Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 13:14

Le séjour à Rochebrume avait été une expérience inoubliable pour le jeune fils Mazette. On ne pouvait pas dire qu'il était encore particulièrement talentueux en tant que vendeur mais il avait réussi à faire ses preuves en temps que sculpteur. Ses pantins fantoches et sculptures totem étaient parties comme des petits pains. Il avait même réussi à obtenir des pourboires ! Mais pour ce dernier point, il était indéniable que c'était pour sa tête d'ange ou pour l'encourager plutôt que pour la qualité de ses services... Il avait fait tomber sa caisse six fois le premier jour, balbutié comme un enfant pendant toute la première matinée avant de se sentir vraiment à l'aise et finalement faire glousser les demoiselles qui passaient dans le coin en rougissant. C'était bien plus calme qu'Aldaria mais il s'était senti rapidement à l'aise, appréciant la simplicité des relations qu'il pouvait avoir avec les gens. Il avait rencontré un certain monsieur Jorrey qui lui avait même commandé un fantoche bien spécial avec des articulations supplémentaires. Un collectionneur sûrement, ou un grand père vraiment attentionné envers ses petits-enfants ! En parlant de vieux, il n'avait même pas vu partir le vieux qui l'avait aidé sur le trajet aller. S'il avait bien appris une leçon avec lui, c'est qu'une vieille branche reste solide grâce à l'âge et qu'il ne faut pas les sous-estimer. Sans lui, jamais il n'aurait pu arriver sereinement à Rochebrume.

Et voilà qu'il se retrouvait de nouveau seul pour le retour. Vigueur était prêt à partir et son chariot presque vide le fit sourire. A l'opposé, son coffre de recettes était désormais plein à craquer de pièces en argent voire en or pour les pièces les plus jolies qui avaient été vendues. Chantonnant en quittant la ville, il sentit un élan d'orgueil et de fierté de parcourir lorsque certains habitants le reconnurent et lui souhaitèrent bonne route. Un grand sourire s'afficha sur son visage lorsqu'il entendit un "Revenez quand vous voulez" s'élever derrière lui. Ce n'était pas Aldaria mais il pouvait dire qu'il aimait Rochebrume presque autant. L'homme n'avait pas à s'inquiéter : Isaac Mazette reviendrait.
En attendant, le blondinet était de retour avec sa solitude. Ou plutôt avec Vigueur, son percheron alezan et personne d'autre. Il était pourtant souriant et recommençait à chanter à tue-tête en se balançant au rythme de la mélodie. A quinze ans, Isaac Mazette tenait un commerce et commençait à se faire une réputation correcte dans les villes de l'Ouest.

La première nuit dehors n'avait pas refroidit ses ardeurs et il avait continué à chantonner jusque tard dans la nuit en regardant les flammes danser devant lui. Vigueur broutait l'herbe fraîche à ses côtés et la forêt lui fournissait un abri correct pour la nuit. Enroulé dans sa couverture, il finit par éteindre le maigre feu afin de ne pas attirer davantage d'insectes. Ou de plus grosses créatures moins bien intentionnées. Sa dague en acier sous le coffre plein d'or enroulé dans un tissu qui lui servait d'oreiller, il se laissa porter par le sommeil. C'était trop haut et il aurait mal à la nuque le lendemain mais il ne préférait pas s'éloigner de sa première cagnotte.

Lentement, tout devint noir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 13:42

Cela faisait quelque mois que Ian marchait sur les routes. Il avait réussi à survivre tant bien que mal et commençait à ressentir de la solitude. Il n'avait aucune envie de retourner en ville mais ne voyait pas d'autre alternative. Depuis peu il avait caché ses marques aux bras qui lui avait causé tant de souci et de douleur. La scène de la mort de sa mère revenait en boucle dans sa tête. La nuit il se réveillait en sursaut ... toujours à ce même instant. Il ne se maudissait plus lui même mais n'arriver pas à relever la tête. Il avait besoin d'aide.

Il voulait pouvoir passer inaperçu souhaitait que personne ne croit qu'il soit atteint d'un quelconque mal incurable en voyant ces marques qu'il possède depuis la naissance. La peur, maintenant il connaissait cette émotion mais ne pouvait pas pardonner quoi que se soit sur le sujet de sa mère et chaque fois qu'il pensait à sa mort son poing se serrait.

Marchant depuis longtemps le long d'une de ces nombreuse route que très peu de personne n'emprunte il vit au loin une charrette. Lorsqu'il s'approcha et vit quelqu'un entrain de protéger avec tant de précaution un coffre, il pensa alors à un noble qui c'était enrichi sur le dos des autres. Voyant l'être endormi il remarqua qu'il était à peine plus vieux que lui. Par méfiance il sortit son épée avec le souvenir de son père qui la lui avait donnée. N'importe qui aurait pu voir qu'il n'était pas sur de lui et qu'il n'était pas très doué à l'épée cependant on voyait aussi la colère. En effet il pensait que la personne devant lui faisait partie de la famille du noble qui avait tué sa mère.

L'unique envie qui lui traversa l'esprit était celle de tuer ... cependant son humanité n'étant pas partie complètement il hésita et conclu sur la marche à suivre. Il se tint prêt après avoir enlevé les bandages qui masquaient les marques noires sur ses bras et, en évitant d'alarmer le cheval, dit d'une vois tremblante et hésitante que personne n'aurait prise au sérieux:

Lève toi immédiatement et dit moi qui tu es.

Il répéta cette phrase avec plus de conviction et décida de tenir le cheval pour crier car le corps inerte ne bougeait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 14:34

Les mots n'avaient pas de sens dans son esprit engourdi. Il n'avait trouvé le sommeil que depuis peu de temps et la voix qui s'était répétée n'avait réussi qu'à le sortir de son état comateux. Ouvrant les yeux tant bien que mal en essayant de remettre ses idées en place, il bailla à s'en décrocher la mâchoire tout en papillonnant des yeux. L'obscurité ne lui permettait pas de voir qui avait parlé et la vague odeur de brûlé ainsi que le froid qui firent remarqué qu'il n'était plus à l'auberge de Rochebrume. Son cœur s’emballa d'un coup et il agit davantage par réflexe que par réflexion. Il ne s'était jamais fait attaquer à l'aller et il ne s'était pas préparé à ça au retour. Il s'empara de la dague qu'il tint à deux mains devant lui sans la voir dans l'obscurité de la nuit. L'air frais de la forêt le fit frissonner alors qu'il tentait en vain de remettre de l'ordre dans ses idées. Il ne savait pas combien ils étaient ni où ils étaient. Il ne savait pas si c'était la peur ou le froid qui le faisait trembler mais son instinct lui ordonna d'obéir. En se redressant, il s'assit sur son précieux coffre tout en répondant.

"Je-Je suis Isaac... Isaac Mazette, un sculpteur. Q-Qui êtes vous !? Que voulez vous !?"

Des bandits sans doute, venus prendre l'argent durement gagné par une proie facile ! La colère et la crainte de perdre son butin fraîchement acquis soulevèrent une vague d'émotions fortes dans le corps du jeune garçon. Il sentit le sang battre à ses temps et les larmes lui brûler les yeux. Mais rien ne coulait. Il fallait qu'il garde son aplomb encore un peu ! Il ne voulait pas parler avec ceux qui lui voulaient du mal, il voulait juste se trouver très loin d'ici, dans une maison chaude en sécurité. Repensant à sa famille qu'il pensait déjà ne plus revoir, il sentit sa gorge se nouer et ravala un sanglot douloureux. La panique s'emparait toujours aussi rapidement de lui et dans peu de temps, il savait qu'il laisserait sa voix crier sa tristesses au rythme des larmes salées qui couleraient le long de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 15:02

Au moment où il a réussi à réveiller son interlocuteur quelque-chose frappa Ian. Il semblait l'ignorer dans un premier lieu mais après quelques instant de réveil il s'était mis à paniquer. N'ayant jamais menacer quelqu'un il ne s'était pas préparer mentalement à le faire plus tôt. Il pensait qu'au vu des évènement récent de sa vie l'action ne lui ferai ni chaud ni froid mais maintenant .... Alors que son cerveau travaillait à l’empêcher de détaler il remarqua que la personne devant lui s'était redressé et levait une dague. Pensant que c'était une provocation il se prépara mais s’arrêta lorsqu'il entendit la réponse.

Sculpteur ... il allait tuer un sculpteur pour un simple doute! Il se sentait mal et commençait à regretter son action. Maintenant il pouvait le voir paniquer. Plus il regardait ce qu'il avait fait ... plus il se maudissait. Son esprit torturé voyait alors en ce marchand honnête l'aide dont il avait besoin. Il se disait qu'il pourrait peut-être réparer son erreur en l'aidant en retour. Il pouvait deviner dans le silence environnant que cet Isaac menait un combat intérieur pour pouvoir avoir l'air crédible mais quelque fois un sanglot lui échappait.

Il réfléchit alors à comment se faire excuser et arriva à la conclusion que son épée pourrait être enfin utile à autre chose qu'à tuer des animaux pour survivre. Lui avait des convictions mais pas de famille donc plus de futur alors que la personne devant lui avait un travail et très certainement un père et un mère qui l'attendait avec impatience. Il décida donc de l'aider mais avant tout il fallait qu'il s'excuse ... une des choses que sa mère lui avait apprise.

Désolé ... je vous ai pris pour une personne malhonnête ... veillez bien m'excuser. Je me nomme Ian ... Ian Rolnir

Il baissa alors son épée pour bien montrer qu'il n'y avait plus de risque. Il attendit alors avec une gène que son interlocuteur réagisse en espérant qu'il ne pense pas qu'il possède un mal. Il avait peur que ses marques noires ne le gène pour engager la discussion mais n'avait plus le temps de les cacher et puis de toute façon. Dans sa tête cette peur revint en boucle sans arrêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 15:46

Ian Rolnir ? La voix de son assaillant lui avait apparu rapidement beaucoup plus jeune qu'il ne se le rappelait au début. Il ne voyait toujours presque rien mais pouvait distinguer une silhouette se détacher sur le fond sombre de la forêt. Malgré les excuses de son interlocuteur, Isaac ne parvenait pas à se détendre. Refusant de lâcher sa dague ou de descendre de son coffre, il restait crispé sur ses positions en plissant les yeux pour définir davantage la personne à qui il tentait de parler. Et sans qu'il ne puisse contrôler les sons qui s'échappaient de ses lèvres, il chercha des réponses rassurantes auprès de qui pouvait les lui fournir. Sa voix chevrotait encore un peu mais une once de peur semblait lui donner un certain aplomb.

"Vous êtes seul ? Je... Je peux rallumer le feu ?"

Il était fatigué mais il n'avait plus envie de dormir. Il avait envie d'être rassuré, de savoir enfin qui l'avait agressé et qui semblait à présent regretter ses actes. A ses côtés, il venait de percevoir que Vigueur respirait bruyamment. Le temps de se calmer, il eut l'impression qu'une éternité s'écoulait. Il avait une infinité de questions à poser et le stresse avait tendance à affecter son self-control. C'est donc naturellement qu'avant avoir pu laisser une chance à l'autre de répondre, il enchaîna avec la suite, baissant sa dague au rythme des questions qui affluaient.

"Pourquoi avoir pensé que j'étais malhonnête ? Je dormais juste, j'étais forcément inoffensif ! Vous vous attendiez à quoi ? Des vampires ? Il y a des vampires dans les environs ? On m'avait dit que non ! Normalement les vampires se déplacent en bande et ils préfèrent s'éloigner des chemins fréquentés. Et de toute façon pourquoi vous vous déplacez la nuit ? Vous ne dormez jamais ?"

Il était déstabilisé mais plus confiant que tout à l'heure. Savoir que l'autre n'était pas un ennemi suffisait à faire relâcher la pression qu'il avait accumulé en lui. Essoufflé par l'effort fourni pour décompresser, il se résigna à laisser enfin la parole au dénommé Ian. Si ça se trouve, il avait beaucoup de choses à lui apprendre, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 16:12

Ian regardait Isaac comme il attendait la réponse et c'est ayant un mauvais pressentiment qu'il attendit une réaction. Lorsque celle-ci arriva il se sentit mal. Lui qui pensait avoir rassurer le sculpteur il remarqua avec peine la peur dans sa voix. Il voulu alors répondre en argumentant sur le fait qu'il s'était trompé. Cependant au moment où il allait ouvrir la bouche quelque-chose de ... disons gênant l'en a empêché.

En effet le marchand venait d'entrer dans une frénésie meurtrière et pour Ian il semblait qu'il n'allait pas arrêter de parler avant d'avoir vidé ses réserve d'air. Ian écouta alors avec attention les paroles de la personne en face de lui et sentais poindre en lui une émotion qu'il n'avait pas ressenti depuis un bon moment. Il ne savait même plus comment la nommer. C'était comme si tout à coup son cœur s'illuminait et, peu à peu, ses lèvres commencèrent à se tordre pour réprimer quelque-chose dont il n'avait idée de ce que c'était. Et alors que son interlocuteur arrêta de parler il fut prit d'un petit rire qui dura 30 secondes. Il se fichait pas mal de savoir si son rire avait choqué. Tout ce qui comptait était qu'il ressentait enfin la joie.

Après ce relâchement qu'il réprima il s'excusa de ce rire et commença à parler d'un ton amusé avec le rire qu'il réprimait tant bien que mal:

Déjà ... oui je suis seul depuis deux, voire trois mois et oui tu peur allumer le feu.Je tiens à préciser que je ne vous ai pas pris pour un vampire mais ... bref. Je me déplace la nuit pour parcourir le plus de distance possible en très peu de temps. Si tu as d'autre question je veux bien y répondre mais si vous le voulez bien j'aimerais discuter autour d'un bon feu s'il vous plait.

Sur ce le rire qu'il avait tenté de réprimer s'estompa de lui même et Ian sentait que parler avec cette personne ne pouvait-être que bénéfique ... mais au fond de lui il pensait que l'imagination de jeune marchand aller prendre le dessus et que ses marques noires serait source de problèmes encore une fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 16:37

En découvrant le rire de son interlocuteur, Isaac sentit le rouge lui monter aux joues. Il se sentait honteux mais il en voulait à l'autre d'afficher la bêtise de ses peurs aussi ouvertement. En entendant l’acquiescement à la question du feu, il se pencha sur sa droite où il avait assemblé la veille quelques branches pour le lendemain. Tant pis, ils devraient aller en chercher de nouveau s'ils voulaient avoir du feu toute la nuit. Alors qu'il battait le briquet qu'il avait rangé dans sa bourse la veille, il soufflait doucement sur la flammèche produite en veillant à ce qu'elle ne soit pas emportée par la brise qui balayait la forêt en permanence. Une fois que le feu eut bien pris, il redressa la tête afin de voir le visage de ce fameux Ian. Il le voyait mal sous sa capuche et il dut plisser les yeux en baissant la tête avant de se faire une idée du garçon. Les mots sortirent encore une fois avant qu'il eut le temps de réfléchir.

"Ouah, t'as l'air jeune. Je ne t'imaginais pas comme ça au début, je pensais que tu avais de la barbe et des cicatrices partout."

Influencé par son trajet aller sans doute, il l'avait naturellement associé au vieux Tobold. Il fallait dire que les deux se ressemblaient beaucoup. L'un comme l'autre parlaient de se rendre quelque part le plus rapidement possible mais cette fois-ci, il ne sous-estimerait pas son interlocuteur ! Il reprit la parole d'un ton serein, sortant une miche de pain de la veille et du fromage d'un sac tenu à ses côtés.

"Tu veux un truc à grailler ? Comment ça se fait que tu voyages déjà tout seul à ton âge ? Tu vas où ? Et arrête de me vouvoyer, j'ai l'impression d'être super-vieux quand tu fais ça. A moins que ça te déranges que je te tutoie... Hésite pas à me dire, hein ! C'est pas tout les jours qu'on rencontre des gens de son âge au beau milieu de nul part !"

Il avait retrouvé un sourire mi-figue, mi-raisin, se sentant à l'aise avec une personne de son gabarit à ses côtés. Et puis il n'avait pas de mauvaises attentions, autant profiter de l'instant présent tant qu'il durerait ! Si ça se trouvait, il allait dans la même direction que lui ! Il s'imaginait déjà présenter son nouvel ami à ses parents et faire ses voyages avec lui comme garde du corps, tels deux frères inséparables. Comme son père et Sedric le mercenaire à l'époque ! Il étouffait un bâillement en attendant la réponse du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 16:59

Le voyant rougir Ian ne put s'empêcher de sourire. Après tout sa nature profonde était la joie et en plus il avait rassuré Isaac. Alors que celui-ci lui alluma le feu un les paroles qu'il entendit furent ... énervante. Il se retint de crier que c'était absurde de s'être tromper ainsi sur son age et de lui faire la morale sur les apparences. Mais bon ... le feu l'apaisa et il s'assit tranquillement pour écouter d'autres question de cette personne. Lorsque ce dernier sortit la miche de pain il ne put détacher le regard. Par manque de chance cela faisait deux trois jours qu'il n'avait rien mangé et la vue d'un aliment le fit saliver. Cependant il n'osa pas demander cette nourriture avant d'avoir répondu aux différentes question de son interlocuteur.

Je ... je n'ai pas tellement envie de dire quoi que ce soit sur le fait que je voyage seul donc désolé je ne peux décemment pas te répondre. Ah! et si TU veux que je TE TUTOIE alors c'est d'accord ... c'est très énervant de vouvoyer de toute façon ... mais bon c'est ma mère qui me l'a appris donc je respecte ce qu'elle m'a dit ... c'est tout.

Il voyait l'expression sur le visage de Isaac et se dit qu'avec quelqu'un comme cela la solitude ne le prendrait pas.Mais malgré tout le souvenir de sa mère le fit sangloter un peu.

Venons en aux choses sérieuses ... je meurs de faim mais si ça te dérage alors c'est pas grave ... je vais pas mourir pour si peu.

La vérité étant évidemment qu'il était affamé et que cela devait sûrement se voire sur son visage mais qu'il n'était toujours pas sur de lui. Avec tout cela il oublia ses marques noires et se prit à apprécier ce moment de tranquillité qu'il attendait depuis longtemps et ... il posa une question d'un ton claire et serein.

J'aimerais me racheter pour la frayeur que je t'ai fait ... si tu veux je peux mettre mon peu d'expérience à l'épée à t'aider ... mais bon c'est toi qui choisi ... ah! pardon ; c'est TOI qui choisi

Il sourit alors pour l'exagération qu'il avait faite et profita d'un léger vent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 21:22

En écoutant le ton sarcastique du jeune garçon, Isaac fronça les sourcil sans méchanceté aucune et refréna son envie de tirer la langue comme un enfant. L'ambiance sympathique lui montait au cerveau et le ramenait à la même attitude qu'il avait chez lui avec ses deux petites sœurs chéries. Se servant de sa dague pour finir de couper son morceau de fromage, il taquina à son tour son nouveau camarade.

"Quel piètre garde du corps, se laisser amoindrir par un morceau de pain ! Mais je serais également un mauvais employeur si je laissais mon garde mourir sans rien faire ! Pas de chance, je ne te laisserais pas mourir avant que tu ne m'aies sauvé au moins une fois."

Et il lui donna les deux morceaux posés l'un sur l'autre en souriant.

"Et si tu as soif, la gourde est juste à ma gauche. Évite de tout finir, je ne pourrai pas la remplir avant demain soir. Si on divise toutes les rations par deux, on va devoir se serrer la ceinture. Mais bon, ça c'est ma responsabilité ! Héhéhé, je compte sur toi pour le reste !"

Commerçant avant tout, Isaac pensait davantage à l'aspect partage et monétaire. Il demanderait en rentrant à son père quel tarif il pouvait payer son ami pour qu'il puisse vivre et sans qu'il ne se ruine pour autant. A la fin de sa tirade, il avait présenté sa main droite à Ian en souriant. C'était un contrat. Un contrat qu'il ne valait mieux pas essayer de briser. Alors qu'il commençait à se couper son propre morceau de pain, il repensait aux propos du brun. Pourquoi ne voulait-il pas lui dire ce qu'il faisait ni ou il allait ? Sa maman devait lui manquer ; peut être qu'il allait la rejoindre ? Il se retint de lui poser la question par pudeur mais lui jeta quelques regards en coin qui signalaient son intérêt. Silencieusement, attentant que son ami ait mangé et répondu, il s'attela à son élaboration de casse-croûte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeJeu 13 Mar 2014 - 9:19

Alors que ce marchand lui faisait son repas il lui tint des propos qu'il aurait aimer ne pas entendre. Certes son intention de le rassurer avait réussi mais justement. Maintenant cette personne lui demandait d'être son garde du corps. Il commençait à baisser la tête mais trop discrètement pour que son interlocuteur ne le remarque. À l'instant où ce dernier lui présenta le morceau de pain avec le fromage, il s'est vu refuser. Cependant il le prit quand même silencieusement en espérant que ce silence l'incite à parler d'autre chose. Lorsqu'il parla de la gourde il en prit une petite gorgée après avoir fini son pain. Cela l'avait fait tourner le dos à Isaac l'espace d'une seconde. Cette seconde fut suffisante pour que le marchand place ça main "sous le nez" de Ian. Ian sachant très bien ce que cela voulait dire. C'était instinctif ... pour lui cette poignée de main signifiait : "Alors marché conclu?". Pour son objectif qui lui revenait enfin en tête il ne pouvait pas le rejoindre ... et puis la vie en garde du corps ne lui plaisait vraiment pas.

Il pensa alors qu'il devait lui dire ... lui expliqué avec des mots simple. Il avait peur de casser Isaac dans un élan d'imagination de son futur. Il se leva et dit alors simplement en baissant la tête et d'un ton sans émotion:

Je ne peux pas ... j'ai des objectifs ... je ... je dois venger la mort de ma mère.

Des larmes coulèrent de ses yeux ne pouvant plus regarder le marchand en face. Il pensa alors qu'il devrait sûrement le rembourser.

Je te rembourserai lorsque je le pourrai ... désolé de te décevoir ... et je pense qu'arriver à là je peux t'expliquer ceci.

Sans laisser une chance à Isaac pour répondre il continua sur ce même ton impassible sans qu'un sanglot ne le traversa et sans que ses pleurs ne l'affecte. Il pouvait enfin s'ouvrir à quelqu'un et parler de son malheur. Il montra alors ses marques.

Cette différence ma valu la mort de mes parents et ... je dois tuer le noble qui l'a ordonné. Oui, c'est parce-que je t'ai pris pour ce noble que je t'ai menacé. Cependant je tient à t'aider et lorsque j'aurai accompli cette objectif je me mettrai peut-être à ton service. Tu ne devras attendre que deux ans ... dans deux soit je serai mort soit j'aurai réussi.

Il s’assit alors, toujours la tête baissé ne pouvant voir le visage d'Isaac. Il venait de tout déballer. Toutes ses tristesse, ses douleurs. Il avait juré de ne rien dire et voila qu'à la première personne qu'il croise il dit tout. Il leva alors sa tête mais ne pouvait voir Isaac à cause de ses larmes. Sur son visage était mêlés : La tristesse, la colère et le remord. Il tenta de réprimer ses pleurs pour voir la réaction de Isaac qui lui dira si il peut rester ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeJeu 13 Mar 2014 - 11:52

Le sourire d'Isaac avait commencé à disparaître en voyant que l'autre ne saisissait pas sa main. L'incompréhension commençait à s'emparer de lui alors que l'autre lui fournissait déjà des réponses. Venger sa mère ? L'expression semblait étrangement vide à ses oreilles d'enfant gâté par la vie. Cela impliquait que sa mère était morte. Ah. Il devait être triste. Isaac serait triste si ça lui arrivait mais il n'arrivait pas à concevoir l’événement. Il ne se rendait pas compte que son univers pouvait s'effondrer, qu'il aurait pleuré longuement et bruyamment en serrant ses soeurs contre lui afin de compenser son manque affectif. Il ne se rendrait pas compte qu'il devrait accomplir une partie des tâches que sa mère faisait quotidiennement sans se plaindre. Le ménage, la lessive, la cuisine, l'éducation des petites, apaiser son père à son retour des batailles, gérer les finances de la famille. A coup sûr son commerce de jouets et sculptures en pâtirait grandement ! Sans doute ne voyagerait-il plus jamais. Mais au lieu de ça, à l'écoute de la suite des explications, il baissa sa main et sortit une expression aussi banale que sa propre existence.

"Oh... Désolé, je ne pensais pas qu'il te serait arrivé quelque chose comme ça. Toutes mes condoléances."

Il baissa le regard, n'osant pas regarder son ami dans les yeux. Il avait gaffé, ça, il s'en rendait compte. Il se sentait maladroit mais avait en lui la force de l'innocence. Une force qu'il avait justement parce qu'il avait toujours eu une vie banale. Une force, des préceptes de vie, un code moral qui lui tenait à coeur et qui pouvait soutenir son camarade à cet instant.
Rassemblant ses mains contre son torse, il releva la tête d'un coup et plongea ses yeux rendus sombres par l'obscurité dans ceux du brun. Un air inquiet figeait ses traits et il semblait tout d'un coup bien plus touché par les propos qu'il disait.

"Mais il ne faut pas tuer ! La vengeance ne t'attirera que des ennuis ! Les nobles sont puissants ! Même si si tu le retrouves, comment comptes-tu le tuer ? Il sera forcément bien entouré ou au moins trop fort pour toi ! Si cet homme a vraiment tué ta mère, il n'hésitera pas à te tuer ! Et puis tu feras quoi une fois que tu l'auras tué ? Tu seras recherché par tous les nobles des environs et ils finiront forcément par t'avoir ! J'ai déjà vu des enfants se faire exécuter pour avoir volé une pièce juste pour manger, tu ne pourras jamais t'en sortir !"

Il bougeait la tête en signe de négation pour appuyer ses propos, réellement concerné par le sort qui attendait le malheureux Ian. Son père l'avait mis en garde : si jamais il mourrait à la guerre, il ne voulait pas qu'il s'engage à son tour simplement par vengeance. On ne tue pas les gens pour une cause personnelle, on les tue pour le bien de tous. Isaac ne s'était jamais senti concerné et avait préféré laissé ça à ceux qui en avaient envie. Il marqua une pause dans son monologue tout en préparant la suite. Les arguments fusaient dans son esprit et il serait prêt à trouver toutes les solutions pour épargner à son ami une mort si bête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeVen 14 Mar 2014 - 14:35

La réaction d'Isaac était tellement prévisible. Ian avait vu juste. Seul quelqu'un possédant encore sa famille pouvait pensait ainsi. Il allait partir dans un monologue. Il allait lui dire son plan. De toute façon ... ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait douter. Isaac lui avait redonner de la joie et sans en avoir conscience lui avait fait penser à nouveau à ce qu'il attendait. Les pleurs cessèrent et alors qu'il essuya le peu de larme qu'il restait sur son visage. Il se mit alors à sourire légèrement. Même si ce sourire ressemblait plus à un rictus inquiétant qui reflèterait la folie d'une personne. Il se tint alors face au blond en montrant un air déterminé.

je dois te remercier Isaac. Tu m'a montré que ma vie allait être difficile et que je ne pourrais peut-être jamais me mettre à ton service.

Il leva la tête vers le ciel étoilé souriait encore (mais beaucoup plus sereinement) semblant imaginé le futur que cela aurait donné et reprit d'un ton enjoué. Il avait l'air encore d'un gamin insouciant.

On se serait bien marrait mais je suis obligé de le faire. Je dois sûrement être trop orgueilleux où trop sur de moi. Mais je me fait peut-être des idées. Il est possible également que cette personne soit déjà morte mais bon ... quoi qu'il arrive, et pour le souvenir de mon père, je dois absolument devenir un expert à l'épée et à l'arc. Il m'avait promis de m'apprendre à le faire mais .... Je tiens donc à garder son souvenir. Si c'est à moi de tuer cette personne ... je devrais attendre deux ans. Mais je suis sur qu'un marchand ne peut pas comprendre ce genre de principe.

Cependant il est vrai que son interlocuteur avait raison et cela le faisait beaucoup réfléchir ainsi il commencé à être tourmenté. Dans ça tête fusaient les idées et malgré ses efforts il commençait à douter.

Si ça peut te rassure je réfléchirai à cela ... j'ai deux ans pour le faire.

Le ton sur lequel il avait fini sa phrase montrait qu'il souhaitait que la discussion s'arrête là. Voyant le feu vacillant dans l’obscurité ambiante il se leva pour aller chercher du bois. Il attendait cependant ... attendant sûrement que Isaac lui donne son accord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeSam 15 Mar 2014 - 13:03

Les propos de Ian ne rassuraient qu'à moitié le sculpteur. Il n'avait pas l'intention d'abandonner. En même temps, si quelqu'un lui disait un jour de ne plus être marchand, il réagirait sûrement de la sorte. Il est difficile de faire changer l'avis d'une personne qui n'a que ça en rêve. Et pourtant. Malgré les dernières paroles de son ami, Isaac ne parvenait pas à être rassuré. Il avait envie de lui ouvrir les yeux, de lui faire comprendre que sa vie valait bien plus que ce qu'il ne pensait. Il voulait lui dire de travailler honnêtement et d'engager un tueur à gage s'il désirait réellement voir la vie de cet homme se terminer. Il n'avait pas à se salir les mains. Pas pour ça. Mais il ne le ferait pas changer d'avis ce soir. La fatigue et l'entêtement allaient de pair, il ne ferait que créer de nouvelles tensions. Il bailla de nouveau en se frottant les yeux avant de parler d'un ton fatigué.

"Tu as sûrement raison, je ne pourrai jamais comprendre. Je n'ai jamais tué, même pour me nourrir. Je laisse mon père se salir les mains pour protéger ma famille et ma maison. Je ne pense pourtant pas avoir plus raison que lui. Il m'a appris la magie. Il est facile pour moi de créer des boules de feu qui pourraient brûler des villages entiers... Et pourtant, je n'en ai pas envie. Pour moi, la haine est un cercle vicieux. Pouvoir tuer quelqu'un ne veut pas dire qu'il faut le faire. Et tuer quelqu'un par haine ne ferait qu'engendrer la haine de ses proches. Sûrement cet homme a-t-il un fils plus jeune que toi qui rêvera de te tuer après la mort de son père."

Son regard se perdit dans les flammes tandis que son visage n'affichait aucune trace d'émotion. C'était son rêve. Son utopie. Il marqua une pause de quelques secondes avant de reprendre.

"La guerre rend les gens malheureux, je ne comprendrai jamais les motifs des assassinats. Il devrait être possible de comprendre les motifs des gens sans faire couler le sang. C'est pour ça que je suis marchand et sculpteur. Je crée des jouets qui feront rire les enfants et qui attendriront les parents. Des totems porteurs d'espoir que les gens pourront afficher fièrement ou implorer pour aider leurs proches. Les gens souffrent trop, il faut cesser toutes ces batailles..."

Les adultes disaient qu'il se voilait la face mais il voulait y croire. Cette utopie presque improbable n'était pas impossible. Quand il fermait les yeux, il voyait un monde ou tout était plus simple. Au final, son ami n'était qu'une victime de plus de ce système corrompu où prospère allègrement la haine. Il était absorbé dans on monde et regardait de nouveau son ami avec le désir de l'y emmener.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeSam 15 Mar 2014 - 15:14

Décidément il ne pouvait pas le faire changer d'avis et sincèrement il s'y attendait. Ce monde de joie dont parler Isaac était un but en soit mais c'était son but. Certes il partageait cette idée que le mal n'engendrerai que le mal. La mort ... une chose à laquelle il avait pensé pendant des jours sans la comprendre. Pendant ses derniers mois il avait pensé à la cause de toutes cette colère et avait conclu sur quelque-chose de simple et de compréhensible. Il sourit alors lorsque le blond se contredisait. Lui n'avait pas le droit de tuer mais un tueur à gage si. Était-ce cela l'amitié? Est-on ami ainsi ... en s'inquiétant pour quelqu'un en lui conseillant de donner cette besogne à quelqu'un d'autre?

Cette question lui traversa l'esprit. N'ayant jamais eu d'ami il ne pouvait pas savoir ce qu'était ce sentiment.

Dit-moi Isaac ... me considère-tu comme un ami? Ce n'est pas que je n'approuve pas mais tu serai alors mon seul ami en ce monde. En tout cas moi je serai heureux d'être ton ami, et qui sait je changerai peut-être d'avis. J'aurais quelqu'un à aider au cas où il serait en danger. Même si de toute manière je partirai m'entrainer seul pour le souvenir de mon père ... tu ne t'oppose pas à cela au moins?

Il l'avait dit d'une voix sereine mais avait tout de même envie de lui dire son avis sur cette haine qui parcourait le monde. Alors il continua rapidement sans voir si son interlocuteur avait envie de répondre.

La peur ... c'est la peur qui est à l'origine du mal en ce monde. Dés qu'une chose nouvelle apparait et qu'on ne la connait pas on en a souvent peur. Puis pour se protéger et dans un acte lâche on souhaite détruire cette chose. Cela crée des tension et... des guerres.

Il s’arrêta pour reprendre son souffle après avoir parler sans interruption et reprit sur le même ton.

Il y a aussi les désaccord entre les peuple qui peuvent arriver jusque ces conséquence ... il me semble que c'est ce qui s'est passé récemment non?

Il se demander s'il n'avait pas l'air trop mûr pour son age mais préféra attendre que Isaac lui donne les réponses qu'il attendait et son avis sur sa façon d'expliquer la haine qui pour lui venait surtout de la peur et du désaccord des peuples. Il sourit vers la personne qu'il considérait comme son ami.

Il se rendait compte qu'il parlait de l'origine pour répondre aux conséquences et aux souffrance. Il craignait d'avoir parler avec trop peu de sentiment humain. De toute façon c'était à Isaac d'en décider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeLun 17 Mar 2014 - 15:52

Isaac hochait la tête en entendant Ian parler. Il ne se sentait pas concerné par "ce qu'il se passe en ce moment". Pour lui, il y avait son petit monde, son commerce, ses contactes, sa famille et la tranquillité sereine d'un voyage en chariot sur une route déserte. Il acquiesça brièvement en guise de répondre avant d'éluder le sujet habillement. Il préférait parler d'amitié et de confiance. D'un avenir incertain mais prometteur. Il n'avait pas élevé la voix sur le sujet des guerres mais à présent elle retrouvait son aplomb et son intérêt.

"En tout cas, ne t'inquiète pas, je n'ai pas l'intention de t'empêcher à apprendre à manier l'épée. Je trouve ça plutôt courageux de faire ce que tu fais... Tu sais, partir loin pendant longtemps pour accomplir ses rêves, tout ça. Ca doit être d'autant plus dur que tu n'as aucun port d'attache où aller une fois que tout sera fini. Enfin... Tu n'avais aucun port d'attache. Tu seras toujours le bienvenue chez les Mazette, toujours un couvert et un endroit où dormir. Faudra que tu supportes les cris d'Ellis et Danya le matin, elles sont levées avec le sommeil ; il n'y a jamais moyen de dormir bien tard avec elle ! Mais elles sont super gentilles. Et mange à volonté, hein ! Maman prépare toujours à manger pour dix et après on doit manger les restes, ça ne lui coûtera rien de te faire une assiette et ça nous évitera de manger la même chose pendant trois jours ! Et il faudra que tu te laves dès que tu arriveras par contre... Ça m'avait échappé mais papa est très à cheval sur l'hygiène, je pense que c'est à cause de ses batailles au front : il parait qu'ils ne se lavent pas des fois, ça a du lui retourner le cerveau ! Haha ! Et après tu pourras venir à l'atelier ! Tu verras tout ce que je sculpte ! J'ai des maquettes que j'ai toutes dessinées à la main sur du parchemin ! Je garde aussi mes plus belles pièces - et les plus moches mais faut pas le dire - jusqu'à ce qu'elles trouvent acheteur ! Qui sait, je pense que je pourrais même te faire une pièce sur mesure ! Tout ce que tu voudras !"

Ses yeux pétillaient malgré la fatigue. Quand il parlait de sa famille et de sa passion, rien ne semblait plus merveilleux dans ce monde. Pouvoir partager tout son bonheur avec son premier vrai ami, voilà qui l'enchantait plus que tout ! Et si le jeune homme avait bel et bien une idée de sculpture ou de jouet, Isaac se ferait la joie la plus totale de lui faire sa commande !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeMer 19 Mar 2014 - 13:24

Alors il possédait un ami en ce monde. La joie qu'il ressentais était indescriptible. Au diable la vengeance. Malgré le fait qu'il éprouverait toujours du ressentiment envers les haut-placé il était heureux. Puis son ami lui demanda si il avait une idée de sculpture. Non seulement il s'était fait un ami mais en plus il avait le droit à demander un cadeau. Il réfléchit longuement. Ayant treize ans il avait des envies qui se bousculaient dans tous les sens. Enfin l'influence que sa mère avait eu sur son enfance se fit ressentir. Il ouvrit la bouche et parla enfin comme le garnement qu'il était au fond. Enfin parler ... non cria plutôt

J'aurais une requête pour le TALENTUEUX sculpteur que tu es ... (sourire sadique) une sculpture de dragon de deux mètre de haut pour un mètre de large! Tu auras largement le temps en deux ans!

Après avoir crier ainsi sur le pauvre blond il commença à se décomposer. Il en avait surement trop fait et maintenant il allait passer pour un égoïste qui ne pense pas aux autres mais à son propre bonheur alors il se ravisa sur un ton enfantin.

Désolé ... j'en demande trop ... c'est que ce ne serai que mon troisième cadeau dans toute ma vie. Si tu me faisait une simple sculpture de bois d'un dragon et que cette sculpture était de taille modeste je serai vraiment heureux. Alors s'il te plait accepte ma requête. De toute façon tu auras deux longues années pour la faire alors ne consacre pas tout ton temps sur ma demande.

Pour lui il venait de racheter sa faute et se coucha sur l'herbe du bord du chemin regardant les étoiles. Il voyait avec étonnement que la Lune était haute dans le ciel. Leur discussion avait été longue et la fatigue commençait à l'emporter sur lui. Malgré tout il se mit à rire imaginant la taille de la sculpture qu'il avait commandée auparavant. Il riait de plus belle lorsque il imaginait Isaac la porté et laissa passer des paroles qui laissait signifié qu'il l'imaginait inapte à l'a soulever.

Il se calma enfin pour laissait répondre Isaac qui devait surement être énervé après lui. Ian voulait juste profiter de ce moment sachant qu'il aurait deux ans de dur labeur après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitimeSam 3 Mai 2014 - 15:32

ARCHIVE, DÉPART DU JOUEUR
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Empty
MessageSujet: Re: [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] [Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

[Flashback printemps 1752] Et j'aime chacun des pas que je fais. [Ian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» {FLASHBACK}Methi'&Dani ❧ "Tu sais quoi, t'a fais comme dans l'histoire. Peter Pan a voulu rester un enfant et il s'est barré. Ben toi aussi."
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.
» Une musique que j'aime bien....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-