Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena] Empty
MessageSujet: Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena] Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena] Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 1:42

Gloria la Magnifique, Quartier Riches.

La nuit était encore maître du ciel, le soleil semblant se refuser à une sortit. Raziel avait passé la nuit dans les quartiers riches chez sa marraine. Elle avait toujours une chambre pour lui, la lui réservant dans le cas où il soit de passage et cherche lieu où se reposer et aussi pour le plaisir de voir son filleul.
La veille le Bourreau Sanguinaire avait obtenue des informations sur la position du nouveau dirigeant des arènes clandestines de Gloria et de ce fait la position du présumé meurtrier de son grand-père. C'est donc bien décider qu'il s'en alla vers ce lieu, un petit hameaux tranquille à deux jours de Gloria nommé " Junchi " pour une raison inconnue. Il y avait une auberge, quelques maisons et une grange avec sous-sol emménager pour accueillir des combats clandestin de gladiateur novice. Il allait d'abord réveiller Imoën pour lui dire au revoir. Une fois chose faites il partait.



Route impérial, à une journée et demie de Gloria.

La nuit commençait à tomber. L'air se faisait plus frais, Raziel décidait qu'il devait monté le camp pour la nuit. S'éloignant un peu de la route il trouva un coin tranquille non loin de la route principale et à proximité d'un chemin secondaire. Un tronc d'arbre abattu, là au sol. Parfait, il entreprit de chercher de quoi faire un feu, mais bizarrement il se sentait observer. Le soleil était à peine visible à l'horizon, cédant sa place à l'obscurité de la nuit. Il mit bien une vingtaines de minutes avant d'arriver à allumer un feu. Toujours cette sensation d'être épier, mais pas moyen de s'en assurer, premièrement parce qu'il préférait attendre que la menace vienne à lui et deuxièmement, avec la nuit et sont heaume il ne verrai rien si il s'éloignait trop du feu de camp qu'il venait de faire. Il se posait donc assis au sol, s'adossant au tronc d'arbre, son épée bâtarde en main pointe planter au sol et s'en servant d'appui.

Les premières heures de la nuit se passèrent sans problèmes, sans autre soucis que cette sensation que quelque chose ou quelqu'un attendait d'être assurer que Raziel dorme, hors le Bourreau Sanguinaire ne dors réellement que chez sa Marraine, en dehors il somnole.

Enfin, un craquement proche, des murmures inaudible, donc pas une menaces mais plusieurs, il ne bougea pas, se contentant d'ouvrir ses yeux. Il observa face à lui au travers des troues dans sa visière. Deux paire de jambes, pantalon en cuir visiblement, assez musclé donc certainement deux hommes. Un visage apparut devant lui, trait féminin, une main se secouant de gauche à droite comme pour vérifier si il dormait. Sa visière ne permettait pas de savoir si il était endormi ou éveillé alors la femme le toucha. Il ne réagit pas, ce qui sembla la rassurer. Trois ennemis, mais il y avait une femme, comment tuer cette voleuse qui en voulait à sa bourse alors qu'elle ne lui avait rien fait? Un des hommes approcha et glissa sa main jusqu'à la bourse de Raziel, c'était l'occasion de se débarrasser d'un des deux hommes avec de la chance la femme l'agresserai et il pourrait la tuer sans rompre la promesse faite à sa mère. Il attrapa vivement le poignée du brigand, le tirant vers lui et faisant perdre l'équilibre à l'homme, il lui flanqua un grand coup de visière de casque en se levant durant la chute du brigand. Cris de douleur venant du voleur, rire de joie sadique de la part de Raziel. Une fois bien debout il se positionna. La femme était à l'arc, il devrait attendre qu'elle décoche une flèche pour la tuer... le deuxième homme sembla paniqué sortant une épée, d'une façon bien peu assurer, Raziel lui sauta dessus et planta son épée dans le torse de l'homme une bonne quinzaine de fois histoire de faire gicler un maximum de sang tout en ricanant. Il sentit une douleur lui lancé l'épaule droite, de sa main gauche il alla tâter pour savoir de quoi il s'agissait... une flèche!

Enfin! Il se redressa, tourna sa tête cherchant l'archère, le temps de la trouver il en pris une deuxième, dans la cuisse, la flèche ne fit point une blessure profonde, donc conclusion, peu d'élan et la coupable était par déduction proche de lui. Il la trouva il préparer une autre flèche, il arracha celle dans sa cuisse et la gardant en main il avança vers sa proie, il leva sa main gauche, celle qui tenait une flèche de la voleuse, et amorçant son bras dans un élan ayant comme seul but enfoncé la flèche dans le visage de la femme, il se délecta de son regard horrifié, des larmes coulant sur ses joues depuis ses yeux. Gros bruit sourd, son poing venait de toucher le visage, la pointe de la flèche ayant finit dans l'oeil de la femme qui hurla de douleur. Remettant "Sanglante" dans son fourreau il attrapa les poignées de la femme et tira ceux-ci derrière lui et son pied droit vint se poser contre le torse de la femme en poussant celle-ci à l'inverse de la traction effectuer sur ses poignées. De grand cris de douleurs, Raziel était comblé de joie, tuer, il était né pour ça. Il lâcha les poignées quand il sentit la cage thoracique céder sous la pression, son pied guidant la femme jusqu'au sol et finalement il lui accorda sa fin, la fin de cette souffrance, en lui brisant la nuque.


" Fuyez les... " commença une voie homme!

Raziel se retourna, le premier homme qu'il avait mit à terre d'un coup de heaume était debout faisant signe à deux silhouette de fuir, ne le laissant pas plus parler, Raziel sortit à nouveau son épée et prenant la garde à deux main il trancha la tête dans un grand mouvement circulaire crée par ses bras bien alignés avant que celui-ci n'est fini sa phrase. Il y avait des enfants? Peut importe, amorçant une course en direction des deux personnes il dit.

" Troisième et dernière règle pas de pitié! "

Ils avaient commencer à fuir mais l'un des deux fût rattraper par le mastodonte qui lui tomba dessus dans un plaquage magistrale, le maintenant au sol Raziel lui défonça le crâne avec la garde de son épée... Il était trop loin de son feu de camp, pas moyen de savoir qui il avait tuer, ni même l'âge ou le sexe. Tant pis, en tout cas il n'étais pas fière, un témoin lui avait échappé. Il fouilla les besaces des cadavres et trouva de quoi se soignée et quelque petits gibier qu'il fit cuire afin de manger. Finalement ses personnes étaient peut-être de simple chasseur.


Junchi, Hameaux à deux Jour de Gloria.

Nous étions très certainement le midi car le soleil brillait haut dans le ciel. Raziel alla à l'auberge du coin, se posant afin de se restaurer. Dans l'après-midi alors qu'il buvait une chope de bière, un homme franchit la porte affoler signalant avoir trouver les corps d'une famille, au vue des réactions ils devait être du coin, trois adulte et un adolescent. Alors c'était bien des chasseurs qu'il avait tuer durant la nuit?

* Bha! Ils sont morts en combattant, il n'aurait pu avoir mort plus glorieuse! * pensait Raziel.

Quelques habitant partirent à la recherche de la jeune fille qui accompagnée les victimes de la soif sanguinaire de Raziel. D'autres partirent récupérer les corps pour les enterrer dignement. Ainsi passa rapidement l'après midi. Le soir après un repas Raziel décidait qu'il allez dans l'arène Clandestine régler ses affaires personnel. Mais à peine fut-il dehors qu'il aperçue une dizaine d'homme bien équipé se diriger vers la grange qui servait de couverture à l'arène clandestine du coin. Du coup le Bourreau suivait la troupe de près histoire de voir ce qu'il venait faire ici!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena] Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena] Icon_minitimeSam 7 Sep 2013 - 20:06

Rha, ces humains... Ils étaient vraiment pénibles. Que croyaient-ils ? Qu'ils pouvaient en toute impunité s'attaquer à un vampire alors que la nuit tombait ?
Hyrriena secoua la tête, agacée plus qu'autre chose. Elle se sentait encore un peu engourdie – après tout, le jour ne s'était pas complètement couché– mais d'ici une heure, elle serait au sommet de sa forme. Elle soupira. Que de temps perdu, encore !

La voleuse était venue ici la nuit précédente dans l'espoir que les armées à ses trousses n'auraient pas l'idée de la chercher dans un village. Elle s'était donc tranquillement installée dans une grange à la douce odeur de foin pour passer la journée en paix. Après tout, estimait-elle, elle avait bien mérité un peu de repos. Elle s'était donc enfoncée dans le foin tendre et odorant pour y passer la journée.

Le bâtiment était sur deux niveaux ; le premier, dont la terre battue faisait office de sol, servait de remise pour stocker le matériel agricole ; faux, charrues et faucilles côtoyaient ainsi colliers d'épaule pour les chevaux et charrettes. Une échelle branlante permettait d'accéder à l'étage recouvert d'un plancher en mauvais état, sur lequel reposait, ô miracle, les tas de paille. La première réflexion de la vampiresse en arrivant sur les lieux avait été « comment ? » Comment les propriétaires avaient-ils réussit l'exploit de mettre ainsi en hauteur la réserve de nourriture du bétail, et comment espéraient-ils la faire descendre ? Les êtres humains restaient parfois un mystère...
C'était donc dans un coin de l'étage de cette vieille grange aux larges poutres apparentes qu'Hyrri avait fait son lit provisoire. En compagnie d'un charmant matou au soyeux pelage noir.

La seule chose qu'elle n'avait pas prévu, ç’avait été l'enfant qui, peu avant que le soir n'arrive, était venu chercher son chat. Ne pouvait-il donc pas laisser la pauvre bête dormir ? À la vue de la jeune femme allongée devant, il s'était approché, fasciné et gentiment curieux, avant de lui parler. Hyrriena commençant tout juste à recouvrir ses forces, l'avait fixé d'un œil éteint avant d'observer, fascinée, le sang qui pulsait à son cou. Elle n'avait pas prêté la moindre attention à ce que pouvait bien lui raconter le petit intrus, mais ses canines en revanche avait très nettement remarqué l'humain. Et pourtant, entre la faim (ou plutôt la gourmandise, elle avait mangé la veille) et la raison, un duel avait débuté. Elle avait décidé de ne pas laisser de traces derrière elle, un cadavre aurait été plutôt embêtant. Autant enfoncer une pancarte à l'entrée du village en marquant « un vampire est passé par ici ».
Finalement, la raison et la prudence l'avait emporté mais elle avait fixé suffisamment longtemps l'enfant pour qu'il se pose des questions quand à la nature de l'occupante des lieux. Finalement, paniqué, il avait prit ses jambes à son cou... et était tombé de l'échelle, se tuant sur le cou. En entendant le bruit, un des villageois passant dans le coin s'était précipité pour voir de quoi il s'agissait, et, avant même de trouver le corps de l'enfant , avait aperçu le visage curieux de la voleuse. Il s'était aussitôt précipité dehors pour crier au meurtre.

Hyrriena soupira. Quand elle n'était pas pourchassée pour sa nature de vampire ou pour avoir volé une mystérieuse bague, elle l'était pour être accusée d'un crime qu'elle n'avait pas commit. C'était bien sa veine ça. Elle devait vraiment être maudite, songea-t-elle en ôtant ses gants pour les glisser dans une de ses poches. Si elle avait sut, elle aurait croqué le bambin, comme ça ils auraient eut une bonne raison de lui faire la chasse. Enfin... Puisqu'ils semblaient ignorer quelle était sa vraie nature, elle était en position de force.
Tandis que la rumeur des hommes approchait et que la lumière de leurs torches commençait à apparaître, elle glissa Dévoreuse à son doigt. Elle s'était aperçue qu'elle ne pouvait pas faire de magie depuis qu'elle l'avait, aussi espérait-elle qu'en la portant, l'effet s'annulerait. Ce n'était qu'une supposition mais quand bien même cela ne fonctionnerait pas, elle avait l'avantage de la force et de la rapidité. De plus, en hauteur comme elle l'était, elle était mieux positionnée qu'eux.
Il y avait toujours le risque qu'ils mettent le feu au bâtiment, mais elle n'y croyait pas trop ; ce serait, en plus de perdre la grange, le matériel agricol et toute la réserve de foin prendre le risque de voir le feu s'étendre au travers du village en dévorant tout sur son passage.
Non, elle était bien positionnée. Elle voulait juste éviter les effusions de sang pour ne pas alerter les gens d'armes, qui, peut-être, patrouillaient dans les environs. Et puis, une fois l'hémoglobine répandue, elle peinerai à retenir ses pulsions sanguines. Heureusement que l'enfant ne s'était pas ouvert le crâne, elle pouvait remercier l'échelle de lui avoir offert qu'il ai eu une mort propre.
Revenir en haut Aller en bas

Rencontre Mouvementé... [PV Hyrriena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» [Libre] Une promenade mouvementée !
» Une matinée mouvementé
» Leçon mouvementée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-