Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeJeu 26 Déc 2013 - 12:34

Aldaria la magnifique voilà une splendide cité aux yeux du mercenaire. La cité blanche resplendissait au loin, et elle n'était pas moins majestueuse de l'intérieur.

Il était venu ici pour chercher du travail comme a son habitude lorsqu'il se rend dans une ville. Après quelques jours où il s'était contenté de voyager sans chercher de travail. Une petit temps de repos lui faisait du bien de temps en temps, et puis ce n'était pas l'argent qui lui manquait pour l'instant. Il pourrait peut-être tenir quelques mois sans travailler, mais bon... Dans le métier de mercenaire il n'est jamais bon de rester inactif trop longtemps surtout si l'on finit par rouiller. Une vie guerrière ne laisse pas le choix à l'erreur, peut-être que Alford était un bon duelliste, et avait une forme imposante, mais cela ne le dispensait pas de prendre la dangerosité de son travail au sérieux. Donc à la limite il pouvait se permettre de se mettre en pause quelques jours, mais uniquement pour mieux repartie travailler ensuite.

D'ailleurs du travail il allait peut-être bientôt en trouver. Il était tomber sur une piste qui lui semblait bien intéressante. Il avait entendu dire par quelque rumeurs qu'il y avait une noble d'Aldaria bien pourvue en argent, et amateur des choses elfiques qui serait à le recherche d'une pierre tombale particulière. Il n'attendit pas longtemps lorsqu'il appris cette opportunité en or, pour aller dénicher un potentiel contrat juteux, et se remettre sur les rails!

Il arriva vers le début de l'après-midi à l'entrée de la résidence de la dame. il semblait qu'il y avait quelques gardes à l'entrée, cela était normal vu qu'elle était noble. Par principe il demanda à ceux-ci d'aller prévenir leurs maîtresses que quelqu'un était venu pour accomplir son travail. Il vit les deux gardes partir à la recherche de la noble dame. Il resta donc quelques instants à attendre à la porte de la demeure. Assez content car il semblerait que le travail soit toujours disponible, et surtout qu'il était a ce qu'il voyait le premier à s'être présenter pour l'accomplir.

D'ailleurs ce travail lui avait l'air fort intéressant. 250 pièces d'or de paiement ce qui représentait pour lui l'équivalent de plusieurs mois de travail avec ses contrats habituels. Cela était d'ailleurs sans doute l'un des contrats les mieux payés qu'il allait faire. Ce contrat par contre n'avait pas l'air simple, mais bon vu la prime qu'il recevrait s'il y arrivait c'était un peu normal, on ne peut pas avoir le beurre, et l'argent du beurre.

Il en profita un peu d'ailleurs pour regarder avec attention la demeure, celle-ci était simplement magnifique. Elle était grande, spacieuse, et surtout bien conçue. Nul doute que la dame qui y habité ne manquait pas d'argent, et devait possédé un fort bon goût niveau architecture. D'ailleurs les autres demeures de nobles, ou de riches bourgeois n'avaient pas à rougir non plus à côté de celle-là, mais il semble que celle-ci en particulier se démarque au yeux du mercenaire. Sans doute son goût pour les détails, et ses goûts personnels enfin ce n'était pas vraiment le plus important au final.

En tout cas cela se démarquait bien avec les quartier pauvres de Gloria la capitale, là-bas la misère y régnait, et la criminalité y battait des record, et dire que certains nobles sans scrupules vivaient leurs vies luxueuse sans donner la moindre attention aux malheurs des plus pauvres, et démunis. Heureusement que ceux-là n'était qu'une minorité, tous les nobles ne sont pas des mauvaise personne, comme tous les pauvres ne sont pas des gens généreux ayant le cœur sur la main. Il fallait juste savoir discernait qui était chacun individuellement, et ne pas faire de généralité, ou cela pouvait finir très mal. Car certains des gens les moins sympathiques au premier abords pouvait être d'un grand altruisme, tandis que certaine personnes semblant forts amicales de vue, était de vrais salopard lorsqu'on leurs en laissaient l'occasion

D'ailleurs il ne lui restait sans doute pas beaucoup de temps à attendre à Alford, et qui sait quelqu'un d'autre pourrait venir participer à ce travail. il n'était pas contre un peu d'aide. Ce travail s'annoncer dur, et le faire en solitaire se révélerait sans doute compliquer, mais au pire il se débrouillerait il était aussi bon seul qu'en équipe après tout....


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeJeu 26 Déc 2013 - 15:57

Aldaria. Ce n'était pas le point qu'elle devait atteindre mais un simple endroit pour se reposer. Cela faisait plusieurs semaines qu'elle tournait en rond dans la Superbe, en quête de petits travaux de mercenaire. Ici, cela ne manquait pas. Les riches étaient tellement prétentieux qu'en une journée elle pouvait faire deux travaux pour la même famille - qu'elle faisait en rechignant.

Mais cette fois, ce n'était pas pareil. Le bouche à oreille marchait de bon train quand on avait un peu de charisme, ce qui la conduisit à une nouvelle aventure. Une certaine Cassandra Thenus, désirait un objet d'origine Elfique. S'était hors de question! Depuis quand sous prétexte d'avoir de l'or, peut-on piller la tombe d'un elfe?

Suite aux bonnes indications reçu un peu plus tôt, l'elfe se dirigea vers la demeure de la sympathique Dame. A quelques pas de la porte, elle haussa les sourcils tout en retenant un juron.

Croyez bien madame que vous ne toucherez pas une pierre Elfique tant que je suis dans les parages.

Soupirant, elle avança vers la porte, là ou se trouvait déjà un homme. Comme l'or pouvait faire faire des choses chez les humains. Arrivant à hauteur de l’inconnue, elle regarda du coin de l'oeil avant de se faire.. Légèrement froide.

C'est ici pour la dame et sa mission ?

L'habit ne fait pas le moine: elle savait être un ange et douce à ses heures. Décrochant le foulard de son visage pour paraître tout de même plus aimable, la jeune femme croisa les bras sur sa poitrine. Elle tenait en horreur les caprices de ces bonnes gens, qui demandait toujours plus. Un fossé séparait l'univers de la mercenaire et de ses clients, pourtant, s'était bel et bien les riches qui la faisait vivre..


Dernière édition par Rebrylla Dessa le Ven 27 Déc 2013 - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeJeu 26 Déc 2013 - 17:27

Cassandra Thenus. Médolie en avait entendu parlé de nombreuse fois. Elle pensait à plusieurs chose en même temps quand ni faisant pas attention elle rentra dans quelqu'un. Elle fit un pas en arrière et une main solide l'attrapa. Elle se trouvait devant Diklan qui la regardait bizarre. Il lui dit de faire attention parce qu'à force de traîné avec les humains elle allait en devenir une. Elle lui donna un cou de poing amical et ils se mirent à rire.

En rentrant au camps se soir là elle entendit les hommes parlé de choses et d'autre. Bon de cette Cassandra. Elle prit prêta une oreille sourde et cela devient intéressant quand les mots " pierre de la tombe elfique " furent associé au nom de la femme humaine. De suite elle alla voir celui qui avait dit ça et le secoua comme un prunier jusqu'à se qu'il lui dise se qu'il savait. De suite Diklan arriva et l'amena plus loin.
"- Elle veut une pierre dans une tombe elfique ! Elle veut pillé une tombe ! Elle n'a aucun savoir vivre ! On ne pille pas des morts !
- Médy ! Calme toi ! Respire ! Ils ont du mal entendre.
- Ils sont dit que c'était une des beaux quartiers.
- Va la voir demain. "
Une nouvelle fois encore elle allait suivre le conseil de son cher ami.

Elle se réveilla le lendemain en pleine forme et d’excellente humeur. Elle s'habilla et s'arma. Mais pas de grosse épée double pour aujourd'hui. Elle choisit plutôt et pour une fois, la rapière elfique qu'elle avait acquise il n'y a pas si longtemps de cela. Elle chercha Diklan afin qu'il vienne avec elle mais ne le trouva pas. Elle entra même dans sa tente. Sur le lit, il y avait une cape et un mot. Elle prit le mot:
" Médy,
Fait attention à toi et ne prend pas de risque. Je te donne ma cape ( tu sais celle avec les piques ). Tu en auras plus besoin que moi vu que tu te mets toujours dans le pétrin.
Ne t'énerve pas contre cette dame avant qu'elle ne t'est tout expliqué.
Dik.
"

Elle prit la cape et la passa sur ses épaules. Elle rabattit la capuche sur sa tête. Tout avait l'air normal. Elle se dissimula pour ne pas être remarqué. Elle ne prit pas de monture. Elle marcha.

Elle arriva bien vite au quartier des riches. Elle vit de silhouette devant la maison. Elle se cacha. Elle les observa. Une jeune elfe et... Oui... Un homme en armure. Mais pas n'importe quel homme. Un sourire fendit son visage. Elle s'avança dans la rue et tira son capuchon en arrière.
"- Je rêve ! Mon homme de fer ! "
Elle passa devant la jeune elfe et serra Alford dans ses bras. Puis elle se tourna vers celle qui l'accompagnait.
"- Bonjour ! Je suis Médolie Ann Ludvig. "

Elle en avait oublié se qu'elle était venu faire et avait bien du mal à caché le sourire sur son visage. Cela faisait un sacré bout de temps qu'elle n'avait pas vu Alford. Et elle était bien contente qu'il soit ici.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 12:25

Le mercenaire attendit un petit moment, ou il était tout a fait plongé dans ses réflexions, et il en sortit lorsqu'il entendit des pas très proches. Il aperçut ce qui était sans aucun doute une guerrière elfe. Celle-ci avait l'air assez doué, mais ce n'est pas le plus important. La guerrière lui demande froidement si il était ici pour ce travail. Il ne pouvait que répondre sur un ton calme, et peu émotifs.

Bah oui. Je ne sais pas encore si je vais vraiment accepter, mais bon cela pourrait être une bonne opportunité. Et vous?

Il n'était pas dupe il il dévisagea à travers son casque d'acier son interlocutrice. Elle était aussi une mercenaire elfe, ou pas c'était la même chose. Il ne fallait jamais faire un confiance a un collègue mercenaire lorsqu'on se dispute un contrat. Une lame dans le dos était si vite arrivé, c'est pour cela que son regard se teinta sans qu'il s'en aperçoive d'un minimum de méfiance, puis il relança.

Vous aussi vous êtes une mercenaire a ce que je vois. Je...

Il fut interrompu lorsqu'il aperçut du coin de l’œil une forme en capuche. Celle-ci enleva sa capuche d'ailleurs, et révéla un visage familier. Médolie Ann Ludvig! Une amie d'Alford et une ancienne cliente. Celle-ci l'appela par son surnom puis aller serrer Alford dans ses bras. ce dernier était assez surpris mais il se reprit vite, et fit de même.

Ma chère Médolie je suis heureux de vous revoir! Alors de l'eau a couler sous les pont depuis nôtre dernière rencontre d'il y quelques mois? Comment va ce cher Diklan? Ah je ne pensais pas vous revoir aussitôt comme quoi le monde est petit. D'ailleurs que faîtes vous-ici?

Il était particulièrement de bonne humeur maintenant. Mais il n'oubliait son interlocutrice d'auparavant, mais plus chaleuresment sans doute par la bonne nouvelle d'il y y quelques secondes.

Je m'apelle Alford Gorder mercenaire de profession. Fils de paysan, etc... Et vous a chère voulez-vous vous présentez?

Il en profita ensuite pour regarder plus en détail cette autre mercenaire. Elle avait un visage plutôt agréable, des muscles fin, et elle était assez petite par rapport au mercenaire, même si la taille ne fait pas tout cela indiquait quelle était plus agile sans doute. Elle avait aussi des cheveux marron, et des yeux perçant donc il inspecta le regard pour essayer de la discerner, mais se reprit par politesse.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 12:50

Plantée devant la porte, elle attendait. D'une part des réponses, mais aussi la venue de la cliente. Une bonne chose dans un sens, l'homme ne savait pas s'il allait accepter ce travail. Prions pour que ce travaille ne soit pas à son gout. Elle ne répondit cependant pas à sa question un peu.. bête fut-elle. Si elle était là.. c'est qu'elle voulait ce travail.

Tournant le regard vers l'homme qui faisait au moins deux tête de plus qu'elle, elle haussa un sourcil. En voilà un drôle de mercenaire, dissimulé sous tout ce fer. S’apprêtant à répliquer, elle fut réduite au silence par.. une elfe ? Une elfe qui sera l'armure dans ses bras.

Visiblement les deux se connaissaient, ce qui lui faisait une belle jambe. Il était hors de question qu'elle tienne la chandelle durant le travail. Elle allait leur tourner le dos, quand l'elfe se présenta. Tenant la main de Médolie tel le salue elfique le voulait, elle se présenta à son tour, mais uniquement à l'elfe.

Et moi Rebrylla Dessa.

Recroisant les bras sur sa poitrine, elle regarda de bas en haut l'armure à leur côté, puis lâcha froidement.

Vous ne m'adressez pas la parole.

Depuis quand un homme lui donnait-il un ordre ? Jamais. Il avait réussit à vexer la mercenaire, et ce n'était pas près de s'arranger s'ils étaient emmener à travailler ensemble.. Puis revenant à Médolie, elle sourit doucement derrière son foulard.

C'est un plaisir de croiser une elfe. Vous veniez pour le travail, ou.. pour lui ?

Rebrylla accompagna d'un signe de tête sa parole faisant comprendre qu'elle resterait froide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMer 1 Jan 2014 - 23:27

Tout se passait si vite d'un coup. Alford Gorder. Son mercenaire. Et il attendait devant la porte avec un elfe bien effarouché. Elle inclina la tête quand cette dernière se présenta. Elle regarda la maison et prit son temps pour répondre à la question et de l'elfe et de l'homme. Elle était si heureuse de voir Alford ici qu'elle en oublia presque qu'il postulait pour piller une tombe elfique. Puis elle décida de se reconcentré et de répondre à des questions. Elle regarda alors l'elfe.
"- C'est un plaisir de vous croisez ici également Dame Rebrylla. Et je ne suis ici que pour parlé avec cette Dame qui veut nous volé et en profané une tombe des nôtres.

Médolie sentit son sang bouillir dans ses veines. Elle frémit à l'idée qu'un jour quelqu'un déterre son frère. Elle posa ses doigts sur la broche en forme de mésange. Elle regarda ensuite Alford.
"- Diklan va bien au dernière nouvelle. Je ne l'ai pas croisé se matin... Je suis venue ici par qu'elle veut s'emparé d'une chose qui ne lui appartient nullement. Cette dame Thenus, je lui ferais la peau si elle ne renonce pas. "

La dernière phrase avait été dites avec un mépris féroce et les yeux de Médolie aurait tué la dame si elle était sortit au même moment car il lançait des éclairs. Elle pencha la tête vers la droite comme pour chaque grande interrogation qu'y lui traversé l'esprit.
"- Et toi ? Que fais-tu ici ? Alford... Ne me dit pas que l'argent t'aurais vraiment poussé à faire une chose aussi... Mauvaise !

Elle c'était tourné vers lui tel un automate. Non... Quand même pas ! Où alors il n'aurait pas fait la mission jusqu'au bout. Bêtement, elle posa sa main sur son épée double. Pas du tout de manière à vouloir la sortir de son fourreau. Plus de celle à vouloir se rassuré un bref moment. Elle enleva sa main quand elle se rendit compte de se qu'elle avait fait.

Elle soupira avant de regardé la maison.
"- Bon... On attend quoi pour rentré ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 12:41

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) 980470qute

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) 236148PNJ


Dame Thenus, noble Aldarienne, vivait dans l’enceinte des beaux quartiers au centre d’Aldaria, dans une belle demeure de ville d’un blanc immaculé comme il était de coutume dans cette ville. Un haut bâtiment niché entre deux de ses semblables et qui respirait la richesse et le bon goût. Les volets étaient de bois vernis, les fenêtres des carreaux de vitrier réputés, ouverts, l’on pouvait apercevoir l’intérieur des pièces meublées avec soin comme souvent et respirant l’aisance. Disposant grâce à son mari d’une petite garde rapprochée et efficace, la maison était bien défendue. Lorsque le mercenaire se présenta, les deux hommes en factions le saluèrent et allèrent effectivement chercher leur maîtresse en lui demandant d’attendre un peu. Ils revirent se poster à la porte un peu plus tard pour y découvrir non pas un mais trois mercenaires semblait-il. Et cependant, ils ne semblaient pas bien s’entendre. Les gardes n’avaient pas vraiment envie de les voir se disputer les contrats de leur maîtresse et furent donc sur leurs gardes alors qu’ils les raccompagnaient à l’intérieur avec l’aide d’un serviteur, un homme relativement jeune et respectueux qui les conduisit dans une superbe bibliothèque au style rappelant celui des elfes et remplit de livres de magies et de cultures différentes… des objets magiques trônaient comme des trophées sur les étagères, soigneusement entretenus et protégés.

Et la propriétaire des lieux était là. Une femme ayant la trentaine, aux longs cheveux sombres, aux yeux verts et habillée d’une robe luxueuse, pourpre, qui lui faisait une jolie silhouette. « Ah bienvenu à vous ! Je suis bien aise de voir finalement quelqu’un s’intéresser à ma demande ! » C’est qu’elle avait attendue ! Pleine d’énergie, elle les invita à s’asseoir alors qu’elle décochait un superbe sourire en reprenant. « Ne perdons pas de temps voulez-vous ? Je vais vous expliquer ! » Elle ne laissait à personne le temps d’en placer une alors qu’elle poursuivait. « Mon mari est un membre de la guilde du dragon blanc et nous sommes tous les deux passionnés d’histoire elfique, de culture elfique… et justement nous avons pu discuter avec une aventurière revenue par chez nous qui nous a appris qu’un caveau elfique étrange avait été découvert du côté des plaines est, à la limite des marais. Nous avons été grandement intrigués par cela car en général les elfes sont conservés dans les bois, dans des lieux secrets, pour les nobles et les plus bas de caste sont brûlés. Mais voilà, l’aventurière nous a effectivement montré un objet qui n’appartient qu’à la liturgie des gels elfiques. Voilà pourquoi j’ai fait appel à des mercenaires ! Je suis trop curieuse, je veux absolument savoir si il s’agit d’une sorte de tombe inconnue ou pas, et si il y a effectivement une tombe, j’aimerais en obtenir les pierres de scellés afin de les étudier de plus près ! »

Elle eut un sourire en voyant les deux elfes et leva un doigt « Oh je sais ce que vous risquez de me dire, vous deux. Mais je vous rappelle que seul des exilés pourraient avoir construit pareil tombe hors des bois ! Hors les exilés sont des oubliés du peuple elfique. Il me semble que cela règle la question de l’éthique. Personne ne se plaindra de voir ces pierres de scellés nous revenir, et cela nous aidera dans nos études » Elle eut un geste, à nouveau, enthousiaste « Bien alors qu’en dites-vous ? Êtes-vous prêt à m’aider ? »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 20:33

La réponse sec de la mercenaire elfe, le vexa un long instant, mais il se reprit heureusement avant d'être tenter de lui envoyer une pique car il n'avait pas envie de se mettre fort à dos une elfe juste devant Médolie, et la demeure de sa potentielle cliente. Il se contenta de dire sur un ton totalement indifférent à sa mise en garde agrssive.

Dans ce cas-là vous ferez de même.

Elfe ou pas il n'allait pas se laisser marcher sur les pieds pour une raison qui lui était totalement obscure d'ailleurs. Il l'avait vexé? Mais pourquoi il ne lui a rien fait? Il pensait bien démarrer des présentations pourtant... Mais bon ce n'était pas important, et au pire il en ferait fi pour le bien de son éventuel mission, si elle ne voulait pas qu'il lui adresse là parole, alors soit il ne ferait pas plus d'effort de son côté...

Il porta donc son attention à Médolie avec qui il était sûr de bien s'entendre par contre.

Il écouta les nouvelles à propos de Diklan, et il en était sincèrement content, cela valait mieux que le vieil homme soit en bonne santé. Après tout il était l'ami de Médolie, et personnellement Alford l'appréciait bien, et avait toujours le projet de faire un duel avec lui en tête. Il tiqua par contre légèrement a l'idée que Médolie tue la noble dame, même si cela est justifiable ce n'était pas très morale au yeux du mercenaire même pour cette raison.

Je suis ravie que Diklan se porte bien, J'ai toujours envie de montrer à cette vieille branche ce que je vaux en combat. Surtout qu'il faut bien quelqu'un pour vous convaincre de ne pas foncer tête baissées dans la gueule du loup, que ce soit lui, ou moi... Dit-il avec un peu d'humour innocent, puis il redevint très sérieux voir grave. Attend sinon avant de tenter quoi que ce soit contre cette dame, je sais que tu ne l'apprécie pas Médolie, et que sans doute cela est très grave pour toi ce qu'elle compte faire, mais à mes yeux un meurtre est tout aussi grave, même pour cette raison. Essaye d'abord de dialoguer avant de frapper s'il te-plaît. Ni moi, et Diklan ne souhaitons que tu finisse derrière les barreaux pour ce genre de choses... Dit-il avec beaucoup de sérieux.

En tout cas il se détendit vite, et poussa un soupir d'appréhension, Médolie était très remonté, et il était sûr que l'autre mercenaire elfe était venu pour la même raison qu'elle d'ailleurs. Il s'inquiéta un peu lorsque Médolie lui fit part de ses craintes à son égard. Il voulait dissiper ces inquiétudes, et lui répondit calmement.

Ne t’inquiète pas l'argent n'est pas encore ma seule considération dans la vie au point de faire cela... Pour tout dire j'avais entendu une rumeur sur cette affaire à le taverne, je me suis renseigné à propos du genre de travail exacte. Je pensais ne pas m'y intéresser, mais j'ai entendu parler de la prime de 250 pièces d'or, et du type de travail assez troublant quand même. Bon cela ne veut pas dire que je vais accepter, mais si il y une faible chance que ce contrat soit faisable sans que je ne m'en veuille. Autant voir, sinon j'irais chercher du travail ailleurs, je ne tiens pas à piller une tombe avec un motif totalement illégitime, je suis peut-être un mercenaire mais j'ai un peu d'honneur.

Lorsque Médolie posa la main sur le manche de sa lame, il posa sa main dessus, et la regarda calmement. Il n'était pas sûr qu'elle voulait vraiment faire cela, mais il ne voulait pas se fâcher avec elle. Heureusement elle enleva sa main assez vite, et poussa un soupir avant de poser sa question. Il voulait bien y répondre, mais les gardes arrivèrent pour les amener à la dame bien avant.

Ils arrivèrent dans une bibliothèque ayant des allures elfiques, et étant superbement décoré. Alford prit quelques instants pour contempler cela en détail. Il prêta ensuite son attention à la noble dame qui semblait trentenaires. Elle se présenta poliment, selon le protocole en cours dans L'empire.

Salutations, je me nomme Alford Gorder mercenaire, et je suis venu en savoir plus sur cette mission assez particulière que vous voulez nous octroyez...

Puis il s'assit, et écouta avec attention les paroles de la noble dame, et compris avec assez de satisfaction qu'il serait peut-être possible pour lui de faire ce travail sans ce sentir coupable... Il répondit alors avec calme, et enthousiasme.

J'accepte la mission si l'une des deux me suit dans cette décision...

Il demandait cela car il n'était pas sûr que Médolie approuve sa décision, si il accepter de faire cela...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 




Dernière édition par Alford Gorder le Dim 5 Jan 2014 - 16:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeDim 5 Jan 2014 - 15:34

Rebrylla leva les yeux au ciel. Son asociabilité se faisait sentir. Après tout elle n'était pas là pour se faire des amis mais pour la mission. Les bras croisés sur sa poitrine, elle se tut durant leur conversation à l'extérieur de la maison, tout en regardant attentivement la villa. Il n'y avait pas à dire, s'était sans doute une de ces dérangée extravagante et riche dame de la ville. Elle râlait intérieurement à chaque parole aussi contradictoire soient-elles d'Alford. Il n'était pas ici pour l'argent mais les 250 pièces d'or étaient intéressantes..

Voyant les gardes arrivés, elle laissa passer devant elle l'elfe et l'homme. Hors de question de voir la première la tête de la pilleuse elfique. Passant dans les couloirs de la maison, elle plissa le nez à chaque armoire bonder de livres magique, mais surtout devant ce style propre aux elfes. Restant debout contrairement à Alford, elle regarda la dame Thenus.

Écoutant les explications de la femme, Rebrylla fonça les sourcils. Une aventurière avait livrée l’existence d'une tombe elfique un peu plus reculée. Son sang ne faisait qu'un tour et ne cessait de bouillir tout le long de ces mots. Voulant rétorquée, quand la noble rajouta de façon sournoise qu'il s’agissait sans doute d'une tombe d'un exiler, et que les exiler n'existent plus aux yeux du peuple elfique.

« Exiler où pas, ce n'est pas une raison de piller la tombe d'un mort, elfe ou non. Je me ferais une joie de venir piller votre maison quand vous ne serez plus que poussières, après tout cela ne changera pas grand chose pour vous. »

Elle aurait pu répondre ça, mais elle se contenta de le penser. Regardant Thenus puis Alford qui répondit la chose la plus stupide de la journée, elle lâcha d'un ton sec sa réponse.

J'accepte.

Oubliée sa gentilesse il était hors de question qu'elle vole les pierres de scellés d'un des siens, même exilé. Pourquoi ne pas laisser les morts en paix, tout comme leur dernière demeure ? S'il fallait, elle n’hésiterait pas à évincer Messire Alford de la mission, et inventer la disparition des pierres à leur arrivés..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeLun 6 Jan 2014 - 21:52

Elle fut bien vite rassuré sur les attentions de son ami. Elle était enfin détendu. Ou presque, car sitôt que le sourire fut sur son visage, sitôt il fut effacer car des gardes arrivèrent pour les faire rentré. Elle plaça une nouvelle fois sa main sur le pommeau de son épée et regarda devant elle ouvrant la marche. La deuxième la fermait. La grande bibliothèque l'impressionna un moment. Elle fixait les étagères avec insistance. Elle était impressionné par tout le savoir enfermé en ces quatre murs. En autre circonstance elle aurait peut être pu sympathisé avec la propriétaire afin de pouvoir revenir lire certains livres. Mais non. Sa main était crispé sur le pommeau de son épée à tel point que les jointures virèrent au blanc. Elle écouta le discourt de la femme. Mais dans sa tête cela donnait plutôt " gna gna gna histoire elfique gna gna gna exilé gna gna gna. ". Elle étouffa un soupir. Elle fut surprise ensuite par la réponse de son ami et encore plus par celle de l'elfe. Qu'est ce qu'elle mijotait celle là ? D'un coup, alors qu'au par avant cette Rebrylla lui avait parut relativement sympathique, elle avait basculé dans le côté obscure de la force. Du moins aux yeux de Médolie. Elle se rendit compte que c'était à son tour de donné sa réponse. Elle réfléchit très vite.
"- Je... Je suis de la partie !"

Elle jeta d'abord un regard Aflord car elle voulait lui faire comprendre qu'elle se méfiait de celle qui allait les accompagnés. Puis elle fixa Rebrylla et détourna le regard d'un coup. Elle finit par lâché son épée pour croisé les bras. Une nouvelle fois elle étouffa un soupir. Dans elle s'était encore embarqué. Et dire que Diklan la croyait partit pour la journée alors qu'elle même ne savait pas quand elle rentrait. Enfin, il devait avoir l'habitude puisse qu'au final c'était souvent comme ça. Un peu comme la fois où il l'avait retrouvé dans sa tente où elle c'était enfermé depuis plusieurs ! Ou celle, plus honteuse, où il l'avait retrouvé au milieu de ses hommes, à dormir après avoir un peu trop bu et un peu trop chanté.

Elle cligna des yeux pour revenir sur terre et se reconcentré sur l'instant présent. Elle croisa les bras en regardant la femme devant elle. Elle n'avait aucune envie de suivre réellement cette mission. Disons plutôt qu'elle surveillerais sa consoeur elfique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeVen 10 Jan 2014 - 12:52

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) 236148PNJ


La noble dame le sentait déjà, elle n’allait pas aimer ces deux bécasses elfiques qui semblaient jouer les pots de fleurs de mauvaise grâce. Elle n’avait jamais forcé personne, si mesdames n’avaient pas envie de l’aider, elle se contenterait de ce digne mercenaire et elles pouvaient très bien aller se faire voir ailleurs. Des aventuriers en quête d’un peu d’or et d’une expédition, il y en avait à la pelle et sans doute des biens meilleurs que ces deux-là. Elles étaient sans doute bien trop sottes pour comprendre l’importance d’une étude sur pareils objets. Sans doute également trop sottes pour comprendre vraiment ce qu’elle disait après tout ! Des elfes hors des bois et qui se faisaient mercenaires ? Elles étaient sans doute de vulgaires exilées elles aussi et pas digne du tout de sa compagnie ou de son attention. De simples parasites sur cette affaire donc. Au pire l’homme ferait tout le travail et serait le seul à être payé. Se tournant d’ailleurs vers lui en oubliant les deux autres, elle eut un grand sourire et reprit la parole. « C’est parfait ! J’ai fait préparer une carte avec l’emplacement exacte de l’excavation découverte afin que ceux qui répondraient à ma demande puisse la trouver plus simplement. Faite bien attention cependant, puisque c’est du côté des plaines de l’est je ne voudrais pas que vous tombiez sur des vampires ! » Il alla chercher ladite carte dans une pièce adjacente et revint aussitôt, la tendant au dénommé Alford avec un grand sourire.

« Je ne peux guère vous fournir plus d’informations… Peut-être que l’aventurière qui m’a livré la connaissance de cette tombe le pourrait-elle si cela vous intéresse. Je crois me souvenir que son nom était Aelena… » Elle réfléchit un instant avant de reprendre là où elle s’était arrêtée « Ah oui ! Aelena Blancval ! Il me semble qu’elle devait passer quelques jours en ville mais depuis l’annonce que j’ai faite elle est peut-être retournée à ses expéditions loin d’ici. Je ne sais guère ! Il y a également les bibliothèques du Dragon blanc si vous désirez vous informer sur la région où se trouve votre objectif. Si vous avez besoin d’une logistique quelconque voyez cela avec mon chambellan et il vous la fournira » Elle s’éloigna de nouveau en appelant un serviteur pour les raccompagner. « C’est tout ce que je peux faire de plus aussi à moins que vous n’ayez une question quelconque je vous demanderez de vous mettre en route, je suis une femme fort occupée hélas et ne peut vous consacrer tout mon temps ! »



Indication du MDJ


Vous devez décider ensemble de la suite de votre aventure. Plusieurs choix sont à votre disposition pour se faire. Il vous faut en choisir un. Vous pouvez tous prendre le même choix ou bien vous séparer un moment. Le MDJ n'interviendra qu'en cas d'absolue nécessité durant ce laps de temps, à savoir si des informations importantes doivent-être divulguées ou si un PNJ doit faire une action allant dans le sens de la quête. Cela se fera en fonction de votre choix.

1- Tenter de trouver Aelena Blancval pour l'interroger sur la fameuse 'tombe' elfique
2- Faire un tour dans les bibliothèques du Dragon blanc ou demander à l'un des frères ce qu'il sait de la région
3- Demander immédiatement au chambellan de préparer le nécessaire pour le voyage et se mettre en route sans informations supplémentaires


Il vous est possible de proposer une autre option si elle est pertinente bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeSam 11 Jan 2014 - 18:43

La mercenaire elfe accepta d'un ton très contrarié, cela n'augurait rien sans doute de bon pour le reste de la mission... Surtout que celle-ci ne semblait pas du tout appréciait Alford qui essayerait quand même d'ignorer cela, mais surtout ce dernier n'était pas dupe. La mercenaire elfique ne faisait pas de bon cœur cette tâche, et sans doute que celle-ci n'était pas venu pour accomplir la tâche qui lui a était donné. Mais bon il n'avait pas de preuve pour étayer sa thèse, alors autant ne pas prendre de jugement trop hâtifs, il aurait ses réponses plus tard. Et qui sait peut-être qu'il s’inquiétait pour rien, après tout? Où peut-être qu'au contraire elle serait une épine dans son pied... Il n'allait pas baisser sa garde en tout cas.

Ensuite le fait que Médolie accepta le troubla, mais légèrement moins qu'avec la mercenaire... Il pouvait lui faire confiance, après tout c'est une amie, et il était sûr qu'elle ne lui planterait pas un poignard dans le dos quand il s'y attendrait le moins. Néanmoins il n'était pas sûr non plus qu'elle le faisait de bon grès, et il se contenta de la regarder pour voir si elle était vraiment certaine de vouloir le suivre. Il semblait qu'elle lui renvoyait aussi un regard inquiet.. La mission la dérangeait-elle, ou elle se méfiait de la mercenaire elfique? Bon au pire il lui demanderait plus tard, en tout cas cela titillait la curiosité d'Alford, car il semblerait que les deux guerrières elfe soit hésitantes, si seulement ils savaient ce à quoi elles étaient en train de penser...

Très vite il se concentra à nouveau vers sa cliente, la noble dame semblait l'appréciait, en tout cas plus que les deux femmes elfes. La noble Aldarienne devait se méfier, normal après tout, il fallait s'y attendre avec la tâche qu'elle venait de leurs confier. Néanmoins Alford fut satisfait d'avoir fait bonne impression auprès de sa cliente, et il écouta avec attention ce qu'elle avait à lui dire, car cela lui serait sans doute utile.

Celle-ci avait une carte! Bien au moins cela faciliterait la mission, et pas qu'un peu. Il attendit qu'elle aille chercher la carte, puis il la prit poliment quand elle lui tendit, ensuite il répondit donc poliment.

Merci! Je tâcherai d'en faire bonne usage.

Il garda la carte en main pour l'instant, et regarda un peu ce qu'il y avait d'affichait dessus. Des informations sur le lieu du tombeau, la localisation, les chemins. Cette carte était bien détaillé et servirait beaucoup, même si ce serait imprudent de ne se fiait qu'a cela bien entendu, pour partir à la recherche des pierres surtout si ils allaient dans une région de L'empire fréquenter par les vampires...

Il écouta ensuite ce qu'avait à dire sa cliente. D'aller voir une certaine Aelena Blancval qui était l'aventurière qui avait découverte le tombeau. Bonne idée, il en apprendrait sûrement plus en allant interroger cette dernière. Il n'aurait de toute façon pas trop de mal à la trouver si il cherchait bien, bien sûr cela aiderait beaucoup si elle n'était pas encore partit avec un peu de chance... Elle était encore à Aldaria pour le moment, et il pourrait lui poser quelques questions. Il répondit donc poliment à la noble dame

Nous irons voir Aelena pour lui poser quelques questions, après tout il serait bête de partir à l'aveuglette.

Il réfléchit quelques instant, et dit au revoir poliment à sa cliente avant de réfléchir un instant. Il décida ensuite de sortir de la demeure en dernier, et attendit que les deux elfes soient dehors. Il profita de cet instant de calme pour dissimuler la carte dans une poche de la veste qu'il portait en dessous de son armure qu'il dut enlever en partie. Il valait mieux se montrait prudent, et l'avantage c'est qu'il serait dur de la lui la prendre sans lui enlever une grande partie de sa cuirasse. Il s’empressa ensuite de remettre la maille en place avant d'aller rejoindre ses deux collègues n'arrivent. Puis quand il fut dehors il rompit le silence ambiant d'un ton calme, et neutre. Tout en regardant ses deux interlocutrices.

Que fait-on? Je serais d'avis que l'on n'aille voir cette Aelena en premier lieu si vous n'y voyez aucun inconvénient...

Il écouta avec attention la réponse de ses deux interlocutrices, puis y réfléchit. De toute façon au final Alford avait un pressentiment à propos de cette expédition, il sentait qu'il allait y avoir quelques complications...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeJeu 16 Jan 2014 - 16:25

La voix de crécelle de la noble dame commençait à lui chauffer les oreilles, tout comme ses manières. Alford n'existait plus que pour Thenus, ce qui lui tira un léger sourire; il serait le parfait toutou le mission à en juger par le surplus de confiance qu'elle lui donnait. Écoutant tout de même les quelques explications qui ne lui était pas directement confiée, l'archère jeta son regard sur l'homme et la seconde elfe. Elle semblait aussi méfiante qu'elle et pourtant l'air entre les trois jeunes gens paraissait tendu. Des incompréhensions, des doutes, et de la fierté, mélangez tout ceci vous obtiendrez.. Ces trois bonnes gens planté comme des idiots dans un salon.

Pourquoi restait-elle là ? En temps normal elle aurait déjà prit la porte après avoir prévenu qu'elle serait de la partie, s'en serait aller dans les coins reculés où les elfes exilés trouvaient enfin la paix. Par curiosité elle aurait regarder si les pierres s'y trouvaient, mais n'en aurait certainement pas apportée une seule, pas même un petit bout chez cette foutu noble. Non, elle aurait prit la première pierre qui traînerait dans le coin et s'en serait retourner avec ce fardeaux. Bien sûr ensuite, elle ne serait pas restée dans les parages pour ne pas se faire remonter les bretelles par un des bons gardes de la fausse débordée. C'était si simple dit ainsi, mais ce n'était pas vraiment le cas.

Quand la noble s'éloigna, Rebrylla ne pu retenir un gloussement. « Je suis une femme fort occupée hélas et ne peut vous consacrer tout mon temps ! ». Sans attendre le pauvre serviteur, elle tourna les tallons sans prendre le temps de la remercier, elle avait déjà passer trop de temps dans cette villa immonde. Pourtant, elle retenu le fait qu'Alford lui avança le fait qu'ils iraient voir Aelena. Et si Médolie ne voulait pas, ni elle ? Il n'était visiblement pas corrigible et semblait vouloir être dans la poche de Thenus.

Respirant l'air de la ville, Rebrylla s'étira comme un chat, tout en remarquant le temps qu'avait mit Alford pour sortir de la villa.

Dis donc, tu n'es pas tout seul ne l'oublie pas. Et puis tu sembles avoir déjà prit la décision pour nous.

Affichant un sourire réprobateur, l'elfe regarda sa compatriote. Il était inutile de se demander quel serait sa réponse, Rebrylla sentait que les deux serait toujours d'accord sur le déroulement de la mission.

Elle repensa au dire de la femme, et surtout quand elle parla des vampires. S'ils pouvaient embarqué Alford ce serait pas mal éviter tout carnage, elle avait déjà à faire entre Alford qui avait l'air de vouloir diriger les troupes, et Médolie qui semblait elle.. Ben qui semblait pas grand chose, elle était complètement ailleurs.

Une chose est sur, l'affaire promettait d'être joyeuse..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 17:36

Intervention MJ : Médolie saute son tour car pas dans les temps. Si elle traîne de nouveau elle sortira de la quête et sera interdite d'inscriptions pendant quelques temps
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 19:00

Il avait rejoint les deux elfes, après s'être ocupper de planquer sa carte. Le silence de Médolie l'inquiéta un peu au passage même si au final Alford conclu que cela devait être juste le fait qu'elle était en train de réfléchir dans quoi elle s'embarquait, et le mercenaire la comprenait totalement. Cela l'avait surpris d’ailleurs qu'elle accepte cette mission, mais heureusement qu'elle l'avait fait car sinon il n'aurait sans doute pas accepter si elle n'avait pas voulu y participer... Même si maintenant qu'elle refuse, ou non de l'accomplir jusqu'au bout lui était lié par sa parole de mercenaire à cette tâche, et il devait donc accomplir son travail jusqu'au bout. Il se contenta donc pour rassurer Médolie de lui poser amicalement la main sur l'épaule, et de lui demander avec intérêt.

Qu'est-ce qui te tracasse? J'ai l'impression que tu est ailleurs tout a coup, après je fois juste me tromper. En tout cas je suis ravie que tu soi des nôtres! Fini-il avec entrain.

Ensuite il reporta son attention sur l'autre mercenaire elfique et prit quelques secondes pour réfléchir à sa réponse tout en résistant à l'envie de se montrer vraiment agaçant avec cette Rebrylla... Il répondit donc de manière plutôt calme, et neutre a la remarque de la mercenaire qui était pour lui presque une sorte de reproche déguisée.

Tout simplement parce que si cette Aelena est encore présent à Aldaria il nous reste peut de temps pour aller la voir tandis que a ce que je sache nous avons nôtre temps pour aller voir les moines du dragon blanc, car la bibliothèque ne va pas s'envoler. En tout cas faîte ce que vous voulez! Mais moi je vais aller chercher cette aventurière, et au pire cela est une bonne idée vous n'avez qu'a allez chercher des informations de vôtre côté. Je vous rejoindrai à la bibliothèque... Après tout je suis sûr que vous êtes plus efficaces en solitaire...

Il reporta ensuite son regard sur Médolie pour savoir si elle le suivait, ou rester avec cette Rebrylla, et juste après le mercenaire partit seul ou en compagnie d'une, ou de ses deux collègues pour aller chercher cette Aelena. Il prévoyait déjà comment-il allait faire pour la retrouver après tout. Il lui suffit juste de demander aux bonnes personnes, et dans le meilleur des cas cela lui prendrait quelques heures. Dans le pire il devrait payer un peu, et cela lui prendra la journée pour retrouver cette Aelena.

En tout cas pendant ce temps il réfléchit, et analysa la situation... Son amie Médolie était de la partie, et il était heureux de la revoir après tout ce temps, et surtout de savoir qu'il pouvait compter sur quelqu'un au cours de son voyage. Ensuite il était plus mitigé à propos de la mercenaire elfique. Il n'avait pas confiance en elle, mais elle semblait efficace et se montrerait sans doute utile pour ce travail. Après il trouve regrettable d'être parti du mauvais pied avec elle, mais bon elle s'est montrer arrogantes, et farouches. Et même si il était particulièrement gentil se faire marcher sur les pied n'était pas quelque chose qu'il pouvait se permettre pour son amour-propre...

Il pensa cela, puis se concentra juste après sur sa tâche actuelle. Deux heures étaient déjà passer à faire ses petites recherches, et il était sans doute sur la bonne piste pour retrouver cette voyageuse. Par chance il était tombé sur d'anciens clients reconnaissants, et ceux-ci ne s'étaient pas montrés avare en renseignement. Il allait maintenant vers l'un des derniers lieux, ou l'on avait vu cette Aelena il y a environ une heure...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeJeu 30 Jan 2014 - 12:38

Comment ça aller chercher les informations de son côté ? Il est vrai qu'elle était bien meilleure seule, mais dans le cas présent ils étaient trois ce qui signifiait qu'ils devraient faire équipe, que cela leur chante ou non. Ignorant l'arrogance dont il fit preuve, l'archère planta son regard sur Médolie dans l'espoir de voir un signe de soutient sur l'égoïsme de l'homme. Ne distinguant rien de plus que ce qu'elle affichait depuis le début, elle laissa Alford créer une distance avant de se mettre sur ses talons.

Comment pouvait-elle faire confiance à un inconnu? Non seulement il jouait sur l'arrogance, mais tentait en douce de se faire la mal et s'attirer tout les honneurs. Tant qu'elle serait dans ses pieds, rien ne se passerait comme il essayerait de faire. Fouillant dans sa mémoire, elle ne se rappelait pas avoir été.. Hautaine envers lui, mais plutôt de glace sur le fond de la mission. Qu'importe, ce n'était certainement pas la rencontre et le peu de temps passer avec cet homme qui changerait quoi que ce soit à sa vie, bien au contraire. Cela renforçait principalement sa vision des humains et plus particulièrement des hommes. Aussi capricieux que des enfants, à toujours vouloir la gloire.

Le suivant d'un pas léger, elle s'amusa de le voir chercher d'un côté et de l'autre des informations sur cette Aelena. Elle était sans doute mercenaire depuis plus longtemps que lui étant donner ses quatre-cent et quelques années de vie, et aurait probablement trouvée bien plus vite que lui ; mais par pur acte de bienveillance, elle le laissa se créer une satisfaction personnelle. Etant donner le statut d'aventurière de la Dame, il aurait été plus aisé de commencer par les coins regorgeant de ce genre de personne, mais fallait-il encore en connaitre les recoins dans cette ville.

Le voyant enfin trouver une information, Rebrylla sorti de son coin d'ombre, avançant vers lui. Une chose lui frappa l'esprit bien tardivement. Qu'avait-il fait de la carte ? Arrivant à sa hauteur, l'elfe fronça les sourcils en l'accostant.

Dites moi, pourrais-je jeter un coup d'oeil à la carte. Connaissant bien les coins il nous serrait plus aisé de pouvoir se situer en avance, vous ne pensez pas?

Posant son regard sur l'armure, elle attendit une simple réponse qui trahirait sa conduite, la moindre intonation ou la moindre fausse parole. L'impression de mener deux missions la prenait de plus en plus au coeur : une contre cet étrange Alford et une autre contre la noble Dame et ses caprices.. Une chose est sur, personne n'entrerait voir Aelena tant qu'elle n'aurait pas vu la carte.


Dernière édition par Rebrylla Dessa le Mer 5 Fév 2014 - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 15:44

Alford écouta la demande de l'elfe, et il réfléchit juste un instant à l'idée de lui donne la carte... Il lui vînt bien sûr la pensée de refuser la demande tout simplement, et de l'envoyer balader par prudence, mais à y réfléchir cela ne risquait pas d'être très poli, et en plus il semblerait qu'au final Médolie ne soit pas de la partie donc il se retrouverait seul avec elle, et il ne tenait pas aussi à être odieux pour une raison stupide. Alford pensa aussi que son comportement avez été peut-être un peu exagérer, et qu'il s'était laisser emporter bien vite même si cette Rebrylla s'était montrer bien hautaine... Il savait que c'était en partie sa faute si cela avait mal tourner, et il se dit qu'au final il ferait mieux de détendre la situation avec cette Rebrylla avant que cela n'empire plus tard à un moment ou il ne vaudrait mieux pas...

Oui bien entendu c'est une bonne idée après tout... Peut-être que vous connaissez l’endroit ou nous allons après tout... Par contre il y a malheureusement peu de détail quand à la position géographique du lieu... Même si je suis sûr que cela ne vous posera pas beaucoup de problèmes pour vous faire une idée des lieux...

Il sortit la carte, et la déplia soigneusement pour ne pas la froisser, ou l'abîmer avant de la tendre à l'elfe. Il ne savait pas si celle-ci s'attendait à ce qu'il régisse comme cela, mais il lui faisait un minimum confiance sur ce point là en tout-cas. En même temps le mercenaire n'était pas vraiment partant pour partir en mission avec une elfe qui lui est hostile, alors s'il pouvait réparer leurs gaffes à tous les deux cela ne pourrait qu'être positif pour plus tard. Il attendit ensuite que Rebrylla est finit de lire la carte en la laissant prendre son temps, puis il la récupéra doucemment quand elle avait finit, et la mit dans sa besace avant de lui demander calmemment.

Vous avez trouver quelques chose d'intéressant?

Ensuite avant que tous les deux ne rentrent dans l'établissement Alford lui adresse la parole une dernière fois avec beaucoup de sérieux.

Bon je tenais à vous dire quelques chose... Il semblerait que nous soyons partit sur de mauvaises bases tous les deux, et comme il y a de fortes chances que nous fassions équipe ensemble... Il s'arrêta au milieu de tous ce qu'il disait en se rendant compte qu'il rendait les choses beaucoup trop compliqué, et reprit en simplifiant, et de façon plus habile. Bon pour simplifier j'avais très mal pris la façon donc vous m'aviez répondu toute à l'heure, et je suis quelqu'un d'assez "susceptible", et je n'ai jamais été doué avec les mots pour tout dire, alors je me suis demander comment j'ai pu vous vexer, et comme je ne savais pas pourquoi je me suis sentit personnellement visser... Donc je tiens à juste à dire que je m'excuse doutez, ou pas de ma sincérité, mais je préférerai que nous repartions sur de meilleures bases. Je suis sûr que je me suis trompé sur vous, et je pense que je ne vous ai pas donner une bonne image de ma personne, alors j'espère que cela ira mieux entre nous deux pour cette mission. Finit-il avec beaucoup d'honnêteté, et en enlevant son casque après avoir dit tout cela pour enlever un peu de doute quand à le sincérité de ses propos. Il tendit ensuite sa main à l'elfe pour voir si elle accepter pendant qu'il affichait un sourire de bonne foi.

Alford Gorder.

Il retiendrait néanmoins comment mieux s'y prendre avec elle, car il n'appréciait pas de se mettre à dos quelqu'un quand il n'y avait aucune raison à ce genre d'animosité autre que juste quelques phrases maladroites. Il ne connaissait pas très bien les elfes, mais néanmoins il ne tenait pas à se mettre à dos l'un d'entre inutilement comme il ne tenait pas à vexer qui que ce soit pour de mauvaises raisons. Il était partit sur un mal entendu avec cette Rebrylla, et s'il ne faisait rien pour que cela s'arrange ça risquait de s'empirer à n'importe quel moment. Et puis bon ce n'était pas déshonorant de dire juste "pardon" si cela pouvait lui éviter bien de la peine, alors autant ne pas y aller par quatre chemin, et faire la paix avec l'elfe. Même si au final il ne sait pas comment elle prendrait ce qu'il venait de dire.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeLun 10 Fév 2014 - 11:42

Écoutant les mots de l'homme, Rebrylla resta plantée devant lui telle une idiote. Pas une seconde elle ne se serait doutée qu'il accepterait de lui laisser jeter un œil à la carte. La prenant alors qu'il venait de prendre le soin de la dépliée, elle laissa son regard vagabonder librement. Bien sur comme elle s'y attendait les lieux étaient bien éloigné du Royaume Elfique, et tout près de ceux qu'elle ne désirait pas rencontrer. Un petit supplément d'aventure dans sa vie était toujours le bienvenu. Levant finalement le nez, elle enroula la carte en la rendant à Alford.

Rien de bien intéressant, cela nous mène dans vers des endroits où de moi même je ne me serais pas aventurée. Mercenaire mais pas suicidaire.

Prête à entrée dans le bâtiment, elle se retrouva stopper par de nouvelles paroles tout aussi surprenante de sa la part de l'armure. Parti sur de mauvaises bases ? S'était le cas de le dire, bien qu'elle n'ai jamais vraiment eu de paroles désobligeante envers lui. Elfe un jour, elfe toujours, même si elle viendrait un jour à se faire bannir des siens, le caractère resterait le même. Comme si une personne susceptible dans la troupe n'était pas assez, voilà qu'ils étaient deux. Lequel l'était le plus, c'était encore une autre histoire. Regardant la main tendue, Rebry hésita un instant. Repartir sur de bonnes bases ? Elle n'y voyait pas d’inconvénient et y était presque même obligée puisque sa compatriote avait désertée la mission.

Glissant sa main dans celle tendu, elle se serra doucement. Pour la première fois, elle ne regrettait pas son geste, du moins pour le moment.

Rebrylla Dessa.

Un pardon n'était pas grand chose, cela n'allait pas enlever le fait que le froid s'était installer entre eux. Laissant un sourire naitre derrière son foulard, elle regarda fixement le visage découvert d'Alford. Un visage d'homme marqué par le temps se dévoilait devant ses yeux, alors que sa carrure semblait tout aussi en harmonie avec ce bout de lui qui dépassait.

Entrons.

Pas un mot d'excuse de sa part, et pour cause. Le trop de fierté dont elle faisait par ne l'autorisait pas à se "faible" écart de sa part..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeJeu 13 Fév 2014 - 15:16

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) 236148PNJ


L’enseigne de la blanche écume était un établissement de qualité et reconnu, dans le quartier bourgeois de Aldaria. Il s’agissait d’une auberge tout ce qu’il y avait de plus honorable, les lits étaient propres, la nourriture correcte et la compagnie plutôt agréable dans l’ensemble. Les lieux étaient propres et bien tenu, sans rien de la crasse des bas quartiers de Gloria par exemple. C’était une enseigne qui accueillait autant les marchands de passage que certains mercenaires et aventuriers bien payés, et si cette clientèle hétéroclite ne se mélangeait pas beaucoup, ils vivaient pourtant en parfaite intelligence durant leurs différents séjours en cette auberge. La salle principale, bien éclairée, était relativement peu remplie à cette heure-là, il y avait un groupe de marchands dans un coin, qui discutait tranquillement, ainsi que plusieurs personnes solitaires, grignotant parfois quelque chose ou profitant simplement de la salle. Dans un coin, près d’une ouverture donnant sur une petite terrasse, se trouvait une femme qui correspondait plutôt bien au qualificatif d’aventurière puisqu’elle dénotait en habits et armes avec les autres. Attablée, elle profitait d’un verre dont le contenu avait apparemment bien diminué même si, de là où étaient les nouveaux arrivants, ils ne pouvaient voir tout à fait de quoi il s’agissait. Elle ne se tourna pas pour voir les nouveaux arrivants contrairement au groupe de marchands, qui saluèrent avec relative chaleur. La tenancière les avait également repérés et s’avança. Une femme commune, ni belle ni laide, avec une robe propre commune. Ses cheveux bruns étaient retenus en une coiffure qui lui permettait de ne pas les faire traîner dans les verres et assiettes. Avec un sourire agréable, elle s’avança vers eux. « Bien le bonjour ! Messer, Madame ! C’est un plaisir de vous accueillir à la Blanche écume ! » Elle les jaugea un bref instant, n’ayant pas remarquée que la femme était une elfe, peut-être tout simplement parce qu’elle n’avait guère vu des êtres du beau peuple, ou simplement parce qu’elle était toute occupée à son travail. « Que puis-je pour vous ? Vous désirez une chambre pour la nuit ? Avec une belle vue pour ce jeune couple ? Ou peut-être un repas ? Vous m’avez l’air de voyageur, je suppose que vous venez d’arriver en ville ? Il est encore tôt mais je puis demander à ma fille de vous préparer un petit quelque chose ! »

Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeVen 14 Fév 2014 - 22:52

Rebrylla lui révéla a son grand dam qu'elle n'avait pas découvert quelque chose de vraiment intéressant en regardant cette carte, et lui même est assez attristé de constater cela surtout qu'il n'avait que cela comme moyen de trouver ce tombeau pour l'instant... Heureusement donc qu'il n'était pas partit tout seul avec seulement cette carte sinon il n'aurait pas été sorti d'affaire avec cette histoire de tombeau, et de vampire. Surtout s'il lui fallait trouver le tombeau avec des indices presque inexistants... Il se contenta donc de répondre poliment, après avoir un peu décrispé ses lèvres.

D'accord merci.

Ensuite sa tentative téméraire qui suivit juste après de ce réconcilier avec l'elfe réussit heureusement, et il sourit quand elle daigna lui serrer la main pour accepter son petit marché qui ne leurs coûtent rien, et quel redit son nom, mais en de meilleurs termes qu'avant. Au moins ce souci là avait été partiellement résolu, et même si le froid entre eux deux étaient encore présents il reste possible de le dissiper dorénavant avec un peu d'effort, et maintenant il pouvait faire un minimum confiance à sa collègue mercenaire pour cette mission qui s’annonçait dur. Peut-être pourrait-il même tenté de briser la glace? Même si cela serait sans doute dure pour essayer de s'en faire une bonne connaissance. Au final cette Rebrylla même si elle lui semble avoir un peu trop de fierté, doit être au contrario franche, et agréable une fois qu'on la connaît... Même si c'était une elfe il pouvait deviner que sa farouche indépendance ne voulait pas dire qu'elle était forcément méprisante envers les autres.

Ensuite cette l'aventurière elfe entra la première dans l'auberge, et Alford la suivit de près. Lorsqu'il fut entré lui aussi en constatant que la porte était large, et lui permettait d'entrer facilement malgré sa carrure ce qui est agréable. Il s'attarda d'abord à juger la qualité de cette établissement qui lui semble d’ailleurs plus que tout a fait honorable pour y passer une nuit agréable. d'Ailleurs en y pensant ce serait une bonne idée d'y revenir plus tard sans doute pour s'y reposer un peu avant de repartir pour ses voyages de mercenaire... Il pouvait se permettre de passer quelques nuits ici sans doute, et surtout pour le mercenaire cela serait sans doute plus agréable que de passer une nuit dans une auberge des quartiers d'en bas qui même s'ils sont bon marché ne sont pas vraiment autre chose que des auberges pour passer une nuit, et repartir aussi sec une fois que les quartiers pauvres son à nouveau a peu près sûr.

Il répondit juste après au salue amicale des marchands avec la même politesse. Et bien dis-donc il avait presque envie de s'installer à une table, et d'y commander un verre, un repas, et peut-être une chambre pour la nuit, mais il se rappelle qu'il était venu aussi pour une autre raison, et lorsqu'il aperçu l'aventurière dans un coin il glissa à voix basse à Rebrylla.

Je pense que c'est-elle. Nous devrions peut-être aller la voir tous les deux sauf si vous avez une meilleure idée? Dit-il en écoutant attentivement la réponse de Rebrylla, car il essayait de ne pas s'imposer comme il avait du le faire maladroitement avant, mais juste de suggérer son idée à lui, et de demander si elle en avait une meilleure pour ne pas la froisser si possible.

Ensuite la propriétaire des lieu semble t-il alla les accoster, et pendant qu'il laissa Rebrylla faire comme il lui semblait lui commença à discuter avec la matrone tout a fait tranquillement.

Bien le bonjour madame jolie établissement que vous possédez là! Un petit compliment sincère pour être sur de bonnes bases, et ensuite il se lance dans sa réponse plus pratique.

Pour la chambre cela serait une excellente idée si les circonstances me le permette ce soir, mais pour l’instant je vous serez gré de m'apporter un repas je vous prie, car il est encore un peu tôt malheureusement pour que je sache moi-même ou j'irai aller dormir, mais merci j’espère vous revoir bientôt pour passer quelques nuits ici... Finit-il poliment, et de façon sympathique avant d'aller rejoindre l'aventurière à la table.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeLun 17 Fév 2014 - 13:25

Elle aurait aimée connaitre l'endroit, et pourtant rien ne lui sauta aux yeux. A vrai dire, elle ne s'était jamais aventurée de près du Royaume Vampirique. Elle avait assez entendue d'histoire sur le premier vampire, qui n'était autre qu'un elfe dont tous avait fait en sorte que son nom ne soit jamais connu. N'ayant déjà que peu d'attache avec le monde qui l’entourait, Rebrylla tâchait de rester en vie du mieux qu'elle pouvait.

Entrant au coeur de l'auberge, l'elfe haussa un sourcil sous l'étonnement. Combien de fois dès années auparavant était-elle passée devant ce lieu sans jamais y poser un pied ? L'endroit était agréable, lumineux et semblait avoir de bons clients. Si la mission ne lui faisait pas monter la moutarde au nez, elle se serait probablement arrêtée pour la nuit ici, avant de traîner peut-être des jours durant dans la nature. Un peu de confort ne faisait de mal à personne, encore moins à des mercenaires.

Saluant d'un sourire les marchands, l'archère tourna son regard vers la femme que désignait Alford. Elle avait l'air d'avoir cet dégaine d'aventurière, tout comme le reste chez elle respirait l'aventure.

Certainement, nous n'avons rien à perdre si ce n'est un peu de fierté si nous nous trompons.

Voyant arrivée celle qui avait tout bonnement l'air d'être la gérante de l'endroit, Dessa manqua de s'étouffer face à tant t'enthousiasme de sa part. Jeune couple ? L'innocence de la brave femme la fit doucement sourire, mais elle ne releva pas pour autant. Laissant le mercenaire se charger de la réponse, elle lui donna un léger coup de coude lui indiquant qu'elle allait de son côté.

Comment l'aborder de façon aimable ? Si cela ne tenait qu'à elle, elle aurait été de façon clair et précise, ce qui n'était peut être pas le cas d'Alford. Marchant lentement, elle attendit qu'il arrive à sa hauteur pour s’asseoir à son tour.

Aelena Blancva?

Regardant la verre devant la fameuse Aelena, l'elfe plissa le nez derrière son foulard. Trop peu délicate, Reby laissa plutôt la parole à l'homme avec elle, histoire de n'énerver personne d'autres.. La noblionne avait suffit à sa journée!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeLun 17 Fév 2014 - 19:52

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) 236148PNJ


L’aubergiste sourit à nouveau, très fière sous le compliment qu’on lui faisait. Que oui c’était un joli établissement ! Beaucoup d’auberges, surtout dans les bas quartiers, ne tenaient debout que par on ne savait quelle intervention des esprits. Une nourriture infecte, des lits pleins de puces, une bière ressemblant à de la pisse de cheval… bon ce n’était pas cher payé pour ceux qui n’avaient pas les moyens, mais tout de même ! Et la clientèle allait de pair en général ! Pour les meilleurs, il s’agissait de paysans en voyage pour vendre leur marchandises, ou de très pauvres marchands, des mercenaires pas très clairs et des voyageurs de diverses sortes qui ne voulaient pas qu’on viennent les chatouiller. Rien de recommandable. Ici, c’était différent, la clientèle était sélectionnée et ils faisaient très attention, prenant toutes les peines du monde pour garder l’établissement le plus agréable possible. « Je vous remercie ! C’est toujours un plaisir de savoir que le lieu est apprécié ! » Elle écouta la suite avec attention, aimant à bichonner ses clients. Un client que l’on chouchoutait était un client qui revenait à coup sûr. Alors il fallait faire des efforts ! Et puis si les clients eux-mêmes étaient sympathiques ça ne gâchait rien, quoi que suivant son expérience, être agréable avec eux les adoucissait en général beaucoup. On ne récoltait que ce que l’on semait après tout ! Elle hocha la tête à la demande et serra son plateau dans ses bras. « Très bien monsieur, je vais faire passer votre commande en cuisine immédiatement, installez-vous comme il vous convient ! Si vous avez besoin de quoi que ce soit d’autre n’hésitez pas à m’appeler, je suis à votre service » En s’inclinant légèrement elle se hâta vers le couloir pour accéder aux cuisines et y passer la commande d’un repas chaud et agréable pour son client nouvellement arrivé.

L’aventurière quant à elle ne sembla pas immédiatement réagir à la présence de l’intruse. Caressant d’un doigt le bord de son verre d’eau de vie, elle regardait par la fenêtre inondée de lumière. Elle avait une stature plutôt commune quoi qu’un peu plus grande que la majorité des femmes humaines, environs un mètre soixante-dix, quinze, un corps délié et élancé, à la musculature nerveuse d’une coureuse de fond, les poignets souples et les épaules en arrière, dans une posture très digne. Les jambes croisées, et un pied botté de cuir bougeant légèrement dans le vide. Elle était vêtue d’un pantalon et de bottes de cuir gainées, d’une chemise souple de lin et d’une tunique de cuir. Sa taille fine et souple était enlacée d’un serre taille strict, et ses longs cheveux blonds légèrement bouclés lui tombaient sur une épaule, tressés lâchement et retenu par un lacet de cuir souple. Tournant finalement son regard vers ceux qui la dérangeaient, elle montra alors des yeux bleu pâles, ni trop clairs ni trop foncés, comme beaucoup en possédaient dans la région. Jaugeant les deux individus, une expression peu concernée juchée sur des traits agréables quoi qu’affirmés et durcis par les voyages, elle finit par répondre d’une voix posée et calme aux accents Elaneens. « Blancval oui, c’est moi. Et vous, qui êtes-vous exactement pour venir vous enquérir de moi alors que je savoure les lieux ? » N’attendant nullement la réponse, elle vida son verre d’un trait puis le reposa nettement sur la table de bois avec un léger ‘clac ’ponctuant le tout comme un point. « Je ne prends pas de contrats pour le moment »
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMer 19 Fév 2014 - 19:18

Alford était vraiment soulagé de savoir que l'aubergiste avait été réceptif a ses compliments qui sont sincères sur la qualité de cet établissement, et en plus il semblerait que sa gérante fasse partie de la catégorie des teneuse d'établissement qui savent se montrer agréable avec la clientèle.... Il faudra vraiment qu'il pense un jour a revenir passé une petite nuit ici, et peut-être quelques unes de plus selon l'état de ses économies ce jour-là... Un bon lit lui ferait du bien sans aucun doute, mais là il allait malheureusement devoir se contenter d'un simple repas pour l'instant même si sans doute de bonne qualité ce qui devrait le mettre de bonne humeur. Bon c'était mieux que rien, et qui sait? Il pourrait peut-être se resservir avant que sa compagnonne d'aventure décide qu'il faudra y aller, après en avoir finit avec cette Aelena sauf si cette dernière se montre réticente comme cela risque fort d'arriver...

Merci je prendrai le plat du jour je vous prie! Dit-il de façon agréable quand il vit la propriétaire partir vers la cuisine pour aller sans doute préparer son repas.

Il regarda si celle-ci était bien partie au cuisine avant de se retourner vers la table ou se trouve dorénavant Rebrylla, et Aelena. Il semblerait heureusement au passage que l'elfe est jugé bon de ne pas y aller de manière franche, et elle semble sans doute attendre qu'Alford vienne l'aider un peu pour l'aspect diplomatique. Il suffirait doute d'être de bonne compagnie, et respectueux, et cette aventurière ne devrait pas poser trop de problème ensuite sauf si quelques mots ne lui suffise pas...

Il se dirigea donc tranquillement vers la table, s’essaya délicatement sur la chaise en bois, et observa l'aventurière qui semblait perdu dans ses pensées, ou en train de royalement les ignorer. Mais il semblerait que ce ne soit pas ça, car celle-ci daigna enfin les regarder, et elle parla avec franchise pendant que le mercenaire l'écoutait avec attention. Lorsqu'elle eu finit de parler il se contenta de réfléchir un court instant pour étudier la bonne façon de l'aborder... Puis il parla calmemment, et sans détour pour aller droit dans le mille.

Je suis moi-même un mercenaire, et je ne suis pas venu vous engagez si c'est que vous voulez savoir mademoiselle. Il porta ensuite la main a sa besace, et la fouilla un peu avant d'en ressortir sa carte, et de poser celle-ci sur table, et de la déplier sous les yeux d'Aelane.

Je pense que vous vous douter de la raison de nôtre présence ici... Nous voudrions des informations sur ce tombeau elfique, et sur les pierres à l'intérieur si possibme. Malheureusement cette carte fournit bien peu d'indications sur leurs positions réelles, et nous estimions moi, et ma collègue que vous pourriez nous fournir plus de détails là-dessus. Notre employeuse nous avait dit en tout cas que vous pourriez nous renseigner.

Il tapota légèrement la table avec son gantelet quand son plat finit par arriver. Pendant que Aelena réfléchissait, ou que Rebrylla prenait la parole selon ce qu'elle voulez faire cette dernière... Lui bu un peu d'eau avant de débuter son plat qui était a base de poulet, et de pomme de terre d'assez bonne qualité en plus de quelques légumes verts... Il donnerait sans doute un petit pourboire au passage...

Il n'était pas néanmoins dupe sur qu'elle allait sans doute demandait rémunération pour qu'elle daigne délier un peu sa langue. Mais il n'allait pas tout de suite sortir les piécettes, car il allait d'abord attendre qu'elle les demande de façon indirecte, ou refuse tout simplement, car qui sait? Peut-être qu'elle accepterait de tout leurs dire gratuitement? Même s'il ne fallait pas rêver... Alford savait comment ça marchait, et il était rare qu'il ne faille pas mettre la main à la patte pour obtenir ce que l'on désire.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMar 25 Fév 2014 - 19:09

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) 236148PNJ


L’affirmation selon laquelle on ne venait pas l’engager lui fit lever un fin sourcil blond mais elle ne dit rien de plus. Silencieuse, elle attendit donc qu’on lui explique exactement pourquoi on la dérangeait dans un moment pareil… et soupira en voyant la carte. Ah oui d’accord… elle s’y était effectivement attendue, mais pas si tôt et pas à cette heure-ci. Cela dit pour la trouver, ils avaient bien dû chercher un moment puisqu’elle ne logeait pas exactement là où tous les autres aventuriers passaient leurs nuits… Si elle parcourait les routes depuis longtemps, elle appréciait tout de même un certain confort et la qualité de l’établissement autant que sa simplicité agréable lui était un bienfait. C’était loin du trop grand luxe des quartiers nobles et les lits n’avaient pas de puces, les oreillers étaient confortables… Bref. Elle roula des yeux lorsqu’il parla de nouveau. Se douter de la raison de leur présence ici ? Avec la carte sous le nez, oui, sans elle, non vraiment pas… elle avait affaire avec beaucoup d’individus et ne pouvait pas se permettre de tirer les cartes chaque fois qu’elle rencontrait d’illustres inconnus sur les potentielles chances qu’ils viennent au sujet d’une de ces affaires. Ça lui prendrait trop de temps et d’énergie et en plus elle ne croyait pas du tout à ce genre de stupidité alors qu’elle avait l’habitude de voir de la véritable magie. Ils voulaient des informations sur le tombeau ? Et bien voilà qui était vite dit. Mais au moins ne se lançaient-ils pas directement à l’assaut sans même réfléchir un petit peu… « Je vois. Je lui avais dit que je me lavais les mains de cette histoire mais je suppose que ce n’est au final guère possible… » Elle n’avait pas forcément envie de reprendre ce sujet-là… il y avait plus dérangeant évidement, mais plus joyeux aussi d’autant que ça ne lui avait attiré que des ennuis. Combien de tueurs avaient-elles dû exterminer depuis qu’elle avait trouvé ce tombeau ? Un peu trop à son goût mais au moins avaient-ils le bon goût justement de n’être que des imbéciles qu’elle expédiait aisément. En réalité, peut-être était-ce là une opportunité qu’elle n’avait pas daigné considérer jusque-là… Oui peut-être bien qu’il y avait là de quoi remettre les choses à leur place et faire cesser ces attaques sur sa personne. « Bon et bien que dire ? Je revenais d’un séjour sur la limite des terres marécageuses de l’est, dans un repli rocheux à quelques lieux des terres Althaïennes. Je pensais me trouver une grotte pour passer la nuit avec quelque chose au-dessus de ma tête et je suis tombée sur des gravures elfiques étranges. En les suivant, j’ai découvert le tombeau et y suis restée sans rien toucher, prenant simplement le loisir de ne pas être trempé tout le reste de la nuit » Elle se resservit un verre d’eau de vie et le vida d’un trait « Il y avait un escalier un peu glissant, construit à même la roche et conduisant à un couloir avec un embranchement, j’ai pris le chemin de droite et suis tombée sur une vaste salle basse de plafond où plusieurs stèles reposaient avec des statues de pierres gravées et diverses pierres inscrites ainsi que plusieurs coffres. Je me suis simplement installée dans un coin en ne touchant à rien, c’était bien assez sinistre comme ça… Enfin bref, en plein milieu de la nuit j’ai été attaquée, je ne sais pas par quoi, et j’ai dû fuir… mais j’avoue que les gravures des stèles étaient d’une magnificence rare en terre humaine. C’est pourquoi j’en ai parlé à l’une de mes amies que je savais férue d’histoire elfique. Elle m’a dit qu’il s’agissait probablement d’un tombeau d’exilé. Cela dit, exilés ou pas, quelque chose m’y a attaqué ! »Elle pencha la tête et étudia le mercenaire de son regard acéré « Alors ? Vous voulez toujours aller là-bas ? Si oui ça me va, je vous accompagnerais même ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMer 26 Fév 2014 - 16:58

Première boulette, elle écorchait le nom de l'aventurière. C'était donc mieux qu'elle attende son coéquipier d'aventure avant de ne faire une autre erreur. Bras croisés sur la table, Rebrylla sourit doucement au fait d'être une potentiel patronne pour une mission. Si elle avait un jour une course à faire, rien ni personne ne prendrait ce rôle ; on est jamais mieux servit que par soit même!

La carte déposée devant eux, l'elfe s'étonna presque des réactions d'Aelena. Une aventurière qui se lavait des mains de ce qu'elle avait découvert ? S'était peut être bien la première fois qu'elle entendait une chose pareil. Doutant un instant sur la volonté de la femme, elle resta cependant accouchée aux côtés d'Alford. Si lui ne trouvait pas une telle chose louche, peut-être était-ce elle qui en faisait trop?

Attentive au récit de l'histoire, elle essaya tant bien que mal de sa plonger dans ces souvenirs afin de se visualiser les lieux. Ne s'étant jamais aventurer la bas, ces souvenirs la menèrent seulement à Althaïa. Les lieux si éloignés ne pouvait qu'être un endroit exclusivement réservé aux exilés. Jamais elle n'avait eu à faire à un de ses compatriotes exilé et n'avait pas même la moindre idée de ce à quoi ressemblait leurs tombeaux. S'était tue depuis un bon moment, elle plissa le nez derrière son bandeaux.

Vous n'avez touchée à rien la-bas, pas même.. Malencontreusement ? Vous n'avez pas un vague souvenir ce qu'il vous à attaquer ? Une odeur ou quelque chose comme ça ?.

Jetant un regard à Alford, la mercenaire s’adossa au fond de la chaise, croisant les bras sur sa poitrine. Bien sur qu'elle irait la bas, ce n'était pas tout les jours qu'elle pouvait voir une telle chose venu des siens, et encore moins tenter de "détourner" une mission. Alford semblait encore une fois dans la poche d'une femme, à croire qu'il avait un charme fou sous cette armure, où tout simplement était-ce le plus aimable des deux..

Prêt à découvrir les trésors elfique ou vous êtes bien mieux chez vous?

Un sourire taquin aux lèvres, Rebry lança de sympathiques hostilités entre elle et l'humain. Il fallait bien faire de cette mission quelque chose d'agréable non ?
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeMer 26 Fév 2014 - 19:48

Il semblerait que Aelena ne soit pas vraiment heureuse d'avoir participé à la découverte du dit tombeau. En fait elle s'en fiche tout simplement comme elle vient de le dire... Bon sang! Cela risque sérieusement de foutre en l'air les recherches des deux mercenaires s'ils tombent sur une impasse aussitôt. Enfin peut-être qu'il y avait de l'espoir en y réfléchissant car il semblerait qu'au final l'aventurière accepte de leurs raconter ce qu'elle savait, et gratuitement en plus!

Bien au moins il était arrivé à convaincre cette aventurière sans trop de mal, et cela lui serait sans doute très utile de savoir ce qu'elle venait de leurs raconter pour la suite de cette mission. Comme quoi se montrer aimable pouvait être d'un grand secours dans la vie de tous les jours. Il ne leurs resteraient plus qu'a se rendre dans les terres Althaïanne car c'était là-bas que se trouvait ce fameux tombeau. Parfait! Il ne resterait plus qu'a aller demander au passage des informations aux moines du dragon blanc avant d'y aller pour de bon.

Il nota aussi le fait que Aelena s'était fait attaqué dans le tombeau, car cela voudrait dire qu'il ne pourrait sans doute pas passé à côté d'un combat pendant cette aventure malheuresement, et qu'il faudrait s'y préparer soigneusement.

Vous n'avez touchée à rien la-bas, pas même.. Malencontreusement ? Vous n'avez pas un vague souvenir ce qu'il vous à attaquer ? Une odeur ou quelque chose comme ça ?.

Cela avait sans doute son importance pour Rebrylla de savoi-cela. Elle aussi avait le professionnalisme de vouloir se renseigner sur ce danger auquel ils auront sans doute affaire. Cela n'étonnait pas Alford, et celui-ci écouta la réponse d'Aelena, et la proposition qu'elle leurs fit ensuite.

« Alors ? Vous voulez toujours aller là-bas ? Si oui ça me va, je vous accompagnerais même ! »

Alford par contre était étonné que Aelena propose finalement ses services pour les assister dans cette quête. Au moins ils auront une épée en plus pour leurs fournir assistance, et un guide pour les emmener au tombeau s'ils acceptent l'aide de l'aventurière ce que le mercenaire fera sans doute.

Néanmoins Alford attendit de voir la réaction de Rebrylla pour confirmer son choix. Car au pire si celle-ci refuse il essayerait de négocier avec elle pour la convaincre, mais bon il fallait au moins voir si l'elfe était d'accord avant de prendre une décision. Après tout ils étaient deux dans cette histoire, et il valait mieux décider d'un commun accord pour ne pas créer de friction. Mais heureusement il semblerait que Rebrylla ne voit aucun mal a ce que Aelena les rejoigne.

Prêt à découvrir les trésors elfique ou vous êtes bien mieux chez vous?

Cela faisait plaisir a entendre! Il semblerait que Rebrylla soit d'accord, et elle essayait déjà de titiller Aelena pour la tester. Enfin peut-être? Car il ne savait pas vraiment ce a quoi pouvait bien penser une elfe en ce genre d'occasion... Déjà qu'il avait déjà du mal à comprendre les femmes...

Eh bien qu'attendons nous dans ce cas-là? Enfin je veux dire par là que nous devrions tous les trois nous mettre d'accord sur la prochaine marche à suivre... En tout cas j'apprécie vôtre enthousiasme mesdemoiselles.

Dit-il après avoir finit son plat, et sa bière. Au moins il avait pu finir de manger avant de décamper c'était un bon point de plus. Maintenant qu'ils avaient des informations, et une nouvelle coéquipière il ne reste plus qu'a décider de ce qu'il faudrait faire par la suite.

Bon j'ai trois plan à vous proposer! Soit on n'y va directement sans plus d'informations. Soit on va voir les moines du dragon blanc pour leur poser quelques questions puis on y va. Soit je vous propose qu'avant de partir on se repose un peu au passage pour récupérer, et voyager en plaine forme. Je suis plus pour les deux derniers choix, mais j'aimerai vous demandez vôtre avis ce qui est normal après tout vu qu'on va travailler ensemble, ou savoir si vous avez une autre idée au passage?

Après avoir dit cela Alford resta silencieux en les écoutant puis il réfléchit quelques instants à leurs réponses pour voir lequel des choix serait le meilleur pour tout le monde. Après avoir fait cela il se contenta aussi de dire calmement à Aelena.

D'ailleurs je m'appelle Alford Gorder ravie de faire vôtre connaissance Aelena.

Il tenait a ne pas faire la même gourde qu'avec Rebrylla cette fois-ci pour que la mission puisse démarrer avec une bonne ambiance sinon ça risquerait de mal tourner facilement... En plus il avait remarquer qu'il était seul avec deux femmes aventurière ce qui n'était pas commun pour un mercenaire comme lui.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeVen 7 Mar 2014 - 18:33

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) 236148PNJ


Ce fut un regard neutre, lisse, quoi que lacé de sous-entendus qui se braqua sur la femme. Non elle n’avait touché à rien là-bas, c’était bien ce qu’elle avait dit… quel intérêt aurait-elle eut à le faire, ce n’était qu’un sépulcre après tout, et elle, fatiguée et grelottante de froid, elle n’avait rien cherché de plus qu’un abri quelconque, gagnant assez bien sa vie au demeurant pour ne pas avoir envie de piller un quelconque tombeau ou un quelconque repos des morts. Quand à ce qui l’avait attaqué… « Non, pas d’odeur, pas de forme, rien… » Et c’était bien e qui l’avait le plus inquiétée au bout du compte, que quelque chose d’indistincte se soit attaquée à elle d’une façon ou d’une autre. Elle était trop pragmatique depuis ses jeunes années pour croire à un monstre quelconque, même justement.. Si on mettait de côté ce genre de superstitions…qu’est-ce qui aurait pu s’en prendre à elle ? Elle le découvrirait bien assez tôt, puisqu’ils allaient y retourner ensemble, que ces deux-là le veuille ou non. Seule, elle n’était pas assez folle pour s’en approcher, mais ave de plus grandes forces, il y avait fort à parier qu’ils pouvaient mettre hors d‘état de nuire la chose qu’elle avait sentis. Les trésors, les mémoires, elle s’en moquait pas mal, ce n’était pas le tombeau en lui-même qui avait de l’importance à ses yeux. Avec un air de pur ennui, elle plaça dans la conversation. « Je me fiche éperdument d’un quelconque trésor pour ma part, que j’aurais pu saisir si il m’en avait plu et si j’avais été alors disposée à me mouiller sous l’averse. Je tiens à ce que ce soit clair, si je viens c’est avant tout que je désir savoir ce qui s’en est pris à moi ce soir-là… Ce mystère-là a plus de prix à mes yeux que tout le reste » L’homme, enchaîna à sa suite, lui tirant un vague rictus amusé devant sa détermination à concilier tout ce beau monde. Les mercenaires étaient en général plus brutaux et gauches que cela… « Je serais d’avis d’attendre demain matin. J’ai déjà parlé aux frères pour ma part et ils ne m’ont rien apprit d’utile. Si nous sommes matinaux et avec de bonnes montures, nous parviendront à voyager avec constance et auront déjà couvert un peu de trajet. Il faut un peu plus de deux semaines, pour atteindre Althaïa, et quelques jours de plus jusqu’au lieu qui nous intéresse. Le mieux serait de s’arrêter une première fois à Althaïa même afin de reprendre des vivres puis de conclure le trajet après une nuit de repos. D’autant que les Althaïen son férus de magie… ils auront peut-être de quoi nous aider, si la chose est réellement hostile » Alford se présenta à la suite et elle hocha la tête et lui tendit la main pour une poignée franche. « Enchantée » Faisant signe vers le reste du lieu, elle ajouta, à loisir. « J’ai déjà une chambre ici, vous devriez en prendre une également… vous avez des montures ou pas ? Des vivres ? »
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
Alford Gorder
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Left_bar_bleue5/10Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty_bar_bleue  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeSam 8 Mar 2014 - 10:25

Aelena bien entendu avait confirmé à Rebrylla ce qu'elle voulait savoir quand au fait qu'elle n'avait absolument touchée à rien là-bas. Lui aussi d'ailleurs ne ce serait pas trop intéressé au tombeau s'il était plus préoccupé par sa propre survie, et par le fait de ne pas mourir de froid, et de faim. En plus il avait cru comprendre que l'aventurière s'était faite attaquée dans le fameux tombeau donc logiquement cela avait fortement raccourci le temps qu'elle y avait passé. Elle avait eu raison d'ailleurs de s'enfuir car si cela l'avait attaqué alors qu'elle était faible. Elle n'avait que peu de chance de vaincre seule, et en plus cela devait sans doute être quelque chose qui veillait sur ce tombeau, et l'avait prise pour une intrus à éliminer donc d'autant plus dangereux.;.

De plus l'aventurière leurs expliqua les vrais raisons de sa venues. Elle ne les accompagnerait pas pour la récompense même si celle-ci était fichtrement intéressante. Aelena était surtout préoccupé par le fait de voir ce qui l'avait attaquée là-bas, et peut-être aussi de pouvoir s'en occuper qui sait. Même si pour le mercenaire le constat était simple... Ce qui l'avait attaqué avait de fortes chances d'être un vampire errant, ou un elfe chargé de garder ce tombeau, et de tuer tout les intrus. Après il est vrai que cela pouvait être autre chose, mais ces deux options sont sans aucun doute les plus probables. De plus dans tous les cas ils en sauront plus une fois là-bas.

« Dans ce cas-là nous verrons ce qui vous as agressés vu que je suis quasiment sûr que nous aussi nous nous ferrons attaqués une fois là-bas, et nous ne serons pas trop de trois pour nous occuper je pense... Je suis sinon content d'avoir appris cela car je n'aurai sûrement pas aimé me faire prendre ma surprise. De plus il paraît que ce territoire grouille de vampires, alors autant ne pas avancer en solitaire. »

C'était une évidence que cela, mais il était toujours bon de s'en souvenir car il était facile de se faire surprendre de nuit par des buveurs de sang. De plus les alentours d'Althaïa la Romantique sont un territoire assez fréquenter par les vampire a ce qu'il sait... Il n'y était pas aller souvent d'ailleurs, mais la cité d'Althaïa était toujours plaisante à visiter même de l'extérieur. Néanmoins il n'en aurait sans doute pas l'occasion car là il avait une missions. D'une certaine façon c'était dommage, mais bon quand on accepte un contrat on le tient jusqu'au bout cela fait partie du code d'honneur d'un mercenaire un minimum honnête.. Puis ce n'est pas très bon pour la réputation d'un engagé de ne pas accomplir une mission...

Néanmoins le mercenaire ne pouvait qu'être satisfait que sa tentative de conciliation fonctionne en partie. Car Aelena semblait bien le prendre même s'il regardait un instant Rebrylla pour voir si celle-ci était d'accord avec lui avant d'écouter ce qu'avait à leurs dire l'aventurière.

Donc elle était déjà aller voir les moines du dragon blanc... Eh bien cela leurs enlèves une belle épine du pied car ils avaient gagnés bien du temps en allant questionné auparavant Aelena. Il avait eu donc une bonne intuition, ou juste de la chance, mais dans tout les cas s'était tant mieux. Il ne leurs restaient donc qu'a partir, ou à se reposer un peu avant. De plus il était assez content de savoir qu'ils feraient tout les trois un arrêt à la Romantique car cela lui donnerait un peu l'occasion d'observer les lieux.

« Eh bien je suis assez content de savoir que vous vous êtes déjà occupé d'aller voir les moines du dragon blanc car au moins cela nous fera gagner du temps je pense. »

Ensuite il réfléchit un peu à tout cela après avoir serre la main de l'aventurière avec bonne foi car il tenait a ce que tout se passe bien entre-eux car il valait mieux qu'il puisse compter sur ses deux partenaires. Puis il réfléchit à propos des chambres. Néanmoins ne voulant pas négliger Rebrylla il lui demandait son avis du regard sur tout cela.

« Ce plan d'action vous convient? »

Après la réponse de l'elfe il enchaîna calmement une fois que celle-ci avait dit ce qu'elle avait à dire.

« J'ai quelques vivre bien entendu même si je compte passer brièvement par la quartier marchand pour m'assurer d'en avoir assez pour le voyage, et je n'ai pas de monture malheureusement. Laissez moi devinez je suis le seul dans ce cas? » Fit-il avec un soupir car effectivement un cheval lui aurait bien été utile puis il demanda à Rebrylla.

« Vous voulez que je paye une chambre pour nous deux, ou vous préférez payer la vôtre pour avoir plus d'intimité? » Il dit cela innocemment car il n'y avait aucun sous-entendu juste une proposition. Puis il enchaîna à l'adresse des deux femmes calmement.

« Bon sinon quelqu'un a encore des questions, ou des soucis à régler avant ce soir? Vu qu'il nous reste encore un peu de temps... »


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Ulodap7ed3f

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Merith11

Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitimeDim 23 Mar 2014 - 11:20

Quête annulée par départ de deux des joueurs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Empty
MessageSujet: Re: Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Une pierre précieuse sans l'être (pv Rebrylla, et Médolie) (1752)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» COMMISSIONS PAR CHARGE !DE SANS MALICE A KAKAKOK !A CONDITION OU REMET MWEN ANA
» Et de leurs yeux de pierre ils regardent sans voir. (Dali)
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Chalbari dèryè Pharès Pierre ansyen minis Aristide kom Komisè Imigrasyon Kanada
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-