Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Empty
MessageSujet: La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Icon_minitimeSam 7 Sep 2013 - 16:18

Nalaïa Melanwan était arrivée un peu plus tôt dans la journée chez les Baptistrels. Elle avait rejoint la délégation humaine avec un peu de retard et avait du laisser ses armes aux maîtres des lieux. Se sentant désœuvrée, elle avait décidé de rencontrer de nouvelles personnes. *Et puis, pourquoi ne profiterais-je pas de la trêve pour faire connaissance avec un vampire ou deux ?* s'était-elle dit. Elle était donc partie à la recherche d'un sang-froid un tant soit peu amical -ce qu'elle savait difficile à trouver-, Argawaen sur ses talons. La jeune Elfe marchait tranquillement vers le Puits Flamboyant où avaient été installés les vampires quand le loup blanc se mit à gémir et se plaqua sur le sol. Alors, la guerrière aux yeux verts s'agenouilla et l'animal vint poser sa tête sur ses genoux pour quémander des caresses. Elle les lui offrit en se demandant ce qui le rendait si nerveux, lui d'habitude si téméraire.

Lorsqu'Argawaen se fut enfin calmé, la Larme se releva et reprit sa route. Le soleil commençait à disparaitre derrière la cime des arbres et elle craignait un peu de rencontrer un vampire après la tombée de la nuit. Elle doutait désormais que vouloir se forger sa propre opinion sur ce peuple si différent du sien fut une si bonne idée que ce qu'elle avait pu penser au départ. Son compagnon au pelage immaculé la suivait toujours, la queue entre les pattes. Alors qu'ils approchaient de l'endroit où logeaient les sangs-froids, Nalaïa porta la main à sa ceinture et se souvint, horrifiée, qu'elle était désarmée. Après un long moment d'hésitation -une dizaine de minutes environ-, elle secoua la tête pour se ressaisir et reprit sa progression. Quand elle se fixait un objectif, elle n'était pas du genre à abandonner au premier obstacle qui se présentait. Elle savait un peu se battre à main nue et elle décréta que cela serait suffisant en cas de nécessité.

Continuant de suivre le chemin qui menait au Puits Flamboyant, sanctuaire du feu, l'éclaireuse sentit bientôt la chaleur qui émanait de l'endroit. Elle fit un détour pour arriver au campement vampirique. Là, elle se dissimula derrière un rocher et observa. Près d'une demie-heure après son arrivée à sa cachette, une silhouette se dirigea vers elle. Peu rassurée, Nalaïa préféra s'éloigner. Puis, brusquement, elle se mit à courir, vérifiant par-dessus son épaule qu'elle n'était pas suivie. C'est alors qu'elle regardait derrière elle pour la énième fois qu'elle heurta quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Assis sur le sol en face d'elle, un homme se massait le bas du dos. *Certainement un vampire* pensa-t-elle. Ses cheveux étaient bruns et ses yeux aussi verts que les siens. Il était plutôt chétif et pas très grand à première vue. Nalaïa se redressa et lui proposa une main bienveillante pour l'aider à se relever.

-Je suis désolée de vous avoir bousculé. Je suis Nalaïa Melanwan, je suis avec la délégation humaine. Enfin, pas officiellement, mais ça s'est autre chose. Et vous, qui êtes-vous ?

Elle avait fait un effort pour paraitre sûre d'elle et être un peu diplomate dans ses propos. Mais elle était rassurée car il ne semblait pas bien dangereux au premier abord. Toutefois, mieux valait rester sur ses gardes.


Dernière édition par Nalaïa Melanwan le Jeu 19 Sep 2013 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Empty
MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Icon_minitimeMer 18 Sep 2013 - 19:04

Trop de choses en trop peu de temps. Zaphirel se sentait perdu, alors même qu'il avait retrouvé Père. Mais en si... en tel état... qu'il ne savait que faire. Apaiser sa douleur lui semblait chose impossible, d'autant plus qu'il ne pouvait s'empêcher de se sentir fautif. Faible. Il était certain de l'avoir déçu, assuré de son crime, et il ne savait que faire pour être pardonné. Alors il s'était éloigné, à peine retourné parmi les siens, afin de se poser. Il était plus perdu encore qu'avant, comme s'il avait soudainement perdu la place qui n'avait jamais vraiment été la sienne. Il se sentait étranger avec son propre père. Une profonde tristesse l'enserrait, nouait ses entrailles, alors qu'il restait caché dans les herbes.

Il resta ainsi, méditant, dans un silence absolu. Les secondes s'écoulèrent, et furent bientôt minutes, puis même heures. Mais il tournait en rond, enfermé dans ses propres pensées. Il ne voyait plus le bout, et pire, il s'emmurait lui-même. Il bondit soudain hors de sa cachette, comme piqué par une mouche. Il avait un peu soif, et il avait besoin impérativement de se dépenser. Ses doigts lui piquaient, comme raides à cause de l'immobilité qu'il avait prise pendant si longtemps. Une impulsion soudaine avait surgit en lui, avec violence et autorité. Plus de lamentations solitaires et silencieuses. Il devait trouver quelque chose à faire, quelque chose à vouloir, quelque chose à vivre. Sa place, il la trouverait un jour. Plus tard. Demain, ou dans dix ans. C'était défaitiste, mais c'était vrai.

Un pas, deux pas, trois pas, il avait la tête ailleurs. Le corps était à la tâche : marcher, bouger, se décoincer. L'esprit lui, était en sourdine. Il semblait être une machine, telle les "catapultes" dont on lui avait parlé - ou bien peut-être avait-il seulement entendu cela par hasard. Il soupira, et s'étira longuement, quand soudain, quelque chose le percuta. Il laissa échapper un son incontrôlé, symbole de la surprise qui l'avait étreint. D'où est-ce que cela venait ? Il s'était laissé emporter par ses pensées au point de ne pas percevoir cette chose qui lui fonçait dessus ? Un grondement agacé - surtout envers lui-même - lui échappa, et il se frotta le bas du dos en se redressant, ignorant la "bienveillante main" tendue, conscient qu'il risquait plutôt de mordre violemment cette dernière plutôt que de s'en servir d'appui.

« Zaphirel. » Répondit-il seulement à l'interrogation, avant d'ajouter après une pause : « Fils du Seigneur Achroma. »

Il l'observa attentivement, écoutant le délicat battement de son cœur.

« Que voulez-vous aux miens ? Vous êtes sur l'endroit qui nous a été prêté. »

C'était vrai. Si toutefois ce n'était pas dangereux, cela pouvait être perçu comme une offense. Etait-elle venue espionner ? Récupérer des informations sur la délégation des Vampires ? Zaphirel serra les dents, inquiet qu'elle puisse être une nuisance pour son père. Pour Lorenz : ce qui revenait au même. Ses entrailles se nouèrent, et il songea à cette douloureuse fatalité. On l'avait informé de cet état de fait très récemment, et il en avait un sentiment des plus détestable. Une sourde peur, une appréhension, de tout le mal que Lorenz pouvait faire à Achroma désormais, d'un simple mot, d'après ce qu'il avait compris. Une colère indignée. Comment osait-on faire de Père un serviteur ? Il n'avait guère compris s'il s'agissait d'un honneur ou d'une punition : un subtil mélange des deux, probablement. Il se sentait démuni face à cela, et il détestait ça.



( HRP : Je mettrais en forme à mon retour - ce weekend - parce que là je n'ai pas le temps.
Ps : depuis sa transformation en vampire, Zaphirel a les yeux verts )


Dernière édition par Zaphirel Breaan le Dim 29 Sep 2013 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Empty
MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Icon_minitimeJeu 19 Sep 2013 - 21:35

L'inconnu ne prit même pas la peine d'accepter son aide mais la jeune Elfe ne s'en vexa pas. Peut-être est-ce mieux ainis, autant ne pas risquer de se faire mordre dès les premières secondes. Nalaïa chercha son poignard lorsque le vampire la détailla pendant ce qui lui parut être une éternité. Ne le trouvant pas, elle croisa ses doigts pou limiter ses tics nerveux. Elle sursauta presque quand il reprit la parole pour lui demander ce qu'elle faisait là. Elle ne s'était pas vraiment rendu compte que sa présence pouvait passer pour de l'espionnage et qu'elle risquait bien plus qu'une simple morsure malgré la trêve acceptée par les trois peuples. Par curiosité, la Larme pouvait déclencher une guerre au plus mauvais moment. A elle de bien choisir ses mots maintenant...

Continuant de se tordre les doigts, mal à l'aise, elle soutint avec difficulté le regard vert de ce Zaphirel. Elle cherchait ce qui pourrait justifier qu'elle se trouve si près du camp vampirique. La curiosité pourrait être mal interprétée, l'étourderie ne serait pas prise au sérieux et un sens de l'orientation déplorable n'était pas très crédible -le domaine avait beau être immense, il ne fallait pas prendre les vampires pour des prunes-. Si son interlocuteur pensait qu'elle était là dans le but de nuire à son peuple, il en serait fait d'elle et de l'accord qui devait être discuté. Finalement, elle se lança, tachant de masquer son hésitation dans sa voix.

-Je... Vous... Je voulais juste rencontrer quelqu'un de votre peuple. Je... J'aimerai me faire ma propre opinion sur vous. Me passer des préjugés. Enfin vous comprenez non?

Bon, masquer son manque d'assurance, échec. Être claire, échec. Ne pas parler de sa curiosité, échec. Ne pas baisser les yeux, réussite. Enfin, pendant cinq minutes puisqu'une fois qu'elle se tut, ses yeux fixèrent ses bottes. Certes, celles-ci étaient presque neuves et fraichement cirées mais quand même. D'où lui venait cette absence d'assurance, elle d'habitude si intrépide et insouciance ? Étaient-ce les derniers événements qui l'avaient brusquement faite mûrir ? En tout cas, si c'était cela devenir plus mâture, Nalaïa n'avait pas vraiment envie que cela continue. Elle secoua la tête de droite à gauche pour se ressaisir et releva les yeux pour croiser le regard du jeune vampire. Elle avait repris un peu de son aplomb sans que ce soit tout à fait cela. Enfin, tant pis, elle s'en contenterait. Elle réfléchit un instant, hésitant un peu à demander quelque chose à Zaphirel. *Allée, sois folle et tente ta chance !* pensa-t-elle et elle reprit la parole, ses mains ayant cessé de s'agiter nerveusement :

-dis, accepterais-tu que je te pose quelques questions sur ton peuple ? Et après je partirai pour ne plus jamais revenir de ce côté du domaine. Je te jure sur ma vie que je ne suis pas là pour espionner mais pour moi-même.

La croira-t-il ? Cela était loin d'être certain. Où était donc ce chenapan d'Argawaen alors qu'elle avait grand besoin de sa présence rassurante ? Elle ne pouvait compter que sur elle-même et ainsi désarmée, elle ne donnait pas chère de sa vie. Enfin, il ne fallait pas paniquer comme cela, peut-être n'y aurait-il pas de combat d'ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Empty
MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Icon_minitimeDim 29 Sep 2013 - 18:04

Zaphirel garda le silence. Elle était très étrange, cette dame. Personne de sensé, même animé de la plus grande des curiosités, ne serait allé gentiment se balader au sein d’une communauté de Vampires pou « se faire sa propre opinion » sur ces êtres. N’avait-elle jamais croisé un des siens ? Elle avait de la chance qu’ils soient tous sous serment et presque inoffensifs… Bien que cela ne change pas grand-chose pour lui. Il était amer. Et fatigué d’être si inutile, si inefficace. Ses sourcils se froncèrent légèrement par la suite. Etait-il si petit qu’on pouvait oublier de le vouvoyer ? Il était certain pourtant que jamais personne n’aurait osé tutoyer Père, si ce n’est le Prince Lorenz. Mais lui, il suffisait qu’on échange deux phrases avec lui pour qu’on ne le considère plus que comme une petite chose fragile et sympathique. Pourtant, il avait récupéré ses affaires, et même s’il n’avait pas d’armes, il portait la tenue qu’Achroma lui avait donné, et il ressemblait à n’importe quel soldat de l’armée – en plus chétif, probablement. Il ignorait si cela venait de ses pensées tourmentées, mais il était désormais de très mauvaise humeur.
Cependant…

Cependant, il pensa à cet instant qu’il pourrait peut-être tirer quelque chose d’elle. Pas forcément du sang car il voyait mal comment il pourrait lui demander ça sans briser le serment de non-agression. En revanche, il pouvait probablement avoir une compensation autrement plus utile…

« Je suis d’accord. » dit-il finalement. Mais il ajouta : « Mais je veux quelque chose en échange. »

Un léger sourire s’afficha sur ses lèvres. Faussement. Avec un peu de chance, il pourrait lui faire peur. Ah ! Lui, le petit Zaphirel, allait peut-être faire peur à quelqu’un ! Avec une grimace intérieure, il se dit qu’Achroma ne serait peut-être pas content qu’il s’en prenne ainsi à une dame. Ce n’était pas très poli ni courtois. Mais de toute façon, ce que Père ne savait pas ne pouvait lui faire de mal, mh ?

« Rien de douloureux. Ni de difficile, enfin… je crois. Vous êtes d’accord ? »

Il pencha la tête le plus innocement du monde. Pouvait-il jouer le jeu ? Pourquoi pas ! Il ne perdait rien à le tenter. Et cela le distrayait. L’occupait. Allez ! Pourquoi pas après tout ? Il était incapable de venir en aide à quique ce soit pour l’instant. Absolument, incapable. Il ajouta finalement, afin de la convaincre :

« Je ne suis pas vraiment… un bon vampire. Pas un bon combattant, ni même un bon stratège. Si je réponds à vos questions, je veux que vous m’appreniez quelque chose. Peu importe quoi. Cela vous dérangerait ? Il y a forcément des choses que vous connaissez et que j'ignore. C'est un échange d'informations. »

Il doutait qu’elle puisse lui apprendre à se battre – surtout sous le serment qui leur avait été imposé… – mais elle pouvait toujours lui donner une ou deux astuces, ou même, lui apprendre des choses sur les elfes ou les hommes. Des choses qu’il ne saurait pas. Elle pouvait répondre à ses questions, satisfaire son innocente soif d’apprentissage. Lui faire penser à autre chose qu’aux malheurs qui l’accablaient.
Avait-il quelque chose de mieux à faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Empty
MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

La curiosité est un vilain défaut [Pv Zaph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut (Zelda)
» La curiosité est un bien vilain défaut - Pandora
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» La curiosité est-elle un vilain défaut ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-