Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 18:01

Pourquoi Crissolorio se retrouvait à une fête organiser par Valentine Kohan en personne? C'était simple... Il accompagnait le comte Benjamin Derheon. Car c'était une proche connaissance de sa famille depuis longtemps. Il était le fils d'Edouard Derheon qui était un amie très proche, et le maître de son au combien regretter oncle Frandio lorsque celui-ci était un marchand assez talentueux. Même si Crissolorio appréciait le comte Benjamin, et que cela était sans doute réciproque malgré leurs différences de caractères. Les deux hommes ne pouvaient pas vraiment être qualifiés d'amis. Disons juste qu'ils se rendaient des services mutuels en échange de l’aide de l'autre le moment venu. L'inspecteur se rappelle il y a quelques temps avoir aider Benjamin à retrouver une partie de ses biens qui avaient disparus il y a des années a cause d'un cambriolage. Des objets magiques, et précieux qui ont une grande valeur sentimentale pour les Derheon, et aussi monétaire...

Quelques jours plus tard le comte l'avait invité à cette fête d'ordinaire réserver à la noblesse seulement... Il ne savait pas comment le comte avait fait pour faire rentrer le nom de l'inspecteur sur la liste d'entrée, mais bon à y réfléchir le comte était un éminent membre de la noblesse, et il y a peu de choses qu'il ne pouvait pas faire grâce a son influence construite par ses ancêtres marchands, et de vieilles relations aristocratiques. Même si au début Crissolorio n'avait pas vu d'intérêt à s'incruster en y réfléchissant un peu il devina vite que cela ferait sans doute plaisir à Siphane, après tout même si sincèrement il n'avait pas grand chose à tirer de cette fêtes vu qu'il ne connaît que le comte, et de vue quelques nobles plus ou moins amicaux envers les bourgeois... Sa femme aimerait sans doute y assister, d'ailleurs c'était le premier prétexte que lui avait donner le comte quand celui-ci avait inviter Crissolorio à la fête. Il avait entendu dire que la femme de l'inspecteur était très passionnée des soirées mondaines entre bourgeois, alors elle devrait adorer cette fête de noble. Passionée! Le mot était faible...

L'inspecteur était un radin oui, mais pas quand il devait dépenser de l'argent pour faire plaisir à sa douce Siphane... Il ne se ruinait pas non plus au final au vu de la fortune de sa famille et du fait qu'elle se montrait raisonnable, mais l'on pouvait effectivement dire qu'il lui était dur de dire non à son épouse ce qui était assez ironique pour ceux qui l'avaient rencontrer quand il exerce sa profession... Mais bon au final il sortit de ses pensées quand il rentra à l'intérieur de la splendide salle de fêtes après avoir longuement parcouru le palais en compagnie de Siphane, du comte, et de la charmante épouse de ce dernier.

Il ne savait pas si cela était du aux manière raffinés de sa femme, ou juste d'une certaine complicité entre les deux mariées qui ont a peu-près le même âge, et sans doute beaucoup de choses à se raconter... Mais il semblerait qu'elle s'entendaient plutôt bien malgré la petite différence de niveau social. Cela était heureux, car au moins il avait le temps de discuter avec Benjamin pendant que les deux épouses étaient occupés à bavarder sur des sujets qui étaient hors de sa compréhension à lui simple mâle...

Eh bien Criss il semblerait que nos deux femme s'entendent à merveille! Oh moins elle ne seront pas déçu de la soirée! Benjamin parler d'un ton assez joyeux sans doute qu'il était sûr que la soirée allez se passer à merveille. L'inspecteur n'en était pas sûr, mais espère que le comte à raison...

Oui il semblerait... Dit-il d'un air pensif en jetant un regard aux deux dames souriantes, et toute les deux très bien vêtues au passage... Il se rappelle un peu douloureusement qu'il avait un peu saigner ses économies pour vêtir sa femme, et lui même si malgré le raffinement de sa tenue à lui elle restait néanmoins assez sobre, mais bon il n'aimait pas ressembler à un paon au contraire de Siphane qui était vêtues comme une noble dame digne de ce nom... Au moins il ne faisait pas tâche dans cette fête qui venait sans doute de commencer il y a peu, car le repas n'avait pas débuter, et les personnes de hauts rangs étaient occuper pourtant l'instant à discutailler autour de quelques apéritifs.

Je me demande ce que la jeune Valentine à prévu pour cette fête... Il paraît qu'elle n'a aucune égal pour préparer les soirées mondaines, et être au centre de l'attention au passage. Dit Benjamin avec un peu d'ironie innocente dans la voix.

Je suis sûr que le Duc, et son fils Korentin ne sont pas présent à cette soirée malheureusement... répondit l'inspecteur de manière assez vague.

Les responsabilité du Duc doivent sans doute lui prendre tout son temps, et sans doute que l'éducation de son fils à sa future fonction en fait partie... Dit la femme du comte de façon assez hésitante sans doute a cause de la petite remarque de l'inspecteur. Mais Benjamin passa vite à autre chose, et entreprit de tendre une coupe d'un vin de sans doute très bonne qualité à chacun de ses 3 invités. Bonne soirée, et surtout vive Valentine Kohan, et son époux Korentin, et nôtre duc! Puisse la prospérité de L'empire ne connaître nul fin! Finit-il avec un entrain non dissimuler dans la voix.

Oui, et plus encore longue vie à nôtre belle cité, et à L'empereur! Dit Crissolorio en exagérant un peu son entrain à lui même s'il le fit à merveille...

Quelques secondes plus tard le personnalité éminente de la fête fit son apparition, et là-plupart des regards se tournèrent vers-elle, et étrangement c'est a ce moment là que l'inspecteur choisit de boire son verre de vin, pour ensuite voir ce qu'il y avait de si intéressant...


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10


Dernière édition par Crissolorio Ostiz le Ven 14 Mar 2014 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeSam 1 Fév 2014 - 20:24

Futur papa poule, Valentine ne cessait de remercier en silence son beau-père qui s'était accaparé la présence de son fils pendant les jours derniers afin de laisser à la future Duchesse le soin de reprendre son souffle. Depuis qu'elle n'avait plus sa lune rouge et que les guérisseuses étaient formelles de son avenir, Korentin tournoyait encore davantage autour d'elle, la couvrant de milles et unes attentions, gazouillant devant son petit ventre qui grandissaient chaque jour un peu plus, s'en fichant impérialement de savoir si c'était un garçon ou une fille. C'était d'un pathétisme affligeant... Et loin de s'offusquer des propos parfois corrosifs et incisifs de sa chère et tendre, il n'en s'extasiait que plus en arguant que c'était un fait dû aux hormones ! Avait-on idée de posséder un tel degré de bêtise ?! Fort heureusement, et sûrement par expérience, le Duc éloigna son époux de ses griffes acérées et la laissa libre de faire ce qu'elle appréciait avec une fausse apparente modestie : organiser des fêtes dans sa demeure.

Ah les bals, les réceptions... Le brouhaha des conversations, les alcools et les bonnes nourritures, la musique et les chants, les spectacles et autres divertissements... L'étalage des richesses et des pouvoirs, l'occasion de comploter, de faire l'hyprocrite ou juste comparer les statuts des uns par rapport aux autres, s'enorgueillissant d'être supérieur à l'un tout en se moquant de l'autre qui essayait de dresser ses plumes plus haut qu'il ne pouvait. Réunion de dissonance et médisance, de faux semblants et de trompeuses allégeances... Un bain dans lequel elle adorait se baigner. Enfin un peu moins depuis qu'elle portait la graine de Korentin en son sein et il était bien sûr hors de question de s'en débarrasser alors que c'était son devoir premier en tant que Duchesse mais surtout une condition sine qua non pour assurer sa domination sur son mouton de mari. Chiffe molle qui était pourtant merveilleusement influençable et à la bourse pleine pour satisfaire les caprices divers et variées de sa femme, son rayon de soleil, son air, etc...

Incapable mais pas inutile, un homme quoi.

Mais ce soir, elle serait tranquille puisqu'il parlait encore avec son père qui lui apprenait les « ficelles du métier » alors elle pouvait s'apprêter sans se soucier des bourdonnements intempestifs de son brun qui était des plus envahissants. Elle choisit une robe de velours bordeaux avec des broderies de fleurs et d'oiseaux en fil d'or, les bretelles dénudaient ses épaules, elle offrait un décolleté généreux sans être vulgaire et était serrée en dessous de ses seins pour les magnifier alors que le tissu retombait en plis légers sur son corps, les pans lâches dissimulant son petit ventre de femme enceinte. Brossant avec soin ses lourdes boucles dorées, elle les assembla dans un chignon complexe qu'elle piqua de bouton de rose d'un rouge profond avant de sertir son front d'une bande d'or avec un rubis au milieu, des pendants toujours en rubis d'ailleurs à ses oreilles et un autre en forme de rose au creux de sa gorge. Pas trop mais suffisant, elle se jugea plus qu'acceptable et irrésistible, roucoulant de plaisir devant l'image que son miroir lui renvoyait : elle était si belle, si.. Si... Si parfaite !

Repoussant ses servantes, elle se dirigea vers la salle de réception et descendit élégamment et lentement les escaliers, un sourire éblouissant aux lèvres alors qu'elle avait négligemment une main sur son ventre en bonne future mère soucieuse de sa progéniture à venir au monde. Puisqu'elle devait encore jouer un rôle en attendant l'avènement de son rêve, autant le jouer correctement... Saluant ses invités, elle parada de bras en bras pour souhaiter la bienvenue et converser quelques instants avec chacun d'entre eux avant d'arriver devant le comte Benjamin Derheon et son épouse lui souffla son garde du corps.

« Messire Benjamin ! C'est pour moi une agréable joie de vous avoir dans ma demeure, j'espère que vous et votre magnifique femme vous plaisez parmi nous ? »

Lui offrant un sourire éblouissant, elle lui tendit sa main pour le baise-main protocolaire avant d'hausser un élégant sourcil de perplexité en voyant les personnes avec qui ils étaient.

« Tiens, je ne pense pas connaître vos amis... Me les présenterez-vous mon cher ? »
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeDim 2 Fév 2014 - 19:31

Il vit la future duchesse Valentine Kohan arrivait, et attirer toute l'attention sur elle grâce à sa beauté. Crissolorio la regarda, mais il n'était pas fasciné comme beaucoup d'invité... La beauté ne l'intéresse que très peu, et il n'y a que sa Siphane qui compte à ses yeux. Il ne lui fallut que quelques regards pour que son totem hérisson, et lui sache qui était vraiment cette Valentine avec de courte réflexion. Il ne lui a fallut que quelques instants d'un regard observateur comme un marchand étudiant ses futurs achats pour voir que la fleur magnifique pour beaucoup qu'était cette noble dame était aussi sans doute hérissé d'innombrables pointes douloureuses. Après tout comme il le pensait souvent la beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison, et cette gracieuse dame a du bien en dupés par sa beauté naturelle. Néanmoins il devait lui aussi s'avouer qu'elle était attirante, mais il avait assez de volonté pour ne pas s'émerveiller comme les aristocrates alentours, et se montrer plus intéresser par l'animation qu'elle provoquer autour d'elle... Même si il ne finit que durement par décrocher les yeux de ce cette magnifique rose il y arriva lui contrairement à d'autre qui étaient presque en extase devant elle, et il en profita pour boire un peu de vin sereinement pendant que le comte discutait avec leurs deux femmes de la beauté de Valentine, et du fait qu'elle allait sans doute avoir un enfant, et ils parlaient aussi du duc, et de son successeur Korentin Kohan...

Il lui suffit d'un coup d’œil pour voir qu'elle arriva vers leurs groupes assez tôt. Il tourna son regard vers le comte pour voir comment celui-ci réagirait, et il vit Benjamin saluer de manière réglementaire la princesse Valentine avant de lui répondre avec satisfaction au compliment qu'elle venait de faire à sa femme qui était elle assez satisfaite du compliment au passage...

Merci madame Valentine! Je suis honoré qu'une dame comme vous daigne nous faire l'honneur de vôtre présence. Cette soirée s'annonce magnifique comme toujours.

Crissolorio était sur que Derheon était sincère au passage, mais il faut avouer qu'il n'avait pas vraiment tort, car l'ambiance était agréable pour une soirée mondaine même si Crissolorio n'est pas fan des soirées mondaines de tous types pour tout dire. Il n'avait jamais apprécier de se pavaner en public, et il était venu pour faire plaisir à sa femme qui heureusement était plutôt à l'aise ici...

Ensuite Valentine Kohan sembla s'intéresser à lui, et à Siphane. Lui-même se contenta de rester calme comme a son habitude, et regarda Benjamin qui sourit à la demande, et répondit avec politesse à la noble dame...

Je vous présente Crissolorio, et Siphane d'Ostiz. Ce ne sont pas des nobles comme nous, mais les Ostiz sont une très riche famille bourgeoise, et ils ont toujours eu de très bonnes relations avec les Derheon. Disons que nos deux familles se sont toujours soutenues mutuellement, et que nôtre richesse mutuelle vient de là... Je pense qu'il ne ferons pas tâche en ces lieux.

Ensuite Benjamin décala un peu plus la tête dans la direction de Crissolorio, et de Siphane pour les inviter à se présenter sans doute. Siphane le fit de la façon exemplaire, et Crissolorio sourit légèrement en voyant sa femme aussi bien se débrouiller avec les manières de la noblesse. Quand ce fut son tour il s'avança légèrement, et fit la salutation qu'il était coutume de faire quand un bourgeois s'adresse à un membre de la famille Kohan avant de dire avec calme absolu dans sa voix, et sur son visage.

Ravi de faire vôtre connaissance madame... Il n'avait pas vraiment envie d'en dire plus, car il 'navait rien d'autre à dire à ce moment-là...

Juste après cela le comte continua à parler à la futur duchesse, et il était sans doute de bonne humeur d'être en sa présence. Pendant que Crissolorio se contenta lui de les regarder avec attention, en souriant même si quelqu'un qui faisait bien attention pouvait facilement deviner qu'il forcer un peu son sourire pour ne pas paraître trop fermé.

J'ai entendu dire que vous attendiez un enfant mademoiselle Valentine. Je suis sur que le duc doit en être ravi, ainsi que sa majesté... Benjamin dit cela vaguement sachant que ce qu'il disait était plus une évidence qu'autre chose...

Pendant ce temps Crissolorio observa les domestiques commençaient à préparer la table pour le festin, et quelques nobles converser de sujets plus ou moins intéressants. Il jeta un coup d’œil pour observer la conversation entre Derheon, et Valentine, car il était sûr que les deux avaient des choses plus intéressantes à dire que juste de parler du futur successeur de Korentin Kohan. L'inspecteur lui pendant ce temps se contentait d’observer la conversation. Il sentait tout de suite que la soirée allait être longue étrangement...


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 12:24

Pour manipuler et entortiller les gens autour de son doigts, il ne fallait jamais la même technique si l'on voulait des résultats concluants. Déjà, il fallait faire attention si c'était un homme ou une femme, la subtilité mise en œuvre n'était jamais pareille, puis il fallait aussi observer le comportement et le caractère de la personne pour bien la saisir. Il est bien plus évident pour Valentine de manipuler les femmes, d'une simplicité quasi enfantine d'ailleurs, parce qu'elles avaient une affinité étonnante avec les compliments et la flatterie, une sensibilité ravageuse qu'elle prenait plaisir à exploiter pour les manipuler voir même fragiliser pour ensuite les briser. Il était plus que rare pour la blonde de tomber sur des congénères à elle assez fortes mentalement pour lui tenir tête, pour les hommes par contre, c'était une tout autre histoire... Pétri par l'honneur et la virilité, c'était moins la flatterie que l'attraction physique et la minauderie rougissante qui fonctionnait sur eux, pour l'avoir testé ça fonctionnait même : elle ne comptait plus ses trophées gagnés au nez et à la barbe de son mouton de mari.

Aussi, amusée et motivée à se détendre avant que Korentin ne lui remette le grappin (parce qu'il était évident qu'il allait finir par la rejoindre), elle fit le tour des invités pour discuter et tâter le terrain, se baladant de bras en bras avec un verre de jus de fruit à la main, profitant tout simplement. Puis ce fut au tour du groupe du Comte Benjamin qu'elle alla saluer, charmant l'épouse qui se rengorgea comme un paon avant de minauder sous les flatteries de l'homme sur la soirée qu'elle venait d'organiser. C'était tellement facile... Mais le couple était venu accompagné et c'est donc avec curiosité que la jolie blonde se tourna vers eux, les saluant avec toute la dignité de sa position. Si la femme, dame Siphane d'Ostiz, se pavana comme la femme du Comte Benjamin, le mari par contre refroidit toutes les ardeurs de la duchesse...

Bien qu'elle n'en montra rien, Valentine se sentit agacée de ce manque d'intérêt : au vu de son âge et de son aspect, ce vieil homme semblait avoir un assez bon mental mais même un très bon aurait du mal à lui résister plus de quelques minutes alors c'était quoi ce phénomène trop sûr de lui ?! Intérieurement franchement agacée bien qu'extérieurement minaudante et souriante, la duchesse se concentra pour augmenter les effets de son charme qui s'étiraient autour d'elle comme des vagues invisibles, comme des cercles dans l'eau parce qu'on y aurait jeté une pierre. Plus qu'à attendre l'effet...

« C'est exacte Comte Benjamin, nous n'avons aucune idée si c'est un garçon ou une fille, nous n'avons pas voulu savoir. Ce qui compte pour nous c'est qu'il ou elle soit en bonne santé. Et oui, mon cher époux est absolument ravis d'une telle chose, je ne peux plus faire un pas sans qu'il soit derrière moi à me demander si je veux bien, si je désire quelque chose ou si je ne serais pas mieux allongée pour me soulager, comme tout le reste de cette famille. »

Avec légèreté elle se mit à rire, comptant sur les femmes pour compatir et partager ce moment amusant : certains hommes fuyaient leurs épouses enceintes tandis que d'autres couvaient un peu trop leurs femmes. Elle ne perdait d'ailleurs jamais une opportunité pour descendre verbalement son mari sans que cela ne jure avec la bienséance ou le protocole, sans non plus piétiner la mascarade de sa vie.

« Et vous, Comte Benjamin, Sire Crissolorio, quel mari étiez-vous lorsque vos épouses portaient vos enfants ? »

Taquine, elle les regarda avec malice et amusement, les yeux pétillants et un sourire mutin aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeVen 7 Fév 2014 - 18:01

Crissolorio sentit soudain une pointe d'intérêt naître pour la future duchesse Valentine, mais pas de l'intérêt comme celui qu'on ressent quand on est amoureux de quelqu'un, mais une sorte de pressentiment qu'elle pourrait être d'une compagnie très agréable éventuellement pour lui ce soir... Cela pourra sans doute dissiper son ennui de la soirée, et le fait de pouvoir parler avec quelqu'un qui a une bonne conversation comme une Kohan même arrogante pourrait sans doute lui faire du bien après tout. Il avait semble t-il l'envie d'essayer de voir si il pouvait s'en faire une bonne compagnie ce soir juste une bonne compagnie éphémère néanmoins... Son amour n'appartient qu'a sa femme Siphane après tout, et de toute façon celle-ci ne verrait pas avec mal le fait qu'il conversa avec quelqu'un de bonne compagnie surtout qu'elle connaissait la timidité naturelle de Crissolorio, et le voir ainsi converser un peu de manière innocente avec une Kohan lui semblerait plus un progrès de la part de son mari qu'une éventuelle infidélité de celui-ci. Il était loyal, et il le resterait, après tout et même si Valentine était séduisante il avait juste envie d'avoir une conversation avec elle au final, et ne compte pas flirter comme certains l'avaient faits sans aucune dignité... Il concentra son attention sur la conversation, mais était toujours aussi calme qu'a son habitude au passage.

Néanmoins il attendrait que son tour vienne pour parler comme il en était de coutume pour lui après tout. Il écoutait le comte Benjamin qui semblait plus que content de répondre, après avoir rit bien spur au sous-entendu assez désobligeant de la noble dame Valentine a propos du futur duc Korentin, et assez mal opportun au passage de la part de la femme de Korentin Kohan, mais bon ce détail était sans importance, et ça ne le regarde pas vu qu'il n'a aucunement envie de simmisçer dans leurs affaires de Kohan...

Sans doute que sire Korentin n'a d'yeux que pour son futur hériter et son épouse, et qu'il serait sans doute près à faire tout, et son contraire juste pour satisfaire n’importe laquelle de vos demandes aussi exigeantes soit-elle...

Donc c'est juste pour dire que le duc est tellement attentionné.

Crissolorio avait ensuite enchaîne sur un ton qui montrait bien qu'il était ironique dans le sens de "Le duc fait vraiment énormément attention à vous, mais au point qu'il en est presque agaçant et vous semble trop présent comme son habitude il semblerait...". C'était de l'ironie du type négation indirecte qui confirmait un propos, mais rajoute un peu de critique polie derrière, mais seulement dans le sens cacher de la phrase. C'était assez subtile, et il fallait avoir de la jugeote pour deviner ce qu'il voulait exactement dire en prononçant cela. Néanmoins il semblerait que Derheon est compris lui, et il rigola dignement a cette remarque, et répondit de bonne foi à Crissolorio.

Oui c'est exactement cela sire Criss comme vous l'avez si bien résumer...

Les femmes aussi rirent un peu à cela comme elles avaient rit au petit sous-entendu précédent de le duchesse. Crissolorio lui rester calme comme toujours, mais néanmoins était assez satisfait de cela, même si il se sent comme un peu offensants envers le duc d'une certaine façon. Néanmoins ce qu'il avait dit n'avait pas vraiment d'impact, alors autant ne pas s'en faire... Il regarda un peu Valentine pour écouter ce qu'elle allait répondre juste après, et le moment ou elle leur demanda quelle genre de d'époux ils avaient été quand leurs femmes à tous les deux avaient été enceintes il réfléchit à cette question.

Lui a ce qu'il se rappelait a essayé d'être le mari le plus sur la ligne de l'équilibre parfait entre être présent sans être agaçant. Il avait selon lui était là quand il le fallait, et avait laisser sa femmes en paix quand il jugeait que ce serait mieux de lâcher du leste pour la laisser se reposer ou sortir avec des amies. Il savait qu'une relation de couple était faîte de compromis, et devait satisfaire au mieux les deux partenaires, car il n'était pas ce genre de maris qui veulent soumettre leurs femmes, ou obtenir tous ce qu'ils veulent d'elles par la force. Il aimait Siphane de tout son cœur, et voulait autant son bonheur que le sien, et que les deux amants veuillent être l'un avec l'autre sans y être contraint. Est selon Crissolorio le fondement d'un relation saine entre deux amoureux.

Benjamin eu ensuite la bonne idée de commencer en premier laissant à Crissolorio de réfléchir de manière tout a fait appliqué à sa réponse pour ne pas paraître hypocrite, ou vantard envers la duchesse Valentine. En plus il pouvait en apprendre un peu plus sur Benjamin au passage ce qui est toujours de bon ton...

Je ne sais pas si j'ai été parfait, mais j'ai toujours été au côté de ma tendre quand elle était enceinte de nôtre première enfant. Je ne sais pas après si j'ai été un peu trop insistant sans doute que oui à certains moments, et pas assez dans d'autres, mais j'ai fait de mon mieux...

Ensuite il tourna vers Criss pour attendre sa réponse, et celui-ci répondit de manière calme, et réfléchit.

Moi aussi j'ai essayé de faire de mon mieux... être présent quand il le faut, et lâcher du leste quand il valait mieux laisser un peu de repos à ma chère Siphane... En résumé trouver le juste équilibre si possible.

Leurs deux femmes étaient attentives à leurs conversation, et un instant après la réponse de la future duchesse, Derheon jugea bon de s'exprimer poliment à celle-ci.

Sans vouloir être indiscret madame Valentine le duc viendra nous rejoindre, ou nous privera de son estimé présence.

Crissolorio ne savait pas dans quel sens voulait aller Benjamin en demandant cela, mais sans doute voulait-il savoir si Korentin Kohan les rejoindraient au repas qui va bientôt débuter au passage...


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeLun 10 Fév 2014 - 14:19

Très vite, l'agacement laissa place à une profonde satisfaction alors que Valentine put voir le pétillement étrange dans le regard de celui qui l'avait précédemment dédaigné, se rengorgeant fièrement comme un paon alors qu'elle put constater que sa beauté fonctionnait toujours et encore mieux avec un petit coup de pouce ! Tch, ça lui apprendra à vouloir résister à la duchesse Kohan ! Levant le menton sous l'effet de la satisfaction, la blonde reprit une gorgée de son jus de fruit en appréciant du coin de l’œil son emprise sur tous, elle diminua tout de même son influence au taux habituel pour que tous ne se rendent compte de rien, reprenant la conversation l'air de rien.

« Oh que oui, je doute qu'il y ait plus attentionné que lui sur Armanda ! Heureusement que son père l'a attrapé pour parfaire son éducation sinon je pense qu'il aurait eu de mes nouvelles ! »

Riant avec légèreté, Valentine jongla avec ses masques et ses manières pour paraître la plus douce et innocente des créatures du monde, réussissant avec succès vu les regards indulgents et souriants que les gens adressaient à sa silhouette. Alors qu'elle venait tout juste de fêter ses 20 ans et que sa silhouette ne s'harmonisait que de plus belle avec son petit ventre qui s'arrondissait alors que le bébé grandissait en elle, la blonde pavanait sous l'indulgence et la compassion des gens autour d'elle tout en s’émerveillant de son éducation et de ses manières, riant de son humour un peu décalé à propos de son cher et tendre. Enfin tous, hormis ce petit comptable qui trouvait le moyen de faire de l'ironie quelque peu cinglant à son sujet... Celui-là commençait fortement à l'agacer même s'il était un peu plus « docile » à cause de son charme totémique... Ouh elle allait le dresser, il aurait de ses nouvelles ! A moins qu'elle ne décide de l'empoisonner discrètement sous l'effet d'un trop plein d'exaspération.

« Vous n'avez pas l'air de vraiment savoir quoi me répondre messieurs : j'ai dû me tromper d'interlocuteurs et questionner vos charmantes épouses à la place. »

Taquine, elle les regarda d'un air mutin et malicieux alors que les deux autres femmes gloussèrent en sa compagnie avant de glisser son bras autour de celui de Sire Crissolorio, faisant cela comme si elle avait besoin d'un appui alors que cela lui permit de concentrer son charme sur cet animal rebelle qu'elle dresserait ou n'hésiterait absolument pas du tout un seul instant à empoisonner s'il n'était pas des plus obéissants en sa compagnie.

« Oui, comme je vous le disais précédemment, mon charmant mari s'est fait attrapé par son père et ont discuté héritage toute la journée alors je pense qu'ils ne tarderont pas à cesser leurs affaires pour nous retrouver à la petite fête, peut-être en cours du repas je l'espère. A présent venez, nous allons passer à table : les spectacles ne vont pas tarder. »

Souriante et aux bras du récalcitrant, Valentine conduisit le petit groupe jusqu'à la table du banquet, les conduisant jusqu'à leurs places en parfaite hôtesse avant de rejoindre la sienne en bout de table, saluant tout le monde dans un sourire éclatant avant d'ordonner le début du repas. Les serviteurs débutèrent leur ballet en distribuant les plats avec raffinement, slalomant entre les artistes, musiciens, jongleurs, cracheurs de feu et danseurs avec agilité pour éviter le moindre des impairs. Ce fut avec un sourire ravi et étincelant qu'elle fit porter un toast à tous avant d'annoncer le début du repas, le bruit des couverts se mêla aux conversations et aux exclamations de ravissement devant les spectacles : ma foi, cette réception a l'air d'être une pure réussite pour l'instant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeMer 12 Fév 2014 - 16:18

A ce qu'il voyait le comte Benjamin se débrouiller bien avec la duchesse, enfin il n'avait pas l'air de lui déplaire... Bien lui en soit fait c'était un comte, après tout! Il vit néanmoins avec son regard expert que la duchesse semblait satisfaite de l'attention nouvelle que lui portait Crissolorio maintenant. A y réfléchir elle cherche surtout à attirer l'attention de tout le monde sur elle, et si lui en particulier semble avoir d'une certaine façon attirer son attentionc'est sans doute qu'il n'était pas vraiment le genre de personne qu'elle avait l'habitude de croiser à ce genre de soirée...

Il connaît après tout ce genre de personne manipulatrice qui joue le jeu de la séduction, et l'hérisson qui est en lui semble vouloir le prévenir que son intérêt soudain pour elle ne vient pas que de sa beauté, et de sa compagnie, mais d'autre chose... Il ne peut pas savoir quoi pour l'instant, mais il sait que son instinct a toujours raison d'une certaine façon... Il valait mieux se méfier, mais il ne fit rien paraître de cette méfiance pour l'instant mineure envers la noble dame, et il se concentra plutôt sur la réponse de Valentine à sa remarque qui est taquine au passage...

En y réfléchissant il n'y a aucun doute que sa petite remarqua a du vexer la duchesse, car celle-ci semble vouloir user de son charme pour le persuader indirectement d'être un peu plus docile... Si elle savait qu'il n'a jamais été une personne très enclin aux petits jeu mesquin, ou à autre chose que son caractère droit elle se contenterait de discuter avec le comte au lieu de tenter de charmer quelqu'un qui ne risque pas de parler différemment, ou de se laisser aller aux flatteries stupides, et hypocrites... Si elle lui porte de l'intérêt en cet instant c'est car il est assez fermé, et encore il pourrait être encore plus ferme si il le voulait! Mais ce serait bête de s'attirer la haine d'une Kohan a cause d'une conversation qui a très mal tournée... Il se contenta donc de répondre d'une façon totalement neutre, et avec son air calme qu'il affiche comme d'habitude.

Faite comme il vous semble madame. Il sait déjà qu'elle n'a aucune envie de faire comme cela...

Néanmoins c'est une façon poli de rester digne, et courtois tout en ne froissant d'aucune façon la duchesse si elle n'est pas quelqu'un d'égocentrique jusqu’à la lie... Et dire que pendant ce temps tout le monde dans la salle semble parler de sujets divers, et variées concernant indirectement le duc, son héritier, ou Valentine... Est-il la seule personne ici qui a deviner son petit jeu? Sans doute, et encore lui ne tente pas vraiment de se défaire de la duchesse, car il n'en avait nulle envie. Non il se contente juste de rester comme il est a son habitude ce que veux dire austère, et digne au possible.

Il ne savait pas pourquoi, mais elle enroula son bras autour du sien sans doute pour prendre un appui même si cela le dérange un peu qu'elle fasse cela sans lui demander auparavant il n'en montre aucun signe... Il se contenta donc de rester silencieux pour ne pas être dire d'idiotie, et d'écouter avec attention ce qu'avait à dire le comte Derheon. Qui lui semble enthousiasmé par le début de soirée.

Bien entendu je suis impatient de voir ce que vous nous avez préparée madame.

Ensuite elle resta accrochée à son bras de façon insistante, mais il arriva sans aucun mal à rester digne, et il la remercia poliment avec le comte lorsqu'elle eu finit de les emmener tranquillement à leurs places. Tout en se disant qu'il pouvait dire tranquillement le fond de sa pensée sur un autre sujet.

Je suis impressionné du soins, et l'habilité donc vous faîtes part dans l'élaboration des soirées. Même si j'avoue que je ne suis pas un expert dans la matière... Là il était sincère, car cela l'étonnait qu'aussi jeune elle soit déjà experte là dedans, même si a y réfléchir ça devait venir du fait qu'elle y consacrait une grande partie de son temps au vu de son caractère...

Une fois assis il resta plusieurs secondes à la regarder partir à sa place en bout de table pour s'assurer qu'elle ne se retournerait pas au dernier moment avant de détourner son regard un instant pour ensuite s'enquérir du bonne état de sa femme, et du couple Derheon pour ensuite renvoyer son attention quelques instants après vers Valentine Kohan lorsqu’elle salua tout le monde à la table comme il était de coutume, et qu'elle annonça de ce fait le début du repas, et du spectacle... Il espérer que le spectacle soit de qualité, car il avait juste envie de trouver un moyen de ne pas s'ennuyer ce soir au milieu de tous ces nobliaux...

Heureusement l'ennui ne vînt pas pour l'instant, et le début du repas commença très bien, et il en profita pour boire un d'eau, et pour regarder pendant plusieurs minutes le spectacle avant de consacrer son attention à surtout écouter discrètement les conversations alentours tout en répondant à une question anodine que lui posa le duc.

Quelle impression vous fait la duchesse sire Crissolorio?

C'est une charmante personne.

Il le dit d'un ton sincère, mais il ne pensait pas totalement ce qu'il venait de dire, car il était sûr qu'une aussi charmante rose a des piquants très acérés, mais pour l'instant on pourrait dire qu'il se contente de sentir le parfum de cette rose tout en prenant garde à ses piquants... Ensuite les deux hommes parlèrent d'un sujet plus professionnels, puis au moment ou leurs fut servit l’apéritif ils commencèrent à orienter leurs conversation sur un sujet plus personnel. Pendant que les femmes parlaient de leurs mari, leurs enfants, et surtout de sujets de conversation bien à elles...

Alors j'avais entendu dire que vôtre oncle Frandio vous avez léguer la totalité de sa fortune.

Oui, après l’épongeage des rares dettes, et le paiement de quelques impôts il restait une joli somme que j'ai investit dans plusieurs domaines pour ne pas mettre mes œufs dans même panier. A long terme je pense que cela va rapporter, et développer un peu les anciennes relations de feu mon chère oncle...

Excellent je suis content pour vois, mais j'aimerai savoir si vous comptiez me prêter un peu d'argent à mon fils pour qu'il puisse partir de bonnes bases?

Il veut devenir marchand?

Oui il semble vouloir travailler de son côté en attendant d'avoir mon titre quand je ne serai plus là... Je préfère qu'il ne reste pas oisif, car au moins il n'est pas en train de vider la fortune familiale pour des raisons stupides, et ça lui apprendre à entretenir une fortune... Car vous voyez j'ai souvent entendu parler de ces histoires de familles noble désargentés aux bouts de quelques générations par imprudence de leurs descendants. Je ne tiens pas a ce que les Derheon connaisse aussi un tel déshonneur.

Je verrai ce que je peux faire de mon côté... En tout cas je pense que c'est une bonne idée.

Merci.


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeMar 18 Fév 2014 - 12:33

Décidément... Désolée par avance pour Dame Siphane mais elle allait empoisonner son mari pendant le repas. En fait non, elle n'était aucunement désolée pour l'épouse de ce ruffian mais s'il y avait bien quelque chose qui horripilait grandement Valentine au point de la faire sortir de ses gonds comme maintenant. Avoir l'audace de résister à son charme de cette manière, se permettre de lui répondre avec un brin d'insolence... Elle préférait définitivement briser les hommes et les voir ramper à ses pieds avec docilité et soumission plutôt que ce vieux hibou qui faisait des pirouettes tout en gardant une légère dose de soumission. Cette vieille chaussette... Lamentable...

Mais en même temps cela l'inquiétait un peu... Pourquoi ce vieillard rance résistait à son charme ? A cause de son totem ? Ou parce que, chose bien plus préoccupante, elle avait perdu de sa superbe ? Son regard cilla alors qu'un léger accroc vient perturber le son de sa voix quand cette possibilité lui traversa l'esprit. Noyant ses doutes dans le verre de jus d'orange, elle fronça délicatement ses sourcils avant de tourner son intérêt auprès d'un jeune homme des plus charmants et inconscients, lui parlant rapidement pour tester son charme. Bien que se demandant ce qu'il avait fait pour attirer l'attention d'une jeune femme aussi magnifique, parfaite, il lui répondit avec grand plaisir, des étoiles dans les yeux et le cœur sur les lèvres : un vrai chiot amoureux. Déprimant et d'un pathétisme déplorable... Mais au moins elle était fixée : c'était seulement ce vieux rat qui jouait son imperméable. Bien, on verra qui sera le gagnant des deux...

Alors qu'elle regardait les spectacles en glissant des légumes et des morceaux de filets de viandes entre ses lèvres, la meilleure cuisson et la meilleure chaire, les mets les plus délicats et les plus raffinés sur la table de la duchesse... Bref un étalage de la richesse et du prestige de la famille Kohan histoire de faire taire les mauvaises langues et montrer qu'elle était toujours la meilleure dans le domaine de la fête. Elle les détrônait tous... Elle était parfaite. Reprenant son souffle, Valentine retrouva son sourire et reprit les bavardages superficiels alors que son cher et tendre enroula ses bras autour de ses épaules pour baiser avec tendresse sa joue pour prendre place à ses côtés. De toute évidence il avait terminé avec son père... La blonde redoutait d'avance la fin de cette fête : il risquait de ne pas y avoir que ce petit homme grisonnant qui finirait empoisonné dans cette histoire. Tolérant les marques d'affection de Korentin qui roucoulait de bonheur en mangeant avec elle, la blonde admirait les spectacles en discutant avec les dames, riant et bavassant l'air de rien avant que les airs d'une valse se mirent à raisonner.

Le dessert pouvait bien les attendre et en parfaite hôtesse, et pour son plus grand bonheur, elle poussa son mari dans les bras d'une marquise âgée et minaudante pendant qu'elle-même allait voir de nouveau le groupe du Comte Benjamin, un sourire lumineux aux lèvres.

« Ma chère Siphane, m'en voudriez-vous si je kidnappais votre merveilleux époux pour une dame ? Je vous le promets, je vous le rends à la fin de cette dernière. »
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeSam 22 Fév 2014 - 10:36

Le comte Derheon voyant ses inquiétudes se dissiper entama ensuite un petit bout de conversation moins professionnels avec Crissolorio au sujet notamment du défunt oncle Frandio, et du devenir du cousin Ricard qui devait prendre la succession de ce dernier... Puis après avoir finit cela le comte se concentra à nouveau sur d'autres affaires diverses qui consistent surtout à jeter un coup d’œil à sa femme pour s'assurer que celle-ci aller bien, et papoter avec des connaissances mondaines divers, et variées. Pendant ce temps Crissolorio se contenta de tourner son attention libéré vers quelque chose de plus important pour lui...

Alors tout cela est a ton aise? Dit-il a sa chère Siphane qui était en train de regarder le spectacle, et qui lui répondit avec un sourire.

Oui sincèrement je ne me serai pas douté me retrouver ici un jour...

Que cela te plaise soit tous ce qui compte ce soir. Finit-il avec le sourire.

Ensuite après quelques instants a regarder le spectacle tranquillement tout deux, et a s'échanger quelques paroles sur des sujets diverses, et sur les différentes personnes conviés à la soirée (Korentin Kohan, Valentine Kohan, le couple Derheon, et quelques nobles de cour plus ou moins importants). Au final ce donc Crissolorio était heureux de constater s'était que Siphane semblait être ravie d'être ici, et qu'elle semble au passage bien s'entendre avec le couple Derheon comme il l'avait prévu. Vu qu'il était venu a cette soirée surtout pour faire plaisir a sa femme. Il pouvait donc considérer que c'était en grande partie une réussite. Reste maintenant à profiter de moment présent... Donc le repas.

Donc la plus grande partie se déroula à merveille d'ailleurs, et Crissolorio pu assez bien se divertir à regarder calmement le spectacle, et échanger quelques bribes de conversation avec Siphane, le couple Derheon, et un certain Hugo de Chivile à sa gauche qui était assez sympathique au passage même si un peu plus brave que nécessaire... Le repas sinon était fort agréable même si comme a sa grande habitude Crissolorio n'en profita pas autant que là plupart car il n'était pas très gourmand...

Ensuite vînt le moment où une valse se mit à résonner dans la salle ce qui indiqua donc qu'il était venu l'heure de se mettre à danser. Au moins cela serait sans doute divertissant, et puis il avait bien envie de voir s'il était toujours aussi talentueux dans l'art d’exécuter une valse qu'il y a encore quelques années. Car s'il y avait bien un talent familial qui se transmettait chez les Ostiz c'était bien celui de savoir mener une valse parfaitement, après celui de savoir jouer avec les pièces bien entendu... Dire que son oncle Frandio à l'époque n'arrêtait pas de l'emmener lui, et son cousin Ricard dans des soirées mondaines entre marchands, et leurs potentiels clients pour les entraîner. Après tout dans le métier du commerce les apparences sont souvent aussi importantes que les produits à vendre comme celui-ci se plaisait à le dire... le pire c'est qu'il aurait pu s'épargner tout ce petit ménage à l'époque s'il n'avait pas voulu a ce moment là prendre la relève de son oncle comme Ricard l'avait fait... Mais bon le passé c'est le passé, et au moins il en avait tiré quelques chose au passage.

Et c'est ainsi qu'il se dit qu'il allait pouvoir montrer à sa tendre qu'il n'avait pas perdu la main dans ce domaine, et quand il allait commencer à débuter une valse Siphane pour rejoindre les nombreux nobles alentours qui entamaient déjà leurs pirouettes. Celle-ci fut solliciter par Valentine Kohan qui lui demande si elle voulait bien la laisser danser une valse avec Crissolorio. Bien entendu Siphane accepta la demande de la future duchesse, et lui laissa Crissolorio pour cette dance pendant qu'elle allait en faire une avec le sieur Hugo de Chivile entre-temps pour patienter.

Donc la dame Valentine voulait faire une danse avec lui? Soit il ne voyait aucune objection a faire une valse avec elle. Il se disait néanmoins qu'il valait mieux ne pas faire de petite erreurs dans sa performance, car après tout la future duchesse devait être très compétente dans le domaine des valses, mais de toute façon lui aussi, alors il n'aurait pas l'air maladroit.

Crissolorio démarra donc la valse comme il était de coutume... Sa main gauche tenait la main droite de sa cavalière, et sa main droite se était placer sous l'omoplate de la dame pendant que celle-ci posa sa main gauche sur l'épaule de Crissolorio comme il était de coutume pour danser la valse. Crissolorio débuta la danse par des petits pas pour pouvoir ensuite au fur, et a mesure élargir les mouvements pour donner une sorte de rythme en crescendo à la danse au fur, et a mesure de celle-ci.

Il prit soin bien entendu de vérifier si Valentine suivait, mais ce n'était pas vraiment nécessaire car elle était assez talentueuse comme il s'y attendait. Il effectuait ainsi les quarts de tour tous les trois temps de la danse dans le sens des aiguilles d'une montre, et faire quelques fioritures au passage comme les tours surtourné, et autres sans aucune difficulté...

Il était donc calme, et concentré sur la danse, et parla un peu néanmoins à un moment de calme dans le rythme de cette valse.

Que me vaut sinon l'honneur que vous me faîte madame? Dit-il avec une pointe d'intérêt dans la voix, car déjà le simple fait qu'elle lui demande en premier une danse avait suffit à flatter l’ego de Crissolorio, mais aussi a faire apparaître un doute...


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeLun 24 Fév 2014 - 13:01

Aussi surprenant que cela puisse paraître, même elle cela pourrait la surprendre, Valentine décida de snober son époux pour la première danse pour l'accorder à ce petit réfractaire à son charme. Elle allait le dresser... Qu'il s'accroche à ses jupons le comptable parce que la duchesse n'allait pas en rester là, foi de Valentine ! Un sourire aimable aux lèvres, un air un peu minaudant, la duchesse demanda la permission à Dame Siphane de lui prêter son époux pour une danse, lui promettant de lui rendre juste après. En tant qu'organisatrice de la fête, la blonde se devait de danser avec les hommes invités alors que son époux devait faire de même avec les dames des nobles : de toute façon elle lui avait dit qu'elle le privait de cette première danse parce qu'il l'avait négligée aujourd'hui. Elle adorait le faire tourner en bourrique, c'était bien ce seul plaisir en plus de leur « rapprochement intime » dans ce mariage ennuyant à souhait...

S'inclinant devant Crissolorio, elle posa avec légèreté sa main sur la sienne tandis que l'autre reposa avec délicatesse sur son épaule, suivant la cadence sans aucune difficulté, un sourire ravi sur les lèvres alors que ses jupons tournoyaient avec grâce et volupté. Elle était belle la duchesse... Elle pouvait même voir le regard brillant de son époux qui la fixait de temps en temps pour voir si tout allait bien pour elle, ce qui était exacte, elle respirait d'ailleurs la joie de vivre : elle adorait organiser des fêtes. De toute façon, pour la santé de tous, il valait bien mieux que ce ne soit pas Korentin qui organise tout ça, ça risquait de tourner au désastre... Heureusement que les femmes étaient le raffinement incarné parce que ça remontait tout de même sacrément le niveau parce qu'avec les mâles dans la place, elles étaient loin d'être aidées les pauvres.

Le son de sa voix fit ciller son attention, aussi l'observa-t-elle avec curiosité malgré un sourire doux aux lèvres.

« Pour le simple plaisir de danser en votre compagnie très cher et je dois vous avouer que vous êtes un excellent danseur, votre épouse a bien de la chance. »

Riant légèrement, un léger éclat mutin dans le regard, la blonde continua de valser en sa compagnie, rassurant sa prise sur sa main et son épaule.

« Que pensez-vous de cette fête ? Vous amusez-vous bien avec votre merveilleuse Siphane ? »

---

{hrp: mes excuses pour cette courte réponse}
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeMer 26 Fév 2014 - 15:19

Était-ce un compliment sincère qu'elle faisait à Crissolorio quand elle disait qu'il était un excellent danseur, ou juste une flatterie? Il ne pouvait pas vraiment en être sur, mais l'inspecteur pensa que ce devait sincère car il dansait effectivement de façon excellente. C'était un peu orgueilleux de penser comme cela, mais c'était vrai! Il n'était peut-être pas le meilleur danseur sur Armanda comme l'avait prouvé tant de fois auparavant feu l'oncle Frandio, mais il n'avait pas à rougir devant qui que ce soit dans cet art. Il faisait parfaitement honneur à la famille des Ostiz, et des Eris dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres pratique de ces deux familles donc il était membre d'une certaine façon pour la deuxième...

Il n'était peux-être pas un marchand comme tout les Ostiz, et Eris(où plutôt la plupart), mais il était quand même un digne membre de ses deux lignée bourgeoise...

Enfin peut-être qu'un jour il serait plus qu'un simple bourgeois avec un peu de chance, mais la route sera longue pour cela, et il valait mieux ne pas se faire trop d'ennemis, ou empêcher ceux-ci d'être des obstacles trop embarrassants.

Néanmoins il oublia vite ses pensées, et il se concentra sur l'instant présent pour pouvoir bien continuer, et mener cette valse avec maestro, et en profiter au passage pour répondre a la duchesse calmement.

Merci c'est un tradition dans ma famille. Qui sait soigné les apparence peut mieux persuader le client comme le dise les marchand...

Il continua ensuite la valse en enchaînant quelques pirouettes pour pouvoir bien suivre le rythme de la mélodie qui s'intensifiait tout en vérifiant qu'il ne perdait pas la duchesse au passage pendant cette danse... Après tout dans une valse il était facile de faire un raté si on adopté un rythme que sa compagne ne pouvait pas suivre, et dans ce cas-là ce ne serait que la faute de Crissolorio si la dame Valentine ne peut pas suivre, mais néanmoins il semblerait que Valentine se débrouille parfaitement comme on s'y attendrait de la part de quelqu'un de son rang...

Au passage il n'était pas dur de remarquer que le duc Korentin était très pris par sa femme vu qu'il lui lançait souvent des regards en coins... Sans doute qu'il demanderait à danser avec sa femme à la fin de cette valse. Le pauvre homme il devait bien être mené par le bout du nez pensa un instant l'inspecteur...

Néanmoins pendant une pause dans le rythme de cette valse la dame Valentine demanda à Crissolorio son avis sur cette soirée mondaine. Celui-ci n'était peut-être pas un grand amateur de soirée comme celle-là, mais il devait avouait que celle-ci était plutôt agréable, et plutôt bien organisé au passage... Dans sa jeunesse il avait déjà assisté à des soirée avec du beau monde même si c'était des bourgeois pas des nobles... Donc il était capable de différencier une bonne soirée d'une mauvaise, et celle-là était a coup sûr dans les bonne.

Ma foi je dois dire que cette fête est d'une qualité très rare. Il semblerait que Siphane soit parfaitement à son aise ici, et je n'ai pas vraiment à me plaindre moi non plus. Dit-il avant d’exécuter à nouveau quelques figures avec la duchesse pendant que cette danse continuer sur un rythme assez agréable.

D'ailleurs mademoiselle que pensez de mon ami le duc Benjamin Derheon? Dit-il tranquillement entre quelques moments calme de la valse pour pouvoir un peu atténuer le silence qui s'installait. Quand Valentine répondit a sa première question l'inspecteur continua la valse habilement quelques instants après avant de continuer à parler.

Il semblerait que le duc soit impatient de danser avec vous. Il ne fait que vous regarder. Dit-il au passage de façon vague. Il ne sous-entendait rien là-dedans, mais néanmoins il était sur que Valentine l'avait déjà remarqué... En tout cas lui n'était pas vraiment à l'aise d'être toisé par le duc comme cela... Ce qui était normal après tout.


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeSam 1 Mar 2014 - 21:58

Les avantages de cacher son intelligence derrière sa beauté c'était qu'on ne pouvait pas prévoir les plans d'une harpie. Oh bien entendu, il y avait toujours des récidivistes qui luttaient contre son charme, posant d'étranges questions tout en succombant plus ou moins longuement à sa beauté et son totem. Ceux-là... Fort heureusement ils étaient d'une rareté tout à fait appréciable parce que le génocide qu'elle aurait fait en représailles ! Avait-on idée d'avoir l'outrecuidance de résister à une perfection comme elle-même ?! C'était une honte ! C'était pour ça qu'elle allait remédier à ces énergumènes qui ne semblaient pas comprendre que leur place était à ses pieds et en train de l’idolâtrer sans penser ou se poser des questions... Pourquoi penser alors qu'elle était là pour ça ? Franchement ! Ça faisait des économies et surtout ça éviterait les erreurs parce que franchement, les hommes n'étaient vraiment pas du tout doué pour ce genre de chose, la preuve en était de son cher et tendre. Utile mais bon, elle avait encore du travail au niveau du dressage.

D'ailleurs, connaissez-vous les vertus de la belladone ? Une petite fleur discrète mais très commune, qui avait un parfum délicat et de très jolies fleurs ; outre son aspect agréable mais passe-partout, elle avait d'étonnantes vertus pharmaceutiques si prise à petite dose. Bien évidemment à cause dose, elle infligeait de graves problèmes au niveau digestif et cérébral si elle avait bon souvenir, voir même la mort... Bon, bien que Valentine prônait ses intérêts et ceux du trésor de sa fille, Victoria, elle n'était pas une meurtrière aussi avait-elle enduit ses gants en cuir de daim d'une crème hydratante spéciale qui contenait une dose de la belladone assez puissante pour le rendre malade seulement pour une quinzaine de jours vu que c'était un homme qui n'était plus tout jeune.

Et cela, elle réussit à le cacher à son cavalier dont la peau nue de ses mains absorbaient sans se rendre compte du poison dans ses gants, il aurait une sacrée surprise dans les heures qui suivraient, voire le lendemain... Ah que la vie est douce non ?

Gracieuse, virevoltant dans ses bras avec un port de tête royale, la blonde pensait à sa fille et son époux pour qu'il ne se doute de rien, badinant tranquillement sur ses bons talents de danseurs. Enfin, c'était tout à son honneur d'être un bon danseur : la main sûr et le pas alerte, le dos droite et le geste excellent, oui, ce n'était plutôt pas mal. Et il avait tout à fait raison : toujours soigner les apparences pour mieux tromper son monde et les entortiller autour de son doigts, Valentine le prônait avec force d'ailleurs et mieux, pour elle ça semblait d'une logique à toute épreuve. Aussi, elle lui demanda comment il trouvait sa soirée, suivant avec légèreté la cadence de la musique en faisant papillonner ses jupons dans les pas de danse. Et avec simplicité il lui répondit que c'était excellent et que même la femme de sa vie semblait heureuse de s'épanouir parmi les spectacles, les gens de haut lignages ou encore les mets délicats et hors de prix. C'était une femme, forcément elle était heureuse d'être dans ce genre de soirée. M'enfin, la duchesse était vraiment comblé de savoir qu'elle n'avait rien perdu de son prestige ou de son pouvoir, elle restait vraiment la première dans l'art de faire des soirées mondaines plus que réussit.

« Votre ami le duc m'a l'air d'être quelqu'un ayant pleins de ressources et dont les possibilités semblent des plus accessibles. Déterminé et imaginatif, volontaire, il m'a l'air d'être quelqu'un de bien et de très bonne compagnie, messire Crissolorio. Mais pardonnez-vous, vous avez raison : mon mari semble d'être plus insistant, aussi vais-je le rejoindre pour lui accorder une danse avant qu'il soit jaloux de tous les hommes dans cette salle. Je vous libère pour vous rendre à votre merveilleuse épouse... »

Lui souriant, Valentine s'inclina à la fin de la danse et rejoignit trottina vers son cher et tendre, se faisant kidnapper et tournoyant dans ses bras sur la piste de danse. Le duc et la duchesse dans toute leur splendeur et leur amour... C'est mignon non ?
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeDim 2 Mar 2014 - 17:24

Crissolorio avait un petit pressentiment, mais il ne savait pas pourquoi, mais ce n'était vraiment qu'une petite intuition donc sans doute rien d’important. Sans doute que son totem s'excitait un peu pour rien... Peut-être parce qu'il était regardé par le duc en ce moment même? De toute façon Korentin Kohan était quelqu'un de fort aimable a ce qu'il avait entendu dire donc cela ne devait en rien vexer ce dernier qu'un modeste fonctionnaire danse avec sa plaisante femme. Il n'y avait donc pas à s'inquiéter de quoique ce soit surtout que de toute façon Valentine au vu de son tempérament devait obtenir facilement ce qu'elle voulait de son mari, après tout c'était une noble donc elle savait elle aussi jouer avec les mots habilement en plus d'avoir son charme naturel... Crissolorio n'avait cure de toute façon de ce genre de petit jeu que la noble dame joue sans doute avec Korentin Kohan, mais cela ne lui faisait rien de danser avec la future duchesse. De plus exercer son pas de danse était quelque chose d'agréable surtout si c'est pour démontrer ses talents de danseurs à toute la salle vu que bien entendu tout les regards étaient tournés vers Valentine, et sa danse donc aussi sur son partenaire en partie. Il semblerait d'ailleurs qu'il reste encore quelques danses avant que toute la salle soit convié au dessert donc autant profiter de cette danse-là pour démontrer ce dont il était capable à tout le monde. Puis ensuite il ferait de même, et plus intimement avec sa chère Siphane.

Il semblerait sinon que la duchesse est une bonne impression du comte. Bon l'inspecteur ne pouvait pas être sûr qu'elle soit très sincère dans ce qu'elle disait, mais néanmoins lui avait une bonne idée de qui était exactement Benjamin même si les deux hommes ne sont pas très proches... C'était effectivement quelqu'un de déterminé, imaginatif, et de très bonne compagnie quoique un peu trop brave sur les bords dans les sens qu'il était quelqu'un de confiance, mais un peu facile à faire tourner en bourrique si l'on savait s'y prendre.

Crissolorio quand à lui préfère toujours rester un peu froid, et réaliste car ça évitait au moins de se faire doubler de manière idiote quand on ne s'y attendait pas. C'était bien beau d'être gentil avec tout le monde, mais il y aura toujours des petits, ou petites sournoises qui voudront profiter de vôtre trop grande gentillesse. Bon on pouvait facilement conclure que par sa position le Comte Banjamin ne risque pas grand chose, mais bon cela représentait quand même pour lui une qualité à double tranchant... Crissolorio lui était peut-être plus dur, et un peu inaccessibles, mais en contrepartie il n'était pas quelqu'un né de la dernière pluie, et ne se faisait quasiment jamais avoir.

Bon il faut quand même bien conclure cette danse après tout. C'est donc pour cela que Crissolorio continua à danser avec la noble dame de façon toujours très habile pour en finir en beauté avant que Valentine n'aille rejoindre son époux.

Après que cela fut fait il alla ensuite accorder ses prochaines danses à sa femme pendant que la future duchesse virevoltait maintenant avec le duc qui même s'il n'était pas aussi bon dans la valse était quand même assez doué...

Me donnerez vous cette danse?

Oui bien entendu.

Et c'est ainsi que l'inspecteur débuta une nouvelle danse avec sa tendre Siphane de manière plus discrète, mais tout aussi habile, et agréable après tout maintenant qu'il était moins au centre de l'attention il pouvait tout a fait se concentrer sur l'instant présent de manière plus sereine. Les figures s'enchaînaient donc de manière gracieuses, et le couple semble parfaitement être synchronisé pendant cette valse. Pendant que les deux partenaires se regardant tendrement dans les yeux.

D'ailleurs au passage le comte Derheon, et sa femme démontrent eux aussi qu'ils ne sont pas en reste niveau danse même s'ils ne sont pas aussi talentueux... Et ainsi la mélodie continue annonçant que cette valse était presque terminée, et qu'une nouvelle allez débuté sauf si l'hôtesse de cette soirée juge qu'il est venu le moment de finir le repas avant de recommencer à danser. Dans tous les cas la soirée continuait, et celle-ci se montrait finalement plus plaisante que ce à quoi s'attendait Crissolorio quand il avait accepté l'invitation de Benjamin. Sans doute qu'il ne fallait jamais rester sur une idée acquise, et aussi que si cela plaisait tant à sa femme c'est qu'il y avait bien une raison derrière...


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeVen 14 Mar 2014 - 10:59

Enfin elle avait empoisonné le trésorier. Cela lui apprendrait à résister à son charme ! Espèce de petit mal-élevé ! Son rêve depuis le début de la soirée... Pour finir par enduire ses gants de toxines de belladone qui le rendrait malade pour au moins les deux semaines à venir. Il n'y avait jamais de petits plaisirs dans la vie n'est-ce pas ? Amusé et souriante, pétillante et étincelante au bras de son époux dans les danses, les enchaînant avec un air stupidement amoureux comme elle devait paraître, Valentine fit un discret signe aux serviteurs pour servir le thé et les desserts : la fin de la soirée approchait à grand pas à présent. Et dans l'ensemble, elle devait d'ailleurs avouer qu'elle avait plutôt bien géré l’événement, l'air ravi et les murmures appréciatifs de ses invités en témoignait.

La vie était belle quand la duchesse la régissait comme un horloger dictatorial.

Lorsqu'une énième danse se conclut, tous se mirent à applaudir pendant que les dames minaudaient aux bras de son époux avant qu'ils ne retournent tous à table pour déguster les trésors sucrés des cuisiniers et chefs pâtissiers de Valentine, cette dernière se permettant d'en abuser quelque peu, friande de ces douceurs sans pareilles. Les conversations allaient bon train, la bière et le vin coulaient pour les hommes tandis que le thé infusait tranquillement dans les théières de porcelaine et les liqueurs fruitées embaumaient l'air et coloraient les verres à pieds en cristal. L'ambiance restait tout de même tranquille et bon enfant, les rires et les potins fusaient entre tous pendant que les mâles discutaient de chose plus sérieuses ou « virils », Valentine trônant en impératrice sur cette table. Oui, la vie était douce quand elle contrôlait l'univers et tous semblait accorder en ce sens, ne ferait-elle pas une bonne impératrice ? Bien sûr, personne n'avait besoin de savoir que ses possibles opposants et résistants se voyaient vite mourir dans d'étranges circonstances, des restes de substances étrangement méconnaissable.

Ce fut donc dans la légèreté que la fête et le banquet dura jusqu'à des heures indécentes, l'alcool déliant les langues et humiliant les personnes qui n'arrivaient pas à tenir le choc au plus grand plaisir de la blonde qui enregistra les humiliations et les ragots pour les ressortir plus (toujours avoir un coup d'avance sur tout le monde ! Ça aide à les asservir sans trop de rébellion). Puis la fin de l’événement retentirent et tout le monde gagna leurs appartements qui avaient été attribués pour les invités les plus prestigieux pendant que les autres retournèrent chez eux ou dans les auberges hors de prix qu'ils avaient assaillit, l'estomac en pagaille et la tête dans un coton des plus épais et étouffant par le trop plein de nourriture riche et les boissons très alcoolisés.

Au matin, beaucoup eurent le teint crayeux voir verdâtre, le regard flou et le visage bovin, vêtements froissés et tâchés, puant la sueur et les relents de nourriture passée pendant que leurs carrosses les ramenaient chez eux. Et au milieu de cette déchéance humaine qui était incapable d'avoir plus de résistance qu'un bulot bicentenaire cuit et rassit, trônait la plus belle des roses empoisonnés sur cette terre, aux boucles blondes légères qui reflétaient la lumière du soleil, au teint frais d'un lys et aux beaux vêtements propres, un sourire ravi et mutin aux lèvres. Là où tous échouaient dans leurs vices, Valentine Kohan triomphait avec une superbe et une perfection malsaine dans ce jeu de pouvoir et d'apparence.

---

{hrp: ne voyant quoi rajouter, j'ai donc conclu le banquet, à toi de conclure le rp en postant et n'oublie pas que tu es empoisonné hein? Bon jeu à toi}
Revenir en haut Aller en bas
Crissolorio Ostiz
Crissolorio Ostiz
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage puissant
Expérience:
Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Left_bar_bleue6/10Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty_bar_bleue  (6/10)
Xp disponibles: 7

Modérateur
Régent de Gloria

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitimeVen 14 Mar 2014 - 13:16

La danse continuait comme si de rien n'était, et la mélodie jouait toujours de façon harmonieuse pendant que les convives dansaient de façon tout aussi harmonieuse. Crissolorio commençait à se sentir un peu étrange petit à petit, mais il n'en tenait pas cure vu que pour l'instant cela ne l'empêchait pas de bien danser, et de rester parfaitement concentré sur sa performance. Et puis c'était juste le sommeil sans doute... Néanmoins il remarqua vite qu'il n'avait pas d'appétit au passage... En tout cas moins qu'a l'accoutumé donc il tâcherait sans doute de faire attention pour le banquet.

Pendant ce temps il continuait à danser avec talent, et sa femme tenait parfaitement le rythme. Ils étaient certes moins éclatants que le couple Kohan sur la piste de danse, mais néanmoins ils n'avaient pas à rougir. D'ailleurs il semblerait que les Derheon aussi se débrouillent assez bien... Tout à leurs honneur, et aussi tant mieux pour eux car au moins cela veut dire qu'ils ne sont pas démunis dans ce domaine. Au bouts d'un petit moment Crissolorio estima que la valse allait bientôt se conclure, et il acheva donc avec maestro la danse peu avant que le musique ne s'arrête.

Cela était fait, et il s'était bien débrouillé évidement! Néanmoins il se sentait un peu palot après les valses, mais il tâcha d'ignorer cela de son mieux.

Tu n'a pas l'air de te sentir bien.

Ce n'est rien... sans doute le tournis tout simplement.

Finit-il de dire avec calme tout en souriant pour montrer à sa femme qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. Quand le duchesse finit elle aussi sa danse lui aussi applaudit comme tout les convives même s'il le fît avec plus de timidité, et moins d'entrain. Il n'avait pas envie d'en faire plus que de nécessaire, et il commençait à être un peu fatigué... Il retourna donclui aussi à table avec le couple Derhon, et sa femme pour goûter au dessert. Il devait néanmoins avouer que tout cela avait fort bon goût, mais il n'avait pas très faim, et se contenta juste de manger quelques friandises.

Il fallait avouer que le cuisinier avait sans aucun doute fait du bon travail, et que les Kohan devaient payer une fortune pour organiser de telles cérémonies. Une fortune qui pourrait servir à tant d'autre choses pensa t-il ironiquement pendant que les convives étaient occupés à boire leurs vins, bière, ou thé. Lui se contentait juste de converser un peu quand on lui demandait son avis sans boire une seule goutte de vin car il n'avait pas soif, et de toute façon il ne buvait pas pour garder l’esprit clair...

Il fallait avouer que l'ambiance de ce festin était plutôt agréable. Que ce soit les conversations diverses, et variés qui se répandaient parmi les invités pendant que le vin était servit, et resservie. Mais il n'en profitait pas car il se sentait assez mal étrangement...

Et tout cela dura des heures ce qui semblait presque être une éternité pour l'inspecteur qui commençait légèrement à avoir la nausée même s'il le dissimulait bien. comment ce faisait-il qu'il était dans cet état, alors qu'il n'avait pas bu d'alcool? Sincèrement il était trop fatigué pour y réfléchir, mais au pire il y réfléchirait plus tard si cela continuait après cet fête. Lui se contenta pendant ce temps de se tenir en dehors des coups bas auxquels se livrent les nobles, et à la limite prêter l'oreille aux conversations qui tournent sur un sujet un peu intéressant. Bien entendu l'on pouvait entendre de tout là dedans sauf des rumeurs sur lui ce qui était plaisant vu qu'il n'était pas noble. Au moins cela le mettait à l'abri des pratiques sournoises de l'aristocratie...

Puis la fin de cette fête arriva, et il se sentait vraiment mal sur le chemin du retour vers sa maison. Sa femme l’accompagnait, et celle-ci s'inquiétait évidement de son état en lui disant au passage qu'il faudrait allait voir si quelqu'un ne disposait pas d'un moyen de le guérir rapidement...


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Csigna_imagesia-com_ph4b_large



Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Empty
MessageSujet: Re: Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Vin, festin, conversation, et manipulation [(pv Valentine) Flashback 1745] : terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'héritage du Feu [PV Valentine Crowblack]/!\Hentaï/!\[Terminé]
» Chasseur chassé. [Flashback][Fili][Terminé]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Valentine Day
» Petite conversation =) [PV Takeji et Ren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-