Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Veren SARJAA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Veren SARJAA Left_bar_bleue4/10Veren SARJAA Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Veren SARJAA Empty
MessageSujet: Veren SARJAA Veren SARJAA Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 21:02


Veren Sarjaa


"J'ai besoin de votre sang.
Pas de votre permission."



© Jason Chan
Compétences
    Caractéristiques (clic) :


    Physique :
  • Force physique : Moyen
  • Agilité : Maître
  • Furtivité : Très bon
  • Réflexes : Maître
  • Endurance : Moyen
  • Résistance : Moyen
  • Beauté : Très bon

    Mental :
  • Force mentale : Maitre
  • Patience/self contrôle : Très bon
  • Perception : Bon
  • Intelligence : Bon
  • Arrogance : Moyen
  • Gentillesse : Bon
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Très bon

    Combat :
  • Epée : Très bon
  • Dagues, et poignards : Très bon
  • Armes d'hast : Aucun niveau
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Aucun niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Catastrophique
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Très bon
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Très bon
  • Arc : Moyen
  • Arbalète : Très bon
  • Mains nues/pugilat : Très bon
  • Equitation : Bon

Identité


  • Race : Vampire

  • Nom : Veren

  • Prénom : Sarjaa

  • Surnom(s) :

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : Février 1683

  • Age réel : 70 ans

  • Age vampirique : 51 ans

  • Lieu de naissance :

  • Lieu de vie :

  • Rang social : Petit peuple

  • Poste/emploi : Espionne - Assassin

  • Guilde : Aucune


Compétences


  • Alignement : Neutre tendance maléfique

  • Arme principale : La meilleure arme reste celle qui est dissimulée dans un replis de la tenue. Sa rapière est rangée dans une sorte de fourreau enchanté la faisant disparaitre sur la majeure partie de sa longueur, ne laissant que la garde simple dépasser de celle-ci, permettant ainsi de la dissimuler comme elle le ferait avec une simple dague.

  • Autres objets : Trois couteaux de lancé et deux dagues viennent compléter sa collection d'armes blanches. Elles ne sont généralement pas transportée, Veren se contentant du fourreau enchanté et de la rapière ou de ses crocs en cas de problème.
    Une arbalète de poing vient compléter l'arsenal en question avec 5 carreaux discrets en cas de besoin pour éliminer une cible discrètement depuis un endroit dissimulé.
    Ses tenues varient en fonction des rôles tenus et peuvent trouver des origines variées, qu'elle soient achetée légalement ou volées à leur anciens propriétaires lui importe généralement peu. Tant qu'elle y rentre dedans et qu'elles sont utiles à son infiltration.
    Un pendentif de cristal ne quitte jamais son cou. Ce petit objet enchanté lui permet d'accomplir son rôle d'humaine à la perfection, pouvant faire croire à une seule personne qui la touche qu'elle est encore vivante par la température de son corps.


  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Ténèbres

  • Puissance magique innée : Correct

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.





Physique et caractère


  • Physique : Qui est-elle donc ? Si les témoignages apportés par les hommes étaient au moins identiques ! Tout du moins pour ceux qui peuvent encore le faire, comme une magie qui émanait d'elle empêchait son image de s'inscrire dans leur mémoire, comme si elle avait la faculté de disparaitre. Il faut parfois remonter loin, ou s'adresser à des interlocuteurs parfois peu recommandables pour savoir à quoi elle peut ressembler, mais le point de vue le plus intéressant reste celui émit par des humains, car oui elle leur ressemble ! Pour vivre parmi eux elle n'a pas vraiment d'autres choix.

    La mort a conservé la fraicheur de ses 19 ans, refusant de la marquer par le poids des âges. En quelques mots elle semble être une jeune femme dans la fleur de l'âge, en bonne santé et un teint clair.

    Cette jeune femme possède un visage doux et vivant - contrairement à ses congénères - encadré par de longs cheveux châtains lui tombant aux épaules. Ses yeux verts en amande semblent vous traverser et vous vivifier comme s'ils lisaient en vous et ses lèvres sont un véritable pousse au crime vous appelant à les embrasser à chacun de ses sourires discrets qui révèlent une petite partie de sa dentition parfaitement conservée. Ses formes appelleront également à elles les regards masculins sans pour autant être une motif de jalousie pour les concurrentes et bien que n'étant pas exceptionnelles elles restent en parfaite harmonie avec le reste de son corps.

    Ce charme naturel qu'elle possède sera généralement mis en valeur par ses tenues, portées près du corps.
    Tout du moins, c'est ce que le regard aveugle et masculin verra au premier abord, et rares seront les femmes à se laisser ainsi piéger par l'apparence physique destinée à parler aux hommes.

    Elle reste une tueuse de sang froid, et la vie qui semble déborder d'elle n'est qu'un vil camouflage lié à sa nature pour amadouer ses proies ou ceux qu'elle souhaitera utiliser, rares sont ceux avoir vu le porter de façon naturelle et sincères, ou alors ils ne savaient pas qu'il l'était. Elle a été enfermée dans cette image, devenue une carapace au fil des années d'entrainement pour que l'adopter soit naturel au point que même la cruauté ne puisse s'exprimer que d'un visage neutre et inexpressif comme si vous n'existiez pas pour elle.

    Elle est une belle plante, vénéneuse et mortelle.

    Les traits liés à son sang ? Vous ne pourrez vous en apercevoir au moment voulu, pour ne plus pouvoir en témoigner ensuite.
    La teinte de sa peau lui donne un air vivant par l'enseignement qu'elle a suivit et le temps passé au soleil, elle l'accentue parfois à l'aide d'une goutte de sang frais étalée comme un fond de teint. Ses crocs, présents restent comme tous ceux de sa race mais sa façon de s'exprimer ne vous laissera que peu d'occasion pour vous apercevoir de leur réelle nature, les dissimulant délicatement derrière ses lèvres.
    Elle reste cependant une femme portant sur elle la fraicheur de la mort, vous réchauffer dans ses bras sera impossible même si elle n'hésitera pas à vous le faire croire à l'aide d'un peu de magie.


  • Caractère : Son caractère apparent est celui donné par l'illusion de son apparence, une jeune femme calme et patiente, écoutant avec intérêt ce que pourrait dire son entourage et ayant reçu une bonne éducation bourgeoise. Elle parle peu, mais pourtant elle semble aimer le faire, semblant lui donner un petit air timide et innocent comme si aucun mot, ni même aucune violence ne pouvait sortir de ce corps.

    Mais...

    Sanguinaire. Y a-t-il réellement d'autres mots pour caractériser ce genre de créatures ? Sans pitié, voire même sans âmes, égorgeant femmes, enfants, vieillards sans le moindre remord, les considérant comme de la simple nourriture, un peu comme une simple chopine que l'on jette une fois vide. La notion du "bien" ou du "mal" ? Qu'est-ce que le bien ou le mal de toute manière ? Fruit d'une éducation et d'un milieu social digne des simples mortels qui n'en valent pas la peine. Le prix d'une vie est celle qu'elle veut bien lui donner, c'est à dire pas grand chose.

    Au delà du besoin, elle éprouve un plaisir tout particulier de vider complètement ses proies de leur sang, lui rappelant indirectement le jour qu'elle avait tant attendu de son vivant et qui l'avait emmené dans sa non-vie, favorisant bien entendu les hommes comme pour continuer sa vengeance. Cruelle et sans pitié envers eux elle n'hésitera pas à jouer avec et à les faire souffrir avant de les achever sans pour autant leur procurer le plaisir du changement en leur arrachant la gorge. Ce plaisir de se sentir vivante comme jamais après cet acte "barbare" et sanglant, de posséder une chaleur qu'elle fait sienne l'espace de quelques jours.

    Cependant il y a toujours cette "petite voix", cette petite voix de bonté comme si une partie de sa personnalité était encore là, cachée au fin fond de son esprit et n'ayant pas été rongée par la haine et la violence de ses derniers instants. Bien qu'étouffée, bien que malmenée et quasi-inexistante, il lui arrive parfois de s'exprimer à voix haute, comme reprenant le contrôle de son corps corrompu par ce sang noir, faisant remonter à sa surface son "humanité". Car oui, avant elle était ainsi, malgré les difficultés, souriante et pleine de bonté jusqu'à ce que la cruelle réalité ne la rattrape. Les actes dirigés par cette "petite voix" disparaissent néanmoins de sa mémoire, la laissant souvent hébétée face aux conséquences de ces actes qui vont jusqu'à protéger une esclave humaine des crocs de ses congénères plus forts, acte complètement stupide et signe de faiblesse.
    Cette voix prenant de la force particulièrement chez les humains, chez les vivants comme pour lui rappeler qui elle était avant et lui faire faire marche arrière. Faire demi-tour et cesser d'avancer sur ce chemin pavé de sang. De retourner vers la chaleur humaine mais ayant également l'effet pervers de lui faire jalouser ceux-ci.

    Cette jalousie se manifeste particulièrement dans ses missions, ou elle met un point d'honneur à sembler humaine même en dehors de ces activités, même parmi les siens.

    D'une patience exceptionnelle, atout nécessaire pour les infiltrations longues, elle possède en outre un sens de l'honneur tout particulier, vouant une gratitude quasi-sans-limite à son "père de sang" pouvant lui pardonner tous les excès qu'il pourrait lui faire subir. Cette gratitude peut également se manifester auprès des humains, qu'ils soient des proies ou non. Rarement en les épargnant voire même en les sauvant - certaines langues acérées faisant courir le bruit que ce ne serait pas si rare que ça -, souvent en leur proposant une "non-vie" et majoritairement la mort qu'ils préfèrent. Inversement proportionnel, sa vengeance sera complète et totale et sera dévorée chaude comme froide comme un met d'exception.



Mes liens


Isendal Ithil : Il est le seul à sembler tenir une place importante dans sa vie et semble lui être dévouée corps et âmes, sans jamais l'avoir vu pour le moment. Il est son maitre, son exemple et surtout celui dont elle sert le nom comme on lui a appris à le faire. Cet être froid et cruel semble être le seul envers qui elle semble porter une confiance sans limite bien que lui dissimulant quelques secrets. Il lit cependant en elle comme dans un livre ouvert. Elle a été créée en son nom, elle lui appartient depuis qu'elle s'est offerte indirectement à lui. L'idée de le trahir ne lui est jamais venue à l'esprit et seul un déclic fort pourra briser cette relation.



Derrière l'écran


  • Petite présentation : Je ne suis pas étudiant, je ne suis pas au chômage et je n'ai pas un rythme de vie équilibré. Mes activités professionnelles me forçant à me déplacer sur un territoire assez vaste me permettent certes de voir du monde mais me prennent beaucoup de temps.

  • Rythme rp : Mes temps de réponses sont aléatoire, généralement la réponse survient dans les 24h, rédigée puis postée le soir ou tôt le matin. Il me sera difficile d'apporter une réponse rapide le week end. mais globalement je peux rester dans les délais. En cas d'empêchement ou de retard je préviens généralement mon partenaire de jeu.

  • Particularités rp : Je fais cependant du RP forum depuis très jeune, environ depuis 10 ans. Ok, mes premières réponses faisaient 3 lignes mais c'était des réponses quand même !
    J'ai joué différents types de personnages :
    - Le gosse timide (thème "poudlard") - Plus joué.
    - Le mercenaire indépendant ne vivant que pour prendre sa vengeance, chasseur de vampire, n'accordant aucune valeur à sa vie. Devenu roi d'une cité état, marié à une elfe, père d'une fille (thème médieval-fantastique) - Plus joué.
    - La gamine sauvage, quasiment élevée par des bêtes (thème médieval-fantastique) - Plus jouée
    - La femme "garçon manqué" réglant ses affaires avec tact et diplomatie : Son épée et son bouclier. Commandante de cavalerie, déchue suite à un coup d'état et actuellement dragonnière (thème médieval-fantastique) ayant "quelques" soucis émotionnels et se cherchant encore. - Actuellement jouée - Rythme de 2 posts par semaine environ.
    - Le Caporal d'infanterie, bourrin drogué à sa propre adrénaline (thème Stargate), ayant un léger problème avec les femmes et l'alcool - Actuellement joué - Rythme 1 post par semaine environ.
    - La demi-elfe, gestionnaire d'un territoire elfique, acquise à la cause des elfes et diplomates voulant ramener à la vie une ancienne alliance avec les hommes (thème médieval-fantastique). - Actuellement jouée - Rythme 1 post par mois environ.
    - La femme sauvage, ayant passé son enfance seule dans la nature (version adulte de la gamine sauvage) et n'obéissant qu'à cette règle. - Création récente actuellement jouée - Rythme 1 post par semaine environ.

  • Comment avez vous découvert le forum : Par un autre joueur.

  • Le code du règlement :









La vie
La place de la femme dans une société machiste n'a jamais rien de bien enviable, surtout pour une bâtarde sans autre famille que la rue. Elle est née dans la rue, d'une mère qui d'après ses souvenirs perdus étaient une simple servante dans une quelconque maison noble ou bourgeoise. Elle avait été engrossée par l'ainé de la maisonnée, porté sur la luxure et un grand nombre de conquêtes consentantes ou non, parfois payées avant ou après pour garder le silence qui n'avaient d'autres choix que de disparaitre de gré ou de force si celui-ci les engrossait.
Elle grandit dans cette maison, fille de prostituée et élevée par toutes les autres, qui n'avaient d'autres choix que de vendre leur corps pour subvenir à leurs besoins et à ceux de cette petite, condamnant cette enfant à la même activité qu'elles par la même occasion une fois qu'elle serait en âge de recevoir les clients dans sa couche si la nature lui donnait les atouts nécessaires. Son premier travail fut le nettoyage et la préparation des bains avant l'arrivée des clients, une petite main pour un petit travail discret et ce même après la mort de sa génitrice.

Elle compris dès son plus jeune age l'activité de sa génitrice et l'avenir qui lui était réservé mais parfois l'esprit reste la chose la plus aveugle qu'il soit jusqu'à être mise devant le fait accompli lors de sa quinzième année. Sa virginité fut le "cadeau" à l'un des nouveaux clients qui avait payé le prix fort pour l'avoir, un homme d'un âge avancé et habitué des maisons closes qui voulait changer de marchandise. Elle lui fut prise de force, alors qu'elle pensait juste ramener de l'eau chaude pour le bain de l'invité. Cette première expérience fut la plus traumatisante pour cette nouvelle femme qui n'eut d'autres choix que d'accepter ce sort ou la rue...

Et puis il pouvait bien y avoir une chance de séduire un client pour qu'il la prenne sous son aile et l'emmène loin de ce lieu ? C'était l'espoir, le rêve, le fantasme que les autres prostituées lui avaient fait miroiter pour lui permettre de traverser cette épreuve. Cet espoir nourrit son innocence et son éternel sourire chaleureux malgré la cruauté de la réalité. Oui, elle était une jeune femme pleine de vie et souriante malgré ce qui pouvait la ronger, et sa bonté d'âme remportait encore tous les duels face à la haine.

Le temps passait, ces mêmes activités, ces mêmes clients, CE même client qu'elle haïssait plus que tout qui revenait inlassablement et se faisait de plus en plus violent. Deux années et demi de tortures et de sévices corporels pour satisfaire les plaisirs sadiques de cet homme qui payait pour le silence, trois années de haine et de vengeance refoulée qui par un simple murmure étouffée sortirent au grand jour : Elle l'égorgerait de ses propres mains ou même avec ses dents s'il n'y avait pas d'autres moyens.
Ce murmure étouffé ? La maison de cet homme, cette maison, ce nom, ce... Ce... Il n'y avait pas de mot, elle ne les trouvait pas malgré le langage fleurit qu'elle possédait au contact avec ce milieu, cet homme n'était d'autre que son géniteur, cet être abject était ce géniteur. Ces révélations la changèrent... Cette pensée vint la hanter pendant chacun des jours, des nuits et des clients qui lui passaient dessus mais d'aucun était capable de tuer pour elle. Attirer le mâle était facile, le manipuler... Moins et sur ces essais seulement deux y laissèrent la vie et d'autres échouèrent au cours de la dernière demi-année. Jusqu'à ce soir là, ou tout allait changer.

Attirer le client à l'extérieur, le moyen le plus facile et pratique pour une femme de ce genre de faire de l'argent et arriver aux objectifs fixés pour ne pas être jetée dehors. Accoster le soulard était risqué, ils étaient généralement brutaux et mauvais payeurs et ce n'est qu'à un moment bien avancé de la nuit que le client parfait se présenta depuis une ruelle. La vitesse était la clé pour ne pas que ses concurrentes et collègues ne se l'approprient. Il avait l'air d'un de ses hommes ténébreux, solitaires et tristes auxquels l'on pouvait faire ce que l'on voulait et plus précisément accueillir CE client habituel qui était prévu pour la suite, venant le même jour au même instant de la nuit.

Un coup rapide, pas d'argent mais peut-être l'assurance de se venger. Le prix en valait la chandelle, même s'il lui en coutait la vie. Il ne lui restait que ceci dans sa haine et son désespoir.

Une promesse d'un autre avenir
Ce fut son dernier "client" ou plutôt il aurait du l'être, mais elle ne s'aperçut que trop tard de la véritable nature de celui-ci, un prédateur nocturne sans pitié qu'elle avait voulu mener et utiliser. Quoi de plus logique ? Elle s'en aperçut vite, mais ne hurla pas comme le commun des mortels, elle fixa juste ce regard envoutant et sourit. Il était au final son échappatoire à ce monde et peut-être répondrait-il favorablement à ses dernières volontés. Elle était faible, trop faible pour se libérer de cette vie et il avait cette force et pouvait la lui donner, qu'importait le prix. Seule sa détermination pouvait se lire dans ses yeux, elle pouvait le faire, elle voulait le faire au point que tout son être la brulait de l'intérieur.

"Je sais que les désirs d'une prostituée t'importent peu, mais au moins entends mes derniers mots." Il fallait qu'elle fasse vite, s'il perdait patience tout ça n'aurait servit à rien. "Je souhaite la mort d'un homme, il va se présenter d'ici moins d'une heure à la suite spéciale au premier étage, la suite donnant sur la rue." conclut-elle en lui découvrant doucement sa gorge, et en le prenant par le cou de sa main libre pour l'y conduire.

Elle s'offrait à lui pour sa vengeance, comme elle s'était offerte à d'autres hommes. Sauf que ce serait la dernière fois qu'elle le ferait... Elle lui appartiendrait pour les derniers instants de sa vie qu'elle laissa couler dans la gorge de cet homme qui la vidait de son fluide vital jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus se porter elle-même.

Elle brûlait de l'intérieur alors qu'elle reprit connaissance dans cette chambre des horreurs, sentant comme une mort horrible qui l'emportait au loin de ce monde dans l'endroit qu'elle avait le plus hait tout au long de ces dernières années. Plus elle brulait et plus elle se sentait "revivre", une force insoupçonnée s'immiscer en elle au point que cette douleur mortelle en devienne un plaisir, cette douleur lui apporterait la force pour se venger, la force pour mettre fin aux jours de cet être abject dont elle entendait maintenant les pas.

La brulure cessa pour laisser place à cette force, cette puissance et ces instincts qui la rongeaient de l'intérieur, dévorant petit à petit ses souvenirs et lui dictant son comportement au fur et à mesure que l'homme la déshabillait. Elle lutta quelques instants contre elle-même pour faire durer cet instant le plus longtemps possible, profiter et embrasser cette nature à pleine bouche le moment venu pour réaliser cette vengeance tant attendue. Il la frappa au visage lorsqu'elle refusa le baiser. Il la frappa de nouveau lorsqu'elle refusa qu'il aille plus loin et il la frappa de nouveau par pur plaisir, encore... Encore... Et encore jusqu'à ce qu'un sang noir finisse par couler de sa bouche.

Ce fut le déclic, ce fut l'instant qu'elle attendait, quand cette expression suffisante de puissance qu'il portait au visage se figea pour devenir de la terreur, quand le chasseur devenait la proie, quand le bourreau devint la victime et que les rôles s'inversent. Elle profita de chaque instant, de chaque millimètres de ses nouveaux crocs se plantant dans la gorge de sa victime, de ce liquide chaud et délicieux se rependant dans sa bouche, consumant à chaque gorgée les souvenirs de son passé qu'elle abandonnait sans aucun remord, ne souhait garder que cet instant en mémoire, celui de la vengeance accomplie et du plaisir d'ôter la vie à cet être abject.

Elle ne lutta pas, devenant pire que le mal qu'elle avait désiré exterminer...
Son nom changea en même temps, laissant derrière elle ce passé désormais oublié, elle serait maintenant connue sous le nom de Veren Sarjaa.

La "non-vie"
Les premiers mois sont toujours les plus durs, apprendre à se connaitre, se reconnaitre. Ne rien savoir de soi et n'être guidé que par ses instincts, puis se contrôler. Cette période se "non-vie" reste la plus sombre et celle dont elle semble avoir le plus honte, même si certains des penchants pris à ce moment là la poursuivent encore mais restent sous le silence de la tombe. Elle est jeune, bien trop jeune et pourtant si âgée, entrainée au plus tôt par des êtres manipulateurs et sans pitié - ce qui en passant est considéré comme une normalité - pour lui apprendre à être comme eux.

Se dissimuler et apprendre à connaitre sa cible, s'infiltrer dans son entourage et s'en rapprocher, apprendre ce qui est nécessaire et ensuite effacer toute trace de son passage par tous les moyens possibles et inimaginables.
La séduction est la première arme, savoir s'approcher de sa cible mâle en jouant de ses atouts physiques typiquement féminins pour jouer sur l'appétit de la victime en l'agrémentant d'un peu de magie pour dissimuler son rang. L'amitié est la seconde, cette fois s'approcher et gagner la confiance de la cible nécessitant plus de temps, de travail et d'autant plus de magie pour paraitre le plus humaine et vivante que possible. La troisième et dernière est de donner directement la chasse à la cible, la traquer des jours et nuits durant, l'empêcher de dormir et jouer sur le harcèlement psychologique autant que faire se peut pour lui faire au final envier le sort tant fuit.
Réapprendre à être humaine tout en gardant ses instincts de prédateur à son maximum, ne pas laisser de traces en faisant disparaitre les corps ou en dissimulant les traces de son passage par exemple en "soignant" les traces laissées par sa morsure, puis en achevant la victime sans autre forme de procès pour faire croire soit à un règlement de compte sanglant soit à une agression par une bête sauvage en démembrant directement la victime pour ne pas qu'elle puisse changer et trahir sa présence. Mais surtout, quelle victime choisir et comment la choisir ou l'utiliser à l'avenir, la technique la plus probante et efficace est toujours de donner un bouc-émissaire à une foule armée de torches, d'attirer l'attention vers autre chose comme un humain récemment changé pour lui mettre sur le dos ses derniers repas en choisissant un dernier arrivant en ville.

L'apprentissage pratique fut rude, parfois même cruel et dirigé d'une main de maitre par son "père de sang" et mentor, cet être éternel froid et distant qui la regardait toujours de la même manière, la soumettant au moindre de ses caprices et n'hésitant pas à la violenter outre mesure pour la moindre erreur ou dans des exercices dont la moindre erreur entrainait la mort surtout lors des parties de chasse. Une cible ratée au lancé de couteaux ? Elle pouvait lui servir de cible ensuite. Lors d'un duel à la rapière ? Il alla jusqu'à la blesser mortellement, lui laissant parfois le choix de continuer ou de disparaitre pour de bon. Beaucoup de disciplines y passèrent au cours de toutes ces années d'entrainement, allant du combat à main nue, à l'utilisation d'armes courtes telles que les poignards et dagues, vers des plus longues et légères (rapières) et parfois des armes de jets comme cette petite arbalète de poing bien utile pour blesser une cible ou l'empoisonner. La magie n'échappa pas à la règle, elle avait un potentiel naturel à exploiter. Si le sort n'était pas estimé imparfait, la magie du mentor se retournait contre elle pour l'humilier autant que faire se peut. Ces entrainements se déroulaient à toute heure du jour et de la nuit, pour l'habituer à supporter la lumière de ce soleil qui ne l'appréciait pas et la forcer à compenser sur ses autres sens lorsqu'il était particulièrement fort.

L'épreuve la plus éprouvante était celle de la confiance... Gagner la confiance d'un humain prisonnier. Tout d'abord subir le même sort que lui pendant des semaines, enchainé au même mur avec la possibilité de l'égorger à tout moment sans rien à se mettre sous la dent que ce même prisonnier qui évidemment termina la semaine exsangue. Sa punition ? Recommencer l'épreuve une seconde fois ou elle échoua de la même manière et finit d'ailleurs quasiment de la même manière que ce dernier son "maitre" la privant du sang récemment ingéré de la façon la plus humiliante qu'il soit en la vidant à son tour.

Ce fut après vingt années d'entrainement intensif, que ce qui fut appeler le premier "refus", se produisit, entrainée depuis des années à être humaine tout en restant un tueur sanguinaire obéissant au doigt et à l'œil. Son test, son cadeau n'était d'autre qu'une petite fille, ne pauvre gamine des rues attrapée au vol qui restait cloitrée dans cette petite pièce sombre et qui la vit entrer en compagnie de celui qui la terrifiait tant. Elle était intelligente et compris rapidement le sort qui lui serait réservé. Les deux êtres passèrent plusieurs mois ensembles, Veren obligée de se nourrir devant cette enfant mais devant tout de même acquérir sa confiance. Il ne fallut pas plus d'un mois à cette réussite, l'enfant finissant par dormir contre cette créature sanglante qui semblait l'épargner et s'être prise d'affection pour elle mettant fin à l'épreuve la semaine suivante.
"Change là."
Cet ordre sec réveilla l'enfant qui compris que son heure était venue, et malgré sa peur elle se blottit instinctivement contre Veren qui l'entoura de ses bras protecteurs.
"Je refuse." ce même regard, il était là, il était revenu. Comme le premier jour et ne semblait pas vouloir quitter les yeux de cette non-vive, sa progéniture, qu'il avait entrainé depuis des dizaines d'années.
"Change là." Le ton fut plus dur cette fois, sonnant comme une menace de mort à l'encontre de Veren.
Le regard ne changeait pas et elle serrait presque avec amour cette enfant terrifiée qui tremblait contre le prédateur le plus cruel que se monde pouvait porter. Non, elle ne la laisserait pas devenir ainsi, non pas comme elle. Elle l'avait choisis, pas cette enfant ! Un doux baisé sur le front de l'enfant, et quelques mots chuchotés à l'oreille de celle-ci alors qu'une larme de sang coulait le long de la joue de la non-vive accompagnèrent le craquement sec des vertèbres de celle-ci.

Elle se réveilla plusieurs jours plus tard, ankylosée de la tête aux pieds, de multiples traces de sévices divers et variés sur son corps, sans avoir le moindre souvenir de ce qu'il s'était passé, de ce qui en avait été la cause de tant de fureur. La torture reprit de plus belle alors qu'elle demanda ou était l'enfant.

Cinq nouvelles années passèrent avec un apprentissage magique et physique de plus en plus dur et violent, pour la remettre sur la même épreuve. Il insistait dans sa quête de l'espionne parfaite, jeune, vive, impétueuse et... Et parfaite ! Déterminée et fidèle à sa tâche ! Il était sur le point de réussir, quand "le regard", cette force qui faisait la faiblesse de son sang et de son "patrimoine" se manifesta, la boucle se répétant de nouveau.
Alors il la répèterait, il avait tout son temps, les années ne sont rien quand on a les siècles devant soi. Il la répéta cinq fois avant qu'elle ne la réussisse et qu'elle égorge l'enfant sans la moindre once d'hésitation. Il avait réussit à vaincre cette once d'humanité. Mais la question était pour combien de temps ? Trois nouvelles tentatives vinrent confirmer sa réussite : Il l'avait fait. Il avait obtenu son être parfait, celle qui ferait tout pour lui, celle qui serait la main qu'il salirait pour les plus basses besognes qu'elle réaliserait sans poser la moindre question, il l'avait dans sa main, elle ne le trahirait pas et ne parlerait pas sous la torture ou le chantage car elle n'avait rien d'autre que lui.

Mais seulement en apparence, cette petite voix qui l'avait corrompue et détournée de la volonté de son maitre était toujours là. Cloitrée au fin fond de son être, attendant patiemment son heure.

Vivre parmi les vifs s'avéra presque la chose la plus simple pour elle, surtout après ses quarante premières années passées ainsi, et malgré les risques de se faire capturer et torturer des mois durant cette pensée semble beaucoup plus agréable que de retourner parmi les siens. Elle est d'un rang inférieur, une simple exécutante qui malgré son efficacité le restera simplement, ressemblant bien trop aux humains et allant jusqu'à avoir la même odeur en vivant à leurs côtés. Combien de fois fut-elle prise pour une paysanne sans défense par un des prédateurs sanguinaires auxquels elle ne ressemblait plus ? Combien de fois essayèrent-ils de la vider de son sang quand ils étaient plus forts qu'elle ou pour lui montrer sa place ?

Cependant elle faisait ses preuves, suivant les ordres pendant les dix années qui suivirent, sans siller, sans hésiter et sans faire preuve de la moindre faiblesse avérée, quelques rumeurs tout au plus mais qui n'entachaient pas le résultat. Pour le moment, car la petite voix se fait de plus en plus forte...

La rumeur se fit entendre, tel un murmure glacial. IL était de retour, lui, celle qu'elle servait depuis des années. Il était revenu.



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Veren SARJAA Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Veren SARJAA Empty
MessageSujet: Re: Veren SARJAA Veren SARJAA Icon_minitimeMar 3 Déc 2013 - 19:51






Totem : Le caméléon

Un frisson dans la nuit, les poils qui se hérissent telle une vague déferlant sur ses avant bras accompagnant une chair de poule incontrôlable. Qu'est-ce qu'était cette sensation ? Était-ce que les humains appelaient le froid ? Elle les avait souvent vu comme ça, lorsqu'ils avaient froid, peur ou encore lorsqu'ils étaient excités mais elle n'avait pas le souvenir de l'avoir vécu elle-même un jour. Oh elle savait que ça lui était arrivé, on lui avait rappelé ses origines mais elle avait oublié l'effet de ce genre de choses qui ne pouvaient pas êtres imitées car leurs conséquences en étaient incontrôlables alors que respirer, ou tout du moins remplir ses poumons d'air pour les vider, ensuite était faisable et était devenu une sorte de réflexe, sans pour autant produire la satisfaction que les vivants devaient en retirer.

Elle regardait cet évènement avec étonnement, comme hypnotisée par ce qui était en train de se produire. Ce n'était pas normal et même avec la magie elle n'avait jamais réussit à imiter la sensation d'une vague de froid. Mais la sensation finit par disparaitre, tout aussi brutalement qu'elle était apparue.

Une rafale de vent portant l'odeur de sa chasse du jour la rappela à la réalité, il mériterait son sort pour avoir faillit. Ces hommes, tous les mêmes pour avoir ce qu'ils recherchent et son sang servirait de compensation aux confidences faites sur l'oreiller qui s'était avérées incomplètes.
Elle le retrouva sur la grand place, semblant en pleine négociation avec une prostituée, elle le regarda faire son manège quelques instants, tapie dans l'ombre avant de se montrer, le rôle de la femme qui essaye de conserver celui qu'on essaye de lui voler par la séduction irait très bien et n'aurait pas de mal à fonctionner et de toute manière, il n'aurait pas d'autres choix que de lui manger dans la main.

"Alors comme ça tu m'oublies déjà ?" interrompit-elle avec un air blessé

Elle se faufila entre les deux êtres telle un serpent entre deux roches, se collant à lui comme pour essayer de capter un peu de chaleur et plaçant une main autour de son cou et le forçant ainsi à l'attraper par la taille avec un geste d'une douceur extrême. La prostituée tenta bien que mal de répliquer, mais le regard de sa "concurrente du moment" la dissuada de continuer. Non, elle n'avait pas envie de se battre, ça ferait fuir les autres clients si elle se retrouvait abimée.

La victime quant à elle, après un bref instant d'hésitation sembla tout à fait satisfait de cette situation et s'aventura à l'embrasser d'une manière proche de l'excitation. Elle le mènerait ainsi par le bout du nez jusqu'à un endroit calme, lui faisant ainsi croire qu'il pourrait l'avoir tout entière une fois à cet endroit. De l'extérieur on aurait dit simplement un jeune couple aux mains baladeuses et aux bouches un peu trop rapprochées jusqu'à ce qu'ils disparaissent dans une ruelle non loin, dans le renfoncement d'un bâtiment à l'abri des regards indiscrets.
Le cœur de la victime s'accéléra alors qu'il l'embrassa de nouveau avec vigueur après l'avoir plaquée contre le mur, échangeant sa salive avec celle qui serait bien la dernière qu'il essayerait de duper. Oui, il était prêt, son excitation rendrait le repas encore plus simple et exquis lui donnant ce petit gout caractéristique si apprécié permettant de changer un peu les saveurs, ce petit gout sucré-salé qui était déjà en train de la rendre folle rien que d'y penser. Elle le cuisina encore un peu, inversant la tendance, prenant cette fois l'ascendant, pour le plaquer contre ce mur, ses mains se faufilant sous les vêtements de sa proie lors de ce qui pourrait être son dernier baiser. Un petit quelque chose lui fit y mettre fin, une légère douleur qui l'emmena à s'essuyer la lèvre inférieure. Il resta indécis quelques instants en regardant le sang qu'il venait d'y essuyer alors que la prédatrice reprenait son affaire pas quelques baisers dans le cou.

Il était prêt, le repas était servit et en plus il était consentant puisqu'il le mis en évidence pour elle, pour qu'elle continue. Oui il voulait qu'elle continue, mais pas dans ce qu'il espérait et ne réalisa que trop tard quand il sentit quelque chose lui entailler doucement la peau alors qu'elle l'immobilisait avec une force insoupçonnée pour l'empêcher de se débattre et d'appeler de l'aide alors que son sang quittait inexorablement son corps. Il vit sa vie défiler, ces instants ou il était persuadé qu'elle était une humaine normale. Il la sentait chaude, il avait sentit le souffle de sa respiration et sa poitrine se soulever à chaque inspiration. Comment ?!
Elle se nourrissait lentement, savourant chacune des gorgées de ce liquide si chaud qui revivifiait son corps si froid alors que le cœur de la victime souhaitait lui en offrir de plus en plus en battant de plus en plus vite et fort - acte qui n'était pas volontaire, mais totalement naturel pour alimenter le reste du corps en sang qui se faisait de plus en plus rare - mais déjà les dernières gorgées étaient là, elle sentait sa victime perdre ses dernières forces et son cœur approcher ses derniers battements. Le moment de plaisir ultime du gastronome s'approchait, elle l'avait tant attendu mais...

Des bruits de pas, et le cliquetis d'armes résonna non loin, l'interrompant quelques instants pour coucher la victime et disparaitre dans les ombres le temps qu'ils passent et terminer ainsi son repas. Ils n'accordèrent pas un regard à la ruelle ou elle était, continuant leur route ce qui lui permettrait de reprendre son "méfait" injustement interrompu. Comme guidée par un instinct qui n'était pas le sien, une peur panique s’empara d'elle, lui nouant la gorge. Elle voulait s'effacer, se fondre dans le paysage, ne faire qu'un avec la nature et être invisible aux yeux des autres.

Sa victime ? Elle aurait pu survivre si elle ne s'était pas manifestée à cet instant précis par un léger gémissement de douleur. Elle posa délicatement sa main sur le front de celui-ci. La fièvre était déjà là, et il changeait. Elle lui sourit tendrement, comme une mère l'aurait fait à son enfant, lui révélant ses crocs par la même occasion.

"Ce n'était que ta punition pour ne pas avoir tenu tes promesses." lui dit-elle avec ce ton doux maternel.

Elle posa de nouveau ses crocs contre sa gorge afin d'en finir une bonne fois pour toute et le priver du bonheur du changement, ce qui permettrait en plus de supprimer la trace de morsure. Elle s'essuya la bouche, se léchant ensuite les doigts pendant que l'homme finissait dans l'atroce gargouillis de la personne qui s'étouffe dans le peu de sang qui lui restait avant de quitter cet endroit d'un pas lent et calme, savourant encore l'arrière gout resté dans sa bouche.

_____________________

Quitte la ville, quitter le bruit de cette cité et les lumières des bâtiments pour se réfugier dans le silence sauvage de la nature loin des chemins et de toute activité humaine. Le bois l'appelait, il la rassurait alors qu'elle s'enfonçait au plus profonde de celui-ci. Un être ou quelque-chose, lui disait quoi faire et comment le faire après lui avoir insufflé le besoin de disparaitre. Elle se réfugia dans cette sorte de buisson, fermant les yeux comme pour se fondre dans sa masse, et plus la sensation d'être observée se faisait forte et plus elle envie de disparaitre. Ses vêtements la gênaient maintenant, il lui disait qu'ils la gênaient et c'est nue comme un vers qu'elle finit par arrêter de bouger à attendre que ça passe, les yeux fermés.

Un instant de satisfaction passa, comme si ce qui l'avait poussé à agir ainsi avait obtenu ce qu'il souhaitait d'elle. Quoi que ce soit il avait voulu qu'elle se cache, qu'elle soit invisible aux yeux des autres et quoi que ce soit elle ne l'avait pas vu non plus.

Elle rouvrit les yeux, dans ce buisson qui la dissimulait tant bien que mal. La nuit touchait à sa fin et la sensation désagréable avant que le soleil ne pointe à l'horizon se faisait ressentir. S'était-elle roulée dans la boue et les feuilles au point de ne plus voir un centimètre de sa peau claire ? Ou alors perdait-elle simplement la tête ? Ce fut la question qu'elle se posa quand elle s'aperçut que les traces de terres et de feuilles qu'elle avait sur le bras refusaient de partir...

Elle se figea quelques instants alors qu'elle baissait les yeux sur le reste de son corps et de ce qui l'entourait. c'est avec une certaine timidité toute nouvelle qu'elle toucha sa jambe, c'était bien sa peau ! Il n'y avait rien dessus ! Ses mains suivirent les courbes de son corps, comme pour vérifier qu'il n'y avait rien d'autre d'anormal avant de s'arrêter sur sa poitrine comme pour la dissimuler. Son corps complet ne faisait qu'un avec son environnement, se fondant littéralement avec lui procurant un certain sentiment de sécurité dans ce milieu sauvage pour lequel elle n'avait jamais réellement eut d'affinité et qui à ce moment là lui paraissait pourtant si sécurisant.

Elle regarda avec une sorte d'émerveillement enfantin sa peau s'adapter, en une vague de frisson, à la couleur bleue nuit de sa tunique alors qu'elle ajustait sa poitrine de manière à ne laisser visible qu'un faible décolleté pour laisser suggérer aux hommes ce qu'il y avait dessous - et passer les postes de garde sans trop de questions autres qu'un regard insistant - une dernière vague vint lui rendre son teint normal.

Elle passa quelques minutes à jouer avec cette nouvelle capacité en adaptant la couleur de sa main aux éléments qu'elle touchait avec à chaque fois tout autant d'émerveillement se faisant à l'idée étrange que maintenant elle ne faisait plus qu'un avec ce qui était l'esprit du caméléon. Instinctivement elle le savait, il veillait sur elle et l'accompagnerait jusqu'à la fin de ses jours.

Elle avait été entrainée pour se fondre dans son environnement, à ressembler aux humains et à se camoufler parmi eux. Et ce choix, ce don était la consécration qu'elle honorerait.



Dernière édition par Veren Sarjaa le Lun 6 Avr 2015 - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Veren SARJAA Empty
MessageSujet: Re: Veren SARJAA Veren SARJAA Icon_minitimeMar 31 Déc 2013 - 0:33



  • Cristal de Sang-Chaud (fiche) : Sous forme de pendentif, ce petit cristal transparent donne l'impression à une personne touchant son porteur que celui-ci est bel est bien vivant (de par sa température).
    Il n'a évidemment aucun effet si porté par une personne vivante.

  • Bague Umbrea (Noel) : Bague magique pouvant faire disparaitre son porteur pendant un court moment.
    Enchantement : disparition – Asbeth.
  • Cristal métamorphose (Achat) : Pierre cristalline à porter en bijou. Gorgez-la du sang d’une personne, alors, son apparence vous prendrez après de longues minutes. Notez que plus la transformation est différente de la vôtre et plus le temps requis sera nécessaire, de même que la douleur associée (Par exemple: imaginez la douleur associée à la croissance des os pour devenir plus grand!). Seules l'apparence physique et la voix vous prendrez avec le cristal, un comportement différent vous trahira.
    Fonctionnement:
     
    Enchantement : Transformation – Draconique
  • Verroterie du sang vénérable (Achat) : Collier sur lequel pend une gemme couleur de carmin profond semblant presque liquide et qui est montée sur un socle d'argent vieilli. La gemme contient du sang, si le porteur la remplit, il peut ensuite se servir de ce sang pour d'autres usages, se nourrir par exemple (repas frugal cependant)

  • Pièce des passeurs (Noel) : Petite pièce d'argent semblant totalement inoffensive mais très belle car gravée de runes et de filigranes. Elle brille faiblement lorsqu'un danger menace le porteur.
  • Capsule fermée (Noel) : Une capsule de couleur changeante et de forme arrondie, pendant au bout d'une chaîne. Peut contenir un message que l'on dicte ou que l'on écrit. La capsule est enchantée pour ne s'ouvrir que sous la main de son destinataire, déroulant ainsi le message sous formes d'écriture magique bleutée.
  • Clef de quatre (Achat) : Une petite clef discrète forgée dans l'or rouge, son bout figure un nœud à quatre boucles entrelacées. S'adapte à toutes serrures, permet d'ouvrir n'importe quelle porte.
    Enchantement : Adaptation – Asbeth

  • Armure du Traqueur noir (Noel) : Armure des guerriers vampiriques, de cuir et de mailles légères, elle permet au porteur de se fondre dans les ombres et absorbe les sorts de bas niveaux.
    Enchantement 1 : affinité des ombres – élémentaire.
    Enchantement 2 : absorbe les sorts de bas niveau (faible et très faible) – Draconique.
    Alliage - Ôl d'Armure:
     

  • Rapière Variable (Noel - Main droite) : Cette rapière a été enchantée de manière à voir sa longueur évoluer selon la volonté du porteur en échange d'un peu d'énergie.
    Au repos, la lame se confond aisément avec une dague mais en échange d'un peu d'énergie, la lame pourra s'allonger ou se raccourcir (si elle a été allongée avant) selon la volonté du porteur. La vitesse du changement dépend de l'énergie fournie par le lanceur selon l'effet de surprise que ce dernier veut donner à son attaque.
    La longueur maximale de la rapière est limitée par la quantité de matériaux, elle ne pourra donc pas dépasser celle prévue lors de sa forge (longueur d'une rapière standard)
    Alliage - Ventaës:
     

  • Lame langoureuse (Noel - Main Gauche) : Lame à une main et deux tranchants, d'une couleur claire et légèrement rosée. Sa garde est fine et longue pour facilité la prise en main. La lame peut se transformer en un filament ondoyant d'énergie sous la volonté de son utilisateur et moyennant une part de son énergie. Lorsque ce filament traverse la chair il fait naître une profonde langueur, ralentissant la cible et l'empêchant d'user pleinement de ses capacités.
    Enchantement 1 : Lame filamentaire - élémentaire : Apposé sur une arme, permet d'en transformer la lame en filament d'énergie contre un peu de l'énergie du porteur.
    Enchantement 2 : Filament engourdissant - élémentaire : Apposé sur une arme possédant un enchantement de "Lame filamentaire" , donne au filament le pouvoir d'engourdir et ralentir la cible qu'il frappe.
    Enchantement 3 : Maîtrise - Enchantements renforcement : Apposé sur une arme, permet de l'utiliser avec sa main faible (gauche pour un droitier et vice versa) avec autant d'efficacité qu'en étant ambidextre. (peut donc permettre d'utiliser 2 armes)
  • Fourreau sans fond (fiche) : Petit fourreau de cuir épais renforcé par du métal, semblable à celui pouvant acceuillir une dague, il permet en fait de dissimuler magiquement une lame, ne laissant que la garde sortir.

  • Couteaux de lancés (3) (fiche) : Petits couteaux bien équilibrés et finement tranchants, destinés à être des armes de jets. Ils sont rangés dans un petit ceinturon de cuir leur servant également de fourreau, celui-ci pouvant être attaché autour d'une cuisse ou adapté à une ceinture.
  • Ceinture à couteaux (fiche) : Un ceinture en cuir pouvant se porter à la taille, ou au buste sur laquelle l'on peut accrocher plusieurs dagues de lancer, et permettre ainsi de les prendre rapidement en main pour les lancer sur ses ennemis.

  • Arbalète de poing + Carreaux (fiche) : Petite arbalète de poing discrète pouvant se replier pour prendre très peu d'espace, de par sa petite taille elle permet d'être utilisée discrètement et rechargée par la main libre. Cependant cet avantage offre aussi l'inconvénient d'une faible puissance ne permettant pas de traverser efficacement des protections de cuir et encore moins de métal.
    Elle dispose d'un petit rangement en cuir rigide pour la protéger des coups et d'un petit carquois, pouvant se fixer sur un ceinturon ou tout autre support.

  • Carquois d'abondance (Achat) : Qui permet un renouveau des flèches à chaque fois qu'une est tirée - taillé pour l'arbalète de poche.
    Enchantement : Réserve inépuisable - renforcement.
  • Carreaux vénéneux (Noel) : Carreaux en bois d'ébène, et à la flèche en Rhodium de couleur noir argenté induite d'un poison virulent. Effet non magique : poison non mortel.




  • Pointe langoureuse (Noel) : Lame à une main et deux tranchant, d'une couleur claire et légèrement rosée. Sa garde est fine et longue pour facilité la prise en main. La lame peut se transformer en un filament ondoyant d'énergie sous la volonté de son utilisateur et moyennant une part de son énergie. Lorsque ce filament traverse la chair il fait naître une profonde langueur, ralentissant la cible et l'empêchant d'user pleinement de ses capacités.
    Enchantement 1 : Lame filamentaire - élémentaire : Apposé sur une arme, permet d'en transformer la lame en filament d'énergie contre un peu de l'énergie du porteur.
    Enchantement 2 : Filament engourdissant - élémentaire : Apposé sur une arme possédant un enchantement de "Lame filamentaire" , donne au filament le pouvoir d'engourdir et ralentir la cible qu'il frappe.

  • Collier de traqueur (Noel) : Collier de bronze enchâssé d'une pierre sombre. Permet d'apposer une marque invisible sur un autre individu. Seul le possesseur du collier pourra la voir.

  • Cape écarlate (Achat) : Cape très fine d'un beau rouge vif, pas de quoi se protéger contre le froid ou espérer passer inaperçu donc... Leur pouvoir est tout autre. Celui qui en porte une devient totalement insensible au feu, qu'il soit magique ou non !.

  • Marteau d'Armes (Noel) : Aussi appelé Bec de Corbin, cette arme offensive inspirée du marteau est redoutable contre les armures. Il s'utilise à deux mains, et inflige de puissants coups contondants capable de broyer les os. Il possède néanmoins une extrémité en forme de bec d'oiseau permettant les coups d'estoc, même si son utilisation principal reste les attaque contondantes.






    Physique :
  • Force physique : Moyen
  • Agilité : Maitre (XP dépensé)
  • Furtivité : Très bon
  • Réflexes : Maitre (XP dépensé)
  • Endurance : Moyen
  • Résistance : Moyen
  • Beauté : Très bon

    Mental :
  • Force mentale : Maitre
  • Patience/self contrôle : Très bon
  • Perception : Bon
  • Intelligence : Bon
  • Arrogance : Moyen
  • Gentillesse : Bon
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Très bon

    Combat :
  • Épée : Très bon
  • Dague doubles ou simple : Très bon
  • Poignard : Très bon
  • Lance : Aucun niveau
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Aucun niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Catastrophique (XP dépensé)
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Très bon
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Très bon
  • Arc : Moyen
  • Arbalète : Très bon
  • Mains nues/pugilat : Très bon
  • Équitation : Bon

    Magie :
  • Humaine : Mage Correct
  • Ténèbres : Mage Puissant





Dernière édition par Amanda Svenn le Mer 11 Mai 2016 - 22:33, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Veren SARJAA Empty
MessageSujet: Re: Veren SARJAA Veren SARJAA Icon_minitimeLun 20 Jan 2014 - 19:36


Veren SARJAA Comman16







Otvard Svenn
Il était le géniteur humain de la vampire connue aujourd'hui sous le nom de Veren Sarjaa. Sans le savoir il a abusé de sa propre fille qui n'était alors qu'une simple prostituée. Il fut la première victime de cette dernière qui pris sa revanche alors qu'elle devenait vampire.



Sunilda
Elle était la génitrice humaine de la vampire connue aujourd'hui sous le nom de Veren Sarjaa. Elle mis au monde son enfant seule, engrossée par un noble de la famille Svenn. Elle éleva sa fille seule dans un bordel, avant de mourir à cause des nombreuses maladies sexuellement transmissibles, laissant sa fille suivre le même chemin qu'elle...



Amanda "Svenn"
Elle n'est plus personne, reliquat de l'humaine qu'était la vampire avant, prostituée ayant offert son sang pour devenir Vampire et se venger de son géniteur humain. Elle n'est maintenant qu'une petite voix qui se cache au tréfonds de l'âme de la vampire qui ignore plus ou moins sa présence. Impulsive et émotive il lui arrivera de reprendre le contrôle sur des "sujets qui fâchent", mais ne laissant aucune trace de son passage dans la mémoire de la vampire. Elle n'est qu'une sorte de fantome du passé, ses moments de faiblesse : une seconde personnalité de la Vampire Veren Sarjaa.



Isendal Ithil
Il est le seul à sembler tenir une place importante dans sa vie et semble lui être dévouée corps et âmes, sans jamais l'avoir vu pour le moment. Il est son maitre, son exemple et surtout celui dont elle sert le nom comme on lui a appris à le faire. Cet être froid et cruel semble être le seul envers qui elle semble porter une confiance sans limite bien que lui dissimulant quelques secrets. Il lit cependant en elle comme dans un livre ouvert. Elle a été créée en son nom, elle lui appartient depuis qu'elle s'est offerte indirectement à lui. L'idée de le trahir ne lui est jamais venue à l'esprit et seul un déclic fort pourra briser cette relation. Le déclic fut déclenché par Korentin Kohan.



Autone Sumer
Une matrone d'une des maisons closes des bas quartiers de Gloria. Autant dire une employeuse comme une autre pour l'espionne pour mieux se faire passer pour une humaine.



Roëric Alokor
Un vampire étrange ayant pu sentir son origine, la pauvre créature peut maintenant dire que la vampire qu'il a rencontré était du genre "casse noix".



Alford Gorder
Un simple mercenaire qui ne lui avait rien appris de nouveau, un homme simple, doux et quelque peu naif. Le pauvre homme croit qu'ils ont couché ensembles et qu'il en a eut pour son argent. Elle ne lui a cependant fait aucun mal.



Ashy
Une sale bestiole à écaille, dressée par les hommes. L'on dit que les vampires sont sans compassion, mais il semblerait qu'ils aient été détrônés par cette créature. Cette sale bête a réussit à la faire sortir de ses gonds avec ses propos et sa télépathie irritante. Il ne fut cependant pas bien difficile à la faire revenir vers des mots de tolérance et obtenir les informations tant prisées, la créature étant trop jeune pour se méfier et réaliser la portée de ses mots.



Hyrriena Moledvina
Une Vampire étrange fuyant les Alayiens pour une raison qu'elle garda bien caché ! Cependant ce qu'elle pu en retirer fut assez clair et n'avait pas besoin de beaucoup plus de précisions : Elle était spécifiquement traquée par un général Alayien, et la magie ne fonctionnait pas en sa présence. Autant comprendre qu'elle pouvait posséder une arme étrange et puissante qui pouvait faire pencher la balance en la faveur de quiconque la possédant sur un champs de bataille. Pour qui travaillait-elle ? Le mystère reste entier.



Yvia Neriwen
Une humaine psychopathe, tout du moins selon les critères humains de jugement. Non, cette humaine est une vampire dans l'âme. Intrigante et passionnante cette femme d'un age déjà avancé offre un potentiel à faire saliver n'importe quel vampire.



Marie-Lys Beauchemin
L'innocence même, une proie qu'elle n'eut même pas le courage d'égorger alors que pourtant... Pour quelle raison ? Elle ne sait pas... Encore un trou de mémoire.



Kylian Wallam
Elle a compris qu'un lien spécial l'unissait à la princesse impériale humaine, ce traitre à son peuple semble avoir trahit ce dernier pour l'amour de cette femelle humaine. Sa confiance sera certainement très difficile à gagner, mais qui sait. Peut-être qu'il en ressortira quelque chose de bon ?



Esmelda Kohan
La princesse impériale humaine pour laquelle Kylian Wallam à trahit son peuple. Elle semble pleine de douceur et d'altruisme, cependant cette sorte de fleur fragile reste une "sang bleue", et certainement que Veren ne réussira jamais à acquérir sa confiance, même si ça ne l'empêchera pas d'essayer.



Korentin Kohan
L'humain, futur empereur des hommes et surtout lié à la sale bestiole nommée "Ashy" qui est l'unique raison pour ne pas l'aimer pour le moment



Matis Falkire
Un humain pour le moins détestable. Se vantant de ses conquêtes féminines sous la contrainte mais également cherchant à se venger d'une conseillère Vampirique... Ou comment tenter de briser l'alliance instable entre les vampires et les hommes.



Achroma Seithvelj
Un être mystérieux et silencieux avec ce qui semble être des restes de galanterie. Quel vampire étrange...



Dernière édition par Veren Sarjaa le Mar 17 Juin 2014 - 22:04, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Veren SARJAA Empty
MessageSujet: Re: Veren SARJAA Veren SARJAA Icon_minitimeLun 20 Jan 2014 - 19:37


Veren SARJAA Comman27



An 1750 Ère d'argent

  • Lien du rp : De Glace et de Sang
  • Petit résumé de quelques lignes : Remonter les vieux souvenirs à la surface en mettant la vampire face à ses origine sera-t-il une bonne idée ?
  • Commentaire : Rencontre de Roëric Alokor et de Veren Sarjaa, Vampire en chasse.


An 1751 Ère d'argent

  • Lien du rp : Rencontre dans une auberge
  • Petit résumé de quelques lignes : Auberge de La flamme de l'Est, Quartiers Pauvres de Gloria. Un mercenaire tombe entre les griffes de la prédatrice. Cette rencontre ne le laissera pas de marbre, d'ailleurs il pourrait y laisser autre chose que sa bourse...
  • Commentaire : Rencontre d'Alford Gorder et de Sylira, Fille de Joie.


An 1753 Ère d'argent

  • Lien du rp : Entre le sang et l'écaille
  • Petit résumé de quelques lignes : Quand le chasseur devient chassé par une sale bête recouverte d'écailles...
  • Commentaire : Rencontre d'Ashy et de Veren Sarjaa, Vampire en chasse.


An 1 Ère d'Obsidienne

  • Lien du rp : Tête-à-tête entre caméléons
  • Petit résumé de quelques lignes : Une taverne d'un village, début du siège Alayien sur Gloria. Une étrange fugitive du même sang qu'elle lui demande de l'aide. Sauf que rien n'est gratuit dans ce monde, et une demande d'aide désespérée se paie généralement au prix fort...
  • Commentaire : Rencontre de Hyrriena Moledvina sous le nom de Syrine et d'Anne, Serveuse.

  • Lien du rp : Des Lèvres au Goût de Sang
  • Petit résumé de quelques lignes : Les provinces de Gloria, pendant le siège Alayien. Une proie étrange : l' humaine ayant un gout prononcé pour le sang qui tel un vampire chasse les autres humains pour leur sang...
  • Commentaire : Rencontre d'Yvia Neriwen et de Veren Sarjaa, Vampire en Chasse.

  • Lien du rp : Une fleur entre les crocs d'un animal
  • Petit résumé de quelques lignes : Les provinces de Gloria, pendant le siège Alayien. Un nouveau né assoiffé essayant de lui voler ses proies, une récupération de ses possessions au prix du sang de ce dernier et une proie encore vivante, pour le moment...
  • Commentaire : Rencontre de Marie-Lys Beauchemin et de Veren Sarjaa, Vampire en Chasse.

  • Lien du rp : Un endroit peu fréquentable, mais qu'est ce qui est fréquentable?
  • Petit résumé de quelques lignes : Une prostituée à ses heures perdues et une matrone dans la même taverne. Voici des négociations en perspective !
  • Commentaire : Rencontre d'Autone Sumer et de Sylira, serveuse.

  • Lien du rp : (Intrigue) Résiste ou meurs
  • Petit résumé de quelques lignes : Se retrouver dans une situation peu agréable à devoir faire évader un Kohan des prisons impériales en pleine attaque Alayienne et au milieu d'un couronnement ? Voilà qui est maintenant fait...
  • Commentaire : Rencontre de Kylian Wallam, Esmelda Kohan, Korentin Kohan. Retrouvailles d'Ashy, Alford Gorder. Et Sylira, serveuse.

  • Lien du rp : Une tentative d'apaiser les tensions.
  • Petit résumé de quelques lignes : Devoir faire des excuses à une vampire courroucée ? Bon courage Alford Gorder !Heureusement que ton empereur est venu changer le sujet sinon tu ne t'en serais jamais sortis.
  • Commentaire : Entrevue entre Alford Gorder et Sylira, Vampire - Intervention de Korentin Kohan

  • Lien du rp : La faim justifie les moyens.
  • Petit résumé de quelques lignes : Quand faim et folie ne font plus qu'un...
  • Commentaire : Entrevue entre Kylian Wallam et Sylira, vampire affamée.

  • Lien du rp : Pour la beauté du geste
  • Petit résumé de quelques lignes : Sauvé d'un assassin mais refuser de le voir servir de repas à sa sauveuse ? Drôle de forme de gratitude !
  • Commentaire : Entrevue entre Korentin Kohan et Sylira, Vampire

  • Lien du rp : Réseau ravivé
  • Petit résumé de quelques lignes : Il voulait montrer qu'il était toujours là... Voilà chose faite et un dur retour à la réalité pour Veren.
  • Commentaire : Entrevue entre Isendal Ithil et Veren Sarjaa, Vampire


An 2 Ère d'Obsidienne

  • Lien du rp : Souvenir des jours heureux.
  • Petit résumé de quelques lignes : Deux humains se vantant de leurs conquètes et une de ces "dernières" les remettant face à la réalité.
  • Commentaire : Entrevue entre Alford Gorder et Matis Falkire - Intervention de Sylira, Vampire.

  • Lien du rp : Entrevue nocturne
  • Petit résumé de quelques lignes : Tout ça pour un cailloux et quelques informations ?
  • Commentaire : Entrevue à Aigue Royale entre Alford Gorder et Sylira, Vampire.

  • Lien du rp : Le prix du sang versé
  • Petit résumé de quelques lignes : La vérité éclate.
  • Commentaire : Entrevue à Aigue Royale entre Korentin Kohan et de Sylira

  • Lien du rp : [INTRIGUE] Le bouclier Néant
  • Petit résumé de quelques lignes : Qui disait qu'un bouclier n'avait pas de valeur ?
  • Commentaire : Intrigue au cœur des galeries vampiriques avec Achroma Seithvelj, Esmelda Kohan et de Sylira

  • Lien du rp : Rencontre arrosée ?
  • Petit résumé de quelques lignes : [Février] En période de crise politique, humains et vampires doivent pouvoir se comprendre... Avec parfois un coup de main.
  • Commentaire : Rencontre à Aigue Royale avec Vanaël Aerin

  • Lien du rp : Une petite complication
  • Petit résumé de quelques lignes : [30 mars] Quand les totems décident de n'en faire qu'à leur tête et que la magie les accompagne
  • Commentaire : Dérèglement à Aigue Royale avec Alford Gorger et Althaïa Actaaë

  • Lien du rp : Le plus vieux métier du monde
  • Petit résumé de quelques lignes : [Juin] Quand les anciennes connaissances s'embarquent sur un autre chemin un jour de vengeance
  • Commentaire : Rencontre à Gloria avec Autone Summer

  • Lien du rp : [INTRIGUE GROUPE 4] Les larmes de la perfidie
  • Petit résumé de quelques lignes : [30 juin] Quand les Alayiens sont aidés par une humaine, le seul salut reste les troupes qui vont se faire prendre à revers
  • Commentaire : Bataille de l'Aube Rouge : Luna Duruisseau, Aldaron Triade, Christan Weren, Tobold des Mangroves, Ylan Cendremont et Dawan Sywel

  • Lien du rp : [INTRIGUE GROUPE 2] L'arroseur arrosé !
  • Petit résumé de quelques lignes : [30 juin] A revers ? Non, dehors ! Surtout quand son humain est en danger à ce point !
  • Commentaire : Bataille de l'Aube Rouge : Korentin Kohan, Fabius Kohan, Alford Gorder, Möebius, Elrond Amarië, Ashy, Merithyn Shadowsong, Matis Falkire, Dawan Sywel, Aldaron Triade, Lorenz Wintel, Aldakin du Néant] et Lahére Gwïngwën

  • Lien du rp : C'était pas moi, je le jure!
  • Petit résumé de quelques lignes : [2 Juillet] Ce qu'une humaine ayant causé la mort de centaines de personnes peut avoir à dire pour sa défense...
  • Commentaire : Explications à Aigue Royale entre Luna Duruisseau, Aldaron Triade et Korentin Kohan

  • Lien du rp : Capharnaum
  • Petit résumé de quelques lignes : [3 Juillet] Un placard, des caleçons, une rencontre et une demande...
  • Commentaire : Dans les appartements à Aigue Royale d'Achroma Seithvelj

  • Lien du rp : Un chant de glace et de feu
  • Petit résumé de quelques lignes : [4 Juillet] Des funérailles, un lien familial qui ne sera jamais établit autrement que par un adieu dans un nid de frelon.
  • Commentaire : Funérailles à Aigue Royale d'Harvard Svenn et d'Aristarkh Sasha Svenn en délégation avec Achroma Seithvelj, Roëric Alokor et Eliowir Serillëiel

  • Lien du rp : Perle du Néant niveau modéré
  • Petit résumé de quelques lignes : [20 Juillet] Affronter un monstre tentaculaire... Et pourquoi ? Parce qu'une humaine ne sait pas rester à sa place ! Oh, elle le paiera !
  • Commentaire : Combat contre une Perle de Néant à Aldaria avec Luna Duruisseau, Crissolorio Ostiz, Tobold des Mangroves, Elrond Amarië et Möebius

  • Lien du rp : Le savon qui ne fait pas de bulles...
  • Petit résumé de quelques lignes : [21 Juillet] Une humaine qui n'en fait qu'à sa tête et prend des risques inutile mérite parfois d'être remise à sa place. Mais est-ce vraiment ce qu'il se passera ?
  • Commentaire : Entrevue à Aldaria avec Luna Duruisseau

  • Lien du rp : Invitée surprise
  • Petit résumé de quelques lignes : [19 aout] Quand une tentative tourne mal...
  • Commentaire : Rencontre à Gloria de Merithyn Shadowsong et Alford Gorder

  • Lien du rp : De l'étude des glacernois
  • Petit résumé de quelques lignes : [19 aout] Quand un Baptistrel tente de l'aider à trouver sa voie
  • Commentaire : Rencontre à Gloria de Merithyn Shadowsong

  • Lien du rp : Compagnie circonstancielle...
  • Petit résumé de quelques lignes : [5 Septembre] Une rencontre avec le nouveau "Protecteur" de son humaine.
  • Commentaire : Un bout de chemin vers le royaume vampirique avec Saemon Methus, Autone Summer (Et Matis Falkire non participant)

  • Lien du rp : [INTRIGUE] Les marcheurs (groupe 1)
  • Petit résumé de quelques lignes : [19 septembre] Une prophétie qui se réalise et des soucis en perspective... Qui survivra verra ?
  • Commentaire : Intrigue au cœur des galeries vampiriques avec Edwyn Ruddy, Saemon Methus, Autone Summer, Matis Falkire, Abzalon et de Sylira. Rejoints par Alford Gorder et Verith, puis par , Esmelda Kohan, Kylian Wallam et Cynöe

  • Lien du rp : [INTRIGUE] la Prophétie des Marcheurs
  • Petit résumé de quelques lignes : [19 (???) septembre] Une prophétie qui se réalise, un labyrinthe sans faille et la mort au bout du tunnel. Enfin... Si ce n'était ni Vraorg, ni Néant d'autres s'en chargeraient !
  • Commentaire : Intrigue au cœur des galeries vampiriques avec Saemon Methus, Alford Gorder, Lorenz Wintel, Merithyn Shadowsong, Kylian Wallam et Cynöe


    An 5 Ère d'Obsidienne

  • Lien du rp : Qui va-là ?
  • Petit résumé de quelques lignes : [29 mars] Des retrouvailles inattendues, des vérités difficiles à prononcer.
  • Commentaire : Avec Korentin Kohan

  • Lien du rp : Larmes de joie et d'émeraudes
  • Petit résumé de quelques lignes : [1ier Mai] Une rencontre qui réveille toutes les peurs, mais peut-être qu'elle ouvrira la porte de quelques cœurs...
  • Commentaire : Avec Korentin Kohan et Ashy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Veren SARJAA Empty
MessageSujet: Re: Veren SARJAA Veren SARJAA Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Veren SARJAA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Legolas Thranduilion ~ im veren o govaded vîn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches de personnages supprimés-