Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Aldakin du Néant [terminé] VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Icon_minitimeMar 12 Nov 2013 - 22:02


Aldakin du Néant


Par nécessité, non par haine.



©️ Merithyn
Identité

Spoiler:
 
  • Race : Serviteurs du Néant

  • Nom : du Néant

  • Prénom : Aldakin

  • Surnom(s) : Le Prêcheur

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : inconnue

  • Age réel : la quarantaine apparente

  • Age vampirique : -

  • Lieu de naissance : Alayia

  • Lieu de vie : Armanda

  • Rang social : Noble

  • Poste/emploi : Guide spirituel

  • Guilde : Aucune


Compétences

Spoiler:
 
  • Alignement : Neutre

  • Arme principale : Une lance de verre noir, longue d'environ 2m50 et dotée d'une pointe à chaque extrémité. (la pointe principale mesure environ 50cm, la pointe arrière environ une dizaine de centimètres). Le corps de la lance est gravé de prières à la gloire du Néant.
    Comme Dévoreuse, cette arme a la propriété d'annuler la magie dans un rayon de plusieurs mètres autour du porteur : les mages baissent de un rang lorsqu'ils sont à sa portée, les sorts qu'ils lancent peuvent échouer ou avoir des effets imprévus.


  • Autres objets :

    • Une épée de verre noir portée à la ceinture.

    • Un large bouclier, de verre noir également, presque aussi haut que lui.

    • Un pendentif qu'il porte constamment autour du cou, cet artéfact possède le pouvoir de répandre sa parole. Le Prêcheur peut ainsi s'adresser posément et clairement à des milliers de personnes rassemblées devant lui sans qu'il lui soit nécessaire de hurler.

    • Un destrier du Néant : équivalent d'une monture impériale noble, il a été béni par le Néant et est, comme son cavalier, parfaitement insensible à la magie. Arbore une robe noir cendre. Livré avec selle de combat et sacoches.


  • Caractéristiques : : ici informations pour remplir cette partie

      Physique :
    • Force physique : Bon
    • Agilité : Très bon
    • Furtivité : Moyen
    • Réflexes : Maître
    • Endurance : Très bon
    • Résistance : Très bon
    • Beauté : Bon

      Mental :
    • Force mentale : Maître
    • Patience/self contrôle : Grand Maître
    • Perception : Très bon
    • Intelligence : Maître
    • Arrogance : Très bon
    • Gentillesse : Moyen
    • Prestance/charisme : Grand Maître
    • Mémoire : Très bon

      Combat :
    • Epée : Moyen
    • Dague doubles ou simple : Moyen
    • Poignard : Aucun niveau
    • Lance : Grand Maître
    • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Moyen
    • Hache : Faible
    • Faux : Aucun niveau
    • Fouet : Aucun niveau
    • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Maître
    • Art de la parade (bouclier ou arme) : Grand Maître
    • Arc : Aucun niveau
    • Arbalète : Aucun niveau
    • Mains nues/pugilat : Moyen
    • Equitation : Bon

  • Totem : pas concerné

  • Style de magie principal : Pouvoirs du Néant

  • Puissance magique innée : Impuissant

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.





Physique et caractère

Spoiler:
 
  • Physique :

    Aldakin est un homme de grande taille : lorsqu'il se tient debout, le sommet de son crâne rasé flirte allègrement avec les deux mètres de haut et à l'exception de quelques colosses tel que Dradrok, tous doivent relever la tête pour croiser son regard. En parlant de regard, difficile d'ailleurs de ne pas s'interroger devant ces yeux totalement noirs et vides, parfaites incarnations de ce que représente le néant, qui lui confèrent un regard plus froid que la glace et totalement dénué de vie.
    La carrure du Prêcheur demeure toutefois autrement moins imposante que celle de son jeune frère : ni trop large, ni trop fine, sa silhouette s'harmonise avec sa taille pour lui conférer souplesse et agilité.

    Affichant un poids d'environ 85 kilos, il faudrait de bien minutieuses recherches pour trouver quelconque trace de graisse : le régime strict accommodé des nombreuses séries exercices physiques quotidiens qui règlent son existence ont sculptés son corps de muscles fins délicatement dessinés. En concordance avec cette silhouette athlétique, sa démarche est à la fois légère et conquérante, chacun de ses pas semblant froidement calculé et mesuré pour le porter à l'endroit exact où il se trouve.
    Ses gestes pour leurs parts s'imprègnent d'une grande délicatesse et d'une douceur presque hypnotique qui dissimulent habilement fermeté, vivacité et précision. Son attitude générale transpire de paix et de confiance, même lorsque les évènements semblent se précipiter et partir à la dérive, il se dégage de cette haute silhouette encapuchonnée une impression de parfaite maîtrise que rien ne semble pouvoir ébranler.

    Monocorde, sa voix est constamment posée et calme mais ne se départit pour autant pas d'une certaine chaleur, notamment lorsqu'il évoque le Néant et les croyances qu'il s'est donné pour mission de répandre. De fait, Aldakin n'est pas homme à hausser le ton, même lorsqu'il s'adresse aux foules les plus nombreuses, car cela ne lui est pas nécessaire. Son discours est teinté d'une certitude communicative, le Prêcheur n'argumente pas, pas plus qu'il ne menace ou ne demande : il pose des faits qu'il considère comme établi, il appartient ensuite à tout à chacun de faire ses choix et d'en assumer les conséquences.

    Pour conclure, combattant pacifiste misant essentiellement sur l'agilité, la parade et l'esquive, Aldakin ne s'encombre pas de lourdes pièces d'armure et préfère se vêtir simplement. Tuniques sombres et pantalons assortis, en tissu léger, constituent l'essentiel de sa garde-robes. Sa taille porte une ceinture de cuir à laquelle est fixé le fourreau de son épée tandis que de solides bottes de cuir complètent son équipement. Enfin, surplombant le tout, il porte une longue chasuble grisée, ouverte sur le devant et dotée d'une capuche qu'il rabat systématiquement sur le haut de son visage. Élimé et déchiré par endroits, il n'est pas difficile de comprendre que ce vêtement le suit partout depuis de longues années.
    Droitier, le Prêcheur porte le bouclier sur le bras gauche et manie sa lance de la main droite. Seules protections qu'il ait accepté de porter, un gantelet métallique enserre son avant-bras droit tandis qu'une épaulière constituée de trois plaques protège l'épaule de ce même côté.

  • Caractère :

    Véritable antithèse de la nervosité, le Prêcheur se caractérise avant toute chose par son calme olympien. Imperturbable, il est un homme extrêmement difficile à percer qui ne laisse pas facilement transparaître ses émotions, à l'exception bien entendu de l'amour inconditionnel, fanatique même, qu'il voue au Néant. Quiconque prétendrait d'ailleurs l'avoir un jour vu en colère pourrait sans l'ombre d'un doute être qualifié de menteur tant ce sentiment lui semble inconnu. Au contraire extrêmement compatissant, Aldakin ne ressent ni rage, ni haine pour les peuples d'Armanda, pas plus qu'il n'éprouve de dégoût ou d'amertume envers les entités magiques que sont les dragons, les elfes ou encore les vampires. En effet, de celui qu'il vénère le Prêcheur a reçu pour mission de libérer le monde de ce mal insidieux qu'est la magie et c'est donc uniquement cette dernière qu'il cherche à détruire.

    Si la question lui était posée, il répondrait sincèrement déplorer que l'accomplissement de son oeuvre nécessita de tuer des êtres aussi fabuleux que les dragons. Toutefois, il expliquerait également que son devoir lui commande d'assécher ces puits de magie que sont les créatures d'écailles et que s'il ne s'acquitte pas de cette tâche de gaieté de coeur, il est résolu à éradiquer avec fermeté jusqu'au dernier d'entre eux.
    De même, l'exécution des elfes ou des vampires ne lui procure nulle satisfaction et aucun plaisir personnel, s'il avait eu le pouvoir d'épargner leurs vies, il l'aurait fait. Bien malheureusement cependant, ces pauvres créatures ont été imprégnées par la magie depuis si longtemps qu'elles en sont devenues dépendantes au point de ne plus être capable de survivre sans elle, et c'est donc avec une pitié sincère qu'il a édicté leur anéantissement.

    Lorsque, par la force des choses, Aldakin est contraint de prendre une vie, l'exécution du condamné se révèle propre et nette, presque aimante : le Prêcheur ne tue pas, il libère des âmes égarées et fait preuve d'une grande compassion, voire d'un attendrissement certain. Ainsi, il n'est pas rare de le voir s'excuser auprès de ses victimes ou encore prier pour le salut de ceux qui sont tombés, amis comme ennemis.

    Toutefois, sous cette apparence miséricordieuse se dissimule une détermination implacable issue d'un fanatisme absolu envers le Néant. Ainsi, si son empathie est parfaitement sincère, sa résolution demeure inflexible : le Prêcheur fait ce qui doit être fait et rien, absolument rien d'autre que la satisfaction de l'aîné des Esprits ne compte pour lui. A travers cet accomplissement spirituel, Aldakin est devenu parfaitement imperméable aux notions de propriété ou d'attachement aussi bien matériel qu'émotionnel : il abandonnera n'importe quoi et n'importe qui sans la moindre hésitation si tant est que cela serve les desseins du Néant. Cette dévotion est telle que son esprit est capable de totalement occulter la douleur physique et psychologique : si son corps aura à souffrir comme tout un chacun des conséquences de blessures éventuelles, son esprit ne ressentira aucune douleur.

    Finalement, redoutable tacticien et logisticien émérite, il a pour habitude d'agir avec trois coups d'avance sur son adversaire et a ainsi pu déjouer sans effort les armées qui se dressèrent devant lui. Par nécessité, non par haine.




Mes liens

Spoiler:
 

  • Lyra du Néant : jeune soeur au caractère... passionné. Brillant général et redoutable combattante, sa dévotion au Néant est un exemple même si les arguments qu'elle déploie pour convaincre les âmes égarées manquent parfois de subtilité.

  • Dradrok du Néant : jeune frère comparable à Lyra. Comme elle, il est une pièce maîtresse dans la glorification de Néant et la pacification d'Armanda. Sa seule présence devant les murs d'une cité récalcitrante suffit souvent à convaincre les défenseurs de baisser les armes et parlementer.

  • Naal du Néant : jeune frère disparu dans l'accomplissement de son devoir.

  • Les Alayiens : ses fils spirituels.



Derrière l'écran

Spoiler:
 
  • Petite présentation : dc Atalos

  • Rythme rp : dc Atalos

  • Particularités rp : dc Atalos

  • Comment avez vous découvert le forum : dc Atalos

  • Le code du règlement :








Elles étaient connues à travers tout le continent d'Alayia : on les appelait les Voix Uniques, les seules à même de commander à tous, sans distinction, jusqu'aux rois eux-mêmes. Elles étaient douze jeunes femmes, d'une grande beauté et considérée par tous avec le plus grand respect. Messagères du Néant, leur rôle était de porter les paroles de l'Aîné des Esprits de ville en ville : des ordres d'édifications de monuments jusqu'aux campagnes militaires qui avaient peu à peu permis aux croyants de convertir royaumes après royaumes jusqu'à répandre et imposer le culte du Néant du nord au sud et de l'est à l'ouest du continent, leur volonté faisait force de loi.

Ce fut l'une d'elle qui se présenta un jour sur l'estrade de la grande place de Forgecourt, petite cité minière perchée dans les montagnes Alayiennes. Toute la population avait répondu à l'appel de la Voix Unique et avait entendu ses paroles : leur maître avait été trahi. Jaloux de la puissance de leur aîné, les propres frères de Néant s'étaient ligués contre lui et envisageaient de détruire cet empire de paix qu'était devenue Alayia.
Comme un seul homme, la population se révolta de cet affront et les manifestations religieuses se multiplièrent pour conférer d'autant plus de puissance à l'Aîné. Parmi cette masse humaine, celui qui gagna rapidement le surnom de Prêcheur s'éleva en véritable instigateur des plus grands évènements : des prières ininterrompues s'étirant sur plusieurs jours, parfois près d'une semaine, l’édification de statues et d'autels en des temps jamais égalés ou encore des célébrations titanesques ne sont que quelques exemples de ce qu'il réalisa. Sous sa férule, Forgecourt devint ainsi rapidement le plus grand centre de dévotion au Néant du continent entier.

Ces efforts, malheureusement, ne suffirent pas à faire pencher la balance, seul contre sept autres esprits, le combat était par trop inégal et la défaite de Néant semblait inéluctable. Sur Alayia, cette lente dégradation de l'Esprit Supérieur marqua la fin d'une ère de prospérité théologique : les fidèles perdirent confiance, beaucoup se donnèrent la mort, d'autres embarquèrent sur des navires et quittèrent le continent. Celui que tous appelaient le Prêcheur redevint Aldakin, un Alayien anonyme parmi d'autres, perdu sur un continent qui bientôt verrait son agonie.

Le jeune homme se retira donc dans les montagnes pour attendre le jugement des esprits vainqueurs et continuer à prier le seul et unique, élevant les préceptes et le culte du Néant au delà de la raison : l'adoration du rien et la vénération du vide absolu devinrent une seconde nature. Il demeura seul, dans le silence le plus absolu, reclus au fin fond d'une grotte que n'atteignait nulle lumière afin de dédier chaque parcelle de sa conscience au Néant, accompagnant celui qu'il vénérait jusque dans ses derniers instants. Sans dormir, sans manger et sans boire, Aldakin survécut avec pour seule énergie sa ferveur religieuse, repoussant incessamment les limites de la physiologie humaine. La vie le quitta quarante-cinq jours plus tard.

Ce sacrifice ne resterait pas vain cependant puisque l'Esprit Unique, dans sa bonté sans égale, récompensa la dévotion de son serviteur en lui faisant l'honneur inégalable de l'accueillir auprès de lui. Passé la stupeur de se voir élu pour servir, Aldakin apprit de la voix même de son maître qu'effectivement, la défaite était proche. Cependant, Néant l'informa également que loin d'être totale, la victoire des sept frères ne s'éterniserait pas dans le temps : il ne pouvait être vaincu, pas même par le pouvoir conjugué de sept Esprits Supérieurs, et s'il reculait aujourd'hui, il reviendrait bien plus fort encore.
Le Prêcheur fut donc arraché à l'Esprit de la Mort par le pouvoir du Néant et retrouva une existence charnelle, son âme s'emparant du corps de l'un des derniers prêtres fidèles à la cause du seul véritable Esprit qui mérita vraiment qu'on le qualifie de Supérieur. Pieux serviteur de l'absolu, le prêtre désigné n'opposa aucune résistance et sacrifia son corps avec allégresse, conscient du privilège qui lui était fait, de sorte qu'Aldakin put revenir du plan astral plus puissant qu'il ne l'avait jamais été.

Grâce à ses talents d'orateur et ses nouveaux pouvoirs, Aldakin rassembla sous sa bannière les quelques milliers d'adorateurs encore fidèles à celui qui leur avait accordé sa protection et mena l'exode Alayien, conformément aux instructions qui lui avaient été données par la divinité martyr elle-même. Des centaines de navires furent réquisitionnés, du plus humble bateau de pêche aux plus grandes galères de guerre, tout ce qui était capable de tenir la haute mer fit voile en direction d'une île jusqu'alors inconnue et dont l'emplacement avait été révélé au Prêcheur par le Néant. Une terre riche et sauvage sur laquelle les esprits rebelles les laisseraient en paix et qui ne manquerait pas de leur fournir un abri sûr où attendre le retour du maître. La traversée fut longue, difficile et meurtrière, mais loin de se décourager, Aldakin posa cet exode comme une véritable épreuve de foi pour les survivants, un défi lancé à l'esprit Océan lui même : ceux qui seraient dignes de participer au retour de Néant survivraient, les autres, ceux qui seraient jugés trop faibles, périraient sous les eaux tumultueuses.

L'île mystérieuse fut atteinte après de longues semaines de navigation et sitôt les premiers colons débarqués, la gigantesque machine industrielle Alayienne se mit en marche. Sous l'oeil bienveillant du Prêcheur, des hectares de forêts furent abattus et des tonnes de minerais furent arrachées au sous-sol. Telle une gigantesque main au service du Néant, l'emprise Alayienne se referma sur toutes les ressources qu'avait à offrir ce bout de terre isolé dans les immensités bleutées. L'Aîné avait été précis, cette situation ne serait que temporaire et Aldakin devait mettre à contribution le temps qui lui était donné pour lever une armée puissante et disciplinée, entièrement dévouée au culte de l'unique.

Ce qu'il fit des années durant avec toute la rigueur et le dévouement qui le caractérisaient, si bien que lorsqu'arriva le jour tant attendu, le jour qui vit le retour du Néant, le Prêcheur pouvait mettre à la disposition de son vénérable maître une troupe forte de plus de soixante-dix milles hommes et femmes élevés et entraînés selon les préceptes du Néant. De titanesques navires, bâtis avec le bois des forêts aujourd'hui disparues, reprirent la mer en direction d'un continent baptisé Armanda, terre de magie et de dragons. C'était là que les Alayiens pourraient retrouver leur gloire passée, c'était là que la prophétie s'accomplirait et que Néant vengerait l'affront qui lui avait été fait.
Poussés cette fois par les vents favorables que faisaient souffler leur divinité, l'armée conquérante progressa rapidement, leurs proues de bois et d'acier fendant les flots du domaine d'Océan. Espoir nouveau pour certains, véritable incarnation de la renaissance Alayienne pour d'autres, une terre apparut bientôt par delà l'horizon.

Celui du Prêcheur en tête, les navires accostèrent, et tandis que la semelle de sa botte écrasait les grains de sable de la plage s'ouvrait une nouvelle ère.



Dernière édition par Aldakin du Néant le Ven 15 Nov 2013 - 17:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Left_bar_bleue0/10Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Icon_minitimeVen 15 Nov 2013 - 17:26

Hmm, je sais pas si je fais bien de valider une engeance pareille m'enfin... x)

Identité : ok

Compétence : c'est un prédéfini trèès important donc je peux comprendre et accepter qu'il ai beaucoup d'atouts. Il faut en faire un être coriace sinon ce n'est pas drôle. Va donc pour son enchantement, on va quand même rabaisser la perte de magie à 1 niveau au lieu de 2 (Dévoreuse est un artefact très spécial). Le reste de l'équipement est ok. Concernant les caractéristiques ils doivent être bons dans la même logique mais ça fait quand même un peu beaucoup là xD il faut le spécialiser dans un art, deux à la limite. Il ne peut pas être à la fois très bon à l'épée, grand maître à la lance, maître au lancé, grand maître en parade, très bon en pugilat et maître en équitation... Ses hauts niveaux dans la partie mentale s'expliquent par sa fiche de prédéfini mais la partie combat doit être retravaillée absolument. On peut par exemple garder le niveau en lance et en parade et baisser le reste d'un niveau voir deux.

Physique, caractère, liens : rien à redire, j'adore la partie caractère *-*

Histoire : le petit détail dont j'ai parlé sur box et à éditer, à part ça pas grand chose à redire. Tu as inventé mais on a peu d'infos sur l'Alayia donc c'est pas plus mal et c'est très crédible. Juste une petite question, tu dis qu'il a réussi à créer une armée forte de 100 000 hommes/femmes, or les Alayiens sont 70 000 à avoir débarqué en Armanda. Doit-on en conclure qu'il reste environ 30 000 Alayiens sur cette île ? Que deviennent-ils si c'est le cas ? (bon on peut aussi considérer qu'il y a eu beaucoup de pertes pendant le voyage, mais 30 000 hommes c'est beaucoup non ? Oo)

Rien d'autre à redire, ça va aller vite à éditer Razz



Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Icon_minitimeVen 15 Nov 2013 - 17:39

Voila, pour les caractéristiques, j'ai redescendu l'épée et le pugilat à moyen, et baissé l'équitation à bon.
Lance et Art de la parade, je garde grand maître (pour compenser l'absence d'armure surtout), art du lancé, j'aimerais garder Maître quand même (c'est un peu le principe aussi de pouvoir lancer une lance ^^) mais si vraiment c'est encore trop, au moins un très bon ? lorenz2


Pour l'histoire, j'ai édité comme convenu en box, et j'ai rectifié le chiffre, il y avait eut erreur dans le décompte :bobo:
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Left_bar_bleue0/10Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Icon_minitimeVen 15 Nov 2013 - 17:47

Je n'avais pas compris que tu voulais pouvoir lancer ton arme oO ça me va.

Je valide, tu n'auras pas le droit au message codé étant donné que je n'ai pas grand chose à y remplir vu ton absence de totem et de magie, mais le coeur y est :bobo:

VALIDE DONC !


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Empty
MessageSujet: Re: Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Aldakin du Néant [terminé] VALIDE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Aldakin du Néant [terminé] VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Sarash [terminée] VALIDE
» Logan Alias Wolverine [Terminé]
» Leohana SYWEL [Terminée]VALIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-