manège avec son cor, et remarqua qu'aucun vampire n'en profita ce qui l'étonna un peu, mais démontrer surtout bien les intentions de son ennemi. Elle le voulait vivant maintenant, et elle pourrait bien faire de pieds, et des mains que ce ne sera jamais le cas. Il était déjà arrivé à se débarrasser de l'influence oppressive de son père, et ce n'était pour subir celle de cette peste! Là il était devenu plus que certain pour lui qu'il ferait tout pour ne pas perdre ce combat!

Néanmoins la vampire essaya de le casser dans son enthousiasme ce qui ne marcha pas très bien. Que son cor est retentit jusqu'a à atteindre le camp alayen, ou qu'il soit obligé de tenter sa chance tout seul il se débrouillerait dans les deux cas pour réussir à ne pas tomber entre les griffes de cette vampire! Le simple idée de penser qu'il pourrait devenir un vampire lui faisait horreur, mais combiner au fait que ce serait sous le commandement de cette garce... Il préférait finir les tripes à l'air à agoniser lentement pendant des heures que ce serait un sort 100 fois moins cruel pour lui. Avec de la chance au moins quelqu'un aura entendu le son du cor, et viendra voir ce qui se passe ce qui pourrait être une bonne distraction pour lui...

C'est typiquement les femme ça que de jacasser sans discontinuer, et de tenter de rabaisser les gens avec des mots sans ajouter de démonstration martiale. Typiquement de la suffisance devrai-je plutôt dire... Quelle soit d'homme, ou de femme.

Dit-il d'un froid en regardant de manière indifférente la référence qu'elle lui faisait. Il n'en était plus à ce détail prêt maintenant car cela lui donnait juste envie de faire encore plus de chose ignoble à cette garce avant de la tuer...

Tu peux-être me tuer vampire mais tu ne fera pas de moi l'un des tien, et surtout tu ne tirera pas le moindre cri de douleur, ou de peur de ma part. Je n'ai peur de rien, et encore moins de mourir.

Néanmoins il fallait quand même qu'il réfléchisse à une option pour sortir d'ici vivant car même s'il était courageux ce serait stupide de mourir de cette façon là, alors qu'il avait encore beaucoup à faire. Mais comment s'enfuir? Les chevaux dans les alentours étaient ceux sur lesquels montaient les vampires, et ceux-ci auraient largement le temps de tuer le cheval avant qu'il ne puisse s'en tirer, et il aurait juste encore à supporter les jacasserie de cette petite peste... Oui cela risquait d'être compliqué sauf dans le cas improbable, ou il arriverait à les tuer tous ce qui est plus un fantasme qu'autre chose à ce stade... Et le fait qu'elle pourrait le laisser là sans tenter de le tuer, ou de le vampiriser était aussi assez plus qu'improbable...

Rester plus qu'a espérer par l'unique qu'un imprévu le tire in-extremis de cette situation bien délicate...

Néanmoins il remarqua du coin de l’œil qu'il n'était qu'a une dizaine de mètre d'une petite rivière qui semblait possédait un puissant courant... Peut-être que ce serait une bonne option? Le courant était fort donc les vampires ne s'y risqueraient sans doute pas, et lui soit il finirait noyer, où il survivrait à cette épreuve si l'unique était avec lui ce qui était dans tous les cas préférable au sort que les vampires lui réservent... Mais comment arriver à se jeter dans la rivière à temps? Surtout qu'il faut éviter que cette buveuse de sang devine son plan sinon ses chances de survie en seraient drastiquement diminués...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeMar 8 Juil 2014 - 12:15

Tandis qu'elle écoutait d'une oreille distraite l'homme encore blablater pour tenter de la convaincre ou bien pour prêcher une quelconque bonne parole, qui faisait autant d'effet sur elle que le temps sur sa peau, Norwen repensa à quel point elle pouvait haïr les hommes. Pas que les humains, surtout le hommes.
De ses lointains souvenirs encore flous d'humaine, ce sentiment refaisait surface. Une chance peut être pour elle quelque part de ne plus se rappeler la vie sous l'égide d'un homme violent, sans sentiment, juste prompt à faire tourner sa ferme, gagner quelques pièces d'or pour survivre lui et sa famille. Est-ce le temps et la dureté de la vie qui avaient rendu l'homme ainsi ? Ou bien un fond de dureté avait toujours vécu en lui, attendant le bon moment pour se réveiller. La jeune Elyne à l'époque n'en n'avait nulle conscience et c'est cette insensibilité de la vie qui la mena dans un des bordels d'Aldaria, la superbe. Mais ce n'est guère une superbe vie que passa la jeune femme là bas. Là encore Norwen n'avait que de vagues souvenirs, mais ils étaient plus « récents ». Elle se souvint juste d'une vie à se soumettre aux hommes, encore eux, et leurs bonnes volontés. Ne rien dire, se taire, s'effacer. C'est un homme qui d'ailleurs l'avait « tué » et une femme qui la ramena à la lumière. Tout était dit et tout serait fait par la suite pour prouver que le genre n'a rien à voir. La force oui. Une chance, car la vampirique permettait cela. Femme, homme tous égaux seul comptait la façon dont on parvenait à se faire respecter. Et après quelques coups, quelques humiliations, la timide Elyne à peine vampire devint une Norwen mordante, puis cassante, violente. Une nouvelle chance pour elle, une renaissance. La possibilité d'une vengeance contre ceux qui depuis toujours la brimèrent. Ça par contre, elle s'en souvenait. Et son ascension au sein de l'armée vampirique, grimpant assez vite les échelons vers le poste suprême en fur le résultat et la preuve de sa volonté absolue de faire taire les hommes de leurs volonté de dominer, et les humains en faire son quatre heure.

Et Norwen aimait ça. Les faire taire, après qu'ils aient supplié de les laisser en vie. De voir cette peur, cette pitié dans les yeux, les sanglots dans la voix. Il n'y avait rien de plus beau. Et l'apothéose était de voir la dernière once d'espoir et de vie quitter le corps de son pantin désarticulé au sol. Ce qui était triste c'est que cela se passait toujours trop vite. Les humains n'étaient pas très solide. Même quand elle en cherchait de solides rocs.

Mais bon, le problème n'était pas là pour le moment. Le soldat alayen continuait de parler, la menaçant, les menaçant, cherchant à justifier un je ne sais quoi un peu barbant. Bref il jacassait encore comme une pie, le lui reprochant à elle de le faire. Un comble. Mais bon, il était plus facile de voir dans l’œil du voisin que dans son propre cas. Mais bon il était beau de le voir se dépatouiller dans ses justifications. Mais bon, elle n'avait pas que ça à faire. Une armée à reconstruire ne se faisait pas en bavassant.

Norwen regarda son capitaine et d'un regard fit signe de remettre ses hommes en place pour finir le spectacle qui s'offrait à leurs yeux. Les vampires n'étaient pas réputés pour leur patience. Enfin mise à part certains hurluberlus du conseil, mais après tout ils avaient que cela à faire.

« -Ah ?? Tu as fini ? Bien, on va peut être pouvoir passer aux choses sérieuses. Pas que je m'ennuie mais presque. Tu as encore beaucoup à apprendre de cette terre soldat. La première, parle moins et agit. La seconde, je me moque de ton Néant, de ton Unique, donc de ton cas.»


La générale fit demi-tour, sans un mot et un regard de plus pour cette petite distraction et passa devant son capitaine à qui elle murmura.

« -Achevez-le. Et retrouvez moi au camp. »

Norwen s'approcha d'un petit groupe de soldats qui composaient sa garde personnelle. Elle se saisit des rênes de son destrier et s'en alla sans un regard pour ce qu'adviendrait l'homme. La générale avait lâché la meute sur le lapin.
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Left_bar_bleue5/10Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitimeMar 8 Juil 2014 - 18:52

Je n'attend que ça d'agir petite tu n'a qu'a venir m'affronter pour cela! Se contenta t-il de conclure avec véhémence pendant que la vampire se contenta de se montrer narcissique dans les mots, mais pas dans ses gestes, et comme il s'y attendait de la part d'une peste comme elle elle préféra envoyer ses sbires faire le travail plutôt que de venir se salir les griffes. C'est là que Weren se rendit compte que la rivière était sans doute là seule option valable s'il voulait survivre... Il se contenta donc avant de prendre cette décision de regarder ce que faisait la petite peste.

C'est lui où cette vampire non contente de se montrer couarde, et lâche ne prenait même pas la peine de s'assurer de son trépas! C'est quoi cette race qui ne sait même pas ce que c'est que l'honneur! Se dit-il avec haine, et mépris. Sans doute que comme le dit Aldakkin mort à l'abomination vampirique. Il n'y avait bien que les sept parjures pour créer une race aussi immonde que les vampires car après tout le Néant est bien trop parfait pour faire ce genre d'erreur stupide... Comme quoi en plus d'abandonner les peuples de ce continent les 7 frères impies de l'unique leurs avaient donné une malédiction horrible à subir. Il était bien temps que l'alaya vienne y faire un peu de ménage donc...

Énervé de cale, et déterminé il n'attendit pas qu'un vampire se lance sur lui pour foncer sur l'un d'entre-eux qui était entre lui, et la rivière. Le buveur de sang se contenta de s'écarter pour éviter le coup de hache furieux de l'alayien avant que celui-ci bouscule le vampire car il était sur son chemin. Il avait encore au moins quinze mètre à parcourir se dit-il en profitant de son élan pour courir le plus vite possible malgré sa fatigue, et sa lourde armure...

Il ne restait plus que dix mètres entres lui, et les flots, et il vit que les vampires avaient enfin décider de se lancer à sa poursuite après avoir compris qu'il était en train de fuir vers la rivière... Néanmoins il fonça tête baissée vers le fleuve. Il ne restait plus que 5 mètres à parcourir les vampires commençaient à ses rapprocher, et certains encochèrent leurs flèches pour lui tirer dessus...

Il ne restait plus qu'un mètre les vampires décochèrent leurs flèches dans sa direction. Lui se contenta de sauter dans la rivière la tête la première. Il tomba dans l'eau avec un grand bruit quelques flèches le suivirent peu le touchèrent, et aucune ne le blessa... Le courant violent l'entraîna avant même qu'il ne puisse réagir. Il se contenta de se laisser porter par ce courant en attendant le plus possible avant d'essayer de sortir se tête de l'eau en s'appuyant sur un rocher sous l'eau. Il y arriva à temps pour respirer un grand coup... Il eu juste le temps de jeter un regard aux alentours pour voir qu'il était sans doute tiré d'affaires avec les vampires... Maintenant il resté à survivre a cette rivière....

[Bien plus tard...]

Finalement au bout d'il ne savait combien de temps le courant se calma enfin, et au prix d'un dernier effort il arriva à se traîner sur la berge... Il était complètement épuisé, et arriva juste à aller jusqu'a la terre fermer avant de s'écrouler sur le coup de la fatigue....

Dans tout les cas il n'oublierait cette vampire... Et surtout il avait eu là la confirmation de la nécessité de massacrer cette race impie du sol de ce continent souillé par la magie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Un joyeux massacre (pv Norwen) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joyeux noel à tous!
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» Joyeux Noel
» Voyageur sanguinaire cherche partenaire pour gentil massacre de la veuve et de l'orphelin.
» Joyeux Noël !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-