Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Left_bar_bleue5/10L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeLun 7 Avr 2014 - 15:15

C'était une belle journée comme l'aurait dit un quelconque fermier en sortant de sa chaumière, ou un voyageur anonyme se réveillant après une nuit tranquille à la belle étoile. Oui c'était une belle journée calme, sereine, tranquille, et paisible qui aurait contenter n'importe qui d'ailleurs, et qui sans doute aurait mit tout le monde de onne humeur rien qu'en voyant le soleil se lever de son doux éclat, et éclairer ce jour nouveaux de sa clarté souveraine parmi le ciel. Astre père qui met fin chaque jour fin au règne des ténèbres aurait penser n'importe quel poète, ou artiste de seconde zone qui s'en serait retrouvé inspiré par cette douce contemplation d'un jour nouveau.

Néanmoins pour Weren c'était surtout une journée calme, morne, sans combat, ou animation d'aucune sorte, et donc ennuyeuse au plus haut point. Ennuyeuse à en mourir par ce silence qui n'était brisé que par quelques chants d'oiseaux irritants qui n'avaient rien trouvés de mieux que de chantonner au lever du jour. Saleté de paix se disait l'Alayien qui était profondément irrité par cette ennuie sans limite dont il souffrait les ravages depuis cette déclaration de paix stupide! Il voulait un combat pas la paix, et l'idée de faire les paix avec ces indignes hommes de l'empire lui donnait presque l'envie de vomir tout simplement!

Comment un fidèle comme lui pourrait montrer son zèle, et sa ferveur si le possibilité de se battre pour le Néant lui était quasiment enlevée! En tout cas jusqu'a ce que les opérations contre les elfes, les vampires, et les rebelles recommencent, mais dans tous les cas il allait devoir attendre... Attendre! Quelle chose insupportable que l'attente pour quelqu'un d'aussi impatient que lui! Il ne veut pas rester là assis au campement à attendre encore, et toujours jusqu'a ce qu'un ennemi bon gré, mal gré veuille bien se pointer! Non il allait devenir fou si cela continuer, et il fallait vraiment qu'il se remette les idées en place au plus vite!

Il avait donc pour cela profiter d'une petite mission d’éclaireur aux alentours de Gloria. Enfin plutôt d'observations pour voir si les loyalistes ne mijoteraient pas un seul coup contre les serviteurs du Néant, mais bon il ne fallait pas se faire d'illusion de toute façon... Il était bien trop tôt, et la paix bien trop fraîche pour que ce Fabius Kohan tente quoi que ce soit contre l'Alayia, et donc cette mission serait sans doute dépourvue de toute action, et d'adrénaline dans tous les cas. Néanmoins elle serait sans doute bien plus divertissante que de rester simplement au camp à ne rien faire, alors tout naturellement Weren se porta volontaire.

Et c'est comme cela que Christan se retrouva à marcher tout seul aux alentours d'un bois proche de Gloria. Pourquoi tout seul? Car absolument personne ne voulait se retrouver en mission seul avec lui car son sale caractère, et son fanatisme était connu de quasiment tout le monde dans son unité, et puis il semblerait que certains lâche préfèrent rester au camp à ne rien faire que de faire quelque chose de constructif!. Bande d'indigne! Pense le fidèle car il ne pouvait pas facilement tolérer que certains parmi son peuple se montrent d'une telle faiblesse, et cela le répugnait dans tous les sens du terme.

Mais le fait de faire cette mission si l'on peut appeler cette balade une mission tout seul n'était pas du tout pour déplaire à Christan qui ainsi n'avait pas à supporter les jérémiades de qui que ce soit heureusement, et de toute façon il préférait largement être tout seul que de devoir supporter la compagnie de quelqu'un d'autre. Ses propres pensées lui suffisaient amplement après tout, et il n'avait besoin de l'aide de personne pour fulminer contre sa situation. De plus la présence de qui que ce soit le gênerait plus qu'autre chose en cas de souci, alors autant travailler en solitaire.

Toute ce à quoi il pensait était assez sombre, et heureusement cette promenade lui permettait au moins d'oublier un peu tout cela pour pouvoir réfléchir à quelque chose de bien moins agaçant pour lui... Par exemple il n'oubliait pas le fait qu'il devait aussi se nourrir pensa t-il en apercevant un lapin qui traînait dans les environs. Il ne réfléchit pas plus que nécessaire, et il lança sa hachette dans le rongeur, et le coup toucha heureusement au but de peu. Il ne restait plus qu'a récupérer la viande, et à la faire cuire même si la manger cru serait plus simple bien entendu...

Lorsqu'il attrapa la carcasse dans sa main Christan sentit la terre tremblait, et il se retourna avec assez de surprise en entendant un grand bruit derrière lui...

Ce qu'il vit ne lui plaisait pas du tout, et il se contenta de retirer sa hachette de la carcasse pour la prendre dans sa main droite avant de regarder calmement le dragon qui se tenait maintenant devant lui, et le fixait de ses yeux.

Il ne se faisait pas d'illusion quand à ses chances de réussite, mais néanmoins il ne mourrait pas sans lutter même si étrangement ce dragon ne s'en ait pas pris à lui immédiatement ce qui pouvait être considérer comme étonnant... Ou peut-être encore un sale coup qui sait? On ne sait jamais avec ces saletés de lezard se dit-il avec un mépris absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeMer 9 Avr 2014 - 21:08

Cela faisait quelques jours que la dragonne de l'ombre et son lié vampirique avaient élu domicile dans les forets de l'est de l'empire. Une cache de fortune, un instant de pause avant de continuer les recherches dans l'espoir de retrouver ce satané rebelle et maître vampirique. La mère dragonne les avait laissé pour chercher de son côté. A deux, ça irait bien plus vite, une chance de l'avoir à leur côté. Un réconfort pour la jeune dragonne qui avait de plus en plus besoin de se retrouver auprès des siens. Sûrement à cause de ses mésaventures avec les deux mâles grognon, ou bien la séparation d'avec son lié de vie. D'avoir eu un temps encore près d'elle une telle créature, une mère, un puits de savoir et de magie avait aidé à avancer vers l'inconnu. Car étrangement, Isyndar avait eut de plus en plus envie de se poser, de se fixer en un endroit. Depuis Shaynar. Depuis qu'ils avaient à deux bâtis les fondements d'une relation durable, du moins sérieuse.

Mais une telle recherche demandait de l'énergie, chose que la dragonne semblait avoir de moins en moins. Sa résistance physique se faisait plus légère qu'à l'ordinaire et les longues heures de vol devenaient bien vite pénible. Surtout avec quelqu'un sur le dos. Et aller trouver un vampire dans un empire rempli de bipèdes. Ça l'agaçait. Qu'elle mette la main sur ce vampire, elle lui croquerait les jambes, il bougerait moins vite de cette façon.

Le couple dragon/dragonnier avait retrouvé quelques membres de la Horde, qui luttaient comme ils pouvaient pour aider le peuple qui souffrait des mesures du nouvel empereur. La nourriture manquait et l'hiver arrivait, froid, humide, même si pour le moment il était plus sec et venteux. La dragonne avait essayé d'apporter son aide auprès de ces petits loups de la Horde. Isyndar aimait leur dévotion sans retour, sans se soucier d'eux pour les plus faible et contre la cruauté gratuite. Eux aussi avaient eut à subir des alayens et des soldats de l'empire. Un bon nombres d'entre eux étaient morts. Hommes, femmes courageux et luttant simplement pour vivre. Elle avait beau être lié à un vampire, la dragonne grise ne pouvait que les soutenir et donner un coup de griffes pour leur cause. Après tout, Roëric avait fait de même et cherchait au travers de son Maître l'entraide des peuples, elle devait montrer l'exemple. Puis coulait dans ses veines, l'espoir de voir ces bipèdes vivre en paix, dans l'harmonie d'une telle terre magnifique, baignée de magie. Utopique, irréaliste et dérisoire comme rêve mais il était ancré en elle d'une façon étrange et tout cette violence en elle la rendait malade et nostalgique d'un monde qu'elle ne connaissait pas mais dont elle arrivait à dessiner les contours d'une certaine façon.

La dragonne cherchait à manger. Encore. Elle avait l'impression en cette période de manger pour trois dragons. L'approche de l'hiver sûrement. Elle devait faire des réserves. Mais ça devenait pénible, manger, dormir, dormir et manger. Une routine agaçante. Comme beaucoup de chose autour d'elle en ce moment. L'envie de gronder et cracher du feu lui tiraillaient les écailles, mais ce n'était pas avisé au cœur d'un bois. La dragonne ne pouvant guère voler longtemps pour trouver sa proie atterrit dans une petit clairière à peine plus large qu'elle. Elle n'y trouva pas un beau cerf à se mettre sous la dent, mais un bipède entrain de s'en prendre à une pauvre et frêle créature. Certes pour comme elle, se nourrir, mais.. mais ça l'agaçait qu'on se trouve sur son chemin, qu'on tue à lapin avec une machette et une dragonne n'a pas besoin d'excuse pour être agacée. Par le Dracos, que lui arrivait-il ?

Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Left_bar_bleue5/10L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeJeu 10 Avr 2014 - 19:03

Une dragonne grise aux ailes ocres se tenait devant Christan qui se contenta l'observer quelques instants en silence. Cette abomination de la magie avait des écailles bien taillées comme des dagues, et était de petite taille par rapports aux autres dragons que le fidèle avait pu observer auparavant. Comme quoi même ces erreurs de la nature ont leurs gringalets faiblards, et la seule chose qui turlupinait Weren était surtout de savoir comment se débarrasser de cette dragonne à lui tout seul... Surtout qu'il avait laissé sa hache de guerre au camp, et prit simplement sa hachette, et son énorme écu qui ne lui servirait qu'a se protéger dans tous les cas...

Pas de vraiment de quoi faire la chasse aux dragons en quelque sorte surtout qu'une hachette n'avait pas l'air d'une arme vraiment bien impressionnante au vu la taille imposante de la bête, mais il pouvait peut-être faire des dégâts s'il touchait les yeux... Mais bon c'était peu probable, et il ne ferait pas grand chose avec aussi peu de moyen par la suite, et il devina amplement qu'un combat ne l'amènerait pas loin, et cela le frustra au plus haut point, et il maudissait presque le destin. Surtout qu'un dragon aurait pu être un bon moyen de montrer sa foi à l'unique, mais non il n'en avait pas les moyens tout simplement... Il se contenta juste de cracher par terre en s’apercevant de cela, et de fixer ce reptile immonde dans les yeux.

Par l'unique que me vaut cet intense déplaisir? Il le dit sur un ton aussi froid que l'hiver, et aussi casant qu'une hache broyant lentement des os. Il ne pouvait peut-être pas se battre, mais ce n'est pas pour autant qu'il se laissera marcher sur les pieds, ou s’abaissera à quoi que ce soit devant ce genre d'engeance! Il n'était pas quelqu'un qui aimait montrer la moindre gentillesse, et sympathie envers un ennemi mortel, et puis il n'était pas non plus de bonne humeur aujourd'hui de plus est... Donc un dragon n'arrangeait pas vraiment les choses sur ce point là!

De plus il ne savait pas ce que cette dragonne venait faire ici, et sincèrement il sentait le sale coup venir. De plus la commandante serait sans doute contente à l'idée de savoir qu'il y avait l'un de ces monstres à traquer ici. Cette petite "ballade" n'était pas si inutile que cela au final... Il faudrait juste faire en sorte de ressortir vivant de cette rencontre. Enfin à c'est que ce serait dit un lâche, et Christan n'est pas un lâche, mais comme il n'est pas stupide il n'attaquera que si la dragonne l'agresse car il sait qu'il ne vaut mieux pas tenter le destin inutilement.

Néanmoins celle-ci ne semblait pas agressif, et cela lui paraissait étrangement bizarre comme si elle n'était pas d'humeur? Il considérait presque cela comme une insulte car ça pouvait bien dire qu'elle ne voulait pas le combattre ce qui peut vouloir dire qu'elle ne le prend pas vraiment au sérieux ce qui a pour don de doucement énerver le fidèle qui n'aimait pas qu'on se paye de sa tête. Seul ses supérieur avaient le droit de faire cela, et ils ne l'ont jamais faits ce qui voulait déjà dire beaucoup sur les états de services impeccables de Christan.

Qu'attendez vous? Dit-il sur un ton d'une très grande gravité en se mettant en position de combat. Il n’aimait pas les mascarades, et si la dragonne voulait s'en prendre à lui qu'elle le fasse immédiatement au lieu de le laisser là à poireauter. Le grand impatient qu'il était de plus n'avait apprécié que moyennement le fait de s'être fait dérangé d'une telle façon par une aussi peu charmante compagnie que celle d'un être magique comme un dragon. Sauf si c'était un épreuve que l'unique lui avait envoyé? Dans ce cas-là il ferait de son mieux pour se montrer digne du Néant, et de son statut de vrai fidèle.

Il se contentait de rester immobile en attendant la réaction de la dragonne. Sa propre respiration était bruyante, et déformée à travers le casque de verre noire ce qui produisait un bruit sifflant, et très désagréable pour les oreilles. La carcasse de lapin quand à elle avait été déposé par terre pour qu'il puisse prendre en main son écu qu'il tenait dans sa main gauche dorénavant fermement posé au sol.

Il n'avait jamais vu ce dragon auparavant se dit-il malgré les nombreuses batailles auquelles il avait participé, et dans tous les cas le fait d'en découvrir un autre à chaque fois le mettait de sale humeur car il s’apercevait de la tâche que sera celle de l'Alayie lorsqu'il faudra purger Armanda de ses impuretés pour qu'elle devienne la digne terres du peuple de l'unique. Morts aux abominations de la magie comme l'avait dit le prêcheur, et Weren serait tout a fait satisfait de mourir au nom du Néant même s'il semblerait que ce ne soit pas aujourd'hui qu'il allait pouvoir faire son dernier, et glorieux combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeDim 13 Avr 2014 - 14:01

Alors c'était ça un alayen de près. Moui, un bipède qui se croyait au dessus de tout et qui s'imaginait détenir la vérité absolue. Rien de bien nouveau. Même si les Humains, elfes et mêmes vampires avaient la décence de voir les dragons comme un peu plus qu'une créature à écailles et les accueillaient comme tel. Des créatures sages, remplies de magie, des aides précieuses. Après tout leur retour avait été presque célébré, vénéré. Certes cela faisait un peu pompeux et Isyndar n'était pas du genre à se percevoir comme meilleure ou supérieure à quiconque, mais si sa présence pouvait, seule, aider à vivre une vie paisible avec d'autres, bipèdes, faune, flore alors pourquoi pas se positionner ainsi. Mais voilà que ces alayens brisaient l'équilibre déjà enraillé de cette jolie terre.

Alors forcément, Isyndar arrivait face à lui remplie d'aprioris qu'elle cherchait à vaincre pour tenter de comprendre ce qui les rendaient si abrupte à toute forme de magie. Certes leur croyance, mais on ne devenait pas croyant en un unique comme on ne devenait pas croyants aux sept esprits et au Dracos sans raison. Elle ne put cependant s'empêcher de lui répondre sur le même ton, en tonnant dans son esprit de bipède.

« -Que l'arrogance de certains bipèdes n'entache pas une rencontre due à un désagréable hasard. »

S'il n'avait jamais rencontré un dragon, jamais communiqué avec un de ses frères d'écailles, cela devait lui faire drôle d'entendre ainsi dans sa tête une voix lui gronder que :

« -Mais je pense que c'est peine perdue et que je risque d'attendre fort bien longtemps que cela change, homme venu d'ailleurs. »

Et pourtant, au fond d'elle, la dragonne de l'ombre espérait autrement. Qu'un jour, les hommes venus de loin et les résidents d'Armanda trouve un terrain d'entente autre que celle de la violence et de l'ignorance. D'une bataille à qui pense mieux que l'autre, alors que les deux façons pouvaient trouver un arrangement. Surtout si on oubliait que les alayens refusaient toute magie.

« -Mais votre mépris et votre dédain ne sauront que couler dans l'indifférence de mon esprit. Ce qui est bien fort dommage. L'obscurantisme mène à l'ignorance et l’ignorance à l'affaiblissement. »

Mais bon le comprendrait-il seulement. Ce n'était pas sûr et la dragonne se permit d'en douter. Pour preuve il se mettait en situation d'attaque. Futile, car même si Isyndar n'était pas une dragonne des plus imposantes par rapport aux siens, elle le restait par rapport aux humains. Même si celui-ci disposait de cette arme noire puisseuse de magie. Un jet de son feu et les dégâts seraient conséquents. L'homme semblait la craindre. Comme si elle allait se jeter sur lui. Bien étrange et à part s'il avait rencontré le dragon rouge, ou doré, Isyndar ne comprenait pas une telle situation.
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Left_bar_bleue5/10L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeDim 13 Avr 2014 - 17:46

Il n'avait pas peur de cette bête ailée car l'unique était avec lui, mais il était doucement agacé par cette situation car il semblerait que cette créature ignoble ait décidé de ne pas attaqué tout simplement, et de l'abreuver de paroles aussi inutiles que sottes. Il n'était pas là pour boire une tasse de thé avec un dragon bon sang! Celle-ci d'ailleurs lui renvoya sa première pique comme il s'y attendait même si cela était prévisible vu que ce genre de créature sont facilement vexée, et qu'elle soit vexé si c'est ce qu'elle désirait d'ailleurs car il n'en avait simplement rien à faire! Un bon dragon est un dragon mort, et ceux-ci ne méritent dans tous les cas aucun respect ni compassion. Compassion dont Weren est totalement dépourvue envers ses ennemis dans tous les cas. Il n'avait d'ailleurs rien à penser aux paroles de ce reptile, et la vue de la dragonne l'énervait de plus en plus, et pour toute réponse aux paroles de celle-ci il se contenta de soupirer, et de cracher par terre avec un mépris total. Avant de dire toujours aussi froidement.

Cela serait bien dur de rendre cette conversation plus désagréable dans tous les cas. Et un fidèle comme moi ne peut apprécier la vue d'une telle abomination de la magie de toute façon... Si cette dragonne était habituée aux compliments des elfes, et des humains il y avait de quoi être vexé dans les paroles que prononcaient Christan. Néanmoins ce dernier le dit tellement sèchement qu'il était sûr qu'il pensait vraiment ce qu'il venait de dire.

Le fait que cette voix se répercute dans son esprit le surprit un peu même s'il n'en laissa rien paraître, mais il s'y habitua très vite car il avait déjà entendu parler de la façon dont ces lézards communiquaient avec les êtres humains, et les abominations que sont les oreilles, et les dents pointues. Comme quoi ces bêtes ne pouvaient même pas communiquait sans être obliger d'utiliser leurs satanés magies. Quelles sottises que de dépendre de cette dernière, et un fidèle de l'unique comme lui savait très bien que la magie n'était qu'un moyen comme un autre d'aliéner le potentiel de chacun. Seul un vrai fort sait s'abstenir d'utiliser ce genre de "pouvoir" infâme.

Je n'ai cure de ce que pense un monstre comme vous. Mes paroles sont en correspondance avec l'enseignement de Néant, et sont donc empreinte de vérité. Ce ne sont pas vos paroles trompeuses, et manipulatrices qui y changeront quoi que ce soit de toute façon.

Il ne faiblirait pas, et comme son corps son esprit était fort, et ne connaissait pas le doute car bénit soit l'esprit trop étroit pour connaître le doute. Car un esprit trop ouvert est tel une citadelle les portes grandes ouvertes, et désertée par ses gardes qui était ainsi vulnérables à tout les mensonges, et menaces qui pouvaient faire égarer un fidèle comme lui du chemin du juste... Comme son père auparavant... Le père qu'il avait tué de ses mains pour sa trahison, et pour venger se mère. La bâtard qu'était Weren avait pu ainsi démontrer à ce sale traître qu'il n'était pas un faible.

Vôtre indifférence m'indiffère tout autant car je n'ai rien à faire de vôtre bien être, et de ce que vous pouvez penser. Que savez vous de mon peuple? Rien du tout, et c'est vous qui asservis par vôtre magie, et vos stupides sortilèges qui inhibent le potentiel des autres races. Ce qu'un Armandéen peut faire avec la magie un Alayien peut le faire aussi d'une autre manière grâce à son ingeniosité. Ce ne sont pas nous les plus ignorants, et obscurantistes, et avec vôtre magie vous vous êtes privé des bienfaits de la science. Néant nous as apporté ces bienfaits, et....

Non il n'avait aucune envie de continuer à radoter comme un moulin à paroles car il n'était pas là pour faire ami ami avec cette créature, mais juste pour sa mission de reconnaissance. De plus il ne voyait pas à quoi cela servait d'éclaire la lanterne de cette engeance de la magie. Si il était mieux préparé il aurait préféré sa battre, mais en l'état actuel des choses ce serait surtout suicidaire même pour lui qui adore foncer en première ligne.

Pourquoi je dis cela? Il n'y aucun intérêt à vous apporter la vérité, alors que vous à peine moins nauséabonde que cette saleté de bête rouge... Il se contentait ensuite de fixer la dragonne grise de façon assez grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeLun 14 Avr 2014 - 21:23

« -Ahhh !! Quand je parlais d'ignorance ! Fidèle à une chose signifie méprisé les autres sans autre but que sa différence évidente. Donc je dois vous haïr car vous avez deux pattes, un cerveau bien inférieur au mien et une constitution digne d'un arbre. Soit. Même si avoir la haine d'un dragon liée à ses chevilles n'est généralement pas une bonne chose. Tout comme la haine de n'importe quel être me direz-vous. »

La dragonne continua a sondé son esprit avec mécontentement, comme les vagues brisant le sable ou les rochers lors de tempêtes. En colère contre un esprit borné, fermé et dont le dialogue se faisait presque en monologue. Et pourtant, la dragonne pouvait l'être aussi quand elle défendait ses convictions. Mais pour une fois qu'elle voyait à quoi ressemblait un alayen, elle aurait aimé comprendre cette race bien étrange.

« -Donc, j'ai à faire à un homme qui ne réfléchit et n'agit pas par lui même. Étrange créature que vous êtes. Jamais vous ne faites un pas pour vous ? Pour le simple plaisir de marcher ? Vous êtes borné et formaté à ne pas agir par vous ? Triste vie que celle de l'uniformisation. Et je suis sûre que comme vos semblables formatés vous pensez que cette unique vous choisira vous et pas l'autre crétin qui en fait est un de vos frères. Vous n'êtes donc qu'un pion parmi tant d'autre. Charmante vie. Je préfère donc être à vos yeux une abomination, mais une qui a sa conscience pour elle et la liberté comme vie. »

Isyndar racla le sol de ses griffes et renâcla en soufflant du nez.

« -Pour en savoir su votre peuple peut être devriez-vous arrêter de grogner et de vous borner à mépriser les autres pour qu'on s'en intéresse ne serait-ce qu'un peu. Mais cela doit être bien trop subtile d'apprendre à écouter les autres avant d'être écouté et compris. L'indifférence indiffère de la même manière ceux que vous tentez de convaincre. Une chance pour les Esprits, une tare pour votre Unique. »

L'homme malgré tout la peinait plus que la mettait en colère. Mais elle ne pouvait nier que cet esprits avait bien fait son travail.

« -Comme quoi le formatage à ses ratés. Et chacun fait avec ses moyens et ses connaissances. Croyez-vous qu'un humain dénué de magie, et il en existe ici, ne sait pas faire autant de chose que vous ? Ouvrez donc vos yeux, la magie ajoute et renforce l’ingéniosité déjà présente en chaque bipède présent ici. La magie annihile pas le savoir faire ou être des bipèdes, elle le renforce. Après comme toute chose, vous bipède, détournés le fond et la forme pour en faire une force brute, sans réfléchir. Tout comme une arme peut être un magnifique objet de chasse, elle sert plus à meurtrir bêtement. »

Mais sa mention à Verith, sa comparaison l'irrita. Et dans un dédain parfait, elle lui claqua dans l'esprit.

«-Je me doute que si vous avez parlé de cette façon au dragon rouge, votre vie fut à deux écailles de rejoindre bien plus vite votre unique et la mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Left_bar_bleue5/10L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeMer 16 Avr 2014 - 14:17

Eh bien comme quoi elle avait du caractère cette dragonne même si c'était assez prévisible, et Christan ne s'en étonnait que très peu, mais en tout cas elle a au moins bien plus de caractère que beaucoup des Armandéens qu'il a rencontré... Enfin caractère, ou pas il n'avait sûrement pas envie de montrer la moindre sympathie, mais néanmoins il eu la confirmation que cette dragonne pouvait sortir ses griffes ce qui devait toujours être remarqué s'il ne voulait pas se montrer trop suicidaire. Maintenant qu'il l'avait bien énervé, et même s'il en éprouvait une certaine satisfaction il savait qu'il vaudrait mieux pour lui qu'il se calme un peu, ou cela risquerait de mal se finir, et bêtement de façon peu glorieuse...

A la remarque de la dragonne il se contenta donc de la regarder en essayant d'analyser les propos de celle-ci même s'il y avait là un discours qu'il avait déjà de nombreuses fois entendu. Il avait bien envie de répondre à cette remarque de manière cassante, mais il se disait que ce ne serait sûrement pas une bonne idée de la couper dans son élan car il pourrait malencontreusement encourager la dragonne à faire plus qu'exprimer son mécontentement en braillant... Mais dans quelle situation était_il donc pour se soucier par instinct de survie de ne pas aller trop loin? Comme quoi la vie est une véritable chienne des fois...

Surtout qu'il avait presque la furieuse envie d'éclater de rire en voyant une dragonne qui voulait lui faire la leçon, alors que le plupart des autres reptiles auraient plutôt essayé de le griller. Enfin il aurait évité de croiser les autres reptiles dans tous les cas, et il évitera encore plus maintenant car il n'était pas vraiment le genre d'homme à aimer que l'on lui fasse la morale...

Néanmoins la petite remarque du pensé par lui-même l'aurait faire rire car au contraire il pensait bien par lui-même, et ce sont toute les difficultés de sa vie qui l'ont forgés lui, sa force, et son sale caractère surtout. Il en était arrivé au point qu'il savait qu'il était de son devoir de faire ce qu'il faisait maintenant, et il était plus libre que jamais auparavant à vrai dire même si cette liberté avait un coût... Il était libre de combattre, de ne plus supporter son défunt père, et cela était déjà tout ce qu'il voulait à vrai dire. En plus de la chance de devenir peut-être un jour l'un des élus de l'unique, et celle de pouvoir mourir de manière glorieuse, mais surtout honorable... Car après tout il était fait pour la guerre, et il ne vivait que pour elle, et mourrait donc par elle...

Puis ensuite la dragonne gratta le sol de ses griffes, et renâcla ce qui lui rappela étrangement un taureau, et il pensa presque pendant un instant qu'elle foncerait sur lui même s'il s'aperçut vite que le but de cette manœuvre était surtout de l'intimider de qui était malheureusement assez efficace... Il se contenta donc d'écouter en silence avant de répondre sur un ton étrangement moins froid qu'avant.

C'est mon caractère pas celui de mon peuple. Je ne suis pas quelqu'un d'aimable, et n'ait jamais chercher à l'être. Après tout quand on vous élève comme un "déchet" (il força le ton en disant déchet) la haine, et le mépris s'incruste dans tous les pores de vôtre peaux comme le froid d'un hiver glaciale. Pour moi l'indifférence est une normalité qu'elle soit pour moi, ou les autres. J'ai lutté toute ma vie pour avoir le respect du père qui me haïssait, et au final quand l'Alayia a été ravagé, et que celui-ci qui avait commencé à me respecter pour mon zèle, et mon dévouement. Il a trahit... Tout cela a donc été balayé comme si ça n'avait jamais été. Maintenant il ne me reste que la guerre comme mode de vie. Je vie par l'épée, et je mourrai sans doute par l'épée.

Il se contenta ensuite d'écouter ce qu'avait encore à dire cette dragonne, et bizarrement il s'adoucit presque l'espace d'un instant en l'écoutant... Cette façon de vouloir tempérer la situation, et le convaincre cela lui rappelait pendant l'espace d'un instant les disputes entre sa mère, et son père... Souvenir fugace, mais d'une certaine façon agréable pour Weren qui se rappela avec tristesse, et colère ce qu'il avait perdu... Néanmoins il se ressaisit vite avant de répondre d'un ton stoïque.

Je dirai juste que la technologie Armandéenne est restée stagnante pendant un millénaire à ce que j'ai compris pendant que celle de l'Alayia entre-temps n'a cessé d'avancer. Peut-être que l'homme trouve toujours moyen de compenser ses propres faiblesses après tout, et les Armandéens ayant la magie n'ont du pas trouvé le besoin de chercher des solutions techniques ce qui a ralenti leurs développements ce serait assez logique après tout... Ce n'est pas un débat que j'ai envie de faire dans tous les cas car je suis un vétéran pas un ingénieur, et la magie a déjà bien fait assez de mal à mon peuple pour que je n'ai pas besoin de me justifier...

Puis il serra les dents lorsque la dragonne s'excita, et lui gueula presque dans le crâne avant qu'il ne réponde après ce petit "numéro".

Je sens que vous n'aimez pas vôtre congénère rouge dans la façon dont vous vous êtes vexé en me voyant vous comparez à lui... Dans tous les cas il est bien moins diplomatique que vous... Je ne pense pas qu'il aurait attendu que je parle pour essayer de me tuer. Dit-il avec un ton qui était celui de la personne qui soulignait une évidence sans en tirer le moindre plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeSam 19 Avr 2014 - 15:14

« -On vous élève comme un déchet. Intéressante culture cher bipède. Et encore plus d'arriver à savoir et à comprendre que vous avez été élevé de la sorte. Il y a en effet de quoi ne pas être aimable. Mais j'espère que vous l'êtes autant avec moi qu'avec les autres de votre espèce. Mais , je peux comprendre votre amertume. Mais il serait peut être temps de lutter pour vos propres désirs ? Plus de père, votre recul pour savoir que votre naissance et votre éducation fut celle d'un moins que rien. Ne valez-vous pas plus ? »

Taper, combattre, toujours la violence et pourquoi au final : rien, la destruction, le malheur. Isyndar ne voyait pas comment on pouvait se complaire dans une telle vie.

« -Est-ce un mal que de stagner dans une société ? Sur certains plans ? Et même si cela est une erreur, ne faut-il pas leur apprendre, leur enseigner, leur apporter et échanger que dominer et imposer ? Puis cela ne semble pas avoir réussi à votre peuple suivant vos dires ? Votre Alaya a été ravagé ? Non ? »

C'était un peu contradictoire. Mais bon, l'homme avait l'air de l'être. Il y a avait de quoi. Mais cela ne l'aidait pas à comprendre les alayens.

« -Et si la magie n'existe pas auprès des vôtres, de votre peuple comment peut-elle avoir fait du mal ? »

Amusée, la dragonne de l'ombre souligna un fait cependant.

« -Pas besoin de vous justifiez ? Pourtant, vous ne cessez de la faire depuis notre rencontre. »

Isyndar redressa sa tête de toute sa longueur. Montrant ainsi encore sa dominance et sa hauteur par rapport à l'homme. Pourtant petite dragonne qu'elle était. Étonnée. Cet homme savait lire dans l'esprit draconique ? Ou sur leur visage immobile. Écailles sombres qui n'avait rien à voir avec leur peau et visage bien plus mobile et expressif que le sien. Dubitatif, elle plongea son esprit dans celui de l'homme.

« -Qu'est-ce qui vous faire dire que je suis vexée ? Mon expression faciale lisse comme de la pierre où le fait que je tonne dans votre esprit comme depuis le début de cette entrevue? A moins, que vous aussi sachiez lire et sonder les esprits ? Un des dons des alayens ? Pourtant je n'en ai nullement entendu parler. »

Plus calme, elle lui envoya sa pensée.

« -Et la violence ne résout rien. Vous avez le droit de vivre dans le faux et penser différemment de moi, sans que je ne cherche à vous croquer. Puis sincèrement, manger du bipèdes n'est pas dans mes habitudes. Ni même de faire taire une personne qui m'expose ses idées. Fussent-elles à l'encontre des miennes. Votre mort serait inutile à mes yeux. »
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Left_bar_bleue5/10L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeSam 19 Avr 2014 - 20:11

Cette dragonne ne manquait pas de culot décidément! Mais d'une certaine façon celle-ci avait raison en partie qu'importe le mal que cela faisait à Christan de se l'avouer intérieurement. Il servait l'unique, et il le servirait toujours, mais il pouvait certainement profité de la mort de son énergumène de père pour mener sa vie comme il l'entendait... A y réfléchir il le faisait déjà, et cette réalisation ne changerait donc pas grand chose pour lui, mais néanmoins il valait plus que ce que son père pensait de lui à l'époque, et il pouvait maintenant que ce dernier avait disparu mener sa vie comme il l’enchantait... Après cette courte réflexion il se contenta de répondre d'un ton sans émotion à cette dragonne qui avait étonnamment soulevé un bon point.

Ce n'est pas dur de comprendre qu'on vous élève mal quand vôtre père manifeste son immense mépris de vous clairement... Il ne fais pas bon d'être un bâtard en Alayia, et c'est sans doute pareil en Armanda. Les enfants illégitimes, et de catin généralement ne peuvent pas espérer grand chose de l'avenir... Dans tous les cas je n'ai jamais accepté ce sort infâme, et c'est pour cela que je suis encore en vie aujourd'hui...

Lorsqu'elle demanda s'il se mettrait aussi peu aimable envers les autres, et pas seulement envers elle il se contenta de garder le silence pendant de longs instants car il jugeait que répondre à cette question n'avait aucun intérêt pour sa personne. En plus il ne sentait pas vraiment en bien le fait que cette engeance de la magie s'intéresse à sa personne... Oui il valait mieux se montrer méfiant car on ne sait jamais ce que genre d'atrocités sont capables de faire.

Aux autres paroles de la dragonne il ne put s'empêcher de pousser un court soupir d'agacement avant de répondre sur un ton toujours aussi froid qu'a l'accoutumé...

Est-ce un mal de stagner? La stagnation apporte la destruction, et ne pas savoir s'adapter est une grande faiblesse. Dans tous les cas les paroles du prêcheur sont claires. Cette terre sera la nouvelle terre de notre peuple, et nous devrons nous battre pour la posséder. Nous n'avons pas le choix sinon ce sera la mort, et de toute façon quand nous nous serons débarrasés des races qui les manipulent je ne pense pas que le peuple humain de ce continent s'en plaindra... De plus ce n'est pas nous qui avons détruit nôtre magnifique terre, mais les infâmes esprits supérieurs qui... Il redevînt silencieux après avoir dit cela car il savait qu'il en dirait trop sinon, et que dans tous les cas il n'avait aucune envie de ressasser des souvenirs qui lui sont si douloureux en plus...

De plus il répondit par la suite à la question suivante de la dragonne pour ne pas laisser de doute planer.

Je pourrai bien vous le dire, mais je ne pense pas que cela me rapporte quoi que ce soit, et de toute façon je ne vois en quoi cela vous intéresse. Finit-il d'un ton assez sceptique comme s'il s'attendait à un coup fourré.

Peu après il eu la soudaine impression que la dragonne jouait avec lui quand elle dit qu'il n'arrêtait pas d'essayer de se justifier depuis tout à l'heure. Il en était assez irrité, et répondit donc sèchement.

Je n'ai pas besoin de me justifier, mais cela ne m'oblige pas non plus à ne pas le faire.

Juste après il se contenta de rester imperturbable pendant que la dragonne tentait de l'intimider, et il serra même le manche de sa hachette même s'il savait qu'il y avait peu de chance qu'elle l'attaque... Néanmoins elle était de grande taille, et cela était facile à voir même si petite pour un monstre à écailles... Après ce constat simple il entendit à nouveau la dragonne lui parler, et il se contenta donc de répondre sur un ton stoïque.

Les mots en disent souvent plus que ce que l'on voudrait, et je suis habitué à l’irritabilité, et la colère. De plus je ne vois pas encore l'utilité de souligner ce détail car ce n'est que de l'intuition rien d'autre...

Puis ensuite il du écouter à nouveau ce qu'elle avait à dire, et il répondit sur un ton certain.

La violence au contraire résout tout pour moi car si tu n'a pas résolu un problème avec la force brute c'est que tu n'en a pas assez déployé... De plus je ne vois pas pourquoi vous ne tirez pas avantage de vos crocs justement. La pitié est une faiblesse, et même si ma mort est inutile à vos yeux vous vous doutez bien que le sentiment n'est pas réciproque... Ne pas me tuer en cet instant est une erreur, et vous risquez certainement de la regretter plus tard car après tout la guerre peut bien se passer de la compassion.

Il s'avança de quelques pas comme s'il la défiait avant de dire sèchement d'un ton dépourvue de toute sympathies.

Dans ce cas-là qu'attendez-vous? Un simple coup de patte, et cela est finit! Si vous tenez tant à la vie de chacun vous pourriez sauver plusieurs vies que je tuerai dans mes prochains combat sans doute d'un simple geste. Alors qu'attendez-vous pour le faire! Finit-il en gueulant presque comme pour l'encourager pendant qu'il la fixait durement en observant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeLun 21 Avr 2014 - 15:07

Par le Dracos que les bipèdes sont enfermés dans leurs idées préconçues sans chercher à voir au delà. Eh bien ces alayens avaient bien le cerveaux retournés, même pas près à écouter, comprendre. Juste se battre, détruire, imposé, et après. Ensuite. Il semblait que l'Alaya était détruite ou mal en point pour venir ici. Détruire encore. Détruire tout, jusqu'au Néant. Non, sûrement pas.

« -D'accord, car comme on vous élève mal, comme vous n'avez connu que la violence, comme on vous élève comme de la viande, selon vos dire, cela explique votre façon d'agir. Pourquoi pas, mais cela ne la justifie en rien. Surtout quand on a votre recul et votre lucidité par rapport à cela. Après que vous en fassiez un choix de vie est une chose bien différente. Mais ne vous justifiez pas et ne vous cachez pas derrière votre père. Vous êtes adulte maintenant et libre de faire vos propres choix, non ? Et qu'est-ce qui vous dit que les choses valables en Armanda le sont en Alaya et vice versa. Pour preuve, dans un la magie est vie dans l'autre mépris.»

Comprendrait-il un jour sa parfaite contradiction dans ses dires. Peut être pas ? Tant pis, il pourrait ouvrir les yeux et comprendre son monde, alayen ou son monde à elle, Armanda.

« -Les Esprits qui détruisent ? Intéressantes façon de penser de la part de l'esprit unique. Mettre les torts de cette terre sur ses frères pour être unique en plus est un choix très judicieux. Quand au fait que ça m’intéresse ou pas, je suis la seule à en juger. Peut être que si je réponds c'est que justement cela m'intéresse. Je suis curieuse de la nature humaine, de la vie et de ce qui la compose. Et vous arrivez ici en conquérant, imposant par la violence votre façon de penser unique. Pourquoi ne pas en comprendre les fondements ? Peut être que ce qu'on vous a enseigné, les contours vous suffisent, mais pas à moi. »

Isyndar était une dragonne, mémoire ancestrale, savoir au delà de la simple connaissance de ce bipède. Mais non, lui sa simple connaissance est la violence.

« -Car vous désirez ma mort, je dois désirer la votre ? Je ne suis pas vous, et je n'ai encore moins subit les mêmes violences ou expériences que vous. Puis je connais ma force par rapport à la votre. Ça m'avance donc à quoi de savoir que d'un coup de croc je peux vous tuer. Bien et ensuite. Je me réveille demain en continuant à vivre comme si de rien n'était. Je ne suis pas ce genre de dragon. »

Mais bon, qu'il tente quelque chose...

« -Et si je le regretterai demain, tant pis. Pour le moment, je fais le choix de comprendre et de ne pas faire comme vous. La violence apporte que le chaos et la destruction, et quand il n'y aura plus rien, que vous restera-t-il à faire ? A vivre ? Rien. Recommencer ailleurs à détruire ce nouveau chez vous ? Fuir ?»

Et encore vivre les même choses, encore et encore. Quelle vie, normal que l'homme soit en colère. Déjà qu'il servait de simple viande qu'on menait à la mort. Il servirait jusqu'à la mort à juste nuire encore et encore. Peut être qu'un jour il ouvrirait les yeux et comprendrait.

« -Et si vous espérez par la provocation tenter de prouver vos dires, vous perdez votre salive et votre temps. Mais cela est bien tenté. Je vous l'ai dit, je ne suis pas mon frère d'écailles rouge. La tempérance fait parti de mon trait de caractère. »

Oui, il perdait son temps. Et ses mots ou menaces glissaient sur ses écailles rudes comme l'eau de la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Christan Weren
Christan Weren
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Très faible mage
Expérience:
L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Left_bar_bleue5/10L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 4

Modérateur
Commandant de l'armée

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeLun 21 Avr 2014 - 19:18

Cette dragon était vraiment irritante se disait-il en fulminant silencieusement derrière son casque. Déjà qu'il n'aimait pas parler avec qui que ce soit... Il était maintenant forcé de l'écouter lui faire la leçon comme s'il n'était qu'un sale gamin turbulent! Rien que cela lui donnait des envies de meurtre, et il commençait sérieusement à ne plus simplement la détester uniquement parce qu'elle était une dragonne, mais aussi pour la moment véritablement éprouvant pour ses nerfs qu'elle était en train de lui faire subir. Par Néant qu'il aimerait être ailleurs qu'ici! Même éplucher des patates lui paraissait soudain une tâche plus agréable que cela...

Néanmoins il ne pouvait pas simplement se taire, et attendre qu'elle s'en aille, et il répondit donc d'un ton dur, et sec comme l'hiver.

Cela fait 20 ans que je ne me tiens plus derrière mon père, et l'armée à mes 16 ans m'avait offerte d'autres perspectives. J'étais lasse de travailler dans les mines de manière harassante tout les jours, et me ranger dans les rangs m'avaient permis d'avoir une vie moins dure, plus libre, et surtout plus exaltante. J'y suis resté car je ne sais faire que ça, et j'y resterait sans doute encore un long moment... Dans tous les cas je sers l'unique, celui qui a guidé nôtre peuple depuis toujours.

Il ne put s'empêcher de repenser à ce qu'avait dit le vieillard bizarre qu'il avait rencontré il y a peu, et il rajouta d'un ton impersonnelle comme pour souligner quelque chose qui lui titillait l'esprit.

Plutôt "celle" qui nous a guidés depuis toujours...

La dragonne par la suite osa tenir des propos particulièrement hérétique, et Weren commençait de plus en plus à bouillir intérieurement même s'il savait qu'il ne pourrait malheureusement pas faire grand chose. Néant que ces reptiles peuvent êtres arrogants, et se croire tout permis!

Il se contenta donc par la suite de dire à haute voix avec des propos teintés de colère.

OUI Ils ont détruits ma terre natale. Je les ai vu faire, et nous avons vu nôtre terre dépérir pendants que les impies frères de l'unique s'en prirent à nôtre protectrice! Nos cités furent rasés par des cataclysmes, et lorsque Néant du se replier face à eux nombre des nôtres perdirent courage pendant que l'Alayia mourrait, et ils commencèrent à massacrer les derniers fidèles! Je faisais parti de ceux qui croyaient encore, et nous n'eurent d'autres choix que de nous battre à mort avec nos anciens frères, et de nous exiler ensuite de nôtre ancienne terre natale pour ne pas nous faire exterminer jusqu'aux dernier...

Vous voulez en savoir plus? Eh bien ce n'est pas à moi qu'il faut demander cela! Vous n'avez qu'a aller chercher un sale traître qui a perdu courage depuis la bataille des bois sombres, ou l'un de mes frères moins courageux qui ne manquerait pas de se mettre en boule par peur simplement en vous voyant. Je ne voie pas ce qui me vaut cet intérêt dans tous les cas. Vous n'avez qu'a chercher ailleurs pour vos réponses! Je suis un guerrier, et un homme d'action rien d'autre. Et cela me convient parfaitement...


Finit-il sur un ton décidé. Celui de l'homme qui croit fermement en ce qu'il dit.

Puis elle continua encore à lui faire la leçon même si cela ne l’agace pas autant qu'avant... Dans tous les cas il ne comprend pas le façon de penser de cette dragonne.

Des mots toujours des mots. Vous n'êtes quand même pas venu ici uniquement dans le but de faire la leçon à un ennemi? Finit-il d'un ton empreint de'une légère moquerie. Vous êtes bien la seule dragonne qui ne tente pas de me griller sur place. Je dois donc en conclure que vous n'avez aucun désir de combattre? Et alors je suis censé vous accueillir à bras ouvert? Non cela ne se passe pas comme ça, et croyez moi le monde est bien dur envers les gens idéalistes comme vous. La vie n'est que survie, et seul le plus fort domine tandis que les autres sont obligés de courber l'échine... Finit-il sur un ton sans émotion, moquerie ou froideur. Car il disait simplement un constat impitoyable qui était vérité générale pour tous.

Puis elle expliqua sa façon de penser, et lui expliqua la sienne toujours aussi froidement, et avec une certaine ironie.

Lorsque j'en aurai finit avec ma tâche je verrai bien ce que je ferrai par la suite.... Dans tous les cas vous êtes bien la première Armandéenne à essayer de me comprendre ce qui est assez étrange... De plus je ne veux ni de vôtre pitié, ou de vôtre compassion. Je n'en veux de la part de personne à vrai dire... Et encore moins de la part d'une ennemi.

Puis après que sa tentative de provoquer la dragonne se solde par un échec Christan se contenta de répondre amèrement.

Peut-être qui sait?

Il se contenta ensuite de reculer, et de ramasser la lapin qu'il avait tué avant de commencer à rassembler un peu de bois autour d'un futur feu comme si de rien n'était en disant sur un ton parfaitement cynique à voix basse pendant que la dragonne le fixait.

Dire que si l'on me surprenait dans cette situation je serai considérer comme un traître... La vie est d'une ironie parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitimeMar 22 Avr 2014 - 22:21

Isyndar s'amusait presque de la colère de l'homme. Alors qu'il était le seul à la provoquer. Elle peut être par sa simple présence, synonyme de magie, mais sa volonté de ne pas écouter apportait la colère, pas elle.

« -Je ne vous donne ni compassion ni pitié. Je dirai plutôt la tristesse de vous voir dans un cercle de violence ne croyant qu'il existe que cette solution. Et là, je ne parle même pas de vos croyances. Juste de fait de vie. Après votre sort m'intéresse guère plus. Une fois que je partirai, je retournerai à ma vie et vous à la votre. Je vous oublierai sûrement, ce qui sera un tort tout comme vous chercherez à oublier mes mots, ce qui sera un tort aussi. »

Elle savait bien qu'avec ce genre de personne, ses mots s'envoleraient. Dommage pour lui. Il était à deux doigts de saisirent la vérité sur le propos de ses mots à lui. Isyndar n'avait fait que souligner le fait de l'incohérence de ses propos quand à la guerre, sa vision de lui et ce qu'il était. Mais sa foi l'aveuglait, comme sûrement celle d'autres armandéens. Une chance que son lié ne soit pas très proches des esprits. Du moins discrets sur ses croyances.

« -Car la violence, les ennemis n'apportent pas que la désolation mais le mépris de tout. Et comment construire une vie stable sur cela. Vous êtes militaire soit, soit êtes là en conquérant, mais vous ne savez même pas pour quoi vous vous battez. Rendre à votre Unique ce qu'on lui a volé ? En détruisant ? Et après. Le Néant, c'est le vide. Vous n'êtes que des pions pour avancer sur un échiquier menant à cela. La destruction du tout. Y compris de vous, de votre rôle. Oh certes vous ne semblez pas donner importance à votre vie. Alors pourquoi donc se battre pour quelqu'un qui en fait autant ? »


Même s'il était difficile d'agir autrement quand on avait connu que cela. La dragonne de l'ombre le concevait bien. Mais elle avait de la peine pour cette homme. Avoir des œillères n'était pas forcément la solution et le fanatisme du Néant en imposait au plus jeune âge. Et après ça, les femmes ne sont pas malines. Après Melusine, Néant, les humains devraient faire comme les vampires et dragons et se méfier des femmes.
La dragonne lui sonda l'esprit un peu plus en douceur, tout en exposant un fait qui devenait de plus en plus clair pour elle. Néant égalait la mort. De tout, de tous. Pas de que le magie mais de toute chose, même de la terre en elle même. Alors tant qu'elle vivrait, Isyndar ne s'abaisserait pas à faire de même. Même face à une ennemi, alayen ou le tueur de dragons. Elle serait sans pitié mais pas emprunt d'une once de remord pour ces vies qui finiront.

« -Questionner un ennemi comme vous dites apporte à la guerre une chose qu'elle étouffe et enterre et à tort. L'humanité, la vie. Vous êtes ennemi, car vous vous déclarez comme tel. Pour moi, vous êtes un bipède venu en Armanda. »

Un étrange bipède, certes, mais un bipède. L'homme se cherchait-il des excuses à lui parler ainsi. Sûrement, car il n'expliquait pas autant qu'il se justifiait.

« -Mais rassurez-vous, votre vie sera sauve tout comme votre honneur. Je m'en vais prévenir les mien de ne pas se rendre dans ce coin. Tous n'ont pas des écailles et des crocs pour se défendre. »

Isyndar se redressa pour s'envoler.

« -L'ironie serait que vous m'avez écouté et parlé. »

Et se redressant elle s'envola.


[Conclusion pour moi!!! Merci gentil alayen]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'acier, et l'écaille (pv Isyndar) [TERMINE]
» Mantel d'Acier ?
» Campagne Mantel d'Acier : cherche un/une joueur(euse) !
» RP's de Bec d'Acier
» Dáin II Pied-d'Acier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-