Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Left_bar_bleue4/10Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeMer 14 Aoû 2013 - 20:00


La discussion allait bon train de même que les préparatifs pour la venue des délégations. A ce titre et exceptionnellement, l'intégralité des sommes de connaissances possédées par les Baptistrels au sein du château de Tomingorllo seraient mit sous clefs et inaccessible durant le temps que dureraient les négociations. Merithyn avait beau être ingénue, il n'était pas stupide pour autant, et si en règle générale n'importe qui pouvait demander à voir les ouvrages qu'ils conservaient, il n'avait pas la moindre intention de satisfaire les envies de puissances et de savoir des vampires et des humains en pareil moment. Aussi, et malgré tout, les bibliothèques et recèles secrets des sanctuaires devaient tous sans exceptions être fermés et mit sous scellés magiques, afin d'être sauvegardés de la présence et des mains non avenues en ces lieux de paix. Certains savoirs, notamment ceux du Fondateur, étaient beaucoup trop précieux pour accepter que n'importe qui mette la main dessus, il s'agissait de secrets parfois terribles, que même les grands sages de l'ordre ne comprenaient qu'à demi mot. Il ne manquerait plus qu'une nouvelle arme tombe dans l'escarcelle de Lorenz et il serait quitte pour un suicide en bonne et dû forme. C'était à éviter absolument, mais dans une moindre mesure, il se devait d'éviter que les autres ailles également  fouille ses parchemins... Ainsi, il avait demandé à plusieurs dizaines d'elfes de l'aider à fermer l'entièreté des bibliothèques du domaine, soit au bas mot une petite centaine, remplies à raz-bord d'écrits sur tout les sujets imaginables. Lui-même supervisait la fermeture des bibliothèques du feu, à savoir vingt salles hautes et larges sur lesquelles il devait apposer les nombreux scellés mélodiques qui serviraient de barrières contre les intrus.

Le procédé était long et lent, peu coûteux en énergie, surtout pour lui qui disposait de toutes les réserves du puits de flammes. Il s'agissait simplement d'inventer une harmonique unique pour chaque sceau et de l’emplir d'énergie afin que la seule voix du chanteur, et cette seule harmonique, puissent ouvrir conjointement les portes et fenêtres des salles. Il y avait cependant une centaine de sceaux par salle et donc largement de quoi faire pour lui qui devait absolument éviter les répétitions de mélodies, pour rendre la défense plus puissante. Pinçant les cordes de son higen, il fredonnait à mi-voix, concentré sur sa tâche, du moins jusqu'à ce qu'Aramis vienne le trouver. La cheftaine de l'air avait accomplit sa part du travail plus vite que lui, comme il seyait à son élément de prédilection, et il accueillit cette récréation avec bonne humeur, lui accordant un temps qu'il n'avait pas, du moins pas en si grandes quantités. C'était toutefois un plaisir de l'écouter, et de plus elle ne manquait jamais de lui donner de précieux conseils. La femme sylvaine avait après tout était son professeur, et malgré l'abysse de rang qui les séparaient désormais il ne manquait jamais de lui prêter une oreille intéressée et attentive. Pour cette fois, elle lui offrait notamment quelques pistes au sujet des mélodies dont il pouvait user, à son grand plaisir, car les trilles de l'air n'étaient pas souvent reproduites dans les chansons de feu pur. Car après tout les deux éléments étaient contraires, bien plus que l'eau qui était différent sans lui être opposé. A cette image, il n'y avait que peu de contact entre les deux sanctuaires, éloignés l'un de l'autre, et leurs harmoniques dissemblables au possible. Lier ces deux éléments n'était pas chose aisée mais l'effet produit était toutefois spectaculaire, et il n'avait aucune raison de refuser la proposition.

Chantant de concert avec la blonde elfe, Merithyn apposa une dizaine de sceaux supplémentaires avant de détacher son attention du travail en cours pour étudier l'avancement des aménagements que les elfes du royaume apportaient à la salle selon ses directives. Les lourdes rangées de bibliothèques étaient lentement accolées les unes aux autres, avec beaucoup de soin au vu de leur grand âge et de leurs importance. Le bois autant que les parchemin était emprunt de connaissances, différentes mais présentes. La connaissance de ceux qui avaient travailler ces meubles, des centaines d'années auparavant, la connaissance de l'émerveillement du Fondateur premier, en les découvrant.... tout cela avait une importance capitale. Soupirant doucement, il s'apprêta à retourner à ses sceau lorsqu'un nouveau venu attira son attention. Aliorën, également baptistrel de l'air, venait d'entrer dans la pièce. Avec un grand sourire, le Gardien se détacha une fois de plus de son ouvrage et vint le saluer avec autant de courtoisie que de chaleur.

« Aliorën ! Vous avez terminé de sceller vos bibliothèques ? Nous conversions justement de la meilleur façon de produire un sceau bridé en deux. J'ai quelques soucis avec les miens, mes harmoniques sont moins riches que l'école du vent hélas, et je n'ai guère d'aide étant seul.... Conviendriez-vous de me prêter assistance vous aussi ? »

Après tout, à trois ils allaient bien réussir à tout fermer correctement. Et puis ces salles-ci seraient d'autant mieux protégées avec trois harmoniques différentes. Tendant la carte des lieux, il indiqua les sceaux déjà en place, sur chacune des statues à l'image des incarnations de flammes. Les feux aux lueurs bleuâtres indiquaient clairement la présence d'un sceau, tandis que les mains vides des autres attendaient de recevoir les leurs. La moitié de la salle était faite, restait l'autre moitié, et peu de temps avant le déjeuné pour tout effectuer. Cela le gênait également quelque peu, d'être si lent alors même qu'il était sensé être bien plus puissant qu'eux deux, mais il avait toujours autant de mal à brider ses capacités et les enfermaient profondément en lui afin de ne rien risquer de catastrophique. Quand il aurait du temps pour lui, il les travailleraient, mais jusque là, il fallait qu'il fasse avec.

« C'est pour très bientôt.... plus qu'un ou deux jours très certainement. Guère davantage.  L'angoisse commence à poindre chez moi, je ne m'imagine même pas encore ce que cela donnera comme résultat.... Vous êtes toujours d'accord, bien entendu, pour accueillir de concert les humains n'est-ce pas ? »



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeJeu 15 Aoû 2013 - 21:42

Les délégations d'humains, de vampires et d'elfes allaient affluer d'ici quelques temps dans le Domaine. Il avait été appelé à rejoindre ses semblables afin de les seconder et de participer à l'organisation de la trêve. Une idée de Merithyn, leur nouveau Gardien. Aliorën avait approuvé l'idée, d'abord parce qu'elle était nécessaire, et puis parce qu'elle était la seule véritable possibilité qu'ils avaient pour sauver tout ce qui était en danger. Merithyn était quelqu'un qu'il appréciait, pour de nombreuses raisons. La tâche du jour était de mettre sous scellé les bibliothèques et le savoir des Baptistrels. Une tache longue probablement, car il y avait bon nombre de choses à faire, mais peu fatiguant. Heureusement, il n'était pas seul dans cette tâche. Cela lui permettait de profiter de quelques pauses bien appréciable. Rester concentré à sa tâche n'était pas quelque chose qu'il aimait toujours.

La tâche fut accomplie pour ses bibliothèques, celles qui lui avaient été attribuées. Les sceaux étaient légèrement brillants, et sur les lèvres de l'elfe trônaient un sourire satisfait du travail bien fait. S'étirant, il délia les muscles de son dos et de ses bras qui s'étaient quelque peu accrochés, puis il rangea prudemment et précautionneusement sa belle flute de bois dans son étui, qu'il portait dans le dos. Il portait des vêtements élégants, mais pratiques, car il ne doutait pas un instant qu'il aurait d'autres taches à accomplir dans la journée. Il avait ainsi choisi un pantalon souple, et une tunique ample, resserrée à la taille par une ceinture de tissus. La tenue était complétée par une paire de bottes souples, mais également par tous les accessoires qui ne le quittaient jamais : sa belle flûte dans son étui, son médaillon et son collier d'or, et ses deux anneaux aux doigts. Il avait noué ses cheveux en arrière avec un ruban, afin qu'ils ne viennent le gêner dans son travail. Les couleurs de ses vêtements étaient sobres et douces : crème, marron et vert sombre.

Son sourire s'accentua quand il se souvint que sa fille Anaviel devait venir le voir ici, afin qu'ils passent un peu de temps ensemble. Mais il n'en oubliait pas son devoir. Si lui et ses comparses de l'air avaient fini, ils devaient probablement être les seuls, car les autres éléments ne jouissaient pas des mêmes avantages qu'eux. D'un pas leste et rapide, il traversa le domaine jusqu'aux bibliothèques dont Merithyn avait la charge. Il entra en silence, ne désirant pas briser la concentration de ceux qui travaillaient. Il eut un léger sourire amusé en apercevant la cheftaine de son élément, et il salua les deux poliment, avant de s'approcher.

« Aliorën ! Vous avez terminé de sceller vos bibliothèques ? Nous conversions justement de la meilleur façon de produire un sceau bridé en deux. J'ai quelques soucis avec les miens, mes harmoniques sont moins riches que l'école du vent hélas, et je n'ai guère d'aide étant seul.... Conviendriez-vous de me prêter assistance vous aussi ?
_ Nous avons en effet fini de notre côté. Je suis venu vous prêter main forte. »

Aliorën étudia alors silencieusement la carte tendue, et observa la salle un moment. Une seconde fois Merithyn prit la parole, et il y répondit :

«  Bien entendu, j'accueillerais leur délégation comme nous l'avions prévu. Ce ne sera pas facile, pour nous comme pour ceux que nous avons... invités. Mais je pense que nous avions à proposer cette solution, elle me paraît la plus appropriée pour répondre à l'urgence de la question. »

Il posa délicatement une main sur l'épaule de Merithyn, en geste de réconfort, sans pour autant s'introduire dans un contact trop prolongé.

« Vous avez fait le bon choix, j'en suis convaincu. Et nous serons tous là pour nous occuper de tout, et pour vous aider. Même si nous n'aboutissons à rien de concret ou de satisfaisant, j'ai à penser que les négociations se passeront au mieux. »

Puis il ajouta après une pause, s'écartant légèrement de son camarade :

« Eh bien, mettons-nous au travail. »

Ils reprirent donc, composant les sceaux avec application, suivant les consignes d'Aramis sur la façon de lier leurs harmoniques. Le travail avança plus rapidement qu'avant certainement, et pourtant à peine aussi vite que pour ses propres bibliothèques. Il sentait la retenue en Merithyn, et comprenait son travail. Une bonne dizaine de sceaux fut à nouveau apposées avant qu'une nouvelle présence dans la bibliothèque attira son attention. Ils convinrent alors d'une pause et Aliorën s'approcha de sa fille, qu'il salua d'un sourire, avant de poser affectueusement sa main sur son épaule, n'étant guère friand de grandes embrassades, surtout devant ceux de son ordre.

« Anaviel, on t'a dit que j'étais ici ? Je suis heureux de te voir, comment vas-tu ? As-tu des nouvelles pour moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeVen 16 Aoû 2013 - 17:58

Ce matin-là, les paupières d'Anaviel semblait plus difficile à ouvrir malgré la douce lumière éclairant son visage, elle s'était réveillée cette nuit. Ce cauchemar où elle voyait sa mère mourir la hantait toujours. Elle se leva doucement pour s'asseoir sur le rebord de son lit et fixa un moment la peinture de sa mère et son père. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas revu son père et il lui manquait terriblement et aujourd'hui elle se sentait prête à tenter de le retrouver. Elle se leva donc et enfila une robe ajusté de couleur blanche et verte forêt à la ceinture et aux manches avant de peigner ses longs cheveux doré. Elle enfila de petites chaussure ballerines et pris ses armes avec elle avant de quitter son domicile avec un petit sourire au lèvres. Voir son père était toujours un éternel bonheur parce qu'au fond d'elle, c'était son héro et elle espérait un jour être comme lui. Elle croisa donc un Elfe occupant le poste de soldat et lui demanda s'il avait vu son père dernièrement, celui-ci lui remis une lettre venant de lui. Toute heureuse, elle l'ouvrit et lit l'invitation de son père à venir le voir.

Elle fit une douce révérence au soldat et d'un pas léger se rendit dans les bois en tentant de deviner où il pouvait bien être à cette heure-ci. Ce n'était pas facile à deviner, mais Ana était d'une intelligence accrue et son père n'en doutait jamais. Le plus souvent, s'il ne disait pas où il se trouvait, il était à un endroit que sa fille aimait fréquenter. La forêt? La source ou peut-être bien la bibliothèque? Elle rangea la lettre dans son carquois à flèches et releva un peu les pants de sa robe pour courir dans la direction de la source. Elle s'y arrêta, mais il n'y était pas. Par contre, elle ne se gêna pas pour se cueillir une pomme dans un arbre fruitier avant de reprendre la route et regarder la nature dans toute sa splendeur en la dégustant. Cette nature si parfaite dans tous ses moindre détails qui l'aidait à réfléchir en tout temps. Une fois terminé, à regret, elle reprit son chemin en chantonnant une petite mélodie douce et sereine qui lui faisait penser à son père. Sa voix cristalline devenant echo dans ce vert paradi, elle se sentait bien et en sécurité.

Une fois arrivée devant un rassemblement de plus de cent bibliothèques, il semblait y avoir beaucoup d'agitation et elle dû décliner son nom et la raison de sa visite pour pouvoir y accéder. Elle en profita pour demander par la même occasion si quelqu'un avait entrevue son père Alio. Une grande Elfe aux grands yeux verts et à la chevelure courte lui proposa de l'emmener devant la bibliothèque du gardien. Il devait y avoir une réunion importante à l'intérieur, mais malgré cela elle eu le droit de passage. En entrant dans la majestueuse bibliothèque aux précieux livres, Anaviel fit un petit sourire enjoué en y voyant son père se dirigeant vers elle pendant que la femme Elfe regagnait son poste sans demander ses restes.. Il la salua de son simple sourire et déposa une main douce sur son épaule. Son père n'avait jamais été quelqu'un de grandes démonstrations affectives en public et elle le respectait, sinon elle lui aurait sauter au cou et l'aurait serrer fort dans ses bras.

Aliorën -Anaviel, on t'a dit que j'étais ici ? Je suis heureux de te voir, comment vas-tu ? As-tu des nouvelles pour moi ?

Anaviel -Non père j'ai devinée que vous seriez à la bibliothèque, mais puisque vous ne m'aviez pas indiqué où je pourrais vous rejoindre sur votre lettre, une femme m'a indiquer où vous vous trouviez exactement. Je suis très heureuse de vous revoir aussi père.... Je vais bien, seulement j'ai décidée de suivre un autre chemin, je veux découvrir le monde et devenir nomade désormais. J'ai soif d'apprendre et d'explorer tout comme vous et de plus, je crois que ma meilleure arme reste ma voix alors je vais tenter de devenir quelqu'un, mettre ma force, mon agilité au combat ainsi que ma magie pour défendre le bien, mais votre permission est requise... Que faites vous donc ici père si je ne suis pas trop indiscrète?

À sa question, elle décida de regarder tout autour d'elle pour y voir d'autres Elfes scellant par magie nos précieux livres anciens. L'un d'eux tout particulièrement avait une silhouette et une voix qu'elle avait déjà entendu, surement un bon ami à son père, mais lequel? Ne serait-ce pas cet ami dont il lui a déjà parler? Cet Elfe étant devenu leur nouveau gardien? Elle ne se rappelait que de son nom "Merithyn" et était grandement honnorée d'avoir la chance d'être en sa présence. Sa curiosité sans limite la poussa donc à le détailler. Merithyn était petit, il avait la peau couleur d'or fondu et de flammes, un don qui lui vient de son lien avec le feu, et ses cheveux sont de même. Meri avait un aspect plutôt fragile et était doté d'une beauté sans pareilles, mais Ana devinait qu'il était plus fort qu'il en avait l'air sinon il n'occuperait pas une telle place. D'ailleurs, elle était bien placée pour savoir qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Anaviel avait peut-être un petit aspect fragile et délicate, mais elle était intelligente, rusée et forte pour une femme.

Anaviel -Père est-ce bien votre ami Merithyn dont vous m'avez parler? Puis-je vous aider dans une quelconque tâches? Cela me ferait plaisir de vous aider si j'ai votre permission...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeSam 17 Aoû 2013 - 12:44

La nuit fut des plus reposantes et Galadrielle ne put que le remercier en silence de lui avoir tenu un brin compagnie. Le Baptistrel de l'air Aliorën... Sa présence avait été douce et réconfortante à son cœur tourmenté et il ne l'avait pas jugé même en voyant son ventre, écrin de deux vies qui n'avaient pas été fécondé par son  mari. Le jugement... Combien de hauts elfes avaient eu ce regard empli de mépris et de honte, de dégoût et de colère, de voir tomber ce symbole qu'elle était ? En tant qu'impératrice, elle se devait d'être parfaite et la moindre erreur, le moindre faux pas, qu'il vienne d'elle ou non, nuisait à ce qu'elle était. On lui avait fait boire cette potion et elle... Et Eliwyr... Et puis elle était enceinte à présent, exilée officieusement à Tomingorllo et plus qu'impératrice à temps partiel dirons-nous, juste le temps que celui qu'elle avait désigné ait tout apprit pour devenir à son tour le père des elfes. Dans un sens, c'était un cruel coup du destin ce qu'elle vivait mais elle n'était pas dupe, il était temps pour elle de passer la main à quelqu'un de plus jeune. Sauf qu'elle aurait hautement apprécié que cela se passe d'une manière moins douloureuse pour tous...

Secouant la tête pour quitter ses pensées, Galadrielle sourit en regardant deux jeunes elfes s'amuser tranquillement avec insouciance, ces deux jeunes filles laissant éclater leurs rires cristallins qui pétilla et explosa dans les airs comme des nuées de papillons alors qu'elles s'éclaboussaient mutuellement. L'insouciance de la jeunesse... Cela avait quelque chose d'assez réconfortant pour la vieille elfe enceinte qui mijotait paisiblement dans l'eau chaude et douce, les vaguelettes la caressant et la massant. Ces deux petites pousses avaient été brièvement gêné en découvrant l'impératrice mais le plaisir de prendre un bain entre elles avait été plus fort et elles avaient finit par s'amuser avec insouciance, ce que Galadrielle apprécia en silence. Elle n'avait pas le goût de prendre un bain seul dans sa chambre alors elle avait opté pour cette solution et c'était bien plus agréable que si c'était seule dans ses appartements. Mais le temps filait et plutôt que de faire une sieste dans l'eau délicieuse, la blonde ressentit les picotements d'un désir de promenade lui fourmiller les jambes. Alors dignement et en souriant aux jeunes elfes, elle quitta le bain et prit le temps de se sécher tranquillement avant de retourner dans ses appartements et de s'apprêter, enfilant une robe de mousseline d'un vert amande (=>voici la teinte). Le tissu était léger et s'enroulait autour de ses jambes, le col en V étaient tellement échancré que l'arrondi de ses épaules et de sa poitrine était dévoilé mais sans aucune vulgarité, et les légers dessins de broderie jaune et bleu agrémentés de petites perles étaient les seules preuves de sa coquetterie. Une fois satisfaite par son apparence, Galadrielle arrangea sa longue chevelure dans un chignon savamment arrangé de façon sophistiqué, des boucles piqués par dessus le chignon pour donner du volume avec des épingles à tête de perles et diamant en formes d'étoiles (=> voici la coiffure), avant de poser un bandeau en argent en forme de tresse en guise de couronne impériale.

Une fois bien apprêté, elle embrassa tendrement son époux avant de quitter la chambre et de cheminer dans les jardins, se promenant et appréciant la promenade, hochant la tête en souriant tranquillement quand on la saluait, répondant aux questions qu'on lui posait et déambulant au gré du hasard, sans but précis autre que de faire son exercice quotidien. Pourtant quelque chose vint troubler légèrement la sérénité des lieux et sa peau se hérissa d'une chaire de poule dû aux vagues de magie. Que se passait-il ? Curieuse, Galadrielle se tourna vers l'origine de toute cette agitation avant d'arriver sur le pas de la bibliothèque, surprise de voir autant de monde, que faisaient-ils ? Entrant dans les lieux, elle sourit en reconnaissant Merithyn et Aliroën, et s'avançait vers eux avant de toussoter légèrement pour attirer leurs attentions et de leur sourire chaleureusement.

- Pardonnez-moi de vous déranger, j'ai entendu de l'agitation alors je suis venue voir ce que vous faisiez, leur dit-elle sans cesser de leur sourire, croisant ses mains autour de son ventre en les regardant avec curiosité. Avez-vous besoin d'un quelconque secours de ma part ? Je serais ravis de vous venir en aide, rajouta-t-elle, les yeux pétillants, toujours debout en les regardant un par un.

---

{hrp: désolée pour cette petite réponse, j'espère que vous aurez de quoi écrire néanmoins Smile}
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Left_bar_bleue4/10Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeLun 19 Aoû 2013 - 15:14


LAvoir un coup de main supplémentaire de la part d'un autre Baptistrel ne serait franchement pas du luxe, il fallait l'avouer, ce n'était pas comme si il pouvait refuser, après tout il y avait peu de temps à consacrer à tout cela malgré l'importance du travail à accomplir, et plus ils seraient nombreux plus ils iraient vite et passeraient ensuite à autre chose. Aussi voir Aliorën les rejoindre lui mit du baume au cœur et l'encouragea à se remettre à l'ouvrage. En réponse à sa bonne humeur soudaine, les flammes des sceaux bondirent de joie, et le visage doré du Gardien s'illumina encore davantage, brillant comme un petit soleil. Autant de manifestations indiquant qu'il avait, pour l'heure, trouvé en ses compagnons chanteurs une nouvelle source de combustion interne pour alimenter son feu sacré. Il était vrai que le choix qu'il avait fait concernant les délégations pouvait sembler étrange à certains, mais il tenait d'un véritable choix stratégique quand on connaissait les membres de l'ordre. Naturellement, un elfe lambda, ou même un humain, aurait put croire qu'il demanderait à Aramis de se charger de la délégation humaine, liée naturellement à l'air de part leur nature éphémère et leur adaptabilité, ainsi que la liberté de choix qu'ils possédaient. Pourtant la cheftaine de l'air était une femme de très forte personnalité, qui ne mâchait pas ses mots et pouvait parfois sembler brutale et peu délicate, hors pour accueillir les hommes, il lui fallait quelqu'un de plus calme et de plus doux. Quelqu'un qui se montrerait conciliant mais impartial, doux mais ferme et qui ne s'irriterait pas des potentiels caprices des nobles. Hors Aliorën correspondait davantage à cette description, et ainsi c'était lui qui avait hérité de l'honneur. De même qu'il avait choisit Aewyn pour s'occuper de la délégation elfique, une tâche simple et presque rébarbative, si l'on prenait en compte que toute la population elfique connaissait le sanctuaire. L'affaire n'était qu'une formalité, et cela irait très bien au Baptistrel de la terre et à son caractère parfois volcanique, allant parfaitement avec le coté violent de la terre mère et de ses séismes. Évidement, il hésitait encore à faire venir Aewyn pour accueillir les vampires, car il était après tout le plus puissant Baptistrel présent, et qu'il servirait fort bien de motif de dissuasion. C'était en discussion, bien que l'intéressé ai officiellement fait savoir qu'il préférait ne rien avoir à faire avec les sangs-froid.

« Oui je l'espère ! Étonnamment je crains moins de la part des vampires que des elfes et des humains. Nous savons comment ils fonctionnent, leurs ambitions, et leurs façons de penser, nous savons ce qu'ils veulent en acceptant de venir. En revanche nous ne savons pas exactement à quoi nous en tenir avec les deux autres délégations, ils sont trop chaotiques à l'heure actuelle. Et en cela, je crains autant une atteinte au bon déroulement des négociations qu'à notre propre souveraineté » En cela, il pensait bien entendu à l'affirmation péremptoire d'Elrond qui tentait, sans même mesurer la portée de ses propos, de contrarier la domination de l'ordre sur l’événement. « Mais enfin une chose à la fois, achevons déjà ce que nous avons débuté ! » Et là dessus, il se remit au travail en leurs compagnie, suivant les directives avec beaucoup de précautions afin de ne rien gâcher de ce qu'ils créaient. Il lui était cependant d'autant plus difficile de contrôler sa puissance dans un moment pareil. L'un contre l'autre, l'air aurait étouffé ses flammes, mais portée par le souffle des deux autres, c'était un immense brasier draconique qui menaçait au travers des ondes élémentaires. Il ne fut pas mécontent d'une nouvelle pause, et soupira doucement avant de prendre une gorgée d'eau claire pour se rafraîchir un peu et se détendre, observant avec curiosité la nouvelle venue qu'il n'avait jamais vu. Leur conversation portait jusqu'à lui et à Aramis, avec qui il échangea un regard amusé et perplexe. Ah la fougue de la jeunesse ! Cette jeune elfe semblait tellement enthousiaste qu'elle en racontait beaucoup de bêtises, tout et son contraire à vrai dire. Il imaginait aisément qu'Aliorën devait avoir beaucoup de soucis pour éduquer cette jeune personne, surtout en sa qualité de Baptistrel maître des mots, les voir si mal usités ne devait pas être très plaisant au quotidien. Amusé, le Gardien allait intervenir lorsque la présence de Galadrielle lui parvint, et il changea d'interlocutrice.

Il s'avança à grand pas pour l'accueillir et s'inclina courtoisement, quoi que pas selon les formes elfiques classique, ayant un rang considéré comme égal à celui de l'impératrice. « Dame Galadrielle ! Non vous ne nous dérangez absolument pas voyons ! Nous serions ravis de votre aide ! Moi-même et mes pairs étions en train de sceller les bibliothèques afin d'en interdire l'accès aux délégations durant les négociations. Je ne désir pas mettre les sommes considérables de savoir dont nous disposons entre les mains de.... certaines personnes.... » Ils savaient tout les deux à qui il faisait référence. Il n'avait rien caché de ses inquiétudes au sujet de Lorenz Wintel, bien malgré le fait qu'il le respect pour ses qualités. Chassant la pensée, il l'observa, souriant, mais cherchant à savoir si tout allait bien pour elle. « Comment-allez vous aujourd'hui ? Je suis véritablement navré de n'avoir put me libérer ces derniers jours pour vous rendre visite. Tout est en train de s'accélérer et je ne voudrais pas voir arriver nos invités sans que tout soit prêt. Mais bien entendu, si vous avez besoin de moi je suis à votre entière disposition »

Il l'invita à entrer, lui expliquant en détail la façon dont les sceaux étaient apposés, et le jeu de verrous harmoniques s'étendant dans la salle, un système de défense que les vampires et les humains, moins subtiles, ne comprendraient guère. Le guidant vers la carte pour lui indiquer les sceaux déjà en place, il ne remarqua pas que les travailleurs des étagères étaient déconcentrés par la présence de l'impératrice. Il sursauta au fracas de tonnerre qui vint briser l'harmonie de la salle, et manqua un battement en voyant soudain les rayonnages de bibliothèques pencher vers lui. Aramis eut tout juste le temps d'attraper Galadrielle pour la tirer en arrière avant que les meubles de bois millénaires ne s'écrasent pêle mêle en formant un simili tertre sous lequel Merithyn se retrouva soudain enterré....



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2013 - 21:27

Une légère grimace passa sur ses traits alors que sa fille exprimait son désir d’aventures. Parcourir le monde telle une nomade ? Vivre d’aventures ? Pourquoi pas, n’est-ce pas ? Pourquoi pas, car après tout, n’était-ce pas ce qu’il avait fait, lui ? Plus jeune encore il était, à son époque. Certes, mais le monde n’était alors pas si dangereux, et la guerre que les envahisseurs apportaient avec eux ne donnait pas à Aliorën l’envie d’accéder à la demande de sa fille. Cet aspect-là, plus que son utilisation maladroite de la parole, lui fit ressentir une sorte de malaise. Mais passons, il mit un terme provisoire à cette pénible discution :

« Nous en parlerons plus tard. En attendant, tu restes au Royaume ou ici. En sécurité. »

Il ne s’attarda pas sur sa déception, car une personne venait d’entrer à son tour. Et ce n’était pas n’importe quelle personne. Dame Galadrielle, dans toute sa splendeur, que même sa gestation n’affaiblissait pas. Même, ce ventre rond des enfants qu’elle portait, rendait à sa beauté la splendeur de sa féminité toute entière. Un sourire radieux illumina le visage du Baptistrel Aliorën, alors qu’il s’inclinait respectueusement pour la saluer. Il laissa cependant Merithyn s’exprimer, car il restait son supérieur hiérarchique. Alors que ce dernier expliquait à l’Impératrice la façon dont ils procédaient, Aliorën réfléchissait à l’utilité de sa fille dans ce pêle-mêle de choses à effectuer, et lui indiqua un groupe d’elfes travaillant à déplacer les armoires. Il lui dit de s’y diriger pour les aider, et d’obéir à toute directive qui lui serait donnée. Mais il n’eut pas le temps de la voir partir, car un bruit sourd déchira la pièce. Ses yeux se redressèrent vers la bibliothèque penchant dangereusement sur le groupe. Dans un réflexe, il poussa Anaviel sa fille, hors du champ de danger, et s’écarta en voyant Aramis prendre soin de leur Dame Altesse. Mais Merithyn n’eut pas la chance d’être tiré ou poussé par qui que ce soit, et alors qu’Aliorën serrait sa fille dans ses bras pour la protéger, il se retrouva enseveli sous un amas de bois et de livres entremêlés.

« Merithyn ?! » s’exclama-t-il, à la fois inquiet et surpris.

Le comique de la scène lui arracha cependant un sourire, mais il ne dura qu’un instant : si on ne sortait pas Merithyn rapidement de là-dessous, il allait probablement enflammer ces livres, et les connaissances importantes qu’ils recellaient !

« Nous devons le sortir de là rapidement. Aidez-moi. »

Il lâcha sa fille, l’abandonnant aux soins d’Aramis et de Galadrielle, redressant le torse pour faire face aux livres. Il dévoilait ses capacités toujours dans les moments les plus inattendus, et dans ces instants, il avait la manie de laisser la situation prendre le dessus sur la bienséance. Lui qui était a priori inférieur à Aramis et à Galadrielle, se permettait de leur donner des ordres, dans l’espoir d’effectuer un sauvetage plus rapide et plus efficace. Présomptueux probablement, mais indéniablement plein de bonnes intentions.

Puissant, indocile, mais protecteur, le Chant du Vent s’éleva d’entre ses lèvres, puisant sa source dans son cœur et dans sa magie. Bien vite, la puissance de son élément d’Air s’ajouta au chant, et la note d’Ela vint, renforçant son efficacité. Les premiers livres d’abord, puis les lourdes étagères de bois. Bientôt, tout ce qui entourait le pauvre Merithyn s’éleva au-dessus de lui, à l’abri des dangers de son élément. La concentration d’Aliorën ne faiblissait pas, et il fit abstraction du reste pour se concentrer sur la lévitation des objets, n’accordant aucune attention à l’état de Merithyn : Dame Galadrielle et Aramis s’occuperaient de le sortir de là, pendant qu’il maintenait le reste à distance.



[ Pardon pour cette... petitesse de post ^^" On ne se préoccupe pas d'Anaviel, je la jouerai en PNJ si besoin (mais j'en doute) ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeDim 25 Aoû 2013 - 20:25

Galadrielle s'ennuyait un peu. Bien sûr, il y avait toujours quelqu'un à qui parler et des endroits à découvrir, un livre à lire ou encore un sujet à méditer. Mais cela n'empêchait absolument pas du tout l'impératrice de se sentir seule: Eliwyr était à la capital, Thraranduil dormait encore et soit on l'évitait, soit les personnes étaient occupées à préparer l'arrivée des délégations. Oui, elle était sereine et en meilleure santé mais elle se sentait seule... Souriant aux petites elfes en quittant les bains, la blonde retourna dans ses appartements pour se préparer : une petite promenade dans les bois devrait lui changer les idées. Correctement apprêtée et cheminant tranquillement dans les couloirs, voilà pourtant quelque chose qui lui fit changer d'avis : d'étranges vagues de magie lui hérissait la peau. Que se passait-il ? Curieuse et enthousiaste de faire quelque chose qui sortait de l'ordinaire, l'impératrice se dirigea vers les flux de magie et finit par se demander ce qu'il se passait dans la bibliothèque, interpellant les gens présents en espérant ne pas s'imposer dans leur affaire. Après un léger flottement créé par la surprise de voir la Mère des Elfes entrer les voir, le chef des Baptistrels, Merithyn, se dirigea vers et s'inclina courtoisement devant elle, un salut auquel elle répondit en lui offrant un sourire éblouissant, avant de lui suivre.

- Je suis contente de savoir que je peux vous être d'un quelconque secours alors, lui répondit-elle en écoutant ses explications, approbatrice : avec un épouvantail comme Lorenz ou même Gregorist, on ne sait jamais ce qui pouvait se passer. Aujourd'hui je vais bien, rassurez-vous : je commence à tourner en rond et l'énergie des jumeaux m'épuisent mais j'arrive encore à marcher, quoique dandiner soit le mot exact je pense, pouffa-t-elle de rire en baissant son regard vers son ventre proéminent qu'elle caressa. Ils ont l'air chaque jour plus impatient que le précédent à sortir de leur cocon, je ne dénombre même plus le nombre de coup de pied qu'ils m'offrent presque boudeusement d'être coincé en moi, continua-t-elle de rire. Par contre, hmm c'est peut-être un peu délicat à vous demander cela... Auriez-vous quelque chose contre les nausées ? Les odeurs trop intenses ou même le matin, ces petites pousses ne me laissent pas de répit à moins que cela ne soit les hormones, lui confia-t-elle, ses pommettes rosissant légèrement sous la gêne de lui demander quelque chose d'aussi intime.

En même temps c'était son guérisseur donc elle devait bien lui dire si quelque chose n'allait pas tout de même. Ca restait un peu gênant quand même... Passons. Le suivant tranquillement, elle écouta avec beaucoup d'attention ce qu'il lui confiait, les schémas et les détails en tout genre, saluant le Baptistrel Aliorën qu'elle avait reconnu : il lui avait tenu compagnie la nuit précédente et cela lui avait fait beaucoup de bien de parler avec quelqu'un. Elle avait même trouvé le moyen de dormir un peu alors c'était pour dire à quel point il lui avait été bénéfique ! Alors qu'elle allait aussi vers lui pour le saluer comme il se devait, tout se passa très vite : sans qu'elle ne comprenne, quelqu'un l'attrapa et la tira vivement en arrière alors qu'un bruit de tonnerre fit trembler la pièce, faisant monter le stresse et l'inquiétude. Mais qu'est-ce qu'il venait de se passer ?! Toussant sous les nuages de poussières, ils attendirent que tout se dissipe avant d'écarquiller les yeux devant le désastre : l'intégralité des étagères et les étagères venaient de se répandre sur le sol. Qu'avait-il bien pu se passer ? Les elfes se regardant et vérifiant que personne n'avait rien, un autre problème apparut à tous : Merithyn se trouvait en-dessous. Galadrielle paniqua brusquement en s'en rendant compte et observa nerveusement les chanteurs du vent s'occuper de soulever tout ce bazar pour laisser à d'autre la mission de récupérer leur pauvre baptistrel du feu. Une fois sûr que rien ne s'écroulera sur eux, la personne qui l'avait aidé et elle-même ainsi que quelques autres allèrent sous les décombres pour le chercher et, le trouvant, l'attrapèrent les uns par les chaussettes et les autres par les gants pour l'éloigner de tout ce fatras avant de l'allonger près d'un fenêtre.

- Merithyn ? Merithyn ? Appella l'impératrice, agenouillée à côté de lui, frustrée de ne pas pouvoir lui tapoter la joue pour l'éveiller sous peine de se brûler la main. Comment vous sentez-vous mon petit?

C'est alors qu'une petite elfe pleine d'esprit, la fille de sire Aliorën si Galadrielle avait bien tout comprit, retira une chaussette à la victime pour la passer à la blonde qui enfourna sa petite main dedans pour tapoter sa joue, continuant de l'appeler tout en demandant si un guérisseur était ici ou pas très loin pour ausculter notre pauvre baptistrel.

Bon, il fallait admettre tout de même que la Mère des Elfes avait une allure étrange avec une main enfouis dans une chaussette pour tapoter la joue du sonné, ce dernier ayant un pied à l'air et l'autre dans l'autre chaussette de la paire. Dracos que cela aurait pu être encore plus risible si notre baptistrel du feu avait orné ses membres inférieurs avec des demi-bas de couleur orange moutarde à étoile vert olive ou jaune pistache avec des runes rose turquoise, quelque chose dans ce genre là.

---

{hrp: pardon pour la petite taille ^^'}
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Left_bar_bleue4/10Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeLun 26 Aoû 2013 - 13:51


Il s'occupait personnellement de la grossesse de Galadrielle, d'une part parce qu'il était spécialisé en guérison, mais également parce que son totem le lui permettait plus que d'autres. Le rituel qui l'avait lié à l'esprit de la tortue n'avait été qu'un jalon de plus dans son parcourt de guérisseur, car il s'était très tôt destiné à cette tâche, d'abord auprès d'Heiles, le père de Lyröe et un herboriste de grand talent, ensuite auprès d'Aramis, Baptistrelle de l'air, qui lui avait offert l'occasion de parfaire ses capacités au delà de l'entendement dont il avait été capable à l'époque, jeune pousse encore fraîche qu'il était alors. Et il ne perdait jamais une occasion d'user de ses capacités pour venir en aide aux autres, qu'ils soient mendiants ou empereur. Dans le cas de Galadrielle, c'était cependant une première, il n'avait jamais eut affaire avec une femme enceinte auparavant, et ainsi il remerciait la tortue de savoir si bien le guider dans les gestes et les soins quotidien qu'il devait prodiguer. Il lui sourit légèrement, n'imaginant même pas ce qu'elle pouvait vivre. Il fallait décidément avoir beaucoup de courage pour être une femme et porter non seulement un mais deux enfants... Oui vraiment, Galadrielle, surtout à son âge, s'en sortait extraordinairement bien. Les choses auraient put être beaucoup plus problématiques, et pourtant elle semblait se porter à merveille.... un état qu'il préférait mettre sur le compte de son endurance plutôt que sur ses propres capacités de soin. « Aucun problème, je vous préparerais ça dès que possible, les calmants contre la nausée sont nombreux. Il ne faudrait par contre pas abuser de ces remèdes, comme d'habitude, je ne voudrais pas qu'ils perdent de leurs effets sur vous.. »

Le reste vint trop vite pour qu'il le comprenne. Il n'avait rien vu venir, et  sous le bruit catastrophique des étagères s'entrechoquant en tombant comme des domino, il se trouva bien vite enterré vivant et à moitié assommé. Inconscient des dégâts et de la menace qui planait sur les pauvres ouvrages tombés un peu partout, il gisait sur le sol sous la dernière bibliothèque, parti sucré les fraises. Il sentit à peine qu'on le tirait sans cérémonie de sa tombe de parchemin pour le reposer là où il n'irait pas enflammer le reste du monde. Ah désolé, il ne pouvait pas tout faire en même temps, contrôler sa magie et se noyer dans un lit de pommes.... que voulez-vous ? La vie est mal faite hélas. Les ouvriers elfes responsables du massacre, eux, se proposèrent d'aller chercher l'un des chanteurs pour examiner le gardien toujours inconscient et apparemment fort mal en point. Le pauvre Merithyn était couvert de poussière des pieds à la tête, ses vêtements immaculés grisâtres, et ses cheveux aussi....  Plus d'un quart d'heure plus tard, le chanteur que l'on était allé cherché arriva enfin, perplexe devant la scène et indigné qu'on ai ainsi tenté de transformer le fondateur en une crêpe incrustée dans le fond de l'étagère la plus proche. N'importe quel pauvre diable méritait mieux tout de même !  Avec attention, il s'occupa de ranimer le chanteur de feu qui finit par papillonner des yeux, toussa une fois, deux fois, se retint, se détourna en se mettant à genoux et éternua bruyamment, mains en coupe devant son visage. Accidentellement cependant, il produisit un long jet de flamme qui fit bondir l'assemblée en arrière et enflamma l'étagère la plus proche....

« Oh non.... Par tout les esprits je suis désolé.... » Il éternua de nouveau, avec le même résultat à la clef, incapable de se remettre suffisamment pour se contrôler, et la poussière lui entrant dans le nez continuant de lui faire produire des jets de flammes.



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeDim 1 Sep 2013 - 17:08

Ce fut le quart d’heure le plus long qu’Aliorën avait passé, depuis des mois. Soulever tout ce qui avait enseveli Merithyn avait tiré sur ses forces plus qu’il ne s’y était attendu. Il avait abandonné le Gardien à ses compatriotes, les laissant un moment gérer son état de santé. Sa fille était de la partie, et tant mieux, car elle pouvait se révéler très utile. En attendant, il lui fallait examiner l’étendue des dégâts. Une étagère… non, deux étagères étaient tombées, et une troisième penchait encore dangereusement, mais oscillait lentement plutôt que de s’effondrer. Il envoya d’abord quelques ouvriers pour consolider et retenir celle qui était debout. Lui, il se concentra sur les parchemins abîmés par les flammes de Merithyn, afin de veiller à-ce qu’ils ne soient pas plus touchés qu’à présent. Il les mit alors en sécurité, à l’écart du groupe. Une estimation des dégâts n’était pas encore possible…

… d’autant plus que Merithyn, à peine réveillé, s’était déjà mis en tête de faire du rôti d’elfe, du rôti de Baptistrel, et du rôti d’étagères – soit dit en passant, probablement immangeable, même cuit. Il eut une grimace quand il vit que les flammes allaient grossir, et il envoya trois elfes les contenir, alors qu’il s’approchait de Merithyn, s’agenouillant face à lui. Certes, d’autres chanteurs étaient là. Certes, d’autres chanteurs de l’air étaient là. Mais ils seraient plus efficaces pour combattre les flammes déjà présentes que pour empêcher d’y ajouter de nouvelles. D’un regard et de quelques mots, il envoya sa fille chercher de l’eau, principalement pour l’éloigner du potentiel danger que représentait un Merithyn enrhummé. Elle déguerpit alors plus vite que la lumière, et il planta alors son regard dans celui du Fondateur.

« Merithyn ? Merithyn ! Regardez-moi. »

Aliorën hésita un instant. Il était tout bonnement impossible ou presque d’empêcher les flammes de Merithyn de sortir, s’il ne les contrôlait pas lui-même : autant demander à un feu de ne point brûler. Mais le jeune baptistrel ne désemplissait pas d’espoir, et il fit appel à son élément, d’une note légère, afin de débarasser les voies respiratoires de Merithyn de la poussière qui s’y accumulait. Son affinité avec l’élément de l’air lui permettait de l’aider à reprendre le contrôle de sa respiration. En débarassant sa gorge et ses voies nasales de tout ce qui l’encombrait, il espérait que le jeune Gardien ne se remette pas à cracher du feu comme un petit dragonnet. Il fit venir deux autres elfes à lui, et leur ordonna de s’occuper de Dame Galadrielle, et de veiller à-ce qu’elle ne soit pas mise en danger : elle devait s’écarter. Puis, son attention retomba sur Merithyn.

« Merithyn, tout va bien maintenant. Essayez de reprendre le contrôle maintenant… lentement. Sinon, nous n’aurons plus rien à sceller dans ce bâtiment. »

Avisant sa fille qui revenait avec de l’eau dans un sceau, et un verre à la main, il prit sur lui de proposer à Merithyn de boire un peu, hasardant que cela le soulagerait peut-être. Une légère brise les entourait maintenant, alors même qu'ils étaient à l'intérieur de la bibliothèque. Merithyn pouvait respirer sans être gêné. Cependant, il craignait que le courrant d'air n'attise les flammes, et il espérait que les autres sauraient comment les éteindre. Allons. Il n'y avait pas de raison qu'ils ne puissent pas.




[ HRP :: Bon c'est pas beau, c'est court, et je suis désolé. =D :: HRP ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeMer 4 Sep 2013 - 0:39

Galadrielle était contente qu'il ne se sente pas gêné par sa demande et elle lui offrit un sourire éclatant avant de secouer la tête : elle était consciente que sa grossesse était loin d'être commune, surtout à son âge, et que la prudence était donc de mise. Mais ses nausées lui mettaient vraiment le cœur et l'estomac en vrac... Elle comprenait à présent ce que les femmes enceintes ressentaient durant leurs grossesses et ce n'était vraiment pas simple, encore plus chez les elfes parce que c'était encore plus rare. Alors qu'ils continuaient de bavarder tranquillement, voilà que quelque chose détraqua la situation et la fit valser en arrière pendant que Merithyn se retrouva enseveli sous les livres. Allons bon mais qu'est-ce qu'il venait de se passer ?! Paniquée, la vieille impératrice attendit que le baptistrel Alioren réussisse à tout soulever avant d'aider les autres à traîner leur chef hors des décombres, le mettant près d'une fenêtre pour que l'air frais l'aide à se remettre de ses émotions.

Pauvre petit... Ca ne devait vraiment pas être agréable de se prendre dix étagères en pleine figure.

Heureusement, il revint rapidement à lui mais un autre problème se présenta à eux : à cause de la poussière, il lui était impossible de reprendre correctement son souffle ce qui le poussait à éternuer sans cesse en pleurant à cause des chatouillis, des langues de feu surgissant sous l'action comme s'il était un dragon qui venait d'attraper un rhume carabiné ! La situation aurait pu être risible s'il n'y avait pas un très gros risque potentiel de mettre réellement le feu à toute la pièce et accessoirement les êtres qui s'y trouvaient. Observant Alioren s'occuper de la poussière avec son élément, Galadrielle se retroussa les manches (enfin façon de parler!) avant de donner des directives et répartir les elfes dans la salle : un groupe triant les documents et les époussetant (des siècles de poussières ! Un coup de plumeau à l'occasion ça ne mordait pas tout de même!) pendant que l'autre groupe étouffait les flammes en train de ronger joyeusement l'étagère que Merithyn avait visé par accident alors qu'il éternuait. Ne connaissant pas la façon qu'ils avaient de ranger les manuscrits, Galadrielle préféra aider l'autre groupe en balançant de l'eau sur les petites flammes malicieuses, souriant victorieusement quand l'étagère fut sauvée, fumante et noircie mais réparable. Triomphante, l'impératrice se tourna vers le baptistrelf qui continuait d'éternuer malgré le petit courant d'air et s'avança vers lui avant de vider le seau d'eau sur sa tête. Un « PSCHIIIIIIIITTTT » siffla dans la pièce alors qu'un nuage de vapeur se dissipa dans la brise d'Alioren : le moins qu'on pouvait dire était qu'il séchait vite ! Enfin seulement l'eau qui avait touché sa peau... De toute façon, ce que la blonde avait voulu faire était un succès total : en l'aspergeant d'eau, cela avait fixé les particules de poussières par terre et sur ses vêtements, lui dégageant définitivement les voies nasales, il allait pouvoir de nouveau respirer notre chef des baptistrels.

- Merithyn ? Vous vous sentez mieux mon petit ? Lui demanda-t-elle avec curiosité, une trace de suie sur le visage, ses vêtements couvert de poussière. Il va falloir envisager d'employer quelques personnes pour dépoussiérer cette pièce à l'occasion, vous ne pensez pas ? Lui dit-elle d'un ton taquin alors qu'elle remettait aussi dignement possible une de ses boucles derrière son oreille. Allez chercher de quoi boire et nous restaurer s'il vous plaît : nous avons eu beaucoup d'émotion ! Ordonna-t-elle en se tournant vers un petit groupe d'elfe qui s'empressa de satisfaire sa demande.

Elle espérait que son guérisseur ne lui en voudrait pas trop d'avoir donné des ordres alors qu'elle n'était pas chez elle... Mais elle commençait à avoir mal au cocyx à force de s'agiter dans tous les sens, elle devait s'asseoir ! Avisant quelques fauteuils qui avaient l'air bien moelleux, elle demanda gentiment à ce qu'on les déplace et rapproche d'eux, et s'y laissa tomber dans un soupire de volupté alors que d'autres elfes aidèrent Merithyn à se relever pour l'asseoir dans un autre en l'empoignant par ses bras habillés : ils n'avaient pas envie de se faire brûler ! Galadrielle caressa distraitement son ventre en se remettant de ses émotions, la douleur s'en allant peu à peu alors qu'elle s'enfonçait délicieusement dans le fauteuil, la couronne trônant de travers dans sa coiffure qui avait foutu le camp et ressemblait finalement à un nid d'oiseau. Adieu l'élégance et bonjour l'allure « ivrogniesque » !

- Que d'émotions mes enfants... Soupira l'impératrice avant de leur sourire gentiment. Tout le monde se sent un peu mieux ? Oh merci, dit-elle en acceptant la tasse d'infusion, humant le doux parfum avant de boire à petites gorgées, qu'est-ce que cela faisait du bien. Pour tout vous avouer mon petit, je ne m'attendais pas à vous venir en aide de cette façon, pouffa-t-elle de rire en regardant Merithyn. Vous vous sentez mieux au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Left_bar_bleue4/10Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeJeu 5 Sep 2013 - 12:38


Le regarder ? Dracos il voulait bien mais n'y voyait pas grand chose ! Ce n'était pas parce qu'il ne pouvait pas pleurer que ses yeux ne s'embuaient pas ! Hors il n'y voyait pas grand chose à l'heure actuelle, et il avait de toute façon fort à faire pour essayer vainement de se retenir d'éternuer de nouveau. Satanée poussière ! Il allait tout nettoyer si il s'en sortait sans dommages, quitte à le faire lui même et à y passer un siècle. Il avait la respiration sensible, et ne parvenait absolument pas à contenir ses langues de flammes.... Sentant la magie d'Aliorën s'approcher de lui, il se fit violence pour empêcher son feu intérieur de se cabrer sauvagement pour attaquer l'autre, le laissant approcher de lui et inspira profondément. Toussant et hoquetant par spasmes et crispations, il se mit à produire des flammèches plus courte mais toujours frivoles, alors que le chatouillis de l'air qui déplaçait la poussière dans ses voies de respiration lui donnait encore envie d'éternuer. Mettant ses mains en coupe devant son visage, il essaya de protéger le chanteur de l'air des étincelles qu'il faisait naître, tentant de toute ses forces de calmer sa crise d'éternuements. Il prit le verre d'eau, bu légèrement avant de s'étrangler en avalant de travers sur un début de toux, se plia en avant en laissant échapper un long jet de flamme qui se dispersa dans le vent autours d'eux. Il plaqua de nouveau une main à sa bouche en ouvrant des yeux rond lorsque quelque chose de froid et de liquide se déversa sur lui, sifflant et s'évaporant au contact de sa peau et de ses cheveux, enfumant la pièce en plus de la poussière. Cependant, le choc passé, il put aisément se rendre compte qu'il se sentait mieux et que les éternuements étaient passés. Ouf donc, il était sauvé et eux avec...

« Je.... oui... merci à vous deux, je suis vraiment confus » Confus et désolé, il avait faillit provoquer une catastrophe, surtout si l'on se souvenait que le bâtiment était majoritairement fait de bois. Il rit légèrement, et rougit, ayant pour effet d'illuminer la pièce comme un candélabre vivant. Oui... une femme de ménage ne serait pas de trop. Voir une armada vu le nombre de pièces du château. Il respira profondément, ravis de pouvoir faire cela sans risquer de brûler quelqu'un au dernier degrés et chassa les mèches de son visage. « Je ne m'attendais vraiment pas à ça en pareille journée.... » Il se laissa relever et déposé dans le fauteuil, ne pesant rien de toute façon et y disparut presque, se laissant fondre sur les coussins avec joie. Que d'émotions ! Oui ! Il n'en pouvait plus, son pauvre petit cœur battait la chamade. Il avait bien besoin de se détendre un peu... mais peut-être pas autant que l'impératrice. Il était désolé de l'avoir surmenée à ce point, l'excitation à son âge ce n'était vraiment pas bon. Elle risquait des complications la pauvre...

Il prit la tasse d'infusion à pleine main, ne craignant nullement la chaleur et y but un peu avant de soupirer. «  Oh... oui je vais mieux. Je vous remercie. Je ne m'attendais pas non plus à ce genre de choses il est vrai. C'est la première fois que je me prête aux scellés, mais usuellement nous avons beaucoup plus de temps et donc plus de raisons de faire attention.... J'ai bien crû ma dernière heure venue en voyant cette étagère me tomber dessus... » Il posa la tasse sur l'énorme accoudoir et s'épousseta « Nous sommes tous dans un état épouvantable par ma faute.... » Il n'avait pas l'habitude de provoquer pareilles catastrophes, encore moins comme ça, et ça le rendait penaud. « Je crains que nous ne devions laisser cette salle ouverte au final. Il va nous falloir quelqu'un pour remettre l'étagère en état et pour nettoyer. Aliorën ? Il y a encore des bibliothèques d'ouvertes quelques parts ? Il faudra transférer les documents pour éviter de les laisser sans surveillance »

Un détail vint soudain se rappeler à sa mémoire alors qu'il buvait de nouveau et il se fendit d'une mine catastrophée. « Oh.... oui évidement... il y a toujours la bibliothèque du second étage mais.... enfin est-ce que quelqu'un y est entré récemment ? Le dernier qui ai eut se courage je ne l'ai pas revu.... il faudrait bien penser à la remettre en état un de ces jours, d'autant plus que nous risquons gros si un humain ou un vampire décide de s'y aventurer... avec tout ce qu'il y a là dedans... »



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeDim 15 Sep 2013 - 20:29

La vapeur d’eau remonta devant son visage, dégageant une agréable chaleur. Il avait été passablement surpris par cette interruption aqueuse, et avait malencontreusement laisser échapper sa concentration. Un peu ailleurs, il avait suivi les quelques mots échangés entre Merithyn et Galadrielle, alors que sa fille allait aider les autres elfes. Il les regarda en silence prendre place sur les fauteuils moelleux, comme flottant. Ses lèvres s’étirèrent en un sourire en voyant Merithyn se laisser aller contre les coussins. Il avait envie de rire, sans trop savoir vraiment pourquoi. La surprise de la chute, la fin de l’excitation. Tout lui paraissait soudainement sujet à un grand éclat de joie. Finalement, son rire clair s’éleva dans les airs quelques instants, repensant à ce qui s’était déroulé, à l’enchainement de mésaventures qui auraient pu être dangereuses, mais qui s’étaient finalement bien terminées. Il se calma cependant bien vite, avisant qu’on risquait de le prendre un peu pour un fou. Sa concentration lui revint au fil de la conversation.

« Nos bibliothèques sont scellées, il ne resterait que les vôtres, a priori. Cependant… je n’ai pas d’informations exactes concernant les bibliothèques des autres chanteurs. Déplacer les livres vers les bibliothèques scellées ne devrait pas être un problème bien difficile à résoudre. Ou alors, peut-être pourrions-nous simplement laisser quelques uns de nos serviteurs pour les garder ? »

Il se laissa porter par le reste du discours, encore assis par terre, sans le moindre problème. La bibliothèque du second étage… un sourire amusé fendit son visage en songeant au dernier qui en avait tenté l’expérience. Quel était son nom déjà ? Mauvaise mémoire… ou bien peut-être sélective. Mais il reprit son sérieux bien vite. Le contenu de ses rayons pouvait tomber entre de mauvaises mains… ou bien dévorer les mauvaises mains.

« De même, envoyer quelques uns de nos servants pour en garder les entrées devrait être suffisant. Les délégations et les autres invités seront sous le serment des invités, ils ne pourront en forcer le passage si nous postons suffisamment de gardes. Dans le pire des cas, nous pourrions les aider au service, afin d’alléger la tâche des autres… ou bien utiliser d’autres pour cela ? Nous n’avons tout de même pas si peu d’aidants que cela, si ? »

Il se plongea dans ses réflexions, se demandant quelle option serait envisageable, de préférence à d’autres. Ses estimations étaient probablement faussées par son optimisme, ou bien par ses rêveries… car sans avoir vraiment réussi à mettre un terme à ses questionnements silencieux, il se mit à fredonner, cessant rapidement de se consacrer à la tâche de la pensée. Il se sentait bien, en bonne compagnie, dans un endroit merveilleux, et encore loin d’un danger imminent, pour lui ou pour sa fille… alors pouvait-on réellement lui reprocher d’être un peu rêveur, laissant ses songes se promener dans les nuages, alors que son corps lui semblait être épuisé ? Assurément, on trouverait à lui dire. Mais ce n’était pas comme s’il s’en souciait, à cet instant précis.



[ HRP :: Je m'excuse pour cette réponse pitoyable et si éloignée des délais, vraiment ! S'il y a un problème, blabla, MP, vous connaissez la chanson. :: HRP ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeLun 16 Sep 2013 - 23:41

Dix étagères et chacune d'elle avait son lot de poussières... Il y avait quoi au final ? Un millénaire qu'on n'avait pas prit la peine de dépoussiérer les livres ? Deux peut-être ? Le pauvre Merithyn... Non seulement il avait faillit devenir une crêpe mais en plus cela avait enchaîné par une mort à l'étouffé à cause du nuage vraiment compact de poussières antique. Galadrielle espérait qu'ils tireraient une leçon de tout ce bazar dans la pièce : étant donné qu'ils devaient trier les documents pour les ranger correctement, ils seraient obligés de les dépoussiérer pour les déchiffrer ! Elle croisa tout de même les doigts pour qu'il ne s'écoule pas un autre millénaire avant le prochain coup de plumeau... Caressant son ventre distendu en s'enfonçant davantage dans les coussins du fauteuil, faisant corps avec lui au point de pousser un profond soupire de contentement, réceptionnant sa tasse d'infusion. Hmmm cette délicieuse odeur de fleur... Enroulant ses longs doigts autour de la tasse chaude, l'impératrice huma le parfum avant de sourire rêveusement en savourant les premières gorgées. Il était parfait...

- Il est vrai que c'est une sacré journée que voilà... Pouffa la blonde de rire en les fixant, amusée de voir Alioren enfin se relâcher et éclater de rire face à une telle situation (le risible chassait enfin l'urgence et la panique!), gardant sa tasse bien en main. Un bon bain quand tout sera terminé est une récompense des plus alléchantes pour tout vous avouer et puis mijoter dans l'eau chaude soulage fortement mes reins endoloris, rajouta-t-elle en souriant, les joues rosissant légèrement sous la gêne de son audace, regardant Alioren s'asseoir à terre juste à côté d'eux pour prendre part à la conversation.

Le pauvre chef des baptistrels... Il devait être tout affolé encore et il avait une apparence physique des plus déplorables, Galadrielle n'était guère mieux, pareil pour tout le monde au fond : cela les avait tous secoué après tout. Par contre... C'était quoi cette histoire de la bibliothèque du deuxième étage ? Et comment ça le dernier qui y est entré on a pas eu de nouvelles ? Éberluée, l'impératrice les écouta en buvant sa tasse, l'esprit en ébullition : qu'est-ce qu'il y avait dedans pour les interpeller de cette manière ? Du coin de l’œil, elle aperçut même un jeune elfe fondre en larme rien qu'en entendant « bibliothèque du second étage », soutenue par une elfe aussi catastrophée que lui même si elle avait plus de sang-froid... C'était si dramatique que ça dans cette fameuse pièce ?

- Hmm pardonnez-moi mais... Qu'est-ce qu'elle a de si spécial cette bibliothèque ? Demanda la blonde les regardant avec curiosité, finissant sa tasse avant de la tendre pour qu'on lui en réserve une.

En tout cas ça avait l'air assez grave pour que certains des elfes défaillent juste en entendant la désignation. C'était tout de même pas des livres violents et cannibales tout de même ?! Si ? Galadrielle les regarda débattre sur le sujet avant de se lever et de s'accrocher au bras d'Alioren, un petit convoi d'elfes se dirigeant vers cette fameuse bibliothèque du second étage. Un convoi certes tremblant et blanchissant... C'était tout de même pas catastrophique à la fin ?! Il s'agissait d'une bibliothèque, une simple bibliothèque par Dracos ! L'impératrice pouvait sentir l'envie furieuse de certains d'entre eux de détaler comme des lapins une fois qu'ils arrivèrent devant les portes de la fameuse pièce... La blonde finit tout de même par avouer que l'aura qui se dégageait dans l'endroit n'inspirait pas la confiance et il y avait cette odeur d'elle ne savait quoi dans l'air... Mais qu'est-ce que c'était que ce cirque ? S'accrochant de plus belle au bras d'Alioren, un peu plus méfiante et prudente, elle regarda Merithyn qui ouvrit les portes et poussa un hoquet de surprise : une espèce de brume s'échappa des portes ouvertes ainsi qu'un glougloutement d'eau.

- Euh je doute avoir perdu les eaux de ma grossesse à l'instant et je doute être devenue folle en moins de cinq minutes... Alors sois c'est à cause de la brume que je me fais des idées ou il y a vraiment de l'eau qui s'écoule de la pièce... C'est quoi cette odeur d'humus et de végétaux en décomposition ? On se croirait dans une jungle... Dit-elle d'une voix basse, assez intimidée par ce qui se déroulait sous ses yeux, nerveuse et cramponnée de plus belle à Alioren.
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
Merithyn Shadowsong
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Left_bar_bleue4/10Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty_bar_bleue  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeJeu 19 Sep 2013 - 22:46


Il décocha une œillade torve à l'Impératrice en voie de retraite. Qu'est-ce qu'elle avait de spécial cette bibliothèque ? Ah mais absolument tout hélas ! Il n'y était d'ailleurs pour rien, pour une fois, ni personne d'autre. Le secret de sa vie s'était perdu en même temps que la majorité des écrits de son illustre ancêtre, créateur de l'ordre et du Tomingorllo. Il était donc impossible d'être certain du pourquoi et du comment, ou même de l'utilité de ce lieu ô combien dangereux... Car oui, il était extrêmement dangereux, les rayonnages étaient caractériels et les livres tous plus mal lunés les un que les autres. Pas moyens de leurs faire entendre raison, dès qu'ils se mettaient en tête qu'on était de trop ils le faisait savoir à grand renfort de rugissement, d'agressions et de diverses insanités peu recommandables. On ne comptait plus, depuis le temps, le nombre de giclées de champignons, d'inondations, d'apparitions de caïmans, de chauves-souris, de navire pirates ou de morse en goguette... Toute une ménagerie trublionne qui, hélas, n'amusait guère que les résidents de la bibliothèque. Pour tout autre c'était plutôt un chemin de croix que de venir par ici... la réaction des jeunes elfes près d'eux en témoignait assez, personne n'avait envie de braver les dangers de l'antre. Malgré tout, il allait bien finir par falloir faire quelque chose avant qu'un membre des délégations ne s'y perde. Ce qu'elle avait de spécial ? Ah l'innocence fraîche de celle qui n'a jamais été confronté aux caprices des ouvrages les plus vivants de ce continent... trop vivant même. Et on pouvait dire sans trop se tromper qu'ils étaient mortellement drôles.

« Et bien... pour faire simple elle a mauvais caractère. Mais vous l'expliquer ici par la théorie ne servira à rien vous allez me prendre pour un fou. Venez, allons voir ça de plus près »

Se relevant, il remit un peu d'ordre dans sa tenue et prit la tête du cortège, bien décidé à montrer l'exemple même si il n'en menait pas plus large qu'eux. La dernière fois il avait été très mal accueillit... Il ne se souvenait même plus par quoi. Sans doute un lancé de reliure antique... ou de marque page. Bref, une surprise de mauvais goût. Faisant abstraction de son appréhension il ouvrit les portes, laissant s'échapper une brume glacée et opaque, menaçante.. Ce n'était hélas que le début, il sentit rapidement l'eau envahir le couloir, se glissant par l'ouverture depuis ce qui ressemblait à une mangrove cauchemardesque en plein milieu de l'entrée de la bibliothèque. L'intérieur était une véritable jungle d'où s'élevait les rayonnages immenses, des lianes pendaient un peu partout, d'énormes fleures tournaient leurs corolles vers eux... la végétation était dense, vivace, mais ce n'était pas la principale préoccupation du chanteur du feu...

« Non il y a effectivement de l'eau.... Ne bougez surtout pas, ou du moins pas de gestes brusques, il nous observe »

Le il en question était un veste grimoire de cuir brun, relié et l'ouverture tournée vers eux, comme si il observait leurs faits et gestes avec mauvaise humeur. Un marque page pendait comme une langue des feuillets, portant le sceau d'un champignon brun rouge. Il ne semblait pas particulièrement affecté par l'environnement aqueux aux alentours, bien au contraire en vérité...

« Le grand traité de mycologie d'Entrëma Kartas.... je le croyais disparut à jamais jusque là... »

Il n'avait, certes pas disparut, ce magnifique manuel sur les champignons, il avait juste fait proliféré son contenu un peu partout. Parce que des champignons, il y en avait... de toutes les sortes, des petits à pois rouges, des gros ventrus vert brillant, des jaunes et des chapeau à ailettes. Des spores se répendaient dans l'air en même temps que la brume, et malheureusement ce fut cet instant que choisit l'un des elfes pour éternuer. A l'instant où le bruit retentit, l'ouvrage s'ouvrit, béant, en faisant claquer sa reliure comme des machoires et en se précipitant en avant dans une gigantesque envolée de champignons de toutes sortes produisant divers effets à l'explosion, de la simple poudre aveuglante à l'explosion réelle.... Merithyn jura, chose qui ne lui arrivait pas souvent, alors que la mêlée qui s'engageait, ou plutôt la débandade coté elfique, était rejointe par nul autre qu'un alligator et ce qui ressemblait vaguement à un dindon en pleine crise d'aérophagie doublée d'une large épilepsie....



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path




Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitimeLun 30 Sep 2013 - 18:20

Rp clôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Les surprises vous tombent dessus sans s'annoncer [PV Alioren et Anaviel, rp ouvert à qui le désire] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ce que les autres pensent de vous...
» Debout les fous, le monde sans vous perd sa raison. | Relationship !
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-