Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Soulmates never die [Kylian] Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeDim 1 Sep 2013 - 22:51

Le premier jour des négociations approchait à grand pas. Et la nervosité des habitant du domaine de la rhapsodie s'en fait ressentir. Tout comme les derniers préparatifs. Et il y avait de quoi faire pour accueillir les elfes, les vampires et les humains. Trois empires, trois races, trois façon de penser. Mais une même envie, voir les Alayens morts ou partis. La jeune princesse, elle, ne désirait qu'une seule chose. Pouvoir retrouver une paix intérieure et que son peuple lui retrouve la paix tout court.

Encore tiraillée entre son bonheur à être présente, dans un domaine baigné de clarté, prompt à la méditation et au savoir et l'envie de fuir toutes ces beautés pour retrouver les siens.
Ninna avait réussi à sortir la princesse de sa quotidienne torpeur en lui proposant une promenade à cheval. Esmelda restait souvent enfermer dans sa chambre, seule, avec des ouvrages, des parchemins relatant la vie de ses hôtes. Passionnant, lui permettant de vivre un vie autre que le sienne, devenu morne et monotone. Oh oui, elle était là, présente quand on le lui demandait, suivant Galadrielle dans ses requêtes politiques. Mais après, la princesse retournait dans la chaleur de ses appartements, sa cage dorée, pour y s'y retrouver seule avec elle même, ses doutes et ses craintes. Un oiseau en cage. La jeune femme n'était plus que le pâle reflet d'elle même. Les traits tirés, fatigués pas d'incessant cauchemars, le corps épuisé par la maigreur qui commençait à creuser un peu plus ses joues autrefois bien saillantes.

Vêtue donc de sa tenue équestre, longue jupe et veste bleues amiral, une chemise blanche avec un col froufrou, des bottes noires, les cheveux tressés, Esmelda descendit dans la cour se dirigeant vers les écuries du domaine. Accompagnée de Ninna, de Léane et de deux membres de sa garde personnelle, la princesse s'était résignée à accepter la proposition de son amie. Source d'un éternel réconfort, Ninna s'appliquait à donner un minimum de réconfort à la princesse. Sans elle, Esmelda aurait sombré encore plus.

Marchant les yeux dans le vague, suivant sa petite troupe sur un sentier de terre, ils se retrouvèrent face à un elfe accompagné d'un autre homme caché sous sa cape, capuche rabattue sur sa tête.
Esmelda traînait derrière, montrant là sa non conviction à une promenade au beau soleil et n'entendit qu'au dernier moment les échanges de politesse et que le visiteur sous la capuche désirait voir la princesse Kohan.

Esmelda s'avança pour ne plus être en recul en passant entre ses gardes. Devant elle, Ninna qui lui passa doucement la main sur la sienne. Geste entre elle, geste simple et discret qui voulait lui prévenir que... Son cœur ne fit qu'un bon dans son corps. Il tapa si fort qu'elle crut que ses jambes allaient s’effondrer sous son poids. Kyllian. Oh il n'avait pas besoin de monter son visage, il avait juste à être une silhouette dans le brouillard, elle le reconnaîtrait. Elle connaissait chaque contour de sa silhouette, chaque mouvement, et quand il leva la tête pour laisser entre-apercevoir son regard clair, Esmelda dut faire preuve d'une grande force morale pour ne pas se jeter dans ses bras. Un rêve, un songe, il était là devant elle. Et si ses yeux la trahirent un instant, Ninna sauva le reste en raclant une de ses bottes au sol. La princesse reprit contenance en saluant Kyllian d'un geste poli de la tête.

« - Je vous remercie d'avoir fait tout ce chemin pour me tenir informer des dernières nouvelles de notre empire. »

Esmelda remercie aussi l'elfe d'avoir amener auprès d'elle un de ses informateurs.

« - Nous allions monter à cheval. » annonça-t-elle à Kyllian. « -Voulez-vous vous joindre à nous ? Ou le voyage vous a fatigué ? » Une proposition. Il n'était pas rare pour la princesse de ne pas imposer sa volonté à ses sujets, conseillers qui demandaient audience. La princesse prenait en compte les désirs et possibilités de chacun. alors quand il s'agissait Kyllian. Par le Dracos que faisait-il ici? Était-ce pour une nouvelle grave? Son frère? Pourquoi avoir quitté sa cachette et la sécurité de celle-ci?

Esmelda se moquait de ce qu'il dirait. La seule chose qu'elle désirait c'était de pouvoir le retrouver, lui, seul. Juste lui parler et se perdre dans ses yeux. Elle trouverait un moyen avec l'aide de Ninna de renvoyer sa garde et Léane, sans aucun soupçon.


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


Dernière édition par Esmelda Kohan le Dim 6 Oct 2013 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeLun 2 Sep 2013 - 21:43

Depuis les premiers jours, la séparation avait toujours été une composante inaltérable de leur couple : chaque rencontre devait s'achever sur une rupture qui dans bien des cas devait se prolonger pendant des jours, des semaines voire des mois. Ils s'en étaient toujours accommodés, s'accrochant à l'espoir que leur prochaine entrevue n'était qu'une simple question de temps, et n'en savouraient que plus encore les quelques heures qu'ils parvenaient à s'accorder l'un avec l'autre. Mais cette fois, les choses avaient été différentes. Cette fois, ils ne s'étaient pas quittés sur un « au revoir » , même si ni l'un ni l'autre n'avait alors osé prononcer ou même simplement penser à la possibilité d'évoquer le mot fatidique, c'étaient bel et bien des « adieux » qu'ils avaient échangés. Cette fois, lorsqu'ils s'étaient chacun retrouvés seuls avec pour seule compagnie leur chagrin, ils n'avaient pu se raccrocher à l'idée de se revoir. Alors, même si Kylian aurait pu compter sur les doigts d'une main les semaines qui s'étaient écoulées depuis la dernier fois qu'il avait pu caresser du regard le visage de la princesse, cette séparation avait été la pire épreuve qu'il ait jamais endurée.

Mais cela ne serait bientôt plus qu'un mauvais souvenir, tandis qu'il avançait dans les couloirs, guidé par un jeune elfe qui avait reçu pour instructions de le mener auprès de la princesse, il voyait nettement se profiler à l'horizon la sortie du tunnel. La lumière dans les ténèbres. Car le vampire avait fais preuve d'orgueil en se pensant assez fort pour accepter ainsi le mariage d'Esmelda, en se croyant suffisamment maître de lui-même pour trouver le courage de respecter la décision de la princesse. Mais il n'en était rien, il aurait été incapable de tenir ne serait-ce qu'une semaine de plus et n'avait désormais plus qu'une idée en tête : sauver Esmelda. Car c'était bien de cela qu'il s'agissait à ses yeux, il devait l'empêcher de se sacrifier sur la volonté de son frère, qui ne méritait pas l'amour qu'elle lui vouait. Lui vivant, le mariage n'aurait pas lieu, et si les elfes se refusaient à la diplomatie, alors il userait de la force pour leur enlever la princesse. Il l'emmènerait avec lui et la cacherait en lieu sûr jusqu'à ce que Gregorist consente à annuler le mariage. En plus de trois ans de cette fuite perpétuelle qu'était sa nouvelle existence, il en avait appris suffisamment que pour dissimuler efficacement quelqu'un, toutes les armées de l'empereur seraient impuissantes à retrouver la jeune femme, d'autant plus en ces temps troublés par la guerre.

Dracos, ne pouvait-il donc pas avancer plus vite, cet elfe ? Jamais quiconque ne lui parut si mou que celui qui devait le guider jusqu'à la princesse, il avançait d'un pas lent, si lent, que le vampire devait se faire violence pour ne pas le pousser un peu pour l'aider à avancer. D'ailleurs, à en juger par les regards passablement amusés de ceux qu'ils croisaient, cette impatience devait être clairement visible dans les gestes du vampire encapuchonné.
Malheureusement, cela ne devait être que le début du calvaire, lorsqu'ils se présentèrent devant les gardiens de l'étage où logeait la princesse, on leur apprit que celle-ci n'était pas dans ses appartements mais venait de sortir pour une ballade à cheval.

« Hélas, il semble qu'il soit trop tard. Il vous faudra attendre son retour pour la rencontrer. Puis-je vous proposer un rafraîchissement ou une collation pour patienter ? »

Kylian eut besoin de toute sa patience pour ne pas élever la voix sur l'elfe pataud qui le dévisageait maintenant avec un regard satisfait, mais il ne put empêcher de laisser transparaître une pointe d'impatience saupoudrée d'un zeste d'agacement dans le ton de sa voix :

« C'est que... C'est vraiment très important. Peut-être pourrions nous essayer de les rattraper aux écuries ? En hâtant le pas, nous pouvons encore les rattraper... »

L'elfe sembla hésiter mais finit par céder devant l'insistance du vampire et finalement, après une nouvelle marche des plus laborieuses pour ses nerfs déjà fort éprouvés, Kylian aperçut enfin une silhouette familière. Celle de Ninna, encadrée de gardes aux épaules larges comme deux hommes et derrière elle devait forcément se trouver... Son guide le présentait comme un messager, mais l'intéressé n'écoutait plus, cherchant du regard celle qu'il savait désormais devoir se trouver non loin de lui. Et en effet, elle apparut bientôt entre les gardes. L'oeil inattentif n'aurait vu en elle que la digne princesse dans ses riches atours de cavalière, mais Kylian lui, avait immédiatement saisi les détails qui trahissaient les souffrances de sa dulcinée. Car elle n'allait pas bien, et si en apparence elle parvenait encore à donner le change grâce à la force de caractère qui était la sienne, sous cette fine pellicule se dévoilait une jeune femme consumée par le chagrin.

Leurs regards se croisèrent et l'espace d'un instant, il faillit succomber à cette petite voix qui lui murmurait de se jeter sur elle pour l'enlacer et la couvrir de baisers. Au prix d'un effort dont il ne se serait cru capable, il parvint cependant à garder contenance et après une courte seconde de flottement, s'agenouilla devant elle pour la saluer selon le protocole en vigueur chez les humains. A son ordre seulement, il releva la tête vers elle et plongea son regard dans le sien et s'il ne pouvait s'exprimer par la parole devant la suite de la princesse, ses yeux transmettraient le message. Car il était là désormais, et il n'avait certainement pas l'intention de repartir seul. Aucun rempart ne sera jamais assez haut, aucune porte ne sera jamais assez solide, aucune armée ne sera jamais assez nombreuse, tels étaient ses propres mots et il comptait bien ne pas trahir sa parole. Puis vint la question, perche tendue qu'il se devait de saisir, l'accompagner ou refuser ? Rarement Kylian avait à ce point désiré posséder le pouvoir de lire dans les pensées d'autrui, Esmelda avait-elle un plan ? Attendait-elle de lui une réponse précise ? Hélas, il n'avait pas le temps d'y réfléchir, s'il gardait le silence plus que nécessaire, on se poserait des questions, aussi prononça-t-il les mots tels qu'ils lui venaient à l'esprit :

« Votre Majesté est trop bonne, nul serviteur de l'Empire ne saurait refuser un tel honneur et c'est avec joie que je chevaucherais à vos côtés. Chemin faisant, il faudra cependant que je vous entretienne sur quelques épineux problèmes politiques que son altesse votre frère m'a explicitement demandé de vous rapporter. »

Voila qui devrait leur garantir de pouvoir si ce n'était d'exprimer physiquement leur affection, au moins de pouvoir échanger quelques mots loin des oreilles indiscrètes. Un cheval lui fut amené et d'un geste souple, le vampire enfourcha sa monture pour se joindre à la petite troupe partie vers une paisible promenade en forêt.
Rapidement après le départ, il vint se placer à hauteur du cheval de la princesse, sur sa gauche, tandis que Ninna venait naturellement prendre place devant eux pour obliger ceux qui les précédaient à prendre quelques mètres d'avance supplémentaires. Un coup d'oeil en arrière, pour s'assurer que les gardes qui fermaient la marche tenaient leurs distances, puis un autre vers l'avant pour confirmer que les suivantes de la princesse étaient trop loin pour les entendre, et il laissa filtrer quelques mots à demi-voix.

« Esmelda, mon amour, je brûle de ne pouvoir vous prendre dans mes bras. Vous me semblez fatiguée, êtes vous bien traitée ? »

Il connaissait déjà la réponse à cette question, de même qu'il n'avait aucune peine à imaginer ce qui troublait le sommeil de la princesse, aussi poursuivit-il sans vraiment attendre de réponse :

« Et qu'en est-il de votre mariage ? Est-il.... encore temps ? »


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeMar 3 Sep 2013 - 11:22

Et voilà à peine arriver, Kyllian s’inquiétait pour elle sûrement autant qu'elle pour lui. Alors que ce n'était pas elle qui était recherchée mort ou mort et par les humains, les vampires et les Alayens. La princesse était tranquillement protégée par les elfes, d'un royaume à un autre. Vivant dans le luxe d'un palais à la richesse d'une demeure somptueuse, alors oui elle était bien traitée. Le seule problème c'est que son cœur était dans la tourmente et il guidait chacune de ses pensées. La seule idée de savoir Kyllian loin d'elle, à l’affût d'une attaque, risquant sa vie, rendait la jeune femme malade. Et cela se voyait sur son corps, dans ses yeux. Et malgré le masque de la gentille princesse et futur épouse, se cachait un chagrin d'amour bien plus profond.

Mais maintenant, ça irait beaucoup mieux. Il était là, son amour était là, celui qui lui donnait envie d'avancer, de se battre. Il était venu la retrouver. Malgré tout. Tout ce qu'elle lui avait demandé, malgré la guerre, malgré le fait qu'elle soit au milieu des elfes. Il avait pris tout ces risques. A elle d'en prendre.

Sur son cheval blanc, en amazone les jambes de la princesse se retrouvaient du coté de Kyllian. Alors qu'elle pressa les talons sur Galaad, elle jeta un coup d’œil à Ninna qui comprit son rôle dans cette ballade. Esmelda ne tiendrait pas guère plus longtemps de ne voir en lui qu'un conseiller honoré de se promener avec la princesse. Elle voulait le regarder avec ses yeux pas ceux d'une membre de la famille royale, détachée.

Sa voix, quel beau murmure à ses oreilles. Elle pouvait l'entendre et plus la rêver ou l'imaginer. Son il était là. A s'inquiéter.

« -Je le suis bien moins que vous ne devez l'être. Et je suis traitée ici comme une... princesse. »

Elle tourna la tête pour lui sourire à demi, les yeux à peine cachés par son chapeau.

« -Je ne suis pas encore mariée, si c'est ce que vous voulez entendre, je vous l'ai promis. »
ajouta-t-elle dans un souffle. N'en disant plus. De peur de se faire entendre.

Esmelda ne pourrait guère dire et faire plus, avec les gardes derrière eux, Léanne devant. La meilleure tactique serait de proposer un galop et d'arriver à semer tout ce petit monde. Ninna et Léane, se serait facile. Les gardes bien moins. Névérick suivrait la princesse jusque dans les souterrains vampiriques s'il le fallait. Il fallait être plus maline et la princesse pouvait l'être. Elle se stoppa net et fit demi tour se dirigeant vers le capitaine de sa garde.

« - Névérick, vous et votre garde rentrez au palais, je veux pouvoir m'entretenir au plus vite avec votre homologue elfique. Arrangez un entretien pour demain dans la matinée. Je vous remercie. Ne vous inquiétez pas pour nous, Ninna et mon conseiller ici présent seront de parfaits chaperons et défendeurs si jamais le ciel venait à tomber sur la tête des défenses des Baptisrels. Partez en paix et en toute quiétude. »

Et voilà, de un, enfin de deux. Il faudrait juste trouver quoi dire le lendemain au capitaine de la garde de Galadrielle. Mais bon, elle était princesse, s'étonnerait-on de la futilité d'une de ses demandes ? Pratique parfois ce statut. Névérik semblait dubitatif et questionneur quand à la demande soudaine de la princesse, mais il fut bien trop poli pour ne rien demander.

Esmelda revint auprès de Kyllian qui s'était stoppé, et arriver à son niveau, elle lui demanda :

«- Un galop vous convient-il ??? A cette allure, je me sens comme pousser des ailes. »

Ninna, arrêtée quelques mètres en avant et tourner pour voir ce que la princesse fabriquait lui lança un regard et un sourire complice, que seuls les deux amants pu voir. Elle comprit le rôle qu'elle allait jouer auprès de la douce Léane.

Un regard complice à Kyllian et Esmelda pressa ses jambes contre son cheval et partit au galop avec pour décor la petite pleine qui s'ouvrait devant eux. Léane et Ninna galopaient devant et Kyllian se trouvait toujours près d'elle. La princesse ferma les yeux un instant pour sentir le vent battre son visage. Si elle les ré-ouvrait, son amour serait-il toujours là ? Ne rêvait-elle pas, encore ? Elle avait tant de fois imaginé que le vampire la rejoignait. La princesse le saurait, s'il la suit, si quand elle allait mettre pied à terre, Kyllian la sert contre lui. C'est donc sans vraiment de préavis qu'Esmelda tourna sur la droite en direction des bois un peu plus lointain. Les deux cavalière devant ne verraient que se changement tardivement, pas assez pour les rattraper.

Quelques minutes de galop en plus sur le chemin de terre devenant de plus en plus boisé, un arbre couché sur le chemin sauté et voilà un lieu bien tranquille pour pouvoir permettre aux deux amants de se retrouver comme il se devait. Les explications viendraient plus tard, même si Léane ne serait pas du genre à en poser.

Esmelda mit pied à terre, se laissant glisser contre le flanc du cheval blanc ne prenant pas soin de l'attacher. La princesse en fit le tour pour se jeter dans les bras de Kyllian, celui-ci une fois pied à terre.



Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeJeu 5 Sep 2013 - 17:38

Merci Dracos ! Et par dessus tout, merci Skade ! Telles furent les premières pensées qui traversèrent l'esprit du renégat vampire tandis qu'il apprenait de la bouche de la princesse que le mariage n'avait pas encore eu lieu, qu'il n'était pas arrivé trop tard. Le problème en lui-même demeurait, bien évidemment, mais au moins Kylian avait-il maintenant l'assurance d'être présent aux côtés de son aimée pour aider à trouver une solution, quelle qu'elle soit. Rassuré sur ce point, le vampire put se laisser aller à se détendre un peu : il avait retrouvé Esmelda à temps, elle allait bien et il était avec elle, rien d'autre n'importait à ses yeux à cet instant. C'était comme si d'un seul coup toutes les inquiétudes qui l'avaient rongé ces dernières semaines s'envolaient, il se sentait brutalement beaucoup plus léger. Il était heureux, tout simplement, car le plus difficile pour lui maintenant serait de trouver la patience d'attendre la fin de la promenade pour s'isoler avec la princesse loin des regards indiscrets et laisser libre cours aux marques d'affection. Une épreuve, certes, mais nettement moins éprouvante en comparaison de ce qu'il avait pu encaisser jusqu'à présent.

D'autant plus qu'il n'aurait peut-être pas à attendre si longtemps, à peine la princesse eut-elle retourné sa monture vers les gardes qu'il comprit ce qu'elle avait en tête. Le vampire s'immobilisa donc à son tour pour se retourner vers elle, mais s'obligea à éviter le regard du prénommé Névérick. Après tout, on ne confiait pas la vie d'une princesse impériale au premier imbécile venu et mieux valait éviter tout risque de lui donner l'éveil sur les sentiments véritables que pouvaient éprouver ce soit-disant messager sorti de nulle part. Néanmoins, parfaitement discipliné et bien qu'il soit manifeste que l'idée d'abandonner son poste même sur un ordre direct de sa princesse lui déplaisait, l'homme se contenta d'acquiescer avec révérence avant de s'éloigner.
Sa garde congédiée, la jeune femme revint vers son amant, posant sur lui un regard pétillant de malice auquel Kylian répondit, profitant de ce que les suivantes ne pouvaient apercevoir son visage, avec un sourire entendu à l'attention de son aimée. Il lui répondit alors avec naturel :

« Les désirs de sa Majesté sont des ordres à mes oreilles. »

Aussitôt dit, aussitôt fait, la princesse venait de lancer son cheval à vive allure et avait déjà plusieurs mètres d'avance sur le vampire lorsque ce dernier talonna finalement sa monture pour revenir à hauteur de la demoiselle. Le bruit des sabots martelant le sol emplit l'air et la petite troupe traversa la plaine qui s'étendait devant eux à vive allure. La cavalcade se poursuivit ainsi jusqu'à ce que sans un mot, Esmelda fasse virer la course de son cheval droit vers la lisière de la forêt. Seuls Ninna et Kylian s'étaient tenus attentifs à une telle manoeuvre et alors que les dames de compagnie poursuivaient innocemment leur route vers l'avant, le simple hochement de tête que la guerrière adressa au vampire fut plus explicite que le plus élaboré des discours. Lorsque les cavalières se rendraient compte de l'absence de la princesse, Ninna prendrait naturellement la direction des recherches et n'aurait aucune peine à égarer quelques dames de la cours sur de fausses pistes. Kylian la remercia, lui aussi d'un signe de tête, tout en lançant son cheval dans le sillage de celui de sa belle.

Le couple chevaucha ainsi plusieurs minutes, s'enfonçant dans les bois, jusqu'à ce que finalement se dessine devant eux une petite clairière, simple étendue un peu moins densément boisée s'ouvrant entre les arbres majestueux. Le vampire avait déjà amorcé le mouvement qui lui ferait regagner la terre ferme avant même que son cheval ne se soit immobilisé et l'instant suivant, il réceptionnait une princesse lancée à pleine vitesse vers lui. Ses bras se refermèrent sur elle, sa main gauche glissant sur la hanche de la jeune femme tandis que la droite remontait le long de son dos jusqu'à la base de la nuque. Il avait tant attendu, tant désiré cette étreinte qu'il devait lutter contre lui même pour ne pas la serrer trop fort contre lui. Kylian savoura quelques instants encore la présence de ce coeur palpitant de bonheur entre ses bras avant de lui murmurer d'une voix réconfortante :

« Tout va bien, c'est terminé, je suis là et je n'ai pas l'intention de repartir. Du moins pas sans vous. »

Oui, c'était fini. Bel et bien fini. Il pouvait la voir, là, sous ses yeux, radieuse comme la perle qu'elle était. Il pouvait la toucher, caresser son visage et ressentir sous ses doigts la douceur de sa peau. Il pouvait entendre le son mélodieux de sa voix et humer jusqu'à s'enivrer son parfum délicat. Enfin, il pouvait la goûter tandis que ses lèvres plongeaient vers les siennes en un baiser passionné. Il était là pour elle, elle était là pour lui et dorénavant rien ni personne ne pourrait plus le leur enlever.

Du revers de ses doigts, il caressa délicatement la joue de son aimée, poursuivant toujours à voix basse :

« J'ai eu tort de vous laisser partir, mais je vous en fais aujourd'hui le serment : désormais, du plus modeste paysan au plus puissant empereur, personne ne pourra plus vous enlever à moi de la sorte. »

Il la tenait toujours tout contre lui, comme si le simple fait de la lâcher aurait été prendre le risque de la voir lui être arrachée de nouveau. Le bruit du vent dans les feuillages et le chant des oiseaux furent pendant un moment les seuls compagnons du couple enlacé, jusqu'à ce que l'amant vampirique ne laisse échapper un petit rire amusé. Sans attendre qu'elle lui pose la question, il expliqua :

« Je viens d'avoir une pensée pour vos suivantes qui, à cette heure, doivent avoir remarqué votre absence et sont probablement en train de retourner ciel et terre pour essayer de vous retrouver. Princesse ou pas, je pense que cette fois vous allez payer notre petite entrevue au prix d'un sérieux sermon, savez vous déjà ce que vous allez dire pour votre défense ? »

Sa voix se voulait taquine, tant il était bon de se laisser aller l'espace d'un instant à prendre le temps de rire et de s'amuser d'évènements aussi insignifiants que ceux là. Car derrière cette apparente insouciance, Kylian n'ignorait pas que des sujets autrement plus importants les attendaient au tournant.


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 17:24

Par le Dracos, enfin, elle pouvait sentir Kylian contre elle. Contre sa peau celle plus fraîche de vampire, ses bras si réconfortant et dans lequel elle se sentait invincible, Esmelda revivait. Finit les doutes de ces derniers mois, la souffrance de son cœur de na pas savoir ce qu'il était advenu. Plus rien de tout cela, il était devant elle, à la serrer contre lui. Plus jamais, elle ne voudrait le quitter, plus maintenant qu'ils étaient de nouveau ensemble.
Esmelda s'enfouit un instant dans son cou, fermant les yeux, profitant de ce moment de plénitude absolue. Son cœur battait à tout rompre. Depuis quand n'avait-il plus battu comme cela ? Elle se sentait enfin en vie. Ses joues reprenaient des couleurs et la fatigue morale des dernier mois s'évaporait de seconde en seconde.
Et sa voix, Esmelda se sentait pousser une force intérieure qu'elle croyait disparut.

« - Je n'y compte pas. Je ne veux plus avoir à revivre une séparation de la sorte. Je ne suis pas si forte sans vous avoir à mes côtés. »

Esmelda posa ses doigts sur le visage de Kyllian, pour le sentir, être sûr qu'il n'était pas un doux rêve. Ses yeux brillaient de larmes de joie qui restaient perler dans ses yeux sombres. Plus rien ne comptait en cet instant que le seul fait de sa présence auprès d'elle. Le monde pouvait s'écrouler autour d'eux, elle ne bougerait même pas. Sa force était là et il était encore trop tôt pour pouvoir en détourner les yeux.

« - Aucun empereur ne pourra m'enlever à vous. Je vous appartiens et ce depuis toujours. Mais je ne veux plus vivre loin de vous, sans savoir ce qui peut vous arriver. C'est la pire des tortures. »

Esmelda se relova dans son cou, laissant son souffle chaud se perdre sur la peau du vampire. Ils restèrent là un instant, juste à profiter du simple fait de se retrouver, d'être de nouveau ensemble. La jeune femme n'avait pas besoin de plus. Seulement de ce moment hors du temps. Avec Kylian, dans ses bras, elle était juste Esmelda. Plus rien d'autres.

C'est le rire de son amour qui la fit revenir dans le présent. Douce mélodie à ses oreilles, le ton de sa voix, douce et rassurante. Et son rire. Elle n'avait pas entendu un rire qui lui donna envie de sourire.

« - Mes suivantes, la garde, ils peuvent retourner tout le royaume Baptisrel, tout l'empire elfique, Armanda si ça leur chante, je me moque de ce qu'ils penseront et diront. Et je suis prête à en payer le prix, même celui d'un sermon interminable, si c'est le prix à payer pour pouvoir être entre vos bras. »

La jeune princesse se mit sur la pointe des pieds et laissa glisser ses lèvres d'une de ses joues aux lèvres du vampire pour y laisser mourir un baiser d'une tendresse absolue. Chaque contact la ramenait à ce choix qu'elle avait fait de lui offrir son cœur. Pure folie, mais la plus belle.
Laissant ses lèvres sur celles de son amant, elle lui murmura :

« -Et pour seule défense, j'ai mon amour pour vous et l'envie de ne pas vous quitter maintenant que nous nous sommes retrouvés. Pas encore, pas de suite. »

La princesse se recula non sans lui avoir volé un dernier baiser malicieux. Elle lui prit la main et l’emmena un peu plus loin, pour s’asseoir dans un coin de la clairière à l’abri de quelques hauts arbres. Ne lui lâchant pas la main elle se lova contre lui.

« - Et vous avez tant à me dire sur ce qu'il vous ait arrivé depuis tous ces mois. J'étais morte d’inquiétude de ne pouvoir avoir de vos nouvelles. Quand Ninna m'a dit qu'elle ne pouvait vous joindre avec les Alayens... »

Esmelda resserra sa mai, montrant sa crainte et sa peur.

« - Comment avez-vous pu arriver jusqu'ici ? Il paraît que mon empire est à feu et à sang ? Vous n'avez pas eu à souffrir de ces barbares ? Il paraît qu'ils tuent les vampires. »

Esmelda avait tant de questions à lui poser, qu'elle se stoppa pour le laisser répondre, en se mordant la lèvre inférieure.


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeDim 15 Sep 2013 - 12:38

Deux adolescents insouciants, voila ce qu'ils étaient. L'un comme l'autre, ils oubliaient l'espace d'un instant tous leurs tracas, toutes les responsabilités, les problèmes, jusqu'aux conséquences même de leurs actes. Un garde en armes, une suivante paniquée, ou l'impératrice des elfes en personne surgissant soudain d'entre les arbres n'auraient pu être prétexte suffisant à ce qu'ils se séparent, et tant pis pour le qu'en dira-t-on. Kylian accentua un peu plus encore son étreinte lorsque les lèvres de la princesse vinrent trouver les siennes, puis lui répondit en empruntant ce même ton de la confidence qu'elle avait utilisé :

« Armanda pourrait s'écrouler autour de nous que cela ne suffirait pas à m'éloigner de vous. »

Docile, le vampire se laissa entraîner à la suite de la jeune femme qui le guida sous l'ombre des arbres, à l'orée de la clairière. Main dans la main, le couple s'assit dans l'herbe, sous les frondaisons d'un grand frêne. Que ce soit par l'étau de sa main se resserrant sur la sienne, par l'emballement de son rythme cardiaque ou de sa respiration, voire simplement à l'intonation de sa voix, Kylian perçut distinctement les craintes qui teintaient les paroles de la princesse. Et il se sentait responsable, du moins en partie, car il n'avait que trop tardé avant de se ressaisir et prendre la décision de quitter Gloria pour venir retrouver Esmelda. En fait, il se sentait même coupable d'avoir ne serait-ce que laissé la princesse quitter le palais, quand bien même il se félicitait aujourd'hui qu'elle soit à l'abri des protections du royaume elfique plutôt que face aux armes de sièges Alayiennes. Et naturellement, l'avalanche de questions sous laquelle il s'étonnait de ne pas avoir déjà été enseveli se déversa finalement sur lui. Ses doigts s'entremêlèrent avec ceux de la main de la princesse tandis que son autre main venait se glisser dans les cheveux de la belle. Son regard se fit songeur lorsqu'il se remémora les évènements de ces dernières semaines, cherchant les mots avec lesquels il allait lui répondre.

« Il va vous falloir être forte, Esmelda, car c'empire va mal. Très mal. L'armée s'est révélée impuissante à retenir l'envahisseur et les nouvelles ne sont pas bonnes, les villes tombent comme des châteaux de cartes, Gloria résiste mais seul le Dracos sait pour combien de temps encore la garnison pourra tenir les remparts. Ils se battent comme des lions, mais la partie est par trop inégale.

Quant à ma présence à vos côtés aujourd'hui, c'est... une longue histoire.
»

Et il allait lui raconter, bien entendu, même si tout ne serait certainement pas facile à entendre pour elle.

« J'ai souffert, en effet. J'ai souffert bien plus que jamais auparavant, mais la barbarie des ennemis d'Armanda aurait été plus douce pour moi que le supplice de vous croire perdue. Je ne parviens toujours pas à comprendre comment j'ai pu ainsi me résigner à vous laisser partir, je pensais ne jamais vous revoir et je me suis laissé sombrer. Je n'ai pas même réagi lorsque les nouvelles de la guerre sont arrivées à la capitale et que les engins de sièges sont apparus autour de Gloria, cela ne m'importait plus, j'étais mort pour la seconde fois et je n'attendais plus que l'esprit qui viendrait emporter mon âme. »

Cette fois, ce fut sa main qui se resserra un peu plus fort sur celle de son aimée, mais il poursuivit néanmoins :

« Ensuite, les rumeurs les plus folles ont commencé à circuler dans la ville, certaines mentionnaient que le royaume elfique était assiégé lui aussi et incendié par les Alayiens. J'ai cru... J'ai crains de voir s'éteindre la lumière de la boussole et je n'ai... je n'aurais pas... j'ai besoin de cette lumière, au moins autant qu'un homme a besoin d'oxygène. Alors, j'ai quitté la capitale et j'ai franchi les lignes de siège à la faveur de l'obscurité, les Alayiens sont de redoutables combattants mais ils n'en demeurent pas moins des humains qu'il m'a été facile de duper.

J'ai couru nuit et jour en m'accrochant à cette lueur vacillante, j'avais la peur au ventre à chaque fois que je posais les yeux sur la boussole, j'étais terrifié à l'idée de voir la lumière s'éteindre sous mes yeux et puis...
»

Il hésita. Il n'était finalement pas certain d'avoir envie de tout lui dire, elle se faisait déjà tant de soucis pour lui, pour sa sécurité, qu'il ne lui semblait pas utile d'en rajouter en lui racontant comment il avait failli mourir sous les lances Alayiennes. Après tout, il avait survécu, n'était-ce pas là l'essentiel ? Si, en tout cas, à cet instant, c'était la seule chose qui importait, et sa voix se fit soudain plus enjouée, comme s'il balayait d'un revers de la main les difficultés qu'il avait rencontrées.

« Il y a quelqu'un qu'il me tarde de vous présenter, quelqu'un qui m'est venu en aide lorsque j'en avais besoin et sans qui je... serais encore loin d'ici à l'heure qu'il est. Le Dracos a mis sur mon chemin l'une de ses semblables, une dragonne absolument magnifique... Elle m'a permis... Elle est venue à mon secours et a veillé sur moi, elle m'a même porté à travers les cieux pour me conduire jusqu'ici plus vite que le plus rapide destrier de l'empire n'aurait pu le faire. Je lui dois beaucoup. »

Ce n'est que lorsqu'il baissa les yeux vers ceux de son aimée pour la gratifier d'un regard chaleureux qu'il remarqua les larmes, semblables à de minuscules perles de rosée, s'écoulant lentement sur le visage de la princesse. Du doigt, il vint caresser sa joue pour sécher une goutte de liquide brillant progressant le long de sa peau, avant de reprendre d'une voix qu'il espérait réconfortante.

« Ne pleurez pas, ma douce. Soyez forte, au contraire, c'est de cela dont a plus que jamais besoin votre peuple, c'est de cela dont j'ai le plus besoin aujourd'hui. »

Sur ces mots, Kylian se laissa basculer vers l'arrière pour s'étendre dans l'herbe, entraînant la princesse avec lui et l'invitant à se blottir plus fort encore contre lui. Si pleurer pouvait lui faire du bien, alors qu'elle pleure tout son saoul, il serait là pour la rassurer et lui laisser tout le temps dont elle aurait besoin pour se calmer.


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeMar 17 Sep 2013 - 21:18

Esmelda se réfugia dans les bras de son amant, dans cet espace de protection, là où elle était la plus forte. Oui là elle pouvait pleurer de tout son soul et y puiser la force pour avancer. Kylian avait raison, elle devait être forte, mais avant de l'être, il lui fallait percer cet abcès au cœur et cette douleur qui lui faisait saigner ses larmes de tristesse.

« -Je sais, je sais, mais je me sens impuissante entre ses arbres. J'aimerai... je voudrai faite tellement plus que de rester à tourner en rond ici. Si Gloria tombe... l'empire tombe, et mon peuple pourra dire adieu à sa liberté, et ça je ne l'accepterai jamais.»


La princesse se redressa un instant pour se perdre dans les yeux clair du jeune homme et le visage grave, elle lui demanda.

« -Me pardonnerez-vous un jour de vous avoir abandonné ? D'être parti faire mon devoir à contre cœur ? De ne pas m'être battu ?  »

Car là n'était pas dans le caractère de la jeune femme. Elle en avait toujours fait qu'à sa tête, se battant comme une lionne et farouchement sur tout ce qui lui liait les mains. Pourquoi pas là ? Parce qu'elle avait eu la sottise conviction que son mariage serait un vrai gage de paix. Mais c'était sans compter sur les Alayens. En plus de la menace de Wintel. Et rien ne changeait. Elle était inutile comme son mariage et il n'y avait rien de pire pour un oiseau en cage. Et c'est de cela qu'elle rageait. D'elle et de son immobilisme. Elle aurait dû se battre contre l'empereur pour montrer qu'elle était bien plus utile auprès des siens.

« - Je m'en veux tellement, de vous avoir abandonné. Vous et mon peuple.  De savoir qu'à cause de moi, vous avez sombré. Mais sachez, il n'y a pas une minute où je n'ai cessé de penser à vous. Je ne voulais que vous revoir. Mon cœur a sombré lui aussi, il était comme mort. Je le sais maintenant, sans vous, je ne peux continuer à avancer. Vous aviez la boussole, je n'avais que l'espoir de vous savoir fort. Et d'espérer vous savoir en sûreté. Je devenais folle à imaginer le pire. S'il vous était arrivé quelque chose sans avoir pu encore une fois vous serrer dans mes bras et vous dire à quel point je vous aime...»

Mais heureusement quelqu'un devait veiller sur eux. Le Dracos ou un autre esprit. Quoiqu'il en soir, Esmelda ferma les yeux et les remercia, en reposant sa tête en douceur sur le torse de son aimé.

« - Et je ne remercierai jamais assez le Dracos pour avoir mis sur votre chemin l'une de ses semblables. Je lui serai à jamais reconnaissante. Et ma hâte est grande de lui dire à vive voix ce que représente son aide à mes yeux. Vous avoir près de moi, ce rêve auquel je ne croyais plus. »

Mais il y avait peut être un espoir. Après tout, tant qu'elle était debout, elle pouvait avancer et maintenant avec Kylian a ses côtés, Esmelda ne pouvait que relever la tête et se battre pour lui et pour son peuple. Même si les doutes restaient. Mais n'étaient-ils pas gage de sensibilité et d'intelligence? De permettre d'avancer?

« - Croyez-vous que cela soit possible de les vaincre ? De retrouver une paix relative ? Que ma présence aux négociations sert à quelque chose, qu'il n'est pas trop tard pour l'empire ? Ou devons-nous nous attendre à subir leur courroux si nos luttes anciennes sont trop ancrées dans nos esprits pour avancer toutes races confondues ensemble ? »

Laissant ses mains jouées avec un pan de sa tunique, elle laissa ses yeux rêvés au loin et lui murmura ses songes.

« - Car je ne pense que à cette fois où nous rêvions à notre avenir, ensemble, loin de tout. J'en ai jamais autant rêvé aujourd'hui. »


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeSam 21 Sep 2013 - 13:54

L'adage disait que l'on tombait pour mieux se relever, et à cet instant Kylian voulait croire que c'était exactement ce qui leur arrivait, à Esmelda et lui bien sûr, mais également à tous les Armandéens luttant depuis bientôt trois mois contre les armées Alayiennes. Passant le bras autour des épaules de la jeune femme sanglotante près de lui, il se plongea dans les yeux emplis de larmes qu'elle levait vers lui. Sa main libre vint s'emparer des doigts de la princesse pour les porter devant ses lèvres et après qu'il eut déposé un baiser sur sa peau soyeuse, il lui répondit d'une voix pleine de compassion :

« Et qu'aurais-je à pardonner ? Vous n'êtes pas responsable des décisions de l'empereur, pas plus que des lois aussi anciennes que ridicules qui lui ont permis de faire de vous ce que bon lui semblait, sans tenir compte de vos désirs. La seule chose dont vous êtes coupable, si tant est que cela soit un mal, c'est d'aimer votre frère plus qu'il ne le mérite. »

Les mots étaient durs, mais c'était véritablement ce qu'il pensait : Gregorist, et dans une certaine mesure Galadrielle, étaient seuls responsables de ce mariage arrangé. Les choses auraient-elle été différentes si l'empereur des hommes avait été mis dans la confidence de l'amour secret de sa soeur ? Sans aucun doute, mais différente ne signifiait pas meilleure, que de contraire. Par sa décision d'imposer un époux à Esmelda, Gregorist avait prouvé qu'il n'était pas prêt à entendre parler d'un amant vampirique et en était même très loin. Il prétendait aimer sa soeur, et sans doute y avait-il là une part de vérité, mais il ne l'aimait pas assez pour lui laisser la liberté qui aurait dû être la sienne. La voix du vampire baissa d'un ton, et c'est presque par inadvertance qu'il laissa échapper un murmure qu'il destinait en fait à lui même plus qu'à son aimée.

« Je devrais le détester pour ce qu'il a fait, et pourtant... Je n'y parviens pas. »

Non, il n'arrivait pas à détester l'empereur. Car même s'il n'en avait pas soupçonné les conséquences, sa décision d'envoyer Esmelda chez les elfes avait éloigné la princesse de la capitale aujourd'hui assiégée, et Kylian ne pouvait s'empêcher de lui être reconnaissant pour cela. La main du vampire caressa du pouce de l'épaule de sa belle tandis qu'elle lui faisait part de ses doutes. Les interrogations qu'elle posait étaient légitimes, et le renégat composa sa réplique avec le plus grand soin. Il n'avait malheureusement pas de réponse absolue à lui apporter, il n'avait pas le pouvoir de lire l'avenir et était en proie aux mêmes doutes qu'elle, mais il s'efforça de n'en rien laisser transparaître dans sa réponse :

« J'ai vu de quoi les Alayiens sont capables, ce sont des adversaires redoutables mais je sais aussi de quoi sont capables les Armandéens. Ceux qui se faisaient la guerre hier vont venir ici pour discuter la paix, c'est un formidable espoir et une chance à ne pas laisser passer pour nos rêves. S'il était possible grâce à ces négociations de faire prendre conscience aux peuples d'Armanda que leurs différences ne sont pas aussi... insurmontables qu'ils le pensent, non seulement nos chances de victoire contre notre ennemi commun seraient décuplées, mais pensez aux retombées futures : peut-être ces guerres ancestrales qui nous divisent ne seront-elles plus qu'un mauvais souvenir. Peut-être que le fait de lutter côte à côte pour notre survie nous aidera à faire preuve de plus de tolérance. »

Peut-être. Encore et toujours cette incertitude, mais quand bien même les Alayiens représentaient-ils la pire menace que le continent ait jamais connu, ils incarnaient également l'espoir d'une paix ardemment désirée. Cruelle ironie que pour enfin pouvoir faire avancer la paix, il ait fallu que le continent sombre dans une guerre plus sanglante encore. La main du vampire glissa des épaules de son amour jusqu'à la nuque qu'il massa tendrement, enfuyant ses doigts dans sa chevelure.

« Bientôt, ma douce, bientôt, nous serons ensemble sans avoir besoin de nous cacher, je vous le promets. Mais en attendant que vienne ce jour, il nous faut nous accrocher et ne surtout pas désespérer. »

Ils laissèrent le silence les envelopper, ne communiquant plus que par étreintes, caresses et baisers, jusqu'à ce que, comme à chaque fois, le temps se rappelle à eux...


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeDim 22 Sep 2013 - 20:22

Esmelda l'écouta avec attention blotti contre lui, jouant avec sa main dans la sienne. Il trouvait toujours les mots juste pour apaiser son cœur et son esprit. Elle murmura en guise de conclusion :

« - Je en désespère pas, plus, quand je suis dans vos bras. »

Et le temps passa sur eux, les laissant s'aimer un court instant avant de les ramener encore et toujours à la réalité qui les éloignait.
Au moins, le vent apportait des voix. Sûrement la garde de la princesse. Esmelda se releva en douceur, aidant son amant à faire de même, non sans lui voler un énième baiser.

« - Je crois que la vie se rappelle à nous, encore, et comme toujours. »

Et comme d'habitude, il faudrait trouver une bonne explications quand à ces quelques trop courtes minutes de bonheur. Esmelda s'approcha de son destrier blanc.

« - Je pense que l'excuse que mon cheval s'est emballé ne fonctionnera pas et cela serait les prendre pour des idiots. »

Lui dit-elle en enlevant la bride de sa monture.

« -Par contre, un problème de rênes passera mieux. Pouvez-vous ?»

Esmelda tendit sa bride au vampire. Celle-ci brisée expliquerait que la princesse n'est pu stopper son cheval ayant eu peur d'un bruit. Le soit disant conseiller serait venu en aide à la princesse en danger et en plus d'être un héros on ne lui poserait aucune question. Elle lui sourit quand le cuir céda sous sa force vampirique.

« - Je vous remercie. Peut être devriez-vous y aller et je dirai que vous êtes parti chercher de l'aide. Ici de toute façon, je n'ai rien à craindre. »

La jeune femme reposa la bride comme elle put sur son cheval, la moitié étant cassée.

« - Dommage, c'était la première bride que mon père m'offrit. »


Esmelda fit une petit moue avant d'embrasser son amant.

« - Ce soir pourrions- nous nous voir ?? Vous savoir si près de moi sans pouvoir ne serait qu'entendre votre voix sera la pire des tortures. »

Après avoir convenu de se revoir le soir même, Esmelda regarda le vampire partir au galop dans la prairie, alors qu'elle même prit chemin vers les voix de sa garde, rassurée au bout de quelques minutes de la voir saine et sauve. Esmelda expliqua son histoire de peur de cheval et de cassage de sa veille bride préférée, du conseiller partit les chercher, qu'il avait dû se perdre le pauvre, et hop le tour était joué. Les gardes avaient eu bien trop peur pour chercher plus loin.

Le soir venu, Esmelda avait congédié tout le monde assez tôt, prétextant une fatigue et un mal de tête passager non compatible avec une soirée jeux en tout genre. L'avantage quand on est princesse c'est qu'on ne vous en demande pas plus et en un rien de temps le salon particulier de la princesse fut vide de ses dames de compagnie. Kylian serait là dans quelques instants, accompagné par Ninna, qui servirait de passe-muraille. Que ferait-elle sans son amie fidèle ?
Esmelda alla dans sa chambre attenante pour se préparer, car une autre question importante s'imposait à elle : comment s'habiller. Elle redevenait un temps juste une femme cherchant à plaire. Rien de plus. Finit les soucis de la guerre, le carcan de son rang. Avait-elle le droit de s'octroyer un peu de temps pour elle? Esmelda s'en voudrait mais elle en avait besoin, elle avait besoin de se retrouver avec son aimé pour avancer, lutter par la suite. Il était sa force et son retour lui redonnait espoir.

Alors quand Kylian entra, Esmelda retrouva le sourire et s'avança vers lui le pas dansant dans le bruissement du tissu de sa robe pour lui faire par de son univers actuel.

"-Vous voyez, je n'ai pas à me plaindre de l'accueil. Je suis ici comme une reine dans une cage dorée."



Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeMar 24 Sep 2013 - 17:48

HRP : bon, j'avais pas spécialement dans l'idée d'en arriver là avec ce post mais les mots me sont venus ainsi donc si tu veux que je modifie, n'hésite pas. Wink


Mentir. Toujours mentir. Combien de temps encore devraient-ils continuer à draper leur amour dans le mensonge ? Trop longtemps, assurément, et si Kylian n'avait pour sa part pas vraiment à souffrir de ces mensonges ou du risque de les voir dévoilés au grand jour, il n'en était pas de même pour la princesse. Chaque mensonge dont elle abreuvait ses proches, sa garde ou encore ses suivantes exigeait un nouveau sacrifice, dans le cas présent celui d'une bride offerte par son défunt père. Rien d'essentiel pourrait-on dire, mais pourtant tellement... inutile. Chaque mensonge était aussi un nouveau risque de voir le secret révélé : un mot de travers, une remarque malencontreuse, un détail négligé et tout pouvait basculer. Heureusement, parmi les finalement bien rares avantages qu'il y avait à être princesse, on pouvait compter sur le fait que peu de personnes oseraient contredire ou remettre en question les paroles d'une si haute représentante de la noblesse. Du moins jusqu'à avoir des preuves formelles, auquel cas toute princesse qu'elle était Esmelda aurait bien des difficultés à se justifier d'aimer un vampire, perçu comme un vulgaire prédateur de son propre peuple. Aux yeux de la justice impériale, ce serait de la haute trahison, dans le meilleur des cas. S'accrocher et ne pas désespérer, c'étaient ses propres mots. S'accrocher à l'espoir que les peuples oublient leurs différences et ne pas désespérer qu'un jour viendrait où la princesse serait en mesure de présenter sans crainte le renégat vampirique comme l'élu de son coeur. S'accrocher et ne pas désespérer.

Kylian avait quelques heures à tuer avant de pouvoir retrouver les bras de la princesse, alors plutôt que de se morfondre dans un coin avec ses sombres pensées, il s'efforça de se distraire en visitant le domaine de la Rhapsodie. Grâce à Merithyn, il bénéficiait en effet d'une certaine liberté de mouvement sur les terres baptistrales, même s'il préférait tout de même éviter les endroits trop fréquentés. Il n'avait pas à coeur de rencontrer qui que ce soit de toute façon, la faune, la flore et l'architecture des lieux avaient à elles seules de quoi distraire même le plus exigeant des visiteurs tant l'endroit transpirait de quiétude et d'harmonie. Fallait-il que certains soient fous pour vouloir détruire tant de merveilles. Pourtant, s'il appréciait de laisser errer son regard sur la multitude de choses remarquables qui l'entouraient, le vampire ne parvenait pas totalement à chasser de son esprit ses préoccupations du moment. Esmelda et le mariage, sa rencontre avec Skade, la venue prochaine des délégations et les négociations de paix, l'invasion Alayienne... Où tout cela les conduiraient-ils ? Quel avenir était le leur ? Devant son aimée, il s'efforçait de paraître confiant pour ne pas l'inquiéter plus que de raison, mais en vérité il se devait bien d'admettre qu'il n'avait pas la moindre fichue idée de ce qui les attendait. L'espoir était ce qui le faisait avancer, mais mieux valait éviter de se laisser aveugler pour fuir la réalité : les perspectives d'avenir pour Armanda n'étaient pas vraiment des plus réjouissantes. Pourquoi avait-il décidé de se laisser aller à flâner d'un coin à l'autre du domaine encore ? Ah oui, pour éviter de remuer de trop sombres pensées...

Les heures passèrent, le soleil descendit lentement sur l'horizon pour finalement disparaître, laissant progressivement les ténèbres nocturnes envelopper la forêt elfique jusqu'au retour de l'astre solaire, le lendemain matin. Ninna vint le trouver à l'endroit convenu et leurs deux silhouettes se glissèrent à pas de loup dans les couloirs et escaliers du château baptistral. Par chance, ou peut-être parce que la jeune garde du corps avait soigneusement étudié l'itinéraire par lequel elle introduirait le vampire dans la place, ils ne croisèrent pas âme qui vive. Lorsqu'ils arrivèrent finalement devant la porte des appartements de la princesse, Ninna s’effaça pour le laisser seul, prenant à peine le temps d'écouter les remerciements du renégat. Laissant peser sa main sur la poignée, Kylian frappa trois coups discret contre le bois léger de la porte pour annoncer son entrée avant de se glisser dans le salon de la suite de son aimée. Dans la lumière tamisée de la pièce éclairée par quelques chandeliers, son regard trouva le visage de la belle s'avançant vers lui, un sourire radieux soulignant encore la beauté de ses traits. Sa voix enjouée caressa avec douceur les tympans du vampire qui s'empressa de la rejoindre, enserrant de ses bras la taille de la jeune femme tandis que son regard parcourait la pièce avant de lui répondre :

« En effet, cela ressemble finalement beaucoup à vos appartements de Gloria.  »

Une cage dorée, le terme qu'avait employé la princesse était parfaitement adapté à la situation, même si le luxe elfique demeurait plus simple que les frivolités humaines. Posant délicatement son front contre celui de son amour, Kylian laissa entendre quelques mots dans un murmure.

« Mais pas plus que celle de Gloria, cette cage ne suffira à m'empêcher de vous voir. »

Ses lèvres déposèrent un doux baiser sur celles de la princesse, avant qu'il ne poursuive :

« Il est étrange de constater à quel point l'atmosphère de ces lieux appelle à la sérénité et à la méditation, j'ai d'ailleurs beaucoup réfléchi ces dernières heures. Entre autres choses, j'ai pensé à vous, bien que je ne cesse en vérité jamais de penser à vous. Mais j'ai songé à notre avenir, au temps qui s'écoule et nous échappe, inexorablement, le futur devenant présent à mesure que le présent devient passé. J'ai laissé la sagesse qui transpire de cet endroit s'emparer de ma réflexion et alors que les derniers rayons du soleil couchant illuminaient la forêt de couleurs éclatantes, j'ai pris ma décision. »

Il recula d'un pas, joignant les mains pour venir s'emparer de celles de la princesse tandis qu'il posait le genou à terre, levant sur elle un regard criant d'un amour sans fin.

« Je ne veux plus attendre. Qu'importe l'opinion des autres peuples sur les sentiments qui nous lient, les esprits nous ont permis de nous aimer et cela seul devrait importer. Ce n'est pas devant l'impératrice Galadrielle, ce n'est pas devant l'empereur votre frère, ce n'est pas devant les elfes, les hommes ou les vampires. C'est devant les esprits que je veux prêter serment de vous aimer d'un amour véritable, c'est devant les esprits que je veux promettre de faire votre bonheur quoiqu'il m'en coûte et c'est encore devant les esprits que je veux sceller mon destin au vôtre. »

Ses doigts tremblant caressèrent la main qu'il tenait au creux de la sienne tandis qu'il dévoilait de l'autre un écrin de tissu précieux sur lequel reposait une simple bague en argent, dépourvue de toute pierreries. L'anneau aurait fait piètre impression parmi les joailleries d'or incrustées de pierres précieuses dont débordaient les boîtes à bijoux d'une princesse impériale, mais cet anneau n'avait justement rien de commun avec ces riches parures. Contrairement à l'or et aux joyaux qui encombraient de multiples coffrets en bois de grande qualité, ces quelques grammes d'argent avaient une signification bien particulière qui suffisait à en faire l'objet le plus précieux que le vampire eut jamais possédé.

« Parce que cette décision est vôtre et non celle d'un quelconque empereur, c'est à vous et à vous seule que je présente ma demande : Esmelda Kohan, voulez-vous m'épouser ? »


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeJeu 26 Sep 2013 - 21:35

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé, mais quand ce seul être se trouve à vos côtés, le monde l'est tout autant et vous vous sentez dans une bulle hors du temps, comme ailleurs. A peine Kylian se trouvait à ses côtés, qu'un sourire radieux et des yeux pétillants s'affichèrent sur son visage fin. Et même la plus horrible des cages dorées ou pas devenait un lieu merveilleux s'il était à ses côtés.

« - Oui, mais Gloria me manque. »


Elle l'invita à entrer bien plus et de s'installer à son aise dans la vaste pièce en lui prenant la main et en se ravissant de ce simple baiser, et en l'écoutant. Kylian semblait un peu tendu. Pourtant sa promenade au grand air, en toute sécurité aurait dû lui apporter un peu plus de sérénité. Elle lui sourit quand il lui avoua penser souvent à elle. Quelques mots qui lui firent bien chaud au cœur. Il était toujours bien agréable de s'entendre dire ce genre de chose. Mais elle prit un peu peur quand il lui dit qu'il avait pris une décision. Sa décision. Laquelle ? Voulait-il ne plus la voir ? Qu'ils risquaient bien trop tous les deux ? Que finalement il préférait la laisser aux mains d'Elrond, car son rôle de princesse primait sur leur amour ?

Son cœur tambourinait contre son corps et elle se se prit la main de peur d'avoir à entendre la suite. Mais quand il se mit à genoux, Esmelda ouvrit ses yeux en grand, en se redressant. Mais que faisait-il ? Non apparemment, il ne voulait pas la quitter bien au contraire. Il voulait officialiser leur amour. Le dire et en faire le serment face aux esprits, n'avoir de compte à rendre qu'à eux, pas à l'empereur, ni à n'importe quelle autre impératrice. Non, juste eux deux face aux hautes instances.

A genoux face à elle, Kylian lui prit la main et sortit un écrin de l'autre. Sa tête se mit à tourner et Esmelda se porta sa deuxième main à sa gorge. Il n'allait quand même pas... et si. La bague qui trônait dans la boîte était d'une beauté simple. Comme leur amour. Sans chichi, un simple anneaux d'argent qui ne ressemblait en rien à toutes les bagues que la princesse possédait. Mais surtout, elle avait été choisie par Kylian. Et voilà bien là la seule importance.

« - Kylian, je... »

Mais que dire, les mots lui manquaient. L'émotion la submergeait de trop. Et n'importe quelles paroles ne seraient pas assez fortes pour lui exprimer ce qu'elle pouvait ressentir en cet instant.
Ses jambes se mirent à trembler tout comme ses mains.
On l'avait demandé en mariage, un certain nombre de fois, officiellement ou pas. Mais c'était par des hommes dont Esmelda se fichait éperdument. Là, pour la première fois, on s'adressait à elle, Esmelda, pas à la princesse. Kylian se moquait bien de son rang, de son titre et même s'il la respectait pour ce rôle qu'elle tenait à cœur, qu'elle soit princesse ou mendiante, revenait au même . A ses yeux, elle n'était qu'une jeune femme, celle qu'il aimait et qu'il voulait épouser.

Elle s'agenouilla face à lui, ses jambes ne pouvant en tenir plus, en laissant sa main dans celle de son amant.
Il venait à peine de lui demander, même si la jeune femme avait l'impression que cela faisait plusieurs minutes. De nombreuses questions tourmentaient son esprit, mais une seule émergeait du brouillard de son esprit. Celle de Kylian. Même si émergeait des bribes de comment faire face à celui qu'on lui imposait avec Elrond, quelle légitimité aurait celui avec Kylian, si cela se savait que risquait son amour, mais Kylian avait raison sur une chose : le temps filait entre leurs doigts et beaucoup de choses changeaient en cette période et tout était chamboulé.

« - je... »

Esmelda avait la voix si noué qu'elle ne pouvait pas parler. Des larmes se mirent à perler dans ses yeux. A la différence de l'annonce et proposition de mariage avec Elrond, ses larmes étaient des larmes de tristesse. Là c'était des joyaux soulignant le bonheur qui affichait son visage radieux.

Face à lui, elle ne put que poser ses mains tremblantes sur ses joues et poser ses lèvres sur les siennes en hochant de la tête. Bien sûr qu'elle ne pouvait dire que oui. Elle lui avait donné son cœur et son âme. Elle lui avait promis d'en épouser qu'un: lui. Esmelda ne pouvait concevoir sa vie sans lui, alors dire oui à sa demande n'était qu'une suite logique à ses yeux. Le reste, ils trouveraient une solution par la suite. Ensemble, ils étaient plus fort. Pour le moment seul comptait cet anneau et ce qu'il représentait aux yeux de la princesse.

« - Oui. » murmura-t-elle entre ses lèvres contre la douceur de celle de son amour.

« -Oui, je veux vous épouser. » Ria-t-elle.


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeDim 29 Sep 2013 - 20:59

Le temps, et plus précisément la perception que l'on avait de son écoulement, était une chose bien mystérieuse. Dans les bras de l'être aimé, les heures pouvaient filer telles des secondes, alors que sous la torture, la moindre seconde semblait s'éterniser des jours durant. Or, ce que Kylian éprouvait à cet instant n'était pas très éloigné de ce que l'on qualifiait de torture. Bien sûr, ce n'était pas sa chair qui était meurtrie, mais son esprit en proie au doute et plongé dans l'expectative des prochains mots qui franchiraient les lèvres de la jeune femme devant laquelle il venait de s'agenouiller. La course effrénée du temps sembla se ralentir au point de donner l'impression que tout venait de se figer autour d'eux. Le regard clair du vampire ne quittait pas le visage de son aimée, il était totalement subjugué par elle et aurait été bien incapable d'en détourner les yeux même s'il en avait éprouvé l'envie.

« - Kylian, je... »

Oui ? Non ? Pourquoi s'interrompait-elle ? Il ne savait pas. Il ne savait plus. Son cerveau était incapable d'émettre le moindre raisonnement digne de ce nom, il avait besoin d'une réponse pour reprendre pied dans la réalité présente. Elle s'agenouilla pour se mettre à son niveau avant de laisser échapper un nouveau mot.

« - je... »

Elle, elle quoi ? Cela en devenait insupportable pour lui, car sur les quelques secondes qui s'étaient écoulées depuis qu'il avait prononcé les mots fatidiques, son esprit lui repassait en boucle toutes les raisons qu'elle avait de refuser. Ce prédateur qui sommeillait en lui et qu'elle était en droit de craindre, son incapacité à lui donner un enfant, son immortalité qui, il le savait, inquiétait souvent la jeune femme, son exil et sa cavale permanente fort peu compatible avec la vision qu'elle était en droit de se faire d'une vie de couple. Et puis, l'intolérance de sa famille et de son peuple par rapport à ce qu'il était. Tant de raisons qui auraient pu expliquer qu'elle se refuse à l'épouser en dépit de son amour pour lui. Car elle l'aimait, il le savait, mais l'aimait-elle assez que pour se priver de tout ce à quoi elle tenait ? De toute ce qu'elle était en droit d'attendre d'un époux humain ? Voire elfique ?

Les yeux embués de larmes de la princesse scintillèrent à la lumière d'un chandelier, elle pleurait. Elle pleurait, mais un sourire se dessinait sur ses traits. Dracos, il n'osait pas essayer de comprendre, il ne voulait pas imaginer qu'elle put répondre par la négative, mais s'il se fourvoyait en se confortant à tort dans l'idée qu'elle ne pouvait qu'accepter, il n'y survivrait pas. Son trouble était tel que le vampire en oubliait de respirer. Pire encore en fait, puisqu'il en oubliait même qu'il ne respirait déjà plus. Il avait envie de se mettre à crier, l'implorant de mettre fin à son supplice et de parler, quels que soient les mots, il fallait qu'elle parle.

Il vit encore la princesse lever les mains vers son visage avant qu'il ne ferme le yeux, pour mieux ressentir encore cette douce sensation de chaleur qui lui caressait les joues. La chaleur de la vie, la douceur des mains de son aimée sur sa peau, puis le contact tout aussi doux, tout aussi chaud, de ses lèvres sur les siennes. Il tenait toujours l'écrin et la bague dans la main, il avait toujours le genou à terre. Il se sentait en fait complètement paralysé : figé dans une immobilité parfaite, il était incapable du moindre mouvement et demeurait dans l'impossibilité de lui rendre son baiser. Imperceptiblement, les lèvres de la princesse s'écartèrent, effleurant celles du vampire, lorsqu'enfin la réponse lui vint. Un simple murmure, si faible qu'il se demanda l'espace d'un instant s'il ne l'avait pas purement et simplement imaginé. Mais le doute ne subsista pas bien longtemps car avec un rire léger, douce musique aux oreilles du vampires transi, Esmelda répéta et confirma ce qu'il avait cru entendre.

Oui. Trois lettres. Trois simples lettres prononcées à mi-voix mais qui résonnèrent comme un feu d'artifice dans le crâne du renégat vampire. Elle avait accepté. Elle allait l'épouser. Ils allaient se marier. Du moins, ils se marieraient sitôt qu'ils en auraient la possibilité.
Brutalement, toute la tension qu'il avait accumulée pendant les quelques secondes de flottement qui avaient précédés la réponse de la jeune femme s'envola. Fou de bonheur, Kylian rouvrit les yeux sur la plus belle vision dont il eut pu rêver, le visage souriant aux yeux humides de sa princesse. Il lui sourit largement à son tour, oubliant la bague qui tomba en tintant sur le sol, il referma les mains sur la taille d'Esmelda et se releva d'un geste, la soulevant comme il aurait soulevé une plume. La portant maintenant à bout de bras, il se mit à tourner sur lui-même en riant avec elle, entraînant la princesse dans un tourbillon aérien qui se prolongea quelques instants avant qu'il ne retrouve contenance et ne s'immobilise. Sans cesser de rire, il relâcha sa prise, laissant glisser la frêle demoiselle le long de ses bras pour l'amener contre lui et finalement planter un baiser passionné sur ses lèvres. L'embrassade ne s'éternisa pas cependant, car rouvrant des yeux écarquillés, le vampire se recula en balbutiant, tête baissée vers le sol :

« La bague ! Je l'ai laissée tombée au moment de ... Quand je vous ais... »

Heureusement, l'anneau n'avait pu aller très loin, Kylian l'avait simplement fait tomber à leurs pieds quand il s'était emporté à faire voler la princesse dans ses bras et il ne lui fallut que quelques instants pour retrouver et récupérer la bague. Plus calme désormais, le vampire revint à davantage de raison et entreprit de recommencer les choses dans un ordre plus conventionnel. Tenant la bague d'argent entre ses doigts, il s'agenouilla de nouveau devant la princesse et lui prit délicatement la main pour glisser l'anneau à son doigt, avant de se relever. Avec un sourire tendre et un regard empli de douceur, il reprit la jeune femme dans les bras et la porta jusqu'à la chambre proprement dite, comme un jeune marié l'aurait fait de son épouse.

Lorsque le couple fut arrivé près du lit qui avait accueilli les nuits de la princesse, Kylian déposa doucement sa belle au milieu des draps de soies et d'étoffes précieuses, se laissant entraîner pour s'étendre auprès d'elle. Sans la quitter des yeux, il effleura son visage du bout des doigts, caressant comme s'il les découvrait ses traits délicats. Sa main glissa de la joue vers les lèvres, puis descendit sur le menton avant de s'aventurer le long de la gorge et du cou pour finalement venir s'immobiliser sur l'échancrure de sa robe, là où la peau soyeuse disparaissait sous le tissu. Il la regardait toujours, sans dire un mot, et laissait ses yeux soutenant un regard ardent d'amour et de désir mêlés parler pour lui. Après quelques instants, sa main reprit sa course, longeant le rebord de l'étoffe jusqu'à rejoindre le flanc de la jeune princesse, où se nouaient les pans de sa robe. Là, ses doigts s'emparèrent agilement de la première attache qui fermait le vêtement et s'en défèrent, avant de reprendre leur cheminement léger vers l'attache suivante.


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeMer 2 Oct 2013 - 13:03

Virevoltant dans les airs, Esmelda riait aux éclats, mais surtout d'un bonheur sans nom. Leurs joies se mêlaient et pouvaient s'exprimer un instant sans penser à autre chose qu'eux deux. Oui elle volait dans les airs comme son cœur volait das un ciel sans nuages.

La jeune femme glissa le long de son futur époux avant de l'embrasser avec un amour sans fin. Son époux, ces deux mots avaient ces derniers temps eut une connotation tellement négative, un sentiment de peine et de désarroi. Mais prononcé en présence de Kylian, c'était une fierté sans nom. Le mariage prenait une dimension toute autre. Déjà, il était désiré, voulu, et pas imposé. La jeune femme ne le voyait plus comme une prison de plus, mais au contraire comme un échappatoire et l'avenir d'une vie meilleure. Même si leur amour n'était pas des mieux perçu, et ce n'était là qu'un euphémisme, il était cependant sincère et réel. Et pour le princesse, Kylian était la seule chose qui ne s’effondrait pas dans son empire qui tombait en lambeaux, dans son avenir qui n'était pas sien. Le vampire lui insufflait cette envie de se battre, d'avancer et de ne pas perdre goût à la vie. Paradoxal pour un être qu'on dit mort.

Puis comment résister à un tel sourire et un tel charme, un peu maladroit. Faire tomber la bague, il ne manquerait plus qu'elle soit perdue. Au moins, ils auraient des anecdotes marrantes à raconter à... oui à qui ? Pour le moment, personne ne devait le savoir. Ce n'était pas réellement la période, la guerre était sur toutes les lèvres et dans tous les esprits, et surtout dans celui de la princesse qui se sentait responsable de chaque habitant de l'empire.
Ninna sûrement, oui elle le lui dirait. Esmelda savait qu'elle se ferait sermonner même si son amie serait des plus ravie pour elle. Tant pis.

Esmelda se recula pour tenter de retrouver la bague qui n'avait pas dû se cacher bien loin. Le gris argenté devrait se voir bien vite sur le tapis rougeâtre.
Mais c'est au doigt de la princesse que le gris se voyait le mieux et que la bague relevait toute sa beauté simple. La jeune femme ne pouvait que l'admirer et trouver que l'anneau lui allait à merveille.

Emporter dans sa chambre comme une jeune mariée, Esmelda sentit le rouge poudré ses joues quand Kylian l'allongea et fit de même ensuite sur le lit surcouchée de nombreuses couvertures et autres couvre lits majestueux. Ses mains froides sur sa peau chaude, doux contraste, tendre contraste. Mais la jeune fille ne savait guère trop comment agir. Par pudeur. Non, Esmelda avait été lavée, habillée depuis toujours par une horde de femmes de chambre à ses petits soins. Elle avait l'habitude de laisser entrevoir son corps. Mais voilà des femmes, et pas Kylian.
Puis, la future jeune mariée n'avait jamais eu de confidente sur ce genre de chose. Pas de sœurs et sa seule cousine proche était mariée à un homme si épouvantable, qu'Esmelda ne recherchait pas vraiment ce genre de confidence sur l'oreiller. Il y avait de quoi la dégoûter plus qu'autre chose.

Alors quand Kylian le regard plongé dans les yeux noisettes de la princesse dénoua le premier nœud de sa robe, Esmelda sentit augmenter la température de son corps, mais aussi une sensation étrange et nouvelle au creux de son ventre. Entre peur de l'inconnu et envie de se jeter dans celle-ci. La jeune femme lui sourit avec douceur et une tendresse un peu maladroite. Elle posa sa main sur celle du jeune homme, tandis qu'il dénouait le deuxième et dernier nœud, pour l'aider à défaire les rubans de sa robe. La jeune femme ne le quittait pas des yeux, tout en ramenant leurs mains au niveau du cou de la princesse au niveau du col de sa robe. Elle y déposa la main de Kylian l'autorisant à ouvrir la robe grise. Tout en lenteur, la jeune femme posa ses doigts sur son visage qu'elle caressa en y dessinant les contours, avant de les laisser s'aventurer sur l'avant de son torse. Peu à peu la peur se transforma en confiance, celle là même qu'elle voyait au fond des yeux de son aimé. Jamais il ne lui ferait du mal, ou une chose allant à l'encontre de la princesse.

« -Poser vos mains sur moi. » lui murmura-t-elle dans un souffle, tandis qu'elle cherchait le contact de ses lèvres, terrain connu et tant aimé.


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeVen 4 Oct 2013 - 0:00

L'humaine et le vampire. Pouvait-on concevoir couple plus improbable ? Certainement pas selon les critères en vigueur dans le monde Armandéen en tout cas, et pour beaucoup, pareille idée demeurait d'ailleurs parfaitement inconcevable. Elle était la proie, il était le prédateur ; elle vivait dans la lumière, lui n'existait que dans les ténèbres ; elle incarnait la chaleur de la vie, il n'évoquait que la froideur de la mort. Et pourtant, tels les deux pôles d'un aimant que tout oppose, ils avaient été irrésistiblement attirés l'un vers l'autre, faisant tomber une à une les barrières de leurs différences pour finalement ne retenir que l'essentiel : leurs points communs. Tous deux partageaient les mêmes rêves, les mêmes désirs, le même amour pour des valeurs telles que la liberté, l'égalité, la tolérance et la paix. Alors qu'importe si le monde dans lequel ils avaient vu le jour ne le comprenait pas encore.

Lorsque les mains de la jeune femme se posèrent sur son visage, Kylian inclina instinctivement la tête pour mieux se lover dans les creux de ces caresses. Avec des gestes lents et méticuleux, comme s'il dévoilait un trésor précieux qu'il craignait de voir se briser au moindre choc, il écarta un premier pan de la robe aux reflets d'argent. Centimètre par centimètre, le tissu s'écarta pour dévoiler la peau claire et les formes du corps de la princesse. Sous ses doigts, il pouvait nettement percevoir le léger frisson que provoquait le contact de sa peau fraîche sur celle, plus chaude, de son amour. Pour toute réponse au murmure qu'elle laissa échapper, il déposa du bout des lèvres un chaste baiser sur sa bouche avant de se redresser pour lui aussi venir enrober de ses mains celles qu'elle était venue poser sur son torse pour les guider jusqu'à l'échancrure de sa chemise. Refermant ses doigts sur ceux de la princesse, il lui fit agripper les rebords du vêtement et tira avec elle pour en écarter brusquement les deux pans de tissus, laissant peser son plus profond regard sur le visage rougissant qu'il surplombait.

Après un bref vol plané, la robe du soir de la princesse atterrit en douceur sur le sol de la chambre, rapidement suivie par la chemise à demi-déchirée et le reste des vêtements du renégat. S'approchant au plus près de la princesse, Kylian glissa un bras dans le dos de celle qui serait bientôt son épouse et l'attira à lui pour l'embrasser, pressant son corps contre le sien. La main du vampire glissa le long de la colonne vertébrale de la demoiselle, remontant du creux des reins jusqu'à la base de la nuque pour enfoncer ses doigts dans sa chevelure. Avec douceur, il tira lentement sur la brune crinière pour lui faire basculer la tête en arrière, dégageant le cou gracile d'Esmelda et s'offrant sa gorge, sur laquelle il vint déposer de nouveaux baisers. Au bout de quelques instants, il laissa ses lèvres glisser vers l'épaule, entrouvrant un peu plus la mâchoire pour que ses dents effleurent la peau ainsi offerte. Par précaution, Merithyn l'avait abreuvé lorsqu'il était allé trouver l'elfe chanteur, la Bête était donc rassasiée et les quelques suppliques qu'elle faisait entendre dans l'esprit du renégat n'étaient qu'un murmure sur lequel la volonté de ce dernier n'eut aucun mal à garder l'emprise. Grâce à ses sens vampiriques, il pouvait clairement percevoir les battements cardiaques de sa "victime" s'emballer tandis qu'entre ses bras, le corps de la princesse vibrait sous l'excitation de se trouver face au danger. Avec mille précautions et une confiance absolue en sa maîtrise de lui, l'amant prédateur accentua un peu plus la pression, pinçant délicatement la peau rosée entre ses dents.

A cet instant, il aurait absolument tout donné pour retrouver la vie ne serait-ce que quelques heures, pour sentir son coeur battre et s'emballer dans sa poitrine, ou encore pour connaître à nouveau la sensation de la chaleur de son propre corps. Alors, tandis que les deux amants enlacés exprimaient leur amour en unissant leurs corps, Kylian se força à respirer. Son corps n'en avait nul besoin, son sang ne portait pas la moindre trace d'oxygène, mais son esprit, lui, en avait besoin. Contrairement aux elfes, aux humains et à tout être vivant, Kylian ne devait pas respirer. Il le voulait ardemment. Pour lui, c'était refaire un pas vers le monde des vivants, vers le monde de son aimée : retrouver ce rythme, tantôt lent et paisible, tantôt rapide et exalté, de ses poumons inspirant et expirant l'air qui l'entourait. D'abord maladroite et incohérente, sa respiration prit progressivement un rythme plus régulier à mesure que le vampire la synchronisait avec celle de la femme qu'il serrait dans ses bras, inspirant quand elle inspirait, expirant quand elle expirait. Leurs souffles à l'unisson de leurs étreintes, Kylian laissa ses yeux se noyer dans les prunelles de sa bien-aimée avant de lui murmurer tendrement :

« Je t'aime... Je t'aime tant. »



******


Secrète complice de la passion des amants interdits, la nuit s'effaça quelques heures plus tard, lorsque le soleil revint paraître à l'horizon pour faire naître le jour suivant. Enlaçant au creux de ses bras la princesse endormie, Kylian s'était efforcé de, puisqu'il ne pouvait dormir, conserver un état de relaxation proche du sommeil. Immobile, les yeux clos, il s'était laissé bercer par le souffle paisible et le rythme lent et régulier des battements cardiaques de son aimée. Depuis qu'elle s'était endormie, lui s'était concentré pour continuer de respirer, réapprivoisant son corps à cette gymnastique qu'il avait oubliée lorsque la vie l'avait quitté, quelques deux cents années auparavant.

Le vampire rouvrit les yeux lorsqu'il sentit la princesse revenir du monde du rêve vers le temps présent. Il lui passa doucement la main dans les cheveux et alors qu'il voyait finalement s'ouvrir les paupières ensommeillée de son amour, il risqua quelques mots à voix basse :

« Dois-je m'attendre à prendre un coup si je te dis bonjour ? »


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeVen 4 Oct 2013 - 23:45

Se mettre à nu, la princesse en avait l'habitude. Du moins beaucoup le pensait. Les codes, les règles de vie, les intrusions dans la vie royale étaient chose commune. Depuis le matin où on l'habillait, au repas rarement seul, au dernier moment de sa journée où on la bordait presque. Tout au long de sa journée, la princesse avait toujours quelqu'un pour entrevoir ses moindre fait et geste, ses songes et ses doutes. Bref on la scrutait en détail pour devancer ses moindres désirs et volontés. Et on la flattait pour cela et elle en échangeait donnait la donne. Mais que valait réellement ses paroles ??

Mais rien de concret, rien de comparable à cette mise à nue. Là, elle voulait s'abandonner totalement à son amant. Physiquement et mentalement. Se laisser aller sans se soucier du lendemain.

Dans un jeu de mains sensuels, Esmelda retira un à un les étoffes de tissus qui entravaient et protégeaient jusque là leur corps. Sa robe vola, la tunique de Kylian finit sa vie au pied du lit de la princesse, tout comme le reste de ses vêtements. Un frison léger parcourra son corps. Le froid de la pièce, des mains de Kylian ou bien n'était-ce pas la fraîcheur de la pièce, mais la situation ? Esmelda se sentit un instant gênée. Elle n'avait jamais vraiment été dérangée par son corps, même si pour beaucoup il était frêle, pas adapté à devenir mère et encore moins à la norme de ce qui se faisait encore dans cette maudite cour. Mais la jeune femme s'en moquait bien, depuis toujours, il était assez mince pour grimper aux arbres, svelte pour tenir de nombreuses heures à cheval. Mais là, dévoilé devant Kylian, c'était autre chose. S'il ne le trouvait pas beau, s'il ne le désirait pas, s'il y avait quelque chose qui le répugnait ? Etait-il habitué à fréquenter d'autres filles ? Plus à son goût ?

Mais son questionnement se stoppa quand elle vit sur le haut du torse de son aimé une brûlure couvrant une bonne partie de son abdomen. Une expression de peine s'afficha sur son visage avant de se laisser embrasser avec douceur, son corps contre le sien, cachant cette trace du passé, et laissant le présent s'offrir à eux. Lui faisant découvrir de nouvelles sensations, son corps répondant à un nouveau désir encore inconnu. Sa peau s'éveillant sous les caresses de son futur époux. Sa respiration se fit plus lente, plus profonde au fur et à mesure que son aimé gratifiait sa peau de baiser plus prononcés. Son cœur battait à l'unisson avec les soupirs de son corps.

En cet instant, elle oubliait qui elle était, qui il était. Pas question d'humaine ni de vampire. Juste deux corps brûlant de désir l'un pour l'autre, deux corps mêlés dansant avec sensualité à la recherche d'un bonheur mutuel. La jeune femme oublia ses craintes du début, son amant la guidant et la rassurant à chaque instant quand à l'amour qu'il lui portait. Et ses mots ne firent que le confirmer. Elle en oublia presque qu'il venait de la tutoyer pour la première fois. Cherchant à donner autant qu'elle recevait, la princesse se noya dans un abîme de plaisir sans fin.

Entremêlé sur le corps de son amant, la princesse lui caressait le torse lascivement, profitant simplement de ce moment de plénitude atteint. Elle, dans ses bras, en toute simplicité, avant de se laisser aller au repos du corps et de l'âme, la nuit laissant place à son rôle de mère du repos.

Mais la nuit est toujours bien trop courte quand il s'agit de laisser place à l'amour et le jour revenait inlassablement trop vite ramenant avec lui la réalité et la séparation des amours interdits.
Esmelda revenait à elle, rassemblant ses esprits et les événements de la nuit. La jeune femme se réveilla avec un sourire qui se transforma en rire aux dires de son amant.

« - Tu m'en veux toujours ?? »

La princesse se redressa en remontant un peu les couvertures sur son corps refroidit par la nuit.

« - Mais là, je sais que tu as dormi avec moi, pour une fois, et que tu n'es pas entré comme un voleur. »

Se recollant contre lui, elle l'embrassa avec tendresse avant de reprendre place contre lui, laissant sa main se perdre sur les méandres de son torse.

« -Et j'avoue apprécier cet état de fait. Tout comme le reste. » avoua-t-elle en rougissant. Heureusement, il ne pouvait pas la voir.

« -Kylian, je peux te demander...ta brûlure ? Comment ? »

Elle voulait savoir, en espérant que cela ne le gêne pas d'en parler. Que de bien mauvais souvenirs reviennent à la surface. Mais la curiosité sur le passé assez mystérieux de son amant remportait. Ce n'était peut être pas le bon moment, mais après tout quand cela le serait-ce? Puis les circonstances le permettait.


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeSam 5 Oct 2013 - 17:24

Un sourire sincère étira les lèvres du vampire tandis que son aimée s’inquiétait à demi-amusée d'éventuels reproches que son amant aurait pu émettre à son encontre. Pourtant, un simple coup sur le nez avait alors été un prix bien dérisoire en comparaison du bien-être que lui avaient procurés ces quelques instants qu'il avait passé en sa compagnie tandis qu'elle récupérait de son bras blessé. Posant un regard espiègle sur elle, il laissa glisser ses doigts le long du bras de la jeune femme avant de lui répondre avec tendresse :

« Non, bien sûr que non... »

Ensuite, teintant sa voix d'un brin de malice, il ajouta :

« Et puis, tu as plus que gagné ton pardon cette nuit. »

Songeur, Kylian laissait maintenant ses yeux suivre les évolutions de la main délicate sur son torse dénudé. C'était un parcours tout en douceur, à la fois agréable et apaisant. Il se mit à penser que c'était sans doute à cela que ressemblait une vie de couple conventionnelle et il n'en profita que davantage, conscient du caractère éphémère de ce qu'ils vivaient pour l'instant. Sous les couvertures, le bras avec lequel il enserrait la jeune femme raffermit son étreinte avant de lui laisser glisser la main le long du dos, rendant caresse pour caresse.
Il n'était effectivement peut-être pas entré comme un voleur, quoiqu'il n'en était pas très éloigné. Le secret demeurait nécessaire et si l'on exceptait Esmelda et Ninna, personne n'était au fait de sa présence dans le lit de la princesse : lorsque les dames de compagnie viendraient souhaiter le bonjour à la soeur de l'empereur et la préparer pour cette nouvelle journée, il était préférable pour tout le monde que le vampire soit déjà loin. L'espace d'un instant, le renégat se risqua même à imaginer la réaction que pourraient avoir les suivantes d'Esmelda si elles devaient les surprendre ainsi enlacés sous les draps de soie. Dracos, ce ne serait certainement pas triste et mieux valait espérer pour leur santé qu'elles ne soient pas cardiaques.

« -Kylian, je peux te demander...ta brûlure ? Comment ? »

Inattendue, la question vint arracher le vampire à ses réflexions. Sa brûlure. Depuis le temps que la cicatrice lui marquait la peau, il n'y pensait même plus et ce n'est que lorsque la jeune femme l'évoqua qu'il se rappela qu'elle ne l'avait jamais vue auparavant. A vrai dire, personne ne l'avait jamais vue auparavant et Kylian n'avait donc jamais été confronté à cette question. Le vampire demeura silencieux quelques instants, le temps que le souvenir des évènements qui lui avaient valu cette trace indélébile lui revienne à l'esprit.

« Lorenz... »

Sa voix n'avait été qu'un murmure tant ce simple mot aurait suffit à tout expliquer. Laissant son regard se perdre dans l'univers de sa mémoire, l'amant vampirique vint délicatement s'emparer de la main de la princesse, guidant avec douceur les doigts agiles sur sa peau pour les mener vers le bord de la cicatrice, là où l'épiderme doux et lisse laissait la place à une peau rugueuse et burinée, légèrement plus sombre. Une plaie qui fut si profonde que même la régénération vampirique n'avait pu totalement en effacer l'existence. Le vampire prit une inspiration plus forte, comme pour se donner du courage, avant de poser une dernière question à son aimée :

« Tu... Tu veux vraiment savoir ? »

Lorsqu'elle le lui confirma, Kylian reprit le mouvement de leurs mains qu'il avait interrompu, laissant évoluer les doigts de la princesse sur sa peau brûlée à mesure que les mots s'échappaient de ses lèvres, comme pour se nettoyer l'âme des souffrances qu'il avait alors endurées :

« C'est assez nébuleux dans mon esprit. Je crois... Je crois que j'ai préféré enfuir tout cela, pour me préserver. Je me souviens juste... C'est arrivé peu après sa prise de contrôle sur le conseil, j'avais réussi à convaincre quelques vampires que Lorenz était dangereux, trop dangereux, et que nous ne pouvions le laisser mener à bien ses projets déments. Nous avions prévu de le renverser, avant qu'il ne soit trop tard, avant qu'il n'ait eu le temps d'affirmer son pouvoir et de faire exécuter tous ses opposants. Nous aurions pu, nous aurions dû éviter la guerre. »

Kylian s'interrompit un instant, son souffle se faisant plus profond tandis que sa main avait imperceptiblement resserré son étreinte sur celle de la princesse.

« Mais nous avons été trahis et tout s'est effondré. Ceux qui ont eu le malheur de me suivre ont presque tous été tués, et moi... Lorenz a jugé la mort trop douce encore. Il a voulu faire de moi un exemple, il voulait me briser, me contraindre à renier mes convictions et à le suivre comme un esclave. Il ignorait sans doute que je lui ferais l'affront de m'exiler plutôt que de le servir. »

Sa voix mourut sur les derniers mots et le silence retomba sur les deux amoureux, tandis que leurs mains revenaient vers la peau épargnée par les flammes de la colère du prince maléfique.

« Mais cela n'a que bien peu d'importance en vérité, le souvenir des moments passés en ta compagnie éclipse rapidement ce genre de... mésaventure. »

Il relâcha finalement la main de la princesse pour aller lui caresser le visage, lui murmurant quelques mots doux pour la calmer et la rassurer après les horreurs dont il venait de lui parler.

« Laissons le passé derrière nous, je préfère me concentrer sur l'instant présent, sur toi et rien d'autre. Il faut penser à l'avenir, à notre avenir, et à ce sujet, je voudrais te poser une question, moi aussi. As-tu rencontré celui qu'ils veulent te faire épouser ? Qui est-il ? »


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeSam 5 Oct 2013 - 20:55

Non, il ne lui en voulait pas. Bien qu'elle ne s'était pas vraiment inquiétée sur ce sujet on ne savait jamais. Après tout, même si elle ne lui avait pas vraiment fait mal, elle l'avait quand même frapper. Mais il y avait eu de quoi, puis cette rencontre matinale brutale fut ensuite des plus agréables. Un de ces moments hors du temps. Comme à chaque fois qu'ils sont tous les deux. Dans leurs bulles de bien être.
A la mention de leur nuit, elle releva brièvement la tête pour plonger son regard malicieux dans le siens. La princesse se mordit la lèvre inférieur, avant d'ajouter en replongeant contre son torse.

« - Alors si j'ai gagné bien plus que ton pardon, me voilà rassurée. Je ne voudrai pas que notre mariage parte sur une mauvaise route. »

Blottis contre lui, elle ferma les yeux, son dos frissonnant sous les caresses tendres de son aimé. Sa peau se réveillant et se réchauffant peu à peu sous la fraîcheur des mains du vampire.

Pourquoi la princesse ne s'étonna pas d'entendre le nom de Lorenz arriver sur ce sujet. Elle ferma ses yeux, inspirant de douleur pour lui. Quel être abject ! Si elle pouvait, si elle avait les moyens, elle ferait payer la douleur de son aimé pour lui. Et oui, elle voulait savoir. Cette brûlure était une partie de lui, de son corps, de son histoire. De ce passé dont elle ne savait peu de chose, qui l'intriguait malgré tout. Ses doigts passant sur les abords de la plaie, puis les glissant plus sur la chair abîmée, Esmelda se fit plus douce, frôlant à peine, ayant bien trop peur de lui faire mal.

Quand le vampire eut finit, elle se redressa, sa main toujours dans la sienne, elle la quitta à contre cœur pour passer sur ses lèvres un pouce attendrit.

« - Non, Kylian. Le passé fait ce que tu es aujourd'hui, l'homme que j'aime. Et cette brûlure, cette mésaventure est le signe, la preuve que tu es digne d'avoir tenu tête à cet homme qui tient ton peuple sous l’oppression de sa terreur. Que tes amis, ces vampires qui ont choisis de te suivre ne sont pas morts en vain. Tu as choisi une voie bien plus difficile que la facilité. Et je ne peux t'aimer encore plus pour cela. »

Esmelda laissa glisser son pouce sur sa bouche pour offrir la place à ses lèvres. Un baiser chaste pour le remercier de s'être livré à elle.

Mais c'était pour tomber de mal en pis, des mésaventures du vampire aux siennes.
Esmelda fit une petite moue pas vraiment emballée par le fait de parler à ce mari qu'on lui avait imposé, qu'elle n'aimait pas plus que lui ne l'aimait. La jeune femme s’allongea plongeant sa tête dans ses oreillers.
Oui leur avenir, pour le moment, il ne semblait pas des plus brillants.

« - Oui, je l'ai rencontré. Deux fois. Il se nomme Elrond Amarië. Il est dragonnier elfique. La première fois que je l'ai vu c'était pour les présentations officielles en compagnie de l'impératrice. La seconde, par hasard dans le temple de l'océan. Je me promenais, il cherchait des réponses quand à notre situation. »

Regardant le plafond peint comme si celui-ci allait d'un coup d'un seul la sauver de cette situation, la princesse tourna la tête vers son aimé.

« - Mais personne ne me forcera à l'épouser. Ce mariage n'a pas lieu d'être, vu que je serai votre femme. »

Elle avait dit cela de façon déterminée et un peu définitif. Il fallait croire que la princesse n'aimait pas plus parler de son présent mariage elfique que le vampire de son passé de jeune renégat. La jeune femme avait tellement peur de le blesser par cette situation qu'elle préférait la mettre sous silence. Même si elle se doutait que Kylian voulait savoir ce qu'il en était. Mais il n'avait pas à s'inquiéter. Elle trouverait une échappatoire quand à cette situation. Le Dracos ne pouvait laisser ses enfants indéfiniment dans le mensonge et la haine.


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 21:33

Aux yeux du renégat, la princesse était véritablement touchante lorsqu'elle s'inquiétait ainsi. Elle ne l'avait jamais déçu et il ne concevait pas que cela soit jamais une possibilité, et pourtant elle avait à coeur de le ménager et de constamment le rassurer. Kylian sentait bien au son de la voix de sa belle qu'il avait touché une corde sensible en lui demandant de lui parler de son futur époux officiel, mais il ne voulait pas la laisser porter seule le fardeau de ce mariage politique et pour cela, il avait besoin qu'elle accepte de lui en parler. Pour l'encourager en ce sens, le vampire prit sa main dans la sienne, entremêlant ses doigts aux siens pour lui rappeler qu'elle n'était pas seule, mais qu'il était à ses côtés et que contrairement à Grégorist, lui ne l'abandonnerait jamais à son sort.
Lorsqu'elle se tourna vers lui, il en fit de même, s'accrochant à ses yeux pour lui crier silencieusement son amour tout en lui caressant le visage. Elle venait d'affirmer qu'elle serait sienne avec une telle force de conviction que tous les doutes qu'il avait pu nourrir sur ce sujet ces dernières semaines s'envolèrent définitivement de son esprit. D'un mouvement fluide et rapide, Kylian se redressa pour venir se placer au-dessus d'elle, se tenant à califourchon sur ses cuisses, et la toiser de son regard d'acier.

« Et je ne laisserais personne te forcer à l'épouser. »

Le vampire s'avança vers elle pour l'embrasser dans le cou, juste au niveau de sa carotide pulsante, avant de remonter pour venir lui mordiller délicatement le lobe de l'oreille. Ses mains fraîches glissèrent sur les hanches de la jeune femme tandis que, de sa voix la plus séduisante, il lui murmurait au creux de l'oreille :

« Tu n'es plus seule, Esmelda. Tu ne le seras jamais plus. »

Sans lui laisser le temps de répondre, il se recula non sans avoir profité de l'occasion pour déposer un nouveau baiser sur les lèvres de sa future épouse. Pivotant sur lui-même pour libérer la princesse de son étreinte, il s'assit sur le bord du lit, les jambes ballantes, avant de lever les yeux vers la porte de la chambre. Sa promesse était vaine et il le savait, bientôt les dames de compagnie de son altesse viendraient envahir les lieux et le vampire serait contraint de s'éclipser. Comme un voleur. Etouffant un soupir, il se leva pour récupérer ses vêtements et se revêtir. Il eut un haussement d'épaules au moment d'enfiler sa tunique endommagée par l'engouement avec lequel il avait voulu la retirer la veille, laissant l'échancrure béante dévoiler son torse. Trois années d'exil étaient plus qu'il n'en fallait pour apprendre à se débrouiller dans les domaines divers et variés qui vous facilitaient la vie en solitaire : rafistoler un vêtement avec un peu de couture n'était pas une épreuve insurmontable pour lui. Enfin, il récupéra la sacoche de cuir qui contenait ses quelques affaires et revint s'asseoir sur le bord du lit, couvant du regard la forme allongée de la princesse voilée sous les couvertures de soie précieuse.

Il eut un nouveau regard vers la porte de la chambre puis reprit d'une voix aux intonations moins joviales :

« Tes suivantes ne tarderont plus maintenant, et je doute qu'elles apprécient de te retrouver en compagnie d'un vampire. Mais je t'ai promis que tu ne serais plus jamais seule, alors je tiens à t'offrir ceci. C'est un petit quelque chose qui t'aidera lorsque je serais loin de toi. »

Ses mains glissèrent dans la sacoche et en extirpèrent une paire de colliers. Entre ses doigts scintillèrent deux chaînes argentées portant chacune un morceau de corail enchâssé dans une bille de verre et d'ambre blanc aux reflets flamboyants. Il invita du regard sa bien-aimée à se rapprocher pour qu'il puisse lui attacher l'un des colliers autour du cou avant d'attacher le second autour du sien et de lui expliquer :

« Ces colliers sont ce que l'orfèvre qui me les as vendu nomme un lien d'amour sans fin. Aussi longtemps que nous porterons ces colliers, mon amour, tu sauras toujours où je suis, quelle que soit la distance qui nous sépare. »

Lentement, il vint lui prendre le visage à deux mains et s’avança pour déposer un baiser sur son front avant de se pencher sur elle pour conclure :

« Je dois partir. Pour l'instant. Mais je ne serais pas très loin et je te promets de revenir très vite auprès de toi. »


Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Soulmates never die [Kylian] Terminé Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Soulmates never die [Kylian] Terminé Left_bar_bleue0/10Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 22:48

Oui, il ne la laisserait pas seule. Elle le savait. N'avait-il pas traversé tout l'empire pour lui prouver ? Et sa présence était une rassurante présence en cette période où la jeune femme se sentait abandonner des siens. Lui s'était inquiété pour elle, dans un murmure de destruction de la foret elfique, le vampire avait pris le risque de tomber sous les lignes alayennes juste pour la voir, la sauver de son mariage, et pour une multitude de raisons qui ne pouvait que dire qu'elle avait fait le bon choix en lui disant oui.

Mais pour le moment, la jeune femme se perdait en confusion quand son amant à califourchon au dessus d'elle réveillait avec douceur sa peau et ses sens. Ses lèvres froides sur sa peau chaude ne pouvait que provoquer des frisons des plus agréables. Mais hélas, comme toujours, la réalité du temps les ramenait sur terre et trop vite Kylian laissa un grand froid sur sa peau pour se rhabiller. Esmelda ne put que rire en le voyant mettre sa tunique. Les souvenirs du soir lui revinrent à la mémoire.

« - Je pense qu'elles crieraient, mais que c'est ma garde qui n'apprécierait pas, en effet. Vampire ou n'importe quel homme qui n'est pas mon futur époux, et encore. Et je ne comprends pas pourquoi. »

Ironisa-t-elle avant d'ouvrir des yeux aussi grands que des perles. Kylian lui offrait encore un cadeau. La princesse en fut presque gênée. Elle connaissait les finances du renégat et il ne pouvait se permettre de la couvrir ainsi de joailleries. Mais la jeune femme en fut plus que touchée, surtout en entendant l'explication du dit cadeau. Décidément, le vampire la comprenait mieux que personne, et surtout il voulait s'assurer que rien ne les séparait.

« - Il est magnifique. Kylian, merci. »


Elle se rapprocha du bord du lit pour que son aimé lui accroche le collier d'amour sans fin. Elle passa ses mains sur la pierre symbolisant son amour pour le vampire.

« -Je suis gâtée, avec toi. Pas seulement pour ces bijoux, mais ta présence à mes côtés. Elle est la chose la plus précieuse à mes yeux. Bien plus que n'importe quelle pierre. Mais je chérirai ce bijou, en ayant l'impression de t'avoir auprès de moi à tout moment. »

La princesse se leva pour passer sa robe grise et raccompagné son amant à la porte. Grappiller encore quelques secondes de sa présence.

« - Reviens vite, te savoir près de moi et ne pas pouvoir te voir est une véritable torture. »

Avant qu'il n'ouvre la porte, elle lui attrapa la main pour qu'il lui fasse face. La jeune femme lui caressa trois fois le visage et se mettant sur la pointe des pieds l'embrassa deux fois.

« - J'attends de savoir le résulta de cette addition. »

Esmelda l'embrassa une dernière fois, avant de le laisser partir dans le petit matin encore sombre. En espérant qu'il ne rencontre pas âme qui vive, du moins pas de suite.
Refermant la porte avec douceur, la princesse s'appuya contre elle, un large sourire aux lèvres. La jeune femme rigola en regardant sa main qui portait le joyau de son amour pour le vampire. Il lui restait encore quelques temps à être la fiancée de Kylian Wallam, avant de redevenir princesse Kohan, de s'habiller, se préparer à retrouver l'impératrice elfique et retourner à la politique et à sa vie de futur mariée elfique.


Soulmates never die [Kylian] Terminé 1450384496-esme

Soulmates never die [Kylian] Terminé Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Soulmates never die [Kylian] Terminé Empty
MessageSujet: Re: Soulmates never die [Kylian] Terminé Soulmates never die [Kylian] Terminé Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Soulmates never die [Kylian] Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un colis peu coopératif. [ Kylian, Roëric, Isyndar ] [terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-